Connexion
Pokemon Community :: Nuevo :: La Résidence Aquali :: Appartements

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
Manette Xbox Séries X avec adaptateur sans-fil Windows 10 à 52,99€
52.99 €
Voir le deal

Calua R. Kana
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
Icon : Show must go on !
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 34
Jetons : 110
Points d'Expériences : 802
Show must go on !
8
Kalos
15
34
110
802
pokemon
Show must go on !
8
Kalos
15
34
110
802
Calua R. Kana
est un Coordinateur Performer
Flashback :10 Janvier 2021

''Non, mais ça sert à rien et en plus, j'vais la déranger !''

Si un regard sceptique pouvait faire ployer quelqu'un soit son poids, notre Calua nationale serait plus plate qu'un Limonde à cette heure-ci. Enfermée dans sa chambre et roulée en boule sur son lit, elle offre un spectacle pour le moins inhabituelle : aucune tenue extravagante, ses cheveux sont à peine coiffés et la Pyroli aborde l'air le plus éteint qu'on lui ai jamais vue.
Et pourtant, son regard azurée ne cesse de revenir à la porte...

''J'irai demain...ouais, demain, c'est pas mal.''

C'est ce que t'as dit hier, ma belle. Et avant-hier, aussi, si je me souviens bien. Un fait qu'Apollo semble parfaitement connaître, puisque le Coxyclaque vient rapidement se placer avec un air impérieux sur l'oreiller de sa dresseuse. D'un commun accord, ses six membres vienennt s'abattre avec un *poc* retentissant sur le crâne de cette dernière, qui laisse échapper un couinement outragé.

''Aïe ! Mais quoi ? J'ai dit que j'irais demain...Et puis de toute façon, ça servira à rien.''

Une petite mine désespérée s'attarde alors sur l'un des recoins de la chambre : le lambris et le plancher qu'elle fixe alors, se démarquent de leurs homologues par la présence de bon nombres de taches sombres...Comme si quelqu'un avait mis le feu à des portions entières du sol de façon régulière.
Et une fois de plus, les vannes s'ouvrent et déferlent dans la gorge de la jeune fille...

''*Sob*...Waaaaaaaaaaaah !''

La tête enfouie dans son oreiller (Jolie esquive, Pollo), Calua ne parvenait plus à retenir...quoi que ce soit. Désespoir, tristesse, frustration, ce simple cri avait tout fait ressurgir, sans qu'elle arrive à contrôler la lame qui lui déchirait la poitrine.
Les pattes plaquées sur les oreilles, Apollo échangea un regard avec ses condisciples Pokemons présents dans la chambre : il fallait faire quelque chose. Et vite. À ce rythme-là, la chambre finirait inondée par ses pleurs avant trois jours et dans une pièce remplie de type Feu, on pouvait imaginer un meilleur scénario.

''*Snirfl*...Quoi ?''

Avec maladresse, deux boules rondes et chaudes venaient de  se hisser jusqu'à la tête de la jeune fille, pour venir se frotter contre elle : Ame et Ahito, sans un seul bruit, se contentaient de la fixer dans les yeux, un air sincérement inquiet transparaissant sur le visages des deux jeunes Pokemons.
Ce fut le déclic.
Pivotant, la Pyroli découvrit des mines tout aussi affligées chez le reste de son équipe. Une absence totale de sourire ou d'émerveillement, plus qu'elle n'était capable de le supporter...

*********************

''Je...Je sais pas si c'est une si bonne idée''

Elle avait déjà réussie à s'habiller à peu près correctement...à passer aux cuisines pour récupérer des sablés....et à se trainer jusqu'au bus menant à la Résidence Aquali. Un exploit compte tenu de sa neurasthénie des derniers jours.
Mais à présent qu'elle se tenait sur le seuil du batiment, Calua hésitait. Profondément.

''Tu veux pas aller sonner, Pollo, si ça se trouve, elle est pas...OK, OK, POUSSE PAS COMME ÇA !''

Comme dans un état second, elle pénétra dans le long couloir donnant sutr l'extérieur, évitant au passage des vélos laissés à l'abandon. L'endroit n'était pas spécialement ancien et pourtant, il y régnait une atmosphère plus...renfermée. On était loin de l'effervescence du dortoir Pyroli.
Après avoir cherché à s'orienter dans les étages, la Pyroli parvint finalement à la porte qu'elle cherchait. Et après qu'un geste malhabile lui ai permis de frapper trois fois au battant, elle dût résister à l'envie de poser ses sablés au sol et de prendre ses jambes à son cou (Si Apollo ne l'avait pas encerclé totalement, ça aurait sans doute était plus simple).
Un instant plus tard, la porte s'entrouvrit pour laisser apparaitre un visage qui fit renaitre quelques couleurs sur les joues un peu rougis par les larmes, de la jeune magicienne.

''Salut Tella...Euh...je peux entrer ?''

Même si cette visite impromptue (et le ton presque murmuré) de Calua semblait l'intriguer, son ancienne  colocataire eu la gentillesse de la laisser pénétrer dans son appartement. Manifestement, Kaeko était ''on ne sait où'' mais le spectacle que la Pyroli découvrit en entrant, eu tôt fait d'attiser sa curiosité : plutôt lumineux, assez grand (y'a de quoi faire une sacré scène devant cette baie vitrée), le salon semblait parfaitement correspondre à ce dont elle avait besoin à cet instant précis.
Guidée par Stella, sans un mot, elle se laissa tomber sur le canapé, avant de lui tendre la boite de sablés, l'air incertain. Le regard focalisé sur la table basse afin de ne pas soutenir le regard de son ex-colocataire, elle cherchait ses mots.

''Euh...et bien, je....Et toi, ça va ? C'est vraiment sympa ici, j'sais pas si la chambre te manque vraiment, ou..''

DU babil. Une diversion. Toute la base de la prestidigitation, donc. Sauf que cette fois-ci, Calua se retrouve face à un public bien plus concentré qu'à l'accoutumée.
Il aura suffit d'une remarque de Stella.
Rien de méchant, juste un ton un peu plus inquiet que ce à quoi elle était habituée.
Et Calua craque.

''*Sob*...C'est...C'est ma faute...''

Et elle déballe tout : les événements au Stade Olympique, l'évolution d'Agni, l'agressivité de ce dernier, l'attaque dirigée contre elle, les brûlures même légères, la fuite de son propre Pokemon, et surtout la honte, celle qui la prenait aux coeur et la certitude d'être l'incapable qui aurait dû voir les signes concernant son Pokemon.
Sans sens, sans préparation, les mots se bousculent et s'entrechoquent. Et bien loin de l'aider à évacuer, ce déballage ne fait qu'augmenter son stress, au point que les mots finissent par s'étrangler, la laissant complètement à bout de souffle.
Incapable de poursuivre ou même de seulement relever la tête.


BTP ou Dr. Love ? [PV Stella] 1482579784-tumblr-static-tumblr-static-43czouo8ereow40os8c44o4g8-640
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum