Connexion
Pokemon Community :: Académie :: Les pièces communes

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
-60%
Le deal à ne pas rater :
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
15.99 € 39.99 €
Voir le deal

Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Intrigue #6] Le Grand Remaniement Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2836
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
pokemon
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
Potiron
est un Annonceur
Intrigue #6
Le Grand Remaniement
Une liste.

Des noms.

C’est ainsi qu’ont été révélés ceux qui resteraient, et ceux qui s’en iraient.

Une hécatombe de patronymes, étudiants comme professeurs, mutés, de gré ou de force.

Étonnement...

Ce ne fut même pas le pire événement de cette pré-rentrée.

« Bonjour à tous et à toutes, élèves de l’Adala Community !… Bon, je sais que cette rentrée ne se fait pas sous les meilleures auspices, mais… Nous allons apprendre à aller de l’avant, tous ensemble ! »

Un silence morne et terne règne parmi les deux blocs, formés d’un côté par les survivants de la Pokémon Community, et de l’autre par l’Adala Elite School. Même les professeurs qui se tiennent de part et d’autre de l’estrade se sont intuitivement rangés selon leur ancienne affiliation.

Devant cette ambiance morose, Charlie Hudson fait de son mieux pour donner de la voix et de l’enthousiasme. A ce propos… Pourquoi est-ce l’assistant à la mairie de Nuevo qui effectue le discours de la rentrée ?

« J’ai conscience que beaucoup d’entre-vous n’approuvent pas la décision prise lors de la dernière assemblée, mais… Sachez que nous avons fait de notre mieux pour nous assurer que personne ne soit lésé. Par ailleurs… Afin de maintenir un semblant d’ordre et de cohésion au sein de cette union quelque peu insolite… Nous avons jugé bon d’instaurer quelques règles !  »

Il s’empare de feuilles volantes, qu’il tient fermement devant lui.

« -… Que voici. »

Nouveau règlement en vigueur au sein de l’Adala Community
• Les anciennement nommés Pokémon Community et Adala Elite School fusionnent pour former l’Adala Community. Les locaux et la structure administrative utilisés seront ceux de l’ancienne Pokémon Community.  

• En raison d'un manque de place, chaque établissement ne gardera que 50% de ses effectifs originaux. Ci-dessous la liste des personnes retenues et de celles écartées. Les élèves voyant leur cursus se faire interrompre profitent d’un droit à la continuité et d’un transfert dans un établissement du continent.

Spoiler :
ADALA COMMUNITY
Direction :
• Directeur de l’établissement : Charlie Hudson.
• Secrétariat : Tatie Yonne.

Corps professoral :
• Athlétisme : Générale Jackie (Référente Pyroli), Léon Nahr.
• Thérapie Pokémon : Mademoiselle Hortense (Référente Mentali).
• Stratégie & Duel : Ace S. Creed (Référent Voltali), Magnus Uzan (Référent Noctali).
• Biologie, Recherche & Ethologie : Franklin Roseverte, Cora Rose.
• Histoire & Géographie : Grizelda Harsh (Référente Givrali).
• Communication : Masqué (Référent Phyllali).
• Cuisine & Botanique : Dekhra Stallwood.

Personnel de l’établissement :
• Porte-parole : Sir Trouille.
• Psychologue : Doctor Ghost.
• Éducatrice : Ilea Alezar.
• Infirmière : Infirmière Needle.
• Cantinier en chef : Tommy Char.
• Assistante cantinière : Mina Smartes.
• Attribution des starters : Collectionneur.
• Chef de la sécurité : Al Debaran.
• Gardiens : Wolfgang Sentry, Timmy Nyara.
• Conciergerie : Gaston Fooly.

Étudiants :
Mathilde Bellenfant
Haji Joestar
Peter Ironspear
Gien Ius
Nara Dreamland
Suzanne Faïence
Neil Abital
Tristan Silver
Achille Pépite
Damien Morningstar
Agatha Couteau
Stella Bellecour

[La liste continue. Ceux de vos personnages y figurent par défaut, mais leur absence peut justifier un départ de l’académie.]



MUTÉS
Archibald Snow
Diana Prince
Janice Jauplain
Percy Yade
Andreas Heartnett
Timothy Forrest
Mama Odie
Madame Pervenche
Hector Tarask

[La liste continue avec des noms du corps professoral de l’AES, que vous ne connaissez pas.]


Mélissa Aurora
Zach Wester
Soline d’Argence
Hector Delavierre
Bern Nahr
Nils Kormir
Liz Neige

[La liste continue, avec également des noms de l’AES, que vous ne connaissez pas. Celui d’un de vos personnages peut y figurer si cela peut vous servir de justificatif de départ.]



• Un couvre-feu de 20h à 5h est mis en place en semaine. Tout élève n’ayant pas regagné son dortoir passé ce délai se verra passible d’une sanction.

• La non mixité entre les dortoirs est renforcée. Toute visite dans des dortoirs de sexe opposé est proscrite.

• Seuls deux Pokémon peuvent se trouver simultanément hors de vos Pokéballs au sein de l’établissement, et seuls six Pokéballs pleines peuvent être transportées sur vous.

• Aucun Motismart, Porygonphone ou autre appareil n’est autorisé au sein de l’établissement. Seuls les appareils homologués par l’académie, tels les Ipoks et Capsticks, sont permis.

• Les pauses repas sont réduites à trente minutes.

• Fermeture de la boutique de l'établissement, et interdiction d'accès aux stadium, gymnase et à la piste d'athlétisme hors des heures de cours.

• Les cours du tronc commun sont obligatoires. Toute absence doit être justifiée par un certificat médical dispensée par l’infirmerie de l’établissement.

• Un point sur la progression et l'évolution du parcours de chaque étudiant sera exigé à chaque semestre. L'établissement se réserve le droit de sanctionner ou renvoyer les élèves aux résultats insatisfaisants.

• Toute visite au sein de l’établissement doit faire suite à une demande préalable de 24h.

• Aucun adulte, hors référent, n'est autorisé dans les dortoirs.

• Tous les intervenants et maîtres de stage interagissant régulièrement avec un étudiant doivent fournir à l’établissement une liste exhaustive de ses licences, permissions et diplômes.

• Tous les intervenants et maîtres de stage interagissant avec un étudiant doivent également fournir un compte-rendu du travail de l’élève sur sa mission ou formation.

• Toute communication avec l’intérieur de l’établissement doit d’abord passer par le secrétariat.

Fonctionnement
• Félicitations ! L'établissement n'a pas fermé et vos élèves sont en droit de rester à la Pokémon Community !... Pardon, à l'Adala Community... Mais est-ce une si bonne nouvelle... ?

• La rentrée laisse place à un remaniement drastique dans la direction de l'établissement. La mairie cherche visiblement à resserrer les écrous de nos petites têtes blondes, à votre grand déplaisir !

• Tous ces changements sont brusques et laissent place à beaucoup de confusion, que ce soit chez les anciens de PC ou les Adultes interagissant régulièrement avec l'établissement. Pendant la période de la pré-rentrée qui s'étale du 1er au 5 Septembre, vos personnages vont pouvoir s'y confronter : postez à la suite en décrivant leur acclimatation à cette nouvelle gérance, et transgressez l'une des règles établies, sciemment ou non.

• Un post suffit pour faire valider le topic comme event pour les grades, mais en faire trois vous autorise à l'utiliser deux fois pour vos validations.

• Pour faire suivre avec les changements effectifs, l'ensemble des PNJ a été mis à jour. Je vous invite à aller les consulter, et à ne pas hésiter à vous en servir. Une section "Dernièrement..." a été ajoutée à chaque description pour vous permettre de savoir facilement la situation de chacun d'entre eux.

• Merci de préciser en HRP les actions de votre personnage et la règle qu'il se retrouve à transgresser.
Abygaëlle Keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8677-abygaelle-keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8679-abygaelle-keelin-adulte#88342
Icon : [Intrigue #6] Le Grand Remaniement Yvwt
Taille de l'équipe : 14/40
Région d'origine : Unys
Âge : 24 ans
Niveau : 35
Jetons : 2733
Points d'Expériences : 836
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Yvwt
14/40
Unys
24 ans
35
2733
836
pokemon
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Yvwt
14/40
Unys
24 ans
35
2733
836
Abygaëlle Keelin
est un Adulte Chercheuse
Intrigue #6, Commun
Le Grand Remaniement
Tu n’avais pas manqué l’annonce au début de l’été. Tu tétais d’abord inquiétée pour Octavia, ta cousine, mais pas pour un autre élève que tu tenais à cœur. Un élève que tu savais à l’hôpital depuis quelques temps, que tu croyais encore là-bas, si tu n’avais pas reçu de ses nouvelles récemment.

L’annonce du remaniement de l’académie de l’île était tombée, elle ne te concernait pas, mais ses règles oui. Règles que tu n’avais ni lu, ni entendu, mais que tous devaient connaître. Qu’importe, là n’était pas ta priorité. La pré-rentrée était le moment parfait pour renouer, sans trop perturber l’ordre. Enfin, c’est ce que tu te disais… Le soir même de ce jour où les annonces furent … Annoncées. Tu entrepris de rejoindre l’académie. A l’entrée du portail, tu fus bloquée.

« Madame, avez-vous rendez-vous ? »
« Je viens voir ma cousine, ainsi que mon protégé. »
« Avez-vous rendez-vous ? »

Tu serras les dents, et tu lâchas un soupir. Irina et Galba à tes côtés, tu avais un peu l’air imposante. Tu repris sur un ton plus froid et autoritaire :

« Je viens voir ma cousine et mon protégé. »
« M…Madame, il vous faut un rendez-vous, de nouvelles -… »
« Je n’ai que faire de vos règles stupides. Vous m’empêchez de voir un membre de MA famille, qui vous a grassement payé pour être dans cet établissement minable ?! Ecoutez, laissez-moi passer, je n’ai pas autant de temps que vous. Et vous commencez sérieusement à m’énerver. Envoyez-moi le directeur si ça vous chante, vous ne me faites pas peur ! »

Elle ravala sa salive, et jeta un coup d’œil derrière elle, avant de tenir le même discours. Galba se mit à grogner, alors que le soir commençait à tomber. Tu te massas les tempes, avant d’ajouter :

« Je comprends. La sécurité, tout ça. Mais avez-vous envoyé aux familles des notices concernant ces règles ? Oui ? Je n’en ai pas eu. J’ai fait le déplacement exprès pour voir Mademoiselle Keelin Octavia. K.E.E.L.I.N. MA. COUSINE. Et Monsieur Akabara Alone. Appliquez vos règles si vous le souhaitez, mais quand chacun sera au courant. Vous ne pouvez pas changer le monde en une nuit. Laissez. Moi. Passer. »
« Madame… Je suis désolée mais… Vous ne pouvez.. Madame ! »

Tu profitas de sa tremblote et de sa peur pour passer en force. La Lougaroc fit claquer ses crocs proches de la main tendue tandis qu’Irina crissa en sa direction. Tu passas en trombe sans te retourner et tu lui lanças : « Appelez donc votre directeur, qu’il me rejoigne dans les logements de ma cousine ». Personne n’allait t’empêcher de voir qui tu voulais. Et certainement pas quelqu’un que tu avais cru mort depuis des mois.

Hors de sa vue, tu te cachas et tu soupiras longuement. Le dortoir Phyllali. Tu ne devais pas te tromper. Quelle chambre ? Quel étage ? Te l’avait-il seulement dit ? Peut-être une fois, lors d’une discussion. Ce n’était pas haut, de tes souvenirs. Tu devrais chercher toi-même.

Tu pris d’abord la direction du dortoir. Avec Galba et Irina, tu passas les regards sans mal. Habillée en noir, comme tu avais pris l’habitude il y a des années, tu te faufilais comme tu pouvais. Si tu te faisais prendre, là, tu aurais des emmerdes. Tu arrivas au bâtiment, mais tu ne pris pas le temps de l’observer. Une fenêtre. Tu envoyas ta Sorcilence inspecter pour trouver celui aux cheveux bleus. Quelques minutes, le temps passait, et tu savais que tu n’en avais pas beaucoup. Quand enfin…

« Sorciiii… »

Elle l’avait trouvé. Tu rejoignis ton pokémon, et tu sortis ton Corayôme. Type Spectre, il se fondait parfaitement dans l’obscurité des lieux. Son corail mort gratta délicatement la fenêtre de la chambre, alors que tu t’assis contre le mur, pour ne pas être vu des autres regards. Par chance, aucun chemin ne passait par là. Le visage de ta type Psy, mais surtout son immense chapeau, apparaissait à la fenêtre, guettant une réaction. La Lougaroc, elle, restait à l’affût. Tu attendais qu’on vienne t’ouvrir. Tu avais prévenu l’Akabara que tu passerai… Mais pas de cette manière. Pardon Octavia pour les emmerdes que ces conneries te causeraient, mais tu les avais méritées, non ?

HRP :
Aby passe la porte en trombe en furie et enfreint la règle de « prévenir 24h avant d’arriver ».
(c) Apomenon


Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #422379
Elise Sandstorm
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : [Intrigue #6] Le Grand Remaniement 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 4/14
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 31
Jetons : 5004
Points d'Expériences : 671
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement 1604422299-icon-4
4/14
Johto
16
31
5004
671
pokemon
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement 1604422299-icon-4
4/14
Johto
16
31
5004
671
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can not change

La douleur avait beau faire souffrir la jeune fille, elle restait de marbre dans cette voiture qui l’amenait jusqu’à l’académie.
Durant la dernière semaine du mois d’août, la jeune fille avait dû revenir à Rosalia sur ordre de sa mère. Bien évidemment, la cheffe de la branche secondaire avait entendu parler du remaniement de l’administration, et du changement drastique qu’impliquait la fusion entre les deux académies.

"De cette façon, si vous n’êtes pas dans la liste des élèves conservés par la nouvelle école, vous serez déjà rentré et vous pourrez directement continuer votre entraînement dans la demeure principale."

C’était l’excuse qu’avait trouvé la femme en kimono bleu comme la nuit, une fois que la jeune fille était parvenue à Johto, sans grand espoir de pouvoir réintégrer la nouvellement nommée Adala Community. Mais contre toute attente, deux jours après être arrivée seulement à la demeure de la famille, la scientifique avait reçu confirmation de l’administration : elle continuait son cursus à Adala. Si elle n’avait pas eu aussi mal à ses genoux d’avoir pratiqué pendant tout l’été, elle aurait sauté de joie dans sa chambre.

La voilà donc qui était revenue, pleine de soulagement, sur cette île. Comme elle l’avait espéré, sa mère ne s’était pas opposé à ce qu’elle reste jusqu’à la fin de ses études, malgré le fait que le directeur qui avait posé cet accord n’était désormais plus là pour en être garant. Elle avait simplement répondu à sa fille :

"Je suis une femme qui tient sa parole. J’en attends la même chose de vous, jeune fille. Une fois vos études terminées et votre diplôme en mains, vous rentrerez à Rosalia et deviendrez une des Geishas au service de la branche principale. Suis-je bien claire ?"

"Oui Mère … "

Même si son sursis ne serait pas allongé plus qu’il ne lui en avait été accordé, elle était heureuse de voir que sa volonté n’était pas bafouée et ignorée. Sa relation avec sa mère avait beau ne pas être idyllique, si elle parvenait à rester cordiale avec elle dans ce contexte, alors tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

D’autant plus qu’à son soulagement, la plupart de ses camarades avaient été gardé dans les rangs de l’école, Gwenaëlle, Lissa et Yuna, ses trois amies les plus fidèles, et cousine pour la dernière, seraient toujours là pour l’épauler. En dépit de la fusion des écoles, cela était en somme une excellente rentrée scolaire qui se profilait à l’horizon ...

Le portillon de l’académie venait d’apparaître par la fenêtre de la voiture noire qui les avait conduit depuis le port de Nuevo. Oui, car fait surprenant, Tamao Buraki, pourtant réputée pour ne vouloir gâcher aucun moment à l’entraînement de ses filles, les sœurs aînées d’Elise, avait décidé de son plein chef d’accompagner sa dernière pour sa rentrée scolaire.

"Je dois dire que je n’attendais rien de cette école. Mais il est vrai que vos résultats scolaires se sont améliorés dans toutes les disciplines depuis que vous étudiez ici. Et vous avez continué votre entraînement à la danse traditionnelle comme je vous l’avais ordonné. Je dois donc reconnaître que votre décision n’était pas dénué de sens."

Était-ce là un compliment ? Elise n’en était pas certaine mais … cela y ressemblait pourtant. En tout cas, venant de sa mère, cela avait tout l’air d’en être un. La jeune fille était si déboussolée d’entendre ce genre de remarque bienveillante de la part de cette personne qu’elle ne savait comment y réagir.

"Bien, menez-moi donc à votre logement, jeune fille. Puis si cela ne vous ennuie pas, j’aimerais observer le dojo de votre entraînement."

"Bien Mère !"

Une réponse pleine d’assurance devant l’engouement inattendu de sa mère pour l’académie dans laquelle Elise vivait depuis maintenant deux années. Deux années déjà … ? Le temps passait à une vitesse folle quand elle y repensait … Le changement apporté à la direction et au corps professoral allait être difficile pour la jeune fille. La plupart des professeurs qu’elle avait l’habitude de côtoyer avaient tous été muté autre part, et même le proviseur avait été exclu de l’académie. Même la bibliothécaire, Madame Pervenche, avait été démise de ses fonctions. La jeune lectrice habituée de la grande réserve de livres et d’ouvrage en avait eu le cœur déchiré de voir cette gentille jeune femme virée sans la moindre once de compassion.

Les élèves de l’ancienne Pokémon Community allaient devoir se serrer les coudes pour garder le moral et la volonté de continuer malgré ces brusques remaniements. Tandis que la jeune fille arrivait au dortoir des Mentali, suivi par sa mère qui marchait à une allure plus modérée du fait de son kimono très serré, elle faisait signe aux quelques filles qu’elle reconnaissait parmi les nouveaux élèves venus de l’ancienne AES. Mais alors qu’elle et sa mère allait pénétrer dans l’enceinte du dortoir Mentali, elle furent interrompues par un cri rauque et sec à leur encontre.

"Hé vous là ! Madame ! Avec la robe bleu sombre !"

Mère et fille se retournèrent en direction de la personne qui les avaient interpellés, et Elise découvrait un homme grand, très grand même, peut-être plus encore que le gardien du portail, et avec une carrure qui ferait même envier un Machopeur.

"Vous n’avez rien à faire dans l’établissement et encore moins dans le dortoir des élèves ! Puis-je savoir qui vous êtes ?"

Sans même se démonter face à la tête et demi qui le dépassait, Tamao gardait sans sang-froid implacable qui aurait pu glacer le sang de n’importe qui.

"Plait-il ? Je suis la mère de cette jeune fille, et je vous prierai de bien vouloir nous laisser maintenant, monsieur …. ? Qui êtes-vous donc pour nous parler de la sorte, pour commencer ?"

"Le nouveau Chef de la sécurité de l’établissement. Et de toute évidence, vous n’avez pas été très attentif envers le nouveau règlement intérieur. Cet abruti de Sentry vous a laissé passer le portail sans même vous arrêter, il va m’entendre ..."

Al Debaran. C’était le nom du nouveau chef de la sécurité que la jeune fille avait lu sur la liste des nouveaux postes. C’était donc lui, un homme grand et imposant, visiblement décidé de faire appliquer la loi et l’ordre le plus strict. Elise regrettait déjà la Générale Jackie …

"Je tiens à vous signaler Monsieur, que je me contente d’accompagner mon enfant dans sa chambre. Allez-vous m’empêcher cela et me contraindre à employer la force, ou préférez-vous régler cela de manière pacifique ?"

"Serait-ce une menace ?"

Les deux adultes se regardaient et se fusillaient du regard. Il n’aurait fallu qu’un pas de plus pour que les deux fauves se jettent l’un sur l’autre, mais c’était sans compter sur Elise qui s’interposa devant sa mère.

"M … Mère ! S’il-vous-plait … Veuillez garder votre calme … C’est ma faute, j’aurais dû prévenir l’établissement de votre venue … Je vous en prie, restons-en là pour aujourd’hui, je suis très honorée que vous ayez tenu à m’accompagner jusqu’ici. Je me chargerais de faire le nécessaire la prochaine fois pour que vous puissiez visiter le dojo, je vous le promets."

Devant l’insistance et la révérence de sa fille, la cheffe de famille se calma peu à peu, avant de tourner les talons en direction du portail de l’académie. Elise soupira de soulagement, avant de voir que le chef de la sécurité la toisait toujours du même regard.

"Mademoiselle Sandstorm … Croyez bien que je vais m’empresser d’écrire un rapport et de l’ajouter dans votre dossier au plus vite. Je vous conseille de vous tenir à carreau si vous souhaitez continuer d’étudier dans cette école."

Puis il repartit, sans doute en quête d’un autre nouvel élève à effrayer, laissant la jeune fille et sa valise sur le perron du dortoir Mentali. Finalement, l’année ne commencerait peut-être pas si bien que ça ...

Résumé HRP :
Elise rentre à l'académie de retour de Jotho.
Elle se fait alpaguer avec sa maman par Al Debaran et ça chauffe pour la cutie.
Elle transgresse donc la règle : "Toute visite au sein de l’établissement doit faire suite à une demande préalable de 24h."
L'année commence b i e n.


Dernière édition par Elise Sandstorm le Ven 3 Sep - 13:12, édité 2 fois



La cutie danse en 9900ff

[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Miniature_216[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Miniature_714_EB[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Miniature_876_%E2%99%82_EB[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Miniature_427_EB
Itzan Xoaelteño
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9403-635-itzan-xoaelteno-color-gitano-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9408-itzan-xoaelteno-voltali
Icon : [Intrigue #6] Le Grand Remaniement Sv2f
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : La libertad
Âge : 14
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 6
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Sv2f
1
La libertad
14
0
0
6
pokemon
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Sv2f
1
La libertad
14
0
0
6
Itzan Xoaelteño
est un Nouveau Membre


Le Grand Remaniement
Non mais Maman je te jure c’est horrible, à chaque fois que je vais t’appeler maintenant je vais entendre la voix de cette vieille chouette et […] Oui je dois parler autrement de mes professeurs […] Non ils ne m’empêchent pas de t’appeler quand je veux mais […] Maman je peux rentrer tout de suite ? j’ai tenu deux mois quand même c’est pas si mal […] J’ai compris maman […] Je t’aime moi aussi…

Désespéré, Itzan raccroche et soupire longuement. Pourquoi est-il là déjà ? Ah oui c’est vrai, pour découvrir la vie hors d’un clan de gitan. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça ne lui plait pas du tout, mais alors pas du tout.

Initialement, le gitan n’avait pas eu trop de mal à supporter les vacances d’été. Pour une raison qui lui échappe totalement ils se sont retrouvés sur une île de l’archipel très pauvre où ils ont vécu dans une sorte de bidonville. Les autres élèves ont eu l’air bien embêté par ce nouveau lieu de vie mais le bleu s’est contenté d’hocher les épaules. Après tout, c’est à peine moins bien que ses caravanes habituelles. Il n’y avait pas de quoi en faire tout un drame. Pour autant, il n’avait pas vraiment réussi à se lier avec les autres étudiants. Tout le monde ne parlait que de cette future fusion et de pleins d’autres choses dont le musicien ne saisissait pas le sens. Un univers de décalage, ça ne se rattrape pas comme ça.

Mais ils ont tout de même fini par rentrer et découvrir ce qu’allait impliquer cette fusion des établissements. Avant de mettre les pieds dans cette grande salle, Itzan ne voyait toujours pas où allait être le problème. Ils allaient juste se retrouver mélangés avec les élèves d’une autre école. Un peu plus un peu moins, encore une fois pas de quoi en faire un drame. Mais le garçon a très vite compris que les choses ne s’étaient pas arrêtées là, au point où il a très clairement regretté de ne pas avoir été renvoyé au même titre que la moitié des élèves et du corps professoral initial. Il aurait détenu son excuse parfaite pour rentrer illico au camp « Tiens regarde maman j’ai été viré … non je te jure j’ai fait aucune bêtise ! Ma tête ne leur est juste pas revenu … il devait pas aimer les gitans … ou les beaux gosses … oui bien les deux ! » Mais ce dialogue idyllique n’a jamais eu lieu puisque le bleu fait parti des survivants de la purge comme certains ont déjà commencé à l’appeler dans les rangs.

Et si ce n’était que ça. Outre les changements de professeur et de référents qui n’impactent pas le gitan, il y a ce règlement. Et quel règlement de l’enfer ! En plus de savoir tous ses appels notés par la nouvelle secrétaire, il y a toutes ces interdictions. Entre les couvres feux et l’interdiction d’accès à certains bâtiments, Itzan ne sait plus pourquoi il doit se plaindre. Il n’y a bien que la règle des limitations de pokemons qui ne l’affecte pas. Il n’a que Doudou avec lui, et de toute façon il ne le fera jamais entrer dans sa pokeball. Parole de gitan. Même s’il aimerait bien trouver une solution pour qu’il arrête de pleurer.

Bon cette fois-ci c’est décidé ! Ce n’est pas ce règlement qui va l’empêcher d’être qui il est : un gitan ! Sa guitare en main, Doudou dans la capuche de son sweat toujours en train de chouiner doucement, le bleu quitte sa chambre du dortoir Voltali qu’il partage avec un certain Will. Pour l’instant, il n’a pas eu l’occasion de vraiment lui parler. Ça viendra plus tard. Surement. Sa fidèle alliée désormais revenue autour de son cou, il n’a plus qu’à pousser la chansonnette et impressionner ce tout nouveau public.

Ses pas le mènent vers un autre dortoir, le dortoir Givrali si sa mémoire est bonne. Les cours ne reprennent que dans quelques jours, il est donc fort à parier qu’en plein après-midi il y ait pas mal de monde à l’intérieur pour l’écouter chanter et partager la culture gitane. Devant la grande porte, Itzan est surpris de voir un imposant Dracaufeu. Quelle idée de laisser un tel pokemon ici ? Pas impressionné pour un sou, le garçon s’approche de lui avant de tirer sa meilleure révérence.

Je serais votre humble serviteur le temps de quelques minutes. Les jeunes filles présentent dans ce bâtiment attende avec impatience ma prestation.

Sans attendre davantage, le bleu pénètre dans le bâtiment et se met déjà à fredonner, aidé par sa guitare.

C'est une façon de voir la vie
Un peu plus grand qu'un pays
Un destin, un regard

Le grand Kendji Giratina saura sans aucune peine convaincre son tout nouveau public. Un classique de chez lui qui permet toujours de réchauffer les cœurs dans la joie et la bonne humeur. Même si étrangement cette fois-ci, certaines le regardent de manière bien étrange, Mais il n’en a que faire, arrivant finalement à la meilleure partie de la chanson.

Gitano
El color de mi cielo
Gitano
Le cœur qui bat sous ma peau
Gita....

Je peux savoir ce que vous faites ici jeune homme ?!

Très étonné d'avoir été interrompu de manière aussi violente par une professeure, le bleu stoppe tout mouvement sur sa guitare avant de fixer son interlocutrice. Une femme au visage sévère avec des petites lunettes sur le bout du nez. Très sérieusement, le garçon s’efforce de répondre à sa question.

Je chante. Color Gitano de Kendji Giratina. A défaut de se voir, je pensais que cela s’entendrait.

Le regard brulant braqué sur lui ne l’aide pas plus à comprendre le problème. Peut-être Itzan aurait-il fallu que tu lises correctement la ligne du règlement qui stipulait que tu n’avais pas le droit de te rendre dans les dortoirs du sexe opposé, et ce même le jour.

Résumé :
Itzan s'introduit dans le dortoir Givrali en plein après-midi et se met à chanter (bien au demeurant) Color Gitano avant de se faire attraper par Grizelda
Il transgresse donc la règle "La non mixité entre les dortoirs est renforcée. Toute visite dans des dortoirs de sexe opposé est proscrite."


©️️️BBDragon
Lyria Sidhe
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8490-579-raphael-sidhe-comment-je-me-suis-fourre-la-dedans-imbecilite-genetique-on-est-cretins-de-pere-en-fils-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8528-raphael-sidhe-adulte
Icon : [Intrigue #6] Le Grand Remaniement Zmlw4H7
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Unys
Âge : 12
Niveau : 0
Jetons : 8
Points d'Expériences : 25
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Zmlw4H7
1
Unys
12
0
8
25
pokemon
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Zmlw4H7
1
Unys
12
0
8
25
Lyria Sidhe
est un Nouveau Membre
J’me souviens qu’une fois, j’ai lu un livre.

Attendez, j’ai pas fini, arrêtez de vous moquer ! Donc, je disais : dans ce livre, y’avais une phrase et je sais pas pourquoi, ça m’a marqué. De mémoire, ça disait ‘’La loi n'a pas de valeurs lorsqu'elle est injuste, et alors il faut n'en faire aucun cas.”

Bon, ok, quand je l’ai lu, ça parlait de rebelles dans l’espace, qui font sauter une espèce de sphère géante, alors qu’elle peut détruire des planètes, c’était absolument génial. Mais aujourd’hui, même si j’ai pas de vaisseau spatial sous la main, ou de sphère de l’apocalypse à détruire...C’est exactement la même situation.

‘’Gigotes pas autant, Prime, j’ai presque….Ah, je l’ai !’’

Assis à l’arrière de mon fauteuil, l’Hexadron ne cesse de pivoter dans tous les sens, le regard aux aguets. Ce qui marcherait vachement mieux si son casque lui tombait pas directement sur les yeux, mais c’que mon avis. Il ne manquerait plus qu’on se fasse choper.

Depuis qu’on est arrivé ici, c’est la belle vie : pas de maman sur le dos, des Pokémons partout, des journées qui changent tout le temps, pas de maman sur le dos, des dresseurs trop forts et surtout PAS DE MAMAN SUR LE DOS ! Alors, si j’ai signé pour être libéré de l’obligation de me coucher à 20h tous les soirs et d’avoir le droit de quitter ma chambre plus de 5 minutes par jour, c’pas pour que leur règlement me ramène à la maison !

Et puis en plus, j’suis sûr que j’ai le droit de faire : ok, on a dit ‘’pas d’utilisation du gymnase hors des cours’’. Sauf que y’a aussi ‘’On renvoie les élèves qui font pas leur maximum’’. Et pour faire son maximum, faut s’entrainer dès qu’on peut le faire, CQFD, règle + règle, ça s’annule !

Maintenant, faut que je revienne à cette serrure...j’ai vu comment on fait dans les films, suffit de gigoter le bout de métal comme ça et...Ah ah !

‘’Si vous voulez bien vous donner la peine d’entrer, soldat Prime !’’

En vrai, c’est super pratique ce nouveau réglement, y’a PERSONNE dans le gymnase. On va pouvoir faire des tours du terrain au centre et utiliser le matériel sans être dérangé.

‘’Alors, on commence par quoi ?’’

‘’SORTEZ DE LA, DÉLINQUANTS FACÉTIEUX ! JE SAURAIS FAIRE PREUVE DE CLÉMENCE !’’

22, vl’à Wolfgang ! Saisissant Prime pour lui couvrir la bouche, je fais reculer doucement mon fauteuil jusqu’au gradins, avant d’observer les lieux : y’a du mouvement de l’autre côté de la salle, mais ça a l’air trop petit pour être le géant moustachu. Puis en plus, sa voix venait de dehors, c’pas logique.
Par contre, s’il m’a pas appelé ‘’Miss Sidhe’’ comme d’habitude, c’est qu’il ne m’a pas vu. Donc, on a encore une chance : en observant rapidement les lieux, s’il surveille la porte principal, ça veut dire que celle de derrière…

‘’...Désolé Prime .’’

‘Dron ?....HEXAAAAAAaaaaaaa !’’

Un lancer absolument parfait : en un éclair, Prime traverse l’intégralité du terrain (j’devrais peut-être me mettre au hand-ball), avant de percuter violemment la bare de la porte de sécurité, à l’arrière de ce dernier. Glissant au sol, bien qu’un peu sonné, le type Combat reste là à vaciller, tandis que je tape mon meilleur sprint drifté en direction de notre échappatoire ! Le temps de l’attraper par la corne et je ne peux qu’apercevoir la silhouette du gardien apparaître dans l’ouverture de la porte principal...Ainsi que celle d’un autre élève, qui manque de me percuter lorsque nous jaillissons tous les deux vers la liberté !

‘’Revenez ici séance tenante et acceptez votre chatîment !’’

‘’Jamaiiiiiiiiis !’’

Plus vite, plus vite, plus vite ! Derrière nous, le bruit de la course effrénée du gardien ne cesse de se rapprocher et vu la distance jusqu’au dortoir Mentali, impossible de s’y réfugier…

Gitano
El color de mi cielo
Gitano
Le cœur qui bat sous ma peau
Gita....

Eh, c’est trop bien comme musique, ça vient de...OH, j’ai trouvé ! Sans ralentir, je tourne la tête vers l’espèce de gars aux cheveux corbeau qui a profité de notre fuite pour s’incruster dans la  poursuite !

‘’J’sais pas qui t’es, mais moi, c’est Lyria! Si tu tiens à la vie, suis-moi ! ’’

La mélopée semble venir de chez les Givralis et le dortoir est situé pile sur notre chemin. Avec un peu de chance, on pourra juste entrer discrétement et je suis sûr que si on atteint la chambre d’Agatha, elle acceptera de me planquer. La semaine dernière, elle a dit que j’étais ‘’cool’’, elle me laissera pas tomber ! Le bâtiment se dresse, toujours plus proche mais alors que nous nous rapprochons à toutes jambes, un Dracaufeu massif vient s’interposer entre nous et notre salut . Pas question, c’pas le moment !

‘’Prime, retiens-le !’’

‘’Drooooon !’’

Vas-y, j’suis sûr que tu peux l’avoir ! Laissant l’Hexadron bondir, corne en avant  sur son adversaire, nous profitons de la courte hésitation de ce dernier pour franchir le porche. Mais à l’instant où nous nous précipitons à travers la porte et que mes roues atterrissent sur un parquet impeccablement ciré…

‘’Quoi, encore ?! Mais c’est une invasion !’’

….Mais pourquoi Grizelda est lààààààààààà ! Mon plan, il était parfait, y’a rien qui pouvait le faire rater ! Et pourtant, encerclé par le Dracaufeu qui semble en avoir fini avec Prime et la référente Givrali, j’ai du mal à voir comment nous en sortir cette-fois.

‘’*Hmpf, hmpf*...Arrêtez...vous...Vous ne...m’échapperez pas !’’

D’autant plus que Wolfgang a l’air de nous avoir rattrapé et ne va pas tarder à débarquer. Il ne nous reste donc plus qu’une chose à faire.

‘’....On passait par là par hasard, on a entendu la musique et on est juste venu écouter. C’pas interdit dans le règlement, ça, je crois ?’’

HRP :

-Lyria tente de s'infiltrer dans le gymnase pour s'entrainer, au mépris du règlement
-Repérée par Wolfgang, elle fuit aux cotés de Ashe qui avait eu la même idée.
-Tentant de se réfugier dans le dortoir Givrali, la présence d'Itzan a condamné leur tentative à l'échec depuis le début.
-Lyria enfreint donc la règle ''interdiction d'accès au gymnase  hors des heures de cours.''
Alone Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8357-567-the-second-twin-is-here-alone-akabara-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8360-alone-akabara-phyllali#84765
Icon : The King of Snow
Taille de l'équipe : 13/24
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 22
Jetons : 673
Points d'Expériences : 459
The King of Snow
13/24
Hoenn
16 ans
22
673
459
pokemon
The King of Snow
13/24
Hoenn
16 ans
22
673
459
Alone Akabara
est un Scientifique Chercheur Pokemon
L’académie.

Ça me fait bizarre d’y revenir…Vraiment bizarre. Ça fait plus de 8 mois que je n’y ai pas mis les pieds, et je dois remercier mon séjour à l’hôpital pour ça. La fin de la dernière scolaire n’a pas été facile pour moi, et si mon état de santé me permet de revenir à l’académie, ce n’est pas encore la joie. Je me souviens de mon médecin à l’hôpital qui m’a dit : ‘’Vous avez besoin de CALME !’’. Je dois donc éviter toute situation de stress !

Mais comment vous voulez que j’évite le stress, avec ce qui se passe à l’académie ? Franchement ! Déjà j’étais content d’avoir eu la confirmation de l’école, comme quoi Yuna et moi ne faisions pas parti des 50% écartés. Malheureusement j’ai déchanté ce matin…quand Charlie Hudston nous a donné le nouveau règlement.

C’est quoi toutes ces règles ? C’est tellement contraignant. Celle qui me dérange le plus à l’heure actuelle, c’est celle des pokémon. Je ne conçois pas de laisser les trois quarts de mon équipe dans ma chambre, et encore moins dans des pokéball. Je comprends cette règle, il faut dire que certain élève (dont ma très chère sœur), ont juste une armée de pokémon, et donc de potentiel arme de destruction massive. C’est donc une question de sécurité dans l’établissement…Mais je trouve ça cruel d’empêcher les pokémon d’évoluer librement.

Les autres règles ne seront un problème qu’au mois de janvier…quand Yuna aura quitté l’académie. Je sais d’avance que si je vais mal, et que je l’appel, ma sœur rappliquera dans la minute à l’académie. Elle n’attendra pas les 24h nécessaire pour prendre un rendez-vous…Enfin j’ai encore un peu de temps avant d’arriver à ce genre de problème.

Je me dirige donc vers le dortoir Phyllali, pour déposer mes affaires dans ma chambre, et découvrir mon nouveau colocataire. Miguel n’a pas eu autant de chance que moi, et il a été viré de l’académie. Ça me fait de la peine pour lui, mais ça m’enlève un poids des épaules. Notre rupture ne s’est pas vraiment bien passée, et la cohabitation n’a pas été des plus simples. C’est pourquoi j’ai décidé d’une chose : je ne sortirais plus avec mes colocataires ! Les ruptures sont bien trop compliquées à gérer après.

C’est donc en compagnie de Neige et d’Hevno que je rentre dans le dortoir. Dans les couloirs je ne croise qu’une seule tête connue, celle d’Achille. Le blond semble content de me voir, même s’il rougit toujours. C’est lui qui a aidé Yuna à récupérer tous mes pokémon pour les mettre dans sa pension pendant que je n’étais pas là.
Je croise aussi notre nouveau référent, Masqué. Un ancien professeur de l’AES, mais ça ne me dérange pas, du moment qu’il ne fait pas de favoritisme, et qu’il sache rester professionnel. J’ai pu m’attaché à la PC, mais pas autant que d’autre, c’est pourquoi la fusion des deux écoles ne me pose pas de problème. Même si je dois avouer que j’aimais beaucoup Percy, il va me manquer.

Nous finissons par arriver devant la porte de ma chambre, et je vois que cette dernière est entrouverte, signe probable que mon colocataire est déjà là. Je frappe à la porte, et attends d’avoir une réponse avant d’entrer, d’ailleurs cette dernière ne se fait attendre.

Nous pénétrons donc dans la pièce avec mes pokémon, pour tomber sur…MON DIEU QU’IL EST BEAU ! Des cheveux blonds courts, semblable à de l’or, ses yeux bleu océan, son visage juste parfait ! Je bug un moment, avant que Neige me pousse un peu pour que je reprenne mes esprits.

-Heu..bon…bonjour..je..tu…c’est ta chambre ?

Non Alone, ce n’est pas sa chambre, il est juste en train de déballer les affaires d’un de ses amis. Mais je n’ai pas d’autre question idiote à sortir moi ? Heureusement mon vis-à-vis ne semble pas me juger, il se contente de se tourner complètement me sourire.

-Oui, et tu es ?
-Je…Enchanté je m’appelle Alone Akabara, je suis ton colocataire.
-Ho c’est toi ? Enchanté Alone, Damien Morningstar et voici Orion, mon Luxray

Je tourne la tête pour voir le Luxray qui vient se placer à côté de son dresseur, face à ma Feunard d’Alola. Je ne l’avais même pas remarqué, trop obnubilé par son dresseur.

-Tu es un ancien de la Pokémon Community ?
-Heu…oui j’étais à la PC avant…mais je t’assure je n’ai rien contre les personnes de l’AES, cette histoire de gueguerre entre les deux écoles n’est pas vraiment…

Damien lâche un petit rire en me voyant paniquer, ce qui me calme immédiatement. Bon sang son rire est aussi parfait que son visage.

-Ne t’inquiètes pas, je ne suis pas partisan de cette rivalité non plus, j’essaye d’apaiser les esprits plus qu’autre chose. En tout cas ça me fait plaisir de te rencontrer, j’espère que notre cohabitation sera agréable.
-Moi aussi ça me fait plaisir, il n’y a pas de raison que ça se passe bien.

Il me tend la main, et je la serre en retour, un large sourire aux lèvres. Cette année commence très très bien ! Je finis par prendre le temps de correctement ranger mes affaires, tout en discutant avec mon nouveau colocataire. J’ai vraiment de la chance, en plus d’être beau comme un dieu, il est vraiment intelligent, et ouvert d’esprit !

Une fois que j’ai fini de m’installer, j’envoie un message à ma sœur, et à Abygaelle. Ça fait bien longtemps que je n’ai pas vu la scientifique, il faut dire qu’avec son travail, elle n’a pas tellement eu le temps de venir me voir à l’hôpital. Ce que je ne pensais pas, c’est qu’elle annonce venir me voir le soir même. Je comprends qu’elle viendra que je lui dise oui ou non, il va falloir que je trouve une solution par rapport à Damien…

Mais je ne trouve rien, et le temps défile à une vitesse impressionnante. Abygaelle doit arriver dans quelques minutes, et Damien est encore là…En plus il y a le couvre-feu, donc aucune chance que mon colocataire accepte de partir comme ça…Soudain on entend frapper à la porte, j’ouvre la porte, et tombe sur un élève que je ne connais pas.

-Ho heu pardon mais Damien est là ?
-Peter ? Qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi tu es là avec le couvre-feu ?

Je détourne la tête du petit garçon roux, pour regarder mon colocataire qui se lève pour venir voir ce qui se passe. Le garçon aux yeux verts semble complètement paniqué, et son regard est implorant.

-On a un problème, Marc est en train de s’en prendre à son colocataire. C’est un ancien de la PC, et ils sont en train de se battre à l’extérieur du dortoir. T’es le seul à pouvoir le calmer !

Je frissonne en entendant le prénom de Marc, c’est le gars de l’AES qui ne peut pas nous supporter ma sœur et moi. Damien soupire avant de se tourner vers moi, un peu gêné.

-Désolé Alone, faut que j’y aille. Si Maqué passe, tu me couvre ?
-Oui pas de soucis, vas-y.

C’est ainsi que mon colocataire disparait dans les couloirs avec Peter, me laissant seul dans ma chambre. Je ferme la porte et lâche un profond soupir, alors que la chambre est envahie par un déluge de lumière blanche. Quand je rouvre les yeux, je vois tous mes pokémon de sortis…Ho non non non pas ça ! Je regarde mon équipe qui s’étire, ils sont visiblement contents de ne pas rester enfermé, mais ils n’ont pas le droit de rester là.

-Non les gars, vous ne pouvez pas sortir comme ça, si le référent arrive on est fini !

Mais mes pokémon n’en ont que faire, il faut avouer que je ne les ai jamais laissés aussi longtemps enfermer…Bon sang ça ne va pas être facile cette règle à deux poké. J’entends soudainement gratter à la fenêtre, et en levant la tête je vois un Corayôme. Je fronce les sourcils, avant de m’avancer pour voir le chapeau d’une Sorcilence que je reconnais bien. Il s’agit des pokémon d’Abygaelle ! J’ouvre la fenêtre et passe la tête pour voir la blanche assise contre le mur.

-Abygaelle ? Ne reste pas là, viens vite !

Il manquerait plus que les surveillants captent que, celle que je considère presque comme une mère, est là. Je l’aide à rentrer dans ma chambre, alors que mon équipe semble content de la voir aussi. Une fois la fenêtre fermée, je tire le rideau, histoire qu’on ne puisse pas nous voir. Je me tourne vers l’adulte, le sourire aux lèvres.

-Je ne m’attendais pas à ce que tu te la joue espionne à passer par la fenêtre.

Je rigole légèrement, avant de reprendre mon calme, et de m’asseoir sur mon lit. Une vague de fatigue m’envahit, mais je fais comme si de rien n’était.

-Comment vas-tu ? Je ne savais pas que tu avais un Corayome, ça fait longtemps que Corayon a évolué ?

Je suis content de la revoir, même si j’espère qu’on ne va pas avoir de problème pour cette petite réunion dans le dortoir.


Hrp :
Alone couvre son colocataire qui ne respecte pas le couvre-feu, et toute sont équipe de pokémon sort de leur pokéball.
Alone ouvre la fenêtre à Abygaelle, et la laisse rentrer
Règles enfreinte: Seuls deux Pokémon peuvent se trouver simultanément hors de vos Pokéballs au sein de l’établissement
Aucun adulte, hors référent, n'est autorisé dans les dortoirs.
Abygaëlle Keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8677-abygaelle-keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8679-abygaelle-keelin-adulte#88342
Icon : [Intrigue #6] Le Grand Remaniement Yvwt
Taille de l'équipe : 14/40
Région d'origine : Unys
Âge : 24 ans
Niveau : 35
Jetons : 2733
Points d'Expériences : 836
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Yvwt
14/40
Unys
24 ans
35
2733
836
pokemon
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Yvwt
14/40
Unys
24 ans
35
2733
836
Abygaëlle Keelin
est un Adulte Chercheuse
Intrigue #6, Commun
Le Grand Remaniement
Le Corayôme fut repéré par Alone, puis la Sorcilence. Lorsqu’il te repéra enfin et qu’il ouvrit la fenêtre, tu lâchas un soupir de soulagement. Tu entras dans la chambre en passant par l’ouverture qu’Alone avait faite. Tête en avant, tu te rattrapas par une petite roulade sur le sol de la chambre, avant de te relever sur tes deux jambes. Tu ramenas tes cheveux en arrière pour les remettre plus ou moins en place, et tu observas les alentours. Mh. Il y avait un nouveau résident, quelques cartons traînaient. Tu passas un coup sur tes vêtements, sur le haut noir moulant que tu portais, puis sur le pantalon noir légèrement brillant, terni par la poussière de l’extérieur. Aux remarques du bleuté, tu esquissas un sourire, et souffla même un léger rire, avant de lui répondre :

« Moi non plus, ça faisait longtemps… Depuis la fac, je pense ? Aaah… La bonne époque du mur. »

Tu passas une main dans tes cheveux, puis une seconde et tu les ébouriffas un peu. Tu avais déjà chaud rien qu’avec ce peu de sport. Tu commençais à devenir bonne pour l’espionnage… A croire que l’étude des pokémons dans leur environnement naturel incitait à devenir aussi invisible que le décor.

Tu regardas ton Corayôme, aux paroles d’Alone, qui observait la pièce et ses habitants avec une grande attention, alors qu’Irina se pliait légèrement pour ne pas toucher le plafond, la main occupée par une masse ovale couverte d'un tissu molletonné. Elle commença à vérifier s’il n’y avait pas de poussière à nettoyer.

« Il y a peut-être une semaine ou deux… ? Il a fait beaucoup d’effort et notre dernier appel a été quelques peu… Eprouvant. »

Inutile de mentionner ta fâcheuse tendance à finir à l’hôpital à chaque Appel d’Offre que tu recevais, et que tu faisais seule. Tu observas de nouveau la pièce avant de t’asseoir sur le lit libre le plus proche, quelques secondes après qu’Irina eut lissé les draps pour te faire une place.

« J’ai été bloquée à l’entrée par je-ne-sais-qui, qui me disait qu’il fallait une autorisation. J’ai prétexté aller voir ma cousine et je suis passée en force. Tu me connais… Mais je ne suis pas venue pour parler de moi. Et toi, comment te sens-tu… ? »

Tu posas pour la première fois depuis longtemps ton regard sur Alone. Un regard doux, aimant, compassionnant… Maternel. Un regard que tu avais perdu depuis bien longtemps mais que tu retrouvais peu à peu avec la présence de Georges, que tu n’avais pas croisé depuis bien longtemps, et surtout, avec la présence du jeune Akabara. Tu ne le connais que depuis un an, mais il occupait déjà la place d’un fils dans ton cœur, malgré vos sept petites années d’écart. C’était bien loin des sentiments d’une « grande sœur ».

HRP :
Aby rentre dans la chambre d’Alone et enfreint une seconde règle (hélas) qui est « Seul les référents sont autorisés à entrer dans les dortoirs ». Petit blabla mère adoptive -fils
(c) Apomenon


Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #422379
Ilea Alezar
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5719-401-ilea-alezar-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5751-ilea-alezar-adulte
Icon : [Intrigue #6] Le Grand Remaniement G5wu
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 25 ans
Niveau : 40
Jetons : 3565
Points d'Expériences : 1056
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement G5wu
10
Sinnoh
25 ans
40
3565
1056
pokemon
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement G5wu
10
Sinnoh
25 ans
40
3565
1056
Ilea Alezar
est un Adulte Éducatrice Expérimentée


Le grand remaniement
Ça a été difficile pour l’éducatrice de garder la tête froide devant tous ses élèves le jour de leur retour sur Adala. Il a fallu encaisser le choc des terribles conséquences de la fusion mais se ressaisir bien vite pour aider les élèves dans le besoin. Ce jour-là, la rousse a séché beaucoup de larmes. Principalement celles de tous les élèves qui n’ont pas pu conserver leurs places au sein de l’Adala Community. Même s’ils ont tous été réaffecté à d’autres établissements, les choses ne seront plus pareilles pour eux. Il y a même certains de l’Adala Elite School qui, désemparés, ont cherché quelqu’un pour les aider. Et l’éducatrice n’a pas hésité une seconde à les écouter eux aussi, à les aider à assimiler le choc et à comprendre tous les papiers que l’administration était en train de leur remettre.

Ce jour-là, Ilea a eu l’impression d’être au cœur d’une tornade.

Mais là où cela a certainement fait le plus mal, c’est lorsque la liste des membres du corps enseignant restant a été révélée. Si Ilea a par miracle conservé sa place, ce n’est pas du tout le cas de l’ensemble de ses collègues. Dans cette histoire, la rousse a perdu probablement son meilleur ami parmi les professeurs, Percy Yade. Même si lui gardait le sourire tout comme elle en remerciant chaleureusement ses élèves, la jeune femme n’a pas eu trop de mal à comprendre qu’au fond, il aurait voulu rester. Tout comme Diana, Janice, Heartnett et encore d’autres qui n’auront pas la chance de faire partie de la liste éducative pour cette nouvelle année. L’éducatrice a conservé les contacts de tout le monde, promettant de donner des nouvelles, avant de devoir leur dire au revoir. Elle a aussi adressé ses plus grands remerciements à Archibald Snow, l’homme qui lui a donné sa chance au sein de l’académie et qui lui a permis d’enfin exercé le métier de ses rêves.

Ce n’est qu’une fois rentrée chez elle, dans cet appartement qu’elle partage avec Caroline, qu’Ilea s’est enfin mise à pleurer, complétement dépassée par les événements. Sa tête n’est remplie que de questions auxquelles elle n’a pas trouvé de réponse et de peurs pour la suite. Comme il y a deux mois, la blonde a pris le temps d’essayer de la calmer, de la rassurer à sa manière.

Mais pour la rousse, en tout cas dans l’exercice de ses fonctions, plus rien ne sera jamais comme avant.

***

Les cours n’ont pas encore repris. Les élèves de l’académie fusionnés ont le droit à quelques jours de transition avant que le cycle scolaire ne reparte dans ces nouvelles conditions. Une façon de s’adapter à tous ces changements. Si Ilea reste parfaitement disponible pour ses élèves, elle se contente surtout d’observer et d’écouter tout ce qui va faire les problèmes de demain. Le mélange avec les anciens élèves de l’AES n’est pas des plus simples. Alors qu’ils se sont fait la guerre pendant des mois et des mois, ils se retrouvent désormais à cohabiter tous ensemble sans préavis. Certains se retrouvent dans des chambres partagées, accentuant les tensions.

Le départ de certains référents change aussi radicalement l’ambiance des dortoirs. Au final, à part Mademoiselle Hortense qui conserve la responsabilité des Mentalis, toutes les autres têtes de dortoir ont changé. Le général Jackie, désormais rétrogradée, a repris la tête des Pyrolis comme il y a quelques années. Si les plus anciennes sont presque contentes de ce choix, les nouvelles quant à elles sont beaucoup moins rassurées, particulièrement Lissa. L’éducatrice a tenté de la mettre en confiance, mais pour sa défense, l’ancienne vice-directrice n’inspire pas la confiance au premier regard. Enfin, Ace qui rêvait de récupérer son dortoir Noctali a pris la place d’Andreas chez les Voltalis. Un sacré chamboulement pour lui et les élèves, même si pour l’heure l’ancien dresseur de renom se contente de se plaindre du bazar affreux laissé par son ancien collègue.

Si l’éducatrice n’a pas trop de mal à comprendre le bouleversement chez les élèves de ces trois dortoirs, elle préfère en cette prérentrée se concentrer sur les trois autres, gérés par de nouveaux professeurs que les élèves de la Pokemon Community ne connaissent pas, et elle non plus d’ailleurs. Si elle a déjà fait la connaissance de Grizelda il y a quelques temps lors de l’organisation d’un examen commun, la jeune femme ne sait absolument rien de ses nouveaux collègues et de leur façon de gérer les adolescents. Bien décidée à ne pas conserver cette zone d’ombre plus longtemps, la rousse se dirige vers le dortoir des Noctalis pour sonder un peu les élèves.

A l’intérieur, un peu comme partout dans l’académie en ce moment, c’est l’agitation qui règne. Quoi qu’une agitation plus légère que dans les autres bâtiments. Les élèves discutent entre eux mais à un nouveau bien raisonnable. Ça en est presque étrange. Après tout ils ne sont pas en classe, ni en heure de couvre-feu, alors ils peuvent bien faire comme ils le veulent. Sauf si… La jeune femme n’a pas le temps d’approcher l’un des élèves qu’elle connait pour lui parler qu’une voix grave l’apostrophe.

Vous n’êtes pas autorisés à pénétrer dans le dortoir mademoiselle Alezar.

Devant elle se trouve un homme à la carrure très imposante et aux cheveux longs, noir de jais. Elle n’a pas trop de mal à le reconnaitre. Il s’est présenté étant Magnus Uzan, nouveau professeur de duel et de stratégie et référent du dortoir Noctali. Ne comprenant toutefois pas sa remarque, Ilea se permet de répondre.

Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, je me suis présentée le jour de la pré-rentrée. Je suis Ilea Alezar, éducatrice au sein de la P…Adala Community.

Je me souviens parfaitement de vous, mais cela ne change rien à ma remarque.

Mon travail est de me trouver auprès des élèves pour discuter avec eux et les aider dans leurs quotidiens. Entrer dans les dortoirs faits partis de mes moyens professionnels d’action.

Et mon travail aujourd’hui, c’est de m’assurer qu’aucun autre adulte que moi-même ne pénètre dans le dortoir Noctali comme le précise le nouveau règlement. Je vais donc vous demander de sortir s’il vous plait.

A aucun moment il n’a élevé la voix pour la réprimander. Il a juste énoncé une vérité terrifiante. Cette règle à laquelle Ilea espérait échapper par son statut particulier s’applique bel et bien. Désormais, elle n’a plus le droit de rentrer dans les dortoirs. On vient de lui couper l’un de ses moyens les plus simples pour communiquer avec ses étudiants. La rousse voudrait dire quelque chose la tout de suite, se défendre, hurler que c’est son droit en tant que professionnel. Mais tout ce qu’elle parvient à dire avant de tourner les talons, c’est la chose suivante.

Pour les élèves qui voudraient venir me voir, je vous rappelle que mon bureau est ouvert toute la journée et ce même pendant les cours. Alors n’hésitez pas surtout.

Et la porte du dortoir Noctali se referme sur une Ilea dégoutée par la tournure que va prendre ce métier qu’elle aime tant.

Résumé :
Après tous les bouleversements de la fusion, Ilea décide de se rendre dans le dortoir Noctali pour parler avec les élèves. Une fois là-bas, elle se fait réprimander par Magnus Uzan pour avoir transgressé la règle "Aucun adulte, hors référent, n'est autorisé dans les dortoirs". Dépitée, elle quitte le dortoir en précisant aux élèves présents que son bureau est ouvert si jamais ils ont besoin de parler.

PS : Je ne suis pas sûre de poster de nouveau dans cet event avec Ilea, sauf si vous avez une idée particulière dans ce cas n'hésitez pas à me contacter !



©️BBDragon



Alezar Ilea
L'échec n'est qu'une opportunité de recommencer plus intelligemment ~
Ashe Enmai
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9364-633-ashe-enmai-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9376-ashe-enmai-noctali
Icon : [Intrigue #6] Le Grand Remaniement 1ee61fd75f335db0bda8f77d3fba3eb6
Taille de l'équipe : 1/3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 11
Jetons : 3149
Points d'Expériences : 146
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement 1ee61fd75f335db0bda8f77d3fba3eb6
1/3
Sinnoh
14
11
3149
146
pokemon
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement 1ee61fd75f335db0bda8f77d3fba3eb6
1/3
Sinnoh
14
11
3149
146
Ashe Enmai
est un Topdresseur Novice

Fais pas ci, fais pas ça ...

"Je te jure, Lucy, tu verrais les changements que l’école a eu en l’espace d’une semaine, même la cheffe des infirmières trouverait ça abusé !"

Ma petite sœur rigole à l’autre bout du fil. J’avais peur que le fait de partir loin d’elle et qu’elle se retrouve toute seule à l’hôpital, sans personne pour venir la voir tous les jours après les cours. Elle a beau me faire croire qu’elle est capable de rester forte, j’entends bien à sa voix que l’éloignement est dur pour elle. Alors imaginer que je doive obligatoirement passer par le secrétariat de l’école pour pouvoir lui téléphoner quand je veux ? Non mais ils sont pas bien eux … C’est limite si mon père a plus de libertés en prison.

"Oui, là je t’appelle depuis derrière le Gymnase. A l’avenir je m’éclipserais en dehors de l’école pour te joindre, j’ai l’impression que le nouveau pion veut installer des micros et des caméras pour nous surveiller même dans nos chambres ..."

J’avais même pas eu l’occasion d’apprendre à connaître les professeurs de l’académie que la plupart étaient déjà mutés dans d’autres établissements. Même le proviseur avait été écarté de ses fonctions. D’un côté, c’était pas comme si je les avais beaucoup côtoyés pendant ces vacances, mais de l’autre, ça me faisait bizarre d’être dans une école où presque tout respirait le neuf, sans parler des bâtiments ...

"Non, j’ai pas une chambre rien qu’à moi. C’est une colocation …. Ah tu sais pas ce que c’est … En gros, c’est quand on habite et on dort dans la même chambre tous les jours …. Oui c’est ça, comme quand il y avait Anna avec toi à l’hôpital ! Fin bref, du coup, c’est pour ça que je peux pas téléphoner depuis la chambre, c’est relou ..."

Le coloc s’appelle Ricky Sigma. Il a pas l’air bien méchant, mais il a un an de plus que moi à l’académie, donc il a déjà ses marques. Je sais pas trop comment il vit l’exclusion de ses anciens camarades et professeurs, il est pas franchement expressif … Tout ce qu’il m’a dit, c’est qu’il est en spécialité coordination, parcours mode. Les concours, toussa … Mouais bon, l’entente sera cordiale au mieux je pense. Puis je lui ai dit que j’avais candidaté à la PC à la base, alors ça devrait bien se passer entre nous …

Tout à coup, je vois Vidar me faire signe de regarder sur la gauche. Je l’avais sorti pour lui demander de faire le guet au cas où y aurait un pion qui passerait dans le coin. Au vu de son air blasé, je me dis que ça doit pas être bien important, mais à peine que j’ai le temps de tourner la tête, que je tombe nez à nez avec une masse de muscle tout droit sorti d’un film d’action. Le gardien du portail …. c’est bien ma veine.

"Puis-je savoir ce que vous faites avec votre téléphone dans les mains à cette heure tardive, jeune homme ?"

Ouais, j’suis dans la mouise … Pas le choix, il va falloir courir si je veux éviter les sanctions. Prenant Vidar dans mes bras, je m’élance dans la direction arrière. Il a l’air massif, avec un peu de chance, je suis meilleur que lui au sprint.

"REVENEZ ICI, GARNEMENT INSOLENT !"

Mauvaise nouvelle, il me poursuit, et il me rattrape ! Me faut un endroit où le semer, vite vite vite …. AH ! Mais oui, le Gymnase ! Avec un peu de chance …. YES ! C’est encore ouvert. Je me faufile à l’intérieur, et rentre dans l’enceinte du grand dôme. Bon ça fait 2 règles enfreintes aujourd’hui, mais je suis pas à ça près. Faut que j’échappe à l’autre mastodonte, s’il me rattrape, je suis bon pour passer le prochain mois en colle les samedis matins. Tout mais pas ça, pas le premier mois de la rentrée !

Je passe entre les gradins, mais malheureusement, il n’y a pas assez d’espace pour se cacher. Et j’entends déjà le gardien hurler depuis la porte d’entrée.

"SORTEZ DE LA, DÉLINQUANTS FACÉTIEUX ! JE SAURAIS FAIRE PREUVE DE CLÉMENCE !"

Il lâche pas l’affaire le bougre ! On m’avait dit qu’il était du genre à être assez laxiste, mais s’il a des règles à faire respecter, au diable la gentillesse ! Faut que je sorte par l’autre sortie de secours. Je sais pas où elle mène mais si je veux échapper au bourreau chauve, pas le choix. Tandis que je me précipite vers la porte menant à mon échappatoire, je rentre les pieds les premiers dans un espèce de bolide qui fonçait à tout allure vers le même endroit. J’ai à peine le temps de reprendre mes esprits que je vois une fille en fauteuil ?

"Aie Aie aie … Rien de cassé Vidar ?"

Mon Starter a les yeux en spirale, j’ai dû le ballotter dans tous les sens durant la course. Et à en juger par le son de pas qui se rapproche à toute vitesse, il va encore falloir courir. Jamais il ne s’arrête ce type ? Sans même prêter attention plus que ça à la présence de cette fille dans le gymnase à cette heure, est-ce qu’elle voulait se cacher pour téléphoner à sa famille elle aussi ? Elle aurait pu choisir un meilleur endroit … Elle me fait signe de la suivre. Lyria apprarement. Pour une première rencontre ça commence mal. Tout en courant derrière elle, je remarque le gardien qui sort à son tour du gymnase.

"Moi c’est Ashe ! T’as une idée de comment le semer ?!"

Je n’ai même pas le temps d’attendre une réponse de ma camarade de fuite qu’on se fait interrompre en pleine course par un Pokémon énorme et noir. Il a l’air assez véner … Et en plus y a la prof d’histoire qui a l’air reloue comme pas permis aux prises avec un autre élève. Attendez … Je reconnais là on est chez les Givralis … Peut-être que … Me dites pas que cet élève a eu envie d’aller zyeuter chez les filles alors qu’ils ont mis une règle l’interdisant ? Mais il est débile ou il le fait exprès … ? En plus Wolfgang vient d’arriver à son tour. Il a l’air moins en sueur que moi, comment il a fait pour courir cette distance sans être crevé ? En tout cas, si je veux m’en sortir, va falloir la jouer fine.

"Aaaaah mais t’étais là ! On t’a cherché partout ! On avait dit rendez-vous devant chez les Noctalis, pas chez les Givralis !"

Je le prends par-dessous le bras, histoire de faire croire que c’est mon pote. Je le connais pas, mais si on fait croire à un malentendu, y a moyen que ça passe. Faisant un clin d’œil à Lyria, j’espère qu’elle comprendra le message, elle a pas l’air stupide, je murmure doucement au mec avec les cheveux bleus.

"Joue le jeu et pose pas de questions ..."

Puis je regarde la référente du dortoir en prenant mon air le plus innocent au possible.

"Je suis sincèrement désolé Madame, en fait on avait prévu de se rejoindre devant le bâtiment des Noctalis pour s’échanger des notes de cours, mais je crois qu’il y a eu une erreur dans le processus, et du coup on a du le chercher devant tous les dortoirs. Je vous jure qu’on ne voulait absolument pas rentrer dans le bâtiment, on aurait fait ça dehors !"

Alleeeeeez, ça passe, j’en suis sur, n’importe qui pourrait me croire avec ce jeu d’acteur !


HRP :
Ashe se sert de son Ipok pour appeler sa sœur qui se trouve à Sinnoh.
Il enfreint donc la règle : "Toute communication avec l’intérieur de l’établissement doit d’abord passer par le secrétariat."
Il se fait surprendre par Wolfgang et s'enfuit dans le Gymnase où il croise Lyria.
Il enfreint donc la règle : "Fermeture de la boutique de l'établissement, et interdiction d'accès aux stadium, gymnase et à la piste d'athlétisme hors des heures de cours."
Ils fuient tous les deux et arrivent près de Itzan.
Ashe essaie de faire croire à un malentendu pour expliquer la raison de leur présence dans un dortoir pour filles
Mais de toutes façons, il enfreint la règle : "La non mixité entre les dortoirs est renforcée. Toute visite dans des dortoirs de sexe opposé est proscrite."
O S K O U R !


Ashe parle en #006666
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Miniature_387
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Intrigue #6] Le Grand Remaniement 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1069
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1069
pokemon
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1069
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



le grand remaniement
Assise sur le rebord de sa fenêtre, les yeux dans le vague à la recherche de quelques étoiles, Ranya attend que le temps passe, inlassablement.

C’est comme si, sans qu’elle n’arrive à le contrôler, les lumières de son univers avaient commencé à doucement s’éteindre. Pourtant, tout ça n’aurait pas dû l’affecter autant. Après tout, c’est bien elle qui, au côté de Nico, a regardé sans sourciller l’île de Lansat a feu et à sang depuis ce bateau de croisière tandis que ses camarades pleuraient à chaude larme cet endroit rempli de souvenirs qu’ils ont perdu l’année d’avant. A cette époque, la blonde les a trouvés parfaitement ridicule. A quoi bon pleurer une île ? Ce n’est qu’un lieu. Rien d’impossible à remplacer. Après la guerre civile de Lansat, toute l’académie a été déplacée sur une autre île, avec des locaux flambant neufs, sans aucun doute mieux que les anciens et a pu reprendre sa vie d’avant.

Elle n’aurait jamais pensé que la fusion puisse autant lui faire mal.

En débarquant sur Adala après deux mois de vacances d’été, elle a dans un premier temps découvert les conséquences directes de cette fusion. 50% des personnes qu’elle connaissait au sein de la Pokemon Community ont été renvoyé. Des élèves, mais aussi des professeurs. Des gens qu’à défaut d’apprécier elle tolérait. Tout ça pour être remplacé par une ribambelle de gens de l’Adala Elite School. 50% de nouveaux élèves et professeurs avec qui elle va devoir composer. Ce qu’ils vont penser d’elle n’a pas beaucoup d’importance. Mais, contrairement à sa rentrée scolaire d’il y a 4 ans, la blonde n’a plus envie de se battre pour se refaire une nouvelle place dans cette communauté disparate.

Une première ampoule d’éteinte.

Ensuite, elle a découvert les nouvelles règles. Si certaines ne font pas grandes différences pour la scientifique, l’une d’elle en particulier lui a serré violemment le cœur. Interdiction des accès au gymnase sans professeur. Autrement dit, impossible pour elle de danser sur un terrain professionnel. Cette fois-ci, c’est comme si on lui avait arraché une partie d’elle. Une partie de son identité. Son premier réflexe a été d’appeler son professeur de danse de l’association au sein de laquelle elle est membre depuis quelques temps. Il lui a promis de tout faire pour négocier avec la direction, faisant passer ça pour une nécessité compte-tenu du statut professionnel de Ranya dans le milieu de la danse. Et que, même s’il n’y arriverait pas, il essaierait au moins de se débrouiller pour qu’elle puisse contourner le couvre-feu et venir s’entrainer en semaine sans craindre la punition à chaque fois qu’elle dépasse les 20 heures.

Une seconde ampoule s’est éteinte.

A côté de ça, en plus de ce couvre-feu la semaine, il y a cette non mixité absolue des dortoirs. La plupart des amis de la blonde sont des garçons. Et cette règle freine particulièrement les maigres relations sociales qu’elle est parvenue à maintenant. Et puis il y a Angel. Comment va-t-elle faire pour aller le voir dans sa chambre, passer une nuit dans ses bras sans rien dire, puis repartir dans sa chambre comme si de rien n’était ? Ses déplacements freinés, l’archéologue a bien du mal à se projeter dans cet univers qui fait de moins en moins sens au fur et à mesure que les minutes passent.

Une troisième ampoule a grillé lorsqu’elle l’a réalisé.

Au sein des Givralis, l’ambiance est elle aussi dérangeante. Janice Jauspin n’est plus leur référente. Elle n’est d’ailleurs plus leur professeur du tout. Elle a été renvoyée, purement et simplement, comme plusieurs de ses collègues. C’est une autre femme qui a pris sa place. Une dame aux airs strictes et à la voix stridente, hurlant à tout bout de champ afin que le nouveau règlement soit respecté. Ce qui faisait l’âme de ce dortoir risque de s’éteindre. Et même si Ranya ne s’est pas particulièrement reconnue dans les commérages incessants de ses comparses de vie, elle avait fini par s’y habituer. Même ce stupide oiseau qui a balancé de fausses rumeurs sur elle et ses envies de plan à trois a disparu, remplacé par un autre piaf dans le même genre, quoi qu’a l’air plus méchant. Même ce petit oiseau rouge insignifiant lui manque.

Une quatrième ampoule a fini par griller sous le poids qui est en train de s’écraser sur les épaules de l’adolescente.

La seule chose qui n’a pas changé, c’est cette chambre. Son œuvre d’art géante n’a pas été touché par ce règlement à la noix. Bien sûr que techniquement, elle n’a toujours pas le droit. Mais que va faire cette vieille folle ? L’obliger à tout repeindre en blanc ? Probablement pas. La blonde peut se complaindre dans ses pinceaux et ses pots de peinture, continuant à représenter les mythes qui la bercent, qui lui permettent de s’accrocher à quelques choses. A côté de sa caisse géante, il y a ses chaussons de danse et ses baskets. Celle qu’elle n’a pas pu enfiler depuis des jours et des jours. Et ça lui fout la rage.

Alors, sans raison particulière, Ranya attrape son téléphone et lance au volume le plus élevé sa playlist rock, composée par Ruth. La première chanson fait étrangement sens en cet instant que la blonde n’explique. Son enceinte professionnelle ne met pas longtemps à alarmer Grizelda. Elle l’entend déjà hurler dans le couloir. Dans quelques secondes elle sera là, lui criant d’arrêter ça. Elle lui donnera probablement une punition pour avoir balancé une telle chanson à une heure aussi avancée de la nuit. Mais Ranya s’en fiche pas mal.

Là tout de suite, elle s’en fout de tout.

- I don’t wanna die ♫♫♫

Chante-t-elle avant que la porte de sa chambre ne s’ouvre dans un violent fracas.

HRP :
Ranya est dans un gros bad mood à sa fenêtre à 1h du mat. Pour faire chier la surveillante du dortoir Givrali, elle balance cette chanson ♫♫♫ a fond dans tout le dortoir avec son enceinte. Elle transgresse donc techniquement la règle "Un couvre-feu de 20h à 5h est mis en place en semaine." et techniquement celle aussi de pas se croire en boite de nuit *dies*


©️BBDragon
Melhkior Timohre
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9410-637-melhkior-timohre-une-nuit-presque-comme-les-autres-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9412-melhkior-timohre-phyllali#94490
Icon : [Intrigue #6] Le Grand Remaniement LoDgM5W
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 152
Points d'Expériences : 3
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement LoDgM5W
1
Sinnoh
15
0
152
3
pokemon
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement LoDgM5W
1
Sinnoh
15
0
152
3
Melhkior Timohre
est un Nouveau Membre




"Où est-ce que je suis encore tombé ?!"


L’Adala Community ? Comment cela, il n’avait pourtant pas d’erreur ? Tous les papiers et formulaires étaient pourtant bien destinés à la Pokémon Community. Il avait lu le règlement, signé les papiers, tout était absolument en règle. Il avait récupéré son pokémon au bunker le matin même auprès du Collectionneur. Tout allait bien jusqu’à l’arrivée de cette mascarade. La personne qui semblait être le directeur de l’académie lui paraissait incommodée du discours qu’il avait tenu. Et tous ces noms listés, tous ces gens qu'il ne connaissait pas, une pile de nom qui n’en finissait pas comme si on énumérait une liste mortuaire sur la place publique. Comme si l’on comptait le nombre de têtes, une sorte de classement arbitraire de ceux qu’on avait envoyés au billot. Un spectacle à la fois affligeant et terrifiant

Bon, oui, certes, c’était révoltant, mais à vrai dire, il n’en avait que faire. Ces gens, il ne les connaissait pas, il ne les connaîtrait jamais. À quoi bon s’apitoyer sur le sort de personnes dont on ne connaît rien. Ce n’est pas ça qui le préoccupait, il y avait autre chose. Il y avait toutes ces restrictions dont la plupart ne lui semblaient avoir strictement aucun sens ; toutes plus ahurissantes les unes que les autres. Des pauses repas réduites à trente minutes ? Elle était bien bonne celle-là, et puis quoi encore ; pourquoi pas ne pas pouvoir se déplacer librement peut-être ?…visiblement, la réalité n'était pas si éloignée. Qu’allait-il advenir de la suite alors que tout ne faisait que commencer. Le fait d’être contraint aux règles le révulsait, d’autant plus si elles n’avaient pas lieu d’être. Rien qu’à cette idée, le garçon se sentais mal à l’aise, l’angoisse montait en lui et prenait la place de tout le reste.

Cette masse informe d’information l’avais déstabilisé. Melhkior était tiraillé par l’ensemble de ses pensées qui se superposait les unes par-dessus les autres. Alors que la nuit commençait à tomber appelant à un début de crépuscule, les astres célestes se dessinaient dans le ciel au fur et à mesure que le temps passait. La rencontre de son nouveau compagnon mixé à cette ambiance pesante qui régnait depuis l’annonce du remaniement rendait le garçon anxieux. Il avait regagné son dortoir depuis un moment déjà. Depuis le balcon, il scrutait ce coucher de soleil qui s’affaissait face à lui. Son archéomire assistait avec lui à ce spectacle, manifestant alors sa satisfaction par un doux écho métallique. Le soleil se reflétait légèrement sur le petit pokémon du jeune Phyllali absorbé par ses pensées.

Passé vingt-deux heures, comme tous les soirs, le sommeil ne venait point. Ne pouvant se résoudre à rester ne rien faire dans le dortoir, Melhkior entrepris de sortir prendre l’air loin des autres, de leurs présences, fuir cette pression ambiante qui ne voulait pas cesser. Il en avait que faire du couvre-feu, il lui suffisait de prétexter le fait qu’il somnolait pendant le discours du directeur et qu’il n’avait pas souvenir de toutes les pseudo-inconvenances que pouvait générer une éventuelle sortie nocturne. Et puis, quel mal y avait-il à cela ?

Poussant légèrement le pas de la porte de chambre, priant pour qu’elle ne fasse aucun bruit, le jeune garçon se faufila entre les étagères de livre à pas de loup. Il n’avait pas à se préoccuper de son archéomire, qui lui bien heureusement lévitait derrière lui tout en s’interrogeant sur les motivations de l'étudiant. Une fois dehors, un air frais se mit à souffler sur sa peau, il s’était légèrement rafraîchi depuis cet après-midi estival. Melh s’était éloigné des dortoirs en prenant garde de passer inaperçu. Tout était calme, seuls les bruits de la nuit se faisaient entendre ainsi que quelques échos lointains provenant des bâtiments, jusqu’à ce que Drych en décide autrement. L’archéomire se mis subitement à tinter d’un son plus grave que d’ordinaire, il insistait. Le regard du pokémon était perdu au loin dans la pénombre de la nuit noire, il semblait ressentir quelque chose que Melhkior n’avait pas aperçu.



HRP :
Melhkior sort du dortoir après 20h, il enfreint la règle du couvre feu.


Maya Hibiki
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9390-634-maya-hibiki-l-infirmiere-militante-adulte
Icon : [Intrigue #6] Le Grand Remaniement LoDgM5W
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Galar
Âge : 21 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 6
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement LoDgM5W
3
Galar
21 ans
0
0
6
pokemon
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement LoDgM5W
3
Galar
21 ans
0
0
6
Maya Hibiki
est un Nouveau Membre
Les nouvelles annonces de mutation n'affectaient pas particulièrement l'infirmière. Nouvelle depuis peu dans l'établissement, elle remarquait l'agitation de cette nouvelle chez les professeurs, voyait le ras-le-bol des élèves, mais n'arrivait guère à se placer dans un camp. Alors, lorsque la rentrée montra le bout de son nez assaisonné de ses règles, Maya a fait semblant de lire avant de reprendre sa routine quotidienne. Son père, ce grand général, lui a bien fait comprendre qu'en étant une adulte responsable, elle devait montrer l'exemple à la jeunesse.

Les premières sonneries de la rentrée retentissent dans toute l'académie, les nouveaux élèves s'empressent de ne pas arriver en retard pour le premier tandis que les habitués préfèrent prendre leur temps. Pendant ce temps, Maya s'ennuie dans son cabinet. Assise sur sa chaise roulante, elle prie pour qu'un blessé grave arrive dans son bureau pour faire passer la journée. À croire que le destin fait bien les choses lorsqu'un élève entre dans sa demeure. Le problème ? L'élève avait l'air parfaitement en bonne santé. « Qu'est-ce qui t'amène ici ma belle ? » La rousse voulut toujours privilégier la bienveillance et le respect envers les écoliers, après tout, ils subissaient simplement les décisions des adultes. L'infirmière voyait très bien la gêne sur le visage de la jeune fille. Elle se tortillait dans tous les sens, cherche ses mots et trouve toujours un moyen d'éviter le regard de Maya.

Alors, elle essaie de la rassurer du mieux qu'elle peut, la faire comprendre qu'il n'avait rien à avoir peur et surtout avec elle. C'est ainsi que Maya apprit le harcèlement que subissait cette jeune fille sur son corps et surtout lorsque celui-ci est habillé d'un maillot de bain pour les cours de natation. C'est d'abord la colère qui chauffe dans ses tripes, puis c'est l'indignation et enfin, c'est de l'empathie. « Tu peux rester avec moi, si tu veux, le temps de ton cours de natation. » L'élève, un peu surprise, rétorque que ce n'est pas une absence justifiée avant que Maya ne la rassure en pouffant de rire. «  Tant que tu me promets de garder ce petit secret. » La jeune sourit, une légère excitation se voit dans son regard, à croire qu'elle n'a pas l'habitude de transgresser les règles. « Aller, va te "reposer", je m'occupe de ta dispense, fais-moi confiance et tu peux me faire une liste de ceux qui te harcèle ? » « Vous allez faire quoi ? » «Moi ? Rien. Mon Carchacrok ? J'suis pas sûre qu'il fasse rien » Soudain, un Carchacrok sauvage apparaît de l'ombre, derrière la chaise de Maya, le regard prêt à tuer tandis que sa dresseuse affiche un grand sourire d'ange.

HRP :
Maya a fait une dispense factice, elle transgresse la règle "Les cours du tronc commun sont obligatoires. Toute absence doit être justifiée par un certificat médical dispensée par l’infirmerie de l’établissement."
Josh Aéris
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3650-0266-josh-aeris-un-revenant-affecte-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-adulte
Icon : [Intrigue #6] Le Grand Remaniement S-l300
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kanto
Âge : 21
Niveau : 40
Jetons : 1901
Points d'Expériences : 1256
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement S-l300
8
Kanto
21
40
1901
1256
pokemon
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement S-l300
8
Kanto
21
40
1901
1256
Josh Aéris
est un Adulte Colonel de la 24ème


:: INTRIGUE 6
LE GRAND REMANIEMENT

Maya Hibiki


C’est le chaos depuis plusieurs jours avec l’annonce des nouvelles règles. Tu râles dans ton bureau, tu te sens impuissant face à cette situation. Plusieurs de tes vieux camarades, plusieurs enseignants subissent le joug et la dictature de la ville que tu défends. C’est une position des plus délicate, tu es un symbole de paix, de respect de la loi, mais ici, c’est clairement du foutage de gueule. L’indécision de la municipalité, virer les directeurs, former ces fusions aberrantes, ils auraient pu tout faire, des locaux neufs, changer tout le corps enseignant pour qu’il n’ y ait aucun traitement de faveur.

Ponchienne de vie.

Le général Hibiki n’a pas encore statué, mais tu penses que tu vas t’octroyer le droit d’agir et surtout, tu sais bien à qui parler de cette affaire. Sa tendre fille ne semble pas pour ces mesures qui ont également amené une explosion du nombre d’inscrit, des revanchards, des perdus, des haineux, des types et des meufs qui ont tout perdu, parcours abrégé, pas de soutien familial, la seule famille qui lui tend les bras, c’est celle qui s’habille en camo, nage de la boue, se fait gueuler dessus pour rien, mais qu’on ne regrette jamais d’avoir intégré.

Habillé en grandes pompes, tenue que tu trouves très désagréable, tu entres en toquant dans le cabinet médical de la caserne qui donne aussi sur le côté civil, en cas d’urgence. Tu fais face à la rouquine et une élève que tu ne calcule pas, assez jeune qui ne semble pas des plus à l’aise. Derrière toi, ta Roitiflam chromatique, aux couleurs violacées emboîte ton pas alors que tu commences.

-C’est trop ! Je n’en peu plus, la ville laisse cette situation pourrir l’ambiance générale, les gosses sont sous pression, on nous appelle en permanence pour ramener les petits dans leurs dortoirs ou aider aux patrouilles. Le nombre d’inscrits à exploser !

Tu t’arrêtes en voyant la petite, puis tu regardes Maya, puis la petite et enfin Maya. Tu lui as peut-être fait peur.

-Mademoiselle n’a rien ?

Sur un bref mot de la situation, tu hoches la tête, retires ta veste et t’assois dans un long soupire alors que ton pokémon te ramène un grand verre d’eau.

-De toute évidence, il faut agir. Tu penses que tu pourrais toucher un mot à ton père, avec mon soutien ? Lui mettre la pression pour plusieurs points : Premièrement, ces dispenses de soins, je vais joindre un mot à l’académie avec une demande motiver d’aider à surveiller la ville et les alentours après 20h, ça fera les yeux et les pieds aux recrues. Sauf qu’on les ramènera à l’académie sans avertir les autorités. Pour pallier à l’autre tête de vitre à l’entrée, on mobilisera nos type psy pour créer des failles, mon Gallame se chargera d’apprendre quelques attaques utiles, puis de toute façon, il écrase ce Mr.Mime. Comme ce si ce pokémon cringe-lord pouvait lutter.

Tu te redresses.

-Banaliser les stages avec obligations de rester, non pas que je n’ai jamais aimer l’histoire, mais personne ne chialera si un élève ne connaît pas la profonde histoire de la route 201 de Sinnoh. Les rapports de stages ? Prédéfini à remplir brièvement avec un schéma prédéterminé.

Un cul-sec d’eau et ça repart.

-Ouvrir nos locaux sportifs en dehors des heures de cours avec la mise en place de navettes régulières. Si l’académie ne veut pas permettre à ses élèves de bosser à leur manière, on va leur donner l’opportunité. De toute façon c’est pas le Kokiyas sans charisme qui nous sert de maire-adjoint qui va pouvoir faire grand-chose.

Tu te relèves et observe la jeune femme.

-J’me suis pas saigné à monter les échelons pour admirer mon ancienne académie se faire insulter avec leurs principes hypocrites. Ils ont osés mettre quelqu’un avec une gueule avenante en référent de mon ancien dortoir. Notre tête de con raleur et grincheux était parfaitement qualifié.

Bon, la remarque gratuite sur Roseverte est un demi-compliment, mais les choix de l’académie semblent tant injustifiés.

-T’en suis ? Révolte de toute l’armée ? Si à nous deux on fait céder le général, la base entière suivra. On va organiser une véritable propagande générale de rébellion sur ce système coercitif absurde.

Hel laisse ses flammes s'intensifier, motivée par cette idée.

HRP :
Josh vient pester dans le bureau de Maya et voit qu'elle a déjà prit ses petites initiatives face à l'aberration pédagogique mise en place par l'Adala Community et expose son plan de soudoyer le général Hibiki qui est un papa poule pour aider toute l'école


Pour l'instant, aucune règle enfreinte, mais sont en projet la mise en place de ces mesures avec l'aide généralisée de la base militaire:

-Diffuser des faux certificats médicaux donc manque de respect à : "Les cours du tronc commun sont obligatoires. Toute absence doit être justifiée par un certificat médical dispensée par l’infirmerie de l’établissement."
-Avec l'aide de plusieurs unités, participer activement à la recherche d'élève hors couvre feu, mais les faire glisser en douce dans l'académie en les raccompagnants, aider par des pokémons psy spécialsiés, manque de respect à "Un couvre-feu de 20h à 5h est mis en place en semaine. Tout élève n’ayant pas regagné son dortoir passé ce délai se verra passible d’une sanction."
-Ouverture générale des locaux sportifs pour permettre aux élèves de s'excercer en dehors de l'académie et pendant et en dehors des horraires d'ouverture: manque de respect à: "Fermeture de la boutique de l'établissement, et interdiction d'accès aux stadium, gymnase et à la piste d'athlétisme hors des heures de cours."
-Fraude des comptes rendus de stages pour permettre aux élèves d'en réalité faire ce qu'ils veulent, y compris l'usage des locaux sportifs pour s'entraîner"Tous les intervenants et maîtres de stage interagissant avec un étudiant doivent également fournir un compte-rendu du travail de l’élève sur sa mission ou formation."


© BBDragon


Le militaire s'exprime en D46100


[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Miniature_454_EB[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Miniature_545_EB [Intrigue #6] Le Grand Remaniement Miniature_042_LGPE [Intrigue #6] Le Grand Remaniement Miniature_406_EB[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Miniature_848_EB
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Gallade_sprite_2 [Intrigue #6] Le Grand Remaniement Miniature_768_EB [Intrigue #6] Le Grand Remaniement Miniature_074_Alola_LGPE [Intrigue #6] Le Grand Remaniement Hel
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Miniature_302_EB
Janet L. Collins
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
Icon : [Intrigue #6] Le Grand Remaniement Hfdb
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 33
Jetons : 2045
Points d'Expériences : 821
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
pokemon
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
Janet L. Collins
est un Scientifique Archéologue
Wake up or keep dreaming ?
Intrigue #6
En soupirant, Janet rattacha fermement ses longs cheveux bleus. Elle avait les sourcils froncés et attendait, raide, devant la porte du bureau de Mr Hudson.
C’était mauvais, très mauvais. Les changements à l’académie avaient bouleversé son quotidien et les lourdeurs administratives tardaient à faire reconduire son alternance. Dès la rentrée, la jeune femme avait senti que son année était loin de démarrer sous les meilleurs auspices.
En soupirant, elle laissa ses yeux vagabonder.

Le papier peint neutre.
Le mobilier froid et rigide.
Les marques laissées par des cadres récemment enlevés.
L’odeur agressive de désinfectant.

Même la salle d’attente d’un dentiste était plus accueillante. Sans qu’elle ne s’en rende compte, sa mâchoire se serra et ses mains se crispèrent dans la fourrure de Scyllias, roulé en boule sur ses genoux. Alerté par la pression, l’évoli jappa discrètement et leva le museau vers sa dresseuse.

- Pardon Scy... Murmura-t-elle en le grattant derrière les oreilles.

Janet renversa sa tête en arrière et fixa le plafond qui prenait soudainement les couleurs d’un ciel de fin d’été.
L’air lourd devint marin.
La fourrure hérissée de l’évoli devint sable.

La fin de l'été approchait à grands pas sur Adala. Alors que le soleil déclinait sur la plage, Janet s'avançait pour retrouver Léo et Scyllias. Ces derniers mois elle l'avait beaucoup aidé dans l'entretien de cet évoli aux mèches rebelles. Cela avait été une façon plutôt douce et sereine de renouer avec son ami d'enfance, après qu'ils se soient confiés sur leurs deuils respectifs et les chagrins qui les minaient depuis trop de temps. Elle sourit et s'assit dans le sable, laissant ses pieds tremper nonchalamment dans l'eau

- Bon, ils ne devraient plus tarder

- Hey Janet ! Il avait ce sourire attendri, simplement content de la retrouver une fois de plus.J’espère que tu vas bien, Scyllias tremblait d’avance de te retrouver!

L’évoli tourna autour d’eux, s’ébouriffa et se laissa tomber contre Léonidas.

- Je vais bien et toi ? Je suis impressionnée, cette fois il n’a pas réussi à te semer en route !

Elle rit, de ce rire franc et cristallin qu'elle avait longtemps pensé perdu. Ses yeux noisettes se posèrent sur le visage de son ami après avoir détaillé l'état de la fourrure du jeune pokémon.
Lui aussi, il rit, en remontant toujours cette même main sur cette même nuque, se sentant presque imposteur à sentir ce genre d’émotions au vu de sa situation actuelle.

- Je vais mieux qu’hier.

Après un soupir, dissimulant ses émotions sous ses lunettes opaques, il s’agenouilla en caressant le poil épais de son évoli. Puis il se lança.

- Janet… Est-ce que tu peux fermer les yeux s’il te plait ? J’ai quelque chose à te donner.

Alors que la jeune femme s’exécutait, il déposa dans ses mains une pokéball alors que Scyllias exprimait de joyeux jappements.

- Je sais que ça fait un moment qu’on s’en occupe tous les deux et que Scyllias est un peu plus « à nous » qu’à moi… Alors j’aimerais qu’il soit aussi à toi, pleinement. Il lui offrit le plus beau sourire dont il était capable alors que des larmes de joies emplissaient les yeux de Janet. Façon, j’ai bien compris qu’il te préfère. Toujours plus facile pour les mamans d’avoir l’attention, hm ?

Il ébouriffa la crinière de l’évoli alors que Janet se jetait dans ses bras. Après quelques instants, il lui rendit timidement son étreinte, alors que Scyllias se blotissait entre eux.


- Mademoiselle Collins ? C’est à vous !

Retour brutal à la réalité. Janet se leva comme un automate et entra dans le bureau du directeur, la gorge nouée.

- Collins. Asseyez-vous s’il vous plaît.

Sans un mot, la jeune dresseuse s’assit sur la petite chaise face à l’imposant bureau. Mr Hudson ne lui accorda pas un regard, visiblement absorbé par la consultation d’un dossier. Il soupira profondément, rajusta ses lunettes et tourna enfin son regard sévère sur elle.

- Mademoiselle Collins, à ce jour votre « statut d’alternante » n’a toujours pas été validé. Dans de telles conditions, nous ne pouvons pas vous délivrer de certificat de scolarité.

- J’ai déjà envoyé un courrier à l’administration de l’école et mon maître de stage a envoyé des pièces temporaires également. Sans mon certificat de scolarité, les autorités ne peuvent pas me délivrer mon permis de fouilles...

- Certes. Mais nous ne pourrons pas éditer le certificat à partir des pièces justificatives.

Janet serra les poings. L’absurdité de l’administration de cette école était à se taper la tête contre les murs.

- Comment est-ce que je suis supposée m’en sortir ? Vous avez conscience que je suis dans une impasse ? Si ni l’école ni les services scientifiques ne veulent bouger, comment suis-je sensée suivre les cours ?

- J’ai bien peur que ce ne soit pas mon problème. Ce n’est pas à notre académie de démarcher l’administration à votre place.

- Je… Ne pourriez-vous pas me délivrer un certificat pour une scolarité complète pour les premiers mois ? Cela devrait aider à faire bouger les choses.

- Mademoiselle, je ne sais pas à quel genre de gestionnaire vous avez eu affaire ici mais sachez que sous ma direction, les élèves n’effectueront pas de scolarité à la carte. Je ne vois pas pourquoi je ferais une exception pour vous, d’autant plus que vos résultats sont loin d’être brillants...

Janet resta bouche bée alors que le directeur étalait cruellement des papiers à longues colonnes sur le bureau.

- Une scolarité en dent de scies, des absences à répétitions, une grande difficulté à valider les grades transversaux… Jeune fille, vous a-t-on jamais expliqué qu’une formation supérieure n’est pas un camp de vacances ?

La scientifique rougit jusqu’aux oreilles et peina à trouver ses mots.

- Mais je… J’ai été malade, c’est dans mon dossier. Et j’ai toujours fait de mon mieux pour rattraper mon retard … Je ne comprends pas...

- Vous comprenez parfaitement mademoiselle Collins. Lorsque l’on est pas en état de suivre une formation exigeante, on doit avoir la jugeote de se lancer dans un projet à sa portée et on laisse sa place aux personnes réellement compétentes. Avez-vous seulement la moindre idée de ce que vous avez pu coûter à cet établissement en terme d’aménagements d’horaires et de rattrapage de cours ?

- Je suis désolée je… Je ferai de mon mieux...

- Vous avez, je crois, suffisamment démontré que votre « mieux » n’était pas à la hauteur du standing de notre établissement.

Sans voix, elle écouta le directeur énumérer point par point les matières qu’elle ne validait pas.

- A 21 ans, je pense que vous avez terminé d’essayer d’être bonne. Mieux vaut trouver quelque chose à votre niveau et éviter de venir perturber les bons éléments

- Je vous demande pardon ?

- Ne jouez pas à l’ignorante avec moi. Vous avez été aperçue à de nombreuses reprises en compagnie de Mr Blackhart, un élément exemplaire d’après son dossier, et parfois en dehors des heures autorisées. Nous savons également qu’il vous a fait don d’un de ses pokémons pour je ne sais quelle raison. Une telle distraction de vos camarades ne sera pas tolérée et je vous saurais gré de bien vouloir rendre ce pokémon à son propriétaire légitime...

- Léonidas est mon ami ! Dans quelle école n’avons-nous même plus le droit de rendre visite à nos proches ?? Quant à cet évoli, il me l’a donné car il estimait que j’étais la plus à même de m’en occuper...

- Un choix on ne peut plus judicieux, en regard du sort qu’à connu le dernier pokémon de cette espèce en votre possession...

C’en fut trop. D’un mouvement sec, la jeune femme se releva. Dans ses prunelles, un feu destructeur s’était allumé.

- De quel droit, DE QUEL DROIT vous permettez-vous de me faire la leçon sur le sort qu’a connu mon starter ? Vous pensez que parce que vous avez posé votre vieux cul dans le siège de notre ancien directeur et que vous avez parcouru mon dossier scolaire, vous avez le droit de me juger ? Elle rattrapa son sac d’une main et saisit Scyllias de l’autre, en le serrant très fort contre elle. - Vous savez quoi ? Laissez tomber l’administratif et les bulletins scolaires. Je préfère me casser d’ici plutôt que d’être humiliée par un espèce de coq rachitique qui compense son complexe d’infériorité en terrorisant ses étudiants.

D’un geste sec du pied, elle ouvrit la porte qui alla claquer contre le mur. Dans le bureau, Hudson hurlait.

- Mademoiselle Collins, vous avez jusqu’à ce soir pour faire vos valises et quitter notre école ! Je ne veux plus vous voir ici !

- Eh bien ça tombe bien, espèce de connard. J’avais aucune intention de rester.


HRP :
ALORS
- Résultats insuffisants
- Fréquentation du dortoir des garçons
- Manquements administratifs pour l'adulte référent de son alternance
- Insultes au directeur de l'école

Janet est donc VIRÉE !

Ah et don d'un évoli de la part de Léonidas du coup


 
Lately I've been thinking, I want you
to be happier
Raudhr Akai
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6608-452-red-guardian-raudhr-akai-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6615-raudhr-akai-phyllali
Icon : "ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
Taille de l'équipe : 10/15
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 19.
Niveau : 25
Jetons : 15022
Points d'Expériences : 496
"ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
10/15
Sinnoh.
19.
25
15022
496
pokemon
"ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
10/15
Sinnoh.
19.
25
15022
496
Raudhr Akai
est un Topdresseur Stratège

Le grand remaniement.
"Follow me

follow me now,

once more into the Breach."


Cette liste d'interdits… Raudhr n'avait pas de mots.

Si d'habitude il était relativement fermé, son unique œil visible s'était écarquillé en parcourant le texte noir sur blanc. En temps normal, respecter les règles n'était pas du tout un problème pour lui. Il avait cette attitude naturellement stricte, droite, et n'enfreignait aucune règle qui respectait le bon sens, selon lui, en loyal neutre qu'il était. De toute manière, toutes les règles jusqu'ici étaient simples et classiques, rien à vraiment redire ou aucune raison de transgresser quoi que ce soit.
Mais sur cette liste-là, il y avait réellement quelque chose de dérangeant, qu'il ne comprenait pas, qui entravait toutes ses habitudes, et ce sans aucune raison valable. Qu'est-ce que ça pouvait bien leur faire ? Était-ce ainsi que les étudiants de l'AES avaient l'habitude de fonctionner ?

Raudhr fronce les sourcils, et plie son papier en deux d'un mouvement net, précis. Il se lève de sa chaise, et s'éloigne dans les couloirs. Quelque chose semblait se tramer dans l'ombre ; il avait un mauvais pressentiment, qui refusait de le lâcher. C'était beaucoup de changements, certains qu'il trouvait trop radicaux, et surtout, bien trop soudains. Le tout s'était mis en place en si peu de temps, et ils n'y avaient pas étés de main morte. Il avait d'ailleurs du mal à penser que l'académie puisse laisser tout ça passer aussi facilement, mais il se doutait qu'il y avait sans doute bien plus de fils complexes qu'il n'en était présenté en surface. Quoi qu'il en soit, il n'était pas foncièrement d'accord avec ce qu'il venait de lire, et il allait devoir tranquillement digérer tout ça.


Le soir venu, ou plutôt la nuit, le jeune homme avait pour habitude d'aller prendre un bol d'air frais. Il lui arrivait aussi de faire quelques escapades nocturnes sur le dos de Fyrn, parfois pour simplement se détendre et vider la tête, parfois pour éviter une crise qu'il suspecterait.
Une tasse de chocolat chaud à la main, il posa ses coudes sur le rebord de sa fenêtre, prenant une gorgée du liquide chaud et sucré. Une petite brise fraîche rodait ce soir, et le ciel était entièrement dégagé, laissant entrevoir les étoiles alors que les derniers rayons de soleil se couchaient déjà bien derrière l'horizon. Il ne faisait pas nuit noire entièrement, mais ce n'était qu'une question de temps.

Ses Pokémon dormaient paisiblement dans sa chambre, mais il avait bien envie de sortir avec toute son équipe. Peut-être l'attrait inconscient d'affirmer son désaccord, mais il n'avait pas non plus envie de se faire prendre et d'écoper une punition.
En haussant les épaules, il finit sa tasse, laissant le lait chaud réchauffer son ventre. Il posa sa tasse, et fit rentrer son équipe dans leurs capsules. Qu'importe. De toute façon, il n'y aurait personne à cette heure-ci, s'il s'agissait d'un couvre-feu, non ? Il se faisait tard.

A pas de loups, il sortit de sa chambre. Skölir, son Luxray, était resté derrière lui. Il avait une discrétion naturelle, et avait bien compris les intentions de son Dresseur, aussi s'était-il contenté de le suivre sans un bruit. Une fois dehors, le stratège prit le soin de bien observer autour de lui ; personne en vue, pour l'instant. Il fit signe au Luxray de le suivre, et s'aventura non loin du dortoir, près d'un arbre, un peu à l'écart du sentier. Il voyait la mer au loin, mais n'avait pas le courage d'aller jusqu'à la plage ce soir.

Se posant contre un arbre, il soupira. Il sortit toutes ses Pokéball, et un à un, laissa son équipe se matérialiser dans l'herbe. Il leur indiqua de se faire discret, mais les laissa gambader dans l'herbe.

Le temps tourna, et le garçon s'était collé contre son Luxray. Il avait passé sa main dans sa fourrure, caressant lentement son type Electrik. Fryn était assis non loin, comme s'il montait la garde ; peut-être un instinct protecteur qui restait chez lui. Seul Blädrn n'était pas sorti, le Dragon ayant encore des difficultés à être sociable avec le reste.

Un bruit métallique attira son attention, et l'attention de toute l'équipe. Était-ce un gardien ?
Quoi qu'il en soit, il se tendit. Très bien, s'il fallait qu'il assume son choix, il n'y avait pas de souci pour lui. Il s'était préparé mentalement, de toute façon.

Mais c'était une silhouette jeune, bien que grande, un peu plus loin. S'était-il égaré ? N'était-il pas au courant de l’interdiction ? Ou peut-être avait-il simplement, lui aussi, décidé de sortir le soir malgré l'interdiction, non pas pour volontairement transgresser les règles mais plutôt par besoin.
Il ne reconnaissait pas la silhouette. Un nouveau de la rentrée, peut-être.

Fyrn huma l'air ; sa grande silhouette était relativement imposante, et ses yeux ambrés brillaient légèrement dans le noir. Il avait les oreilles dressées, aux aguets. Qui était cet individu ?


HRP Modération :

Raudhr transgresse la règle du couvre-feu, et potentiellement de celle de toute l'équipe sortie/pokéballs pleines.


« They told me I was dangerous... I asked why? They said "Because you don't need anyone." That's when I smiled. »
_____________

[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Mood
Moodboard by Sirius: :
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement SPOILER_raudhr

____________
Code RP, Moodboard / design de T-Card codé par Sirius, merci beaucoup.
Samaël L. Osgard
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9439-samael-l-osgard#94650
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9443-samael-l-osgard-voltali#94689
Icon : [Intrigue #6] Le Grand Remaniement 6s87
Taille de l'équipe : 1/3
Région d'origine : Alola (Akala)
Âge : 16 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 3
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement 6s87
1/3
Alola (Akala)
16 ans
0
0
3
pokemon
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement 6s87
1/3
Alola (Akala)
16 ans
0
0
3
Samaël L. Osgard
est un Nouveau Membre
Intrigue #6, Commun
Le Grand Remaniement
Soupir.

Ainsi aujourd’hui serait le grand jour. Tu avais accosté à Adala, tu avais un peu visité la ville avant que l’on ne t’envoie du côté de l’académie. Il y avait eu des soucis, ces derniers temps, de ce que tu avais compris, mais tu ne te sentais pas concerné. Etrange, n’est-ce pas ? Tu n’avais pas non plus pris le temps de bien t’informer. Tu arrivas seul, avec tes bagages, avec Uther, à la recherche du dortoir Voltali.

Cette académie était étrange, et tu ne comprenais pas très bien ni le plan, ni les bâtiments. Tu te mis à tourner en rond pendant toute la fin de l’après-midi. Tu étais perdu. C’était bien le bon mot, pour le coup. Uther s’amusa à gober des cailloux, alors que tu essayais de trouver quelqu’un. Mais depuis que cette étrange sonnerie inconnue à tes oreilles avait retentie, il n’y avait plus personne dehors, et le soleil déclinait à l’horizon. Tu étais désormais seul.

Mère te manquait.

Oui, mais elle t’avait permis de fuir et suivre ta propre voie, n’est-ce pas ? Oui… Mais Père… La vie était bien plus simple et agréable en sa compagnie. Oui, mais à quel prix ? Te souviens-tu ce qui a causé ton départ ? Tu avais fait preuve d’égoïsme. Tu n’avais pas le droit d’en pleurer ou t’en plaindre. Avance, Samaël.

« Jeune homme ?! Que faites-vous là à cette heure-ci ?! »

Tu te retournas brusquement, les larmes que tu retenais venaient de perler délicatement au coin de tes yeux : cette surprise, qui te valut un léger cri et un sursaut, avait fini par t’arracher des larmes. Tu saisis ton Nigosier par le cou, et tu te mis à courir, valise à la main, en ligne droite, vers n’importe où, mais loin de cette personne qui t’effrayait. Tu crias quand même :

« Pardon-Excusez-moi-je-ne-voulais-pas-vous-déranger-au-revoir ! »

Tu fusas, tout simplement. Tu courus, tu ne savais pas combien de temps, avant d’ouvrir une porte au hasard et de te réfugier dedans, tu commençais à sangloter. Le monde extérieur était si différent du tien. Pourquoi ? Pourquoi devais-tu subir ce genre de choses ? Jamais tu ne reverrai tes amis. Tu étais perdu, tu étais seul, et maintenant, une femme froide et sévère, qui te faisait affreusement peur, te pourchassais… D’ailleurs… La porte s’ouvrit dans un grincement, et la voix qui en provint te fit sursauter.

« Jeune homme !? Je sais que vous êtes là ! Sortez immédiatement de ce dortoir ! Vous n’avez pas le droit d’être ici ! »

Là voilà ! Le monstre ! La créature ! Tu ne savais pas pourquoi elle te pourchassait ainsi, tu ne savais pas encore que ce dortoir était celui des Pyrolis, et tu ne savais pas que cette femme n’était autre qu’une certaine Grizelda Harsh, la référente d’un autre dortoir encore. Qu’est-ce que le monde était compliqué !

HRP :
Samaël brise la règle du couvre-feu, et s'introduit dans le dortoir des Pyrolis (sans le savoir XD).
(c) Apomenon


Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #197775
Yuna F. Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [Intrigue #6] Le Grand Remaniement Yunaic11
Taille de l'équipe : 35/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 83
Jetons : 1184
Points d'Expériences : 2967
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2967
pokemon
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2967
Yuna F. Akabara
est un Topdresseur Spé. Type

Le grand remaniement

Intrigue #6
♫♫
Bon sang c’est quoi cette rentrée ?

Dire que je pensais pouvoir quitter l’académie durant les vacances d’été, et commencer à travailler au théâtre en tant que Geisha titulaire. MAIS il y a un détail que j’ai un peu oublié, tant que je ne suis pas majeure, je ne peux pas prendre mon indépendance comme ça. Enfin je pourrais, mais bonjour la paperasse administrative pour m’émanciper. Dans quatre mois j’ai 18 ans, donc il n’y aura plus de problème. Je me suis donc dis que je pouvais tenir jusque-là…

Mais je commence à amèrement regretter mon choix. La fusion avec l’AES n’a pas été sans mal, la moitié des professeurs et des élèves ont été renvoyé de l’académie. Déjà ça, c’est quelque chose que je n’ai pas accepté, mais en plus ils se sont permis de virer Janice, la référente des Givrali !!!! C’était juste la meilleure référente de dortoir !

Bon là, la marmite commençait doucement à chauffer, mais en plus j’apprends que c’est Grezelda, l’une des surveillantes d’Aes qui devient la responsable de notre dortoir. Et elle est d’un stricte…je veux dire pour beaucoup, l’académie est une deuxième maison, alors le dortoir c’est notre refuge, où on aimerait bien ne pas avoir à surveiller n’importe lequel de nos gestes. Mais notre nouvelle référente est la plus stricte que j’ai jamais rencontrée…a croire qu’on est une bande de fille avec des pouvoir magique, qui s’amusent à enfreindre le règlement toutes les cinq secondes

La je bouillonne intérieurement…Mais en plus il a fallu que notre nouvelle direction mettent des règles encore plus strictes ! Et il y en a une qui me fait craquer littéralement !...enfin plusieurs.

Qu’il n’y ait plus le droit aux appareil non homologué, ça ne me dérange pas, je n’en ai pas l’utilité, mais je connais des mécanos qui doivent s’arracher les cheveux.
Les pauses repas en 30 minutes, pas un problème je mange vite !
Interdiction aux structures en dehors des cours ? C’est un peu plus embêtant pour les entrainements, mais j’ai toujours accès à ma pension, donc je peux entrainer mon équipe par là.
Les cours du tronc communs sont obligatoire, mais je ne les séchais pas, donc ça ne change rien.
Pour ce qu’il est du bilan de la progression, je n’ai plus vraiment de marge de progression à l’académie, donc je ne vois pas ce qu’ils vont vraiment pouvoir me dire.
Les visites d’adulte à l’académie qui sont désormais limitées, ne me gênent juste pas, Marie n’est plus vraiment sur l’île. Et il ne faut pas compter sur Henry pour venir à l’académie. Ce qui me dérange un peu plus, c’est que maintenant si je veux m’éclipser chez mon père adoptif, il doit balancer plein de paperasse pour justifier d’un stage…

Non ce qui me dérange plus, c’est d’une part le couvre-feu et la non mixité des dortoirs…Nan parce que oui, avec Bruce on a souvent l’habitude de se voir dans la chambre de l’un et de l’autre…Donc avec leurs règles, on va devoir faire encore plus attention maintenant. C’est embêtant, mais ça peut se gérer.

Mais celle qui m’énerve au plus haut bien, si bien que je suis prête à mettre le feu au dortoir à la moindre contrariété, c’est celle de la limite de pokémon…POURQUOI ON NOUS IMPOSE 6 POKEMON SUR SOI ! ET SEULEMENT 2 EN DEHORS DE LEUR POKEBALL. Quand t’as 8 pokémon ça peut aller, mais quand tu en as 35 ! Ce n’est clairement pas gérable. Je ne peux même pas les libérer dans ma chambre !!!!

Clairement je n’ai pas digéré cette règle, pour moi qui suis éleveuse, c’est inconcevable. C’est pourquoi je laisse mes pokémon en liberté. Pour l’instant Grezelda ne m’a pas encore capté, il faut dire que mes plus grands pokémon sont restés à ma pension, sauf Hestia, Stella, Lucifer et Abaddon. Par contre tous les petits sont dans ma chambre, et certains comme Phoenix se baladent dans le dortoir.

Bon j’essaye de me calmer un peu de toute cette frustration accumulée, mais une voix masculine attire mon attention. Avec les nouvelles règles, ce n’est pas vraiment normal, je me demande ce que fait un chanteur dans notre dortoir. Je ne suis pas la seule d’ailleurs à être intriguée, c’est aussi le cas d’Aluceda qui dormait sur moi. Elle fonce voir le chanteur, et sur le chemin j’entends une fois qui me hérisse le poil.

— Je peux savoir ce que vous faites ici jeune homme ?!

Je crois qu’il y a un garçon qui vient de se faire griller par la référente des givrali…Et à peine j’arrive à proximité, qu’un autre garçon et une fille en fauteuil arrivent à leur tour. Bien entendu Grezelda voit rouge, et ne manque pas de les réprimander. Je ne sais pas si c’est sa voix qui m’exaspère, où si c’est le fait qu’elle soit aussi intraitable, mais je sens au fond de moi que je dois intervenir.
Je pense assez fort, et ma Gardevoir vient d’apparaitre à côté de moi. Un petit coup d’illusion, et je suis certaine que les trois autres pourront filer en douce…

Enfin ça c’est le plan initial, mais je n’avais pas spécialement prévu l’arrivée de Wolfgang dans le dortoir. Il ne me faut pas longtemps pour comprendre qu’il est à la poursuite des deux nouveaux arrivant.

-Enfin je vous ai rattrapés, vous allez devoir payer pour vos infractions délinquantes !
-Ce comportement est tout bonnement inacceptable jeunes gens, vos excuses ne sont guère convaincantes. Vous vous devez respecter le règlement, je me vois contrainte de vous envoyer dans le bureau de notre cher directeur, c’est une situation inadmissible !
-Vous avez raison, c’est une situation inadmissible, même les membres de l’équipe éducatif ne respectent pas les règles.

Les cinq personnes se tournent vers moi, visiblement étonné de mon intervention. Grezelda fronce les sourcils à ma venue…ba oui nos relations ne sont pas très cordiales, vu l’animosité que j’ai pour elle.

-Mademoiselle Akabara, je vous prie de ne pas vous mêler de cette affaire.
-Mais je suis obligée d’intervenir, vous êtes la première à nous dire qu’il faut respecter les règles, or M.Wolfgang ici présent ne les respecte pas. Il n’a rien à faire dans notre dortoir !

Elle me regarde avec des gros yeux, avant de serrer les poings et de remettre ses lunettes en place.

-Monsieur Wolfgang est dans le cadre de ses fonctions, et si je puis me le permettre, vous êtes plutôt mal placé pour vous permettre ce genre de remarque.

Elle frappe du pied, et Aluceda sursaute, poussant un cri de surprise mélanger à de la peur…Enfin je vois parfaitement qu’elle joue la comédie, mais ceux qui ne la connaissent pas n’y voient surement que du feu…
Des bruits de pas lourds qui se font entendre ne me rassure pas du tout…Enfin je n’ai pas vraiment peur des pokémon qui arrivent, mais plutôt des possibles conséquences de leur venue. Qu’est-ce qui se passe quand un bébé Salamèche pousse un cri de terreur ? Ses parents rappliquent à vitesse grand V. Rapidement Wolfgang et Grezelda n’ont plus le visuel sur les trois jeunes étudiants, caché derrière les deux Dracaufeu chromatique. Aluceda file se cacher dans les bras de son père, qui grogne sur les deux adultes.

Je reste cependant calme, car je sais que mes pokémon feu n’attaqueront pas les deux surveillants…Mais la référente de mon dortoir ne semble pas ravie de voir les deux pokémon écailleux.

-Mademoiselle Akabara, ne me forcez pas à vous faire expulser pour agression envers l’équipe enseignante !
-Nous ne vous agressons pas, je n’ai pas appelé mes pokémon, ce sont eux qui sont venus suite au cri de leur enfant.

Je ne vais pas me démonter, même si j’avoue que le déluge de flammes pourrait bien arriver plus tôt qu’il n’y parait. La fausse référente et Wolfgang reprennent la parole, et j’entends vaguement qu’on me reproche d’avoir plus de deux pokémon hors de leur pokéball. Mais je regarde ma Gardevoir qui hoche la tête et comprends là ou je veux en venir. Rapidement j’entends sa voix dans ma tête, mais je ne suis pas la seule , les trois autres étudiants l’entendent aussi.

-Vous devriez profiter de la situation pour partir…maintenant !

Après les gamins font ce qu’ils veulent, moi ma satisfaction, c’est de tenir tête à notre nouvelle référente, qui ne l’est pas à mes yeux.


Hrp :
Yuna grumph sur les nouvelles règles, et ne peux s'empêcher de tenir tête à Grezelda et Wolfgang pour permettre à Itzan, Lyria et Ashe. Actuellement ils sont caché par deux dracaufeu chromatique protégeant leur fille. (promis pas de déluge de feu...enfin pour l'instant)
Elle ne respecte pas la règle: Seuls deux Pokémon peuvent se trouver simultanément hors de vos Pokéballs au sein de l’établissement, et seuls six Pokéballs pleines peuvent être transportées sur vous.




 
You can never
turn back


[Intrigue #6] Le Grand Remaniement P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Itzan Xoaelteño
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9403-635-itzan-xoaelteno-color-gitano-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9408-itzan-xoaelteno-voltali
Icon : [Intrigue #6] Le Grand Remaniement Sv2f
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : La libertad
Âge : 14
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 6
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Sv2f
1
La libertad
14
0
0
6
pokemon
[Intrigue #6] Le Grand Remaniement Sv2f
1
La libertad
14
0
0
6
Itzan Xoaelteño
est un Nouveau Membre


Le Grand Remaniement
Le moins que l’on puisse dire, c’est que le garçon ne manque pas de répondant. La hiérarchie sociale au sein d’un clan de gitan est particulièrement. Et pour exister, il faut savoir répondre. Que ce soit à un enfant ou à un adulte, cela ne fait pas de différence, tant que le respect élémentaire aux anciens est conservé. Seulement, dans une académie classique, cela ne marche pas comme ça. Et provoquer délibérément son professeur ne fait pas partie des coutumes à suivre. Quoi que, il n’est peut-être même pas possible de parler de délibérément pour le chanteur. C’est à se demander s’il a vraiment compris ce qui a posé problème dans sa phrase. Il voit bien le regard plus que sévère de la référente des Givralis sur lui, devinant donc qu’il a dit quelque chose de mal. Mais pour les détails, inutile de lui demander.

Mais le dialogue entre Grizelda et Itzan n’a pas le temps d’aller plus loin que de nouvelles arrivées fracassantes dans le dortoir font frémir l’adulte. Une jeune fille en fauteuil roulant (quoi que le garçon y a à peine fait attention) et un autre garçon (brûlé au visage, mais ça aussi il n’y a pas fait attention) ne manquent pas de se faire remarquer, poursuivi eux-mêmes par le gardien du portail de l’école. Sa guitare toujours en main, le bleu aurait presque pu se remettre à jouer comme si ne rien n’était si un minimum de bon sens ne l’avait pas rattrapé pour lui dire de se taire et de ne pas en rajouter.

D’autant plus que l’autre garçon a l’air bien décidé à tenter de rattraper le coup, ce qu’Itzan ne comprend d’ailleurs pas tout de suite.

Les Noctalis ? Mais pas du tout je…

Le regard noir de l’autre étudiant suffit à le faire arrêter, non sans pour autant continuer à se poser un milier de questions. Il se passe décidemment beaucoup trop de choses pour que son pauvre cerveau de gitan perdu en société ne comprenne. Pourquoi tout le monde s’énerve alors qu’il jouait en toute objectivité la meilleure chanson de tous les temps ? Sa prestation a été complètement gâchée, de quoi l’embêter. Pendant que l’autre inconnu continue de se noyer dans des explications complètement fausses pour rattraper leurs boulettes, le garçon ne peut s’empêcher de se dire qu’il n’est quand même pas très bon menteur. Pourquoi s’échanger des notes de cours alors qu’officiellement les dits cours n’ont même pas repris ? C’est vraiment pas très bien trouvé comme excuse. Mais, encore une fois, sa raison lui rappelle qu’il est quand même en train d’essayer de l’aider, alors qu’il devrait juste la fermer et attendre que la tempête passe.

Et qu’est-ce que c’est long ! Elle continue encore et encore à leur rabâcher aux oreilles qu’ils sont des mauvais étudiants, qu’ils n’ont rien à faire là, qu’ils n’écoutent rien. Mais ça tombe super bien, parce que le bleu n’a aucune envie d’être un bon étudiant. Il veut juste être un gitan, et rentrer chez lui. Bon, ce n’est surement pas le cas des deux autres qui ont essayé de l’aider mais qu’importe. Il veut juste rentrer chez lui. Là où il peut jouer de la musique comme bon lui semble et enlacer sa maman sans se contenter d’un appel téléphonique surveillé par une vieille chouette.

Et voilà qu’encore une personne se rajoute à tout ce bazar. Une élève il faut croire. Mais le bleu doit reconnaitre qu’elle en impose. Avec des cheveux bleus comme les siens et sa prestance, il n’y a pas à dire elle ne passe pas inaperçue. Elle se met d’ailleurs à faire une scène aux professeurs, retournant le règlement contre eux. Et ça, ça plait à Itzan. Elle aussi se fiche des règles, et en plus elle a du répondant. Une personne cool que le garçon va essayer de retenir. Mais aussi un peu effrayante. Il n’a pas fallu bien longtemps avec que deux imposants Dracaufeu entrent dans le dortoir pour se placer juste devant eux. Le Salamèche de tout à l’heure est leur bébé ? Tu m’étonnes qu’il ne soit pas content. Et comme s’il n’y en avait pas eu assez, un pokemon se met à lui parler dans sa tête, lui proposant de rapidement filer avec les deux autres. Et il ne va pas se faire prier !

Itzan quitte donc bien vite le bâtiment, suivi par les deux autres, eux aussi bien aidé par la scène provoquée par la fille cool aux cheveux bleus. Une fois légèrement à l’écart du bâtiment, le voilà qui s’exclame.

Non mais tout ça pour ça ! Pour une malheureuse chanson ! Ce n’est pas comme si je les avais agressés. Je leur ai juste fait découvrir mes talents musicaux, rien de plus. Pfff c’est vraiment saoulant. D’ailleurs pourquoi vous avez voulu m’aider ? Ça ne vous apportait rien si ce n’est des ennuis. Quoi que je dis ça, vous aussi vous étiez coursé par un autre prof. Pouaaaaah ça va pas être de la tarte tout ça.

Par un geste mécanique, l’adolescent vérifie quand même que son Toudoudou est toujours dans la poche de sa capuche. Si rien peut déjà le faire pleurer, il peut être sûre que l’apparition de deux Dracaufeu et les cris du personnel ont suffit à le terroriser. Chose faite puisque la boule rose laisse échapper de gros sanglots tout en reniflant. Le gitan l’attrape donc dans ses mains et essaie de le bercer maladroitement.

Chuuuut tout va bien Doudou je suis là je te tiens. Je suis désolé, ils ont dû te faire peur. Mais ne pleure plus maintenant t’en fais pas tout va bien.

Résumé :
Itzan se fait engueuler, rejoint par Ashe et Lyria qui essaient de le couvrir. L'intervention de Yuna leur permet de quitte le bâtiment. Il se plaint de la galère que représente pour lui cette école et réconforte son Toudoudou qui pleure


©️️️BBDragon
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum