► Smogo - tu es à moi !
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: ► Smogo - tu es à moi !   Lun 28 Avr - 20:47
► Smogo - tu es à moi ! 2qjl
♪ Smogo - tu es à moi ! ♪


Me voilà donc à la fameuse académie. C’est vrai qu’elle a un certain cachet. Plus impressionnante que l’arène de père. On ne parle pas forcément de la même chose non plus. Je me retrouve là, le portail s’ouvre. Aussi imposant que la bâtisse qu’il garde. J’ai mon balluchon sur l’épaule. Clope en chocolat dans la bouche, un vrai briquet dans la poche. Mon air stoïque sur le faciès, je progresse dans l’enceinte de ce qui va être ma maison pour quelques années. La grille dépassé, je me stoppe. Juste quelques instants pour admirer le paysage. * Joli coin *que je me dis dans ma tête. Il est vrai que je suis déjà une seule fois. Histoire de m’inscrire, mais aujourd’hui c’est pour de vrai. J’entre en tant qu’étudiant. Je croque dans ma cigarette comme si j’avais tiré une latte. Faut que je me grouille, je suis peut-être en avance mais je n’aime pas être en retard.

Ma destination ? Les souterrains. Chez le collectionneur plus précisément. Le genre d’endroit où on est impatient d’aller mais qui nous fait flipper. Assez contradictoire n’est-ce pas ? Mais moi les endroits sombres ça m’apaise. Alors oui, j’y vais serein. Oui, je sais, je suis un peu bizarre comme gars. Ça risque d’être la même chose pour le pokémon que je recevoir. C’est la partie intéressante du truc. Moi qui ai côtoyé des pokémon toute ma vie, recevoir là mon tout premier. Rien qu’à moi, que pour moi, dont je serai le dresseur. Je vais bichonner pour sûr. Mais tout le monde le sait. Je suis là pour accomplir un projet. Et pas des moindres, devenir champion d’arène ! Ça signifie quelques petits trucs. Comme le fait de se spécialiser dans un type précis. Beaucoup sont encore indécis sur les pokémon qui formeront leur futur. Moi ce n’est pas mon cas. J’ai beau être un crétin, quand il s’agit de moi je sais ce que je veux. Redorer le blason des pokémon poison, c’est mon but et le type de créature qui m’accompagnera. Ce foutu collectionneur a intérêt de le comprendre.

Je me stoppe une nouvelle fois. Encore pour admirer le paysage. Enfin si on peut dire. Y a une bombasse qui vient de passer. Le big stéréotype. Blonde, forte poitrine, un déhanché de feu. Je suis obligé de m’arrêter pour admirer le spectacle. Je croque de nouveau dans ma cigarette. Mon Dieu je commence à l’avoir bien entamée, faudra que je pense à en sortir une autre. Ce moment semble me durer des heures, j’espère que ce n’est pas le cas, sinon je suis dans la mouise. Mais là une masse me sort de mon rêve. Il me renverse presque. Qu’est-ce que c’est ? Je me tourne, vite. Mon regard se fixe sur un colosse qui fait bien deux têtes de plus que moi. Cet idiot me fixe lui aussi. Un air niet encombrant ses pupilles.

Natsu ▬ « Qu’est-ce tu veux mon gros ? Tu veux ma photo ? » Je lui balance ça nonchalamment. Si mon regard était une arme, il aurait reçu deux balles dans la tronche. Il voit qu’il ne faut pas rigoler avec les nouveaux. Il s’excuse et continu sa route. Il faut se faire respecter dès le début, autrement tu ne pourras jamais avoir le dessus. C’est sur cet incident mineur je continu ma route, direction les souterrains. Pas dur à trouver, c’est les plus gros panneaux de l’école qui vous indique la route. Même un aveugle pourrait les trouver. Tant mieux pour moi, ça me permet ainsi d’entrer plus vite. Je sens que l’entrevue avec ce loufoque de scientifique va être marrante.

Comme dans tous souterrains on ressent bien l’ambiance chelou. Lumières tamisées, vision réduite et petit courant d’air. De quoi à faire dans le dos à plus d’un. Moi contrairement à la plupart des gens j’avance amusé, essayant d’imaginer la fameuse rencontre. Pour une fois je souris et c’est avec ce faciès que je passe la porte qui me sépare du collectionneur. Je dois avoir un niet avec les lèvres tendues ainsi. Mais qu’il pense ce qu’il veut, je l’attends au tournant le vieux débris. Je ne suis pas un ado pour rien. Je balance quand même un bonjour, la politesse je respecte. Ça me fait tout de même hausser un sourcil quand elle ne m’est pas rendue, comme ici. Pour le coup c’est un soupçon énervé que je pose mon postérieur sur la chaise devant le bureau. Natsu ▬ « Balance les questions Papy. On n’a pas toute la journée surtout pour rester ici. »

C’est ainsi donc que les questions fusent. Je me perds un peu des fois, ce troufion passe du coq à l’âne sans même me demander si j’arrive à suivre. Plus on continue et plus je me partage entre nervosité et un certain intérêt pour les questions qu’il me pose. J’en ai pas l’air comme ça, mais je suis là pour m’investir à fond, alors autant le faire dès le début vous ne croyez pas ? Bon en tout cas, dure pas mal de temps, j’ai beau ne voir pas le temps passé, je sens à la fin qu’il est temps que l’on s’arrête. Le fait de choisir un pokémon, surtout le premier est important, je l’attends. Mais de là à me demander si je suis plus caleçon ou slip, faut pas abuser non plus. Puis arrive la question.

Collectionneur ▬ « Quel type de pokémon veux-tu maitriser ? »
Natsu ▬ « Je veux devenir Champion et pour ça je veux devenir le maitre des pokémons poison. Alors ne me refile pas n’importe quoi Papy. »
Collectionneur ▬ « C’est bon nous avons fini »

C’est là comme par magie qu’il me sort une pokéball. Je ne l’ai pourtant pas quitté des yeux et je remarque qu’une boule rouge et blanche à disparu de son tableau de chasse derrière lui. * Rapide le Papy. * Il se lève, j’en fais de même. Nous faisons un pas en avant tout les deux. Lui plus grand que moi. Sans un sourire, il me tend l’objet. Il me fait comprendre que l’élu de mon cœur se trouve à l’intérieur. Mon excitation devient si importante que je n’arrive plus à cacher le rictus qui se forme du côté gauche de ma bouche. C’est sans me prier que d’un mouvement vif et d’une rare précision que je lui subtilise la pokéball. Je tiens mon tout premier pokémon dans la main. Ca fait une drôle de sensation tout de même. Le genre de truc assez indescriptible. C’est en relevant mon regard et tombant sur le loufoque de collectionneur que je me souviens pourquoi je veux que ça s’éternise pas. L’endroit à l’air glauque, c’est surement lui truc le plus effrayant ici. Mais je suis trop content pour être effrayé. Donc je me barre.

Natsu ▬ « A la prochaine Papy. Je suis sûr que tu as fait le bon choix. » Fin d’un premier chapitre.
► Smogo - tu es à moi !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :