[Cours 03. PokéAthlète] Un parcours meurtrier !
Tarja Jensen
Tarja Jensen
Région d'origine : Sinnoh - Charbourg
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 633
Points d'Expériences : 476
Scientifique Novice
Sujet: [Cours 03. PokéAthlète] Un parcours meurtrier !   Jeu 23 Oct - 1:36
❝ Un parcours meurtrier ❞

| Loan McNellis |



La mort, voilà ce qui m’attendait au bout de ce long tunnel, ou plutôt parcours. Non, je ne pouvais pas renoncer comme ça, j’étais forte et je prouverai à tout le monde que je peux être sportive de temps à autre. De quoi je parle ? Du cours PokéAthlète bien sûr ! Oui, celui dans lequel j’avais osé m’inscrire en second. Pourquoi ? Allez savoir. J’avais peut-être quelque chose à me prouver, j’avais peut être envie de me surpasser. Même moi, je ne pouvais pas répondre à la question. Mais j’étais dans ce parc, prête à affronter les épreuves du Général Jackie. C’est vrai qu’elle avait de la prestance, de la poigne et sa voix faisait frémir les plus trouillards d’entre nous. Mais elle ne m’impressionnait pas. Au contraire, son caractère me donnait envie d’être aussi forte qu’elle, en un peu moins brut tout de même. De la douceur mélangée à une violence refoulée. Voilà ce que je voulais devenir. Ce cours allait certainement m’aider à connaître mes capacités et surtout mes limites. Le matin même, je m’étais levé très tôt en sachant que le cours des PokéAthlètes allait se dérouler quelques heures plus tard. Je savais déjà à quoi m’attendre. De l’exercice physique à en faire brûler les calories, et à en tirer les muscles. En même temps, avec une femme pareille, il ne fallait pas s’attendre à prendre le thé et discuter sagement.

Il était cinq heures, l’heure à laquelle même les Galifeu ne sont pas encore levés. Je prenais Akty avec moi et le motivait. Certes, il n’aimait pas se lever aussi tôt, mais là… C’était urgent. Je voulais qu’il vienne courir avec moi afin de me préparer mentalement à vivre un calvaire lors de cette épreuve. Je ne savais pas encore ce qui m’attendait, mais j’avais une vague idée. Des épreuves tous aussi physiques les uns que les autres. Ca ne pouvait être rien d’autre. J’en étais certaine. Alors nous sommes partis, en jogging et au frais, en quête de ce que mon ami Kaleb cherchait tout les matins. L’entrainement, la perfection. J’avais du mal à tenir le rythme, je m’essoufflais trop rapidement, mais mon pingouin me poussait à continuer. Une seule envie me venait : rentrer me coucher et me lever avant de partir. Mais non ! On ne doit pas se laisser aller comme ça où j’allais complètement foirer ce qui m’attendait plus tard dans la matinée.

Allez Akty ! Motive-moi ! On ne sera jamais prêt sinon.

Il était tout aussi fatigué que je l’étais. Nous faisions piètre impression comme ça. Pleine de transpiration et à bout de souffle, je lâchais prise. Je voulais rentrer mais ce n’était pas le tout de faire le chemin aller. Il fallait faire le retour ! Je n’avais pas envie de m’épuiser encore plus, je décidais de marcher tranquillement. Une demi-heure de course à pied, ça use vraiment. Surtout quand on n’est pas habitué. Mes mollets chauffaient, mon cœur allait exploser, ma gorge me brûlait à cause de l’air froid qui entrait à chaque inspiration par la bouche. C’est mauvais de courir par un temps pareil. Froid, humide… Le soleil n’était même pas encore là que j’avais envie de me recoucher pour repartir dans un cycle nocturne complet. Une fois de retour, je pris tout de même le temps de me doucher en moins de cinq minutes afin d’enlever cette pellicule de sueur et je sautais dans mon lit. Seulement, mon réveil ne tardait pas à me rappeler qu’il fallait se lever. Eh oui, Jackie n’allait pas m’attendre pour commencer et il était déjà environ huit heures. Je sais qu’elle est ponctuelle, je devais l’être aussi. Je mettais mes chaussures pour faire du sport, un jogging propre, je remontais mes cheveux comme je le pouvais… Et c’était parti !

Seule Mymi avait souhaité m’accompagner. Les autres étaient des fainéants aguerris. Elle avançait au même rythme fatigué que moi et nous ne tardions pas à rejoindre le parc où j’avais retrouvé ma petite boule rose. Ptiravi avait voulu visiter les environs en solitaire, m’enfin, c’est une autre histoire. Une foule se trouvait ici, apparemment il y avait beaucoup de courageux sur la liste. Mais lorsque Jackie avait prit la parole, ce fût autre chose. J’entendais certains d’entre eux souffler d’avance, d’autres tremblotaient de peur devant cette femme musclée. Je ne ressentais rien que de la douleur, et surtout de la souffrance… Ce qu’elle venait d’expliquer était assez flippant en soi, mais j’avais envie de commencer. Plusieurs binômes étaient déjà sur les chapeaux de roues et se lançaient à l’aventure. Pour ce cours ci, j’avais droit à une jeune fille que je n’avais encore jamais rencontré. J’espérais bien m’entendre avec elle ou alors l’épreuve serait la pire qu’il puisse exister !

Salut, Kathleen, Givrali. Apparemment, on va devoir coopérer pour réussir. Je suis prête à tout donner pour arriver au bout en un seul morceau. Je compte bien montrer à Jackie que les autres peuvent vaincre ses petites protégées en sport !

Les présentations étaient formelles. Cela ne me rassemblait pas, et la Miss Mime s’approchait de la demoiselle pour lui serrer la main. Une touche d’idiotie ne faisait pas de mal. Et je tombais des nues quand la jeune fille se changea en mec en un instant. Certes, les habits me laissaient penser à une demoiselle mais sa voix m'ouvrit les yeux sur sa nature. C'était un garçon ! J'avais tout de même du mal à y croire, un travesti ? Ma foi, pourquoi pas ! Mais pour en revenir au cours, nous n’avions le droit qu’à un seul Pokémon et ce serait avec elle que nous ferons toute le cours. Un Pokémon Psy, ça pouvait aider, croyez-moi !

Loan McNellis
Loan McNellis
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: [Cours 03. PokéAthlète] Un parcours meurtrier !   Sam 25 Oct - 11:06
Enfin le cours pokéathlète que j'attendais tant. J'étais enfin prêt, après de nombreux mois de recherches, de travail acharné, d'espionnage discret, il était enfin prêt... Mon cosplay de Jackie était fini. J'étais très fier de moi, il ne manquait plus que l'occasion rêvée pour l'afficher fièrement et cette occasion ce présenta sous la forme du cours Pokéathlète organisé par dame Jackie première du nom.

Je m'étais levé tôt exprès pour cela. Il fallait que ma préparation soit parfaite, aucun défaut ne devait apparaître. Lors de ma douche je passai par la case épilation, jambes et aisselles ok. On pouvait commencer le spectacle. J'enfilai ma jupe de sport avec un short en dessous, je mis une brassière avec ma fausse poitrine sous un top rouge Pyroli, où il était marqué ''i'm your real Nightmare '' avec un sweat pour ne pas souffrir de la fraîcheur du mois d'octobre. J'enfilai ensuite mes baskets, ma perruque et j'étais prêt.

« Tadam, t'en pense quoi ma Gimm ? »

*Tu es absolument parfaite.*

Quelle adorable girafe, je lui fis plein de papouilles afin de la remercier pour son compliment. Je me dirigeai maintenant vers le réfectoire pour prendre un petit-déjeuner fort en chocolat, en fibres et en vitamines. J’en profitai pour prendre une petite bouteille d'eau, que je mis dans mon sac, on ne savait jamais, et me dirigeai vers le champ de bataille.

Mon arrivée dans le parc attira plusieurs regards surpris de mes camarades. Oui, vous ne rêvez point, une Jackie miniature en jupe marchait dans le parc pour le cours du Général. Je souriais content de la réaction que mon arrivée avait provoquée. Je cherchais du regard des têtes connues quelle ne fut pas ma surprise de voir ma camarade de mission, la douce Aileen, présente sur le terrain. Elle venait à peine de sortir de l'infirmerie qu'elle se retrouvait déjà dans les rangs pour le cours du Général. Je me dirigeai vers elle, un air inquiet sur le visage.

« Mais, qu'est-ce que tu fais là ? » lui demandais-je toujours aussi inquiet. Elle me dit qu'elle venait assister au cours... « Aileen, tu devrais te repo - » commençais-je à dire avant d’être coupé par la jeune fille.

« Je suis une Pyroli, mon Loanounet d'amour, pas un légume. »

Je tiquai sur le surnom qu'elle m'avait donné, Loanounet d'amour, et j'eus un petit rire quand elle le dit. Je m'apprêtais à lui répondre, mais le cours allait commencer. Les Pyrolis présentes se mettaient au garde à vous, une question d'habitude pour elle. Les anciens se tenaient droit, sachant très bien à qui ils avaient à faire et les nouveaux imitaient les anciens ou goûtaient aux nageoires de Godzilla s'ils ne se tenaient pas droit... Les pauvres petites âmes.

Le Général criait les différentes explications du déroulement de ce cours. Un parcours du combattant en trois étapes. Des plateformes instables, un pont instable et une sorte de labyrinthe tout ça made in Jackie, haha, cela risquait d'être fort plaisant. Oui j'étais légèrement suicidaire, voyez ma tenue, cela en disait long sur mon... Courage, nous pouvons appeler cela du courage. Quel élève sensé et sain d'esprit irait au cours Pokéathlète avec le professeur le plus tyrannique, déguisé en ce dit professeur avec une jupette sportive... Aucun à part moi. Je n'avais pas peur de Jackie au contraire, et puis si je me souvenais bien, un espion n'avait peur de rien... Enfin un Pokéathlète Médecin n'avait peur de rien. Je riais intérieurement à ma pensée, affichant un énorme sourire sur le visage. Une Jackie miniature en jupe qui souriait, hahaha, effrayant.

En plus, cela était en binômes et avec un Pokémon de notre choix. Pour le choix de mon partenaire Pokémon ce fut vite fait. Marquis n'aurait pas vraiment apprécié ce cours donc je choisirais ma douce Grimm. Et pour le binôme, j'espérais tomber sur Aileen, comme cela j'aurais pu l'aider pour les différentes épreuves.... Et être accessoirement auprès d'elle. Ma girafe psychique roulait les yeux, se demandant si je le faisais exprès ou si j'étais vraiment aussi aveugle... Je ne voyais vraiment pas du tout de quoi elle parlait.

Le briefing fini, notre tortionnaire passagère nous colla en binôme. Malheureusement, je n'étais pas avec ma douce Pyroli, ce qui me rendait bizarrement triste et augmentait mon inquiétude. En allant retrouver la personne qui était mon binôme, je passai près de la préfète des rouges et lui tapai le derrière tout en lui disant « Fait attention à toi Aileen chérie ♥ » la jeune fille sourit et me rendit la politesse en m'apposant un coup de pied sur mon noble fessier à son tour. « Oulala, qu'elle est violente ♥ » rajoutai-je en riant et courant loin de ses bras .... Euh, loin de sa portée.

J'avais trouvé ma binôme, une jeune fille aux yeux bleus et aux cheveux ondulés que je ne connaissais pas vraiment, ce n'était pas trop grave après tout, les cours nous permettaient de connaitre des personnes différentes. La jeune fille se présenta à moi. Kathleen des Givrali. La jeune m'exposa sa motivation et son objectif, montrer à Jackie que les Pyroli ne sont pas invincibles. Je souris à la demoiselle et lui répondis d'une voix bien masculine.

« Ahaha je vois que tu es motivée, moi aussi je compte finir ce parcours avec un bon chrono. En tant que Pokathlète c'est un peu une obligation. C'est vrai que les Pyrolis vivent une horreur avec elle et sont surentraînées... J'ai bien peur qu'elles partent avec un avantage certain. Mais ça ne veut pas dire que nous ne nous surpasserons pas. » La jeune fille me regardait avec des yeux étonnés en entendant ma voix.

« Ah oui excuse moi je me présente Loan, des Voltalis, enchanté de te connaitre Kathleen. Et voici Grimm. Elle sera ma partenaire Pokémon pour cette épreuve du combattant. Grimm, voici Kathleen, notre binôme, et son Pokémon. » Le Pokémon que a jeune fille avait choisi était un M. Mime, celui-ci venait vers moi me serrer la main. J'étais étonné et souriais au Pokémon. A croire que notre binôme sera un duo Psy.

Ma Girafarig baissa la tête pour saluer la jeune fille et son Pokémon avant de se remettre à côté de moi. « Je crois que ça va être bientôt à notre tour de partir. Souhaitons-nous bonne chance. » dis-je avec un grand sourire amical. En avant pour le parcours du combattant.

Hrp :
 

_________________

Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

[Cours 03. PokéAthlète] Un parcours meurtrier ! 1469463719-brodiva
Tarja Jensen
Tarja Jensen
Région d'origine : Sinnoh - Charbourg
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 633
Points d'Expériences : 476
Scientifique Novice
Sujet: Re: [Cours 03. PokéAthlète] Un parcours meurtrier !   Dim 26 Oct - 18:54


En y regardant de plus près, ce jeune homme – Loan de son prénom – ressemblait étrangement à Jackie, la Générale qui faisait le cours. L’adorait-il ? L’admirait-il ? En tout cas, le costume était très réussi puisque je m’étais laissé prendre au jeu ! Sa voix masculine m’avait carrément fait sursauter intérieurement puisque je ne m’attendais pas à ce que ce soit un déguisement. En fait, j’y ai vraiment cru jusqu’au bout. Mymi souriait, elle était contente d’avoir un partenaire un peu extraverti. Elle ne se sentait plus seule ! Le Voltali avait choisi sa Girafarig comme équipière. Duo de Pokémon Psy, nous allions certainement faire un carton. Sa grande girafe baissa la tête dans ma direction, elle était très bien dressée et connaissait les bonnes manières. Deuxième Voltali que je rencontre et qui semblait vraiment charmant. A croire que c’était inné chez eux, la politesse, la gentillesse. Mais il ne fallait pas se fier aux apparences, le temps m’apprendra certainement qu’il n’y avait pas que des Bisounours dans ce dortoir électrique. Il était PokéAthlète, tout comme Kaleb, et il avait l’envie de vaincre le chronomètre. Ça tombe bien puisque je ferai tout pour prouver à cette femme que ses protégées ne sont pas toujours les meilleures.

Le jeune homme me fit remarquer que notre tour approchait à grand pas. Je ne savais pas comment nous allions aborder ce parcours du combattant. Mais nos deux Pokémons allaient être nos atouts les plus précieux. J’approchais du premier parcours qui semblait être juste des plates-formes situées au beau milieu d’une grande mare de boue. Super ! Le bain de boue allait être compris dans le forfait souffrance. Je regardais mon partenaire l’air un peu hésitante et soufflait un bon coup. Le chronomètre tournait, il n’y avait pas de temps à perdre. Je jetais un œil à mon Pokémon Psy et lui fit signe que j’étais prête à me lancer dans l’aventure.

Bon, je crois que quand il faut y aller… On se revoit de l’autre côté cher partenaire ? Souhaite-moi bonne chance, il se peut que je prenne un bon bain de boue avant d’atteindre le deuxième parcours !

Je disais ça en rigolant, mais maladroite comme j’étais, je suis sûre de finir le corps recouvert de cet horrible boue. Enfin, se salir n’avait rien d’effrayant, c’est surtout d’avoir une mauvaise note suite à une condition physique… Pas réellement bonne. Le sport et moi, ça faisait deux, heureusement, un PokéAthlète était là pour me motiver et m’aider à me surpasser. J’entamais donc la course contre la montre. Il n’y avait pas tant de plots que ça, une petite dizaine… Tout au plus. Mymi me suivait très concentrée. Je lui ordonnais de me porter si jamais je venais à tomber. Ses pouvoirs psychiques allaient certainement supporter mon poids une ou deux fois mais pas plus. Je devais alors prendre sur moi et faire très attention. Le moindre faux pas allait épuiser les capacités de mon Pokémon. Je sautais sur la première plate-forme, elle était stable. Aucun souci. La deuxième en revanche… A peine un pied dessus et elle se mit à pencher du côté droit, tentant de m’emporter dans les méandres de la boue. Mymi força et me rattrapa de justesse. Zut, moi qui ne voulais pas user de ses pouvoirs de suite… C’était râpé !

Je sautais les plots les uns après les autres. Certains d’entre eux étaient vraiment instables et je m’éfforcais de rester concentrée. Malheureusement, le temps filait et ce n’était pas comme ça que j’allais pouvoir battre le record d’une Pyroli. Loan me suivait de près, il ne semblait pas avoir trop de mal mais je n’avais pas vraiment le temps de regarder chacun de ses faits et gestes. Le dernier plot était là, devant moi. En sautant, mon pied trébucha et j’attrapais le fin rebord de la plate-forme. Mes mains glissaient et j’allais finir dans la mare si ça continuait ! Nooon ! Je ne veux pas finir pleine de boue dès la première épreuve !

Clonage !
J’hurlais et la miss Mime se décupla en double. Grâce à son psychisme, elle put se faire léviter et tenir la plate-forme pendant que son double tentait de me hisser jusqu’au dessus. Je soufflais, la peur m’avait prise au ventre. La glissade n’était pas prévue… Je me dépêchais alors de rejoindre l’autre côté pour enfin terminer cette première épreuve. Plus on s’approchait de la fin et plus les plates-formes bougeaient dans tous les sens. C’était incroyable ce que Jackie pouvait nous faire souffrir dès la première épreuve. Qu’est ce qui nous attendait au bout ? Loan venait de me rejoindre pour parcourir le reste de ce combat contre le chronomètre. J’avais déjà puisé dans les ressources de mon Pokémon, il fallait qu’elle trouve un moyen de vite récupérer pour qu’on puisse passer à la deuxième épreuve. Je sens que plus nous allons avancer, plus le sadisme de cette Générale sera présent !

Loan McNellis
Loan McNellis
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: [Cours 03. PokéAthlète] Un parcours meurtrier !   Sam 1 Nov - 13:36
Notre groupe se dirigeait vers le départ. Notre premier obstacle, une marre de boue que l'on pouvait traverser avec des plateformes. Je regardai la marre qui n'était pas présente la dernière fois que j'étais passé dans le parc et avais un gros pincement au cœur pour le travail du jardinier...Tant d'heure de travail jeter à l'eau en une journée par la folie du général. Je compatissais ayant moi aussi subit ce genre de gâchis durant les portes ouverte de l'académie. Je mis une main sur le cœur tout en fermant les yeux et baissant la tête. *Tu nous fais quoi là ? * Me demandait ma girafe me regardant étonnée. « Je fais une minute de silence pour le jardinier... »

*Il est mort ?*

« Arceus, non ! Mais son travail si. »

*...T'es ridicule*

« Chut ! Les artistes sont tous des incompris. Pauvre monsieur Forest».

Ma girafe roulait des yeux n'essayant pas de me comprendre. Le coup de sifflet fut donné et notre binôme devait partir, mettant fin à ma minute de silence. Mes pensées allaient quand même à cet artiste paysagiste incompris. Je fis signe à ma partenaire de passer avant moi, gentleman oblige. Mais derrière cette politesse protocolaire ce cachais un second objectif. *S'il avait des pièges elle les déclenche en premier ?* *Non, Grimm je veux voir de quoi cette fille est capable *.La Givrali prit sa respiration et me disait de lui souhaiter bonne chance et que l'on se voyait de l'autre côté de la rive. Je souriais à la demoiselle et lui rendais son encouragement.

« Oui après toi et bonne chance. Ahaha ne t'inquiète pas, avec une jupe je pense que le bain de boue m'attend aussi »

Ma camarade débutait son parcours, quand elle sautait sur la seconde plateforme je me lançais à mon tour dans cette traversée en sautant sur la première plateforme. Je fis en sorte de sauter au milieu pour ne pas que la plateforme bouge trop.

« Si toutes les plateformes sont comme ça ce parcours sera de la tarte au Lansat, d'ailleurs Grimm pour ce parcourt...n'utilise pas tes pouvoir » disais-je avec un excès de confiance. Ma Girafarig me regardait remuant sa tête de droite à gauche et me disais avec une voix paniquée *QUOIIII !!!Loanou tu es tombé sur la mauvaise girafe, ne compte pas sur moi pour ça. Fait bien tes affaires si tu veux tomber dedans, tombe. Personnellement, je ne trempe pas mes sabots dans ça*

« Hey !! » disais-je en riant de son comportement. C'était pour nous que je disais cela, afin de bien profiter de cet exercice pour nous améliorer.*Chacun pour soi McNellis. Entre mes pouvoirs psychiques et la boue le choix est vite fait. Si tu ne veux pas que je t'aide avec, je n'aiderai que moi.* Continuait-elle en me rejoignant sur la première plateforme. Elle collait sa tête contre moi et se frottait la tête affectueusement. *ça ne veut pas dire que je ne t'aime pas hahaha.* disait-elle en sautant sur la seconde plateforme.

*Attention la seconde n'est pas vraiment stable* me disait-elle alors que la plateforme se penchait dangereusement sur la gauche et qu'elle glissait. Ma girafe psychique risquait de tomber, ou pire de s'épuiser alors qu'il nous restait deux épreuves. Ni une ni deux je sautai sur le côté droit de la plateforme pour essayer de stabiliser celle-ci. « Je crois que j'ai parlé un peu trop vite, aller allons sur la suivante. » Ma girafe compris le message et sauta en même temps que moi sur celle-ci, qui était aussi instable, mais comparée à la précédente elle penchait dangereusement vers l'arrière. Je courus vers l'avant pour refaire faire contrepoids.

Je regardai comment ma binôme s'en sortait avec son pokémon, ça semblait bien se passer pour elle. « Allez Kathleen tu es sur la bonne voie.» Encourageais-je la Givrali. Mon pokémon me regardait étonnée. « Ben quoi faut bien l'encourager...» *Aaaaah ok. Go Kathleen on vaincra ce parcourt du diable ><*

Nous continuions notre traversée périlleuse en s'amusant à faire contrepoids sur les plateformes instables et nous étions presque à la fin tout comme notre partenaire, qui se trouvait juste devant nous. L'avant dernière plateforme semblait vraiment, vraiment pas facile à maintenir stable. La Givrali se trouvait contrainte d'utiliser son pokémon pour l'empêcher de tomber avant d'arriver sur la dernière plateforme. « Bien joué ! » Disais-je impressionné par sa vitesse de réaction. Utiliser Clonage pour que la remettre sur la plateforme j'applaudissais le geste. Kathleen finissait grâce à cela le parcours sans une seule tache de boue.

« Faisons le duo gagnant. Tu es prête Grimm ? On passe sur l'avant dernière en courant et on saute.» *Compris è^é*

« Tu passes à droite et moi à gauche » *Tu passes à droite et moi à gauche* disait-on en concert

« Ok tu passes à gauche et moi à droite » *ok Tu passes à gauche et moi à droite*

« BON tu vas ici et je vais là ok » * Ok ok * me répondit-elle en rigolant

Nous courions tous les deux et sautions sur la plateforme, celle-ci n'a pas semblé apprécier le fait que l'on soit arrivée tout deux dessus et tanguait dangereusement vers la marre boueuse « Grimm court, vite!!! »Nous prenions nos jambes à notre coup et sautons vers la dernière.

Malheureusement tout ne se passa pas comme prévue, pour moi. La jupe de sport m'avait quelque peu gêné dans ma course et m'avait fait ralentir ma foulée. Final de compte au lieu de tomber sur la plateforme comme ma girafe, je tombai sur le rebord de celle-ci glissant quelque vers la marre « GRIIIMMMM » criais-je à l'aide. Celle-ci attrapa les manches de mon sweat et tira de toutes ses forces pour me remonter sur la plateforme. « Mauvaise prise ma douce » Disais-je en riant, sentant mon sweat glisser sur moi et se retirer alors que je tombais vers la marre.

J'attendais mon choc contre cette marre fermant les yeux, mais au lieu de cela je me sentais tirer vers le haut. Ma girafe m'avait désobéit elle me regardait l'air de dire comme si cela te dérangeait avant de rire.

J'étais presque arrivé sur la plateforme quand le vent frais de ce mois d'octobre souffla et fit éternuer mon pokémon psy. Cet éternuement la déconcentra et l'avait fait me lâcher. Du coup je tombais dans la marre accompagner d'un plouff pas très classe.

*Désolé Loan * Disait mon pokémon tenant mon sweat dans sa gueule. Ce n'était pas vraiment grave. Je sortais vite fait de la marre avant de rejoindre Kathleen tout en retirant mon excès de boue. « Je viens de comprendre pourquoi les filles ne couraient pas avec des jupes, aller dépêchons nous d'atteindre le second obstacle. » Disais-je en riant, initiant par la suite notre course vers le deuxième obstacle du parcours. Ayant une pensée pour Aileen espérant qu'elle ne se force pas trop et qu'elle ne se blesse pas.

_________________

Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

[Cours 03. PokéAthlète] Un parcours meurtrier ! 1469463719-brodiva
Tarja Jensen
Tarja Jensen
Région d'origine : Sinnoh - Charbourg
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 633
Points d'Expériences : 476
Scientifique Novice
Sujet: Re: [Cours 03. PokéAthlète] Un parcours meurtrier !   Mar 4 Nov - 12:31

Franchement, cette première activité était une simple mise en bouche. Ce qui nous attendait semblait bien pire… Croyez-moi. Le passage suivant me faisait frissonner. Un long pont pas plus large qu’un éléphant. Certes, ça laissait de la marge pour les personnes plus enrobées mais sincèrement, cela ne me disait rien qui vaille. Je jetais un regard à mon équipier plein de boue. Le pauvre n’avait pas eu la chance d’arriver propre pour la seconde épreuve. Cette Jackie était vraiment monstrueuse de nous faire faire de telles choses. Mais bon, je n’avais pas le temps de réfléchir. Nous avancions au même rythme sauf que cette fois-ci, nous allions traverser chacun notre tour. Le pont ne semblait pas du tout solide. A vrai dire, à peine un de mes pieds posés sur la passerelle que je le retirais. Je me mordillais les lèvres, n’ayant pas vraiment envie de me jeter à corps perdu sur les planchettes instables. Le pont vacillait de droit à gauche alors que mon corps entier n’était pas encore dessus. Oh mon dieu, il ne fallait pas avoir la nausée sur un truc pareil. Je soufflais un gros coup et fermais les yeux avant de poser mes deux pieds sur le pont en bois. J’avais à peine le temps de me stabiliser qu’un gros boulet m’arrivait droit dessus. Mymi l’avait vu et se positionna devant lui, tentant de le stopper net avec ses pouvoirs psychiques. Il n’y avait pas trop de problèmes à en stopper un seul, mais quand cinq ou six nous arrivait droit dessus, que faisait-on ?

Cours ! Mymi, ne t’épuise pas maintenant !

Il ne fallait pas s’arrêter, le pont vacillait de droite à gauche, et inversement. Je gardais l’équilibre aussi longtemps que je pu jusqu’à trébucher sur une planchette mal fixée – encore un sale coup de la Générale pour nous faire perdre du temps ça. Mon pied se coinça et mes genoux tombaient à plat sur le pont. Je m’agrippais aux planches comme un koala qui s’accrochent à sa branche. Je ne voulais pas bouger, et les boulets continuaient de pleuvoir sur le parcours, m’empêchant alors de remonter en toute sécurité. Je n’étais qu’au milieu du parcours et pourtant, j’en avais déjà assez. Ma combativité semblait s’être envolée. Et la miss Mime ne supportait pas de me voir baisser les bras si vite. Elle usa d’un bouclier pour arrêter un maximum de boulet afin de m’aider à remonter sur le pont et continuer ce parcours du combattant. J’entendais déjà les rires sadiques de Jackie qui s’amusait certainement à appuyer sur les boutons pour nous mettre des bâtons dans les roues. Je me tournais et regardait mon partenaire qui me jugeait assez loin pour commencer son ascension vers la victoire contre les Pyrolis. Un flash m’atteignit alors. Je voyais Kaleb refusant l’abandon en plein milieu du parcours. Comme je le connaissais, il repousserait ses limites et n’abandonnerait pas aussi facilement…

Cette pensée me donnait le courage de m’hisser à nouveau sur le pont qui tanguait chaque seconde. Je retrouvais l’équilibre quand Mymi lâcha le bouclier. Elle semblait complètement crevée mais elle repoussait aussi ses limites. On travaillait en duo ! Dans le pire des cas, il y avait toujours la Girafarig de mon équipier Voltali. Le Pokémon clown se laissait submerger par ses émotions et tentait de m’aider coûte que coûte. Sauf qu’elle allait devoir se reposer jusqu’à la prochaine épreuve. Je continuais ma route en esquivant les quelques boulets qui m’arrivaient en pleine poire. J’avançais prudemment, Mymi accrochée sur mes épaules. Ma compagne devenait un fardeau plutôt qu’une aide. Mais elle en avait besoin, la pauvre… Elle avait tout donné pour que je ne perde pas de temps.  Sauf que notre poids double n’aidait absolument pas à la stabilisation du pont. J’eu une idée ! Je m’étais mise à quatre pattes et j’avançais plus facilement. Sauf que je n’avais pas prévu le coup qui allait m’arriver directement dans le ventre. Mes yeux s’écarquillèrent quand plusieurs boulets arrivaient d’en dessous du pont et le fis vaciller d’une manière imprévisible. Je jetais un œil au Voltali en hurlant…

ADIEU MONDE CRUEEEEL !
Mymi tomba la première et je la rejoignis, m’écrasant alors sur le filet. Mon cœur n’arrêtait plus de battre, j’avais tellement peur. Mais tout était fait pour que nous ne nous blessions pas, malgré le mal de ventre que je venais d’attraper. Merci Jackie ! Je n’avais plus le choix que de continuer sur le filet et de rejoindre la petite échelle qui nous menait au dernier parcours. J’avais échoué et perdu trop de temps sur cette chute. Mymi restait couchée sur le filet et s’amusais à le faire rebondir. Je la laissais se bercer le temps que le Voltali réussisse son épreuve et une fois qu’il nous aurait rejoint, elle devrait arrêter de s’amuser là en bas et se préparer pour l’épreuve ultime. Connaissant la réputation de la Générale, ça allait donner quelque chose de vraiment… Spécial !

Loan McNellis
Loan McNellis
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: [Cours 03. PokéAthlète] Un parcours meurtrier !   Lun 10 Nov - 17:54
Un pont suspendu…pas stable avec des boulets qui nous fonçaient dessus. Bizarrement je me sentais un peu mal de laisser une jeune fille affronter ces épreuves avant moi. Comme quoi le comportement de gentleman avait ces limites. *Mais non c’est bien comme ça on sait à quoi s’attendre* *Non mais c’est horrible ce que tu dis.* *Il faut savoir faire des sacrifices dans la vie.* Me disait-elle avec tout le sérieux du monde.

Ma camarade avançait tout en esquivant les boulet de canon envoyé par le générale. Son trajet semblait se compliquer, mais elle tenait bon. Je l’encourageai de mon mieux, étant toujours à l’entrée du pont. Deux personne dessus aurait déstabilisé la construction encore plus.
Ma binôme semblait très bien s’en sortir avant de trébucher et de se rattraper sur le sol du pont comme un Paracool sur sa branche. « Allez! Tient le coup! Accroche toi !» disais-je ayant l’espoir qu’elle ne tombe point. Malheureusement elle n’avait pas tenue long feu et tombait dans le filet avec son Mr mime. J’espérais qu’elle ne s’était pas fait trop mal.

C’était à notre tour de traverser ce truc en hauteur. « Bon ben en avant » disais-je en posant un premier pied sur le pont suspendu. Ce dernier tanguait légèrement de droite à gauche, il fallait que j’attende qu’il ne tangue plus pour avancer. Mais c’était plus facile à dire qu’à faire.
Notre ‘’adorable’’ instuctrice s’amusait à nous balancer des boulets de canon … « Des boulets de canon…Non sérieux et après c’est quoi des Gravalanche sur notre chemin, des Ursaring à boxer ? »

*Ne la tente pas Loan et avance*

J’avançai me baissant parfois pour esquiver les boulets qui fonçaient vers moi, alors que le pont tanguait fortement. Une autre salve de boulet fonçait sur nous…Celle-là elle n’allait pas être facile à éviter. « Grimm Choc mental !! »

Ma Girafe arrêtait les boulets et les faisait tourner autour de nous, afin de s'en servir comme bouclier. Bizarrement les salves de boulet augmentaient de plus en plus depuis qu'elle avait fait cela. *Lo...Loan je ne vais pas tenir longtemps* Me disais ma girafe essoufflé. C'est vrai qu'elle n'avait pas l'habitude te porter de tel poids en même temps tout en les utilisant comme bouclier mouvant. « Oki on court tient le coup encore un peu.» Je m'inquiétais, car on n'avait pas encore traversé la moitié de ce pont. Je me mis à sprinter avec elle essayant de ne pas tomber avec ce pont instable et ces lancer de boulet qui était de plus en plus fréquent et nombreux.

La moitié, le trois quart ...La fin était proche ma girafe lâcha les boulets à force d'épuisement et s'effondrait sur les planches du pont. Jackie ne semblait avoir apprécié le petit tour de ma girafe. « Grimm, tient le coup! »
* j'es..J'essaye, mais là je suis morte*
« Arrête de jouer la comédie, tu ne vas pas me lâcher maintenant, allez!»
* Nan mais ....j'ai plus de souffle*
« Je n'hésiterais pas à dire à Sphax que tu as abandonné »
*NAAAANN NE FAIT PAS CA ...Il va se moquer de moi après*
« Alors, essaye d'avancer !! » essayais-je de la motiver tout en évitant les différents boulets. *Je ne sens plus mes pattes tyran.*

Je rigolais un peu après l'avoir l'entendu me dire que j'étais un tyran. « Profiteroles !!! » Criais-je en esquivant un énième boulet en me baissant. * *w* Là tu me parles* me disait-elle en se redressant sur ses pattes. *En avant Diva* me rajoutait-elle en me dépassant.

Le pont tanguait me faisant perdre parfois l'équilibre, je m'accrochais sur les cordages pour ne pas tomber. Mon pokémon arriva de l'autre côté du pont avant moi et s'allongeait au sol pour reprendre des forces.

En attendant moi j'étais encore sur la balançoire, coucher sur le pont cette fois ci, ma girafe me criait par la pensée d'accélérer le mouvement. Ce que je fis...avec difficulté. Tellement que le pont tanguait et qu'il y avait de projectiles je finis l'épreuve à quatre pattes.

« Ce Pont est une horreur » disais-je assis par terre. « J'espère que tu as bien repris ton souffle Grimm, je crois que le plus dur est à venir »

Nous courions tous les quatre (oui je compte les pokémons aussi dans le lot) vers l'entrée du troisième obstacle. « Le fameux labyrinthe de Jackie... ça va Kathleen ? Tu tiens le rythme ? »Disais-je un peu essouffler par notre course. « Bon ben en avant pour notre dernier obstacle Jackinesque » Disais-je en entrant dans le labyrinthe avec ma binôme et nos partenaire pokémon.

_________________

Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

[Cours 03. PokéAthlète] Un parcours meurtrier ! 1469463719-brodiva
Tarja Jensen
Tarja Jensen
Région d'origine : Sinnoh - Charbourg
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 633
Points d'Expériences : 476
Scientifique Novice
Sujet: Re: [Cours 03. PokéAthlète] Un parcours meurtrier !   Jeu 13 Nov - 2:01

Je regardais mon équipier Voltali passer ce pont de l’enfer avec beaucoup de mal. En même temps, Jackie n’y allait pas de main morte, et j’étais certaine qu’elle prenait un plaisir fou à balancer tout les boulets sur les élèves. De la torture ! Elle devrait se faire enfermer tant elle possède de cruauté en elle ! Néanmoins, grâce à sa cruauté intérieure, les Pyrolis étaient de vraies battantes. Ce n’était peut-être pas si mal après tout. Alors une fois que Loan arrivait de mon côté, je lui mis les mains sur les épaules et soufflais légèrement, histoire de lui faire comprendre que le plus dur restait à venir. Nos Pokémons étaient fatigués, et nous aussi par la même occasion. La générale Pyrolienne savait y faire pour épuiser toute l’énergie des élèves en un rien de temps. Comment le vivait-elle ? N’avait-elle jamais aucun remord à torturer des élèves de la sorte ? Et le pire, oui le pire, se trouvait juste devant nos yeux. La troisième et dernière épreuve. Le temps filait à une allure hallucinante, c’est pourquoi nous bougions nos fesses assez rapidement pour rejoindre l’ultime bataille. Une fois arrivées devant, le jeune homme me demandait si j’arrivais à tenir le rythme. Le sport et moi… Une grande histoire encore !

Oui, ça va aller. J’ai la volonté de vaincre cette vilaine Jackie, alors je vais tenir bon jusqu’au bout même si mes jambes crient au secours ! Prêt à entrer ? Ce labyrinthe est notre dernière souffrance !

Mymi me regardait les doigts dans la bouche. Dans le langage des mimes, cela signifie la peur. Alors je pense qu’elle n’avait pas trop envie d’y aller. Tout doucement, je poussais la première porte, nous menant alors dans une salle hexagonale. Six faces, six portes. Je bottais les fesses du Pokémon Clown qui ne voulait absolument pas entrer tant c’était sombre. Toi la première ! Six choix, il nous n’en fallait qu’un et le bon. Je n’étais pas très chanceuse et préférais laisser les Pokémons décider à notre place. Avant, je demandais à la miss de se concentrer afin qu’elle tente d’entendre ce qu’il y avait derrière chacune de ces portes. Des voix, de l’eau… Tout cela semblait confus pour elle. Peut-être que l’endroit était hanté !

J’entends des portes s’ouvrir, se fermer, s’ouvrir et se fermer encore. On n’est pas tout… SEEEEUUUUULLL !

Cette idiote m’avait fait peur à hurler comme une dingue ! Je me penchais vers Loan en lui disant de ne pas s’inquiéter pour elle, cette folle était très voir même trop expressive. Le problème était qu’il y avait d’autres personnes ici. D’autres élèves ? Cela m’étonnerait. Jackie n’envoyait qu’un groupe par un groupe pour le chronomètre. Alors qui était-ce ? Qu’un seul moyen de savoir, passer une de ces portes. Je voulais proposer à Loan de se séparer pour avancer plus vite mais je craignais que nous nous perdions de vue une fois plus enfoncé à l’intérieur. Je tentais donc de pousser la porte d’en face. Fermant les yeux pour ne pas voir ce qu’il y avait de suite, je demandais à Mymi d’ouvrir une autre sur le côté pour couvrir plus de terrain. Celle qu’elle avait essayée ne daignait pas bouger…

On n’a pas le temps de tout fouiller… Sinon, demain nous y sommes encore. On tente de passer par celle que je viens d’ouvrir ? La salle semble être similaire.

Après la réponse du jeune homme, nous passions l’ouverture afin de nous retrouver dans la même pièce qu’auparavant. Ce genre de chose avait le don de me rendre complètement dingue. Un chronomètre était entrain de tourner pendant que nous tournerions certainement en rond. Peut-être y avait-il une logique… Cependant, je n’avais aucune idée d’où aller ensuite. Je laissais les rênes à Loan le temps de trouver la façon de procéder. Il n’y avait pas de toit au-dessus de nous. Peut-être envoyer un de nos Pokémon Psy en éclaireur dans les airs tant qu’il pourrait nous guider. Mais quelque chose me disait que ce n’était pas aussi simple que ça… Surtout que des bruits semblaient se rapprocher de notre position !

Loan McNellis
Loan McNellis
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: [Cours 03. PokéAthlète] Un parcours meurtrier !   Lun 17 Nov - 2:12
Devant l'entrée de la dernière épreuve ma binôme me répondait qu'elle avait la volonté de vaincre le parcourt du Grand tyran pyrolien qu'était Jackie et ce même si ses jambes ne voulaient plus la tenir. Je sourirai à la jeune demoiselle, la trouvant courageuse pour une Givrali. Oui je savais qu'avoir des préjuger c'était mal, mais il était le plus souvent fondé...surtout ici.

Elle me demanda par la suite si j'étais prêt à souffrir, j'hochais la tête avant de la suivre dans la première salle de cette épreuve.

Si je me souvenais du discourt de la surveillante des Pyroli cette épreuve devait être un labyrinthe.. D'après la première salle où nous étions arrivé on voyait que ce n'était pas un labyrinthe conventionnel. Bien sûr, Dame Jackie ne s'était pas contenter de faire un labyrinthe normal, ce dernier aurait été bien trop facile à traverser. Elle avait dû faire un autre genre de labyrinthe...surement un qui était composé d'un rassemblement de plusieurs salles identiques de forme hexagonale. Salle qui possédait plusieurs portes qui devaient nous conduire une autre salle exactement pareille qu'à la précédente. Mouais, je n'espérais pas qu'elle ait fait cela...Sinon, je sentais que l'on allait bien galérer.

Nous étions entrées dans la première salle sans trop savoir où aller. Kathleen proposa de laisser nos pokémons choisir. Ce fier à l'instinct de nos pokémon était une excellente idée. La Mr Mime de ma camarade semblait être affolée par des bruits qu'elle avait entendus. La Givrali me disait qu'il ne fallait pas que je m'inquiète du comportement de son pokémon. Je lui répondis avec le sourire que je n'étais aucunement inquiet.

Elle ouvrit une porte et demanda au pokémon psy d'essayer d'ouvrir une autre. Elle était verrouillée...Bien on avait quatre choix sur six, en retirant celle par où nous étions venus et la porte verrouiller.

« On n'a pas le temps de tout fouiller... Sinon, demain nous y sommes encore. On tente de passer par celle que je viens d'ouvrir ? La salle semble être similaire. »

Je regardai ma Girafarig qui était épuisée par nos efforts précédents. Je me demandais si elle pouvait encore utiliser ses capacités pour nous aider à avancer...Elle avait déjà fait pas mal d'effort il valait mieux que je la laisse se reposer un peu. Je lui caressai l'encolure afin de l'encourager.

« En effet nous n'avons point le temps de flâner dans ces lieux. Faisons à l'instinct nous verrons par la suite où cela nous mènera » disais-je à la jeune fille.

Elle s'engouffrait dans l'autre salle, je la suivais surveillant nos arrières. Nous nous retrouvions dans une autre salle identique...on n'était pas sortie de l'auberge. Je regardais un peu partout pour...pour rien cette salle était exactement pareille à la précédente.

Ma binôme me regardait ne sachant pas trop par où aller. J'avouais ne pas savoir quel porte prendre ou quelle stratégie employer...faisons-le à l'instinct comme je l'avais dit plus tôt.

Je me dirigeais vers la première porte qui me faisait face et l'ouvrait. Je tombai nez à nez avec une personne qui tenait un bâton. Je refermais la porte aussi vite que discrètement, espérant vainement que la personne ne nous avait pas vu et tout en m'adossant contre la dite porte...

« On ne va pas par là. Il y a une personne armé d'un bâton ....qui essaye d'enfoncer la porte Grimm choisi une autre...Vite ! »

Ma girafe choisit une porte, l'ouvrit pour regarder sur la salle n'était pas piégée et demanda à Kathleen et Mr mime de les suivre. Elle revint par la suite dans la salle et continuait à bloquer la porte avec son choc mental pour que je puisse les rejoindre. Quand je fermai la porte, le contact psychique de ma girafe se brisa et l'on pouvait entendre l'individu entrer dans la salle.

« Vite changeons de salle » murmurai-je à ma camarade en entament à ouvrir une autre porte. Ne pensant pas à bloquer celle d'où nous venons.

Erreur de ma part. Celle-ci s'ouvrit faisant apparaître l'homme que j'avais vu. « Vraiment ! Vous n'avez pas honte de terrifier de jeunes étudiants. » J'enfonçais ma main dans mon t-shirt pour retirer une de mes prothèse mammaire.

« Hey hey hey ! Je vous tiens »

« Pas encore. Ne sous-estimer pas les travesties. Kathleen court ! » disais-je à ma binôme tout en envoyant l'une de mes fausse poitrine sur la tête de notre assaillant pour le ralentir.

Je suivais ma camarade allant dans une autre salle puis une seconde s'arrêtant dans celle-ci, pour reprendre discrètement notre souffle. Je ne savais pas trop où on était. Je regardais ma girafe pour savoir si la personne nenous avait suivis. Elle me répondait qu'il avait emprunté un autre chemin.

« Je crois que je nous ai un peu égaré désolée. » m'excusais-je auprès de ma camarade tenant pathétiquement mon autre prothèse mammaire dans les mains. Je ne savais plus trop ou aller. J'ouvris une porte encore au hasard et vit que la salle n'avait pas de plancher. On pouvait voir comme un cours d'eau... «Euh...Non pas par là » disais-je en refermant la porte... « Nous venons du sud...La sortie se trouvera au normalement au nord...sauf si Le général est vraiment vile vicieuse et sadique et la sortie se trouve ailleurs...On tente le nord ? »Demandais-je à mon binôme. J'attendais sa réponse tout en surveillant les portes, ma prothèse prête à être lancée sur la première porte ouverte par un de nos poursuivants.

_________________

Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

[Cours 03. PokéAthlète] Un parcours meurtrier ! 1469463719-brodiva
Tarja Jensen
Tarja Jensen
Région d'origine : Sinnoh - Charbourg
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 633
Points d'Expériences : 476
Scientifique Novice
Sujet: Re: [Cours 03. PokéAthlète] Un parcours meurtrier !   Dim 23 Nov - 16:26

La pièce était exactement la même que celle dont nous venions. Jackie avait le don de nous faire tourner en bourrique, histoire de nous faire perdre notre temps comme il le fallait. Il faisait vraiment sombre et le même nombre de portes se trouvaient devant nous. Loan me suggérait de faire ça à l’instinct et je pense que c’était la meilleure chose à faire. En même temps, nous n’avions pas le choix que d’avancer sans réellement savoir sur quoi nous allions tomber. Si nous prenions trop de temps pour réfléchir et tentions de trouver une quelconque logique dans ce labyrinthe, nous perdrions alors le chronomètre qui trônait dans nos esprits et nous serions les derniers. Allons-y à l’instinct et ouvrons chaque porte qui se trouve devant nous sans penser à ce qu’on trouvera. Malheureusement, Loan s’approcha trop vite d’une porte qui ne contenait pas la suite de notre chemin, mais un homme portant un bâton. La porte lui claqua au nez et la panique s’emparait de nous. Générale Jackie était vraiment cinglée ma parole ! La girafe de mon partenaire ouvrit une porte au hasard en espérant tomber sur une autre pièce et pas un autre piège. A l’ouverture, Mymi plissait les yeux et après vérification, nous nous engouffrions à l’intérieur. Elle se servit de ses capacités psychiques pour que son dresseur puisse suivre et lorsque Loan refermait la porte derrière lui, on entendit une porte s’ouvrir en fracas. Le contact avait été rompu. Vite ! Il devait certainement être à nos trousses, et contrairement à nous, il devait connaître l’endroit par cœur.
Loan se pressait et une fois encore, il ouvrit une porte qui le menait directement à notre opposant. Sa main plongea dans son T-Shirt pour aller chercher un des faux seins qu’il portait et l’enfonça directement dans sa tête. Je souriais, l’idée était astucieuse et allait le retarder quelques instants. Mymi tentait d’ouvrir deux portes de suite, mais elles étaient toutes deux verrouillées. Je tentais celle d’à côté qui s’ouvrit miraculeusement sur une énième salle. Ça allait durer encore longtemps ces conneries ?

Encore, et encore… Toujours les mêmes salles… Il faut vite s’en aller ou ils vont finir par nous attraper, je les entends ricaner ! Mymi, créer un mur protecteur pour bloquer la porte et éviter qu’ils nous rattrapent.

Le Pokémon Psy se concentra et puisa dans les dernières forces qui lui restaient au plus profond d’elle-même. Un mur reflétant les quelques rayons lumineux se dressa derrière la porte. Il tiendrait suffisamment longtemps pour que nous puissions nous en aller. Loan s’excusa puisqu’il pensait que nous étions perdus. En même temps, j’aurai fait la même chose. Il n’y était pour rien si nous étions un peu paumés.

Ne t’inquiète pas, on a pas vraiment le choix que d’avancer. Tu n’y es pour rien ! Continuons !

Il ouvrit encore une porte sauf que celle-ci ne menait pas à une autre pièce mais à une petite rivière qui traversait par là. Si une rivière coulait par ici, la sortie devait se trouver soit d’un côté, ou de l’autre. Pas le choix, il fallait prendre l’une des deux portes aux extrémités de la pièce. Lorsque le jeune Voltali me demanda si nous devions tenter le Nord, j’hochais la tête en tendant l’oreille. Le type au bâton ne devait pas être loin et Loan portait encore une prothèse entre ses mains. J’ouvris la prochaine porte qui menait une nouvelle fois sur une pièce. Pour vérification, je demandais à mon Pokémon d’ouvrir une des portes latérales et la rivière était toujours là.

Suivons le cours d’eau ! Tentons de toujours prendre la porte d’en face !

Sauf qu’avec toute cette précipitation, j’avais oublié un point. En ouvrant la porte au Nord, un type avec une batte nous attendait, sourire aux lèvres. Sale piège ! Mymi hurlait à tue-tête tandis que la girafe de mon partenaire ouvrit une autre porte grâce à ses facultés mentales. Loan envoyait sa seule et unique arme en pleine poire du type et je courais dans la salle qu’avait ouverte le Pokémon du garçon. Les types se démultipliaient, la sortie n’étaient pas loin ! Je pris la porte en biais, vers le nord pour me retrouver dans la même salle hexagonale, encore et encore. Mymi se jeta sur la porte d’en face, et miraculeusement, les rayons du soleil se projetaient sur une parcelle d’herbe. La sortie était là ! Nous courions, un type à nos trousses pour nous boucher la sortie sauf que Mymi lui tira gentiment la langue et claqua la porte finale à son nez. Mes fesses s’écrasaient sur le sol chaud, cela faisait du bien… Nous retournions tous ensemble auprès de la grande tarée qu’était Jackie afin de savoir notre record et d’attendre les autres ! Je félicitais le jeune Voltali de sa prestation, car la jupe n’avait certainement pas rendue les choses aisées mais il l’avait fait ! Et ça, ça vaut toutes les congratulations du monde !



Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Cours 03. PokéAthlète] Un parcours meurtrier !   
[Cours 03. PokéAthlète] Un parcours meurtrier !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :