Partagez | .
[PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: [PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]   Sam 17 Jan - 17:51

Bizarrement, Aileen la sentait plutôt mal, cette sortie capture. Elle ne savait pas très bien pourquoi, mais elle la sentait plutôt mal. Peut-être parce que, au sein même de son dortoir, de nombreuses Pyroli en avaient été privées, soit pour avoir mis le boxon en cours, soit pour avoir été attrapées dehors après le couvre-feu, bref, pour avoir désobéi au nouveau règlement un peu trop sévère auquel ils étaient maintenant confronté. Et la brune avait bien ressenti que son travail de préfète était énervant quand elle avait du passer une heure à réconforter une fille en larmes car privée de sortie capture la veille de celle-ci, alors qu’elle avait juste envie de soupirer très fort pour la faire taire. C’est le jeu, ma pauvre Lucette ! Elle avait joué avec le règlement, et elle avait perdu. La prochaine fois, elle ferait plus attention en jouant, surtout après avoir compris que perdre pouvait la priver de cours, de missions, de sorties captures ! Enfin bon, comme elle lui avait fait remarquer d’un ton placide, rien ne l’empêchait d’y aller elle-même, par ses propres moyens. Après tout, l’interdiction de sortie capture, c’est juste lui interdire l’accès au bateau. Si la préfète avait réussi à créer un genre de réseau de solidarité au sein de son dortoir, surtout pour le rattrapage de cours de certaines fortes têtes, elle ne pouvait en revanche rien faire contre le manque d’imagination aberrant de certaines de ses camarades.

Le lendemain, jour J de la sortie capture, Aileen avait recroisé la fille, complètement abattue. Elle n’avait rien pour l’emmener à la sortie capture. Aucun Pokémon Eau, et son starter, un Piafabec, était clairement trop faible pour la porter pendant deux heures. Aileen avait levé les yeux au ciel. Sérieusement ? Cette fille ignorait donc que, au sein de son propre dortoir, les Pyroli punies de sortie capture s’organiser pour y aller quand même, au nez et à la barbe de la nouvelle direction ? Puis, elle lui avait attrapé le bras pour la tirer jusqu’à la porte d’une chambre qu’elle avait ouvert en grand. Les Pyroli à l’intérieur avaient sursauté, un peu coupables, pensant sans doute que leur préfète allait les balancer. La seule chose qu’elle se contenta de balancer, ce fut la fille qu’elle tenait par le bras, en la poussant dans la chambre avant de refermer la porte. Là, voilà. Qu’elle se débrouille avec ses semblables punies de sortie capture pour une raison ou pour une autre, Aileen avait son sac à finir, et son petit ami à rejoindre pour y aller avec lui. Elle quitta son dortoir quelques minutes après pour rejoindre Loan, qui l’attendait, appuyé contre un arbre devant le dortoir Pyroli. Hop, câlin immédiat.

« Ca y est, la garderie est finie, on peut partir ! ♥ »

Le Voltali pouffa de rire avant de lui embrasser brièvement le front, et ils s’en allèrent tous les deux, mains dans la main, en papotant tranquillement. A l’entendre, un nombre assez conséquent de Voltali avaient été privés de sortie capture, et il ignorait si certains s’y rendraient en surfant ou en volant. Visiblement, l’île choisie par l’ancien vice-directeur était l’île Sailak, une île paradisiaque. En frissonnant, elle referma son blouson. Ca la changerait agréablement du vieux froid humide qu’ils se traînaient ici. Prenant le bus avec d’autres élèves, ils réussirent à grappiller in extremis une place assise. Une seule. Ne lui laissant même pas le temps de protester, le Voltali la tira par la main et elle se retrouva assise sur ses genoux, ce qui était affreusement gênant devant autant de monde, mais comme ils n’étaient pas le seul couple à faire ça, ils passèrent relativement inaperçus. Ce n’est qu’en descendant du bus à l’arrêt du port que la brune se dit qu’il se passait quelque chose de bizarre. Trop de bruit parmi les élèves, trop de tension dans l’air, et surtout un énorme invité absent de cette sortie capture.

« Loan, t’as pas l’impression qu’il manque quelque chose là ? Genre, le ferry ? »

Le Voltali n’eut pas le temps de répondre. Apercevant son insigne à sa poitrine, une élève se tourna vers elle, en proie à de grandes émotions, que la brune identifia sans peine. Incompréhension de voir que le bateau n’était pas là, colère de croire qu’il ne viendrait pas, panique de croire qu’elle l’avait raté.

« Préfète ! C’est terrible ! Il n’y a pas de bateau ! »

La brune grinça des dents quand on l’appela préfète. Préfète, sans dec ? Eh, elle a un prénom aussi, et assez joli, suffisamment pour être utilisé en tout cas !

« Eeeeh, ouais, je vois ça, ouais. Tu es ici depuis combien de temps ? »
« Depuis quinze minutes ! Je suis arrivée avec la première vague, on était quatre ou cinq sur les quais, maintenant ça se remplit et il n’y a toujours pas de bateau ! »
« Hmm. Je vais voir ce que je peux faire. Tu veux bien me prêter ton Pokémon ? »

La jeune fille déroula l’Eoko qui reposait sur sa gorge pour le tendre à la préfète, qui le posa sur son épaule. A ce simple contact, elle put ressentir ce que ressentait l’autre dresseuse. De la confiance. C’était le but recherché. En récupérant son badge, en début d’année, elle s’était rendu compte que les gens s’attendaient à ce qu’elle sache tout sur tout. En cas de problème, c’était à elle de trouver une solution, et dans ce genre de cas, si elle faisait preuve de faiblesse ou d’hésitation, elle n’inspirerait plus confiance. Extérieurement, elle avait l’air très confiante en ses capacités, ce qui rassurait les quelques élèves qui venaient de la repérer et qui convergeaient vers elle pour se plaindre de l’absence du bateau. Intérieurement, c’était un tsunami d’émotions. Elle ne pouvait pas le faire apparaître comme par magie, ce bateau, et en trouver un si vite serait difficile ! La seule manifestation extérieure de son stress ne fut perceptible que par Loan, quand elle resserra doucement ses doigts autour des siens avant de le lâcher pour monter sur une caisse.

« Votre attention, s’il vous plaît ! Comme vous avez pu le constater, le bateau n’est pas là. C’est certainement une erreur ou un retard ! On va lui laisser encore quinze minutes de délai, si au bout de ces quinze minutes, il n’est toujours pas là, on en trouvera un autre ! Essayez de trouver vos préfets, dites-leur qu’on doit s’attendre près de la pile de conteneurs rouges, là-bas, on trouvera une solution, la sortie capture ne sera pas annulée ! »

Sa voix dénuée de tout soupçon de peur, amplifiée par les pouvoirs psychiques de l’Eoko enroulé autour de son cou, couvrit le brouhaha des conversations, et les élèves tournèrent la tête vers elle. Au début, elle entendit des « Qui c’est celle-là ? » remplacés très vite par « C’est la préfète des Pyroli ! ». Gh … Quel stress. Descendant de sa caisse en bois, elle rendit son Eoko à la demoiselle, et se permit s’embrasser rapidement Loan sur la joue avant de filer vers les conteneurs. Il ne fallut que quelques minutes pour qu’elle rassemble autour d’elle les autres préfets, son frère excepté, ce dernier étant trop malade pour participer à la sortie capture.

« Bon, on ne va pas se le cacher, j’ai juste dit ça pour les calmer, mais à mon avis on n’aura pas de bateau du tout, ni maintenant ni dans quinze minutes, et si je ne doute pas du fait que certains pourront se rendre par leurs propres moyens sur l’île Sailak, ce ne sera clairement pas le cas de tout le monde. Je vous propose donc qu’on ne perde pas notre temps à essayer de comprendre pourquoi il n’est pas là, et qu’on se mette tout de suite à la recherche d’un autre bateau, qui accepterait de nous prendre pour l’aller et le retour en attendant qu’on ait fini. »

Elle cessa son bref monologue, rassurée de sentir son Absol chromatique s’asseoir tranquillement à côté de sa jambe. C’est ça qu’elle aimait chez lui. Toujours très calme. Son stress latent diminuait petit à petit, même si elle se débrouillait pour ne pas le montrer, ni aux élèves ni aux préfets. Pas le temps pour ces conneries, ils ont un bateau à trouver.

« Vous êtes partants ? »

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.


Dernière édition par Aileen Sôma le Jeu 29 Jan - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540

MessageSujet: Re: [PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]   Sam 17 Jan - 17:56

Pourquoi s'était-il inscrit à cette sortie capture, déjà ? Ah oui. Parce qu'il avait envie de changer d'horizon, d'être tranquille pendant une journée. Pour la tranquillité, c'était raté, sa petite sœur toquait énergiquement à sa fenêtre, et elle criait, même. Dans un soupir las, le brun s'était levé et l'avait ouverte, cette fichue fenêtre, avant de commencer à se préparer avec une lenteur digne d'un Ramoloss. Voir Lyph surexcitée lui faisait néanmoins plaisir, et c'est avec la bonne humeur de sa cadette qu'ils se dirigèrent avec un peu de retard vers l'embarcadère. Son anniversaire, hein ? La petite sœur adorée qu'il protégeait avait maintenant 15 ans, et visiblement, elle vivait cette sortie comme un cadeau. De ce qu'il savait, la sortie devait avoir lieu sur l'Île Sailak, une île au temps clément et à la flore paradisiaque. De quoi se ressourcer, oublier un peu la sale rentrée qu'ils avaient eu. Enfin ça, c'était ce qu'il espérait. Rapidement après être arrivé sur place, il remarqua bien vite que quelque chose n'allait pas. Les élèves étaient angoissés, des murmures parcouraient la foule qui s'était amassé sur l'embarcadère, dépourvu de bateau. Ça sentait pas bon, tout ça. Noctis intima à sa sœur de ne pas bouger, et il commença à fendre la foule à la recherche d'un élève des Phyllali. Ce fut Ren Lowell, le partenaire du Zarbdomadaire de sa cadette qui répondit à ses interrogations. Le garçon était calme, comme à son habitude, mais le préfet sentait bien que même lui n'aimait pas la situation.

« On n'a pas vu de bateau depuis l'arrivée des premiers élèves. La préfète des Pyrolis a plus ou moins ordonné aux autres préfets de se retrouver près des conteneurs, là bas. Elle a essayé de rassurer les élèves, mais si tu veux mon avis, son annonce juste après pour les préfets a bien fait comprendre que le ferry ne viendrait pas. »

Le brun hocha la tête nerveusement, cherchant ses mots. Ses instructions furent claires, et il s'empressa de communiquer à son camarade :

« Fais passer le mots aux élèves les plus expérimentés de rassurer les plus jeunes ; dis leur aussi que ceux qui ont pokémon capable de voler ou de nager jusqu'à l'île peuvent se préparer, ce sera plus facile de trouver un petit bateau qu'un gros, alors autant qu'un maximum d'élèves se débrouillent. S'ils sont trop nerveux pour y aller seuls, dis leur d'attendre un peu ; j'irais avec eux. D'ailleurs, non, dis leur à tous d'attendre. Si certains s'en vont en premier, cela va faire paniquer les autres. »

Il se détourna rapidement de Ren et commença à se diriger vers les autres préfets. La panique semblait avoir gagné l'établissement. Le garçon s'était refermé sur lui-même, sourd et muet à la cohue ambiante. Tout ça n'était pas logique. Les derniers changements au sein de l'académie l'avait laissé de marbre. Aaron Olsen était la personne qui s'occupait des espions en temps normal, aussi, il avait déjà eu l'occasion de le voir. Ce qui l'intriguait au plus haut point, d'ailleurs. Quel intérêt ce type avait-il de s'afficher publiquement, haut et fort ? La plupart des élèves qui suivaient ce cursus essayaient de se faire tout petit, et Noctis avait bien conscience que cette formation d'espion n'était pas sans un espoir de recrutement pour le gouvernement. L'école n'avait jamais été aussi encadrée, aussi ferme et aussi stricte. Alors pourquoi prendre le risque de lâcher les élèves dans la nature, quitte à ce que certains ne reviennent pas ? C'était mauvais pour la réputation, très mauvais, et c'était un problème que le préfet ne parvenait pas à élucider. Le gouvernement voulait donner bonne impression, c'était la logique de base. Pourquoi donc ? Plusieurs hypothèses s'étaient déjà établies dans son esprit, mais elles ne semblaient pas coller avec le personnage qu'il avait vu. Tout ça l'inquiétait grandement, et s'il savait que peu d'élèves en tiendraient rigueur au final, lui n'aimait pas ça du tout. Dès que tous les préfets furent sur place, la préfète des Pyroli ne perdit pas un instant pour proposer sa solution. Noctis y réagit rapidement, sans laisser de place au doute dans sa voix :

« Commence par aller demander aux ferrys qu'on emprunte habituellement pour les expéditions, les missions ou les autres sorties captures. Si c'est une erreur, ils sauront quelque chose, et accepteront d'aider. Sinon, il va falloir trouver un bateau qui acceptera quelques élèves, et essayer de jouer sur le fait que d'autres pourront se débrouiller. Je peux toujours escorter quelques élèves qui veulent se débrouiller par eux-mêmes, ça évitera de les perdre en cours de route, et mieux vaut rester en groupe le temps de la traversée, juste au cas où. Dans quinze minutes, il faut qu'on sache combien d'élèves ont besoin d'un bateau, et combien on doit lâcher dans la nature. »

Le préfet des Phyllali se contenta de serrer le poing, conscient que tout cela n'était que les prémices d'ennuis plus gros. Il n'aimait pas cela, mais alors pas du tout. Aileen aurait pu leur laisser plus de temps. Dans le pire des cas, ils pouvaient toujours tenter de faire jouer les relations d'Allen. Seulement, une chose était certaine ; ils ne pourraient pas faire cela à chaque fois. L'influence du préfet Noctali était grande, mais il ne fallait sans doute pas abuser d'elle pour parvenir à ses fins. Noctis soupira, et observa chacun des préfets présents. Était-il le seul à se demander pourquoi ?

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.


Dernière édition par Noctis Flavelle le Sam 17 Jan - 18:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186

MessageSujet: Re: [PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]   Sam 17 Jan - 17:58



Combien de fois cette fois-ci ?

Je n'en pouvais plus. J'étais encore là, debout, les bras croisés, dans le hall du dortoir Noctali, à prendre mon mal en patience, les sourcils froncés, devant trois camarades de dortoir qui se trouvaient à genoux devant moi. Combien de fois ? Combien d'élèves encore ? C'était interminable. Je passais mes journées depuis le retour de l'Île Pumkin à me retrouver dans cette situation, et pourquoi ? Tout le monde le savait d'ores et déjà.



➖"Je suis sûr et certain que vous savez ce que je vais vous dire. Le fait même que vous ayez enfreint les règles après que les SIX ou SEPT autres camarades l'aient fait avant vous montre que je n'ai pas été assez clair !"



Je n'en pouvais plus. Que faire pour que ces têtes brûlées de Noctali arrêtent de défier non pas l'autorité de la nouvelle direction, mais surtout la mienne. Dans leurs regards, je voyais quand même un certain mépris en mon égard, non, plutôt envers ces nouvelles règles strictes qui nous privaient de bon nombre de nos droits. Ce mépris était plus que suffisant pour passer outre mes punitions mémorables au sein de tous. Après un long et tragique soupir, je m'accroupissais devant eux, en les fixant d'un œil compréhensif.



➖"Ah la la. Ne vous inquiétez pas, tout ceci ne va pas durer. Je vais faire quelque chose pour y remédier. Mais pas un mot ! En attendant, filez préparer vos affaires pour cette sortie, avant que je ne change d'avis. Mais si je vous reprends encore à jouer aux troubles-fêtes, ce sera à mon Steelix que vous parlerez."



Le message était bien clair, mais bien plus qu'un simple lifting de punition, ils devaient sans doute y voir une lueur d'espoir. Ça devrait suffire pour empêcher d'autres cas de se produire. Bien, maintenant que j'étais de nouveau libre, je pouvais m'atteler à me préparer pour cette sortie Capture. Mon sac à bandoulière était prêt depuis la veille, il ne me restait plus qu'à choisir les Pokémons qui m'accompagneraient. Le choix était fort simple. Trybal, Dott, Celty, Cybby, Polly et Henné. Oui, cela me semblait parfait. En quittant ma chambre, je traversais le couloir, iPok à la main, afin de vérifier mes messages. Comme prévu, j'en avais reçu un nouveau. Non, plusieurs. Un d'Estelle, celui que j'attendais, et un de mon père, que je ne comptais pas ouvrir. Cela devait sans doute être encore un travail à confier, il ne faisait que ça depuis que l'on s'était vus pendant les vacances d'été. Je préférais plutôt sourire au petit mot d'Estelle qui me disait en gros que l'on se retrouverait sur le quai du ferry - il est hors de question que je dévoile le contenu exact de ce message. Réfléchissant comme pas deux, je finis par faire exploser mon cerveau pour sortir un "Ok, à plus tard." bien cliché et bien plat. J'étais nul. J'en envoyais un autre par derrière, mais ça, c'est un secret.

Un peu plus tard, je m'étais retrouvé sur ce fameux quai que je ne découvrais plus. Après une dizaine de voyages effectués dans l'archipel, il était normal de se souvenir du paterne habituel. Néanmoins, cela importait peu, je cherchais du regard Estelle, qui était placée dans un groupe de personnes au regard inquiet. Une fois approché de la scène, la Mentali, non, ma nouvelle moitié, non, Estelle, ça ira. Une fois approché de la scène donc, Estelle vint à ma rencontre, avec tout le malheur du monde dans son expression.



➖"Que se passe t-il ? Pourquoi tu as l'air si inquiète ?"

➖"Il n'y a pas de ferrys, et pas de Vice-Directeur non plus. Aileen a commencé à prendre les choses en charge. Et tu peux avoir l'esprit tranquille, de mon côté je fais de mon mieux pour occuper tout ce beau monde. On se revoit plus tard!"

➖"Pas de ferrys ? C'est impossible. Je vais voir ça."



Un peu surpris, mais surtout déboussolé, je me dirigeais vers la préfète des Pyroli, indiquée par les quelques élèves à qui j'avais demandé. Je ne mis pas longtemps à rejoindre cet agglomérat de préfets présents, notamment Noctis et Kaeko, mais aussi d'autres visages que j'avais moins souvent vus. Il en manquait même un. La situation semblait critique, j'avais l'impression d'avoir loupé quelque chose. Aileen nous informait qu'il n'y avait donc bel et bien pas de ferry, et qu'il semblerait qu'il ne viendrait pas du tout. Comment cela était-il possible ? Il fallait trouver une solution. Noctis proposa une idée pour le moins risquée, mais largement faisable. Son regard tourné vers moi m'indiquait que je pouvais sans doute aider bien plus que je ne le pensais, il devait penser à ma connexion avec l'entreprise de mon père. Je n'avais mais pas du tout envie de lui parler, mais je n'avais pas le choix. Je sortis donc mon iPok, en me rappelant que j'avais reçu un message de mon père, justement. Maintenant qu'on y était, autant l'ouvrir. Mes yeux s'écarquillèrent en lisant le contenu du message, tout ceci était impossible ! Je rangeais donc mon iPok, beaucoup plus inquiet que si j'avais appelé mon père.



➖"Il semblerait en effet que le ferry ne viendra pas. Le gouvernement de Lansat a suspendu les réservations du ferry pour les mois à venir."



Pas de ferrys programmés, ça voulait aussi dire que mon nom ne servirait à rien, il fallait donc en effet en trouver un par nous-mêmes, et cela en quinze minutes seulement selon Aileen. Les solutions proposées étaient les seules qui nous restaient. Même si j'avais envie d'accompagner Noctis pour diriger les têtes brûlées à dos de Pokémons, je me disais qu'il était plus judicieux de mettre une personne de plus dans la recherche de bateaux.



➖"Du coup... Aileen, je vais t'aider à chercher un bateau, histoire d'augmenter nos chances par le nombre."



Dans un souci de réflexion, je ressortis mon téléphone, afin d'envoyer un message à Yuki. Même si je ne m'étais pas encore véritablement réconcilié avec lui, il restait un Noctali fiable, et un nom connu par beaucoup. Je lui demandais dans mon message d'aider Noctis à compter le nombre d'élèves qui pouvaient se rendre sur l'île Sailak par le moyen de Pokémons, histoire que l'on perde moins de temps. J'envoyais également ce même message à Estelle, Ginji, Chiho, Ruby et Faith, pour que tout ce monde se regroupe près du préfet des Phyllali afin de faire avancer les choses. Cette fois-ci, c'était la goutte d'eau qui avait fait dépasser le vase. Il était hors de question de laisser le gouvernement nous mettre des bâtons dans les roues.



_________________
"J'ai conquéris." - Noctis Flavelle 2015



meilleur topdresseur
le plus ambitieux
véritable pur noctali
le plus beau gosse
jamais avec audrey


Dernière édition par Allen Wills le Sam 17 Jan - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t215-allen-wills-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t220-allen-wills-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192

MessageSujet: Re: [PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]   Sam 17 Jan - 17:58

La situation semblait de plus en plus empirer. Beaucoup de Mentalis s'étaient plaintes de ce nouveau règlement à la mort-moi-le-noeud à la préfète qui commençait à en avoir ras-le-bol de tout ces mécontentements ! Si elles devaient geindre devant quelqu'un c'était avec le directeur ou le corps professorale et pas une Kaeko impuissante qui était en désaccord dès que Riven eut déposé sa démission ! Le brunette avait l'impression que tout cela avait été savamment orchestré par le gouvernement qui voulait s'emparer de l'académie de grès ou de force. Tout cela était bien trop louche ! Par chance, la demoiselle avait commencer à agir dans Lombre l'ombre avec plusieurs de ses amis eux aussi contre ce régime totalitariste !  Tout ceci est de mauvaise augure, ça fait penser à Harry Potter à l'école des dresseurs d'ailleurs !
« Ce sont des plagieurs les bougres ! » S'exclama Kaeko, assise tranquillement sur son bureau à finir de faire ses devoirs de bonne élève *tousse*, avant d'essayer de préparer un plan avec Estelle, enfin quand cette dernière sera rentrée dans leur chambre bien sûr !

C'est alors que, une nouvelle fois, des pleurs résonnèrent dans les couloirs du dortoir, une nouvelle Mentali s'était fait punir de sortie ? Encore ? Vraiment quand on veut transgresser les règles, on le fait discrètement (et avec des Pokémons spectres aussi) et on essaye de ne le dire à personne point final ! La brunette n'était certes pas le meilleur exemple à suivre mais au moins elle avait mis toute ses chances de son coté afin d'éviter de se faire pincer. Comme la technologie et les amis révolutionnaires qu'elle rencontrait la journée tout ceci dans le respect parfait du règlement (Estelle cette idée était juste parfaite). Voulant bien faire son boulot de préfète, la topdresseuse sortit de sa chambre et alla voir ce qu'il avait encore pu arriver de térriiiiible aujourd'hui. Elle fut suivi de son Lewsor, Traüma ainsi qu'Alpha qui avait bondit sur son épaule afin d'avoir une bonne vision de ce qu'il se passait. La demoiselle vit alors un groupe de quatre première année en pleurs, recroquevillées sur un lit parfaitement fait dans une chambre décorée à la perfection.

« Euuuh, il s'est passé quelque chose les filles ? » Demanda-t'elle en toquant à la porte.
« O-o-o-oui, on a été privée de sortie capture parce qu'on est rentrée à 21h30 au dortoir, on s'était perdue dans le bois de brume mais ils n'ont rien voulu écouter ! » Fit la Mentali qui était la seule à contenir ses amères larmes de colère et de tristesse.
« Huum je vois, écoutez, il y a eu d'autres cas comme le votre, vous pouvez quand même venir, essayez de vous organiser à plusieurs pour faire surf ou vol jusqu'à la destination de la sortie. Ou alors faites comme si de rien n'était ok ? On n'a pas le droit de nous priver des sorties capture, on doit se défendre au maximum après l'attaque de... » La suite resta bloquée dans la gorge de la spécialiste spectre, se remémorant la perte de sa précieuse allié qu'était sa Pitrouille. Traüma lui caressait la jambe comme pour la réconforter et Alpha frottait sa frimousse contre la joue de sa dresseuse voulant la faire sourire un un. Elle les remercia tout deux avec une petite caresse sur la tête avant de finir sa phrase :
« Bref, vous pourrez y aller, pas d’inquiétude à se faire d'accord ? Préparez bien vos affaires les filles ! » Termina-t-elle en partant de la chambre des demoiselles dont les pleurs commençaient à s’atténuer de plus en plus.

transition patate
Finalement, Kaeko aurait du dire à ses Mentalis de rester cloîtrées dans leur chambre vu comment la sortie débutait. Tout d'abords il faisait un froid de canard, ensuite il n'y avait aucun accompagnateur (même Riven qui était une incroyable feignasse venait prendre part aux sorties capture c'est dire !) et aucun transport nada que dalle zéro même pas un ridicule Piafabec pour bien ridiculiser les élèves de la PC. Bon alors le club des révolutionnaires va agir fasse à cela croyez moi ! Mais avant tout ce n'était pas Harley Quinn qui devait réagir mais Kaeko D. Riviera la préfère qui ne veut que du bon pour son dortoir... Sentez l'ironie sentez laaa (elle sent mauvais!) ! La jeune fille vit alors Aileen réagir, comme d'habitude, la première et le plus rapidement fasse à cette situation de crise ! Elle indiqua avec une voix puissante qu'il y avait une réunion de préfets improvisée près des conteneurs rouges. Pas le choix il fallait y aller. Vous pensiez vraiment qu'on aurait droit à une sortie capture des plus normale avec ce remaniement du corps professorale ? Bien naïf que vous êtes !

« à qui t'adresses-tu narratrice ? Ça fait vraiment condescendant tu sais ? Bref pas de temps à perdre ! » S'écria la préfète Mentali qui se dirigea avec hâte au lieu de rendez-vous fixé par la Pyroli survoltée. Pendant ce temps, on put sentir une tension émaner de la foule compact d'élèves qui s'inquiétait de la tournure des événements. Et bien quoi ? Vous pensiez sincèrement que le gouvernement et le directeur étaient de braves personnes ? Réveillez-vous un peu les pnjs !

Les préfets étaient réunis en cercle tous avaient répondu à l'appel sauf Orren, mais où diantre était-il passé ?
« Aileen, Orren n'est pas là ? Tout va bien pour lui ? Il ne lui est rien arrivé hein ? » Fit Kaeko avant de comprendre que ce n'était pas le moment de poser cette question, elle déglutit avant de s'excuser et écouter ce que la Pyroli avait à dire. En effet, il n'y avait aucune chance qu'un ferry ne réponde présent à l'appel, d'habitude les bateaux des sorties captures étaient toujours présents avant que les élèves n'arrivent à bon port. Ce n'était pas normal, combien de fois allais-je dire cette phrase aujourd'hui ? Un nombre incalculable on dirait !  Elle proposa alors de chercher un autre bateau pendant que Noctis, le préfet Phyllali indiquait qu'il fallait aussi demander s'ils y avaient des élèves capables d'aller sur l'île par eux-mêmes ou non. Ce qui n’était pas bête en soit, ça fera toujours moins de personnes inquiètes à gérer. Sérieux on comprenait pourquoi Rivardi voulait à tout prix perdre des élèves lors de ces sorties ! Allen cherchait frénétiquement des infos sur son Ipok et dit alors que le gouvernement de Lansat avait interdit toute reservation de ferry jusqu'à nouvel ordre. Sympa. Mais pour le moment, comme dit Aileen, la question n'est pas de savoir pourquoi pourquoi tout ça n'arrive qu'à moiii ♫ mais comment se dépatouiller avec ce qu'on a. Par chance, la brunette connaissait bien le capitaine Haddock avec qui elle avait fait deux missions, une de protection et une avec Orren et Raven afin d’accéder à Kanto.

« Euuh, je connais un capitaine assez sympa qui habite près du port. Il est assez bourru à première vu mais terriblement gentil ! On peut aller le voir en premier sinon. Je ne suis pas très douée pour parler à une foule alors autant que j'aide à trouver un Ferry avec vous. » Dit-elle en se frottant la tête avant de sortir son starter au sens de l'orientation inversement proportionnelle à celui de sa dresseuse.

« Omega pourra nous guider, si c'est moi qui vous indiquais le chemin on ne serait pas sorti de l'auberge haha.. Huum ! On y va ? » Déclara-t-elle après une blague stupide qui fit juste sourire son starter. La mission, si on peut appeler ça comme ça, peut commencer !

_________________



#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 33
Jetons : 4944
Points d'Expériences : 716

MessageSujet: Re: [PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]   Sam 17 Jan - 18:19




Que diable allait-il faire dans cette galère ?!



Comme tous les autres préfets, Ikiala était assaillit par des élèves de son dortoir qui avaient eu la bonne idée d'enfreindre le nouveau règlement. La plupart souhaitaient que la rousse trouve une solution pour les faire participer à la sortie capture et le plus souvent elle leur conseillait d'y aller de leur propre chef à l'aide de surf ou vol. La rousse avait finalement regroupée tous ces élèves punis en un petit groupe pour qu'ils puissent réfléchir tous ensemble à une solution, après tout certains d'entre eux ne possédaient pas de pokemons assez gros pour les transporter et devraient faire appel à ceux d'autres élèves.

Depuis le début de ce semestre, l'atmosphère de l'école avait clairement changée. Les professeurs semblaient tous soucieux, même Madame Jauplain, c'est dire. Il y avait aussi ce nouveau sous-directeur sorti un peu de nul part, Jenner Jefferson. Même en gérant le Zarbdomadaire Ikiala n'avait jamais entendu parler de lui, mais pour l'instant il lui avait paru comme un homme beaucoup moins déterminé que Riven à vouloir gérer les sorties captures. Car même si l'ancien sous-directeur rechignait à accompagner les élèves, il s'arrangeait toujours pour leur trouver un moyen de transport correct. D'ailleurs, qu'avait bien pu prévoir Jefferson pour la prochaine sortie capture ?

La réponse vint à Ikiala le jour même de la sortie. La préfète savait que l'île Sailak était la destination choisie par Rivardi, cependant elle ne savait pas que le ferry pour y aller, tout comme l'ancien vice-directeur ne se montrerait pas. A son arrivée, Ikiala put en effet observer plusieurs élèves courir dans tous les sens en demandant si les autres savaient ce qui se passait et si il y avait un moyen de se rendre sur l'île autre que le ferry. Ikiala se contenta de dire à la plupart des élèves qu'elle croisait de patienter le temps de trouver une solution et les encouragea à se regrouper autour des élèves plus populaire de leur dortoir. Finalement la solution vint d'Aileen, la préfète Pyroli, qui invita les gens au calme et fit organiser une réunion improvisée des préfets. Ikiala envoya un rapide message à Kathleen et Cleve pour leur dire de regrouper les Givralis le temps qu'elle trouve une solution avec les autres préfets, puis elle se dirigea vers les fameux conteneurs rouge.

Ikiala salua rapidement ses camarades et écouta ce que chacun avait à dire. Aileen lança le brainstorming, Noctis proposa de diviser les élèves en deux groupes, ceux qui pouvaient se rendre sur l'île par leur propres moyens, et les autres. Allen précisa qu'il avait reçu une information comme quoi le gouvernement avait suspendu la circulations des ferrys, et enfin Kaeko informa les autres qu'elle connaissait un capitaine susceptible d'aider. A première vue donc, la solution aux problèmes était toute trouvée.

"Je pense qu'avec ce que vous avez dit on n'aura pas de mal à organiser ce voyage. Si le capitaine qu'a mentionnée Kaeko accepte bel et bien de nous aider on aura un groupe d'élèves près à partir à temps. Si bien sûr son bateau est assez grand. Mais si jamais pour une raison quelconque il refuse de nous aider, je propose tout de même qu'on ait une solution de secours, mais très honnêtement je ne connais personne susceptible de nous aider. Si les ferry sont vraiment bloqués, il ne sert à rien d'aller à l'agence qui s'occupait des sorties captures avant. Sinon, je dois pouvoir me rendre sur l'île par mes propres moyens, donc je peux aider Noctis à gérer les élèves qui y vont de leur propre chef. Si tu y vas sur ton Altaria avec vol, je peux y aller avec mon Draco et surf."

Comme d'habitude Ikiala s'était exprimée avec un bon petit monologue. Elle observait maintenant ses camarades préfets pour voir si ils étaient tous d'accord entre eux. Intérieurement Ikiala s'inquiétait déjà de savoir si ce genre de réunions deviendraient récurant ou si le problème d'aujourd'hui était exceptionnel.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t157-ikiala-rosenbach http://pokemoncommunity.forumactif.org/t159-ikiala-rosenbach-givrali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: [PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]   Sam 17 Jan - 19:30

Les préfets autour d’elle arboraient la même mine grave et sérieuse. Ils n’avaient pas de bateau. Et d’ailleurs, Aileen ne s’en était pas rendu compte, il n’y avait aucun accompagnateur non plus. En règle générale, il y avait quelques profs, avec l’éternel Riven Rivardi, premier à bord sur le bateau. Mais voilà, pas de Rivardi, pas de prof, et pas de bateau … Quelle galère ! Heureusement, chacun avait son lot de précisions à apporter à son plan bancal. Quinze minutes. Elle aurait du demander une heure, mais elle savait qu’en demandant trop de temps, elle prouverait aux gens qu’il n’y aurait aucun ferry. Ils ne pourraient jamais en trouver un en quinze minutes, mais au moins ils échapperaient aux questions pendant ce petit quart d’heure. Noctis, le premier, précisa qu’ils devraient aller demander des informations à la société qui s’occupait habituellement des ferrys utilisés. Puis il annonça qu’il irait s’occuper des élèves voulant y aller tous seuls. Aileen hésita. Devait-elle, ou non, lui confier son Grenousse ? Naveen accepterait placidement d’accompagner temporairement quelqu’un si Aileen le lui demandait. Mais d’abord faudrait-il qu’il tienne jusqu’à l’île … Allen la tira de ses pensées en leur tendant son iPok. Plus de réservations de ferry pour les mois à venir … Merde ! Heureusement, Kaeko semblait connaître quelqu’un qui pourrait les aider.

« D’accord. Allen, Kaeko et moi, on va s’occuper de trouver un bateau. Noctis et Ikiala, vous vous occupez de tous ceux qui veulent partir par eux-mêmes. Essayez de les occuper pendant les quinze minutes imparties et nous donner un meilleur délai, genre, une heure, ce serait sympa, je crois que j'ai été trop optimiste avec mon quart d'heure. Et pas la peine d’attendre Orren, il est malade depuis une semaine, il se repose à l’infirmerie. »

Les préfets se séparèrent aussi vite qu’ils s’étaient formés. Aileen se retrouva en équipe avec Kaeko et Allen, et ils avaient sans doute la partie la plus dure du travail, celle de chercher un bateau. Quoique, occuper les élèves c’est quelque chose quand même. Son Absol sur les talons – et son Dedenne sur la tête – la brune s’éloigna vite de la cohue des élèves pour se diriger vers les bateaux. Ironiquement, il n’y en avait pas beaucoup à quai, et la forte majorité des bateaux présents se composaient essentiellement de vieux rafiots de pêche, au milieu desquels se perdaient quelques rares bateaux de plaisance, tellement petits qu’on comprenait très vite qu’on avait affaire à des bateaux de voyages accueillant trois ou quatre personnes, pas plus. Au bout de quelques minutes de marche à regarder les bateaux, la jeune préfète comprit qu’ils ne seraient jamais utiles en restant ensemble. Il leur fallait se séparer. Alors elle s’arrêta, pour se tourner face aux deux autres.

« Je pense qu’il vaut mieux qu’on se sépare pour être plus efficaces. Kaeko, tu devrais aller voir ton capitaine qui pourrait nous fournir un bateau. Je pense que je vais aller voir la société de ferrys, au moins pour voir si on ne peut pas taper sur une faille du système. Tu viens avec moi Allen ? Si on peut les faire mousser en utilisant ton nom, ce ne serait pas plus mal. »

Posant la main à sa ceinture, elle fit sortir son Ninjask, lui demandant à voix basse de les guider, Allen et elle, jusqu’à la société des ferrys de l’île. Opinant du chef, le Pokémon prit de la hauteur, assez haut pour voir son chemin, assez bas pour être vu de sa dresseuse. D’un pas assez pressé, les deux préfets, se séparant de la Mentali, prirent la direction de l’entreprise des ferrys, qui ne payait pas de mine. Mais tous ces bateaux, là … Ca donne clairement envie quand même. Faisant réintégrer sa Poké Ball à son Ninjask, Aileen entra la première dans le petit bâtiment. Après avoir patiemment attendu que la secrétaire veuille bien les regarder, attention finalement obtenue quand elle se mit à tapoter le bureau du bout des ongles d’un air excédé, ils furent introduits auprès du directeur, qui leva la tête avec un certain agacement en voyant deux gosses rentrer dans son bureau.

« Bonjour. Je suis Aileen Sôma, et voici Allen Wills. On est tous deux préfets à l’académie Pokémon, et je crains que nous n’ayons un petit problème … D’absence de ferry. »
« Voyez ça avec votre nouveau directeur, c’est lui qui a annulé notre accord commercial il y a une semaine. »

Choc. Allen avait dit « le gouvernement », c’est vrai, mais Aileen n’aurait jamais imaginé que ça faisait référence à leur nouveau directeur. Mais, pourquoi Aaron Olsen avait-il fait sauter les ferrys alors que les sorties captures étaient maintenues ? Comment pensait-il que les élèves allaient s’y rendre, en volant ?

« Hmmm. C’est cher, de réserver un ferry ? »
« Je pense que c’est clairement au-dessus de vos moyens. »

A la base, la question s’adressait à Allen. C’était un Wills, il pondait des pièces d’or en allant aux toilettes, il était le mieux placé pour lui répondre, non ? Mais le ton limite condescendant de l’adulte venait de la braquer. Au-dessus de leurs moyens ? C’est vrai, mais ce n’est pas une raison pour transpirer le mépris comme ça. Ignorant superbement le directeur, elle se tourna vers Allen pour lui laisser la main.

« Vois si tu ne pourrais pas faire quelque chose, éventuellement. Je vais aller voir du côté des pêcheurs, voir si certains n’ont pas prévu d’aller pêcher du côté de notre île. On se tient au courant ! »

Après lui avoir tapoté le bras en signe de soutien, elle quitta le bâtiment pour retourner en hâte du côté des bateaux de pêche. Sortant son iPok, elle écrivit rapidement un message aux trois autres préfets.

« Gardez ça pour vous – C’est Olsen qui a fait sauter les réservations de ferry dans le courant de la semaine. Allen essaie de faire jouer son nom de famille pour qu’on en ait un pendant que je cherche du côté des bateaux de pêche. »

Enfin … Si elle en trouvait un qui ne soit pas une vraie ruine et qui pourrait quitter le port sans couler, bien sûr.

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540

MessageSujet: Re: [PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]   Sam 17 Jan - 20:11

Noctis hocha simplement de la tête en se séparant d'Aileen, Allen et Kaeko. Ikiala semblait lui emboîter le pas vers les élèves, et rapidement, le brun réfléchit à comment séparer rapidement et facilement les groupes, tout en se demandant si Ren avait pu faire passer le mot. Le meilleur moyen... C'était encore de faire appel à lui. Une grimace se forma sur son visage et il se tourna vers sa partenaire préfète pour lui demander :

« Il faudrait qu'on sache combien d'élèves iront en surf et combien en vol. Évitons d'en perdre en cours de route. Est-ce que tu peux faire un tri dans le groupe de ceux qui y vont par leur propre moyen ? »

L'estimation de temps que cela allait leur prendre ne cessait de grimper, de minutes en minutes. Cela allait bouffer un temps monstre. Les occuper quinze minutes ? Aha. La bonne blague. Cela leur prendrait au moins trois quart d'heure. Bon. Se donner du courage, inspirer, expirer, et... Grimper sur un truc pour sortir de la foule d'élèves. Deuxième étape. Sortir son Grodrive dans un éclat magistral, qui, bien sûr, même en temps de crise, ne peut pas s'empêcher de faire une pirouette. Juste pour attirer l'attention, quoi. Noctis bénissait ce pokémon.

« Salut, salut. Ici le préfet des Phyllali. Bon. Vous avez peut être remarqué, mais il n'y a pas de bateau. »

Une pirouette de Dream, une. Voilà qu'il se mettait à reproduire ses gestes, maintenant. Ah, visiblement, son pokémon venait de percuter la gravité de la situation. Sa mine se fit horrifiée, et il se dégonfla progressivement. Les murmures qui parcouraient la foule furent teintés par quelques rires étouffés.

« Oui, bon, c'était facile à remarquer. Ne vous inquiétez pas, on a la situation bien en main. Il semblerait qu'il y ait eu une erreur dans le transport, d'où cette panique. On est en train de régler le problème. Cependant, comme on risque d'avoir un bateau un peu petit, ce serait bien si certains d'entre vous avaient l'amabilité d'utiliser des pokémons avec surf ou vol pour vous rendre jusqu'à l'Île Sailak. Naturellement, vous serez accompagnés de Ikiala et moi-même. »

Son ballon se regonfla en levant les bras vers le ciel, une expression de joie sur le visage. Commençant une mini danse de la joie, il subit une légère tape de son dresseur, qui le fit partir bouder. Dans un soupir, le brun lui lança un regard consterné, et le ballon commença des mimiques en tout genre pour humilier son dresseur. Qui lui avait fichu ce pokémon, hein ?

« Afin qu'on puisse s'assurer que tout le monde ira à la sortie capture, je vous demande donc de vous séparez en deux groupes. Ceux qui n'ont pas de pokémons capable de voler ou surfer, je vous laisserais vous diriger vers le clown de service. Les autres, je vous invite à aller trouver Ikiala, et à lui préciser si vous irez en vol ou en surf. Une fois que tout le monde aura été réparti, nous pourrons commencer l'embarcation/le départ. Merci de votre compréhension. »

Son ballon semblait ravi d'être au centre de l'attention, s'empressant de se gonfler de fierté en faisant des gestes en tout genre, comme pour dire que c'était par ici que ça se passait. Son show, son magnifique spectacle allait enfin pouvoir commencer ! Des dizaines de dizaines de spectateur ! Un unique acteur ! C'était la chance de sa vie ! Pendant ce temps, quelques élèves se dirigeaient vers Ikiala, certains un peu nerveux ou effrayés. Noctis s'efforça de leur prodiguer des paroles rassurantes, jusqu'à ce que sa petite sœur arrive jusqu'à lui. Cette dernière lui précisa qu'elle voulait venir aussi. Le brun hésita un peu, conscient que son Minidraco était encore jeune, pas forcément très adapté pour ce genre de choses. Par souci pour sa cadette, et aussi parce qu'il savait qu'elle ne renoncerait pas, il lui fourra la pokéball de son Crustabri dans la main.

« Fais-y attention, d'accord ? »

Même si en vérité, c'était lui qui veillerait sur sa sœur. Le temps défilait et les élèves se scindaient de plus en plus en deux catégories. A un moment, il reçu un message de la part d'Aileen sur son iPok. Le lisant silencieusement, son contenu le fit grimacer, alors qu'il prenait une mine grave. Tout ça ne lui disait rien de bon. Il coupa son iPok, se fermant temporairement à la venue d'autres mauvaises nouvelles. Son Grodrive commençait à fatiguer, chose surprenante. Combien de temps s'était-il écoulé ? Plus d'une demie-heure, pour sûr. Il lui était difficile de le dire avec précision. Conscient que presque tous les élèves étaient prêt à partir de leur côté, et qu'il ne pouvait malgré tout pas laisser les élèves sans personne derrière, le brun retrouva Ren dans la foule, attrapant son bras avant de le faire venir avec lui jusqu'à son Grodrive.

« Bien, alors, le premier groupe va bientôt partir, et d'ici peu, Aileen, Allen et Kaeko reviendront vers vous pour vous guider. Histoire de ne pas vous laissez tous seuls, je vous laisse entre les mains de mon Grodrive, et de mon fidèle camarade Phyllali ; Ren. Je suis sûr que vous avez des milliers de questions à poser à ce journaliste du Zarbdomadaire. » Il se tourna pour fourrer la pokéball de Dream dans la main de son collègue, avant de lui souffler : « Bon courage. »

Et il s'éclipsa royalement sur son Altaria chromatique, commençant alors à amener les élèves vers l'Île Sailak. Le trajet serait long, sans doute plus long que s'ils étaient en bateau, mais au moins, ils y parviendraient tous sains et saufs. Il lui sembla entendre le rire à peine contenu de sa cadette, mais ne fit aucun commentaire, préférant se placer aux côtés d'Ambre dans les airs.

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186

MessageSujet: Re: [PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]   Dim 18 Jan - 16:11



Opération lancée.

Tandis que Kaeko, Aileen et moi partions dans une direction, les deux autres préfets présents avaient levé dans les voiles dans l'autre sens. Notre objectif à nous trois était de trouver un ou deux grands bateaux pour nous dépanner, juste pour aujourd'hui. Mais qui s'attendait à ce que trouver deux malheureux bateaux assez grands pour un nombre assez conséquent d'élèves soit bien plus ardu que d'attraper un Abra ? Courir sur tous les quais du port, pour constater que la majorité des embarcations présentes ne représentaient pratiquement que des canots et des yachts de luxe pour quatre ou cinq personnes maximum. Ce n'était pas gagné. D'ailleurs, pour plus d'efficacité, on s'était séparés en deux groupes encore, laissant la préfète des Mentali derrière pour aller directement à l'agence qui nous louait ses services jusqu'à présent. La confrontation avec la tête de cette entreprise fut plus courte que je ne l'avais prévu, mais elle nous avait apporté des informations intéressantes. Aaron Olsen, le nouveau directeur, aurait lui-même annulé le contrat commercial avec l'agence maritime. Cela devenait de plus en plus épineux comme situation. Malgré tout, Aileen me laissa ici pour que je m'explique avec le patron, histoire de voir si je pouvais en tirer quelque chose.

Le fameux capitaine ne semblait pas très coopératif, et je me demandais exactement comment j'allais procéder pour avoir ne serait-ce qu'un seul bateau de sa part. Mon cerveau réfléchissait à un compromis généreux, mais il fut arrêté dans sa course par l'intervention même du Capitaine.



➖"Tout ceci n'est qu'une perte de temps, renvoyez-moi ce gamin d'où il vient."

➖"Non, attendez ! Sans vous nous sommes fichus !"



Il fallait que je le retienne, sinon je savais que nous n'aurions aucune chance de pouvoir obtenir un bateau. Mon interpellation fonctionna parfaitement, le grand Capitaine se retourna pour me fixer longuement, avant de revenir vers moi, l'air menaçant depuis le haut de sa grande barbe grisâtre. Il se trouvait désormais devant moi, me dévisageant comme si j'étais le dernier des Limagma de ce monde.



➖"Allen Wills c'est ça ? Je vais te donne un petit conseil. Si même ton père ne peut rien faire pour nous faire prendre la mer, alors tu devrais simplement aller chercher ailleurs. Il ne faut pas contrarier le gouvernement, tu risquerais de le regretter."



Ainsi, il disparut derrière la porte de leur office. Il avait raison, en un sens. Si mon père n'était pas capable de passer outre le gouvernement, alors il s'agit de quelque chose d'insurmontable pour nous. On devrait sans doute abandonner l'idée de participer à cette sortie, après tout, ce serait mieux pour tout le monde... Mais alors que mon désespoir commençait à transpirer de mon visage, un matelot vint me voir en posant sa main sur mon épaule. Quand je levais la tête, je remarquais ce grand sourire qui me rappelait vaguement quelque chose.



➖"T'en fais pas Allen, laisse-moi juste te dire une chose, les hommes de la mer ne sont pas méchants. Tu devrais tenter ta chance avec ceux qui peuvent encore lever les voiles !"

➖"...Qui êtes-vous ?"

➖"Ow' !! Ca fait mal ça ! C'est moi, Bobby ! Tu t'souviens pas ? La pêche aux Kokiyas ! ."

➖"AH !"



Mais oui, le fameux jour où me libérer l'esprit, j'étais parti à la pêche suite à une annonce, j'y avais rencontré des marins pêcheurs, mais aussi Djelly dans la foulée. Comment se fait-il que ce fameux Bobby se trouvait dans l'équipage du ferry ? Une promotion ? Un changement de vocation ? Bref, ce n'était pas mon véritable souci. Il avait raison, lui aussi. Les quais regorgeaient d'hommes et de femmes prêts à faire découvrir leur passion qui résidait dans la mer, tout espoir n'était pas perdu. Mais cette voie était déjà explorée par Kaeko, alors il se pouvait qu'elle ait plus de chances que moi.

Je remerciais alors mon vieux camarade avant de repartir en direction des autres élèves, histoire de maintenir les élèves attendant la présence d'un bateau, alors que Noctis et Ikiala étaient partis un peu en avance avec le premier groupe. Au retour de Kaeko et d'Aileen, si leurs recherches avaient été concluantes, alors je partirais sur le dos de mon Bruyverne pour suivre tout ce monde de loin, histoire d'assurer les arrières. L'avertissement du Capitaine du ferry me laissait songeur, on était jamais trop prudent.




_________________
"J'ai conquéris." - Noctis Flavelle 2015



meilleur topdresseur
le plus ambitieux
véritable pur noctali
le plus beau gosse
jamais avec audrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t215-allen-wills-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t220-allen-wills-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192

MessageSujet: Re: [PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]   Dim 18 Jan - 20:15

Le groupe des préfets se scinda rapidement en deux, d'un côté Ikiala et Noctis allant vers les élèves et de l'autre Allen, Aileen et Kaeko s’apprêtant à négocier un bateau avec le capitaine Habbock, enfin il faut juste espérer qu'il soit déjà dans son bureau et non pas parti en mer. Ce serait vraiment une poisse Ginjiesque pour le coup ! Déjà que les préfets avaient un membre en moins si en plus ils ne réussissaient pas cette mission qui leur a été confiée plus de force que de gré ce serait vraiment pas de bol ! Je veux bien que Kaeko ait un karma pourri mais pas au point de tout faire échouer hein ? Bref, les voici parti que déjà, le groupe de trois devait déjà se séparer, Allen et Aileen irait à l'entreprise où l'académie louait des ferrys et Kaeko se retrouverait forever alone à essayer de négocier avec le capitaine ! C'est moi ou ça sent le Roussil ? Non ce n'est pas comme si Kaeko, dans sa bonté extrême *tousse se faisait enfler à chaque fois qu'elle voulait négocier quoique ce soit ! Elle a du mal à dire non si c'est à quelqu'un qu'elle connaît et apprécie. Ça va être beau hein !

« La faute de qui si je ne peux pas négocier correctement ? On se le demande ! Bref Omega peux-tu me guider jusqu'au bureau du capitaine Habbock s'il te plaît ? Tu connais bien le chemin non y était déjà aller pour une mission. Sauf que je m'étais évanouie du fait que j'étais tombée malade... Alala pauvre de moi ! M'enfin on s'en fout go ! On n'a pas le temps pour les monologues fashback à la Naruto bien lourd ! » Dit-elle dans un monologue justement. Serait-ce là un paradoxe ? Elle parle de ne pas faire de longue tirade et en fait une précisément !

« Tu fais avancer le rp oui ? On n'a pas toute la journée pour meubler ! » S'exclama la brunette qui commençait doucement à se mettre à courir derrière son Spectrum qui avait pris la tête du petit duo. Ils arrivèrent tout deux complètement à plat devant le bureau du capitaine. Avant de rentrer, l'ipok de la préfète vibra, un message d'Aileen ! Pour qu'elle lui envoie un c'est pour annoncer une nouvelle importante, allez savoir si elle était bonne ou mauvaise !
« Gardez ça pour vous – C’est Olsen qui a fait sauter les réservations de ferry dans le courant de la semaine. Allen essaie de faire jouer son nom de famille pour qu’on en ait un pendant que je cherche du côté des bateaux de pêche. »

« Huum bizarrement ça ne m'étonne même pas, comme quoi faire parti du groupe révolutionnaire n'était pas si stupide que ça en fin de compte ! Bref avant de répondre, pour éviter de dire quelque chose qu'elle sait déjà, Omega peux-tu t'infiltrer en mode ninja pour voir s'il y a quelqu'un s'il te plaît ? » Dit-elle en mettant sa main sous son menton réfléchissant sur la situation actuelle. Son starter, lui, souriait de plus belle avant de traverser le mur en face de sa dresseuse. Un fantôme autorisé à faire des bêtises évidemment qu'il sera content ! Au bout de deux minutes, omega retraversa le mur afin de répondre positivement à la requête de son amie de toujours !

« Parfait merci mon grand !... Tu,.. Restes avec moi hein ? Ne me laisses pas toute seule pour négocier ! » Fit-elle à son fidèle double-type qui lui asséna une attaque Léchouille sans répercussion aucune sur son métabolisme.

« Le capitaine Habbock est bien dans son bureau je vais pouvoir négocier avec lui... Ce n'est pas une bonne idée de me laisser seule X3 ! » Message pour Aileen envoyé ! Elle inspira alors et toqua à la porte du bureau du capitaine, elle devait réussir coûte que coûte ! La Mentali put entendre des pas se diriger vers elle puis la porte s’entrouvrit dévoilant un visage familier à la demoiselle, un visage bourru avec de la barbe noire et une pipe dans le bec !

« Bonjour mon capitaine ! C'est Kaeko vous vous souvenez de moi ? La mission garde du corps et celle de Kanto ! » Fit la demoiselle en souriant, pourtant le capitaine ne semblait pas être ravie de la voir, il fit une drôle de tête et la laisser entrer par simple politesse.
"Je suis désolée de venir vous déranger à un moment pareil mais... Les élèves ont vraiment besoin de vous cap'tain!" Commença Kaeko voyant que l'humeur du marin n'était pas au beau fixe, ce dernier la dévisagea alors avant de s'asseoir lourdement sur son fauteuil en cuir usé.
"Besoin du cap'tain tu dis? Alors pourquoi ils m'ont remercier à l'académie hein? à l'arriver de ce Olsen plus de Habbock! Au revoir air du large avec les minots! Plus besoin de toi qu'ils disaient! Alors non je n'aiderais plus la Pokémon Community!" Boooon ça commençait plutôt bien hein, mais que faire dans cette situation? Que répondre alors? Pourquoi Aileen n'est pas là quand on a besoin d'elle? Hein? Dîtes le moi!
"Mais il y a eu des changements drastiques à l'académie et euuh, ce n'est pas de la faute des élèves! Ils y en a même qui commencent à se soulever pour reprendre nos libertés!" Elle se mordit alors la lèvre inférieure. En a t-elle trop bien? Tant pis, elle ne pouvait plus reculer désormais!
"Ah oui, et qu'est-ce que j'y peux hein?" Sec trop sec, ce n'est pas le capitaine ça, si?
"Juste nous emmenez, je ne demande rien de plus! On en a vraiment besoin!"
"J'ai pas l'temps fallait pas annuler!"
"Mais les élèves ont besoin de Pokémons pour se défendre après l'attaque qu'a subi l'académie! Certains restent traumatisé! comme moi!"
"Et? J'y peux rien fallait pas dénigrer le travail des pêcheurs ces bandes de marins d'eau douce!" La brunette réfléchit alors à une autre solution, la pitié ne marchera pas, il est bornée le mécréant. Il ne ne restait alors plus qu'une solution!
"Je peux vous proposer un marché!"
"hum?"
"Mes services et ceux de mon équipe contre vous et votre bateau! On n'en a pas besoin d'un grand! C'est honnête non? La durée que vous voulez et ce que vous voulez!"
"Tes services? Quels services?" Oula c'est moi ou ça peut être tourné bizarrement c'tte affaire? paiement en nature What a Face
"N'importe, dans le port, nettoyage, ménage, garde du corps dératisation! Pitié on a vraiment besoin de bateau, s'il vous plaît en souvenir des missions... On est au bords du gouffre!"
"Un mois.." Finit-il par répondre après un blanc de reflexion d'au moins une minute. Minute dans laquelle Kaeko ne respira pas et seule la présence de son starter pouvait un peu la rassurer.
"Un...Un.. Mois?"
"Ouaip ma p'tiote un mois de service et je vous emmène! Par contre je ne pourrais pas vous emmenez bien longtemps, j'ai besoin de faire une traversée importante jusqu'à Sinnoh tout à l'heure!"
"Vraiment? J'ACCEPTE MERCI CAPTAIN! C'est super les élèves pourront faire leur sortie! Je commencerais dès demain s'il le faut! Après les cours je viendrais travailler!" Finit-elle en s'écroulant sur son siège, soupirant de soulagement.

 Elle avait... Réussit ? Oui mais à quelle prix, un mois voir deux de boulot supplémentaire sur le port génial... Quoique, quoique non non ça peut être une bonne idée s'il se passe des choses elle pourrait être au courant très vite ! Vive les marins et les ragots fufufu ! En mode ninja la demoiselle envoya un message à Aileen précisant qu'elle avait dégoté le bateau et le capitaine, mais aussi qu'elle s'était un peu fait enflé. Tant pis ! Par la même occasion elle lui donna l'adresse du capitaine, on ne sait jamais !

« Oooow merci énormément je ferais tout pour vous aider si on peut accéder à la sortie capture ! Par contre, j'aurais peut-être autre chose à vous soumettre... » Finit-elle, laissant ce rp en mode suspens. Qui ne tente rien n'a rien après tout! Autant réitérer!

_________________



#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: [PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]   Jeu 29 Jan - 19:06

Les dents de la brune grincèrent quand elle lut le texto que lui avait envoyé Kaeko. Laisser la Mentali négocier ? No way. A tous les coups ils allaient tous écoper d’un an de boulot (non payé (!!!!)) au port pour rattraper le coup. Et ça, c’était hors de question. Partant en courant, suivant son Ninjask à la trace, elle manqua de se perdre sur le port avant de finalement retrouver la trace de Kaeko, déjà en train de négocier – et surtout de se faire rouler – avec le capitaine. Elle rentra rapidement dans le bâtiment, cherchant le chemin vers Kaeko. Esquivant très vite les adultes qui voulaient faire sortir la gamine qu’elle était hors de leur beau bâtiment, elle suivit son starter qui poussa très impoliment une porte en omettant de frapper pour demander la permission. Dans la pièce, il y avait Kaeko assise sur une chaise, et le Capitaine qui semblait bien content, certainement parce qu’il avait réussi à rouler la Mentali et qu’il pensait pouvoir faire pareil avec la Pyroli. Alors là, bonne chance …

« Il a refusé ? Vous avez refusé, hein ? On peut peut-être en rediscuter ? »
« Bah non ma p’tite, j’ai accepté pardi, la demoiselle m’a proposé de bosser au port pendant un mois pour avoir un bateau ! »

Pour avoir UN bateau. Zut. Etait-elle donc la seule qui pensait aux sorties captures suivantes ? S’ils trouvaient un bateau maintenant, c’était toujours cool, mais la Pyroli refusait de courir comme ça pour les sorties captures à venir. Comprenant que ça allait prendre du temps, Sphax s’assit après avoir étiré ses pattes, et raide comme un piquet, il ferma les yeux pour se reposer un peu pendant que sa dresseuse cherchait rapidement quoi dire pour récupérer le bateau aux sorties captures suivantes sans se faire blouser comme une bleue. L’amadouer ? Non. Le corrompre ? Non plus. Lui demander gentiment ? Après ce qu’avait fait Kaeko, ce serait fortement difficile.

« Un bateau … Pour combien de temps ? »
« Aujourd’hui seulement ! »
« Et pour les sorties suivantes ? »
« Ah, pour ça, faudra bosser au port ! »
« Je vous enverrai Ikiala, Lyph et Ren. Peut-être que nettoyer la merde leur fera comprendre qu’ils devraient arrêter d’en écrire dans leur torchon … »

Sphax lâcha un jappement de rire. Lui aussi n’aimait pas beaucoup les horreurs écrites dans cette feuille de salade. Autant, pour diffamer, ils y allaient fort, autant pour rétablir la vérité, ils disparaissaient comme une bande de lâches. D’ailleurs, si elle avait balancé ça sur un coup de tête, Aileen était bien déterminée à envoyer ces trois cafards nettoyer le port pendant tout le temps où le capitaine aurait besoin d’eux. Comme elle avait dit très vulgairement, au lieu d’écrire des cochonneries sur les autres, ils nettoieraient les cochonneries que les autres laissaient dans le port, et ça leur ferait un peu les pieds à ces trois fouines. Finalement, négocier ne serait pas si dur que ça. Et s’ils protestaient, elle leur demanderait d’un ton glacial s’ils veulent participer à la prochaine sortie capture ou non. Parce que bon, sans travail, pas de bateau, sans bateau, pas de sortie capture … Ca leur apprendrait à lui faire une réputation de merde juste pour le plaisir de diffamer sur les gens.

« Moi j’veux bien, mais ils sont d’accord vos trois loustics ? »
« Alors là, je n’en ai absolument rien à cirer. Trouver un bateau doit être un travail collectif de toute manière, c’est trop facile de laisser les préfets bosser en attendant qu’ils trouvent une solution. »

La brune esquissa un léger sourire qui semblait presque signifier « Bonjour, je suis dangereuse, méfiez-vous de moi ». Par ailleurs, elle était bien déterminée à ce que ces trois cafards aillent nettoyer le port. Ca n’arrêterait pas cette sale teigneuse de Flavelle, mais si ça pouvait rappeler à Ikiala ce que signifie être un préfet, ce serait cool. Parce que sérieusement, elle n’en foutait vraiment pas une, la Givrali. Et puis comme elle avait dit, trouver un bateau ne devait pas être le travail des seuls préfets, tout le monde devait mettre la main à la pâte. Ca devait être un travail collectif. Collectif …

« J’ai une meilleure idée. »
« Ouais ? »
« Tous les élèves iront bosser au port, pas seulement ces trois emm * hrm* fouineurs, et Kaeko qui s’est gracieusement proposée. Après tout, comme je l’ai dit, c’est collectif. Les volontaires viendront vous filer un coup de main, et ceux qui ne sont pas venus se débrouilleront pour y aller seuls parce que je ne risque pas de les laisser monter à bord du bateau s’ils n’ont rien fait pour mériter leur place. »

Le Capitaine esquissa un léger sourire auquel Aileen répondit calmement. Ce n’était pas vraiment de la négociation, mais au moins Kaeko ne serait pas la seule à trimer pour que tous les élèves aient un bateau. Et elle comptait bien surveiller. Ceux qui ne participeraient pas seraient privés aussi sec de sortie capture, foi de Pyroli. Sans un mot, le capitaine lui tendit la main, et elle la serra tranquillement, scellant ainsi leur deal. Embarquant Kaeko avec elle, Aileen quitta le bâtiment pour retourner en vitesse près des élèves, qui devaient attendre leur retour. Allen avait du embarquer un second groupe avec lui, ceux qui restaient tiendraient aisément dans le bateau du capitaine. Peut-être faudrait-il se serrer un peu. Bah, tant qu’ils avaient un bateau, c’était le principal ! Grimpant sur la caisse, la brune attira l’attention des élèves qui attendaient toujours.

« Bon, alors, on a trouvé un bateau pour cette sortie capture ! Il ne devrait pas être long à arriver, alors soyez patients ! Par contre, pour les suivantes, tout le monde va devoir s’y mettre ! La seule condition qu’on a trouvé pour avoir un bateau aux sorties captures suivantes, c’est que des volontaires aillent aider au port ! Et je vous préviens de suite que je compte bien demander aux préfets de tenir des listes, et ceux qui n’auront rien fichu n’auront pas le droit de prendre le bateau ! »

Aileen s’attendait à tout, sauf au tonnerre d’applaudissement qui suivit sa réplique. Les gens n’avaient visiblement retenu que le début. Ils avaient un bateau. Aileen, cependant, était déterminée à appliquer la suite de son discours, à savoir demander aux préfets de l’aider à tenir des listes. Parce qu’il était hors de question que quelqu’un s’invite sans avoir rien fait pour mériter sa place ! Descendant souplement de sa caisse, la Pokéathlète chercha Loan du regard, et alla s’asseoir avec lui dans un coin, fermant les yeux et se calant contre lui. Et maintenant, qu’on ne la stresse plus comme ça avant un bon moment, ce serait cool.

HRP ;; Solution trouvée au dernier moment. Mais je la trouve cool *-* Note pour Ikiala et Noctis (et Ren), ce serait cool que ça apparaisse dans le Zarb au lieu de vos diffamations habituelles. :3
Et tour d'Ikiala zappé avec son accord, bien entendu.


[ Et du coup, rp préfet terminé o/ ]

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
[PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: le reste du monde :: les sorties captures :: Anciennes Sorties-