Connexion
Pokemon Community :: Reste du monde :: Le reste du globe :: Kanto

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
Hansaplast Spray Antiseptique pour enfants – 100 ml
2.88 €
Voir le deal

Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 3159
Points d'Expériences : 422
bim
2
Johto
16
16
3159
422
pokemon
bim
2
Johto
16
16
3159
422
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach
Loin.

Ce temps paraissait si loin, l’époque où il allait au casino de son père à Doublonville et de temps en temps à celui de Céladopole. Des complexes que son mafieux de paternel gérait avec brio (si on exclut l’invasion par une team de kidnappeurs de Pokémons). Et le voilà qu’il y retourne pour une sorte de cours d’endurance. Pour prouver qu’il peut tenir des pièges et se retrouver dans un labyrinthe perdu ? Bonne question.

Toujours est-il que ce cher Kasai, accompagné de ses deux Pokémons, était en route pour Kanto avec un objectif en tête, se renforcer et améliorer le physique de son Malosse. Si en plus il pouvait développer les capacités psychiques de sa starter ce serait l’idéal.

Non, qu’est ce que j’écris, ce ne serait pas l’idéal, il allait le faire, quoiqu’en dise sa partenaire. Elle allait râler pour sûr en disant qu’un gain de puissance ne lui servirait à rien mais qu’importe. Kasai le voulait alors elle le ferait. Et Cerberos aimait courser les gens, et préférait encore plus les rattraper pour les mordre alors améliorer sa vitesse ne serait pas de refus.

Bref, sur le pont du bateau, le blond bullait, chewing gum en bouche et Ipok en main, il regardait ses dernières notes sur les conditions de ses Pokémons et sur ce qu’il devait améliorer en priorité à ce cours. Ses piercings aux oreilles brillaient au Soleil et contrastaient avec sa tenue noire. Il n’avait même pas l’air d’avoir chaud avec pareil attirail. Non, tout allait bien pour lui, et de toute façon s’il transpirait il retirerait son tshirt. Chose qui n’allait pas être au déplaisir des petites mamies qui mataient son derrière depuis le début du voyage. C’était l’effet jean slim.

Le blond remarqua qu’une autre personne avait été assignée à ce cours spécial à Céladopole : Lissa Labelvi. Coïncidence étrange et rigolote que ce cher Kasai l’ait rencontré juste avant de venir. Il n’aurait de ce fait pas besoin de faire une enquête préliminaire sur elle et ainsi perdre du temps en recherches. Exchiel et lui-même savaient déjà ce qu’il fallait et cette petite semblait assez motivée pour faire ce qui était demandé.

Sauf que faire seulement ce qui était demandé, n’est point une chose dans les habitudes de Kasai. Avare, il souhaitait toujours plus. Perfectionniste, il ne s’arrêterait pas avant d’atteindre le sommet. Exigeant, il recommencerait tout plusieurs fois si cela l’exigeait. La petite pourrait suivre un tel entrainement ? S’il n’y avait pas consentement, alors il ne l’imposerait qu’à lui-même.

Le bateau résonna. Ils venaient d’accoster à Carmin sur Mer. Normalement l’académie avait prévu un ticket de bus pour Lissa et Kasai mais eh, prendre le bus avec des pouilleux ? C’était un non catégorique. Le blond avait donc pris de l’avance et contacté un des collègues de son père afin qu’il vienne directement les chercher. Il ne voulait surtout pas perdre de temps. Fallait faire jouer les relations pour parvenir à ses fins.

Cerberos sur ses talons, Exchiel en train de lustrer ses cuillères, Kasai regardait sa montre. Son chauffeur arrivait dans une minute. Si Lissa ne se présentait pas dans ce laps de temps, elle pourrait faire une croix sur le transport privilégié.

Alors, viendra, viendra pas ?


Dernière édition par Kasai Hajime le Mer 17 Fév - 17:44, édité 1 fois
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 12008
Points d'Expériences : 365
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
365
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
365
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Kasai Hajime
« Labyrinthe d’argent »


Mon cœur bat la chamade, et une boule me noue le ventre. Le mélange de gêne et de panique qui m’envahit me pousse à triturer mes doigts.

« -V-v-v-v… Vraiment ? »

L’air désolé, mademoiselle Prince acquiesce.

« -Oui… Les billets sont déjà pris. Et nominatifs. D’autant que, on ne pourra pas te trouver un remplaçant dans un si court délai…  »

J’abaisse piteusement le regard.

« -E-excusez-moi… Seulement, je n’ai compris que ce matin que mon inscription était erronée, e-et... »

Je ne sais trop comment terminer ma phrase, donc elle s’achève sur du vide. Diana Prince étudie une fois encore l’intitulé de mon cours sur le terrain, puis hausse les épaules.

« -Est-ce si grave ? C’est un cours Pokéathlète comme un autre, non ?… »

Mal à l’aise, je me dandine sur moi-même.

« -Je… Je ne souhaitais pas participer à celui-ci… Je désirais plutôt étudier l’herbologie à Vestigion, et… J-j’ai bien peur de ne pas avoir les compétences requises pour cet énoncé là… »

Ma référente abaisse nonchalamment la feuille, et sourit.

« -C’est un cours ! Qui te parle d’avoir des compétences ? Tu es là pour apprendre, non ? »

Sa remarque me prend un peu de court, et me fait timidement redresser la tête.

« -M-m-m-mais… Il faut quand même des prérequis, n-n-non… ? »

Elle agite une main pour me faire signe que ça n’a aucune importance.

« -C’est un cours sur le terrain, donc tu peux apprendre sur le tas ! Sinon, on aurait classé ça dans les missions… Aie confiance en toi, Lissa ! Tu es parfaitement capable d’y arriver ! »

Peu convaincue, je coule un regard en direction de la fiche. Un cours où personne ne nous attend sur place pour nous enseigner quoi faire et nous épauler en cas de besoin… Je n’appelle pas vraiment ça un cours…

Mais je peux difficilement remettre en question les propos de ma référente. Et puis... Elle a dit qu’on ne pourrait pas me remplacer dans l’immédiat… Ce qui veux dire que si je joue la carte de l’abstention, mon partenaire va se retrouver dans l’embarras…

Enfin… Ce n’est pas pour autant que ma venue va lui faciliter les choses, je le crains…

… Anh…

… Je suppose que je dois respecter mes engagements. L’erreur me concerne, il faut que j’en assume la responsabilité…

Et puis, qui sait ? J’aurai peut-être la possibilité de me rendre utile, sur place…


***

Ma main fermement posée sur ma tête, je parviens à maintenir mon chapeau sur le sommet de mon crâne. Il y a un petit vent marin qui agite mes cheveux et ma robe, mais ce n’est pas bien dérangeant. Au contraire, je trouve ça plutôt agréable.

C’est… La toute première fois que je pose un pied à Kanto. Et être accompagnée par cette odeur familière qu’est celle de la mer a quelque chose de vraiment rassurant. Et puis, Carmin sur Mer est une très jolie ville ! Elle a un petit… Je-ne-sais-quoi, qui m’évoque Rivamar. Probablement son port et ses bateaux…

« -... »

Bon…

J’étais extrêmement sceptique au départ, mais ce cours va bien se passer.

Il le faut ! Je suis une Pyroli, après tout… Je ne peux pas décevoir mes consœurs durant un exercice physique. Si je me rate, je ferai honte à mon dortoir ! Alors… Je vais me motiver, et donner tout ce que je peux. Même si ça va s’avérer difficile… Que ce n’est pas le cours que je souhaitais faire, et… Qu’il n’y a aucun professeur pour assurer notre surveillance… Mais mis à part ça, tout va bien ! Et puis, je devrai pouvoir compter sur mon camarade ? A ce propos, je me demande où il est…

« -Selon toi, qui est ce Kasai Hajime avec qui l’on doit coopérer ? »

Équipé d’un chapeau de paille semblable au mien, Majesté jette une œillade désintéressée aux environs. Mais il finit par vite se lasser et se contente d’écarter les bras, puis relever la tête pour profiter du soleil. C’est vrai que le temps est propice à sa photosynthèse… Il va m’en vouloir, quand viendra le moment de grimper dans le car…

Tout en conservant un regard attentif sur les alentours, je prends route vers l’arrêt de bus. Heureusement que celui-ci est placé bien en évidence à la sortie du quai… Quelques personnes attendent déjà sur place, et à mesure que je m’approche, un détail m’interpelle. Cette silhouette, là-bas… Je la connais, non ? Elle m’évoque un truc…

« -… Oh ! Mais vous êtes le garçon de l’autre jour ! »

A peine suis-je arrivée que je me mets à pointer ce jeune homme du doigt, frappée par une révélation soudaine. Plutôt grand, une coupe blonde hérissée et un air plutôt assuré… Pas de doute, c’est lui ! Majesté et moi l’avons croisé en faisant une pause près d’une rivière au Mont Skiddo ! Mais… Que fait-il ici… ?

Réalisant mon impolitesse, je sursaute au moment de ramener mon bras vers moi. Quant au regard de mon Vipélierre, il s’est noirci à la vue du garçon.

« -P-pardon ! C’est très malvenu de ma part ! » tout en serrant mon starter contre moi, j’effectue une rapide courbette « Désolée, je suis simplement surprise… C’est que, c’est un drôle de hasard de se rencontrer deux fois… Surtout en des lieux si différents. Que faîtes-vous ici ? » une autre prise de conscience me vient, et je plaque une main contre ma bouche pour dissimuler, en vain, mon étonnement « Ah ! Seriez-vous Kasai Hajime, l’élève avec qui je dois… ? » les souvenirs de notre premier échange s’imposent immédiatement à moi, et je m’interromps « N-non ! Pardon ! Désolée ! Je recommence à tirer des conclusions hâtives ! Je… Je dois faire erreur ! Pardon ! D-désolée ! Je… J’arrête de vous embêter ! »

Rouge comme une pivoine, je me décale sur le côté, en l’attente de l’arrivée du bus. Je fais alors tout pour éviter son regard, sous l’air désemparé de Majesté…

Pitié, faîtes que le car débarque rapidement...





« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 3159
Points d'Expériences : 422
bim
2
Johto
16
16
3159
422
pokemon
bim
2
Johto
16
16
3159
422
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach
Retard.

Ou pas. C’est juste que Kasai est un impatient. Une minute c’est trop long pour lui. Mastiquant fermement son chewing-gun, il faisait défiler inlassablement son compte Twitter, il suivait les CM des équipes célèbres de foot Unysien, que ce soit à Unys comme à son pays d’adoption à Galar (on les appelle des Galariens c’est triste pour des sportifs non ?). Il n’y avait pas encore de grandes compétitions au mois d’août, les coachs partageaient juste leurs « secrets » pour rester en forme et s’entrainer malgré ka pause. Mais globalement, ils disaient toujours la même chose : boire de l’eau, manger équilibré et faire de l’exercice tous les jours sans pour autant dépenser plus de calories qu’ingérées.

Conseils incroyables qu’un gamin de sixième pourrait prodiguer.

Le blond soupira en verrouillant son téléphone. Les êtres humains étaient donc vraiment tous aussi incompétents les uns que les autres. Ceux qui ressortaient de la moyenne arrivaient juste à faire semblant de valoir quelque chose. Mais sinon tous et toutes des nuls.

Le nez en l’air, les mains dans les poches avec son téléphone, une bulle de chewing-gum cria liberté hors de sa bouche.

« -… Oh ! Mais vous êtes le garçon de l’autre jour ! »

Qui explosa à l’entente d’une voix familière. Elle en aura mis du temps cette petite, le regard acier de Kasai bifurqua sur la route, il repéra le taxi noir typique de la région de Kanto qui commençait à se garer. Bien bien bien, tout se passait bien mieux que prévu. Faire les trajets seul pouvaient s’avérer ennuyeux, surtout si à la fin on devait attendre tout de même sa partenaire.

Face à la non-réponse du blond, cette chère Lissa continua de parler, non sans bafouiller ce qui eut pour réaction de faire sourire Kasai. T tout le monde sait que si Kasai sourit, non pas par empathie, compassion, gentillesse ou tout autre mot de la famille de la joie (comment ça tout le monde ne lit pas mes rps et ne peut donc pas le savoir ? C HONTEU). Mais le sourire de la victoire, celui qui vous met mal à l’aise quand vous le voyez. Comme le Vipelierre l’a bien saisi en lui lançant un regard des plus noirs (dommage t’as pas l’attaque, Kasai peut toujours fuir). Cerberos grogna sur le type plante, pattes en avant, crocs sortit, le Malosse s’apprêtait à bondir dessus si Exchiel n’était pas intervenue en lançant une saucisse envers le double-type qui oublia alors un temps la chaire sûrement délicieuse de ce cher Majesté.

Et pendant ce temps, Lissa réalisa que le garçon qu’elle avait croisé était bien son partenaire de cours et juste après elle semblait penser le contraire.

« C’est pas pour rien que t’es pas en scientifique fichue cutie, tu sais pas affirmer tes hypothèses. »

Donc son surnom sera cutie ? Je pensais que tu allais choisir quelque chose de plus tapageur, mon cher Kasai tu me déçois. Mais bref, au grand plaisir de Majesté, la demoiselle tourna les talons direction le bus. Enfin elle y serait parvenue si la Kadabra ne lui avait pas barré le chemin.

« Désolée cutie, mais pas besoin de bus pour nous !

- On a un taxi gratuit, on commencera plus vite. »

Super la politesse, bonjour, oui c’est bien moi Kasai enchanté de faire ce cours avec toi. C’était donc trop demandé ? La Kadabra soupira en laissant passer son dresseur devant et établit un lien télépathique qu’avec Lissa.

« Excuse cet tsundere, c’est bien ton partenaire de cours, je suis Exchiel, enchantée cutie. »

Puis la Kadabra se téléporta vers Cerberos pour l’appâter vers le taxi à l’aide d’autres bouts de viandes.

« Bon sale cutie tu montes ou pas ? »

Dans le taxi régnait un silence de mort, le chauffeur ne disait pas un mot et Kasai semblait prendre des notes sur un calepins ou des dessins étranges figuraient. Pour un néophyte il s’agirait de hiéroglyphe, pour un connaisseur du chinois et pour Kasai, un programme d’entrainement à la pointe. Il attendait que cette chère Lissa monte dans le taxi, oserait-elle, ou pas ? Il y avait l’air conditionné et la Kadabra semblait bien plus digne de confiance que ce blond antipathique.

« On ne va pas te mordre, il prépare le cours, tu ne risques rien… »

Enfin rien, la Kadabra tentait de gagner sa confiance pour avoir des clichés d’elle souriante, à Pokémon Community une photo de fille mignonne qui sourit se vendait bien plus que celle d’une fille triste. Simple coup marketing.

Comment pas un pour rattraper l’autre ? Je ne vois pas ce que vous voulez dire par là.

Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 12008
Points d'Expériences : 365
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
365
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
365
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Kasai Hajime
« Labyrinthe d’argent »


B-bon, t-tant pis. Je me suis encore humiliée devant lui, m-mais… Ce n’est pas si g-grave, pas vrai ? La honte ne tue pas, après tout… La honte ne tue pas, la honte ne tue pas, la honte ne tue pas…. Raah, est-ce que le répéter va vraiment le rendre plus véridique ?!

« -J-je v-vais m’asseoir ailleurs, d-du coup… Ah ! »

Alors que je cherche à m’éloigner du garçon, une Kadabra se place juste devant moi, et me bloque le passage. Je me fige à mon tour, manquant de peu de faire tomber mon chapeau de paille, ainsi que celui de Majesté.

« -U-un… Un problème ? »

Bien que cette question a surtout été lancée pour la forme, je ne m’attendais pas à recevoir une réponse mentale. Je sursaute dès que la voix du Pokémon résonne dans mon esprit, et n’en capte qu’à moitié les paroles. C-comment ça, pas besoin de bus ? E-et… Et voila que l’autre garçon nous parle de taxi ! Et de commencer ? Mais… Commencer quoi ?!

Entièrement crispée, je me laisse rediriger en direction d’une voiture intégralement noire. D’après la Kadabra… Exchiel, c’est ça ?… Ce type est bien mon partenaire de cours. M-mais… Je ne comprends plus rien, moi ! C’est supposé être un certain Kasai, mon partenaire… Lui, ce n’est pas Kasai, si… ? Ou alors… Mon hypothèse était juste ? A moins que.. Je me fasse encore des idées ?!…  Aaaaah ! Je ne sais plus quoi penser !

Et voila que le garçon me demande de monter ! Maintenant que je suis devant cette portière grande ouverte, je grimpe machinalement. Si c’est mon partenaire de cours, alors, il n’y a pas de raison de refuser, pas vrai ?… Malgré tout… On ne devait pas prendre le car, plutôt ? Après tout, l’académie nous a acheté des places…

« -H-hum… Tu es sûr que… ? »

Vlan. La portière se claque derrière moi, me fermant au passage le clapet, et la voiture démarre aussitôt.

Je me retrouve donc là, totalement tétanisée sur l’un des sièges passagers, avec Majesté sur les genoux. Le prétendu Kasai est assis sur le siège de l’autre côté, avec ses Pokémon au milieu, et le chauffeur situé devant maintient un air profondément sévère.

Il n’y a alors plus qu’un profond silence.

Un silence de plomb.

Mon visage est blanc. Mes bras enserrent fermement Majesté, et je regarde fixement devant moi. De très légères et anodines gouttes de sueur perlent sur un côté de mon visage, tandis que mes yeux restent grandement ouverts et écarquillés. Et moi, je reste là, tétanisée.

Pourquoi Kasai s’est-il mis à écrire ? Des symboles indescriptibles qui plus est ? Qui est ce chauffeur ? D’où vient-il ? Où nous emmène-t-il ? Pourquoi personne ne parle ? Et pourquoi a-t-il fallu que cette voiture soit aussi noire que celle des mafieux lorsqu’ils kidnappent des gens dans les films ?!

Étouffé par mon étreinte, Majesté finit par s’écarter de force pour me signaler son besoin de respirer. Je lui coule un regard anxieux, et remarque le sien toujours aussi renfrogné. Néanmoins, contrairement à ce que sa méfiance apparente pour Kasai pourrait laisser croire, il ne paraît pas plus incommodé que cela par notre situation. Au contraire… Il prend la peine de descendre de mes genoux pour s’asseoir entre moi et la portière, se tenant ainsi à raisonnable distance des Pokémon de l’autre étudiant.

Je fais bien peine à voir, et je suis de plus en plus pâle à mesure que le décor défile à la fenêtre. A cause de tout ça, je n’ai même pas prêté attention aux paysages de Kanto…

Face à l’absence de parole et l’air qui commence à me manquer (euh non, attendez… je fais juste une crise d’angoisse…), j’essaye de prendre sur moi pour entamer un quelconque dialogue. Ma gorge me serre et mon estomac me noue le ventre, mais je parviens malgré tout à formuler quelque chose.

« -A-alors…. D-du coup… T-tu d-doit être en p-parcours P-Pokéathlète, c’est ça…. ? »

C’est à ce moment là que la voiture s’arrête, et que le chauffeur m’interrompt.

« -Nous sommes arrivés au Casino de Céladopole. »

Je manque aussitôt de m’étrangler.

« -DÉJÀ ?! »

J’ai peut-être réagi un peu trop bruyamment, comparativement à d’habitude, mais... Comprenez-moi… Depuis tout ce temps, on roule en silence, je suis paralysée par la peur, et lorsque j’ose enfin me lancer, je suis interrompue ; tout ça parce que je n'ai même pas remarqué que nous étions arrivés ! Que… Combien de temps est-ce que j’ai phasé, au juste ?!

B-bon… Il faut dire que sur la carte, Céladopole et Carmin-sur-Mer ne sont pas si éloignés que ça… Malgré tout désemparée par ma tentative de dialogue avortée, j’appose ma main sur la poignée, et, enfin, peux sortir à l’extérieur.

« -Aaaaaaaaaah… Arceus, de l’air ! »

A peine me suis-je détachée que je prends une profonde inspiration. Après quoi, je relève la tête, et…

« -… W-wow ! »

Il y a… Tant d’immeubles et de bâtiments ! Ceux-ci s’élèvent sacrément haut, plus encore qu’à Rivamar, et… Toutes ces couleurs ! Ces rues pavées ! Cette… Cette végétation ! C’est incroyable de voir autant de verdure, au sein d’une cité si grande… Et… Je ressens de si belles fragrances ! Cela sent le parfum, mais également la fleur, l’été, l’océan… Toutes ces odeurs sont apportées par la douceur du vent, en même temps qu’un soleil rayonnant picore agréablement ma peau… !

« -Vipé… Lierre ! »

Même Majesté, pourtant peu loquace quand il s’agit d’exprimer sa satisfaction, témoigne de son appréciation. Il faut dire que cet endroit rassemble miraculeusement le confort de la ville et la fraîcheur de la végétation…. Je n’ai pas encore pris le temps d’explorer cet endroit, mais je l’aime déjà beaucoup !

« -… »

… Ah oui. On est déjà devant le Casino.

Je souffle de dépit en constatant que nous n’aurons guère le loisir de faire du tourisme. Majesté se laisse prendre dans mes bras à contre-cœur, puis je suis Kasai à l’intérieur du bâtiment.

Juste après que les portes automatiques se soient renfermées derrière nous, c’est un tout autre monde que je découvre. Il y a de vifs et aveuglants flashs lumineux, des tas de machines bruyantes, un brouhaha général, et une odeur de renfermé dont la présence abondante d’aération ne compense pas l’absence de fenêtre.

C’est la première fois que je mets les pieds dans un tel lieu. Déjà car le seul casino de Sinnoh se trouve à Voilaroc, mais aussi parce que je n’ai pas vraiment l’âge pour… Quelque peu désemparée, j’ose à nouveau m’adresser à Kasai.

« -J-je… J-je n’y connais rien, en casino… T-tu… Tu sais où on doit aller ? »




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 3159
Points d'Expériences : 422
bim
2
Johto
16
16
3159
422
pokemon
bim
2
Johto
16
16
3159
422
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach
Cute.

Elle était vraiment cute cette Lissa. Dommage qu’elle ne fasse pas fondre le cœur de pierre de Kasai, déjà obnubilé par les notes qu’il prenait par rapport au cours qu’ils allaient tous les deux effectuer. Le silence pesant qui régnait ne gênait absolument pas le coach, il était bien trop focalisé sur ses propres notes qui détaillaient avec grande précision tout ce qu’il se souvenait de la structure du casino de l’époque où il y allait avec son père. Belle époque. Il fit tout de même attention à si elle rentrait ou non dans le taxi, et une fois dans le véhicule, il fit un simple signe de tête à son chauffeur qui démarra promptement.

Laissant une pauvre Lissa dans le flou total.

Dans l’angoisse obscure.

Dans un silence des plus angoissants.

Pauvre enfant, il fallait qu’elle tombe dans un cours avec Kasai.

Le Kasai. L’élève le plus terrifiant de l’académie. Quoique, peut être que Raudhr le surpasse en terme de frayeur. Mais il n’inspirait guère la joie et les petits zoizos le blond. Au contraire. Et pourtant Lissa réussit à avoir le courage de lui adresser la parole. Pour le meilleur comme pour le pire. Elle s’intéressait au blond, ou du moins essayait autant que faire ce peu un semblant de conversation. Elle devait être de cette espèce de personne que le silence à plusieurs mettait absolument mal à l’aise.

Le blond s’interrompit alors dans ces écrits et lui fit un grand sourire, pas aussi rassurant qu’on le voudrait mais c’était mieux que rien. Quoique qu’avec Kasai mieux valait rien. Mais il ne put pas vraiment répondre, le chauffeur indiqua qu’ils étaient arrivés, à la plus grande surprise de la brunette. Ravi, le blond sortit s’étira, contempla quelques secondes l’immense casino et se décida à répondre à l’interrogation de sa partenaire du jour.

« Je suis coach, d’où ce cours pokéathlète. Mais il y a un truc que je ne comprends pas chez toi.. » Il sortit son carnet à menaces, celui là même qui contenait les informations sur tous les profils de l’académie susceptibles d’être très intéressants pour lui. « tu es éleveuse mais tu t’obstines à faire des cours pokéathlètes. Tu voudrais faire un sport ou une spécialité dans le genre ? »

Ne croyez pas que ces questions étaient sans arrières pensées. Non. Kasai recherchait des profils de personne dite de support. A savoir des personnes suffisamment athlétiques pour soit rejoindre son club de foot unysien, soit pour être membre de leur cheerleader au nombre incroyable de 0,5, Ixchel et sa non envie ne comptait pas pour une entité complète.

Il lança à nouveau un regard au bâtiment puis toqua à la fenêtre du taxi.

« Comme d’habitude Ushiro, on règle avec le daron.

- Comme d’habitude monsieur Hajime, appelez moi dès que vous souhaitez repartir ! »

Et ainsi le chauffeur repartit. Kasai, souriant tapa un bon coup dans le dos de Lissa comme pour la réveiller de sa torpeur.

« Tu pourras faire du tourisme ensuite, si tu arrives encore à marcher après notre entrainement yahaha. »

Su-per, elle était pas déjà assez stressée comme ça la petite. Même Ixchel se facepalma la tête. Il était si volontairement mauvais en social que c’en était affligeant. Mais c’est pas pour autant que la type psy allait rassurer la pauvre enfant. Elle n’était pas spécialement une enfant de cœur non plus.

Puis le duo et leurs Pokémons entrèrent dans le casino, et un nouveau monde s’ettala devant leurs yeux. Bruyant, chaotique, malodorant. Heureusement que la loi anti-tabac était passé, auparavant on ne voyais pas à 3 mètres à cause de l’épaisse fumée provoquée par des innombrables cigarettes.

« -J-je… J-je n’y connais rien, en casino… T-tu… Tu sais où on doit aller ? »

Kaisai ne prit même pas le temps de répondre qu’un pinguoin les accosta directement, full costard trois pièces, monocle et plateau d’argent surmonté de ce qui s’apparentait à un verre de whisky fraichement servi.

« Messire Hajime, que nous vaut ce plaisir ? Vous savez que monsieur votre père n’est hélas pas présent cette semaine dans nos locaux.

- Mais nous sommes pas venus ici pour le voir, c’est pour rendre visite dans les sous-sols.

- Oh. »

L’homme marqua un temps de pause, lissant son impressionnante moustache l’air de réfléchir.

« Vous voulez parler de CES sous-sols n’est ce pas.

- Oui Serukko, ceux-là même. Notre école a du vous contacter à ce sujet.

- Il est vrai, par ici s’il vous plaît messire et lady ? »

Il regarda attentivement Lissa, sans jugement aucun, son visage ne trahissait aucune émotion.

« C’est vrai qu’elle ne sait pas, je suis le fils du proprio des lieux, Serukko le serveur en chef du casino. »

Juste ça.

Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 12008
Points d'Expériences : 365
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
365
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
365
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Kasai Hajime
« Labyrinthe d’argent »


Je balade nerveusement mon regard sur les environs. Le casino a l’air de comporter plusieurs salles, zones et comptoirs. Je ne saurai même pas où commencer… Ni à qui m’adresser, d’ailleurs. Un serveur ? Un barman ? Un croupier ? Un habitué, peut-être ?… Est-ce qu’il y a une pièce pour les travailleurs ? Ou une arrière salle, n’importe quoi… Il y a-t-il au moins un plan des lieux ? Que je sache au moins où mettre les pieds…

C’est parce que je suis incapable de trouver réponses à mes questions, que je m’en remets à Kasai. Mais une fois encore… Quelqu’un nous interrompt avant qu’il ait le temps de réagir.

Un serveur, semble-t-il, l’interpelle. Et… Non seulement celui-ci connaît son nom, mais en plus…

« Messire » ? « Monsieur votre père » ? Qu’est-ce que ces titres révérencieux signifient, au juste ? Et d’ailleurs… Ce n’est pas la première fois qu’il soit fait mention de son paternel. A l’instant, juste avant que la voiture redémarre… Lui et le conducteur en ont parlé, non ?… U-une minute ! Alors ça veut dire que… Ce n’était pas un simple taxi ? Mais plutôt… Une sorte de... Chauffeur privé ?

M-mais dans ce cas… ? Cela implique que… ?!

« -C’est vrai qu’elle ne sait pas. Je suis le fils du proprio des lieux.
-... »

Je dévisage Kasai, la bouche grande ouverte.

« -Q…. Quéééééééééééééé ?! »

La seconde d’après, je plaque ma main de libre contre ma bouche. Je vire rouge pivoine en réalisant que 1) je me suis encore exprimée trop fort 2) mon accent campagnard est ressorti. Bon sang… J’ai si honte !

Majesté, maintenu à l’aide de mon second bras, regarde tour à tour Kasai et le serveur. Son air interloqué souligne sa stupeur, et je dois dire que je comprends sans mal son égarement. C’est que… !

Quelle était la probabilité que nous rencontrions par hasard le fils du propriétaire du casino où nous allions travailler ? Et… Quelle était la probabilité que ce fils soit Kasai ?! C’est que, comment dire… ! Euh… Il n’a pas vraiment le genre de… Profil… Ou plutôt de… Comportement… De quelqu’un qui… Hum…

Comme pour chasser mes propres pensées, je secoue vivement la tête de gauche à droite. Allons, Lissa ! Tu vaux mieux que ça ! Pas de préjugés, enfin… !

Selon l’environnement ayant encadré son enfance, le tempérament… « Rustre » du garçon est tout à fait explicable. Et puis, ce n’est pas parce que son père est un riche propriétaire de casino qu’il lui a dispensé une éducation rigoureuse… Ou peut-être que si, mais ce n’est pas pour autant que ça a eu l’effet escompté ! Une rébellion est si vite survenue…

Simplement… Je suis surprise, voila tout. Ce n’est pas le genre de nouvelle auquel je m’attendais… Ou alors, j’aurai pensé en être informée plus tôt, ça c’est certain !

En une vaine tentative de me ressaisir, je me racle la gorge, et relève l’une des bretelles de ma robe. Je doute avoir une quelconque crédibilité après tout ça, surtout vis-à-vis de Kasai qui me voit enchaîner humiliation sur humiliation, mais je fais de mon mieux pour garder une quelconque forme de consistance. C’est ça ou je pars me planquer sous une table, de toute façon.

« -H-hum… Excusez-moi. Je…   » j’effectue ensuite une courte révérence à l’intention du serveur « Li… Lissa Labelvi. J’espère me rendre utile. »

Serukko ne paraît pas me tenir rigueur de mon comportement – ou en tout cas, il a la bienveillance de me le cacher. Il nous demande tout simplement de le suivre, ce que je fais sans un mot. J’ai l’impression que la moindre tentative de dialogue avec Kasai aboutit à un échec, de toute manière, donc autant me taire… Quoique, il a bien voulu répondre à ma question, tout à l’heure. Et ce, en dépit du fait que j’ai été interrompue. Ce qui me fait penser qu’avec tout ça, je n’ai pas pu réagir à la sienne…

Je profite donc de ce court interlude pour revenir dessus. Qui sait, ça lui fera peut-être oublier mon hurlement après la révélation de son ascendance ?… Non ?… Il n’y a pas moyen ?...

« -Pa… Par rapport à ce que tu m’as demandé, tout à l’heure… » je regarde ailleurs, un peu honteuse « E-en fait, je m’intéresse à toute forme de soins. Et j’ai, hum… Atterri ici par erreur…  »

… D’accord, en y réfléchissant à deux fois, ce n’était peut-être pas la meilleure chose à dire pour regagner en crédibilité. Alors, en une tentative de me rectifier, je surenchéris.

« -M-mais, euh, ça ne veut pas dire que je n’aime pas le sport, hein ! A-au contraire, je trouve ça important… E-et puis, si j’étais trop mauvaise… Je ferai honte à mon dortoir, a-alors… »

Je ne suis toujours pas certaine de savoir ce que je fais au sein des Pyroli, mais… Une chose est sûre, je ne tiens pas à les décevoir ! Donc… Je redouble d’effort lors des entraînements, et pour palier à mes lacunes, j’essaye de me rendre aussi utile que possible au sein du dortoir. Ce n’est sans doute pas grand-chose, mais… Je souhaite réellement faire de mon mieux…

Après être passés devant plusieurs machines à sous, Serukko nous emmène jusqu’à… Un mur, caché derrière une rangée de distributeurs. Et… Hum, un poster. Perplexe, j’observe les alentours.

« -O-on… On doit attendre ici ? »

Le serveur fait non de la tête. Puis il passe sa main derrière l’affiche, et j’entends le clic distinctif d’un interrupteur. Et l’instant d’après…

Un pan du mur s’écarte, et laisse place à des escaliers descendants. Je recule d’un pas et écarte en grand les yeux, surprise par cette apparition. Cela semble amuser Serukko, qui me fournit aussitôt quelques explications.

« -Cela fait un moment désormais que cette entrée secrète n’est plus si "secrète". Mais c’est justement pour cela que nous l’avons conservé : elle attire les curieux. Et puis, toute cette mécanique dénote d’un certain cachet… Ne trouvez-vous pas ? »

Je hoche vigoureusement la tête.

« -… Si si ! C’est impressionnant… Hihi, on s’attendrait presque à trouver des affaires douteuses, là-dessous… Pas vrai Majesté ? »

Étrangement, mon starter ne semble pas convaincu par toute cette mise en scène. Serukko ne se formalise pas outre mesure, et revient immédiatement après à l’essentiel.

« -Vous trouverez les dalles dès le deuxième sous-sol. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser les pièces du premier étage en tant que salle de repos. Au besoin, je reste à votre entière disposition.  »

Puis il effectue une courbette respectueuse.

« -Messire, lady, si vous voulez bien m’excuser… »

Il prend alors congé. Après qu’il se soit éloigné, j’avise les escaliers, qui descendent dans l’obscurité. Ils ont un côté presque… Angoissant. Autant par curiosité que pour me rassurer, j’interroge Kasai.

« -Tu… Tu as déjà été là-dessous ? »

J'avoue angoisser quelque peu à l'idée de ce qu'on peut y trouver. Mais, euh... On n'y trouvera rien de dangereux, pas vrai ?




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 3159
Points d'Expériences : 422
bim
2
Johto
16
16
3159
422
pokemon
bim
2
Johto
16
16
3159
422
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach
Campagne

Fleurs des champs, Ecremeuh dans les pâturages, types insectes dans les airs et surtout Pegu du fin fond de Sinnoh. Voilà à quoi faisait penser l’accent dévoilé inconsciemment de Lissa à Kasai. Pauvre enfant, en voyant sa mine horrifiée à son cri, la demoiselle plaqua violemment sa main devant sa bouche. C’était donc ça l’effet que produisait chez elle de venir d’une famille blindée de thune. Michto. Non pardon, pas michto, disons plutôt qu’elle ne s’attendait pas du tout à ce que Kasai soit le fils du patron. Espérons qu’elle ne sache pas qu’il est un pur mafieux, sinon, bah l’académie comptera une élève de moins entre ses murs. Ce serait dommage, elle était bien cette petite.

Mais nous n’en sommes pas là pour le moment. Sourire narquois sur le visage, Kasai observait sa pauvre camarade sur le précipice de la honte dans lequel elle allait plonger corps et âme. D’une rouge à faire palir les tomates, la pauvre enfant se rattrapa tant bien que mal. Enfin se rattraper, pas vraiment. Elle semblait plus buguée qu’un windows 98 à tourner sa tête de droite à gauche pour chasser de sombres pensées, probablement. Son Hautain de starter n’était pas en reste dans la stupeur, à regarder tour à tour (je sors trop de fois cette expression c’est infernal) Kasai et Serukko, toujours une expression d’un neutre absolu sur le visage.

Le blond ne cillait pas, trop heureux de voir une pauvre hère se démener comme elle le pouvait face à cette situation inattendue pour elle. Une courte révérence et la Pyroli se présenta comme elle le pouvait devant le majordome. Comme si il avait besoin d’autant de cérémonie. Mais connaissant que trop bien la bienséance l’homme ne se fit pas cavalier (entendez par là qu’il ne monte pas à cheval, … faut que j’arrête de regarder kaamelott ça me file des blagues moisies) et indiqua le chemin au duo. Bien que le pokéathlète le connaissait parfaitement le casino.

Silencieusement, on les mena jusqu’au « mur », oui vous savez CE mur. Avec le poster. Le bouton, et c’est là que vous savez que vous allez atterrir en enfer, doux paradis de Kasai.

Brisant le mutisme général, Lissa dévoila sa venue, et là ce fut quelque peu Kasai qui fut étonné. Enfin étonné, il haussa un sourcil et cacha sa profonde déception.

« Et moi qui pensais pouvoir recruter une pompom girl potable et motivée, quelle déception. Ce n’est pas aujourd’hui qu’on gagnera un nouveau membre. »

Allez savoir s’il blaguait ou non, impossible de savoir ce qui se tramait sous ses cheveux dorés. Toujours est-il que le sportif ponctua sa phrase en haussant les épaules, le ton n’était pas méchant, mais pas non plus bienveillant. Super pour rassurer la pauvre petite qui en plus de ne pas avoir eu le cours qu’elle souhaitait, allait devoir se coltiner cet énergumène toute la journée. Vraiment Lissa la malchance, ou Kasai le vernis ? Puisque lui était ravi d’avoir une Pyroli à torturer entrainer sous la main, c’est pas tous les jours que ça peut arriver.

Plus perdue que jamais, la brunette crut devoir attendre, nouveau sourire narquois de Kasai et intervention de Serruko la bienséance, Ixchel, qui n’avait fait que suivre le groupe en silence sans rien dire pouffa. Tant d’innocence. Elle ne savait pas. Pourtant cette entrée secrète de la cachette de la team Rocket (maintenant démantelée *tousse*) était une petite attraction à elle seule, ce qu’expliqua très bien le majordome qui les laissa ensuite, s’éclipsant avec toute la discrétion dont il savait faire preuve.

« -Tu… Tu as déjà été là-dessous ? »

Inquiète ? Qui ne le serait pas, plonger dans les ténèbres avec Kasai n’était pas vraiment une chose reluisante. Sauf peut être pour Georges qui avait peut être trop confiance en le genre humain. Il faisait confiance à Kasai rendez vous compte. Bref, le blond, toujours plein sourire hocha simplement la tête.

« Disons que j’y ai passé suffisamment de temps pour retrouver la sortie facilement. »

Vas y c’est ça pète la toi plus fort, vil garnement. Et sur ces mots le coach descendit avec son Malosse qui éclairait le chemin.

« On va au moins se changer dans la salle de repos, prends de quoi bien t’hydrater, au cas où j’ai des barres de protéines végétales faites maison, si tu as une chute de tension préviens moi, si tu as la vue qui se brouille aussi. »

Toujours plus rassurant le garçon... Mais une chose était certaine, il savait ce qu’impliquait le parcours coach et ce qu’impliquait tel ou tel entrainement. En poussant à bout continuellement les muscles, il y avait des conséquences physiques immédiates et sur le long terme. Pour ça il fallait être extrêmement rigoureux dans la préparation d’un entrainement, encore plus pour celui-ci, un labyrinthe de dalles piégées qui donnerait le tournis et la nausée pour quiconque peu habitué. Et qui serait aurait pris une telle habitude franchement ? Bah oui personne. Festival du retournement d’estomac au programme.

Les escaliers n’étant pas bien longs, le blond laissa rentrer Lissa et Majesté en premiers, non pas par courtoisie ou politesse, c’est juste qu’elle semblait tellement en stress que la laisser poireauter dans le couloir n’était peut être pas la meilleure chose à faire. Nouveau chewing gum en bouche, Kasai s’adossa au mur jouxtant la salle de repos désormais occupée par la Pyroli pour relire ses notes d’entrainement et y ajouter deux ou trois modifications. Ixchel, elle, en profitant pour se téléporter dans le système de ventilation pour tenter de prendre en photo la pauvre Lissa. Les affaires sont les affaires, le prix d’une cutie est incroyablement élevé sur le marché noir de PC. Cerberos, le Malosse, ne bougeait plus, il faisait chien de garde devant la porte, la tête haute, assis sur ses pattes arrières.

Une fois que Lissa s’était bien préparée, Kasai retira simplement sa chemise et son pantalon qu’il déposa dans un casier, dévoilant un jogging collé à la peau et t shirt du même acabit, tout deux noirs évidemment (faut bien s’accorder avec son âme). Il jeta son chewing gum puis s’avança avec un immense sourire. Il tendit une feuille noircie d’instructions pour la Pyroli.

« C’est l’échauffement, on commence ici, il n’y aura pas la place en dessous. Respecte toutes les instructions, sinon tes muscles en pâtiront.Aussi, prends ces barres au cas où, c'est végétarien. Aussi j'ai plusieurs bouteilles d'eau, dont certaines avec du citron et du sucre. »

Par contre, il s’était bien gardé de dire que l’échauffement était particulièrement retors et long, les notes faisant une page A4 complète.

« On y va ! »

Puis directement il commença à trottiner sur place tortillant dans tous les sens ses poignées, suivie de Cerberos, regardant malicieusement sa camarade, le fun pouvait débuter. Le sien, uniquement bien sûr.

Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 12008
Points d'Expériences : 365
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
365
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
365
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Kasai Hajime
« Labyrinthe d’argent »

Apparemment, Kasai connaît bien les lieux… C’est une bonne chose ! Au moins, on ne sera pas trop perdus…

Bien que, je dois l’avouer, j’ai un drôle de pressentiment au moment d’emprunter les escaliers. Il fait plutôt sombre, et même si nous sommes éclairés par le Malosse du garçon… Eh bien, je ne sais pas… Il y a quelque chose dans l’atmosphère qui me met mal à l’aise…

… Je veux dire, encore plus mal à l’aise que jusqu’alors…

Au moins, les consignes dispensées par Kasai m’évitent d’avoir à trop me focaliser là-dessus. Il semble avoir une idée très précise de la marche à suivre ! C’est rassurant de le savoir aussi préventif.

A contrario… Dans mes bras, je sens que Majesté est de moins à moins confortable. C’est un Pokémon qui apprécie l’espace et l’extérieur, alors devoir descendre sous terre dans un passage aussi exigu a en effet de quoi tendre… Il ne s’exprime cependant pas outre mesure, et se contente d’afficher un air qui se veut impassible.

Dire que là-haut, dehors, il fait un si grand soleil… J’espère qu’on aura le temps d’explorer la ville et ses environs avant que le temps se couvre…

Les escaliers débouchent sur un vaste espace. Il y a un grand couloir, un autre escalier descendant, et une porte ouverte menant à une graande pièce. Kasai me fait signe d’aller me changer à l’intérieur, et je m’exécute, bien que peu rassurée.

Majesté et moi nous retrouvons seuls, dans cette immense salle ne possédant rien d’autres que des tables, des chaises, un canapé, et quelques ventilations. Je ne sais pas ce que je préfère : devoir rester avec Kasai dans un silence gêné ou me retrouver isolée dans cet endroit sombre et désert…

En tout cas, pour me changer, mieux vaut probablement ne pas être accompagnée du garçon. Je pose Majesté et mon sac sur une table, et après avoir nerveusement observé les alentours, hôte mes chaussures, mon couvre-chef et ma robe. En dépit de la chaleur de l’été, il fait plutôt frais, ici…. Ainsi, je me dépêche de récupérer mon jogging et ma veste pour le sport. Comme je viens de Sinnoh et qu’on a l’habitude des basses températures, mes seuls vêtements sportifs sont faits pour tenir chaud… J’ai de la chance que notre objectif s’effectue sous terre.

Au moment d’enfiler mon jogging cependant, j’ai un drôle de frisson. Mon regard scrute les alentours, en vain, et je réalise alors que Majesté fixe attentivement le conduit d’aération… Hmm… Ils ont dû laisser la climatisation allumée, et…  J’ai dû avoir un petit coup de froid. Sans doute.

Je me hâte donc d’enfiler le reste de ma tenue, puis mes baskets, et range le reste dans mon sac. Je remarque qu’il y a quelques casiers disponibles dans un coin de la pièce, et j’entrepose donc mes affaires dans l’un d’eux. Je ne conserve en fait qu’une bouteille d’eau, que je garde en main.

Je retrouve ensuite Kasai, qui lui, met beaucoup moins de temps pour se changer. Sa tenue est totalement noire et colle à sa peau, alors que la mienne est rouge cramoisi, un peu plus ample, et couvre l’intégralité de mes bras et mes jambes. J’ai bien un t-shirt à manches courtes sous ma veste, mais je ne retirerai cette dernière que lorsque je me serai échauffée…

J’ai un petit sourire en coin en réalisant que nous sommes assortis à nos dortoirs, mais garde la remarque pour moi. Du moins, il me semble que Kasai était désigné comme Noctali dans le récapitulatif du cours, mais je peux aussi me tromper… Ça ne serait pas la première fois que je me méprends sur son compte.

Nouvelle surprise à son propos, d’ailleurs. Il me confie une feuille avec une liste aberrante d’instructions, ma foi très détaillées, puis me donne de nouvelles consignes. Notamment, il me donne en complément des barres énergétiques… Végétariennes de surcroît ! Je hausse les sourcils, étonnée, puis accepte le tout. Une fois les barres et la feuille entre mes mains, j’effectue finalement une courbette en signe de reconnaissance.

« -M… Merci ! C’est très avenant de ta part ! »

Ayant les mains un peu prises, je me libère de la place en entreposant ma bouteille d’eau et mes barres contre un mur. Puis j’analyse plus en détail la feuille qu’il m’a confiée… Oh la la ! Elle est non seulement détaillée… Mais également longue, décidément ! Je… Je ne suis pas sûre d’avoir déjà suivi un tel programme…

En fait, je n’ai pas le temps d’en prendre intégralement connaissance, puisque Kasai démarre déjà les échauffements. H-…. Hiii ! E-est-ce… Est-ce que je dois le suivre ? On doit effectuer nos échauffements en même temps ou non ? M’a-t-il au moins donné les mêmes instructions que lui ?! Aaaaah, je panique déjà !

« -D… D’accord ! »

Par mimétisme, je me mets également à trottiner. Je remarque cependant très vite qu’il ne fait pas que trottiner, mais qu’il effectue en plus des petits mouvements des poignées… Tout en avançant, je tente de jeter un œil au programme d’exercice, que j’ai toujours en main. Ah, oui ! C’est marqué là, échauffement des poignées… Hum, voyons voir… Je dois les remuer comme ça, je présume… ? C’est un peu comme lors des séances de Pokéathlétisme, au final… Bah oui Lissa, t’es en cours Pokéathlète, bien joué t’as connecté deux neurones.

Devoir rester dans le rythme tout en suivant des instructions rigoureuses est très perturbant, je dois l’admettre. En fait, je constate même très vite que Kasai est bien plus rapide que moi dans l’exécution… Probablement qu’en augmentant la cadence, je pourrai l’imiter, mais… Ça serait au détriment de mon endurance ! Et probablement que celle de mon partenaire est conséquente, elle aussi. Et puis, nous sommes dans un échauffement… Si je m’épuise maintenant, à quoi bon ?

Je préfère donc effectuer les mouvements à la vitesse où je peux les effectuer, plutôt que de m’épuiser en vain. Hmm, voyons voir, les pas latéraux… Ah oui ! C’est comme les Krabby !… Hop, hop, hop ! C’est plutôt rigolo, je dois bien l’admettre.

Régulièrement, je repasse devant Majesté, qui m’observe d’un air perplexe. Il n’a pas vraiment la fibre sportive et ne doit pas comprendre ce qu’il y a d’amusant à suer de la sorte… Dans un vain espoir de le motiver, je lance quelque chose à son intention en passant.

« -Tu… Hh… Tu sais, Majesté ! C’est… Hh… Important de garder la forme… ! »

Il se contente de hausser les épaules, et détourne le regard avec une expression suffisante. Majesté fait très attention à ce qu’il mange et ne risque donc pas de grossir en conséquence, et la plupart du temps, j’accepte de le transporter sans problème… Il doit donc trouver l’intérêt minime.

Voyons voir, l’exercice suivant… Des flexions en avant avec genoux pliés ?… Qu… Qu’est-ce que c’est ?! Hum, je présume que je dois faire ça en étant immobile, puis… Euh, j’abaisse les genoux, et ensuite, j’étire mes bras vers l’avant, et… ? Ou non, attendez, est-ce que je dois pas d’abord lever mes bras vers le haut pour ensuite abaisser mon buste… ? Arf, c’est… C’est compliqué de tenir la posture sans trop me pencher, et… A… Aaaaah ! Je n’arrive pas à tenir la p- !

* Bom *

Mes jambes se sont mises à trembler de plus en plus, et ont simplement fini par céder. Je me retrouve par terre, sur les fesses, et avec une petite grimace. Je réalise alors que je commence à suer, et que ma veste ne va pas tarder à me tenir chaud… Pour de l’échauffement, c’est de l’échauffement ! Je ne sais pas si j’en ai déjà effectué un aussi long… Hum, et il y a encore quelques exercices derrière, mais je ne suis pas sûre d’arriver à faire celui-là…

… Bon, bah… Il n’y a plus qu’une solution…

« -Hmm… K… Kasai ? Hum… » toujours par terre, je lève la feuille, et lui pointe une ligne du doigt « Comment on fait… Ça, là ? »

Diana m’a dit que je suis là pour apprendre, mais… Je ne sais pas si mon partenaire sera ravi de jouer les professeurs.




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 3159
Points d'Expériences : 422
bim
2
Johto
16
16
3159
422
pokemon
bim
2
Johto
16
16
3159
422
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach
échauffement

Pas des plus complexes à faire si on prenait bien son temps. Trottinant sur place et chauffant ses poignées il observait la pauvre Lissa complètement décontenancée devant la feuille. Elle n’était vraiment pas une sportive de haut niveau pour grimacer devant un tel programme, rapidement et efficacement, le blond lui, s’échauffait parfaitement les poignées, à l’aise dans ce genre d’exercice qu’il faisait de manière journalière. Il n’avait même pas besoin de regarder la fiche, sachant tout ce qu’elle contenait par cœur. C’était plus une aide pour sa camarade que pour lui.

Il passa à la suit après s’être massé les poignées. Toujours un œil rivé sur Lissa qui parlait à son starter, visiblement déjà bien essoufflée. Kasai lui, continua ce qu’il fallait faire et débuta sans perdre son souffle les flexions et extensions pour ses jambes, accompagnées de saut pour bien tout étirer.

« Non mais il ne faut surtout pas aller rapidement c’est un coup à

BAM

- Se claquer un muscle… »

Trop tard, la pauvre Pyroli venait de voir ses genoux céder lors de la première flexion qu’elle effectua. Simplement, le coach s’avança vers sa camarade de mission, lui tendant une main pour l’aider à se relever tandis qu’elle pointait un mouvement qu’elle ne comprenait pas.

« Bon, cette liste, prends ton temps pour la faire. Interdiction d'en faire trop ! » mdr l'ordre qui ne sera jamais dit dans une start-up ou une entreprise.

Il barra ensuite de la feuille plusieurs exercices mais pas celui qu’elle ne semblait pas comprendre.

« Pour ça, c’est un échauffement au niveau du bassin et dos, on le fera ensemble et je te donnerais un rythme. Si ça va trop vite et que tu ne suis pas, on baisse la cadence. Il faut vraiment prendre son temps pour l’échauffement c’est primordial. »

Purée, il en était presque sympathique à tout expliquer calmement à la pauvre Lissa qui avait vraiment peur de mal faire, délicate fleur des champs. Bon il n’allait quand même pas lui faire un sourire bienveillant parce qu’il ne fallait pas déconner, mais son ton n’était pas un ton de reproche. Avec ce genre de personne, l’engueulade était la pire chose à faire, si on voulait parvenir à ses fins, la gentillesse était le chemin royal. Cette fois-ci il ne tirerait pas avec un gun sur la brune, ce qui était fort dommage mais fort désavantageant d’avoir une partenaire qui pourrait fuir dès la première étape. Contreproductif.

Puis, il se mit à terre assis, dos bien droit et jambes pliées.

« Suis moi, Cerberos fais moi des tours en attendant ! Sinon la cutie » venant de sa bouche ça sonnait d’un coup moins charmant et encore moins comme d’un compliment « tu te mets dos contre moi, même position, fais attention de mettre ton dos bien droit en alignement avec ton bassin. Si tu entends des craquements c’est qu’ya un souci, tu me le signales tout de suite ! »

Une fois la demoiselle installée, non sans probablement avoir été rouge de honte d’une telle proximité physique, Kasai entremêla ses bras avec ceux de Lissa puis poussa doucement en arrière.

« Tu me dis quand ça tire trop. »

Puis il revint en avant doucement, il n’eut pas l’impression d’entendre craquer, mais ça n’était peut être pas le cas pour la Pyroli. La pauvre, des contacts physiques comme ça devait la gêner terriblement. Kasai lui n’en avait rien à carrer qu’on se le cache pas, c’était un sportif spécialisé dans le football américain, le contact pas forcément quémandé il connaissait mieux que personne. Surtout dans la position de quarterback, des plaquages il en mangeait tous les jours au petit déjeuner. Bref, ils continua ce mouvement de va et vient une vingtaine de fois au rythme de Lissa, sentant son dos se réchauffer, il déclama qu’ils pouvaient passer à l’étape supérieur (c’est pas ce que vous croyez) et s’échauffer les bras.

« Bon tu me suis, et surtout tu ne tires pas trop sur les coudes ! »

Oui bon désormais, il veillait à ce que Lissa n’en fasse pas trop et qu’elle ne s’épuise pas inutilement, surveillant chacun de ses mouvements et corrigeant la posture quand il remarquait qu’elle n’était pas correct. Le Noctali plaça sa main gauche de manière à toucher le coude droit, ensuite il tendit le bras au dessus et en dessous de la main en question. Ainsi il alterna plusieurs fois avec l’autre coude dans un remix navrant de tecktonik. Puis, il ouvrit grand les bras (pas pour faire un câlin, c’est un bonhomme voyez) les tendant au maximum avant de faire des petits moulinets, de quoi chauffer les épaules. Bon pour courir dans un labyrinthe de dalles piégées ce n’était pas ce qui était le plus utile mais quitte à faire un échauffement autant y aller à fond.

Le haut du corps terminé, il fallait passer aux jambes, le plus important pour cette session.

« Pense à bien respirer et pour ces étapes là, vraiment, prends ton temps. » Comment ça il se répétait le bougre ? Bah avec une énergumène pareille on n’était jamais trop prudent !

Il plaça alors ses mains sur ses genoux qu’il avait rassemblé pour ensuite les faire tourner dans le sens horaire. Ensuite il passa aux chevilles. Sa pointe d’orteil toucha le sol puis une nouvelle fois des rotations. Oui encore, pour cristalliser l’essence de ce cours où ils allaient tourner encore et encore et encore et encore à en perdre la tête.

« Cerberos, fais des sauts tous les mètres en plus de courir. »

Et il rejoint son Malosse des enfers qui exécuta les ordres sans rechigner pour trottiner, alternant montée de genoux et talon fesse, si le truc que tout le monde détestait au collège. Il fallait le refaire ici muhahahahaha. Pardon, ce genre d’échauffement ma hantise, surtout avant un 4x400 mètres, c’était affreux. L’athlétisme c’est trop solitaire pour loi. Mais je divague (et en plus le bougre m’entend même pas alors à quoi bon digresser)Le chien, lui, semblait heureux de courir autant, sa langue pendouillait de sa gueule et il bondissait joyeusement dans la salle.

La liste inépuisable enfin terminée, même pas essoufflé, le coach s’arrêta enfin pour boire un peu et pour surtout constater l’état de sa partenaire de mission, qu’il espérait pas trop mauvais. Sinon elle allait sacrément morfler lorsqu’ils iront au septième cercle des enfers deuxième sous sol.

« Tu te sens d’attaque cutie ? »

Surement moins que lui qui ne transpirait même pas, son corps était chauffé, mais pas au point de suer comme un touriste en août sur une plage du sud d’Alola. Un énorme sourire sur le visage, il se sentait près pour affronter le labyrinthe qui reposait sous leurs pieds.

Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 12008
Points d'Expériences : 365
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
365
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
365
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Kasai Hajime
« Labyrinthe d’argent »


Kasai s’est rapproché de moi, et me surplombe de toute sa hauteur. Toujours à terre, je ne peux que lever vers lui un regard confus. Il est en colère ? Ou il ne l’est pas ? C’est difficile à dire tant le garçon paraît à la fois si rustre et concerné.

J’attrape néanmoins la main qu’il me tend, et lui rend la feuille confiée un peu plus tôt. Il raye plusieurs lignes de la liste, ce qui me met plutôt mal à l’aise. Visiblement, il a surestimé mes capacités…. Ah, Lissa, quand cesseras-tu de décevoir… ?

Pour autant, l’échauffement qui m’a valu de me ramasser est toujours là, et mon camarade semble bien décidé à me l’inculquer. C… Ça va le faire ! Je dois y arriver ! Ou sinon… Je couvrirai de honte mes camarades de dortoir ! Comment oserai-je les regarder droit dans les yeux après un échec pareil ?! Plus jamais je ne pourrai mettre un pied au sein du bâtiment des Pyroli ! Je serai bien trop miséreuse ! Condamnée à vivre dans la déchéance et la crasse dans laquelle se trouve ma véritable place !

… B-bon, avec du recul, je ne suis pas certaine qu’elles y accordent autant d’importance… Ni même qu’il y ait une raison pour qu’elles soient mises au courant… E-et peut-être que je grossis un peu le trait, d’une façon générale… M-mais je n’y peux rien ! J’angoisse très vite ! Trop vite !

En dépit de toute cette pression cadeau de moi à moi comment ne pas me remercier ?, je suis réellement soucieuse de bien faire. Aussi, j’écoute avec attention les instructions de Kasai…

Il déclare que je dois impérativement prendre mon temps, et m’invite à imiter sa posture, dos à lui. Après avoir retiré ma veste, je m’applique à m’asseoir convenablement juste derrière, et tends mes jambes droit devant. Ça tire un peu au bas du dos, mais ça paraît être le but de l’exercice… Très bien ! Et maintenant, c’est quoi la sui… ?

« -… ! »

Je frémis lorsque Kasai accole plus fermement son dos contre le mien, et entremêle ensemble nos bras. S… Sa peau ! Elle est en contact avec la mienne ! E-et… Elle est plutôt froide d’ailleurs ! Ou alors, c’est la mienne qui est trop chaude… ? Hiiiiiii ! Je n’étais pas prête ! Résolument pas prête ! Il me touche ! On s’entrelace ! AAAAAAAAH !

Ce hurlement de panique intérieur n’est extériorisé que par mon visage plus rouge que ma tenue, et les gouttes de sueur qui perlent sur mon front. Ou alors, c’est juste une conséquence logique de l’échauffement, plutôt… ? J-je n’en sais rien ! Tout ce que je sais, c’est que là, tout de suite, je suis bien contente d’être dos à lui !

… EUH JE-, JE VEUX DIRE ! Ce que je veux dire par là, c’est que je suis heureuse qu’il ne puisse pas me voir dans cet état ! Vu qu’on est l’un derrière l’autre, il ne peut pas voir mon expression affolée… ! N-non, au contraire, c’est parce qu’on est dos à dos que je suis si gênée ! Enfin, euh, c’pas non plus comme si ça voulait dire quoi que ce soit ahahahahahahahahahahah… C’est juste un échauffement ! Rien de plus qu’un échauffement ! E-et d’ailleurs, c’même pas si désagréable que ça, en fin de compte… EUH, PAS QUE J’APPRÉCIE PARTICULIÈREMENT NON PLUS, HEIN ! J’veux dire ! Je ne déteste pas ça ! Arf, euh, non ! Plutôt… Je n’ai pas cette posture en aversion ! Hum… Ce n’est pas que je ne la hais pas point ?! HIIIII ! JE… ! JE… ! JE LA TOLÈRE ! V-VOILA ! C’EST CA ! JE TOLÈRE CET EXERCICE PUREMENT PRATIQUE ET PAS TERRIBLEMENT GÊNANT DU TOUT ! Je suis une grande fille ! Je peux me livrer à un échauffement de proximité sans me mettre dans tous mes états, pas vrai ? Pas vrai ?! PAS VRAI ?!

B-BON, ‘faut que je me calme ! Kasai n’a pas moyen de savoir dans quel état de malaise je me trouve, je dois donc me ressaisir au moment où l’exercice se terminera ! Et ça sera tout bon ! De l’histoire ancienne ! D’ailleurs, c’est d-déjà terminé !… Naturellement ! Je dois agir na-tu-re-lle-ment !

« -O-OK ! PAS TIRER SUR LES COUDES ! TRÈS BIEN ! C’EST PARTI ALORS ! ON Y VA ! »

P… POURQUOI AI-JE L’AIR AUSSI MOTIVÉE D’UN SEUL COUP ?! BOUCHE ! T’AS PAS COMPRIS MES INSTRUCTIONS OU QUOI ?! NATURELLEMENT, J’AVAIS DIT ! NA-TU-… Raaaah, J’ABANDONNE ! Je n’ai qu’à faire suivre le geste à la parole et extérioriser tout ça dans mes mouvements ! Voilà ! Let’s go ! Une, deux, une, deux, une, deux… !

Ainsi donc, c’est avec beaucoup plus d’énergie qu’à l’accoutumée que j’imite les mouvements de Kasai, me jetant à corps perdu dans les échauffements, de sorte à oublier tout le reste. L’avantage, c’est qu’en me focalisant sur mes gestes, j’évite de faire trop n’importe quoi… Je crois.

Le fait est que le Noctali me rappelle régulièrement quand je dois ralentir le rythme, donc je ne m’emporte pas trop non plus. Je ne prête même plus attention aux exercices que son Malosse pratique depuis le début, tant je me concentre sur mon propre entraînement… Au final, c’est le nez dans le guidon que je parviens au bout de la liste.

« -Hh… C’est… C’est ok ! Je suis prête… Hh… Je vais juste boire un peu d’eau !… »

Je suis effectivement essoufflée, et ma gorge est sèche. Néanmoins, mes muscles eux, sont parfaitement échauffés, et je ne me sens pas particulièrement épuisée. Marcher un petit peu suffit à faire partir toute sensation d’engourdissement, et je me sens donc résolument prête à passer à la suite.

Ce n’est qu’une fois désaltérée et en inaction que je réalise le grand sourire affiché par Kasai. De… Depuis quand il fait ça ?! Sourire ?! Il semble particulièrement motivé à l’idée d’enchaîner avec le cœur du sujet. Les fameuses dalles du sous-sol…

Un système complexe et désorientant qui a pour but de tenir à l’écart les visiteurs. Ils ont été installés par la Team Rocket du temps où elle occupait le Casino, et ont, pendant un temps, su les prévenir de toute intrusion.

Le problème, c’est que maintenant qu’ils sont partis, ces dalles empêchent la pleine exploitation des sous-sols… Et c’est pour ça que nous sommes là !

Il y aurait un système pour les désactiver, tout au fond de la base. Mais pour se faire, nous allons devoir réussir à l’atteindre… Ce ne sera pas une mince affaire, mais bon… J’ose croire que si on nous a envoyé ici, c’est que nous en sommes capables !

… Je l’espère, en tout cas…

« -Majesté… Tu viens ? »

Resté expectatif tout du long de l’entraînement, le Vipélierre ne m’adresse qu’un hochement de tête au moment où je le prends dans mes bras. Une fois nos affaires rassemblées, nous pouvons donc descendre d’un étage supplémentaire… Et découvrir ces fameuses dalles.

Si l’on doit d’abord traverser quelques salles, nous les atteignons sans mal. En fait, pour l’instant, nous n’en voyons que deux : elles sont chacune placées à l’entrée de deux couloirs distincts, l’une nous projetant à l’intérieur, l’autre nous renvoyant vers la salle. Comment je le sais ? Il y a de grosses flèches inscrites dessus…. Les plaques sont d’ailleurs vraiment larges, et cela paraît compliqué de simplement sauter par dessus.

« -Hmm… »

Par curiosité, je m’approche de celle pointant vers nous. Tout doucement, je lève une jambe, et avec une pointe d’anxiété, appose mon pied dessus…

Zloum.

« -Hiiii ! »

Majesté et moi nous retrouvons instantanément tournés dans l’autre sens, et sommes renvoyés vers le centre de la pièce. J’ai besoin de quelques secondes de plus pour me relever, sous le regard désapprobateur de mon starter. Mais j’en fais abstraction, et avise plutôt les deux couloirs…

« -Il… Il semblerait qu’on soit obligés d’emprunter l’autre… Et une fois que ce sera fait, on ne pourra revenir que par celui-là, je présume… J’espère qu’on parviendra à faire tout le tour. »

Je me tourne vers Kasai.

« -On… On y va ? »





« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 3159
Points d'Expériences : 422
bim
2
Johto
16
16
3159
422
pokemon
bim
2
Johto
16
16
3159
422
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach

Confusion

Non pas le statut.

Et pas venant de Kasai non plus (un être aussi supérieurement intelligent ne peut pas être confus voyons).

Non, de la confusion qui transpirait de tout le corps de Lissa. Suintant dans tous les pores, faisant tremblant ses membres et tourner sa tête. Qu’est ce que ça donnerait lorsqu’elle sera sur les dalles piégées ? Si là tout de suite elle perdait déjà la boule. Peut-être qu’elle n’avait jamais eu de contact physique avec une autre personne que son starter ? Non impossible d’après son dossier elle avait un frère et une sœur aimants, pas de câlin dans une fratrie alors que c’est la petite dernière ? Vous foutez pas de moi, it’s a lie. Ou alors Kasai l’écoeurait tellement qu’elle en était terrifiée.

Il était moche à ce point ?

Non quand même pas, il y avait plus repoussant à PC. Bon ok les piercings, les dents et oreilles pointus et les habits pouvaient potentiellement un peu effrayer mais tout de même, ça faisait pas flipper si ? Ahem, peut être un peu, boooooooooon, il y avait des styles plus réconfortants que le sien il est vrai.

A moins que ça soit son odeur ?

Non il avait bien mis du déodorant ce matin, ça ne devrait pas accommoder sa collègue.

Ou alors c’était l’odeur de son déo qui lui prenait le nez ?

Nan, ça ne ferait pas trembler à ce point.

Ou alors elle avait bien trop forcé trop vite. Ce n’était qu’un exercice, elle n’avait pas à stresser autant.


« -O-OK ! PAS TIRER SUR LES COUDES ! TRÈS BIEN ! C’EST PARTI ALORS ! ON Y VA ! »


Ou pas. Mais quelle pression elle se mettait ? Finalement le surnom cutie ne correspondait pas, il valait plutôt tabler sur cocotte minute à force de gamberger. Un jour elle exploserait. Ou alors elle chopera un ulcère. Ce qu’on ne lui souhaite pas bien sûr. Fin au moins on pouvait pas lui retirer le fait qu’elle était motivée et qu’elle donnait le meilleur d’elle-même.

Et cela Kasai appréciait.

Oui quoi ? Il apprécie quelque chose en quoi c’est étonnant ? Il lui arrive de bien aimer des choses vous savez. On dirait pas comme ça mais comme tous les êtres humains il a des choses qu’il ne déteste pas. Je sais c’est fou.

Et simplement pour le fait qu’elle donnait tout en dépit de ses faiblesses, Kasai rangea Lissa dans la catégorie de son cerveau consacrée aux gens avec potentiel. Ce n’était plus juste un pion parmi d’autre. Fin si ça restait un pion mais un peu plus important, genre une tour ou un cavalier quoi. La tsundrere qu’était le coach ne pouvait juste dire d’une personne qu’il l’aime bien, non non, il fallait qu’il le dise autrement, qu’il le catégorise à sa façon. Pas toujours très sympathique je vous l’accorde.

Toujours est-il qu’une personne qui jouait le jeu à fond en dépit d’avoir été placée là par hasard lui faisait  grandement plaisir. Il n’avait pas l’impression de perdre son temps avec un élève lambda pataud et stupide. Fin elle était un peu pataude et probablement un peu stupide (on rappelle que c’est un surdoué, même si je sais pas le montrer correctement hahahahaha help) mais peut être moins que ce que pensait Kasai au début. Elle faisait de son mieux, et en sport c’était l’essentiel (avec la victoire écrasante sur ses adversaires bien entendu) si on a l’optique de progresser.

Rapidement, il détacha ses bras de sa camarade pour pouvoir passer à la suite, ce qui semblait vraiment soulager la brunette de ne plus avoir un si grand rapprochement. Dans une rasade d’eau le blond l’observait et détaillait sa musculature. Elle tremblait des genoux mais tenait, sa volonté était plus forte que la faiblesse de ses membres.

Avisant les conseils du Pokéathlète, la Pyroli fit la suite des exercices en prenant cette fois ci plus le temps et en se concentrant le plus possible. Kasai lui, n’avait réellement aucun problème, il sentait que ses muscles se réchauffaient et pouvait même surveiller les exercices de son Malosse. Et sa Kadabra ? Non pas que je l’ai oublié, elle était toujours dans les conduits d’aération et le blond savait pertinemment que jamais au grand jamais sa starter ne participerait à un entrainement physique. De gré comme de force, la type psy étant d’une nature fourbe et mesquine, elle connaissait mille moyens pour s’extraire des griffes de son dresseur (et des professeurs de pc qui voulaient veulent toujours sa peau).

Mais bien évidemment, Kasai les commentaires rassurants il sait pas faire (alors que hacker un système de caméra si, expliquez la logique), il lui tapa vigoureusement sur l’épaule, avant de boire lui aussi de l’eau histoire de toujours rester hydrater (et pas mourir), buvez de l’eau les gens, si vous lisez ce rp c’est important (on est sponsorisé par Evian donc buvez Evian et donnez nous de la moula). C’était un moyen pour dire à Lissa qu’elle avait bien travaillé, bon par contre qu’elle le comprenne c’était une autre affaire.

Puis la descente au deuxième sous sol, pour que le vrai fun commence, que la partie du cours la plus trépidante commence. C’était à cela que servait à l’échauffement après tout, bien se chauffer pour bien morfler. Et avec le sourire s’il vous plaît. Le terrible sourire du Noctali, celui qui vous annonçait qu’il vous avait devancé et que vous êtes dans la pire des sauces possibles (un peu comme celle anchois chocolat, tout pareil). Le Malosse sautillait toujours autant, prêt pour la suite. La starter de Kasai, elle, les attendait déjà en bas, la mine soucieuse en train de regarder son appareil photo avec déception.

« Toutes les photos sont noires. J’ai oublié de retirer le cache… ça devait me rapporter une fortune KASAI JE SUIS TROP DEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEG ! » se plaignait Exchiel, en secouant les bras dans tous les sens, les cuties rapportaient un pécule non négligeant dans son budget et ce trésor aurait pu lui valoir des milliers de jetons.

A cela Kasai haussa simplement les épaules, lui répondant mentalement qu’un moyen de gagner de la thune ils le trouveraient bien autrement.

Bref, l’intrépide Lissa elle, ne perdait pas de temps et déposa délicatement sur pied sur une dalle piégée avant de se retrouver projetée en arrière dans un cri de surprise.

« ça fait toujours des fourmillements au niveau du bas ventre la première fois tu ne trouves pas ? »

Purée mais tu le fais exprès ces phrases chelou Kasai ? Un sourire narquois déformait son visage, il allait tellement s’amuser.

« Bon, ce serait de la triche que je t’ouvre la voie, et infiniment moins amusant que de te voir t’en sortir dans ce labyrinthe. Tu ouvres la marche, je te suis, deal ? Bon sauf pour le premier que je te montre comment on tient sur ses jambes, vaudrait mieux que tu évites de te briser quoique ce soit avec moi, ce serait fâcheux. »

En même temps c’était avenant, et terriblement flippant ce genre de phrase. Comme si qu’il arrive malheur à sa camarade pourrait être délectable. Monstre qu’il était.

« Allez, go, Cerberos on avance!

Et il se jeta sur l’autre couloir avec un entrain des plus inquiétants, tournant dans tous les sens vers l’autre bout de la pièce séparé de Lissa par des couloirs, il tenait sa tête droite et relachait tous les autres muscles de son corps. La contraction pourrait provoquer une torsion dans le corps. Il fallait simplement se détendre. Cerberos, lui ne s’était pas attendu à une telle vélocité par les dalles et se mangea directement un mur en face dans un râle désespéré. Kasai l’aida à se relever lorsque tous les deux eurent atteints un endroit qui ne tournait plus dans tous les sens.

Rassemblant les mains devant sa bouche pur porter le son plus loin, Kasai se mit à crier :

« ALLEZ LANCE TOI CUTIE ! AU PIRE JE TE RATTRAPE ! »

Pas sûr que ça rassure beaucoup sa camarade.
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 12008
Points d'Expériences : 365
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
365
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
365
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Kasai Hajime
« Labyrinthe d’argent »


Visiblement, Kasai est bien plus familier avec ces dalles que je ne le suis. Pourtant, Ginji m’avait bien montré celles de son arène… Mais je ne m’y suis pas essayée bien longtemps, pour être franche.

« -J… J’avoue avoir surtout eu mal à l’atterrissage… M-mais… Ca devrait aller ! J’ai l’habitude de me ramasser, après tout… »



Bon sang, mais pourquoi je lui dis ça ?! Je n’améliore vraiment pas mon cas, moi ! Il va croire que je suis gauche, ou maladroite, ou… Tout ce que je peux être ! Oh la la…

Enfin… Ça n’a pas l’air de le dissuader de me mettre au défi… Au contraire, il tient à voir comment je me débrouille par moi-même. C’est… C’est beaucoup de pression ! Pourquoi ai-je la même désagréable sensation que lorsque je suis interrogée par un professeur ? C’est censé être mon camarade de classe, pourtant !

Le fait qu’il dirige notre cours depuis le début joue pour beaucoup, il faut bien l’admettre. En même temps, il a l’air infiniment plus renseigné que moi… Après tout, il souhaite devenir Coach, non ? C’est bien qu’il soit aussi motivé par son objectif. Comme c’est aussi la branche de Ginji, ça l’intéressera peut-être de le rencontrer… En tout cas, ça sera probablement plus intéressant pour lui que de me tutorer toute la journée…

Au moins, il prend le temps de m’expliquer comment utiliser les dalles avant de me lâcher dans l’arène. Sans plus tarder, son Pokémon et lui s’élancent sur la première, et partent en tournoyant. En dépit de sa vitesse, je vois bien qu’il parvient à garder son corps droit et sa direction linéaire… En fait, j’ai l’impression que ses muscles accompagnent le mouvement.

« -… On dirait une ballerine. »

La phrase m’a échappée. Fort heureusement, il est déjà loin, et incapable de m’entendre… Donc ça va, il ne risque pas de le prendre mal. Et ce n’est pas comme si Majesté ou Exchiel pouvaient lui répéter, alors…



Je toise la Kadabra un instant. Elle me regarde. Je la regarde. Puis je prends conscience que si, elle peut lui répéter.

Mon visage se décompose aussitôt, et la panique me gagne.

« -Aaaaah ! Lui dis pas que j’ai dit ça ! S’il te plaît ! I… Il pourrait se vexer ! Euh, je crois ? J… Je ne sais pas ! C’est vexant ou pas ? Il faut dire que la danse, ce n’est pas une activité très mascu…. Hiii ! Mais qu’est-ce que je raconte ?! Si Kasai veut faire de la danse, il a bien le droit ! Je n’ai pas à le juger ! Euh… Exchiel ! Tu n’as qu’à lui dire que s’il trouve sa vocation dans la danse classique, je le soutiendrai, d’accord ?! J-je ne dis pas ça pour me dédouaner ! Je le pense vraiment ! Hum… »

Majesté tourne ses yeux vers le ciel en m’écoutant paniquer. De mon côté, je suis interrompue par la voix du-dit Kasai, qui m’appelle depuis l’autre bout du couloir. Je suis tellement surprise et prise de court que j’obtempère sans réfléchir.

« -D… D’accord ! J’ARRIVE !
-Vipé… Lierre ?! »

Mon starter, logé dans mes bras, émet un cri de protestation lorsque je m’élance, mais c’est trop tard. Mon pied se pose sur la dalle, et aussitôt… Nous vrillons.

« -HIIIIIIIIII ! E… Équilibre ! Garder l’équilibre ! »

Cela peut sembler être une tâche ardue quand on a les mains prises, mais le fait de serrer Majesté fort contre moi m’aide à centrer mon point de gravité. Je suis néanmoins trop concentrée sur le fait de ne pas tomber, et ne fais donc pas attention à mon point d’arrivée… Soudainement, je suis réceptionnée par une paire de bras, et tout s’arrête brutalement.

Bien que déroutée, je pousse un profond soupir de satisfaction.

« -C’est…. C’est marrant. Ça me fait penser au Tauros mécanique de Papa…
-Li…. Ierre... »

Majesté ne paraît pas de cet avis, et semble plutôt parti pour rendre son déjeuner. Je lance un regard inquiet à mon starter, avant de faire un peu plus attention aux mains qui m’ont attrapé les épaules… U-UNE SECONDE, JE SUIS CONTRE KASAI LA ?

Je m’écarte d’un bond en le réalisant, intimidée. Dans le même mouvement, je me suis retournée pour lui faire face, bien que la position de mes bras, resserrés autour de Majesté, témoignent d'une attitude réservée.

« -M-m-m-m-m-m…. Merci ! M-m-m-m-m-m-m… Maintenant, je vais essayer de m-m-m-m-m-m… Me m-m…. M-m-m-m… Maintenir, toute seule… ! »

Dans cette optique, je recule donc. Je me tourne ensuite pour pouvoir mieux observer la suite et

Zloum.

« -LIEEEEEEERRE !
-HIIIIIIIIIII ! »

… Majesté et moi repartons au quart de tour.

Littéralement.

Vraisemblablement, j’ai dû marcher par mégarde sur une dalle, et…. Nous voila à nouveau lancés. Sauf que cette fois, il n’est pas question d’une simple ligne droite… Non non non : je sens que mes pieds rencontrent régulièrement le chemin d’autres plaques tournantes, qui nous font changer de direction en conséquence. Ces déviations sont brusques et surviennent à un rythme chaotique, qui rend le tout bien moins supportable qu’escompté…

Mais étrangement, mes pieds ainsi que nos rotations finissent par s’arrêter net au contact d’un tout nouveau type de dalle. Pas le temps de l’observer néanmoins : je tombe à genoux et Majesté au sol le temps de reprendre notre calme, ainsi que notre respiration…

Passées quelques secondes, je me relève lentement, et observe les alentours. Nous sommes…

…. Dans un endroit immense ! Et…. Il y a des dalles partout ?! Mais genre…. Vraiment partout ! Il n’y a pas moyen de faire plus de trois pas sans devoir en utiliser une ! Avec l’absence de couloir, on penserait pouvoir traverser la salle d’une traite, mais… A bien y regarder, il n’y a pas moyen ! On va forcément se retrouver bourlingués d’un bout à l’autre de la pièce !

Et oui, j’ai dit bourlinguer ! Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?!

A bien y regarder, la dalle qui est sous nos pieds est différente des autres. Elle n’a pas de flèche, et une teinte plus terne… On la distingue assez bien des carreaux du sol, d’ailleurs. Je suppose que ces dalles arrêtent notre course quand on passe dessus.







Bon, bon, bon….







… D’où est-ce qu’on vient, au juste ?

Incessamment, je passe les alentours en revue. Il y a plusieurs couloirs qui débouchent sur cette salle, et… Je ne sais ni duquel on vient, ni où on doit se rendre ! Et… Quand bien même, je ne suis même pas sûre de savoir comment ! Oh la la, bon sang… Si seulement je n’avais pas paniqué au moment où Kasai m’a réceptionné….

D’ailleurs…

« -Ka… Kasai ?! Tu m’entends ?! V… Vous êtes où ?! »

Pitié, Arceus, faites que je ne sois pas partie trop loin….




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 3159
Points d'Expériences : 422
bim
2
Johto
16
16
3159
422
pokemon
bim
2
Johto
16
16
3159
422
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach

Narquoise.

Un immense sourire sur le visage de la Kadabra s’étira. Railleuse, elle se contenta de suivre la pitoyable plaidoirie de la pauvre Lissa qui s’emmêlait de plus en plus dans ses dires. Ne sachant plus vraiment où donner de la tête, l’adolescente conclut qu’elle soutiendrait Kasai dans sa vocation de danseur classique.











Etait-ce pire le silence de sa part ou il fallait un commentaire bien senti pour encore plus paniquer la pauvre enfant.

La décision fut très vite prise par Exchiel, toujours bien trop heureuse d’avoir une telle opportunité de quiproquo à mettre en place. Le chaos était bien trop tentant pour ne rien faire de cette délicieuse information. La type psy se connecta au cerveau de la Pyroli pour une phrase avant de disparaitre dans une attaque téléport.

« Ce sera déformé, répété, amplifié. »

Et le rire maléfique ? Non ça faisait bien trop cliché, Exchiel ne mangeait pas de ce pain, là. Voir la panique de cette seule phrase était bien suffisant, en rajouter aurait fait trop voyez vous. Elle a un certain standing à respecter, le méchant de bas étage chaotique mauvais pour être chaotique mauvais sans façon.

Elle atterrit en un flash rose à côté de Kasai qui observait son Démolosse coincé dans un mur de manière stupide.

« Pour une fois que faut pas que tu fonces dans le tas Cerberos. Améliorer ta dextérité ce sera pas du luxe. »

Le Pokémon émit un gémissement plaintif avant de pousser avec ses pattes arrières de toutes ses forces pour réussir à dégager sa tête. L’air pataud, la queue baissée, le fier ténèbres regardait le sol, se sentant vraiment bête (pour une fois qu’il ressentait sa propre stupidité). Kasai ne soupira même pas, il savait qu’il ne devait pas miser sur l’intelligence avec cette bestiole là. Tout dans les muscles rien dans la tête, adage vérifié pour Cerberos. Une gros chien qui fonce dans le tas et qui pourchasse le facteur jusqu’à ce que mort s’en suive.

« Kasaiiiiiiiiiii

- Quoi.

- Lissa pense que tu serais parfait dans le rôle de casse noisette en première ballerine.

- Ben voyons, qu’est ce que tu as pu encore mal interpréter, imbécile de stalkeuse.

- Tu lui demanderas, elle pense déjà te confectionner la robe ce soir.

- Qu’elle se concentre plutôt à rester debout jusqu’à ce soir, qu’on voit après pour la robe. »

Méfait accompli, enfin presque, elle aurait bien voulu que son dresseur hurle un bon « QUWAAAAAAAAAAA COMMENT ? ET MA VIRILITE ? » Mais non. Il en avait pour le dire pas poliment, plus ou moins rien à péter. Ballerine était un sport comme un autre, pas la tasse de thé (sans sucre) du coach, simplement parce qu’il n’y avait aucune stratégie, aucune réflexion. Meh. Pour l’intellectuel qu’il était, moyen comme sport. Quoique avec ses grandes jambes et sa taille fine il pourrait. Mais wait, pourquoi pensait-il à ça au lieu de se focaliser sur le cours et sur sa partenaire qui n’allait pas tarder à

« HIIIIIIIII »

Arriver.

Par réflexe, Kasai ouvrit les bras pour la réceptionner et qu’elle ne finisse pas dans le mur comme feu son Démolosse. L’accueil ne fut pas très difficile malgré la vitesse prise avec les dalles, la Pyroli et son Vipélierre n’étaient que des poids plumes, le choc ne fut pas des plus ardu à encaisser.

« Bon ça a l’air d’aller tu tiens le coup, le bégaiement ça doit être à cause du

- HIIIIIIIIIIII

- LIERRE

- … tournis. »

Et dans un cri catastrophé la pauvre Lissa disparut encore à l’horizon, se perdant dans un dédale de dalles et de murs la dissimilant des yeux de blond.

« Wow, à ce niveau c’est prodigieux, tu lui fais de l’effet, c’est pas la première fois qu’une personne s’enfuit en courant en te voyant, mais jamais aussi vite hahahaha.

- Tsss. Cerberos, on y retourne, surveille tes appuis. »

Et il s‘élança à son tour, sur une dalle pour traverser la salle comme l’avait fait Lissa auparavant. Les muscles chauds, il n’avait aucun mal avec les angles trompeurs que pouvaient prendre le chemin. Connaissant bien le pattern du deuxième sous sol. Il pensait avoir pris la même dalle que Lissa mais à l’arrivée de ce chemin, elle n’y était pas. Juste un embranchement vite avec deux nouvelles voies qui s’offrent à lui et la voix d’Exchiel, moqueuse.

« Bah alors ça t’a perturbé la ballerine ahahahah.

- MOLOSSEEEEEEEEEEEEEEEE »

BAM

Cette fois ci le type feu s’était amélioré, il ne s’était pas mangé un mur, seulement la tête sur le sol. Il fallait voir le progrès.

« Détend toi à l’arrivée Cerberos, ça ira tout seul. »

Puis, un cri, un appel à l’aide de la part de Lissa, demandant où était Kasai. Ça venait de la gauche, il allait devoir se taper un sacré détour pour la rejoindre. Tsss la prochaine fois il regarderait mieux la dalle où elle avait glissé.

« Après je peux nous téléporter en deux temps trois mouvements.

- Parle pour toi, l’intérêt de ce cours c’est justement d’être sur ces dalles. 1300 de Qi et incapable de réfléchir.

- Gneuh gneuh gneuh 1300 de QI bah débrouille toi ! »

Et c’était bien ce qu’il comptait faire, se débrouiller. Il s’élança à nouveau sur des dalles, mais à l’opposé d’où venait la voix de Lissa, il prit la droite et dans un ZIOUM caractéristique emmena Cerberos avec lui. Le Démolosse émit un nouveau cri, trop apeuré d’encore se manger une chose dans la tronche.

Gauche, droite, encore droite, deux fois gauche, les virages s’enchainait aussi vite que les murs, toujours le corps détendu, Kasai observait son Pokémon qui l’était beaucoup moins. Sous l’œil amusé d’Exchiel qui volait, voyons comme si elle allait faire du sport, elle. Cerberos crispaient tellement ses membres qu’on aurait pu entendre les craquements à l’autre bout de la pièce, il fallait vraiment qu’il apprenne à lâcher prise celui là.

Dans un ultime virage il arriva dans un couloir où il aperçut la frimousse de la Pyroli serrant toujours aussi fort son Vipélierre contre elle. Puis il atterrit dans la salle juste en dessous, Cerberos grattant le sol le plus possible pour se ralentir un maximum. Il n’y avait qu’un couloir à retraverser, mais les flèches n’allaient pas en son sens. Il fallait que ça soit la brunette qui vienne.

« Je suis à côté,  t’as un chemin à prendre, aller, essaye de t’y retrouver YAHAAAAAAAAAAAAAAA. »

C’était pour l’aider à se repérer vers lui, …. Personne n’y croyait.
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 12008
Points d'Expériences : 365
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
365
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
365
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Kasai Hajime
« Labyrinthe d’argent »


Pas de réponse… Le néant. Rien, niet, keutchi, nada, walou ! Sommes-nous partis trop loin… ? Ou alors… ?

Kasai a décidé de nous abandonner ?! Ça ne serait pas si étonnant que ça, en fait… Après tout, il nous traîne comme un boulet au pied depuis le début de ce cours ! En plus, si ça se trouve…. Exchiel a mis ses paroles à exécution et lui a rapporté mes propos indécents ! Oh la la ! J’ai si honte ! Comment a-t-il pu réagir ?! Est-ce qu’il m’en veut ?! Qu’est-ce qu’il m’a pris d’insinuer qu’il ferait un bon danseur étoile ? Évidemment que cette idée n’allait pas lui faire plaisir ! C’est Kasai ! Quand il me regarde, il fait genre, AGROUGROUH ! C’est terrifiant ! On ne peut pas faire peur aux gens et de la danse classique en simultané, pas vrai ?! C’est dommage, au fond, parce qu’avec sa carrure, un justaucorps ne lui irait pas si mal…

…. Mais à quoi est-ce que je pense, au juste ?! Nous devons trouver un moyen de sortir d’ici ! Ou sinon, Majesté et moi resterons coincés ici pour l’éternité ! Et il est hors de question que ça arrive ! Je n’ai pas encore pu visiter Céladopole, après tout !

« -Ma… Majesté ! Je vais te lancer très haut dans les airs, et tu vas essayer de déterminer le chemin que nous devons emprunter, d’accord ?
-Lierre ?! Vipé ! Lierre !
-T-t-tu… Tu ne veux pas ?! M-mais ! Majesté ! Si tu refuses, nous allons rester bloqués là… »

Il croise les bras et me tourne le dos avec dédain. Il semble déjà pas mal remonté d’avoir été entraîné jusqu’ici contre son gré, jouer les vigies ne l’amuse pas beaucoup plus. Tant bien que mal, j’essaye de le convaincre.

« -M-m-mais ! Tu as conscience que si on avance au hasard, nous allons devoir emprunter encore plus de dalles qu’en connaissant le chemin ?…
-Vip. »

Il me désigne de la patte.

« -Tu… Tu veux que je fasse ça toute seule ?! M-m-m-mais Majesté ! Tu ne peux pas rester ici en attendant que j’aille chercher des secours !... »

Il s’assoit au sol.

« -Lierre.
-… »

En un long soupir, j’abaisse les bras et la tête.

« -Aaaaah… Sauf que toute seule, je ne suis bonne à rien, moi… »

Et alors que je nous pensais définitivement perdus, un cri nous interpelle.

« -Je suis à côté,  t’as un chemin à prendre, allez, essaye de t’y retrouver YAHAAAAAAAAAAAAAAA.
-Ka… Kasai ?! »

Majesté et moi nous retournons en direction de sa voix. Elle émane de ce couloir, tout là-bas !

« -Il… Il ne nous a pas abandonnés ! Allez, Majesté ! Viens ! »

Je récupère mon Pokémon dans mes bras, et observe les alentours. Pour déterminer une trajectoire précise, je dois pouvoir me passer de l’aide de mon starter, n’est-ce pas ?… Je sais ! Je n’ai qu’à utiliser la même technique que mon frère pour résoudre les labyrinthes au dos des boîtes de céréales !… On remonte depuis la sortie ! J’ai toujours considéré ça comme de la triche, alors je n’ai jamais vraiment essayé, mais je pense qu’ici, je peux me le permettre… Voyons… Si sa voix vient de ce couloir… Hum… Je peux prendre cette dalle-là, puis celle-ci… Aaaah, mais attendez ! Je vais faire le trajet dans l’autre sens ! Donc, je ne pourrai pas remonter cette piste là… Euh, voyons… En prenant les dalles à l’envers… Je présume que ça serait plutôt… Par ici ? Hmm, je ne suis pas sûre… Si je refais le trajet, ça donne quoi… ?

J’ai besoin d’un peu de temps pour acquérir un semblant de certitude quant au chemin à emprunter. Au bout d’un moment, je mets fin à mes tergiversions d’un mouvement de la tête.

« -B… Bon ! Il va bien falloir qu’on s’élance !… Majesté, accroche-toi ! »

Mon Vipélierre me prend au mot puisque je sens sa prise se resserrer sur mon t-shirt. Pour ma part, je prends une profonde inspiration, un peu d’élan, et… J’y vais !

En étant un peu plus préparée mentalement, j’ai moins de difficultés à suivre les changements de trajectoire. D’autant que j’ai répété le parcours dans ma tête un certain nombre de fois, et que je sais à quoi m’attendre… Du moins, tant que je suis dans cette salle ! Mais rapidement, nous finissons par atteindre le fameux couloir d’où la voix de Kasai émane, et derrière, c’est l’inconnu. Il va falloir être plus réactive ! Ne pas résister aux changements de direction ! Garder mon équilibre ! C-comme  sur le Tauros mécanique, allez !

« -A…. Attention ! »

Nous voyant approcher d’une grande silhouette noire, je me prépare à l’arrêt brutal des rotations. Mais cette fois-ci… Je tente de me stabiliser avant d’avoir à percuter Kasai, et pile net devant lui. Si cette interruption soudaine a pour mérite de totalement me stopper, je gère mal le contre-coup du choc, et penche légèrement vers l’avant…

« -Hiiii… N-nooon ! »

Sbaf. Ayant échoué à me redresser, je tombe à genoux, juste devant Kasai. Tout en gardant Majesté contre moi, je lève mes petits yeux attristés jusqu’à croiser ceux du Noctali.

« -Je…  J’avais presque réussi à me réceptionner ! »

La… La prochaine fois sera la bonne ! Je dois y croire ! Lentement, je me relève, jusqu’à pouvoir effectuer une courbette reconnaissante à son intention.

« -M… Merci d’avoir appelé ! Sans toi, je serai encore coincée là-bas…  »

Il en a probablement parfaitement conscience, mais bon… Des remerciements ne peuvent pas faire de mal, pas vrai ?




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 3159
Points d'Expériences : 422
bim
2
Johto
16
16
3159
422
pokemon
bim
2
Johto
16
16
3159
422
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach
Attente

Ça commence à faire long là non ? Malgré l’appel du blond pour la guider de manière totalement précise et aidante. Bien évidemment. C’est grâce à lui qu’elle trouverait le bon chemin. On y croirait. Bras croisés, il toisait la portion qui s’ouvrait devant avec les flèches en sens inverses. Si elle se débrouillait correctement, elle devrait venir de là. Cerberos lui commençait à bailler aux Cornèbres, profitant de ce bref moment de répit. Regard noir de la part du coach qui eut instantanément des frissons parcourir tout son corps. Plaintif, il regarda son dresseur.

« Tu sais exactement ce que tu dois faire, pas besoin de me lancer ces yeux là. »

Le Démolosse déglutit avant de se remettre sur ses pattes pour trottiner autour de son dresseur, complètement au bout de sa vie.
«
Même si t’es type feu, garde tes muscles au chaud.
»

Quel paradoxe, comme tout cet univers. Comment ça peut fonctionner ? C’est quoi ces lois de la physique toute pétées. COMMENT CA PEUT EXISTEEEEEEEEEER.

*tousse*

Veuillez m’excuser de ce petit dérapage. Kasai à son tour se mit à sautiller sur place histoire de rester encore bouillant (oui le côté hot ça s’entretient voyez vous). Ce n’était pas comme s’il avait beaucoup d’autres choses à faire de toute façon. Il n’allait pas partir sans sa guide attitrée. Entre très grosses guillemets. Bah lui la sortie il pourrait la trouver facilement tellement il l’avait parcourue, mais quel est l’intérêt d’un cours de sport qui ne dure que deux secondes ? Oui nul, comme les résultats de tous mes ds de mathématiques. Bon même si dans ce genre d’expérience de sport, on tourne vite


….








En rond.


Pardon mais comme c’est un labyrinthe et qu’il y a pas 10 000 trucs à faire à part se perdre baaah voilà. Expliquer la blague n’était pas la meilleure idée.

Bref, un cri retentit, caractéristique de Lissa, plus aigu qu’un ultrason. Elle n’allait pas tarder à arriver non ? Sauf si elle s’était trompée, dans ce cas là elle reviendrait sûrement au tout début du sous-sol. Il se préparait tout de même à la réception cependant Lissa semblait avoir un peu appris aujourd’hui, elle ne fonça pas dans le blond. Non, à la place, ses genoux dirent bonjour au sol. Trop polis les membres de son corps. Grand sourire de Kasai, annonçant pas forcément quelque chose de bon.

« La réception c’est toujours pas ça cutie. Mais l’orientation commence à être passable. Pour la suite si tu t’y prends bien, on n’aura qu’un arrêt à faire avant la sortie. Sinon c’est case départ on repart pour un second tour. »

Cerberos réagit immédiatement par un râle d’agonie, il détestait toujours plus ces fichues dalles, Ixchel ne se priva pas pour se moquer de lui, toujours en train de voler au dessus du groupe, plus touriste que jamais.

« Fin, ça nous ferait pas de mal de tout refaire non ? Visiter des sous sols d’un casino c’est presque typique de la région. »

Typique pour toi qui y a vécu mon cher, mais pour les humains dans la norme c’est loin d’être le cas. Surtout pour des personnes non issues de la pègre comme TU peux l’être. Pauvre gosse, si tôt baigné dans les horreurs de la vie, on vit vraiment dans une société.

« Alors, tu veux que je nous guide ou tu t’élances cutie, t’as réussi à venir jusque là, tu peux bien nous faire sortir non ? »

Il s’amusait à la titiller, la provoquer ne servirait surement à rien, mais quel délectable sentiment. Les personnes adorables sont si agréables à tourmenter. Surtout des stressées comme l’était Lissa.

Pauvre pauvre Lissa.

Alors ma cocotte, regrettes-tu ta venue ?
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum