Connexion
Pokemon Community :: Zones sauvages :: La forêt :: Futaie Escarpée

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
-79%
Le deal à ne pas rater :
DCL : Drone Championship League – Jeu PS4
6.99 € 32.90 €
Voir le deal

Josh Aéris
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3650-0266-josh-aeris-un-revenant-affecte-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-adulte
Icon : [Appel d'Offre] Recette de cuisine: dorer la bleusaille. [Josh / Maya] S-l300
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kanto
Âge : 21
Niveau : 40
Jetons : 1901
Points d'Expériences : 1256
[Appel d'Offre] Recette de cuisine: dorer la bleusaille. [Josh / Maya] S-l300
8
Kanto
21
40
1901
1256
pokemon
[Appel d'Offre] Recette de cuisine: dorer la bleusaille. [Josh / Maya] S-l300
8
Kanto
21
40
1901
1256
Josh Aéris
est un Adulte Colonel de la 24ème


Appel d'Offre
Recette de cuisine: dorer la bleusaille.

Maya Hibiki


La paperasse croule depuis quelques jours, les dossiers d’admissions. Faut dire qu’avec l’annonce de la Pokémon Community qui fusionne avec l’Adala Elite School, les élèves virés, ils cherchent de quoi travailler pour beaucoup. La campagne de pub lancée en juillet n’avait jamais eu un timing aussi excellent, plus de deux-cents candidatures cet été, deux mois à faire des journées de test, six jours par semaine et pas assez de jus d’orange. Toute ton équipe à pris la mesure du grade de colonel et des responsabilités qui s’y rapportent.

Toutefois, l’arrive d’une nouvelle infirmière à l’effectif à changer la donne. Locaux moins engorgée, pression médicale relâchée, meilleure ambiance et surtout des soins d’excellente qualité. Vous deviez partir pour le Mont Chimnée, mais le surplus d’effectif vous contraint à la forêt de l’île. Maya n’est autre que la fille du général, ce statut spécial couplé aux courbes d’un visage ciselé, mais froid comme l’acier a donné le ton. Ses cheveux courts, ses petits regard, sa voix fluette qui devient tyrannique au moindre abus d’effort inconsidéré. Non… Un brin de femme qui fait souffler un doux vent de fraîcheur. Puis il ne faut surtout pas imaginer que vos repas au réfectoire ou vos sorties sportives te laisse indifférent. C’est la fille du général, et même si… Monsieur Hibiki est un papa poule insoupçonné qui te tient pour gendre parfait, il est hors de question que tu te laisses ainsi faiblir aux émotions. Plus jamais.

-Josh, va falloir qu’on y aille.

-J’arrive, laisse moi finir de me préparer.

-Non mais on va les faire courir, c’pas toi qui va courir après mademoiselle Hi

-HO, MAIS TA GUEULE, CONG DE TOI !

Ça hurle à seulement cinq heures du matin dans l’aile de l’état-major et le regard noir que tu lances à ton Gallame en dit long. Toujours prêt à sauter sur l’occasion, le bougre est accoudé sur l’encadrure de ta salle de bain avec un rictus alors que tu vérifies bien le laçage de tes bottes, la propreté de la ceinture, que le camo du pantalon est incroyable et la veste impeccable comprenant tes gallons et médailles.

Tu soupires, enquilles un verre de jus d’orange avant de remplir tes poches du nécessaire et d'enfin prendre la chemise de documents. Toute ton équipe de fonction est présente, frais comme des garçons et pressés de partir courir (c’est faux, ils sont lourd comme des chapelles et si Ringabel ne distorsion pas, ils ont pas envie, sauf Hel, car ta Roitiflam est un monstre de motivation. Tu dois passer récupérer Maya à sa piaule, pas très loin, vu qu’elle est proche de son père… À demander quand lâchera-t-il la bride. Alors que tu t’apprêtes à toquer à la porte, c’est celle d’en face qui s’ouvre, laissant le crâne luisant de ton général éclairer le couloir.

-Ponctuel Colonel, c’est bien, vous prenez à cœur de montrer à ma petite Maya les grandes responsabilités des hauts gradés. Cela est une tâche ardue, car la créature n’apprécie guère de se lever tôt, mais comment ne pas fondre devant ce visage au réveil, les yeux mis clos, grognant d’une voix suave mal réveillée. Ah… Si vous saviez mon Colonnel à quel point, ce mariage serait une au

Vous êtes coupés par cette même voix suave dont il parle et qui n’apprécie pas les démonstrations d’affection et autres surnoms dans le cadre professionnel. Maya te fait face, tu n’as encore rien répondu que tu as l’impression qu’elle est déjà à cinq milles tours minutes, comme une voiture de rallye qui a démarré au quart de tour pour te rouler dessus.

-Tendue, la fille du générale, te lâche Ringabel par télépathie pour entamer une discussion silencieuse

-J’pense qu’il ne vaut mieux pas se risquer à approuver ou à contredire quelques propos que ce soit.

-Compris, mission de survie prioritaire.

Après un bref échange, tu emboîtes le pas à Maya et lorsque vous arrivez enfin dehors, le ciel nocturne balayé par les vents et nuages peine à vous éclairer. Longue journée… Tu es persuadé que le général te refourgue cette mission avec sa fille pour vous rapprocher et savourer ses ambitions matrimoniales égoïstes.

-Sinon Maya, prête à gérer la bleusaille, la vrai, celle qui a signé son contrat et va se prendre pour des héros.

-Je reconnais, c’est toi que tu décris y a trois ans Josh ! Maya tu l'aurais vu faire le kéké sur les excercices physiques "et vas y que j'ai des pecs, des abdso, un sourire colgate, une résistance au poison car j'suis trop dark est mon élément de spécialité". Pffeuh, une blague mon dresseur, je te jure, j'vais chercher des vidéos ce soir si j'en ai.

Y a un blanc, un silence qui ne te met pas en valeur, car tu as viré au rouge en fulminant d’un coup, mais la réplique de Ringabel peut être une action tactique et technique si cela permet à Maya de rire un bon coup après la lourdeur paternelle et lui donner envie de faire suer ces mômes. Car même si elle est infirmière, elle dirige comme un général médecin.

-Après cette journée, ils font une annonce spéciale pour l’académie, avec la fusion la réunion de pré-rentrées risque d’être sportive vu la tension entre les deux anciennes écoles. Tu m'accompagneras?

Plus loin, en rang ou presque, un groupe d’une grosse centaine de jeunes attend, presque en rang, presque debout, sur ses pieds, bien droit. Une tenue déplorable alors que vous êtes toujours à l’heure et les nuages se dévoilent pour éclairer d’une lune étincelante votre arrivée et celle d’un groupe de choc, un Gallame, une Roitiflame, un Gravalanche d’Alola, un Sarmurai et un Hexadron qui marchent en fille indienne et au pas, le sol vrombissant sous ces poids lourds par leur masse, sauf Ringabel, lui il est juste chiant, poids lourd social.

© BBDragon


Le militaire s'exprime en D46100


[Appel d'Offre] Recette de cuisine: dorer la bleusaille. [Josh / Maya] Miniature_454_EB[Appel d'Offre] Recette de cuisine: dorer la bleusaille. [Josh / Maya] Miniature_545_EB [Appel d'Offre] Recette de cuisine: dorer la bleusaille. [Josh / Maya] Miniature_042_LGPE [Appel d'Offre] Recette de cuisine: dorer la bleusaille. [Josh / Maya] Miniature_406_EB[Appel d'Offre] Recette de cuisine: dorer la bleusaille. [Josh / Maya] Miniature_848_EB
[Appel d'Offre] Recette de cuisine: dorer la bleusaille. [Josh / Maya] Gallade_sprite_2 [Appel d'Offre] Recette de cuisine: dorer la bleusaille. [Josh / Maya] Miniature_768_EB [Appel d'Offre] Recette de cuisine: dorer la bleusaille. [Josh / Maya] Miniature_074_Alola_LGPE [Appel d'Offre] Recette de cuisine: dorer la bleusaille. [Josh / Maya] Hel
[Appel d'Offre] Recette de cuisine: dorer la bleusaille. [Josh / Maya] Miniature_302_EB
Maya Hibiki
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9390-634-maya-hibiki-l-infirmiere-militante-adulte
Icon : [Appel d'Offre] Recette de cuisine: dorer la bleusaille. [Josh / Maya] LoDgM5W
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Galar
Âge : 21 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 6
[Appel d'Offre] Recette de cuisine: dorer la bleusaille. [Josh / Maya] LoDgM5W
3
Galar
21 ans
0
0
6
pokemon
[Appel d'Offre] Recette de cuisine: dorer la bleusaille. [Josh / Maya] LoDgM5W
3
Galar
21 ans
0
0
6
Maya Hibiki
est un Nouveau Membre
05H00.

Le soleil ne pointe pas encore le bout de son nez que le réveil retentit déjà dans toute la chambre. Maya n'a jamais été une personne matinale, alors, quand son réveil ose s'alarmer avant les premiers rayons du soleil, la rousse se laisse porter volontiers vers les bras de morphée, préférant faire abstraction des responsabilités du jour. Malheureusement, son Riolu ne semblait pas du même avis. Celui-ci s'empresse de piétiner le dos de sa dresseuse tout en sachant que son petit poids ne lui fera rien, mais assez pour l'empêcher de se rendormir. « C'est bon, j'ai compris Riolu... » Rétorque-t-elle avec sa voix encore toute cassée et une certaine envie de meurtre dans l'intonation. Contre son gré, et surtout le rappel à son devoir, l'infirmière se lève du mieux qu'elle peut son lit douillé et encore chaud. Le matin est toujours un moment important pour Maya. Silencieuse, presque muette, elle ne daigne converser qu'après une bonne tasse de café bien corsé.

Après avoir offert quelques baies à ses compagnons pokemon, l'infirmière peut enfin commencer à se réveiller et c'est en voyant le reflet dans le miroir qu'elle comprend qu'une bonne douche froide ne serait peut-être pas de refus. Elle décide de brancher son enceinte préférée, pas trop fort pour ne pas réveiller les chanceux qui dorment encore, pour se booster avant d'appréhender la longue journée devant elle. La sensation de fraîcheur l'a fait frissonner, mais elle est aussi bonne tant chaque fracas de goutte contre sa peau la fait tirer petit à petit des bras de Morphée. Les matins sont peut-être difficiles dans la chambre Hibiki, mais les coutumes sont très sacrées. Alors, quand la serviette de bain entoure son corps nu, c'est un play-back endiablé qui commence. Les mouvements de danse sont exagérés, les paroles envoûtent ses émotions et ses pokemon adorent l'accompagner dans cette routine matinale.

Les minutes tournent et Maya se presse de trouver une tenue adéquate. Avec Josh, le colonel chouchou de son paternel, ils vont devoir entraîner et surtout gérer une nouvelle équipe de l'armée. Ils sont jeunes, encore insouciants et ne savent pas encore dans quoi ils se sont aventurés. Josh est le militaire typique de toutes les casernes. Il est toujours ponctuel, très respectueux et n'aime pas trop transgresser les règles. Malgré ses airs de militaire coincé et bien trop sérieux, il a été le premier à entreprendre une vraie discussion avec Maya. À son arrivée, beaucoup la voient simplement comment la fille unique du général, celle qui a été pistonnée pour avoir sa place. Même si l'ambiance commence à tourner vers du positif, elle entend toujours les messes basses et préfère y faire abstraction, car il est encore trop tôt pour refaire le faciès de certains. Alors, comme pour lui rendre hommage, la rousse se vêtit de son seul pantalon treillis de l'armée accompagné d'un simple débardeur noir.

« Carchacrok, tu penses pouvoir tenir le coup en m'accompagnant aujourd'hui ? » Il lui en fallut pas plus à son Carchacrok pour qu'il accepte sans broncher, affichant une expression toute excitée. « Riolu, Stalgamin, vous allez rester dans vos pokéball. Si j'ai besoin de vous, je n'hésiterai pas à vous appeler ! » Ils acquiescent simplement sans ressentir une once de jalousie pour leur compère. Un dernier regard est lancé vers l'horloge principale de la pièce ; il est bientôt l'heure. Josh ne devrait plus trop tarder, songea-t-elle. Et c'est en pensant à lui qu'une grosse voix rauque se fait retentir dans tout le dortoir. Maya comprit trop bien à qui cette intonation appartenait et c'est en se rapprochant de la porte qu'elle comprit, encore une fois, à qui il parlait et surtout de quoi il est en train de raconter. Mais bordel, il va donc jamais arrêter avec son histoire de mariage...

D'un coup sec, la porte de sa chambre s'ouvre, coupant son père dans sa lancée et surprenant le colonel qui était planté devant celle-ci. « Tu vas jamais arrêter avec cette histoire de mariage ? Tu ne vois pas que tu mets Josh mal à l'aise ? » Son visage s'attendrit lorsqu'elle fait face au colonel devant elle, lui dire bonjour et s'excuse encore du comportement puéril de son père. Ils s'échangent quelques paroles avant d'emboîter le premier pas vers une longue journée. Josh, tout excité à l'idée de gérer tout un groupe de jeunes, lui demande si elle est prête pour ce qu'il l'attend sur quoi Ringabel s'empresse de conter la vie antérieure du colonel sous un trait de moquerie. L'idée de s'imaginer Josh, encore un jeune prépubère, donnant l'allusion du jeune élève parfait, avec sa part de mec sombre la fait rire aux éclats. « J'espère que tu as des précieuses vidéos Ringabel, je ne veux absolument pas manquer ça ! »

« Ah oui, c'est vrai la réunion... » Dit-elle dans un soupir. « Heureusement que tu es là Josh, avec ma mémoire de poisson rouge, je n'étais pas prête à m'en souvenir et avec plaisir pour t'accompagner. De toute façon, je ne pense pas que j'y serais allé si tu n'étais pas là. » Josh, c'est un peu comme un gros soutien moral pour Maya. Elle est l'action et lui la pensée. Ils font une bonne paire et il est certainement la seule personne qui a réussi à gagner sa confiance. Le soleil pointe enfin le bout de son nez lorsqu'ils s'aperçoivent un groupe de jeunes, en rang, ou du moins presque et où la fatigue se lit sur leur visage. Alors, comme pour les réveiller, et surtout pour les emmerder, Maya souffle un bon coup dans son sifflet, les faisant sursauter avant de se remettre en rang dans une bonne ligne droite. « J'adore le pouvoir que je détiens avec ce simple sifflet » Chuchote-elle à Josh avec un semblant d'excitation comme une enfant qui jouerait avec son jouet. « Alors, les jeunes, vous êtes prêts à souffrir ? » La rousse lit très bien sur leur visage une certaine stupéfaction de voir la fille du général devant eux et non le réel général. « Je sais, vous vous attendez à voir mon père et non une simple infirmière de la caserne. Mais l'infirmière de la caserne détient vos seringues pour vos prises de sang et vaccin. Alors, faites-moi chier et je vous jure qu'il n'y aura pas que du sang dans vos veines. » Dit-elle avec son plus beau sourire.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum