Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Mi Days sur eBay : 15% de réduction
Voir le deal

Isadora de Mérode
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8437-isadora-de-merode-she-s-a-maniac-on-the-floor
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8440-isadora-de-merode
Icon : Dancing's not a crime ♥
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Kalos
Âge : 22 ans
Niveau : 6
Jetons : 388
Points d'Expériences : 67
Dancing's not a crime ♥
3
Kalos
22 ans
6
388
67
pokemon
Dancing's not a crime ♥
3
Kalos
22 ans
6
388
67
Isadora de Mérode
est un Adulte Petit rat de l'Opéra





Oh tu sais, moi, les moustachus...

Calua R. Kana



La nuit était tombée sur les docks. Isadora avait quitté son logement incognito ce soir là, pour continuer discrètement son enquête. Ses cheveux d'or étaient dissimulés sous une perruque verte et ses yeux d'ambre prenaient une teinte cramoisie grâce à ses lentilles. Vêtue d'un long imperméable en cuir noir et de jambières d'une même couleur, elle observait d'un oeil de lynx les allées et venues d'un groupe louche de dockers dont elle soupçonnait un rapport avec le gang qu'elle traquait.
Une pluie fine commençait à clapoter sur les pavés. Elle aurait bien fumé une cigarette pour se réchauffer mais elle prenait le risque d'une rafale de coups de becs de la part de Dulcinée. Non pas qu'elle se souciait vraiment de sa santé, mais l'odeur de tabac froid l'horripilait au plus haut point.

Alors qu'elle comptait se rapprocher pour noter avec plus de précision l'activité de ses dockers louches, un bruit soudain la fit se plaquer dans l'obscurité. Le coeur battant, elle vérifia à droite et à gauche, plusieurs fois. Non... Ce n'était pas elle qui avait fait du bruit, elle en était certaine. On l'avait suivie ? Elle avait été prudente pourtant. Un éclat de voix lui donna une indication plus précise de la localisation de celui (ou ceux ?) qui semblaient la courser. Avec souplesse, elle escalada un muret et passa dans la ruelle adjacente pour avoir un meilleur point de vue sur la situation.

Elle fut à la fois soulagée et en colère par le spectacle qui s'offrit alors sous ses yeux. Une jeune fille, les cheveux courts et noirs, ne semblait pas en mener très large face à deux loubards passablement avinés. C'en était presque ridicule tant ils étaient mal assortis. L'un d'entre eux était fort de son mètre quatre-vingt dix, les cheveux taillés en brosse et guère plus épais qu'un fil de fer. Il portait un débardeur en résille si large pour lui qu'on aurait pu croire qu'il s'était habillé avec un filet à oranges. Son compagnon, beaucoup plus petit et trapu, portait un ensemble de sport (basket ? Handball ? impossible de dire à cette distance), arborait une coupe afro des plus... fournies et une moustache qui n'était pas en reste.

- Eh franchement vas y rigole ! T'es vachement chiante pour une lycéenne dis donc... Va falloir que tu viennes boire un coup avec nous pour apprendre à t'amuser !

- Ouaiiiiiiiis bien dit ! Allez, viens, avec des gars comme nous tu risques rien, ça va être trop mortel !

Mais quel joyeux ramassis de ringards...
Évidemment, la jeune femme manifesta son envie de rester seule avec une énergie qui ne l'étonna pas. À moins d'être suicidaire ou d'avoir de sérieux problèmes de vision, personne n'aurait accepté une soirée avec des loustics pareils.
Voyant qu'ils n'avaient pas l'air de lâcher l'affaire, Isadora soupira et jeta un regard en arrière. Si elle intervenait, elle risquait de perdre de vue ses dockers. Mais si elle laissait cette fille toute seule...

Non, c'était hors de question.

En se disant que ses suspects seraient de toute façon de retour un autre jour, elle s'avança dans la lumière glauque de la ruelle humide et interpella les inconnus d'une voix ferme.

- Hey les connards ! Ça vous gênerait de laisser la demoiselle tranquille s'il vous plaît ?

Visiblement surpris d'une telle intervention, les comparses se jetèrent des regards dubitatifs.

- Les connards ?!

- S'il vous plaît ?!

Isadora soupira et renvoya une de ses mèches vertes en arrière.

- Sérieusement les gars, même un aveugle verrait que vous lui foutez les jetons... Respectez vous et dégagez, vraiment c'est gênant.

La grande asperge poussa un cri d'indignation.

- Non mais pour qui elle se prend celle-la ?! T'as cru que t'allais nous donner des ordres la gonzesse ??

Son petit acolyte poussa un rire gras et s'approcha d'elle, comme pour la serrer dans ses bras.

- Mais nooon allez ! Elle fait genre, mais je suis sûre qu'elle est jalouse et qu'elle meurt d'envie de passer un bon moment avec moi !

Isadora étouffa alors un rire et le gratifia d'un sourire des plus sarcastiques.

- Oh tu sais, moi, les moustachus...

L'instant d'après son visage devint si glacial que même la banquise aurait rougi de honte.

- Sans déconner, dégagez ou ça va mal se mettre.

☾ anesidora
Calua R. Kana
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
Icon : Show must go on !
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 34
Jetons : 118
Points d'Expériences : 805
Show must go on !
8
Kalos
15
34
118
805
pokemon
Show must go on !
8
Kalos
15
34
118
805
Calua R. Kana
est un Coordinateur Performer
Elle n’en menait pas large. Enfin, au vu des apparences, ça n’avait rien d’étonnant : entre sa frimousse retroussée, le fatras qui traînait entre ses bras et le rapport de taille des plus désavantageux, Calua ne paraissait pas bien impressionnante, comparée aux deux hommes qui venait de l’aborder. Ajoutons à cela qu’elle était toujours en tenue de scène, le haut-de-forme vissé sur la tête et vous comprendrez probablement mieux sa situation actuelle.

Sans aller jusqu’à être aussi pointilleuse que Starius sur le sujet, on ne peut pas dire que leurs tenues inspiraient confiance (Andreas en ferait probablement une syncope, rien qu’à la vue de ce genre d’ensembles). Mais quelle idée d’avoir poussé sa représentation aussi tard…

Si elle n’avait pas décidé de tenter un ultime numéro au beau milieu du parc alors que la nuit tombait, elle ne se serait probablement pas retrouvée obligée de nettoyer l’intégralité des parterres de leurs résidus de poudre. Ce qui lui aurait permis de ne pas rater le dernier bus. Et accessoirement, lui aurait évité de devoir prendre un raccourci par les docks, pour gagner quelques minutes avant que la nuit ne tombe. Et pour ne rien arranger, il pleuvait en plus !

‘’Tu sais que son père, c’est un voleur, Mitch ?’’

‘’...Kess tu racontes, Dylan ?’’

‘’Bah ouais, il a volé les étoiles pour les mettre dans ses cheveux.’’

‘’Non, Pollo. On se calme.’’

A moitié murmuré entre ses dents, l’ordre visait davantage à éviter que son starter envenime la situation, qu’à protéger les deux dockers qui venait de jaillir d’une ruelle proche. Même si pour ce massacre de l’humour, on devrait les envoyer en prison, vu le craquement répétée des poings du Coxyclaque, le premier qui s’aviserait de toucher à sa dresseuse, se retrouverait rapidement à terre, façon Mach Punch. Un scénario que la jeune fille, trop encombrée pour parvenir à atteindre ses Pokéballs, préférerait éviter.


''Eh franchement vas y rigole ! T'es vachement chiante pour une lycéenne dis donc... Va falloir que tu viennes boire un coup avec nous pour apprendre à t'amuser''

''Ouaiiiiiiiis bien dit ! Allez, viens, avec des gars comme nous tu risques rien, ça va être trop mortel !''

‘’Je peux pas, je...Eh ! TOUCHEZ PAS À ÇA !’’

Ah non, pas son matériel ! Surtout que si cette baderne ivre commence à tripoter un sac à malices, Calua ne peut pas garantir que le résultat va lui plaire !

‘’Hey les connards ! Ça vous gênerait de laisser la demoiselle tranquille s'il vous plaît ?’’

...Ok, ça, c’est un bon tour. Inattendu, marquant et difficile à expliquer : l’apparition d’une jolie madame aux cheveux verts et la réaction des deux dockers, aurait probablement rempli une salle d’applaudissements ou de rires nerveux. Dommage que le duo ne goûte pas à l’humour de la nouvelle venue, tiens. Et au vu de leurs réactions…

‘’Mais nooon allez ! Elle fait genre, mais je suis sûre qu'elle est jalouse et qu'elle meurt d'envie de passer un bon moment avec moi !’’

Ca va mal finir.

‘’Oh tu sais, moi, les moustachus…’’

Très mal, finir.

‘’Sans déconner, dégagez ou ça va mal se mettre.’’

‘’Oh t’inquiète, ma belle, pour ce qui est de te mettre quelque chose, j’m’en charge, je...''

*BAM* Et bah voila, j'avais prévenu.


Avec un petit sifflement admiratif, Calua put admirer l’impact, ainsi que le vol plané de ‘’Mr Moustache’’, lorsque le coude de la jeune femme vint percuter violemment sa face avinée.  La surprise de son comparse ne durera pas longtemps, et tendant la main vers sa poche arrière, ce dernier, une lueur mauvaise dans le regard, s’avança à son tour.
Une ouverture...et les doigts de Calua effleuraient brièvement son avant-bras, avant qu’elle ne recule rapidement.

‘’J’te jure qu’tu vas saigner, sale….Eh ?’’

‘’Vous devriez pas jouer avec ça, c’est dangereux, vous savez ?’’

Complètement perdu, le docker contempla sa main serré et parfaitement vide, avant de se tourner vers la Pyroli : les mains libres (pauvre Apollo, il va finir par s’écraser au sol avec tout ce chargement), la jeune fille jonglait négligemment avec la lame, avant de...la faire disparaître, purement et simplement d’un mouvement de poignet.

‘’Rien dans les manches. Et on applaudit la grande Calua, cher public !’’

‘’Mais c’pas...Petite trainée, rends-moi OURGH’’

Règle 1 : ne jamais détourner son attention quand un magicien vous indique où regarder. Et deuxième mauvaise idée : tourner le dos à quelqu’un qui vient tout bonnement d’étaler votre pote dans la ruelle, en lui faisant cracher ses dents.
Sans perdre de temps, l’inconnue venait de lui asséner un superbe coup de pied rotatif, l’envoyant bouler et s’étaler sur sa victime précédente. Dans un concert de grognements et de hurlements de douleur, le duo peinait à s’extirper de leur posture, sous le regard de la jeune magicienne.
Un vacarme qui, malgré la pluie, risquait d’être largement suffisant pour...

‘’EH, C’EST QUOI CE BORDEL ?’’

Calua venait de pivoter avec un léger sourire en direction de son ange gardien, avant d’aviser le mouvement grandissant, de l’autre côté de la ruelle. Autant vous dire que face à l’apparition d’un groupe de dockers à l’aspect tout aussi patibulaire, son sourire s’effaça bien vite. Ça ne faisait même pas 15 min et elle en avait déjà marre de ce genre de public !

‘’Merci...pour le coup de main. Ou de pied. Par contre, j’pense qu’on devrait dire rideau et se tailler vite fait !’’

Dépassant d’un bond les deux dockers meurtris, la jeune fille s’était déjà lancée dans une course effrénée, suivie de son Coxyclaque, tandis que derrière elles, la troupe commençait à mugir et à se lancer à leur poursuite.  Zigzaguant entre les entrepôts et les quais, la magicienne lâcha rapidement quelques instructions à son starter.

‘’Embarque le reste, Pollo ! J’te rejoins !’’

Tiraillé entre ses pressentiments et les ordres de sa dresseuse, le Coxyclaque finira par s’éloigner en élevant son vol, dans un vrombissement assourdi. Mais une fois son starter disparut, la jeune fille put enfin afficher une mine réellement inquiète : tournant à l’angle d’un entrepôt, le duo se plaqua contre une paroi, tandis qu’un concert de voix avinés continuaient de résonner plusieurs dizaines de mètres en arrière.

‘’Pfiou...Vous savez, c’était trop cool quand vous l’avez percuté, on aurait dit une championne d’arts martiaux. Par contre, si vous avez un moyen de nous sortir de là par magie, j’serais pas contre une petite démonstration.’’

Il allait leur en falloir un bon, en effet : autour de leur position, les dockers venaient de se disperser, certains libérant Machocs, Tétartes et autres Pokémons habitués aux lourdes charges. Vociférant, Mr.-Moustache et Señor-Sac-à-patates menaient les recherches avec une motivation, difficilement contestable.
Et bien qu’elle garde sa mine bravache, la Pyroli était sorti de la scène. Là, c’était un domaine qu’elle maitrisait bien moins, comme en témoignaient ses mains qui se crispaient légèrement sur son foulard écarlate.


Oh tu sais, moi, les moustachus... (ft Calua) 1482579784-tumblr-static-tumblr-static-43czouo8ereow40os8c44o4g8-640
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum