Connexion
Pokemon Community :: Académie :: Les salles de l'école

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -30%
OCEANIC Rafraîchisseur 4 en 1 – ...
Voir le deal
79.99 €

Ophrys O'rèpa
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9276-ophrys-o-repa-imagine-un-cambroussard-partant-de-sa-campagne#93577
Icon : Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre - Ophrys / Lissa D0eb1f10
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Galar
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 32
Points d'Expériences : 20
Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre - Ophrys / Lissa D0eb1f10
0
Galar
15
0
32
20
pokemon
Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre - Ophrys / Lissa D0eb1f10
0
Galar
15
0
32
20
Ophrys O'rèpa
est un Nouveau Membre
-Jour de la rentrée-

Ca y est, on se retrouve seuls, livrés à nous même dans une ville… une putain de ville, avec des fast-foods, des klaxons, des gens pressés et j’en passe. Fort heureusement pour moi, l’école dans laquelle nous devons nous rendre est à la sortie d’une ville. Au moins j’aurais pas à voir des gens jeter leur mégots de cigarettes par terre. Bande de citadins.

Alors oui, on est encore sur le bateau, oui c’est cool qu’il y est la mer pas loin, oui y a du travail. Je les connais vos excuses à deux balles pour rester les uns sur les autres. Dans tous les cas des citadins restent des citadins et je vous méprise. Vous entendez je vous méprise.

-On ferait mieux de se dépêcher de sortir de cet enfer si je veux survivre.

J’entraîne Vio avec moi, il est hors de question que j’aille m’aventurer une minute de trop dans cet endroit infecte. Surtout eux là en costard, un seul mot à la bouche, « ARGENT », même mon père est jamais en costard, sauf pour les enterrement et les mariages, juste un jean et une chemise pour aller bosser (ou un pull si la température le permet).

Bref je HAIS la ville, plutôt crever que de vivre là-dedans. J’espère que y a au moins un village de campagne sur cet île. J’ai dis que j’exécrais la ville ? Ouais bon passons.

D’après les indications de la brochure, il faut prendre la sortie est en direction de la PC. Vu la position du soleil, c’est l’aprem déjà, et faudrait tondre les Moumoutons, et l’est c’est par là. En fait on va juste longer la mer pour atteindre la plage de l’école. Putain quand j’ai accepté je savais pas que j’allais dans une école de bourgeois, les mecs ils ont une plage quoi. Et puis quoi un parc d’attractions ? Buffet à volonté ? Non je sais, ils ont des diaboliques distributeurs.

-Vio’, t’es sur qu’on s’est pas planté d’île ? Je me sens pas vraiment à ma place là.


-Non, on est sur la bonne île et l’école ne devrait pas être loin.

Je dois avouer que c’est plus Vio’ qui me tire que l’inverse. J’ai aucune envie d’y aller en fait. Mais comme je m’y suis engagé et que je suis un homme de parole (pas comme les citadins hein?), je dois y aller.

Après bien deux heures de recherches et de marche, on a enfin trouvé la pri..pension, l’école si vous préférez. Juste à temps pour entendre la fin du discours remplis de niaiserie et de mensonges. Comme je le sais ? Bwarf à quoi servent les discours sinon ?

Mais bon à peine arrivé avec nos gros sacs à dos, que l’effervescence chez les élèves se fait ressentir, et on se retrouve comme deux andouilles plantés devant l’entrée sans rien comprendre à ce qu’ils se passe sous nos yeux. Ca court, ça crie, ça s’agite, mais calme là… Remarque c’est sans doute des gosses de citadins.

Bon allez, je vais montrer à ma sœur comment on sociabilise.

-Ex…

-J’ai pas le temps.

-Frangin, c’est pas grave on va bien trouver quelqu’un pour nous renseigner.

Je regarde autour de moi et vois les derniers élèves disparaître…

-Pas ici en tout cas, on devrait peut-être chercher quelqu’un qui travaille ici. Sans doute à l’accueil on saura ce qu’il se passe.

-Mais c’est où ?

-Heuuu on va chercher écoute.

J’entraîne Vio’ à ma suite dans les bâtiments et déambule un peu au pif mais tout le monde semble déborder et personne pour nous renseigner.

-J’ai l’impression qu’on est déjà passé par là frangin.

-Ou… Ouais moi aussi. Ok on arrive un peu à la bourre mais en même temps c’est ultra mal indiqué pour venir et là c’est démerde toi. Super l’école hein. Heureusement que tu es là Vio’ sans toi je serais sûrement devenu barge. Oh regarde ! Un plan.

-C’est juste un plan d’évacuation.

-On va pouvoir regarder où on est comme ça. Fin si tu le comprends. Trop compliqué pour moi cette carte.

-Laisse moi un peu de temps.

-D’accord.

Je regarde leur plan mais je pige que dalle. C’est quoi ça cet espèce de rectangle qui traîne là ? Et pourquoi les pièces ont des quarts de cercles. C’est plus simple de mettre des panneaux avec des mots dessus ? Non, évidemment !

Je m’assois contre le mur totalement dépité par l’organisation de cet endroit. Et j’ai trois ans à tirer minimum… Je savais que j’aurais dû porter la salopette des jours de merdes. Comme aujourd’hui. Et pas cette salopette rouge.
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 12008
Points d'Expériences : 371
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
371
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
371
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Ophrys O’rèpa
« Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre »


« -Par ici pour les chambres !
-Où sont les toilettes ?
-Dîtes… On est obligées d’emprunter le mur d’escalade ?
-Hum… Est-ce que quelqu’un a vu mon Pokémon… ? »

Une effervescence peu commune anime le dortoir des Pyroli. Il faut dire qu’aujourd’hui n’est pas n’importe quelle journée… Pour de nombreux élèves, il s’agit de leur rentrée à l’académie !

Cela fait désormais un an et demi que j’ai effectué la mienne, pour ma part. Cela signifie entre autres que je suis suffisamment à l’aise avec mon dortoir et son environnement pour participer activement à la journée d’accueil…

… Ce qui est loin d’être de tout repos.

Clap clap clap. Dans une tentative d’attirer sur moi l’attention d’un groupe d’arrivante, je tape dans mes mains le plus fort possible. Ce qui n’est pas sans me faire monter le rouge aux joues.

« -B… Bonjour ! Bienvenue dans le Dortoir Pyroli ! Si vous avez été répartie ici, vous pouvez dès à présent consulter dans quelle chambre vous êtes et potentiellement, avec qui vous la partagez, grâce aux papiers affichés sur le mur juste derrière moi… D-dès que ce sera fait, Mélissa s’occupera de vous indiquer où est votre chambre pour que vous y déposiez vos affaires, puis vous fera une visite guidée des lieux. »

Les étudiantes qui se retrouvent assignées au Dortoir Pyroli s’avèrent souvent être de jeunes filles particulièrement énergiques et bruyantes. Aussi, se faire entendre dans toute cette cacophonie est quelque peu difficile… Sauf qu’à force de répéter en boucle les consignes, je commence progressivement à m’y habituer et à prendre mes marques.

Néanmoins, si la routine commence à s’ancrer, la fatigue elle aussi. A force de me tenir debout à l’entrée, mes jambes commencent à se faire lourdes, et mes bras me tirent. Quant à Majesté… Eh bien, cela fait longtemps déjà qu’il a cessé de vouloir attirer l’attention des nouvelles arrivantes. Il a rapidement constaté que celles-ci avaient déjà bien trop de choses à gérer pour s’intéresser à lui, et se contente depuis de paresser du haut d’un trapèze. Il a l’air passablement ennuyé par cette journée, au passage.

Alors que je soupire un bon coup en signe de fatigue, une voix m’interpelle.

« -Eh, Lissa ! Tu ne voudrais pas aller nous chercher des rafraîchissants ? »

Je me tourne pour faire face à Mathilde Bellenfant. Tout comme moi, elle est Coordinatrice, mais semble bien plus en décalage avec notre dortoir que moi-même. Et pour une raison qui m’échappe, Majesté ne paraît pas trop l’apprécier… Il lui lance d’ailleurs un regard mauvais lorsqu’elle s’approche, aux côtés de sa Roserade.

« -Je… Je veux bien, mais… Il y a encore d’autres groupes à accueillir e-et… »

Elle agite une main nonchalante, une expression contrariée sur le visage.

« -Oui, et bien tu n’as qu’à prendre ta pause pour aller les chercher… J’irai te trouver une remplaçante, si vraiment il y en a besoin. »

P… Pourquoi la façon dont elle dit ça donne l’impression que c’est elle qui me rend un service ?…

Enfin, je dois bien admettre que marquer un petit temps d’arrêt ne me ferait pas de mal. Même si je dois passer ma pause à transporter des boissons… Au moins, cela mettra mes muscles en mouvement et les détendra.

Hâtivement, j’acquiesce donc.

« -D… D’accord ! M-merci ! »

… Pourquoi est-ce que je la remercie ?! C’est elle qui me donne mes ordres !… E-enfin, peu importe… Au moins, je suis techniquement en pause…

Je récupère donc Majesté dans mes bras, et atterris rapidement en dehors du Dortoir. Je n’ai qu’à ramener les boissons au plus vite pour pouvoir ensuite profiter d’un moment de tranquillité… Les pauses durent une petite heure, j’aurai donc du temps pour moi in fine.

Mon Pokémon et moi avançons au travers des bâtiments, tout en observant l’ébullition alentours. Je me rappelle que c’est dans ce parc que j’ai sorti Majesté de sa Pokéball pour la toute première fois, et que nous nous sommes donc rencontrés… Nos premiers échanges ont été laborieux, mais depuis, cela va beaucoup mieux ! Du moins, je crois… ? Aussi, je ne peux que comprendre l’excitation de tous ceux pour qui cette journée sonne un véritable renouveau.

Dire que pour ma part, j’ai surtout été rongée par l’anxiété lors de mes premiers jours… C’est dommage, si je n’étais pas si stressée, j’aurai sans doute pu mieux profiter de ces nouveaux décors… Cela dit, ce n’est qu’une fois habituée à ceux-ci que je peux m’y sentir à l’aise, donc… Quelque part, je peux déjà me satisfaire de m’épanouir en l’absence de ma famille…

Nous finissons par arriver au niveau du réfectoire, mais celui-ci est noir de monde. Récupérer de quoi rafraîchir le comité d’accueil va être laborieux… Ainsi, je décide plutôt de me diriger vers l’intérieur du bâtiment principal. Il y a des distributeurs dans certains couloirs, je n’aurai qu’à piocher dedans…

En comparaison aux dortoirs et allées extérieures, le bâtiment principal est bien moins agité. Ce n’est pas pour autant qu’il est désert, loin de là… D’ailleurs, je finis par croiser les chemins de deux adolescents, complètement désemparés devant un plan. Personne alentours ne semble disposé à les aider, et ils ont l’air vraiment perdu…

Je me demande si… ?

« -Lierre ! »

Je n’ai même pas le temps d’aller au bout de ma pensée que Majesté m’interpelle, indigné. Je vois à son regard qu’il a compris ce que je voulais faire, et qu’il s’y oppose vivement.

« -Lierre, vipélierre !
-M-mais, Majesté !… On ne va pas les laisser se débrouiller seuls… »

Je jette un bref coup d’œil à l’extérieur du bâtiment.

« -E-en plus, on a un peu de temps avant de récupérer les rafraîchissants. Nous avons une heure, après tout… »

Oui. Une heure de pause. Mais je ne m’en soucie guère plus, et me dirige d’ors et déjà en direction des deux inconnus, faisant fi du soupir atterré de mon Pokémon.

« -B… Bonjour ! » j’attends que leurs visages se tournent vers moi pour continuer « Vous cherchez quelque chose ? Vous avez besoin d’aide… ? Je suis étudiante ici et je participe à l’accueil des nouveaux élèves. Donc, si vous avez un soucis… »




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Ophrys O'rèpa
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9276-ophrys-o-repa-imagine-un-cambroussard-partant-de-sa-campagne#93577
Icon : Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre - Ophrys / Lissa D0eb1f10
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Galar
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 32
Points d'Expériences : 20
Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre - Ophrys / Lissa D0eb1f10
0
Galar
15
0
32
20
pokemon
Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre - Ophrys / Lissa D0eb1f10
0
Galar
15
0
32
20
Ophrys O'rèpa
est un Nouveau Membre
J’ai arrêté de compter le temps qui passe et regarde dans le vide en attendant une réaction de ma sœur. Mais la réaction attendu ne vient pas c’est même une autre voix qui vient nous interpeller.

-B… Bonjour !

Nos têtes se tournent naturellement vers le son de la vox qui provient d’un petit bout de gamine. Pas très haute, pas très large, certainement incapable de soulever la moindre charge trop lourde. Une gamine qui connaît pas la vie des champs quoi. A part dans les bouquins bien sur. Et encore.

Même si ça me fait mal de l’admettre, elle à un joli minois pour une citadine, ça me rappelle un peu le genre qu’on peut trouver dans les fermes traditionnelles. Souvenir, souvenir… Je vais pas nous faire une papi Ambroise.

-Vous cherchez quelque chose ? Vous avez besoin d’aide… ? Je suis étudiante ici et je participe à l’accueil des nouveaux élèves. Donc, si vous avez un soucis…

Oulaaaaah. C’est quoi l’embrouille là ? Une citadine qui propose son aide ? C’est louche, vraiment louche. Je la regarde avec méfiance en me levant. Plus par réflexe, je viens me placer entre elle et ma sœur, le bras en barrière.

Toi la citadine, je te vois venir à perpète avec ton ton doux et mielleux. Tu veux nous appâter mais tu ne m’auras pas. Mon regard se durcit ainsi que ma voix.

-On a pas besoin d’aide.

Ma sœur me regarde et soupir.

-A vrai dire on recherche soit nos dortoirs, soit un membre du personnel appelé le collectionneur.

Je la regarde avec des yeux ronds.

-Mais ça va pas de lui dire tout ça à ce… cette… Citadine ! Maintenant elle va appelé tous ses copains pour nous racketter. De toute façon vous avez aucun sens moral vous, argent argent argent, y a que ce mot à votre bouche. Je serais bien content quand vous serez mort intoxiqué par vos produits chimiques et vos polluants. Vous êtes un poison pour la planète.

-Frangin…

-Vous devriez avoir honte de vous attaquer en groupe à nous. Si vous auriez des couilles vous auriez pu venir et me le dire droit dans les yeux bande de lâches. Je refuse de croire aveuglément une fille et encore moins une Citadine.

Ouais j’ai du mal avec les filles, elles sont chiantes, ça prend trois plombes sous la douche, ça prend toute l’eau chaude, ça à besoin régulièrement d’avoir de nouveaux vêtements, ça pique des crises pour rien. Ma famille est pas pareille. Regardez Vio’, une douche en cinq minutes, pas de nouveau achat intempestif, aucun mensonge, ultra généreuse. Et ma mère, ultra douce et gentille, toujours le sourire aux lèvres. Ma grande sœur… bon ok elle est chiante mais je l’aime bien quand même.

Bref c’est pas des Citadines comme cette Citadine là.

-Tu dois pas comprendre ce que je dis vu que tu connais pas la liberté de la campagne.

Ma sœur regarde dans les bras de la fille qui nous interpelle.

-C’est quoi comme Pokémon ? Je le trouve assez marrant, on dirait un haricot sur patte.

Faut vraiment qu’elle soit moins naïf ma sœur, heureusement que je suis là pour la protéger.
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 12008
Points d'Expériences : 371
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
371
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
371
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Ophrys O’rèpa
« Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre »


Les deux personnes sont un garçon et une fille, qui semblent assez proches, autant en terme d’âge que d’apparence. Le garçon est d’ailleurs le premier à réagir, et se lève, pour… M’empêcher de voir sa camarade. D’un ton sec, il signale qu’ils n’ont pas besoin d’aide, ce qui a pour conséquence de faire plisser les yeux de Majesté.

Surprise, je hausse lentement les sourcils et le dévisage.

« -Pour… Pourtant, vous semblez perdus… »

Il y a-t-il autre chose qui les met dans l’embarras ? Heureusement, la fille intervient et explique qu’ils cherchent leurs dortoirs… Ou le collectionneur, au choix. Mon visage s’éclaircit alors : ce sont donc des nouveaux ! Mais je n’ai pas le temps d’en apprendre plus que le garçon se retourne, et s’indigne. Il… Il pense que je suis une sorte de… Citadine, et que… Mon objectif est de le racketter avec ma bande ? Je ne peux pas empêcher un sourire d’apparaître au coin de mes lèvres. En voila une idée saugrenue !

Sauf que je n’ai toujours pas l’occasion de dissiper le malentendu, puisqu’il fait à nouveau volte-face pour me dévisager, et me traiter de lâche. Et encore une fois, de citadine. Il a l’air d’attacher une très grande importance à ce mot…

Majesté n’aime résolument pas le comportement du jeune adolescent. Sa vassale sacrifie de son précieux temps pour l’aider, et c’est ainsi qu’il réagit ? Voilà bien un comportement indigne, même pour un gueux ! Outré, mon Vipélierre se tourne vers moi, et me fait signe de partir.

« -Lierre, lierre ! Vipélierre. »

Ne comptant pas abandonner de si tôt, je tente de le convaincre.

« -Ce n’est qu’une méprise, Majesté. Dès qu’on lui aura expliqué…
-C’est quoi comme Pokémon ? Je le trouve assez marrant, on dirait un haricot sur patte.
-………………………………….. »

Majesté et moi toisons la jeune fille venant de faire ce commentaire. Personnellement, j’affiche une mine déconcertée. Mon Vipélierre, lui…

« -VIPELIERRE ! LIERRE, LIERRE, VIPELIERRE ! Vipé vipélierre, lierre ! Vipélierre ?! »

Il se lance dans une vive et enflammée remontrance qu’il dirige à l’intention de la demoiselle. On croirait presque entendre le jeune garçon qui l’accompagne, quelques secondes auparavent. De mon côté, je fais de mon mieux pour conserver mon Pokémon entre mes bras, et calmer ses ardeurs.

« -Ma… Majesté, a-attends ! Calme-toi ! Tu… Tu ne facilites vraiment pas les choses !
-LIERRE ! »

Outré, il finit par s’arrêter net, et croise les bras pour tourner le dos aux deux inconnus. J’affiche alors un sourire mi-gêné, mi-désolé, que je leur adresse.

« -D… Désolée ! Mon Pokémon est un Vipélierre, un Pokémon d’Unys. Et… Il a une assez haute estime de lui-même.
-Hmpf. »

Comme pour signaler qu’il nous entend toujours, il lâche un reniflement indigné. Mais je ne m’en soucie guère plus, et me tourne plutôt vers le garçon.

« -Tu dis que je n’ai jamais connu la liberté de la campagne… Pourtant, j’y ai passé toute ma vie ! Mes parents tiennent une ferme au nord de la Route 222, à Sinnoh. On y élève des Wattouat, des Ecremeuh… Parfois, on accueille également des Ponyta dans le ranch, et on récolte aussi nos propres légumes. »

Maintenant que j’ai capté son attention, je me permets de développer.  

« -Je m’appelle Lissa ! Je ne suis ici que depuis un peu plus d’un an, et je m’habitue tout juste à la vie en communauté. Avant, je vivais seule avec ma famille et nos Pokémon, donc ça m’a fait bizarre de venir vivre ici… Mais j’ai fini par m’y habituer. Tu vois ? Au final… Nous sommes pareils ! »

Je ne tiens mon Pokémon qu’à l’aide d’un bras au moment d’attraper la main du garçon, et de le tirer avec moi.

« -Venez, je vais vous guider ! Avant de découvrir vos chambres, vous devez impérativement récupérer vos Pokémon. Vous verrez, c’est super ! C’est comme ça que j’ai rencontré Majesté ! »

Puisque j’entraîne le garçon avec moi, la fille suit par réflexe. Alors que je les dirige vers l’extérieur du bâtiment principal, j’en profite pour continuer le dialogue.

« -Comment vous vous appelez ? Et surtout… D’où venez-vous, exactement ? Qu’est-ce que vous êtes venus faire à la Pokémon Community ? »

Une fois dehors, je les emmène jusqu’à une longue infrastructure rectangulaire et bétonnée. A l’intérieur, les couloirs sont plus exigus et je dois lâcher la main du garçon pour pouvoir continuer d’avancer, mais ça ne m’empêche pas de les guider.

« -Ici, c’est la Boîte. Il y a plein de choses qui seront utiles selon vos parcours… Oh, et regardez ! »

Je les arrête devant une grande baie vitrée. On y voit derrière un espace d’environ dix mètres carré de terre meuble, avec quelques planches en bois au travers. De nombreux plants de baies y mûrissent, abrités derrière la grande bâche faisant office de paroi. On peut aussi apercevoir un arrosoir, du nécessaire de jardinage, et un sac d’engrais biologique.

« -Ça, c’est ma serre. J’y fais pousser des baies pour mon Pokémon. Vous aussi, vous aurez le droit à un espace rien que pour vous si vous en faîtes la demande. »

Je leur laisse quelques secondes, afin qu’ils puissent observer, puis reprends la route. Après quelques détours, nous arrivons devant une porte blindée, que j’ouvre, pour révéler l’accès à d’obscurs escaliers qui descendent. Après les leur avoir montrés, je les emprunte.

« -C’est par là. Le Collectionneur passe ses journées dans son bunker. Comme vous arrivez tard, il ne devrait pas y avoir trop de monde… »

Il est vrai qu’à cette heure-ci, ils devraient déjà avoir été dirigés vers leurs dortoirs. Enfin… Au moins, ils ne feront pas la queue.




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Ophrys O'rèpa
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9276-ophrys-o-repa-imagine-un-cambroussard-partant-de-sa-campagne#93577
Icon : Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre - Ophrys / Lissa D0eb1f10
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Galar
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 32
Points d'Expériences : 20
Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre - Ophrys / Lissa D0eb1f10
0
Galar
15
0
32
20
pokemon
Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre - Ophrys / Lissa D0eb1f10
0
Galar
15
0
32
20
Ophrys O'rèpa
est un Nouveau Membre
Oulah, à voir l’agitation du haricot sur patte il à du mal le prendre. On dirait moi y a trente petites secondes. En plus petit et en plus vert.

Ma sœur semble un peu surprise et regarde la citadine avec des yeux ronds. Pour ma part je m’apprête juste à intervenir si je vois la moindre début d’agression. Même si je déteste me battre, mais frapper ma sœur revient à me déclarer la guerre. L’autre abrutit au bahut l’a bien compris quand il devait manger avec une paille pendant son séjour à l’hosto.

Je regarde la citadine qui nous sourit avec un air un peu désolé. Il est quand même mignon son sourire. NON, c’est une citadine, elle me m’amadouera jamais, JAMAIS. Elle aura beau me faire les yeux doux, jamais je ne tomberais dans le panneau.

Je me montre ouvertement méfiant envers cette fille. Même s’il est gentille POUR LE MOMENT. Je suis certains qu’une fois qu’on aura le dos tourné elle va nous poignarder dans le dos comme la salle citadine qu’elle est.

-D… Désolée ! Mon Pokémon est un Vipélierre, un Pokémon d’Unys. Et… Il a une assez haute estime de lui-même.

-Hmpf.

-Ho je vois, je vois, je suis désolée petit Vipélierre. Je ne connaissais pas avant aujourd’hui.

-En même temps on voit pas grand-chose par chez nous.

Elle se tourne vers moi. Qu’est-ce qu’elle me veut encore celle là ?

-Tu dis que je n’ai jamais connu la liberté de la campagne… Pourtant, j’y ai passé toute ma vie ! Mes parents tiennent une ferme au nord de la Route 222, à Sinnoh. On y élève des Wattouat, des Ecremeuh… Parfois, on accueille également des Ponyta dans le ranch, et on récolte aussi nos propres légumes. 

Mes yeux se plissent, je la regarde attentivement. Elle suscite un tout petit peu mon intérêt mais c’est tout. C’est peut-être pas une vraie citadine pur béton. Mais je reste méfiant quant à son sujet. En plus c’est une fille. Donc doublement méfiant.

-Je m’appelle Lissa ! Je ne suis ici que depuis un peu plus d’un an, et je m’habitue tout juste à la vie en communauté. Avant, je vivais seule avec ma famille et nos Pokémon, donc ça m’a fait bizarre de venir vivre ici… Mais j’ai fini par m’y habituer. Tu vois ? Au final… Nous sommes pareils !

-Mouais…

-Enchantée Lissa !

Elle m’attrape la main comme si on avait grandi ensemble avant de me tirer derrière elle. Elle m’a pris pour son Couafarel ou quoi ?!

 -Venez, je vais vous guider ! Avant de découvrir vos chambres, vous devez impérativement récupérer vos Pokémon. Vous verrez, c’est super ! C’est comme ça que j’ai rencontré Majesté !

Je regarde par dessus mon épaule et je vois Vio’ qui lance un léger sourire qui veut tout dire. Mais tu crois quoi Vio’ ???? Jamais je tomberais sous le charme d’une citadine, je suis pas un taré. De toute façon ça poserais que des soucis, avec la vie de ferme, et puis c’est bruyant les citadine, moi je tiens à mon calme. Le lever de sourcil à peine subtil me fais comprendre qu’elle à compris et qu’elle est pas certaine de mes propos.

Évidemment Lissa, n’a rien entendu puisque c’était que des mouvements de visages.

Vio’ se met à nous suivre tout en me taquinant.

-Comment vous vous appelez ? Et surtout… D’où venez-vous, exactement ? Qu’est-ce que vous êtes venus faire à la Pokémon Community ?

-J’ai pas le droit de parler aux inconnues !

-Frangin… Elle t’a dit son nom…

-…

Merde, merde, merde, je suis piégé.

-Bon ok, moi c’est Ophrys et ma petite sœur c’est Violette, on vient de Greenburry dans la région de Galar. Et notre raison de venir ici, euh… J’ai pas envie d’en parler. Mais si vraiment tu veux une raison, j’ai suivie ma petite sœur.

-Moi je suis venue pour essayer de sortir de ma bulle.

Voilà, pas plus d’infos. Le strict minimum.

Alors qu’elle nous amène devant un gros bloc de béton, elle me lâche enfin la main que j’essuie sur ma salopette.

-Ici, c’est la Boîte. Il y a plein de choses qui seront utiles selon vos parcours… Oh, et regardez ! 

C’est hideux comme endroit, comme si j’allais passer mon temps dans ce bunker…

-Ça, c’est ma serre. J’y fais pousser des baies pour mon Pokémon. Vous aussi, vous aurez le droit à un espace rien que pour vous si vous en faîtes la demande.

J’aurais le droit de faire de la culture ? J’aurais mes terres ? Et je pourrais construire une cabane et tout ? Il est pas si moche ce bâtiment quand on y regarde de plus près. Je colle mon nez à la vitre et regarde plus en détail l’endroit.

Pas mal, pas mal pour une citadine, y a deux trois choses qui va pas mais c’est pas si mal. Oh tient, elle devrait penser à enlever les petits plants pour éviter d’étouffer celui un peu plus grand, en plus ça lui permettra d’avoir plus de nutriment. Elle devrait installer un système d’irrigation avec du bambou, ça lui éviterait de se faire mal au dos à force d’arroser ses plants. J’imagine que j’aurais pas le droit à un tracteur, peut-être une bêche si tout va bien.

Non je me soucie pas d’elle, je me soucis pour ses plants c’est pas la même. Alors arrête de me regarder avec cette tête Vio’.

Après notre lèche-vitrine de serre, Lissa essaya de nous perdre en nous faisant passer par des endroits mal famé et j’ai déjà oublié le chemin du retour… Cette école est trop grande, je serais même pas surpris d’arriver en ville si ça continue, et qu’elle se retourne après nous avoir amenés dans une impasse avec un couteau et commencer à nous racketter.

Enfin, je parle, je parle mais elle s’arrête devant les portes de l’enfer, manque plus qu’un gros truc pour le garder et on s’y croirait. Quel est le putain de taré qui doit se planquer derrière une porte blindé ??? Il peut pas être comme tout le monde, genre un bureau, une liste d’appel, et appel au micro. NOOOOOOOOON bien sur que NOOOOON. S’il faut y a des corps en charpie dedans. Cette école me fait flipper.

-C’est par là. Le Collectionneur passe ses journées dans son bunker. Comme vous arrivez tard, il ne devrait pas y avoir trop de monde…

-… Y a des gens normaux ici ? Du genre qui ont une vie sociale, qui ne pense pas h24 à la théorie du complot ? Parce que là, ça fait même pas deux heures que je suis arrivé et je me retrouve devant une porte blindé, à devoir descendre des escaliers dans un obscurité avancé, pour aller chercher un Pokémon… Y a rien qui va dans cette phrase.

-Allez frangin, flippe pas, je suis avec toi. Mais si tu y vas pas, dans tout les cas j’irais.

-C’est mort je descends pas en enfer, le collectionneur peut pas monter plutôt ?

-Allleeeeezz.

-Bon, bon mais si y a le moindre soucis on se barre et on va porter plainte ok ?

-Qu’est ce que tu veux qui nous arrive ?

-J’ai pas encore confiance.

-Ho, mais arrête un peu, c’est pas tous des méchants les citadins, c’est pas parce que tu t’es souvent battu avec eux qu’ils sont tous méchant.

-Ouais, ouais, je sais. Mais je me méfie, j’ai le droit non ?

-Allez viens, on descend.

Lissa ouvre la marche et nous la suivons tous les deux pendant ce qui me semble interminable. Arrivant vers la fin de l’escalier, je me fais un croche-patte et tombe la tête en avant en percutant Lissa. Fort heureusement, je parviens à limiter la casse en me tenant à la rambarde d’une main et en agrippant la jupe de Lissa de l’autre. Vio’ arrive rapidement pour nous remettre sur nos pieds et je bafouille des excuses en éclairant la pièce d’une teinte de rouge cramoisi.

-Désolé… Je voulais pas… J’ai tout vu… Non c’est pas ça… J’ai rien fait… Arh non ! Fin voilà… Désolé de t’avoir bousculée dans l’escalier. C’était totalement involontaire.

J’ai honte de moi, je me casse la gueule comme un con et en plus j’arrive à aggraver ma situation. Juste plus un mot Ophrys, sinon ce sera pire pour moi, je me connais.

-Merci Vio’.

-De rien, mais évite de fricoter dans les escaliers c’est dangereux.

-Mais t’es pas bien toi, je vais jamais fricoter avec Lissa. Parce qu’elle est… Parce que…


Moi et ma grande gueule. Encore à parler plus vite que réfléchir. Du grand Ophrys.

Pendant un petit moment, j’essaie d’éviter ce sujet de discussion, c’est pas dans mes habitudes de blesser quelqu’un gratuitement. Les Citadins comptent pas, ce n’est pas DU TOUT pareil.

-On ferait mieux d’avancer non ?

Je lance ça un peu pour m’extirper de la situation plus qu’autre chose.

Je regarde un peu les alentours, bon ben c’est un couloir quoi pas la peine de s’extasier ou de le décrire. Y a juste pas de cadavre et tout. Juste une porte, je suppose, tout au fond plongé dans le noir. Je jette un coup d’œil à l’intérieur. Dedans, il y a une table en bois avec une lampe suspendu, un peu comme les tables de poker, de l’autre côté, je vois deux verres brillants sans voir le visage de la personne. Sur le côté, je vois pleiiiiiiin d’étagères avec pleiiiiiiiin de sphère, je suppose que c’est ça que les dresseurs appellent des pokébals.

Je déglutis.

-… Vous … Vous êtes le collectionneur ?

-Je ne suis qu’un humble serviteur...

PUTAIN JE LE SAVAIS, c’est un serviteur du diable. VADE RETRO.

-… venu sur terre pour proposer un défi à de jeunes âmes.

-C’est le jugement dernier ? Déjà ?

-Frangin, il me fait peur le monsieur.

-T’en fais pas je suis là. Et si jamais il s’approche il va voir de quel bois je me chauffe.

-Oulah, je vous veux pas de mal, je veux juste vous poser des questions.

-Des questions ?

-Pour savoir avec qui vous iriez bien.

-Je pige rien.

-Tu vas voir, répond simplement aux questions.

-On peut répondre ensemble ?

-Malheureusement non… C’est personnel.

-Ah…

-D’abord ce sera la fille dans ton dos.

Il pointe Vio’ du doigt.

-Tu as le choix, soit tu manges un gâteau mais tu es malade, soit tu donne à manger un gâteau à quelqu’un mais il est malade.

-Je le jette.

-Si rouge vaut bleu, que je mens et que la lune est en fait composé de diamant, que fais tu ?


-Je… vais pas vous croire.


-Ok, et quel est ta couleur préférée ?

-La couleur du coucher de soleil sur les plaines.


Il se lève, part et revient deux minutes plus tard. Il pose une pokéball sur la table, et la pousse devant ma sœur. Une lumière rouge, vient se former devant Vio’ et un Tauros apparaît. Le premier réflexe de Vio’ est de caresser son encolure avant d’y enfouir sa tête. Pas la peine de voir qu’elle est contente.

-Merci monsieur.

-Ouah, tu as trop de chance, je pourrais venir m’en occuper ? Tu pourras me le prêter pour labourer des champs ?

-Je te rappelle que tu es là à cause de tes notes frangin. Alors quand tu auras de meilleur note.


-Rabat-joie.

Je regarde le Collectionneur et j’attends ses questions.

-Allez-y.

-Très bien, dans un triangle rectangle, l’hypoténuse vaut cinq, le côté adjacent vaut 89, que vaut x ?

-Attendez, x, c’est une lettre de l’alphabet non ? On m’aurait menti toutes ces années ? Ou vous me mentez ?

-Un Crocorible attaque le village, que fais tu ?

-Un quoi ? Si c’est un truc trop gros, je suis pas con je fuis, si on a assez d’armes on l’affronte.

-Qu’est ce que la vie ?

-Travailler la terre, dans un endroit pépère et être entouré des gens qui nous aime, faire profiter les gens autour de nous sans rien demander en retour. On vous l’à déjà dit que vos questions sont toutes bizarres ?

Il se lève sans un mot, s’en va et reviens presque immédiatement et pose une pokéball. Même scénario, la lumière rouge, pouf le pokémon. Je regarde la lumière se changer avec des étoiles dans les yeux en un… un… Je connais pas ce truc.

Je m’approche de lui, le regarde dans ses yeux vitreux et sans âme, le poil est sale et terne, je lui tend la main, aucune réaction…  Je le touche du doigt, et l’enfonce un peu dans sa graisse. Je le regarde s’étaler au sol sans la moindre bruit ou la moindre plainte.

-Hé ! Vous foutez de moi là ?!

-De quoi parle tu jeune homme. Du Fouinette ?

J’attrape le Pokémon par la queue, et le tend devant ses yeux pour bien qu’il le voit.

-Vous m’avez filé un mauvais Pokémon. Il est cané celui là ! Vous êtes aveugle ma parole. Putain j’aurais mieux fais d’aller à l’AES moi. Ecole d’élite mon cul oui, juste un ramassis de bon à rien.

Je l’agite devant lui comme si c’était une proie de Mamie Rose.

-La vous le voyez pas le soucis ??? Il réagit à rien, son coeur ne bat plus, il ne respire pas. Par chez moi ça correspond à un état de canage, de mort si vous comprenez pas. Et croyez-moi, j’en ai vu des carcasses de bestiaux. Mais proposer ça à un élève, vous êtes un putain d’irresponsable. Vous voulez que j’en fasse quoi ? Un ragoût ? Vu sa tronche il à pas l’air comestible, du moins il est pas frais. Si je veux de la viande je vais voir l’abattoir ou le boucher, je vais pas m’inscrire dans une école d’élite pour pouvoir bouffer de la viande.

Je suis assez énervé. Ca peut se sentir dans ma voix.

Le collectionneur me tend un sachet de graines de tournesol.

-Vous voulez que j’en fasse quoi de vos graines ???? Je vais pas le farcir nan mais oh ! Et toi arrête de… bouger ??? BORDEL LE CANE BOUGE !!! C’est quoi ce bordel !!!!

Je le lâche par surprise, et malgré sont petit corps rondouillard, il parviens à prendre appui adroitement sur le sol avant de se jeter sur le sac de graine. Il prend une graine et me regarde dans les yeux.

-Vous avez vu ??? Il a ressuscité !!!

Ses yeux sont maintenant doté de vie, son poil est devenu brillant et soyeux et il agite sa queue dans tout les sens.

-Non, non, il est simplement spécial comme Pokémon. Il arrive à entrer en transe quand il est en manque de nourriture.

Je le regarde avec des yeux ronds et regarde également ma sœur et Lissa.

-Je comprends rien du tout à ce qu’il se passe.

Il me lance le sac de graine qui atterrit dans mes mains. Comme magnétisé, le Fouinette saut sur mon bras pour continuer à manger.

-Allez moi j’ai finit ma journée. Bonne soirée à vous.

Je n’ai pas le temps de dire un mot, trop sonné par ce qu’il vient de se passer et me voilà déjà dehors, avec un bouffeur de graine dans les bras.

-On était en enfer là non ?

Dernière édition par Ophrys O'rèpa le Mar 20 Avr - 23:10, édité 1 fois
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 12008
Points d'Expériences : 371
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
371
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
371
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Ophrys O’rèpa
« Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre »


Si Violette semble encline à me suivre, on ne peut pas en dire autant de son frère Ophrys. En dépit du fait que je ne sois pas réellement une citadine, je ne lui inspire toujours pas confiance, visiblement. Enfin, même moi, je dois bien reconnaître que le bunker n’est pas un endroit très accueillant… J’étais aussi terriblement anxieuse la première fois que j’y ai mis les pieds…

Ils finissent malgré tout par me suivre, et nous descendons les marches une à une. Elles ne sont pas si longues que ça et nous parvenons rapidement au bout…

« -Si plus tard, vous souhaitez acquérir de nouveaux Pokémon, vous pourrez venir ici pour-… »

Je n’ai hélas pas le temps de terminer ma phrase. Alors que je quitte la dernière marche d’escalier, quelque chose me percute dans le dos et me fais immédiatement basculer au sol. Deux choses s’ensuivent : Majesté me glisse des bras et se ramasse à son tour… Et je sens ma jupe glisser.

« -…. ?! »

Mon premier réflexe est de tendre les bras pour la réajuster. Rouge pivoine, je ne prête que peu d’attention aux cris outrés de mon starter.

« -Lierre ! Vipélierre ! Vipélierre vipé lierre ?! »

De véhémentes protestations lancées à l’attention d’Ophrys. Alors que je me relève sans un mot, il commence à se répandre en excuses. Dans l’absolu, ce n’est pas bien grave… Et puis, il fait plutôt sombre, par ici, donc il ne doit pas avoir remarqué que ma jupe a…

« -Désolé… Je voulais pas… J’ai tout vu… Non c’est pas ça… J’ai rien fait… Arh non ! »

Co… Comment ça, il a tout vu ?! V… Vu quoi, au juste ?! S’il n’en avait pas fait la remarque, on aurait juste pu passer à autre chose et… ! Oooooh, misère…

Pendant que sa sœur le taquine, Ophrys s’embrouille un peu plus, mais je tente de ne pas y faire attention. Je préfère plutôt ramasser mon Vipélierre, et le serrer bien fort contre moi, les yeux baissés de honte. Majesté gonfle les joues et me lance un regard l’air de dire « Je t’avais prévenu », mais je l’ignore aussi.

Finalement, le garçon propose de reprendre, ce à quoi j’acquiesce lentement.

« -O-oui… Faisons ça… »

Sauf que cette fois-ci, je me place en queue de file plutôt qu’en tête. Je ne tiens pas à ce que ce genre d’événement se reproduise, ça non…

Nous parvenons jusqu’à une porte, qui elle, débouche sur la tanière du Collectionneur. Un rassemblement d’étagères et de Pokéballs occupe la quasi-totalité de l’espace, et c’est toujours aussi impressionnant à voir. J’ai été tellement gênée par ma chute que j’en ai presque oublié la raison de notre venue… Il est vrai que Ophrys et Violette vont tous deux recevoir leur premier Pokémon ! C’est un grand moment, et l’espace d’un instant, je me demande si je suis bien en droit d’y assister. Je pourrai bien sortir et attendre dans le couloir, mais… Les deux campagnards de Galar n’en émettent pas le souhait, et la curiosité me pousse donc à rester.

Le Collectionneur se présente à eux, et s’ensuit le déroutant mais obligatoire passage du questionnaire. Je me souviens avoir totalement paniqué pendant celui-ci… Je me demande s’il en sera autant d’eux deux.

C’est Violette qui est interrogée la première. Les questions qui lui sont posées sont très complexes, mais peu nombreuses… Comment se fait-il que son entretien soit si court, comparativement au mien ? Le Collectionneur l’a-t-il volontairement abrégé pour en finir au plus vite ? J’espère que la sélection du starter de Violette ne va pas en pâtir…

Après que l’homme en blouse soit revenu, une Pokéball en main, la jeune fille libère tout de suite après son premier Pokémon. La lumière rouge se matérialise au centre de la pièce, et prend progressivement la forme d’un quadrupède, massif. Lorsque les contours se précisent et que la lumière s’estompe, la silhouette devient finalement identifiable…

« -… Un Tauros ! »

C’est peu commun, comme Pokémon ! Mais visiblement, c’est un choix qui convient très bien à Violette. Elle remercie le Collectionneur, suite à quoi Ophrys témoigne d’une certaine jalousie. Lentement, j’ose approcher la bête.

« -C’est un beau spécimen ! Tu comptes l’appeler comment ? »

C’est ensuite au tour du frère. Son entretien est similaire, et est assez rapidement expédié. Il finit également avec une Pokéball entre les mains, dont il se hâte de relâcher l’occupant…  Cette fois, la forme prise par la lumière rouge est bien moins gourmande en espace, et laisse alors place à…

« -… Oh ! C’est un Fouinette ! »

… Sauf que étrangement, Ophrys ne témoigne pas du même enthousiasme que sa sœur au préalable. Au contraire, il paraît plutôt… Remonté.

Il saisit le Pokémon par la queue, et l’agite sous le nez du Collectionneur tout en maugréant. Je ne peux pas m’empêcher de pencher discrètement en direction de Violette, pour l’interroger à voix basse.

« -D… Dis… Il est toujours aussi… ? »

Je cherche une formulation qui ne paraisse pas trop impolie.

« -… Agité ? »

Ouais. Agité. C’est pas mal, agité. Ophrys a simplement… Beaucoup d’énergie. Et une certaine facilité à s’emporter, vraisemblablement…

Il faudra attendre que le Collectionneur sorte un sac de graine pour voir le Fouinette réagir, et ainsi calmer les ardeurs de son dresseur. C’est comme si toute leur émulation avait basculé d’un corps à l’autre…

Le Fouinette ranimé, Ophrys interloqué et le Collectionneur lessivé, nous sommes rapidement reconduits vers l’extérieur. Encore déboussolé, le frère s’interroge sur ce qu’il vient de vivre. Je retiens difficilement un léger rire.

« -C’est l’effet que peut procurer cette école, hihi. » mais mon ton redevient aussitôt sérieux « Mais ne t’en fais pas, la majorité du temps, les journées sont… Normales. Voire agréables ! Tu sais quel nom donner à ton Fouinette ? »

Nous avons besoin de quelques minutes supplémentaires pour remonter les escaliers, et quitter la Boîte. Ce n’est qu’une fois à l’extérieur que je reprends la parole.

« -Bien ! Je vais maintenant vous conduire à vos dortoirs. Savez-vous dans lequel vous avez été assignés ? »

Majesté pousse un long soupir. Lui n’a qu’une hâte, que nous nous séparons d’eux…




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Ophrys O'rèpa
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9276-ophrys-o-repa-imagine-un-cambroussard-partant-de-sa-campagne#93577
Icon : Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre - Ophrys / Lissa D0eb1f10
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Galar
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 32
Points d'Expériences : 20
Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre - Ophrys / Lissa D0eb1f10
0
Galar
15
0
32
20
pokemon
Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre - Ophrys / Lissa D0eb1f10
0
Galar
15
0
32
20
Ophrys O'rèpa
est un Nouveau Membre
Je regarde Lissa avec un air abattu.

-On peut se poser un peu là, je suis un peu claqué. Pour les dortoirs, je crois que je suis Vibra… Vola… un truc dans le genre. Et ma sœur est chez les Mentali.

Je m’assois dos au mur, avec le rongeur dans mes bras en train de taper son meilleur goûter.

-Comment je vais bien pouvoir t’appeler bonhomme ? Et toi Vio’ , tu as trouvé un nom ?

-Oui, ce sera Fourrure, parce que c’est ce qu’il à sur son encolure, et c’est super doux. Je vais trop bien dormir avec lui.

J’espère que son Tauros aime bien les gens tactiles parce que là, il va s’en prendre des dizaines de milliers par semaines, minimum.

-Ahah, sympa comme nom ça. Je t’avouerais que j’ai aucune idée ou piste pour un nom. Mais je compte pas le garder longtemps. Il ne me servirai à rien dans un champ. A part bouffer les cultures, je vois pas ce qu’il sait faire…

Je commence à me sentir un peu déprimé.

-Remarque, dans max trois ans je quitte cette école donc bon. Et puis on pourra bien s’occuper de Fourure. Fouinette, tu devrais arrêter de manger ça, tu vas finir par…

Il me regarde avec des yeux tristounet en me montrant son sachet vide.

-...tout finir. MAIS APPREND A TE CONTRÔLER ESPECE DE MORFALE ! Tu crois peut-être que j’en ai sur moi ??? Non ! Tout ce que j’ai, c’est nos sandwichs maisons. Et je vais pas t’en filer. Un régime te ferait pas de mal. Ou de l’exercice physique. Si tu espérais te faire chouchouter fallait être un Pokémon de ferme. La tu vas trimer mon p’tit père pour avoir ta pitance. Je sais pas si tu te rends compte, un sachets entier de graines de tournesol calé en genre même pas dix minutes. Tu as pas été élevé comme ça au moins ????

Il me regarde avec un air de plus en plus attendrissant.

-Tssss, te manquerait plus que les larmes.

Je le sens qui me tire un peu su les vêtements.

-Bon, c’est bon j’ai compris. Mais tu tapes dans mon repas là !

Je sors de mon sac une petite boite contenant mes sandwichs, fin avec ce qu’il y a dedans c’est plus des burgers sains en vrai. J’en sors un avec une tranche d’escalope, salade, tomate, fromage d’écremeuh et le tout avec une sauce au poivre maison. Il fait une bonne demi baguette. Ouais je me suis fais plaisir, mais ça me fait mal de devoir le partager avec un Pokémon qui à pas l’air d’apprécier la nourriture.

Je décide de lui en donner le quart, et à ma grande surprise, au lieu de l’engloutir comme son sachet de graine, il se pose bien sagement sur mes genoux et commence à sentir le sandwich. Je le regarde un peu étonné, le déguster dans un silence religieux.

Après avoir finir, il se retourne vers moi en se tenant les bajoues l’air totalement satisfait.

-C’était bon j’ai l’impression, par contre fait gaffe tu as de la sauce sur le coin de sa bouche

-Foui ?

-Attend.

Je sors une serviette en tissu et lui essuie doucement la bouche.

-J’espère que ça te suffira pour attendre le repas de ce soir.

Il hoche la tête rapidement de haut en bas avant de grimper sur mon épaule.

Je range le reste du sandwich afin de le protéger de mon Fouinette, et je me relève un peu déçu d’avoir perdu un quart de mon repas.

-C’est bon, je me suis assez reposé. On peut y aller si tu veux Lissa.
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 12008
Points d'Expériences : 371
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
371
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
371
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Ophrys O’rèpa
« Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre »


Ophrys a visiblement besoin d’un peu de temps pour se remettre de ses émotions. Au lieu de directement nous diriger vers les dortoirs, nous marquons donc un temps d’arrêt pour nous reposer.

Nous nous calons donc contre le mur de la Boîte. Majesté prend garde à bien rester sur mes genoux lorsque je m’assois au sol, préférant éviter le contact avec ce dernier. Les Vipélierre tiennent beaucoup à leur hygiène, et en agissant de la sorte, le mien minimise les risques de se salir…  

« -Si tu es Mentali, Violette, ça veut dire que nos dortoirs sont côte à côte ! Et toi, Ophrys… Je présume que tu es Voltali, c’est ça ? C’était le dortoir de mon frère, et leur référent est le professeur de Coordination, donc je le connais bien. »

Je plisse un peu mes genoux et resserre mes bras autour, englobant Majesté de mon corps. Mon starter se laisse faire et se love contre mon uniforme. Souriante, j’avise tour à tour les frangins.

« -Vous avez de la chance de venir étudier en même temps. Mon frère et moi avons plusieurs années d’écart. Je ne l’ai côtoyé que le temps d’une année scolaire…. Alors, j’espère que vous profiterez bien de votre scolarité à deux ! »

J’aurai tant aimé passer plus de temps avec Ginji à l’académie… Mais bon, je peux déjà m’estimer heureuse d’y avoir été quelques mois à ses côtés. Il a au moins pris la peine de m’introduire à la Pokémon Community et son fonctionnement, donc rien que pour ça, je peux me montrer reconnaissante.

La conversation dévie rapidement pour se focaliser sur les nouveaux compagnons des deux adolescents. Violette a, semble-t-il, déjà décidé d’un surnom pour son Tauros, en rapport avec l’épaisse toison qui recouvre son encolure. Ophrys, lui, est bien plus indécis… D’ailleurs, il ne semble pas avoir encore pleinement accepté son starter.

Il commence même à s’embrouiller avec lui, à propos de sa gestion visiblement bien personnelle de la nourriture. Néanmoins, le regard attendrissant du Fouinette finira par avoir raison de sa colère, et Ophrys lui proposera alors un bout de son sandwich. C’est une scène qui m’arrache un léger rire, et qui n’est pas sans me rappeler les déboires de ma première interaction avec Majesté.

« -Tout le monde ne bénéficie pas d’une entente parfaite avec son starter dès la rencontre. Vous aurez peut-être besoin d’un peu de temps pour vous accoutumer l’un à l’autre… Je trouve que vous allez bien ensemble, en tout cas. M’est avis qu’il restera plus longtemps à tes côtés que tu ne le croies… »

Je lève mon index, pédagogue.

« -D’ailleurs, le test du Collectionneur est réputé pour être extrêmement fiable. Peu nombreux sont les dresseurs à avoir délaissé leur starter suite à leur entrée à l’académie. »

Je me demande bien comment il fonctionne, son questionnaire étrange. En tout cas, il semble faire des miracles…

Finalement, Ophrys estime avoir recouvert ses forces, et nous pouvons reprendre notre route. Guidant les deux élèves, je nous rapproche de la zone des dortoirs.

« -Nous allons commencer par les Voltali, ce sont les plus proches. Ils se trouvent à l’entrée du parc. »

En effet, après avoir progressé le long du chemin qui borde la boutique et le terrain d’athlétisme, nous débouchons sur un petit espace de verdure encerclé par d’irréguliers bâtiments. Il y en a un entièrement en bois, un autre pentagonal, un troisième dont le rez-de-chaussé est totalement visible depuis l’extérieur… Mais nous nous arrêtons devant celui aux couleurs les plus vives, et situé directement sur notre gauche.

On entend beaucoup d’agitation à l’intérieur. Avant de pénétrer dans la salle commune, je me permets de prévenir les deux personnes que j’accompagne...

« -Le dortoir est réputé pour sa… Joie de vivre. Ne craignez rien, ils sont tous très sympas. »

Après quoi, je franchis le seuil, suivi des nouveaux.

La salle commune des Voltali est très colorée, et ressemble à s’y méprendre à une salle d’arcade. Beaucoup d’élèves sont positionnés devant les bornes, mais d’autres préfèrent jouer à des jeux de société autour des nombreuses tables à leur disposition. Ça parle et ça crie fort, créant un certain brouhaha qui peut déconcerter la première fois que l’on met les pieds ici.

« -On… On devrait chercher Andreas, ton référent ! Il saura nous indiquer où est ta chambre…  »




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Ophrys O'rèpa
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9276-ophrys-o-repa-imagine-un-cambroussard-partant-de-sa-campagne#93577
Icon : Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre - Ophrys / Lissa D0eb1f10
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Galar
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 32
Points d'Expériences : 20
Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre - Ophrys / Lissa D0eb1f10
0
Galar
15
0
32
20
pokemon
Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre - Ophrys / Lissa D0eb1f10
0
Galar
15
0
32
20
Ophrys O'rèpa
est un Nouveau Membre
-Oui bien sur, un test fiable hein ?

Je lance un regarde mauvais à mon Fouinette. Je pense certainement que c’est une énorme blague ce test.

-Si ce test aurait été fiable, j’aurais eu un pokémon utile pour la ferme, genre un Tauros par exemple. Lui n’a pas le gabarit pour surveiller les récoltes. Et plus c’est un goinfre.

Je soupire et suis Lissa qui nous emmène vers mon dortoir, je crois. Je vois au loin un joli bâtiment en bois qui respire la tranquillité et la quiétude, au moins ils savent faire des bâtiments quand ils veulent.

Mais…

On passe devant s’en s’arrêter ?

Mais ………

Non, doit y avoir un autre chemin c’est tout, ou elle me fait un détour pour me faire visiter. Ouais c’est sans doute ça…

On s’éloigne vachement quand même. Genre un peu trop là.

Nous nous arrêtons en face d’un bâtiment qui possède trop de couleurs à mon goût. C’est affreux, quel est l’abrutit qui à designer un truc pareille ? Je croyais qu’il y’avait des dortoirs pour chaque type de profil… Et je vois pas marqué CAMPAGNE sur celui-ci, mais plutôt, CASINO. Remarque, l’architecte est peut-être dysorthographique.

Et puis, c’est quoi ce boucan, la dernière fois que j’ai entendu autant de bruit c’était pendant la dernière fête de village quand j’ai écouté le concert celte à côté de la scène. Et on est dehors…

Je cherche des yeux Vio’ pour essayer de me donner du courage mais je la vois trop heureuse de pouvoir se frotter à la toison de Fourure. Je souris, au moins elle est heureuse. Pour elle, je serais prêt à tout. Enfin… Presque tout, tant que je dois pas dire adieu à une ferme.

Lissa nous avertit que le dortoir est réputé pour sa joie de vivre… Euh… Ouais, je suppose qu’on peut dire ça…

-C’est pas une raison pour gueuler comme des Mouflair.

Je suis un peu a cran avec tout ce qui m’arrive en moins d’une journée, j’espère qu’une fois installé ça ira mieux.

Nous pénétrons dans ce qui semble être un foyer des jeunes, avec la totale, les flippers, billards, tapis de danse, console de jeux. Je souris un peu en pensant à Olivier, il aurait adoré ce genre d’endroit, mais moi… De temps en temps, une partie ou deux mais je serais jamais focus dedans. Trop de bruit. Je devrais sans doute acheter des bouchons anti-bruits, ou des casques antis-bruit pour protéger mon audition.

-T’es certaine qu’ils sont sympas parce que là, je vois pas avec qui je peux m’entendre, littéralement, y a trop de bruit.

En disant ça je me bouche les oreilles, avec mes mains en suivant docilement lissa qui m’emmène, de ce que j’ai compris, vers mon référent pour trouver ma chambre.

Nous traversons rapidement le brouhaha provoqué par ces citadins avant de nous enfoncer dans les couloirs aux couleurs agressives.

Cet endroit n’est pas fait pour moi. Genre on a aucun point commun.

Nos pas se dirigent vers une porte avec un cadre marqué « Andreas Heartnet | Référent Voltali » écrit visiblement en cursive. Je toque fermement à la porte avec un seul objectif, mettre fin à cette journée catastrophique.

-Entrez

J’ouvre la porte avec entrain, avant de reculer trop ébloui par les trophées, je percute le museau de Fourure qui me repousse légèrement en avant. Je traverse donc l’encadrement de la porte avant de m’écrouler sur le sol.

Je me relève, et secoue un peu mes vêtements avant de me présenter.

-Bonjour monsieur, je suis nouveau ici, et je recherche ma chambre.

-Prends ton temps, tu as tout ton temps mon biquet.

-PARDON !!??

-Je suppose que tu es l’élève manquant, Abraham Conrad. C’est ça ?

-Euh… Non, je suis Ophrys, Ophrys O’rèpa.

-C’est bizarre… Tu n’es pas marqué sur ma liste…

-Vous vous moquez de moi ?

-Non, pas du tout. Juste que je te vois pas sur la liste.

Je regarde mieux la dite liste avant de soupirer.

-Vous êtes sur l bonne liste ??? Sauf votre respect, on est en 2021, pas en 2008.

il regarde un instant la feuille, avant de sourire.

-Oui en effet, tu as l’œil petit.

-Qui est-ce que vous appelez petit ?

-Toi voyons, qui d’autre ? Les charmantes demoiselles derrière toi ?

-JE NE SUIS PAS PETIT !!!! (Faut le prononcer un peu comme obélix)

Je tape ma main sur son bureau avant de pointer mon regard noir dans ses yeux.

-Monpustuuulllle.

-Du calme, du calme, je ne voulais pas te vexer voyons. Et je présente mon Crapustule.

Je le regarde rapidement, avant de me retourner vers mon référent.

-Ou. Est. Ma. Chambre ?

-Mollo, déjà faut que je retrouve la bonne liste.

Je le regarde chercher pendant un petit moment avant qu’il ne lise mon nom et ma chambre.

-Bon visiblement, tu as la chambre d’un ancien, je pense que la demoiselle derrière toi connaît. Le chemin.

Je le regarde d’un air étonné avant de me retourner et de me diriger vers la sortie.

-Et bienvenue dans le dortoir Voltali. On se reverra certainement.

Je claque la porte derrière moi avant de me calmer.

-Lissa, tu connaîtrais le chemin de ma chambre apparemment. Ce pourrait-il que ce soit l’ancienne chambre de ton petit ami avant qu’il finisse ses études ?

Je la taquine un peu, ça me fait du bien de taquiner les gens.

-Frangin ! On parle pas comme ça à une fille voyons ! On à le droit d’avoir nos petits secrets, pas vrai Lissa ?

Elle n’a pas tort, d’habitude je suis plus poli, sans doute le voyage qui me rend irritable.

-Désolé, j’ai parlé trop vite comme d’hab. Ecoute plutôt ma sœur, c’est la voie de la raison.

-Oui, sans moi, il serait aussi idiot que tous les autres garçons. Mais au moins il cuisine bien.

Elle se met à chuchoter à l’oreille de Lissa.

-Il complexe un peu sur sa taille, donc évite de lui dire qu’il est petit d’accord. Il adorerait pouvoir faire ma taille.

-Je vous dérange ?

-Non, non, frangin, petit secret entre filles.

-Je sais pas si c’est la présence de Fourure, ou ta présence Lissa, mais ma frangine t’apprécie faut croire. La dernière fois que je l’ai vu parler à une inconnue… En fait c’était tout à l’heure, pour éviter de demander mon chemin aux citadins du coin. T’es moins timide que d’habitude Vio’.

-Et toi plus colérique.

Elle me tire la langue. Faut dire que je l’ai un peu cherché.

-Tu as beau être plus grande que moi, si je te chatouille à mort, tu ne pourras rien faire.

-Mais, c’est pas du jeu… De toute façon, Fourure me défendra. Pas vrai ?

Le Tauros secoue légèrement sa crinière et gratte le sabot au sol. Je regarde mon rongeur avant d’évaluer les chances de gagner.

-Ok, ok, pas de chatouille, je doute que ce Fouinette puisse se battre. Du moins pas contre un Tauros.

-Hé hé. T’es trop fort Fourure. On a gagné notre premier combat.

-Bon allez, on va poser mes affaire et on t’emmène dans ton dortoir Vio’ ok ?

-D’accord.
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 12008
Points d'Expériences : 371
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
371
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
12008
371
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Ophrys O’rèpa
« Imagine une rentrée des classes dans un endroit sombre »


Pénétrer dans le dortoir Voltali pour la toute première fois, c’est toujours quelque chose. Aussi, je comprends sans mal que Ophrys soit autant déconcerté. Cela dit, s’il semble sceptique quant à sa capacité à s’adapter aux lieux, je suis personnellement assez confiante. Le tempérament bouillant et réactif du garçon colle bien avec cet environnement. Il lui faudra une certaine adaptation, probablement, mais… Si je me suis accoutumée au dortoir Pyroli, il n’y a pas de raison que lui ne parvienne pas à s’habituer aux Voltali.

« -Ne t’en fais pas. C’est le jour de la rentrée, donc ils sont plus agités que d’habitude… Les journées de cours, c’est plus calme ! »

J’ai l’impression de décrire le comportement d’une horde de Pokémon…

Nous passons outre le tumulte global et nous enfonçons un peu plus dans le bâtiment. J’ai eu beau venir souvent ici l’an passé, il n’y a que deux endroits que je connais bien, à commencer par le bureau du référent : Andreas. En plus d’être l’ancien surveillant de Ginji, c’est également le principal gestionnaire du parcours Coordination. Surtout depuis le départ de Melty…

A l’image de son dortoir, il est excentrique, mais sympathique. Les nombreux trophées et parurent qui ornent son bureau en témoignent. Ophrys est quelque peu déstabilisé au moment de pénétrer à l’intérieur, et se retrouve poussé par le Pokémon de Violette. Tandis qu’il est encore au sol, Andreas relève la tête de ses papiers et m’interpelle gaiement.

« -Lissa ! Que me vaut l’honneur de cette visite ? »

J’ai tout juste le temps de lui adresser un hochement de tête afin de le saluer. Le nouvel élève se relève alors et explique les raisons de notre venue. Pendant un instant, j’ai peur qu’il y ait eu un soucis avec l’inscription d’Ophrys, mais il s’avère que c’est seulement Andreas qui se trompe dans sa paperasse… J’espère que ça n’a pas été le cas pour tous les arrivants venus jusqu’à présent.

Après un bref échange, et une nouvelle montée dans les tons (note : ne pas parler de sa taille auprès d’Ophrys), le référent fait une déclaration pour le moins étrange. Je connais le chemin de sa chambre ? J’ai besoin de quelques secondes pour comprendre ce que cela implique, et faire le cheminement dans mon esprit.

Il n’y a que deux endroits que je connais bien. Le bureau du référent, et…

La chambre de Ginji.

Ou devrai-je dire… L’ancienne chambre ? C’est vrai qu’il est parti. Et donc que sa chambre est vacante. Et donc… Qu’elle doit être réassignée.

Sortis du bureau, Ophrys me taquine. Mais je suis bien trop perdue dans mes pensées pour y prêter attention. Ce n’est que lorsque Violette vient me chuchoter quelque chose à l’oreille que je sors de ma contemplation…

« -… Ah ! O-oui, j’ai… J’ai cru comprendre…  »

Je reste ensuite parfaitement silencieuse pendant l’échange qui s’ensuit. Observer Ophrys et Violette s’interpeller tour à tour avec tant de complicité éveille en moi un sentiment… Étrange. Est-ce… De l’envie ? Voire même… De la jalousie ?

Je resserre un peu mon emprise sur Majesté en le réalisant. J’aurai aimé passer plus de temps avec Ginji, c’est vrai. On s’est côtoyés pendant une année, mais elle s’est passée en un éclair. Il n’était même pas vraiment présent lors du dernier semestre… Je pensais qu’en venant à la Pokémon Community, je pourrai enfin renouer avec notre fratrie, mais j’ai eu tort.

Ah… Je ne dois pas non plus dramatiser… Au moins, Caroline est plus présente dans ma vie, aujourd’hui. J’ai pratiquement grandi sans elle, et elle fait de son mieux pour rattraper le temps perdu. Seulement… J’aurai aimé faire tout ceci à trois… Et peut-être même… Avec nos parents, aussi…

Mais c’est une envie très égoïste de ma part. Mes aînés ont leur propre ambition… Et je refuse de représenter un frein à leur accomplissement. Je ne dois pas non plus prendre leur éloignement comme une atteinte personnelle… Tout le monde entretient ses relations différemment, et visiblement pour Ginji, c’est désormais en s’éloignant qu’il s’épanouit.

C’est comme ça…

« -Venez. C’est par là. »

Plutôt que d’essayer de me convaincre, je guide les deux nouveaux jusqu’à l’ancienne chambre de Ginji. Ou devrai-je dire, la nouvelle chambre d’Orphys. Il ne nous faut pas bien longtemps pour l’atteindre, et pouvoir pénétrer à l’intérieur…

Une étrange sensation d’impersonnalité s’en dégage. Pourtant, la pièce est plutôt spacieuse pour une chambre de l’académie. Se trouve à l’intérieur un lit, une grande armoire, un bureau, une chaise, et une porte menant à une petite salle de bain. Deux fenêtres éclairent cette pièce, dont les meubles constituent le seul environnement. Pas de vêtements éparpillés en vrac, pas d’objets de combats qui débordent d’un sac, pas de Pokémon Electrik qui roupillent dans un coin… Rien, juste une chambre vide, et sans occupant.

En avançant un peu plus en son centre, j’avise les murs et les rebords. Le ménage a été fait et il reste très peu de poils de Pokémon, à contrario de toutes les autres fois où j’ai pu venir ici. Il n’y a qu’un peu de poussière, due à l’absence de locataire, et c’est à peu près tout.

« -… Oh ! »

Jusqu’alors silencieuse, je lâche une petite exclamation en remarquant quelque chose. Je m’approche du bureau, et le décale un peu pour le décoller du mur… Sur le côté, au trois quart dissimulée par le meuble, une petite tâche brune orne la paroi. Je ne peux pas m’empêcher de pouffer en le constatant.

« -Hi hi…. Je le savais. Cet endroit était trop propre, ça cachait forcément quelque chose. »

Je me retourne pour m’adresser à Oprhys et Violette.

« -Cette chambre appartenait à mon frère. Il avait beaucoup de Pokémon. Pour ça qu’il avait le droit à une pièce si grande… Il était spécialisé dans le type Electrik, et du coup… » je m’écarte pour rendre visible la tâche brune « Parfois, quelques éclairs partaient. On dirait qu’il a oublié de repeindre cette bavure là. »

J’ai trouvé la chambre tristement aseptisée, en pénétrant à l’intérieur. Mais constater qu’il reste un reliquat des déboires de mon frère suffit à me redonner le sourire. Ginji est certes parti, mais il a laissé sa trace au sein de l’académie… Ne serait-ce que pour ça, je pense pouvoir être fière de lui.

J’avise ensuite les affaires d’Ophrys, et les désigne du menton.

« -Tu souhaites les déballer tout de suite, ou l’on se rend d’abord au dortoir Mentali ? »

J'aimerai pouvoir rester un peu ici, tant que cette chambre n'appartient encore à personne, mais les deux nouveaux ont probablement hâte de s'installer.




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum