Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 8

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?

Henry Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7409-503-henry-reece-la-liqueur-ne-suffit-plus-termine-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7481-henry-reece-aquali
Icon : --
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh Vestigion
Âge : 28 ans
Niveau : 25
Jetons : 2037
Points d'Expériences : 700
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
2037
700
pokemon
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
2037
700
Henry Reece
est un Adulte Barman accompli


Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo

Elizabeth Reece



Tu allumes ta clope, l’air nonchalant. Un soupire passe tes lèvres alors que tu juges du regard la femme qui te fait face, Boadicée sur les genoux, tu caresses ta chienne doucement. C’est une situation qui pourrait être absolument rentable. Un concours, une victoire, de la renommée et de l’argent. Il semble important d’aider cette jeune femme, si tout à un prix, tu comptes bien te rembourser à ses frais.

-Sachez Madame Kinôa que si je vous aide, cela ne peut être bénévolement, comprenez que le temps est précieux et que je me dois d’avoir certaines garanties

-Monsieur Reece, dans cette situation… j’ai besoin de votre aide… Je ne peux presque rien vous offrir

-On a toujours à offrir, je suis certain qu’un petit pourcentage de vos productions sauront convenir à l’usage de nos distilleries. Un partenariat, une couverture remarquable. Vous pourriez ainsi contribuer à la confection d’un excellent alcool. Je ne saurais laisser une femme aussi talentueuse que vous fermer boutique.

-Je peux compter sur votre aide ?

-Bien entendu, la famille Reece met tout son coeur dans le soutien des honnêtes gens.

La conversation se conclue sur la signature d’un papier, bon pour accord, mais tu dois gagner ce concours agronome. Ce n’est pas quelques bouseux des terres qui vont compromettre ta victoire n’est-ce pas ? Puis qui oserait se frotter à la toute-puissance des Reece ? Personne n’est assez fou dans votre catégorie sociale pour y mettre le nez. C’est ce que tu t’imagines lorsque tu contactes ta sœur pour l’informer de votre programme du week-end. Loin des paillettes des défilés, loin du luxe, il va falloir se montrer convainquant. Ou alors il suffit que les autres concurrents soient moins convaincants. Tu préviens ta sœur qu’il faudra être étincelant et inventifs à la foi.

Pendant la semaine, tu prépares un ensemble d’eaux de vies limpides comme l’eau, tu avises ta tenue, proche de ton rôle, proche de tes origines, une tenue modeste et épaisse pour tenir les premiers vents de l’automne. Tu iras avec tes trois reines et Bismark, tu as de beaux projets pour ce Rapion. Le bar doit continuer de tourner, le week-end n’autorise aucune fermeture.

Chemise blanche, bretelles noire, veston beige, veste et pantalon marron, grosses docs épaisses, et chaussettes en laine haute, un nœud papillon à motif bleus, les lames de rasoirs, te voilà équipé pour sortir. Il est samedi matin, huit heures. Tu es rasé de près, parfumé, tu toques alors chez ta sœur et entre pour l’observer.

-Il nous faut partir bientôt, Elizabeth, le concours ne peut se gagner sans nous. Nous partons pour Malnova, avec le monde, je préconise d’y aller à cheval.

Tu observes ta sœur finir de se préparer laissant sa peau blanchâtre se recouvrir des plus les beaux tissus pour l’embellir.

-Magnifique, comme toujours.

Tu fermes derrière elle et sort la pokéball de Tomyris dans la cours pour laisser la grande Bourinnos se dégourdir les jambes. C’est au galop que vous chevauchez jusqu’au château et son immense cours intérieur où se déroule le concours. Une occasion pour vous de croiser (encore) ce propriétaire reboutant. La route se densifie, une chance que vous n’ayez qu’à trimbaler la pokéball de cet Ecremeuh.

La populace s’agglutine, les gens tentent de se garer plus où moins prêt de l’événement, du haut de ta monture, tu juges d’un regard noir les passants, ta sœur est devant toi, tu l’entoure de tes grands bras en tenant la hanse de Tomyris. Vous finissez par vous arriver au château, comme ce lieu est charmant, tu te verrais bien en devenir le propriétaire, mais ce n’est pas pour tout de suite. Moins tu croises cet homme détestable, mieux tu te portes, ta sœur également.

-Nous sommes arrivés

Tu descends de ta monture, la gardant prêt de toi et tu laisses Gorgô se poser sur la selle. La Bleuseille semble apprécier son piédestal et tu observes Boadicée, la Démolosse se frotter à ton genoux en observant d’un œil mauvais absolument tout le monde à part ta sœur. Dans une poche de rangement, il y a cet oeuf d'Apitrini que tu as acheté récemment, il contient une autre reine, insectoïde, pour qui tu as des projets très importants. Tu as réunis les principaux acteurs de ta future arène, maintenant il faut les élever.

-Bon… on doit rejoindre notre stand, observer l’Ecremeuh qu’on doit faire gagner, observer les concurrents et leur propre Ecremeuh et voir comment on s’organise pour tous les rendre inaptes à la victoire. Partante ma tendre sœur ?

Tu bois dans ta flaque un peu d’alcool. La liqueur coule tel un liquide rajeunissant le long de ta gorge. Ta dose, tu as enfin ta dose. Un bref sourire aux lèvres, tu allumes une clope et tends le briquet à ta sœur. La journée s’annonce longue… Vraiment très longue et tu veux gagner, rien de plus. La défaite n’est que rarement autorisés chez les Reece.


© BBDragon


Dernière édition par Henry Reece le Dim 8 Nov - 17:21, édité 1 fois


Henry fume en C0756B


Merci Ida pour le Mood Board :

[Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] Moodboard_Henry_
Elizabeth Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7624-521-duo-reforme-reece-au-complet-elizabeth-reece-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7643-elizabeth-reece-adulte#77881
Icon : [Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] U7ul
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh - Vestigion
Âge : 28
Niveau : 10
Jetons : 1000
Points d'Expériences : 177
[Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
pokemon
[Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
Elizabeth Reece
est un Adulte Vendeuse de minutes

Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo.

@tag
notes
LT'as passé la nuit en débardeur culotte à lancer le plus précisément possible tes micro tournevis sur le panneau de liège fixé au dessus de ton bureau. Écouteurs vissés sur les oreilles, lunettes sur le front, tu dansais dans ton salon, verre de vin ( jamais trop vide, jamais bien plein ) trônant sur la table basse. Vous alliez encore devoir partir en mission avec Henry et dès demain. Tu transpires l'enthousiasme et t'es incroyablement motivée évidemment. Toi qui avait prévu de passer demain au fond de ton lit avec un bouquin, un thé chaud et un Germain ronflant, tu vas finir à patauger au milieu de la gadoue et d'Ecremeuh. Si t'en avais encore l'âge, t'aurais fait un caprice pour ne pas y aller, simuler un mal au ventre terrible, ça te manque de ne plus être une enfant.

Tu t'es endormie lamentablement, verre vide à la main, en boule sur ton fauteuil. C'est Bartolomé et Joséphine qui t'ont tiré du sommeil après quelques heures, juste à l'aube. Les deux, occupés à foutre l'intégralité de tes étagères au sol en se volant après, ne daignent pas s'arrêter malgré tes râles. Tu te traînes jusqu'à ta fenêtre que tu entrouvres avant de faire brûler un bâton d'encens.

- Mais vous avez pas bientôt fini votre bordel ?! Si j'en attrapes un, je le vends !

Ton Pandespiègle, blottit dans un plaid sur le bord de ton lit est profondément endormi. La sonnerie de ton téléphone à côté de son oreille n'a pas réussi à le sortir de ses songes mais tu t'avances pour l'éteindre. Henry doit passer te chercher dans un peu plus d'une heure, tu secoues gentiment Germain avant de lui poser un verre de lait sur la table de nuit.

- Réveille toi, c'est un grand jour, tu vas pouvoir aller embêter quelques Ecremeuh, tout les coups sont permis.

Tu laisses la porte entrouverte de ta chambre, le laissant émerger tranquillement alors que tu retournes récupérer ton café en pensant par la zone de guerre ( anciennement ton salon ) de tes deux autres Pokémon.

- J'ai clairement pas le temps de ranger vos conneries, vous avez intérêt d'être aussi inventifs pour saboter cette foutue fête du fromage ou je ne sais quoi.

Tu enfiles un pantalon en velour marron par dessus une solide paire de hautes chaussettes noires, avant de sortir la veste assortie que tu comptes porter par dessus ton col roulé noir. Une clope au coin des lèvres, tu cherches à apprivoiser tes cheveux que tu noues finalement dans une queue de cheval assez basse. Tu cales les dernières petites mèches dans le béret que tu visses sur ta tête, vérifiant que ta lame de rasoir y est toujours bien accroché. Tu reconnais ton frère à ses pas dans le couloir. On dirait un croque-mort, ses pas sont lourds comme si il apportait avec lui tous les drames du monde.

- Magnifique mais d'une humeur de merde, tu m'expliques ce qu'on va foutre chez les bouseux ? Non pas que je n'aime pas la nature ni les animaux mais c'était pas le week-end dont je rêvais.

Tu rappelles tout le monde dans leur pokéball respectives avant de fermer la porte sur le chaos de ton appartement. Grimpant sur Tomyris, tu te laisses transporter, ravie de pouvoir profiter d'une ballade à cheval. Cela faisait des années et tu avais oublié le plaisir ressenti.

-

Arrivés sur les lieux, vous traversez royalement la foule agglutinée. Si tout était si simple, même pour Reece, tu pourrais rester à glander dans ton lit. Perdue dans tes pensées, l'arrêt de Tomyris te surpris. Tu descends brusquement et tu souffles, déjà agacée que tes bottes soient recouvertes de fumier, de boue et d'autres joyeusetés. Tu attrapes la flasque que ton frère vient de porter à ses lèvres avant d'en boire une petite gorgée.

- Tu as les mêmes goûts que Père, je ne sais pas quoi penser.

Le chemin ne t'as pas plus motivé que ça et clairement, tu n'as envie de faire aucun effort mais le sérieux de ton frère te décide à au moins donner le change.

- Ecoute, ce que je te propose c'est que tu trouves le stand, moi je vais me balader rapidement, déjà faire un premier repérage, j'envoie Bartolomé d'un côté, Germain de l'autre, Joséphine reste avec moi. Je te retrouve là-bas dans quelques minutes.

N'attendant même pas une réponse de ton jumeau, tu pointes une direction au Pandespiègle et une autre au Skelenox avant de t'éloigner toi même dans une dernière en faisant un signe de la main à la fois à ton frère mais aussi à ta Pyrax.
Ça ressemble toujours autant aux foires et concours agricoles où vous vous rendiez vos parents et vous, enfants, pour trouver de nouvelles bêtes ou pour trafiquer quelques bricoles. A votre l'âge la seule chose intéressante était de coller des pétards dans quelques fumiers et de taper dans les caisses de la buvette. Aujourd'hui, tu regardes ça différemment, tu peux reconnaître les éleveurs  et les mafieux, rien qu'à leur chaussures. Ceux qui sont venus marchander, ce qui viennent vendre ou rêver ou encore même pour la fierté.

Tu prends ton temps en slalomant, entre les divers concurrents. T'arrêtant à chaque stand, lorgnant chaque bestiole, chaque éleveur, laissant traîner tes oreilles, tu laisses à tes compagnons le temps de récupérer le maximum d'informations de leur côté. Tu te retrouves finalement devant un stand où est vendu du vin chaud, balançant un billet sur la table du bonhomme, tu lui montres du doigt les verres sensés être utilisé pour la bière.

- Remplissez-moi s'en deux.

Tu crois presque l'avoir vu sourire derrière sa grosse moustache et ses yeux te disent quelque chose. Troublant Tu récupères les breuvages avant de partir à la recherche de ton frère que tu trouves assez rapidement. Tu lui tends le verre avant de dégainer une nouvelle cigarette.

- J'attends les deux autres lurons mais de ce que j'ai déjà pu observer, il y a quelques concurrents sérieux mais certains ne devraient même pas essayer. Bartolomé pourra nous décrire un peu plus en détail la configuration du lieu je pense mais ce n'est pas très grand non plus.

Tu goutes le vin et sa chaleur empissant ta gorge te réveille un peu plus.

- Je crois qu'on connaît le mec derrière le bar, il a eu l'air de me reconnaître. Peut-être une connaissance de la famille, tu seras plus à même de le reconnaître que moi. En parlant de ça, un des éleveurs à l'être particulièrement entourés par la famille Byre. Tu te souviens d'eux ? Ils manquaient des dents à tous leurs fils et bah ils les ont pas faites refaire depuis. Je pense que c'est d'eux que nous devons le plus nous méfier. On était assez doués jeunes pour se faire des crasses et ils se vengeaient bien ces merdeux.

Tu te retournes vers l'Ecremeuh que vous devez défendre lors du concours avant de lui tendre une main amicale pour lui caresser tendrement le museau.

- Alors c'est la fameuse bête ? Ce n'est pas la plus belle de la place en toute sincérité mais on va faire en sorte qu'elle le devienne.


Moodboard - merci Ida ~ :

[Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] 0bcf
Henry Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7409-503-henry-reece-la-liqueur-ne-suffit-plus-termine-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7481-henry-reece-aquali
Icon : --
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh Vestigion
Âge : 28 ans
Niveau : 25
Jetons : 2037
Points d'Expériences : 700
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
2037
700
pokemon
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
2037
700
Henry Reece
est un Adulte Barman accompli


Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo

Elizabeth Reece



Ta sœur est toujours d’humeur massacrante lorsqu’il faut se lever trop tôt. Un sourire aux lèvres, tu ne dis rien et les mines usuelles de ses pokémons confirment qu’elle a passer une petite nuit. Tant pis, il faudra s’en accommoder, tu sais qu’elle n’en est que plus belle lorsqu’elle est ainsi. Au fond, c’est une mission qui vous ramène aux sources : le sol, le plein air, le spontané, loin des artifices des bars, des bureaux et des magouilles. Tu en as bien besoin Henry.

Le salon semble correct, on y trouve de tout, mais surtout de rien. Le concours de bêtes est sans aucun doute une attraction phare, il faudra ruser, trahir et mentir pour obtenir la première place. Boadicée est contre toi et Napoléon suit, il faut qu’on te voit, les loups sont entrés dans la bergerie et vous allez pouvoir vous régaler de dévorer ces petits gars qui n’ont jamais su grimper. Sous les conseils de ta sœur, tu acceptes la division, tu es le plus connu de la famille, bien que Lizzie soit revenue depuis deux ans, tu es celui qui gère le plus souvent les affaires publiques, tu confies le soin de saigner au silencieux à ta sœur.

D’un pas résolu, tu avances vers ton Ecremeuh, sa propriétaire, conformément à votre accord ne foutre pas un pied au salon pour éviter que tu ne te trimballes un boulet. La bête n’est pas des plus superbes de prime abord, mais elle peut avoir ses qualités. Plus grande que la moyenne, plus lourde et grasse, il faut que le muscle suive, car s’il n’y a rien de saillant, vous allez perdre le concours. Le concours dispose de ses propres critères, tour après tout. On part du plus général au plus précis et les concurrents qui ne figurent pas dans le nombre de places disponibles pour le tour suivant sont éliminés tout simplement.

« Audhulma », est le nom auquel cet Ecremeuh répond lorsqu’on l’appelle, un beau prénom, un peu long, mais avec son charme certain. Tu t’approches de la bête et le caresse tendrement, tu vérifies les oreilles doucement, aucune sensibilité particulière, tu fais le tour du pokémon pour voir s’il n’y a rien de suspect dans la démarche, dans la posture, toutes les articulations semblent parfaitement fonctionner. Ta sœur te rejoint bien vite avec un verre de vin chaud. La vue d’un Henry Reece à palper et masser un Ecremeuh peut sembler assez comique, tu as toujours préféré les chiennes aux vaches.

Tu finis par te redresser et boire un peu de vin, loin d’être un liquide que tu aimes réellement, mais le froid ne te laisse pas d’autres choix. Tu écoutes donc ta sœur avec un air intéressé, il y a du beau monde à première vue, mais il ne faut pas oublier les petits vicieux qui envoient des « connaissances » à leur place pour observer agir. Toutes les familles ne se salissent pas eux-même les mains. Tu acquisses donc silencieusement, les Byre poseront problème, ils sont têtus et le cerveau troué comme leur dentition. Il faudra les sortir rapidement ou les vaincre en finale. Concernant ce barman, tu zieutes brièvement, le visage ne te dit rien d’aussi loin, tu iras bien voir par toi-même.

-Il s’agit bien de notre champion… Audhulma, un joli nom, à se demander comment elle a eu l’idée cette nana, mais si elle gagne, on va éteindre notre influence chez les producteurs locaux et si on veut un soutien à terme et pacifique, autant mettre les mains dans la cambouis

Tu allumes ta clope avec celle de ta sœur et regarde un peu autour de toi.

-La première épreuve est sur le physique apparent. Que la bête soit bien brossée, belle, présente bien, se tienne bien, assez docile à première vue, ça ne devrait pas poser de problèmes, mais il m’apparaît nécessaire de le doucher un peu. Il faudrait enfoncer un ou deux adversaires un peu borderline, si la bête boîte elle sera d’emblée éliminée, tout comme si elle a des trous dans le pelage. Il faut toujours qu’on la surveille car on pourrait bien nous l’abîmer. Tu pourrais t'en occuper?

Tu t’apprêtes à fumer une autre clope lorsque tu entends craquer à proximité, un son étrange, celui d’une coquille qu’on enfance… Coquille, œuf, merde ! Tu te baisses vers ton sacs incubateur où tu gardes l’Apitrini. En ouvrant le contenant, le contenu s’envole, une petite Apitrini semble-t-il bien réveillée.

-Tiens, encore une nouvelle tête… Aliénor, tu sais que j’ai de fabuleux projets pour toi, nous allons grandement nous amuser toi et moi.

Pour ne pas mêler un nouveau-né dans l’enfer de cet endroit, tu la rappelles dans sa pokéball, maintenant que tu n’as besoin que de pokémons insectes pour ton projet d’arène, tu vas pouvoir te concentrer sur bien des belles choses. Maintenant, il faut se concentrer. Dans votre stand, il y a un coffre avec différents produits et objets utiles confiés par l’agricultrice. Tu prends les produits d’hygiène et commences à laver ce magnifique pokémon afin de lui retirer poussière et boue sur le corps. Pour aller plus vite, tu réquisitionnes Alexandre ton Scarhino, c’est utile les pokémons à forme humanoïde. La tâche est fastidieuse et longue, mais vous avez le temps, tu vides progressivement ton vin chaud. Si vous vous êtes compris, tu laisses à ta sœur, plus discrète, le loisir d’aller emmerder quelques concurrents, à chaque foois que tu reviens vers ton sceau tu fais attention à la couleur, l’odeur du produit etc. Les types spectres peuvent saboter si vite, c’est pour ça que Démolosse est un bon chien de garde, son type feu-ténèbre offre toutes les qualités pour prétendre au rôle de Chienne de garde des enfers.

Maintenant il faut sécher l’Ecremeuh et c’est grâce aux talents de Boadicée encore une fois que tu vas gagner du temps, en entourant le pokémon d’une vague de chaleur apaisante, tu participes à son bien-être et à détendre son corps et donc relâcher le stresse. Avec une serviette et une brosse, tu peignes le pelage et retire les dernières imperfections. Enfin, viennent les soins avec une lotion et un massage tonique pour revigorer les muscles (et non pas un massage au Tonic, bien que j’me taperai bien un verre de citadelle avec un tonic méditerranéen). Il est beau, il est bien disposé cet Ecremeuh, dans le pire des cas, il sera possible d’organiser des pots-de-vin, pourquoi pas même remplacer les juges ? Oui, clairement autant aller jusqu’à cet extrême. En parlant de juges, le trinôme lance son appel sur une estrade…. Ainsi commence bientôt l’enfer.


© BBDragon


Dernière édition par Henry Reece le Dim 8 Nov - 17:21, édité 1 fois


Henry fume en C0756B


Merci Ida pour le Mood Board :

[Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] Moodboard_Henry_
Elizabeth Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7624-521-duo-reforme-reece-au-complet-elizabeth-reece-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7643-elizabeth-reece-adulte#77881
Icon : [Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] U7ul
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh - Vestigion
Âge : 28
Niveau : 10
Jetons : 1000
Points d'Expériences : 177
[Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
pokemon
[Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
Elizabeth Reece
est un Adulte Vendeuse de minutes

Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo.

@tag
notes
LBordel que tes narines te brûlent. Entre le vin chaud vraiment pas fameux et l'odeur âcre qui emplit ton nez, tu ne sais plus à quel sens te fier. Tu tournes lentement autour de l'Ecremeuh, prenant un air suspicieux, tu alternes entre la bête et ton frère et tu te demandes s'il pense sincèrement pouvoir remporter quelconque prix avec Audhulma. Déjà quel nom à coucher dehors, encore un projet complètement foireux. Tu secoues la tête doucement avant de soupirer.

- Il y a des fois où je n'arrive pas à te suivre Henry. Regarde moi son arrière, ce n'est pas assez ferme. Dans quoi tu t'es encore lancé.

Je crois bien que c'est la première fois où tu rentres en total désaccord avec ton frère. Outre ta mauvaise humeur apparente, tu as un mauvais pressentiment. Il serait dommage d'entacher le nom des Reece sur un malheureux salon. Tu poses ton verre vide sur l'établi présent dans votre box. Tu t'assois dessus en attendant le retour de Germain et de Bartolomé qui ne tardent pas à te rejoindre. Tu apprends que tout ce petit monde est réuni autour de ce qui semble être un ovale d'après le Skelenox avec la piste au centre. Te faisant comprendre de te concentrer plutôt sur la partie gauche dans un premier temps, tu déduis que les moins futés – novices sans doute dans les concours – sont rassemblés au même endroit. Le Pandespiègle se lance dans un espèce de schéma incompréhensible de ce qui ressemble à un plan d'action. Toussotant, tu poses une main sur sa patte.

- Ecoutez bien maman là et je parle plus particulièrement à toi Bart. J'ai à peine dormi, je suis d'une humeur massacrante et le premier qui fait n'importe quoi, je le vends pour un jeton symbolique au marché noir.

Tu pointes le spectre.

- Toi, vu que tu as l'air d'apprécier de tout détruire, tu vas faire en sorte d'aller voir du côté des petits nouveaux là bas, arrange toi pour trouver le plus bel Ecremeuh d'entre eux et de le tourmenter assez pour le rendre le plus nerveux que tu puisses. Il faut que leurs maîtres n'arrivent plus à le maîtriser.

Tu rallumes une cigarette en regardant le Skelenox s'envoler guilleret.

- Quant à toi Germain, ce qui me ferait plaisir c'est que tu me rapportes les sabots des tondeuses, oui de tout le salon. Ah ! - tu attrapes une petite fiole dans ta poche – Et n'oublie pas de verser quelques gouttes de ça dans le shampoing du box 36, je trouve leur Ecremeuh un peu trop terne mais attention c'est de la teinture, ne te teins pas les doigts, ça se retournerait contre nous.

Tu le laisses courir à ses bêtises en te concentrant de nouveau sur ton frère. Tu aimerais qu'un homme jette sur toi le même regard qu'il lance à sa nouvelle petite recrue, voilà où tu en es rendue. Te rapprochant plus proche de lui, tu voles d'un geste vif la flasque dans l'envers de sa veste avant de la porter à ta bouche.

- Bon je vais aller faire comprendre aux Byre que nous sommes présents, je suis certaine que de toute façon ils nous ont déjà remarqué et je vais jeter un œil au jury peut-être que l'un d'entre eux nous doit un service. Je vous laisse en tête à tête, ce sera bien la première femelle que tu côtoies qui sait rester à sa place.

Tu quittes le box avant de retourner tourner autour des Byre tout en restant dans un premier temps à distance. Joséphine sur tes talons, tu avances d'un air détaché vers leur propre bête tout en allumant une nouvelle cigarette. D'un air faussement enjoué, tu salues le frère aîné de la troupe, petits vous passiez votre temps à essayer de vous faire bouffer de l'herbe.

- Jimmy ! Comment vas-tu depuis tout ce temps ? Elizabeth Reece, tu te souviens ? Oui, la même qui détruisez tes cabanes il y a vingt ans de ça. Toujours un sourire à faire tomber les filles à ce que je vois.

Il a hérité du même rire gras que son père et de l'élégance de camionneur de sa mère. Comme de gentils petits chiens de garde, tu retrouves ce qui te semble être ces deux petits frères à ses côtés. Tu les salues d'un geste de la tête.

- Ah Lizzie ! Te voilà revenue d'entre les morts, toujours aussi cadavérique pourtant. Ton double maléfique n'est pas avec toi ?

- Henry ? Bien sûr que si, tu sais bien que nous ne sommes jamais l'un sans l'autre, pour ça rien n'a changé. Il s'occupe de notre Ecremeuh, je venais simplement jeter un œil à la concurrence mais je ne m'inquiète pas plus que ça. - tu observes attentivement la bête derrière eux – On ne joue pas dans la même cour. Passe le bonjour à tes cousins, tous autant qu'ils sont.

Tu jettes ton mégot nonchalamment au pied de leur Ecremeuh, dans la paille.

- Admettons que vous gagnez, n'hésite pas à m'appeler, je connais un bon dentiste qui peut vous faire un prix de groupe.

Tu te retournes avant de te diriger tranquillement vers la tribune où déjà le jury commence à s'installer. Derrière toi, tu entends de l'agitation saupoudrée d'énervement, jetant un coup d'oeil derrière ton épaule, tu ris doucement en voyant trois guignols éteindre le début de feu chez les Byre. Jim ne se gênant pas pour t'adresser un geste des plus obscène.

Vous ne connaissez aucun des jurés et vu leur mine austère, tu doutes que le moindre billet les fasse frétiller. Tu croises un Germain hilare, poursuivi par un Sapereau sur les nerfs. Tu te décides à retourner auprès d'Henry avant le premier tour.

- Je viens de foutre le feu au Byre, Germain sème la zizanie au milieu des box et si Bartolomé n'est pas ici c'est qu'il est toujours occupé à jouer au grand méchant fantôme. Les juges ne devraient pas trop tarder à commencer leur tournée. T'as réussi à transformer la grenouille en princesse ou pas du tout ?

Tu n'aimes pas ce que tu trouves dans le regard d'Henry. Stress ? Angoisse ? Mauvaise surprise ? Tu enlèves ton béret que tu ranges dans la poche de ta veste, avant de faire briller la flamme de ton briquet pour une nouvelle fois, rallumer une cigarette.



Moodboard - merci Ida ~ :

[Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] 0bcf
Henry Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7409-503-henry-reece-la-liqueur-ne-suffit-plus-termine-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7481-henry-reece-aquali
Icon : --
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh Vestigion
Âge : 28 ans
Niveau : 25
Jetons : 2037
Points d'Expériences : 700
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
2037
700
pokemon
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
2037
700
Henry Reece
est un Adulte Barman accompli


Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo

Elizabeth Reece



Les remarques froides de ta sœur font planer un semblant de discorde, ce n’est pas le moment… Ce n’est pas le moment de douter, bien au contraire, chaque plan que tu entreprends à un but précis et bien que ça ne soit pas forcément évident à mettre en place, cela rejoindra toujours l’intérêt de la famille, car l’échec n’est jamais envisagé. L’admettre, c’est l’accepter et tu n’accepteras jamais de perdre. Cette rage de réussir te consume chaque jour comme la clope, l’alcool et la luxure, tu ne passeras sûrement pas la cinquantaine physiquement, mais ton nom lui, passera clairement les âges, car tu vas imprimer la mémoire, le coeur et le souvenir des gens au fer rouge, à côté du tien à part égal viendra celui de ta sœur, car il est hors de question qu’elle te quitte tant dans la vie, que la mort, que la postérité. Tu préfères ne pas insister sur l’intérêt immédiat, Lizzie le verra bien, c’est tout ce qui compte.

Pendant qu’elle s’en va, tu peux pleinement choyer ta jeune Ecremeuh dont Lizzie se moque avec un sourire… sa Jalousie te manquerait presque, mais la question des intérêts matrimoniaux se posent, à votre âge, sans mari, sans femme, sans héritier et lorsque l’union d’un bel intérêt te tend les bras, il s’évapore dans la stérilité d’Abygaëlle, les Reece ne peuvent accepter un tel mariage et par conséquent il fut annuler… perdant ainsi l’accès aux hautes strates de la noblesse sinnohite. Quoi qu’il en soit, il s’agit de rebondir et échafauder d’autres projets.

Les juges ne tardent pas à faire apparition, heureusement, ils vont être trop occupés à noter les premiers stands, en vous trouvant au milieu, vous évitez les surprises, les juges commencent d’un bout ou l’autre, mais pas en plein milieu pour épargner leurs pieds flétrit par l’âge rachitique qu’ils affichent. Ce sont de riches propriétaires terrains, des spécialistes, tu reconnais même un ethnologue pokémon du laboratoire d’Abygaëlle, y a un sacré gratin pour un petit concours. Toutefois, en finissant la toilette de l’Ecremeuh, tu remarques en effet quelque chose, c’est vieux et bref, mais oui, il y a un défaut physique évident en fait, il y avait cette odeur désagréable évidente que tu ne parvenais pas à faire partir…. Cet Ecremeuh connaît l’attaque Eructation… Comment, impossible de le savoir, mais ce qui est sûr c’est que cette attaque poison utilise la consommation de baie pour projeter des déluges empoisonnés aux adversaires, supposant que le corps peut sécréter pareille horreur, donc en fait, Audhulma est pourri de l’intérieur… et jamais l’odeur de travail gastrique empoisonné ne s’en ira, sur l’épreuve de paraître et de physique c’est un coup à vous disqualifier. Lorsque ta sœur revient, difficile de cacher les sueurs froides qui perlent ton front. Tu te redresses et tend directement la flasque à ta sœur, tu sens qu’elle va en avoir besoin.

-Tu t’souviens dans la ferme voisine… y’avait des Ecremeuh utilisés pour la fertilisation et ils avaient une odeur infâme. C’est parce qu’il connaissent une attaque spécifique qui affecte leur flux gastrique… tu toussotes. En gros, ils ont une odeur corporelle persistante absolument peu flatteuse très amer à l’odorat quand tu t’en approches. Ça ne me choquait pas compte tenu de ce que nos nez ont subit avec le temps, mais pour des pètes culs qui ne savent pas mettre un pied dans la boue, ça va poser problème

Un peu plus loin tu entends :

-N°36 élimination par défaillance corporelle élémentaire du pokémon ! Quelle honte d’ainsi présenter un shiny ! Qui plus est un faux ! Qu’espériez-vous ?

-Brenda, ne soyez pas trop sévère, nous avons chaque an

-Hérésie ! Il n’y a rien de pire que de voir ceux et celles qui présentes des bêtes abjectes qui ne sont pas du tout représentatives de la race !

Tu souffles un coup… Ouais, la juge principale, Brenda Yokolski, tient un élevage parfaitement pur d’Ecremeuh, plurigénérionel dédié au lait de luxe des plus grand palaces. Il s’agit ici d’un concours local, mais elle fait l’honneur de sa présence et elle ne fume que des mentholée pour se dégager en permanence les narines… Menthole… sucre…. Il faudra observer sa réaction à deux ou trois petits trucs, mais il se peut que...

-Lizzie, j’ai une idée, il faut absolument que Germain et toi me trouviez des baies Chérim ou une compote de Baie Chérim, et on va le faire avaler à notre grand gaillard et ça va le faire.

Tu n’as pas besoin de préciser qu’il s’agit de la baie la plus sucrée qui existe sur terre et que sur un malentendu… Quelques flatulences rapides et sucrées pourraient suffire, surtout qu’il s’agit d’une preuve du bon fonctionnement du système digestif et qu’il n’y a pas de ballonnement, juste le flot continue de la triple digestion de cette espère pokémon qui entraîne des gazs naturels. Ces baies sont rares, elles ne se trouvent qu’en petites quantités, il se peut que vous n’en trouviez pas hélas.

Il se peut qu’il y est beaucoup moins de manches que prévues vu comme la « délicieuse » Brenda Yokolski élimine à tour de bras les membres osant présenter la moindre défaillance physique un peu disgracieuse et l’argument des races « rustiques » ne sont pas accepter. Tu espères que ta sœur sauras trouver des baies Chérim et que l’effet escompté arrivera. Tu sors rapidement ton Apitrini qui va être plus utile que prévue, la création de miel de ce pokémon est réputé, en ingérant aussi du miel avec les baies Chérim, il se peut que l’effet sucré soit décuplé et qu'Audhulma sente la fleur et la rose le temps de l’inspection.

Tu choppes une clope que tu siffles en quelques taffs, putain de bordel de merde, fallait vraiment qu'elle t'ait cachée ce détail très important, impossible de réagir au mieux, tu espères que cette solution improvisée suffira.


© BBDragon


Henry fume en C0756B


Merci Ida pour le Mood Board :

[Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] Moodboard_Henry_
Elizabeth Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7624-521-duo-reforme-reece-au-complet-elizabeth-reece-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7643-elizabeth-reece-adulte#77881
Icon : [Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] U7ul
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh - Vestigion
Âge : 28
Niveau : 10
Jetons : 1000
Points d'Expériences : 177
[Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
pokemon
[Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
Elizabeth Reece
est un Adulte Vendeuse de minutes

Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo.

@tag
notes
L
Tu manques de t'étouffer avec ta clope. Il manquait plus que ça, un Ecremeuh qui sent la mort. Déjà qu'elle était pas exceptionnelle, il fallait que son odeur soit infecte. Jackpot. Tu éclates d'un rire nerveux en regardant ton frère, un sourcil levé.

- T'es en train de me dire que je vais devoir chercher des baies extrêmement rare, ici, dans le salon de la boue pour un Ecremeuh sur lequel ont t'a caché une tare importante qui lui donne une odeur de station d'épuration ? Henry, si tu n'étais pas de mon sang, je jure que...

Stoppée par un Germain arrivant à toute vitesse, un large sourire sur les lèvres, les yeux pleins de bêtises, tu prends le temps de le féliciter pour son sabotage réussi. Bartolomé ne tarde pas à faire parler de lui puisque les hurlements de la juge Yokolski emplissent le salon après qu'une bête, comme possédée, essaie de défoncer son box. Un sourire discret s'accroche à tes lèvres tout en serrant le Pandespiègle essoufflé contre toi, avant de te replonger dans les paroles de ton frère.

- Je ne sais même pas si je vais trouver ça ici. Des baies Chérim, bientôt tu vas me demander de faire tomber la pluie. On ne sait même pas si ça va marcher.

Plus la journée avance, plus tu regrettes d'être venue. Ce plan sentait aussi mauvais qu'Audhulma. Tu souffles sèchement ta fumée au visage de ton frère.

- Je m'en vais faire des miracles, je ne vois pas ce qui pourrait nous sauver sinon.


Tu t'élances une nouvelle fois au  milieu des autres box, Germain – remis de ses émotions – t'accompagnes, sa patte dans ta main. Où pourrais-tu trouver ces satanées baies ? Clairement pas du côté des novices, il allait falloir te frotter aux cadors des éleveurs. Renfonçant ton béret sur ta tête, tu arranges tranquillement tes cheveux avant de retirer ta veste que tu tends à ton Pokémon. Tu te diriges lentement vers le haut gratin qui campe du côté droit du salon. Là-bas la triche règne en maître et les arrangements sous le manteau sont monnaie courante, comme dans tout concours. On doit bien pouvoir y trouver des baies en monnayant un petit quelque chose. Tu sembles flâner au milieu de cette fumée de cigares, faussement innocente. Tu reconnais quelques noms de familles, tout le monde se connaît dans ses foires, les enfants ont remplacé les parents aux côtés des bêtes mais les intérêts défendus sont les mêmes.

Un homme, la cinquantaine bien passée, tempes grisonnantes mais barbe taillée, s'avance prudemment de toi, un sourire carnassier sur les lèvres. Tu stoppes ta marche avant de planter tes yeux dans les siens.

- Pardonnez-moi, je crois vous reconnaître, je me présente : Einri Mor. Vous êtes le portrait craché de votre mère au même âge, Catherine.

Mor, Mor, ça ne te dit absolument rien du tout mais son prénom ressemble à une version raté de celui de ton frère, ça t'amuses ; dans le doute tu affiches un bon vieux rictus forcé. Tu attrapes le bras qu'il te tend en restant méfiante, à priori monsieur a décidé de te faire la promenade. La lueur dans ses yeux à l'évocation du prénom de ta mère n'avait rien de sain. La politesse veut que tu écoutes ce qu'il a à te dire, si c'est un ami de la famille.

- Elizabeth Reece, enchantée. Vous connaissez ma mère ? Quel plaisir de vous rencontrer, je ne manquerai pas de lui rapporter notre rencontre.

Le ton de la suite de la conversation te dégoûte. En effet, oui monsieur Mor connaît bien ta mère, il était son voisin étant enfant. Tu déconnectes à partir du moment où il commence à se lancer dans l'éloge de la beauté de ta mère, de sa gentillesse et de sa bonté. Un amoureux éconduit, Einri avait peu de chance face à George Reece. Un Reece voulait, un Reece prenait. Tu souriais poliment à ses remarques, hochant doucement la tête. Pourtant ton regard furetait dans tous les coins, peut-être y trouverait un visage familier du marché noir. En vendant tes premiers prototypes, tu avais pu poser ton premier pied au sein des ruelles sombres où on échangeait sous le manteau tout et n'importe quoi.

Arrêtant monsieur Mor au milieu de son monologue passionné, tu lui demandes d'une voix qui se veut charmeuse :

- Monsieur Mor, vous n'êtes pas sans savoir que ma mère raffole de baies Chérim depuis petite et qu'elle m'a transmise son péché mignon. Auriez-vous par tout hasard, une connaissance sur le salon qui en aurait en sa possession ? Parler d'elle m'a donné l'envie d'en déguster quelques-unes.

- Malheureusement chère Elizabeth, je ne suis pas certain de pouvoir vous aider mais je vous conseillerai d'aller voir ce bon vieux Gabra, il a toujours sur lui quelques bizarreries mais je vous préviens, il est loin d'être recommandable.

Après quelques formules de politesse, tu prends congé de Mor et de ses souvenirs avant de te diriger vers ce Gabra. C'est un nom que tu as déjà attendu, il n'est pas inconnu au sein du marché noir. Un pied dans le légal l'autre dans l'illégal, il sait garder une image assez propre pour pouvoir continuer son business sans être inquiété. Son trafic arrange autant les criminels que les nobles et c'est bien pour ça qu'il ne croupit pas en prison. Faire affaire avec lui va être difficile, tu sais que la négociation ne fait pas parti de ses habitudes.
Tu le retrouves attablé à un stand de dégustation de produits locaux, cigare énorme coincé entre les lèvres.

- Monsieur Gabra ! Je suis ravie de vous savoir parmi nous aujourd'hui. Elizabeth Reece, je travaille à l'horlogerie Intemporel. Je me permets de vous déranger mais on m'a fait savoir que vous auriez peut-être quelque chose que je cherche activement.

- Tiens, une Reece, encore une, vous vous multipliez comme des lapins. J'ai l'impression de vous voir partout. Tu dois être la sœur du jeune Henry. Quoi que tu cherches ma fille, j'espère que tu as la bourse qui suit – même si je ne m'inquiète pas vraiment vu ton patronyme.

Tu rallumes une cigarette en t'adossant au poteau de bois de l'auvent du stand.

- Des baies de Chérim.

- J'en connais une chez qui l'animal est un peu trop odorant. J'en ai peut-être mais peu. Il va falloir aligner tu sais. Parce que t'es la sœur Reece, je te le fais 1700 jetons la baie.

Pardon ? C'est censé être un prix d'ami ça ? 1700 jetons ? Autant lui donner l'accès à ton compte en banque. Certes les comptes bancaires familiaux se portent bien, mais le tiens n'est pas aussi bien garni. Surtout, tu n'as pas cette somme en liquide.

- Vous me prennez pour une demeurée Gabra. 1700 jetons la baie de Chérim. Bien sûr que je ne les ai pas. Déjà combien est-ce que vous en avez sur vous ?

- 7.

- 11 900 jetons. C'est le prix d'une caisse de ma marchandise, soit 24 montres que je peux remodifier à votre guise. C'est tout ce que je peux vous proposer.

Le silence règne entre vous tandis que derrière les hurlements de Brenda Yokolski se rapprochent dangereusement de votre box avec Henry. Les secondes te paraissent des heures tandis que Gabra, te fixe presque amusé par la situation. Tu ne laisses rien transparaître et tu n'as pas le temps de négocier plus que ça. Cette histoire va te coûter cher, vraiment cher. Tu sais que tes montres trafiquées vont se retrouver vendues un peu partout, au double du prix.

Mais Gabra te tend sa main, marché conclu. Tu regardes rapidement le sachet qu'il te colle dans les bras, sept baies sont là.


Tu repars vers ton box au pas de course, les jurés ne sont vraiment plus très loin.

- Henry ! Ce foutu Ecremeuh a intérêt de sentir la fleur sinon c'est on la mange en steak ce soir. J'ai réussi à troquer sept baies à Gabra, à un prix ahurissant mais on les a.

Tu sors le paquet que tu as glissé dans ta poche avant d'en sortir les baies.
Baies qui ne sont pas des Chérim mais des baies Framby.


Moodboard - merci Ida ~ :

[Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] 0bcf
Henry Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7409-503-henry-reece-la-liqueur-ne-suffit-plus-termine-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7481-henry-reece-aquali
Icon : --
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh Vestigion
Âge : 28 ans
Niveau : 25
Jetons : 2037
Points d'Expériences : 700
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
2037
700
pokemon
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
2037
700
Henry Reece
est un Adulte Barman accompli


Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo

Elizabeth Reece



Le temps que ta sœur parte, les petites frayeurs de Bartolomé semblent faire effet. Bien que le type normal soit immunisé aux spectres et inversement, la santé mentale de l’un comme l’autre en rester touché. L’un n’empêchant pas l’autre, bien au contraire. Tu sais bien que ta sœur peste, peu emballée à l’origine par ce projet de concours. Tu ne le fais pas pour la charité, mais tu sais qu’en cas de réussite, tu devrais obtenir un bon prix et une bonne réputation. La présence d’autres familles explicite parfaitement l’impératif que vous avez de concourir, dans tous les domaines liés à la création d’alcool, des céréales aux fruits, en passant par le design des bouteilles par exemple. L’implication des Reece dans son business est complète et doit demander tous les sacrifices nécessaires, de sa vie, de son corps ou sa vertu. C’est ce qui vous amène aujourd’hui à cette situation.

Lorsqu’un Ecremeuh sur le passage de Yokolski est entièrement pris de panique, tu te dis que c’est de bonne augure, tu n’as plus ta sœur en visuel, mais tu comprends parfaitement qu’elle est investie. Les vigiles et les agriculteurs peinent à calmer la bête, c’est parfait pour vous, le temps est une ressource précieuse à ce moment et absolument nécessaire. Tu avises tes pokémons qui sont au poste, Boadicée grogne de plus en plus en rôdant autour d’éventuels nuisibles, visiblement certaines personnes ici vous en veulent et c’est tout à fait normal. De toute évidence, vous n’êtes jamais les bienvenues, votre succès s’est bâtit sur le sang et jamais personne ne l’oubliera. Ta sœur finit par revenir alors que l’Ecremeuh finit par être calmé, ou presque. Tu avises la pochette avant de te retourner pour observer. La couleur est bonne, mais la forme… la forme, ce ne sont absolument pas des baies Chérim, mais des baies Framby, ton visage se décompose.

-Lizzie, ce Gabra t’as refilé des baies Framby, pas Chérim. Loin d’être sucrées, elles sont épicées et âpres.

Tu en voudrais presque à ta sœur, tu crisses des dents, clairement, mais elle est horlogère et fabricante d’arme, pas distillatrice comme toi. L’erreur se pardonne, elle n’a pas nécessairement tous les codes et les connaissances.

-Simule ton meilleur malaise dans les bras de Yokolski, j’vais aller taper la causette à Gabra. Et si je reviens pas à temps, fou le feu à ce salon.

Ton regard turquoise toise ta Démolosse que tu siffles avant de partir. Ce bon vieux Gabra, toujours un plaisir de faire affaire avec lui. Tes pas lourds résonnent et tes prunelles flinguent quiconque ose ne pas dévier de ta route. Plusieurs fois, tu envoies quelques épaules valser, ignorant les protestations, ta chienne se contente d’aboyer la gueule fumante. Elle est ravie, elle va pouvoir croquer. Tu retires doucement ton nœud papillon et l’enroule autour de ton poing. Ce mec est clairement une raclure malhonnête. C’est le problème des gens comme lui, c’est qu’on ne peut jamais les croire lorsqu’on cherche un produit sans être soi-même un parfait connaisseur, tu aurais dû y aller toi-même, idiot que tu fais. Le stand de cinquantenaire t’apparaît, il mange paisiblement avec quelques uns de ses clients. Lorsque ta stature se démarque, tu le vois changer d’attitude. « Ô, oui, tu peux me craindre », penses-tu en t’approchant.

-Laissez-nous, lances-tu aux cloportes attablés, j’ai une affaire qui ne concerne pas la plèbe.

Pour illustrer le propos, ta Démolosse vient clairement claquer des dents à leurs pieds, tu sais qu’elle n’hésitera pas un instant à les rôtir. Enfin seuls, tu laisses Boadicée monter la garde à l’abri des oreilles indiscrètes.

-Décidément, j’ai le dois aux jumeaux ensembles… Votre Ecremeuh ne s’est pas encore fait évincer ? Yokolski a pris du retard?

-Gabra, je n'ai pas la patience, surtout avec les malhonnêtes marchands, c’est pour ça que je t’ai toujours évité pour des homologues du métier.

-C’est pour ça qu’aujourd’hui, je souiller votre réputation. La tenir comme l’estomac de votre Audhulma

La remarque fait tilt, tu sais que beaucoup se connaissent, mais le nom des bêtes est rarement dévoilé, sauf au Jury pour permettre une meilleure préservation face aux coups bas. Serait-il possible que depuis le début, vous vous fassiez rouler dans un mauvais plan ? Brûlé par ta propre ambition un plan monté par plusieurs acteurs. Il n’y a pas beaucoup de familles sinon les Byre qui cherchent clairement à vous descendre, logique, ils sont agriculteurs et producteurs de malt et de bière, sauf que clairement, ta liqueur se consommes plus aisément que leurs produits sur l’île. Une rivalité sinnohite transposée sur Adala, il n’y a pas de place pour deux familles.

-Tu vas me donner ces baies en échange de ta vie sauve. Je peux consentir à payer le prix, même au marché noir si le mec est réglo, par contre pour dédommager le déshonneur que tu fais subir à ma sœur, tu vas me faire un prix d’ami, un prix gratuit.

-Tu n’es pas en position de force Henry. Tu n’es qu’un petit enfant encore, sans femmes ni enfants, quel crédit accorder à l’héritier de la famille Reece ? Tu vas éteindre deux siècles d’histoire glorieuse.

-Boadicée. Embargo.

La chienne s’exécute, faisant briller ses yeux d’une lueur violacée et laissant des sortes de plaques translucides autour du marchand d’arme.

-Tu penses faire quoi avec ça ? Lance le marchand peu serein.

Tu laisses le silence se faire, le temps de remettre ton nœud papillon en place avec un rictus aux lèvres.

-Tu sais, les Démolosse ont cette faculté à brûler à vie… Donc si je te brûle les pieds, penses-tu être en état de fuir quand je viendrais t’achever dans quelques heures ?

Boadicée commence à se rapprocher de Gabra, l’air aimable, de petit jappements joyeux, comme si elle était heureuse de le voir, mais une fois derrière le comptoir, elle commence à faire briller ses crocs de flammes en venant toucher les chaussures de l’homme qui est bien coincé, puisque sa propre installation qui permet de cacher ses marchandises et maintenant son pire ennemi. Il te jette un sachet de baies Chérim, un total de sept.

-T’as pas un peu plus ?

Ton pokémon commence à frotter ses crocs sur les chaussures de l’homme qui commencent déjà à sentir le brûler. Bien vite, la suite arrive, deux de plus, elles sont belles et gorgées de sucre. Tu siffles ton pokémon en direction de Gabra, en guise s’avertissement, elle ne fait que lacher une petite flamme sur la maléole.

-Pour que tu n’oublies jamais le jour où tu as voulu te jouer des Reece. Tout aurait pu si bien se passer, mais il a fallu que tu oses te prendre pour un être humain.

Tu repars, imitée par ton pokémon afin de regagner rapidement ton stand. Ta sœur semble aux prises avec les jurys, semblant doucement se remettre d’un petit malaise à cause d’une chute de tension, sûrement est-elle entrain de ralentir volontairement sa remise, puisqu’il reste encore deux stands à évaluer pour la criarde Yokolski. Tu vas devoir tirer au clair ensuite cette histoire avec les Byre et Madame Kinôa, avec un tel nom, elle ne pouvait qu’être une traîtresse. Tu fais rapidement une purée de baies et l’administre à Audhulma.

-Ah mon grand, t’as pas mérité d’être embarqué là-dedans, mais crois-moi, tu seras le plus beau des Ecremeuh aujourd’hui.

La bête se contente de beugler avec un petit sourire satisfait de son repas très sucré qu’il apprécie énormement.

-Bien mademoiselle Reece vous êtes remises ? S’inquiète l’un des membres du jury, beaucoup plus doux que ses compères. N’hésitez pas à venir au stand des organisateurs si jamais, nous vous ferons un panier repas adapté !

-Pff… Quel comble et quel toupet d’oser mal se préparer à un concours, votre famille à bien changée, j’ai souvenir de personnes droites et sérieuses malgré le malaise.

La voix insupportable de Yokolski saigne ta sœur dans son égo, elle-même risque de te saigner. Le concours à prit du retard, il est a parier qu’elle enchaînera avec le second tour du concours. Lorsque votre tour vient, tu présentes silencieusement la bête et sa fiche. Les baies Chérim ont eu le temps de faire effet et vous êtes tranquilles pour la journée. La juriste observe alors la bête sous tous ses angles, les oreilles, son poil brillant semble convaincre, une dentition claire et propre, les molaires du fond sont inspectées, la bête étant jeune et vigoureuse, elles ne sont pas usées.

-J’apprécie l’attention de nourrir votre Ecremeuh avec des baies Chérim… le faites-vous régulièrement ?

-Une fois par semaine, une baie en compote avec des fruits frais, un moyen de faciliter sa multiple digestion et purifier un peu l’estomac en douceur afin de préserver le transit.

-La dernière fois que vous avez administré cette compote ?

-Ce matin pour être sincère.

Un doute plane dans le regard de la femme qui sort une mentholée avant de lâcher avec un air détaché, mais ne pouvant masquer son rictus.

-N°66, passage validé, je reviendrai rapidement pour la seconde évaluation.

Le groupe d’examinateurs s’en va, laissant le calme revenir devant ta sœur.

-Pas encore. Plus tard, tu pesteras contre elle autant que tu veux. Oublie la caisse pour Gabra, on s’est arrangé pour qu’il m’en fasse cadeau.

La suite n’est pour autant pas finit, tu tends une clope à ta sœur alors que ton Pyrax vient contre toi pour quelques caresses que tu lui donnes volontiers. La deuxième épreuve est notée sur le planning, après le physique, il y aura également l’analyse du lait qui sera goûté scrupuleusement par le jury. Normalement, pas d’entourloupe, les problèmes gastriques d'Audhulma n’ont pas d’impacts sur le lait.

-Les Byre sont hors compétition, mais j’ai découvert un complot. La femme qu’on aide coopère de grès ou de force avec les Byre pour nous refiler une bête supposée être éliminée au premier tour. Puisque nous sommes passés, je ne serai pas surpris qu’ils viennent nous saboter encore. Après le lait, il restera le défilé et cela devrait suffire à l’établissement du classement. Germain et Bartolomé sont de bons saboteurs, je te laisse gérer ça ? Je vais m’assurer de la sécurité du stand.

© BBDragon


Henry fume en C0756B


Merci Ida pour le Mood Board :

[Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] Moodboard_Henry_
Elizabeth Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7624-521-duo-reforme-reece-au-complet-elizabeth-reece-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7643-elizabeth-reece-adulte#77881
Icon : [Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] U7ul
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh - Vestigion
Âge : 28
Niveau : 10
Jetons : 1000
Points d'Expériences : 177
[Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
pokemon
[Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
Elizabeth Reece
est un Adulte Vendeuse de minutes

Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo.

@tag
notes
Ton poing s'enfonce avec force dans la poutre soutenant l'auvent de votre stand. Tu ne scilles même pas, alors que déjà tes jointures prennent une couleur inquiétante.

- Je vois bien que ce ne sont pas des Chérims, je suis loin d'être bête Henry. Je ne suis peut-être pas dans ton business mais nous venons de la même famille je te rappelle.

Tu le sens, le ressentiment dans son cœur, ses yeux ne mentent jamais, il t'en a voulu, une fraction de seconde. Assez pour que tu te détournes de lui non sans lui avoir lancer le même regard.

- C'est ça, va régler les bêtises de ta sœur.

Tu es sincèrement en colère, tu as l'impression d'être stupide et tu t'enfermes seule dans la honte. Une fois ton frère parti rattraper Gabra, tu rallumes une énième cigarette, les mains tremblantes. Tu entends la voix de l'autre pintade de Yokolski résonner dans tout le salon, l'avantage c'est qu'au moins tu sais exactement où elle se trouve.

- Germain, retourne au bar s'il te plaît demande lui du sel, beaucoup de sel et une bouteille d'eau s'il te plait.

Très bien, il te fallait maintenant te mettre en condition et surtout gagner du temps. Tu regardes ton Pandespiègle s'éloigner le plus rapidement possible, du haut de ses courtes pattes. Réfléchir, réfléchir, tu as mille idées mais aucune réalisable dans la seconde. Tu tournes frénétiquement autour de l'Ecremeuh, comme si son regard bovin allait te donner des réponses.

- Je te jure que si on ne gagne pas ce concours, je ferai de ta peau un tapis, tu seras parfaite au pied de mon lit.

Les aiguilles de ta montre refusent de s'arrêter. Il n'y a réellement que toi qui arrive à déchiffrer ce bordel derrière le cadran, il y a tellement de petites aiguilles pour indiquer tellement de choses mais tout de suite elles te font remarqués que les secondes filent incroyablement vites. Les juges ne sont plus très loin quand ton pokémon, essoufflé mais heureux de ses trouvailles te tend une poignée de sachet de sel et une bouteille pleine d'eau de l'autre. Quand tu t'en saisis tu te rends compte que le liquide est tiède, parfait. De loin tu vois le barman du concours t'adresser un clin d'oeil, il se balade au milieu des box, la buvette doit être calme.
Rapidement tu ouvres la bouteille avant d'y vider 4/5 sachets de sel, normalement si tu calcules bien ton coup,  tu devrais réussir à vomir avant l'arrivée des juges. Tu sais que depuis petite, les vomissements te font perdre conscience mais tu sais aussi qu'il serait trop dangereux de seulement simuler un malaise. La supercherie serait trop grosse.
Tu avales le breuvage ignoble le plus vite possible, des larmes perlant aux coins de tes yeux. Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour l'honneur. Regardant à l'extérieur du stand tu remarques quelques sachets égarés sur le chemin du Pandespiègle.

- Va ramasser ça s'il te plaît, il ne manquerait plus que je vomisse pour rien.

Les juges sont loin d'être bêtes et tu sais que la moindre erreur vous serez fatale, surtout dans la durée. Si Père et Mère apprennent que vous avez traîné le nom de la famille dans la boue pour une tricherie ratée, tu n'es même pas sûre qu'ils voudraient te revoir.
Tu sens déjà ton estomac se contracter. Yokolski est occupée à quémander un nouveau paquet de cigarette mentholée. Madame les a oublié dans sa loge, mais quelle princesse poubelle. Tu la détestes, c'est viscéral, rien que le son de sa voix te tend les nerfs. 5 petites minutes de gagner, ça en fait déjà 8 exactement que tu as avalé l'eau salée.
Germain te tend des sachets de sel comme si en avaler plus t'aiderait.

- Ecoute, j'ai déjà l'impression d'avoir avalé une mer entière, je pense que si j'en avale encore un, je ferai de l'hypertension toute ma vie.

L'angoisse te tord encore plus les entrailles, les juges sont maintenant au stand juste à côté du votre quand tu sens enfin cette chaleur connue de la nausée t'envahir . Tu cours rapidement te soulager derrière le stand de votre autre voisin, le plus discrètement possible, essayant d'atténuer le plus possible le bruit de tes vomissements. Quelque part, tu espères que l'odeur déplaisante qui se dégage de ton méfait désavantage vos concurrents.
Tu reviens, livide, la démarche peu assurée à l'entrée de votre propre stand alors que tu vois les juges avancer vers toi.

- Ah mademoiselle Reece ! Quel honneur de vous savoir parmi nous, pour ce fantastique concours ! Il y avait longtemps que votre nom n'était plus présents sur la liste des participants, nous espérons vous voir revenir en force !
Le premier juge vous connaît et malgré les années passées tu reconnaîtrais cette moustache entre mille. Vous vous en êtes bien assez moqués, petits avec Henry. Il participait déjà pendant votre enfance aux salons où se montrait la famille. Les joues se sont plus affaissées, les cheveux grisonnants et le regard toujours aussi rieur.
D'une voix tremblotante tu lui réponds :

- Comme il est plaisant de vous retrouver après toutes ces années, je suis vrai-

Ta vision rétrécie, tes oreilles bourdonnent, le coton t'enveloppe doucement alors que tu sens tes jambes lâcher. Les voix sont lointaines. « Mademoiselle Reece ? » «  Elizabeth » «  Eh bien ma petite ! Apportez moi de l'eau ! ». L'eau salée, dégueulasse mais efficace. Tout se semble à des années lumières alors que tu sens qu'on te bouge, qu'on te tapote les joues. Un linge frais vient se poser sur ton front alors que tu entends Brenda râler.

- Pff ! On aura tout vu ! C'est vraiment le moment de tomber dans les vapes ! C'est du grand n'importe quoi.

Tu te remets peu à peu, adossée à votre stand quand tu penses apercevoir la silhouette d'Henry accourant vers vous. Tu restes volontairement dans un état léthargique pour lui laisser le temps de donner à ce putain d'Ecremeuh ces baies.
Tu souris timidement au membre du jury, doux comme un agneau avant de fusiller du regard la Brenda. Aussi tendue que sa peau liftée, c'est plus elle qui va finir en tapis au pied de ton lit. Tu te redresses avec l'aide de Germain et attrape la bouteille d'eau, sans sel cette fois que l'on te tend.

- Veuillez accepter mes plus sincères excuses.

Pas un mot de plus, tu risquerais de foutre en l'air tous vos efforts.
Tu adresses à Henry un hochement de tête avant de lui montrer discrètement un sachet de sel sans le creux de ta main. C'était votre technique préférée pour esquiver l'école.
Tu attends patiemment qu'ils aient fini d'examiner l'Ecremeuh le silence seulement ponctuée de la voix de ton frère et de Yokolski. Tu te sens plus légère une fois le verdict annoncé, tes épaules se décrispent et tu respires à plein poumons après t'être rendue compte être restée en apnée tout le long.

Une fois seule avec ton frère, tu acceptes volontiers la cigarette tendue.

- Je vais d'abord me remettre de mes émotions, je suis heureuse que tu te soucies de mon état. Tant mieux pour Gabra.

Dépitée tu serres contre toi Germain qui cherche à se lover dans tes bras. Son pelage doux te rassure toujours autant, à défaut de ton frère.
Tu lui murmures doucement que tout n'est pas fini et qu'il va falloir encore faire des bêtises. A cette annonce tu sens les muscles de son petit corps se tendre. Tu lui glisses les baies Framby dans le creux de la patte.

- Fais-en le jus le plus clair possible et mélange le au lait des deuxièmes voisins à droite, j'ai entendu leur validation et trouve une utilité à ces sachets de sel, tu vois très bien ce que je veux te dire. Bartolomé, tu viens avec moi, nous allons remercier celui qui a empêché le bateau de faire naufrage.

Tu récupères ta veste que tu enfiles tout de suite, tu as tellement froid, dans ton corps et dans ton cœur.
En prenant ton temps tu t'élances vers la buvette sans un regard pour Henry. Tu as cette sale impression que votre lien a pris un coup, alors que tu fais sans doute des montagnes de pas grand chose.
Arrivée à destination tu t'accoudes au comptoir.

- Merci René, je suis contente de savoir que les Reece peuvent toujours compter sur toi. Je me rappelle maintenant que tu me faisais faire l'avion quand j'étais gamine. C'est toi qui nous avais appris ce truc de l'eau salée.

Tu es partagée entre la colère contre ton frère, la fatigue, la nostalgie et tes souvenirs, que tu te mets à te remémorer avec ce vieil ami. Tu oublies pour quelques temps le concours, plongée dans des images du passé. Henry peut bien aller au diable avec son Ecremeuh, ton enfance a des wagons à rattacher. Tu sens déjà son ombre planer au-dessus de toi, ses yeux dans la fumée de ta clope. Tu prends 10 minutes, pour toi.




Moodboard - merci Ida ~ :

[Mission]  Yodle-Adle-Eedle-Idle-Oo [Henry - Elizabeth] 0bcf
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum