Partagez | .
[MISSION] Roar.
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Hoen.
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 79
Points d'Expériences : 86

MessageSujet: [MISSION] Roar.    Dim 14 Sep - 18:48

Réveil à l'aube. Première mission.
Pour une fois, la demoiselle ne fit pas la maligne face à un adulte. La référente des Pyroli était tellement effrayante qu'en entendant ses beuglements, elle s'était levée d'un bond pour se préparer le plus rapidement possible. Pas de coquetteries aujourd'hui. Rien. Nada. C'est limite si la dresseuse n'avait pas choisi de garder son pyjama. Son starter était déjà réveillé. Toujours aussi insomniaque, la féline avait passé la soirée à effectuer son nouveau passe-temps, l'art décoratif. Trouvant la chambre de son amie trop peu personnalisée, elle avait fait de sa tapisserie un véritable chef d’œuvre contemporain. A la vue des zébrures sur le mur, le visage de la blonde se décomposa. Il fallait fuir avant qu'un membre du personnel ne voit ça, sinon elle allait être endettée toute l'année. Elle attrapa le psystigri par la peau du cou avant de décamper discrètement.
Je te hais, et arrête de faire cette tête si mignonne-adorable-craquante, pensa Nami dans le but que le chaton la comprenne par télépathie. Elle savait cependant que ce n'était pas encore ça. Pendant mollement à son bras, Salvia s'amusait à faire des mimiques adorables pour effacer la colère de la jeunette, comme tirer sa petite langue rose. Cette bestiole était décidément une peste, une peste jolie comme un cœur.
Le temps de s'attendrir n'était pas venu, les grondements de l'horrible Général résonnaient de plus belle. Il fallait se rendre au réfectoire au plus vite. Nami pressa le pas, se brossant les cheveux sur le chemin. Elle fit ensuite l'inventaire des affaires dans son sac. Rien à signaler. La demoiselle était particulièrement stressée par la rigidité militaire de ce début de matinée. Elle qui se montrait laxiste, particulièrement désagréable avec toute forme d'autorité, se devait d'obéir comme un vulgaire toutou. D'ailleurs, elle avait laissé son satané œuf de chien dans sa chambre, espérant secrètement que l'on le lui vole. Mais qui voudrait de ça, sérieusement ? Nami était loin de se douter qu'aujourd'hui, elle allait devoir trimer avec une dresseuse possédant un Feunnec.
Une fois l'appel effectué, le petit groupe quitta l'école pour s'aventurer dans la jungle. Rapidement, tout le monde se divisa. Nami se retrouva seule, terriblement embarrassée. Faire bande à part commençait à sérieusement l'agacer. Au début, la demoiselle revendiquait son indépendance. Aussi farouche qu'un chat, elle avait appris à se débrouiller seule. Elle prenait un chemin toujours différent de celui des autres, n’hésitant pas à sortir les griffes au moindre affront. Manger seule était devenu une triste habitude. Sa vie sociale se résumait à ses monstres de poche. Salvia, l'espièglerie, Alcide, la fougue. Ses conversations intérieures lui permettaient de rêver toujours plus, d'effacer peu à peu les normes et les valeurs de la société dont elle ne faisait plus parti.
Seule dans la jungle, terrifiée chaque fois qu'elle entendait l'écho de la voix du Général qui trouvait les élèves maladroits, Nami cacha son sac dans un buisson. Elle se déshabilla, gardant uniquement son string. C'était sans doute une manœuvre choquante pour les autres, maiselle était uniquement en quête d'efficacité. La dresseuse commença à s'enduire le corps de terre pour faire disparaître sa peau laiteuse. Salvia, quant à elle, avait disparu dans la flore sauvage, sans doute apeurée par les cris du terrible général. Celle-ci pouvait surgir à tout moment, et Nami, qui ressemblait désormais à un petit bonhomme en pain d'épices, gagnait de d’assurance. Elle se faufilait délicatement dans la forêt, pour parfaire son camouflage à l'aide d'une autre tête aux idées bien faites.
Lorsque la dresseuse entendit plusieurs craquements de brindilles, elle pivota pour se coller contre un arbre, les yeux entrouverts. Elle vit passer une jeune fille qui ne lui était pas inconnue. L'école étant petite et le nombre d’éleveurs encore plus, l'identité de la protagoniste était facilement décelable. Lorsqu'elle fut à son niveau, Nami fit un grand sourire pour dévoiler sa présence.

- Salut lieutenant Quinn, lança t-elle d'une voix taquine. On fait équipe ? Je suis sûre que le body painting sur deux belles blondes fera plus d'effets que n'importe quoi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1699-nami-kisuke-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032

MessageSujet: Re: [MISSION] Roar.    Dim 14 Sep - 20:41

Pour une raison que j'ignore quelqu'un me réveil excessivement tôt aujourd'hui. Surprise je sors de mon lit en sursaut et attends des explications de ce mystérieux intrus. Selon ses dires je dois participer à l'entraînement « spéciale » du générale Jackie. Wha wha what ? Attendez là, on la refait : En quel honneur moi, pauvre Mentali que je suis, je dois subir cette série d'exercices matinaux ? À ce que je sache ce sont les Pyroli qui sont abonnées à ce genre de torture. En guise de réponse mon interlocuteur n'a rien de mieux à me rétorquer que : « Bah c'est comme ça. Tu as été désignée pour participer, c'est le jeu ma pauvre Lucette ». Damn. Je suppose qu'il est inutile de discuter les ordres du tyran Jackie alors je me prépare en enfilant une tenue adéquat, à savoir un jogging et une veste de survêtement. Je suis parée pour l'entraînement ! Enfin ça c'est que je pensais sur le coup. Car en vérité j'ai vite compris mon erreur. En effet l'ensemble que j'ai enfilé aujourd'hui est de couleur rose – comme mes cheveux lorsqu'ils sont parfaitement teints. Sachant que l'épreuve de Jackie consiste à se fondre dans la nature, vous devinez tout de suite où se trouve le problème.

Rampant tel un rat en compagnie de mon compagnie d'Ahri – mon Feunnec – et de Valor – mon Furaiglon –, je finis vite par me retrouver nez à nez avec une jeune donzelle étrangement vêtue. Il me faut quelques secondes pour remarquer que ce que je pensais être des vêtements n'est en fait que son corps nu recouvert de boue et de feuillage. Qui plus est sa remarque sur le body painting confirme mes « craintes » : la blondinette est bien nue. Ahri détourne les yeux tandis que les miens sortent de leur orbite.
Goddammit.
Je me retourne cinq cinq et me pince la joue avec une insistance jamais vue auparavant. Faites que je suis en train de rêver, faites que je suis en train de rêver … Non. Ce n'est malheureusement pas le cas. Bon bah dommage ! Je fais à nouveau face à la Givrali dont j'ignore le nom – mais qui elle semble me connaître – et dis :
▬ Faisons équipe. Mais euh … Je vais garder mes vêtements si tu n'y vois pas d'inconvénient.
Ces derniers ne sont certes pas très pratiques compte tenu de l'activité que nous pratiquons actuellement mais ils donnent chaud. Soit dit en passant, je suis surprise de voir que l'étudiante nue ne grelotte pas. Soudain j'entends Jackie vociférer les mots suivants : JE T'AI TROUVÉ. TU ES FAIT COMME UN MIRADAR. Cette fille – en supposant qu'on puisse encore considérer le général comme une donzelle – est vraiment flippante. Tâchons de ne pas nous faire attraper.
▬ Je pense qu'en fait je vais enlever ma veste de survet', histoire de … Mais juste ça hein.
De toute façon j'ai un t-shirt en dessous donc ce n'est pas grave. Seul petit problème, ce dernier est blanc. Autant vous dire que mettre de la boue dessus me fait mal au cœur mais bon. La réussite de la mission en dépend. Ceci-étant, je laisse ma veste dans un buisson, m'enduis de boue et chuchote :
▬ Rampons soldat.

Pour le moment nous avons de la chance, Jackie ne nous a pas encore trouvé. Malheureusement la donne risque de changer sous peu. Pour cause, une fille juste se trouvant à quelques mètres de notre position hurle à l'aide. De ce que je vois de là où je suis, elle s'est emmêlés les pieds et les bras dans des lianes épaisses.
▬ Repli défensif. Il faut quitter la zone. Madame Legourdin ne va pas tarder à arriver
Je ne sais pas pourquoi, l'appellation « Legourdin » m'est venue tout naturellement. Peut-être parce que Jackie me fait étrangement penser à ce personnage de roman.
▬ Valor, sillonne les airs pour voir où se trouve Legourdin.
Sur ces mots, l'aiglon s'en va vers d'autres cieux. Pendant que mon pokémon vol éclaire la zone je demande à ma partenaire de galère :
▬ En fait, tu as l'air de me connaître mais ce n'est pas réciproque... Tu es ?
Oui bon, je sais que normalement on demande ce genre de chose dès qu'on se rencontre mais j'étais un peu occupée si vous voyez ce que je veux dire. Qui plus est ses vêtements – ou plutôt son manque de vêtements – m'a quelque peu perturbée, si bien que j'en ai oublié la politesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t102-faith-quinn-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t130-faith-quinn-mentali
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Hoen.
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 79
Points d'Expériences : 86

MessageSujet: Re: [MISSION] Roar.    Lun 15 Sep - 11:32

Nami s'amusa de la réaction de Faith, horriblement gênée de la voir nue. Il était intéressant de constater la pudeur de la société, même avec des personnes du même sexe. Son décalage avec les autres était de plus en plus flagrant. La coordinatrice voulait sans doute ne pas avoir froid. Il était vrai que les conditions climatiques n'étaient pas des plus agréables pour une séance de nu artistique. La texture de la peau permettant une meilleure adhésion de la boue, Nami n'avait pas vraiment raisonné avant d'agir, considérant seulement son idée comme osée et brillante.

- Rampons soldat.
- Et je te donne la patte, tant que j'y suis ? lâcha la blonde.

Elle s’exécuta tout de même, jugeant la tâche nécessaire. A un certain niveau, une jeune fille hurlait, quémandant de l'aide. Il était évident qu'elles n'iraient pas. Depuis quand allait-on chercher un soldat faible en première ligne lorsqu'il s'était foulé la cheville ? La pitié était une valeur humaine, la peur du Général une émotion universelle. Faith demanda le repli des troupes avant que 'Legourdin' arrive. Notre dresseuse accepta, amusée par le nouveau surnom de Jackie. Lorsque les demoiselles furent en sécurité, la coordinatrice demanda à son pokémon oiseau de survoler la forêt pour localiser le Général. Nami trouva l'idée ingénieuse, mais elle ne put s'empêcher de penser que Godzilla était amplement capable de donner un coup de fusil anesthésiant au piaf, qui ne faisait apparemment pas parti de la faune locale. De plus, Jackie pouvait observer les va-et-vient de l'oiseau pour situer les deux jeunes filles dans la forêt.

- En fait, tu as l'air de me connaître mais ce n'est pas réciproque... Tu es ?
- Kisuke Nami.


Évidemment que notre blonde aurait aimé en dire plus, ne serait-ce que sur sa filière et sa vocation, mais elle pensait que le moment n'était pas adapté pour palabrer. La jeunette regarda autours d'elle, analysant la situation avec le plus de minutie possible pour parfaire leur camouflage et surtout éviter le monstre qui sillonnait la forêt. C'est là, et seulement là qu'elle le vit. Elle avait constaté que Faith avait sorti ses pokémons, mais l'action lui avait empêché de les regarder attentivement. Pour le Furaiglon, c'était ok, mais lui... Elle observa ses oreilles velues, son museau pointu, avec une mine dégoûtée. Cependant, la vue de l’espèce de fennec lui donna des idées. Nami sortit de sa pokéball Alcide, son hélionceau, puis elle proposa d'une voix à peine audible :

- Il y a un point d'eau, plus loin. Je pense qu'elle doit rôder là-bas, car la vue est dégagée. On est souvent le plus en sécurité dans le centre du danger, je te propose donc qu'on fasse un équipement aquatique avec tuba-roseau. Pour éloigner la bête, je vais envoyer Alcide faire un feu à un ou deux kilomètres, les élèves vont commencer à chercher de quoi se nourrir et de quoi cuire leurs trouvailles. La fumée condamne souvent les soldats. Libre à toi d'envoyer ton... Ton... Mh.

Continuant à avancer tranquillement, la dresseuse regardait attentivement si Salvia ne se trouvait pas dans le coin. Elle ne se souciait pas plus que ça de sa fuite, la féline avait du remarquer de pokémon de Faith, et la voix stressante du Général Jackie ne donnait pas envie de batifoler. Elle regarda de nouveau la coordinatrice, elle se montrait moins rigide qu'au début, mais d'autant plus assurée.

- Mon plan est risqué, je te l'accorde, mais si on s'entraide, il pourrait nous garantir la victoire. Apprenons à nous faire confiance.

D'un regard professionnel, elle envoya son monstre de feu, ayant écouté attentivement les consignes, dans le sens opposé du point d'eau. Plus elles marchaient vers celui-ci, plus elle entendait les pas lourds du monstre, qui rôdait à quelques mètres d'elles. Que la réponse de Faith soit positive ou non, il fallait pour le moment se cacher. Cette tâche était difficile car elles étaient des proies faciles pour le Général, qui apparemment avait mis son campement militaire sur la plaine, proche de la marre, pour avoir une vue sur la jungle entière. Étant à la lisière de celle-ci, Nami ne put s'empêcher de blêmir en s'imaginant qu'en un regard en biais, elles étaient condamnées. Il fallait que d'autres élèves se fassent remarquer avant elles, pour que Godzilla change de position. Et vite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1699-nami-kisuke-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032

MessageSujet: Re: [MISSION] Roar.    Lun 15 Sep - 21:08

Kisuke Nami. C'est joli comme nom, peu commun mais joli. La « vague » me fait remarquer que plus loin se trouve un point d'eau – le jeu de mot laisse à désirer mais je n'ai rien trouvé de mieux – et que c'est sûrement de cet endroit que Legourdin scrute les horizons. La Kisuke a un plan, plan qu'elle s'empresse de me communiquer. Selon elle, il est préférable de nou cacher près – voire carrément dans – le point d'eau. Voilà qui n'est pas idiot me suis-je dit sur le coup. Ça me va,je suis okay ! Soit dit en passant, j'en profite pour répondre à Nami concernant la nature de mon pokemon aérien :
▬ Libre à toi d'envoyer ton... Ton... Mh
▬ Furaiglon. C'est un Furaiglon.
Au vu de sa suggestion et de la pertinence évidente de cette dernière, je me ravise et rappelle mon compagnon volant.
▬ Je suis d'accord. Faisons comme tu as dit !

Si nous voulons nous cacher sous l'eau, il nous faut de quoi respirer, à savoir des morceaux de roseau suffisamment longs pour pouvoir être utilisés comme s'il s'agissait de tuba. J'ai beau chercher, je n'en trouve pas à portée de vue. En même temps, ce type de végétal a plus tendance à pousser près des lacs que là où nous nous trouvons actuellement. Quoiqu'il en soit, nous progressons à pas lents et nous nous retrouvons vite dans une situation délicate. Dark Vador est proche de nous. J'entends son souffle de tueur et ses bottines claquer le sol. Afin de faire le moins de bruit possible, je m'arrête temporairement de respirer et plaque ma main contre ma bouche. Que fait le pokémon de Nami ? Il n'était pas censé mettre le feu je ne sais trop où afin d'attirer le général ? Quelques secondes – qui me paraissent être des heures – passent et enfin je vois des flammes au loin. La fumée monte dans le ciel et Jackie s'élance telle une furie vers l'endroit d'où provient les nuages grisâtres. Notre duo attend bien entendu quelques minutes, le temps que Legourdin soit loin, puis j'annonce :
▬ Je crois que c'est le moment. Fuyooons !
La scène est cocasse quand on y pense. Deux blondes – dont une à poil – qui courent vers l'étendue d'eau la plus proche … Une fois arrivées, j'entre dans l'eau et là je remarque que trois autres filles ont eu la même idée que nous. Cinq au même endroit … Ça m'a tout bonnement l'air d'être une mauvais plan. D'autant plus que l'accueil qui nous ai réservé par les trois pimbêches n'est guère très chaleureux.
▬ Hey vous deux. On était là avant alors cassez vous !
Je crois qu'un repli stratégique s'impose. En effet, nous ne pouvons pas être cinq dans ce petit lac. Je vois mal Jackie rester indifférente au fait que cinq roseaux flottent et libèrent des bulles à leur base...
▬ Partons vite avant que Jackie ne revienne.

Étant allées dans l'eau, le « camouflage » de boue de la Givrali est à refaire et nous sommes toutes les deux frigorifiées mais ce n'est pas grave. Nous nous enfonçons dans la petite jungle et nous voilà de retour à la case départ : à ramper au sol tels de vulgaires rats.
▬ N'empêche, ça va se payer. Cette fois-ci je compte bien utiliser mon Furaiglon. Et tu vas voir comment !
Je demande à Valor de retourner au point d'eau afin de picorer les tubas de ces trois garces. Oui c'est du sabotage, c'est mal et alors ? Elles nous ont comme qui dirait « virer » de la zone alors je vais les faire virer du jeu. Tout se paie dans la vie. Quelle surprise aura Jackie en voyant que ces trois filles se planquaient juste sous son nez.
▬ Voilà qui va occuper le général un petit moment. Je pense qu'avec ça, nous avons un peu de temps devant nous.Tu as une autre idée ? On peut peut-être grimper à un arbre et se cacher ? Ou bien se cacher sous un amas de feuilles et de lianes ?
Ce ne sont clairement pas les suggestions de l'année mais je n'ai pas mieux à proposer voyez-vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t102-faith-quinn-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t130-faith-quinn-mentali
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Hoen.
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 79
Points d'Expériences : 86

MessageSujet: Re: [MISSION] Roar.    Mar 16 Sep - 19:51

Nami crut faire un arrêt cardiaque en voyant le Général passer devant elle, courant comme une athlète. Godzilla, son Lamantine, glissait à coté d'elle, ce qui faisait une véritable tornade de feuilles. La jeunette fit pivoter sa tête pour suivre l'action, absolument blasée. Mais pas le temps de s'en faire, il fallait vite aller dans la marre.
Mais non, ça aurait été trop beau. Les demoiselles se firent virer en beauté par des pimbêches déjà présentes. La blonde bouillonnait de frustration, puis grelotta de froid en sortant. La boue avait disparu de son corps, laissant voir sa peau nacrée. Encore une situation embarrassante, décidément, cette sortie ressemblait plus à un dessin animé burlesque qu'à autre chose.
Salvia, où que tu sois, ramène-moi mes fringues avant que l'on m'accuse d'exhibitionnisme, pensa t-elle fortement avant de lancer un regard confus à sa camarade.
Celle-ci se montra absolument géniale, d'ailleurs. Nami se senti véritablement comprise lorsque Faith ordonna à son piaf de bizuter les gonzesses qui barbotaient dans la marre. Le Général Jackie allait sûrement les embrocher pour tant de naïveté, ce que la dresseuse trouvait absolument jouissif.

- Voilà qui va occuper le général un petit moment. Je pense qu'avec ça, nous avons un peu de temps devant nous.Tu as une autre idée ? On peut peut-être grimper à un arbre et se cacher ? Ou bien se cacher sous un amas de feuilles et de lianes ? 

Nami considéra la soldate un moment, cherchant comment s'occuper. Elles s'en sortaient pour le moment avec talent, malgré les multiples galères occasionnées. La blonde afficha rapidement un sourire mesquin, indiquant à la jeune fille de la suivre. D'un point de vue extérieur, cette scène aurait été déroutante. Une femelle à poil en train d'entraîner une civilisée (bien que trempée) dans la forêt pouvait être assimilé à un début de conte féerique. Décidément, cette journée resterait dans les annales.

- Massacrons les autres candidats. On les fait tous repérer, et on fuit. J'crois que c'est notre principal talent.

Comme pour appuyer son idée, un groupe d'adolescents tout juste pubères s'avancèrent vers eux. Nami fit son plus beau sourire aux minets présents, qui n'avaient sans doute jamais vu une paire de seins. L'un d'eux traînait une immense couverture de feuillages parfaitement réalisée, qui permettait de se replier à tout moment. Ce fut rapidement l'objet convoité, le précieux, de la jeunette. Faith étant une jeune fille charmante, il ne fut pas difficile de les amadouer. Une discussion brève s'esquissa sur le Général Jackie et les méthodes de camouflages. La nudiste profita de celle-ci pour mettre son Ipok dans la capuche du sweat d'un abruti qui ne savait pas la regarder en face. Elles se retirèrent poliment ensuite : ils risquaient de se faire repérer à force de rester ensemble.
L'humidité devenait insupportable, et la mission n'était pas encore terminée. Avant d'employer le plan diabolique, il fallait s'éloigner au maximum. Les minettes étaient désormais consciente qu'un simple camouflage de boue ne résisterait pas au regard perçant de Jackie. Elle retrouva Alcide, tout goguenard. Il avait suivi leur trace au flair. Autre piste à ne pas négliger. Nami ne savait pas si l'odorat de Godzilla était développé, mais il fallait trouver une solution pour brouiller les odeurs plus tard.

- Faith, je te laisse le plaisir de me joindre sur mon Ipok. Je crois que je l'ai malencontreusement oublié dans la capuche d'un des garçons avec le volume à fond. C'est bête...

Elle fit le sourire le plus mesquin du monde, eh hop, une élimination et une couverture de feuilles parfaite à aller chercher sur place ! Si le général Jackie répondait à la place des gamins, elles auraient l'air malignes... Cependant, Nami ne songea pas à cette horrible possibilité et demanda à Alcide d'aller chercher Salvia et de récupérer toutes les affaires qu'elle avait semé dans la jungle. C'est vrai qu'elle avait très légèrement fait le petit Poucet depuis le début, et qu'il serait embêtant que Jackie-chan les trouve avant eux.
Une mission, pensa Nami. C'est des dizaines de possibilités qui s'entrechoquent. La bonne combinaison peut nous faire réussir avec brio, mais à la moindre erreur, on est cuites.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1699-nami-kisuke-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032

MessageSujet: Re: [MISSION] Roar.    Ven 19 Sep - 18:56

Il y a plusieurs moyens de se cacher du grand méchant loup. Le premier est de trouver l'endroit parfait, celui qui permet à quiconque le trouve de se fondre dans la nature. Le second est de faire en sorte que le loup soit trop occupé à manger les autres proies. À défaut d'être experte en camouflage nous le sommes en sabotage et ça Nami l'a bien remarqué. La Kisuke me propose donc de l'aider à ruiner les efforts des autres apprentis espions. Trouvant cela marrant et malin, j'acquiesce de la tête. Vient ensuite un groupe de garçons – sûrement intrigués par le fait que ma camarade soit très légèrement vêtue. Ils nous accostent et nous conversons un bref instant. Parce que oui, nous ne sommes pas là pour nous raconter nos vies. En ce qui me concerne, je ne suis pas très à l'aise à l'idée de parler avec ces inconnus car il se peut que Jackie, alias Legourdin nous entendent et viennent vers nous. Fort heureusement il n'en est rien et nous ne tardons pas à prendre congé du petit groupe. Une fois bien loin des garçons, Nami me demande de l'appeler via mon iPok. Je ne comprends pas tout à fait pourquoi jusqu'à ce qu'elle m'explique son odieux stratagème. Ce n'est pas idiot me suis-je dit sur le coup. Je m'empresse de sortir mon ipok et compose le numéro de la Kisuke – numéro qu'elle me donne bien sûr car je ne la connais que depuis quelques heures tout au plus. Une voix forte retentit des buissons.
▬ Hey femme tu m'entends ? Femme viens ici. Allez dépêche toi, viens ici femme ! 

… Cette sonnerie de téléphone est … Tellement épique. Pour ne pas exploser de rire, je plaque ma main contre ma bouche et me contente de pouffer. Je suis Jackie va apprécier. Surtout qu'il est fort probable qu'elle n'identifie pas ce son comme une sonnerie de téléphone mais bien comme une provocation d'un de ces garçons. D'ailleurs voilà que Terminator se rue vers les jeunes garçons qui, apeurés, se mettent à courir le plus vite possible. Malheureusement pour eux, en ce qui concerne la course, la seule chose qui arrive à la cheville de Jackie c'est sa chaussette... Et encore, je n'en suis pas si sûre ! Cela fait encore trois personnes de moins et du temps de gagné. L'un des membres du groupe ayant laissé tomber sa couverture, nous empruntons cette dernière pour le restant de l'épreuve.

Nous ne devons plus être très nombreux maintenant. Il nous faut chercher et trouver les derniers survivants afin de les faire éliminer. Car c'est bien connu dans ce genre d'épreuve, il ne doit en rester qu'un – ou une dans le cas présent. Jackie, après en avoir finit avec le groupe de garçon, se met à faire une ronde tandis que son pokémon la suit de près. Ça m'étonnerait que les lamantins aient un odorat digne de ce nom mais histoire de ne pas prendre de risque, je me couvre encore un peu de boue et demande à Nami de faire de même. Pour ceux qui ne sont pas au courant, la boue masque les odeurs les plus fortes, surtout lorsqu'elle sèche. Comment je sais ça ? Eh bien … Euh. J'ai dû le lire dans un livre ! Bref, nous essayons de nous cacher et changeons de position de temps en temps histoire de ne pas nous faire griller. Tout va pour le mieux quand soudainement un Melokirk s'arrête juste au dessus de nous et se met à chanter. Sérieusement ? Un Melokrik dans cette forêt ? Ça m'a tout l'air d'être un coup fomenté par les derniers survivants qui – comme nous – ont eu l'idée de virer les opposants afin de gagner du temps. Il est évident que nous allons être grillées sous peu et nous ne pourrons pas nous en sortir. J'analyse rapidement la situation et vois tout de suite quelle est la meilleure solution. Comme je l'ai dis précédemment, il ne peut en rester qu'un au final. Ceci-étant, je me tourne vers Nami et dis :
▬ Ça aura été un plaisir de servir à vos côtés soldat. Pars avec mon Furaiglon et mes autres pokémons dans l'autre direction, il pourra t'être utile et je vais te faire gagner du temps. Puissent les dieux avoir pitié de mon âme endolorie... Ah et si tu la vois, dis à ma mère que je l'aime.
C'est sur ces adieux poignants que je me lève et cours à toute allure vers l'ouest. Jackie, qui se trouve dans les parages, en raison des sons du Melokrik, m'aperçoit et me cours après. En moins de deux secondes – et j'exagère à peine hein – elle se trouve devant moi et me plaque violemment au sol.
▬ Trop lente ! Tu t'es fait avoir mon spear. Souffre mollasson, souffre ! La prochaine fois tu te cacheras mieux.
Sans rire, je crois qu'elle m'a explosé le foie. Le général n'a vraiment pas conscience de sa force.

Spoiler:
 

_________________




Le personnage le plus lent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t102-faith-quinn-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t130-faith-quinn-mentali
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Hoen.
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 79
Points d'Expériences : 86

MessageSujet: Re: [MISSION] Roar.    Dim 5 Oct - 12:29

Nami devint blême en entendant la brouhaha causé par un Mélokrik, apparemment ravi de piéger les demoiselles. C 'était cuit, au moins pour l'une d'entre elles. La blonde n'eut guère le temps de se sacrifier, car sa camarade l'avait fait à sa place après une réplique tragique. Elle ne savait quel sort était réservé au soldat Quinn, qui avait improvisé une opération suicide en se précipitant en première ligne. Notre dresseuse fut à la fois déboussolée et émue par le départ de sa compagne. Elle se promit d'aller déposer une gerbe sur sa tombe une fois le conflit terminé.
Son départ vers l'est fut plein d'inquiétudes, la faim et le froid grignotant peu à peu sa volonté de réussir. Aucun de ses pokémons n'étaient visibles, et elles ne savaient comment consoler ceux de sa camarade de la défaite de celle-ci. Nue comme un vers, elle se posa contre le tronc d'un arbre, tentant de faire le point sur sa condition pour réussir l'épreuve. La petite jungle était devenue peu à peu muette, les élèves s'étant sûrement faits pour la plupart égorgés sur le front ennemi. Après de longues minutes de songes, Nami demanda au pokémon vol de sa camarade de rapatrier les siens, puis de ramener tout le monde à la lisière de la forêt. Les subordonnés de la Quinn étaient sûrement épuisés, et elle craignait quelques mutineries à son égard.
Lorsque le Furaiglon s'envola, la blonde améliora son camouflage et se recouvrit de la couverture de feuilles précédemment volée. Si elle se montrait discrètement, personne n'essayerait de saboter sa réussite, et elle réussirait l'épreuve pour rétablir l'honneur de sa camarade. Elle somnola quelques instants, luttant désespéramment, puis plongea dans un profond sommeil.
Ce fut Salvia et Alcide qui la réveillèrent, ayant récupéré toutes les affaires nécessaires à son confort. Elle rappela le lionceau dans sa pokéball, son repos étant mérité, sermonna le chaton pour son étrange disparition, et enfila ses vêtements. Nami était bien consciente qu'elle ne saurait jamais les étranges manœuvres de son starter durant cette mission, mais elle s'en moquait bien. Désormais, le crépuscule pointait le bout de son nez, et un vacarme causé par des trompettes vinrent annoncer la fin de l'épreuve.
Un grand sourire se profila sur le visage de la dresseuse, qui abandonna sa couverture de feuilles pour aller en courant au niveau de la base du Général, joviale comme il n'en était pas croyable. Elle avait gagné l'épreuve ! Les pertes avaient été douloureuses, mais elle avait gagné !
Ce fut en sautant comme une gazelle qu'elle s'avança près de la marre, avant de mimer la démarche princière d'un sportif victorieux, saluant les prisonniers de guerre avec malice. Pourtant, Godzilla, l'espèce d'otarie, ne fut pas de cet avis, fonçant droit vers elle et la taclant de plus belle. La jeunette se retrouva au sol, confuse.
- C'est comme ça que l'on traite une gagnante ? Tu n'es qu'un goujat.
Un rire machiavélique se fit entendre. Jackie arriva lentement, avant de saisir la chevelure de la dresseuse pour la lever de force, ce qui fut très douloureux. Elle laissa échapper quelques gémissements, lançant un regard inquiet vers les prisonniers qui pouffaient de plus belle.
- Pas très maline, tu es tombée dans le piège le plus sordide du siècle. Quand tu entends un cessez-le-feu, tu baisses les armes, idiote ? Qui te dit que l'ennemi ne fait pas un leurre pour que tu te dévoiles ? J'vais vous dire, les gosses, vous êtes tous niais, et les seuls qui ne le sont pas, crèveront de froid en passant la nuit ici. Rentrez maintenant.
Seul le Général savait comment finir une mission avec panache.

Je suis désolée pour le retard, j'ai eu des examens importants. J'espère que vous prendrez en compte la ponctualité de Faith pour sa notation, merci.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1699-nami-kisuke-givrali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [MISSION] Roar.    

Revenir en haut Aller en bas
[MISSION] Roar.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-