Connexion
Pokemon Community :: Reste du monde :: Le reste du globe :: Hoenn

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -17%
Grosse promo sur PC Portable Gamer – LENOVO ...
Voir le deal
999 €

Idalienor Edelwen
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 21 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2534
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
21 ans
70
2476
2534
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
21 ans
70
2476
2534
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin

Merci encore Idalienor d’avoir accepté que je monte avec toi sur Dama !

De rien Elwey, et puis Dama semble t’apprécier, sinon il ne t’aurait pas laissé monter avec moi.

Mon petit-frère et moi-même chevauchons mon Chevroum en direction de Nénucrique. Même si la soirée commence à pointer le bout de son nez, le fait que nous soyons en plein été fait que le soleil se couche plutôt tard. En clair, pas de risque que nous soyons plongés dans le noir avant notre arrivée à destination. De l’autre côté, mon père conduit le van qui doit emmener tout le reste de la tribu. Maintenant que je suis de retour à la maison, nous sommes 8. Donc impossible pour nous de tous rentrer sans en mettre un dans le coffre. Et comme j’ai plus l’habitude de me déplacer à dos de pokemons plutôt qu’en véhicule à moteur, cette option m’a paru être la meilleure. Et puis partager la traversée de la région avec mon petit frère me fait du bien.

Ce voyage vers Nénucrique a été initié par une invitation de Cael à venir manger tous ensemble au Terremer, le restaurant de ses parents adoptifs. En y réfléchissant, cela fait déjà quelques temps que nous espérions mélanger nos familles, et notre diplôme tout récent a représenté une parfaite occasion de fêter ça autour d’un bon repas. Je suis revenue à Hoenn il y a tout juste une semaine et j’ai bien l’intention de passer l’été ici. Pour me ressourcer, profiter de ma famille et préparer mon voyage. Je pense que ma première destination sera Johto. Après tout, c’est de là-bas qu’est originaire Maman. Cela me parait être un joli hommage. Evidemment, avant ça, je ferais un saut à Almia. Pour voir Camille. Il faudrait aussi que je parle de lui à Papa et aux autres, mais je n’ai pas encore trouvé le bon moment.

Avant que toute la famille Edelwen ne débarque chez Noé et Mélodie, j’ai pris soin d’appeler le ranger pour l’avertir de deux trois détails concernant ma famille, histoire qu’ils préviennent ses parents et qu’ils n’y aient pas de malaise. Je crois lui avoir dit quelque chose comme ça.

« Je t’ai déjà parlé de ma maman, Galatée. Elle est morte il y a 11 ans maintenant. Ma maman avait une petite sœur. Elle s’appelle Marie, et elle a toujours plus ou moins vécu avec nous, et elle nous a tous beaucoup aidé après la mort de Maman. Et, ça va te paraitre un peu bizarre mais il y a 4 ans environ, mon père et elle se sont mis ensemble. Nous aussi ça nous a surpris, mais au final on s’y est fait, et cela a trouvé un certain sens à nos yeux. Il y a 3 ans, ils ont eu une petite fille. Elle s’appelle Zia. Techniquement c’est ma demi-sœur mais on ne fait pas vraiment cette différence au sein de la famille. Donc si tu pouvais expliquer cela à tes parents, histoire qu’il n’y ait pas de malaise, ça serait chouette de ta part. J’ai déjà eu du mal à convaincre mon père d’accepter, je ne veux pas le mettre dans l’embarras tu comprends ? »

Il est vrai que notre situation familiale est spéciale, et que bon nombre de personnes serait en droit de se demander qu’est-ce qui est passé par la tête de ces deux-là pour se mettre en couple compte-tenu de leur passé. Nous-mêmes, les propres enfants de mon père, sommes passés par cette phase de réflexion, plus ou moins longue en fonction de chacun. Si Amandine et Matthieu ont facilement accepté la nouvelle, cela a été un peu plus difficile pour Julie qui gardait plus de souvenirs qu’eux de notre mère. Quant à Elwey, il lui a fallu plusieurs mois pour complètement accepter la situation. Il se voyait comme responsable de tout ça, et ma sœur la plus âgée a dû faire de nombreux efforts pour l’aider à ne plus culpabiliser et stopper toutes ces idées noires. Mais maintenant il va beaucoup mieux, et il prend son rôle de grand frère très au sérieux. Il n’est plus le dernier de la famille après tout.

Lorsque nous arrivons enfin à Nénucrique, je rappelle Dama dans sa pokeball pour terminer le chemin à pieds. Je me doute qu’Elwey aurait préféré rester sur son dos jusqu’au bout mais cela ne se fait pas trop de se promener en pleine ville avec un pokemon comme un Chevroum. Et puis lui est habitué à se promener en pleine nature, pas au milieu d’une route entre les voitures. Il ne nous reste même pas 5 minutes avant de retrouver le restaurant de Mélody et Noé.

— Idalienor ! Elwey ! On est là !

Sur la route, j’aperçois la voiture de mon père depuis laquelle Amandine et Matthieu nous font des grands signes. Ils enchainent bien vite avec quelques grimaces lorsqu’ils nous dépassent, comme pour nous narguer.

Idalienor on ne peut pas les laisser nous battre viens !

Le garçon m’attrape par la main et me force à courir pour les rattraper. Je doute qu’on réussisse à arriver avant eux, mais avec un peu de chance ils auront du mal à garer le van et on pourra gratter quelques secondes. Après une petite course, nous finissons par rejoindre le Terremer alors que la tribu commence à sortir du véhicule.

Tu vois Elwey on les a bien rattrapés.

Oui !

Une fois tout le monde sorti, j’ai l’impression qu’ils attendent que je dise quelque chose. Papa a l’air monstrueusement gêné, ce que Marie a bien remarqué. Mais son regard implore mon aide alors j’imagine que c’est à moi de jouer.

Papa ne fais pas cette tête ça va très bien se passer. Je t’ai dit que les parents de Cael étaient très gentils. Ils m’ont déjà accueilli une fois chez eux. Il y aura aussi Cael, son fils adoptif et sa sœur aînée Cléo avec son compagnon. Ca va être un super repas donc déstresse.

Julie s’empresse rapidement d’en ajouter une couche.

Qu’est-ce qui se passe Papa ? Tu ne vas pas te mettre dans cet état pour ça ! Il faut croire que tu passes trop de temps à la maison et à l’hôpital tu as perdu l’habitude de voir des gens.

La discussion reprend joyeusement entre un peu tout le monde ce qui me permet de prendre mon père un peu à l’écart.

Je t’assure que tu n’as pas à t’inquiéter.

Mais imagine il pose certaines questions et que…

Papa, j’ai prévenu Cael de tout ça. Il a déjà tout expliqué à ses parents. Je t’assure qu’ils ne te mettront pas dans l’embarras, ni toi ni Marie. Alors n’ais pas peur.

Je lui adresse un doux sourire avant de rejoindre ma plus jeune sœur, Zia, auprès de sa maman. Elle est silencieuse mais surtout inquiète, et cela se comprend. Elle va rencontrer beaucoup de monde d’un coup, elle n’a pas l’habitude. Je m’abaisse alors à sa hauteur et lui caresse les cheveux pour la réconforter.

Zia, tu sais dans cette maison il y a Luth. Le fils de mon ami. Il est à peine plus grand que toi. Et il est très gentil, c’est mon filleul après tout. Tu pourras rester avec lui d’accord ? Tu ne seras pas la seule petite.

Je lui fais signe de s’approcher puis la prend dans mes bras pour la hisser tout contre moi. Après tout, je n’ai pas souvent l’occasion de profiter de ma petite sœur, je peux bien la prendre un peu dans mes bras. Je m’avance vers la porte d’entrée et me retourne une dernière fois vers tout le monde.

On y va ?

Et que tout le monde soit sage hein.

Oui Marie ! répondent-ils tous en cœur juste avant que je ne frappe à la porte d’entrée.



[Flashback] Une table pour 15  Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Flashback] Une table pour 15  AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2582
[Flashback] Une table pour 15  AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2582
pokemon
[Flashback] Une table pour 15  AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2582
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
‘’Soleeeeeeeeen’’’

‘’J’ai rien faiiiiiit !’’

C’est ça, fiches-toi de moi ! Ce sourire là, j’l’ai eu avant toi, espèce de petit démon ! Mort de rire face à sa blague, le jeune garçon s’enfuit rapidement par les escaliers pour remonter à l’étage, suivi du regard par un Luth complètement hilare. Assis sur une chaise de la salle de réception, le petit bleu ne se prive pas pour exprimer son ressenti, face à ma tête...Et déjà que j’ai droit aux moqueries de Katara et Aria, j’avoue que c’était pas nécessaire !

‘’Cael, rose !’’

Du calme, Cael. Tout va bien se passer. Il te reste encore du temps...quatre minutes, en fait. Quatre minutes pour remplacer la seule veste a peu près potable que tu as trouvé et éviter d’avoir à porter ce superbe costume de Nymphali que Solen a ressorti du placard.
Pourtant, la journée avait bien commencé : finalement, moi qui m’attendait à un désastre, on s’est arrêté au niveau de la catastrophe. Même avec l’aide de Lucki, j’ai été obligé de courir dans tous les sens ce matin, afin que tout soit prêt à l’heure dite.
Noé s’est occupé de toute la partie boustifaille et il a même réquisitionné Luth pour une heure comme gouteur professionnel (moi qui galère déjà à lui faire manger des légumes verts…). Melodie et Aria se sont chargés de l’installation de la salle, avec l’aide de mes Pokémons, pour ça, rien à redire ce sont des championnes.
Quant à Cléo..

‘’Alors frangin, tu vas pas enfiler ta belle tenue ?’’

Assise sur une chaise proche aux côtés d’un Bastien qui tente de paraître compatissant, on ne peut pas dire que Cléo me soit d’une très grande aide. Délaissant son uniforme, ma soeur aborde une tenue bien plus estivale à larges manches...Ce qui ne la rend pas moins dangereuse.

‘’C’est ça, moque-toi...Laisse-moi deviner, Solen est venu te demander où elle était rangée,  c’est ça ?’’

‘’Moi ? Voila de bien graves accusations, Caeldeo, j’espère que t’as des preuves.’’

‘’Ta tronche, c’est suffisant ?’’

Avec un sourire ironique, Cléo se contente d’éclater de rire, avant de se lever pour dégager une sorte de long paquet de dessous la table qu’elle occupe...Dieu merci, ma soeur a encore un coeur sous cette carapace de cruauté.
Une fois sapé de pied en cape, il ne me reste plus qu’à revoir ma liste de choses qui vont mal tourner pour la 36eme fois…

‘’Cael, détends-toi.’’

‘’Uniquement quand ça sera fini Mel..Maman. Alors, pour les couverts…’’

‘’Tout va bien se passer. Au cas où tu l’ignores, c’est un restaurant ici, à la base.’’

L’air penaud, je me tourne vers ma mère qui semble plus rassurante que réellement moqueuse. Quittant l’étreinte de Katara qui lui chatouillait les côtes, Luth en profite pour trottiner jusqu’à nous, avant de tendre les bras dans ma direction.
Après l’avoir hissé sur mes épaules, je tourne machinalement, tandis que Cléo s’amuse à lui faire signe à chacun de ses passages.

‘’J’ai l’air paniqué, c’est ça ?’’

‘’Stressé, tout au plus.’’

(Je ne suis pas une experte mais je crois que le terme exact, c’est ‘’ridicule’’)

‘’Merci du soutien, Aria’’

(De rien, mon chou, c’est cadeau !)

Moqueuse, la Gardevoir se contente de léviter en passant à coté de nous, non sans caresser la joue de Luth au passage. À la seconde où il a pénétré sous le toit de mes parents, je pense qu’Aria a adopté la doctrine du ‘’Je ne le connais que depuis 5 secondes mais s’il devait lui arriver quelque chose, j’anéantirai cette ville, ce pays et ma propre personne’’.
Avec un soupir amusé, je reporte mon attention sur Melodie...Avant d’entendre un craquement au-dessus de ma tête.

‘’Luth !’’

‘’*Miom*’’

‘’Aria! Je lui avais dit d’attendre que tout le monde soit là !’’

(Les petits-fours, c’est fait pour être mangé. Hein, mon grand !’’

‘’Encore !’’

Avant que je ne puisse chercher du soutien auprès de...Bon, personne, parce que je crois que j’ai a peu près compris ce qui m’attends, un coup léger à la porte manque de me faire tournoyer sur place.

‘’Tout le monde est prêt ?’’

‘’A moins que t’es l’intention de nous faire un discours, mon général, ça devrait le faire. Respire frangin, ils vont pas te manger !’’

Pour le coup, je crois que je vais suivre son conseil. Après avoir inspiré profondément, je fais glisser Luth pour le soutenir d’un bras, avant d’ouvrir en grand la porte du Terremer. Pendant ce temps, Cléo et Bastien ont rejoint l’entrée pour accueillir nos visiteurs, tandis que Solen se glisse aux cotés de Melodie, curieux.
Il ne manque que Noé, mais le connaissant, il va jouer les ours jusqu’à ce que quelqu’un l’appelle…
Ma main se pose sur la poignée de la porte...On y va.

‘’Bienvenue au Terremer, laissez-moi vous montrez vos tables...Et si vous avez besoin du menu du jour, n’hésitez pas !’’

...C’est sortir tout seul. Difficile de dire qui rit le plus fort entre Aria, Solen ou Cléo mais lorsque je vire au rouge tomate face à la petite troupe qui se tient devant la porte, j’arrive au moins à trouver un peu de soutien grâce à Mélodie, qui prends les choses en main.

''Et bien, ça en fait du monde ! Dépêchez-vous d'entrer, allons, ce buffet ne va pas se manger tout seul !''

‘’Euh, je veux dire...Désolé, déformation professionnelle, d’habitude, c’est la formule d’accueil qui...Entrez, entrez !’’

Peut-être que si je regarde mes pieds suffisamment longtemps, un trou s’ouvrira et je finirais pas disparaître dedans. Le hall du restaurant ne tarde pas à devenir bien plus étroit, au fur et à mesure que la famille d’Ida pénètre les lieux : à chaque nouvel arrivant, Luth se contente d'un grand air curieux, avant de se mettre à rire face aux mimiques de Julie.

''Tu es sûr qu'on peut ?''[

''Mais ouiiiii, j'le fais tout le temps ! Tu vas voir, elles sont trop cools !''

''Mais si...on nous voit ?''

''J'dirais que c'est Cael qui nous as dit oui, t'inquiètes !''

....Solen entraîne déjà le petit frère d’Idalienor dans son sillage. Je ne sais pas quelles bêtises il a préparé, mais...Si je fais comme si j’étais pas au courant, je peux pas être coupable, voila.

'*SBUNK*

Ouaaaaah, qu'est-ce qui se...CLÉO ! Sans que je comprenne trop pourquoi, cette dernière vient tout bonnement d'aplatir Bastien au sol, avant de lui assener une clé de bras à sa façon, sous le regard extrêmement intéressé de Julie. Le jeune homme a l'air moins paniqué que profondément blasé et lorsque nos regards se croisent, je peux juste lui adresser un signe discret d'encouragement. Faut quand même qu'il m'explique à quel point il peut l'aimer, pour que ça ne le fasse même plus broncher, ce genre de choses.

''Wow. Et tu as dit que tu appelais ça comment ?''

''Le marteau-pilon Joy. Crois-moi, pour calmer un type avec les mains trop baladeuses ou qui tente de s'enfuir, y'a pas mieux. Fin', si, en fait, y'a toujours la solution de le faire bouffer par Balor.''

''Je vois...Et t'as le droit de faire ça ?''

''Booooh, ça dépend des circonstances. Mais la plupart du temps, dans le feu de l'action...Tu vois.''

''Hmm, hmm.''

''Si ça ne vous embête pas trop, les filles, ce serait trop vous demander de me laisser me relever ?''

Tandis que les premières conversations s’animent, je me retrouve subitement face à Idalienor, une petite fille dans les bras, que Luth dévisage déjà d’un air timide, à moitié caché derrière son doudou.

‘’Du coup, si je me trompe pas...Toi, c’est Zia ? Luth, on dit quoi ?’’

‘’Bonjour...”

...C’est un premier contact, on va dire.
Idalienor Edelwen
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 21 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2534
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
21 ans
70
2476
2534
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
21 ans
70
2476
2534
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin

Difficile de ne pas exploser de rire face à l’accueil de Cael. Si la petite Zia dans mes bras n’a pas compris grand-chose à ce qu’il vient d’arriver, moi je n’en ai pas raté une miette. A croire que tout le monde est stressé par ce repas. C’est vrai qu’il y a du monde, et que pour Cael et moi c’est important, mais pas de quoi en faire un drame. Réalisant son erreur, le ranger devient rouge comme une tomate. Je cale une main rapide sur son épaule et lui répond avec un air enjoué.

Hey Cael du calme. Depuis combien de temps on en parle de ce repas entre nos deux familles ? C’est l’occasion rêvée ! Et puis je crois qu’aucune chose ne pourra jamais être plus stressante pour toi que l’arrivée de ton enfant dans la famille. Alors détends toi, on va juste profiter tous ensemble !

La voix de Mélodie ramène un peu de calme et permet à toute la famille Edelwen d’entrer dans le restaurant. Papa et Marie n’ont d’ailleurs pas encore décidé ce qu’ils feraient s’agissant du nom de famille. Marie porte toujours son nom de jeune fille, le même que celui de maman. Officiellement, elle n’est pas une Edelwen. Et si dans la pratique, elle l’est depuis toujours, est-ce que toute la famille est prête à franchir cette toute dernière étape ? Voir notre père se marier à nouveau avec la sœur de sa compagne décédée ? Je chasse vite de mon esprit cette interrogation qui n’a pas lieu d’être ici pour me rencontrer sur cette rencontre familiale.

Je vois déjà Julie faire des grimaces au petit Luth pour le faire rire, ce qui a l’air de fonctionner. Malgré ses airs de Yankee parfois, Julie est devenue une excellente grande sœur, capable de gérer toute notre famille. Elle a du beaucoup en faire, particulièrement avec Elwey et Zia, deux enfants qui avaient terriblement besoin d’être soutenu dans cette drôle de famille. J’y vois comme un passage de relais. Il y a 10 ans, c’est moi qui aie du gérer Julie en pleine crise de colère, les jumeaux qui se cherchaient encore, très jeunes, et un bébé. Sans compter mon père. Un passé qui me parait tellement loin maintenant quand je regarde notre famille aujourd’hui, s’amusant dans le restaurant de mon meilleur ami. J’ai laissé les rennes à Julie, me concentrant sur moi, et je ne regrette absolument pas ma décision.

En parlant de Julie, la voilà déjà avec Cléo qui lui montre déjà de nouvelles prises d’interception. Elle est policière après tout, et bien que la rousse n’ait pas encore trouvé sa voie, une rencontre avec la sœur de Cael est peut-être le bon moment pour ça ? Rien que de l’imaginer dans cette fonction, je sais déjà que maman serait extrêmement fière d’elle. Le pauvre Bastien fait l’objet de démonstration, déjà au sol en guise d’exemple. Je lui adresse un sourire désolé avant de jeter un œil à mon père et Marie. Ils sont en train de discuter avec Mélodie. Et si je sens mon père encore un peu timide, il a l’air d’apprécier cette femme. Et puis, il est aidé par Marie. Alors tout devrait bien se passer.

Finalement, je peux enfin discuter avec Cael. Elwey a disparu avec Solen dès le début de la soirée, rien d’étonnant donc. Amandine et Matthieu de leur côté alterne entre la démonstration de Cléo et les discussions des adultes. Enfin des adultes, nous aussi avec le ranger nous sommes des adultes. Le voilà donc avec le petit Luth dans les bras, d’un seul coup beaucoup plus timide.

Luth n’a peut-être pas eu l’occasion de voir beaucoup d’enfants de son âge. Et c’est pareil pour Zia, elle est plutôt timide. Zia, Luth t’a dit bonjour. Tu lui réponds ?

…bonjour dit-elle avant d’enfouir sa tête un peu plus dans mon cou pour se cacher du regard des autres.

Avec douceur, je passe ma main dans ses cheveux pour poursuivre.

Zia, c’est Luth, le petit garçon dont je te parlais et dont je suis la marraine. Il est un peu plus grand que toi mais je suis sûre qu’il a plein de chose à te montrer non ? Tu veux bien Luth ?

Le garçon semble hésiter un instant avant de finalement hocher la tête et de faire comprendre à Cael qu’il veut descendre de ses bras. Suivant son mouvement, je m’accroupis au sol, Zia se tenant toujours fermement à mon cou. Doucement je la pousse à se retourner pour faire face à mon filleul. Le petit tend sa petite main vers ma petite sœur.

Tu viens ? J’ai d’autres doudous là-bas.

Toujours aussi timide, Zia semble chercher notre approbation. Je hoche donc la tête avec le sourire pour l’encourager à y aller. Finalement, toujours hésitante, elle attrape la main du bleu et se laisse guider un peu plus loin par Luth. Elle n’a pas l’air à l’aise mais il faut bien qu’elle essaie. Et puis, elle n’est pas bien loin de nous si elle veut retourner se planquer dans les bras d’un de ses frères ou sœurs, son endroit préféré après les bras de ses parents.

Ils sont tellement mignons. Je suis si heureuse que nos familles se rencontrent enfin ! Du coup je n’ai pas eu le temps de te faire de véritables présentations. On discutera plus longuement au fur et à mesure de la soirée. Mais tu as donc Elwey, il est déjà parti avec ton petit frère je crois je ne sais où. Julie, qui est impressionnée par Cléo. Amandine et Matthieu juste là. Ils sont faux jumeaux. Zia que tu as donc vu partir avec Luth. Et enfin Alexandre, mon père, celui qui a l’air un peu stressé avec mélodie mais qui fait de son mieux. Avec lui, Marie, ma tante et la mère de Zia. Elle ressemble, enfin non plus tôt elle ressemblait beaucoup à ma mère. Tu vas me dire c’est normal elles sont sœurs. Mais maintenant qu’elle a coupé ses cheveux au carré comme ça, ça va un peu mieux. Nous sommes tous plus sereins de la voir comme ça, différente de notre Maman.

Réalisant que je me suis un peu égarée, j’adresse un nouveau sourire à mon meilleur ami avant de me reprendre.

Désolée je parle beaucoup trop ! Si on allait voir Noé un instant ? Je sais qu’il n’aime pas trop être dérangé en cuisine, mais je voudrais bien prendre le risque. Je n’ai pas vu Aria non plus, elle doit être avec lui.

Rapidement, Cael et moi nous faufilons à travers notre grande famille pour rejoindre les cuisines situés à l’arrière du batiment. Lorsque je pousse, c’est comme si l’instinct du gardien des lieux nous avait immédiatement repéré.

J’ai dit personne dans la cuisine ! Ca me déconcentre.

Bonsoir Noé !

Oh mais ça ne serait pas la charmante Idalienor.

Nous nous approchons du plan de travail pour le voir à l’œuvre de plus près. Me voir semble avoir calmer un peu ses ardeurs mais sa concentration ne se perd pas pour autant face à autant de casserole en même temps.

Je suis très heureux de te revoir Idalienor, tu as bien grandi depuis la dernière fois.

Merci Noé, je suis très heureuse de venir au Terremer avec toute ma famille. Ils sont tous dans la grande salle en train de déguster vos petits-fours. Tout le monde adore.

Ahhh je suis content de l’apprendre. Approche-toi un peu je vais te faire gouter ça tu m’en diras des nouvelles.

Suivant ses instructions, je m’approche de la préparation qu’il me tend dans une fourchette pour la déguster. Sans pouvoir le contrôler, mon visage s’illumine.

C’est délicieux !

Un compliment sorti tout droit du cœur comme ça, la meilleure récompense pour un cuisinier. J’espère que ta famille va aimer.  

Il n’y a pas de raison. Non seulement c’est très bon, mais en plus ils ne sont pas difficiles. Je place seulement ma réserve sur la plus petite. Elle a deux ans et demi donc parfois les gouts.

Ahah tu vas voir je suis sûr qu’elle va aimer ! J’ai réussi avec Luth après tout ! Allez vous installer à table j’ai pratiquement fini on va pouvoir commencer !

Dans le même temps, une furie psy passe à côté de nous et m’adresse un immense sourire.

Idalienooooooor tu es si belle ! Je te ferais un gros câlin et pleins de compliments après je dois finir d’aider le chef. Allez maintenant oust hors de la cuisine !

C’est limite si ce n’est pas à coup de coup de pieds aux fesses que nous sommes sortis des cuisines en rigolant. Il y a des choses qui ne changent pas, et ça fait vraiment du bien. En nous voyant de retour dans la grande salle, Mélodie comprend bien vite le message et adresse un appel général.

On peut tous s’installer à table, mon mari a presque fini en cuisine. Installez vous comme vous le souhaitez ! Les enfants ça vaut pour vous aussi !

Je n’aurais pas pu rêver d’un plus joli tableau de famille.



[Flashback] Une table pour 15  Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum