Retrouvailles [with Al Dinok]
Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Retrouvailles [with Al Dinok]   Sam 24 Mai - 4:27
Retrouvailles.



« La vie ? Un long fleuve tranquille ? Blague !  »

Jeudi 22 mai 2014,
dans l'après-midi
Aux alentours du Cirque



En cette fin d'année, la pression se faisait à la fois plus pressante, mais également moins intense. Les choses semblaient réellement plus simples par moment, tellement compliquées à d'autres. Depuis le retour de mission de notre trio, auréolé de succès, nous avions quelque peu pris des chemins différents, mais pas si éloignés que ça. Nous ne marchions plus sur le même sentier, mais nos voies étaient parallèles. Allen et Chiho étaient désormais des Grades 2 et figuraient parmi les premiers de l'académie. Ils le seraient à jamais en fin de compte. Je n'étais pas du tout jaloux, bien au contraire. J'étais sincèrement heureux pour eux et profondément fier d'eux. Ils avaient un semestre d'avance, ça aidait. Il me fallait simplement faire montre de patience et attendre mon tour au semestre suivant, à la rentrée prochaine après les vacances d'été. Il fallait à tout prix que je sois dans les têtes de série de ma promotion, c'était un devoir, une volonté propre, un orgueil personnel. Au nom de toutes ces personnes qui croyaient en moi, au nom de notre trio, je ne devais vraiment pas être le poids mort, il en était hors de question !

C'était donc dans ce contexte que prenait racine cette nouvelle journée. Les cours étant devenus moins importants et le gros des devoirs sur tables et autres travaux notés, étant passés, je me permettais de temps à autre de sélectionner les cours auxquels j'allais et en ce jeudi, je n'avais tout bonnement pas envie d'aller assister à mes deux heures de cours, d'autant plus que le sujet était réellement bateau et qu'il s'agissait de révisions visant à vérifier que tout le monde avait bien assimilés certains préceptes. Barbant !

Trainant dans ma chambre, flemmardant dans mon lit, ce qui était vraiment chose rare, j'avais fini par le quitter pour aller me prélasser longuement sous la douche. Aujourd'hui, ce serait repos, pas d'entrainement, pas de sport, juste de la paresse, de la flânerie et autre assouvissement d'envies passagères. Regagnant ma chambre, je revêtais mon attirail habituel et comme il faisait vraiment bon et que j'avais envie de profiter un peu du soleil, je n'avais pas jugé utile de sortir mon poncho-cape. A quoi bon après tout ? Finissant ma préparation qui me valait bien des moqueries tant j'étais plus lent qu'une femme, en accrochant mes boucles d'oreilles après avoir fini de coiffer ma précieuse longue chevelure, je fus alerté par mes petits amis de feu.

" Heriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, hériiiiiiiiiiiiiiii ! "

Asobu tournait frénétiquement autour de son œuf. Bientôt, Kontan s'activa, pour ainsi dire et Hikari se rapprocha également, toute excitée elle aussi. Suifu qui jouait les gros durs, finit par se joindre à l’attroupement en même temps que moi. L’œuf bougeait de plus en plus intensément. Il était évident qu'il était sur le point d'éclore et la tension était à son paroxysme quant tout à coup il se figea net. Plus rien. Après quelques seconde, il y eu un petit coup, puis un autre, en enfin la coquille se fissura, pour finalement être brisée et dévoiler un mignon, tout mignon nouveau né. C'était vraiment trop. Je fondis littéralement, mais dus me retenir de me jeter sur lui. Il était le bébé de mon Héricendre, c'était lui qui s'en était occupé, à lui l'honneur. La petite boule rose fut accueillie avec triomphe et tout le monde congratulais Asobu qui était porté en triomphe, célébrer comme un héros. Il avait bluffé tout le monde, démontrant qu'il pouvait faire preuve de maturité. Il avait eu la charge de cette petite vie, il l'avait menée jusqu'à l'éclosion, mission accomplie. Je n'avais jamais douté de lui, mais c'était somme toute assez bluffant.

" Il faut lui donner un nom mon cher Asobu. "

" Héri cendre ? "

" Bien entendu que tu le peux ! C'est ton enfant adoptif après tout non ? "

Tout mes Pokémon approuvèrent alors que j'éclatais de rire en voyant la mine du petit hérisson. Il était vraiment trop adorable. C'était ma première capture et il avait une place toute spéciale dans mon cœur, étant la clé de la porte qu'il avait ouverte pour moi, sur ce nouveau monde dans lequel j'étais un peu moins retissant à la sociabilisation. L'émotion passée, le petit Pokémon starter de Johto sembla devenir plus sérieux, en proie à une intense réflexion, sous le regard vif et déjà bien intelligent du petit Melo.

" Herii ? "

" Melo ! " s'enthousiasmait le petit être rose.

" Héri ! "

Je n'avais pas eu de mal à comprendre l'échange.

" Bienvenue dans la famille Herii. J'espère que tu te plairas parmi nous. "

Je souriais alors, prenant le Melo dans mes bras. Je le cajolais un moment durant, puis d'abord Asobu, bientôt suivi par les autres, vinrent se joindre à nous, réclamant leur part et venant témoigner eux aussi de leur affection. Saisissant au passage mon œuf de Tarsal, nous nous adonnions alors à une petite orgie de câlins, y compris le viril Suifu. Toute la matinée fut donc centrée sur la célébration de cet heureux événement. Au cours de cette dernière, j'avais envoyé un message à Chiho, lui demandant si elle savait quels aliments seraient adaptés pour un bébé Pokémon. Ce ne fut qu'en fin de matinée que je reçus sa réponse et sans plus tarder, je m'étais précipité vers le centre ville, accompagné de mon Marill, ainsi que de mon ombre, à savoir Hikari.

C'était une journée des plus agréable. Un soleil chaleureux juste ce qu'il fallait, un léger vent soufflant de temps à autre, le climat était magnifiquement parfait, à l'image de ce ciel sans nuages. A quelques degrés près, nous nous serions crus en été. Ayant pris le bus, je m'étais arrêté en centre ville pour aller y manger un bout avant de faire mes emplettes. J'avais pris de quoi contenter Herii, mais également Lune et l'être qui sortirait de mon oeuf. Je m'y prenais peut être à l'avance, mais au moins, ce ne serait plus à faire. J'étais précautionneux alors c'était normal. Satisfait de mes emplettes, je décidais d'aller faire un détour par le lieu où se trouvait le Cirque des Boulons. Il y avait fort longtemps que je n'y étais plus venu, à vrai dire, depuis l'incendie de cette maudite soirée.

Une fois sur place, je me cherchais un endroit sympathique, à l'ombre d'un arbre, avec une belle vue, pour pouvoir m'y prélasser un peu et profiter un peu du vent sur mon torse nu. Un arbre attira finalement mon attention et je décidais de me l'approprier le temps d'une relaxation. Malheureusement pour moi, alors que j'en faisais le tour, je constatais à mon grand dam qu'il était occupé. En effet, un jeune homme dormait paisiblement, la tête sur une racine, un magazine couvrant son visage et son chapeau gisant à ses côtés.  J'allais faire demi-tour lorsqu'un flash me revint en mémoire, alors que je l'observais. C'était le type du réfectoire de cette fois là... Mes yeux se posèrent sur sa revue. Sukebe Magazine. J'éclatais alors de rire.

" Eh toi... Tu es vraiment audacieux, ou complètement stupide pour venir te prélasser ainsi avec une lecture pareille en guise de cache soleil... A moins que tu ne tentes de sentir le parfum de ces femmes sur papier glacé, ainsi que la texture de leur si délicate peau... "

J'y allais franco. Je ne savais pas vraiment qui il était mais je voulais réellement le savoir. Il m'avait vaguement dit quelque chose lors de la réunion incongrue organisée par Gee pour y vendre ses photos. C'était l'occasion rêvée de voir si cette impression était fondée ou non. Hikari et Suifu se tenaient à mes côtés, fixant l'inconnu. Tous trois, nous attendions une éventuelle réaction de sa part.



_________________
Retrouvailles [with Al Dinok] Sans_t17
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Retrouvailles [with Al Dinok]   Sam 24 Mai - 11:56



Retrouvailles


Tôt, trop tôt, je m'étais réveillé en sursaut. Sursaut provoqué par un mauvais rêve, un cauchemar. Toujours la même chose, moi étant petit, accompagnant mes défunts parents dans leurs observations. Jusque la un beau petit rêve, mais suite à quoi je n'arrivais plus à les suivre. Comme entravé par des kilos et des kilos de poids sur les épaules. Sans doute était ce le ressentit pour le jour ou j'étais tombé malade. Suivis de la disparition de mes parents devant moi, en pleure. Puis l'apparition d'ombres insultant mes géniteurs, lesquels je ne peux frapper, passant au travers pour finir enseveli sous les paroles de ces ombres. Pour en arriver à mon réveille, les yeux en larmes, et une mauvaise sensations de solitude. Très vite rassuré par Yumemi, mon Feuforêve qui était toujours étrangement gentille dans ce genre de situation.

« Feu.. Fo »

La vue de Yumemi était rassurante, bien que très dissidente, elle n'en restait pas moins un pokemon très aimable. Puis vint le tour de Sen, mon scalpion, toujours vaseux le matin, ce qui me fis esquisser un léger sourire. Je pouvait compter sur ces deux la, je le savais.

« Ne t'inquiète pas Yumemi, je vais bien... ce n'est qu'un cauchemar. »

« Feu feuuuu »

Elle semblait inquiète pour moi, mais restait tout de même joyeuse et excité. Elle n'appréciait sans doute pas de me voir pleurer. Je finis par me sortir du lit, avec grande peine. La nuit avait été difficile et raccourcie. Direction la douche, il faut que je me retire ces traces de pleurs du visage. A peine levé j'exprimais mon désarroi. Du désordre, que ce soit des livres, des instruments de musiques ou encore des accessoires de répétition. Je mis ma main dans mes cheveux, exprimant avec inquiétude.

« Il va vraiment falloir ranger cette chambre... Tant pis pour la douche je la prendrais plus tard. »

C'est ainsi que je me lançais dans le rangement. Sen venait à peine de faire surface. C'était toujours amusant de le voir émerger le matin, il passait de ronflex à Ninjask en un instant. Comme dans un cartoon quand un personnage se fait réveiller.

« Scaaal....Pion...»

« Fait attention Sen, je fais un peu de rangement. Tu peux aider si tu veux mais fait attention à ne rien abîmer. »

Aussitôt dit aussitôt fait, Sen avait trébuché pour finir la tête en bas. Je vérifiais si tout allait bien, OK plus de peur que de mal, et rien d’abîmé. Rassuré, tout les objets ici avaient une grande importance pour moi, et surtout Sen n'était pas blessé.

« Alala... Heureusement plus de peur que de mal. Laisse moi faire, on sortira quand j'aurais finis.»

« Sca...Scal...piiiion. »

Je pris énormément de temps à ranger les instruments de musiques et les accessoires. Il était déjà la fin de la mâtiné. Pas grave, je n'avais rien de prévue. Il ne me restait plus qu'à ranger les livres. Des livres ai je dis ? Des magazines oui, en surnombre. Tous envoyé par M.Pervers de la troupe, j'ai nommé Izayoi. Un vrai clown, avec une attitude très enfantine en apparence. Mais derrière ça se cache une autre facette, c'est lui qui m'avait montré pour la première fois un magazine et qui depuis  mon arrivé à Pokemon community me l'envoie régulièrement. Le Sukebe magazine, une merveille pour les amateurs de jolie demoiselle, qui est d'ailleurs devenue une des lectures favorites de Yumemi.

« Je ne pensais pas en avoir collecté autant... 1 2 3 4 5 6... 20 21 ... 46 ... 83 !!! »

Surpris, je ne m'attendais pas à autant de Sukebe magazine. Tournant doucement la tête vers Yumemi, je vis que celle ci en transportait un autre. Quatre-vingt quatre revue... Qu'avait donc Izayoi dans la tête pour m'en envoyer autant. Bien qu'heureux d'avoir de la lecture de qualité, il ne serait pas bon que cette Collection soit trouvé par quelqu'un d'autre. Je me mis à les cacher au fond de mon placard à vêtement.

« Yumemi... essaye de les remettre en place quand tu les lis. S'il te plait. »

« FEU feu feufo fo fo »

Elle semblait avoir comprit. Enfin je l’espère, je la voyais sourire tout en rangeant le magazine en sa possession.

Enfin l'heure de la douche. Pas trop tôt, il faisait beau dehors, j’espérais bien en profité un peu. Je pris mon temps sous la douche, étrangement j'y restais plus longtemps que d'habitude, repensant à ce cauchemar. Sortie de la douche, je remarquais que Rose m'avait appelé, je m'empressais de la rappeler.

« Allô, désolé. J'étais sous la douche. »

« Encore une excuse, dit le si tu ne veux pas parler avec moi. »

« je te promet que non...»

« ne t’inquiète pas, je te taquine. Sinon tout va bien à l'académie, Tu ne m'as pas appelé depuis quelques temps, je commençais à m'inquiété.»

« Tout se passe à merveille, tu n'as pas à t'inquiéter, je n'est pas encore rencontré beaucoup de personne mais j'ai déjà obtenue deux pokemons »

« Feuuuuuuufo »

« un feuforêve, bien joué, il faudra que tu me le montre, tu sais très bien que j'adore ce pokemon.»

« Bien sur, je l'ai nommé Yumemi en me souvenant de ce que tu m'avais dit. Je prévoyais repasser pendant les vacances pour te la montrer et passer un peu de temps avec toi.»

« Avec plaisir, il faut que je retourne au travail, rappelle moi ce soir si tu as le temps.»

« Bien sur. A ce soir.»

« Bisous.»

J'avais volontairement caché le fait que je faisais encore le cauchemar, je ne devais pas l’inquiéter. Maintenant il était temps de me préparer. Je mis mes vêtements habituels et mon chapeau. Je vérifiais rapidement que j'avais tout sur moi, pendentif, Ok, Bandage, Ok, Il me manquait un instrument de musique. Je venais de tout ranger et ne voulant pas tout remettre en désordre, je pris l'ocarina posé sur le coin du bureau.

Et c'est sur ce que je m'en allais en direction du cirque. Cela faisait quelques temps que j'en entendais parler et que je voyais des prospectus, mais je ne m'étais pas décidé à y allez. Accompagné de Sen et Yumemi en dehors de leurs sphère je me dirigeais d'abord, dans un premier temps vers l'endroit ou récupérer mon courrier.

« Izayoi... Je m'en doutais. Ça me fera de la lecture. »

Yumemi, avait souris à la vue de l'enveloppe. Sen lui n'avait pas réagis, mais était intrigué par la réaction de Feuforêve.

Direction le cirque, désormais en possession d'un nouvel objet dans mon inventaire, le livre magique et légendaire, le Sukebe magazine n°85. La température était parfaite pour s’allonger au pied d'un arbre, le cirque attendra. Il était temps de feuilleter un peu. Je pris quelque seconde pour déballer la revue, Sen s'était rentrer dans sa sphère, la chaleur ne lui réussissait pas. Quand à Yumemi, Elle s'était endormis dans l'arbre, juste au dessus de moi, en attendant son tour de feuilleter le magazine. Je finis par m’assoupir moi aussi, le temps était agréable, voir trop. Je finis par poser la revue sur mon visage pour empêcher les rayons du soleil qui passaient au travers des feuilles de me déranger.

Puis une voix me sortit de ma stase. Je n'ai pas réussi à tout comprendre, seulement le passage ou cette voix parlait de femmes sur papier glacé. En retirant le magazine de ma tête, je laissais apparaître un visage à moitié endormis avec les yeux légèrement ouvert. Le soleil m'avait directement agressé la rétine. Seul la silhouette d'une jeune femme m'apparaissait. Puis petit a petit, le floutage disparaissant je vis apparaître un adolescent torse nu. Un homme !!! *Réaction de surprise*. Je me souviens ! C'était celui du réfectoire.

« ... *Bâillement*... Déso... *Bâillement* ... Lé... j'ai du m'assoupir pendant que je feuilletais...»

Les paroles du jeune garçon ne m'avait pas seulement réveillé, il avait perturber Yumemi qui me tomba dans les bras encore à moitié endormie.

En relevant la tête, je vis que l'adolescent n'était pas seul, il était accompagné de deux pokemons. Un Chimpenfeu et un Marill. Étrange combinaison, mais ce n'était pas le moment d'être étonné, je me redressais sur mes deux jambes, Yumemi dans une main et le magazine dans l'autre. Fixant l'interlocuteur qui me semblait familier.

Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Retrouvailles [with Al Dinok]   Sam 31 Mai - 12:23
Retrouvailles.



Sa façon de revenir à la vie... Je tiquais. Tout ceci m'était bien familier. Non, je vous vois déjà arriver avec vos grands sabots et encore une fois, non ! Je n'ai jamais eu d'aventures avec un homme, ni même avec qui que ce soit d'autre. Chi-chan est bien ma première expérience sentimentale. Je ne me suis jamais réveillé à côté d'une homme en tant qu'amant, mais juste en simples amis qui dorment l'un chez l'autre durant leur enfance. Vous comprenez mieux ? Des cheveux blancs, un air nonchalant de Parecool, il ne me semblait pas si étranger que ça.

Un Feuforeve était tombé dans ses bras, comme un Pomdepik tombant d'un arbre dans lequel un Pokémon aurait mit un coup de tête. Suifu avait sursauté à la vue du Pokémon spectral alors qu'Hikari s'était mise en position d'attaque, n'attendant qu'un seul ordre de ma part pour passer à l'action. La réaction du petit Marill me fit éclater de rire et celui-ci se renfrogna. Il me toisa un instant puis se détourna vivement. Amusant, il était vrai, mais je ne m'attardais pas plus que cela sur son cas.

" Hikari, non ! "

Juste à temps. Profitant du fait que mon attention se soit reportée sur mon ami marin, la petite guenon shiney de feu avait tenté de s'en prendre au spectre. Son poing droit était parti à la rencontre de sa toute désignée cible, mais il n'atteignit pas son but, s'arrêtant pile devant la figure de ce petit être qui se tenait dans les mains de son dresseur. Elle avait stoppé net son mouvement, pile au moment où je m'étais adressé à elle. Statufiée, elle semblait presque être une oeuvre d'art.

" Reviens Hikari, ce n'est pas une façon de saluer des inconnus. "

" Chim... pen... "

La Chimpenfeu m'escalada avec dextérité et rapidité, venant s'installer sur mes épaules, comme elle aimait si bien le faire, ronchonnant un peu, déçue de ne pas pouvoir combattre. Je la caressais alors et cette dernière se calma, posant son menton sur le sommet de mon crâne, totalement avachie. Peu importe à quel point elle grandissait, peu importait à quel point elle devenait plus forte et respectée, elle restait ma petite Hikari à moi, cette petite boule de poils tendre et attendrissante, mon starter à moi, ma partenaire de route, ma plus fidèle alliée.

Je me centrais à présent sur ce type qui semblait avoir un peu retrouvé ses esprits, son magazine pervers en mains. Je roulais un instant des yeux. Un magazine cochon... Dire que Grand-père Hiroyuki détenait le fameux Poképlage... Plus voyeur qu'autre chose, son magazine ne se contentait que de photographier les plus belles plantes du monde Pokémon, en maillots de bain. Ce qu'il tenait dans les mains en revanche, rien n'en était moins sûr. Je haussais les épaules.

" Hum, hum ! Désolé pour tout ceci, mon starter un peu bagarreur, je crois que c'est propre à sa race. " Je fis un clin d’œil. " Je ne vais pas y aller par trente-six mille chemins, mais disons que tu me semble familier. Tu me rappelles un ami d'enfance, mais il y a vraiment peu de chances pour que ce type se retrouve dans mon établissement après autant d'années, tu ne crois pas ? Hors ta chevelure si atypique... Ta nonchalance, tes mimiques, on dirait la pleureuse que j'ai connu autrefois. "

Je m'étais accroupi, rapprochant mon visage du sien, un sourire carnassier aux lèvres, les yeux droit ancrés dans les siens. Pleureuse ? S'il était bien celui auquel je pensais, ce mot allait le faire tilter, c'était une pure provocation, en plus de ma façon si familière d'agir qui mettait bien souvent mal à l'aise.



_________________
Retrouvailles [with Al Dinok] Sans_t17
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Retrouvailles [with Al Dinok]   Dim 1 Juin - 19:35



Retrouvailles

Effrayé par la chute du petit spectre, le marill avait sursauté. Tandis que le Chimpenfeu, lui avait arrêté son poing à quelques millimètre de Yumemi. Je pris du temps à réagir, encore en train de somnoler. Ma seul réaction fut un léger arrêt dans ma respiration, surpris par l'attaque du singe enflammer. L'interlocuteur avait  ordonné à son pokemon de s’arrêter, action immédiate de la créature. Heureusement, si l'attaque avait touché, Yumemi n'en serait surement pas sortit indemne. La petite apparition quand à elle souriait d'un air tendancieux toujours endormie. Malheureusement j'imaginais très bien le thème de son rêve. Indice... Le magazine en ma possession. Toujours étonné de la réaction de ce trio, je pris quelques instant pour les observer. Après s'être brièvement exprimé le singe au couleur peu commune, escalada son dresseur pour finir sur ses épaules, menton sur le crâne du jeune homme. Bien étrange position, mais cela n'était pas important. Mon interlocuteur vint à s'exprimer, après avoir haussé les épaules.

Son starter ? Bagarreur ? Le pokemon s'était complètement jeté sur la pauvre et endormie Yumemi ! Sans l'ordre de s’arrêter, la pauvre serait surement déjà au centre pokemon. Plus de peur que de mal, donc je ne lui en voulait pas. L'adolescent à l'allure de jeune damoiselle arriva sur un autre sujet, Je lui semblais familier... étrange... Lui aussi. Trop de cohérence, un amis d'enfance, peu de chance ne veut pas dire impossible. Mes cheveux ? Ma nonchalance ? Mes mimiques ? Bizarrement, sa chevelure, sa posture, sa façon de communiquer de s'exprimer, sa ressemblance avec une jeune fille me rappelait étrangement quelqu'un. Puis arriva le point sensible, PLEUREUSE ??? Aucun doute, c'était bien une des seules personnes avec qui j'avais sympathisé étant gosse. Il finit par approcher son visage du mien, me fixant dans les yeux. Je me mis a murmurer après avoir baissé mon chapeau pour cacher mon visage.

« Pleureuse... T'es bien placé pour dire ça petite dame... »

Je lui mis un léger coup avec mon couvre chef sur le front, et révéla ensuite un petit sourire. Quelle surprise, je n'imaginais pas le revoir de ci tôt, encore moins dans le même établissement. Je remis en place mon chapeau sur mon crâne et m'adressa directement et naturellement à lui, toujours le sourire au lèvre.

« Je n'imaginais pas te revoir par ici. Toujours aussi féminin à ce que je vois. Apparemment le destin fait bien les choses. Comment en es tu arrivé la ? Qu'est ce que tu fais par ici ? »

Pendant le bref instant ou je m'adressais à mon interlocuteur, Yumemi commençait à émerger de son sommeil. A peine les yeux ouverts, elle fixa l'adolescent le prenant pour une proie. Puis soupira légèrement. Étrangement je souris en l'entendant.

« Feeeeuuuu.»

Elle avait sans doute prit le jeune homme pour une jeune femme, cela ne m'étonnerais pas. Je restais tout de même étonné de revoir un vielle ami dans un lieu pareil, de plus il était maintenant accompagné de deux pokemons. Bien qu'un des deux semblait facilement intimidable. C'est à ce moment que Sen sortait de sa sphère comme ci de rien n'était, regardant brièvement le trio avant de tomber effrayé, une lame pointé vers le trio.

Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Retrouvailles [with Al Dinok]   Jeu 5 Juin - 12:46
Retrouvailles.



" Ma... Ma... MA PETITE DAME ! Al no yarô !!! "

Alors que son petit coup de chapeau sur le front, conjugué à la violence ce cette droite verbale qu'il m'avait décochée en plein menton, m'avaient fait perdre mon équilibre, j'étais tombé sur les fesses, pour finalement me redresser vivement devant lui, lui adressant un poing fermé en guise de menace.

« Je n'imaginais pas te revoir par ici. Toujours aussi féminin à ce que je vois. Apparemment le destin fait bien les choses. Comment en es tu arrivé la ? Qu'est ce que tu fais par ici ? »

" Je vais te buter enfoiré... "

J'avais un rire dément, tout autant que mon air ne l'était. C'était définitivement lui. Ce bon vieux cher Al Dinok. D'autres personnes se seraient sautées dans les bras ou se seraient adonnées à toutes autres effusions de sentiments, pour ma part, il en était autrement, tout comme pour lui, à priori. Un simple coco vint se déposer avec une force contenue sur le sommet de son crâne, plus pour lui enfoncer le couvre-chef et lui faire baisser la tête, le forçant à contempler ses pieds, que pour lui faire mal.

" Moi non plus je ne pensais pas revoir ta sale face de Caratroc en ces lieux. A ce que je vois, la narcolepsie est toujours ton amie, toi et ta manie de t'endormir n'importe où comme un clochard... Que fais-je ici ? Je suis étudiant comme toi et oui, j'ai fini par rallier une école, mais c'est pareil pour toi, comme quoi... " J'éclatais alors de rire. " Je suis en cursus Topdresseur à visée spécialiste du type feu. Comme tu peux le constater, je suis resté fidèle à mes projets d'enfance et je mets tout en oeuvre pour y arriver. C'est mon grand-père maternel qui m'a demandé de venir tenter ma chance ici avant de mourir et c'est Pépé Yutaka, que tu connais bien, à Céladopole, qui paie mes frais. Et toi ? Tu avais fait l'autruche pendant tout ce temps, que deviens-tu ?

J'affichais alors un sourire serein mais enjoué. J'étais vraiment heureux de le revoir. Voilà la meilleure surprise de ce semestre, parmi toutes mes rencontres. Pendant que je lui parlais, son Feuforêve semblait avoir emergé, tout comme son maître. Ils semblaient s'être bien trouvés en tout cas. Il me fixait avec intensité, me mettant mal à l'aise pour une raison que j'ignorais encore.

« Feeeeuuuu.»

Soupir ? Suifu avait éclaté de rire, tombant de mon crâne et se tordant parterre comme le ferait Asobu en se bidonnant. Une veine apparu sur ma tempe. S'il réagissait comme ça, c'était pour une seule et bonne raison ! Ce foutu spectre m'avait pris pour une fille. Toutefois, je m'étais retenu de ne pas piétiner cette petite boule azurée sur pattes, hilare, qui gesticulait sur le sol, à la limite de la convulsion, sous le regard amusé d'Hikari qui tentait tant bien que mal de garder son sérieux pour ne pas m'offusquer.

" Tu sais Hikari... J'apprécie l'effort, mais c'est bien pire si tu te retiens... " avais-je simplement lâche, presque dans murmuré. " Quant à toi le petit pervers de bas étage, je suis un mec ! "

" Chimpenfeu ! "

" Oh ? Une fille ? Eh bien comme ça, nous somme quittes ! " Je pouffais alors de rire, repris en écho par mon petit Marill.

Quelques instants plus tard, un nouveau Pokémon faisait son entrée, sortant nonchalemment de sa Pokéball. Un Scalpion ? J'ouvris des yeux ronds, en le voyant. C'était la première fois que j'en voyais un de si prêt. J'étais totalement gaga, d'autant plus que son attitude m'attendrissait, me tirant même un petit rire tendre. Il semblait peu assuré à première vue. Il avait l'air totalement effrayé par nos trois personnes, pointant sa lame sur nous. Mon Marill le toisa un instant, pour finalement s'approcher de lui en se trifouillant les narines, un air lointain ancré sur son visage rond. Il se stoppa devant le petit être d'acier et le toisa une fois de plus, le regardant de haut, aidé par leurs positions respectives, puis lui envoyant une belle crotte de nez en plein milieu du front, avant de se détourner de lui et de revenir vers moi, comme si de rien n'était. J'avais tiqué à la vue de son projectile. J'exagère peut être, mais il avait été semblable à une de ces olives que l'on peut voir sur les Pizzas, massif et imposant. Ma Chimpenfeu, quant à elle, se dirigea vers lui, semblant essayer de le rassurer quant à nos intention, lançant un regard noir à Suifu qui la regardais avec indifférence et mépris, faisant tournoyer sa queue comme une fronde. Il était prêt à en découdre avec elle si besoin était, voilà la signification de son geste. D'un geste, j’apaisais les tensions.

" J'en étais sûr que c'était toi au club des pervers ! On parle de moi, mais en la matière, c'est bien toi le plus obsédé de nous deux ! Quoique... Nos domaines de prédilections ne sont pas réellement comparables. En tout cas, je vois que tu es toujours fidèle à ce foutu magazine dans lequel tu es tombé de manière précoce... Pour ma part, je n'en fais pas usage, je n'ai pas ce genre de lecture. Et puis maintenant, j'ai une femme alors bientôt... "

Des pensées malsaines germaient dans mon esprit et se reflétaient sur mon visage, jusqu'à ce que le pied d'Hikari ne vienne s'y écraser, me projetant dos au sol. Celle-ci, dressée au dessus de moi, les prunelles azurées dans les miennes, me fixait avec mépris.

" Gomen ne... "



_________________
Retrouvailles [with Al Dinok] Sans_t17
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Retrouvailles [with Al Dinok]   Sam 7 Juin - 20:42



Retrouvailles


Apparemment, ma petite boutade avait fait son petit effet. Celle ci avait fait tomber mon interlocuteur en arrière, pour finalement le voir se redresser d'un coup, le poing fermé comme pour me menacer. Les réactions de Yuki était toujours le même, cela me rassurait. Il réagit très rapidement à ma provocation par un " Je vais te buter enfoiré... " Ce qui me fit esquisser un sourire assez parlant. Quand à lui, il avait ce rire que personne d'autre n'avait et finit par déposer un coco sur le sommet de mon crâne, comme pour me remettre les idées en place. Pour résultat, je me retrouvais à contempler mes pieds pendant un instant. Pour finalement me redresser de tout mon être levant les bras au ciel pendant que celui ci parlait.

WAtouat:
 

" Moi non plus je ne pensais pas revoir ta sale face de Caratroc en ces lieux. A ce que je vois, la narcolepsie est toujours ton amie, toi et ta manie de t'endormir n'importe où comme un clochard... Que fais-je ici ? Je suis étudiant comme toi et oui, j'ai fini par rallier une école, mais c'est pareil pour toi, comme quoi... " J'éclatais alors de rire. " Je suis en cursus Top dresseur à visée spécialiste du type feu. Comme tu peux le constater, je suis resté fidèle à mes projets d'enfance et je mets tout en oeuvre pour y arriver. C'est mon grand-père maternel qui m'a demandé de venir tenter ma chance ici avant de mourir et c'est Pépé Yutaka, que tu connais bien, à Céladopole, qui paie mes frais. Et toi ? Tu avais fait l'autruche pendant tout ce temps, que deviens-tu ?"

La façon de parler de mon ami d'enfance était toujours la même, toujours aussi exotique avec sa touche de réparti bien à lui. Je tournais la tête sur le coter avant de lui répondre avec un léger soupire.

O_O:
 

« Narcolepsie et clochard c'est un peu dur dit moi. Toujours fidèle à tes projets, ça ne m'étonne pas de toi. Je ne me suis toujours pas décidé pour mon cursus de mon coter, il y'en a plusieurs qui me convienne. Ton grand père ? Il va bien ? Ça me rappelle de bon souvenir. Pour ma part j'ai rejoins une troupe d'artiste, c'est grâce à eux que je suis ici à l'heure actuelle. Rose m'a aussi aidé à trouver ma voie, il faudra que je lui raconte notre rencontre, ça lui fera plaisir. »


Suivi d'un petit dialogue entre mon interlocuteur et ses pokemons, la réaction du Yumemi avait fait de l'effet. Le Marill explosait de rire et le Chimpenfeu se retenait de tout son corps. Une scène digne d'une comédie, presque comme un dialogue entre un trio d'humoristes.

La sortie de Sen fut remarqué elle aussi, le jeune homme le regardait de façon gaga. Un air plutôt marrant à voir s'affichait sur le visage de l'étudiant. Le Marill, après quelques instants se mit à s'approcher de Sen, se trifouillant les narines Pour en arriver à un HEADSHOT, une crotte de nez en plein milieu du front de Sen. Mon petit Scalpion s'était stopper net, il ne bougeait plus. La Chimpenfeu, elle s'était rapproché du Marill, comme pour le gronder. Impressionnant la façon qu'avait celle ci de se faire respecter de la petite boule bleue. Yuki apaisa la tensions d'un seul geste,  il s'adressa ensuite de nouveau à moi.

" J'en étais sûr que c'était toi au club des pervers ! On parle de moi, mais en la matière, c'est bien toi le plus obsédé de nous deux ! Quoique... Nos domaines de prédilections ne sont pas réellement comparables. En tout cas, je vois que tu es toujours fidèle à ce foutu magazine dans lequel tu es tombé de manière précoce... Pour ma part, je n'en fais pas usage, je n'ai pas ce genre de lecture. Et puis maintenant, j'ai une femme alors bientôt... "
La classe =p:
 

« Club des pervers ? Tu parle de cet attroupement étrange, remplis d'individus les plus louches les uns que les autres ? J'y suis allé pour voir si l'offre était réel et je me suis retrouvé à observer les comportements des personnes présentes. J'ai failli faire un arrêt cardiaque quand mon chapeau à disparu... Comme quoi je ne suis pas fait pour ça. Et oui ce magazine restera longtemps dans mes lectures favorites... ATTEND !!! Tu as une petite amie ? Toi l’efféminé louche, au caractère épouvantable et à l'attitude perverse et étrange ! »

A peine fini ma phrase, je remarquais l'adolescent voler en arrière, propulsé par un magnifique coup de pied digne d'un champion de karaté donné par son Chimpenfeu. Le pokemon observait son dresseur de façon étrange tandis que celui ci s'excusait pour une raison qui m'échappais.

« ça va ? »

Je m'adressais de nouveau à lui, le voir mis à terre était... Comment dire... HILARANT. Je me retenais de rire, mes cotes me faisait souffrir. Pendant ce temps, Scalpion avait recommencer à bouger. Son mode Berserk était ON, il se mit à tournoyer sur lui même faisait voler la crotte de nez en direction du petit Marill. Au bout de quelques secondes il tomba dans les vapes, les yeux tourbillonnant comme un Spinda.

Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Retrouvailles [with Al Dinok]   
Retrouvailles [with Al Dinok]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :