Partagez | .
[MISSION] Garde raprochée...
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2630

MessageSujet: [MISSION] Garde raprochée...   Dim 5 Oct - 16:00

Ginji Labelvi
Feat. Lucas Emerillon and Ininja Hagane



« Garde rapprochée »


Résumons. On me surnomme « fil de fer ». Je souffre d'une légère anorexie. J'ai autant de force qu'un Chetiflor. J'ai autant d'endurance qu'un Ramoloss. Je suis aussi rapide qu'un Goinfex. Je saute aussi haut qu'un Taupiqueur. Je suis aussi agile qu'un Donphan dans un magasin de porcelaine. Et on m'envoie jouer les gardes du corps pour une haute personnalité de l'île.
Ouais pourquoi pas ~
Le principe semble simple, espérons qu'il en soit autant de la pratique.
Enfin, il est encore tôt lorsque mon Ipok sonne pour me signaler la présence d'un message de la part de l'académie dans ma messagerie. Je suis assis face au bureau se trouvant dans ma chambre, en train de lire un magnifique livre sur les légendes d'Unys... Ouais, révision d'histoire. C'est pas forcement barbant comme truc, mais il y a toujours mieux à faire quoi. Et puis, tête en l'air que je suis, il suffit que mon regard se pose cinq secondes sur un objet quelconque comme un taille crayon ou un coussin pour que je joue avec pendant dix minutes. Drôle de façon de réviser, mais en tout cas ça marchait assez bien. Enfin, des fois.
Bref. Il est donc tôt, et la mission débute vers onze heures. J'aime être prévenu trois heures à l'avance, comme ça si j'ai quelque chose de prévu, je peux tout annuler. Merci Pokémon Community ! Une autre journée-restaurant qui tombe à l'eau...
D'après le message, il y aura d'autres élèves pour participer à la mission, comme souvent d'ailleurs. J'ai déjà vu quelques groupes partir protéger tel ou tel personne, suite à l'agression du maire de Lansat, plus personne ne se sent à l'abri. Personnellement, je trouve cette réaction un peu exagéré, mais mieux vaut prévenir que guérir je suppose.
Je ferme donc le bouquin que j'étais en train de lire et prends appui sur le bureau pour nous pousser moi et ma chaise en arrière. Tous mes Pokémons, à l'exception de Goldfroy, dorment sur mon lit. Qu'ils sont beaux ainsi ! Le Racaillou s'est quant à lui fabriqué des sortes d’haltère... Il a pris deux piles de livre qu'il a rentré dans deux sacs plastiques, puis les a accroché aux extrémités d'une barre en fer sorti de je ne sais où. C'est vraiment un Pokémon inventif et débordant d'énergie, j'ai encore du mal à comprendre pourquoi son ancien dresseur l'a si honteusement abandonné lors de l'incendie au cirque des boulons. Je m'assis sur le sol de ma chambre, les jambes en tailleur, et me contente de le regarder faire. Il me sera sûrement utile pour la mission, sa force nous sera d'une grande aide.
Je reste quelques minutes à l'observer avant de me lever. Il fallait que je me prépare... Surtout que comme on débute à onze heures, il faudra soit manger avant, soit préparer de quoi se nourrir sur place. Soit les deux. Foutu appétit.
Je sors prendre une douche histoire d'être frais pour la journée. Et puis cela me permet de remettre mes idées en place... Au bout de trois minutes, je retourne dans ma chambre pour réveiller tous mes compagnons puis faire rentrer l’intégralité de mes Pokémons dans leur Pokéball. Je ne sais pas si le mieux était de les garder ainsi toute la journée pour ne pas être trop nombreux sur place, ou s'il était plus logique de les laisser dehors pour pouvoir être prêt à intervenir quand il le faudra... Pouah, je ne sais même pas qui sont mes partenaires que je réfléchis déjà à une stratégie.
Je jette un œil dans mon sac pour voir si je n'avais pas besoin de faire le plein de quelques babioles. Et en effet, je risque de manquer de Potion si je ne fais pas attention... Go la boutique alors. Je quitte mon dortoir pour aller acheter quelques objets de soin de base, notamment pour soulager les problèmes de statut, ainsi qu'une Poképoupée au cas où et une Corde Sortie. Je ne sais pas si je trouverai une utilité quelconque à ces derniers objets, mais au pire je peux toujours les garder pour un autre jour.
Une fois les achats faits, je remarque que j'ai encore largement le temps de me préparer et décide de m'asseoir sur un banc pour consulter mon Ipok. On nous demandait de protéger le directeur de la récente Agence Touristique, il fallait donc savoir un minimum de chose sur lui, je suppose. Je tape son nom et prénom, Charles A. Than, le truc qui inspire la confiance, et regarde sur le net quelque photographies de lui. Il a l'air d'être quelqu'un de gai de nature, ça devrait donc bien se passer. J'ai du mal à voir pourquoi la Team Rouage s’intéresserait à l'agence touristique... Peut-être pour le service en lui même, tout simplement. L'agence touristique est une société qui permet d'aller sur l'une des nombreuses îles entourant Lansat, y capturer un Pokémon et revenir avec ici. En ayant le contrôle de la société, ils devraient facilement pouvoir troquer des créatures d'une région à une autre et monter un trafic de braconnage... Non, ils feraient vraiment ça ? Je sais clairement que leurs intentions ne sont pas très corrects, et que leurs méthodes le sont encore moins, mais tout de même... D'un autre côté, au début, je ne pensais pas qu'ils serait capables de commettre des vols, donc je suppose que je peux m'attendre à tout et n'importe quoi désormais.
Un léger frisson parcourt mon corps en pensant que je pourrai très bien moi aussi me faire voler un Pokémon... Non, jamais ! Si ça arrive, je tenterai de le récupérer par tous les moyens !
Enfin, mes préparatifs terminés, je retourne dans ma chambre pour patienter jusqu'à environ dix heures. Lorsqu'il est temps, je file à la cafétéria pour engloutir le sac de nourriture que Mama Odie laisse spécialement de côté pour moi. Depuis que je suis arrivé à l'académie, la pauvre doit commander toujours plus de provision pour préparer les repas, surtout depuis que je me suis mis à la cuisine et que je fais cramer le trois quart des aliments....
Je mange jusqu'à onze heures moins le quart. Je m'achète un sandwish au cas où avant de partir devant le portail de l'académie, où Gastoon devait nous amener à bord de son vieux tas de ferraille jusqu'à l'agence touristique. Arrivé un peu plus tôt que prévu, je patiente quelques minutes le temps d'être rejoint par mes deux camarades de mission...

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Mer 8 Oct - 18:20

Garde Rapprochée

Charles A.Than. Tel était le nom inscrit sur le papier de la mission. Voilà trois jours que je traînais dans le quartier des missions en début d'après-midi pour passer le temps et regarder en même temps si une mission n'était pas susceptible de m'intéresser. J'avoue que ce papier m'attirait depuis qu'il avait été émis par cet homme, mais j'avais longuement hésité à m'y laisser. L'idée de ne pas parvenir aux obligeances de cet homme m'importunait au plus haut point. Je ne savais pas si je devais m'y engager ou bien ne pas me proposer. Un cruel dilemme m'était donné, et si Mo, que j'emmenais souvent avec moi ces derniers temps, ne m'avait pas demandé par différents procédés, mouvements de pattes, tirage de pantalon. J'avais mis du temps à m'en rendre compte, j'avais alors honte de ne pas avoir fait assez attention à lui et à ce qu'il voulait, et j'avais fini par me décider à prendre cette mission. Et j'avais bien fait de le faire ce jour-là. Nous étions alors à la veille de son commencement. J'avais tout juste le temps de me préparer rapidement, prendre avec moi quelques affaires, et choisir les pokémons qui seraient avec moi. Cela représentait beaucoup de temps que je décidais de consacrer entièrement sur le reste de ma journée.

Première étape, choisir les pokémons. Ils étaient pour l'élément le plus important pour cette future mission. Je devais les choisir judicieusement, savoir lesquels auraient plus de facilités que d'autres à m'aider et aider ce fameux Charles A.Than. J'aurais bien pris Queen avec moi, elle qui avait avec le temps pris un brun de maturité et qui aurait été utile par des attaques comme coup d'main ou fatal-foudre, je précise que j'ignore par quel miracle ma Négapi pourtant jeune avait assez de puissance pour posséder une telle attaque mais que c'est arrivé, qui aurait eu très bien servi, malheureusement, la pauvre avait chopé une toux insupportable sûrement dû à une quelconque allergie, sait-on jamais, ou par le froid qui commençait à remplir l'atmosphère, annonçant l'approche de l'Hiver prochain. Je lui aurais volontiers donné quelque chose comme de l'aspirine pour remédier à ce problème, mais j'avais peur qu'elle ne supporte pas ce genre de médicament. J'avais donc dû me contenter de lui mettre quelques couvertures et de lui donner un bon jus de baies curatifs pour espérer qu'elle se remette de son état. En attendant, j'avais un équipier de choix en moins à ma liste.

Je pouvais également rayer plusieurs autres de mes compagnons de cette même liste : Aegis, qui prenait surtout son penchant dans la recherche plutôt que le combat, malgré qu'il fasse parti des plus puissants, je ne le cache pas, Myrtille, qui n'aimait clairement pas se battre et qui possédait encore un corps bien trop frêle pour espérer apporter une grande aide à cette mission, Alexandre, beaucoup trop lent pour espérer servir à quoi que ce soit dans la mission, Zero, bien trop repérable dans le cas improbable où l'on serait suivi ou inversement, Pit, qui avait un physique bien trop proche des poissons pour espérer pouvoir suivre, Layla, qui n'avait pas non plus son fort dans les affrontements et plus généralement dans cette mission, et que j'avais laissé au dortoir pour veiller sur Queen et mes deux œufs pokémons que je voulais pas perdre pour une raison ou un autre. Il ne restait alors que quelques choix possible : Freed, sa sélection coulait bien évidemment de source, Piou, sa puissance et ses attaques comme ses capacités de combats étaient des plus importantes pour ce combat, Bahamut, sa petite taille et le fait qu'il puisse voler constituaient un élément essentiel dans une protection digne de ce nom, de mon avis tout du moins, Mo, qui devait encore en apprendre sur différentes choses, et qui pourrait toujours servir à quelque chose si besoin était, Etouraptor, qui serait certes plus gros que Vibraninf, mais qui n'en serait pas pour autant aussi utile, et Kaïn.

Après avoir établi mes trois choix pour demain, il était évident que ce serait Freed, Piou et Etouraptor qui m'accompagneraient, je m'étais plongé dans la préparation de mes affaires. Mes pensées étaient tournées vers Kaïn. Depuis la sortie capture, je n'avais pas réussi à le revoir, pourtant je sentais bien qu'il n'était pas long, qu'il m'observait. Chaque jour, une nouvelle trace de sa présence me tombait sous le nez. Une empreinte de pas qui était la sienne, un repas pour pokémon mystérieusement englouti alors qu'il était placé de tel que seul un pokémon au courant de son contenue puisse avoir l'envie de le dévorer. J'espérais pouvoir le voir à nouveau après tout ce temps. Je ne pensais pas le retrouver un jour, encore moins qu'il me suive discrètement comme le ferait n'importe lequel de mes compagnons. Freed semblait le connaître. Lui l'apercevait parfois, et parvenait même à le croiser sans que je m'en rende compte, et chaque fois, il changeait d'humeur. Comme si Kaïn faisait remonter en lui des choses qu'il avait cherché à cacher. Mais j'avais choisi de laisser ce détail de côté, et de me concentrer sur le plus important : mes liens avec mes pokémons. Et mon année aussi.

«  Bien, il est temps d'y aller.  »

Nous étions le lendemain. Le jour J. Je m'étais silencieusement levé pour ne pas réveiller Queen qui dormait parmi ses nombreuses couettes et enroulé autour en compagnie de Layla. Elle semblait alors aussi que le plus heureux des hommes. Je n'avais pas souhaité la déranger. J'avais attrapé toutes mes affaires, et était parti à la douche avant d'enfiler ce costume que ma mère m'avait spécialement envoyé il y a quelques pour le bal de promotion auquel je n'avais pas pu assister pour des raisons dont je n'avais plus souvenir, ce qui est toujours le cas, et était parti m'occuper de grandes formalité avant le départ pour la ville. Je m'y serais bien rendu sur le dos de Zero, mais j'avais préféré opter pour le transport de Gaston Fooly. J'aurais tout le temps pour faire connaissance avec mes coéquipiers de missions, s'il y en avait. Je disais donc, je m'occupais des petits détails avant de partir. Je me rendis tout d'abord au stadium pour entraîner un peu mes compagnons, histoire qu'ils soient prêts en cas de besoin, puis je me rendis au réfectoire onze heures passés, ayant délibérément sauté le petit-déjeuner pour me consacrer à la préparation de mes compagnons. J'avalais ce que Mama Odie avait préparé pour les élèves, un succulent repas comme à son habitude, et me dirigea ensuite vers l'entrée de l'académie. Mes déplacements étaient réduits à cause de ma tenue, mais je m'en sortais à peu près. Parvenu à proximité de la grille, j'avisais mes camarades, je ne fis pas attention qu'ils soient plusieurs ou un seul, et je décidais de le ou les saluer avant notre départ. C'était après tout la moindre des choses.

«  Je suis enchanté de vous rencontrer. Mon nom est Lucas Emerillon, et j'appartiens au dortoir Noctali. Qu'en est-il pour vous ? »


HRP:
 

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Topdresseur Stratège
avatar
Topdresseur Stratège
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 0
Jetons : 355
Points d'Expériences : 291

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Mer 8 Oct - 19:10

L'ordre était tombé. Au presque lendemain de la sortie capture, maintenant que j'avais deux pokémons, je pouvais participer aux missions en pouvant apporter à mon équipe. Le passage au grade de stratège m'avais beaucoup apporté et les CTs que j'avais récupéré étaient plutôt utiles, puissance cachée d'un côté et clonage de l'autre, de quoi parfaitement aider Jima dans sa quête. Mon Grenousse noir était plutôt enjoué à l'idée de pouvoir partir en mission, être utile et rendre service. Quant-à Krenko le Polichombr, c'était non pas le service qui le rendait heureux, mais pouvoir espérer taper sur quelqu'un, après quelques jours à passer avec lui j'avais quand même une certaine vue de ce pokémon bagarreur, aimait se battre, mais toujours face à face pour engager un combat, puis il faisait ses coups bas en ayant conscience que son adversaire le savait. Honnête, mais pas trop pour un type spectre, il me faisait quand même rire en passant au travers des murs. Je me demandais quand même comment un pokémon spectre qui pouvait traverser la matière pouvait être frappé par la glace.

La mission consisté à protéger quelqu'un, jusqu'ici rien de bien anormal, jusqu'au moment ou ceci à lien avec la Team Rouage, j'étais venu ici pour ça, cette Team Rouage, je devais prendre un Maximum d'informations sur eux, qu'ils étaient, pourquoi, comment, depuis quand ? Tant de questions à résoudre et à transmettre à mon père, j'espérai juste qu'il ne débarquerait pas à l'improviste, il en serait capable. Aujourd'hui il fallait protéger Charles A.Than, le gestionnaire de l'agence touristique, un personnage clé de cette île au sens économique et logistique, contrôler cet homme c'est contrôler toute l'île d'un certain côté. Vêtue d'un longue robe en laine qui laissait mes bras dévêtus avec des chaussures élégantes mais avec de bonnes semelles pour courir j'étais prête, dans mon petit sac, mes notes sur mon prochain article et mes pokéballs. Les deux énergumènes de étant de sortie tout ira bien.

Je passais rapidement à la cantine pour avaler un morceau, quelques baies pour mes pokémons et une salade de fruits et une soupe de légumes, de quoi me donner de l'énergie toute la journée et au cas ou quelques bonbons ou encore barres au chocolats, peu-être serais-je avec quelqu'un que je connais, Hana ? Ginji ? Je ne connaissais qu'eux en fait, c'était quand même un problème. Je devais plus m'intégrer. Après quelques pas de marche rapides j'arrivais aux grilles, j'étais la dernière, face à moi deux personnes. Ginji justement, le spécialiste type électrique, ainsi que Lucas Emerillion, lui aussi avait eu un badge de Blanche, il l'avait vaincu avec un Brasegali si mes souvenirs étaient bons, quelle puissance... Avoir de si forts pokémons, surtout en spécialité type feu... Pourquoi on m’assignait à des groupes si puissants alors que j'étais si faible. Je m'approchais timidement, Jima mon Grenousse shiney sur l'épaule.

-B...Bonjour ! Je me tourne vers Lucas en m'inclinant respectueusement. Je suis Ininja Hagane, stratège des Givralis venant de Rivamar, enchantée ! Puis je regarde Ginji avec un sourire plus naturel et joyeux. Salut Ginji ! Tu vas bien ?!

Attendant une réponse de ces deux là pose mon regard sur Gaston, celui qui devait nous déposer à l'agence. Voyant mon regard le mécanicien fit avec une voix enjouée.

-Allé les jeunes ! J'n'ai pas q'ça à faire ! J'ai des travaux sur l'feu ! En piste je vous emmène !

Ni une ni deux, je montais en première dans ce transport peu commun, après tout honneur aux demoiselles. J'étais contre la vitre, les deux hommes à mes côtés, je me sentais vraiment intimidée devant ces deux grands dresseurs de l'académie, manquerait plus qu'Allen Willis se pointe avec son Steelix et je pouvais tomber dans les pommes. Mon Polichombr arrivant devant moi en passant par le plafond, ce qui me fit sourire, toujours peu conventionnel. Je me tourne vers les garçons en leur demandant.

-Bon alors, cette journée capture, fructueuse pour vous ? Fin pour vos objectifs de spécialistes-types ? Je marque une pause en regardant Lucas. À tout hasard, tu n'aurais pas, par hazard, une Goupix capable de se reproduire pour me faire un œuf de Goupix ? J'aurai besoin de ce pokémon pour mon objectif de statège, une équipe basée sur le soleil...

Puis je fermais ma bouche, pendant que Gaston nous amenait à bon port, j'avais hâte de commencer la mission, mais peur d'être un fardeaux, de ne pas être assez forte pour la tâche qu'on nous confiait.

[J'ai fais avancer le déplacement pour gagner du temps x) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1951-ininja-hagane-givrali#22318
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2630

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Jeu 9 Oct - 16:07

Ginji Labelvi
      Feat. Lucas Emerillon and Ininja Hagane



« Garde rapprochée »


« -Ah, salut Lucas ! Tu te souviens de moi ? On s'est rencontré à l'anniversaire d'Estelle !  »

Le Noctali est arrivé en deuxième, avec une drôle de tenue d'ailleurs. Il ressemble à un soldat venu tout droit du futur, c'est rigolo. Et pas très discret au passage, j'espère que cela nous pénalisera pas dans notre mission. Quoique, des gardes bien voyant pourra peut-être dissuader quelques malhonnêtes. Inversement, voir que le directeur de l'agence touristique n'est protégé que par des élèves de l'académie pourraient même encourager une agression, puisqu'il faut l'avouer, on aura pas l'air très dangereux. On va leur montrer le contraire ! Enfin, espérons tout de même qu'il n'y ait tout simplement pas d'altercation.
La troisième personne participant à la mission arrive à son tour. Ininja ! Ça me fait plaisir de la revoir, et c'est réciproque visiblement. La jeune fille semble cependant toujours aussi intimidée devant les élèves ayant un niveau un peu plus élevé que le sien. J'espère qu'elle ne prendra pas peur si l'on tombe sur une personne puissante... Non, j'ai pas à m'en faire.

« -Ca va super bien, et toi ? Je suis content d'être avec vous deux pour cette mission ! »

Je monte dans la voiture de Gaston en dernier, laissant Ininja s'asseoir de l'autre côté du véhicule et Lucas au milieu. J'appuie ma tête contre la vitre tandis que nous partons en direction de l'agence touristique dans un petit fracas sûrement causé par les outils du mécanicien dans le coffre. Toujours dans la finesse à ce que je vois ! Enfin, l'homme semble se plaire dans son travail des plus désordonnés, quoiqu'il se plaint toujours de son salaire apparemment plutôt minable.
La Givrali commence alors une petite discussion au sujet de la récente sortie capture... Auquel je n'avais pas participé. Elle se déroulait sur la presqu'île de Lansat, hors de question que je retourne dans ce lieu maudit ! D'ailleurs, je ne sais pas si Ruby y est allée... En tout cas, je n'avais pas voulu risquer d'y mourir une nouvelle fois, et puis mon équipe est déjà bien pleine. Désormais, il fallait que je passe à la vitesse supérieur, l'évolution ! Cela faisait un semestre déjà que j'avais eu mon premier Pokémon, et je n'en ai fais évoluer aucun. Lucina en est bien à son deuxième stade d'évolution, mais je l'ai capturé ainsi, donc cela ne compte pas.
C'est donc muet que je patiente, jusqu'à ce que nous arrivons à destination. Je descends du véhicule pour me retrouver face à l'agence touristique de Lansat.... Le bâtiment n'a rien de très original, mais en même temps il n'y a pas de raison qu'il le soit. J'attends que mes partenaires de mission descendent à leur tour, puis j'ouvre la marche pour rentrer à l'intérieur après avoir salué Gaston. J'arrive dans un hall assez simple, avec des photos de diverses destinations accrochées au mur, des canapés réunis autour d'une table sur lequel se trouvent des magazines à ma droites, et un comptoir derrière lequel une standardiste se lève pour nous saluer. Je lui rends son salut d'un hochement de tête, m'accoude au comptoir et lui signale ce que nous sommes venus faire ici.

« -Nous sommes les élèves de la Pokémon Community venus pour défendre Monsieur Than d'un éventuel agresseur.... »

Avec ma voix peu assurée, je me sens soudainement peu crédible. Sincèrement, qu'est-ce que des gosses peuvent faire contre des types comme la Team Rouage ? Remarque, si une personne vient s'en prendre au directeur de l'agence, peut-être ne s'attendra-t-il pas à ce qu'il soit défendu.
Enfin, je chasse ces pensés d'un mouvement de tête tandis que la femme nous demande de la suivre de l'autre côté d'une porte. Après un petit couloir, nous passons une autre porte pour arriver dans un bureau dans lequel se trouve celui qui semble être Charles A. Than. L'homme est avachi sur sa chaise et s'amuse à faire tourner un petit globe représentant les diverses régions de la planète.  Lorsqu'il nous voit, il nous fait un large sourire avant de bondir vers nous pour nous saluer de manière chaleureuse.

« -Ahaha ! Les jeunes de l'académie ! » il me prend dans ses bras avant de me parler doucement à l'oreille « Vous êtes venus pour me protéger ? Restez pas trop près de la fenêtre si vous voulez pas recevoir un tir de sniper ! »

Je le regarde de manière plutôt sceptique tandis qu'il répète l'opération avec Lucas et Ininja. La standardiste, qui tient un papier que je n'avais pas remarqué jusqu'à présent, commence à nous lire  la liste des interventions de Charles ayant lieu un peu partout sur l'île.

« -Bien, j'espère que vous saurez être à la hauteur pour protéger Monsieur Than... Une voiture viendra vous prendre tous les quatre d'ici un quart d'heure pour vous emmener au port de Lansat d'où Monsieur fera un petit discours à un groupe de touriste partant faire une expédition sur l'île Zalis. Vers quatorze heures, il faudra aller dans un bâtiment du centre-ville pour signer un contrat avec une association écologique attestant que l'agence ne causera pas de détérioration dans la faune et la flore des diverses destinations. La signature se fera devant un groupe de journaliste, il faudra donc faire bonne impression. Enfin, dans les environs de seize heures, vous serez conduit au centre-ville pour une conférence de presse diffusé sur de nombreuses chaînes de Lansat, sans parler des périodiques qui ne louperont en aucun cas l’événement. Des questions ? »

Je cligne rapidement des yeux le temps de digérer la quantité d'information qu'elle venait de nous lancer, avant de faire un non de la tête. L'emploi du temps promet d'être chargé ! En plus, les deux derniers rendez-vous se déroulent devant des journalistes...  La femme quitte ensuite la pièce en demandant à Charles de la suivre, nous laissant seul dans le bureau de l'homme.
Je me tourne vers mes partenaires de mission pour leur faire un sourire complice.

« -Bon, je crois qu'on a pas le droit à l'erreur. Vous inquiétez pas, on va assurer, j'en suis sûr ! »


@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 


Dernière édition par Ginji Labelvi le Jeu 30 Oct - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Sam 11 Oct - 17:55

Garde Rapprochée

Analyse rapide. Sur ma droite se trouvait un garçon que je connaissais déjà d'avant, l'ayant croisé lors de l'anniversaire d'Estelle Highwind, une Mentalienne que je trouvais belle, normale pour une fille de son dortoir. Il portait le nom de Ginji Labelvi, et appartenait aux Voltaliens. Je le trouvai fort sympathique et toujours joyeux. Je sentais que j'allais devenir bons camarades avec lui. Si seulement je savais. Sur ma gauche se tenait une demoiselle que je rencontrais pour la première fois. D'après ses dires, j'appris qu'elle s'appelait Ininja Hagane et qu'elle appartenait au dortoir Givrali. Au moins n'avions-nous pas avec nous une folle des Pyrolis, bien heureusement. Je notais cependant qu'elle semblait déconcerté de se tenir à nos côté, Moi et Ginji. Je me demandais bien pourquoi.

Quoi qu'il en fut, Gaston finit par arriver dans son tacot déglingué. Trop sceptique, je suivis finalement mes compagnons et pénétrait le dernier dans le moyen de locomotion, avant de me poser près de la demoiselle, et de fixer l'extérieur en attendant que nous atteignîmes l'agence touristique, première destination de notre journée qui risquait d'être bien chargé. Ininja ne se fit pas prier pour essayer d'animer légèrement notre trajet, en nous questionnant subitement sur la sortie capture récente, nous demandant plusieurs choses. Voyant que le Voltalien n'était pas prêt de répondre à la Givralienne, je ne manquai d'y répondre à sa place, parlant sur ce ton calme que j'adorais prendre que j'en avais la possibilité.

« Je dirais que pour mes objectif de spécialiste type, ce n'est pas la grande joie, mais je me conviens très bien avec ceux que j'ai déjà à mes côtés. En tout cas, cette sortie s'est révélé très fructueuse pour moi, puisque je suis parvenu à repartir avec deux pokémons avec moi. Enfin, concernant ton Goupix, je suis désolé de te décevoir, mais je n'en possède pas. Vraiment désolé. »

Je n'osai pas parler de la présence mystérieuse d'un de mes plus vieux compagnons de jeu, un certain Caninos que je m'étais amusé à surnommer Kaïn, un surnom qui lui allait très bien au vu du comportement légèrement rebelle qu'il avait toujours eu durant mon enfance, qu'il comblait par ce côté jouissif qu'il prenait toujours quand je venais jouer avec lui. Mais bref. Le reste du trajet se passa relativement en silence, et bien vite, nous arrivâmes près de l'agence touristique où Gaston nous abandonne sans perdre de temps pour retourner vers l'académie. Bien vite, Ginji pris les devants et pénétra dans l'enceinte du bâtiment. Le suivant derrière Ininja, nous parvînmes facilement jusqu'à la secrétaire qui nous emmena jusqu'à Charles, que nous découvrîmes alors enfin. Il était plus que boulimique, et arborait un énorme sourire enfantin. En nous voyant arriver, il se leva de sa chaise et s'approcha de nous pour nous offrir à chacun un câlin affectueux en nous ajoutant avec sourire toujours de nous éloigner des fenêtre au risque d'être pris pour cible par des snipers embusqués. Soupirant, je laisse la standardiste de l'homme nous expliquer ce qui nous attend et attend que nous ne soyons plus que nous trois, les élèves de l'académie pour exposer mes pensées, devancé de peu par Ginji qui nous confirme seulement ce que nous savons probablement tous déjà. C'est ensuite à mon tour, et de mon côté, je me contente d'un petit rien.

« Tu as parfaitement raison, mais je me demande : Cet homme a-t-il vraiment toute sa tête ? »

Attendant étrangement une réponse de mes deux partenaires, je sifflote et essaye de réfléchir rapidement à des hypothèses des événements à venir. Qu'allait-il bien pouvoir nous arriver ? Si j'avais su tout de suite, aurai-je refuser de protéger Charles ? C'est fort probable. Mais pour le moment, je ne me doutais de rien. Nous étions encore bien trop naïfs, tous trois, pour savoir ce qui allait arriver. Bien trop ...

_________________


                         


Dernière édition par Lucas Emerillon le Ven 31 Oct - 23:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Topdresseur Stratège
avatar
Topdresseur Stratège
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 0
Jetons : 355
Points d'Expériences : 291

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Sam 18 Oct - 11:03

Les deux jeunes hommes m'intimidaient un peu, cette crème de la crème du campus avec moi une débutante, y'avait comme une tâche dans le groupe et c'était moi, dans une gêne maladroitement cachée je m'étais présentée à Lucas et Ginji lui semblait plus heureux de me voir, au moins j'avais une sorte de mentor pour m'aider durant la mission. Ainsi nous étions ensuite monter dans la voiture de Gaston, Jima sur mon épaule je regardais le reste du groupe pour engager la conversation. Puisque Lucas était spécialiste feu je pouvais espérer qu'il possède un Goupix pour la reproduction, un Goupix étant obligatoire dans la composition de mon équipe je voulais avoir un soleil continu sur le champ de bataille. Hélas il n'en avait pas, mais sa sortie capture lui était plutôt prometteuse, avoir un Etouraptor sauvage n'est pas donné à tout le monde, heureusement que je ne suis pas tombé sur lui, sinon, pauvre petit Jima... je soupirais longuement en souriant, au moins j'avais Krenko bien au chaud dans sa pokéball. Ce dernier me sera d'une grande aide je l'espère.

Rapidement nous arrivâmes à l'agence touristique, quel beau bâtiment, je profitai de quelques secondes de répit pour prendre un rapide croquis du lieu, cela ferait un beau dessin avec la positon dans laquelle j'étais. Puis nous avançâmes pour entrer, une petite boule au ventre se formée, il fallait faire bonne impression. Devant le bon goût du lieu j'étais encore plus tendu, notre client était vraiment aisé il semblerait. Ce fut la secrétaire qui nous pris en charge, c'est cette dernière qui avait fait appel aux services de l'académie pour protéger son patron. Je regardais Lucas et sa tenue presque royal.

La secrétaire nous amena donc au bureau de Monsieur Than. Ce dernier possédait une corpulence très gracieuse tant qu'il devait rester assis, je suis sur qu'il doit être champion sportif en matière de masticage, on a rarement vu un homme avec une corpulence supposant de pouvoir manger plus vite qu'un Wailord. L'homme en question nous pris dans ses bras à tour de rôle, le contact avec cet homme et ses paroles me rebutaient un peu, étions-nous obligés de protéger ce gamin qui possède à lui seul le quasi-contrôle du port de l'île ? Hélas oui. C'était regrettable qu'un tel homme détienne le pouvoir comme cela.

La secrétaire, à nouveau nous fit part des différentes étapes économique-politique de la journée, dans peu de temps, direction le port pour un discours devant des touristes qui partirons capturer sur une île au nom bizarre, puis à quatorze-heure destination un bâtiment du centre-ville pour signer un papier avec des écologistes, super devant des journalistes en plus de ça, moi qui ne suis pas à l'aise devant un grand public voilà qui rassure et on termine cette effroyable journée  une conférence de presse, devant la télévision ? Non non non j'ai pas signé pour ça. Mon visage devenait livide au fur à mesure que les événements annonçaient de plus en plus de monde pouvant regarder. J'avais tout retenu, mais la mission ne demandait pas trois personnes, mais le double ou le triple ! Et les paroles de Ginji ou Lucas ne m'aident pas beaucoup... je répondais tout de même dans un faible sourire le visage blanc comme un linge propre.

-Si on considère que 1% de la population est atteinte du symdrome de Peter Pam, alors non, on peut considérer que ce monsieur champion du monde de mastication alimentaire n'est pas fou, mais juste un enfant aussi agité qu'un Vigoroth drogué. Mais... j'ai pas signé pour tourner dans Mission Impossible 666 les enfers de la protection... engagez-vous qu'ils disaient...

Dans un soupire je tourne les talons avant de me diriger vers la sortie pour prendre l'air, je me sentais mal, cette mission me faisait peur... Pour ma rassurer Jima essayait de me dénouer le dos de ses petits doigts agiles, quant-à moi je prenais en main la pokéball de Krenko pour le faire sortir. Le tissu hanté me regardé avec un air glorieux et presque excité, lui au moins me donnerait la fois de continuer. Enfin tous réunis dehors, la voiture en question arriva, dans un geste un peu hâtif j'ouvre la porte arrère pour dire à notre client.

-Monsieur, montez au milieu, vous serez moins sensible à une quelconque agression. Puis je regarde Lucas et Ginji avant de dire dans un autre soupire. Montez avec lui à l'arrière, il sera mieux encadré par deux dresseurs plutôt que moi...

Sans ajouter un mot je monte à l'avant avec mes deux pokémons sur les genoux, pour me rassurer je caresse Jima sur le ventre pour le grattouiller affectivement, avant de laisser mon agité de spectre passer au travers des portes sans le laisser effrayer les autres automobilistes. La route fut rapide en voiture et en quelques minutes nous étions déjà au port. Je sorti en première, regardant attentivement autour de moi s'il n'y avait rien de suspect, il semblerait que non, alors la conférence pouvait commencer. Je m'étirai les bras avant de dire à mes deux compagnons.

-Allez avec lui sur le devant de la « scène » je vais reste dans la masse de touriste ou en retrait pour guetter quelconque personnage suspect.

À la suite de mes mots je reculais discrètement pour me fondre dans la masse de touriste, passer discrètement entre eux, feintant de chercher ma mère que j'avais perdue dans la foule, pour finalement arriver entre deux containers du port pour grimper sur le premier que je pouvais. Ma posture était prise, Jima à mes côté, je murmurai discrètement, dans un petit murmure à Krenko d'utiliser son aspect spectrale pour passer de containers en containers pour trouver tout ce qui pouvait être suspect. Le spectre se mit alors en route.

[Je prends en charge le fait de voir l'étrange individu en premier, je le mentionnerai dans mon prochain poste afin de vous laisser rp tranquille et m'ouvrir quelques liberté sur ce monsieur, son positionnement etc etc Very Happy désolé du retard mais j'ai eu une semaine impossible]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1951-ininja-hagane-givrali#22318
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2630

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Dim 19 Oct - 22:41

Ginji Labelvi
      Feat. Lucas Emerillon and Ininja Hagane



« Garde rapprochée »


Pourquoi je commence à m’inquiéter ?
Lucas semble sceptique face au caractère de Charles, tandis qu'Ininja est toujours aussi optimiste.
Enfin, il faut se mettre en route, et nous partons donc pour le premier rendez-vous de cette journée qui se promet compliquée. La Givrali nous laisse monter aux côtés de notre employeur -même si apparemment c'est sa secrétaire qui a demandé à ce que l'on vienne- et la voiture démarre. Le trajet est plutôt court et personne ne parle dans le véhicule, sauf monsieur Than qui nous lâche une de ses  blagues au moment où l'on passe devant un restaurant chinois sur lequel est affiché « Fermeture prochaine ».

« -Héhé, on peut dire que les gérants... Ont du "soushi" à se faire ! AHAHAHA ! DU SUSHI ! QUELLE EST BONNE ! Vous avez compris ? Soucis, sushi... Ahaha !»

J’arque un sourcil en regardant Charles en me demandant s'il trouve cette blague vraiment drôle. En tout cas, cela ne semble pas être le cas du chauffeur qui lâche un long soupir en entendant ce jeu de mot... Comment dire... Pourrave ?
Fort heureusement, on arrive déjà à destination. Je descends du véhicule, m'étire, et attends que mes camarades sortent pour voir la suite du programme. Ininja prend les devants et propose de jouer les espionnes.

« -Ça me semble être une bonne idée. Dès que tu as un soucis, t'as mon numéro d'Ipok hein ? De toute façon on devrait te voir depuis la petite estrade qu'ils auront mis en place. »

Je laisse la jeune fille se fondre dans la masse tandis qu'un homme vient chercher Charles pour l'amener vers le lieu du discours. Notre "protégé" descend de la voiture avec un grand sourire faisant la largeur de son visage.

« -On n'a pas eu d'altercations avec les snipers ninjas ! On est sain et sauf, et arrivé au port !.... Même arrivé à bon port! AHAHAHA ! »

L'homme me lance un regard déconcerté, auquel je réponds par un simple haussement d'épaule. Ma main commence alors à s'aventurer autour de ma ceinture sur laquelle sont attachées toutes mes Pokéballs, et après un petit temps d'hésitation, je décide d'en dégainer deux. J'envoie une Safariball au sol et une Pokéball en l'air, pour en faire sortir Lucina et Harissa. Cette dernière pourra repérer les éventuelles soucis de haut, tandis que la Luxio sera capable de vite intervenir en cas de besoin.
Nous partons donc rejoindre l'estrade au pied duquel attendaient les touristes, avec parmi eux, Ininja. L'homme tend un papier à Charles, probablement le fameux discours. Je balaye la fouille du regard assez rapidement, et me sens soudainement plutôt gêné, mais le frottement de la tête de Lucina contre ma jambe me rassure. Je la remercie d'un tapotement sur le crâne avant de réaliser que de toute façon, la plupart des individus présents ont le regard fixé sur monsieur Than. Ils le connaissent sûrement, et ils ne s’intéresseraient donc pas à nous. Me décontractant, je vois notre client s'avancer sur le centre de la scène, et m'apprête à le suivre avant de comprendre que je n'ai rien à faire là-bas. Ne sachant alors pas où me mettre, je me poste près des escaliers de l'estrade en proposant à Lucas d'aller de l'autre côté. J'envoie ensuite Harissa planer au dessus de la foule et scrute celle-ci intensément... Comme quoi, on se prend vite au jeu !

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 


Dernière édition par Ginji Labelvi le Jeu 30 Oct - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Mar 21 Oct - 10:46

Garde Rapprochée

Pour toute réponse, Ininja nous sortit quelque statistiques qui amenaient au fait que l'homme était plus enfantin que fou. C'était à vérifier, mais il y avait des chances qu'elle ait raison. En attendant, il nous était imposé de suivre l'homme baudruche dans sa voiture pour nous rendre au premier rendez-vous fixé par la secrétaire. Sur le trajet, Charles A.Than s'occupa en nous lâchant une ou deux blagues plus mauvaises que celles d'un enfant de cinq ans. Même le chauffeur poussa un soupir en les entendant. Quand aux deux autres, je ne portai aucune importance sur leur réponse. J'étais concentré sur l'extérieur, à réfléchir à ce qui pourrait bien nous arriver. Il était évident que la journée n'allait pas être des plus ordinaires pour nous, ce qui me faisait intérieurement stresser. Mais je ne m'inquiétais pour notre client. Mon inquiétude était pour mes compagnons. Il y avait des chances pour qu'ils leurs arrivent quelque chose. Mais je devais rester optimiste : je n'avais pas pris les plus forts de la troupe pour rien.

« Bienvenue à tous, fiers aventuriers ! »


Arrivé à destination, et accueilli par une nouvelle blague du directeur de l'agence touristique, nous nous dirigeâmes vers l'estrade où notre client devait donner un petit discours à des adultes en quête de pokémons. Ininja se décida à partir un peu de son côté pour pouvoir observer discrètement la populace. Ginji, lui, préféra user d'un de ses pokémons, un Emolga, pour scruter depuis les airs, ce qui me décida à ne pas sortir tout de suite Etouraptor. Il y avait bien assez d'un pokémon pour scruter depuis les airs. Il ne restait pas grand chose à faire, ce qui m'embêtait un peu. Je choisis de sortir Piou de sa pokéball afin qu'il puisse intervenir en cas de problème. Puis je suivis Charles A.Than le temps qu'il rejoigne le centre de l'estrade pour démarrer son discours par cette phrase qu'il était plus qu'heureux de dire devant une foule de gens. Sur proposition de Ginji, je me dirigeai vers l'autre côté de l'estrade, le Brasegali sur mes pas, et allai me poser près des escaliers en bois pour avoir une vue globale de la place.

« Piou ! »


Le type feu s'était soudainement levé de sa position avant de sauter à toute vitesse sur les toits des magasins alentours pour courir après quelque chose. Je ne pouvais pas le laisser seul, bien que je puisse parfaitement compter sur lui pour s'en sortir sans moi. Je ne tournai furtivement mon regard vers Ginji et lui indiquait comme je pouvais d'un mouvement de la main que je partais à la suite de mon compagnon pour savoir de quoi il en retournait. Mais qu'est-ce qui pouvait bien lui passer par la tête ? Connaissant Piou, il était fort probable qu'il s'agisse de quelque chose de grave qui aurait sûrement un lien avec la mission en cours. Comment pouvait-il en être autrement ?


HRP:
 

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2630

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Jeu 23 Oct - 12:26

Ginji Labelvi
      Feat. Lucas Emerillon and Ininja Hagane



« Garde rapprochée »


« -Alors comme ça z'allez à l'île Zalis ? AHAHAHA ! Vous avez compris ? Il n'y a que deux lettre de différences... AHAHAHA !  »

Il ne peut vraiment pas s'en empêcher, même devant une foule de touriste.
Charles vient de commencer son discours -même si je me doute bien qu'il a déjà laissé tomber le texte tout prêt qu'on lui a donné-, tandis que notre petit groupe de trois surveille les alentours. Ininja s'est fondu dans la foule, alors que Lucas se trouve avec moi sur l'estrade. Ce dernier sort d'ailleurs un Brasegali, mais celui ne reste pas longtemps puisqu'il saute aussitôt sur le toit d'un bâtiment un peu plus loin. Le Noctali me fait alors un signe de la main m'indiquant son Pokémon au loin, puis part à sa poursuite. Que ?... Il pouvait pas me laisser seul pour protéger Charles ! Pourvu qu'aucun soucis ne survienne...

Dring dring ♪

La sonnerie de mon Ipok retentit. Aïe.
Je décroche pour entendre la voix d'Ininja. Je scrute aussitôt la foule à sa recherche, mais ne la trouve pas. Elle commence alors à m'expliquer qu'elle a repéré un étrange homme portant un masque...

« -Hmm. Ça doit être un simple déguisement pour le fun.... Enfin, j'espère. Surveille-le tout de même s'il te plaît, sait-on jamais. Par contre, si t'as un soucis, joue là plutôt défensive, Lucas vient de partir à la poursuite de son Pokémon et je ne suis pas sûr qu'on puisse faire le poids s'il y a besoin d'une intervention. »

Je raccroche et range l'Ipok dans ma poche, tout en continuant de chercher Ininja dans la masse de touriste en fronçant les sourcils. Charles ne semble pas avoir remarqué la disparition de Lucas, il est sûrement beaucoup trop occupé à raconter des blagues foireuses à ses clients.
Fort heureusement, le discours se termine. Enfin, c'est ce que je déduis des applaudissements des touristes alors que le directeur de l'agence commence à descendre de l'estrade. Et aucun signe de Lucas... Je suis monsieur Than, escorté par l'homme de tout à l'heure jusqu'à la voiture, et ressors mon Ipok pour envoyer un message au Noctali dans lequel je lui demande de nous rejoindre au plus vite au prochain rendez-vous, suivi des coordonnés de celui-ci. Espérons que le spécialiste type feu possède un Pokémon capable de voler...
Ininja me rejoint bientôt, et elle me fait part de ses craintes tandis que je lui explique ce qui se passe avec Lucas. Je fais le plus bref possible, commençant à être un petit peu plus tendu que tout à l'heure, mais faisant mon possible pour ne rien en montrer. Je rentre Harissa et Lucinan dans leurs Pokéballs respectives, puis grimpe dans la voiture nous amenant au prochain lieu du rendez-vous.
Le voyage dure cette fois-ci un peu plus longtemps, toujours agrémentée des petites blagues de Charles A. Than.

« -C'est un Poussifeu, il lève une patte, il trouve ça tellement délirant qu'il lève l'autre... Et il se casse la figure ! AHAHAHAHA  »

Sans commentaire.
On finit par arriver devant une vieille maisonnette en brique se trouvant dans le centre-ville de Lansat. Il est étonnant de voir un bâtiment si petit parmi les immeubles du centre, on devine là l’œuvre d'un groupe écologiste voulant conserver le patrimoine ou un autre truc du genre.
Je descends en premier de la voiture, mais laisse Charles et Ininja passer devant pour entrer dans le bâtiment. Arrivant devant la porte, je me tourne vers la route en espérant voir arriver Lucas pas je ne sais quel coup du sort.

« -Fais vite s'il te plaît.... »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 


Dernière édition par Ginji Labelvi le Jeu 30 Oct - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Jeu 23 Oct - 13:58

Garde Rapprochée

Dans ma tenue, il m'était difficile de me déplacer convenablement, et je regrettais alors de ne pas avoir porté d'habits plus aptes à la course. Mais je ne devais pas désespérer. Je poursuivais Piou, pas sa cible. Je me demandais d'aillauers qui était-elle. Il était évident qu'elle avait une très grande vitesse pour parvenir à empêcher le Brasegali et ses sauts gigantesques de le rattraper. Il n'y avait pas de doute : il était sur les traces d'un pokémon; pokémon qui devait bien se démarquer du reste pour être ainsi repéré par mon compagnon. Restait à savoir si j'allais pouvoir apercevoir le visage de ce pokémon. Je devais savoir pourquoi le type feu s'étaient ainsi emballé, lui qui était normalement des plus calmes et des plus réfléchis. Il y avait vraiment quelque chose de louche dans ce comportement étrange.

« Brase … Gali ! »


Enfin j'aperçus la silhouette de Piou, et surtout son bruit qui le distinguait énormément du reste des autres pokémons. Malheureusement, à l'instant même où je pus observer l'ombre de l'autre créature, celle-ci balaya le Brasegali d'un simple coup et me l'envoya dessus, m'obligeant à l'enlever de mon champ de vision pour esquiver le type feu. Le temps que je me relève, l'ombre avait disparu. Et il n'y avait en face de nous qu'une impasse. Il n'y avait plus de doutes : quelque chose se tramait. Mais je ne devais pas me permettre d'interrompre les activités de notre client par cette simple intuition. Il se pouvait qu'il s'agisse d'une simple erreur. En tout cas, maintenant, j'avais raté la fin du premier rendez-vous. Heureusement, je reçus un message de Ginji me donnant les coordonnées du second rendez-vous, ce qui me soulagea. D'après ce que je connaissais de la ville, ce n'était pas très loin de ma position. Piou pourrait facilement m'y amener par les toits en me portant, ce qu'il ne manqua de faire. Sur le chemin, je remarquais par plusieurs destructions de pots de fleurs et de morceaux de tuiles éparpillés sur les balcons des chambres qu'un autre, sûrement l'ombre, était passé par là. Il y avait de quoi s'inquiéter légèrement.

« Nous y voilà. Déposes-moi ici, s'il te plaît, Piou. »


Nous atteignîmes le centre-ville, dans un coin où une maisonnette peu banale faite uniquement de briques était installé. Au vu de son originalité et surtout au vu des personnes, vraisemblablement des journalistes, il ne pouvait s'agir que le lieu du seconde rendez-vous. Ne voyant pas encore immédiatement la voiture de Charles A.Than arrivé, je restai posté en haut, sur le toit d'un petit immeuble de cinq ou six étages, et observai les gens rentrer lentement dans la bâtisse. Je ne remarquai rien d'anormale à part un homme, semble-t-il, plus spectateur que journaliste, ce qui me fit sourire, mais je ne m'y intéressai guère. Enfin, après une dizaine de longues minutes, le client, Ginji et Ininja arrivèrent sur les lieux. N'ayant plus rien à faire, je descendis de mon perchoir avec l'aide de Piou, et marcha jusqu'au voltalien, qui semblait m'attendre, sûrement inquiet de ne pas m'avoir revu depuis que Piou s'était mis à courser l'ombre. Je fis d'ailleurs rentrer ce dernier et sortit Freed à la place histoire d'être plus discret. C'était désormais à mon tour de me fondre dans la foule.

« Désolé de m'être absenté, mon Brasegali a dû voir un pokémon étrange, mais rien de grave. Y a-t-il des nouvelles de votre côté ? lui dis-je avant de l'écouter répondre, espérant qu'il le fasse. Je prends la place d'Ininja dans la foule. J'ai mon oreillette téléphonique sur moi si besoin. enchaînai-je. »

Je pris ensuite congé de mon camarade et me mit à l'œuvre, pénétrant alors parmi les journalistes, et marchant tranquillement dans la foule. Si quelqu'un paraissait louche, je saurais sûrement le repérer facilement, et avec l'aide de Freed, qui était encore plus discret que moi, vous n'imaginez pas à quel point, il y avait peu de chances qu'une personne étrange ne m'échappe. Je n'avais plus qu'à espérer que cela ne finisse pas mal.


HRP:
 

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2630

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Jeu 23 Oct - 14:52

Ginji Labelvi
Feat. Lucas Emerillon and Ininja Hagane



« Garde rapprochée »


Par un sublime hasard, c'est à peine quelques secondes après avoir prononcé ma phrase que Lucas débarque. Manquant de me faire sursauter, celui-ci m'explique la raison de son absence rapidement tout en rentrant son Brasegali pour faire sortir un petit Embrylex. Peut-être que quitter le discours pour suivre son Pokémon n'est pas une bonne idée et que je dois donc lui en vouloir, mais je suis tellement soulagé qu'on soit à nouveau trois que je passe l'éponge. Et puis de toute façon, je comprends très bien que Lucas ne pouvait pas rester sur place sans rien faire.

« -Ininja a repéré un drôle de type dans la foule lors du discours, il portait un masque donc elle s'est méfiée. Si par hasard tu vois quelqu'un qui correspond préviens-nous, même si ça m'étonnerait. »

Le Noctali possède une oreillette qui promet d'être fort utile pour la suite, je me demande bien où il a dégoté cet objet... Enfin. Charles, inquiet de ne pas me voir arriver, entrouvre la porte pour ne laisser passer que sa tête et commence à nous parler à voix basse.

« -Pourquoi vous restez dehors ? Vous avez repéré un sniper ? »

Je souris et lui fais signe que non, avant d'ouvrir la porte complètement et de rentrer dans le bâtiment. Je laisse Lucas se mêler aux journalistes et écologistes, et demande à Ininja de me suivre sur une nouvelle estrade. Comme précédemment, je sors Lucina et Harissa de leurs Pokéballs, et suis monsieur Than qui va à la rencontre d'une jeune femme habillée à la mode hippie, probablement la présidente de cette association écologiste. Je suis bien content que Charles signe ce contrat, bien que je ne sois pas un grand protecteur de l’environnement, cela reste une bonne action pour Lansat et ses environs.
De même que la première fois, je fais signe à Ininja de se mettre d'un côté de l'estrade tandis que je me dirige vers l'autre. Il y a un micro au centre de l'estrade, et Charles et la femme se le passe chacun leur tour pour parler d'une solidarité entre les deux groupes. Comme je ne souhaite pas être distrait, je n'en écoute pas plus et surveille plutôt la foule de journaliste et d'écologiste. Des caméras avaient été installé partout, les flashs fusent, m’empêchant de voir l'attroupement par moment, et aucun signe de Lucas. Pourtant... Une personne arborant un étrange masque blanc, comme ceux des pièces de théâtre de l'antiquité, se trouve en son centre. C'est le type qu'a repéré Ininja ? Sans attendre, je fais le tour de l'estrade de la manière la plus discrète possible et m'approche de la Givrali pour lui designer l'homme. Elle hoche la tête pour me signifier qu'elle le reconnaît, et sans attendre, je sors mon Ipok et compose le numéro de Lucas.

« -Lucas ? Ininja reconnaît l'homme pile au milieu de la foule. Essaye de l'approcher discrètement, ce n'est sûrement qu'une coïncidence, mais sait-on jamais. »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Jeu 23 Oct - 18:09

Garde Rapprochée

Ne voyant rien d'étrange pour l'instant, je profitais d'un court instant pour observer ce qui se passait du côté de Charles. Encore une fois sur une estrade, le boulimique discutait avec une femme déguisé en hippie et arborant un regard de droguée profond qui représentait visiblement les écologistes qui tenaient à ce que la faune locale des destinations données par l'agence touristique puissent garder une harmonie parfaite, conserver sa biodiversité intact. Parfois, quand j'y pensais, je me disais que tout ceci était plutôt inutile. Il était évident que les gens vérifiaient auparavant leurs participants avant de partir. Ils faisaient bien attention à ne pas prendre les cas les plus dérangés, bien que dernièrement, beaucoup des personnes partant pour une sortie capture appartiennent à cette catégorie de personnes après avoir perdu leur pokémon. Mais connaissant mon père, et partant avec certitude sur le fait que beaucoup lui ressemblaient dans le travail, il était important que ce genre de détail soit réglé et officialisé. Nombreux sont les personnes qui ne supportent pas que les règles essentielles à certaines choses ne soient pas donnés, et je les comprenais parfaitement. En revanche, le fait que cet événement soit vu par nombres de journalistes était étrange. Ce n'était qu'une simple signature après tout. Comment ces gens pouvaient-il en faire autant pour une chose aussi futile ? Je n'en avais strictement aucune idée. Quoi qu'il en soit, je n'avais pas à y m'intéresser plus que ça.

« Lucas ! »


La voix se répercuta de mon oreillette à mon tympan gauche, m'annonçant un appel de Ginji. Je lui demandai ce qu'il voulait, et il me fit part de sa découverte : l'homme étrange qu'aurait repéré Ininja lors du premier discours se trouverait au centre exact de la foule. Je tournai alors le regard vers la direction indiqué par mon camarade et aperçu effectivement un homme mystérieusement coiffé d'un masque blanc. Je me demandais bien comment j'avais fait pour ne pas l'avoir repérer plus tôt. Sans doute avait-il fait en sorte de n'être que maintenant ? Mais dans ce cas, quel intérêt aurait-il à se montrer ? Il y avait lamperoie sous roche, c'était certain. Je ne pouvais cependant certainement pas laisser échapper cet homme, et lança Freed dans un coin de la maisonnette pour l'observer, le suivant ensuite en voyant que la cible commençait à bouger rapidement pour une raison inconnu. Je passais à travers la foule, et dans mon costume, il était facile de me voir, pourtant j'avais l'impression que tous m'ignoraient. Ils étaient comme qui dirait hypnotisé par la signature. C'était sans doute un coup de cet homme mystérieux, mais encore une fois, la question de l'acte délibéré raté à une ou deux exceptions se posait. Où voulait-il en venir ? Quoi qu'on puisse en penser, la cible finit par quitter la maisonnette par la porte d'entrée et disparu presque aussitôt de notre champ de vision, à moi et mon Embrylex.

« Et merde ! »


Finalement, je passai le reste du temps à observer Charles A.Than qu'autre chose, me disant qu'il n'y avait aucune chance qu'un autre homme mystérieux se présente. Ainsi donc s'acheva rapidement le reste du rendez-vous, qui se solda par l'approbation de la hippie pour les sorties captures. Je rejoignis ensuite mes deux camarades et les regardait silencieusement tandis que notre client quittait son estrade pour suivre sa secrétaire.

« Faites attention, j'ai l'impression que l'homme regarde souvent en direction  de Charles A.Than. Il y a fort à parier qu'il est notre homme. Utilisons le dernier rendez-vous pour le prendre par surprise en l'encerclant, qu'en dites-vous ? »



_________________


                         


Dernière édition par Lucas Emerillon le Sam 25 Oct - 9:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2630

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Ven 24 Oct - 23:01

Ginji Labelvi
      Feat. Lucas Emerillon and Ininja Hagane



« Garde rapprochée »


Lucas réceptionne mon appel sans problème et se dirige aussitôt vers l'homme masqué. Je le regarde de loin, soudain légèrement tendu. Le Noctali s'avance prudemment, mais sa cible traverse soudainement la foule pour quitter la salle. Bah.... ? Qu'est-ce qui lui a prit ? Il ne semblait pas avoir remarqué Lucas pourtant... Peut-être que je me fais des idées, il s'agit peut-être d'un écologiste excentrique qui se trouvait au port tout à l'heure par pur hasard. Ça serait logique, dans le sens où il est au courant de la signature se déroulant à l'instant même et qu'il a reconnu Charles tout à l'heure, il a très bien pu vouloir rester par pur curiosité. Je prends mon rôle beaucoup trop au sérieux, s'il faut que l'on se méfie du moindre spectateur un minimum suspect cela ne va pas le faire...
Enfin, la signature se fait finalement sous une flopée de flash et d'applaudissement. Quelques serrages de main plus tard, et le directeur de l'agence quitte le bâtiment avec un grand sourire niais, sûrement très heureux de sa bonne action. Ininja et moi le suivons en dehors, avant d'être rejoint par Lucas. Celui-ci commence alors à nous faire part de ses inquiétudes quant à l'homme mystérieux et nous propose un plan pour la suite des événements. Je crois les bars sur mon torse, sceptique.

« -Tu crois vraiment qu'il peut-être dangereux ? Parce que après tout, c'est normal qu'il regarde Charles, puisqu'il est un peu au centre de l'attention de tout le monde.... Et puis, ce n'est pas parce qu'on l'a vu à deux reprises que cela fait forcement de lui quelqu'un avec de mauvaises attentions.  »

Après tout, ce n'est pas parce qu'on nous demande de protéger monsieur Than d''une agression qu'agression il y aura. Ce n'est que par simple sécurité pour cette journée où l'homme est très demandé à l'extérieur de son bureau. Tout le monde commence à psychoter à cause des agissements de la Team Rouage, mais en attendant, ceux-ci n'ont fait que quelques agressions, cela ne veut pas dire pour autant qu'ils vont s'attaquer à tous les habitants de Lansat. Peut-être font-ils ça uniquement pour faire parler d'eux, et visiblement, cela marche plutôt bien....

« -Si cela vous inquiètes tant que ça, puisque c'est à mon tour de me mêler à la foule, j'irai directement lui parler dans le cas où il réapparaît. Mais je pense pas qu'on ait de soucis à se faire ! Si ça se trouve, c'est juste un grand fan de Charles. »

Le concerné, en entendant son nom, pousse un cri de panique et se jette derrière un lampadaire. Quelque peu déconcerté, je le rejoint avant de le rassurer en lui disant qu'il n'y a aucun sniper à des kilomètres à la ronde, et lui parle comme à un enfant terrifié avant de lui demander de monter dans la voiture, pour au final y grimper à mon tour après avoir rentré mes Pokémons. Lorsque mes partenaires m'ont rejoint, le véhicule démarre pour nous emmener à la prochaine et dernière destination, la conférence de presse. Comme celle-ci se trouve également en centre-ville, il ne nous faut que peu de temps pour y arriver. Une petite blagounette de Charles tant qu'on y est ? Allez c'est cadeau.

« -Quelle heure est-il quand un éléphant s’assoit sur ta montre ?... L'heure de t'en racheter une ! AHAHAHAHA »

Heureux ?
Le chauffeur finit par nous déposer devant un petit immeuble de trois étages, sûrement la maison d'édition d'un journal ou une station de radio, en fait j'en sais rien. Mais ce qui est sûr, c'est que la conférence de presse a lieu au premier étage, et que je dois me séparer de mes partenaires au plus vite pour paraître le moins suspect possible. Cette fois-ci, je ne sors aucun de mes Pokémons, afin de passer pour un simple étudiant curieux, et m'éloigne de mes amis après un petit hochement de tête. Plus que quelques heures, et tout se terminera sans accroc !
Je marche quelques minutes dans le centre-ville sans changer de rue, puis au bout de quelques instants, je retourne devant le bâtiment où quelques voitures avaient commencé à s'agglutiner. Je rentre à l'intérieur en demandant à l'accueil s'il m'est possible d'avoir une place « parmi les spectateurs pour assister à la conférence de presse d'un certain Charles A. Than »
Une minute plus tard, je grimpe les escaliers pour monter au premier étage, arborant sur mon T-shirt un petit autocollant « Visiteur », puis rentre dans la vaste pièce réservée aux interviews du même genre qu'aujourd'hui. Comme d'habitude, il y a une estrade, mais cette fois-ci tout en longueur et peu large, sur laquelle se trouve une longue table à laquelle est assis monsieur Than. A ses côtés, de nombreuses caméras, et devant lui, une foule de reporters venus poser leur question au directeur de l'agence touristique. Derrière encore, un petit groupe de personne possédant le même autocollant que moi. Discrètement, je me joins à eux, et me mêle à la foule, pour finalement repérer Lucas et Ininja aux deux coins de l'estrade.
Je me décontracte tandis que la conférence commence, m'apprêtant à passer quelques minutes à ne rien faire de particulier...

Si seulement j'avais réalisé ce qui allait arriver.

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 


Dernière édition par Ginji Labelvi le Jeu 30 Oct - 12:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Sam 25 Oct - 10:42

Garde Rapprochée

Ma suggestion fit un flop complet. Ininja ne répondit rien tandis que Ginji s'avoua très sceptique sur les idées que je me faisais de cet homme, m'expliquant qu'il se pouvait qu'il est été présent sur les deux premiers rendez-vous, justifiant le fait qu'il n'arrête pas de le fixer par le centre d'attention que le boulimique était devenu par cette journée. Son raisonnement était parfaitement logique, cependant, je ne pouvais m'empêcher de me dire que sa présence n'était pas anodine, d'autant que s'il avait été une personne quelconque, il n'aurait certainement pas porté un masque. Je choisis d'accepter l'idée de mon camarade, mettant de côté ma propre version des événements, et suivit de près Ginji. Celui-ci enchaîna en annonçant qu'il irait dissiper les doutes en allant directement parler avec ce mystérieux homme. D'une certaine manière, c'était une bonne idée. Mais le risque de se faire avoir été grand. Il y avait fort à parier que cette action ne ferait qu'aggraver la situation. Cependant, j'avais confiance en mon partenaire, et décidai de le laisser faire. Maintenant, il nous restait à faire monter Charles dans sa voiture après l'avoir descendu de son perchoir qu'il avait rejoint après s'être apeuré en entendant Ginji prononcer son nom, pensant qu'il y avait non loin de lui un des fameux « snipers » dont il parlait.

« Bonne chance. »


Une fois notre dernière destination atteinte, Ginji nous prit immédiatement congé pour aller se fondre parmi tous les journalistes venus pour la conférence de presse. Pendant que le voltalien partait se positionner, moi et Ininja escortâmes Charles jusqu'au premier étage de la tour d'édition ou d'émission radio, ou les deux. Ce n'était pas un détail des plus importants. Quoi qu'il en soit, nous nous rendîmes tous les trois au niveau de l'estrade, qui se différenciait des deux précédentes par sa grande largeur et sa maigre longueur, une table planté dessus avec les chaises qui allaient avec. Notre protégé alla s'installer au milieu de celle-ci, et fut presque aussitôt suivi par plusieurs hommes d'affaires, probablement. Les journalistes vinrent se placer sur les places de devant pour pouvoir poser leurs questions, tandis que les visiteurs partirent se poser en retrait pour observer tranquillement. Je repérais rapidement Ginji parmi eux, faisant plus profil d'étudiant que de protecteur. Bien qu'il joue bien son rôle, notre homme saurait facilement le repérer dans la foule si son regard était porté sur lui, l'ayant sûrement vu lors des deux rendez-vous précédents.

La conférence de presse se déroula plutôt bien, du moins la première partie. Arrosé par les mauvaises blagues de la part de Charles A.Than du type « Mon cher, votre réponse est des plus hi-lard-rants ! HAHAHAHA !! » ou « Vous savez, je n'aime pas vraiment les îles, moi je préfère de loin les gâteaux de gelées ! HAHAHAHA ! », bref, tout allait très bien jusque-là. Je n'avais eu à sortir aucun de mes compagnons, sachant que dans le cas où je le ferais, je risquais de faire fuir tout le monde y compris notre homme, s'il était là. Et effectivement, j'avais bien fait de ne pas le faire, puisque ce dernier se trouvait bien dans la pièce, installé à trois rangées et trois places de Ginji, caché par plusieurs hommes musclés et baraqués venus observer la conférence pour passer le temps. Il avait donc largement de quoi le cacher de l'homme. Visiblement tourné vers Charles, je pouvais mettre le Voltalien au courant sans risquer d'être repéré par la cible. Cependant, pour plus de sécurité, j'usais de mon oreillette téléphonique pour le contacter, n'ayant besoin de rien d'autre que ma voix pour discuter avec lui.

« Ginji, j'ai repéré notre homme. Il se trouve trois rangées de toi, mais il est caché par tes voisins. Tu pourras cependant normalement l'approcher sans te faire voir. Je me tiens prêt à intervenir en cas de besoin, et je vais prévenir Ininja de faire de même. Bonne chance. »


Je raccrochais instantanément après ma dernière phrase et appelait ensuite la Givralienne, lui remettant les mêmes informations que notre camarade. J'empoignai la pokéball de Freed et de Piou et les tint dans les mains sous leurs formes miniatures, prêtes à envoyer leurs propriétaires en cas de pépin. Espérons que tout se passe comme le voulait le Voltalien.


HRP:
 

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2630

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Sam 25 Oct - 20:38

Ginji Labelvi
      Feat. Lucas Emerillon and Ininja Hagane



« Garde rapprochée »


La conférence de presse se déroule sans aucun problème, Charles enchaînant les blagues une à une. Malgré le degré de débilité de celles-ci, je ne peux m'empêcher de sourire à chaque fois qu'il en sort une. Il faut croire que je commence à m'attacher à cet homme si enfantin.... Dire que dans quelques minutes, nous allons devoir nous quitter, et probablement pour ne plus jamais nous revoir. L’avantage est qu'au moins, nous n'aurons pas eu à intervenir contre un éventuel agresseur....
Ah, peut-être pas en faite.
Mon Ipok vibre, signe d'un appel. Je le sors discrètement et répond pour entendre la voix de Lucas au bout du fil. Il... a repéré l'homme mystérieux ? Hmm... Devrai-je revoir mon jugement ?
Je regarde autour de moi, pour constater qu'une des places se trouvant à « trois rangées » de moi est en effet occupé par un drôle d'homme masqué.... Une chaise est libre à sa gauche. Discrètement, je me lève pour me diriger lentement vers la place en question en me forçant de ne pas regarder notre suspect. Arrivé à la chaise, je m'assied tout doucement en fixant Charles des yeux. L'homme à ma droite ne semble pas faire de mouvement louche... Me rendant soudain compte que je suis stressé, je tente de me détendre un peu en poussant une longue expiration. Je me décontracte, avant d'essayer de démarrer une conversation de la manière la plus naturelle du monde....

« -Hmm... Excusez-moi ? Vous.. Vous devez être un grand fan de Charles A. Than pour venir le voir à tous ses rendez-vous... »

Bien que son masque cache son visage, je devine sans peine qu'il esquisse un sourire en entendant un léger ricanement. Je regarde intensément les deux fentes de son masque en espérant pouvoir croiser son regard, mais l'homme continue de fixer monsieur Than.

« -Peut-être bien... Mais comment sais-tu que j'étais aux deux autres rendez-vous ? Je ne t'ai jamais vu dans le public... »

Je déglutie. L'homme ricane un peu plus fort.

« -Ne t'inquiètes pas, je te reconnais. Tu es l'un des gardes du corps de Charles, comme les deux étudiants qui se trouvent à ses côtés en ce moment même. »

Il ne me regarde toujours pas et continue de fixer notre protégé. Comme mes mains sont moites, je les frotte hâtivement sur mon pantalon. D'où vient cette sensation de malaise ?

« -Il a bien raison, remarque. Avec les agissements de la Team Rouage, qui sait ce qui peut lui arriver lors d'une journée comme celle-ci.... Peut-être que l'un des spectateurs se prépare même à l'attaquer. »

J'ai la boule au ventre. Mes yeux cessent de scruter le masque de l'homme pour finalement regarder dans le vide. Je ne sais pas quoi répondre aux propos de l'homme.
Je sens alors un mouvement sur ma droite. Je tourne lentement la tête avant de reculer d'un coup. L'homme a approché son visage du mien, a tel point que je sens son souffle malgré son masque.

« -Peut-être même que JE vais l'attaquer.... »

Soudain, tout le monde se lève et se met à applaudir. Je sursaute et regarde autour de moi ce qui se passe. Sur la scène, Charles est debout, occupé à serrer des mains et à saluer la foule, un large sourire sur les lèvres. Les flashs m'empêchent de voir Lucas et Ininja sur la scène. J'entends la porte de la salle s'ouvrir, alors que tout le monde commence à sortir dans une vague humaine. Je regarde en direction de l'homme masqué. Mais il n'est plus là.
Pris de panique, je sors mon Ipok pour appeler le dernier numéro du journal. La sonnerie met un peu de temps à retentir, mais Lucas finit par décrocher.

« -Lu... Lucas ! Tu peux t'assurer de mettre Charles en sécurité le temps de... »

Je n'ai pas le temps de finir ma phrase, interrompu par un cri venant du fond de la salle. Je me retourne pour constater qu'un Cizayox est en train de pousser dehors les visiteurs en train de sortir, pour finalement fermer violemment la porte, enfermant les personnes restantes dans la pièce. A savoir monsieur Than, mes partenaires, trois journalistes restés là pour poser quelques dernières questions à Charles, moi... Et l'homme masqué, qui se trouve justement aux côtés du Pokémon.
Je me tourne vers l'autre côté de la salle pour regarder l'estrade sur laquelle est regroupée toutes les autres personnes présentes dans la pièce, Lucas et Ininja parmi eux.
Je reprends la conversation téléphonique avec une voix des plus paniquée.  

« -Merde merde merde ! Lucas, demandes à Ininja de rassembler Charles et les derniers journalistes dans un coin de la pièce pour....
-...  Qu'ils puissent tous assister à l'incapacité des élèves de la Pokémon Community à protéger un seul homme. »

Je fais un énorme bond en arrière en voyant l'homme masqué qui s'est approché de mon Ipok. Son imposant Cizayox se trouvant juste derrière lui me défie du regard. Bien que son apparence est la même que celle du Pokémon d'Ace, il ne possède pas les airs arrogants du Cizayox du préfet des Noctalis. Non, lui a un air... Mauvais. Il ne me veut pas que du bien, et je n'ai pas besoin de parler Pokémon pour le comprendre.
Je range l'appareil de communication dans ma poche et fais un grand signe en direction du fond de la pièce pour inciter Lucas à me rejoindre. Tandis qu'Ininja commence à rassembler les trois journalistes et un Charles paniqué, je décroche une Pokéball de ma ceinture et l'envoie entre moi et l'homme masqué. Goldfroy en sort, prêt à en découdre. J'entends des gens frapper à la porte de la salle, ils ne doivent pas tarder à prévenir la sécurité du bâtiment. Il faut juste gagner du temps et l'empêcher d'approcher Charles....

« -.... Hors de question que je vous laisse faire quoi que ce soit ! »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 


Dernière édition par Ginji Labelvi le Jeu 30 Oct - 12:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Dim 26 Oct - 11:40

Garde rapprochée

En mon for intérieur, je commence à stresser. Je sens quelque chose ne tourne pas rond. Il n'y avait aucune chance que cet homme soit là par hasard. Il se pouvait qu'il n'en veuille pas spécialement à Charles A.Than, mais il y avait fort à parier qu'il préparait un mauvais coup, sinon pourquoi se serait-il embêté à porter un masque depuis le premier rendez-vous ? Les réponses allaient très probablement être donnés dans les minutes qui suivirent. En attendant, c'était à Ginji de faire avancer les événements.

Il rejoignit l'homme en question et s'assit à côté de lui, sur une chaise étrangement vide pile à ce moment-là. La venue du brun semblait avoir été prévu. L'atmosphère autour de cet homme commençait à devenir mauvaise. Je restai calme, mais le moindre faux mouvement de l'homme suffirait à me faire réagir. J'étais prêt, plaqué sur le bord des escaliers, comme retenu par un poids qui serait capable de tomber dès l'instant où notre cible à moi, le Voltalien et Ininja, se décidait à bouger. Mais pour le moment, il avait l'air concentré sur la conférence de presse qui commençait à s'achever, pourtant je voyais que sa tête bougeait légèrement, preuve que sa bouche était en action , montrant qu'il était en train de discuter, visiblement, à Ginji, installé juste à côté. Je soufflai pour me retenir, mais j'avais du mal. J'avais plus que prêt à intervenir en cas de besoin.

« Et puisse le sort vous être favorable ! HAHAHAHA !! »


La voix du directeur de l'agence touristique me tira finalement de ma situation, manquant de me faire tomber au sol. Les journalistes et les spectateurs se levèrent tous en même temps et m'empêchèrent de voir ce qui se passait du côté de Ginji. Les flashs des appareils photos déferlèrent  avant que rapidement, tous se mettent à quitter la salle. Je secouais ma tête pour me remettre des événements avant de m'apercevoir que je recevais un appel de la part du Voltalien.

« Lu... Lucas ! Tu peux t'assurer de mettre Charles en sécurité le temps de... »


Un cri féminin vient interrompre la phrase de Ginji. Du côté de la sortie, on se poussait pour partir, suivi par un Cizayox à l'air mauvais, qui ferma la porte derrière le dernier fuyard. A ses côtés, l'homme masqué, qui se dévoilait. Il n'y avait pas de doutes désormais : il était là pour notre client. Maintenant que j'avais perdu ma concentration, j'étais à demi-perdu, et je voyais bien qu'Ininja était encore plus mal à l'aise. Mais nous n'avions pas à rester dans cet état, nous étions là pour protéger Charles, pas pour le voir se faire attaqué sans rien faire. D'un mouvement de la main, j'indiquai à la Givralienne de s'occuper des derniers journalistes et des personnes se trouvant avec le directeur de l'agence touristique, tout juste le temps que Ginji ne reprenne sa conversation.

« Merde merde merde ! Lucas, demandes à Ininja de rassembler Charles et les derniers journalistes dans un coin de la pièce pour....  Il fut soudain de nouveau interrompu. Qu'ils puissent tous assister à l'incapacité des élèves de la Pokémon Community à protéger un seul homme.  »


L'homme masqué s'était approché de Ginji et s'était mis à parler à sa place dans son Ipok, obligeant le brun à sauter en arrière pour s'en éloigner tandis que le Cizayox avait rejoint son maître et fixait maintenant le Voltalien d'un air mauvais. Alors qu'Ininja achevait de rassembler les personnes demandés, Ginji se préparait à combattre, rangeant son Ipok et sortant l'une de ses pokéballs, prêt à combattre. Je ne me fis pas prier pour l'imiter et lancer l'une des deux pokéballs encore dans ma main, faisant sortir Piou, prêt au combat comme toujours. Mon partenaire, de son côté avait sorti un Racaillou, et celui-ci semblait des plus … combattifs ?

Je fus stoppé dans ma course en comprenant ce qui se passait. Depuis ce midi, je me trouvais avec le dresseur qui avait recueilli le type roche après que je l'ai perdu lors des événements du cirque. Je me rappelai alors en un instant ce qui s'était passé ce jour-là : après avoir fait partir Anysia de l'île, j'étais revenu dans le chapiteau en espérant retrouver le pokémon, me rappelant que je l'avais perdu, mais sans succès. Et en rentrant au dortoir, j'avais longuement réfléchi sur le faire de le chercher ou non, et j'en avais déduis que s'il avait disparu, c'est que quelqu'un l'avait récupéré et qu'il s'en occuperait, du moins je l'espérais. Quoi qu'il en fut, je me disais que si ce dresseur souhaitait me rendre mon compagnon, il viendrait me chercher. Trop fatigué et au vu des événements de la soirée, je n'avais pu qu'en conclure que le chercher moi-même était inutile. En bref, certains pourraient dire que je l'ai abandonné, d'autres que je lui ai laissé le choix. Concernant Racaillou, il semblait que ce fut la première option, mais cela restait à voir, pour le moment je n'étais pas le même, je n'étais pas blond, je ne portais pas de rouge. Pour le moment, il fallait se concentrer sur notre homme.

« Hors de question que je vous laisse faire quoi que ce soit ! »


Ginji semblait prêt à en découdre, tout autant que Rocky, puisque c'était là le surnom que je lui avais donné. Quand à Piou, il était toujours prêt à ça, de toute manière. Restait à voir s'il saurait abattre un Cizayox, surtout avec l'avantage de type qu'il possède. Une grande partie de notre réussite reposait sur ses épaules. Il ne pouvait pas échouer, il ne devait pas échouer !


HRP:
 

_________________


                         


Dernière édition par Lucas Emerillon le Lun 27 Oct - 23:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2630

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Lun 27 Oct - 20:11

Ginji Labelvi
      Feat. Lucas Emerillon and Ininja Hagane


« Garde rapprochée... »

Comment dire ça en quelques mots ? C'est la cata.
L'homme en face de moi rie aux éclats. Il semble bien s'amuser de moi... Et je ne vois pas ce qu'il y a de drôle personnellement. Rira bien qui rira le dernier, il n'approchera pas Charles !
Fort heureusement, Lucas arrive à ma rescousse et sort son Brasegali, Pokémon qui sera beaucoup plus utile contre le Cizayox. Je remarque cependant que le Noctali a un petit temps d'hésitation lorsqu'il aperçoit mon Racaillou, mais ne m'en soucie pas plus que cela. Je remercie Lucas d'un hochement de tête et me tourne vers l'homme masqué.

« -Je ne sais pas quels sont vos intentions ni vos objectifs, mais je sais bien une chose : nous avons été engagé pour protéger monsieur Than, et par conséquent nous nous devons de vous bloquer le passage ! Goldfroy, Piège de Roc !  »

Je m'attends à ce que le Racaillou lance l'attaque, mais il n'en est rien. Je remarque alors que celui-ci a tourné le dos à l'homme pour fixer attentivement Lucas. Et si au début il a l'air surpris, je remarque que son expression passe petit à petit de la stupéfaction à la... Colère ? Ses yeux se plisses, ses poings se ferment, et sa bouche se tord en une grimace de rage et de haine.

« -Goldfroy, qu'est-ce qu'il te prend ? Ce n'est pas le moment de rêvasser, je t'en prie, lance Piège de Roc avant que cet homme ne....
-Ra...... CAILLOUUUUUUUUUUU »

Le Pokémon roche s'élance alors, puis saute avec le poing  gauche en avant.... En direction de Lucas. Par chance, il manque de peu le Noctali et ne fait qu'effleurer l'épaule du garçon. Surpris, mais surtout désemparé, mes yeux vont de Lucas à Goldfroy puis de Goldfroy à Lucas sans savoir que faire. L'homme masqué éclate à nouveau de rire, comme diverti par la scène. Je me tourne vers lui en me mordant la lèvre.

« -AHAHA ! Voila que tu attaques ton allié maintenant ? Directement, qui plus est. Marrant, je ne pensais pas que tu pratiquais les combats visant le dresseur et non le Pokémon....
-Grr... Vous ! Qu'est-ce que vous avez fait à Goldfroy ?! Vous avez utilisé une attaque de confusion ou je ne sais quoi ?!
-Oh, tu vas me vexer ♪ Je n'ai rien fait du tout moi, si ton Racaillou te désobéit de la sorte, c'est peut-être purement et simplement car tu es un très mauvais dresseur....
-Que ?!.... »  

Goldfroy se prépare à nouveau à l'assaut. Sans attendre plus longtemps, je me jette sur le Pokémon et l'entoure de mes bras pour l'empêcher de faire le moindre mouvement, mais le Racaillou se débat sauvagement . Je m'efforce de ne pas réagir à ses coups, mais une grimace de douleur m'arrache le visage lorsque Goldfroy me donne un coup un peu plus violent que les autres à l'épaule droite.

« -Lucas ! Tu sais ce qu'il se passe toi? Fais quelque chose vite ! »  

Le Pokémon enragé me repousse alors, et bondit à nouveau sur le Topdresseur spécialiste du type feu...

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Mar 28 Oct - 19:10

Garde Rapprochée

Ce fut Ginji qui se décida à attaquer le premier, ordonnant à son Racaillou d'utiliser Piège de Roc, cependant, celui-ci semblait s'être tourné vers moi, me reconnaissant apparemment malgré tout ce que j'avais fait, inconsciemment comme délibérément pour ne pas qu'il ne sache qui je suis, mais j'avais émis un détail important qu'il dut sûrement apercevoir immédiatement dès qu'il m'avait regardé : mon visage. Il était presque impossible pour quelqu'un de changer naturellement ses expressions faciales et encore moins, ce devait être là ma véritable erreur, sa voix. Le type roche était sacrément fort pour réussir à se souvenir de ces deux détails si peu importants. Et malheureusement, ce n'était pas ce qui allait nous aider pour le moment. Le pokémon changea soudainement d'expression et fut pris d'une colère violente, serrant ses poings pour les préparer à frapper. Mince, décidément, il n'avait pas du tout apprécier qu'il se soit retrouvé avec un autre dresseur que moi sans son consentement et sans qu'il le sache auparavant. C'était entièrement de ma faute ce qui le prenait alors. C'était à moi d'y remédier, mais en attendant, il allait falloir que je cherche à esquiver plus qu'à tenter de le raisonner.

« Goldfroy, qu'est-ce qu'il te prend ? Ce n'est pas le moment de rêvasser, je t'en prie, lance Piège de Roc avant que cet homme ne.... lança Ginji.
- Ra...... CAILLOUUUUUUUUUUU !  s'écria simplement le Racaillou.»


Le pokémon s'élança à l'attaque, mais me visait clairement. Il n'y avait plus de doute : il m'en voulait terriblement, au point d'abandonner sa tâche première pour m'attaquer de front délibérément. Heureusement, l'ayant senti venir et de par sa lenteur, je parvins à esquiver son coup, tout de même frôlé légèrement sur l'épaule gauche, me jetant sur le côté pour me rattraper sur ma main droite et tourner sur cette appui avant de revenir sur mes deux jambes sans trop de difficultés. Malheureusement, ma tenue ne me permettait pas plus de folies que cela, et il y avait de fortes chances que si je devais me retrouver à refaire la même chose, il serait déchiré ne serait-ce qu'un peu, et je ne devais pas que ça arrive. Si le caillou attaquait de nouveau, je devrais le mettre hors d'état de nuire sinon tout était fini. Pendant que je réfléchissais rapidement à une idée, Ginji s'était mis à me fixer puis regarder son compagnon, avant de se tourner vers l'homme masqué qui s'était mis à rire de nouveau, observant joyeusement la scène.

« AHAHA ! Voila que tu attaques ton allié maintenant ? Directement, qui plus est. Marrant, je ne pensais pas que tu pratiquais les combats visant le dresseur et non le Pokémon.... se moqua-t-il ouvertement.
- Grr... Vous ! Qu'est-ce que vous avez fait à Goldfroy ?! Vous avez utilisé une attaque de confusion ou je ne sais quoi ?! s'écria le Voltalien à l'attention de l'homme.
- Oh, tu vas me vexer ♪ Je n'ai rien fait du tout moi, si ton Racaillou te désobéit de la sorte, c'est peut-être purement et simplement car tu es un très mauvais dresseur.... fanfaronna l'homme.
- Que ?!... . »


Le Racaillou s'est retourné vers moi et se préparé déjà à attaquer de nouveau, énervé comme un Tauros en furie. J'essayai de garder mon calme pour ne pas laisser transparaître mes émotions devant l'homme qui se divertissait à observer les événements, mais c'était difficile. Nous n'étions pas du tout en position de nous battre contre lui. Et si cette scène continuait encore comme ça, notre client avait de fortes chances de se faire agresser sous nos yeux sans que l'on puisse faire quoi que ce soit. Il fallait en finir, et vite ! Nous ne pouvions pas nous permettre d'abandonner Charles A.Than. Ainsi, alors que Racaillou lançait de nouveau son assaut sur moi, après que Ginji ait tenté avec désespoir de l'arrêter en vain, je lançai d'un mouvement de l'index et du majeur collé ensemble un signe à Piou pour lui ordonner d'attaquer. Il ne se fit pas prier en voyant ce signe et sauta en l'air au-dessus du type roche, préparant son attaque casse-brique pour aller l'exploser sur le sol, quitte à le mettre K.O. Mais un événement surprenant stoppa le type combat dans sa course et alla atterrir un peu plus loin. D'un coin de la pièce, un mystérieux lance-flamme alla frapper violemment le Racaillou qui fut stoppé dans son élan et se dirigea ensuite vers  l'homme masqué, qui esquiva aisément l'attaque. Surpris, je commençai à me tourner vers son origine, mais bien avant, je compris de quoi il en retournait.

« Cani … Nos ! s'énerva Kaïn. »


Il était là, il était vraiment là. Ce n'était pas une illusion ou un autre Caninos, c'était bien mon Kaïn. Il était là pour nous venir en aide. Il ne pouvait pas être mieux arrivé que maintenant. Ce que je me demandais sur le coup, c'était de savoir comment il avait fait pour se trouver là à ce moment-là. Mais bien vite, je compris qu'il avait dû pénétrer secrètement dans le bâtiment, soit par une porte de derrière, soit par les bouches d'aérations, toutes les possibilités étaient présentes,  pour venir m'observer tranquillement dans son coin de la pièce, à l'abri de tout regard. Bref, toujours était-il que je lui devais une fière chandelle. Dans la confusion, je ne pris pas le temps de le regarder attentivement. Je me tournai vers le Racaillou légèrement chaud, et m'approchait rapidement de lui avant de me baisser. Heureusement, le type roche avait été sonné par l'attaque feu juste assez longtemps pour me permettre de l'approcher sans trop de difficultés. Ne cherchant pas loin, je lui caressais subitement le haut du crâne, et mit à lui parler, lâchant le fond de ma pensée au possible.

« Je sais parfaitement à quel point tu m'en veux de t'avoir abandonné, mon grand, mais sache que cela n'était pas voulu. Et si même avec ça, tu veux toujours rien entendre, je voudrais que tu laisses ça de côté pour l'instant et que tu permettes de faire ce que l'on a à faire, s'il te plaît. Fais-le pour Ginji, au moins. »


Espérons que cela fonctionne.

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2630

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Mer 29 Oct - 9:32

Ginji Labelvi
      Feat. Lucas Emerillon and Ininja Hagane


« Garde rapprochée... »


Lucas ne semble pas vouloir faire dans le dentelle, et envoie directement le Brasegali à l'assaut de Goldfroy. Il... Veut le mettre K.O. ? Mais !... Je veux juste qu'il l'entrave, pas qu'il blesse mon Pokémon !
Cependant, son Brasegali s'arrête en cours de route, stoppé par des.. Flammes ? Je sursaute en voyant le feu, avant de réaliser que la source de celui-ci est en fait un Caninos. Déconcerté, je secoue la tête pour chasser les questions qui m'assaillent au sujet de ce Pokémon et m'apprête à me relever pour aller voir comment se porte le Racaillou, bien qu'il doit être relativement résistant au choc. Mais Lucas me devance, et profite de la surprise du Pokémon Roche pour lui adresser quelques mots....
… Et pour s'excuser de l'avoir abandonné ?
J'écarquille les yeux. La situation me semble hyper complexe. Alors qu'elle est très simple. Lui. Abandonner. Racaillou. Cirque. Feu. Moi. Adopter.
Lucas est l'ancien dresseur de Goldfroy. Celui qui a honteusement jeté la Pokéball du Pokémon avant de disparaître dans la fumée. Voila pourquoi le Racaillou s'est attaqué à lui ! Mes souvenirs me disent qu'il était blond, mais il est fort possible que je me sois embrouillé suite à la panique de ce soir là, ou tout simplement que Lucas ait changé de couleur de cheveux entre temps.
Je me relève lentement, en dévisageant le Noctali. Goldfroy se remet de l'attaque et écarte le garçon d'un mouvement du bras, avant d'émettre un son rauque. Je m'approche progressivement du Topdresseur tout en le pointant du doigt.

« -C'est.... C'est toi l'an.... »

Ma voix, d'abord incertaine, se fait plus dur au fur et à mesure que je m'avance, pour finalement laisser place à une colère soudaine.

« -C'est toi l'ancien dresseur de... Goldfroy ? C'est toi qui l'as amené à la première du Cirque des Boulons ? C'est TOI qui as lâchement abandonné TON Pokémon lors de l'incendie qui s'y est déclaré ? Et c'est TOI qui as ensuite déserté les lieux en laissant ton Pokémon seul face à une mort certaine ?! Et... C'est TOI qui es avec moi depuis le début de cette mission pour.. Pour...  Représenter la justice et éviter toutes agressions ?! Espèce de... »

Le doigt que je pointe dans sa direction disparaît peu à peu pour former un poing. Je presse les pas et m'apprête à lui bondir dessus. L'homme masqué rit de plus belles.
Je me stoppe net face à Lucas. Mon poing est toujours levé et s'apprête à le frapper au visage.
… Mais qu'est-ce que je suis en train de faire ?
Oui, je suis en colère contre Lucas. Oui, j'ai largement de quoi. Oui, n'importe qui irait chercher la bagarre. Mais pas moi. Je ne peux pas, je n'ai pas le droit. Moi même, je viens ici « représenter la justice », je n'ai pas à frapper qui que ce soit. Surtout que mon but premier est d'empêcher une agression, et non pas d'en commettre une.
L'homme derrière moi cesse enfin de rire. Et après quelques toussotements, il hausse les épaules avant de se mettre en marche.

« -Bon, c'est bien mignon tout ça, mais je crois avoir suffisamment profité du spectacle comme ça... Je vous laisse régler vos petites affaires, moi j'ai quelque chose d'autre de prévu....
-Pas... Pas si vite !  »

Je desserre mon poing et l'ouvre en grand pour faire comprendre à Lucas que je ne compte pas le frapper. Cependant, mon regard reste tout aussi dur.

« -On réglera nos affaires plus tard... Goldfroy, on s'occupera de Lucas une autre fois, pour l'heure, il faut empêcher cet homme de faire du mal à Charles ! »

Contrairement à ce que j'espère, le Racaillou ne semble pas en démordre. Toujours habité de cette rage, il se jette à nouveau à l'assaut contre le Noctali. Merde !
Je sors les Pokéballs de Châtaigne et de Meg et les envoie au sol. J'ordonne au Zébibron d'utiliser Cage-Eclair sur le Cizayox puis Nitrocharge sur ce même Pokémon, alors que je demande à Meg d'empêcher son ami de faire plus de mal à Lucas en utilisant Pistolet à O, en espérant ne pas trop le blesser, mais au moins juste assez pour le déstabiliser.
Châtaigne tente donc d'attaquer le Pokémon Acier et Insecte. Alors que la première attaque vise à le ralentir, la deuxième a pour but de lui faire un maximum de dégât. Il me semble que le Feu est le seul type contre lequel Cizayox a du mal, et il s'agit de ma seule attaque de ce type là. Cependant, le Pokémon, bien trop rapide, esquive sans problème la décharge Electrik, et encaisse sans soucis le Nitrocharge, avant de balayer le pauvre Zébibron d'un coup de griffe.
Alors que Meg a plus de chance et arrive à arrêter le Racaillou dans sa lancée, l'empêchant de porter un nouveau coup à Lucas. Je ne perds pas plus de temps et en profite pour rentrer aussitôt le Pokémon dans sa Pokéball. Toujours enragé, Goldfroy se retrouve obliger de quitter le combat dans un dernier cri. Je fixe la sphère rouge que j'ai trouvé lors de l'incendie en même temps que le Pokémon.

« -Désolé mon gars, j'espère que tu ne m'en voudras pas... »

Je me retourne pour constater que l'homme masqué en a profiter pour reprendre sa route tranquillement vers le fond de la scène, les mains dans les poches. Non mais j'hallucine, limite il sifflote ! Il se croit plus fort que nous, mais il va vite être déçu....

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 


Dernière édition par Ginji Labelvi le Jeu 30 Oct - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Mer 29 Oct - 13:46

Garde Rapprochée

Bon beh … Finalement, ma tirade n'avait pas fonctionné. Le type roche s'était contenté de me repousser avant de pousser un son roque, preuve qu'il refusait cette demande. Ainsi donc me détestait-il autant ? Si seulement ce jour-là, le Noadkoko de Melty Potts ne m'avait pas bousculé pile au moment où j'allais envoyer le Racaillou au combat, il se trouverait encore sûrement à mes côtés aujourd'hui, et qu'il m'adorerait, qui sait ? En tout cas, les événements avaient fait que le pokémon avait fini dans l'équipe de Ginji et qu'il avait quitté la mienne prématurément, et il n'y avait plus rien à faire pour y remédier. Cela, Goldfroy devait le comprendre, mais je comprenais qu'il m'en veuille beaucoup trop pour se retenir de m'attaquer. Si ça continuait ainsi, il me faudrait le mettre hors de combat, peu importe qu'il ait pu avoir une quelconque utilité au Voltalien. D'ailleurs, ce dernier venait enfin de comprendre la raison de la colère du Racaillou, et lui aussi s'était envahi d'une puissante colère.

« C'est toi l'ancien dresseur de... Goldfroy ? C'est toi qui l'as amené à la première du Cirque des Boulons ? C'est TOI qui as lâchement abandonné TON Pokémon lors de l'incendie qui s'y est déclaré ? Et c'est TOI qui as ensuite déserté les lieux en laissant ton Pokémon seul face à une mort certaine ?! Et... C'est TOI qui es avec moi depuis le début de cette mission pour.. Pour...  Représenter la justice et éviter toutes agressions ?! Espèce de... »


Le garçon avait pour un instant oublié son but premier qui était d'arrêter l'homme masqué et son Cizayox pour se tourner vers moi, et charger son poing pour venir me le placer violemment contre mon visage. Par instinct, je me serais défendu et aurait tenté d'éviter ce poing, mais je connaissais mes fautes, d'autant que si je le laissais continuer comme ça, notre protection se serait révélé complètement inutile au point le plus critique de la journée. Je fermai les yeux, me détendait, lançant un signe à Piou pour ne pas qu'il réagisse quoi qu'il en coûte. Kaïn était prêt à sauter également, mais bizarrement, il ne réagit pas. Peut-être sentait-il mes émotions, et savait-il que je ne souhaitais pas esquiver l'attaque ? Quoi qu'il en fut, Ginji était prêt à me frapper, mais juste avant de me toucher le nez, il se stoppa net dans son élan. Il a compris que la situation ne nous permettait pas de discuter maintenant sur le sujet, et se délie le poing. L'homme masqué s'est arrêté de rire, et semble être devenu très sérieux. Cette fois, il va passer à l'action, c'est certain.

« Bon, c'est bien mignon tout ça, mais je crois avoir suffisamment profité du spectacle comme ça... Je vous laisse régler vos petites affaires, moi j'ai quelque chose d'autre de prévu... lança-t-il.
Pas … Pas si vite ! répondit Ginji. »


Me fixant toujours d'un air dur chargé de colère, Ginji me fit comprendre qu'il ne souhaitait plus me frapper, du moins pour l'instant. Il me lança un « On réglera nos affaires plus tard... Goldfroy, on s'occupera de Lucas une autre fois, pour l'heure, il faut empêcher cet homme de faire du mal à Charles !  » des plus explicites, et se tourna vers Racaillou, qui lui n'avait toujours pas perdu son envie de me frapper, et se jeta sur moi, poing chargé. Ginji ne se fit prier pour l'arrêter, et sortit deux de ses compagnons, un Zebibron et un Loupio, pour l'arrêter tout comme l'homme masque et son Cizayox qui se dirigeait déjà vers le coin où Charles était posé, tout effrayé qu'il était. Le type eau se chargea de stopper le type roche en lui lançant un Pistolet à O qui le fit presque tomber d'un seul coup, tout juste assez longtemps pour que mon camarade puisse le rappeler dans sa pokéball. Quand au type électrique, il s'élança sur le type insecte et acier, en enchaînant un cage-éclair, que son adversaire esquive aisément, et un Nitrocharge, qu'il arrête sans soucis avant d'envoyer balader le pauvre pokémon dans les vapes. L'homme reprend sa marche, sifflotant et les mains dans les poches. Il ne fallait pas le laisser faire.

« Piou lance Pied Brûleur ! »


Comprenant que cet ordre est d'une importance capitale, il s'exécute rapidement et s'élance sur le type insecte. Ce dernier réagit à un mouvement de son maître et disparaît soudainement pour réapparaître juste au-dessus du type combat, prêt à lancer une attaque Pisto-poing. Mais par chance, le Cizayox fut obligé d'abandonner son offensive pour esquiver une attaque Lance-flamme lancé par Kaïn. Soufflant, j'ordonne à mon compagnon de venir me rejoindre, tandis que le Caninos préfère rester à distance de tous.

« Bien joué, gamin. Tu m'as donné envie d'y aller franc jeu. Tu vas comprendre à quel point tu as mal joué ton coup ! »


L'homme fouille semble-t-il dans une de ses poches et en sort une pokéball. Sans attendre, il en fut sortir son pensionnaire, un surpuissant Carchacrok. Cizayox et Carchacrok. Pour moi, c'était un des pires duos possibles à affronter. Il allait falloir se jeter corps et âmes dans la bataille si nous voulions en sortir victorieux, c'était la seule solution. Charles A.Than et l'académie comptait sur nous inconsciemment. Il ne fallait pas les décevoir.

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2630

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Jeu 30 Oct - 12:07

Ginji Labelvi
      Feat. Lucas Emerillon and Ininja Hagane


« Garde rapprochée... »


« -Aïe.... »

La blessure à mon épaule droite m'élance. Dès que je fais un quelconque mouvement avec celui-ci, la douleur revient. J'espère que je vais vite me remettre de ce coup que Goldfroy m'a précédemment infligé.... Heureusement que je suis gaucher, sinon j'aurai du mal à lancer mes Pokéballs.
Surtout que je vais vite en avoir besoin.
Châtaigne vient de se faire envoyer balader par le Cizayox. Alors comme ça, il est bien trop puissant pour tenir compte de la table des types ?... Cette histoire commence sérieusement à me faire flipper. Moi qui pensais que notre adversaire nous narguait par pur arrogance, il semble en fait que cela soit réellement fondé...
Je rentre le Zébibron dans sa Pokéball et fais de même avec Meg, qui risque elle aussi de ne pas faire le poids. Il faut que je passe à la vitesse supérieur.
Lucas tente lui aussi de passer à l'assaut. Il envoie son Brasegali au combat, mais le Pokémon adverse esquive avec une telle rapidité qu'on le voit disparaître pendant quelques secondes... Avant de réapparaître au dessus de « Piou ». Par chance, le Caninos utilise à nouveau une attaque Lance-Flamme pour obliger l'adversaire à changer de trajectoire.
Je regarde intensément le Pokémon Chiot. Je me demande bien d'où il sort, ni pourquoi est-ce qu'il semble vouloir aider Lucas... Est-ce son Pokémon ? Pourtant, le Noctali a semblé être tout aussi surpris que moi lorsqu'il est apparu. L'a-t-il abandonné, comme Goldfroy ? Est-ce que le Topdresseur a l'habitude de se débarrasser de ses compagnons ?
Je sache mes mauvaises pensées en secouant la tête et attrape une Pokéball à ma ceinture. Je balance la Pokéball au sol avant de voir Soul qui en sort. Le Limonde lance un cri volontaire en apparaissant sur dans la pièce, comme il ne l'aurait jamais fait il y a quelques mois. Depuis sa victoire contre Blanche, le Pokémon a prit confiance en lui et apprend à mieux s'investir dans les combats, à mon grand plaisir.
Mais ce n'est pas le moment de ressasser sa progression, on a un combat à faire. Maintenant que j'ai sorti un Pokémon un peu plus puissant que les précédents, et avec l'aide de Lucas, on doit pouvoir battre le Cizayox adverse...
… Mais pas dit qu'on puisse réussir à vaincre un Carchacrok.
Provoqué, l'homme masqué décide de passer aux choses sérieuses. Il semble toujours vouloir s'amuser, mais d'une manière bien différente cette fois-ci. Il ne va pas rester en spectateur, à ça non, il va agir en acteur. Acteur de notre défaite.
Je me mords la lèvre inférieur. Il ne faut pas se laisser abattre, on peut le vaincre !

« -Soul, utilise Boue-Bombe sur le Carchacrok ! Lucas, je te laisse t'occuper du Cizayox, tu auras plus de chance de le vaincre grâce à tes Pokémons Feu... »

L'homme ricane, et ordonne aussitôt à ses Pokémons d'intervertir leurs places. Raaah, il veut même défaire nos stratégies !...
Mon Limonde se prépare donc à lancer l'attaque sur le Cizayox, lorsque celui-ci esquive pour venir se placer à côté de moi. Surpris, j'ouvre grand la bouche, comme si je veux crier, mais n'y arrive pas. Aucun son ne sort tandis que le Cizayox lève le bras pour s'apprêter à me frapper... Lorsque soudain, je m'écroule sur le sol en me tenant le ventre.
Je me sens bizarre. Quelque chose d'étrange réagit en moi, mais je ne saurai dire quoi. L'homme rit de plus belle.

« -Hihi, jouer les blessés ne sert à rien, je n'hésiterai pas à frapper un handicapé s'il le fallait ♪ Cizayox, Plaie-Croix. »

Alors que le Pokémon se prépare à m'attaquer, un tir de boue lancé par Soul l'arrête et attire son attention sur le Limonde. Énervé, le Cizayox se jette sur mon Pokémon, alors que ma douleur disparaît aussitôt. Bien qu'incrédule, je me relève en faisant une grimace à cause cette fois-ci de ma blessure à l'épaule, mais tente de l'ignorer tant bien que mal pour me concentrer sur le combat opposant le Cizayox et le Limonde.

« -Hors de question de vous laisser faire, Soul, Tonnerre ! »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Jeu 30 Oct - 17:51

Garde Rapprochée

Du côté de Ginji, le Voltalien s'est déjà préparé à attaquer de nouveau quitte à y perdre tous ses compagnons dans la bataille. Il avait maintenant avec lui un Limonde. Ce n'était pas le choix le plus judicieux au vu de nos deux adversaires, mais je ne connaissais pas vraiment son pokémon. J'ignorais quel était son niveau de force, et s'il avait une chance de s'en sortir. En tout cas, je voyais bien que mon camarade était déterminé à défaire cet homme masqué. Je n'arrivais pas à penser quoi que ce soit à son propos, mais je ne pouvais pas penser autre chose que du bien de mon camarade, bien qu'il me déteste. Nous savions cependant tous les deux que l'heure n'était pas aux explications, mais à la baston, pur et dur. Si ma mère s'était trouvé là à cette instant, elle qui n'aimait pas la bagarre sous toutes ses formes, pokémon ou humain, elle m'encouragerait tout de même pour vaincre ces deux pokémons surpuissants avec Ginji. En pensant à elle, une chaleur étrange m'envahit, faisant monter mon adrénaline. Et sans perdre de temps, prenant cet air calme et guerrier que j'avais dès que j'engageai un duel, avant de lancer Piou à l'assaut du Cizayox pour la seconde fois tandis que mon partenaire s'occupait du Carchacrok. Mais bien vite, l'homme nous prit au dépourvu, échangeant en une fraction de seconde les places de ses deux compagnons. Le Limonde de Ginji allait donc devoir affronter l'invincible Cizayox pendant que le mien s'occupait de l'imposant Carchacrok.

« Piou, lance Casse-Brique. »


Mon regard se perdit soudain dans le vide et bientôt, je ne ressentais autour de moi que l'homme, son Carchacrok, mon Brasegali et étrangement Kaïn, qui semblait plus observateur qu'acteur. Tout autour de moi n'était plus que bataille et survie. Toutes mes notions avaient disparus, ne restait plus que cet esprit guerrier qui s'était emparé de moi et qui avait pris les rennes de ce combat. Et tandis que Piou se jetait sur le type sol pour l'attaquer, je courais à  toute vitesse vers l'homme masqué, bien vite stoppé par une des espèces de nageoires coupantes que je parvins à repérer à temps pour mettre mes bras en avant afin de minimiser les dégâts subis. Ma cible était donc protégé de toute attaque sans problème, ce qui était un problème. Si jamais il décidait d'attaquer Charles pendant que nous combattions ses pokémons, nous n'aurions aucune chance d'aider ce dernier. Notre adversaire tenait le destin de cette pièce dans le creux de sa main. Et si nous voulions le lui en arracher, nous allions devoir nous déchaîner pour vaincre et ce, jusqu'à ce que nous n'en puissions plus.

« Piou, lance Double Pied maintenant. »


Malgré le fait que j'avais conscience que nous étions quasiment perdu, je gardais ce ton calme afin de ne pas faire perdre pied à mes compagnons et que moi-même, je parvienne conserver une certaine motivation à me battre. J'observai attentivement mon type combat que se jetait à corps perdu dans la bataille, recevant coup sur coup, tentant de les rendre en vain. Je sentais sa détermination au fond de moi, j'avais envie qu'il réussisse, qu'il fasse tomber ce Carchacrok malfaisant, mais rien n'y faisait. Bien que rapide, le type sol n'avait que faire de son adversaire et stoppait aisément chacun de ses coups, comme s'il jouait avec un enfant, ce qui m'énerva vite profondément. J'étais prêt à réagir pour lui venir en aide avec Freed ou Mo, mais bien vite, je refutais mon idée en m'apercevant que Kaïn allait passer à l'action, bien dans son coin. Je me demandai d'ailleurs comment il avait fait pour passer aussi inaperçu depuis le début dans son coin, mais ce n'était pas le moment d'y penser. Il s'avérait que le type feu attendait que Piou se soit par hasard placé devant lui pour le cacher le temps qu'il puisse préparer son attaque colère, qui était de type dragon et qui pourrait faire de bons dégâts au type sol si jamais il était touché, et en apparaissant du dos de Piou, il créerait un effet de surprise qui lui offrirait plus de chances d'atteindre sa cible. C'était une bonne tactique. J'étais étonné de voir à quel point le Caninos était fort et intelligent, je n'ose pas non plus dire qu'il s'agit d'un génie puisque ce n'en est pas un, pour pouvoir utiliser l'attaque Colère dans une stratégie pensé légèrement à l'improviste, peut-être en tout cas.

« Piou, tiens encore un instant, je sais que tu peux le faire. Tiens tes positions, s'il te plaît ... »


Le Brasegali sembla ressentir ce que je ressentais alors et planta ses pattes dans le sol avant de se mettre en protection tandis que Carchacrok lui assénait des coups toujours plus violents. L'homme masqué semblait occupé par autre chose, je ne savais vraiment quoi, mais Kaïn avait le champ libre pour frapper sans problème. Restait à espérer qu'il l'atteigne. Il décrivit un petit cercle et courant à toute vitesse plusieurs fois avant de freiner soudainement et de se diriger avec force vers sa cible, s'entourant en un instant de flammes violettes. Le type dragon acheva tristement Piou d'un coup de crâne bien placé, et était à découvert pour une bonne seconde, largement le temps qu'il fallait au Caninos de frapper, et ce dernier se fit pas prier pour le faire, chargeant violemment sur le Carchacrok qui recula alors en tenant bon sur ses deux pattes. Une brèche dans le mur de protection de l'homme venait de s'effondrer, il ne fallait pas que je traîne pour parvenir à le passer. Remerciant le type feu de sa grande aide en mon for intérieur, je me mis à courir en direction de l'ennemi, passant ce trou nouvellement créé avant de me jeter sans attendre sur ma cible.

« Mauvaise pioche ♪ lança-t-il en me voyant apparaître devant moi. »


A l'instant même où j'allais le frapper, un poids inconnu m'attrapa par l'abdomen avant de me balancer violemment vers l'autre bout de la pièce. Mon regard eut tout juste le temps d'imprimer la scène : Kaïn était couché près de l'estrade, gravement blessé. Piou gisait aux pieds de Carchacrok, qui était celui qui m'avait effacé tous mes espoirs de réussites. Sur son ventre, une légère marque de brûlure était présente, mais je voyais bien que ce n'était pour lui qu'une pauvre égratignure. La fin était proche. Ma seule tentative possible avait été un échec complet. Mes pokémons venaient de se faire laminer par un simple Carchacrok, et il y avait fort à parier que du côté de Ginji, ce n'était pas mieux.

Fixant d'un air livide et serein le plafond de la pièce, seul mon ouïe était encore actif. J'entendais les lourds pas de l'homme masque se répercutait sur le sol tandis qu'il se dirigeait vers le coin où Ininja avait mis Charles A.Than et les autres « en sécurité ». Tout était fini maintenant. Il ne nous restait qu'à prier qu'il ne tue personne, ou qu'un événement quelconque vienne nous sauver de la catastrophe. En attendant, il ne restait plus rien à faire. Je fermai les yeux, impassible, laissant s'évader mon esprit où bon lui semblait, respirant lentement pour garder cette sérénité qui m'imprégnait maintenant complètement. Il n'y avait … Rien de mieux à faire.

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2740
Points d'Expériences : 2630

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Jeu 30 Oct - 23:14

Ginji Labelvi
      Feat. Lucas Emerillon and Ininja Hagane


« Garde rapprochée... »


Le Limonde se lance à nouveau à l'assaut contre l'ennemi. Je lui dois une fière chandelle, sans son intervention je serai sûrement en train de me vider de mon sang sur le sol de cette pièce.
Je me focalise sur le Cizayox, et demande à mon Pokémon d’enchaîner les attaques. Hélas, et bien que cela ait rendu le Pokémon Insecte et Acier désobéissant, notre adverse semble avoir été piqué au vif par le tir de boue du Limonde, et celui-ci se fait beaucoup moins clément sur les attaques. Au lieu de s'amuser de manière arrogante avec nous comme le fait si bien son dresseur, le Cizayox s'acharne sur Soul, en ne lui laissant aucun répit. Par une chance inouïe, l'une des attaques Tonnerre avait réussi à paralyser le Pokémon adverse, celui-ci n'attaquant plus en moyenne qu'une fois sur trois, laissant le temps de soigner le Pokémon Piège.

« -Soul, attrapes ! »

Je lance ma énième Baie Oran au Pokémon en espérant soulagé sa peine, en vain, puisque le Cizayox a tôt fait d'infliger des dégâts équivalents. Notre adversaire est bien trop fort ! Mon Pokémon seul n'y arrivera jamais !
Instinctivement, je me tourne vers Lucas, espérant qu'il puisse intervenir dans mon combat, avant de constater avec horreur que celui-ci est affalé sur le sol et que ses deux Pokémons sont très mal en point. Je remarque que l'homme masqué avait laissé le Cizayox s'occuper de moi tandis que lui s'était chargé de Lucas, mais voilà que chose est faite, et que l'agresseur revient vers moi, accompagné par son Carchacrok.
J'attrape une Safariball, la Pokéball de Lucina, ma Luxio, et l'envoie au combat. Celle-ci apparaît avec un cri de rage, prête à se lancer corps et âme dans la bataille.... Avant de se recevoir Soul en pleine poire. Le Cizayox a profité de mon inattention pour mettre K.O. le Limonde, qui n'aura fait pas long feu. Désespéré, je rentre le Pokémon dans sa Pokéball... Tandis qu'un autre Pokémon sort d'une autre Pokéball.

« -CAILLOUUUUUUUUUUUUUUUU !!! »

Racaillou n'a pas décoléré et a récupéré de l'attaque de la Loupio, et se précipite aussitôt sur Lucas. Il va l'attaquer ?! Alors même que le dresseur est blessé ?! Je ne peux pas le laisser faire ça ! Je ressors la Pokéball de Meg et y joint celles de Webble et Oz. Je vais devoir faire appel à tout mon arsenal de Pokémon Electrik si je veux me sortir de cette galère... Et dire qu'Ininja ne peut pas intervenir ! Si elle bouge, Charles sera sans protection...

« -Oz, va aider Lucina à affronter l'homme, Meg, asperge à nouveau Goldfroy d'eau, et Webble, utilise l'attaque Toile pour l'empêcher de se mouvoir ! »

Le Pikachu rejoint Lucina alors que les deux autres Pokémons se chargent de Goldfroy. La Loupio tire à nouveau un jet d'eau sur le Pokémon Roche avant que celui-ci ne se retrouve coincé sous une toile. Il crie, enragé, et se débat tant bien que mal pour essayer de sortir de là. Je sors à nouveau sa Pokéball pour le faire rentrer dedans, mais je me fais aussitôt percuter par Oz venant de se prendre une attaque beaucoup trop puissante pour lui. La Pokéball tombe au sol pour rouler plus loin, alors que je couche le Pikachu sur le sol pour qu'il s'y repose. Je lui donne une Baie Oran, ma dernière, et m'apprête à ordonner à Lucina de lancer une nouvelle attaque... Mais elle aussi est K.O. .
Les Pokémons adverses se précipitent sur Meg et Webble revenus me soutenir, et les envoient valdinguer de part et d'autre de la salle en quelques attaques. Goldfroy hurle toujours de rage, mais le bruit ne couvre pas la faible respiration d'Oz épuisé par ce combat dans lequel il n'était pas à la hauteur. Lucas est au sol, ses Pokémons eux aussi, et mon équipe se fait décimer un à un. J'envoie Smegta au combat, le Motisma semble s'extasier à l'idée de combattre, mais se calme tout de suite en voyant ce qui l'attend. Son talent Lévitation le protège des attaques Sol du Carchacrok, mais il n'est pas insensible pour autant aux autres attaques, et tombe K.O. à son tour.
Que faire ?! Envoyer mes autres Pokémons ?! Il ne me reste qu'Harissa et Zelf, ils sont bien trop faibles pour les vaincre ! Je fais quoi ?! J'essaye de calmer Goldfroy ?! Je tente de réveiller Lucas ?! Je rejoint Ininja ?! Je tente de blesser l'homme masqué ?! Je m'enfuie prévenir des secours ?!
Je suis sur le point de craquer.
L'homme éclate de rire.
Je craque.

« -LA FEEEEEEEEERME ! »

Je me bouche les oreilles, et me laisse tomber sur les genoux, tandis que l'homme se tord en deux tellement il s’extasie devant la scène. Des larmes me montent aux yeux, je ne fais rien pour le retenir. Seuls viennent à moi les rires de l'homme et les cris de Goldfroy. Les deux sont insupportables. Je ferme les yeux.

« -LA FERME LA FERME LA FERME LA FERME......... »

Tout se bouscule dans ma tête. Je pense, mais je n'arrive pas à comprendre quoi que ce soit, je n'entends que le rire et le cri.
Rire. Cri. Cri. Rire. Charles. Lucas. Ininja. Homme masqué. Goldfroy. Châtaigne. Soul. Lucina. Oz. Webble. Meg. Smegta.
Rire. Cri. Cri. Rire. Agence. Protection. Académie. Discours. Signature. Interviews. Portes. Bataille. Cirque. Abandon. Agression. Défaite.
Rire. Cri. Cri Rire.
Rire. Cri. Rire.
Rire. Rire.

J'ouvre les yeux. Je n'ai pas bougé, mais le rire est plus proche. Je n'entends plus que lui. Je lève la tête.
L'homme masqué est juste au dessus de moi. Il lève le bras, pour faire signe à son Cizayox de préparer une attaque. Il veut me blesser pour que je ne puisse plus lutter. Il veut admirer le spectacle. Il veut en rire. Mais je ne veux pas l'entendre. Je ne veux plus, je n'ai jamais voulu. Je tente alors de l'oublier, pour ne plus me concentrer que sur le cri de Goldfroy.
Mais il a cessé.
Je tourne la tête pour voir Goldfroy, toujours coincé sous la toile. Celui-ci a cessé de hurler. Il me fixe désormais, horrifié. Puis il se débat, à nouveau, pour se débarrasser de la toile. Mais plus pour la même raison. Plus pour se venger de Lucas. Mais pour me sauver. Moi.

« -GOLDFROY ! »

Le Pokémon se met à briller. L'homme arrête soudainement de rire, pour assister au spectacle, gardant le bras toujours en l'air. Son Cizayox ne bronche pas, mais le Carchacrok fixe lui aussi le Racaillou.
Non.
Le Gravalanch.
La toile est devenu trop petite. Il la déchire en une fraction de seconde avant de se précipiter sur nous. Je n'attends pas une seconde de plus et me jette alors sur les jambes de l'homme masqué pour le faire chuter en arrière. J'y parviens et me retrouve désormais sur lui, l'homme étant étalé sur le sol. Je lève le poing pour le frapper, mais quelque chose m'attrape par le T-shirt pour m'envoyer contre le mur. Le Cizayox est bientôt imité par le Carchacrok qui renvoie Goldfroy près de moi. Ce dernier percute le mur, mais de manière plus violente, le fissurant.
Le Pokémon tombe à mes côtés et pousse une plainte. Je rampe sur les quelques centimètres qui nous sépare et le prend dans mes bras. Au cri que j'entends de l'autre côté de la pièce, l'homme est en train de se diriger vers Charles.
Je sers Goldfroy dans mes bras, et me met à le rassurer.

« -Tout est fini. Ce malheur est bientôt terminé. Il n'y en a plus pour longtemps. »

Un bruit se fait soudain entendre, de l'autre côté de la pièce. La porte vient de se fracasser, tandis que des personnes pénètrent en nombre dans la pièce. Je relève la tête, surpris, pour voir débarquer un groupe d'une dizaine de policier, accompagné par des Caninos. De l'autre côté, l'homme masqué ne se trouve plus qu'à quelques mètres de Charles, mais se retourne suite au fracas. Je le vois alors serrer un poing, avant de se précipiter par la fenêtre en rentrant son Cizayox. Je me relève précipitamment et bouscule le policier qui vient à mon chevet pour traverser la salle. L'homme saute, et lorsque j'arrive à la fenêtre quelques secondes plus tard, il resurgit devant, sur le dos de son Carchacrok.

« -On vous laisse pour cette fois, Charles A. Than. Mais dîtes-vous bien que la prochaine fois, il pourrait vous arriver quelque chose de pire qu'au maire de Lansat... Oh oui, bien pire ! ♪ »

Et aussitôt, il disparaît, laissant entendre un rire dans le lointain.

***

Je me lève et m'approche de la sortie. Le policier m'ouvre la porte, et je quitte la salle d'interrogatoire pour rejoindre le hall du commissariat. Sur deux chaises se trouvent Ininja et Lucas. La première fixe le vide sans un mot, mais je m'attarde plus sur l'état du Topdresseur. Malgré le coup qu'il a reçu, il semble en état. Je n'ose pas lui demander s'il va bien, mon regard se durcissant à chaque fois qu'il se pose sur le visage du Noctali.
Le policier nous rejoint. Il nous passe en revue tous les trois avant de hocher la tête.

« -C'est bon, vous pouvez partir. »

Je le remercie par un petit chuchotement, et invite mes partenaires à aller dehors d'un mouvement du menton.
On quitte le bâtiment pour arriver sur le trottoir. Il est tard, le soleil ne doit pas tarder à aller se coucher, et il commence à faire frais. Je me tourne vers mes deux camarades de l'académie, pour aussitôt voir une main s'abattre sur chacune de leurs épaules.
Charles vient d'arriver et nous prend, comme lors de notre rencontre, dans ses bras tour à tour. Malgré l’événement de tout à l'heure, il semble content et nous gratifie d'un sourire à chaque fois. Lorsque c'est à mon tour de me faire câliner, je ne peux m'empêcher de faire part de mon inquiétude quant au comportement du directeur.

« -Monsieur Than, vous... Vous ne devriez pas vous montrer si redevable. Si les policiers n'étaient pas arrivés, qui sait ce que....
-TARATATA ! Vous devez me protéger des méchants snipers, vous l'avez fait, alors pas de mécontentement ! Tout le monde va bien, c'est l'essentiel non ?
-Oh, euh... Si vous l'dîtes. Mais faîtes attention à vous s'il vous plaît... Je pense qu'il serait mieux pour votre sécurité de quitter l'île quelques temps, Lansat n'est plus vraiment un lieux sûr...
-Oh que si mon garçon, il le sera tant qu'il y aura des gens honnêtes comme vous ! Pas comme cet homme qui était... Bas-nête ! Vous avez compris ? Haut-nête, bas-nête ? HAHAHAHAHA ! »

Je ne peux m'empêcher d'esquisser un sourire, tandis que Charles nous salue avant de grimper dans la voiture le ramenant à l'agence. Quant à nous, les policiers ont appelé l'académie, Gaston est censé venir nous chercher...
Je me tourne à nouveau devant mes compagnons.

« -Vous direz à Gaston que je suis parti faire un tour. Je rentrerai à l'académie en bus... Je sais que la journée fut compliquée, mais je suis fier de ce que nous avons accompli aujourd'hui. En espérant que cet incident ne peut que nous rendre plus fort... »

Je regarde Lucas, droit dans les yeux. Je ne suis plus aussi en colère que tout à l'heure, mais l'amertume est bien trop grosse pour que je puisse la cacher. Je lui en veux, et j'ai du mal à le dissimuler.

« -Comme dit tout à l'heure, nous réglerons nos comptes plus tard. Je suis fatigué, et je suppose que toi aussi, donc n'aggravons rien. A bientôt. »

Et sans plus de cérémonie, je tourne le dos à mes compagnons avant de me mettre en marche dans une direction inconnue....

***

Le soleil pointe encore le bout de son nez à l'horizon. Le ciel est d'un orange magnifique que je ne  me lasse jamais de regarder aux aurores.  Je n'ai pas l'habitude de le regarder à la tombée de la nuit, peut-être devrai-je profiter du spectacle plus souvent.
Je tiens les deux chaînes se trouvant de part et d'autre de mes bras, mes pieds repliés, et me balance légèrement d'avant en arrière. Après avoir quitté Lucas et Ininja, j'ai échoué dans ce parc désert d'où je n'ai pas quitté la balançoire depuis tout à l'heure.
Cependant, ma main droite finit par lâcher prise, tandis que je l’abaisse jusqu'à ma ceinture. Ma douleur à l'épaule m'élance, mais que légèrement, de sorte qu'elle soit supportable. Je finis par décrocher une Pokéball que j'envoie au sol.
Un Gravalanch en sort. Celui-ci me fixe d'un regard vide, ne sachant pas vraiment à quoi s'attendre de ma part. Je le regarde de haut en bas. Il est bien plus grand que lorsqu'il ne mesurait que quarante centimètres, et a hérité de deux pieds et de deux nouveaux bras, et doit peser bien plus lourd.

« -Tu es en colère contre Lucas ? »

Le Pokémon hoche lentement la tête. Je soupire et lâche la deuxième chaîne pour me frotter les yeux, las de toute cette histoire.

« -Moi aussi. Je ne peux que lui en vouloir de t'avoir fait subir une chose pareille. Mais dis-toi bien que sans lui, nous ne serions peut-être jamais devenu amis... Et je serai passé à côté de quelque chose d'extra. Certaines personnes pensent que tu fais tâche dans mon équipe, mais tu y as parfaitement t'as place. Sans toi, Soul, Lucina et Harissa ne feraient sûrement même pas parti de notre joyeuse troupe, et tu es quand même le premier de mes Pokémons à avoir évolué. Tu comptes énormément pour moi Goldfroy, et même en sachant qu'il est possible de te voir avec un excès de rage comme aujourd'hui, retiens bien que je ne t'abandonnerai jamais comme l'a fait ton précédent dresseur. »

Goldfroy lève ses quatre bras et pousse un cri de guerre comme lui seul peut le faire. Je souris et prend le Pokémon dans mes bras. Sa peau est dure, le contact n'est pas agréable, il appuie même sur ma blessure à l'épaule, mais je me sens bien. Bien d'être avec mon ami.
Je jette un œil à mon Ipok et constate qu'il serait temps pour moi de retourner à l'académie. Je rentre le Gravalanch dans sa Pokéball et part à la recherche d'un arrêt de bus.
D'après les policiers, l'homme masqué a de fortes chances d'appartenir à la Team Rouage... Il est vrai qu'il n'a pas hésité un seul instant à nous attaquer moi et Lucas, il doit bel et bien faire parti de leur groupe.
Quelle journée mouvementée.

Résumons. On me surnomme « fil de fer ». Je souffre d'une légère anorexie. J'ai autant de force qu'un Chetiflor. J'ai autant d'endurance qu'un Ramoloss. Je suis aussi rapide qu'un Goinfrex. Je saute aussi haut qu'un Taupiqueur. Je suis aussi agile qu'un Donphan dans un magasin de porcelaine. Et on m'a envoyé jouer les gardes du corps pour une haute personnalité de l'île. Tout s'est bien passé jusqu'à l'intervention d'un homme masqué appartenant probablement à la Team Rouage. Il nous a battu à plate couture, a fait souffrir mes Pokémons, et m'a révélé la véritable identité d'une personne que je croyais apprécier.
Je ne suis pas souvent déprimé, depuis mon arrivé sur Lansat cela ne m'est arrivé que deux fois. Et les deux fois, c'était à cause de la Team Rouage.
Ils ont attaqué.
Ils ont détruit.
Ils ont terrifié.
Ils ont blessé.

…. Ils vont le regretter.

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 


Dernière édition par Ginji Labelvi le Ven 7 Nov - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Ven 31 Oct - 11:55

Garde Rapprochée

Silencieux, j'écoutai la situation se dérouler petit à petit, soufflant et inspirant calmement et sans bruit, allongé sur le sol à dormir sur place. Ginji ne se laisse pas démonter et continue d'attaquer le Cizayox de l'homme masqué avec tout son effectif possible, les perdant tous au fur et à mesure qu'il les lançait à l'assaut. J'aurais peut-être dû l'aider à ce moment-là. Nous aurions pu nous y mettre à deux pour vaincre. Zero, malgré ses trois bons mètres de hauteur, aurait pu servir pour le combat et Freed, Myrtille, Aegis, Alexandre, Bahamut et Mo n'aurait pas été de trop pour nous venir en aide, pourtant je savais que tout ceci serait inutile. Piou avait été balayé en deux secondes dès l'instant où il avait arrêté d'esquiver tout les coups de Carchacrok, et Kaïn avait été repoussé encore plus rapidement. Si cet homme n'était qu'un sbire d'une certaine team, je tremblerais déjà à l'idée de tomber sur le groupe entier face à moi. Pourtant, je sentais que cet homme n'avait rien d'un simple sbire quelconque. Il était clair qu'il avait une importance capitale parmi les siens, mais laquelle. Était-ce le chef ? Auquel sa puissance pouvait être largement justifié. Était-ce un commandant de troupe ? Possible également. Quoi qu'il en soit, il était clair qu'il nous surpassait comme un père surpasse son jeune fils. Un fossé nous séparait de lui et ses pokémons. Toute tentative était voué à l'échec.

« LA FERME ! s'écria subitement Ginji. »


J'avais entendu le cri de Racaillou ressortant de sa pokéball pour se jeter sur moi, mais cela m'était passé par-dessus dès le moment où deux des compagnons du Voltalien s'était jeté sur le type roche pour le stopper dans sa course avant de commettre un malheur. Le reste de sa troupe s'était fait rapidement étalé, et désormais, le garçon était acculé, battu à plates coutures qui s'était mis à rire de plus belle en lui voyant désespérer, en tout cas d'après mon opinion. Il est vrai que je me laissais aller, cependant, je gardais une concentration sur la situation actuelle aussi longtemps que je pouvais rester conscient. Mais bref, là n'était pas le sujet. Ginji avait fini par craquer sous les rires incessants de l'homme masqué. Petit à petit, on n'entendait plus que ça. Un rire, un cri. Sans arrêt. Un enchaînement interminable, du moins jusqu'à que seul le rire, qui semblait plus proche de moi et donc sûrement à côté de Ginji, soit audible. Sans doute qu'il s'apprêtait à attaquer le Voltalien sans pitié. Pourtant, tout me portait à croire que mon camarade était porté sur autre chose, mais je ne savais pas quoi.

« GOLDFROY ! »


Le type roche ne criait plus son nom, mais on entendait ses mouvements sur le sol. Il se débattait, non pas par colère, mais par détresse. Je compris alors qu'il n'essayait pas de s'extraire des deux pokémons de Ginji pour m'attaquer, il voulait aller sauver ce dernier. C'était clair comme de l'eau de roche. Ma vision obscure sembla soudainement laisser pénétrer une lumière intense qui plongea un instant la pièce dans le silence complet. Racaillou était probablement en train d'évoluer. Et mon hypothèse se révéla très vite exacte quand le sol se mit à se secouer alors que le type roche se jetait vers la position de l'homme masqué. Un nouveau fracas se fit entendre, plus sourd. Quelqu'un était tombé, mais je ne savais pas qui de Ginji, de notre ennemi, ou des autres avait chuté. Et deux ou trois secondes plus tard, une violente contre un mur se fait entendre. Il n'y avait pas de doute : Ginji venait de se faire éjecter violemment avec son compagnon loin de l'homme masqué, maintenant enfin libre de faire ce qu'il était venu faire au départ. Non loin de là, j'entends Ginji rejoindre le Gravalanch en rampant, et le rassurer au possible.

« Tout est fini. Ce malheur est bientôt terminé. Il n'y en a plus pour longtemps. »


De ma position, j'entends sans problème les cris venant du coin où Charles et quelques autres personnes étaient encore présents avec Ininja pour les protéger. Nous avions échoué à notre mission … Que la Police se chargea de reprendre immédiatement en faisant soudainement irruption dans la pièce accompagné de dizaines de Caninos qui se font entendre rapidement. Les bruits de pas accélérés de l'homme masqué se fit facilement résonnent sur le sol, et attestent qu'il s'apprête à prendre la fuite. Finalement, Charles était sain et sauf, pour cette fois tout du moins. Soudain ses pas disparaissent, puis j'entends ceux de Ginji qui se précipité vers la fenêtre sans doute.

« On vous laisse pour cette fois, Charles A. Than. Mais dîtes-vous bien que la prochaine fois, il pourrait vous arriver quelque chose de pire qu'au maire de Lansat... Oh oui, bien pire ! ♪  »


Un bruit d'avion se fit étrangement entendre, et j'en conclus que l'homme masqué avait finalement pris la fuite par les cieux. Bien vite, la Police s'occupe des blessés et des éventuelles traumatisés tandis que des médecins arrivent peu après et m'emmènent rapidement hors des lieux. Profitant du moment entre mon soulèvement et ma sortie, j'ouvre un instant les yeux et regarde autour de moi. Tous les pokémons de Ginji sont couchés à terre, mis hors d'état de nuire comme de simples sacs de sable. De mon côté, je ne repère que mon pauvre Piou. Kaïn n'était plus là, ce qui me surprit. Mais dès que je fus transporté dans les escaliers, je laissai ce détail de côté et refermait les yeux pour m'assoupir le temps que je suis remis des événements.

Après un rapide passage à l'hôpital afin d'être assuré que mon corps ne souffrait de quelconques problèmes, je fus ramené au commisariat de la ville avec Ininja et Ginji, et rapidement interrogé sur ce qui s'était passé dans cette pièce. Je ne me prononça que légèrement, bien trop secoué pour dire vraiment quelque chose. Tout du moins, je parvins à donner les plus gros détails à l'homme qui me questionnait. Finalement, nous fûmes relâchés en fin d'après-midi, alors que le soleil allait se coucher. Près de moi se tenait la Givralienne, dont le teint était devenu livide, et Ginji, qui semblait ailleurs. Nous fûmes rapidement rejoint par Charles A.Than qui semblait plutôt content, et nous offrit à chacun un câlin de remerciement. Le Voltalien fut le seul à prendre la parole.

« Monsieur Than, vous... Vous ne devriez pas vous montrer si redevable. Si les policiers n'étaient pas arrivés, qui sait ce que.... lui dit le garçon.
TARATATA ! Vous devez me protéger des méchants snipers, vous l'avez fait, alors pas de mécontentement ! Tout le monde va bien, c'est l'essentiel non ? répondit sans attendre Charles.
Oh, euh... Si vous l'dîtes. Mais faîtes attention à vous s'il vous plaît... Je pense qu'il serait mieux pour votre sécurité de quitter l'île quelques temps, Lansat n'est plus vraiment un lieux sûr...
Oh que si mon garçon, il le sera tant qu'il y aura des gens honnêtes comme vous ! Pas comme cet homme qui était... Bas-nête ! Vous avez compris ? Haut-nête, bas-nête ? HAHAHAHAHA ! »


Ginji semble sourire de cette blague. Moi, j'ai du mal à essayer d'être joyeux, mais voyant l'air joyeux qu'arrive à garder l'homme malgré ce qui vient de se passer, je ne peux m'empêcher de sourire également à cette blague. Le boulimique nous quitte finalement sur ces mots, et nous abandonne sur le trottoir. Heureusement, Gaston allait bientôt arriver pour nous chercher. Cependant, Ginji décida de nous laisser moi et Ininja pour aller se promener un peu en ville, me rajoutant personnellement que notre discussion n'était pas terminé mais qu'il était plus qu'inutile de la continuer maintenant, puis partit alors même que le concierge arrivait avec son vieux tacot. Il ne posa aucune question sur les événements et se contenta de nous saluer par un « Adios, les mioches ! » avant de partir. Saluant Ininja, je me dirigeai vers mon dortoir tandis que la demoiselle partait vers le sien. Cependant, instinctivement, je changeai de direction et me dirigeai vers la forêt pour rejoindre mon petit coin de paradis, sur cette superbe colline d'où je pouvais voir absolument tout. C'était magnifique.

M'allongeant dans l'herbe, je fixai l'horizon orangé, comme attiré par celui-ci. Le calme m'envahit, et petit à petit, je laissai sortir cette tristesse qui m'imprégnait de toute part. Je soupirai et ne vit pas venir la sortie de tous mes compagnons de leur pokéball. Sans me laisser le temps de réfléchir, ils m'enlacèrent tous en même temps en silence, chacun comme ils purent. Dans un petit buisson non loin, Kaïn observait la situation, souriant de contentement. Freed, placé en arrière, se tourna vers lui, sachant parfaitement qu'il se trouvait là, et lui indiqua qu'il pouvait venir. Le type feu hocha négativement de la tête et quitta sa cachette, laissant les autres profiter de moi. Un cri singulier se fit alors entendre, se répercutant jusqu'à moi comme un troupeau de Tauros en furie. Tous mes pokémons imitèrent ensuite le Caninos en poussant leur cri sur leur ton le plus joyeux possible. Touché par leur attention, je lâchai une larme de joie dans le coin de l'œil et sourit.

« Merci. »
Leur dis-je.





_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Adulte Mécano
avatar
Adulte Mécano
Région d'origine : Johto
Âge : 29 ans
Niveau : 100
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1513

MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   Sam 8 Nov - 9:51

MOdération

Ginji : On commence excellemment bien avec Ginji. Ah Ginji ! Des RPs de très grande qualité, chargés d'humour et de rebondissements. Le début est très drôle, et j'ai particulièrement aimé les blagues nulles de Charles A. Than. Son caractère est comme je l'espérais et il est magnifiquement bien décrit ! Ginji semble mi amusé mi blasé par le comportement de celui qu'il protège, mais finalement, il prend le tout avec humour. La mission est intéressante, il se passe énormément de choses, et le seul point obscur serait que Ginji parle souvent de la Team Rouage alors que Deaglàn avait précisé dans son intitulé de Mission qu'il ne fallait pas affirmer que l'homme venait bien de là. Ni trop le suggérer, d'ailleurs. Ceci dit, ce n'est pas une chose qui me chagrine pour autant, car de toute façon, c'était évident. Le combat de fin s'étale sur plusieurs posts et est très bien mené. On a toute l'intrigue avec le Racaillou abandonné qui revient, et les sentiments et réactions sont vraiment bien décrites. Je suis assez soufflée par ce RP, bravo !

Ininja : Deux posts, une intervention uniquement sur le départ, et plus rien ensuite. Sans surprise, je ne suis pas vraiment satisfaite de cette implication. Les RPs sont plutôt bien, Ininja prend des initiatives et tout est assez bien écrit, mais malheureusement, il ne se passe rien du côté de la jeune fille, et je ne peux pas attribuer une note favorable avec si peu de RPs de faits...

Lucas : Hm, que dire... Les posts sont nombreux. Pas toujours tous d'excellente qualité, mais ça reste acceptable. Cependant, Lucas a tendance à trop partir en Mission en solo, laissant un peu Ginji de côté. Je ne pouvais pas le reprocher à Ginji parce qu'il n'y était pour rien, mais c'est décevant que toute la première partie se fasse avec le trinôme divisé. Il y a pas mal d'incohérences aussi. Lucas a tendance à partir trop au quart de tour en beuglant "c'est lui le coupable, venez on va l'encercler !" sans pour autant avoir énormément de preuve. Disons que ce n'est pas un comportement très normal et très logique, donc fais attention à ça. Pour la fin, le combat est plutôt bien décrit, c'est intéressant. L'intrigue avec le Racaillou est bien menée et apporte de l'intérêt. Un RP plutôt bon dans son ensemble.

Conclusion : un RP très bon, mais mené uniquement par Ginji et Lucas... Pas mal d'incohérences du niveau de Lucas et pas mal de jeu en solo, qui font que le RP n'est pas très cohésif, ce qui est dommage. La fin est cependant intéressante, et le RP était en règle générale plutôt sympa à suivre. Les différents événements de la journée se déroulent bien, ne sont pas ennuyeux, et j'ai pris beaucoup de plaisir à lire tout ça.

Résultat :
Ininja :
■□□□□ - Si vous n'avez qu'une étoile, l'heure est grave ! Rp truffé de fautes, bâclé avec le minimum de lignes, aucune recherche d'originalité, ou non-respect d'une règle importante : vous avez tout faux pour le coup mais nous espérons ne jamais voir ça arriver. Vous recevrez 10 jetons et pas d'expérience supplémentaire.
L'intitulé n'est pas totalement bon (mais c'est un truc tout fait), cependant, la faible implication correspond à la note attribuée.

Lucas :
■■□□□ - Deux étoiles ? Vous devez faire soit attention à l'orthographe, soit mieux soigner vos rps, n'hésitez pas à aller plus loin dans l'originalité, à vous montrer plus exigeant. Vous recevez 30 jetons et 05 expérience supplémentaire.
Le manque de cohérence et le mode solo te font perdre des points. Tu te situerais normalement entre 2 et 3 étoiles, mais bon, on va plutôt taper dans le 2. Que ça te serve de leçon pour la suite Smile.

Ginji :
■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Vous recevez 80 jetons et 20 expérience supplémentaire !

Rien à dire là-dessus. Tu tapes plutôt entre le 4 et le 5 étoiles pour cette mission mais bon. Si toute la mission avait été équivalente en terme de qualité pour les trois participants, ça aurait été le cas. Une prochaine fois peut-être Smile.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [MISSION] Garde raprochée...   

Revenir en haut Aller en bas
[MISSION] Garde raprochée...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-