Connexion
Pokemon Community :: Mont Skiddo :: La montagne :: Cabane du doyen

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
-37%
Le deal à ne pas rater :
Grosses remises sur le calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Dragon Ball ...
43.99 € 69.91 €
Voir le deal

Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Compétition Scientifique #8 - La Quête du ForceTrois Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2836
Compétition Scientifique #8 - La Quête du ForceTrois Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
pokemon
Compétition Scientifique #8 - La Quête du ForceTrois Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
Potiron
est un Annonceur
Compétition Scientifique
Contexte
-…

Le sage contemple le paysage, silencieux. Par-delà le vide, s’étend la flore d’Adala, ses rivières, sa forêt, son lac…. Il est en effet possible d’observer toute la partie est et nord-est de l’île depuis ce versant du Mont Skiddo ; c’est-à-dire, la zone d’Adala la moins entachée par l’Homme.

Vous restez là, expectatifs, devant l’air résolument mutique du vieux monsieur. Pourquoi avez-vous été confiés au doyen Tabalibungaba pour l’épreuve Scientifique ? Grande question. Dont vous attendez patiemment la réponse.

En général, ce sont les professeurs de l’académie qui se chargent de l’encadrement des compétitions. Mais pour cette fois-ci, il vous a été demandé de rejoindre l’ancien non loin de sa cabane. Une ascension du Mont Skiddo en perspective… ? Quel rapport avec le parcours Scientifique ?

Après un long moment d’attente, il inspire profondément.

-Que la force vous soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.

Quelques regards perplexes sont échangés dans la foule d’étudiants. Ça y est, le papy déconne. Il se retourne néanmoins pour vous toiser, et enfin, vous délivre des paroles un peu plus limpides.

-Si vous êtes ici, c’est que vous avez soif de connaissance, d’apprentissage, de découverte… Cela tombe bien, la vie est une quête perpétuelle. Chercher, encore et toujours… Mais chercher quoi ?

Silence. Devant l’absence évidente de suite, un élève se risque à lever une main.

-… La compétition consiste en une chasse au trésor ?

Tabalibungaba plisse ses yeux ridés. Sa poigne se referme autour de son bâton, qu’il soulève… Pour l’abattre fermement au sol.

-EXACT.

… Voilà qui a le mérite d’être clair. Toujours à l’aide de son sceptre, il désigne le contre-bas de la montagne.

-Regardez, toute cette immensité baignée de lumière… Trois artefacts y sont cachés. A vous d’en cibler un, de le trouver, et de le ramener. Ceux à y parvenir ressortiront vainqueurs de la compétition.

Il repose son bâton.

-Les indications pour trouver chacun des trois artefacts sont retranscrites sur des parchemins. Parchemins qui vous seront délivrés…
-Bip bip.
-… Par Ipok.

Eh oui. En un timing parfait, tous vos téléphones se sont mis à vibrer pour indiquer la réception d’un nouveau message. En le consultant, vous constaterez avec autant de surprise que d’amusement la présence d’un PDF en pièce jointe, contenant les-dites indications.

C’est qu’il est dans l’air du temps, le papy.

-Quand je vous en donnerai le signal, vous partirez en quête d’un des artefacts. A vous de choisir avec discernement la zone à fouiller… Car plus vous serez nombreux à cibler un même artefact, et plus la compétition sera rude. Oh, et… Une dernière chose.

Il sourit discrètement.

-Il en existe un quatrième. Ne cherchez pas dans le parchemin, vous ne trouverez aucune indication à son sujet. Tout ce que je peux vous conseiller de faire… C’est de vous rendre là où nul n’a été.

Finalement, le doyen tape dans ses deux mains.

-Allez-y. Et… Æquam memento servare mentem !
Déroulement
• Chasse au trésor ! Les vainqueurs seront ceux qui ramèneront un artefact…

• Ils sont trois, et chacun possède sa route à suivre pour l’obtenir, indiqué par l’Ipok. Vous devez décrire dans un rp de 700 mots minimum, posté à la suite, le chemin emprunté par votre personnage.

Artefact du Courage :
1) La peur du vide vous noue l'estomac, voyons si le vôtre est bien accroché. Descendre la cascade ne se fera pas en escaladant la paroi...

2) Le Pokémon Terrifiant est enragé. Vous ne pourrez pas passer la rivière sans vous confronter à son regard... Le combattre ne suffira pas, il vous faudra lui prouver votre valeur.

3) Dans les abymes se trouvent votre trésor. Plongez jusqu'aux ruines pour le trouver.

Artefact de la Force :
1) Les galeries sont obstruées, mais il vous faudra bien passer. A vous de vous frayer un chemin.

2) En cette période, les Pokémon Colosse se livrent à des concours de force. Il n'y a qu'en les battant que vous pourrez passer par leur territoire... N'espérez pas vous substituer à vos Pokémon, tout le monde doit y passer.

3) Plus vous vous enfoncez sous la montagne, et plus la température monte. Votre trésor se trouve au cœur de la chaleur...

Artefact de la Sagesse :
1) Plusieurs sentiers traversent la forêt, mais seul celui de l'ouest saura guider vos pas. Ne comptez pas sur vos boussoles, leur magnétisme est brouillé.

2) Le Pokémon Royal a une énigme à vous soumettre. Creusez-vous les méninges, car il refusera de laisser passer un ignare.

3) La futaie abrite une clairière. Cette dernière dissimule votre trésor, malgré tout protégé de la lumière.


• Vous êtes libres de rajouter vos propres obstacles et péripéties INRP.

• Choisissez bien votre cible : pour chacune d’entre elles, un gagnant sera désigné en fonction de la qualité de vos textes.

• Le quatrième artefact peut être tenté par n’importe qui… Seulement, cela implique que vous ne cherchiez aucun des trois autres. En vous basant sur le seul indice donné par Tabalibungaba, à vous de décrire INRP l’endroit que vous décidez de fouiller.

• Deux Pokémon au maximum peuvent vous accompagner, chacun tenant un objet au maximum. Vous ferez suivre la fin de votre post par le code suivant.

Code:

[b]Pokémon utilisés :[/b]
[b]Points Recherche des Pokémon :[/b]
[b]Objets tenus : [/b]


• Vous avez jusqu'au 31 Août pour participer !
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : Compétition Scientifique #8 - La Quête du ForceTrois AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2578
Compétition Scientifique #8 - La Quête du ForceTrois AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2578
pokemon
Compétition Scientifique #8 - La Quête du ForceTrois AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2578
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
À la base, ça devait être une simple formalité. Un petit retour sur Adala pour régler les derniers détails pour mon départ à Almia, un tour  global pour vérifier que je n’ai rien oublié et un passage par ma Réserve pour préparer la transition avec la base Ranger du coin.

Sauf qu’après la 67ème demande de formulaire de la part de la Fédération, j’en ai MARRE ! C’pas possible d’être aussi procédurier : déjà que c’est pas facile de retrouver le moindre papier sur mon bureau (qui est très bien rangé, c’est le nombre, le problème !), mais le faire alors que Mithos et Sol sont présents dans la pièce, ça relève du miracle !

Autant vous dire que malgré les grognements de Lucki, il ne m’a pas fallu longtemps pour chercher de quoi me vider la tête. Et quoi de mieux qu’une petite Compétition avec chasse au trésor à la clé ?

‘’...Pas sûr d’avoir compris la fin, mais tout ce qu’on à faire, c’est de suivre les indices, non ? Ça peut pas être pire que de devoir déchiffrer les instructions d’Aliza, montre-moi ça Mithos.’’

...Ah. Ok. Lorsque le Negapi me tend l’Ipok avec un air dépité, je ne tarde pas à afficher la même tête que lui. Que ce soit en latin ou en langue commune, Tabalibungaba a le don de rester parfaitement incompréhensible, c’est presque admirable à ce stade-là.

‘’Descendre la cascade...J’ai une impression de déjà-vu.’’

Délaissant le reste des participants, je hisse le Négapi sur mon épaule, avant d’embrayer en direction du versant nord-est, que surplombe notre petit promontoire. Depuis ce point de départ, il n’y a qu’une seule cascade qui puisse correspondre...Et c’est bien ça le problème. La dernière fois que j’y ai foutu les pieds, c’était pour récupérer des gemmes pour une commande. Et disons que les Tengalices des versants de Skiddo avaient été plutôt explicites quand à leur position sur notre présence !
Avisant le petit chemin escarpé qui mène jusqu’au bord de la cascade, les oreilles de mithos commencent à remplir leur office, pivotant au moindre bruit suspect...Chaque rocher devient un écran, chaque craquement, une alerte. Pas à pas, nous progressons jusqu’à atteindre le promontoire d’où déferlent les eaux, avant de rejoindre le réseau du lac en contrebas. Aucune trace des types Plante, on va pouvoir…

‘’Piiiiii’’

‘’...C’était trop demandé, hein ?’’

Pivotant lentement, je sens déjà cinq...non, six présences. Pas super amicales vu ce qu’elles irradient et y’en a d’autres qui arrivent. Un Tengalice et cinq Pifeuils, qui ont l’air aussi satisfaits que furibonds, viennent de se laisser glisser le long du chemin, nous coupant toute retraite. Et comme je suis le plus grand crétin du monde, la Pokéball de Ven dort bien sagement sur mon bureau. Le temps d’un bref regard en direction de la chute…*soupir* Pourquoi Ça finit toujours comme ça ?
Va falloir choisir : se faire découper façon sashimi, ou tenter le grand saut ?

‘’...Désolé, amigos, la prochaine fois peut-être !’’

Vous avez vraiment hésité ? Pas Mithos, en tout cas, vu le cri de guerre que le type Eleck ne tarde pas à pousser, lorsque je dépasse le bord vertigineux de la cascade...avant de plonger dans le vide, Capstick en main. Les mouvements sont tout aussi fluides en apesanteur mais si ce truc tombe en panne maintenant, ça va finir façon crêpe !
Les traits lumineux libérés par l’appareil viennent s’imprimer sur le plus gros rocher affleurant, quelques dizaines de mètres plus bas et un tourbillon ne tarde pas à jaillir de la roche, pour révéler la silhouette d’un Noarfang. Saisi en plein vol par les serres du grand duc, j’aurais au moins la satisfaction de voir les types Plante piler net au bord de la cascade.
En revanche, j’imagine qu’il ne nous reste plus qu’à suivre le cours de la rivière, un job qui ne nécessite pas vraiment que Noarfang persiste plus longtemps..Surtout qu’avec le transfert actuel de ma Réserve, il a LARGEMENT mieux à faire. Après avoir ébouriffé les plumes du type Vol, il ne nous reste plus qu’à reprendre notre route et vu le chemin forestier qui longe le cours d’eau, ça paraît presque trop facile.

‘’BAAAAAARE !’’

‘’...Tu sais Arceus, t’es pas obligé de me prendre au mot.’’

Affalé au beau milieu du chemin, la silhouette massive d’un Pandarbare semble vivre sa meilleure vie, en se dorant au soleil. Mais vu le regard qu’il nous jette et sa tronche, je doute que ça persiste très longtemps!  Redressant sa lourde masse avec une extrême lenteur, le type Ténèbres nous surplombe bientôt de tout son haut, avant de laisser échapper un raclement de gorge de mauvaise augure.
Un pas à gauche...Il bouge de même. Un à droite...pareil. Mithos qui s’avance…*bunk*, il finit en boule de bowling que je réceptionne au vol, balayé par l’une des immenses pattes du Pandarbare. Au moins, le message est clair.

‘’Y’a un truc à faire pour passer, c’est ça ?’

‘’Grmpf’’

...Il a fait non de la tête ? Ça va à l’encontre de toutes les histoires d’aventures et de prophéties, ça, on est d’accord ? Genre, le héros débarque, il passe une épreuve, il continue, tout le monde est content ?!

’’Alors, si y’as pas d’épreuve, je suis censé faire quoi ?’’

Il hausse les épaules. Et avec l’air de s’en foutre royalement. Ce qui commence doucement à m’agacer, j’dois l’admettre. J’pourrais tenter le coup du Capstick, mais il a pas l’air très ouvert à la communication. Ou alors...Ouais non, ce serait un peu extrême. Et en plus, je n’ai pas de bazooka sur moi, là tout de suite.
Juste un Négapi, ce qui n’est pas franchement le plus pratique pour faire dégager une grosse patate poilue qui n’a pas l’air de vouloir bouger sa carcasse…

‘’...Mithos.’’

‘’Pi ?’’

Rien qu’à voir mon air profondément satisfait, le Négapi ne tarde pas à afficher un sourire mauvais, très similaire à  celui de Sol. Alors, il ne veut pas bouger ?

‘’Ten-danse.’’

Sautant au sol, le type Eleck commence à se trémousser en rythme, sous le regard peu amène du Pandarbare. Subitement, l’épaule de ce dernier se retrouve parcourue de tressautement...puis sa jambe...Sa patte droite;..jusqu’à ce que toute sa masse se mette à s’agiter, non sans faire trembler le chemin autour de lui. De mon coté, je n’ai plus qu’à me caler sur le rocher le plus proche et à utiliser ma fonction vocogramme (Merci Emilie, je savais bien que ça finirait pas servir) pour diffuser les morceaux que Mithos affectionne.
Et si ce dernier n’a pas l’air le moins du monde fatigué, ce n’est pas le cas de son partenaire qui ne peut que subir l’attaque, incapable d’attraper la petite souris entre deux entrechats. Rapidement en sueur, le type Ténèbres capte mon regard, l’air implorant.

‘’Faut bien qu’on s’occupe, si on peut pas continuer. Puis bon, Mithos peut faire pendant des heures…’’

‘’Pi !’’

‘’Ah pardon. Des jours, même. Et quand il est lancé comme ça, impossible de l’arrêter, j’suis désolé.’’

Le flot de grognements qui ne tarde pas à émaner du Pandarbare constitue probablement les pires insultes qu’un Pokémon puisse produire, vu le ton qu’il emploie. Néanmoins, infatigable, Mithos poursuit par une démonstration de breakdance qui achèvera de l’étaler au sol, le souffle coupé. C’est à peine s’il parvient à lever une patte pour nous empêcher de le dépasser, haletant de tout son long.

Une fois son gardien dépassé, le chemin semble adopter une pente de plus en plus descendante, jusqu’à ce que finalement, la rivière de montagne ne se transforme en véritable torrent, qui déferle en direction...de la mer ? Ce dernier plonge tout bonnement dans une sorte de gouffre naturel, tandis qu’en contrebas, la côte et les batiments les plus hauts des ruines d’AZlant se laissent apercevoir.

Pour avoir déjà visité (pour mon plus grand plaisir) le réseau de tunnels qui creuse Skiddo, on dirait que cette portion connecte la rivière directement au reste des ruines. La descente n’est finalement pas si difficile, les eaux ruisselantes ayant créé un bon nombre de prises pour atteindre une sorte de caverne, illuminée par l'ouverture que nous venons de dépasser.
Et si le moindre doute pouvait persister quand aux ''abîmes'' dont parlait Tabalibungaba, l’apparition d’une sorte d’écriteau en bois, juste à côté d’une faille complètement plongée dans l’obscurité, aura au moins le mérite de me confirmer que mon sens de l’orientation n’a pas encore frappé. Extrêmement étroite, j’vais juste avoir de quoi passer en me plaçant de profil, je pense.

‘’Alors, voyons ça…
Toi qui entre ici, abandonne toute espoir,
En ces lieux, règne tes peurs les plus noires.

...Il est toujours aussi rassurant, le vieux.’’


Mithos ne peut qu’approuver, au vu de l’absence totale de lumière, dans le couloir qui nous attend. Malheureusement pour les manigances de Tabalibungaba, j’ai de quoi parer à ce genre de choses.

‘’Tiens-moi ça, amigo, on y verra plus clair’’

Mon plan était parfait...sur le papier. Le temps de sortir une Gemme Luminescente de mon sac, je l'envoie au Negapi, qui l'attrape au vol. Mais lorsque la sphère crépitante illumine la faille, cette dernière semble frémir...et les ténèbres s’intensifient brusquement, pour engloutir et éteindre l'éclat de la pierre, comme on souffle une bougie. Comment il a fait pour mettre en place un truc pareil ?!

‘’*inspire*...Génial. J’imagine qu’on a pas trop le choix, reste près de moi, Mithos.’’

Le Négapi sur les talons, je m’infiltre tant bien que mal au sein de la faille, progressant à tâtons jusqu’à ce que les parois deviennent plus lisses sous mes doigts. Pas à pas, il ne nous reste plus qu’à avancer jusqu’à une hypothétique sortie, dans le noir le plus complet. Mais le pire et de loin, c’est bel et bien le silence qui l’accompagne : étouffé par le sol meuble, même le bruit des pattes de Mithos derrière moi, semble provenir d’un autre monde.

Perdu dans un monde sans repères, sans bruit , ni odeur, je pourrais croire que nous avançons depuis des heures, lorsqu’un frisson me parcourt des pieds à la tête. Dans le même temps, une sensation familière commence à m’envahir….Y’a un Spectre pas loin.  Instinct de survie ou simplement ma phobie qui parle, quand je sens ce genre de trucs, ça finit rarement bien pour moi. Sauf qu’avec deux parois qui m’encadrent, impossible de progresser plus rapidement.

Soudainement, un immense sourire fait son apparition dans les ténèbres, accompagné de deux yeux moqueurs titanesques, qui me fixe, l’air gourmand. Immobile, je ne peux même pas réagir, avant qu’une sorte de griffe noiratre ne vienne se poser sur mon épaule et l’engourdisse totalement. Le toucher est feutré mais chaque assaut me glace de plus en plus et il devient bientôt difficile de continuer à progresser.
Aucune trace de Mithos et pour le moment, la seule pensée qui m'évite de paniquer, c’est celle qui me pousse à mettre un pied devant l’autre. Hélas, ce couloir semble s’étendre à l’infini et bientôt, je n’ai même plus assez de sensations pour localiser les parois qui m’enserraient, il y peu.

...Et pourtant, je continue.

Pas de crise de panique ou de catatonie. Rien qu’une sensation brûlante, qui n’avait jamais été assez forte pour que je puisse m’en servir comme ce froid dévorant qui me paralysait jusqu’ici.
J’en ai croisé des types Spectres. Et chacun d’entre eux était plus terrifiant pour moi, que le précédent. J’ai appris à vivre à proximité mais jamais ‘’avec’’ eux. La simple idée qu’ils soient ici, autour de moi...C’est presque intenable.

Et c’est ça qui fait toute la différence.

Avant, ça l’aurait tout simplement été. Mais maintenant, il y a UNE raison à laquelle je peux me raccrocher pour ne pas céder. Et lorsque un mince trait de lumière fait son apparition, un peu plus loin et que je m’extirpe finalement de la faille, accompagné d’un Mithos au regard complètement vide, c’est un claquement de langue de dépit, que j’entends dans le passage que nous venons de quitter.
Désolé, amigos. Mais que ce soit aujourd’hui ou un autre jour, dorénavant, il y a quelqu’un à qui j’ai promis de toujours être là pour lui. Et si je dois nager dans une mer de Spectres pour ça, c’est quand vous voulez !

‘’Mithos, ça va ?’’

‘’....Negaaaaaa’’

Je sais pas ce qu’il a vu, mais il a l’air parfaitement incapable de continuer à marcher. Après l’avoir hissé sur mon épaule, il ne nous reste plus qu’à avancer vers le petit piédestal, qui orne le centre de la pièce que nous venons de rejoindre. Les murs composés de pierres taillées suffisent pour me confirmer que les tunnels doivent rejoindre une section souterraine des ruines d’AZlant. En quittant la pièce par la porte qui orne son coté ouest, il ne nous restera plus qu’à sortir du complexe et à rejoindre le mont Skiddo.
En revanche, pour ce qui est de l’artefact..

‘’C’est...Je suis pas un expert, mais c’pas vraiment antique, ce truc, non ?’’

Sur le petit piédestal, une collection de statuettes semblent attendre les chasseurs de trésors que nous sommes. Chacunes d’entres elles représentent un Tabalibungaba, debout, en posture de combat, le corps finement ciselé et l’air profondément contemplatif.
Néanmoins, j’aurais une question, qui explique sans doute mon hésitation, avant d’en saisir une.
...Pourquoi est-ce qu’ils sont parfaitement nus ?

HRP :

Pokémon utilisés : Mithos (Negapi)
Points Recherche des Pokémon : 3 +2 (5)
Objets tenus :Gemme Luminescente (+2 Recherche)

Pokémon utilisés :Noarfang (Noarfang)
Points Recherche des Pokémon : 3
Objets tenus : X
Elise Sandstorm
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : Compétition Scientifique #8 - La Quête du ForceTrois 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 4/14
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 31
Jetons : 5004
Points d'Expériences : 671
Compétition Scientifique #8 - La Quête du ForceTrois 1604422299-icon-4
4/14
Johto
16
31
5004
671
pokemon
Compétition Scientifique #8 - La Quête du ForceTrois 1604422299-icon-4
4/14
Johto
16
31
5004
671
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can not be wise

L’excitation était palpable dans l’assemblée. La plupart des élèves qui s’étaient rassemblés de bon matin en plein milieu de la place du hameau de Skiddo avaient tous impatience que l’épreuve du jour se lance, pour certains d’entre eux, c’était même la toute première fois qu’ils allaient participer à un évènement de cette envergure. Pour Elise en fait, ce ne serait que la deuxième fois.

Les compétitions avaient été tant attendues par les différents élèves de l’académie, ces dernières avaient été repoussées avec les dernières annonces de la mairie, et chacune des écoles essayant de bien se faire voir auprès des habitants de l’île pour espérer être celle qui resterait ouverte l’année suivante. Les étudiants essayaient pour autant de se concentrer sur l’épreuve du jour, avec appréhension et craintes du thème de la compétition pour la plupart d’entre eux. Tandis qu’au centre de la place venait d’apparaître le doyen de la montagne en personne.

Après quelques brefs échanges avec les adolescents autour de lui, le vieil homme finit par révéler l’intitulé de l’épreuve. Une chasse. Une traque, une nouvelle fois. Elise était un peu rassurée, elle avait l’an dernier participé à une compétition du même acabit, elle savait donc comment s’y prendre. D’autant qu’en sa spécialisation de chercheuse, elle avait appris à reconnaître et à analyser les différents signes distinctifs des passages de Pokémons dans la nature. Seulement cette fois-ci il en serait différemment, puisque Tabalibungaba annonçait à l’assemblée que l’objet de leur chasse seraient des reliques, tandis que la jeune fille entendait son téléphone vibrer, à l’instar de ses camarades de classe.

En lisant les indications, Elise fut confrontée à trois chemins. Soit elle empruntait le chemin vers l’artefact du courage, soit elle se dirigeait vers celui de la force, soit encore elle choisissait celui de la sagesse. Également, le doyen de la montagne leur indiqua la présence d’un quatrième artefact, mais qu’il n’y aurait pas d’autres indices pour le trouver que de « chercher là où nul n’est allé ». Un indice assez dérisoire, la scientifique rejetait déjà cette proposition. En vérité elle avait déjà une idée de l’artefact qu’elle irait chercher. Sur le départ, la brune se dirigea vers le sud-ouest, où se massait la forêt dense de la montagne.

"Viens Koda, on doit se dépêcher avant que d’autres élèves nous passent devant !"

Accompagné cette fois, comme toujours, par son premier Pokémon, les deux compagnons se hâtaient en direction de l’artefact de la sagesse, celui que la jeune fille avait choisi. D’après l’intitulé, pour trouver ce dernier, les candidats allaient surtout devoir faire preuve de savoir et de connaissance. Autrement dit, c’était celui sur lequel ses chances de succès étaient les plus élevées, si l’on comparait avec les deux autres représentant la force et le courage. La première énigme consistait à traverser la forêt en contrebas de la montagne afin de rejoindre l’ouest. Mais une fois devant l’orée du bois, Elise se rendit bien vite compte d’un souci majeur. Sur la carte de la région, les chemins ne menaient pas vers l’ouest. Vers le nord, vers le sud, certes, mais pas moyen d’accéder à l’ouest. Confuse, Elise commença à se demander s’il n’y avait pas un problème avec l’inclinaison de la carte, tandis qu’elle s’avançait sur le sentier entre les arbres. La végétation était dense, et le magnétisme de son Ipok était totalement déréglé, l’empêchant d’actualiser l’inclinaison et l’orientation de sa position sur l’île.

"Huuuum, c’est un problème …. Je ne vois pas non plus de mousse sur les arbres, et impossible de voir le soleil pour se diriger d’ici ..."

La première épreuve laissait déjà la jeune fille perdue au milieu de nulle part, tandis qu’elle voyait ou entendait d’autres étudiants de son école, visiblement tout aussi perdus qu’elle à en juger par les râles et les cris de paniques aux alentours. Tout de même c’était assez étrange, se disait la scientifique, il était assez improbable qu’il n’existe pas de passage menant à l’ouest, ou qui permettait à défaut de se diriger vers un endroit d’où il serait possible de rejoindre le point de la deuxième épreuve.

"Est-ce qu’il y aurait un chemin caché sur la carte … Le chemin de l’ouest … Le chemin de l’ou … Attendez …"

Une idée frappa la jeune fille tandis qu’elle regardait en détail les différents sentiers parcourant la forêt. Sentier du sanglier, Chemin du Cerf, Allée de la loutre … Chacun des différentes routes qui traversées la forêt portaient des noms différents, certains étant plus fournis que d’autres.

"Ce ne serait quand même pas … Le chemin du Loup Estival … Le chemin de Loup-est … Le chemin de l’ouest ! "

Si elle commençait à regretter de ne pas avoir vu ce jeu de mot digne du doyen de la montagne plus tôt, elle ne perdait pas de patience et se dirigeait aussitôt, à l’aide des panneaux disposés de ci de là et indiquant les mêmes noms que sur la carte, vers le sentier qui semblait être celui menant à la deuxième épreuve. Et effectivement, comme elle s’y attendait, ce dernier la menait vers le sud, en direction d’un cours d’eau aux abords d’une cascade.

Sortant enfin de la forêt, la jeune fille arriva sur ce qui semblait être une falaise un peu abrupte, mais pas très haute, il devait y avoir une dizaine de mètres avant de plonger dans l’eau de la rivière. Menant à l’autre rive, un pont suspendu, visiblement récent et solide, s’il fallait passer par là, ce serait au moins une traversée plus rapide et plus sûre que de descendre la falaise en rappel … Cependant, la jeune fille fut confrontée à ce qui semblait être la deuxième épreuve.

Assis en position de méditation, un grand Pokémon rose, affublé d’un grand coquillage en guise de couronne, se tenait devant l’entrée du pont, pour ainsi dire ne laisser personne passer. C’était un Roigada, la jeune fille le reconnut assez rapidement au vu de son apparence, et à en juger par ce qu’elle savait, il s’agissait là du Pokémon Royal de la deuxième épreuve. Il ouvrit les yeux sans bouger, et fixait du regard la brune qui se sentait un peu mal à l’aise d’être dévisagé de la sorte.

"Bienvenue à toi jeune candidate. Je vois que tu as réussi haut la main la première épreuve."

De la télépathie. Elise savait que ce pouvoir existait et était couramment utilisé par les Pokémons Psy, mais elle ne s’attendait pas à ce que la voix du Roigada soit aussi limpide dans son esprit.

"Je vais à présent te soumettre une énigme. Seule une bonne réponse te permettra d’accéder à la dernière épreuve. Es-tu prête ?"

Elise prit une profonde inspiration, avant de répondre avec détermination.

"Je le suis !"

Et en un claquement de doigts du Pokémon Rose, le sol, le ciel et l’univers tout entier se distordu, laissant place à un amas de couleurs et de formes mélangées les unes aux autres, dont il était impossible de discerner quoi qu’il en était. D’abord chamboulée par ce qui venait d’arriver, la jeune fille était rassurée de voir que son camarade Teddiursa était toujours à côté d’elle, et elle s’empressa de le prendre dans ses bras afin de sentir sa présence rassurante.

"Bienvenue dans mon monde onirique. Ici, rien ne pourra t’arriver de grave je te rassure. En revanche, si tu ne te réveilles pas à temps, il se pourrait bien que la journée, et la compétition, ne se termine sans que tu ne puisses y faire quoi que ce soit, fufufufufu ..."

D’un autre claquement de la patte, deux portes apparurent derrière le Pokémon, tandis que deux petits Pokémon, un Rouge et un Bleu, se tenaient à leur entrée.

"Haha ! Une nouvelle candidate !"

"Héhé ! Est-ce qu’elle va réussir ?"

Comprenant qu’il s’agissait d’un rêve, la jeune fille ne se posaient pas plus de question quant à la présence soudaine d’un Posipi et d’un Négapi, outre le fait que ces deux Pokémon pouvaient également parler comme n’importe quelle personne. Bizarrement, le simple fait de savoir qu’il s’agissait d’un rêve suffisait à contenir sa phobie irrépressible pour le type Electrique.

"Voici l’énigme :
Derrière l’une de ses portes se trouve le monde réel, où tu pourras retourner continuer la compétition. Derrière l’autre se trouve le monde des rêves. Il n’est pas dangereux en soit, mais il te sera impossible une fois dedans de te réveiller avant la fin du jour.
Il y a un gardien devant chaque porte, l’un dit la vérité, l’autre ment. Tu n’as droit de leur poser qu’une seule question. À toi de trouver la bonne porte !
"

Puis le Roigada disparut dans un amas de fumée, sans doute était-il retourné dans le monde réel, laissant la jeune fille devant les deux gardiens de portes.

"Sache que c’est moi qui dit la vérité ! Négapi est un menteur ! Haha !"

"Bien sûr que non, c’est Posipi qui ment ! Je suis le seul à dire la vérité ! Héhé !"

La jeune fille était perplexe. Elle n’était pas très douée en énigme, mais elle savait que pour ce type de logique, la moindre information était vitale pour elle. Or à en juger par ce qu’elle venait d’entendre de la part des Pokémons électriques, Il n’y avait pas de paradoxe, ou d’indice qu’elle pouvait relever. Posipi pouvait tout à fait dire la vérité, ça ne contredisait pas les dires de Négapi, et inversement. Comme l’avait donc laissait suggérer le Roigada, la seule question que la brune poserait serait décisive quant à sa victoire ou sa défaite à cette épreuve.

Elise réfléchissait, essayant de faire abstraction des deux Pokémons qui dansaient devant elle pour essayer de la déconcentrer. Elle n’avait le droit qu’à une question. Si elle avait pu poser au moins deux questions, il aurait été facile de connaître le véritable menteur par une simple question de logique, et ensuite de demander d’indiquer la bonne porte. Si elle avait eu la possibilité de poser une question, mais aux deux gardiens, alors elle aurait pu déterminer la bonne porte avec une question négative. Pour résoudre cette énigme, elle avait besoin donc de poser une question en incluant l’autre gardien dans la demande. Elle n’était pas sure quant à la certitude de réussite de cette solution, mais elle devait essayer. Elle s’adressa alors à l’un des deux gardiens.

"Négapi ! Voici ma question : si je demande à Posipi si la porte rouge mène au monde réel, que me dira-t-il ?"

S’arrêtant de rigoler, le Pokémon Bleu prit un air sérieux avant de répondre.

"Il te dira Oui !"

"Haha ! Tu as eu ta réponse ! Il faut maintenant choisir une porte !"

Dans les bras de sa dresseuse, Koda était perdu, les informations du vrai et du faux s’entremêlaient dans son petit esprit. Aussi lorsque la jeune fille se dirigea vers la porte bleue, il s’inquiéta du mauvais choix de la jeune scientifique.

"Si Negapi est un menteur, alors cela signifie que Posipi me dit la vérité en m’indiquant la porte rouge. Mais à ce moment-là, cette information vient de Négapi, le menteur, et donc il faut prendre l’autre choix indiqué.
Si en revanche Négapi dit la vérité, alors l’information qu’il donne de Posipi est exacte, mais dans ce cas, je ne dois pas faire confiance au Posipi … Si j’ai tout bien calculé, dans les deux cas, je suis gagnante en prenant la porte bleue ...
"

Pressant la poignée de la porte bleue, un halo de lumière sortit de derrière le passage tandis que le monde autour de la jeune fille venait de reprendre forme et couleur, et qu’elle se retrouvait de nouveau devant le Roigada. Ce dernier applaudissait de ses deux pattes.

"Félicitations jeune fille, je suis très impressionné. Peu de gens sont capables de trouver la bonne solution à ce problème. Il va sans dire que tu as brillamment réussi la deuxième épreuve. Tu peux traverser ce pont, où t’attend la dernière partie de la compétition."

S’écartant du chemin, le Pokémon rose se reprit en pleine méditation, tandis que la jeune fille empruntait le pont de bois. Solide et fiable au premier abord, la brune se mit à courir sur les rondins afin de vite atteindre l’autre rive. Elle avait encore du mal à croire qu’elle venait de passer les deux épreuves menant à l’artefact. Plus qu’une et elle sortirait victorieuse de cette compétition.

Elise venait enfin d’atteindre une grande clairière, où s’était érigé un grand chêne en son centre. Le ciel était enfin dégagé de tout arbre, laissant voir la lumière du jour et le soleil à son zénith. La journée s’était bien écoulée, mais la scientifique avait encore un peu de temps avant la fin de l’épreuve. D’autant plus que la dernière énigme ne paraissait pas des plus difficiles.

"A l’abri de la lumière … Il n’y a qu’un seul endroit à l’ombre ici."

S’approchant du chêne majestueux au milieu de ce champ d’herbes et de fleurs, Elise finit par y remarquer une petite cavité quelques mètres plus haut, en plein dans le tronc de l’arbre. Sans doute un nid pour Pokémon Vol ou Insecte, mais la jeune fille ne voyait pas d’agitation autour du trou, elle en déduisait donc qu’il avait du être laissé à l’abandon depuis quelques temps. Connaissant le doyen et sa grande sagesse et humilité à l’égard de la nature, Elise ne voyait pas d’autres cachette possible.

La brune sortit la Pokéball de sa Sonistrelle, avant de lui demander d’inspecter le trou dans l’arbre. La chauve-souris s’exécuta, et quelques secondes après, elle en ressortit avec un petit objet en bois, qu’elle vint remettre dans les mains de sa dresseuse.
Une statuette sculptée dans une branche, représentant en tout haut point le doyen Tabalibungaba, prenant une pose assise, comme en train de réfléchir, tel le sage qu’il était pour l’île d’Adala. Pas de doute possible, il s’agissait bien là de l’artefact de la sagesse. Elise avait réussi l’épreuve.


HRP :
Pokémon utilisés : Koda (Teddiursa)
Points Recherche des Pokémon : 6 +3 (9)
Objets tenus : Jumelles en Argent (+3 Recherche)

Pokémon utilisés : Astrid (Sonistrelle)
Points Recherche des Pokémon : 6
Objets tenus : ///



La cutie danse en 9900ff

Compétition Scientifique #8 - La Quête du ForceTrois Miniature_216Compétition Scientifique #8 - La Quête du ForceTrois Miniature_714_EBCompétition Scientifique #8 - La Quête du ForceTrois Miniature_876_%E2%99%82_EBCompétition Scientifique #8 - La Quête du ForceTrois Miniature_427_EB
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum