Connexion
Pokemon Community :: Administration de l'école :: Demandes d'admissions :: Demandes acceptées

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -40%
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
Voir le deal
95.97 €

Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 4421
Points d'Expériences : 449
bim
2
Johto
16
16
4421
449
pokemon
bim
2
Johto
16
16
4421
449
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach
Hajime Kasai
région : né à Doublonville, Johto, vit à Galar depuis ses 5 ans
âge : 15 ans, né le 06/06/04
genre : démon Homme
ambitions futures
Pokéathlète coach puis top dresseur stratège Ouais je te vole ton travail Paul kestuvafer
Soit on gagne, soit on meurt !
en quelques mots
Beuh ♥, est ce possible de le mettre Noctali svp? ♥ ah et euh reroll autorisé, comme j'ai atteint le g2 sous Kaeko je peux avoir le tc, je reroll ce cher Abel pour un petit nouveau hehe
Pseudo : Kaeko ou Cookie (Robert parfois)
Âge : *se roule en boule
Pronoms : elle/elles
caractère

Un sourire diabolique. Un air de défi dans ses yeux jaune-gris. Des sourcils fins et froncés. Des cheveux blonds en pétard. Le jeune homme planta son regard fourbe sur la secrétaire. Il ne cillait pas. Trop heureux de lui. On ne pouvait pas en dire autant de la dame, mal à l’aise.

Ses longues jambes se mirent sur le bureau sans pudeur aucune, dévoilant alors un corps entièrement svelte et des muscles saillants. Il se posait, ce n’était pas lui qui devait être mal à l’aise après tout. Contrairement à la secrétaire qui transpirait en face de lui. Mais de quoi pouvait-elle bien avoir peur ? Ce n’était qu’un pauvre adolescent. Certes un poil grand, 1m79 pour son âge c’était plutôt pas mal. Ses piercings et son air mauvais pouvait effrayer mais eh ce n’était qu’un gamin.

La tenue alors ? Non, c’était plutôt sobre. Un col roulé noir, un jean, noir lui aussi et des chaussures de ville, je vous laisse deviner la couleur. Il avait toujours été très sobre dans son style vestimentaire le garçon. Toujours bien habillé mais ce n’était pas la première chose qui nous frappait en le voyant. Non vraiment les vêtements osef, c’était l’air fourbe qu’il affichait constamment qui faisait flipper. Des dents et des oreilles pointues, des yeux ardents et des piercings de partout, il ne cachait pas son jeu. Et c’était son plan, il voulait être connu, il voulait qu’on le voit, qu’on l’observe et qu’on tremble devant sa puissance et son intellect. Il ne vivait que pour gagner et uniquement pour cela.

Et toutes ces ondes qui émanaient de son être, la secrétaire en face de lui le ressentait. Elle déglutissait, transpirant toujours plus sur son siège. Sans quitter ce sourire, il sortit un carnet, noir (prévisible), usé par le temps, avec plein de notes sur les personnes qu’il a croisé dans sa vie, des photos peu jouasses, des preuves irréfutables. Son carnet à menaces, où il consigne absolument tout ce qu'il sait dedans, surtout vos plus grosses hontes (oui il CONNAIT ton sombre crush sur Dobby lors de ta 4ème B au collège Jean Moulin, me demandez pas comment)

« Martine V Wankil, détournement d’argent de la Pokémon Community depuis la mise en place de l’ancienne directrice Elizabeth Snow, ho ho ho c’est une belle somme dites-moi, presque de quoi payer la scolarité de plusieurs étudiants pour toute leur vie.

- Je… Ne vois pas de quoi tu veux parler. On est là pour remplir ton dossier, pas pour que tu… me racontes des salades. » elle déglutissait, ses vêtements étaient plus remplis qu’une piscine olympique.

« Bizarrement, depuis que la générale Jackie a rejoint l’administration, les détournements se font moins fréquents et surtout moins importants. Mais ils y sont encore, ce serait si dommage que cette chère générale l’apprenne, non ?

- Tu n’as aucune preuve !

- Mais on avoue ! un sourire, carnassier

- Donc les papiers à remplir sont ici, il me faut carte d’identité, certificat de nai…

- 1 500 Pokédollars juin 2015, rachat de fournitures de bureau, achat qui n'a jamais eu lieu, mais nouveau scooter pour le fils ainé, 2982 Pokédollars juillet 2015, pour, équipements du gymnase, hin, et surtout très joli nouveau canapé, du cuir de Moumouton non ?

- Que… Comment tu !

- Donc trois inscriptions, Kasai Hajime, Murata Moichi et Munashi Tatsuma, les dossiers sont remplis, il ne manque que l’acompte.

- Jamais, j’ai déjà tout dépensé de toute façon, je ne peux pas vo..

- Jamais, j’ai déjà tout dépensé de toute façon, je ne peux pas vo.. *Clic* »
Ou comment avoir perdu avant de vraiment jouer.

Ce sourire, ce putain de sourire. Il avait tout enregistré sur son Ipok. Il l’avait eu et en beauté. Echec et mat, sauf si elle répondait à son chantage. Kasai avait déjà déposé les dossiers sur le bureau. Il se leva pour partir.

La secrétaire avait cessé de transpirer. Son corps n’était plus que glace, frissons, douche froide, littéralement.

« Ah, s’il vous prenait l’envie de ne pas payer l’inscription, Cette chère générale serait la première au courant de vos, désagréments. »

Fini, c’était fini.

Pourtant ce cher Kasai venait d’une famille riche, il aurait très bien pu payer les frais, mais c’était tellement plus simple pour lui de tout se faire s’offrir, à lui et ses membres d’équipe. Cette école ne valait rien s’il y venait seul.

Le pourcentage qu’elle ne fasse pas ce qu’il voulait était de moins de un. Mais comme toujours, il avait prévu un cas où cette secrétaire de malheur ne ferait pas l’inscription, des huissiers chez elle lui ferait très plaisir non ? Tout le monde aime les visites surprises.

10 coups d’avance, stratégie toujours en place. Oh bien sûr parfois il ratait, mais c’était que pour mieux se relever. On acquiert toujours des expériences comme cela, et aussi on acquiert des larbins à diriger. Diriger, Kasai savait très bien le faire, c’était un leader né, son look servait à toujours plus alimenter son charisme.

Plus secret que les nuits de Lune de l’orient, il ne vous révèlera jamais ni son passé, ni ses liens familiaux ni ses crushs (déso Ana) rien. A la rigueur il vous sortira des bobards larmoyants mais jamais deux fois le même. Cela va avec son coté solitaire. Étonnamment (pas) Kasai n’a que très peu d’amis, ses plus proches sont des pokéathlètes avec qui il s’est lié d’amitié au collège. Ils se sont promis d’être pro ensemble et de faire parti des meilleurs. Mais même eux ne savent pas tout ce qui peut se tramer dans la tête remplie du blondinet.

Parce que des choses, il y en a. ça carbure à plein régime, ça tourne, ça fume ça se connecte. La lumière il l’a bien à tous les étages si ce n’est aussi dans les autres immeubles. Il est intelligent et sait se servir de ce point. Calculateur (non pas parce qu’il a des boutons plein la face hein), il prévoit toujours tout en avance avec plusieurs chemins possibles en fonctions des probabilités. Croire en Dieu est une hérésie, par contre il ne jure que par les probas et la chance. Tant qu’il y a au moins 1% de chance de réaliser une chose, il tentera jusqu’au bout.

« Alors Kasai tu tu tu as pu voir pour les frais d’inscription ?

- Ouais fichu Gruikui, on va pouvoir être inscrit à trois.

- OUAIS SUPER TU AS ENTENDU ÇA MUNASHI.

- Je me demande Kasai, comment tu as encore pu te débrouiller.

- Kihee, t’as pas besoin de le savoir ! »

Un immense sourire, le blond repartit vers le port avec ses deux amis, direction Galar une dernière fois. Il le cachait mais était extrêmement heureux de partir avec sa deuxième famille conquérir le monde du sport. Même s’il ne le montrait pas, il leur faisait confiance, une confiance aveugle. Avare en compliment et secret, jamais il ne leur dira directement. Il ne peut que le montrer quand ses propres sentiments déborderont. Quand il est trop heureux il fait tout exploser à coup de CT destruction, ou avec ses mitraillettes à billes qu’il porte toujours dans son dos. Il est une véritable Tsundere, préférant te dire qu’il te déteste pour te faire un cadeau par la suite. Te mettre un coup de pieds dans le derrière (avec consentement hein) quand il est fier de ton travail.

Ne vous attendez jamais à ce qu’il exprime stress, faiblesse, peur ou tristesse. Il se cachera pour les exprimer ou il essaiera de les enfouir tant bien que mal. Jamais personne n’a su lire en lui. Point faible trop fort dirons nous. Cela lui cause des maux de ventre atroces qu’il tente de soigner avec des chewings gum.

« Sans sucre, comment ça vous n’en n’avez plus, tsss foutu konbini. »

Déçu, il partit en quête de sa drogue douce. Il abhorre le sucré, n’en consomme jamais, il préfère laisser les gâteaux à Murata qui se faisait une joie de toujours tout avaler gaiement. Contre toute attente, malgré son style trop d4rk tavu, il aime es fleurs et tout ce qui est mignon. Le kawaii c’est son tripe. Les Evoli et les Pikachu il adore. Jamais personne n’a su cet aspect de sa personnalité et il compte mourir avec ce secret qu’il juge honteux (j'avoue aimer les Pikachus c'est honteux, oh serait-ce le starter shiny qui s'envole très loin de moi?).

Dernier point à relever chez Kasai, c’est son ambition qui va avec une discipline de fer (il ne risque pas d’être anémique). Il s’entraine tous les jours, ne râle jamais de ses courbatures, s’impose des entrainements de plus en plus rigoureux et difficiles, il veut être le meilleur, mais pour cela, il doit en avoir les capacités. Pour se faire, il faut les acquérir par le travail. Le talent n’est rien sans travail, il le sait, et ne dérogera jamais à cette règle.
Beau boule
histoire
Le 06/06/04 à 6h06
Une matinée anormalement chaude, l’air étouffait déjà, tout semblait si sec. Le record de chaleur de l’année était aujourd’hui. Et en ce jour deux personnes hurlaient.
Parker Hajime et son fils ainé dont elle venait d’accoucher. Le personnel infirmier s’affairait autour de la femme et du nouveau né. Et des questionnements se soulevèrent dans des chuchotements inaudibles pour la nouvelle mère.

« Tu as vu ses oreilles ? Elles sont hyper pointues…
- Mais il n’y a pas que ça, quand il a ouvert les yeux il avait un regard de démon.. Je n’ai jamais vu ça.
- Je m’attendrais presque à ce qu’il ait des cornes et une queue de diable..
- Après une queue, c’est un garçon quoi huhu
- huhuhu »

L’infirmière en charge de l’opération donna une tape sur l’arrière de la tête à ses deux collègues.

« Les blagues c’est dans la salle de pause, faites profiter ça à tout le monde ! Julien, Anaïs, au boulot ! »

Après deux trois rires gras des deux membres de l’hôpital, l’infirmière se dirigea vers la sage-femme pour parler de l’enfant.

« Ses constantes sont stables, il n’y aucun problème avec votre enfant, il se porte comme un charme, vous avez choisi le nom ? »

Dans les vapes, la mère semblait bégayer. Ce fut le père Joji Hajime, un homme grand, à l’aspect parfaitement entretenu qui répondit.
« Kasai, on avait prévu ce nom depuis longtemps, et avec la chaleur étouffante de ce moment, c’est de circonstance… »

La sage femme haussa un sourcil puis nota le nom, elle n’était pas originaire du Kanto et ne savait pas vraiment ce qu’il signifiait par là. Elle ne pouvait pas se douter non plus des ravages que fera ce gosse à Doublonville.

06/06/06

Il ne s’est rien passé ce jour-là, mais Kasai avait deux ans et avait déjà tenté de voler des choses dans la planques de son père. Armé d’une matraque il s’amusait à frapper Cerberos, son Ponchiot en peluche, cadeau d’anniversaire. Et pourquoi marquer cette date si peu importante alors ? Parce qu’on s’en branle que c’est un gamin qui frappe ses jouets avec la batte de son père. J’avoue mais c’était juste pour mettre 666 dans la fiche MUHAHAHA. Pardon je cs4.

Ce n’était pas non plus la seule chose qui soit arrivée ce jour-là. Parker accoucha d’un second enfant. Kobe. Pas comme le bœuf, plutôt comme le joueur de basket. Celui qu’elle aimait observer dans les stades à Unys et qui parfois, venait dans la région de Galar où elle habitait à l’époque. Kasai avait donc un petit frère, qu’il ignorait royalement. Du moins au début.

24/10/08

« Mamaaaaaaan, Kasai il fait trop peuuuuuur, je veux plus aller à l’écoleeeee.. » pleura un gamin qui venait de sauter dans les bras de ses mamans.

« Mais voyons mon petit Haruto, pourquoi tu dis ça ? Qu’a-t-il fait encore ?
- Il il il » Hoqueta le blond, le visage couvert de larmes et de morve. Il allait commencer à tout déballer mais il sentit la présence d’un regard plus noir que le passé de Sasuke. Terrifié, il ne fit que trembler et n’osa plus rien dire.

Ce regard noir terrifiait quiconque le croisait. Au point tel qu’aucun spectre n’osait hanter l’école primaire ou la maison du jeune Kasai. Personne dans la cour de récré ne voulait l’embêter. Les jours de chaleur, on lui donnait même gracieusement une offrande (une barre chocolaté quoi) afin qu’il ne crame pas tout. Les caids de l’école (ceux qui faisaient plus d’un mètre 20 en gros) n’osaient pas s’approcher de lui à moins de vingt mètres. Il avait l’air de savoir tout sur tout le monde et terrorisait même les profs. Avec son rire mauvais, ses grandes oreilles pointues et ses dents de lait aiguisées. Pourtant Kasai ne faisait rien de mal, il avait juste les oreilles qui trainaient et de très bons potos parmi les Soporifik du coin qui le renseignaient sur les gamins.

Il savait se lier d’amitié avec la pègre des marelles en somme. Mais oui narratrice c’est bien un mauvais gosse mais pourquoi faisait-il peur aux professeurs ? à 6 ans il ne pouvait pas aller bien loin. Tout simplement parce que ce petit est doué d’une intelligence rare, lire écrire calculer aucun problème pour lui, il s’ennuyait donc ferme en cours. Le gosse avait de ce fait trouvé un autre passe-temps, tout savoir des ragots sur tout le monde pour obtenir des faveurs. Ainsi les histoires d’alcoolisme de la maitresse il le savait, les coucheries de la directrice aussi. Par contre comment ? Les Sopopo encore ? (c’est pas Lolita qui filerait l’info). Oui et non, le réseau mafieux de son père et les conversations espionnées sont sa véritable force.

Grandir dans un milieu mafieux n’aidait vraiment pas. Le père de Kasai était le propriétaire des casinos de Doublonville et Céladopole. Il magouillait avec la team Rocket sans jamais s’être fait prendre. Il y a bien une fois, quand un fichu gamin avait démantelé le réseau souterrain de la team Rodcket dans le casino de Céladopole (oh merde spoiler), qu’il s’était fait interrogé. Mais le bougre était loin d’être Joe le clodo en terme de cellules grises et s’en était sorti par une pirouette, en accusant le directeur du casino basé à Céladopole.
« Vous savez moi je suis basé à Doublonville, alors les affaires de Céladopole, je ne connais que la surface. »

Et c’était passé, quand on est blindé de thunes, il faut vraiment le vouloir pour aller en prison. Ou alors t’y vas trois mois et tu dis que t’es malade et hop, t’es dehors.

Malgré tout, avec cette histoire, Parker, la mère de Kasai voulait changer d’atmosphère quitter l’ambiance anxiogène d’une maison de mafioso pour retourner à l’air « pur » de Galar. Ils s’établirent à trois à Motorby (ironie avec l’air pur tavu). Non pas qu’il y eut divorce hein, mais les parents de Kasai et Kobe préféraient s’aimer à distance va-t-on dire. Les deux étant des forts caractères, les disputes fusaient bien souvent.

Parker travaillait en tant que coach dans une grande équipe de base ball, sport qui n’avait jamais intéressé ni Kasai ni Kobe. Les deux avaient découvert quelque chose de plus, musclé. Le football américain. Kasai tomba amoureux de ce sport stratégique et passait des heures avec les membres de l’équipe de Motorby pour toujours en apprendre plus.

Dans la crasse de la ville de Motorby, le gamin s’épanouissait de plus en plus, tandis que Kobe commençait à s’éveiller à une jalousie maladive envers son frère.

16/03/14

« Regarde, il a encore les meilleures notes, Kasai est un génie comme on en voit peu. Je suis fière de lui Joji, vraiment. … Comment ? Non non il a arrêté de voler tes « outils », je lui ai acheté des faux.. Oui oui évidemment qu’il sait que ce sont des faux, mais il faisait peur aux gens dans la rue… Ah Kobe ? Oui il s’en sort aussi. … Non c’est sûr il ne peut pas être au niveau de son frère mais il s’en sort très bien. Mais j’ai parfois l’impression qu’il ne fait rien, il n’y a rien qui lui plaît, rien qui l’intéresse… Oui bien sûr que j’ai essayé de lui trouver un sport à faire. Il refuse le foot américain maintenant. Il a sorti NAN CE SPORT ME DEGOÛTE ! Pourtant il aimait ça avant… Oui, il est tout le temps comparé à son frère ça doit être dur. En bien comme en mal… J’ai peur qu’il se trouve renfermé,.. Oui, oui… Non mais tu as raison… Je vais voir ce que je peux faire. Merci mon chéri, oui on s’appelle. Tu rentres quand ce week-end ? Ah, bon même si c’est tard je t’attendrais. Oui bisous.. »

Parker raccrocha le combiné avant de voir une ombre dans son dos détaler à toute vitesse. Kasai, pas besoin de le voir pour savoir, qui d’autre pouvait faire ça. Elle soupira, le connaissant il allait sûrement voir son petit frère. Pour lui remonter le moral ? Si seulement, pour lui remonter les bretelles plutôt oui.

La porte s’ouvrit dans un grand fracas et Kasai entra en trombe chez son frère. Celui-ci, sur le lit, lisait un livre avec l’expression la moins expressive du monde. Plus neutre que le pH de l’eau.

« FICHU FRANGIN !
- Quoi… » Il n’était même pas surpris, dans un soupir Kobe remonta ses lunettes et ferma son livre.

« Alors comme ça on est tellement mauvais qu’on est jaloux de moi hahaha. En même temps si j’étais un fichu Rototaupe, je serais mal en point devant la perfection.
- Si c’est pour crâner t’es pas obligé de venir dans ma chambre..
- Mais qu’entends-je ? T’es pas au niveau ? J’le savais, imbécile, beuhahaha je n’ai pas de talent beuhahah, je sers à rien. Bah écoute l’aspicot, au foot t’es nul, mais j’ai trouvé ça pour toi ! »

Le brun lui lança un prospectus pour un club de Volley proche.

« C’est pas le foot c’est sûr, mais faut pas avoir 200 de QI pour comprendre ce sport. Et avec tes fichus grandes jambes tu pourrais aller loin !

- Pas envie.. » Kobe retourna s’allonger sur son lit pour lire la suite de bouquin.

Pas dépité, le jeune Kasai lui balança un sac remplit de prospectus et lui tira dessus avec un nerf (on est sponso ici muhahaha).

« YAHAHAHAHA ! »

Puis il repartit comme il était venu, en tornade.

Plusieurs jours, Kobe reçut des messages sur le volley, des affiches étaient partout sur la route de l’école primaire où il allait et la boite aux lettres était remplie de prospectus. Parker craqua et força le blond à aller dans ce club, pour que Kasai leur fiche la paix une bonne fois pour toute.

C’est en trainant les pieds que Kobe alla s’inscrire. Et c’est en trainant les pieds qu’il repartit du club.

Les jours suivants, on le vit moins à la maison.

Il avait trouvé une passion.

Encore à cause de lui.

Ce frère trop intelligent pour ce monde. J’allais écrire trop parfait, mais avec ses blagues, son égo démesuré et son rire diabolique, la perfection on en était très loin.

12/12/2017


« Coach ? Comme moi ? Eh bien t’as pas fini Kasai, crois moi, t’auras affaire à des durs qui t’écouteront pas !

- Il est interdit de fumer à Motorby Madame, c’est explosif.

- Tout comme moi. Urff si on cherche la pollution urbaine et une irrésistible odeur d’urine, on est au bon endroit.

- Madame je vous prie..

- Oui oui la cigarette… »

Parker écrasa la cigarette sous ses talons hauts et ouvrit la porte à son fiche du stade de Motorby. Ce n’était pas un vulgaire match de Pokémon qui se déroulait ce jour, mais l’affrontement entre l’équipe de foot us de Motorby, les Mackogneur, contre les Dracaufeu de la capitale. Un affrontement en règle.

Kasai avait noté toute les stratégies possibles pour les Mackogneur. Il aurait tout donné pour participer avec eux. Mais qu’allait faire un gamin dans une telle équipe de monstres.

Ce jour là il sut, il sut l’entièreté de ses ambitions. Il jouerait dans ce stade. Ferait un match d’anthologie, et écraserait avec brio tous ses adversaires. S’ils marquent 99 points, alors lui et son équipe n’aura qu’à en marquer 100.

25/09/2019
Kasai avait changé. Il s’était teint les cheveux en blond, portait des boucles d’oreille et ne sortait jamais sans son faux gun préféré. Dans cette ville, il savait qu’il n’allait pas réussir à atteindre ses objectifs. L’équipe de foot le jugeait trop jeune pour faire parti des professionnels et il n’y avait aucune formation adéquate dans tout Galar pour ses ambitions. Avoir un bon parcours pokéathlète c’était trop demandé ? Apparemment oui.

Buté, le jeune homme commençait à entreprendre des recherches sur les écoles du coin. Que dalle.

« Tu sais euh pardon Kasai mais..

- Balance fichu gros Gruikui. » Kasai venait de faire exploser la bulle de son chewing gum. Il était en compagnie de Murata, un de ses seuls amis dans la salle de classe. Un garçon obèse qui adorait tout autant le foot us que lui. Leur caractère était diamétralement opposé mais la passion (et la patience) de Murata avaient réussi à dompter ce diable de Kasai.

- Ahem, mon père va m’inscrire dans une école, ils ont un bon parcours Pokéathlète, tu.. pourrais aussi venir Kasai tu sais. Et j’ai proposé à Satori, il aimerait bien venir aussi… à trois on pourrait monter une équipe de foot us là bas, qu’est ce que tu en dis…

- C’est comment que ça s’appelle ton truc ? »

Pokémon Community.

Les dés étaient jetés. Il allait voler de ses propres ailes vers ses ambitions.

pokemons
surnom : Ixchel
espèce : Abra
nature : Mauvaise
description
Vous vous méfiez de Kasai ? Méfiez vous encore plus de sa starter. Malgré ses airs doux et angéliques, elle sait tout de vous et cherchera à savoir le moindre de vos petits secrets, les mieux cachés et surtout les plus honteux. Elle ne parle que pour vous faire chanter. Elle ne chante que pour vous faire flipper. Elle possède un appareil photo 4 k (ne me demandez pas comme Kasai l’a eu j’en tremble encore) pour photographier tous vos dessous, littéralement. Apparemment on pourrait lui racheter, si vous possédez le pib d’Almia.
Bruce Hedge
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8078-550-le-traqueur-de-peche-bruce-hedge-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8174-bruce-hedge
Icon : [606] Kasai Hajime, Il n'y a pas que les anges qui sont blonds aux yeux bleus [NOCTALI] 0001-1270291033
Taille de l'équipe : 15/17
Région d'origine : Alola - Ula Ula
Âge : 16
Niveau : 22
Jetons : 798
Points d'Expériences : 590
[606] Kasai Hajime, Il n'y a pas que les anges qui sont blonds aux yeux bleus [NOCTALI] 0001-1270291033
15/17
Alola - Ula Ula
16
22
798
590
pokemon
[606] Kasai Hajime, Il n'y a pas que les anges qui sont blonds aux yeux bleus [NOCTALI] 0001-1270291033
15/17
Alola - Ula Ula
16
22
798
590
Bruce Hedge
est un Topdresseur Spé. Type
Re-bienvenue <3
Déjà ce choix d'avatar ... BLBLBLBLLB Et puis putain il a l'air bien funny fun j'ai hate que Bruce le rencontre!!!


[606] Kasai Hajime, Il n'y a pas que les anges qui sont blonds aux yeux bleus [NOCTALI] P8X21eb
True Mastermind
Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 4421
Points d'Expériences : 449
bim
2
Johto
16
16
4421
449
pokemon
bim
2
Johto
16
16
4421
449
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach
Yeaaaah merci **
Je suis certaine qu'ils vont très bien s'entendre 8D
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Kasai a écrit:
(j'avoue aimer les Pikachus c'est honteux, oh serait-ce le starter shiny qui s'envole très loin de moi?)


Exactement.

Félicitations pour ce troisième compte ! Premier reroll en bonne et due forme, donc tu perds la moitié de tes jetons et le quart de ton xp. Tu connais la suite ! Bon jeu !


Bienvenue dans le Dortoir Noctali ♂ et bonne intégration parmi tes confrères ! N'hésite pas à poser tes questions si tu as le moindre soucis au staff ou aux membres de ton dortoir (www). Tu peux dès lors poster ta T-CARD dans la partie correspondante, ainsi que gérer tes RPs grâce à aux RECHERCHES DE RPs ET RELATIONS. N'oublie pas de remplir les champs de ton profil dès que possible (T-card et Fiche de Présentation) pour faciliter la navigation aux autres joueurs, et de réserver ton AVATAR dans la partie adéquate ! Tu repars aussi avec 2 Pokeball, données par le Collectionneur. Ton numéro étudiant est 606. Bon jeu sur Pokémon Community !



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum