Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 8

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -56%
-56% sur le PLAYMOBIL – Calendrier de ...
Voir le deal
19.99 €

Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : SOS Ranger en danger [PV Janet] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2582
SOS Ranger en danger [PV Janet] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2582
pokemon
SOS Ranger en danger [PV Janet] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2582
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
C'est la merde.

‘’Tu peux bouger, Katara ?’’

‘’Bouééée…’’

‘’....Ça s’annonce mal.’’

C’est peu de le dire. Vu la situation, je pense qu’on pourrait même parler de ‘’désastre total et absolu’’ (et pour une fois, c’est même pas ma faute) : j’ai mal partout et sans la paroi rocheuse à laquelle je suis adossé, je serais probablement déjà en train de glisser en arrière, tellement j’ai la tête qui tourne.
À quelques mètres de là, Katara ne semble pas en meilleure forme. la langue pendante, le corps parcourue d’éraflures et d’estafilades plus ou moins longues, la Mustebouée parvient à peine à se trainer jusqu’à moins, avant de se hisser sur mon torse.

‘’’’Raaaaaaah, pourquoi est-ce que suis aussi...AÏE !’’

Je sais, c’pas le moment de se blesser davantage et frapper du poing sur le rocher le plus proche, ça ne fera qu’aggraver mon cas...Mais j’y peux rien, c’est tellement frustrant !
Au-dessus de nous, la voûte cristalline qui nous narguait, il y a une petite heure, chatoie et renvoie une myriade de reflets, qui émane de la fissure située juste au-dessus de ma tête. Je peux la voir cette sale petite enfoirée, elle ne doit pas être à plus de 10 mètres de haut.

Mais à peine ai-je posé le pied gauche à terre tout à l’heure, que mon cri de douleur a du résonner dans l’intégralité des tunnels, juste avant de m’effondrer en avant.  Je sais même pas si c’est cassé ou juste foulé, mais en tout cas, j’arrive même pas à tenir debout, sans un appui….Pour ce que ça m’aiderait.
Ça avait bien commencé comme journée pourtant : une matinée lambda, Lucki qui me lache un peu pour partir avec Link,, une journée classique qui s’annonce...et là, la proposition la plus alléchante de la semaine : Janice Jauplain en personne qui a besoin qu’un élève aille lui cartographier l’une des grottes lacustres qui jouxte le Lax Keldeo. Avec l’apparition du temple, la référente Givrali voulait juste savoir si la topographie du terrain alentours avait subis des modifications.

Le temps d’embarquer mon matériel, Katara sur mon épaule et ça sonnait comme une diversion vachement agréable de mes cours du jour. En tout cas, jusqu’au moment où je me suis dit que c’était une idée de GÉNIE de descendre dans cette espèce de caverne aux cristaux : la terre argileuse s’est révélée bien moins solide que prévu et en plus de la chute, les arêtes tranchantes de la voute ont transformés mes bras en carpaccio. Ça ne saigne plus, mais qu’est-ce que ça piqueeeee !
Et pour ne rien arranger…Réduit en miettes par la chute, inutile de compter sur mon Capstick pour envoyer un vocogramme à Idalienor.

‘’Non, il est fichu. je serais presque content de me dire que Ace va me défoncer, au moins, ça voudrait dire qu’on sera sorti d’ici pour ça…’’

Récapitulons : pas de Capstick, pas d'Ipok (jamais en mission, je le perdrais trop souvent...Abruti, va), une seule personne au courant que je suis dans les alentours du Lac Keldeo et nous sommes bien trop loin pour que je tente de contacter Lucki via l'aura. De toute façon, vu mon mal de crâne, j'arriverais au mieux à lui donner la migraine.
Recroquevillée entre mes bras, Katara laisse échapper plusieurs sifflements, tandis que j’essaye de ne pas paniquer davantage. Il va falloir attendre un moment pour qu’elle récupère, j’espère juste qu’on est bien les seuls imbéciles assez fous pour être descendus dans cette caverne. Et aussi, que Janice va se rendre compte de quelque chose avant que la nuit tombe..

Dernière édition par Cael Joy le Mar 16 Fév - 23:56, édité 1 fois
Janet L. Collins
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
Icon : SOS Ranger en danger [PV Janet] Hfdb
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 33
Jetons : 2045
Points d'Expériences : 821
SOS Ranger en danger [PV Janet] Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
pokemon
SOS Ranger en danger [PV Janet] Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
Janet L. Collins
est un Scientifique Archéologue
SOS Ranger en Détresse
avec Cael
Il y avait un truc fantastique avec les Capsticks de nos jours. Lorsqu'ils se brisaient, ils envoyaient un signal indiquant la position géographique exacte de l'endroit où ils rendaient l'âme. Aussi, lorsque madame Jauplin reçut la notification de matériel cassé, elle commença par soupirer. Encore un élève qui ne faisait pas attention à ses affaires... Elle allait devoir se prendre une fois de plus le chou avec l'intendance de l'école pour le faire remplacer.
Puis, elle se posa un instant pour réfléchir. Le possesseur de ce Capstick n'était autre que Cael, l'étudiant qu'elle avait envoyé en mission plus tôt dans la journée. Et s'il était tombé ? Seul dans une grotte, ça pouvait être grave... Mais cela pouvait également n'être qu'une bête maladresse.

Avait-elle envie d'abandonner ses élèves et son cours du soir pour vérifier que ce garçon, parmi les plus vieux de l'académie, allait bien ? Non.
Mais heureusement, il existait dans cet établissement des élèves pleins de ressources et toujours soucieux d'aider leur prochain.

C'était ainsi que Janet s'était retrouvée à descendre dans ce puits escarpé, bardée de matériel de sauvetage, alors que la nuit tombait petit à petit. Elle avait attaché sa corde à un arbre solide, au moins plusieurs fois centenaire, et descendait lentement en rappel, bien harnachée dans son baudrier. A sa ceinture, les pokéballs de Shelley, Ionesco et Brontë. Leurs compétences pourraient toujours servir sur ce type de terrain.

La caverne était sombre et l'odeur de pierre humide qui s'en échappait semblait vouloir s'imprimer dans chaque recoin de ses narines. Agitant sa lampe de poche de paroi en paroi, la jeune archéologue sentit poindre un peu d'inquiétude. Et si l'élève avait été enseveli dans un glissement de terrain ?

- Ehoh... Il y a quelqu'un ici ?

Elle n'avait pas parlé très fort mais sa voix sembla courir à toute vitesse de paroi en paroi, pour aller se perdre dans les entrailles de la terre. Alors qu'elle craignait de ne recevoir aucune réponse, un bruit orienta sa lampe torche. Elle poussa un soupir soulagé en voyant que le dresseur et son pokémon étaient bien sains et presque saufs.

- Salut ! C'est Madame Jauplin qui m'envoie ! Bouge pas, je descends !

Elle tira lentement sur sa corde et se tracta jusqu'à l'élève. Au fur et à mesure qu'elle s'approchait, la pénombre se dissipait sur elle, révélant sa frêle stature aux articulations quasi apparentes, ses longs cheveux bleus retenus par des lunettes de protection portées en serre-tête, sa combinaison de travail jaune safran et son blouson aviateur en cuir à fourrure sur le col. Dès qu'elle fut à portée, elle lâcha une dernière fois du mou et se laissa tomber sur la terre ferme, tout près des blessés.

Effectivement il ne s'était pas loupé... Les rochers et le sol étaient encore plein de sang. Sa mustébouée semblait également très mal en point. L'espace d'un instant, son coeur se serra et une ombre traversa son regard. Elle ne supportait plus de voir ces animaux souffrir en accompagnant leurs dresseurs.
Très doucement, elle s'agenouilla et présenta sa main au pokémon pour qu'elle la renifle et s'habitue à sa présence. Elle adressa un sourire tranquille au dresseur.

- Tu es Cael c'est ça ? Moi c'est Janet. Est-ce que ça te va si je m'occupe de ta mustébouée en premier ?

Elle enleva son énorme sac à dos et fouilla à l'intérieur pour sortir une mallette dont le sigle de croix rouge qui ornait le côté ne laissait aucun doute quant à son contenu. Méthodiquement, elle aligna flacons, bandages, pinces et attelles avec une rigueur et une optimisation exemplaire, avant de se tourner vers la mustébouée

- Ok, on va commencer par regarder où est-ce que tu as mal, d'accord ma belle ? Viens ici si tu y arrives et montre moi un peu...


 
Lately I've been thinking, I want you
to be happier
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : SOS Ranger en danger [PV Janet] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2582
SOS Ranger en danger [PV Janet] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2582
pokemon
SOS Ranger en danger [PV Janet] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2582
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
*Plic, plic, ploc*
3.25 secondes. A peu près. C’fou ce qu’on peut apprendre quand on a tout son temps. Je suis sûr que vous auriez jamais pensé qu’il faudrait 3.25 secondes pour que cette foutue goutte tombe à moins d’un mètre de ma position avec  la régularité d’un métronome.
Bien loin de s’atténuer, la douleur de ma jambe continue de pulser à intervalles tout aussi régulier et Katara n’est pas beaucoup plus vaillante. Aucun mouvement dans les ombres pour le moment, j’imagine que j’peux remercier Arceus d’avoir eu un minimum pitié de nous. Je ne sais pas depuis combien de temps on est calé contre ce rocher, mais ça doit commencer à faire quelques heures.
Et vu que la lumière au-dessus de nos têtes commence de plus en plus à décliner, on y verra bientôt plus rien du tout.

‘’Ehoh... Il y a quelqu'un ici ?’’

‘’Ic...Aïe’’

C’était pas une hallucination, on est d’accord ? Rien que de tenter de me tourner vers l’origine de la voix suffit à m’arracher une nouvelle grimace de douleur. Quand à Katara, elle n’a même pas bronché.

‘’Eh Katara...Katara, on se réveille ! ‘’

Un bref mouvement du museau. Même si elle respire encore, on dirait qu’elle a fini par céder à la fatigue, c’est à peine si elle parvient à pivoter en direction de mon visage. La voix (c’bizarre, j’suis sûr que je l’ai déjà entendu, celle-là….Trop mal pour réfléchir) reprend son appel, juste avant qu’une frimousse floue ne fasse son apparition au travers de la brèche qui nous surplombe. Papillonnant des paupières, je parviens presque à me glisser sur un coude pour dévisager la nouvelle venue.
‘’Salut ! C'est Madame Jauplin qui m'envoie ! Bouge pas, je descends “

‘’Fais attention, y’a des arêtes tout le long ! ‘’

Ce serait vraiment un désastre si cette aide inespérée finissait dans le même état que nous…
Rapidement, la-dite aide finit néanmoins par descendre à notre niveau, révélant une étudiante qui doit avoir mon âge. Au moins, le contact initial avec Katara s’est déroulée sans accroc : une fois notre sauveteuse descendue en rappel, la Mustebouée est parvenue à rassembler ses dernières forces pour la dévisager de haut en bas. Manifestement satisfaite de ce contact, la Type Eau se laisse prendre en charge.

‘’Tu es Cael c'est ça ? Moi c'est Janet. Est-ce que ça te va si je m'occupe de ta Mustébouée en premier ?’’

‘’J’allais te le demander. Je peux...attendre’’

De mon côté en revancheK elle a à peine quitté sa position, lovée sur ma poitrine, qu’un vide bien plus important semble s’ouvrir à sa place : cette petite masse vibrante était la seule chose que je parvenais encore à sentir dans cette caverne humide, son départ, c’est comme si j’étais à nouveau...

‘’Euh, oui,Cael, c’est ça….Attends…’’

La paroi rocheuse me cale à moitié le dos, mais je manque pourtant de basculerté, juste pour pouvoir examiner à mon tour le visage de l’inconnue; C’est peut-être le manque de lumière, la fatigue ou l’endroit mais y’a un truc…

‘’AH !’’

Ça y est, j’ai réussi mon coup : à force d’essayer de la regarder opérer, ma posture se fait moins assuré et mon dos glisse brusquement le long de la roche...pile sur les blessures qui parsèment mes flancs. Alors qu’une nouvelle vague de douleur me force à fermer les yeux et que je me sens légèrement partir, la dernière chose que j’arrive à apercevoir, ce sont des mèches bleus claires...et le vrombissement du moteur d’un bus?
Apparemment, attendre n’était pas la meilleure idée du monde.

******************

Rien. Juste du noir. Plutôt apaisant, en fait. Et puis sans préavis, une pointe de douleur absolument insoutenable et je me redresse en hoquetant, comme si j’émergeais d’une noyade. Au-dessus de moi, la jeune fille qui vient manifestement de bander mes plaies les plus graves, si on en juge par les pansements qui me couvre chaque portion visible du corps.
À ses cotés Katara semble avoir suffisamment récupéré pour se tenir sur ses pattes arrières même si la Mustebouée vacille à chaque pas dans ma direction.

‘’Ourgh...Ca fait...combien de temps ?’’

Pas beaucoup manifestement, mais assez pour avoir  assez inquiété la type Eau pour qu’elle me caresse la joue de l’une de ses queues. Désolé amiga, j’avais pas prévu de te faire peur comme ça.
En revanche, maintenant que janet s’est rapprochée et que j’ai les idées un peu plus claires, mon regard se focalise sur son visage et les mèches qui l’encadrent. Une couleur pareille, ça n’est pas si commun et à part Merrizu...
Faut que je lui demande.

‘’Dis...Ton nom, ce ne serait pas Collins ? Je me trompe peut-être mais j’avais un coloc ches les Phyllalis...Leonidas. Tu le connais ?’’

En attendant la réponse, on dirait que ses soins ont eu au moins un impact sur ma capacité à me lever : après m’être redressé sur un coude et en ignorant les sifflements de Katara, je parviens presque à poser un genou à terre.
Non sans un regard aux restes de mon Capstick (...Rest in pieces), je pivote de nouveau vers Janet, non sans grimacer quand ma jambe blessée effleure à peine le sol.

‘’Merci pour le coup de main. Mais pour repartir, je ne sais pas trop comment on va s’y prendre, je n’arriverai jamais à me hisser là-haut et sans matos spécialisé…
J’étais censé cartographier l’endroit et d'après ce que j'ai vu, il doit y avoir un autre point de sortie vu la taille de cette caverne, aussi proche du lac. Par contre, j'vais pas mentir, ça fait encore super mal.’’
Janet L. Collins
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
Icon : SOS Ranger en danger [PV Janet] Hfdb
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 33
Jetons : 2045
Points d'Expériences : 821
SOS Ranger en danger [PV Janet] Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
pokemon
SOS Ranger en danger [PV Janet] Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
Janet L. Collins
est un Scientifique Archéologue
SOS Ranger en Détresse
avec Cael
Le pauvre garçon ne s'était vraiment pas loupé. Doucement, sans brusquer, elle attendit que la Mustébouée veuille bien qu'elle s'approche pour la prendre délicatement et l'examiner. Quelques grosses éraflures qu'elle banda une par une, des contusions qu'elle tenta de soulager via une pommade et des bandages, et une patte qui semblait prendre un angle qui ne lui plaisait pas trop.
Alors qu'elle cherchait une atelle de fortune dans son sac pour la soulager, elle sursauta lorsque le jeune homme tomba par terre. A force de bouger, il avait fini par se faire mal et tomber dans les vapes !

- Oh mince ! Hé, ça va ? Cael !

En pestant, elle termina d'apposer l'atelle à la Mustébouée puis elle la déposa soigneusement dans un panier improvisé. Elle le laissa en position après avoir vérifié qu'il respirait toujours et commença à bander ses plaies profondes, en espérant que le contact le ferait se lever. Soudain, sa respiration repris plus fort et elle sursauta quand il revint à lui.

- Ah te voilà de retour ! Tu es resté dans les vapes cinq minutes. Tu m'as fait peur ! Ne t'agites pas trop, je vais t'aider à te rasseoir pour examiner ton dos.

Alors qu'elle relevait doucement son Tshirt, elle s'arrêta soudainement alors qu'il lui demandait son nom. Puis un nom. Léonidas. Sa main trembla et elle ma rqua une pause, avant d'appliquer doucement du désinfectant sur ses plaies. Elle ne se rappelait pas avoir déjà vu ce jeune homme, mais s'il avait été le colocataire de Léonidas, cela expliquait pourquoi il la connaissait.

- Je... Euh... Oui, je connais bien Léonidas. On, euh... On était amis dans l'enfance.

D'une main un peu moins assurée, elle essuya son dos des poussières qui le souillaient et apposa doucement les bandages.

- Je n'ai pas trop eu de nouvelles de lui ces derniers temps, il t'as parlé un peu, après son départ d'Adala ?

En l'écoutant, elle se rendit soudain compte qu'il ne savait pas qu'il était de retour sur Nuevo. Cela l'étonna qu'il n'ait pas encore pris le temps de le voir, s'ils étaient si proches. Alors qu'elle rangeait ses ustensiles, elle se racla la gorge.

- Tu savais qu'il était revenu ? C'est l'assistant de Roseverte maintenant.

En essayant de cacher ses joues rosies autant par l'émotion que par des sentiments complexes dont elle n'avait aucune maîtrise, elle se releva et enleva la poussière de son pantalon en tapant vigoureusement dessus.

- Ahem... Bon... Je ne suis pas médecin donc je n'ai pu que t'appliquer les premiers secours mais ça devrait tenir le temps qu'on rentre.

Venait maintenant la question de l'échappatoire. Comment se tirer de là, alors que le ranger était incapable de se hisser au sommet ? Janet ne pouvait pas lui prêter son baudrier, il risquait de se blesser encore davantage la jambe. Elle avisa cependant le couloir qui s'étendait plus loin. S'il y avait encore une autre sortie, autant la tenter. Dans le pire des cas, elle avait des provisions et du matériel pour qu'ils passent la nuit et elle contacterai à nouveau l'école au matin. Vu l'heure, elle doutait encore que Mme Jauplin soit dans son bureau et reçoive son message. En 3 ans, les mesures de sécurité et de soin apportés aux élèves n'avaient pas vraiment évolué en bien...
D'un geste prompt, elle rangea son barda, enfila son sac sur ses épaules et fit sortir Shelley, son Démanta. La grotte était suffisamment large pour qu'il plane sans risque de se faire mal, pour l'instant.

- Ok, on va tenter la deuxième sortie alors. Puisque tu as mal, monte sur le dos de Shelley, il te portera. Si ta mustébouée est à l'aise avec l'idée de planer, je pense qu'il peut la porter aussi. Sinon elle peut toujours venir avec moi, j'ai de la place dans les bras.

Elle lui sourit et laissa le dresseur et son pokémon s'installer avant de se mettre en route, prudemment. Aux aguets, elle éclairait les parois rocheuses avec sa lampe de poche.

- Je ne comprends vraiment pas comment on peut envoyer quelqu'un faire un travail de cartographie tout seul... Chez nous, en archéologie, on ne laisse jamais un étudiant seul sur un chantier, surtout quand le terrain est autant à risque.

Elle essuya une goutte qui était tombée sur son nez en soupirant.

- Si un inspecteur pédagogique revient mettre le nez dans les papiers de cette école elle risque vraiment de fermer pour de bon. J'ai l'impression que les professeurs sont persuadés qu'on vit dans un monde où on lâche les enfants à dix ans pour qu'ils aillent randonner tous seuls sur les routes et se frotter à des pokémons sauvages. Il faudrait qu'ils redescendent un peu sur terre !

Se rendant compte qu'elle était de plus en plus véhémente, elle passa une main dans ses cheveux et se radoucit quelque peu.

- Avant le déménagement de l'académie, j'ai été victime d'un incendie qui aurait pu être évité si, à mon sens, les professeurs avaient fait un peu plus attentions aux activités adjacentes à l'établissement. C'est probablement très injuste mais je les tiens toujours pour en partie responsables de ce qui s'est passé cette nuit là.


 
Lately I've been thinking, I want you
to be happier
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : SOS Ranger en danger [PV Janet] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2582
SOS Ranger en danger [PV Janet] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2582
pokemon
SOS Ranger en danger [PV Janet] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2582
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
AH ! Donc j’avais pas complètement rêvé (ou alors, c’est la douleur qui me fait halluciner). Miss Collins est bien une connaissance de l’autre andouille de bro. Fais un moment que j’ai pas eu de nouvelles de sa part, d’ailleurs, à celui-là.
En attendant, ça fait plaisir de voir un visage connu et encore plus quand celui-ci vient vous extirper d’une crevasse (où vous vous seriez probablement desséché sans son aide, mais là n’est pas la question). Vu la caverne dans laquelle je suis tombé, impossible que je me sorte de l’entrelacs de galeries qui nous attends sans son aide, en plus...Rien que le fait de tourner la tête pour voir Katara m’arrache une grimace de douleur.
Imbécile, va.

SI j’avais emporté sa Pokeball, elle n’aurait même pas besoin qu’on la porte, je suis le dernier des ratés.

‘’Tu savais qu'il était revenu ? C'est l'assistant de Roseverte maintenant.’’

‘’Que, qui...QUOI ?!’’

C’est ma blessure, elle doit avoir atteint le cerveau, vite Janet, quelque chose contre les hématomes cérébraux ! J’ai bien entendu ? le bro est revenu, il s’est mis au service de Roseverte et...Il m’a même pas prévenu ?
C’est…
C’est…

‘’Pff…Ah ah ah ahahah’’

J’éclate de rire. Tout simplement. Suffisamment pour que ça m’arrache une grimace de plus, mais rien à faire. C’est...j’ai pas les mots. Ça ne durera pas mais l’écho suffira à faire vibrer quelques stalactites dans cette espèce de grotte perdue.

‘’Non, il m’a rien dit...Du coup, j’imagine que ça veut dire qu’il a pas trop changé. C’était déjà pas son genre de prévenir, avant.’’

Remis de la nouvelle, je ne vais pas me faire prier pour me laisser hisser sur le dos de la Demanta de Janet. C’est un poil spongieux, ça vibre mais au moins, ça m’évite de devoir poser ma jambe au sol….C’est tout ce qui compte. Et même s’il me faudra un regard à Katara pour la convaincre qu’elle sera bien mieux dans les bras de la Givrali qu’avec moi, la petite loutre a au moins le bon sens de ne pas trop protester.
Incapable du moindre mouvement, je suis juste censé attendre que Janet se repère entre les galeries qui s’offre à nous. Mon hypothèse semble pas trop bancale pour une fois : le terrain est meuble, parsemée de larges trainées d’argiles et devraient se durcir, au fur et à mesure que nous nous éloignons de l’eau. Les murs suintent et sont couverts de vases et d’algues mais plus on avance, plus cees dernières se font rares. On a vu plus vaillante équipée, mais, alors que nous zigzaguons entre les morceaux de rocailles et les parois de la caverne, j’avoue que je me sens parfaitement ...inutile.
Et je déteste ça.

‘’Je ne comprends vraiment pas comment on peut envoyer quelqu'un faire un travail de cartographie tout seul... Chez nous, en archéologie, on ne laisse jamais un étudiant seul sur un chantier, surtout quand le terrain est autant à risque.’

EH ! Pour ma défense, j’ai une excuse concernant ma chute : le fait qu’Arceus semble m’avoir pris en grippe depuis presque sept ans ! Mais si on exclut ce fait évident...J’veux pas le prendre personnellement, hein, mais j’suis quand même un Ranger. Ce genre de trucs, c’est censé être mon quotidien. Étudiant ou non. Quand on est sur le terrain, quoi qu’on puisse dire, on est seuls avec ses choix et ses erreurs.
Si en plus Nils ou Esteban l’apprennent, je vais en entendre parler pendant toute ma formation : j’ai survécu à un Félinferno boosté aux hormones, à la chute de Lansat, et à la vallée Sakaï, pour finir en morceaux à cause d’une racine qui a refusé de tenir ! Tu parles d’un exploit à foutre sur mon dossier.

Au gré des oscillations du Demanta, je me sens légèrement partir...pas assez pour m’endormir mais suffisamment pour que chaque petit bruit de la caverne se retrouve amplifié. Ficant le plafond (d’une monotonie aberrante), je tente à tout hasard d’établir un lien d’aura avec Lucki ou Link...Ouais, vu la distance, je pourrais tout aussi bien essayer de faire des claquettes en espérant qu’ils m’entendent.
Cela dit, il y a bien une aura ici….qui est en train de s’amplifier et dont la douce teinte orangée, se mue peu à peu en une lueur rougeâtre de mauvais augure.

‘’Avant le déménagement de l'académie, j'ai été victime d'un incendie qui aurait pu être évité si, à mon sens, les professeurs avaient fait un peu plus attention aux activités adjacentes à l'établissement. C'est probablement très injuste mais je les tiens toujours pour en partie responsables de ce qui s'est passé cette nuit là.’’

…Ah.

‘’Palladium...J’y étais aussi.’’

Pour le coup, voilà qui nous renvoie un bon moment en arrière. En revanche, les souvenirs qui vont avec ne sont pas de plus agréables. Tout en essayant de me redresser sur un coude (RAAAAAH-Humpf), j’essaye de me faire entendre de la Givrali.

‘’Y’a jamais rien d’injuste ou de mal à tenir quelqu’un pour responsable. Sinon, vu ce qui s’est passé sur Lansat, j’devrais passer le reste de ma vie à m’excuser auprès de pas mal de gens.’’

Pourquoi ai-je l’impression assez désagréable, d’être revenu dans une cuisine, face à un Voltali particulièrement remonté (avec de subtils accents de mayonnaise) ?

‘’Après l’incendie, il est arrivé pas mal de choses sur l’île. Une sorte de...guerre civile ? Alors je te laisse imaginer ce qu’un Ranger qui se retrouve là-dedans aurait dû faire. Au lieu de ça, j’ai fermé les yeux sur des trucs pas nets, j’ai soutenu une entreprise qui n’en avait rien à cirer des Pokémons que j’étais censé défendre et je pourrais jamais me faire pardonner pour ça.’’

A force de contorsions, je suis quand même arrivé au bord du Demanta. Et lorsque Janet se retourne pour croiser mon regard, ce n’est ni la fièvre, ni la douleur qui font scintiller mes yeux.

‘’T’as le droit d’en vouloir à l’académie et de demander réparation. Mais là tout de suite, je pense que c’est plutôt à moi que tu devrais en vouloir, à cause d’une erreur de ma part, t’es obligé de descendre dans ce trou pour jouer les infirmières pour Rangers !’’

On a jamais de Vibra-soin sous la main, quand on en a besoin ! AuU moins, parler me permet d’oublier que ma jambe tire de plus en plus.

‘’Puis bon, j’aurais pas tout perdu aujourd’hui : y’a plus grand monde à l’école arrivé en même temps que moi, alors te revoir, ça fait vachement plaisir, même si ça a été rock n roll, la dernière fois. T’auras le droit de me faire honte auprès de tes collègues Archéo, j’suis censé en être un aussi !’’

Parlant de ça...Comme que j’ai une vue dégagée et que le plafond permet encore le vol de Shelly, j’vais en profiter pour remplir ma mission. histoire que cette journée ne soit pas une perte totale de temps, une petite cartographie des lieux s’impose : la caverne initiale s’étend sur une distance bien plus grande que prévue, suffisament pour former une sorte de damier avec toutes les roches qui saillent ça et là. On dirait que la plupart des tunnels suivent une schéma linéaire, comme si l’érosion avait petit à petit forcé des galeries à se rejoindre les uns aux autres.
Au fil de notre avance, le plafond semble s’abaisser progressivement, jusqu’à ce que Shelly soit forcé de se maintenir à une trentaine de centimètres du sol. Espérons que ça ne s’arrête pas en cul de sac, ce serait..

‘’....! Janet, y’a un truc qui arrive.’’

Note à moi-même : pensez à mettre un petit fascicule pour expliquer comment l’aura fonctionne dans mon sac, parce que là tout de suite, ça m’aiderait bien. Aucun bruit, aucun mouvement, je dois avoir l’air fin à jouer les paranos comme ça.
Et vu la mine épuisée de Katara, ma Mustebouée n’a aucune chance de me soutenir avec son flair, tout ce qu’elle veut là, c’est s’endormir pour deux bonnes semaines ! En attendant, il va falloir que je réussise à convaincre la Givrali que je ne suis pas en train de délirer.

‘’À...À force de fréquenter un Lucario 24/24h, j’suis devenu un peu plus sensible à ce qui m’entoure. Un peu comme une sorte de sixième sens, mais ça marche que si y’a quelqu’un de très émotif pas loin. Et là, dans ce tunnel, y’a quelque chose qui a l’air assez furax !’’

Génial, comme si la situation n'était pas assez tendue : si on continue d’avancer Shelly va devoir me poser à terre et si on reste là, la bestiole qui m’a alerté va sûrement nous tomber dessus sans préavis !
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum