Connexion
Pokemon Community :: Administration de l'école :: Demandes d'admissions :: Demandes acceptées

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Zoom Pegasus 38 à 61€
84 € 120 €
Voir le deal

Melhkior Timohre
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9410-637-melhkior-timohre-une-nuit-presque-comme-les-autres-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9412-melhkior-timohre-phyllali#94490
Icon : [637] Melhkior Timohre - Une nuit presque comme les autres... [PHYLLALI] LoDgM5W
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 336
Points d'Expériences : 6
[637] Melhkior Timohre - Une nuit presque comme les autres... [PHYLLALI] LoDgM5W
1
Sinnoh
15
0
336
6
pokemon
[637] Melhkior Timohre - Une nuit presque comme les autres... [PHYLLALI] LoDgM5W
1
Sinnoh
15
0
336
6
Melhkior Timohre
est un Nouveau Membre
Melhkior TIMOHRE
Région : Sinnoh
Age : 15 ans
Genre : ♂
Ambitions futures
Archéolgue
J'ai pas de temps à perdre. J'ai des trucs à faire moi.
En quelques mots
J'aime les cookies et le café, encore mieux si c'est des cookies au café !
Pseudo : Melh
Age : 22 ans
Pronoms : Il/Lui
[637] Melhkior Timohre - Une nuit presque comme les autres... [PHYLLALI] Melhpc10
Caractère
Melhkior est un adolescent de grande taille. De nature pourtant discrète et réservée, son allure svelte porte souvent à le faire remarquer. Hormis cela, l’une des premières choses que l’on pourrait remarquera chez lui, c’est cette longue chevelure brune aux reflets cendrés qui vient ruisseler le long de son visage jusqu’à atteindre le dessous de ses omoplates. Les ombres projetées par ses cheveux assombrissent son visage dont le seul éclat émane de son regard. Un regard d’un pourpre intense mais vide, venant faire écho aux poches violacés tombant au-dessous de celui-ci. Un visage marqué par la fatigue, un teint blafard, froid, qui dégage un sentiment de malaise. Un malaise palpable, un malaise entre incompréhensions, peur et craintes, autant de sentiments et d’émotions soulevés à la vue de son minois. On ne saurait pas être dans l’exactitude pour ce qui est de lui donner un âge quand on l’observe, entre dix-sept et vingt ans peut-être ? alors qu’il n’en a que quinze.

Il porte uniquement des vêtements de teinture froide généralement des sweat-shirts amples, allant du bleu en passant par le noir et le blanc, des coloris variant peu les nuances de sa garde de robe. La seule chose, le seul objet dont il ne se sépare jamais : un pendant fait d’une chaîne d’argent ornée d’une améthyste pyramidale au reflet rouge.

Il est de ceux dont le contact humain trouble, par crainte d’être dérangé, mais surtout par la nonchalance dont certains peuvent faire preuve. Il est quelqu’un de discret et silencieux, quelqu’un ayant pour habitude de faire chemin seul. L’ombre et le calme d’un sous-bois lui scieront bien mieux que l’activité et le brouhaha de la ville. L’usage de la parole est pour lui superflu, sans réel intérêt… quoique, à une exception près : remettre sans prévenir les impudents à leur place. Ce comportement lui vaut le fait d’être vu comme quelqu’un de peu sympathique, d’impassible, la vérité elle dira qu’il le fait pour se protéger des autres. Malgré cette incapacité à s’ouvrir aux autres, Melh est une personne hyper-emphatique. Ce mal lui vaut de ressentir chez les gens bien des maux ; il s’imprègne de leur mal-être et les prend pour son propre compte. C’est de ce fait, la raison pour laquelle il préfère interagir avec les pokémons plutôt qu’avec ses compères, même si une certaine solitude lui pèse. Orphelin d’une archéologue et d’un chef cuisinier, il tient de sa mère l’envie d’apprendre et de son père un fin palais.
Histoire
Cette nuit-là, la grotte était éclairée par les éclats lunaires qui se reflétaient sur son sol humide. Il n’y avait pas un bruit, seulement le silence d'une nuit calme. Il se tenait là, comme à son habitude, debout face à cette fresque, les yeux écarquillés. Devant lui se dessinait une gravure représentant les trois gardiens des lacs de Sinnoh tournoyant autour d’une petite sphère. Il y jonchait depuis le crépuscule, là à attendre devant ce vestige du passé. Il le contemplait d’un air fasciné, une vielle encyclopédie de mythologie ouverte entre les mains. Une encyclopédie dont la reliure de cuir représentait une créature équine dotée d’une excroissance en forme d’anneau ornant son corps. Passant sa main le long de la paroi humide, l’écho d’un cri strident vint briser le silence nocturne et le tira brusquement hors de ses songes, couvert de sueur…

La pièce était vide, la nuit était noire, l’horloge donnait trois heures et quinze-minutes alors que les cliquetis métalliques de ses engrenages résonnaient dans la pièce. Son corps était trempé, sa peau humide collait aux draps de son lit, ses muscles se tétanisaient sous l’influence de la peur alors que la pénombre s’intensifiait dans un coin de la chambre. Là, c’est ici que cette masse noire laissait échapper des murmures incompréhensibles. Une masse changeante telles des volutes de fumée qui s’agitaient au rythme de l’aiguille du temps, elle laissait paraître des choses terrifiantes, défiants toute logiques à la limite du non-sens et de la folie. La peur l’envahissait, il voulait fuir, hurler de tout de toutes ses forces à s’en déchirer les cordes vocales, mais malgré toute la volonté qu’il y mettait, rien n’y faisait alors que son cœur s’emballait.

Les minutes paraissaient si longues, le temps semblait lui-même ralentir. Les sueurs froides et les larmes coulaient le long de son visage ; une, puis deux, puis trois… Puis son regard se mit à parcourir frénétiquement la pièce jusqu’à fixer les rideaux qui laissaient passer de faibles rayons lunaires qui à sa vue vint lui brûler ses yeux injectés de sang. Les murmures gutturaux devenaient de plus en plus insistants, de plus en plus agressif, de plus en plus proche, jusqu’à ce que… l’ensemble de son corps se délia du poids qui pesait sur lui et bondit hors du lit, se jetant ainsi aux rideaux à ses côtés.

La Lune, pleine, envahit alors l’ensemble de la pièce de son éclat évaporant la pénombre de cette chambre d’orphelina. Les chuchotements incessants eux, vinrent être interrompus par le crissement des rideaux qui se déchirait sous son poids. Tout était fini… Jusqu’à ce que la tringle de métal qui les soutenait se brisa en deux morceaux alors que son corps, lourd, fatigué, s’écroula lourdement sur le sol froid suivit du tissu blanc flottant dans l’air. Un froid morbide qui fut rapidement remplacé par une douce chaleur qui se propagea de son abdomen à tout son être. L’un des morceaux de métal se tenait verticalement empalé et projetais son ombre au milieu de son minois. Les rideaux maintenant imbibés d’un rouge écarlate peignaient une scène peu commune alors les cliquetis métalliques ralentissaient peu à peu, leurs sons s’étiraient tel un écho lointain traversant le temps et l’espace, jusqu’à cesser dans le noir de la nuit.

---

La cloche sonnait enfin ses douze coups, le soleil était à son Zénith, il était l’heure de partir. Le garçon passa sa main le long de long de l’abdomen, sa cicatrice le faisait encore terriblement souffrir depuis tout ce temps. S’efforçant de cacher sa grimace, il s’empressa de réunir ses dernières affaires, quelques vivres pour le voyage et le grimoire encyclopédique de sa défunte mère. Passant le portail de l’orphelinat, se remémorant quelques souvenirs, il vérifia une dernière fois que son pendant était bien à son cou. Face à lui quelques pokémons gambadaient dans les fourrés. Il n’allait manquer à personne ici, orphelin de parents dont il n’avait que très peu souvenir, la seule famille qu’il avait, était cette vielle femme vivant non loin de la grotte, une connaissance de ses parents qui venait de temps à autre lui rendre visite. Il y avait, elle et cet Archéodong, ce pokémon qui l’aidait à se cacher lorsqu’il fuguait de sa chambre d’orphelinat la nuit tombée, il s’y cachait en son creux et patientait jusqu’à ce que l’on résigne à ne plus le chercher. Ses adieux étaient faits. Ces bribes de souvenir représentaient beaucoup pour lui, il était attaché à ce village par son histoire. Mais il fallait partir, pour comprendre les mystères que sa mère cherchait à élucider, afin d’exorciser ce qui obsédait son esprit : ce cri strident qui raisonnait toutes les nuits. Il était temps. Le vent glacé du Mont soufflait derrière lui, l’invitant à s’élancer aux confins du destin. Il jeta un ultime regard en direction du village, l’air caressait son visage faisant mouvoir sa longue chevelure, Melhkior respira une dernière fois l’éther de ces lieux laissant s’échapper dans l’expiration de son souffle :
- « Adieu… »
Pokemons
[637] Melhkior Timohre - Une nuit presque comme les autres... [PHYLLALI] Archzo11
Surnom : Drych
Espèce : Archéomire
Nature : Calme
Description
Drych et un archéomire très expressif par son regard et calme de nature, il tient compagnie à Melhkior, mais dès que l’occasion se présente, il n’hésite pas à le fusilier de ses yeux lorsqu’il est mécontent de son comportement.
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [637] Melhkior Timohre - Une nuit presque comme les autres... [PHYLLALI] Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2836
[637] Melhkior Timohre - Une nuit presque comme les autres... [PHYLLALI] Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
pokemon
[637] Melhkior Timohre - Une nuit presque comme les autres... [PHYLLALI] Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
Potiron
est un Annonceur
Bonjour, et bienvenue sur le forum !

Un personnage lugubre comme on les aime ! Ta fiche ne s'épand pas sur son histoire, mais les informations à disposition suffisent amplement. Cette part de mystère intrigue, hâte de voir comment tu comptes la développer !

Tu penseras à mettre à jour ton profil avec un avatar - celui de ta fiche ira très bien. Si tu as la moindre interrogation, n'hésite pas à nous questionner sur Discord !

Je te valide !


Bienvenue dans le Dortoir Phyllali ♂ et bonne intégration parmi tes confrères ! N'hésite pas à poser tes questions si tu as le moindre soucis au staff ou aux membres de ton dortoir (www).Tu peux dès lors poster ta T-CARD dans la partie correspondante, ainsi que gérer tes RPs grâce à aux RECHERCHES DE RPs ET RELATIONS. N'oublie pas de remplir les champs de ton profil dès que possible (T-card et Fiche de Présentation) pour faciliter la navigation aux autres joueurs, et de réserver ton AVATAR dans la partie adéquate !  Tu repars aussi avec 2 Pokeball, données par le Collectionneur. Ton numéro étudiant est 637. Bon jeu sur Pokémon Community !

Je me permets d'éditer ton pseudo pour le faire correspondre à la norme du forum !
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum