Connexion
Pokemon Community :: Zones sauvages :: Les collines :: L'Observatoire

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -50%
Calendrier de l’Avent Funko Pop Harry Potter ...
Voir le deal
30 €

Raudhr Akai
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6608-452-red-guardian-raudhr-akai-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6615-raudhr-akai-phyllali
Icon : "ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
Taille de l'équipe : 10/15
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 19.
Niveau : 25
Jetons : 16288
Points d'Expériences : 502
"ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
10/15
Sinnoh.
19.
25
16288
502
pokemon
"ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
10/15
Sinnoh.
19.
25
16288
502
Raudhr Akai
est un Topdresseur Stratège

stratosphere.
"Floating in your stare

take me far from here

are you even there?"

Un belle nuit étoilée s'offre à vous, comme vous séparant indirectement du reste du monde; plongé dans un nouvel univers, touchant du doigt de si près une réalité qui n'était pas la vôtre. Une réalité qui vous submerge et vous emporte, parfois bien loin, plus loin que ne le peuvent vos propres pensées. Elle vous mène à bien des endroits, quelques fois étranges, mais enrichissants et fondateurs.
C'était une de ces nuits, ce soir-là.
Et les étoiles n'étaient pas les uniques corps célestes à briller.


La tension sur l'île était pesante, ces derniers jours. Et alors, les rumeurs et la convocation de cet invité mystère parvenaient à couvrir les obscurs nuages qui planaient sur les esprits depuis quelques temps. Tous se ruaient au lieu convenu, chaque soir, comme un rendez-vous secret, avec une soif de curiosité et d'excitation qui remplissait leurs veines d'une énergie nouvelle, rafraîchissante. Beaucoup n'osaient pas, d'autres se faisaient discrets, et d'autres encore, se préparaient à un affrontement spectaculaire, priant, chaque soir, pour être choisi et avoir son dû d'adrénaline. Comme des camés réclamant leur dose, ils se bousculaient et murmuraient dans les noirs, leurs yeux avides et curieux se posant sur les heureux élus. Des chuchotements, des mots, de l'envie, le tout en un cocktail stimulant rassemblé à un seul et même endroit, où les astres, eux aussi, s'amassaient, comme des spectateurs divins et immuables, depuis leurs loges célestes.
Pourtant, c'était les éléments eux-mêmes qui étaient invoqués, remués. Le jongle d'une flamme, le tranchant d'une brise, la finesse d'une feuille ; tous avaient droit à leur moment de gloire le temps d'un instant, avant qu'elle ne cède sa place à un nouveau cycle, choisis par une pièce maîtresse qui trônait avec une grande fierté au milieu de la scène, sujette à bien de l'admiration de par la foule qui l’entourait avidement depuis quelques jours.


Un certain stratège finit par se prêter au jeu ; la curiosité faisait partie de ses traits, à lui aussi. Or, il était avide de challenge, de concurrence, et surtout, d'expériences nouvelles, à la recherche de diverses enclumes à même de pouvoir le forger à vif. Son expérience, sa forme et sa mentalité, tout était pour lui forgé avec le temps et les rencontres, la façon de procéder, de voir les choses. Ce qu'il cherchait, c'était dépasser ses limites, donner le meilleur de soi-même, sinon pour pouvoir obtenir à chaque instant la version de nous encore plus parfaite que la précédente. C'était là un objectif de vie, parmi tant d'autres ; autant qu'il y avait d'astres dans ce ciel cristallin.
Ni d'une, ni deux, sa grande silhouette noire s'était mêlée à la foule sans réelle difficulté. Il savait se fondre et se faire discret de manière générale, quand il le voulait. Pour le moment, il suivait là où le vent le menait, et sa propre curiosité avait sans doute eu raison de lui. Ou était-ce la soif d'expérience ?
Peut-être, lui aussi, était-il sujet à cette addiction à l'adrénaline. L'envie de se mettre au défi. Ou bien encore, la simple volonté, le temps d'un instant, d'oublier ces sombres nuages noirs au dessus de sa tête, flottant derrière son esprit tels des charognards n'attendant que l'opportunité d'une chaire fraîche pour se repaître de ces idées, gonflant leur noir plumage.

Quoi qu'il en soit, son pas lent le mena près de cette gigantesque bâtisse, l'Observatoire. La fascination qu'il avait pour les astres l'avait déjà mené ici par curiosité, mais aujourd'hui, la route à emprunter ne fut pas celle qu'il avait l'habitude de fouler. Au contraire, il suivit la rumeur comme il suivait la foule, une fois la nuit tombée, ouvrant la porte à l'obscurité comme à une vraisemblable opportunité. Un frisson d'anticipation, sans doute, lui parcourut l'échine, alors qu'il avançait autour du bâtiment, le long d'un grillage de fer entourant la façade. De loin, quelques lumières brillaient à une centaine de mètres, et bien des gens s'étaient attroupés d'avance, pressés comme excités. Plus le temps s'écoulait, plus la distance se faisait moindre, et plus du brouhaha se manifestait. La tension devenait déjà palpable sans y être mêlé, mais difficile de bien comprendre ou savoir quoi que ce soit dans de telles conditions ; même pour l'être analyste et observateur qu'il était.

Un vent vint caresser ses cheveux rouges sang, relevés en pics à l'arrière de sa tête, alors qu'il s'était arrêté non loin de la foule, un peu à l'écart. Son unique œil visible, à la couleur si particulière, s'était posé sur la silhouette singulière non loin, postée sur un terrain ratisse et vaguement formé en une petite arène. Son regard nota les lignes blanches posées légèrement à la va-vite, de par leur manque de précision, avant de se relever vers la foule dont il faisait maintenant partie. Il y avait tout de même du monde, et certaines personnes s'étaient avancées plus que d'autres, Pokéball en main ; leur posture semblait signifier vouloir en découdre avec la silhouette d'en face, illuminée par la petite dizaine de torches postées ça et là autour de cette simple arène. Des challengers, voulant défier une championne. Voilà ce qui se tramait donc ici.


Raudhr, une main sur la hanche, s'était donc immiscé dans la foule, lui aussi. Pour ce soir d'été plutôt bon, il n'avait pas revêtu son long manteau noir, mais était tout de même entièrement vêtu de jais, une de ses marques emblématiques, en soi. Cela le rendait plus difficilement discernable dans cette obscurité ambiante, malgré les petits pieux de lumière plantés pour la scène. En face, la silhouette féminine de la-dite championne lui semblait familière, mais son nom ne lui revint pas. Elle n'était pas championne à proprement parler ; non, il ne l'associait à aucune arène d'aucune région à sa connaissance. Plissant légèrement de l'oeil, il l'analysa de l'endroit où il était.
La première chose qui attirait son attention était l'étrange relique enroulée autour de sa jambe. La boule colorée était difficile à discerner, mais après un petit temps de réflexion, il se risqua d'en déduire une méga-gemme. Sa cape un peu déchirée lui valait un style particulier, mais outre sa tenue singulière – quoi qu'il n'était sans doute pas en mesure de commenter, c'était son regard qui attirait son attention. Son regard, et son expression respirant la confiance en soi. Elle observait la foule avec une attitude dédaigneuse, presque, comme pleinement conscience de son plein pouvoir sur tous ces yeux curieux posés sur elle. Son air un peu folle aux premiers abords, ne donnait pas l'impression de cacher quoi que ce soit d'autres.
Mais pour le Noctali, quelque chose de bien plus complexe semblait se cacher derrière cette personnalité très certainement forte et particulière. Comme si la jeune femme jouait un double jeu, avec une exceptionnelle compétence en l'art de le cacher. Bien entendu, tout n'était que pure spéculation pour le stratège, mais il ne put s'empêcher d'y éprouver une nouvelle pointe de curiosité. Pour lui, ceux qui passaient parfois au travers de ses analyses poussées étaient dignes d'intérêt, bien que ce fut prétentieux de sa part. C'était sa façon à lui de jauger les gens, en quelque sorte.

Et alors, la jeune femme tourna la tête, balayant son regard sur la foule, avant de tomber sur lui. Son sourire déjà carnassier sembla s'étendre, et imperceptiblement, le jeune homme fronça les sourcils. Sa façon d'observer la foule était prédatrice. Tout respirait le dominant chez elle, d'une manière ou d'une autre. Elle semblait chercher des adversaires, peut-être, mais visiblement, le tas d'élèves plus ou moins agés devant elle, pressés d'en découdre et sur le pas de course, ne semblaient guère l'intéresser. Cela faisait quelques jours qu'elle était là, peut-être avait-elle déjà eu sa dose. Peut-être même qu'une revanche ne l'intéressait plus ; elle avait une arrogance couplée à une lassitude plutôt singuliers.

— Hé, toi, là. Au lieu de m'analyser, approche donc, et viens te battre.

Tous les regards se tournent vers l'étudiant en question, et celui-ci ne bronche pas, bien qu'il grommelle intérieurement : quel incroyable critique de perception. Et bien entendu, isolé de la foule, il était évident qu'il s'agissait de lui, et non pas d'un ignare à côté.

Alors, il s'approche, le pas lent mais presque mécanique, ne lâchant pas son adversaire des yeux. Peut-être que pour certains, il avait des manières étranges voire terrifiantes, mais pour la championne, elle semblait s'en amuser : son sourire ne démordait pas. Les deux se fixaient dans les yeux, sans baisser le regard, comme si une compétition mentale avait déjà commencé avant même que quoi que ce soit ne débute vraiment.
Se plaçant à l'autre bout du terrain, Raudhr s'immobilise, toujours sans un mot jusqu'alors. Ce que sa maintenant adversaire ne se gêne pas pour remarquer.

— Peu loquace, dis-moi. Je m'appelle Amaryllis. Et toi, mystérieux et sombre jeune homme, tu es.. ?

Bien, il s'y attendait, de toute façon, vu le personnage. Amaryllis, donc, c'était son nom. Après tout, il assumait pleinement la personne qu'il était. Pas de quoi en faire tout un plat.
Il releva légèrement la tête ; la bataille du langage corporel débuta, elle aussi, silencieusement. Comme un jeu entre les deux, invisible à l’œil nu.

— Raudhr. Étudiant à la Pokémon Community.

La foule murmure déjà ; il en fit fi. Ce n'était pas la foule qui avait capté son attention, mais bien Amaryllis. Son nom, il était familier. N'était-elle pas spécialiste du type Dragon ? Il avait déjà lu quelques articles à son propos, de mémoire.
Cette dernière reprit le courant de la conversation.

— Bien ! Maintenant que les présentations sont faites, voyons voir si tu es aussi costaud que l'image que tu renvois.

Le garçon ne répondit pas. Il s'en doutait bien, mais elle le jaugeait, elle, à sa propre manière. Cherchant peut-être un point faible mental, une provocation qui toucherait le point sensible pour déstabiliser, peut-être. Ou calculait-il trop en avance ? Quoi qu'il en soit, alors que la jeune femme sortait une Pokémon, Raudhr hocha la tête. Croiser le fer. Ce n'était pas entièrement ce pourquoi il était venu, mais il n'était pas du tout déplu par la situation, au contraire. Il s'autorisa un léger rictus, avant de sortir à son tour une capsule particulière : noire, au motif en « X », dorée et bleutée. De petites runes sur le design, symétriques, laissant indiquer la nature du Pokémon qu'elle contenait.

En face, la posture d'Amaryllis avait changé : elle s'était penchée en avant, prenant une forme singulière et combative. Et d'un geste vif, elle lança sa Pokéball en l'air, qui s'ouvrit pour laisser un faiseau de lumière doucement prendre une forme quelque peu draconique. Cette forme battit des ailes, se posant sur le sol en les étendant, avant d'émettre un cri strident qui souleva l'excitation de la foule ; un Bryuverne s'était matérialisé, et il avait le même regard que sa Dresseuse : prêt à en découdre.

— Je te présente Pedula, mon Bruyverne. Que comptes-tu lui mettre sous la dent, Raudhr ?

Raudhr observa un instant le Pokémon Dragon et Vol. Il ne comptait pas changer son choix. Pour lui, c'était l'occasion. L'occasion d'enfin mettre à profit son lien, le profond lien qui l'unissait à son Starter depuis maintenant des années. Depuis son évolution, depuis son changement de forme et ses mésaventures, il était temps que le duo fusionne à nouveau en une unique symbiose. Ce n'était pas une démonstration de force, mais une démonstration d'unisson qu'il voulait montrer ce soir. Et il comprit bien vite qu'en face, leur lien était déjà sublimé, rien que par la pose similaire que les deux êtres prenaient sans même se regarder ou se consulter. Une silencieuse démonstration de force. Comme ce qu'il comptait répondre.

Il lança sa Pokéball au design particulier. Elle s'ouvrit en un torrent de fumée noire, suivie par des éclairs étincelants jaunes et blancs, ce qui lui valut une intonation de la foule sur les côtés. La forme féline d'un Pokémon se matérialisa à son tour : puissante, aux muscles imposants et à la fière crinière, la créature prit forme, puis vie, entourée par cette fumée noire qui accompagnait son mouvement.
Posant ses deux pattes avant sur le sol avant d'atterrir, la fière forme du Luxray se dessina enfin, sublimé par les éclairs jaunes de la Pokéball. Skölir était enfin sorti.
Les effets se dissipèrent, alors que les yeux perçants du lynx fixaient avec une précision terrifiante chaque mouvement de son adversaire ; chaque soubresaut, chaque tressaillement, chaque clignement. Il avait le même regard analytique et observateur que son Dresseur, témoignant eux aussi de la complexité de leur lien en seulement quelques secondes.

Amaryllis siffla.

— Voilà une entrée bien esthétique pour ton Luxray. J'espère que la poussière ne le dérange pas.

Son ton était un peu moqueur, mais le stratège ne sentit pas d'animosité ; peut-être juste une façon pour elle de chercher à ce qu'il sorte plus que trois mots d'affilée. Un peu comme beaucoup.

— Skölir a connu bien pire qu'un peu de poussière.

— Skölir, hein ? Peut-être que sera un peu de boue, finalement.

Elle esquisse un sourire, Raudhr ne bronche pas. Les deux adversaires se jugent en silence, par des moyens détournés, alors que les réponses sont presque du tac au tac.
Mais finalement, elle lève le bras : le vrai combat allait commencer.

— Trêve de bavardages. C'est l'heure.

Comme le sifflet d'un arbitre, le début du match était officiellement déclaré.


HRP Modération :
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. Luxray
Pokémon: Skölir (Luxray)
Objet tenu: Orbe Flamme
Talent: Cran
Affinités: Offensive Physique
             Offensive Spéciale
Attaque: 15(+2)
Défense: 5
Vitesse: 70(+20)
PVs: 70
Duel: 6

Grâce à mon parcours Stratège, j'octroie à Luxray l'affinité Défensive Spéciale pour ce combat.


Dernière édition par Raudhr Akai le Jeu 30 Sep - 20:48, édité 1 fois


« They told me I was dangerous... I asked why? They said "Because you don't need anyone." That's when I smiled. »
_____________

[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. Mood
Moodboard by Sirius: :
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. SPOILER_raudhr

____________
Code RP, Moodboard / design de T-Card codé par Sirius, merci beaucoup.
Sir Trouille
Icon : [Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. Sprite_715_XY

Vitesse comparée : Bruyverne est plus rapide (123-90), il joue donc en premier !

-Pokémon : Peluda (Bruyverne)
-Duel : 5
-PV : 60
-Objet :?
-Affinité(s) : Offensif Spécial
-Attaque : 10
-Défense : 6
-Vitesse : 123
-Boost Physique :
-Boost Défense :

Peluda utilise Draco Meteor !
Peluda voit ses dégâts de catégorie ''Spécial'' diminuer de 4 ! [/b
Force d'attaque (10 + 6x2+ 8 + 2) = 32.
Rapport de type Vol-Dragon: +0 dégâts subis (après calcul de la Force défensive)

-Boost Physique :-4 de dégats Spéciaux infligés.


[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. 7z5c
Raudhr Akai
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6608-452-red-guardian-raudhr-akai-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6615-raudhr-akai-phyllali
Icon : "ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
Taille de l'équipe : 10/15
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 19.
Niveau : 25
Jetons : 16288
Points d'Expériences : 502
"ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
10/15
Sinnoh.
19.
25
16288
502
pokemon
"ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
10/15
Sinnoh.
19.
25
16288
502
Raudhr Akai
est un Topdresseur Stratège

stratosphere.
"Floating in your stare

take me far from here

are you even there?"

A ses mots, la tension monta d'un cran. Tout le monde retint presque son souffle à cet instant même, dans l'attente de quelque chose qui annonçait l'ouverture des hostilités. Qui allait frapper le premier ?
La réponse fut bien vite donnée.


Amaryllis eut un étrange sourire. Bien trop étrange, trop carnassier pour inspirer quoi que ce soit de bon. Dans son œil à l'iris oscillant entre le marron et le rouge, étincelait une malice sans pareille ; elle était amusée, déjà dans l'arène. Comme si le monde extérieur avait déjà disparu. Était-ce donc une de ses capacités, de se mettre ainsi dans le bain, aussi rapidement ? Elle semblait avoir changé du tout au tout, mais tout en conservant cette aura qui respirait la confiance en soi à des kilomètres à la ronde. Et bien que Raudhr eut une capacité de concentration surhumaine et une inexpressivité légendaire, il fronça les sourcils. Il n'était pas mal à l'aise, mais, bien que ce fut exceptionnel pour lui, il sentait déjà la tension qui commençait rapidement à écraser le terrain.

La championne voulait d'ores et déjà le déstabiliser. Et elle avait un plan.

-Peluda.., qu'elle commença, d'une voix dangereuse.

Son sourire s'étira.

- Draco-Météor.

Le public s’esclaffa, alors que le stratège n'eut que très peu de temps pour réaliser l'ordre qu'elle venait déjà de donner à son Pokémon. Ce dernier bondit en l'air d'une puissante et rapide impulsion de ses pattes arrières, battant férocement des ailes pour se projeter d'un seul coup. Il émit un nouveau cri strident, semblable à des ultrasons qui firent grincer des dents le jeune homme, au même titre que son Luxray. Le Dragon s'éleva dans les airs à une vitesse folle, si bien qu'il semblait déjà se fondre avec le ciel nocturne et les astres qui l'habitaient. Sa silhouette ne fit qu'un avec les cieux, semblant se mêler d'harmonie sous cette douce et divine lumière, et puis, plus aucun son.
Skölir recula d'anticipation, alors que tous avaient les yeux rivés sur le ciel, cherchant frénétiquement une source d'un mouvement, quel qu'il puisse être.

Un silence. Et les secondes semblaient si longues. La tension si forte ; on aurait dit qu'un poids invisible écrasait déjà la foule.
Raudhr se risqua un instant à jeter un coup d'oeil à son adversaire, en face de lui, à l'autre bout du terrain : elle le fixait, et ses yeux reflétaient presque une folie maîtrisée. Elle avait pleinement conscience de ce qu'elle faisait, où elle allait, et comment elle s'y rendait.

Et c'était effrayant.


Puis, un flash de lumière. Un deuxième. Un troisième. Une dizaine. Petits, d'abords, et en une fraction de secondes, des splendides flashs de lumière fendirent le ciel à une allure fulgurante. Un son strident s'approcha à la même vitesse, et l'instant d'après, une première météore s'écrasait sur l'arène, frôlant le lynx bleu et noir de quelques centimètres.
Elle était là. Et il fallait réagir du mieux qu'il pouvait.

Le Noctali secoua la tête.

-Skölir, saute !

Ne se faisant pas prier, le Pokémon Electrik prit appui sur ses pattes, plantant ses griffes dans le sol rocailleux pour enchaîner sur une impulsion soudaine. Il bondit en l'air, évitant du mieux qu'il put les météores de plus en plus grosses qui venaient s'abattre sur lui. Certaines le frôlaient, d'autres parvenaient à l'effleurer, mais la pluie n'était pas prête de cesser ; bien au contraire.
Prenant appui sur les météores qui tombaient avec un timing précis, Skölir était entièrement en mouvement. Impossible pour lui de réellement s'arrêter, alors qu'il ne cessait de chercher un nouvel appui à la seconde où il venait d'en toucher un. Et, ni d'une ni deux, vint l'inévitable.
Une énorme météore, sans doute la météore finale, finit par s'écraser et percuter de plein fouet le Luxray, qui fut envoyé contre le sol d'où il venait dans une énorme explosion, projetant de nombreux débris aux alentours. La foule s'écarta d'un bond paniqué, certainement peu habitué à un tel spectacle d'entrée de jeu, alors que les différentes personnes se bousculaient, paniquées par les morceaux de roches projetés à droite à gauche sous l'impact.

Un nuage de poussière s'était soulevé, et Raudhr dut détourner la tête, couvrant son visage de son bras. Il rouvrit un œil, mais impossible de voir quoi que ce soit pour l'instant : le nuage était bien trop épais. Et en face, pareil : le verdict semblait pour l'instant impossible à rendre.
Cependant, du haut de son siège divin, vint descendre le Bruyverne, reprenant place devant sa Dresseuse, battant des ailes avec énergie, mais la gueule entrouverte : une telle attaque dès le début avait très certainement épuisé quelques unes de ses cartouches, mais c'était un coup à jouer, que la championne ne s'était pas privée pour poser. Et son regard satisfait en était bien la preuve.

- Qu'est-ce que tu dis de ça ?

« Quelle entrée en matière. Elle ne plaisantait pas, pour la poussière.. », que le stratège pensa pour lui-même.

Il n'était pas inquiet, et savait son Pokémon costaud : mais le Luxray avait très certainement prit de gros dégâts dès le début. Et le message était clair : pas le temps de jouer.

D'un coup, les débris du reste de la météorite éclatèrent, et en surgirent Skölir, hurlant pour signifier sa présence. La poussière retomba, et le Pokémon posa ses pattes sur le sol. Il avait la queue baissée, l'encolure avec, et son regard féroce indiquait qu'il avait bien encaissé l'attaque, mais qu'il n'était pas dans le meilleur des états, et pour cause : son corps était couvert de terre et de poussière. D'ailleurs, le Noctali remarqua qu'il ne posait pas tout son poids sur son côté gauche : sa patte arrière avait sensiblement été plus touchée que les autres.
Mais Skölir tenait debout, et ne laissa rien transparaître à son adversaire. Tout comme son Dresseur, il avait vite compris qu'il s'agissait aussi d'un jeu mental. De voir qui tiendrait, qui irait au bout, et qui ferait vaciller l'autre. Qui lui fera perdre l'équilibre dans ce double jeu.

Soufflant, le jeune homme savait qu'il allait falloir qu'il rebondisse, et vite. Lui qui voulait du challenge, le voilà servi : et il allait bien rentrer dans le jeu à son tour.
Son esprit s'actionna, comme un mécanisme qui s'était mis en place. A son tour, il établit rapidement plusieurs solutions, plusieurs plans d'actions. Aucun ne lui sauta d'abord aux yeux, mais finalement, il s'accrocha à une idée qui lui traversait l'esprit. En théorie, c'était jouable. Maintenant, il fallait qu'il compte sur Skölir. Un regard rapide sur le Pokémon, que lui rendit furtivement ce dernier, et cet échange suffit au duo pour s'accorder une confiance mutuelle sur ce qui allait venir.
Si Amaryllis sortait le grand jeu, alors le Noctali aussi.

Et ce fut son tour.

Il appuya son poids sur sa jambe droite. Fort heureusement, il ne portait pas ses gants ce soir-là. Et ça allait lui faire gagner du temps.
Étendant légèrement son poignet sur la droite, il claqua une fois des doigts. Et ce fut alors son seul ordre.
Qu'il souligna, lui aussi, d'un sourire.


Skölir réagit rapidement. D'un seul coup, il avait déjà bondit en avant, alors que devant lui, la Dresseuse sembla perdre, seulement l'espace d'un instant, son sourire carnassier. Elle suivit le Luxray des yeux, qui venait de zigzaguer avec habilité entre les débris restants des météores, et en un éclair bleu et vif, fonça droit sur le Bruyverne. Ce dernier battit des ailes pour s'envoler, prenant une hauteur qu'il jugea impossible à atteindre pour son adversaire, comme un réflexe, un instinct de survire, peut-être. Impossible de savoir ce qu'il pouvait se tramer dans la tête du duo, mais là n'était pas la question. Grâce aux météores plantées dans le sol, Skölir pu prendre appui sur l'une d'elles, d'une taille plutôt conséquente, et gagna une formidable hauteur. D'un bond puissant, entouré alors d'une vive électricité aux reflets bleutés, il cogna le Pokémon Vol et Dragon, laissant l'électricité se répandre dans les muscles de son adversaire. Le courant s’immisça dans son corps, ses ailes, forçant, juste le temps d'un instant, ses ailes à se stopper dans leur mouvement aérien, faisant plonger en piqué le Pokémon jusqu'au sol. Skölir, lui, retomba sur ses pattes, semblant grincer un instant des dents sous la douleur à sa jambe arrière, mais maintint son équilibre.

Ce fut au tour du Bruyverne d'être couvert de poussière.

-Peluda, relève-toi !


Et d'électricité.
Alors qu'il se relevait, son aile refusa temporairement de répondre, parcourue par une décharge électrique, et Amaryllis comprit. Ce fut à son tour de regarder son adversaire, et ce dernier lui répondit par le même sourire carnassier qu'elle avait abordé à son encontre un peu plus tôt.
Balle au centre.


[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. Luxray
Pokémon: Skölir (Luxray)
Objet tenu: Orbe Flamme
Talent: Cran
Affinités: Offensive Physique
                        Offensive Spéciale
                       Défensive Spéciale (Stratège)
Attaque: 15(+2)
Défense: 5
Vitesse: 70(+20)
PVs: 46/70
Duel: 6

Attaque Etincelle.
Je sacrifie mon bonus Duel pour infliger une Paralysie.

(17 + 2 + 2) = 21.

L'Orbe Flamme s'active: Luxray est brûlé.


« They told me I was dangerous... I asked why? They said "Because you don't need anyone." That's when I smiled. »
_____________

[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. Mood
Moodboard by Sirius: :
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. SPOILER_raudhr

____________
Code RP, Moodboard / design de T-Card codé par Sirius, merci beaucoup.
Sir Trouille
Icon : [Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. Sprite_715_XY

Force offensive : (17 + 2 + 2) = 21.
Force défensive : 6+5+4 : 15
Peluda subit 15 points de dégâts.

-Pokémon : Peluda (Bruyverne)
-Duel : 5
-PV : 45
-Objet :?
-Affinité(s) : Offensif Spécial
-Attaque : 10
-Défense : 6
-Vitesse : 61 (Paralysie)
-Boost Physique :
-Boost Défense
:

Peluda utilise Dracocharge ! Il renonce à son bonus de Duel pour infliger ''Peur'' à Luxray.
Luxray est effrayé !

Force d'attaque (10 + 4 + 2) = 16.
Rapport de type Vol-Dragon: +0 dégâts subis (après calcul de la Force défensive)

-Boost Physique :-4 de dégats Spéciaux infligés.[/b]

Dernière édition par Sir Trouille le Lun 6 Sep - 23:50, édité 2 fois


[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. 7z5c
Raudhr Akai
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6608-452-red-guardian-raudhr-akai-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6615-raudhr-akai-phyllali
Icon : "ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
Taille de l'équipe : 10/15
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 19.
Niveau : 25
Jetons : 16288
Points d'Expériences : 502
"ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
10/15
Sinnoh.
19.
25
16288
502
pokemon
"ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
10/15
Sinnoh.
19.
25
16288
502
Raudhr Akai
est un Topdresseur Stratège

stratosphere.
"Floating in your stare

take me far from here

are you even there?"

Les deux adversaires se sourirent. Un jeu dangereux, en soi, mais pourtant silencieux. La tension entre les deux étaient battante, et Raudhr avait clairement signifié qu'il ne se laisserait pas faire gentiment. La jeune femme, semblant si bavarde, était devenue bien concentrée et silencieuse, au même titre que son adversaire. Son regard sondait le stratège, comme il la sondait, elle et son Pokémon dragon.
Le Luxray, lui, était bien plongé dans le combat en l'espace de quelques secondes. Il sentait que son électricité s'accumulait dans sa fourrure, qui s'était hérissée maintenant, après son attaque électrique. Il était revenu à sa place, devant son Dresseur, et en face, le dragon s'était relevé tant bien que mal, parcouru ce courant sur son pelage gris.

-Tu as une certaine vivacité, je dois l'admettre. Quel dommage que tu sois si peu loquace.

Elle se reconcentra un instant. Il n'avait effectivement pas donné d'ordre vocal. Et si d'habitude tous ses adversaires étaient décontenancés, Amaryllis restait déjà plus de marbre, mais son air confiant avait, l'espace d'un instant, légèrement flanché. Difficile de rapidement réagir avec une technique pareille, si les mouvements du Pokémon étaient imprévisibles et non distinguables avant l'impact même.


La jeune femme reprit, clignant des yeux, tendant le bras.

-Peluda, Dracocharge!

Immédiatement, Bruyverne se leva. Il prit une nouvelle impulsion, se levant pour s'envoler, mais sa lenteur n'échappa pas à l'oeil de Lynx du Luxray : son regard prédateur s'était instantanément posé sur lui, traquant chaque mouvement. Cependant, il fonça droit sur lui, en piqué : entouré d'une lumière bleue et jaune, il fonça telle une météore vivante sur l'Electrik. Ce dernier s'était tendu, prêt à bondir, se raidissant à l'approche de l'impact. Malgré sa paralysie, il restait plutôt vif, mais cette fois, il fut possible de le voir venir.
Alors, Raudhr claqua des doigts, de la main gauche cette fois. Luxray tourna l'oreille, penchant sa crinière en avant, accumulant de l'énergie dans sa fourrure déjà chargée. Il accumula une certaine décharge électrique en son sein, en une attaque Chargeur. Il s'était déjà cramponné à la terre, et l'impact fut inévitable quoi qu'il arrive. Il allait l'encaisser malgré lui.

Le dragon percuta Skölir dans le flanc. Et pile à ce moment, il émit un son strident ; ce son résonna dans ses oreilles, et Luxray glissa sur le sol, tenant debout malgré tout, soulevant un énième nuage de poussière. Il fut stoppé par une météorite Peluda recula ensuite revenant vers Amaryllis, alors que son adversaire s'était ébroué. Il l'observa, puis d'un coup, recula légèrement.

- Skölir ?

Raudhr resta perplexe. L'attitude de son Pokémon semblait.. apeurée. D'un coup. Et il comprit que le son strident qu'il avait hurlé au creux de ses oreilles l'avait apeuré, forçant ainsi une déstabilisation de son côté. Puisque le jeu du regard n'avait pas fonctionné avec le duo, voilà que la championne forçait le jeu de l'intimidation. Les conditions de statut étaient problématiques, bien sûr. Mais..

« Tch. »


Luxray releva la tête. Ses yeux brûlaient d'une flamme nouvelle, d'un doré ardent. Il avait les babines relevées, montrant ses crocs fins mais acérés, semblant résister à une douleur invisible à l’œil nu : la brûlure de son Orbe flamme s'était déclenchée. Et ainsi, en découlait l'activation du talent de Skölir ; Cran. Il avait gonflé le poitrail, le corps raidi et tendu, la tête baissée. Sa soyeuse crinière était brunie par les flammes éphémères, l'espace d'un instant, et de la poussière accumulée de par les assauts de l'adversaire. Il savait que c'était bientôt son tout. Que bientôt, il allait entrer dans le jeu, lui aussi.
Il avait foi en son Dresseur, au même titre que ce dernier avait foi en son starter. Leur lien était indescriptible, comme si intérieurement, l'humain ressentait la douleur du Pokémon, sa frustration, son énergie s'accumulant à l'intérieur de lui. La brûlure de son Orbe, attachée autour de son cou et enfouie dans son épaisse fourrure, n'était que le reflet de son courage et de sa détermination intérieure, qui brûlait aussi en lui avec ardeur.

Mais il n'y avait pas le temps de mettre pause. Il fallait soutenir le rythme, à tout prix, et ne pas laisser le temps à Amaryllis de répondre, de rebondir.

Toujours du bras gauche, Raudhr se déplaça d'un petit pas sur la gauche, et étendit son bras sur le côté : plus il claqua à nouveau des doigts : un nouvel ordre silencieux.

Skölir releva brusquement la tête, une décharge d'énergie qu'il venait d'accumuler éclatant au grand jour en une vive lumière ; une formidable manifestation d'énergie qu'il lâcha, laissant le public souffler et à nouveau s'éloigner de l'arène, devenue bien trop dangereuse pour un véritable spectacle de foire.



[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. Luxray
Pokémon: Skölir (Luxray)
Objet tenu: Orbe Flamme
Talent: Cran (Actif)
Affinités: Offensive Physique
                        Offensive Spéciale
                        Défensive Spéciale (Stratège)
Attaque: 15(+2)
Défense: 5
Vitesse: 70(+20)
PVs: 38/70
Duel: 6
Boost Défensif: Dégâts spéciaux reçus -2.

Attaque Chargeur..
Sa défense spéciale augmente de +2. La prochaine attaque Electrik infligera double dégâts.



« They told me I was dangerous... I asked why? They said "Because you don't need anyone." That's when I smiled. »
_____________

[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. Mood
Moodboard by Sirius: :
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. SPOILER_raudhr

____________
Code RP, Moodboard / design de T-Card codé par Sirius, merci beaucoup.
Sir Trouille
Icon : [Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. Sprite_715_XY

-Pokémon : Peluda (Bruyverne)
-Duel : 5
-PV : 45
-Objet :?
-Affinité(s) : Offensif Spécial
-Attaque : 10
-Défense : 6
-Vitesse : 61 (Paralysie)
-Boost Physique :
-Boost Défense :

Peluda utilise Facade !
Peluda est paralysé ! La puissance de Facade est doublé !

Force d'attaque (10 + 6 + 8 +4) = 28.
Rapport de type Vol-Dragon: +0 dégâts subis (après calcul de la Force défensive)

-Boost Physique :-4 de dégats Spéciaux infligés.[/b]


[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. 7z5c
Raudhr Akai
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6608-452-red-guardian-raudhr-akai-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6615-raudhr-akai-phyllali
Icon : "ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
Taille de l'équipe : 10/15
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 19.
Niveau : 25
Jetons : 16288
Points d'Expériences : 502
"ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
10/15
Sinnoh.
19.
25
16288
502
pokemon
"ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
10/15
Sinnoh.
19.
25
16288
502
Raudhr Akai
est un Topdresseur Stratège

stratosphere.
"Floating in your stare

take me far from here

are you even there?"

Sa réaction fut vive. Raudhr ne l'avait pas sous estimée, non, il n'avait pas fait une telle erreur. Mais il ne soupçonnait pas sa vitesse de réaction. Elle rebondissait très vite, et les techniques qu'il utilisait d'habitude ne faisaient pas autant mouche qu'à l’accoutumée : normal. Amaryllis était une championne, bien que sans réelle arène ou badge, mais elle n'en possédait pas moins le niveau. Et un coup d'oeil rapide à sa jambe laissait clairement entendre qu'elle n'utilisait pas son plein potentiel.
Quelle formidable différence de force.

Skölir s'était déjà élancé. Malgré la douleur. Malgré son état. Malgré ses brûlures, malgré sa patte arrière, malgré la poussière qui recouvrait son pelage. Ses yeux brûlaient plus ardemment que l'Orbe Flamme ne lui brûlait la peau. Son cœur brûlait plus que les écorchures qui avaient coupé son doux pelage. Empli de cette énergie nouvelle, il l'avait stockée en lui, comme le jour de son évolution : mais cette fois-là, il était en parfait contrôle. Il savait ce qu'il faisait de cette électricité, comment la modeler, l'user à sa façon en une arme tranchante et sans merci. Il savait où diriger cette puissance, et il savait son lien avec son Dresseur comme le parfait appui dont il avait besoin, le vent qui lui donnerai l'élan qui le propulserait jusqu'à son but final, le but qu'ils s'étaient tous les deux donnés, ensemble.

Il prit de la vitesse. De plus en plus de vitesse. Le terrain fusait sous ses yeux, sous ses pattes, comme si le monde autour de lui n'existait déjà plus. Son regard, lui, brillait d'une lueur presque aussi forte que là bas, dans le Colisée.

Un seul objectif en tête : toucher. Rediriger cette énorme quantité d'énergie, qui débordait jusqu'à aller crépiter dangereusement dans l'air. Il était une véritable flèche vivante, faite de lumière pure et de puissance cataclysmique, qui, d'un instant à l'autre, allait s'écraser contre sa cible. Inarrêtable, inébranlable, la distance entre lui et son objectif se réduisait plus vite qu'un battement de cils, qu'un battement de cœur.

Et en face, la créature ailée chargea : un ordre oral avait aussi été donné, mais le duo n'était presque plus de ce monde. Comme si la vitesse fulgurante et la violence avec laquelle leur énergie, leur lien, se déversait leur faisait transcender les portes de l'Univers même, assistés par ce voile céleste qui n'en étaient que les clés divines.
La pression de l'air diminua radicalement ; tous écrasés par un poids qui dépassait l'entendement. Ici, comme une manifestation d'un affrontement de titans. Les deux Pokémon fonçaient à vive allure l'un contre l'autre, n'appréhendant qu'une chose : l'impact final.

Skölir bondit en avant.

Peluda battit de l'aile.

L'un ouvrit la gueule, et hurla.

L'autre émit un ultrason perçant, répondant à l'appel.


Et alors, le public retint son souffle. Le Temps s'arrêta. Tout mouvement, tout monde s'était comme stoppé, anticipant ce qui allait suivre. Ce n'était plus un Pokémon contre un Pokémon, mais bien un Lien contre un autre Lien. Un duo en affrontait un autre, dans un jeu qui dépassait bien plus qu'une simple bataille physique, qui allait au delà de ce qu'un œil nu pouvait apercevoir. Où tout allait au delà de l'imaginaire, même, au delà de ces pensées qui vous avaient éloignés bien loin il y a peu.
Au delà du Monde.



Le choc vint.
L'impact fut brutal.
Cataclysmique.



Une énorme explosion eut lieu en cet instant même, forçant le temps à reprendre son cours normal. Si la scène était vue de loin, alors on aurait pu penser à une terrible catastrophe ; il n'en était rien.
La violence du souffle força le stratège à reculer de plusieurs mètres, et il en fut de même pour son adversaire, pourtant postée une vingtaine de mètres plus loin. Le public se rua hors de la zone d'explosion, alors qu'un splendide nuage de poussière couvrait l'entièreté de la zone, dans une décharge d'énergie fulgurante. La lumière émise de l'impact fusionna avec la roche même, comme l'éveil d'un Dieu au milieu de la zone. Un grand faisceau d'énergie fut libéré, et alors, de nombreux crépitements sifflèrent dans les oreilles des différentes personnes, témoignant d'une formidable quantité d'électricité libérée dans l'air, fusant dans l'air comme des milliers de cris hurlant à travers la Stratosphère.
Comme si l'Univers avait été scindé en deux par une lame divine, l'impact fut tel que la première question qui vint à l'esprit fut de se demander comment une telle puissance pouvait être déployée par deux êtres de chair et de sang.

Le Noctali souffla, forcé de tourner son propre corps de sorte à ne pas se laisser emporter par le souffle de l'impact. Il plia les genoux, alors que la foule criait de surprise et de panique autour d'eux, certains se ruant vers l'espace le plus loin possible de cette maudite arène. Impossible également d'ouvrir l’œil face à une telle projection ; pour l'instant, il n'y avait aucun moyen de savoir ce qui avait pu se passer, outre le tonnerre qui avait hurlé lors du choc.
Le Dresseur se laissa, l'espace d'un instant, également absorber par une dose de panique : est-ce que Skölir allait bien ? Il venait de lancer une de ses attaques la plus dévastatrice, Eclair-Fou, et il connaissait bien les contrecoups d'un tel ordre. Il savait que c'était sa dernière carte à jouer avant que le Luxray ne succombe à tous les coups qu'il avait subis, et il savait que c'était un coup de poker. Comme mentalement, il s'était plongé dans son propre esprit, cherchant presque inconsciemment et à tâtons son lien avec son starter. Peut-être pour s'assurer de sa présence rassurante, de ce rouage qu'il ne pouvait se permettre de retirer de son mécanisme. Il avait besoin de lui, au même titre que le Luxray.

Voilà la nature de ce sentiment.


Il le trouva, intérieurement. Un sentiment, un instinct, peut-être. Il n'y avait rien d’explicable ou d'expliqué. Il n'y avait aucun fondement scientifique, aucune preuve réelle et accrochée au monde du Réel, qui ne pouvait vraiment justifier un tel sentiment, une telle présence intérieure. Mais pourtant, Raudhr l'avait trouvé, là, au fond, tout au fond, tapis quelque part. Sa présence rassurante lui assura qu'il s'y trouvait bien, et qu'il ne l'avait pas quitté. Quel était cette sensation ? C'était imperceptible et submergeant à la fois. Comme le noir et le blanc, le bien ou le mal. Il n'y avait aucun mot, aucune image, qui ne pouvait décrire ce qui était ressenti à cet instant, et ce qui avait toujours, au fond, été présent entre les deux.


Soufflant, le jeune homme ouvrit enfin son œil rosé pour le poser sur la scène.
Le souffle de l'impact s'était arrêté, et le nuage de poussière retombait doucement, pour distinguer deux silhouettes.

La première visible fut celle de Skölir.
Le Luxray était debout, mais dans un sale état. Il avait la croupe baissée, comme affaissé sur lui-même, comme si le poids du monde lui tombait sur les épaules. Sa patte arrière, déjà blessée, semblait avoir empiré, tant il avait vraisemblablement du mal à la poser au sol. Sa queue traînait par terre, à même la roche, n'ayant peut-être plus la force de la lever. Ses oreilles étaient légèrement tombantes, et sa fière crinière était maintenant toute broussailleuse, couverte de boue et de blessures en tout genre. L'impact avait dû lui causer un choc et l'ébranler jusqu'aux bouts des pattes. Son électricité, d'ailleurs, avait disparu de son pelage : il avait épuisé toute la réserve qu'il venait de stocker avec Chargeur juste auparavant.
En face, le Bruyverne n'était pas un meilleur état. Au sol, le Pokémon n'avait semblablement plus la force de battre des ailes pour se maintenir en l'air. Il avait ses membranes dans la terre, la gueule légèrement ouverte, et il était presque aisé de distinguer ses tremblements. Son corps était parcouru de soubresauts, entre la paralysie et la quantité d'électricité qui venait de lui être déchargée. Bien que son type Dragon lui assure une résistance naturelle, elle avait simplement amoindri les dégâts causés par l'attaque Electrik, et la différence se faisait sentir.

Il ouvrit un œil, fixant avec hargne le Luxray ; regard que ce dernier lui rendit. C'était une véritable compétition entre les deux, comme une rivalité nouvelle. La volonté de prouver à l'autre la valeur de son Lien avec son Dresseur, et de prouver que le duo surpasserait l'autre.  Il y eut un échange bref entre les deux créatures, et chacune se recula en titubant, gardant à l’œil chaque mouvement de son adversaire, prêt à bondir en retour au prix de ses dernières forces.
Amaryllis, en face, avait perdu son sourire, mais ses yeux semblaient aborder une expression nouvelle. Une folie avide, resplendissante. Comme une injection d'adrénaline dans ses veines, la douce odeur et sensation d'une expérience nouvelle, enrichissante, pour l'un comme pour l'autre. Pour les quatre êtres qui se menaient une bataille, actuellement, c'était un challenge hors norme. Une dose bien étrange mais si addictive qui leur était prodiguée, dont on pourrait facilement ne plus se passer.

Comme les nœuds d'un destin déjà écrit.


Finalement, il y eut un silence long. La foule, atour d'eux, murmurait déjà, et montait en tension. Ce à quoi ils avaient assisté dépassaient l'entendement ; mais ce n'était pas le moment de se relâcher, et ni aucun des duos, ni la foule, l'ignoraient : c'était le sprint final.

La dernière ligne droite.

Alors, Skölir inspira, bomba le poitrail. Et posa sa patte avant avec force sur le sol devant lui, répondant à l'interrogation silencieuse et mentale de son Dresseur. Il répondait à son appel intérieur, sans même qu'un seul regard, sans même qu'un seul mot ne soit échangé.



Telle était leur force. La force de leur Lien.  




[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. Luxray
Pokémon: Skölir (Luxray)
Objet tenu: Orbe Flamme
Talent: Cran (Actif)
Affinités: Offensive Physique
                     Offensive Spéciale
                     Défensive Spéciale (Stratège)
Attaque: 15(+2)
Défense: 5
Vitesse: 70(+20)
PVs: 15/70
Duel: 6
Boost Défensif: Dégâts spéciaux reçus -2.


28 - 8 = 20.
Luxray subit 20 points de dégât.

Attaque Eclair Fou..
Contrecoup: Luxray subit 25% des dégâts infligés à l'adversaire.

17+2+12+12 = 43.

Luxray est brûlé: -3 Pvs.


« They told me I was dangerous... I asked why? They said "Because you don't need anyone." That's when I smiled. »
_____________

[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. Mood
Moodboard by Sirius: :
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. SPOILER_raudhr

____________
Code RP, Moodboard / design de T-Card codé par Sirius, merci beaucoup.
Sir Trouille
Icon : [Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. Sprite_715_XY
Force d'attaque : 17+2+12+12 = 43.
Force défensive :6+5 = 11.
Peluda reduit donc les degats de 6.
Dommage total 37 PV.

-Pokémon : Peluda (Bruyverne)
-Duel : 5
-PV : 9
-Objet :?
-Affinité(s) : Offensif Spécial
-Attaque : 10
-Défense : 6
-Vitesse : 61 (Paralysie)
-Boost Physique :
-Boost Défense :

Peluda utilise Colère !
Force d'attaque : 5 + 10 + 8 +2 : 25

Rapport de type Dragon/Electrik : +0 dégâts.

-Boost Physique :-4 de dégats Spéciaux infligés.[/b]


[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. 7z5c
Raudhr Akai
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6608-452-red-guardian-raudhr-akai-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6615-raudhr-akai-phyllali
Icon : "ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
Taille de l'équipe : 10/15
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 19.
Niveau : 25
Jetons : 16288
Points d'Expériences : 502
"ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
10/15
Sinnoh.
19.
25
16288
502
pokemon
"ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
10/15
Sinnoh.
19.
25
16288
502
Raudhr Akai
est un Topdresseur Stratège

stratosphere.
"Floating in your stare

take me far from here

are you even there?"

Skölir ne tenait plus debout.

Ses pattes tremblaient, l'impact avait été violent. Il ne semblait d'ailleurs pas entièrement maîtriser son pouvoir, depuis qu'il était devenu un Luxray, et ça, Raudhr l'avait bien compris. Il fallait en finir, et vraiment vite.
C'est en relevant la tête qu'il comprit que Amaryllis avait la même idée en tête. Son regard fou, dénué de son sourire, cette fois, ne démordait pas, alors qu'elle fixait le terrain. Son regard croisa celui du stratège, et les deux reçurent une soudaine vague d'adrénaline : il fallait frapper en premier.

- Colère !

- Crocs givre !

Les deux ordres avaient été donnés en simultané. Qu'importe s'il avait été oral pour Raudhr, qu'importe si Amaryllis l'avait hurlé.
Les yeux des deux Pokémon s'étaient illuminés ; ils avaient, eux aussi, compris l'enjeu. C'était la victoire, ou le KO.


Luxray sort ses griffes, ses yeux illuminés d'un jaune brûlant ; il rassemblait ses dernières forces, son dernier trait d'énergie qu'il puisait au plus profond de ses entrailles, ouvrant la gueule en un dernier cri de guerre ravageur. En face, Peluda s'était redressé, dans un jet d'adrénaline lui aussi, sous l'ordre ultime de sa maîtresse. Il rassembla ses forces, une grande vague d'énergie autour de lui, alors que le sol craquelait sous les deux puissances se préparant à en finir.

Mais il ne pouvait y avoir qu'un seul vainqueur.

Skölir bondit, la gueule ouverte. Ses deux canines apparentes laissaient échapper une condensation blanche et gelée, alors qu'en face, Peluda n'avait pas encore terminé de rassembler son énergie. Alors qu'il arriva à contact, le lynx électrique fit un dernier zigzag, bifurquant sur le côté pour prendre son adversaire de court. Ce dernier prit appui sur ses deux pattes arrières d'un violent bond, élevant ses ailes pour s'envoler et échapper à la morsure fatale. Si Luxray ne l'attrapait pas avant, il aurait le temps de rassembler son énergie dans les airs, et de foncer en piquer sur lui : ce serait perdu.
Et ça, il l'avait bien compris, au même titre que son Dresseur : hors de question de le laisser prendre de la hauteur, ou c'en serait fini du duo.

Grâce au prodigieux élan malgré son état de fatigue, Skölir bondit avec une impressionnante impulsion de ses pattes arrières. Il étendit son cou, sa gueule grande ouverte, et alors que le temps semblait s'être figé, ses crocs gelés se refermèrent sur l'une des pattes arrières du dragon. Ce dernier lâcha un cri aigüe, mais n'eut pas le temps de se débattre que le froid remontait le long de son corps, alors qu'il était attiré vers le sol à cause des la morsure gelée.

Et c'est d'un ultime mouvement mouvement de tête que le Luxray balança avec violence le Bruyverne sur le sol, dans un éclat de poussière et de débris, cognant la tête du Pokémon vol sur le sol et l'attirant dans l'inconscient.
A demi couvert de givres, de poussière et d'hématomes, l'aura menaçante de l'attaque Colère disparut, et un silence de plâtre régna pendant le longues secondes, pendant lesquelles personne n'osa réagir. Skölir tremblait, la tête baissée, et visiblement haletant. De la salive coulait de ses crocs et babines, la gueule entrouverte, et sa crinière et pelage noir étaient couverts de poussière. L'orbe flamme autour de son cou devait également lui faire relativement mal ; il était dans un piteux état.


Puis des applaudissements s'élèvent peu à peu, dans une petite acclamation honorifique, alors que Raudhr souffle de soulagement, et que Skölir pousse un cri de triomphe devant son adversaire. Alors que la championne souffle à son tour, sa mine légèrement déconfite, elle se reprend bien vite, avant de sourire d'un air satisfait pour rappeler son Pokémon dans sa Pokéball.
Raudhr s'agenouille, alors que Skölir vint trottiner tant bien que mal devant le stratège en quête de sa caresse de récompense, qu'il s'empressa de lui donner, bien qu'avec délicatesse pour ne pas appuyer sur ses blessures.

-Tu t'es excellemment bien battu, Skölir. Je suis fier de toi.

La sphère de capture toucha l'Electrik, qui fut absorbé dans le rayon, pour un repos qu'il méritait amplement. Ceci dit, la prochaine destination du Noctali allait clairement être le Centre Pokémon, mais pour l'instant, il se releva, sa mine toujours de marbre bien qu'enfin affectée par un peu d'émotion : fierté et soulagement. Le combat avait été terriblement tendu.

Amaryllis s'approche, et applaudit à son tour, alors qu'autour, les gens discutent désormais du combat. Elle traverse le terrain, ou ce qu'il en reste, pour arriver à la hauteur du jeune homme, bien que celui-ci soit plus grand qu'elle d'une bonne tête.

- Félicitations. Cela faisait longtemps que Peluda n'avait pas eu un tel adversaire.

Elle plisse les yeux, son regard planté avec aisance dans celui de Raudhr ; cela faisait, lui aussi, bien longtemps qu'il avait vu quelqu'un le fixer avec autant d'aisance sans fuir son regard.

- Je constate que ton Luxray est ton starter, je me trompe ?

- C'est exact.

- Cela explique votre lien. Il est fort, et ton Pokémon t'es fidèle.


Raudhr reste silencieux. Il hoche la tête, pour ajouter un peu plus tard :

- Ce fut un combat rude, et un véritable challenge. Je vous remercie pour cet échange.

Elle rit.

-Voyons, t'es si courtois. Détends-toi. Voilà ta récompense. Votre récompense.

Sortant de sa poche un petit emblème en forme d'une météorite, à l'aspect de bronze, reflétant les flammes dansantes autour des débris du terrain. Un badge ?
Le Topdresseur le prit dans sa main, alors que la foule continuait ses murmures. Il l'observa un instant, lui et ses reflets en bronze, alors qu'il refermait sa paume dessus, reportant son attention sur la jeune femme en face de lui. Alors, c'était donc aussi une championne ?
Son premier badge, gagné avec son starter.

Il eut un petit frisson, mais garda sa mine si inexpressive, avant de s'incliner légèrement.

- Je vous remercie.

Il n'avait qu'une hâte : rentrer, et montrer ce petit trophée à Skölir une fois ce dernier en meilleur état.



[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. Luxray
Pokémon: Skölir (Luxray)
Objet tenu: Orbe Flamme
Talent: Cran (Actif)
Affinités: Offensive Physique
                     Offensive Spéciale
                     Défensive Spéciale (Stratège)
Attaque: 15(+2)
Défense: 5
Vitesse: 70(+20)
PVs: 4/70
Duel: 6
Boost Défensif: Dégâts spéciaux reçus -2.



Luxray subit 9 points de dégâts de contrecoup.

Luxray est plus rapide!

Attaque Crocs givre..

17+2+12+8 = 38.

Peluda est K.O!

_________

Fin du RP pour moi. Merci beaucoup à Cael pour le combat. C'était grave fun.


« They told me I was dangerous... I asked why? They said "Because you don't need anyone." That's when I smiled. »
_____________

[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. Mood
Moodboard by Sirius: :
[Champion #8]『Stratosphere』|| Terminé. SPOILER_raudhr

____________
Code RP, Moodboard / design de T-Card codé par Sirius, merci beaucoup.
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum