Transcendance
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3205
Points d'Expériences : 4036
Todresseur Spé. Type
Sujet: Transcendance   Mar 13 Jan - 16:23
Ginji Labelvi
      Rp solo



« Transcendance »


Le 08/01/15

Je ne connais rien de plus sublime que le ciel lors d'un lever de soleil. Ses teintes, ses motifs, ses pigments, tous sont magnifiques à l'aube.
Accoudée à la barrière se trouvant devant notre chalet, je contemple notre étoile incandescente sans un mot. Le froid m'arrache un léger frémissement, mais je reste là, absorbé par mon occupation si... Exaltante ?
Webble frémit à son tour. Je le sens s'enfoncer un peu plus dans mes cheveux, sûrement pour se tenir chaud. En plus d'être particulièrement sensible au froid, le Statitik ne semble voir aucun intérêt en cette longue et silencieuse contemplation, et se languit en attendant que j'achève mon petit rituel. Thoron, à mes pieds, semble lui aussi complètement désintéressé, et fait les cents pas en mordillant tout ce qui à le malheur de passer à proximité de sa bouche. Pourtant, le spectacle est à couper le souffle... Oui, un simple lever de soleil suffit à m’impressionner, mais ne vit-on pas mieux lorsqu'on se réjouit d'un rien ? Cela serait tellement sublime, de pouvoir garder une âme d'enfant s'extasiant devant une pierre difforme, s’esclaffant devant un pâté de boue, se contentant d'un rien tout en souhaitant le plus grand, rêvant au fil des voyages, et vivant chaque jour comme étant le dernier... Si tout le monde était comme ça, nul ne se soucierait d'amasser le plus d'argent possible, l'être humain cesserait de chercher à avoir un contrôle absolu sur tout ce qui l'entoure, et tout le monde pourrait s'épanouir sans avoir à s’inquiéter d'autrui...

Une bien belle pensée, mais est-elle au moins réaliste ? Non, ce n'est que l'idéal d'un gosse incapable de tenir sans manger pendant deux heures d'affilé... La vie est bien cruelle, et même si j'ai beaucoup de chance jusqu'à présent, je me doute bien qu'un jour ou l'autre, je devrai faire face à des choses terribles... Les agissements de la Team Rouage n'en sont qu'un aperçu, et qui sait ce qui peut encore nous tomber dessus.

Je baisse les yeux sur la neige au pied du chalet. Elle est, comme nous tous, condamnée à disparaître un jour ou l'autre... Mais qui s'en soucie ? Après tout, un jour ou l'autre viendra notre trépas, tout comme celui de notre voisin, ainsi que de tout ce qui nous entoure, alors pourquoi se poser tant de questions aussi futiles que superficielles ? Pourquoi la vie ? Pourquoi la mort ? Pourquoi moi, lui, elle, et pas vous, toi ou nous ? Pourquoi chercher absolument à tout savoir ? Pour se rassurer ? Pour briller ? Parce qu'on a tout simplement rien d'autre à faire ? Parce que sinon, tout serait bien triste ? C'est vrai, après tout, que se passe-t-il si nous cessons de nous poser tant de question ? On ne ferait que des constats. Et cela donnerait ça : cette neige va disparaître, point final.
C'est beaucoup trop triste pour que je puisse m'en contenter. Non, cette neige ne disparaîtra pas, puisque cela serait admettre la fatalité, et je n'aime pas la fatalité. Il y a très peu de chose que je n'apprécie pas, et la notion de destin en est une. Lorsqu'on fait un constat, on parle au présent de vérité général, on insinue donc qu'il n'y a pas d'autres issus possibles. Cela voudrait donc dire que, peu importe ce que l'on fait, le résultat sera le même ? Alors, à quoi bon faire des efforts ? Hors de question de me résigner à cela.

Je sors brutalement de ma stupeur pour rentrer en trombe dans le chalet. Je récupère une tasse, puis retourne à l'extérieur, avant de la remplir de neige condamnée à un destin funeste. Ceci fait, je rentre à nouveau, mais d'un pas beaucoup plus calme cette fois-ci, faisant attention à ne pas faire tomber de neige à l'intérieur, puis m'approche de mon lit. Je tire ma valise planquée sous ce dernier, et en sors un crayon et une petite feuille. J'inscris quelque chose sur le bout de papier, le scotche sur la tasse, et me dirige vers le frigo. J'ouvre la porte, et met la tasse à l'intérieur, mettant le papier bien en face de moi pour que quiconque veule se servir puisse voir ce qu'il y a inscrit dessus. « Pas toucher, rescapées du destin ».

Je sens Webble gigoter, celui-ci se remettant sûrement de ce court instant de vivacité, tandis que Thoron nous rejoint, désorienté. Va falloir qu'il s'habitue à me voir partir dans tous les sens sans raison apparente, parce qu'il n'est pas sorti de l'auberge. Tiens, ça me fait penser que j'ai faim moi, va falloir que j'aille manger un morceau... Oui, n'allez pas croire que c'est un haut instant de réflexion existentielle et philosophique qui va calmer mon grand appétit.

Réalisant que certains de me camarades dorment encore, je me fais cette fois-ci un peu plus discret et enfile doucement mes bottes. Thoron me suit dehors sans rechigner, non pas mécontent de se dégourdir un peu les pattes, mais surtout heureux de pouvoir fuir la Dynavolt de Cael. Les deux Pokémons Orages passent leur temps à se chamailler, et il n'est pas aisé de les séparer. Webble s'enfonce à nouveau un peu plus dans mes cheveux, à nouveau frileux. Il doit y avoir moyen de lui dégoter une petite écharpe... Ch'uis sûr qu'il serait trop choupi avec !

J'erre dans la ville, tel un zombie affamé, à la recherche d'un restaurant ouvert à cette heure-ci. Et pour tout dire, c'est loin d'être gagné... J'aurai peut-être plus de chance en tentant de trouver un commerce ouvert dans lequel je pourrai m'acheter un sandwich, ou quelque chose comme ça....

« -Hey, l'pleurnichard.  »

Je sens Webble se crisper. Je me tourne en direction de celle qui vient de "gentiment" me gratifier de « pleurnichard », pour faire face à une Givrali ne m'étant, hélas, pas méconnue. De longs cheveux bruns, des yeux verts et une taille moyenne. Je me mords la lèvre inférieur en fixant la jeune fille.

« -Suzie Parker. »

Elle esquisse un sourire mauvais lorsque je l'identifie d'une voix sèche. La jeune fille est difficilement méconnaissable, et ce même malgré sa tenue hivernale qui reste étonnement légère pour la saison. Les yeux de Thoron vont et viennent entre Webble, elle et moi. Il s'est rendu compte que la tension est assez tendue entre nous, il doit probablement se demander pourquoi.

« -Tu m'en veux encore pour la dernière fois ? Que tu es susceptible... Peu importe, je te cherchais, et tu viens de m'éviter le trajet jusqu'à ton chalet. J'ai un ami qui aimerait te voir, mais comme il n'est pas de l'académie, il avait pas le droit d’accéder aux habitations. Tu te ramènes ?  »

Je fronce les sourcils, méfiant. Qui ne le serait pas à ma place ? Cette fille s'est arrangée pour que je malmène mon Pokémon au profit du sien lors d'un cours de Topdressage.... Webble se souviendra sûrement longtemps de cette journée. Et il en va de même pour moi... Parce qu'au fond, c'est un peu de ma faute ce qui est arrivé. Si seulement je n'étais pas aussi naïf... Hors de question de me faire avoir une nouvelle fois.

« -Plutôt faire un régime. »

Je lui tourne le dos et m'apprête à reprendre mon chemin, mais une main -la sienne bien évidemment- vient se poser sur mon épaule pour m'arrêter. Je me retourne à nouveau et écarte les yeux. Oh non. Tout. Mais. Pas. CA.

« -Il veut juste te parler, t'inquiètes. Au pire, tu pourras toujours te barrer une fois devant lui...  »

Tout en me parlant, Suzie agite une boîte de gâteaux sous mon nez. Argh, c'est qu'elle connaît mon point faible... Je serre les dents tandis que mes yeux fixent avec envie l'emballage. Webble comprend le problème et commence à s'agiter vivement sur mon crâne en tirant mes cheveux de toutes ses forces, comme pour me retenir. Hélas, le Statitik n'en a pas beaucoup, de la force, et ses efforts sont vains. Je m’empare de la boîte de gâteau avant de lancer un deuxième regard méfiant à Suzie.

« -Je te suis, mais à la moindre suspicion...
 -C'est bon, relax mec.  »

La Givrali me tourne à son tour le dos et commence sa marche. Je tapote doucement Webble pour le rassurer, puis demande à Thoron de me suivre, ce qu'il fait sans rechigner. Miss Parker traverse tranquillement la ville, suivi par un moi sur ses gardes. La preuve étant que quelques mètres nous séparent elle et moi, jugeant plus sûr de la suivre à distance.
Au bout de quelques minutes de marche silencieuse et peu détendue, Suzie finit par me conduire jusqu'à la frontière de la ville. Il y a un grand terrain recouvert par la neige, pris en sandwich entre  la mer et une forêt de sapin. Dans la neige est tracée un grand rectangle dont la forme m'évoque quelque chose de bien connu. Je m'arrête aussitôt une fois devant.

« -Tu... Tu veux faire un combat Pokémon ? C'est pour ça que tu m'as emmené ici ?
 -Moi, non. Lui, oui. »

C'est avec un timing parfait qu'une silhouette sort de la forêt pour se poster à l'autre extrémité du terrain. Suzie la rejoint, tandis que je tente de reconnaître la personne d'en face. Les yeux rivés sur le sol, m'empêchant donc de voir son visage, l'inconnu fixe la neige quelques instants le temps que la Givrali vienne se mettre à ses côtés. Il relève alors la tête, et esquisse un léger sourire sadique.

« -Ça faisait longtemps, Maigrichon. »

Je me crispe aussitôt. Ce sourire. Cette voix. Ils me sont loin d'être inconnus.
Je fais un pas en arrière, puis un deuxième, terrifié. Mes jambes tremblent comme jamais tandis que je dévisage avec horreur le visage du jeune homme me faisant face. Il a la même expression, n'a pas changé d'un poil et me fait toujours autant paniquer.

« -Que ?... Mais qu'est-ce que tu ?... » 

Mes jambes lâchent, et je m'écroule à genoux dans la neige. Thoron s'écarte d'un bond, mais revient vers moi avant de poser ses deux pattes avant sur mon épaule, comme pour me demander ce qui ne va pas. Il tourne alors la tête en direction des deux adolescents et se met à grogner férocement.
L'autre rigole. D'un rire que j’espérais ne jamais ré-entendre.

« -Toujours aussi trouillard, à ce que je vois.
 -Ah ? Vous vous connaissez ?
-Yep. Ginji et moi sommes... De vieux amis. De très bons amis, même. N'est-ce pas, Maigrichon ? »

Je grimace à l'écoute de ces paroles. Des amis. C'est ce que j'ai toujours cru et ce que j'avais toujours souhaité.

...Mais à aucun moment ce ne fut le cas.

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3205
Points d'Expériences : 4036
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Transcendance   Mar 13 Jan - 16:24
Ginji Labelvi
      Rp solo



« Transcendance »


Je me relève, lentement, puis leur tourne le dos. D'un mouvement du menton, j'invite Thoron à me suivre, tandis que le garçon éclate de rire.

« -Et bien? Tu nous quittes déjà ?
-Laisse tomber, Yann. Je suis content de voir que tu te portes bien, maintenant lâche moi.
 -Ouah... Ça c'est de la tension. Qu'est-ce qui s'est passé entre vous, au juste ?
-Oh, des broutilles...
-Des broutilles ? » Je m'arrête, et me retourne. « Des broutilles ?!  »

Suzie esquisse un grand sourire. Elle à l'air de bien s'amuser de la situation... Thoron lève légèrement la lèvre en grognant, dévoilant ses dents, alors que Webble commence à faire mine de se rebeller. Le pauvre n'est pas vraiment crédible, mais j'apprécie vraiment l'intention. Je fixe avec intensité Yann, tout en me mordant la lèvre à cause de l'anxiété qui s'empare de moi petit à petit.

« -Ohoh, attention, le pleurnichard sort de ses gonds...
-...Qu'est-ce que vous me voulez ? »

Yann désigne du bras le terrain d'affrontement, avant de sortir une Pokéball de sa poche. Je me remets en place, et attends que Yann reprenne la parole.

« -Un combat. Solo, deux Pokémons chacun, le premier à n'avoir plus aucun Pokémon en état de combattre a perdu.
-Ça te manque tant que ça de pouvoir m'infliger une raclée ? »

Il ouvre la bouche pour répliquer, mais la referme aussitôt pour se contenter de sourire. Je demande à Thoron de se mettre en place sur le terrain, tandis qu'il jette sa Pokéball à terre. Le Pokémon qui apparaît face à nous me fait grimacer : un Gringolem. Type Spectre, mais surtout Sol, ça ne va pas être facile d'en venir à bout avec mes Pokémons Electriks...
Je me frotte les yeux et parle à voix basse, exprimant oralement mes pensées.

« -Arceus, qu'est-ce que je suis en train de faire ?... Qu'importe, si je pars maintenant je vais avoir des remords... Je me suis promis d'arrêter de fuir, il faut que j'affronte les choses en face maintenant... » J'élève la voix « J'espère que tu réalises que j'ai bien changé depuis notre dernière rencontre. Parce que je ne te ferai aucun cadeau ! Thoron, Flair. »

Le Dynavolt s’exécute et concentre tous ses sens sur son odorat, afin de pouvoir détecter facilement l'ennemi et le toucher sans problème. Le Gringolem, lui, ne fait pas de préparatif et passe directement à l'offensive avec une attaque Coud'Boue. L'attaque est super efficace, mais reste encaissable, puis qu'il ne s'agit pas de l'attaque la plus dévastatrice de type Sol.

« -Et tu vas me faire croire que tu as traversé les océans depuis Sinnoh rien que pour m'affronter ? Thoron, Vive-Attaque!
-Bien sûr que non, cela serait avoir un minimum d’intérêt pour toi. Gringolem, Coud'Boue encore.  »

Toujours la même attaque. Il semble vouloir me faire un maximum de dégât, puis qu'il se contente d'un jeu offensif sans rien tenter d'autre. Alors pourquoi ne pas faire d'attaque plus puissante ? Une attaque Ampleur serait amplement suffisant... Son Pokémon ne la connaît peut-être pas. Mais alors, il est de quel niveau ? Il espère me battre avec un Pokémon faible sous prétexte qu'il a l'avantage du type ? Quelle prétention...

« -Et donc ? Que fais-tu là ?
-Moi aussi, je suis en vacances. Et puis, j'ai su que les élèves de la Pokémon Community était dans le coin, et lorsque je me suis rappelé que tu y étais... Je me suis dit qu'il serait sympathique de prendre des nouvelles de mon vieil ami. J'ai donc demandé à Suzie, que je connaissais déjà, de venir te chercher.
-Tu as une drôle conception de l'amitié... Que cela soit bien clair Yann, à la fin de ce combat, je ne veux plus jamais te revoir ! Thoron, Morsure ! »

Si la Vive-Attaque n'a pas infligé des masses de dégât à son Pokémon, Morsure est super efficace sur son Gringolem. Par chance, celui-ci est effrayé par la capacité, et ne peut répliquer immédiatement. Je demande donc à mon Dynavolt de lancer une autre attaque Morsure, mettant K.O. le Gringolem. Je sens Webble remuer dans mes cheveux, encourageant Thoron dans sa lutte. Ce dernier esquisse un large sourire, non pas mécontent d'infliger une défaite à son adversaire. Yann rentre le Gringolem dans sa Pokéball, la range, puis sors une Super Ball.

« -Hmm. Je pensais qu'il tiendrait plus longtemps. Bah, peu importe... Escroco, Séisme. »

A peine le Pokémon touche-t-il le sol qu'il lance son attaque, dévastatrice pour mon Dynavolt... Puisqu'il est aussitôt K.O. . J'écarquille les yeux, surpris, avant de me précipiter vers mon Pokémon. A sa hauteur, je le remercie pour le combat, puis le rentre dans son Electrik Ball. Je me relève lentement et retourne en position de combat, avant de mettre la main sur la Pokéball de Meg.

« -D'accord... Ne crie pas victoire trop vite, je n'ai pas encore dit mon dernier mot. Meg, je compte sur t...
 -Et si tu faisais combattre Webble ? Je suis sûr qu'il s'en sortira très bien. »

Je m'arrête dans l'envoi de la Pokéball, surpris par l'intervention de Suzie. Restée silencieuse depuis quelques secondes, elle me lance maintenant un regard de défi. Elle veut recommencer le massacre de notre affrontement... Hors de question de rentrer dans son jeu.

« -Non. Je me ferai pas avoir une deuxième fois... Webble n'est pas un Pokémon fait pour les combats, je ne veux pas risquer de...
-Statiti ! »

Ma phrase est interrompu par Webble qui bondit de mes cheveux pour atterrir à terre. Il semble révolté, et s'avance sur le terrain pour faire face à l'Escroco.

« -We... Webble ! Attend, qu'est-ce que tu fais ?
-Sta !
-Tu veux combattre ? T'es sûr ?
-Tatik!
-Bon... Si tu le sens... »

J'avoue ne pas être très confiant. Webble est un Pokémon très faible, je ne sais pas comment il va s'en sortir face à un Pokémon comme Escroco... Et puis... S'il veut surtout se battre, c'est sûrement à cause de la provocation de Suzie. Il lui en veut pour la dernière fois... Et la Givrali semble prendre un malin plaisir à voir le Statitik souffrir... Non, j'ai tout faux. Ce n'est pas la souffrance de mon Pokémon qu'elle admire... Mais la mienne...

« -Euh... Webble, je crois vraiment que ce n'est pas une bonne i...
-Tiiiiiii ! »

Sans que je lui en donne l'ordre, il se jette sur l'Escroco et tente de le recouvrir de son attaque Toile. Mais l’adversaire ne se laisse pas faire et balaye le tique d'un revers du bras. Yann rigole, avant de demander à son Pokémon de ré-utiliser Séisme. Webble encaisse le choc, mais sans plus de souffrance, ce qui semble surprendre le dresseur d'en face. Devant son air étonné, je ne peux m'empêcher d'expliquer.

« -Hum...Avant d'être Electrik, Webble est surtout de type Insect, donc au final, les attaques de type Sol ne lui font ni chaud ni froid...
-Ouais ouais si tu veux...
-Tu croyais vraiment gagner en n'amenant que tes Pokémons Sol ?
-La ferme Suzie. »

Attendez. Il a dit quoi là ? Il a amené des Pokémons Sols rien que pour me mettre une raclée ?... D'une, je ne savais pas que me voir souffrir entraîne tant de jubilation, et de deux... Il va comprendre que c'est mal de me sous-estimer. Si je suis un spécialiste Electrik, ce n'est pas pour flancher devant le moindre Pokémon Sols...

« -Webble, Bourdon ! »

Le Statitik envoie des ondes de choc ayant un effet dévastateur sur l'Escroco. C'est que lui aussi est pourvu d'un double type... Et les types Ténèbres sont faibles face aux Insects ! Mais le crocodile bipède réplique avec une attaque Mania. Celle-ci est plutôt puissante, et Webble subit rapidement des dégâts semblables à ce qu'il a infligé à l'Escroco. Je grimace en voyant le Pokémon prendre l'attaque de plein fouet, et, par réflexe, pose ma main sur sa Pokéball à ma ceinture. Non, je dois lui faire confiance....

« -Vampirisme ! »

L'attaque permet à mon Pokémon de récupérer de l'énergie, mais ce n'est pas suffisant. La Mania d'Escroco est beaucoup trop puissante pour un Pokémon de l'envergure de Webble... Par chance, Escroco tombe confus à cause du contre-coup, offrant à Webble l’ouverture nécessaire pour attaquer.

« -Bourdon, encore une fois ! »

Les dégâts sont dévastateurs, et l'Escroco titube avant de trébucher bêtement, puis s’affale sur le sol. Yann se décompose, tandis qu'une immense fierté monte en moi. Webble, exultant, se tourne vers moi avec des étoiles dans les yeux. J'écarte les bras pour faire signe au Pokémon d'approcher... Mais le Statitik se fait soudainement bousculer par une quelque chose que je n'ai pas le temps d'apercevoir à cause de sa vitesse.

« -Pas si vite. Moi aussi j'ai un compte à régler. »

Suzie tient une Pokéball ouverte dans sa main. La chose bouscule une nouvelle fois Webble, et vient se poser à côté de la Givrali, me permettant de comprendre ce qu'il se passe. Aussitôt, je dégaine la Pokéball de Webble pour le rappeler à l'intérieur, mais une violente rafale fait tomber celle-ci dans la neige.

« -Non... Pas encore ! »

En un battement d'aile, le Gueriaigle qui vient de nous attaquer se pose aux côtés de Suzie. Je constate que son Furaiglon a évolué depuis la dernière fois... Celui-ci semble également beaucoup moins docile et plus sévère. Sûrement le fruit de son entraînement avec elle... Dire qu'il était si gentil lors de notre cours de Topdressage.

« -Qu'est-ce que tu veux ?!...
-C'est pourtant évident non ? T'es vraiment lent ma parole... Moi aussi je veux me battre. Mon Gueriaigle contre ton Statitik.
-Mais Webble vient d'enchaîner un combat ! Il est trop faible, il ne va pas...
-Si tu crois que j'en ai quelque chose à faire. Depuis ma défaite contre toi, mes amies pensent que je ne suis qu'une faible, alors qu'entre nous, on sait très bien qui de nous deux est le plus fort... Gueriaigle, Lame d'Air. »

Le Pokémon s’exécute et envoie une rafale de vent renverser Webble. Le Statitik encaisse l'attaque du mieux qu'il peut, mais son état reste des plus déplorables. Cependant, il se relève et, malgré quelques pas hasardeux, se positionne face à son adversaire, prêt à combattre.

« -We... Webble ! Cesse le combat tout de suite, cette histoire risque de mal finir...
-Tatiiiiiiii! »

Sans m'écouter, il se jette sur le Gueriaigle et lance une attaque Toile Elek, ce à quoi le Pokémon adverse réplique avec une attaque Eclategriffe. Webble se fait éjecter, mais retourne à l'assaut aussitôt. Impuissant, je regarde mon Pokémon se lancer dans une lutte dont l'issu semble certaine.

« -Mais pourquoi est-ce que tu t'obstines autant ?! Tu sais comme moi que tu n'es pas taillé pour les combats... »

Webble s'arrête aussitôt, et se tourne vers moi, ses petits poils ébouriffés. Il me toise durement de ses tous petits yeux, ce qui a pour effet de déclencher le déclic. «  pas taillé pour les combats » . Arceus... Que je suis aveugle. Depuis le début, c'est moi qui déclare que Webble est inapte à combattre, à aucun moment il n'a donné son avis sur la chose... Et s'il s'entête tant à affronter Yann puis Suzie, ce n'est pas par vengeance... Mais pour prouver sa valeur. Me prouver sa valeur. Il pense que je n'ai pas confiance en lui, que je le crois incapable de relever un défi, que je le juge... Faible. Comme Yann me juge faible moi.
Je suis pitoyable.

« -Rapace. »

Suzie profite que mon Pokémon ait le dos tourné pour attaquer. Le Gueriaigle s'élève haut dans les airs avant de fondre sur Webble pour le percuter violemment. Le choc est puissant, puisque le Pokémon Crampon, surpris par l'attaque, est envoyé à terre, au bord du K.O.. Le Guriaigle atterrit ensuite juste à côté de sa dresseur, que celle-ci caresse avec un grand sourire satisfait.

« -Gagné. »

Je me précipite sur Webble et le prend dans le creux de ma main. Je suis aussitôt frappé par son état : jamais je ne l'ai vu aussi mal. Le pauvre doit être atteint à la fois physiquement et psychologiquement... Dire que j'avais promis à Josh de prendre soin de lui. Et voilà ce qui arrive... J'en suis incapable. Pourtant, je lui avais fait une promesse... A lui et à Webble.

« -Si tu voyais ta tête... Il est pas mort ton Pokémon hein. »
 -... »

Une promesse. Je lui avais fait une promesse. Et je l'avais totalement oublié... Pourtant... Les mots que j'ai prononcé... Je me souviens encore. Peut-être l'avais-je dit sur le ton de la rigolade, mais Webble, lui, l'avait prit très au sérieux... Et moi je n'ai rien vu. Cette promesse....

« Je te promets de bien m'occuper de lui... Il sera heureux avec moi, et deviendra un grand Mygavolt ! »

… Il est encore temps de la réaliser.

 « -Suzie.... Ce combat n'est pas encore terminé.
-Tiens donc ? Il est HS ton Poké là... 
-Et moi je te dis que le combat n'est pas encore terminé.
-Parce que ton Pokémon n'est pas encore K.O. ?... Pff, tu tiens tant à ce que je l'achève ?...  »

Je sers Webble contre moi, puis le porte face à mes yeux. Les siens me fixent, mornes, découragés... Je caresse le Statitik du bout des doigts pour le réconforter. Non, ce n'est pas terminé...
Je repose le Pokémon à terre. Il se relève doucement, ses minuscules muscles endoloris, mon regard ne quittant toujours pas le sien...

« -Webble, je... Je suis désolé... Désolé d'être si aveugle. Je... Je n'avais pas réalisé que tu aimais tant combattre. Pour moi.. Tu es un Pokémon doux n'aimant pas faire du mal, se prenant de passion pour divers arts et gentil comme tout... Mais il est vrai que combattre reste dans ta nature. Après tout, tu es un Pokémon, tu as besoin de ça pour grandir... Grandir et... Évoluer. »

Je me relève, lentement, toujours en fixant les petits yeux globuleux de la créature.

« -Alors vas-y Webble... Vas-y, évolue, et PROUVE DONC DE QUOI TU ES CAPABLE ! »

Le corps du Statitik s'emplit de lumière. Celui-ci m'éblouit, mais je reste les yeux rivés dessus. Je veux voir ça. Je veux le voir devenir plus fort. Gagner en assurance. Ne plus se contenter d'être la petite mascotte de l'équipe de Ginji mais l'un de ses membres les plus puissant.
Le voir évoluer, tout simplement.

Son corps grandit, prend de l'ampleur. Ses pattes deviennent de plus en plus grandes, jusqu'à devenir gigantesques. Il s'allonge, grandit, jusqu'à ce que la lumière cesse de nous illuminer. Il est plus grand maintenant. Je viens de dire au-revoir à mon petit Statitik.
Pour dire bonjour à mon grand Mygavolt.

« -Suzie, j'espère que tu es prête à te prendre la raclée de ta vie... PARCE QUE J'AI LA RAGE LA. Webble, vas-y !
-Gaaaaaaa! »

Le Mygavolt se jette sur le Gueriaigle. Alors qu'avant, Webble ne faisait pas la taille d'une de ces plumes, il est désormais assez grand pour renversé l'oiseau en arrière. Il mord son adversaire au cou et en profite pour lui assener une violente décharge électrique. Suzie, désemparée, tente de donner des ordres à son Pokémon, mais celui-ci semble tout aussi surpris.

« -Webble, Boule'Elek ! »

Une violente décharge électrique émane du corps de la mygale géante. Gueriaigle prend l'attaque de plein fouet, et ne fait pas long feu face à celle-ci. Il tombe à la renverse, écrasé par Webble... K.O. .

Le Mygavolt fait volte-face, et fonce sur moi, joyeux comme tout. Arrivé à ma hauteur, il saute, me faisant basculer en arrière. Ses grandes pattes avant me chatouillent, me rendant hilare. La scène dure quelques secondes avant que Webble me laisse me relever. Je le félicite d'une tapote sur la tête, tandis que je me tourne vers Suzie et Yann. Les deux ont rentré leurs Pokémons dans leurs Pokéballs respectives, et me fixent avec intensité. Le regard de l'une est empli de haine, le regard de l'autre est vide.

« -Suzie... Je ne te demanderai qu'une chose. Cesse donc de t'amuser à me mettre des bâtons dans les roues et...
-La ferme, j'en ai rien à foutre de tes leçons de morale. J'me tire.  »

Elle tourne les talons et s'éloigne aussitôt. Mon regard se rive ensuite sur Yann, qui depuis sa défaite, a assisté à tout le combat sans un mot. Lorsque mes yeux croisent les siens, je sens comme une douleur au cœur, submergé par de nombreux souvenirs d'enfance. Je chasse ses mauvaises pensées par un léger mouvement de la tête, avant de toiser durement le garçon.

« -... Yann. Tu voulais me faire souffrir, je crois que le résultat est tout autre. J'ai changé tu sais, je ne suis plus le même qu'à Rivamar...  » je désigne Webble du doigt « Vois ce Pokémon comme une allégorie de moi-même. Avant, il était frêle et fragile... Mais désormais, il est grand, fort, et n'est motivé que par une seule pensée... Ne plus jamais se faire marcher sur les pieds, et écraser TOUTES les personnes voulant nous porter atteinte !... Adieu Yann. En espérant que nos chemins ne se croiseront plus jamais. »

Je lui tourne le dos, et m'éloigne sans plus de cérémonie.

Là-haut, le ciel est toujours aussi beau, et même si des nuages noirs le cachent, je sais qu'il y aura toujours quelque chose de sublime derrière...

***

« -... Pouah, ça fait du bien un bon repas !  »

Je quitte le café satisfait, un large sourire au bout des lèvres. Thoron s'est remis d'aplomb, et sautille joyeusement à mes pieds. Je fais quelques pas, mais ceux-ci sont lourds, et je n'avance que très lentement, courbé... Au bout de quelques mètres à peine, je m'arrête, et fixe la neige, pensif.

« -Tu sais Webble... Je crois qu'il va falloir que tu perdes cette habitude de grimper sur ma tignasse.  »

Accroché à mon dos, la tête posé sur mes cheveux, le Mygavolt lâche un cri moqueur. Je ricane, amusé par la situation. C'est que tout le monde ne peut pas se vanter de centupler en une journée !

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.


Transcendance Giphy

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Transcendance
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :