home
Pokemon Community  :: 
Zones sauvages
 :: 
Vestiges
 :: Village suspendu
Pokemon
Community
-45%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Zoom SuperRep 3 – chaussures de HIIT pour Femme
71.47 € 129.99 €
Voir le deal

Lyria Sidhe
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8490-579-raphael-sidhe-comment-je-me-suis-fourre-la-dedans-imbecilite-genetique-on-est-cretins-de-pere-en-fils-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8528-raphael-sidhe-adulte
Icon : D.D (Désastre à Deux) [ft Caro] Zmlw4H7
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Unys
Âge : 13
Niveau : 0
Jetons : 76
Points d'Expériences : 172
D.D (Désastre à Deux) [ft Caro] Zmlw4H7
1
Unys
13
0
76
172
pokemon
D.D (Désastre à Deux) [ft Caro] Zmlw4H7
1
Unys
13
0
76
172
Lyria Sidhe
est un Topdresseur Stratège
*Bonk, bonk, BONK*

''Plus fort Prime, elle est peut-être au téléphone !''

Allez, on recule et...SBOOOOONK ! Cette fois, ça va cédeeeeeer...Ah ben non. Un peu déçue, je laisse le fauteuil reculer à nouveau, tandis que Prime oscille quelque peu sur le sol, suite au dernier choc. Faut vraiment qu'on renforce son crâne, s'il n'arrive pas à ouvrir une simple porte coincée, ça va pas le faire !
De l'autre coté du couloir, Twili poursuit son guet, prêt à réagir à la moindre approche d'un intrus lors de notre opération ''Bureau d'Ilea''.
C'est quand même un peu bizarre qu'elle ne réponde pas...j'veux dire, on avait rendez-vous quand même. Puis, c'est hebdromadaire en plus !
Tous les jeudis, on arrive à son bureau avec prime, des fois on parle pendant un petit moment, des fois, elle propose des activités un peu bizarres mais à chaque fois à la fin, j'me retrouve avec beaucoup plus d'énergie que quand je suis arrivée. Alors, là, c'est pas normal que la porte soit fermée, il doit y avoir un problème de l'autre coté !
''Ok, Prime. 5 minutes de pause et on y retourne !''

''Dron-on-on-on''

Et on marche droit, soldat !
Machinalement, ma mains e porte jusqu'à mon Ipok avant de commencer à scroller sur l'écran, histoire d'occuper ces 5 minutes. Rien sur le canal du groupe des 5, à croire que personne a fait une bêtise incroyable aujourd'hui et...

''...Twili, tu peux venir deux secondes ?''

''Dron ?''

''Tu lis quoi, là ?''

''....Hexa ?''

''Ouais, je suis pas folle. Prime, on arrête tout !''

Stoppé net par ma main tendue qui le saisit par la corne, l'Hexadron ne peut que piétiner inutilement dans les airs lorsque je le soulève doucement. C'est foutu soldat, elle répondra pas...On est mercredi.
Comme si une chape de plomb s'était abattu sur mes épaules, je me retrouve complètement seule dans le couloir....Qu'est-ce qu'on fait de la soirée ? Les autres sont déjà parties aux quatre coins de l'académie, j'vais pas rester toute seule quand même.

********************

''Hmmm...Ça parait quand même être une super idée, non ?''

''Reille ?''

Même Robin a l'air d'accord pour une fois : perché sur ma tête, le Laporeille se penche légèrement pour me dévisager, avant de se redresser pour contempler le Pôle Pokéathlète. C'est vrai qu'on y fout pas souvent les pieds mais là, à défaut de mieux, j'me dis que ça serait pas un mauvais plan.
Suivez ma logique...EH, REVENEZ ! Je disais donc, si on suit ma logique, il nous manque quelque chose de primordial pour mettre une pâté à tout ceux qui sont sur ma ''Kill list''. Et ce petit quelque chose, c'est forcément une condition physique optimale ! La preuve, on a même pas réussi à péter une vieille porte, tout à l'heure.
Conclusion, l'espèce de salle de sport du Pôle devrait permettre d'occuper notre soirée ET de fracasser la porte du bureau d'Ilea la prochaine fois.
En arrivant dans les locaux face à un guichet parfaitement vide, en revanche, j'dois admettre que je sais pas trop ce qu'on est censé faire. Personne en vue, personne pour nous guider, et à l'exception d'une espèce de borne automatique dans un coin, aucune trace d'une quelconque indication.
Bon d'accord, voyons ça...

''Alors...Choix du cours, menu du self, calendrier des formateurs, calendrier des abdos des formateurs...AH, c'est là !
*Session d'initiation pour l'entrainement INSANITY (Intense Novateur Sans Apitoiement Ni Indulgence Tout en Yodlant), ou comment devenir énorme et sec en une seule soirée dans un cadre naturel et verdoyant*...Ça me semble parfait et ça dure que pour une soirée en plus ! Alors, faut s'inscrire là...Avec deux Pokémons...bah, j'pense que vous comptez pas pour deux, non ? Et du coup...Ah ben, y'a qu'un seul prof, ça simplifie la chose !''
Caroline Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7344-499-des-carottes-non-merci-je-ne-voudrais-surtout-pas-devenir-trop-aimable
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7359-caroline-labelvi-adulte
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 5 / 9
Région d'origine : Sinnoh, Rivamar
Âge : 30 ans
Niveau : 16
Jetons : 3322
Points d'Expériences : 359
Pikachu Explorateur, à votre service !
5 / 9
Sinnoh, Rivamar
30 ans
16
3322
359
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
5 / 9
Sinnoh, Rivamar
30 ans
16
3322
359
Caroline Labelvi
est un Adulte Espionne Infiltrée
CAROLINE LABELVI

feat Lyria Sidhe
« D.D (désastre à deux) »


« -Pffffffffffffffffffffffff. »

Incroyable ! C’est… C’est tout simplement exceptionnel ! Il semblerait que… Le Pôle Scientifique de la Pokémon Community ait trouvé une toute nouvelle source d’énergie ! Fonctionnelle ! Propre ! Et exploitable à l’infini ! En effet, en plaçant une éolienne sur la trajectoire du soupir d’une Caroline ennuyée, la rotation induite permet de produire une quantité phénoménale d’électricité ! L’humanité… Est sauvée ! Un jour nouveau se lève sur le monde !

Ah. Si seulement.

Mais non, sa lassitude mortel n’aura, jusqu’au bout, aucune utilité. Elle est juste là, avachie sur sa table, à crever de chaud et d’ennui. Les ventilos tournent, des bouteilles d’eau bien fraîches sont dispersées ça et là, et la salle de sport est déserte.  

C’est dingue, ça ! Elle qui pensait qu’avoir un « vrai » métier allait juste rendre son job habituel encore plus difficile. Logique, non ? Deux casquettes, deux fois plus de taff ? Pourtant, il semblerait que ses deux boulots soient au point mort, aujourd’hui.

« -Cheeeeeeffe. Je peux pas au moins installer un transat dehors et bronzer ? Promis, mes abdos feront de la bonne pub… »

La manager de Caroline, accoudée contre un placard, consulte un magazine d’un air désintéressé.

« -Non. Il nous faut au moins un coach au comptoir. Un client peut débarquer à tout moment. »

La blonde lâche un râle exaspéré. Pourquoi sont-ils tous partis en congé sauf elle ?! Elle se redresse sur sa chaise et toise sa supérieure, blasée.

« -Quels clients ? Où… Où sont-ils tous passés, d’ailleurs ?!
-A la plage, ou dans les montagnes. Quand le temps s’adoucit, les gens préfèrent pratiquer leur sport en extérieur plutôt que de s’enfermer dans une salle étouffante. »

Boum. C’est le son produit lors du contact entre la tête de Caroline et la table, sur laquelle elle vient de retomber.

« -Uuuuurgh. Je ne peux pas au moins, je ne sais pas… Faire mon vrai job ? Enquêter, fouiller, taper des trucs… Vous savez, ce pourquoi je suis obligée d’avoir cette couverture pourrie ?
-Pas d’excès de zèle. Un nouvel ordre de mission finira bien par arriver, tôt ou tard. »

Raaaah, décidément ! A croire que la mission de sa manager est de s’assurer que Caro s’emmerde bien fermement. Pour l’instant, c’est réussi.

Dans une vaine tentative de tuer le temps, et son ennui, elle scroll à l’infini sur son téléphone portable. Toutes ces photos de gens qui profitent du parc d’attraction, de la mer ou d’une bon smoothie bien frais…. Très vite, ça la dégoûte, et elle jette son portable un peu plus loin.

Quelque chose… N’importe quoi, mais…. Faîtes qu’il arrive quelque chose ! L’attaque surprise d’une organisation criminelle, une météorite qui menace de s’écraser sur l’île ou une rupture de sunday à la fraise, n’importe quoi qui produise un tant soit peu de tumulte en cette journée de merde !

Ting.

Le son d’une notification lui fait relever la tête. Ce n’est pas son téléphone portable, mais la tablette qui communique avec les différentes bornes du Bastion Don. Un œil sur la caméra à l’entrée, et elle réalise la présence d’une fillette au niveau de l’accueil. Une cliente ! Par contre… Elle a vraiment l’air toute petite. Peu importe ! Si Caroline peut s’occuper ne serait-ce que cinq minutes en indiquant à cette enfant la direction du magasin de jouet le plus proche, elle prend.

« -J’y vais ! »

Elle se lève, et quitte en quatrième vitesse la salle commune des employés. Sa manager, le regard toujours rivé sur son magazine, tourne une page.

« -De toute façon c’est ton job, pas le mien… »

Moins d’une minute suffit à traverser la distance qui les sépare. Pimpante à l’idée d’avoir un autre être humain avec lequel interagir (elle doute que sa cheffe en soit un, vu son panel d’émotions), Caroline surgit avec un grand sourire.

« -Bienvenue au Bastion Don, ma grande ! Que puis-je faire pour toi ? Une envie subite de te dégourdir les jambes ? »

C’est rayonnante qu’elle appose son coude sur le comptoir, et baisse les yeux sur la gamine. En fait, elle n’est pas juste très petite. Elle est simplement en fauteuil roulant.

« -…. »

Caroline passe tout simplement outre cette information, et la corrélation avec sa dernière phrase, puis fixe l’écran de l’accueil.

« -Alors, qu’as-tu choisi… ? Le programme INSANITY ? » son expression se fait plus surprise « Tu sais, c’est un entraînement en pleine nature pour les athlètes aguerris. Tu ne voudrais pas plutôt tester quelques unes de nos machines ? On a de quoi faire travailler les avants-bras, les deltoïdes, les abdominaux ou même les... » son regard descend sur le fauteuil en même temps qu’elle termine sa phrase  « … Jambes. »

Dans un souci de moins laisser le temps à sa bêtise de transparaître, elle enchaîne.

« -Faisons plus simple ! C’est quoi ton but, exactement ? Tu veux te sculpter un summer body ? Ou alors, peut-être que tu viens pour tes Pokémon ? Ce n’est pas notre activité principale, mais on a sûrement quelques conseils pour ton Laporeille et ton Hexadron… »

C’est la première fois qu’une personne avec un handicap physique se pointe pendant qu’elle est en charge de la salle. Une enfant, de surcroît. Caroline n’est absolument pas certaine de la façon dont elle doit procéder, donc… Autant sonder le tempérament de la petiote.



Lexicaro :
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum