Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 8

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur Radio-réveil LENOVO SMART CLOCK ESSENTIAL
24.99 € 49.99 €
Voir le deal

Samaël L. Osgard
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9439-samael-l-osgard#94650
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9443-samael-l-osgard-voltali#94689
Icon : Chante si tu veux (ft. Ruth) 6s87
Taille de l'équipe : 1/3
Région d'origine : Alola (Akala)
Âge : 16 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 6
Chante si tu veux (ft. Ruth) 6s87
1/3
Alola (Akala)
16 ans
0
0
6
pokemon
Chante si tu veux (ft. Ruth) 6s87
1/3
Alola (Akala)
16 ans
0
0
6
Samaël L. Osgard
est un Nouveau Membre
Ft. Ruth
Chante si tu veux
Le printemps pointait doucement le bout de son nez. Et quoi de plus normal, lorsque le temps s’y prête, que de sortir prendre l’air et entraîner ses pokémons… ? Ce fut ton idée du jour.

Armé des pokéballs de tes compagnons, et de ton Lixy sur ton épaule, tu rejoignis le parc de Nuevo. Une petite route, pas si longue que ça, pour atterrir dans l’environnement naturel perdu au milieu des bâtisses modernes.

Tu libéras tes pokémons non loin d’un banc, pour pouvoir d’y assoupir lorsque l’envie t’en prendrait. Tu y laissas tes affaires, et ton Lixy, qui termina sa nuit. Il devait être onze heures. Pour une fois, tu n’avais rien de prévu aujourd’hui, alors tu en avais profité. Un dimanche, ça arrivait une fois par semaine, certes, mais celui-là n’existerait qu’une seule fois dans ta vie.

Tu observas un court instant ta Galopa, et ton Flobio, qui s’échauffaient. Un sourire aux lèvres, tu leur lanças :

« Allez-y doucement, j’ai plus les clés de la clinique, hein. »

Aucune réponse… Normal, après tout. Ta Galopa se mit en position de combat alors que ton Flobio s’étirait encore ses longues pattes molles. Tu lâchas un long soupir avant de t’asseoir sur le banc. Tes pokémons te regardèrent, tu lâchas un « Top » désintéressé… Une seconde ne passa pas. Ta Galopa fonça sur le Flobio et utilisa une Coupe Psycho pour engager le combat. Le Coud’Boue de Soann fut la seule réponse. Attendue. Prévisible. Tu savais que ton pokémon était simple d’esprit, mais pas à ce point. Tu te penchas légèrement en avant, posant les coudes sur tes cuisses, tu fixais tes pokémons. Tu étudiais leurs mouvements. Pour mieux apprendre, pour mieux comprendre.

La blessure d’Inaya était encore visible dans ses déplacements. Son pas était plus lent, et surtout, sa force était déportée sur sa patte droite. Un léger déséquilibre qui pourrait perdurer si tu ne soignais pas mieux sa patte. Il fallait peut-être prévoir une rééducation pour la demoiselle. Elle forçait. Comme d’habtiude, comme toujours, elle feintait ne rien avoir. Tu imaginais sa douleur. Soann ? Il avait du mal avec le poids doublé de son corps, et sa bipédie. Il hésitait encore, ses bras étaient mous, son équilibre fragile. Inaya le savait, elle frappait toujours pour le déstabiliser. La tête de Soann semblait être un poids pour le corps potelé du pokémon. Il faudrait que tu règles ce problème aussi…

Tu secouas la tête. Tu n’étais plus médecin, mais des habitudes persistaient. Tu serais capable de soigner un pokémon, d’aider un humain, de soulager la douleur, de pratiquer les premiers soins, mais sans plus. Tu n’étais plus de ce domaine. Tu sortis un livre sur l’histoire des pokémons. Ça, c’était ton domaine maintenant. Tu avais des années de retard à rattraper, des années de connaissances à absorber en peu de temps. Et par absorbé… Tu l’étais tellement que tu ne remarquas pas la présence d’une nouvelle personne, non loin de toi.
(c) Apomenon


Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #197775
Ruth Stonen
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9064-612-ruth-stonen-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9149-ruth-stonen-givrali
Icon : Chante si tu veux (ft. Ruth) Unknown
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 19
Jetons : 3275
Points d'Expériences : 342
Chante si tu veux (ft. Ruth) Unknown
3
Sinnoh
17 ans
19
3275
342
pokemon
Chante si tu veux (ft. Ruth) Unknown
3
Sinnoh
17 ans
19
3275
342
Ruth Stonen
est un Coordinateur Performer
Ruth

Il n’y a rien de pire qu’une Ruth qui tourne en rond. Qui s’ennuie. L’ennui naquit d’un jour gris, chante-t-on mais il fait pourtant grand soleil au-dehors. Dépitée et sûrement en manque de vitamines D, Ruth finit par opter pour une petite sortie. De toute manière, ce n’est pas en restant prostrée dans sa chambre qu’elle risque de trouver quoi faire. Ici, à part des coussins, il n’y a personne à tabasser. Et embêter ses Pokémons a ses limites – elle ne souhaite pas que leurs attaques se retournent contre elle, non plus. Alors elle décide d’embarquer tout son petit monde – Jolly Jumper, CrocDog et Sonic. La dernière fois que Ruth s’est ennuyée, elle a décidé d’aller au parc. Elle était tombée sur ce mec à la chevelure flamboyante et s’était fait laminer à un combat. Autant y retourner, s’il y a du monde, c’est toujours propice à l’occupation.

Tout ce petit monde finit donc au parc. Il y a de tout. Les vieux qui nourrissent ces foutus pigeons, et qui se sentent aimés par de stupides volatiles. Les bébés qui braillent, parce qu’ils ont fait tomber leur gâteau par terre ou parce qu’ils ont mangé du sable. Et des couples qui s’étalent de trop au goût de Ruth. Sincèrement, pourquoi tout le monde se sent obligé de partager à outrance son bonheur ? Ruth en est dégoûtée, regrettant presque sa sortie. Ici, tout le monde est méprisable et personne ne titille suffisamment sa curiosité pour la divertir. Peut-être qu’en fin de compte, elle aurait mieux fait de rester au lit. Continuant à errer, Ruth ne remarque pas que Jolly se détache du petit groupe.

Il a repéré la Galopa, au loin. Shiny, comme lui. Rien à voir avec les autres Galopa classiques. Jolly reste un moment à la fixer, clignant des yeux. Qu’est-ce qu’elle est élégante. Vulnérable et forte à la fois – il a remarqué sa patoune défaillante, et pourtant elle semble continuer de rester forte. Sans réfléchir, Jolly quitte sa dresseuse et s’approche plus franchement de ce nouveau Pokémon et de son dresseur. Il reste légèrement en retrait, l’observant. Lui aussi, il lui tarde d’évoluer, pour avoir une grande corne, et une crinière aussi soyeuse, aussi fluffy. Il a hâte de grandir, de mûrir.

« Bon, ça vous dirait de ren… »

Ruth se stoppe, se tournant vers ses Pokémons, s’arrêtant en milieu de phrase. Il en manque un, là. Elle fronce les sourcils. C’est toujours le même qui pose problème. Sonic lui pointe alors du bout de la patte, l’endroit où le Ponyta s’est arrêté. N’aurait-il pas pu la prévenir plus tôt ? Ruth soupire et revient à hauteur de son starter, d’un pas déterminé.

« Qu’est-ce que tu fiches, Jolly ? T’as pas le droit de me quitter comme ça. »

Il ne l’écoute pas. C’en est même à se demander s’il l’entend. Elle passe alors une main devant ses yeux et… Aucune réaction. Il semble entièrement captivé par… Un Galopa. Ruth fait alors claquer sa langue contre son palais.

« Toi aussi tu seras comme ça, un jour. Mais en plus joli PTDR. Parce que t’es mon mien, tu vois. »

Jolly soupire par les naseaux. Mais elle peut jamais se taire, celle-là ? Il continue de l’ignorer. Il sait pourtant que c’est une des pires choses à faire à Ruth. Comprenant qu’elle venait de perdre l’attention de son Pokémon, Ruth cherche alors le dresseur de cette Galopa. Pourquoi y prête-t-il plus d’intérêt que pour elle ? Comportement toxique, bonjour. Non loin de là, Ruth voit alors un jeune homme en train de lire. Est-ce que ça pourrait être lui ? Elle arque un sourcil, et fonce droit vers lui. Au pire, s’il ne s’agit pas de lui, elle aura un prétexte pour s’embrouiller avec quelqu’un. Voilà de quoi enfin animer sa journée.

« Eh, toi, là. »

Sans une once de délicatesse, Ruth arrache alors le livre des mains de son propriétaire, le refermant tout aussi brutalement. Ainsi, elle était sûre qu’elle avait capté toute son attention. Jouant avec les pages du livre, et sans regarder son interlocuteur, Ruth se fait de nouveau entendre. Elle n’a pas de temps à perdre, il faut qu’elle soit claire et concise.

« Range ton Galopa. Il perturbe mon Ponyta. Et je compte pas passer ma journée à jouer aux Petits Poneys. »

Mettre les pieds dans le plat, une spécialité de Ruth. Après avoir vaguement feuilleté – survolé serait plus approprié – le contenu du livre, Ruth se décide enfin à poser ses yeux verdâtres sur le dresseur face à elle. Elle lui tend alors son bouquin, d’un air dédaigneux, légèrement corné par la manipulation peu soigneuse de la noire.

« Il est nul, ton bouquin. Y a trop d’écriture dedans. »

Soupirant lourdement, elle se détourne de nouveau, pour fixer son Ponyta. Il cherche à s’approcher de la Galopa, maintenant. Espérant qu’elle le remarque, sans aucun doute. Le cœur de Ruth se serre. Elle ne veut pas être remplacée, elle ne veut pas qu’il ait quelqu’un d’autre qui compte pour lui. Il est à elle, c’est à elle que l’on l’a offert.

« Non mais ! Regarde comme elle l’aguiche ! Franchement, elle se prend pour qui ! Qu’elle aille chercher un cheval de son envergure ! EH ! LAISSE MON JOLLY ! », que lui hurle dessus Ruth. «  Fais un truc, toi ! », qu’elle finit par ordonner à l’inconnu. « Bouge-toi, t’es mou Boudini ! »
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum