Connexion
Pokemon Community :: Zones sauvages :: Les collines

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?

Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. CeOUB4f
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2822
[Intrigue #3] Val dormant. CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2822
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2822
Potiron
est un Annonceur
Intrigue #3
Val dormant
Un cri dans la nuit.

On ne pourra pas nier que la proposition de la mairie de Nuevo manquait d’ambition : organiser un festival typiquement inspiré par les fêtes des moissons de la région d’Unys, voilà qui permettrait sans doute d’atténuer la morosité apportée par la fin de l’automne.

Le bruit de griffes cliquetant sur du bois vermoulu.

Pourtant, si bon nombre des visiteurs alléchés par un tel événement s’attendaient à une célébration en plein milieu de Nuevo, le résultat est quelque peu...différent de leurs attentes.

Et un frisson qui parcourt bon nombre des visiteurs rassemblés, tout le long de la colonne vertébrale.

Aucun d’entre vous ne niera que le fait de se retrouver juste après le coucher du soleil, sur un chemin forestier bordé d’arbres grinçants et tordus, n’est pas la meilleure expérience possible pour les personnes cardiaques. Pourtant, vous êtes bien là : certains abordent des costumes grimaçants, d’autres sont uniquement venus pour profiter du buffet (qui peut leur en vouloir) et d’autres cherchent simplement quelques frissons !

Impossible pour les divers bus et véhicules qui vous ont menés jusqu’ici, d’emprunter la petite route branlante qui serpente au coeur de la forêt qui jouxte le Val Dormant. Ancienne exploitation agricole qui couvrait jadis une bonne partie des collines de Nuevo, le domaine a depuis longtemps été laissé à l’abandon.

Les arbres se resserrent autour de vous et bientôt, il vous est impossible d’apercevoir le parking et les collines alentours. Seul résonne le bruit de vos pas sur le sol craquelé et les bruissements du vent dans les branches qui vous entourent. Ne vous inquiétez pas pour la main toute blanche sur votre épaule, ce n’est que le fruit de votre imagination...

Et ce n’est qu’au bout d’une bonne vingtaine de minutes de marche, que vous atteindrez finalement une large ouverture dans les sous-bois, qui vous dévoilera les merveilles du Val dormant !

Continuant de serpenter jusqu’aux portes du domaine, le chemin rocailleux glisse et danse au milieu d’immenses champs aux récoltes depuis longtemps retournées à la terre. Les herbes folles vous montent jusqu’à mi-cuisse, mais de nombreux espaces ont été dégagées et accueillent déjà projecteurs et cercles dansants pour le plus grand bonheur des visiteurs.

Au centre de ce maillage, l’immense maison des anciens propriétaires du domaine se dresse sur plusieurs étages, le bois craquelé et noirci tranchant avec les lumières multicolores qui s’échappent déjà des fenêtres. Rénovée pour l’occasion, le bâtiment a totalement conservé son aspect délabré mais les meubles cosy, les longues tables remplies de buffet (qui jouxtent également le bâtiment, on pourrait remplir une colonie de Ronflex avec tout ça ) ainsi que la présence d’une table de mixage et de haut-parleurs fixés à tous les angles extérieurs.

Ça et là, la foule des visiteurs se répand déjà au milieu des petits stands recouverts de spécialités locales (testez les croquettes Maïaspic, c’est une tuerie !). Habitants, officiels, élèves et Pokémons, tous sont prêt à profiter de cette nuit...spéciale.

Fonctionnement
• Afin de fêter la fin de l’automne, la ville de Nuevo organise une grande fête des moissons dans l’ancien domaine agricole qui jouxte Nuevo, au nord des collines. Uniquement accessible par un chemin forestier particulièrement sombre et angoissant, le retour devra se faire jusqu’au parking, une fois la fête terminée.

• La soirée démarre aux environs de 19h30, juste après le coucher du soleil.

• Les lieux se découpent en trois zones principales :
-La maison des propriétaires. Bien qu'un peu délabrée, l'immense salon au rez-de-chaussée a été réaménagé pour accueillir un buffet, un espace de danse et de quoi s'assoir confortablement.
-La place de la ferme. De nombreux stands mettant à l'honneur des produits de saison proposent des dégustations, et d'énormes engins fermiers sont exposés à la vue de tous.
-Les champs. Les gens souhaitant se tenir à l'écart du monde peuvent s'y regrouper, il y fait sombre et un vieux silo se trouve un peu plus loin.

• Afin de valider cette Intrigue et l’utiliser pour vos passages de Grades, il vous faudra poster trois posts.

• Le topic connaîtra plusieurs interventions PNJ.

• Merci de résumer vos actions en balise HRP !
Abygaëlle Keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8677-abygaelle-keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8679-abygaelle-keelin-adulte#88342
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. Yvwt
Taille de l'équipe : 14/40
Région d'origine : Unys
Âge : 23 ans
Niveau : 34
Jetons : 2173
Points d'Expériences : 744
[Intrigue #3] Val dormant. Yvwt
14/40
Unys
23 ans
34
2173
744
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. Yvwt
14/40
Unys
23 ans
34
2173
744
Abygaëlle Keelin
est un Adulte Chercheuse
Intrigue #3 - Val dormant
Intrigue #3
Mois de Novembre. Le froid s’était installé, comme tous les ans, et ce, même à Adala. Tu te souvenais très bien de cette période à Sinnoh, et l’idée de manquer les festivités te peinait un peu… Alors quelle fut ta réaction lorsque tu appris qu’une fête des moissons était organisée à Nuevo ? Impossible de manquer ça, et puis, tu avais besoin de te détendre. Le stress du boulot, l’incapacité de Kali à évoluer malgré tout… Tu recommençais à être à bout. Mais pourquoi faire ce genre de travail stressant, si tu n’y étais pas un minimum résistante… ?

Les blessures des mois précédents s’estompaient petit à petit. A la manière d’un deuil, tu avais dû avancer : te lamenter ne changerait rien à ta situation, n’est-ce pas ? Tu avais pris la bonne décision.

La veille de la fête, tu pris un moment pour t’occuper de Kali : est-ce qu’il y avait un problème ? Avais-tu mal fait ton travail… ? Tu devais en avoir le cœur net. Tu saisis la pokéball de la Goupix et tu t’en fis sortir délicatement. Reposant la sphère sur ton bureau, tu la regardas un instant.

« Comment te sens-tu… ? Aucun changement ?
- Gouuuu… »

Son expression était plus compréhensible que ses mots. Hélas, elle ne sentait presque plus les effets de la pension, comme une séance au spa, qui s’estompe avec le temps… Tu t’assis sur le lit où ton pokémon s’était assis, et tu la caressas doucement. Tu la laissas se blottir contre toi et se mettre en boule. Tu devais penser, et réfléchir. Trouver une solution… De quelques caresses douce sur son pelage froid, tu commenças à vérifier sa bonne santé. Les poils, les yeux… Les pattes. Tout y passa, tu avais besoin d’être sûre, il n’y avait aucun changement visible. Un long soupir passa tes lèvres alors que tu portas délicatement la Goupix sur tes genoux. Où avais-tu merdé ? Elle était le prototype d’une nouvelle technique, et si cela ne fonctionnait pas, tu avais alors jeté tes économies par les fenêtres. Tu caressas lentement son glacial pelage, perdue dans tes pensées, alors qu’elle se lovait contre toi. Toutes ces épreuves avaient eu un effet sur votre relation. Kali s’était sentie trahie de voir tous ses amis évoluer alors qu’elle restait si petite, de voir le monde changer, te voir grandir, alors qu’elle stagnait. Tu ressentais la frustration qu’elle avait ressenti, et tu l’avais peut-être un peu ignorée, autant qu’encouragée. Mais cela faisait quelques mois que tu t’étais penchée sur son cas, maintenant. Tu t’étais beaucoup rapprochée de ton Pokémon, pour combler ce manque. Alors, quoi ? Qu’est-ce que tu n’avais pas vu. Est-ce que cela prenait plus de temps que prévu ? Avais-tu mal fait ?

Alors que ta main passait dans le pelage de la Goupix, celle-ci te mordit légèrement. Aïe. Quoi ? Elle affichait une mine peinée, et frotta son museau contre ta joue. S’inquiéter n’était pas la chose à faire, Abygaëlle. Cela n’y changerait rien, tu étais stressée, certes, mais se torturer l’esprit pour trouver une solution non plus. La Goupix se leva et glapit, avant de décrire des cercles sur le parquet de ta chambre. Elle avait soudain l’air de bonne humeur. Mmmh ? Elle bondit sur toi, recommença à glapir, et fit des cercles encore. Elle essayait de te remonter le moral !

Un air amusé aux lèvres, tu te levas finalement avant de t’agenouiller au sol. La Goupix te sauta dessus et te lécha le visage avant de fuser prendre l’un de ces jouer pour Flamiaou qu’on t’avait offert. Elle posa la balle au grelot devant toi, et se mit à courir entre le salon et la chambre, attendant visiblement quelque chose. Tu regardas l’objet, avant de hausser les épaules : pourquoi pas ? Cela te détendrait, et tu trouverais peut-être la solution… ? Tu lanças la balle au travers du salon, et tu regardas la Goupix courir après, avant de la ramasser, et de te la ramener. Cette scène dura une bonne heure, parfois, Kali la ramassait au sol, parfois, elle l’attrapait en plein vol et encore d’autres, elle utilisait une attaque pour obtenir le petit objet. C’était touchant, mais au bout d’une heure, la Goupix était épuisée. Tu eus alors une idée.

Tu te rendis dans la salle de bain. Tu ouvris le robinet de la baignoire après avoir bouché l’évacuation, et tu regardas l’eau remplir la baignoire. D’une main, tu pouvais savoir que l’eau était gelée. Froide comme jamais au mois de Novembre, mais idéal pour une certaine Goupix d’Alola. Et a priori, l’idée lui plut, car aussitôt arrivée dans la salle de bain, la Pokémon Glace se jeta dans l’eau gelée, en poussant un glapissement de bonheur. Tu lui souris, avant de t’installer à ses côtés. Tu laissas tes mains décrire des cercles, la froideur de l’eau ne te dérangeait pas tant que ça… Kali venait parfois s’y frotter, et jouait même avec toi, de temps en temps. Elle appréciait ce moment, et toi aussi. Ce que tu n’avais pas remarqué, c’est que l’eau avait perdu quelques degrés depuis que la Goupix y était entrée, et cela continuait…

Tes doigts étaient désormais engourdis. Légèrement douloureux, tu retiras tes mains de l’eau : tu n’avais jamais eu ce problème avant. Emmitouflés dans une serviette, tu les bougeas doucement pour retrouver des sensations. Tu remarquas de petits cristaux de glace, qui perlaient sur le pelage de ton Pokémon, et à la surface de l’eau, un fin givre se formait. Tu te redressas, visiblement choquée, et tu regardas ta Goupix, elle venait de s’immobiliser, et te fixait. Finalement, tout aussi choquée que toi, elle sortit de la baignoire et se secouas, éclaboussant la salle de bain d’eau… Qui gela aussitôt. Certes, c’était beau, mais ce n’était pas normal. La Goupix sortit en courant de la salle de bain, mais se figea dans le salon. Quelque chose l’empêchait de bouger… Et tu ne savais pas quoi… Jusqu’à voir cette magnifique et éblouissante lumière, que tu avais tant vu. Désormais méconnaissable et plus qu’une vague silhouette lumineuse, la Goupix grandit d’abord, puis changea de forme. Tu en restais presque sur le cul. Adossée contre l’encadrement de la porte, tu la fixais. Tu avais donc réussi. Ta pension fonctionnait, mais avec… Un certain délai ? Tu n’étais pas sûre. Mais ce qui l’était, c’est que tu avais en face de toi une Feunard d’Alola magnifique et incroyable. Elle lâcha un cri digne de son évolution, et prit une pose gracieuse, et te dévisagea. Oooh, Abygaëlle, c’était le moment… Tu te jetas sur la Feunard, les larmes aux yeux, et tu l’enlaças de toutes tes forces : enfin, après tant d’attente, tant d’effort, elle venait d’évoluer. Tes larmes gelaient sur tes joues, mais qu’importe, tu ne sentais pas la douleur glaciale. Pas maintenant, tu étais immunisée.

Tu passas le reste de l’après-midi avec ta Feunard, à la caresser, à t’en occuper. Tu avais du mal à y croire, tu avais peur qu’elle redevienne la petite Goupix qu’elle était. Tu restas à ses côtés, et tu t’endormis même contre elle, installée dans ton lit, comme une enfant et son Arcanin protecteur. Voilà, un chapitre se fermait, et pour de bon. Pour le meilleur, aussi. Tu étais heureuse pour la première fois depuis longtemps.
Le lendemain, ta vie reprit son cours. Le soir de la fête, armée d’une Feunard d’Alola fraiche et jeune, tu te rendis à Nuevo pour l’heure. Pour rejoindre les festivités, vous deviez passer par un chemin lugubre en pleine nuit, qui ne rassurait personne, et encore moins toi : tu n’aimais pas les films d’horreur, et tu étais aux portes de l’un d’eux. A en croire les vêtements de certains, ils s’étaient bien parés à fêter une fête dans les grimaces et la peur, haha. Ce n’était pas ton cas. A vrai dire, avec ta robe blanche, certes magnifique, mais simple, à manches longues pour cacher ta blessure, te donnait déjà un air d’être fantomatique sorti du plan … Enfin voilà. Par dessus, tu portais aussi un épais manteau d'hiver, fourrure à l'intérieur et sur les épaules, noir et blanc.

Tu étais perdue dans tes pensées pendant presque vingt minutes, le temps d’arriver au point de fête. Ta Feunard sur tes talons, elle ajoutait une valeur « frayeur » au chemin… L’image de ton duo ne te parvint que lorsque tu arrivas. Haha, horrible coïncidence, tu ne t’étais pas déguisée, mais le hasard avait fait que tu collais au thème !

Dix-neuf heures trente. Tu arrivas au domaine agricole du Val dormant. Abîmé par le temps, le domaine n’en restait pas moins fonctionnel. Tu repéras la maison, en état d’accueillir quelques personnes, dans laquelle un buffet et un espace festif a été installé. Des stands, à l’extérieur, proposaient divers produits de Novembre, et donnait une allure de fête rurale des agriculteurs. Enfin… Les champs, tu n’avais pas envie d’y mettre un pied, qui sait ce qui pouvait s’y cacher, hein ? Surtout la nuit.

HRP :
Evolution de Kali (Goupix d'Alola > Feunard d'Alola).

Résumé :
Aby arrive sur le chemin avec sa Feunard d’Alola (Kali).
Avec sa tenue « robe blanche » et sa Feunard d’Alola, elle donne clairmeent un mood (non voulu) fantomatique.
(c) Apomenon


Dernière édition par Abygaëlle Keelin le Dim 29 Nov - 23:52, édité 1 fois



Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #39CCC5
Rosalina Uana
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8622-586-rosalina-l-immortelle-pyroli?highlight=rosalina
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8925-rosalina-hera-uana-pyroli#90468
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. 85cee95d1ef36727301f0f723a874ea3
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Kanto / Kalos
Âge : 13 ans
Niveau : 0
Jetons : 270
Points d'Expériences : 61
[Intrigue #3] Val dormant. 85cee95d1ef36727301f0f723a874ea3
1
Kanto / Kalos
13 ans
0
270
61
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. 85cee95d1ef36727301f0f723a874ea3
1
Kanto / Kalos
13 ans
0
270
61
Rosalina Uana
est un Nouveau Membre

Un souffle et le drapé balance. Un souffle et tu bascule en arrière, grelots à la gorge. Il n'en faut plus pour ébranler ta confiance, mise à mal par les mois passés à l'académie. Loin de tes étoiles, c'est comme si tu perdais ton souffle. Te voilà, caméléon : fondante sur un décor de bois peint. Ombre et peinture se mêlent pour un seul et même résultat : oeuvre tu n'es plus, te voilà vielle croutte. Banale. D'un ennui mortel.  
Les cours se passent pourtant bien, tu y excelles comme ton nom te le demande. Socialement, tu t'en sors très bien, un petit groupe de féroce pyroli t'accompagnes dans tout tes déplacements. Cette meute dont tu es la chef n'est pas pour te déplaire... Mais où sont les exploits grandiloquents ? Ou sont les péripéties de ton mythe ? À ne plus être Héra, ni Rosalina : tu ne savais plus être. L'ennui de la routine te frappait de plein fouet, te rendant presque transparente... Dans tes propres chairs, tu t'oubliais, troublée.

Heureusement, elle était là.

Il aurait fallu te torturer milles fois pour te le faire dire mais sa présence, somme toute indésirable, avait permis à la flamme de ton être de rester vive. De ne pas s'éteindre. Elle s'était imposé à toi sans manière et depuis ne te lâchait plus, tu avais bien essayé de la fuir mais un soleil ne lâchait pas si aisément une lune. Son nom d'ailleurs se réveiller à l'éveil solaire : Mélissa Aurora.  Et de cette manie de  toujours voir le positif, de t'encourager dans tes actions, de croire en toi... C'était ridicule. D'un pathétique sans nom. Comme si tu avais besoin d'un autre astre que tes parents pour briller comme une étoile. Comme si elle valait que ce fichu rayon de soleil éclaire ta pâleur pour que tu sentes le frisson de la vie. Pff.

-Tu es certaine de la tenue, Mél' ? Cela n'est-il pas trop... Tape à l'oeil ? Demanda tu soudainement alors que la cape épinglée à ta tenue s'envoler.  

-Du tout ! Du tout ! Rosie ! C'est tip top ! Top tip ! Top là ! s'exclama la pompomgirl en réponse.

Elle même arborait une tenue étrangement similaire mais aux teintes bien plus chaudes : une cape brune tannée recouvrait sa robe orangée, et des baskets bien trop modernes remplaçait tes propres escarpins. Enfin elle portait une couronne de marguerite enroulée dans un système de noeuds gordiens à sa chevelure brune, là où les tiens étaient lâchés sauvagement. Vous avançâtes donc au milieu d'un chemin particulièrement long et tortueux mais le travail ne fut à la hauteur de ceux de ton Hercule. Principalement du fait de Mélissa qui avait cette étrange capacité de rendre un fardeau léger et amusant. C'est donc le sourire aux lèvres, que deux jeunes pyrolis pénétrèrent sur le lieu de la fête. Vous étiez parmi les premières - et pour celui tu n'avais que toi à  blâmer. Un univers s'offrait à vous, et tu eux beaucoup de mal à réfréner l'ardeur de ton amie.... Énergique, loyale, motivante et... Plutôt mignonne, certes. Mais par tous les diables : quand-est qu'elle apprendrait à se conduire en société ?       

C'est donc au prix d'un effort digne d'Appollon que tu réussis à trainer ce soleil ambulant vers la maison des propriétaires, deux coupes de jus atterrirent dans vos mains et vos robes respectives se plièrent pour vous aider à vous asseoir sur un des gros poufs placés ici.

HRP
Rosalina arrive à la fête dans les premiers elle est accompagné par Mélissa Aurora et porte cette : tenue
Toutes deux se posent dans le salon des proprios.

Event - Val dormant

©BBDragon
Bouddha Socket
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7091-bouddha-socket-vague-a-larmes-termine#72104
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6478-bouddha-socket-phyllali-uc
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. 1549924579-bouddha
Taille de l'équipe : 4
Région d'origine : Alola
Âge : 17 ans
Niveau : 16
Jetons : 284
Points d'Expériences : 331
[Intrigue #3] Val dormant. 1549924579-bouddha
4
Alola
17 ans
16
284
331
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. 1549924579-bouddha
4
Alola
17 ans
16
284
331
Bouddha Socket
est un Pokeathlète Médecin


Bouddha buvait.

L'eau cascadait dans sa gorge comme esquivant deux essouflées. De ses grandes enjambées, se faisait engloutir les mètres ardents qui le séparait du grall promis. La fête des moissons, un jour saint si il y en est. À Alola le poids du jour et la météo moins douce rendait cette festivité d'autant plus importante. Et si l'adolescent devinait  que l'événement n'aurait rien à voir avec son souvenir d'enfance, n'en restait pas moins qu'il espérait au fond de lui retrouver une sensation familière. La nostalgie guidait donc ses pas. Aveuglement.  De sa carrure, il bouscula même sans gêne des marcheurs moins aguerris.    

Le pauvre chemin n'avait pourtant nul besoin que la silhouette conséquente de notre héros l'agite. Toute une procession semblait en effet s'acharner à la piétiner. Plus d'humains que Bouddha ne pouvait en compter, tous démultipliés par le nombre de pokémons qui les accompagner. Bouddha aurait eu pour habitude leur hurler dessus, de surveiller le moindre bout de plastique qui risquerait de se perdre en pleine nature... Mais il était d'étonnante bonne humeur ce soir, et flatta même Anubis, son pokémon récemment acquis.

Bien pensé d'ajouter bis à la fin de son nom, ça aurait été gênant de l'appeler autrement...   pensa 203 si fort depuis sa pokéball (bien plus confortable pour la montée d'après elle) que cela frappa l'esprit de l'Alolien qui gorgna.

-Ne l'écoutes pas Anubis, ton nom te rend honneur, chien des enfers.  

Pour toute réponse, le Malosse aboya bruyamment et se mit à tourner joyeusement autour de son maitre en remuant la knakie-moignon qui lui servait de queue. Bouddha était aussi venu accompagné de Millepieds et Akala, cette dernière s'était accroché au cou du Tropius et porfitait du vol au dessus de la procession pour dormir tel le bon dodoala qu'elle était. Enfin, 420, le bulbizarre suivait le groupe avec un air fatigué au visage. Il était à la traine, et semblait plus intéressé par les extravagants costumes autour de lui que par la marche... Toute cette procession mené par Bouddha tranchait justement beaucoup avec les costumes à la thématique horrifique, l'alolien avait chosisi de s'habiller d'un pull jaune solaire à l'imprimé tournesol. La fête des moissons référait bien plus aux plantes et à la récolte qu'à l'horreur dans son esprit.

L'alolien rangea sa gourde d'eau dans son vieux sac à dos usé alors que ses pas le menait finalement au lieu de la fête : une multitude de stands s'offrait à lui. Des légumes bios, des jus, des confitures, des étranges sculptures en paille, une mini ferme et un atelier de maquillage en... Maïs. Ouais pourquoi pas. Il inspira longuement avant d'avancer en hélant ses pokémons. Par où commencer ? Que faire ? Les légumes bio lui donnaient envie assurément... Aussi, il commença à se balader entre les allées, son Tropius veillant sur lui depuis les cieux.

HRP
Bouddha vient avec 420 son bulbizarre, Anubis son malosse, millepieds son tropius à qui s'est accroché Akala sa dodoala. Avec cette tenue .


Event - Val dormant


Dernière édition par Bouddha Socket le Lun 7 Déc - 18:20, édité 1 fois
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1066
[Intrigue #3] Val dormant. 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1066
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1066
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



Val dormant
Ranya range dans la salle de bain partagée avec sa colocataire son sèche-cheveux et admire dans le miroir le résultat. Face à elle, la magnifique tignasse blonde parait bien loin puisque l’espace d’une soirée et d’une nuit, la danseuse abordera une incroyable chevelure noire comme la nuit. Une coloration temporaire d’une super marque et le tour est joué. Elle a déjà eu l’occasion de faire appel à leur produit et le résultat est toujours saisissant. En plus, il n’abime pas les cheveux. De quoi ravir la scientifique qui aime tout particulièrement ses cheveux blonds, en prenant le plus grand soin. Mais pour quelques occasions spéciales, elle est obligée d’admettre que changer de couleur est une bonne idée, pour le plus grand plaisir du déguisement. Après presque trois heures à appliquer le produit sur ses mèches une par une, la danseuse en a presque des crampes. Mais ce n’est pas le moment de se relâcher car la soirée ne fait que commencer.

De retour au niveau de son lit, arborant sa nouvelle couleur de cheveux, Ranya sort d’un sac sa robe qui lui servira de costume. Une robe violette un peu chiffonnée et légèrement abimée, surmontée d’une sorte de tablier plus foncé à la matière plus rigide. Enfin, pour couronner le tout, une paire de lentille spéciale rendant l’intégralité de ses yeux noirs. Elles sont assez bien fichues puisque la jeune fille n’y voit pas trop mal avec.  Plus qu’à enfiler le tout et direction la fête. Ah oui, la fête ! La mairie de Nuevo a organisé une célébration sur le thème des moissons pour célébrer la fin de l’automne. Rien de bien original mais cela suffit amplement à Ranya pour s’amuser et profiter d’une soirée à l’extérieure de la Pokemon Community. L’ambiance est à peu près la même partout dans l’école, chacun se préparant à quitter les lieux pour suivre le chemin qui les mènera à la fête organisée par la mairie. Sous sa robe, l’adolescente enfile tout de même des collants épais et une polaire, histoire de ne pas avoir froid toute la soirée. Lentilles enfilées, elle s’assure quand même d’avoir dans son sac de quoi les enlever, au cas où elle l’a gène trop sur la longueur. Cet artifice est certes saisissant mais pas des plus pratiques sur la durée il faut se l’avouer. Affaires prêtes, la danseuse n’a plus qu’à quitter le dortoir.

Mais avant ça, elle va plutôt passer par celui des Phyllali. Rapidement, la jeune fille quitte le bâtiment pour gagner celui des verts de l’académie. Il ne lui en faut pas beaucoup plus pour atteindre l’endroit. Si d’habitude les élèves ne se mélangent pas trop, cette fois-ci cela parait être beaucoup moins gênant puisque les filles comme les garçons de tous les dortoirs se retrouvent ici pour aller chercher leurs amis et profiter de la soirée. Ranya attrape une personne au hasard pour demander « Quelqu’un sait où est la chambre de Gio ? » Un garçon lui indique gentiment mais une voix féminine, une fille de son dortoir, se fait entendre « Bah alors Iluzion, un mec te suffit pas il t’en faut plusieurs. T’as pas eu Thésée pour ton harem il te faut un autre Phyllali » Sans trop réfléchir, l’archéologue tourne le dos avant de crier « Excuse moi pardon j’avais oublié qu’avec tes deux neurones qui se battent en duel tu pouvais pas comprendre le concept d’amitié fille garçon. Et puis au pire qu’est-ce que ça peut te faire ? T’es jalouse que je puisse plaire à plusieurs gars alors que toi personne ne daigne te regarder ? » Celle-là était peut-être de trop, mais la scientifique n’en a que faire. Elle l’a bien cherché cette débile.

Enfin devant la chambre, la jeune fille frappe à plusieurs reprises jusqu’à ce que le garçon lui ouvre enfin la porte, dévoilant par la même occasion son costume « Hey ! Tu vas à la fête avec quelqu’un ? Je te rends ton invitation à cette fouille d’Halloween, en espérant que les festivités soient tout aussi amusantes que cette soirée-là » Ranya rit un instant avant de reprendre, un peu plus discrètement « J’ai croisé Ruth dans mon dortoir avant de venir ici. Il y a moyen qu’on lui propose de venir avec nous. Je te préviens je tiens pas la chandelle. Mais au moins on pourra passer un moment tous ensemble et tu pourras en profiter pour te rapprocher d'elle qu’est-ce que tu en dis ? » Nessie, jusque là voletant à côté de sa dresseuse, pousse un petit cri d’exclamation, amusant la danseuse. Cette soirée promet d’être vraiment amusante.

Résumé :
- Ranya se déguise pour la fête (voir son vava)
- Elle va dans le dortoir des Phyllali pour trouver Gio, s'engueule avec une fille random, puis lui propose de venir avec elle à la fête
- Ranya en profite également pour lui proposer d'aller chercher Ruth pour permettre à son camarade de profiter d'une soirée amusante avec la Givrali. Ranya se promène avec sa Sonistrelle


©️BBDragon
Elise Sandstorm
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 4/14
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 31
Jetons : 5004
Points d'Expériences : 631
[Intrigue #3] Val dormant. 1604422299-icon-4
4/14
Johto
16
31
5004
631
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. 1604422299-icon-4
4/14
Johto
16
31
5004
631
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can not cry

Dimanche 22 novembre, 19h30

Elise n’avait vraiment pas envie d’y aller.

Pour être tout à fait exact, il aurait été plus juste de dire qu’elle ne pouvait pas y aller. Elle été plutôt enthousiaste à l’idée d’une fête campagnarde au beau milieu des champs de l’île, organisé par la mairie de Nuevo en accord avec les fermiers et producteurs de produits locaux. La fête des moissons avait en effet fait beaucoup parlé d’elle en cette période, alors même que les travailleurs subissaient de nombreux problèmes financiers, les gens espéraient qu’organiser un évènement permettrait peut-être de relancer tout doucement cette économie en attendant les fêtes de fin d’années.
De plus, la scientifique avait, pour l’occasion, comme de nombreux étudiants de l’académie, prévu des habits campagnards en accord avec le thème. Elle avait trouvé une petite boutique de vêtement en plein centre-ville qui proposé une gamme d’habits d’époques, et la jeune fille était tombé sous le charme d’une robe munie d’un tablier, d’un classique tout à fait adorable, et n’avait pas pu résister à l’envie d’emmener cette trouvaille. En outre, beaucoup d’adolescents avaient prévu une petite veillée nocturne autour de la ferme qui servirait de lieu d’accueil pour la fête, sans rentrer bien tard évidemment, l’école ne seraient pas fermée le lendemain ...

Non la véritable raison qui aurait pu forcer la jeune à rester dans sa chambre, c’était cette atroce douleur qu’elle avait dans les jambes, et qui la contraignaient de ne pouvoir se déplacer sur plus de dix mètres sans ressentir le besoin horrible de s’asseoir. Cette douleur, c’était la même que ressentait tous les jour la danseuse lorsqu’elle était encore à Rosalia, à pratiquer jour après jours ces mêmes inlassables mouvement qui auraient pu la tuer d’épuisement si elle n’avait pas pris la fuite à temps. Cependant son passé l’avait rattrapé. Depuis la rentrée, en plus des cours de coordination, qui la mettait dans une position inconfortable vis à vis de ses professeurs qui faisaient de leur mieux pour proposer des cours toujours plus novateurs, elle était également forcée de pratiquer l’art ancestral rebuté durant les heures de travail personnel. Les professeurs veillait au grain de chacun des étudiants, et bien évidemment, la mère de la jeune fille attendait des résultats et des améliorations chaque semaine. Les seuls moment de répit que la scientifique avait le droit de savourer étaient lors des cours de la spécialité scientifique, en tout cas lorsqu’il ne s’agissait pas d’une sortie scolaire, et lorsqu’elle avait du temps libre pour aller à la bibliothèque et continuer ses recherches pour les cours.

Malgré tous ces évènement, la jeune fille ne pouvait pas résister à l’envie de participer à ce festival, ne serait-ce que pour profiter de l’ambiance régnante, elle se poserait certainement dans un coin afin de ne pas trop se surmener. De plus, ses Pokémons avaient également besoin de sortir prendre un peu l’air. Depuis la dernière sortie capture, la jeune fille n’avait pour ainsi dire pas sorti de l’académie en dehors des cours, et par conséquent, ses Pokémons n’en avait pas vu beaucoup plus. Judy sa Laporeille en particulier, semblait réclamer plus que les autres de voir de nouveaux horizons, de pouvoir faire d’autres rencontres que les Pokémons qu’elle voyait à l’académie, de sortir pour faire simple. Alors Elise avait décidé qu’elle irait à ce festival.

Comme la plupart des élèves, la jeune fille s’était rendu au lieu des festivités par le biais d’une navette, le même genre qu’elle avait eu la possibilité d’emprunter l’année précédente, pour se rendre au festival de la nouvelle année. Elle s’y était rendue seule, mais elle espérait pouvoir y retrouver certaines têtes connues. Elle n’avait pas entendu Gwenaëlle parler de la fête, alors sans doute serait-elle encore occupée à travailler toute la nuit sur ses machines, pour ne rien changer …
Traversant les arbres sur le sentier très ombragé, la nuit avait fini par tomber, étant donné l’heure en cette saison de fin d’automne, mais fort heureusement quelques lampes avaient été disposés sur les arbres pour ne pas perdre les passants, et le bruit de musique ambiante mêlée à un brouhaha de foule générale indiquait à la jeune fille qu’elle était sur la bonne voie.

Elle finit alors par arriver au lieu de réception. Les lumières des lampes étaient chatoyantes et rayonnaient sur les feuilles des chênes, devenues oranges avec l’automne, tout autour de la propriété. Des nombreux stands installés, des artistes et des commerçants vendant leur créations et leurs produits, tandis que des personnalités de la mairie accueillaient des habitants de Nuevo à l’intérieur de l’immense maison rénovée pour l’occasion, d’où la jeune fille pouvait y entendre de la musique folklorique résonner depuis le salon. Il ne fallut cependant pas très longtemps avant que les crampes de la scientifique ne la reprennent, la forçant à se poser sur l’un des ballots de pailles qu’elle trouva près de quelques stands. Elle allait sans doute devoir ménager sa visite et ses activités pour la soirée. Mais elle ne devait pas en priver ses Pokémons, et sortant les Pokéballs de sa sacoches, fit apparaître ses quatre protégés.

"Regardez les amis, c’est le festival des moisson. Comme promis, vous pouvez aller vous amuser, mais essayer de ne pas vous éloigner et de ne pas faire de bêtises, c’est compris ?"


HRP :
Elise se rend au festival dans cette tenue .
Elle arrive seule au lieu du festival et s’installe près d’un stand sur quelques ballots de pailles.
Elle invite ses Pokémons à profiter de la fête, tandis qu’elle restera un peu en retrait.
Vous pouvez venir lui parler si ça vous dit !


Dernière édition par Elise Sandstorm le Mer 23 Déc - 16:52, édité 1 fois



La cutie danse en 9900ff

[Intrigue #3] Val dormant. Miniature_216[Intrigue #3] Val dormant. Miniature_714_EB[Intrigue #3] Val dormant. Miniature_876_%E2%99%82_EB[Intrigue #3] Val dormant. Miniature_427_EB
Gioseppe Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8885-604-gioseppe-akabara-le-coaneton-boiteux-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8938-gioseppe-akabara-phyllali#90558
Icon :
Taille de l'équipe : 4/14
Région d'origine : Johto - Rosalia
Âge : 16 ans
Niveau : 12
Jetons : 1904
Points d'Expériences : 184
4/14
Johto - Rosalia
16 ans
12
1904
184
pokemon
4/14
Johto - Rosalia
16 ans
12
1904
184
Gioseppe Akabara
est un Scientifique Chercheur Pokemon

@Intrigue
Le val dormant

La fête des moissons, j’ai vu quelques panneau et autre affiche sur le campus et ma foi ça avait l’air plutôt tentant. Loin de la fouille que j’ai faite avec Ranya cette fois-ci, les choses seront encadrées par une administration extérieure. Le risque de la secte ou autre fourberie qu’on s’imaginait la dernière fois est bien amoindri.

C’est costumé ce truc ?... Oh, bon, ça fait longtemps que je n’ai pas enfilé un truc autre que des vêtements normaux…

Je traine dans ma chambre sur mon ipok cherchant une idée de costume. Le squelette… Bof, et surtout long pour un résultat pas ouf, le zombie ? Bof c’est pas forcément le plus glamour… Alors que ça ! Je jette un coup d’œil à un super ensemble, un peu typé vampire, du charme, de la classe, n’y a pas mieux ! Je saute dans mes basquets enfile ma veste en cuir et je décolle pour un petit atelier de costumier.

Bonjour monsieur, il vous reste une cape un peu typée vampire ?

L’homme lève les yeux de sa machine à coudre et me fixe du coin de l’œil.

Des grands gabarits comme toi, pas sûr laisse-moi vérifier…

Il part dans l’arrière-boutique et je l’entends remuer quelque carton, enlever des cintres et ouvrir certains tiroirs… Putain, y a l’air d’avoir un bordel là derrière, mais s’il trouve ce que je cherche ce sera parfait. Il sort alors d’une armoire une longue cape noire, intérieure rouge et un col assez pointu sur les bords.

Ça te va mon petit gars ?

Oh ouais, elle est parfaite ! Merci monsieur !

L’homme me la tend, un sourire clair. Je lis une étincelle de malice dans ses yeux.

Tu la ramènes demain… Et amuse-toi bien.

Je la récupère et lui lance un regard interrogateur. En effet l’homme ne m’a parlé d’aucun prix de quelconque manière. À la vue de mes sourcils arqués, il reprend la parole.

Tu ne me dois rien , en tout cas si tu me la ramènes demain à l’heure et sans une égratignure…

Après un bref clin d’œil, il me fait signe de m’en aller. Je récupère le sac et lui fais signe de la main, ça fait du bien de tomber sur des commerçants de ce genre ! Je prends alors la direction de mon dortoir après avoir récupéré deux fausses canines de vampire.

Tu vas à la fête ?

Molière me parle à peine un pied dans la chambre. Sa diction devient de plus en plus claire même s’il la travaille en passant son temps devant la télé. Mais la réponse est oui. J’irai bien à la fête des moissons ce soir. Je lui explique que oui, même si je me doute que lui préférera veiller sur l’œuf comme la dernière fois.

Je peux venir ?

A ma grande surprise, le pokémon psy m’annonce son envie de m’accompagner. Je suis touché que ça vienne de lui.

Bien sûr mon bonhomme.

Le Crocrodil, bien que plus réservé niveau sentimental avec moi, claque de la mâchoire, car lui aussi compte bien participer aux festivités.

Oui Brutus, tu viens aussi, t’en fais pas, l’œuf est sur le point d’éclore, s’il le fait seul il aura le temps de s’habituer à la chambre et je suis sur qu’il sera rassuré de nous voir. Et puis c’est que pour un soir !

J’enfile un pantalon noir, une chemise blanche, et je pose ma cape de Dracula.

Ça en jette non ?

Mes deux pokémons applaudissent à l’unisson ravi de voir que ça me va aussi bien. Brutus se marre en me voyant avec mes fausses dents, c’est sûr que les siennes sont bien plus robustes et dangereuses que ces petits trucs… Alors que je finis d’ajuster le tout, on frappe à ma porte. C’est Ranya, enfin son cadavre visiblement…

Hey salut ! Non, tu vois, je viens juste de finir de m’habiller. Ça te va super bien le look morbide… Si si, je t’assure . Haha !

Elle plaisante au sujet de notre fouille, qui avait démarré sur les chapeaux de roues… et m’invite à la rejoindre. Je rappelle les deux pokémons dans leurs ball et vérifie que l’œuf est bien calé pour éviter tout accident. Je passe ma cape devant ma bouche et je prends un accent prononcé, roulant mes R le plus possible.

Alorrrrs allons y madame cadaverrrrique !

Je commence à la suivre dans le couloir et sa question m’arrache un frisson… Ruth… Je ne l’ai pas revue depuis la salle de musique, même si j’en meurs d’envie. La réponse est rapide brève, et claire .

Oui… Merci de m’avoir proposé.

C’est le rouge aux joues que je ferme ma porte prenant la direction du dortoir des givralis. La blonde se balade avec une petite Sonistrelle absolument mignonne.

Franchement ta Sonistrelle est adorable !

Ranya me sourit avant de m’indiquer la chambre de Ruth, j’approche timidement la main et toque doucement. J’ai le trac comme si j’allais exploser, la poignée s’enclenche, je ne prends même pas le temps de regarder ma crush que je m’élance.

Salut, Ruth tu viens à la fête ce soir ? C’est déguiser et je voulais t’invit…

C’est alors que je croise Ruth costumée… MAIS POURQUOI ELLE JOUE AVEC MES NERFS COMME ÇA ????? Opération ne pas rougir… Foiré.

HRP :
Gioseppe cherche un costume et décide d'aller récupéré une cape pour se déguiser en vampire (voir vava) . Ses deux pokémons manifeste leurs envie de venir à la fête. Ranya toque chez lui et lui propose d'aller avec elle à la fête et d'aller récupéré Ruth au passage. Il toque chez Ruth et tombe sur elle déguisée en Neko (femme chat) comme sur son vava



Octavia E. Keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8989-octavia-e-keelin-les-plus-belles-fleurs-sont-les-plus-toxiques
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8993-octavia-e-keelin-pyroli
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. I2c5
Taille de l'équipe : 4/9
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16 ans
Niveau : 16
Jetons : 521
Points d'Expériences : 305
[Intrigue #3] Val dormant. I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
16
521
305
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
16
521
305
Octavia E. Keelin
est un Coordinateur Éleveur
Intrigue #3 - Val dormant
Intrigue #2
Une soirée d’Halloween ? Non mieux. Enfin… Mieux… C’était pas la même chose, mais c’était pas si différent, non ? La ville de Nuevo organisait une fête qui s’apparentait à ce genre de chose, pour fêter la fin de l’automne. Dans une zone agricole dont tu n’avais pas connaissance, d’ailleurs. Avec le peu d’amis que tu avais, tu ne savais pas vraiment quoi faire. Comment ça… ? Tu allais y aller, c’était sûr, mais seule… Ca craignait un peu, non ?

Tu toisas ton Fantyrm, avant de regarder par la fenêtre de ta chambre. Il fallait s’amuser, ma grande. Choisir ton déguisement, trouver quelqu’un pour t’accompagner… Tu avais beaucoup à faire. Et c’est ce que tu allais faire ! Tu te levas et tu fixas l’œuf que tu avais récupéré. Il était encore bien loin d’éclore, tu le savais. Il ne bougeait pas, mais tu avais bon espoir. Tu resserras la couverture autour de lui, et tu le plaças au soleil. Cela ne lui ferait pas de mal. Ensuite, tu sortis faire quelques achats.

Tu avais horriblement besoin d’un bon déguisement. Avec tes compétences en couture, tu pouvais arranger presque n’importe quoi… Alors tu n’étais pas très exigeante, tant que la base était là. Au terme de trois bonnes heures de shopping avec ton Fantyrm en guide et ton Duralugon en porteur, tu retournas dans ta chambre. Comme d’habitude, tu fis plusieurs allers-retours, car le colosse de métal ne pouvait pas bien se mouvoir dans les locaux. Il faut dire qu’il était assez large.

Bref. Une fois ceci fait et ton pokémon rentré dans sa pokéball, tu t’installas à ton bureau pour entreprendre les retouches nécessaires. Ton regard se tournait parfois vers l’œuf, dans l’espoir qu’il se passe quelque chose, même si tu savais qu’il était bien trop tôt.

Rhodon s’avéra être un magnifique assistant. Chose que tu avais déjà remarqué lors de ta mission avec … C’était qui déjà ? Ah oui, Thésée. Rhodon avait fait des exploits, et le petit spectre commençait à se faire une véritable place dans ta toute petite équipe. Bref.

Le soir de la fête arriva, et ce fut vêtue d’un chapeau noir et d’une longue cape, ainsi que de vêtements raffinés et modernes, que tu te rendis à la fête. Une fausse cicatrice à l’oeil, du faux sang sur tes vêtements, de petits crocs et des oreilles pointues, tu avais l’air d’une parfaite petite vampire. Pour les yeux, tu n’avais pas grand-chose à changer, ils étaient déjà d’un rouge magnifique. Tu posas un ridiculement petit drap sur ton pokémon spectre, muni de deux trous pour les yeux, et le tour était joué. Un duo parfait. Le Duralugon resterait en retrait dans sa pokéball.

Le chemin pour rejoindre l’exploitation agricole ressemblait à une route sortie d’un film d’horreur. Dans le thème de la soirée, ça on peut le dire. Tu t’aventuras avec la foule, un peu sur tes gardes. Si tu aimais normalement ce genre de film, te retrouver dedans, c’était tout autre chose. Tu te contentas donc de suivre tout le monde, avec ton Fantyrm.

Arrivée au lieu de la fête, tu fus surprise de découvrir tant d’aménagements à l’occasion. Adala était décidément pleine de surprises. Tu avais repéré le buffet, mais aussi le bâtiment, ainsi que la scène et tout le reste. De quoi s’amuser, mais rien d’effrayant… Dommage, en quelques sortes.

Résumé :
Octavia est déguisée en vampire . Son Fantyrm est déguisé en… Fantôme.
Elle reste dans son coin parce qu’elle a pas d’amis.
(c) Apomenon



Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #EF5385
Paul Nyllis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. NLyjW
Taille de l'équipe : 32/33
Région d'origine : Rosalia, Johto
Âge : 19
Niveau : 64
Jetons : 5563
Points d'Expériences : 2088
[Intrigue #3] Val dormant. NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
Paul Nyllis
est un Topdresseur Stratège
Les cours avaient été difficiles à suivre au cours de la dernière semaine. Dissipé, mon esprit était accaparé par la fête qui approchait et les professeurs me reprirent plusieurs fois. Contrairement à d’habitude lorsque je n’étais pas attentif, les autres élèves ne venaient pas me voir pour me questionner car tous savaient exactement ce que nous attendions avec impatience. La grande fête des moissons proposée par la mairie de Nuevo était une idée novatrice pour Adala, ou feu Lansat. Venue d’Unys, elle partageait des similitudes avec Halloween. Sûrement que la mairie avait proposé cette fête pour compenser qu’Halloween n’avait pu être fêté cette année comme il se devait. Ce n’était pas plus mal à mon goût, cette soirée de l’horreur ne m’avait apporté que malheur.

La fête des moissons m’attirait beaucoup plus que la nuit des monstres. Elle apportait une touche d’exotisme avec quelques créatures et esprits possédés mais arborait principalement les codes de l’agriculture. La promesse de stands mettant à l’honneur les produits saisonniers faisait aussi très envie. J’avais entendu dire que Mama Odie en tiendrait un d’ailleurs ! N’était-ce qu’une rumeur ou réel ? Je n’en avais pas la moindre idée. Si tel était le cas, ça promettait d’envoyer du lourd. J’avais évidemment contacté Miriam afin de savoir ce qu’elle comptait faire ce soir-là. Notre enfant n’étant encore qu’un bébé, elle préférait ne pas risquer de l’effrayer avec tout ce monde, elle m’avait donc donné quartier libre.

Ensuite venait la question du costume. Quel genre de tenue souhaitais-je arborer, sachant qu’Aby serait très certainement présente ? Sirius était le meilleur en matière de couture et de conseils de mode. Le garçon me connaissait par cœur et il aurait une idée sur mesure qui ferait forcément sensation, je n’en doutais pas. Il me proposa quelque chose de traditionnel, puisque cette fête était sur le ton de la tradition agricole. Entre l’épouvantail et le spectre d’un ancien agriculteur, mon choix fut vite fait. Hors de question que je me promène avec de la paille sous les aisselles ! J’avais donc opté pour le yukata d’époque. Recouvert de couleurs naturelles ternes aux motifs légers d’un blanc cassé, il irait parfaitement avec la pénombre de la nuit. Sirius me maquilla lui-même pour que ma peau ait cette couleur blafarde typique des spectres et ajouta des symboles démoniaques de la moitié supérieure droit de mon visage à ma poitrine. Une fausse pipe agrémentée d’un encens Bizarre et des getas, j’étais paré pour la soirée.

La lueur orangée dans laquelle étaient baignés les lieux lorsque j’arrivais sous le couché du soleil donnait à la décoration l’air d’un tableau irréaliste d’un instant figé dans le temps. Couleur du passé, le orange céda rapidement la place à l’obscurité et des petites bougies s’allumèrent sur le chemin qui menait à l’angoissante maison des agriculteurs. Des personnes profitaient de l’ambiance de la soirée pour faire peur à d’autres. Certains amateurs de gastronomie effectuaient le tour des stands en quête du mets qui conviendrait à leurs papilles délicates. Enfin, la maison était le lieu de réunion principal de la soirée. L’intérieur était joliment décoré pour l’occasion et plusieurs espaces avaient été aménagés. D’un côté, il était possible de se restaurer au buffet si les collations extérieures n’avaient suffi. D’un autre, les invités échangeaient quelques pas de danse sur une piste multicolore qui contrastait avec l’ambiance générale, tout comme la musique en faisait de même. Enfin, des espaces restaient disponibles pour s’asseoir, discuter calmement ou simplement se reposer.

Avalant ma dernière croquette Maïaspic, je guettais les convives dans le plus grand calme. Esdeath, ma Givrali, et Ivy, ma Mysdibule chromatique, dansaient au niveau de la porte de la discothèque. Il était mignon de les observer se tourner autour, rire et chanter. Cela faisait maintenant quelques mois qu’Ivy avait rejoint mon groupe et la voir sourire avec un autre Pokémon me faisait penser que son intégration était une réussite. Quant à Ali… Pas la peine de vous dire que ce gros morfale était au buffet à s’enfiler des gourmandises. J’allais devoir réfléchir sérieusement à ne plus l’emmener dans ce genre d’événement, ou il finirait par ne plus perdre ses kilos en trop.

Mon regard se déporte alors sur l’extérieur. La fête était très différente depuis ce point de vue et tout semblait beaucoup plus calme dehors. Mon estomac hésitait à ressortir chercher les délices qu’il avait goûté auparavant sur les stands. Cependant, ce qui me motiva à sortir était tout autre. Une jeune femme à l’allure fantomatique venait d’arriver et se démarquait des autres par sa pâleur. Un teint naturellement pâle qu’il était difficile d’imiter, même avec du maquillage. Assortie à elle, se tenait à ses côtés un Feunard d’Alola. « Une », pour être exact. C’était Kali, sa Goupix qui avait évolué. Je n’étais pas au courant de cette heureuse nouvelle. Allant voir Ali, je lui demandais de garder un œil sur les filles pendant que je m’absentais, mais ce grand dadet ne m’écoutait pas Alors je dû demander à ces demoiselles si elles voulaient bien m’accompagner, chose qu’elles acceptèrent sans rechigner. Je descendais ensuite les marches du pas de la vieille demeure et m’approchais tranquillement d’Aby, croisant mes bras une fois près d’elle.

- Quel genre de fantôme avons-nous là ? La dame blanche aurait quitté les routes de grand chemin pour visiter cette humble ferme ?!

Souriant, je retirais la pipe de mon bec avant qu’elle ne se mette à enfumer l’espace et posais une main sur l’épaule de la demoiselle, m’approchant juste assez pour lui déposer un bisou du bout des lèvres sur la joue. Je me reculais alors et me remettais à sourire.

- Ravi que tu sois venue. Ton costume est vraiment pas mal. Qu’est-ce que tu penses du mien ?

Je fis un tour sur moi-même pour lui montrer le détail de ma tenue, pas peu fier du travail de mon colocataire.

- Alors ?

Une fois sa réponse donnée, j’intimais à ces deux timides qui me suivaient de s’approcher un peu plus dans la lumière, histoire qu’Aby les voient.

- Je te présente Esdeath et Ivy, dis-je en pointant la Givrali puis la Mysdibule. L’une d’entre elles est une jeune recrue. Je me suis dit que cette soirée serait un bon moyen de la sociabiliser avec mes Pokémon dans un cadre moins… académique. Je marquais une pause, rivant mon regard sur la Feunard que je pointais à son tour. Kali a évolué, depuis le temps que tu l’attendais. Quand est-ce que c’est arrivé ?


HRP :
Paul est habillé ainsi : www
Il rejoint Aby à l'extérieur de la demeure en compagnie de ses Givrali et Mysdibule.
Ali est à l'intérieur entrain de dévaliser le buffet pour ne pas changer.


Moodboard :
[Intrigue #3] Val dormant. 1543863697-signa-par-max
Merchiii Max pour cette superbe signature !
Camille Duval
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8385-569-camille-duval-une-nouvelle-vie-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8391-camille-duval-givrali#85073
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. 2UFITht
Taille de l'équipe : 11/12
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16 ans
Niveau : 20
Jetons : 2907
Points d'Expériences : 371
[Intrigue #3] Val dormant. 2UFITht
11/12
Sinnoh
16 ans
20
2907
371
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. 2UFITht
11/12
Sinnoh
16 ans
20
2907
371
Camille Duval
est un Topdresseur Ranger

Le silence.

D'aussi loin que je me souvienne, le mois de Novembre s'est toujours résumé à ce seul mot : le silence. Avec l'arrivée du froid, on voyait petit à petit les commerces ralentir leurs activités habituelles, ranger les rares terrasses ou encore se montrer moins actif. Puis j'avais pu le constater, une fois à la Pokémon Community, que cela n'était pas unique à ma petite ville natale : lorsque approche l'Hiver mordant, le monde se met en quête du foyer chaleureux tandis qu'autour, la nature plonge dans ce silence de plus en plus implacable, les Pokémon se préparant de leurs côtés à hiberner pour les prochains mois.

La vie elle-même tourne alors au ralenti.

Je le voyais même au travers des autres élèves : nombre d'entre eux, d'ordinaire agités ou hyperactifs, semblaient désormais bien calmes, comme brisés par cet atmosphère toujours plus fraîche de jour en jour. Certains paraissaient même se transformer en zombies, cela me faisait presque rire. Pour ma part, je ne m'en sentais guère gênée. Vivre à Frimapic avait l'avantage de m'avoir habitué rapidement aux basses températures, au point que porter un simple T-shirt ne me paraissait pas si dérangeant en cette période de l'année. Je n'étais pas dupe non plus, car je savais aussi parfaitement que mon corps, lui, n'était pas imperméable au froid.

Je me trouvais donc chaudement habillée.

Et ce n'était pas à tort, puisque j'allais sûrement devoir passer une bonne partie de mon temps dehors, aujourd'hui. Pourquoi ? Eh bien parce que la ville de Nuevo avait décidé d'organiser une grande fête pour les moissons dans ce que les autres élèves décrivaient comme une ancienne ferme glauque et abandonnée. Moi qui n'avait aucune idée de ce que pouvait être cette « fête des moissons » et dont la curiosité n'avait d'égal que mon optimisme, cela n'avait pas manqué de me donner envie de m'y rendre. Ma camarade, également colocataire de chambre, me l'avait déconseillé, mais au final, je n'avais pas pu m'empêcher de vouloir m'y rendre.

Pour l'occasion, j'avais choisi d'enfiler un déguisement que je n'avais pas eu l'occasion de porter l'année dernière, malheureusement, mais qui m'allait encore sans soucis. Il s'agissait d'une tenue d'un méchant d'un de mes dessins animés préférés, et que je trouvais parfaite sur moi. Enfin, je ne suis pas une grande experte de la mode, donc je ne pouvais pas le confirmer, mais de mon point de vue, c'était le cas. En tout cas, j'étais bien contente de pouvoir porter cette tenue, et c'est donc toute joyeuse que j'avais quitté la Pokémon Community pour rejoindre le lieu de rendez-vous.

Bien qu'accompagnée par Hortensia, Chipeur, Grenadine et ces deux petits monstres que sont Denki et Genji, je pris le bus comme beaucoup d'autres élèves et rejoignit d'abord Nuevo avant de me rendre vers le domaine agricole en suivant la masse. Traverser la ville fut plutôt rapide et tranquille, mais une fois parvenue dans la campagne et plus particulièrement le chemin forestier menant jusqu'à la fête fit instinctivement ralentir la petite troupe, l'ambiance glauque et angoissant mettant plusieurs des élèves mal à l'aise. Tous regroupés, nous pûmes cependant arriver sur place sans soucis et la masse s'éclata aussitôt, chacun partant profiter de la fête.

De mon côté, je libérai les deux terreurs en même temps qu'Hortensia, ceci afin de prévenir le duo – sûrement en vain – de se tenir à carreau. Ceci fait, je sortis ensuite les deux autres, le Goupilou chromatique restant à mes pieds tandis que la Gobou rouge indien vint se loger sur mon épaule gauche, comme à son habitude. La Massko, elle, prit sa place de protectrice à ma droite. La petite troupe en place, nous nous élançâmes dans la fête, laissant les deux terreurs s'amuser de leurs côtés. Rapidement, je choisis de me diriger vers la maison délabrée visiblement réaménagée pour accueillir le buffet de la fête, voyant que celui-ci avait déjà été envahi.

Hmpf.

Sur le coup, je me dis qu'il valait mieux pour moi d'attendre un peu avant de s'y rendre, mais mon ventre ne manqua pas de me faire changer d'avis, ses grognements me rappelant que je n'avais que peu mangé le midi, justement en prévision de cette soirée. Je m'avançai donc finalement vers l'immense agencement de tables et m'y frayai difficilement un chemin, tenant Grenadine avec ma main pour ne pas qu'elle tombe, et y attrapa quelques cacahuètes et un verre de soda rafraîchissant.

Satisfaite de ma prise, je m'en retournai à l'extérieur masque sur le visage et mains occupées par mes prises. Je pris alors le temps d'observer un peu plus longuement la zone, repérant nombre de stands et visiblement plusieurs endroits pour des activités à venir au cours de la soirée. Mon regard ne tarda cependant pas à bifurquer sur une jeune fille, certainement une autre élève de la Pokémon Community, déguisée en vampire et visiblement seule, quoiqu'un étrange fantôme l'accompagnait. Extrêmement curieuse de savoir qui pouvait bien se cacher là-dessous, je m'avançai, relevant mon masque pour laisser apparaître mon visage et surtout mon meilleur sourire amical.

Dis-moi, qui peut bien se cacher derrière ce mignon petit fantôme ?

Je n'avais pas envie de tourner autour du pot tant la curiosité dominait mes pensées. J'espérais simplement que cela ne brusque pas la vampire …



HRP :
- Camille est à la fête dans cette tenue .
- Elle est accompagnée par Hortensia, sa Massko, Chipeur, son Goupilou chromatique et Grenadine, sa Gobou chromatique. Il y a également Denki le Pikachu chromatique et Genji le Brindibou. Ces deux terreurs se promènent dans la fête et pourraient bien venir vous embêter pour s'amuser, so, faites attention /roule

- Après être arrivée à la fête, elle s'est dirigée vers le buffet pour s'abreuver/se sustenter.
- En ressortant de la maison qui sert de buffet, elle croise Octavia et son Fantyrm tout choupi en fantôme.
- Curieuse, elle l'aborde pour savoir qui se cache derrière le petit drap ~
Ruth Stonen
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9064-612-ruth-stonen-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9149-ruth-stonen-givrali
Icon : « Know the rules well, so you can break them effectively » - Dalai Lama
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 16
Jetons : 2889
Points d'Expériences : 317
« Know the rules well, so you can break them effectively » - Dalai Lama
3
Sinnoh
17 ans
16
2889
317
pokemon
« Know the rules well, so you can break them effectively » - Dalai Lama
3
Sinnoh
17 ans
16
2889
317
Ruth Stonen
est un Coordinateur Performer
Ruth

Une fête costumée. Et ben voyons… Ils ont toujours des idées plus farfelues les unes que les autres, dans cette école. Ruth n’en avait pas fait depuis… Ouh, au moins ses sept ans. Alors autant dire que lorsqu’il avait fallu se pencher sur la recherche d’un déguisement, elle avait séché pendant de longs jours. Déjà parce qu’il faut de la réflexion, mais ensuite parce qu’aucune idée ne lui était venue. En plus, elle trouve ça ridicule, les fêtes costumées. « Hihi tu me reconnais plus, j’ai changé d’apparence ». Pourtant, c’est toujours le même pigeon, qui a juste troqué ses plumes de tocard pour des plumes d’abruti. Fantastique. Alors oui, Ruth s’est creusé la cervelle. Elle avait pensé aux années 70, pour sa multitude de couleurs flashy et immondes, que Ruth ne porterait pas en temps normal. Puis, histoire de troller l’ensemble de ses petits camarades, elle avait pensé venir en gothic lolita. Les couleurs pastel, sur une personne aussi noire qu’elle, ils auraient tous vu flous.

Mais aucune de ses idées n’a vu le jour. Déjà parce que cela demande un budget qu’elle n’a pas spécialement mais également parce qu’elle n’a pas trouvé son bonheur dans les petites boutiques de la ville. Il avait fallu se rabattre sur quelque chose de plus classique, de moins extravagant et surtout… Quelque chose de plus « Ruth ». Après mûre réflexion, sortir de ses sentiers battus ne lui plaisait plus. Autant rester fidèle à soi-même. Dans le pire des cas, si quelqu’un trouve quelque chose à redire au sujet de sa tenue, elle pourra toujours le traiter de jaloux, ou de prétentieux. C’est dans cette mentalité là que Ruth finit de se préparer, dans sa salle de bain. Elle replace ses oreilles et termine ses moustaches, quand on toque à la porte. Déjà agacée, Ruth traîne des pieds jusques à la porte, tombant nez à nez avec…

« PTDR Dracula, t’es sorti de ton cercueil ? C’est vrai que t’as toujours eu un teint de cadavre et une voix à réveiller les morts. Maintenant, je sais pourquoi. »

Elle arque alors un sourcil, remarquant la réaction de son actuel crush. Alors quoi ? Il a jamais vu de chat ? Car oui, c’est le déguisement que Ruth a choisi. Une petite robe noire et blanche, du style écolière, avec des oreilles de chat sur la tête – agrémentées de grelots juste en dessous – une longue queue dans son dos, légèrement relevée et formant un « ? », tel un vrai chat, décorée d’un gros nœud rose. Sur son visage, elle a colorié son nez en noir, dans une forme de triangle, et a dessiné quelques moustaches sur ses joues. Pour ses yeux, rien besoin de modifier : elle a déjà des yeux de chat.

« Ce sera mieux que d’y aller seule dans cette tenue débile. Ah tiens, salut Ranya. T’as l’air encore plus morte que d’habitude. »

Eh oui, pas de vannes pour Ranya. Ruth la respecte trop pour cela. Et puis, elle ne tient pas à se mettre à dos sa seule amie fille. Du moins, pour le moment. Elle fait alors signe aux deux de l’attendre. Elle enfile ses chaussures compensées et attrape deux mitaines, à motif de patounes de chat. Vérifiant ne rien avoir oublié, Ruth claque la porte derrière elle, terminant d’enfiler son perfecto. Alors qu’elle retire ses cheveux du derrière de son col, elle laisse planer l’odeur de son parfum, dans les narines du bleu.

« Pourquoi on doit se déguiser, franchement ? Je pensais déjà faire peur au naturel, moi. »

Elle hausse des épaules. Tant pis, ça sera pour une prochaine fois. Ruth enfonce ses mains dans ses poches, avant de se rendre compte qu’avec ses mitaines, ça ne va pas être très pratique. Alors, elle les ressort aussitôt, les laissant pendre le long de son corps. Avec un peu de chance, Gio viendra lui en attraper une.

« Je savais pas que vous vous connaissiez déjà. »

Ou du moins, pas à ce point. Ruth fronce les sourcils. Est-ce qu’il y aurait quelque chose, entre eux deux ? Non… Sinon, il ne se serait pas passé ça, la dernière fois, dans la salle de musique.

« Bref. On va à la fête ou on compte passer la soirée dans le couloir, habillés comme des clowns ? »

H-RP :
Ruth a été récupérée par Gio et Ranya dans sa chambre. Elle est déguisée en petit chat, avec une tenue d'écolière noire et blanche.
Ilea Alezar
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5719-401-ilea-alezar-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5751-ilea-alezar-adulte
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. G5wu
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 25 ans
Niveau : 40
Jetons : 3565
Points d'Expériences : 1050
[Intrigue #3] Val dormant. G5wu
10
Sinnoh
25 ans
40
3565
1050
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. G5wu
10
Sinnoh
25 ans
40
3565
1050
Ilea Alezar
est un Adulte Éducatrice Expérimentée



Val dormant
« Franchement je suis vraiment contente d’avoir achetée cette jupe. Elle est parfaite pour l’occasion ». Ilea jette un dernier œil à sa tenue pour la soirée dans le miroir. Son dernier achat vêtement s’est porté sur une jupe épaisse typée écossaise, avec de gros carreaux rouges et noirs typiques. Pour compléter l’ensemble et vu la saison froide en cours, les collants épais noirs sont de rigueurs ainsi que le manteau beige, la petite écharpe et les bottines noires confortables pour ne pas être gênée. Enfin, comme à son habitude, ses longs cheveux roux sont ramenés en queue de cheval haute, assortis de quelques bijoux dont elle seule a le secret pour sublimer cette chevelure dont elle est si fière. « Toi aussi Caroline ce manteau est vraiment superbe. On est prête à y aller. Tu es sûre que tu ne veux pas y aller avec Enzo ? »

Dernières affaires prises et voilà les deux jeunes femmes parties en direction de la fête organisée par la ville en l’honneur des moissons. L’éducatrice a fini par s’habituer à la présence récurrente d’Enzo dans sa vie, ou tout du moins par le biais de sa colocataire et meilleure amie. Désormais, il lui est plus simple d’évoquer son nom pour des choses anodines. Le passé ne peut être effacé, mais la jeune femme parvient mieux à s’encrer dans le présent, sans regarder en arrière en permanence. Toutefois, pour ce qui est de l’avenir, les choses sont moins simples. Mais qu’importe ce n’est pas le sujet de cette sortie entre filles « Archibald m’a encore donné des congés pour ce soir. Je ne suis pas censée participer à l’encadrement de la fête, au contraire de mes collègues. En même temps à chaque fois qu’il me donne des congés pour un événement quelconque, il se passe toujours quelque chose qui finit par m’obliger à travailler. Espérons que cette fois-ci ça ne soit pas le cas ». Ilea pouvait déjà apercevoir sur le visage de sa meilleure amie sa boue moqueuse, l’air de dire qu’elle n’est pas non plus complètement innocente dans cette histoire. Trop consciencieuse vis-à-vis de son travail, la rousse a bien du mal à lâcher prise, même les fois où ça ne la concerne vraiment pas. Gratia en est un bon exemple. Ses vacances sont devenues une extension de son travail à l’académie, incapable de lutter contre ses habitudes prises depuis son entrée à la Pokemon Community.

Parties de la résidence Aquali, les deux jeunes femmes n’ont pas croisé trop d’élèves sur la route, rejoignant leur propre navette, différentes de celle qui part de l’académie. Ce n’est qu’une fois déposées à l’arrêt de bus que les deux adultes ont constaté qu’effectivement, elles n’ont pas fait erreur sur la destination. Le chemin est assez exigu, peu rassurant, mais procure exactement la sensation recherchée par les organisateurs « Tu as vu ils sont nombreux à s’être déguisés en mode Halloween. Merci de m’avoir épargné ça cette année, je n’avais vraiment pas le courage ahah. D’ailleurs Lissa a prévu un costume pour la fête ? » L’éducatrice est de bonne humeur ce soir, profitant de ces moments avec sa colocataire. Caroline est à ses côtés depuis un peu plus de deux ans, et ça lui fait vraiment du bien d’avoir une amie sincère sur qui compter, un peu dans tous les moments, et avec qui elle peut tout partager tout en conservant deux caractères très différents.

Elles arrivent finalement à l’entrée du Val dormant, sobrement renommé pour l’occasion. Il y a déjà un peu de monde et c’est sans trop hésiter que les deux amies pénètrent également dans la propriété. L’ambiance est très bien réussie, pour le plus grand bonheur de ses invités. Comme bloqué au milieu d’un champ, les convives sont comme mis hors du temps par cette ambiance toute particulière. Avec un sourire, la rousse se tourne vers sa colocataire « Je vais nous chercher un verre et je reviens. On va quand même trinquer à cette soirée ! » Ilea n’en dit pas plus et disparait dans le grand manoir pour accéder au buffet. Le barman lui a parlé d’un cocktail spécial pour l’occasion, un mélange local pas trop fort. Tout ce qui convient à la rousse. Elle en prend deux verres avant de regagner l’extérieur et servir Caroline. « Tiens voilà pour toi. Les gérants ont l’air plus attentif sur l’alcool cette fois. Les élèves n’avaient pas de verre à la main, ou tout du moins pas les mêmes que nous ». L’éducatrice remet son breuvage à sa complice avant de lever son verre « A notre soirée fête des moissons ! ».


Résumé :
Ilea blablate avec Caroline jusqu'à leur arrivée à la fête
Elle va leur chercher un verre d'alcool à l'intérieur puis regagne l'extérieur pour trinquer avec sa colocataire
Elles sont donc plus au niveau des champs pour l'instant


©️BBDragon



Alezar Ilea
L'échec n'est qu'une opportunité de recommencer plus intelligemment ~
Josh Aéris
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3650-0266-josh-aeris-un-revenant-affecte-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-adulte
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. S-l300
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kanto
Âge : 21
Niveau : 40
Jetons : 1333
Points d'Expériences : 1196
[Intrigue #3] Val dormant. S-l300
8
Kanto
21
40
1333
1196
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. S-l300
8
Kanto
21
40
1333
1196
Josh Aéris
est un Adulte Colonel de la 24ème


Val Dormant

Envent



-Tu veux vraiment que j’enfile ça ?

-Ouais mec, tu vas voir, tu vas être dans le thème !

Un soupire aux lèvres, tu observes ce qui se trouve devant toi sur le lit. Tu n’es pas convaincu par ce grand chapeau de sorcier noir, les petites Mimigal qui y sont attachées par un point de colle, les citrouilles creusées rattachées, l’immense toge orange foncé et la cape emmitouflé présente. Vraiment tu te demandes quels genres d’idées peut bien avoir ton Gallame. En plus il ne vient même pas, ce soir tu fais une soirée spéciale avec les petits jeunes de l’équipe. Un soupire franchis tes lèvres.

-Ouais, pourquoi pas.

Tu commences à enfiler ce bordel,un sorcier qui ne fait pas vraiment peur, tu n’as jamais été réellement convainquant pour ce genre d’exercices et comme si cela ne suffisait pas, Ringabel, aidé par tes autres pokémons semblent maquiller Phénol, Ricine et Cyanure, ton Nidoran M, ta Bulbizarre et ton Moufouette. Belle brochette. Ricine à l’air d’une plante zombifiée, Phénol lui porte des citrouilles sur le dos comme des excroissances et Cyanure est devenue totalement noir et grommeler en feulant, car le maquillage n’est pas sec.

-Vous êtes impeccables comme ça.

-Ouais, parfait pour effrayer le terre entière.

Tout équipé avec ta lanterne citrouille tu prends le chemin de la sortie de ta piaule, quelques-uns de tes collègues de repos se joignent également à la petite sortie dans les plaines. Le trajet n’est pas bien long, tout le monde gambade paisiblement devant en jouant à se faire peur. Ces trois jeunes recrues sont bien enthousiastes et tu es bien heureux que Phénol se soit intégré et fait des amis face au duo infernal Curare et Aconitine qui s’amusaient à beaucoup trop le chambrer et lui faire la misère. Heureusement que Bob et Delta sont là pour calmer tout ça.

L’ambiance qui entoure ce lieu est étrange, ce chemin étriqué, ces arbres qui ont déjà perdu leurs feuilles et les racines inquiétantes qui sortent du sol comme une gueule béante. Il y a de quoi s’adonner une belle fête des moissons sur l’île. Loin de ces tradition, le Kanto est plutôt calme avec ses trois oiseaux météorologiques et Mew le créateur de tous les autres. Vous débouchez finalement sur une étendue de champs, hauts, comme si la moisson avait épargné encore certaines céréales. Bien des gens étaient dans le thème et tu es un brin nostalgique, le dernier Halloween ou événement du genre que tu as célébré, c’était avec Janet… Comme ces temps semblent lointains, surtout avec pareille année. Tu soulèves ton chapeau pour te gratter les cheveux, pour une fois, tu n’avais pas ton cache-oeil, tu en profites donc exposer ton œil blanc, aveugle.

En progressant vers la ferme qui se dresse, sinistre, inquiétante et décharnée, un bref vent froid te glace alors qu’une présence blanche semble proche. Tu t’approches en reconnaissant ce grand chapeau et cette robe blanchâtre, tu connais pas beaucoup de spectre. Elle est proche de la maison, mais bien vite elle est rejointe par quelqu’un d’autre, une grande masse brune dans un beau costume et un beau maquillage, de loin ça ressemble à quelqu’un de connu et puis tu fais le lien avec la Mysdibule blanche et turquoise à côté de lui.

-Paul

Ringabel n’est pas là et il ne sera pas là pour gérer tes conneries. Delta a refusé de venir pour te laisser tranquille. Tu es donc seul face à toi même et cette situation étrange qu’il faut gérer. Tu as ce sentiment étrange et illégitime envers Paul qu’il n’aurait pas du avoir l’indécence de… Ouais, comprenons-nous, n’est-ce pas. Pour autant, il s’agit des conséquences de tes erreurs et en ce nom, tu ne peux pas fuir. Tu ne dois pas fuir. Assume donc la portée de tes actes. Plus tu t’approches plus tu distingues les neufs queues gelées qui gravitent autour de la chercheuse et tu reconnais sans peine une Feunarde d’Alola. Un heureux évènement récent.

-Au moins, on peut dire que certains savent avoir de beaux costumes !

Tu fais un geste de la main en guise de salut et te joins au groupe alors qu’une Bulbizarre trébuche, roule au sol, emboîté par un Nidoran qui vient se cogner contre Ricine et le Moufouette qui marche avec grace et élégance d’un air méprisant avant venir se poser entre tes jambes. Un bref soupire passe tes lèvres. Sacrée entrée en scène.

-Ça va Aby ? Bien remise d’Hoenn ? J’pensais t’envoyer un message pour le resto, mais j’me suis dis que tu devais avoir besoin de repos.

Tu ne sais pas trop quoi dire à Paul, y a une gêne, fin, tu le ressens un peu comme tel, vous ne vous êtes pas vraiment revus face à face depuis l’épisode du stage et tout, mais tu te vois pas demander des nouvelles de son marmot, car tu te doutes bien qu’il vaudrait mieux ne pas lancer le sujet sauvagement ? Quoi qu’il en soir, tu t’abaisses pour tendre une main envers Ivy en espérant venir caresser sa tête et le dessous de sa grande gueule.

-Mais c’est que tu sembles bien te porter dis moi ! Tu lances à Paul avec un petit sourire. Elle s’est bien intégrée depuis janvier, je présume ?

Tes trois types poisons ne comprennent pas trop ce qui se passe, certains ici ont déjà brièvement croisé Abygaëlle, mais ils en ont surtout entendu parler, Ringabel à longuement pester contre elle avec le ghost et ta Roitiflam ne cesse pas de rappeler qu’aucune femme ne te mérite Josh. Un rictus à cette pensée passe tes lèvres.

-Le premier qui se moque de mon costume, je le met trois jours au trou ! Tu laisses un temps de silence avant de lâcher Ouais Ringabel a choisi pour moi.



© BBDragon


HRP :
Josh arrive dans cette tenue: www
Il rejoint Aby et Paul pour papoter (malaise incoming)
Présence de Ricine (Bulbizarre) / Phénol (Nidoran M) / Cyanure (Moufouette)


Le militaire s'exprime en D46100


[Intrigue #3] Val dormant. Miniature_454_EB[Intrigue #3] Val dormant. Miniature_545_EB [Intrigue #3] Val dormant. Miniature_042_LGPE [Intrigue #3] Val dormant. Miniature_406_EB[Intrigue #3] Val dormant. Miniature_848_EB
[Intrigue #3] Val dormant. Gallade_sprite_2 [Intrigue #3] Val dormant. Miniature_768_EB [Intrigue #3] Val dormant. Miniature_074_Alola_LGPE [Intrigue #3] Val dormant. Hel
[Intrigue #3] Val dormant. Miniature_302_EB
Yuna Frostheart
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. Yunaic11
Taille de l'équipe : 34/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 82
Jetons : 998
Points d'Expériences : 2907
[Intrigue #3] Val dormant. Yunaic11
34/38
Hoenn
17 ans
82
998
2907
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. Yunaic11
34/38
Hoenn
17 ans
82
998
2907
Yuna Frostheart
est un Topdresseur Spé. Type

Val Dormant

Intrigue #3
♫♫
Un peu de fard à paupière noir, un peu de rouge à lèvre tout aussi noir. Bon le maquillage est OK, je retourne donc dans la chambre où se trouve ma colloc et ma Malamandre. Tous mes pokémon sont à ma pension, sauf Astrega qui tenait absolument à m’aider à me préparer pour ce soir. J’aurai peut-être dû la forcer à rester à la pension, vu comme elle est en train de serrer mon corset…je suis obligée de limite suffoquer pour qu’elle daigne desserrer un peu le tout.

-Je vais finir par croire que tu veux me tuer à force…
-Malaaaa

Je sais qu’elle veut que je sois belle pour mon prince charmant, mais il y a des limites. Enfin bref, elle me tend mon chapeau que je mets sur ma tête, après m’être assurée que toutes les roses dessus étaient à leur place.

-On y va ?

Ma malamandre acquiesce avant que je ne me tourne vers Max, qui finit de se préparer de son côté. Je lui dis qu’on se retrouve tout à l’heure avant de sortir à vive allure, parce que je suis un peu limite niveau timing. Il faut que je passe à ma pension pour récupérer les pokémon qui veulent venir avec moi à cette petite soirée, il n’y a pas de raison que je sois la seule à en profiter.
Heureusement pour moi, il ne me faut pas longtemps pour aller à ma pension, et je suis accueillie avec joie par Mei et Iffrit qui semble trépigner d’impatience. Je pense pouvoir dire sans problème qu’ils vont m’accompagner, mais je ne m’attendais pas à ce qu’Aluceda fonce sur moi, s’accrochant à ma jambe. Je souris avant de me baisser pour la ramasser, la mettant à ma hauteur.

-Toi aussi tu veux venir ?
-Salaaaa
-Je suppose que ton papa ne va pas nous laisser partir sans lui.
-Draaaa

Bon vu le regarde d’Ikki, je suis certaine qu’Abaddon va aussi nous accompagner. Mais il y a une chose qui attire mon attention, il s’agit de ma Pyrax qui s’approche de nous…et ça ne me dérange pas vraiment, si elle ne tenait pas un œuf dans les pattes !!! Ho non qu’est-ce que c’est encore que cette histoire. Ma Pyrax me confie l’œuf, un air blasé au visage, alors que j’aperçois Horvut essayer de filer en douce.

-Horvut…qu’est-ce que j’avais dit ?

Mon Métamorph m’adresse un regard désolé, alors que Mei à le rouge qui lui monte aux joues. Il ne me faut pas longtemps pour comprendre qui sont les parents de ce petit être que je tiens dans les mains…Malheureusement je ne vais pas pouvoir le garder avec moi, mais je sais qui devrais être ravi d’avoir un œuf d’Héricendre ! Je sors mon Ipok, et passe un petit coup de fil rapide.

Il ne m’a pas fallu longtemps pour donner rendez-vous à mon interlocuteur, et je me dirige donc sans perdre de temps vers le point de rendez-vous. Honnêtement avec deux Dracaufeu c’est assez facile d’y arriver rapidement, me voilà donc à attendre à l’extérieur du bâtiment principal. Une vingtaine de minute plus tard, c’est une chevelure bleue familière qui fait son apparition. Un sourire apparait sur mes lèvres, alors que mon double vient me prendre dans ses bras.

-Yunie, je suis content de te voir.
-Moi aussi frangin, tiens voilà ce dont je t’avais parlé.

Je lui tends l’œuf, et il est assez étonné mais il un sourire apparait sur ses lèvres.

-Tu es certaine ? Je ne vais pas pouvoir m’en occuper, mais je connais quelqu’un qui saura en prendre soin.
-Oui Alone, j’aurai aimé que tu t’en occupes, mais tant que la personne à qui tu le confies s’en occupe bien…Je te fais confiance pour ça.

Je lui confie l’œuf, qu’il prend avec délicatesse avant de me sourire. Je suis certaine que cet œuf sera bien traité, et si ce n’est pas le cas, il y a de forte chance que ma Pyrax se charge de le faire payer à la personne qui lui fera du mal. Malheureusement je n’ai pas le temps de voir à qui mon frère va confier ce petit œuf, il faut que je retrouve mon petit-ami qui doit me chercher pour le début de la soirée.

-On se voit peut-être tout à l’heure.

Je pars donc à la recherche de mon spécialiste du type normal, alors que ma famille de Dracaufeu se ballade tranquillement.




Hrp :
Pension pour l'oeuf d'Héricendre
Yuna arrive à la fête, et elle cherche Bruce. Son couple de Dracaufeu, et leurs deux petits (Salamèche et Osselait) se baladent dans la zone. Vous pouvez interagir avec eux, mais Lucifer risque de se montrer un peu agressif.


 
You can never
turn back


[Intrigue #3] Val dormant. P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Abygaëlle Keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8677-abygaelle-keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8679-abygaelle-keelin-adulte#88342
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. Yvwt
Taille de l'équipe : 14/40
Région d'origine : Unys
Âge : 23 ans
Niveau : 34
Jetons : 2173
Points d'Expériences : 744
[Intrigue #3] Val dormant. Yvwt
14/40
Unys
23 ans
34
2173
744
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. Yvwt
14/40
Unys
23 ans
34
2173
744
Abygaëlle Keelin
est un Adulte Chercheuse
Intrigue #3 - Val dormant
Intrigue #3
Peu après ton arrivée à cette soirée, tu croisas une tignasse bleue que tu pouvais reconnaître entre mille : Alone. Il vint à ta rencontre, chargé d’un œuf. Après quelques échanges simples, tu avais finalement accepté la lourde tâche qu’était de prendre soin de ce futur bébé pokémon. D’un geste, tu retiras ta veste chaude pour couvrir l’œuf, puis tu fis sortir Kaia, avant de lui donner la lourde tâche de s’occuper de l’œuf pour cette soirée : tu avais besoin d’avoir les mains libres.

Donc, en quelques minutes, tu t’étais retrouvée à côtoyer le froid… Mais en réalité, tu le supportais bien. Ta robe à manches longues, certes un peu fines et avec des manches larges, te permettait de cacher ton accident à Hoenn, autant que de te couvrir un peu. Tu t’aventurais désormais dans le domaine avec ta Feunard d’Alola. Tu manquas de peu de ne pas remarquer la présence de Paul. Tu étais tellement habitué à le voir que tu pouvais le reconnaître dans une foule de mille personnes. A ton approche, il lança une question, probablement rhétorique, sur ta tenue. Tu le laissas, ainsi que t’embrasser sur la joue… A vrai dire, tu commençais à te demander ce qu’ils avaient tous… Mais ce n’était qu’un contact amical, rien de plus… Alors tu ne te tracassas pas plus que ça.

« Ce n’est pas un costume, Paul… »

Mais qu’importe, il te demandait déjà l’avis sur le sien. Il te donna un aperçu en tournant sur lui-même. Dans d’autres circonstances, tu te serais abstenue de certaines pensées mais… Eh, vous êtes tous humains. Personne ne t’en voudrait. Tu haussas les épaules.

« Je n’ai de connaissance qu’en haute couture, en tant que Dame Blanche. »

Tu affichas un léger sourire. Tu savais apprécier un costume bien réalisé autant qu’une tenue raffinée. Cela faisait longtemps que tu n’en avais vu ni portée. Cela te manquait un peu, à vrai dire, mais avec ton travail, tu ne pouvais pas te permettre de détruire une robe à un million de jetons en crapahutant dans la boue. Tu ne pouvais nier que le couturier avait un coût certain.

« Enfin, si tu veux mon avis, ne lâche surtout pas le couturier qui t’a habillé ce soir. Il a du talent. »

Tu n’avais alors pas remarqué qu’une autre connaissance venait d’arriver et de te repérer. Paul fit les présentations de quelques pokémons. Une Givrali et une Mysdibule. Le pokémon à quatre patte attira l’attention de ta Feunard, qui s’approcha et lâcha :

« Feuuuu…? »

D’ailleurs, Paul fit une remarque sur ton pokémon. Tu affichas un léger sourire et, passant ta main dans le pelage glacé et pourtant si doux de ton pokémon glace, tu répondis :

« Son évolution ? Hier, à vrai dire. J’ai encore du mal à m’y faire, elle a bien grandi. Et elle a un peu changé d’attitude, dans le bon sens. »

Tu jetas un coup d’œil là où tu avais vu Kaia pour la dernière fois. Elle s’amusait à rôder dans la zone, avec ton manteau et ton œuf. Tu préférais ne pas la quitter des yeux. Tu croisas lentement les bras, un léger frisson te parcouru… Et d’autant plus, accompagné d’une légère grimace, lorsque tu effleuras le bandage sous ta manche. Ta blessure te faisait encore un mal de chien, mais tu n’étais plus à avoir des nausées et des sueurs froides. C’était mieux… Mais pas encore ça.

Ce fut à ce moment que tu remarquas. Une voix familière. Une silhouette, des couleurs, malgré le déguisement, familières. Tu le reconnus presque aussi instantanément que Paul : Josh. A son approche, tu lui adressas un sourire, oubliant tout ce qu’il s’était passé pendant l’ascension, et ce que tu avais pu dire à Paul. Tu remarquas les petits pokémons s’emmêler et trébucher, ça t’arrache un sourire, mais tu n’hésitas pas à t’accroupir pour te mettre à leur hauteur, et les saluer malgré l’accident. Tu te relevas ensuite assez rapidement, juste lorsque Josh entama la conversation. Tu passas ta main dans les cheveux, surveillant avec soin que tu ne faisais pas de gestes brusques avec ton bras gauche, blessé. Puis tu répondis, après un instant de réflexion et de « remise en place de cheveux » :

« Ca va. Le bordel comme je t’ai dit pour Hoenn, mais il ne faut pas s’attendre à grand-chose de fana de conservations et de magnats de l’immobilier. Une guerre politique. C’est pas pour moi, j’ai cru que j’allais les jeter au Lévia-… A l’eau. »

Malgré ta boutade, tu esquissas un léger sourire. Evoquer un pokémon si colérique n’était jamais une bonne chose, surtout quand on sait les dégâts qu’il peut causer. Tu adressas un regard à Kali, qui te le rendit en fermant lentement les yeux. Elle était heureuse. Toi aussi, du coup. Tu repris :

« T’inquiètes pas. Je te l’avais dit, on verra ça en temps et en heure. Je devrais être libre dans pas longtemps mais… » Tu adressas un regard à Paul. « J’ai encore un petit voyage de prévu. »

L’attention se détourna de toi. Josh demandait des nouvelles de la Mysdibule. Ouf. Tu n’aimais pas être tant épiée, surtout lorsque tu cachais quelque chose. Puis enfin, Josh parla de lui. Son costume. Tu esquissas un léger sourire, avant de lâcher :

« C’est toujours mieux que de ne pas en avoir et qu’on te dise que tu es bien costumée en « Dame blanche ». » Tu eus un regard malicieux envers Paul. « N’est-ce pas, Paul ? »

Tu appuyas son prénom pour qu’il se rende compte de ce que tu voulais dire. Tu étais loin de le prendre mal, et le sourire taquin que tu avais en disait tout autant, mais il fallait avouer que ce genre de remarque aurait pu mal passer, autant que dire à une demoiselle enrobée qu’elle est enceinte. Pour le coup, une blague à ne jamais faire à Abygaëlle, n’est-ce pas ?

Résumé :
Aby a récupéré un oeuf d'Alone (Héricendre).
Blabla Aby x Paul puis blabla Aby x Paul x Josh.
Kaia se balade avec le manteau d'Aby et l'oeuf dans la fête.
(c) Apomenon


Dernière édition par Abygaëlle Keelin le Mar 1 Déc - 22:08, édité 1 fois



Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #39CCC5
Victoria Reece
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. Xm2u
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 2
Jetons : 0
Points d'Expériences : 24
[Intrigue #3] Val dormant. Xm2u
1
Sinnoh
15
2
0
24
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. Xm2u
1
Sinnoh
15
2
0
24
Victoria Reece
est un Coordinateur Novice
Le soir était venu. J'avais reçu un message d'Henry, mon cher cousin, futur chef de famille. Il me proposait d'aller à la fête des moissons de Nuevo. L'automne touchait à sa fin. L'ambiance humide et venteuse était tout particulièrement plaisante pour moi qui adore cette période de l'année. C'est donc sans hésitation que je répondis à l'affirmative à l'invitation d'Henry.

Ça sera également l'occasion de faire plus ample connaissance après très longtemps sans se voir. Enfin, je dis ça, j'ai déjà regardé sur les photos de famille et suivit plus ou moins ce qu'il faisait ! Mais, bon c'est loin d'être tout à faire la même chose en vrai. De mon souvenir, c'est quelqu'un d'assez froid. J'ai toujours eu du mal à le déchiffrer. Je pense qu'avec un petit jeu ou un challenge, je devrais réussir à le dérider un peu ? Je n'avais pas osé récemment, parce que nous n'avions pas eu beaucoup de temps ensemble.

Je verrai cela bien assez tôt. Je rentrai Tiny dans sa pokéball et m'apprêtai pour la soirée. Malgré le fait qu'il ne fait pas très chaud, j'optais pour une jupe noire tombant jusqu'à mi-cuisse. Des collants couvraient mes jambes. Ils étaient marqués d'un motif avec des Pitrouilles. Je portais également des bottines noirs style un peu rock. Pour le haut, j'avais choisi un pull bordeaux à colle roulé. Et pour compléter la tenue, une veste à capuche Noctali assez chaude.

Je mis la Pokéball de Tiny à ma ceinture, prit mon sac en bandoulière. Bien, j'étais prête. Je pris la direction de la ville pour retrouver Henry. Il m'avait dit qu'il y aurait peut-être d'autres membres de la famille. Je me fis un pari avec moi même. Si je parvenais à caser le mot "verge"  je m'autoriserais à acheter des bonbons. Et si je n'y arrivais pas, je devrais avoir une bonne note dans la matière que j'aime le moins. Le pari est lancé.

Pourquoi je m'infligerais ça ? Pour le fun ! Ahahahah ! En pensant à cela, j'apercevais déjà le lieu de rendez-vous avec Henry. Sucette à la fraise en bouche, je lui fis un signe de la main pour l'interpeler et le salua avec un grand sourire.

-Salut Henry ! Comment ça va ? Je t'ai fait attendre ?


HRP :
Victoria va rejoindre son cousin Henry pour aller à la fête des moissons.
Sa tenue sombre et ses collants Pitrouille font qu'elle est en adéquation avec l'ambiance.
Elle s'impose la contrainte de caser le mot verge, de façon subtile, dans la conversation.
Elle arrive au point de rendez-vous avec Henry.

Présence de Tiny, son Ténéfix, dans sa Pokéball


Dernière édition par Victoria Reece le Mar 1 Déc - 23:12, édité 2 fois
Théa Ananké
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9131-620-thea-ananke-l-or-dure-jamais-cela-ne-vous-quitte-pyrolitermine
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9215-thea-ananke-pyroli
Icon : ----
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 270
Points d'Expériences : 218
----
1
Kanto
15
0
270
218
pokemon
----
1
Kanto
15
0
270
218
Théa Ananké
est un Topdresseur Spé. Type


Val Dormant

EVENT



Tu n’iras pas costumer à cette soirée champêtre, clairement, tu as été trop moquée dans des vêtements rustiques ou abîmés pour en remettre un jour dans ta vie, il faudra se satisfaire de ta tenue casuelle. Un t-shirt blanc, un gros pull vert sapin, un pantalon noir et des baskets. Tu n’es pas une femme très coquette, le maquillage, passer des heures à choisir ses outfits, tout ça, loin de toi l’idée, pas de chapeau, que des casquettes ou des bonnets pour te couvrir. Pourtant, tu as dû retourner ta chambre pour choisir un ensemble aussi simple. C’est sous les yeux curieux d’une Héméra assise sur le lit, que tu continues ainsi avec les minutes qui passent.

-Pourquoi devons-nous nous absenter ce soir Théa ?

-Une fête d’Unys, je sais pas trop, un ensemble du genre. Tu sais comme un célèbre un peu partout pour la météo, etc. C’est un moment pourtant joyeux, mais sûrement horrifique aussi, car les divinités de la météo sont capricieuses. Un truc du genre.

-C’est curieux d’observer les coutumes en lien avec les pokémons légendaires.

Tu ne réponds pas à Héméra, tu sais qu’il s’agit d’une question rhétorique, bien entendu que les humains sont étranges vis à vis des légendaires. Nul ne peut prédire le comportement des deux et tous deux peuvent changer du tout au tout dans leurs intentions. Tu ne connais pas beaucoup les mythes de Galar, tu ne t’y es jamais intéressé, alors ceux des endroits inexplorés ou du passé, quelle idée saugrenue. Une fois que tu es prête, tu ne tardes pas à partir pour prendre la navette jusqu’à l’entrée de la ferme.

Seule dans le bus, casque sur les oreilles, ton pokémon dans sa capsule, le temps semble passer comme une éternité, la gueule contre la fenêtre qui se floute au rythme de ta respiration chaude et suave. Lentement le ciel s’obscurcit, le ciel se fait avaler et le soleil sombre dans le néant noirâtre de la nuit. Bientôt les lumières s’éveillent alors que le car se gare. Tu peux descendre, t’étirer, gémir de bien-être en frémissant et libérer Héméra qui étrangement t’imite immédiatement. Tel coach, tel sportif.

Vous progressez donc dans cette ambiance lugubre entre un sien d’arbres menaçants et peu accueillants avant de déboucher sur les vastes champs du domaine. Ils s’étalent à perte de vue et le grand bâtiment à proximité semble être la ferme avec ses nombreuses dépendances et extensions. Curieuse, tu avances au milieu des spectres, zombis, banshees, sorcières en tous genres. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets. À proximité de la ferme et du grand buffet couvert, les feux réchauffent les âmes glacées par les vents de cette saison si morose qu’est l’automne. Les bancs sont occupés, beaucoup y discutent, beaucoup y boivent, alcool pour les adultes, softs pour les étudiants. Certains peuvent bien essayer de filouter (encore).

-Théa, regarde donc.

Héméra te signale psychiquement la vue d’une jeune élève qui doit avoisiner ton âge, assise sur de la paillasse empilée, elle est là, avec ses pokémons autour. Ils semblent jouer et se soucier d’elle. Puisqu’il y a des attitudes qui ne trompent pas, tu notes bien qu’elle n’est pas à l’aise avec ses jambes et ce n’est pas sur un truc de pailles qu’elle va se sentir mieux. Tu soupires, personne n’oses lui laisser ou proposer sa place ? Ils sont que nourrit ces gamins. Tu apostrophes Elise avec ta franchise usuelle.

-Hoy toi là-bas ! Avec l’ourson et le lapin et … et les deux autres pokémons ! Vient t’asseoir sur un vrai banc, tu seras mieux installée. Ces deux là vont te laisser leur place.

Tu finis ta phrase en regardant deux types assis qui t’observes avec mépris, le verre plein, ils sont à peine installer, point le temps de riposter que tu as la parade ultime.

-Héméra, déloge ces Poichigeons.

La Méditikka s’en donne à coeur joie pour lever une extrémité du banc et forcer les deux étudiants à se lever. L’un lâche son verre qui s’adonne à quelques roulades au sol en se vidant de son liqueur. Ils commencent bien à protester, mais tu fais craquer tes mains d’un air menaçant avec le regard qui va avec. Est-ce que tu comptes vraiment mettre un crocher gratuitement ? Au moins il aura une bonne raison d’avoir mal.

-Allé vient poser ton cul ici ! Sinon c’moi qui t’porte princesse.

Le temps ta camarade te rejoigne avec ces quelques mètres, tu vas chercher deux jus de baie Oran, sucrés et juteux. Tu le temps à ta comparse avec un petit sourire malgré ce regard intimidant.

-Tu pratiques quel sport ? Tu suis un kiné pour l’état de tes jambes ? Tu prends place, ta starter revenant à côté de toi. J’suis Théa, on s’est croisés de loin il me semble. Et toi, c’quoi ton blaze ?

-Je suis Héméra, l’unique pokémon de Théa, veuillez agrée mes plus sincères salutations.


© BBDragon


Résumé :
Théa arrive, pull vert sapin, pantalon noir, paire de adidas gazelle noires également avec sa Méditikka, apostrophe Elise sauvagement en lui disant d'venir s'asseoir sur un banc qu'elle libère de force à côté de la buvette (ça fait du bruit et ça parle fort si vous êtes à côté), puis elle engage la conversation.  
Georges A. Nevinost
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8955-605-georges-a-nevinost-deus-vult-termine-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8967-georges-a-nevinost-noctali
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 426
Points d'Expériences : 284
[Intrigue #3] Val dormant. Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
284
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
284
Georges A. Nevinost
est un Pokeathlète Médecin


Val Dormant

Event



Il est certain que les institutions administratives de Nuevo avaient d’excellentes idées. Tu es convaincu Georges. En compagnie de tes deux pokémons, tu t’habilles pour cet évènement religieux important à ton sens. Une longue toge, comme toujours, ta plus belle cape et tes lentilles. Puisque l’événement se déroulera à la tombée de la nuit, tu es bien soulagé de reposer tes yeux. Tu nettoies alors ta flûte traversière que tu ranges dans son étui puis à la ceinture dans un compartiment aménagé. Ton épée en bois dans son fourreau, tu vérifies également la propreté de ta lanterne qui devra éclairer le chemin des naufragés de la vertu. Un petit sourire franchis tes lèvres alors que tu t’observes dans le miroir sous l’oeil attentif de tes pokémons.

Après cet examen minutieux de ta tenue, tu t’occupes à régler la prothèse de Pravda, la Laporeille semble aller mieux, les prières et autres moments de méditation semblent bénéfiques à la stabilité mentale. Pour autant, tu dénotes toujours des troubles du sommeil, mais également des crises du « membre fantôme ». Dès qu’elle n’a plus sa prothèse des douleurs à la jambe manquante se font ressentir, pour autant, pas le manque de sa jambe droite, elle ne peut souffrir. Peut-être devras-tu revoir tes méthodes de soin et soutien moral ? C’est un peu perdu que reloge la prothèse à ta Laporeille. Son sourire se veut réconfortant, c’est certain et tu comprends qu’elle se sent bien ici avec toi. Dire qu’elle est heureuse n’est peut-être pas le bon terme, mais tu sais qu’au fond de toi, plus le temps passer, plus elle se sent bien en ta compagnie. Quelques caresses, un long câlin et tu la laisses repartir le temps de prendre dans ta sacoche les éléments de premier secours. La nuit en de telles occasions, certaines perversions peuvent chercher à s’en prendre aux autres.

Les mains sur les cuisses, le regard droit, tu observes depuis le premier rang de la navette le paysage qu’avale le véhicule. Tes pokémons sont rangés dans leurs pokéballs, le calme avant la tempête. Le soleil a presque entièrement disparu, ce qui est pour le mieux pour tes yeux. Le manque de couleurs permettra une meilleure appréciation du moment présent pour ses détails et non ses apparences. Dès que vous êtes garés, tu sors et laisses tes deux compagnons libres. Tu laisses ta vertu de la justice gambader devant toi alors que tu allumes ta grande lanterne qui éclair le chemin autour de toi. Hrabrost préfère voler un peu plus haut et observer le chemin qui s’ouvre à vous. Il y a du monde, pas seulement des adultes. Peut-être que mademoiselle Abygaëlle sera présente encore ? Tu espères qu’elle aura meilleure mine. Tu as appris de nouvelles recettes de gâteaux pour lui permettre de sourire une fois de plus en ta compagnie. Peut-être que cette âme perdue qu’est Ruth Stonen se présentera également, âme acculée dans une souffrance sans faim, elle est dévorée de l’intérieur par bien des troubles. Si une fête honore les grands moissonneurs d’Unys, l’archéologue Ranya sera alors présente, tu l’espères.

Pourtant, ce n’est pas ces personnes que tu croises en t’approches du bar à l’extérieur, tu remarques une présence bien gracieuse, il s’agit de mademoiselle Alézar, l’éducatrice spécialisée. Tu es souvent passé dans son bureau après des « ennuis » avec d’autres élèves. Enfin des ennuis, tu appelles ça des discussions difficiles avec des étudiants perdus dans leurs tourments causés par le félon Giratina. À aucun moment, tu n’es blessé, bien au contraire, tu absorbes la noirceur de leurs âmes qui ne peuvent entacher la tienne. Immaculé et pur comme le Créateur, il est impossible pour toi de sombrer dans le pêché. Elle n’est pas seule, se tient avec elle une femme… Difficile à définir, elle semble rafraîchissante comme le zéphyr, mais pour autant, cette fougueuse crinière semble abriter des vents bien dangereux. Sont-elles amies ? Puisque vous êtes en dehors du cadre scolaire, c’est l’occasion de sortir des rapports sociaux usuels.

-Mademoiselle Alézar, puisse la bonté d’Arceus vous guider en cette belle journée. Ce sont sous les regards attentifs des trois maîtres météorologues que nous nous réunissons ce soir. Tu marques une petite pause alors que tu laisses ta Laporeille partir te chercher à boire et que ton Roucoops se pose à côté de toi sur une motte de paille alors que tu observes Caroline. Je vous observe en une agréable compagnie, est-il trop indiscret de quémander votre identité ? Je suis Georges Névinost, il m’est agréable d’observer de nouvelles figures amicales.

Un peu plus loin, tu entends une jeune élève crier sur d’autres élèves afin de les déloger de leur banc et invite une autre élève à la rejoindre, sans contexte cette scène est troublante, mais tu ne préfères pas t’en mêler, à cet instant, il n’y a eu aucun incident, chacun prend une nouvelle place. Ton attention se repose sur les deux adultes que tu avises depuis ton mètre quarante-huit.

-Sachez mademoiselle Alézar que j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec monsieur Ghost le psychologue en moyen méthodologique et consulté plusieurs ouvrages sur la sexualité et les maladies liées, tant physiques que psychologiques. Merci pour votre réponse sur un sujet si épineux. J’espère pouvoir travailler sur des méthodes et des prières pour assurer à mes futurs patient un suivit psychologique sain et sécurisé. Sachez qu’à l’issue de mon cursus de médecin, j’espère avoir toute votre confiance. Je sais que vous portez un lourd fardeau qu’est celui de notre sécurité et notre stabilité, c’est pourquoi il faut également que des gens biens intentionnés puissent être là pour vous écouter et guérir vos troubles.

De tels propos et une telle prudence dans leur formulation n’était guère venant de toi. Mais de la bouche d’un enfant de treize ans cela semble bien particulier puisque tu n’as jamais eu le loisir de goûter aux affres de l’amour. Pour autant, ta générosité est telle que tu offres toujours une oreille attentive à n’importe qui, même ceux qui sont supposés être là pour t’aider toi.



© BBDragon


HRP :
Georges arrive avec ses deux pokémons
Il est en tenue usuelle avec sa grosses lanterne
Il va voir Iléa et Caro et commence à papoter avec elles dans sa douceur usuelle.
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2528
[Intrigue #3] Val dormant. AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2528
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2528
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
Raaaaaah, j’y croyais plus ! Trois mois de souffrances, 85 soirées perdues, et presque 257 (à une dizaine près) barres énergétiques maisons pour tenir le coup. mais cette fois, c’est officiel : j’en ai fini avec cette foutue paperasse pour la Fédération, plus jamais je n’aurais à remplir un de leurs QCM à la gomme !
Mon cri de victoire n’est semble-t-il pas passé inaperçu, vu les réactions de mes équipiers:  si Katara a la politesse d’applaudir d’un air blasé, Link et Mithos ont manqué s’écraser au plafond, au vu des bonds qu’ils viennent de réaliser. Balayant la pièce du regard, je m’attarde un instant sur la fenêtre restée ouverte : au-dehors, les lueurs du couchant commencent doucement à s’estomper. Un véritable miroir doré, qui disparaît petit à petit, comme si l’on tirait un voile obscur sur tout Adala.
Ouais, en gros…


‘’...On est grave à la bourre, c’est ça, Lucki ?’’


Brisant sa méditation uniquement pour me juger de son oeil unique, le Lucario n’aurait même pas la décence d’un reniflement méprisant. Un autre coup d’oeil à mon Ipok me suffira comme confirmation : plongé dans ce ramassis de papelard, j’ai complètement zappé le rendez-vous avec Idalienor. Et d’après ce que je vois, il me reste une minute trente-deux secondes pour m’habiller, organiser mon équipe pour la soirée et rejoindre le dortoir Pyroli….OK, MISSION D’URGENCE, TOUT LE MONDE SUR LE PONT !
 
‘’Katara, Flonne, on décolle ! Lucki...Range ta Forte-Paume, j’voulais juste te demander si Ven et Keru sont bien arrivés à la réserve…..Link, tu viens aussi !
Martel...j’peux compter sur toi pour éviter que vous foutiez le feu à la chambre ?’’
 
Légèrement perdu, le petit Riolu ne se prive pas pour bondir derrière moi, lorsque je plonge dans mon placard. De son coté, la Posipi adresse un regard quelque peu circonspect à son frangin, ainsi qu’à la Sabelette qui grignote le reste de ma réserve de biscuits.
 Pas le temps d’improviser un costume valable, on va faire simple : ça causait fête des moissons si j’ai bien lu les infos, un truc façon ‘’paysan’’, ça fera le taff ! Un jean rapiécé, une veste à carreaux à moitié fixé autour de la taille et..Si j’avais su que ce chapeau me servirait un jour, j’aurais moins regardé Cléo de travers.
 
*CHTING*
 
Quand on parle du loup...Tout en essayant (pour le dit de, faut pas déconner) remettre un chouia d’ordre dans mes cheveux, je profite de l’aide de Katara pour aviser l’écran de mon Ipok


*Yo Caeldeo ! T’as intérêt à me rappeler d’ici demain soir, sinon, j’te jure que je te fais ta fête , c’compris ?*

La menace est réelle...mais vu la photo qui l’accompagne, je suis pas sûr qu’elle soit aussi sérieuse que d’habitude. Sur l’écran, s’étalent en grand les visages souriants à pleine dents de ma soeur et de Bastien. Et si le scientifique arbore un costume de vampire tout ce qu’il y a de plus traditionnel, on va dire que ma soeur foutrait des cauchemars à n'importe qui, habillée de la sorte : le visage ensanglantée, un oeil à moitié putréfiée et un énorme hachoir à la main, je sais pas ce qui me ferait le plus peur entre elle et Balor, au fond d’une ruelle sombre.
Rangeant l’Ipok dans ma poche arrière, je m’apprête à rejoindre l’entrée de la chambre...Sauf que non. Il me reste 45 secondes pour arriver au dortoir Pyroli, ça ne passera jamais. Donc, il me faut un plan d’urgence un peu plus valide….On va improviser !
Non, Lucki, quand je dis improviser, ça veut pas dire me catapulter à coups de Close-Combat !
 
********************
 

‘’Merci amigo ! Pas le temps pour l'atterrissage, on se voit plus tard ! ‘’


*Cthung*
 
Réception impeccable ! Appeler mon Noarfang à l’aide d’un petit glyphe Ranger aura parfaitement fonctionné. 5 secondes pour le tracé, 10 pour le décollage, 15 pour rejoindre à tire d’aile le dortoir Pyroli...et  histoire de ne pas perdre de temps, un petit saut direct dans l’un des arbres qui jouxte le batîment ! Lucki et le reste de mes équipiers ne tarderont pas à arriver, mais en attendant, j’ai une médecin à rejoindre.
Le temps de trois mouvements au sein des branchages et je tombe en mode Nosferapti devant la fenêtre d’une chambre bien précise (Enfin, me semble que c’est la bonne...pas grave, au pire, je demanderais mon chemin).
Trois petits coups secs et lorsque le battant s’ouvre pour dévoiler une certaine Pyroli, je détache le chapeau fixé à ma hanche, avant de lui faire un grand sourire, accompagné d’un petit mouvement de révérence (c’pas si facile, la tête en bas).
 
‘’Votre partenaire pour ce soir est arrivé, m’dame !’’


HRP :
-Quelques petits préparatifs du coté de Cael
-Il rejoint ledortoir Pyroli façon decollage-atterrissage express pour aller récupérer Idalienor
-Il finit en mode Chovsourir devant sa fenêtre, histoire de ne pas perdre du temps dans les couloirs du dortoir.
Calua R. Kana
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
Icon : Show must go on !
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 34
Jetons : 118
Points d'Expériences : 805
Show must go on !
8
Kalos
15
34
118
805
pokemon
Show must go on !
8
Kalos
15
34
118
805
Calua R. Kana
est un Coordinateur Performer
‘’Pollo, tu peux ...Laisse tomber.’’

Sans un mot, le Coxyclaque vint pourtant se porter aux côtés de sa dresseuse, avant de se saisir de la manche qui pendouillait mollement sur son flanc. Et si la Pyroli laissa échapper un gémissement lorsqu’il remonta cette dernière jusqu’à son omoplate, elle s’abstint de tout commentaire. Le faire reviendrait à se remémorer son passage au Dôme olympique...et elle n’avait clairement pas envie de gâcher sa soirée, avant même que celle-ci ne commence.
Tout en ajustant les renforts de la cape qui reposait sur ses épaules, Calua étudia son reflet d’un oeil critique dans le miroir : cette année, aucune trace de son costume de sorcière habituelle. A la place, elle arborait un ensemble rouge et noire, semblable à un mélange entre une jupe élimée et un corset, réhaussée de gants et de bas noirs comme l’ébène. Mais ce qui lui avait demandé le plus de travail, c’était bien son maquillage (surtout qu’à une seule main valide…) : les pupilles rehaussées de lentilles écarlates, elle arborait un teint pale comme la craie, parsemée de craquelures autour des yeux.
Et si Apollo ne s’en émouvait guère, Art quand à elle, contemplait le résultat d’un air critique.

‘’...Rwar.’’

Malgré son pseudo-rugissement et sourire à l’Absol, la Pyroli avait la sensation de porter un masque à plus d’un titre. Voila presque trois semaines qu’elle se morfondait dans sa chambre, annulant tous ses spectacles avec Lissa au dernier moment, comme si la simple idée de se produire en public, lui était impossible. Elle avait même réussi à éviter les cours de Coordination, Diana ayant accepté de l’en dispenser au vu de la mine déconfite de son élève. Et il aura fallu une association d’Apollo, Albus et même Amaya, pour la sortir de sa neurasthénie.

Agnis était parti. Et le plus étrange...C’est qu’elle n’était même pas triste de son départ. Non, ce qui la rongeait de l’intérieur, ce monstre qui exultait, c’était bien cette sensation d’avoir échoué à tous les niveaux le concernant. Malgré sa promesse d’aller à cette soirée à ses équipiers, Calua avait encore des doutes...
Une fois face à la porte de la chambre, la jeune fille avisa son ‘’escorte’’ pour la soirée, juste avant qu’une voix ne résonne dans son esprit.

(Tu n’oublies pas quelque chose ?)

‘’De quoi tu parles, Albus ?)

(Calua…)

‘’Pfff…’’

Sans préavis, le Goupelin agita sa mince branche de frêne, juste avant que la Pyroli ne se retrouve suspendue dans les airs. Puis, ignorant son glapissement indigné, Albus fit léviter son sac à malice, qui vint ensuite se fixer aux côtés de sa propriétaire

‘’C’est bon, c’est bon, j’ai compris ! Tu peux me laisser descendre !’’

(Dis-le, mon enfant).

‘’...Je peux pas.’’

(Si je le dis moi-même, tu sais très bien ce qui va se passer)

‘’Tu n’oseras pas.’’

''(...Abraca-)

''Approchez mesdames et messieurs…''

Fermant les yeux un instant, Calua se sentit glisser à terre, vacillant légèrement lorsque ses pieds touchèrent de nouveau le sol. Inspirant profondément, ses doigts se refermèrent sur son éternel foulard, juste avant qu’elle ne sente le poids qui lui pesait sur l’estomac s’estompait légèrement.
C’était juste une scène. Une scène classique, un numéro d'illusionniste pour ce soir. Elle passait sa vie à faire semblant, afin de divertir et d’émerveiller les gens. Alors, est-ce que pour une fois, elle ne pourrait pas juste faire semblant, afin de SE divertir ?
Après tout...Si elle était capable de tromper n’importe qui, pourquoi pas le monstre qui lui rongeait les entrailles depuis plusieurs semaines ?
Deux yeux azurés s’ouvrirent de nouveau, dévoilant quelques étincelles. Et le sourire qu’elle affichait, malgré une étrange sensation de détachement, ne disparut qu’une fraction de seconde pour céder la place à  une grimace de douleur, lorsque d’un geste, elle fit apparaître un collier de sa main gauche, avant de le fixer délicatement autour de son cou.

‘’...le spectacle va commencer.’’

L’air patelin, le Goupelin s’écarta pour lui céder le passage et c’est en entrainant dans son sillage le type Feu, son Coxyclaque et une Chimpenfeu un peu perplexe, que la jeune fille se dirigea vers la sortie du dortoir. Elle ignorait totalement ce qui l’attendait à cette fête, ou qui elle y croiserait...Et pour le coup, c’était exactement de ça dont elle avait besoin.
De l’imprévu.
Une petite étincelle d’inconnu, qui embraserait de nouveau le brasier qui alimentait ses tours, en temps normal.
Et en arrivant près des grilles de l'académie où se pressait déjà une bonne partie des élèves, elle sentait déjà une légère chaleur l'envahir des pieds à la tête.

HRP :
-Préparatifs de Calua, blablabla
-Elle rejoint les grilles de l'académie, accompagné de son Goupelin, de son Coxyclaque et de sa Chimpenfeu.
-Pas besoin de venir la voir pour le moment, elle sera rejointe bien assez tôt.


[Intrigue #3] Val dormant. 1482579784-tumblr-static-tumblr-static-43czouo8ereow40os8c44o4g8-640
Idalienor Edelwen
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2493
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2493
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2493
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin



Val Dormant
« Tu trouves que ça me va bien ? » « Tu es magnifique Idalienor, et je le pense sincèrement avant que tu ne poses la question ». Je ris joyeusement à la remarque de ma Eoko avant de me regarder une dernière fois dans le miroir. J’ai trouvé cette cape à carreaux sur une application montée par une Mentali, Cara-Troc. C’est vraiment une bonne initiative. Ça permet de s’échanger ou de se vendre des objets du quotidien entre élèves de la PC. Une élève ne voulait plus de cette cape donc j’ai pu lui racheter, je n’avais rien à lui donner comme vêtement en échange.  Un petit geste tout simple, deux trois clics et le tour est joué. Me voilà donc à faire tourner le vêtement autour de moi, déjà bien couverte pour réussir à résister au froid de la soirée. Finalement, j’ai décidé de laisser mes cheveux détachés. C’est vraiment rare, mais étrangement je trouvais que cela se prêtait bien à l’ensemble de la tenue. A défaut de me déguiser comme d’autres élèves, je peux au moins tenter de sortir de mon look ordinaire. J’ai tout de même enfilé des grosses boucles d’oreilles en forme de citrouille pour rappeler faussement le côté Halloween, bien que ça ne soit pas tout à fait le sujet de la fête de ce soir.

Dernière étape, j’enfile mes mitaines noires sur les mains, sous le regard d’Hyori « Tu n’as pas besoin de les mettre tu sais » « Ca me protègera du froid » « Idalienor nous savons aussi bien l’une que l’autre que tu ne les mets pas pour te protéger du froid. Cael est un de tes meilleurs amis, il ne te jugera pas pour ça » « Je le sais bien, mais pour l’instant, je ne suis pas prête à en parler, pas maintenant… » Sans en ajouter plus, j’enfile les demis-gants sur mes mains, masquant les lésions encore visibles sur mes poings. Cela fait déjà trois semaines que cet événement a eu lieu, et mes mains en portent encore très largement les stigmates. La douleur n’est pas trop forte, mais mon corps a bien marqué, comme pour me rappeler un peu plus longtemps mon geste fou. Je serre les poings un court instant avant de finalement me calmer. Le Phyllali va arriver, je dois encore finir mon sac. Aria est déjà partie depuis un moment, déguisée en fantôme et accompagnée de ses pokemons. Je n’ai plus qu’à ajouter deux trois bricoles et je serais mois aussi prête à y aller, si le garçon daigne apparaitre.

Finalement pour une apparition c’est une apparition. Suspendue à une branche juste en face de notre fenêtre, je lui ouvre rapidement pour qu’il puisse rentrer à son tour tout en révérence « Quelle chance j’ai d’être accompagnée ce soir par un fier cowboy ! Ça te va très bien Cael ! » Deux trois mots et nous quittons finalement la chambre pour nous rendre nous aussi aux festivités. Il faut d’abord descendre de l’étage à l’aide des cordes, une formalité pour le ranger et moi-même, très habitué à cet exercice. Malgré notre très mauvais sens de l’orientation à tous les deux, suivre les élèves devraient être suffisant pour réussir à arriver à destination. D’autant plus quand on peut capsticker « Ca te dit qu’on y aille en volant ? » Sans trop attendre la réponse du garçon, je trace rapidement un Glyphe permettant l’apparition d’un Etouraptor. Fidèle compagnon volant depuis quelques temps, il me permet de faire quelques voyages aériens inaccessible pour Ainara, un peu trop petite en taille. Je caresse un instant mon compagnon éphémère « Salut toi, ça fait longtemps. Tu veux bien me donner un petit coup de main ? Pour nous éviter de prendre le bus et profiter du paysage ? » Le pokemon vol n’a pas l’air contre et rapidement, Cael et moi accédons aux hauteurs pour profiter du paysage tout en suivant la masse d’élève et la navette. Bien cramponnée, je n’ai plus qu’à profiter des sensations « Tu crois que sur le trajet on va croiser Yuna et ses immenses Dracofeus ? Ça ne m’étonnerait pas qu’elle utilise Lucifer et suive notre exemple pour arriver plus vite. Tiens d’ailleurs à force de parler, regardes-en bas ! »

Les festivités ont déjà commencé, et nous sommes arrivés plus vite que prévu. Un peu à l’écart des groupes, nos deux compagnons nous déposent au sol « Merci Etouraptor pour ce petit coup de main, à bientôt ! » L’oiseau m’adresse un cri avant de s’envoler de nouveau en compagnie du Noarfang de Cael. Maintenant, à nous de profiter de la fête. « On va se chercher un petit quelque chose à manger sur la place ? Je ne dirais pas non à une spécialité locale, et je te vois mal refuser pour être honnête ». Nous rions à nouveau avant de nous diriger vers un petit stand vendant des brochettes de choux à la citrouille et à la patate douce. En tout cas, ça sent très bon « Je vais vous en prendre deux s’il vous plait » « Bien mademoiselle ! » En quelques instants, me voilà avec deux brochettes dans les mains, dont une que je tends à mon ami « Tiens goute ça, j’espère que tu vas aimer » Je croque rapidement l’un des choux salés avant de m’écrier « C’est super bon ! ». Une bonne soirée en perspective.

Résumé :
- Ida attend que Cael vienne la chercher dans sa chambre
- Ils se rendent à la fête en volant, Ida sur un Etouraptor
- Arrivés sur place, ils restent sur la petite place de la ferme et déguste des brochettes patate douce citrouille


©️️️BBDragon


[Intrigue #3] Val dormant. Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1066
[Intrigue #3] Val dormant. 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1066
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1066
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



Val dormant
« Ecoute tu vas pas y croire, mais je te rends ton compliment. Dracula ça te va pas si mal ». La danseuse n’était pas la seule à avoir choisi le look costumé pour ce soir. Gio aussi a sorti le grand jeu pour impressionner, et Ranya a bien une petite idée derrière la tête. Etrangement, elle s’est prise d’intérêt pour cette histoire qui ne la regarde pas qui semble tellement plus simple à côté des siennes. Deux adolescents qui se tournent autour. Gentiment. Pas de faux couples. Pas de promesses. Pas de miroir brisé. Pas de cœur tiraillé. Pas de triangle amoureux. Non, juste deux adolescents normaux. Et peut-être qu’en les voyant faire, la teintée se surprend à espérer qu’un jour elle sera « normale », ou tout du bien normale pour la société, que tout sera plus simple.  

Seulement Ranya, tu n’es pas faite pour être normale.

« Pas de soucis, et puis moi ça m’amuse de te voir en galère ». L’adolescente rigole un instant et ricane à sa propre remarque, voyant le visage rougi de son camarade, à peine dissimulé sous la poudre blanche destinée à lui donner un teint beaucoup plus pâle. Cette soirée est l’occasion d’observer les deux étudiants ensemble. Car même si la danseuse les connait séparément, elle n’a jamais eu l’occasion de les voir ensemble, interagir ensemble. Si elle n’a pas trop de mal à anticiper la manière d’être de Gio face à une fille qui lui plait, particulièrement Ruth, elle est plus curieuse s’agissant de la fille aux cheveux de jais. Elle tellement sur la défensive parvient-elle à s’ouvrir un minimum au contact du garçon ? Une drôle d’histoire que la teintée se languit déjà d’observer plus en détails. « Franchement, pour n’importe lequel de mes pokemons je t’aurais dit non, mais pour Nessie je dois avouer qu’adorable lui va bien ». La petite chauvesouris réagit à cette remarque en poussant un petit cri adressé au garçon lui ayant formulé un compliment. La Sonistrelle est visiblement très heureuse d’avoir été choisie par sa dresseuse pour l’accompagner.

Après quelques minutes, les deux jeunes sont finalement revenus dans le dortoir Givrali « C’est cette porte-là si je dis pas de bêtise ». Avec un geste, Ranya invite le garçon à faire le premier pas en toquant à la porte de Ruth. La teintée ne va pas faire tout le travail non plus, il faut qu’il se lance sinon il ne va jamais y arriver. Quand l’adolescente ouvre enfin la porte, un léger instant de silence se pose après la remarque cash de la fille aux cheveux de jais, puis un ricanement s’échappe de la bouche de la scientifique tandis qu’elle donne un petit coup de coude au Phyllali « Ferme la bouche Gio tu baves. Ruth pourquoi tu t’es déguisée en chat ? Si je dois reconnaitre que ça te va bien, c’est pas la première idée que j’aurais eu pour une fête des moissons ». Une prise de contact particulière mais typique des trois adolescents dont deux filles qui n’ont pas leur langue dans leur poche « Je vais prendre ça pour un compliment merci. Bon maintenant que tout le monde est d’accord on peut y aller non ? ». Ni une ni deux, la Givrali récupère sa veste et quitte sa chambre non sans une nouvelle remarque « T’étais pas obligée de te déguiser. Regarde pleins de gens ne sont pas déguisés, c’est pas une fête costumée, juste une option. Mais visiblement ça a eu l’air de faire plaisir à quelqu’un donc j’imagine que tu as bien fait ». La danseuse adresse un clin d’œil au garçon. En espérant que les taquineries et autres piques omniprésentes ne l’empêche pas de se rapprocher de l’adolescente.

« Oui on se connait il faut croire » Ranya aurait bien été tentée d’en rajouter plus mais s’abstient pour l’heure. Elle risquerait de mettre dans une trop mauvaise position le garçon, ce qui n’est très certainement pas son objectif. Une fois à l’extérieur, le trio se dirige vers le portail. Mais au loin, la teintée aperçoit quelqu’un qui l’oblige à presser le pas jusqu’à arriver à sa hauteur « Calua ! » La brune se retourne vers son amie, lui permettant de continuer « Ton costume est super cool, digne de toi et de tes talents ! Au fait je te présente Ruth et Gio. Et je vous présente Calua. C’est une Pyroli mais surtout une magicienne de talent. On se rendait justement à la fête. Tu viens avec nous ? » L’adolescente ne demande pas du tout l’avis des deux autres pour entrainer son amie avec eux jusqu’à la navette qui les conduira un peu plus près des festivités.

Une fois montés dans le car, presque de manière un peu trop théatrale, Ranya jusque là en tête de file se retourne brusquement avant de s’écrier « Mince il n’y a pas de place dans le fond de bus, on va s’assoir ici du coup ça tombe bien il y a deux sièges de deux l’un derrière l’autre ». Sans attendre plus, Ranya tire la main de la Pyroli pour la forcer à s’assoir juste à côté d’elle, forçant également au passage Gio et Ruth à s’assoir l’un à côté de l’autre. La scientifique ricane intérieurement. Mission accomplie, les deux cibles sont assises l’une à côté de l’autre, elles vont donc être obligées de communiquer entre elles. Voyant l’air surpris de la magicienne, la teintée se penche vers elle pour lui souffler à l’oreille, couverte par le brouhaha du bus « Gio a un giga crush sur Ruth, et je crois qu’elle aussi l’aime bien. Donc je les aide un peu tu vois. Je sens qu’on va bien rigoler ce soir ». La teintée rit un instant avant de reprendre une conversation plus banale. La danseuse a bien remarqué que l’adolescente n’était pas dans son état normal, mais choisit de ne pas relever. Si la magicienne souhaite lui en parler, alors elle le fera, elle n’a pas besoin de forcer.

Après encore un peu de marche, les quatres étudiants arrivent enfin au niveau des festivités, découpées en plusieurs lieux. Prenant la direction des opérations, Ranya s’écrit « Bon maintenant qu’on y est par quoi on commence ? Moi j’irais bien manger un petit truc dans le manoir si ça vous dit ».

Résumé :
- Ranya chambre Gio (comme d'habitude) puis l'emmène jusqu'à la chambre de Ruth
- Les trois partent en direction des fêtes et récupèrent Calua sur le trajet
- Ils se dirigent ensuite vers le manoir et son super buffet


©️BBDragon
Caroline Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7344-499-des-carottes-non-merci-je-ne-voudrais-surtout-pas-devenir-trop-aimable
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7359-caroline-labelvi-adulte
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 5 / 9
Région d'origine : Sinnoh, Rivamar
Âge : 27 ans
Niveau : 16
Jetons : 3122
Points d'Expériences : 338
Pikachu Explorateur, à votre service !
5 / 9
Sinnoh, Rivamar
27 ans
16
3122
338
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
5 / 9
Sinnoh, Rivamar
27 ans
16
3122
338
Caroline Labelvi
est un Adulte Contre-Espionnage
CAROLINE LABELVI

rp commun
« Val dormant »

Caroline finit de se préparer.

Elle attache cette cape au motif écossais, comme un écho à la jupe de sa colocataire, à la base de son cou. Elle couvre ainsi son long haut volant, au blanc épuré, et espère surtout palier à la légèreté de sa tenue. Ce n’est pas avec ses manches courtes et son short noir qu’elle va avoir chaud, c’est sûr…

Mais que voulez-vous ? Caroline place le style avant tout. Et puis, elle n’a fondamentalement rien contre le froid. Bien sûr, ce n’est pas ce qu’il y a de plus agréable, mais… Ça l’aide à se sentir vivante.

Prête, elle vient se placer derrière Ilea, qui vérifie une dernière fois sa propre tenue. La blonde appose ses mains sur ses épaules, et lui fait un clin d’œil complice.

« -Les garçons sauront à nos tenues assorties que tu n’es rien qu’à moi. ♦ »

Évidemment, elle plaisante. Elle s’en voudrait de s’interposer dans la vie sentimentale de l’éducatrice – déjà que cette dernière doit s’accommoder de l’existence de son ex dans son entourage proche...

Et justement, elle ne peut s’empêcher de questionner Caroline à son propos. Se rendre à la soirée avec Enzo ? Ça aurait pu être tentant, mais la coordinatrice a déjà fait son choix.

« -Comme si j’allais te faire faux bond à la dernière minute. Et puis, il serait fichu de se perdre et de ne jamais arriver sur place. »

Il faut dire que l’endroit où elles se rendent est peu conventionnel. Une ferme paumée entre Nuevo et Malnova ? Youhou ! Typiquement le cadre que Caroline a fui à l’adolescence. Pour autant, elle ne tient pas à rater l’événement : elle se doute bien qu’une fête des moissons n’est en rien comparable avec sa vie à Rivamar. Et puis, il y a sa Princesse, avec elle. Rien que ça, constitue une motivation largement  suffisante !

Et ce, en dépit de son addiction au travail. Ouais, parce que maintenant, Caroline estime l’implication d’Ilea au sein de la Pokémon Community comme une véritable addiction. Sérieusement ! C’est quoi le problème de cette école ? Entre Ginji qui était allé jusqu’à se mettre leurs parents à dos pour y retourner, et Ilea qui se sent éternellement rappelée à ses devoirs… Lorsqu’elle blague à ce sujet, c’est l’occasion pour la blonde de tirer une moue cynique.

« -Au pire. Imagine…. Ça tourne mal. On se casse…  Et basta ! » elle affiche un large sourire devant l’air peu convaincu de sa partenaire « … Non ? A la rigueur, on fait une exception pour Lissa. Et ton demi-frère insupportable, là. Le reste… Ça. Ne. Nous. Re. Gar. De. PAS. C’est clair ? »

Elle a bien distinctement prononcé chaque syllabe pour insister sur leur importance. Caroline ne veut pas d’une deuxième Gratia. Elle veut faire la fête ! Se vider la tête ! Profiter de l’instant présent ! Exactement ce qu’elle cherche à faire… Chaque jour qu’Aceus fait, concrètement.

Plus elles avancent en direction des lieux et plus il y a de personnes visibles. Nombreuses sont celles à s’être déguisées, ce qui n’est qu’à moitié le cas de nos protagonistes. Elles se sont certes vêtues à la mode campagnarde, mais l’ensemble reste sobre et usuel ; à contrario des déguisements plus farfelus et horrifiques visant à faire la jonction avec Halloween. Lorsqu’Ilea évoque ce fait, Caroline pousse un court soupir.

« -Pourtant t’aurais été craquante, en infirmière… J’ai un ensemble, mais il ne me va plus trop. » son regard balaie ensuite les environs, à la recherche d’un visage familier « J’ignore ce que mon adorable sœur a prévu. Connaissant son starter, on devrait les remarquer sans mal. »

Il faut un instant de marche supplémentaire pour finalement atteindre le val. La nuit s’installe tranquillement et si la fraîcheur est bien présente, les lumières vives et l’agitation viennent égayer le tout. Il y a l’air d’y avoir de nombreux stands, quelques engins agricoles arborés à la vue de tous, et la présence d’éclairage au rez-de-chaussée de cette grande maison est bon signe quant aux possibilités de se réchauffer. Un sourire au coin des lèvres, Caroline se permet de commenter l’ensemble.

« -Si c’était aussi festif à la maison, je n’aurai jamais quitté Sinnoh ! »

Le décor lui évoque certes quelques familiarités, mais on ne peut pas en dire autant de l’ambiance. Le constat est clair : on est bien plus dans une fête que dans une reconstitution de la vie à la ferme. Ce qui n’est clairement pas pour lui déplaire.

Les colocataires s’installent dans un coin, après que l’une d’elles leur ait servi à boire. Verres en main, les deux amies trinquent.

« -A nous ! ♪ »

Cul sec. Une boisson pas trop forte, mais qui lance convenablement les festivités. A peine Caroline a-t-elle rabaissé son verre qu’une voix inconnue s’élève à proximité… Un regard suffit à identifier ce minimoy blanc comme étant probablement élève à l’académie.

Crap.

L’aînée Labelvi affiche un sourire à mi-chemin entre l’amusement et la gêne, face aux salutations pompeuses du jeune homme. Ok, il a l’air rigolo, le bonhomme - bien qu’un peu gonflant, mais… Vraiment ? Elles se font déjà alpaguer par des gosses ? Bon sang… Quand ce n’est pas Ilea qui fonce vers son travail, c’est son travail qui vient à elle, hmm ?

Peut-être que sélectionner les fêtes où abondent les étudiants n’est pas un si bon plan, avec du recul. Mais ce n’est pas de sa faute s’ils sont partout sur cette fichue île, aussi ! Une soirée entre jeunes adultes dans la fleur de l’âge, est-ce trop demander… ?

Pas pour autant que l’espionne va se montrer impolie, heureusement. Après que Georges se soit présenté, elle profite du bref silence qu’il laisse pour faire de même.

« -L’as de trèfle qui pique ton cœur, mon chou. ♥ »

En général, elle évite de sortir cette référence aux enfants trop jeunes. Mais celui-ci a l’air tellement coincé… Ça serait bête de ne pas en profiter.

Et blablabla, voila que ça parle de psychologue scolaire, de sexualité, de maladies, D’OUVRAGES, et de on-ne-sait-quoi… Sérieusement, « ouvrages » ?! Déjà que le mot livre est déprimant aux oreilles de la blonde, alors le mot OUVRAGES… C’EST SI ENNUYAAAAAAANT. En plus… C’est quoi ces histoires de prières ? Est-ce que par hasard… C’est le saint bouiboui prêcheur d’Arceus dont Ilea lui avait parlé ? Bon, elle ne l’a pas désigné en ces termes, mais c’est ainsi que l’a retenu Caroline…

Un froncement de sourcil interrogateur à la rousse lui permet de s’en assurer. Pas besoin de paroles, un simple et discret hochement de tête d’Ilea confirme ses soupçons. Sa colocataire lève aussitôt de graaands yeux au ciel, avant de se tourner vers Georges.

Envahissant volontairement son espace personnel, elle appose son coude sur l’une de ses épaules, ce qui oblige Caroline à se pencher en avant. C’est ainsi, son visage en face du sien, qu’elle répond à la place d’Ilea.

« -Tu me parais bien concerné, pour quelqu’un de si jeune… Dis moi, qu’est-ce qui t’intéresse ? Il y a-t-il… Quelque chose… En particulier… Que tu cherches à comprendre… ? ♪ »

Souriante, elle appose un doigt sur son torse. Puis elle se redresse et perd tout de son attitude provocatrice, pour en adopter une plus nonchalante.

« -Princesse est une grande personne, tu sais ?... Ne t’en fais pas trop pour elle, elle sait se débrouiller. Préoccupe-toi plutôt des douloureux problèmes que vont t’imposer ton adolescence... On rediscutera de tout ça quand t’auras du poil au menton, choupi. »

Elle veut conclure en avalant une gorgée de son verre, mais celui-ci est déjà vide. Tant pis, elle bossera son effet plus tard...

HRP :
Caro se rend à la teuf avec Ilea.
Elles s'enjaillent pendant dix secondes.
Goerges débarque ce qui déprime profondément Caro.
Du coup elle joue un peu avec lui.



Lexicaro :
♥️ : Aguicheuse, moqueuse.
★ : Brillante, fière.
~ : Nonchalante, imprévisible.
♪ : Enjouée, enthousiaste.
♫ : Comme ♪, sert juste à varier.
♦️ : Réfère à Caroline elle-même.
Raudhr Akai
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6608-452-red-guardian-raudhr-akai-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6615-raudhr-akai-phyllali
Icon : "ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
Taille de l'équipe : 10/12
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 19.
Niveau : 24
Jetons : 13176
Points d'Expériences : 466
"ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
10/12
Sinnoh.
19.
24
13176
466
pokemon
"ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
10/12
Sinnoh.
19.
24
13176
466
Raudhr Akai
est un Topdresseur Stratège

Sleeping Vale
"And from the dark of the

ashes we'll rise up and

stand tall."

Une nouvelle fête.. Non pas que Raudhr n’aime pas les fêtes, mais un peu quand même. C’était peut-être inutile de le répéter, mais répétons-le tout de même : le Noctali et la sociabilité, ça faisait vingt-cinq. Déjà, s’il arrivait à ne pas faire fuir les gens avec son look de vampire sorti tout droit du cercueil, c’était un miracle, mais ensuite, il fallait ne pas tout gâcher avec son silence et son inexpressivité usuels. Alors, autant dire que c’était peine perdue. Le garçon était légèrement mysanthrope sur les bords, de ce fait, il préférait passer la plupart de son temps tout seul ou avec ses Pokémon que de papillonner dans un nid de relations humaines inutiles, qu’il disait.
Bref, pour résumer, ce n’était pas demain la veille qu’il était prêt à sortir de sa grotte de troglodyte, bien qu’il ait tout de suite plus de charisme que ladite créature citée. Et pourtant, aujourd’hui, le voilà qu’il se retrouvait dans un groupe d’étudiants, qu’il connaissait de surcroît, mais uniquement de vue tant il n'avait rien à faire de la vie des gens. Égoïste, en apparence, qu’on penserait, mais ce n’était point le cas: juste du tri économique d’informations, pour ne garder que l’utile. Qu’entend-je, dans le fond, au loin? “Hautain”? “Arrogant”? Vous allez me faire rougir ; on l’entend souvent. Mais balivernes : ce n’est que de l’économie d’énergie et de ressources, voilà tout.

Raudhr était donc parmi le groupe d’étudiants qui avançaient vers le lieu de la fête. Il fallait noter que tous, ou presque, étaient déguisés dans des thèmes plus ou moins lugubres. Au moins, dans une foule pareille, le Stratège se fondait déjà un peu plus dans la masse. Parce que non, il était inutile qu’il se déguise, lui. Son style naturel avait déjà l’effet lugubre escompté ; lui qui ressortait tout le temps avec  son air déjà mort et son look “edgelord”, qu’ils disaient, au moins cette fois, il correspondait à la demande de lui-même, au naturel. Ça faisait des économies de costumes, tiens.
Le chemin était lugubre, selon d’autres, mais pour le Noctali, c’était surtout une ambiance particulièrement agréable à des yeux. Le calme de la forêt, la nuit et la tension, il aimait ça, lui. En revanche, une fois arrivés sur place, l’ambiance laissa déjà beaucoup plus place à cette atmosphère de fête. Des grands projecteurs bien lumineux trônaient dans la grande ferme, avec de la musique un peu forte et des lumières de toutes les couleurs à l’intérieur. Tout était aménagé pour donner une sorte d’ambiance d’automne. Les grands buffets étaient organisés pour donner des odeurs alléchantes qui éveillaient déjà les estomacs du groupe. Tout le monde s’était dispersé en quelque minutes déjà, et des groupes de bavardages divers s’étaient formés ici et là. Certains, à peine arrivés, étaient déjà partis sur la piste de danse avec leurs Pokémon, d’autres s’étaient jetés sur le buffet rempli de divers plats et mets délicats pour les plus sensibles d’entre eux.

Accompagné, pour une fois, de son Élecsprint noir et argent, le jeune homme n’avait sorti aucun autre Pokémon de son équipe pour le moment. Il avait été tenté de sortir avec Zar’roc, le nouveau venu: en effet, quelques jours plus tôt, son oeuf de Lixy avait enfin éclot, pour donner naissance à un nouveau chromatique, noir et doré, aux jolis yeux orange et rouge. Le Lixy avait une nature particulièrement sérieuse, à l’opposé de Skölir lorsqu’il était encore un Lixy. Le stratège avait trouvé le contraste intéressant, et il avait hâte de le voir grandir. Dans tous les cas, le Lixy chromatique était resté dans sa Pokéball pour l’instant, et c’était Kveykva qui accompagnait Raudhr. Le grand Élecsprint était particulièrement calme et serein, curieux des nouvelles odeurs et effluves qui rôdaient dans l’air.

Habillé plus ou moins comme d’habitude, Raudhr s’était dit qu’il allait faire une sorte d’effort de présentation.. bien que rien ne change tant que ça, comparé à d’habitude. La seule chose qui avait changé était son long manteau, qui était différent de celui qu’il portait d’habitude. Toujours noir, bien entendu, celui-ci arborait une capuche à l’arrière, que le garçon n’avait pas mise pour le moment. Des boucles plus ou moins fines entouraient les manches, et la veste de coupait à la taille en “W”. La longue traîne derrière, similiare à son manteau usuel, arrivait à ses molets, du haut de son mètre quatre vingt sept. La fermeture éclair sur le torse et les hanches était reliée à deux ceintures qui entouraient da taille, et épousaient plutôt bien sa carrure fine mais athlétique. Des lacets fins étaient parsemés sur le haut des manches, et le tout couronnait, comme à son habitude, son air naturellement lugubre et sérieux. Ou comme ils le qualifiaient, “edgelord.”
Son pantalon en cuir noir montrait bien ses jambes fines mais musclées, et il avait également rajouté une ceinture sur sa cuisse droite, complétant les deux déjà sur ses hanches. Ses bottes en cuir montaient jusqu’à mi mollets, et elles étaient, elles aussi, entourées de doubles boucles-ceintures. Il avait également son choker et ses bracelets de cuir, et avait coiffé ses cheveux pour un peu plus de piques que d’habitude, bien que ça ne se voit sans doute pas. Et, bien entendu, sa mèche rouge sang n’avait pas changé et couvrait toujours quasi complètement la partie droite de son visage, dont son œil droit. Le gauche, lui, arborant toujours cette teinte rose rouge, était souligné par les cernes lugubres du garçon, mais qui maintenant faisaient partie de son charme naturel.

Finalement, Raudhr regarda autour de lui. Il y avait des visages qu’il reconnaissait, de lui, dont certains qu’il prit le soin particulier d’éviter. Avec son chromatique à ses côtés, il descendit le petit escalier de bois pour s’aventurer contre un mur de la grande maison, non loin des champs. Il y vit des groupes, mais se posta un peu à l’écart, toujours dans sa solitude habituelle. Il poussa un léger soupir, presque irrité contre lui-même, alors qu’il levait la tête vers le ciel. L’air frais lui faisait du bien, bien qu’il ressentait quand même les vibrations de la musique forte non loin de là.
Peut-être qu’un jour il se décidera à aller vers les gens.




HRP :
- Éclosion d'un oeuf de Lixy Chromatique

Résumé :
- Raudhr porte une tenue habituelle à son style, disons. Long manteau noir (image à venir).
- Il est accompagné de Kveykva, Élecsprint chromatique noir et argenté.
- Il n'a parlé à personne, mais libre à vous de venir le voir, si jamais..
Il est posé contre un mur, à l'extérieur de la maison, dans les ombres parce que l'edge, pas trop loin des champs.


« They told me I was dangerous... I asked why? They said "Because you don't need anyone." That's when I smiled. »
_____________

[Intrigue #3] Val dormant. Mood
Moodboard by Sirius: :
[Intrigue #3] Val dormant. SPOILER_raudhr

____________
Code RP, Moodboard / design de T-Card codé par Sirius, merci beaucoup.
Henry Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7409-503-henry-reece-la-liqueur-ne-suffit-plus-termine-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7481-henry-reece-aquali
Icon : --
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh Vestigion
Âge : 28 ans
Niveau : 25
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 683
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
1587
683
pokemon
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
1587
683
Henry Reece
est un Adulte Barman accompli


Val Dormant

Event



Un événement de plus où se montrer. À force, il est probable que tes semaines ne ressemblent plus qu’à de l’exhibition. Toutefois, la présence de cette ferme et l’attention qu’elle dénombre n’est pas un hasard. De l’alcool sera servi : votre alcool. Pas uniquement, vous n’êtes pas (hélas) les seuls producteurs de l’île. Ce sont vos crus classiques, ceux que tu serres et réserves pour les dégustations usuelles, ventes dans des boutiques de Sinnoh ou ailleurs à Malnova, les meilleures bouteilles et caisses sont bien évidemment au bar, comme si tout le monde pouvait se permettre de savourer les caisses que tu produis avec Yuna ? En deux ans maintenant vos techniques se sont parfaitement affinées et les résultats sont probants. Ce soir tu risques de croiser du monde, qu’il soit désiré ou non, tu veux te montrer. Exceptionnellement, tu espères la présence de toute la famille, bien que tu sais ton cousin et sa femme très occupés par leurs impératifs respectifs.

Il paraît qu’il faut venir costumé, bien sûr. Tu n’es pas là pour fanfaronner, ta petite cousine, à la rigueur, cela s’envisage compte tenu de son âge. Tu feras donc dans le sobre, chemise émeraude et costume quadrillé de plusieurs teintes de marron et un peu d’ocre. Ton nœud papillon est blanc et les lames de rasoir y sont soigneusement incrustées. Elles brillent dans la lueur de ta salle de bain. Parfaitement rasé et coiffé, tu passes une main derrière ton crâne pour sentir le contact lisse, à blanc. Tes lunettes dans l’intérieur de la veste, tu y ajoutes une de tes plus grande flasques d’alcool puisque la tienne l’oublie toujours. Deux paquets de clopes dans le cas d’un autre oublie. Tu prends avec toi Napoléon, Aliénor et Richard dans leurs pokéball, le Pyrax, la Apitrini et l’Insécateur. Ce dernier particulièrement violent est encore à maîtriser, il prend la moindre provocation pour un agression et s’invente des ennemis. C’est bien souvent à Napoléon ou Attila de maîtriser cet incorrigible. Mais ce soir, tu comptes lui offrir la compagnie de Boadicée, ta Démolosse qui a faim aussi. Véritable reine infernale et vengeresse, tes trois furies sont toujours heureuses de venger. Tu pars récupérer ta sœur qui est toujours à son avantage et que tu gâtes d’un compliment. Ton Flamiaou est à tes côtés, sa présence chaleureuse éclair vos deux cadavres d'une douce chaleur, il conviendra également à ta cousine qui appréciera sûrement de jouer avec lui?

-Enfin une soirée pour nos deux cadavres.

Tu tends une cigarette à ta jumelle que tu allumes avec la tienne et tu prends la route. Ce soir, ton Pyrax sera figuratif, tu laisses l’autorité générale à ta chienne. Un peu de marche, quelques banalités sur les travaux que tu prévois pour le bar, l’agrandissement, le rachat des bâtiments arrières pour dégager une arène en plein air pour les dynamax et autres joyeusetés galariennes. Tu comptes passer champion sous peu, il est temps d’obtenir bientôt ta licence provisoire pour les tests.

Devant le grand parking où se gare la plèbe, tu arrives avec sœur en voiture, le moteur vrombit doucement et tu vois déjà la tenue extravagante de ta cousine Victoria. Encore jeune, peu impliquée dans le vif du sujet, tu comptes bien l’y noyer. Que serait un Reece sans que son âme ne soit réellement brisée à un moment ? Loin de souhaiter le malheur de ton cousin, mais tu te dis qu’une fausse-couche ne serait pas mal pour le plonger un peu dans le désespoir qui offre le zèle nécessaire de se dédier sans limitation à la famille. Cela ne t’empêches pas d’aimer intensément chaque membre de ta famille Henry. Mais la peine est étrangement un meilleur vecteur de progression. On apprend et évolue seulement dans la souffrance et le besoin.

-Bonjour Victoria, je vais bien merci et toi, comment te portes-tu ? Prête à observer les bienfaits de huit générations de distillateur de liqueur ?

Tu entraînes donc ta famille après quelques banalités sur l’étroit chemin peu accueillant qui mène à la ferme. Sombre, dangereux, mystérieux et visiblement étrange, à l’image de cette famille que tu entends bien diriger avec Elizabeth dans moins d’un an. À quelques jours de vos vingt-neuf ans, il est temps d’agir et se préparer à entrer dans le vif du sujet. Tu n’as toujours pas d’héritier, mais tu ne comptes pas laisser le pouvoir à qui que ce soit. Ni Edward, ni Adélaïde, l’aînée de Victoria. Tu es le seul à mériter le statu de chef avec Lizzie. Vous avez trop donnés, vous avez trop saignés pour ne pas obtenir ce rôle.

-Tu as pris de quoi jouer, je présume ? Avec quoi risques-tu de condamner les âmes de la plèbe aujourd’hui ? Un rictus passe tes lèvres. Il est hors de question que je joue avec toi, je te laisse tricher avec les autres.

Richard est devant, à la recherche permanente d’une proie, il disparaît parfois quelques instants pensant pouvoir éviscérer quelque chose, mais revient bredouille. Le vrombissement sourd de ton immense Pyrax suffit à le canaliser temporairement, mais c’est la gueule claquante de ta Démolosse qui s’entend le plus. Dire que ton Apitrini se contente de voler paisiblement à côté de toi, battant frénétiquement des ailes pour se maintenir.

Tu croises rapidement des visages connu. Abygaëlle est là, tu lui passes devant alors qu’elle converse avec deux jeunes hommes, mais tu sais que le vrombissement des ailes de Napoléon ne lui sera pas étranger. Tu continues. Le chemin de terre scinde en deux les champs jusqu’à la ferme où tu entends prendre un verre de liqueur. En y parvenant, tu croises Iléa au loin, tu répliques à ta cousine.

-Tiens, combien de jeu de cartes t’as confisqué Iléa ? Que je lui demande l’autorisation pour ouvrir un musée à ton effigie.

Bien qu’elle soit là pour faire des études et commencer à plonger dans les affaires familiales, il est certain qu’elle ne soit pas non plus dépouiller l’académie… Qu’elle joue un peu, tu en conviens, mais que cela garde de bonnes proportions, malgré son addiction. Tu devrais peut-être songer à lui fournir une arme à feu pour une roulette russe ? Tu te saisis d'un verre de liqueur et tu en donnes un à ta jumelle et ta cousine.

-Tu n'es pas obligée d'aimer, mais tu dois goûter, par respect pour le travail du sang qui coule dans tes veines . Puis tu ajoutes, la voix un peu plus forte. Longue vie et prospérité à notre famille.

Tu portes à tes lèvres ce liquide salvateur qui vient presque faire naître une pointe de vie d'humanité en toi. Dans l'ivresse et les saveurs de baie pêcha, tu en oublierais presque que ici, plusieurs personnes présentes ce soir veulent ta mort, ton emprisonnement et la chute de l'empire que tu forges dans la sueur, la liqueur et le sang.


© BBDragon


HRP :
Henry rejoint Victoria accompagné de Lizzie. (Il a avec lui son Pyrax / Insécateur et sa Apitrini / Démolosse / Flamiaou. Il est habiller comme toujours, mais aux teintes vertes / marrons / ocre, noeud papillon blanc.
-Ils progressent jusqu'à la ferme, croise Abygaëlle / Josh / Paul en passant à côté d'eux
-Ils sont actuellement au bar, à une dizaine de mètres de Iléa / Caro / Georges, derrière là où se trouve Elise / Théa

(Beaucoup de localisation, aled)


Dernière édition par Henry Reece le Mar 5 Jan - 13:13, édité 1 fois


Henry fume en C0756B


Merci Ida pour le Mood Board :

[Intrigue #3] Val dormant. Moodboard_Henry_
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum