Partagez | .
(mission) Mars Attacks ! [Terminé]
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2976

MessageSujet: (mission) Mars Attacks ! [Terminé]   Sam 21 Mar - 22:05



[ Du 20/03/15 au 12/04/15 26/04/15 ]


Avec un « RIO ! » de colère, Sokka bondit sur Joyce, qui glapit et descendit de la tête de lit d’un bond pour aller se cacher derrière Ellie, qui se redressa de toute sa petite hauteur pour faire face au Riolu, qui baissa le bras en maugréant, abandonnant la Forte-Paume qu’il allait lancer. Cause de cette colère ? Feänor et Silica, qui devenaient très turbulentes dans leurs jeux. Elles avaient réveillé Hilda, puis Asami, puis Sphax, et en voulant les calmer, le Dedenne avait lâché un petit Eclair comme coup de semonce. Manque de chance, Feänor avait bondi derrière Panzer, et l’attaque électrique avait rebondi sur le Galekid pour aller frapper Sokka, assis juste en face de lui. Et au milieu de tout ça, Aileen essayait bravement de travailler le devoir donné par Roseverte. Ca devenait pour le moins compliqué en effet, visiblement, sa petite team était assez agitée aujourd’hui. Il valait mieux qu’elle remette son devoir à plus tard et qu’elle aille leur faire prendre l’air. Et ce n’était pas son starter qui allait lui dire le contraire, vu que la Zorua s’amusait maintenant à l’escalader pour se coucher sur sa tête. Posant son stylo plume, elle s’enfonça dans sa chaise de bureau en soupirant. Que faire, que faire. Larver au parc pouvait être une option, mais elle avait des fourmis dans les jambes, elle avait envie de bouger. Ce fut le moment que choisit sa Tarsal pour se téléporter sur son bureau, épargnant son devoir et son stylo, pour lui mettre une feuille sous les yeux.

« Je veux aller là ! S’il te plait s’il te plaît s’il te plaîîîîîîîît ! ♥ »

Attrapant l’affichette, Aileen l’éloigna tout d’abord de ses yeux (comment dire, c’est collé à son nez quoi !) pour jeter un regard dessus. Un bar à Pokémon … Pourquoi pas. Selon le flyer, ce bar servait les Pokémon avec des boissons spécifiques à chaque espèce qui se présentait. Un Absol ? Une boisson spéciale Absol ! Un Pikachu ? Une boisson spéciale Pikachu ! Comme il venait juste d’ouvrir, le bar cherchait des clients et cassait les prix pour ceux qui venaient avec une team de plus de six Pokémon. Combien elle en avait, elle, déjà ? Hmmm. Quatorze. Non, quinze, en comptant Moon le solitaire. Seize, avec l’œuf mystère qui dormait dans sa couveuse. Ouah. Seize ! Mine de rien, ça va vite tout ça ! Bon bref, c’était où ? Ah, centre-ville. Oui, allez, pourquoi pas. Elle hocha la tête, et la Tarsal s’envola en pépiant de joie, attirant l’attention de toute la team. Pendant qu’elle leur expliquait, toute à sa joie, qu’ils allaient prendre l’air, provoquant une effusion bruyante dans la chambre, Aileen essayait d’appeler son petit ami pour lui proposer de venir avec elle. Mais il ne répondait pas … Voilà qui était bien particulier. Bon, tant pis.

« Allez les affreux ! Arrêtez vos bêtises et rangez-vous, on va en ville ! »

Alors que presque toute la team réintégrait sa Poké Ball, Sphax restant assis bien droit et Joyce bondissant pour grimper sur son épaule, Aileen alla chercher son œuf mystère, faisant glisser ses doigts dessus en se demandant ce qu’il contenait. Enfin, c’était un cadeau de Loan, donc il devait connaître un minimum ses goûts. Avec prudence, elle le rangea dans son sac, le glissant dans le nid d’écharpe qu’elle avait préalablement construit avant. Tiens, et pourquoi ne prendrait-elle pas sa basse pour passer au magasin de musique après ? Les mains dans les poches, son Absol la suivant à la trace, la brune quitta l’école pour s’engager sur le chemin du centre-ville. Alors, bus ou pas bus ? Hmm. Bus. Allez, faire la flemmarde un peu, c’est cool. Enfin, sauf s’il tardait à venir, bien entendu. Heureusement, il ne fut pas très long, et Aileen put s’asseoir sur un siège, laissant son starter s’asseoir à ses pieds pour regarder dehors, Joyce se juchant sur sa tête pour poser ses deux petites pattes sur la vitre sale et regarder le paysage qui défilait à toute vitesse. L’imitant très vite, la brune se perdit dans ses pensées, le regard tourné vers l’extérieur, se perdant dans le paysage qui revenait en boucle, finissant presque par l’endormir. Heureusement, le bus s’arrêta avant qu’elle ne s’endorme, et elle en descendit en hâte, se faufilant aisément entre les gens qui montaient, écrasant sans état d’âme les pieds de ceux qui tentaient de la bousculer, leurrés par sa petite taille. On en parle, du fait qu’elle portait des rangers ? S’éloignant de l’arrêt de bus, elle fit quelques pas, avant de se rendre compte qu’elle ne savait pas du tout où elle était. Pas grave, elle avait son GPS vivant !

« Sphax, tu nous guide ? »

Sans un mot, l’Absol passa devant, guidant sa dresseuse dans les ruelles. Elle n’était jamais venue ici, tiens. Heureusement, son starter chéri se baladait dans les rues comme personne, pouvant amener sa dresseuse d’un point A à un point B, même dans un endroit où il n’était jamais allé. N’avait-il pas guidé Cael et Estelle jusqu’au Centre Pokémon de Quarellis alors qu’il n’y avait jamais mis les pieds ? Après une dizaine de minutes de marche, la brune et son Pokémon trouvèrent le bar, qui semblait exceptionnellement plein. Pourquoi pas. Arrêtée par un serveur, elle lui assura être là pour tester (sans payer hinhinhin) et avoir à sa disposition une équipe pour le moins nombreuse. Nombreuse comment ? Parce que pour le moment, ils n’en voyaient que deux, soit l’Absol chromatique et le Dedenne sur son épaule. Avec un petit sourire, Aileen appuya tour à tour sur les boutons de ses Poké Ball pour faire sortir tout le monde. Ellie la Mysdibule, Aurum le Ninjask, Moon le Munja, Sissi la Stalgamin, Panzer le Galekid, Sissi la Miaouss, Naveen le Grenousse, Feänor l’Evoli, Silica la Zorua, Asami la Mangriff, Sookie la Tarsal, Sokka le Riolu … Et elle précisa avec une pointe d’amusement qu’elle laisserait le dernier, soit Soledad le Lokhlass, dans sa Poké Ball, pour ne pas détruire le bar. Trop aimable. Après s’être enthousiasmé sur son équipe (et sur tout ce qu’ils allaient pouvoir tester niveau boissons) le serveur la guida jusqu’à un coin tranquille, proche de l’entrée, avec un endroit vide où Soledad ne gênerait personne. Allez. A la bouffe !

« Nan ! Pas bon ! Pas bon du tout ! Du tout du tout du tout ! »

Sookie repoussa son bol en grimaçant, vite imitée par Joyce, Sissi et Hilda. Panzer, lui, dédaigna la mixture, préférant s’attaquer au contenant de métal. Sphax termina à contrecœur ce qu’on lui avait servi, par politesse, et Soledad mugit avec force, agressé par la forte dose de baies piquantes dans sa propre assiette. Sokka, lui, ne dit rien, mais se força à finir pour ne pas passer pour un faible, surtout que Sphax avait tout mangé, lui aussi. Il n’y eut que Joyce pour trouver ça bon. Les autres, mis à part Sphax par politesse et Sokka par fierté, ne terminèrent pas. Et visiblement, ils n’étaient pas les seuls à couiner que c’était dégoûtant, vu la tête des autres ! Toute à son observation amusée, Aileen ne se rendit pas compte qu’une ombre se saisissait des bretelles de sa pochette de basse et s’en allait avec. Aucun de ses Pokémon ne s’en rendit compte non plus, trop occupés à crachoter et à toussoter.

« Bon allez, on y va, je veux passer au magasin de mus … Où est ma basse ? »
« Je l’ai vue ! C’est un petit homme vert qui l’a prise ! »
« Quoi, il frappe en plein jour maintenant ?! »

Un petit homme vert … Mais oui, et pourquoi pas Arceus aussi. Sortant en coup de vent après avoir fait rentrer toute sa team, elle regarda de tous les côtés. Là ! Se mettant à courir, elle rattrapa vite la personne qui venait de tourner à l’angle d’une rue. Se sentant piégée, l’ombre verte (mince, la théorie du petit homme vert tient alors !) se mit à courir aussi, semant la Pyroli. Mais un cri féminin lui signala la direction. Tournant à un nouvel angle, elle se retrouva face à une jeune fille par terre, ses affaires répandues au sol. Immédiatement, Joyce escalada agilement le mur pour grimper sur les toits et continuer la traque du voleur de basse, laissant sa dresseuse aider la fille à se redresser et ranger ses affaires.

« Tu ne t’es pas fait mal ? Attends, je vais t’aider à ranger tout ça … » Se penchant, la préfète rassembla quelques feuilles sans lire ce qu’il y avait d’écrit dessus et les rangea dans une pochette crème placée non loin. « Tu n’as pas vu par où il est parti des fois ? Il m’a piqué ma basse … D’ailleurs, tu devrais vérifier qu’il ne t’ait rien volé aussi. » Court silence, avant qu’elle ne se rappelle de la politesse élémentaire. « Euh, je m’appelle Aileen, au fait. La préfète des Pyroli. »

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.


Dernière édition par Aileen Sôma le Dim 26 Avr - 13:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 54
Jetons : 1726
Points d'Expériences : 1614

MessageSujet: Re: (mission) Mars Attacks ! [Terminé]   Jeu 26 Mar - 14:45


Je peinais à me concentrer devant ces feuilles dont le contenu n’en terminait pas. Certes, j’avais déjà réussi ce genre de processus, celui de la réanimation d’un fossile. Mais sans savoir vraiment pourquoi, celui-ci me posait problème depuis quelques jours. Etait-ce si compliqué que cela de faire renaitre un Carapagos ? Vivant dans un milieu maritime, j’avais peur de rater le processus et donc d’échouer… Et s’il devait revivre directement dans la mer ? Possible, je ne pouvais en être certaine et les livres de la bibliothèque de l’école ne m’aidaient vraiment pas ! Je soupirais longuement tout en m’étalant sur le bureau. Divers objets tombaient au sol sans que je m’en préoccupe, permettant à Taika de jouer avec en donnant des coups de pattes pour ensuite s’asseoir et me regarder d’un air interrogateur. Son petit cri lui permettait que je daigne lui lancer un regard blasé. Finalement, je souriais au petit Evoli, l’attrapant délicatement entre mes bras afin de le câliner. Je frottais ma joue contre son pelage soyeux, il adorait cela, tout autant que moi.

« C’est barbant mais je ne vois pas comment…  A moins que ? » Je me relevais brusquement. L’idée soudaine que j’avais en tête m’avait redonnée de l’énergie. Je ramassais mes objets et les posais soigneusement à leur place. « Allons voir le professeur ! » annonçais-je à mes compagnons.

N’ayant pas cours aujourd’hui, c’était tout à fait possible de se rendre en ville. Je me demandais, pendant que j’étais en train de me préparer, pourquoi je n’y avais pas pensé plus tôt. Après tout, le professeur Kuro était mon mentor depuis des mois à présent. Il m’avait aidé pour Ptera mais aussi avec Ptyranidur. Il ferait certainement de même avec le fossile plaque que je tenais entre mes mains. Parfait… D’autant plus qu’à présent, depuis qu’Olsen était démis de ses fonctions, on pouvait reprendre le cours « normal » de notre vie. Plus de restriction stupide ! Je prenais avec moi tous mes compagnons, jugeant qu’ils pouvaient aussi profiter de cette petite sortie afin de se dégourdir les pattes. Meian, mon fidèle Noctali chromatique, ne me quittait jamais et me suivais telle une ombre furtive. Shiva gardait un œil sur l’unique petit Evoli, Taika. Yuki et Noah partaient devant, semblant apprécier être en permanence en contact. Ils me faisaient penser à des adolescents tous les deux… Kuu, mon Lucario, marchait à mes côtés. Le reste de mon équipe se reposait tranquillement dans leurs Pokeball et ces dernières se trouvaient dans mon sac.

« C’est parti ! »

On quittait l’établissement assez rapidement. Le bus parvenait à nous quelques minutes après notre arrêt. C’est de cette façon que moi et mes amis regagnaient le centre-ville de Lansat. Bien plus attractive qu’auparavant, on pouvait clairement entendre les marchants appeler les clients. C’était assez agréable comme atmosphère et je prenais un petit plaisir à bien observer les choses qui se passaient autour de moi. L’aquarium de la ville n’était pas très loin, ce qui me permettrait ensuite de faire quelques achats utiles. A quelques mètres seulement de ma destination, je commençais déjà à sortir mes comptes rendu afin de gagner du temps. Malheureusement, quelque chose venait de me percuter me forçant à atterrir sur le sol et à crier sous le coup de la surprise. Tous mes documents étaient rependu sur le sol, Kuu n’avait même pas eu le temps de me rattraper tellement cela c’était passé rapidement. Ce dernier s’agenouillait, tendant ses pattes pour rassembler mes affaires. Il était très vite rejoint par une inconnue qui la questionnait sur son état. Je redressais ma tête et retenais une exclamation : il s’agissait de la préfète des Pyroli de l’académie ! J’attrapais les affaires qu’ils me tendaient elle et Lucario, bloquant la pochette contre moi. Apparemment, la jeune fille faisait face à un voleur, et la remarque sur un potentiel vol m’inquiétait. Je fouillais immédiatement mon sac et…

« Mon fossile !! »

Le fossile du futur Carapagos avait disparu… Cette Aileen ne s’était pas trompée, il m’avait bien volée aussi. Je faisais volte-face, essayant de repérer notre ennemi commun. Serrant le poing, je remarquais avec tristesse qu’il n’était même plus à portée de vue…

« Il ne va pas s’en tirer comme ça. Meian, cherches-le ! » Le Noctali ne se faisait pas prier. Un bond en avant et le voilà en train de renifler le sol. « Drôle de rencontre tout de même… Je suis Ambre Lawford, du dortoir des Givrali. Ne perdons pas plus de temps, je te propose de poursuivre ce voleur en formant une alliance. A deux, on arrivera bien à le coincer ce sale rat ! »

Je levais ma tête vers le ciel, me disant qu’une observation aérienne dans l’espoir de repérer notre ennemi ne nous ferait pas de mal. Je ne possédais que Ptera pour ce genre de tache mais elle était bien trop impressionnante et j’avais peur de me la faire chiper. Oui, je n’avais pas encore oublié ce vol massif que l’école avait subi.

« Kuu, monte sur le dos de Ryu, vous partez en reconnaissance aérienne. » ordonnais-je à mes compagnons. Lucario était un très bon garde du corps. En compagnie de mon Ptera, je savais que rien ne pourrait leur arriver. « Par-là ! » indiquais-je à la Pyroli, me souvenant du chemin emprunté par mon Noctali. Lucario et Ptera s'envolaient dans les airs pendant ce temps.

_________________



AMBRE LAWFORD - EXPERTE EN ARCHEOLOGIE



.MEILLEURE SCIENTIFIQUE 2014-2015
MEMBRE LA PLUS TYRANNIQUE 2014-2015
COUPLE LE PLUS FUSIONNEL AVEC NOCTIS 2014
CHOUCHOUTEUSE DE POKEMON 2014
SKYPEUSE PARFAITE AVEC RIVEN 2014



Dernière édition par Ambre Lawford le Lun 13 Juil - 16:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t103-ambre-lawford-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t121-ambre-lawford-givrali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2976

MessageSujet: Re: (mission) Mars Attacks ! [Terminé]   Lun 30 Mar - 14:01

Arf … Aider l’élève lui avait fait perdre un temps précieux, et surtout la piste de la chose étrange qui avait volé sa basse. Mais elle ne pouvait pas passer en l’ignorant, non plus, surtout que si elle avait réellement affaire à un pickpocket, une fille seule devait faire une cible facile. Et ça n’avait pas loupé. La demoiselle s’était bel et bien fait voler quelque chose. Quoi donc ? Son fossile. Wait. Son fossile ? Sérieusement, un vrai fossile ? Mais ça vaut une fortune ces machins-là, où avait-elle trouvé les fonds pour s’en payer un ? Aileen, qui s’apprêtait à prendre poliment congé de la demoiselle, la regarda avec plus d’attention. Soit elle avait affaire à une fille riche, soit elle avait affaire à une archéologue. Ou une voleuse. Sa voleuse ? Bof, où aurait-elle pu cacher sa basse, hm ? Merci de ne pas répondre à cette question, cela dit. La perte de son fossile semblait avoir un effet psychoactif sur la jeune élève, qui s’était redressée pour le chercher un hâte, avant d’envoyer son Noctali sur sa piste avec une certaine hargne. Ohoho, attendez, ce Noctali était-il chromatique ? Effectivement, il en avait l’air ! De même que la magnifique petite Givrali qui semblait tourner autour de la fille ! Cette dernière, d’ailleurs, finit par se présenter. Ambre Lawford, des Givrali. Aaaah. Cette Ambre Lawford. Son frère lui avait cassé les oreilles avec cette fille, parce que tu comprends Aileen, elle a un Ptyranidur, UN PTYRANIDUR, UN VRAI, et blablabla, et blablabla … Quel moulin à paroles alors, quand il parle de Dragons.

« Ok, ça me va. Aurum, suis-les, et cherche Joyce. Sphax, pars avec lui. »

Vrombissement du Ninjask qui fila dans les airs, devenant vite invisible. L’Absol shiny, lui, hocha la tête et emboîta le pas au Noctali qui filait dans une ruelle. Se redressant, Aileen appuya machinalement sur le bouton d’une Poké Ball pour en faire sortir Hilda, sa Miaouss, cette dernière détestant de plus en plus rester enfermée. C’était sans doute le contrecoup de l’entraînement perpétuel, la jeune chatonne suivant le rythme de vie de sa Pokéathlète de dresseuse. A force de bouger en permanence, elle n’appréciait pas d’être cloîtrée dans sa balle de capture, aussi confortable soit-elle. Contente d’être sortie, Hilda cessa de s’étirer les pattes pour courir après sa dresseuse, qui courait elle-même derrière la Givrali, cette dernière suivant la trace de son starter. Quelque chose la gênait dans cette histoire. Mais quoi ? Réfléchissons. Que s’était-il passé quand elle s’était fait voler sa basse ? On lui avait parlé d’un petit homme vert. Et elle avait entendu quelqu’un s’étonner qu’il y ait eu un vol en plein jour. Du coup, est-ce que ça voulait dire qu’il y avait des vols de nuit ? Puis, elle ne se voyait pas dire à la Givrali que d’après elle, le voleur était un martien. Ambre allait juste se moquer d’elle. Un martien ? Bah tiens ! Pourquoi pas Arceus aussi ! Entendant un petit couinement, Aileen s’arrêta brusquement, manquant d’être renversée par Hilda qui la suivait à la trace.

« Ambre, attends ! »

Faisant demi-tour, Aileen s’approcha d’un mur et tendit la main vers le haut. Surgissant des toits, Joyce se percha sur son promontoire de tuiles avant de bondir sans hésitation dans la main tendue de sa dresseuse, se mettant à couiner à toute vitesse pour lui expliquer ce qu’il avait vu. S’il n’avait pas pu voir le Pokémon, il avait suivi son ombre verte, trop rapide pour lui. Il avait très vite retrouvé Sphax avec un Noctali chromatique, et il leur avait fait son rapport. Le Noctali était passé sous une palissade de bois, vite imité par l’Absol qui s’était contorsionné pour y passer son mètre vingt, mais ils ne s’étaient pas rendus compte que c’était un piège tendu par l’ombre verte qui les avait précipités dans un jardin privé avec des Grahyèna de garde. Ils ne pouvaient plus partir et se battaient chèrement pour protéger leur peau, laissant à Aurum et à un gros Pokémon chevauché par un Lucario le soin de traquer l’ombre verte. Son rapport fini, le Dedenne sauta à nouveau sur les toits et se mit à courir, sans s’arrêter pour savoir si elle le suivait.

« Sphax et Meian ont des ennuis, viens ! »

Emboîtant le pas à son Dedenne qui filait sur les toits, Aileen ne le quittait pas des yeux, laissant le soin à Hilda de miauler pour la prévenir qu’elle fonçait dans un obstacle. Très vite, les deux filles atteignirent ladite palissade derrière laquelle leurs starters s’étaient glissés. Elles ne passeraient jamais ! A moins que … Portant la main à sa ceinture, Aileen fit sortir son Galekid qui, après avoir observé l’environnement, comprit vite que sa dresseuse attendait de lui qu’il défonce cette palissade. Facile. Commençant à courir de sa démarche pataude, il fonça vers les planches de bois, qui explosèrent au contact de son attaque Tête de Fer. Elle le rappela aussitôt, pour qu’un des Grahyèna ne se retourne pas contre lui avec une attaque bâtarde, du genre Lance-Flammes ou un truc comme ça. Aussitôt, Asami prit sa place, et son Eclategriffe cueillit en plein torse le Pokémon qui pensait attaquer un petit Galekid et qui se retrouvait face à une vraie combattante en tant qu’adversaire. Mais Asami n’était pas la seule à combattre.

« Hilda, non, reste ici ! »

Crève, sembla miauler la chatonne en bondissant dans la mêlée. Elle venait de voir Sphax, acculé par deux Grahyèna dans un coin de la cour rectangulaire, presque parallélépipède avec le grand porche au-dessus de leurs têtes. Profitant de sa petite taille, la Miaouss se faufila entre les pattes des combattants pour bondir sur un Grahyèna qui allait bondir sur l’Absol, lui mordant cruellement l’oreille, permettant à Sphax d’attaquer le deuxième agresseur. Elle ne voyait pas Meian … Un coup d’œil à Ambre lui apprit que cette dernière semblait avoir trouvé son starter, et s’occupait de le protéger. Bien, chacune son côté alors. Aileen s’apprêtait à sortir un autre Pokémon, avant de se rendre compte qu’il ne ferait que gêner. Asami produisait un beau carnage de son côté, Sphax et Hilda menaient tranquillement leur danse, et Joyce, perché en hauteur, lançait des Tonnerre vicieux sur les Grahyèna qui essayaient d’approcher un peu trop ses copains. Elle n’avait jamais remarqué que sa Miaouss et son Absol formaient un duo de combat pour le moins dangereux. L’un attaquait de dos, faisant se retourner le Pokémon, permettant à l’autre d’attaquer de dos … Du harcèlement pur et simple. Ce fut avec une certaine surprise qu’elle fut tirée de ses songes, quand un Grahyèna, ayant réussi à passer le barrage d’Asami, bondit sur elle pour la plaquer au sol. Sa tête heurta sèchement le goudron, et Aileen craignit un instant qu’elle n’éclate comme une pastèque. Dans un geste automatique, elle ramena ses jambes contre son ventre pour empêcher les griffes du chien de s’y enfoncer, et ses deux mains se resserrèrent autour de sa gorge puissante.

« Lâche-moi, sale bête ! »

Tentant de se défendre, Aileen balança des coups de pied au chien, esquissant un sourire de satisfaction presque sadique en l’entendant couiner quand elle frappa ce qui semblait être ses parties sensibles. Ses bras, cependant, se fatiguaient, et elle les sentait prêts à lâcher la gorge du chien, qui refermerait alors ses crocs tranchants sur son visage. Sentant la menace, Sphax lâcha un jappement autoritaire, et Hilda l’abandonna pour courir vers sa dresseuse, sous le regard d’angoisse de Joyce et Asami qui n’osaient pas s’en mêler pour ne pas blesser la Pokéathlète. Concentrée sur sa lutte acharnée, Aileen ne vit rien de tout ça. Elle ne vit pas le corps de sa petite Miaouss s’illuminer d’un blanc laiteux, puis presque aveuglant, tandis qu’elle courait, zigzagant entre les pattes des chiens pour atteindre sa dresseuse, si proche mais pourtant si loin. Elle ne vit pas Asami et Joyce qui distribuaient des baffes et des Tonnerres à tour de bras pour ouvrir le passage à la petite chatte brillante, qui commençait à grandir dans sa course, se transformant dans la lumière crue. Brusquement, ses mains cédèrent, et le chien échappa à son emprise faiblissante. Ses crocs plongèrent vers sa gorge. Et une lumière blanche le heurta, l’envoyant valdinguer plus loin. La féline lumineuse lui tomba dessus en feulant de rage, laissant le soin aux trois autres de protéger la dresseuse. Renforcée par son évolution en cours, Hilda massacra purement et simplement le Grahyèna, avant de le laisser s’enfuir en couinant, la queue entre les jambes et une oreille déchirée. Semblant considérer qu’ils avaient assez souffert, entre la team d’Aileen et celle d’Ambre, la meute de Grahyèna se retourna d’un seul bloc pour s’enfuir. Le calme retomba dans la petite cour. Dans un geste machinal, Aileen fit sortir Ellie, son Pokémon médecin. Son regard, cependant, restait bloqué sur Hilda, sa Miaouss, qui revenait vers elle. Non, pas sa Miaouss.

« Persian. » Hilda ronronna avec force. Elle semblait plus douce, plus féline. Plus dangereuse. « Merci ma belle, tu m'as sauvé la vie. Oh, et bravo pour ça aussi. »

La Persian frotta sa douce tête contre celle de sa dresseuse, acceptant le coup de patte de félicitation de Sphax. En d’autres occasions, Aileen aurait sorti toute sa team pour leur partager la bonne nouvelle. Mais là … Il y avait à faire. Elle devait toujours retrouver sa basse, et le fossile d’Ambre. Et se remettre de ses émotions. Ses doigts tremblaient encore sous la pression et la force du Grahyèna, sa tête l'élançait douloureusement mais ne semblait pas saigner, d'après la rapide inspection de Sphax, et son souffle était encore trop court de stress. Les crocs du Pokémon étaient passés à ça … Si Hilda n’avait pas évolué pour la protéger, Aileen aurait pu dire adieu à la vie. Et Loan aurait pu poser des jolies fleurs sur sa tombe, accessoirement.

« Euh … » Raclement de gorge. « Pas de blessés de ton côté ? J’ai de quoi m’en charger dans mon sac, si tu veux. Ellie ? »

Obéissante, la Mysdibule fouilla le sac pour sortir la trousse de premiers secours, panoplie nécessaire à tout bon (faux) médecin qui se respecte. D’un geste mécanique, elle jeta un nouveau coup d’œil à Hilda qui, semblant s’en apercevoir, s’assit royalement en se redressant avec orgueil, sa queue s’enroulant d’une manière très stylée autour de ses pattes. C’est qu’elle avait la classe, maintenant …

HRP ;; Évolution d'Hilda (Miaouss > Persian)

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 54
Jetons : 1726
Points d'Expériences : 1614

MessageSujet: Re: (mission) Mars Attacks ! [Terminé]   Jeu 9 Avr - 17:48


Nous ne perdions même pas une minutes de plus, la préfète semblait totalement d’accord avec ma proposition et ne tardait pas à envoyer ses propres Pokemon à la recherche du voleur. Le magnifique Absol qu’elle possédait me laissait sans voix, tellement que je le regardais partir sur les traces de ma propre créature ténébreuse. C’était des êtres incroyables, bien que d’après une légende absurde, ils n’étaient pas très aimés. Personnellement, en rencontrer un était un honneur mais me rappelait bien des mauvais souvenirs car une certain dame aux cheveux verts en possédaient un elle aussi… Je chassais rapidement ce souvenir de mon esprit, jugeant qu’il n’avait pas sa place à l’heure actuelle car la priorité était de se concentrer pour retrouver mon fossile ainsi que la basse de la Pyrolienne transformée en coéquipière du jour.  Après avoir rappelé le reste de mon équipe dans leurs Pokeball, on filait donc à travers les ruelles, esquivant les passants le plus habilement possible afin de ne pas perdre de temps. En tête de course, la respiration se faisant de plus en plus grande à cause la course, je réfléchissais aux circonstances du vol don j’avais été victime. Je marchais simplement paisiblement dans la ruelle quand j’avais croisé le chemin d’un petit être verdâtre. Il avait été si rapide que j’avais à peine eu le temps de l’observer. Il devait être vraiment doué car ni Meian, ni Kuu n’avaient remarqué ce vol avant que cette demoiselle ne me percute et ne m’en parle. D’ailleurs, en parlant d’elle, Aileen me priait de m’arrêter, ce que je faisais directement. En me tournant dans sa direction, j’avais un regard interrogateur et remarquais brièvement la présence d’un Miaouss. Bon, c’est vrai… Courir en pensant suivre la trace de son compagnon, ce n’était pas chose aisée. Autant dire que depuis un moment, je m’étais laissée guider par son instinct.

« Quoi ? » demandais-je, légèrement agacée.

La dresseuse, chef des Pyroli, s’avançait vers un mur pour ensuite tendre son bras dans les airs. Au début, je ne comprenais pas du tout la raison de ce geste. Mais j’avais à peine le temps de penser que l’on perdait des secondes précieuses, de regarder aux alentours brièvement, qu’une petite chose sautait du toit pour atterrir dans la main ouverte d’Aileen. Je ne comprenais rien aux couinements  de cette petite souris. En réalité, cela me cassait les oreilles plus qu’autre chose, d’autant plus que j’étais préoccupée. J’avais finalement ma réponse et mon cœur venait tout juste de faire un bon dans ma poitrine. Je fixais Aileen sans rien dire pendant un instant, le regard totalement vide… Comment ça, Meian avait des ennuis ? Je hochais enfin de compte la tête de façon positive et me précipitais dans sa direction, la suivant de très près, du moins, du peu que je pouvais car cette fille était vraiment très rapide. Tellement que je commençais déjà à avoir un point de côté… Et les obstacles n’arrangeaient rien pas du tout ma progression. Je me rendais alors compte que les Pyroli étaient vraiment des bêtes surentrainées et comprenais que leur entrainement matinal pouvait servir, notamment dans ce genre de situation.

« P-pas si vite ! » réussissais-je à dire alors que mon souffle était saccadé.

Mais Aileen ne semblait pas du tout m’entendre… Ce n’est que quand j’arrivais devant la palissade que je la rattrapais. Elle avait fait appel à un Galekid qui avait déjà pris de l’élan pour défoncer les planches en bois. D’un coup de tête, ces dernières volaient dans tous les sens… Heureusement que j’avais pris assez de distance pour me protéger. Alors, Meian devrait se trouver ici ? Le fier Mangriff se dressait devant ses adversaires, ainsi que le Miaouss de la demoiselle mais je ne m’intéressais pas à eu, désirant plus que tout poser mes yeux sur l’être le plus cher au monde : mon Noctali. Là ! Une fois trouvé, je n’avais qu’une envie : le retrouver ! Ce n’était pas une chose aisée car pas mal de Grayhena me barraient la route. Tellement que je ne savais même plus où en donner de la tête. Totalement sur mes gardes, je ne désirais pas attirer l’attention. Je restais donc figée, spectatrice d’un Meian déchainé. Car oui, le Noctali ne se laissait pas faire, bien qu’ils fussent plus nombreux que lui…

« Très bien… »

Il fallait réagir. J’allais réagir… Enfin, il faillait que j’en trouve la force, la volonté. En tant que pauvre humaine fragile et sans force, je ne pouvais rien faire. Malgré tout, je pouvais toujours envoyer du renfort. Je ne prêtais donc plus aucune attention à Aileen, me contentant de garder mes yeux rivés sur mon compagnon qui repoussait uniquement les offensives dont il était victime. Je me saisissais alors discrètement d’une Pokeball, appuyant en son centre discrètement. Mais la source lumineuse rougeâtre intriguait un petit nombre de Grahyena en colères. La masse lumineuse prenait forme, faisant ainsi apparaître mon Ptyranidur. Une fois apparu, la créature ouvrait grand ses bras et se mettait directement à courir vers un adversaire, sa mâchoire ne cessant de claquer. On pouvait alors s’imaginer qu’il s’agissait d’un stupide jouet vu la démarche qu’il adoptait. Ou alors d’une créature en quelque sorte « zombifié » comme on pouvait le voir dans les séries télévisées… A vous de choisir. En tout cas, d’un point de vu extérieur, c’était plutôt drôle de voir Tyran se mouvoir de cette façon. Bien que petit, l’air inoffensif, il s’était jeté sur la jambe d’un des chiens, la mordillant de façon infâme, comme s’il n’avait pas eu à manger depuis plusieurs jours. En réalité, c’était lui le sadique. Yuki me rejoignait aussi, mais elle restait proche de moi, se contenant de lancer un laser glace qui gelait une bonne parti du sol, empêchant donc les Grahyena de bouger.

« Je suis là ! » lançais-je à l’attention du Noctali chromatique qui n’avait pas été touché par l’attaque de type glace. Il me rejoignait alors directement, frottant son museau contre ma joue en ayant pris appuis sur mes genoux. « Oui, oui… Ça va… Et toi ? »

Quelque chose semblait alors attirer toutes les attentions. Il y avait un boucan infernal derrière et voilà seulement que je le remarquais. C’était Aileen et vu sa position, elle était clairement en difficulté. C’est sa Miaouss qui venait à son secours, dans un élan incroyable, tout en subissant une modification physique importante. Un phénomène clair : c’était le processus d’évolution. Elle tabassait la créature sauvage sans état d’âme, la forçant alors à battre en retrait, lui et sa meute. D’après mon analyse, je comprenais rapidement qu’il s’agissait du chef et qu’il venait de se faire massacrer. A présent tous partis, je pouvais rejoindre la jeune fille qui semblait sonné par ce qu’elle avait subi.

« Non, tout va bien. » L’informais-je, la voix douce. Un simple regard vers mes compagnons confirmait mes paroles. Tyran se léchait les babines et couinait à ne plus s’arrêter tout en tournant en rond inlassablement sur lui-même. « Enfin, sauf lui… Je crois que ça lui a ouvert l’appétit à ce petit monstre. » Plaisantais-je, un sourire aux lèvres. « En tout cas… C’était vraiment incroyable. J’ai vraiment cru que tu allais y passer… Et, ta Persian est vraiment magnifique, félicitations. »

En parlant du chat, je ne pouvais m’empêcher de la contempler. Dans cette position, elle faisait fière allure, à la fois majestueuse et un peu prétentieuse… C’était plutôt drôle. On se remettait alors doucement de cette péripétie, laissant cette Mysdibule apporter les soins nécessaires. De mon côté, j’avais demandé à mon Eoko -qui se trouvait autour de mon cou, telle un écharpe comme à son habitude- d’apporter elle aussi les soins nécessaires grâce à son attaque Vibra Soin. Elle daignait don à se réveiller, n’ayant même pas ouvert un œil lors de notre « bataille ». Saleté.

Nous avions perdu énormément de temps à combattre ici… Je commençais donc à me morfondre, me disant qu’il serait impossible de retrouver la trace du voleur à présent. Je soupirais d’un air las, le regard un peu triste. Aileen allait certainement comprendre pourquoi j’avais cette attitude, puisque cette dernière était justifiée. A mes yeux, il n’y avait plus aucun moyen de remettre la main sur le fossile et la basse. Bien entendu, j’avais clairement oublié que d’autres Pokemon étaient à la poursuite de ce chapardeur et ils me le rappelaient bien vite quand Ptera revenait vers moi. Ses longues ailes nous faisaient de plus en plus de l’ombre et le ptérodactyle se posait un peu plus loin, faisant soulever la poussière autour de lui. Une fois sur le sol, je me jetais à sa rencontre et d’après ce que je pouvais comprendre, Kuu était resté sur place car il avait coincé le malfrat.

« Superbe ! » lançais-je d’un coup, totalement satisfaite de cette bonne nouvelle. « Aileen, vient vite, Ryu va nous y emmener, on ira beaucoup plus vite. » expliquais-je à ma partenaire, tendant ma main vers elle pour que je l’aide à grimper sur le dos de mon Ptera. Ryu pouvait facilement transporter deux êtres humains –surtout que l’on était des filles- mais pas plus. Tyran, qui s’était précipité vers le Ptera dès son arrivée pour se plaindre, c’était fait repousser par sa compère préhistorique, maintenu à l’aide de ses doigts. Le petit essayait de courir, poussant avec sa tête mais c’était peine perdu. Je levais les yeux vers le ciel, soupirant et le rappelais dans sa Pokeball tout en lui promettant qu’il aurait bientôt son repas. Yuki revenait elle aussi à sa place car elle ne pourrait se déplacer aussi rapidement que Noctali et Absol pour suivre la créature volante.

« Tiens-toi ici et… » Moment de décollage.  « C’est parti ! »

Le reptile battait à deux reprises fortement ses grandes ales afin de décoller. Cela me faisait une drôle de sensation dans tout mon corps, comme si on se trouvait dans une attraction. J’avais un peu plus l’habitude qu’Aileen, alors cela devrait vraiment lui faire bizarre. Je lui adressais finalement un sourire rassurant. Une fois suffisamment dans les airs, le ptérodactyle nous conduisait là où devait se tenir Kuu, mon Lucario. Cela ne prenait que quelques minutes à peine. Là, en bas, dan ce cul de sac, je distinguais deux formes effectuant les mêmes gestes inlassablement… Et pas n’importe lesquelles : deux Lucario. Lequel était Kuu ?!

_________________



AMBRE LAWFORD - EXPERTE EN ARCHEOLOGIE



.MEILLEURE SCIENTIFIQUE 2014-2015
MEMBRE LA PLUS TYRANNIQUE 2014-2015
COUPLE LE PLUS FUSIONNEL AVEC NOCTIS 2014
CHOUCHOUTEUSE DE POKEMON 2014
SKYPEUSE PARFAITE AVEC RIVEN 2014

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t103-ambre-lawford-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t121-ambre-lawford-givrali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2976

MessageSujet: Re: (mission) Mars Attacks ! [Terminé]   Sam 11 Avr - 0:51

Toujours assise au sol, la Pyroli essayait de reprendre le contrôle de ses nerfs pour cesser de trembler comme une feuille. Les crocs du Grahyèna étaient passés si près de sa gorge ! Si la Miaouss – non, la Persian – n’était pas intervenue, le molosse aurait refermé sa gueule sur la gorge de la préfète en chef. Mort brutale et sans douleur. Il lui aurait tranché net la jugulaire, alors bon, elle n’aurait rien senti. Docilement, elle tendit les bras quand sa Tarsal les attrapa pour s’en occuper. Posant ses petites pattes sur ses mains, Sookie se concentra et lâcha un Vibra Soin sur sa dresseuse pour refermer toutes les blessures, avant de se téléporter derrière elle pour fouiller ses cheveux, s’assurant qu’elle n’avait rien de cassé. En la sentant tressaillir, la Tarsal posa la main sur l’endroit douloureux, et à nouveau, lâcha un Vibra Soin localisé. Avec un soulagement infini, la préfète sentit la douleur sourde disparaître d’un seul coup, et ses muscles se décrisper doucement. Alors que la Pyroli essayait de faire le vide en elle pour se relaxer, cesser de trembler et se relever sans tomber, Ambre lâcha un profond soupir. Compréhensible. Après tout, on venait juste de lui voler son précieux fossile, et ça, c’était irremplaçable. Aileen l’avait mauvaise d’avoir perdu sa basse, mais c’est déjà plus remplaçable qu’un fossile quoi. Il ne fallait donc pas perdre de temps.

« Ouais, j’ai vraiment cru que j’allais y passer aussi … T’as bien choisi ton moment, sale snobinarde. Arrête de crâner et rends-toi utile, gros chat stupide. »

Hilda ronronna d’amusement, et après avoir mollement balancé sa patte vers sa dresseuse, elle s’approcha pour qu’Aileen passe ses bras autour de son cou. Redressant la tête, la chatte recula, aidant ainsi la brune à se relever sans prendre appui sur ses bras, encore trop faiblards pour porter son poids après avoir lutté contre un Grahyèna en furie. Il était tout juste temps. Alors qu’elle prenait appui sur Sphax, qui s’était spontanément avancé pour lui servir de béquille, le Ptéra de la Scientifique se posait pour leur signaler que le Lucario avait trouvé quelque chose. De suite, Aileen leva les yeux vers le ciel. Où était son Ninjask ? Nulle part … Bon, pas de rapport aérien alors. Lâchant son Absol, et après avoir fait quelques pas pour être bien sûre qu’elle tenait sur ses jambes, la préfète se dirigea vers sa camarade après avoir fait rentrer (presque) toute son équipe, à l’exception de Joyce qui alla se glisser dans sa poche. Un petit Dedenne, ce ne serait pas un surpoids pour le Ptéra, non ? Attrapant la main de la Givrali, elle la serra quelque peu pour s’élever en hauteur et attraper une pique du Pokémon préhistorique, s’installant gauchement derrière Ambre. Eh, c’était sa première fois, un peu de compassion voulez-vous. Suivant les instructions de la Givrali, elle s’accrocha fermement, et ses doigts se resserrèrent au décollage. Woaaaaah ! Sensation trop bizarre ! Elle avait l’impression d’être dans un manège, genre un grand huit ! Finalement, ses doigts lâchèrent leur prise, et tandis qu’elle affermissait son assiette, elle tendit les bras de chaque côté, avant de lâcher un rire de joie pure quand Ambre tourna la tête pour lui sourire.

« Je vole ! C’est trop génial ! Je vooooole ! »

Embardée brusque. Heureusement, elle avait des réflexes très vifs de par son entraînement d’espionne, et elle put saisit les piques du Ptéra avant d’être emportée par le mouvement. Ouf, elle l’avait échappé belle … Mais pourquoi s’était-il arrêté ? Curieuse, elle regarda vers le bas, se penchant de manière imprudente. Etant dépourvue de ce défaut gênant qu’est le vertige, aimant beaucoup les sensations fortes, et ayant suffisamment confiance en ses capacités, elle se rendait bien compte qu’en cas de faux mouvement, elle ferait une chute mortelle, mais, après tout, pourquoi aurait-elle fait un faux mouvement ? En bas, le Lucario d’Ambre se battait contre … Un Lucario. D’accord. Le voleur était donc un Lucario ? Mais lequel était celui de l’archéologue ? Comme ce n’était pas son Pokémon, impossible pour elle de le savoir. Cependant, jaillissant du ciel, son Ninjask fila droit vers les protagonistes, et commença à en harceler un à grands coups de Survinsecte, laissant le champ libre à l’autre Lucario qui avait maintenant toute latitude pour attaquer. Se stabilisant à nouveau, Aileen attrapa une de ses Poké Ball pour faire sortir son Munja, et l’attrapa pour qu’il ne s’envole pas.

« Je ne sais pas si ça va marcher, mais … Aurum, Aéropique ! »

Le Munja ne broncha pas, mais en bas, le Ninjask changeait d’attaque, harcelant maintenant le Lucario avec Aéropique. Plus d’une fois, Aileen avait pu constater l’étrange lien qui unissait ses deux Pokémo, qui n’étaient qu’un au début. Pour une raison qu’elle n’expliquait pas, ils communiquaient l’un et l’autre, et souvent, quand elle envoyait Moon en repérage, c’était Aurum qui se chargeait du compte-rendu à la place du Munja muet. Alors si ça marchait dans un sens, ça devait bien marcher dans l’autre non ? Apparemment, oui. Sortant de sa poche, Joyce fila sur sa jambe, sauta sur celle d’Ambre pour courir vers la tête du Ptéra qu’il escalada sans la moindre gêne, avant de se percher sur son nez et de sauter dans le vide. Son petit corps se changea en boule d’électricité, et il lança un Tonnerre sur le Lucario harcelé par les deux autres Pokémon. Il lui tomba sur la tête, l’électrocutant de plein fouet, et bondit au sol pour grimper sur un mur. Sous leurs yeux surpris, le Lucario changea alors de forme, rapetissant pour se transformer en flaque rosâtre gélatineuse, puis en Ninjask … Avant de disparaître.

« C’est un Métamorph ! La vache, j’aurai jamais compris … »

Doucement, le Ptéra se posa dans la cour, et Aileen sauta souplement au sol, manquant de tomber à la renverse, ayant toujours l’impression qu’elle était en vol. Mais le Lucario d’Ambre, charitable, tendit une patte pour la tenir par l’épaule, l’empêchant de se vautrer lamentablement par terre. Elle se redressa, lui fit un sourire de remerciement, et le laissa rejoindre sa dresseuse pendant qu’elle-même se dirigeait vers son Ninjask, si intelligent. Se sachant plus rapide que le Lucario d’Ambre, il avait observé le combat sans lâcher le faux Lucario des yeux, et l’avait attaqué pour le dévoiler à sa dresseuse. Il avait très vite compris que s’il se manifestait avant, le Métamorph prendrait son apparence et s’enfuirait aussi sec. Kuu serait incapable de suivre leurs mouvements pour discerner le vrai du faux, et si le Métamorph s’enfuyait, vu la vitesse élevée d’Aurum, ils ne le retrouveraient jamais. Posant les mains sur ses hanches, Aileen se mit à réfléchir, laissant son Absol et sa Miaouss – sa Persian – sortir d’eux-mêmes de leurs Poké Ball pour s’assurer que tout le monde allait bien.

« Maintenant que j’y pense … Ma basse, puis ton fossile, puis j’ai cru comprendre qu’il y avait des rumeurs de vols nocturnes … Cependant, deux objets aussi précieux, ça a dû attiser son envie, donc … On a affaire à un Métamorph kleptomane qui peut prendre notre apparence. » Et celle d’un petit homme vert, mais passons sur ce détail ou Ambre allait la prendre pour une folle. « On a toutes les deux un sac, c’est pour ça qu’il continue à nous tourner autour. Il doit penser qu’on a d’autres trucs intéressants qu’il pourrait piquer pour sa collection. Donc pas de soucis à se faire, on le retrouvera. »

Mais quand elles le retrouveraient, comment distinguer le vrai du faux ? Maintenant que le Métamorph avait vu Aurum, prendre sa forme serait aisé pour lui. Et s’ils se retrouvaient, encore un coup, avec deux Pokémon identiques, il n’y aurait pas toujours un Pokémon aussi futé que son cher Ninjask pour les aider à débusquer le faux pour épargner de vrai d’attaques alliées. Alors qu’elle tournait la tête, son regard tomba sur une enseigne bien connue. Du tissu. Oui … C’était là que Loan achetait le sien, quand il lui en manquait et qu’il lui en fallait d’extrême urgence pour une création importante. Elle l’avait accompagné plusieurs fois pour l’aider à transporter les tissus. L’espionne eut un léger sourire. Elle avait une idée. Faisant signe à la Givrali de la suivre, elle entra dans le magasin et tapota la sonnette pour faire venir le gérant, qui leur sortit un sourire très commercial en les voyant. S’appuyant au comptoir, Aileen lui expliqua rapidement ce qu’elle voulait, et l’homme acquiesca, passant dans l’arrière-boutique avant de lui ramener deux bracelets en tissu. C’était très grossier, mais ça irait. Se tournant vers Ambre, elle lui en tendit un avant de commencer ses explications.

« Bon, voilà mon plan. Comme on sait qu’il va nous tourner autour, et qu’il a la capacité de prendre notre apparence, on va se protéger contre ça. Ce que je te propose, c’est qu’on se fasse une marque sur le bras, comme ça … » Joignant le geste à la parole, elle sortit un feutre noir pour se tracer une croix sur le poignet gauche. « Et ensuite on enfile le bandeau. »

Ce qu’elle fit, le tendant à son Dedenne pour qu’il le lui resserre. Puis, il laissa sa dresseuse lui faire une marque dans le dos avant de lui nouer le bandeau autour du ventre. Joyce, pris comme exemple, sauta ensuite dans la main de sa dresseuse, et tourna lentement dedans pour laisser apprécier l’œuvre pendant qu’Aileen le tendait vers Ambre.

« Donc voilà ce que je te propose. On marque tous nos Pokémon de la même manière, à l’intérieur du magasin pour que le Métamorph ne comprenne pas l’astuce, et on leur noue le bandeau à l’emplacement de la croix. Pour les gros Pokémon, comme ton Ptéra, on oublie, on évitera de les sortir, ce n’est pas trop grave. Au pire, en voyant un Ptéra, on saura que ce n’est pas le tien vu qu’il sera dans sa Poké Ball. Enfin bref, quand le Métamorph prendra l’apparence d’un d’entre nous, bandeau compris, il suffira de poser une simple question pour trouver le bon. Qu’est-ce qu’il y a sous mon bandeau ? » Elle fit une petite pause, reprenant la parole juste après. « D’abord, il ne saura pas répondre, donc il sera facilement repérable. Quand il sera seul, il regardera sous le bandeau, mais il n’y aura rien, puisqu’il ne peut pas voir ce qu’il y a dessous. Donc, il répondra qu’il n’y a rien. Ce qui sera faux, vu qu’il y a une croix. Et comme il n’aura pas la réponse, il continuera de chercher, mais on sera toujours capables de se reconnaître entre nous. »

Elle se tut, bluffée par son propre plan. Il était pour le moins audacieux … Et redoutablement intelligent. Merci One Piece. Comme quoi, ça servait bien, sa formation d’espionne, au final. Elle n’aurait jamais cru pouvoir sortir un plan pareil juste en regardant l’enseigne d’un magasin de tissu. Là, elle pouvait remercier son petit ami. Elle lui adressa d’ailleurs un très long message d’amour mental, à tel point que les oreilles du Voltali durent se mettre à bourdonner sous ce déluge se sentiments.

« Alors, tu en penses quoi ? »

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 54
Jetons : 1726
Points d'Expériences : 1614

MessageSujet: Re: (mission) Mars Attacks ! [Terminé]   Ven 17 Avr - 9:50


Contrairement à Aileen, j’avais un peu plus l’habitude de chevaucher mon Ptera. Malgré tout, la sensation restait la même au décollage, le cœur se serrant dans ma poitrine comme s’il avait raté un battement. Une fois dans les airs, je me sentais beaucoup mieux,  bien plus à l’aise que la demoiselle qui manquait de chuter à cause des mouvements de mon Pokemon. Mes yeux avaient trahis ma frayeur et fort heureusement, la préfète avait pu se rattraper juste à temps, sans que j’aie besoin de me saisir de son vêtement pour la redresser de force. Certes, cela devait être vraiment impressionnant et classe de voler sur le dos d’une créature préhistorique, je comprenais parfaitement son sentiment à cet instant, mais se permettre de lâcher prise de cette façon n’était pas une très bonne idée.

Durant le vol, je n’avais qu’une seule préoccupation à l’esprit : c’était de récupérer mon fossile coûte que coûte et surtout, le plus rapidement possible. C’était quelque chose d’assez précieux à mes yeux, d’autant plus que ça restait aussi une pièce rare et très prisée par les collectionneurs. Tous les fossiles que je découvrais et réanimais étaient ma fierté. J’avais tellement d’interrogation sur ce fossile qu’à la base, j’étais partie chercher des réponses auprès de celui qui pouvait m’en apporter. Et voilà que je me faisais voler cette chose si précieuse… Je me rendais alors compte à quel point on pouvait être vulnérable. Si cette fille n’était pas venue à ma rencontre, je ne me serais aperçue de rien sur le coup. Ce ne serait qu’en arrivant au laboratoire que j’aurais percuté que je n’avais plus mon fossile avec moi.

Mon inquiétude était bien vite dissipée à l’instant même où mon regard se posait sur les deux Lucario en train de se battre. C’était plutôt drôle à observer car ils effectuaient exactement les mêmes gestes. Je forçais alors un peu mon observation, dans l’espoir de distinguer et de reconnaître Kuu entre les deux. Bien entendu, ce n’était pas évident alors je pensais directement poser la question en me rendant à leur côté. Mais c’est le Pokemon d’Aileen qui réagissait en premier, me permettant alors de faire la part des choses : s’il attaquait un Lucario plus que l’autre, cela voulait donc dire que c’était lui l’imposteur ! Mais comment faire confiance à ce Ninjask ? Comment être sûr qu’il ne s’était pas trompé ? C’est ce Dendenne qui permettait clairement de faire le point. Sautant dans les airs, il se chargeait en électricité pour venir percuter sa cible. La réaction de la victime était immédiate et me surprenait au plus haut point. Alors que l’on perdait un peu d’altitude, je distinguais très clairement cette métamorphose. Une seule espèce était capable d’engendrer ce genre de capacité : un Métamorph. Je tiquais un peu car ce dernier venait de nous filer entre les doigts, choisissant astucieusement de prendre l’apparence de Ninjask afin de fuir rapidement.

« Ouais… Et il nous a encore échappé. Ça va être compliqué. »

Pessimiste ? Un peu. C’était plutôt rare de me voir ainsi mais comment lutter contre quelque chose qui pouvait bénéficier de toutes les capacités possibles ? On avait eu la possibilité de le capturer mais il s’était enfui avant même que l’on puisse tenter quelque chose. Kuu me rejoignait, un peu épuisé par ce combat miroir. Je posais une de mes mains et ma tête sur son torse, le câlinant légèrement afin de le remercier et je le rappelais dans sa Pokeball pour qu’il puisse s’y reposer. Il en avait déjà fait beaucoup.  Je me tournais ensuite vers Aileen qui était en pleine réflexion, me faisant part de ses théories. Ca tenait plutôt la route mais je n’étais pas non plus totalement convaincu. Pourquoi revenir nous voler alors que l’on était sur sa piste ? Ce n’était pas très logique à mes yeux. Pourtant, la kleptomanie  était une impulsion, donc quelque chose de difficilement contrôlable.  Cette envie irrépressible de subtiliser des objets devait être plus forte que tout.

« J’espère que tu as raison… Mais comment faire ? Il peut nettement prendre notre apparence et nous duper. »

Aucune réponse. Je suivais alors le regard de la Pyroli en direction de ce magasin de tissu. Je ne comprenais pas trop mais je me décidais tout de même à la suivre lorsqu’elle m’y conviait. Ce n’était pas le moment de faire ses courses… ! Mais j’avais confiance, quelque chose me disait qu’elle en avait dans le ciboulot celle-là. Je l’écoutais donc attentivement, tout en effectuant les gestes qu’elle me disait de faire. Se faire une marque et cacher celle-ci par un bout de tissu. Astucieux… Ou presque. Car quand Aileen expliquait qu’il suffisait de poser la question, je la coupais de suite.

« Les Métamorph ne parlent pas… Donc ça ne servira à rien de lui poser la question. Il va juste faire son intelligent, garder le bandeau, ne rien faire et nous regarder bêtement. Néanmoins, cela reste un plan judicieux. Il suffira juste que le Pokemon a qui il a pris la forme nous montre la croix et on sera certain de qui sera le coupable. »

Je ne savais pas où elle avait trouvé cette idée mais c’était vraiment poussé. Personnellement, j’avais tout simplement pensé à rappeler notre Pokemon dans sa Pokeball. Si ça ne fonctionnait pas, cela pouvait trahir le voleur. Je gardais donc cette ressource dans un coin de mon esprit, au cas où celle de la préfète ne fonctionnait pas. On quittait alors le magasin de tissu après avoir payé le gérant qui n’avait rien compris à l’histoire. (Lui, du moment qu’il vend, osef xD) Le Ptera était à son tour rappelé dans sa Pokeball car je jugeais que l’on n’avait pas besoin d’une créature si imposante pour chercher le Métamorph. Ce dernier ne devait pas être très loin car dans la rue d’à côté, un vol similaire avait eu lieu. Il ne restait plus qu’à le pister grâce à l’odorat de Meian. Cette fois-ci, il ne partait pas rapidement à la chasse, nous laissant la possibilité de le suivre. Tyran, mon Ptyranidur, était sorti de lui-même de sa Pokeball sans même ma permission ce qui l’exaspérait.

« Tu es… Fatiguant. »

Pour unique réponse, j’avais le droit à un petit cri plaintif qui me faisait une fois de plus soupirer. Je le forçais alors à accrocher le fameux bandeau autour de son cou, dessiner grossièrement une croix au niveau de la nuque. S’il voulait rester, c’était le deal donc qu’il ne vienne pas se plaindre !

C’est alors que tout d’un coup, mon Noctali et l’Absol d’Aileen sautaient d’un coup sur la gauche, nous faisant pénétrer dans une ruelle, apparemment un cul de sac. De là, se tenait… Deux Tyran ? Hein ?! Mais comment il avait fait pour échapper à ma surveillance celui-là ? Comment faire pour s’assurer de l’identité du vrai ? Il m’était impossible de lui demander de dénouer son nœud, il ne comprendrait pas, sombre idiot qu’il était … Je me saisissais alors de sa Pokeball, dans l’espoir de mettre en place ma propre tactique. Et c’est à cet instant même que la bagarre commençait, me forçant à relever les yeux à causes des cris qu’ils poussaient. Ils se jetaient l’un sur l’autre de la même façon, les mouvements copiés de façon identiques. Sauf que… l’un des deux Ptyranidur avait penché sa tête vers le sol au dernier moment pour attraper la patte de l’autre. Mâchouillant avec force, la pauvre créature prise au piège entre la mâchoire puissante n’avait pas le choix que de reprendre son apparence normale, permettant alors à mon petit Tyran de le croquer comme un véritable chewing gum. Une toute autre solution pour reconnaître le voleur…

« Bien j… HEY !! Tu ne vas quand même pas le bouffer non plus ?! »

Je me précipitais vers Tyran qui semblait bien apprécier cette nouvelle texture dans sa bouche. Je me penchais, le prenait sous mon bras et le forçait à ouvrir la gueule à l’aide de mes mains. Le Métamoprh était alors recraché au sol, totalement trempé et étourdi. Maintenant qu’on avait réussi à le capturer, on allait pouvoir récupérer nos objets. Sauf que… Il semblait n’avoir rien sur lui. On va devoir le questionner, voir même l’amadouer ce voleur !

_________________



AMBRE LAWFORD - EXPERTE EN ARCHEOLOGIE



.MEILLEURE SCIENTIFIQUE 2014-2015
MEMBRE LA PLUS TYRANNIQUE 2014-2015
COUPLE LE PLUS FUSIONNEL AVEC NOCTIS 2014
CHOUCHOUTEUSE DE POKEMON 2014
SKYPEUSE PARFAITE AVEC RIVEN 2014

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t103-ambre-lawford-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t121-ambre-lawford-givrali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2976

MessageSujet: Re: (mission) Mars Attacks ! [Terminé]   Lun 20 Avr - 14:11

Selon la jeune préfète, le plan était relativement simple. Laisser leurs Pokémon se disperser tout autour pour attraper le petit Métamorph kleptomane, et le ramener jusqu’aux deux dresseuses qui se chargeraient de récupérer les objets volés. Son histoire de croix et de tissus n’était là que pour détourner l’attention du Métamorph, qui se concentrerait trop sur ce qu’il y avait sous le bandage, et pas assez sur les Pokémon qui lui tomberaient dessus pour l’immobiliser. Il fallait donc mettre le piège en place. Meian, Sphax et Hilda, truffe en l’air, se chargèrent donc de débusquer le Métamorph, pendant qu’Ambre bataillait avec son Ptyranidur pour lui accrocher le bandeau autour du cou. Brrr, quelle mâchoire, comment l’archéologue pouvait-elle s’en approcher sans crainte ? Aileen aurait eu trop peur d’y perdre une main, voire même d’y perdre la vie … Mettant fin à ses interrogations, Meian et Sphax bondirent dans une ruelle de gauche, pendant qu’Hilda faisait un long détour pour coincer le Pokémon et l’empêcher de s’enfuir. Mais ce ne fut aucun des trois qui bloqua le Pokémon. Tyran, surexcité, bondit sur le Ptyranidur qui venait d’apparaître devant lui, et le combat commença. Eh merde … Comment demander à ce Pokémon, qui semblait un peu benêt, s’il avait quelque chose sous son bandage ? Tyran résolut le problème à sa manière, en mâchonnant si fort le Métamorph qu’il reprit son apparence première pour le protéger. Le Dragon le recracha alors, forcé par sa dresseuse qui posait imprudemment ses mains sur ses dents pointues, à tel point qu’Aileen sentit un frisson d’horreur remonter le long de son échine.

« Quand je pense que mon frère me tanne depuis qu’il a vu ton Ptyranidur ! Bon sang, à voir le tien, je n’ose même pas imaginer l’enfer que ce sera quand il aura le sien. Déjà que son Carmache est un danger public … »

Sur un signe d’Aileen, Sphax passa dans le dos du Métamorph, et même Meian eut la gentillesse de lui obéir, ayant sans doute compris qu’il ne valait mieux pas que le Métamorph ait un nouveau Pokémon sous les yeux, histoire de ne pas copier son apparence pour s’enfuir prestement. Il n’avait plus, en ligne de mire, que les deux dresseuses, et le Ptyranidur. Mais il allait éviter de reprendre cette forme, histoire de ne pas exciter davantage le bébé Dragon. S’accroupissant devant le Métamorph qui la jaugeait avec ce qui semblait être du mépris, la brune le fixa avec une certaine minutie. Ce n’était pas la première fois qu’elle voyait un Métamorph, après tout, sa copine Estelle en avait un, prénommé Shaw. Mais Shaw se comportait comme un Pokémon, alors que celui-là semblait étrangement plus humain, ce qui mettait la jeune Pyroli pour le moins mal à l’aise. Préférant partir du principe qu’elle avait un humain en face d’elle, et pas un Pokémon déphasé, elle ne perdit pas son temps à essayer de le rassurer ou de s’en faire comprendre.

« Alors, où as-tu planqué nos affaires, petit voleur ? » Regard méprisant du Métamorph. « Répond donc, le klepto ! »

Rebelote. La brune se sentit chauffer. C’était donc une gelée rosâtre couverte de bave de Ptyranidur qui lui tenait tête ? Bah voyons ! Elle avait presque envie de sortir un de ses Pokémon pour qu’il prenne son apparence, et lui latter la tronche avec une de ses faiblesses. Genre, sortir son Riolu, et achever le Métamorph avec sa Tarsal, par exemple. Ca ne servirait à rien, sinon à la défouler. D’ailleurs, en parlant de la Tarsal, cette dernière venait de sortir de sa Poké Ball pour s’approcher doucement, curieuse de voir ce qu’il se passait, tellement discrète que personne ne la remarqua, même pas le Métamorph. Ce dernier, toujours aussi digne malgré son allure baveuse, s’était quelque peu redressé pour couiner quelque chose d’incompréhensible, qui fit lever un sourcil à la brune. Euh. Quoi ? Il communiquait, là ? Ca ne lui dirait pas de faire un tout petit effort, quand même ? La petite main de sa Tarsal se posa alors sur sa jambe.

« Il a dit qu’il ne dirait rien, et il a dit terriste interglactolique. Dis, c’est quoi un terriste interglactolique ? »

Aileen sursauta. La voix de Sookie avait résonné dans toutes les têtes, même celle du Métamorph, qui posa son regard sur la Tarsal. Non ! Trop tard. Sans attendre, il prit son apparence. Sphax se jeta alors sur lui, une Morsure brillant au bout de ses crocs. Elle claqua cependant dans le vide, le Métamorph ayant profité de l’apparence de Sookie pour se téléporter. Confuse, la Tarsal lâcha sa jambe et baissa la tête. Une caresse de sa dresseuse lui fit cependant comprendre que ce n’était pas grave. Se redressant en faisant craquer son dos, la brune laissa la Tarsal se téléporter droit sur son épaule, où elle s’installa à son aise. Comme d’habitude. Le Métamorph lui avait échappé, c’est vrai, mais grâce à Sookie, ils avaient appris que le Pokémon les prenaient pour des … Terristes interglactoliques, quoi que ça veuille dire. Se tournant vers Ambre, laissant Sookie s’amuser avec ses cheveux, elle reprit la parole, toujours aussi sûre d’elle. La Givrali ne devait pas voir qu’elle commençait à perdre franchement espoir. A ce rythme-là, elles ne remettraient jamais la main sur leurs affaires volées.

« Bon, on va se séparer, d’accord ? Chacune de notre côté, on couvrira plus de périmètre que si on reste ensemble. La première qui le trouve envoie un texto à l’autre. Tiens, voilà mon numéro d’iPok. »

Après avoir donné son numéro à Ambre et avoir noté le sien, la brune partit de son côté, Tarsal sur l’épaule, Absol et Persian la suivant derrière. Aileen était à court d’idées. Du coup, elle allait juste interroger un peu les passants, pour leur demander s’ils étaient au courant pour le Métamorph kleptomane, et si par hasard ce dernier n’avait pas une planque quelque part. D’après ce qu’elle avait entendu au bar, le Pokémon sévissait depuis plusieurs semaines, et frappait normalement en pleine nuit, même s’il lui arrivait de frapper parfois en plein jour, comme maintenant. Arrêtant les quelques passants qu’elle croisait, entrant dans les boutiques qu’elle voyait, elle posait sa question sans faillir, mais obtenait toujours des réponses décourageantes. Certains s’étaient fait voler, d’autres pas, mais systématiquement, c’était une ombre verte qu’ils voyaient rôder. La même ombre verte qu’elle avait vue en poursuivant le voleur de basse. Cette ombre verte était donc le Métamorph, très logiquement. Au moins, elle n’avait pas rêvé son martien. Peut-être qu’Ambre l’avait vue aussi, et n’avait rien dit pour ne pas passer pour une folle ? Voilà qui n’aidait vraiment pas. S’appuyant contre un mur, la jeune espionne se mit à réfléchir.  Si elle était un Métamorph, où se cacherait-elle ? Et pourquoi un Métamorph sauvage en pleine ville, d’ailleurs ? Il appartenait sans doute à quelqu’un. Et ce quelqu’un dressait donc son Pokémon à voler les objets de valeur, tout en piquant des trucs peu intéressants à côté pour noyer le poisson. Par exemple. Qu’est-ce qu’on leur avait volé ? Une basse, et un fossile. Comparé à un fossile, la basse n’était pas importante. Peut-être que sa cible principale était le fossile, objet d’une immense valeur, et qu’il l’avait caché en piquant un truc de moindre valeur à côté, donc un instrument de musique. Cher, mais rachetable. Tandis qu’un fossile …

« Si c’est bien ce que je pense, il va vraiment falloir qu’on mette la main sur ce Métamorph. »
« Excusez-moi, vous avez dit Métamorph ? »

Sortant de sa concentration, la brune leva son regard perçant vers un homme qui s’approchait d’elle. Un adulte, bien fait de sa personne, bien habillé, tellement bien que le chapeau qu’il portait faillit passer inaperçu. Vert, avec des tentacules, et des yeux globuleux, et … Grands dieux, mais c’est quoi ce mec. Conservant son sang-froid, Aileen n’éclata pas de rire, et ne fixa pas le couvre-chef étrange avec insistance, gardant son regard dans celui du vieil homme, qui avait l’air de s’agiter un peu.

« Ce Métamorph vous a volé quelque chose ? »
« Ma basse, et le porte-bonheur d'une amie. » Prudemment, la brune avait décidé de garder sous silence le fossile de l’archéologue, sait-on jamais. « Il vous a volé quelque chose à vous aussi ? »
« En fait, ce Métamorph m’appartient. Je m’appelle Art Land, réalisateur, principalement des films de science-fiction. On était en plein tournage quand il s’est échappé, ça fait plusieurs semaines que je le cherche maintenant. »

Intéressée, la brune se redressa. Elle était certes plus petite que le vieil homme, mais elle était plus jeune, et plus imaginative. Grâce à son entraînement d’espion, sans doute ? Mais l’ébauche d’un nouveau plan se dessinait dans sa tête. Il fallait maintenant qu’elle voie s’il était fou, ou réalisable.

« Quel genre de film ? »
« De la science-fiction. Il jouait un agent secret sous couverture dans une base alien et devait arrêter un complot terroriste. On en était au moment où, déguisé en alien, il devait voler le dossier de preuves et le ramener à ses supérieurs. Il y a eu un coup de tonnerre et il s’est enfui. »
« Donc il se croit toujours en pleine mission et nous prend tous pour des terroristes intergalactiques ? »
« J’ai bien peur que oui … »
« Dites … On peut emprunter votre studio ? »

Art Land avait accepté. En le suivant, Aileen échafaudait son nouveau plan dans sa tête. Le Métamorph les prenait pour des terroristes intergalactiques, et non pas des terristes interglactoliques, comme avait dit sa Tarsal ? Eh bien, elles en seraient. Il devait bien y avoir de quoi se déguiser, dans ce studio de tournage. Quand le vieil homme poussa la porte de la salle d’essayages, la brune sourit. Ce serait parfait. Appuyant sur le bouton d’une Poké Ball, elle fit sortir son Ninjask, à qui elle murmura quelques mots avant de la laisser filer par la porte toujours ouverte. Puis, attrapant son iPok, elle écrivit un rapide texto à Ambre pour la prévenir qu’Aurum arrivait.

Aileen Sôma - 21/03/15 ; 16:27
J'ai une piste solide pour retrouver le Métamorph, figure-toi que j'ai trouvé son dresseur ! Je t'envoie Aurum pour qu'il t'amène jusqu'au studio (je t'expliquerai tout là-bas, sinon ce sera trop long). N'essaie pas d'être discrète, le but est qu'il te suive, histoire qu'on ne lui coure pas après dans toute la ville.

Le temps que sa camarade arrive, la jeune préfète farfouilla dans les vêtements, repoussant les robes et les froufrous pour se saisir de deux costumes noirs, des costards tout ce qu’il y a de plus crédibles. Filant un peu plus loin, elle se changea, enfilant le costard avant de se regarder dans un miroir. C’était … Crédible. Pouffant de rire, elle laissa sa Tarsal la prendre en photo après lui avoir posé un chapeau noir sur la tête. C’est marrant comment elle ressemblait à son frère, maintenant ! Bon, avec une tête de moins, les muscles absents et la poitrine en plus, mais voilà quoi ! Entendant la porte qui s’ouvrait, elle retourna vers les costumes, accueillant son Ninjask en lui tendant les mains en coupe pour qu’il s’y pose, satisfaite d’entendre ce dernier vrombir que le Métamorph les avait suivis. Puis, filant vers Ambre, elle lui raconta tout ce qu’elle avait découvert. Le Métamorph, les films, la science-fiction, et surtout, son plan.

« Et donc, comme il nous prend pour des terroristes intergalactiques, on va entrer dans son jeu. Devant le studio, on va mimer un échange de documents compromettants, on va le laisser voler le dossier et s’engouffrer dans le seul endroit possible, c'est-à-dire ici. Son dresseur le fera rentrer dans sa Poké Ball, et il nous aidera à retrouver nos objets. » Elle baissa le ton, prudente. « Je lui ai dit qu'il t'avait volé ton porte-bonheur. Ça vaut beaucoup trop cher pour que j’aborde ça avec lui, on ne le connaît pas après tout. »

Filant la première, elle sortit du bâtiment avec circonspection, entrant dans le jeu de leur kleptomane. Puis elle attendit, surveillant les environs avec une méfiance feinte, contente de voir que sa team en faisait de même. Là, sur le toit. Elle venait de le voir. Quelques minutes plus tard, Ambre sortit du studio, habillée comme elle, d’un costume complet qui lui allait assez bien. Après avoir à nouveau regardé autour d’elle, Aileen lui tendit la mallette en cuir noir, qu’elle avait trouvé parmi les accessoires et qu’elle avait rempli de feuilles blanches pour faire ça plus vrai. Ca lui rappelait un peu sa filature pour le passage au grade 3, c’était pour le moins excitant, même si c’était faux.

« Tiens. Dépêche-toi de porter ça au boss avant que l’agent du gouvernement ne te la vole, ce serait désastreux pour notre complot intergalactique ! »

Brusquement, une ombre verte sembla se décoller du mur pour jaillir vers ma mallette, pile au moment où Ambre posait la main dessus et où Aileen relâchait la pression sur les poignées. L’objet leur fut arraché des mains, et les deux team se mirent en action, empêchant le Métamorph d’aller ailleurs que tout droit, à l’intérieur du studio où Art Land attendait, Poké Ball à la main. Rentrant dans le studio à la suite d’Ambre, Aileen claqua la porte et laissa le Riolu de la jeune fille prendre sa place, très convaincant en tant que gardien du passage. Coincé dans l’entrepôt, le Métamorph se débattait pour ne pas lâcher la mallette, persuadé qu’elle contenait des éléments sensibles. Les deux teams, lâchées dans le studio, tentaient d’arrêter le Métamorph, et Aileen vit vaguement le vieux dresseur lancer sa Poké Ball dans la mêlée. Alors, capturé ? Ou tout était à recommencer ?

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 54
Jetons : 1726
Points d'Expériences : 1614

MessageSujet: Re: (mission) Mars Attacks ! [Terminé]   Dim 26 Avr - 12:57

« Ton frère ? » questionnais-je. « Tu veux dire que tu es la sœur d'Orren, le préfet des Voltali ?! Je ne l'aurais jamais cru. »

Face à cette révélation, j'étais totalement surprise. Jamais je n'aurais fait le lien entre Aileen et Orren. Pourtant, en y réfléchissant davantage, il était vrai qu'ils avaient quelques similitudes. Je repensais alors au garçon, avec lequel j'avais pu prendre le plaisir d'observer un Rexillius géant, sortant de sa phase d'endormissement. Spécialiste du type dragon, il avait été d'une grande aide, ce qui m'avait soulagée au plus point vu dans l'état de panique que je me trouvais ce jour là. Finalement, il avait osé me demander une chose particulière. Une chose à laquelle je n'aurais jamais pensé... Dupliquer mon Ptyranidur. En état de fossile j'aurais pu facilement lui dire oui. Mais depuis qu'il était réanimé, on parlait plus de clonage qu'autre chose. Et soyons franc, cela n'a jamais réellement fonctionné. Il suffit simplement de voir comment les scientifiques on tenté de cloner Mew... Certes, il s'agit d'un Pokemon légendaire mais tout de même !

Bref, le moment n'était pas à cette réflexion mais plutôt à la capture de ce kleptomane. J'étais pressée de récupérer mon fossile. Plus les minutes passaient, plus je me disais que jamais je ne le retrouverais. Aileen prenait alors les devants en ce plaçant directement devant notre voleur qui avait un regard particulièrement mauvais. J'étais tout de même curieuse de connaitre la raison de ces vols... Il devait sûrement agir pour le compte de son dresseur, lui aussi voleur. Mais depuis le temps que l'on coursait ce Pokemon, il aurait fait une apparition ou il aurait au moins laisser un indice. Je n'étais pas très douée pour les enquêtes mais mon sens observateur pouvait être utile. Je laissais donc faire la préfète des Pyroli, me rendant compte qu'elle avait bien plus d'expériences que moi dans ce domaine. Elle n'hésitait pas à menacer le Métamorph, parlant sèchement en demandant directement où se trouvaient nos affaires.

A côté de moi, Ptyranidur ne cessait de ce mouvoir. Il avait du apprécier cette texture dans la bouche, voulant désespérément attraper le Métamorph. Je soupirais alors et le rappelais dans sa Pokeball, pensant que c'était plus judicieux plutôt que le contenir sans arrêt. Je reprenais ensuite mon analyse, voyant bien que l'on ne tirerait rien de ce voleur enquiquineur. Et tout d'un coup, j'entendais une voix. C'était tellement étrange, je ne savais même de où elle pouvait provenir. Je cherchais un coup à gauche puis un coup à droite... Il n'y avait rien. Quoi que, si ! Là, la petite Tarsal. Une créature psychique, capable de communiquer avec les humains grâce à son don de télépathie... Formidable ! Grace à elle, on avait plus de chance de découvrir la planque de notre prisonnier. Mais plus tellement prisonnier en fait puisque celui-ci avait prit l'apparence de la nouvelle arrivante afin d'user de son talent de téléportation...

« Fais chier... » ne pouvais-je m'empêcher de commenter.

Encore une fois, le Métamoprh nous échappait. Dire que l'on était si proche du but ! Je désespérais totalement... Pour autant, je ne laissais rien transparaitre sur mon visage. L'une de mes facultés étaient de pouvoir camoufler mes réels sentiments. C'était assez pratique car on ne pouvait jamais voir ce que je pouvais penser vraiment. Je jetais un coup d'œil à Aileen qui me proposait directement de reprendre les recherches mais cette fois-ci, chacune de son côté. Je haussais les épaules, me disant que l'on pouvait toujours tenter.

« Pourquoi pas. »

Après avoir échangé nos numéros, je faisais demi-tour et quittais la ruelle. Aileen partait d'un côté et moi de l'autre. A présent seule en compagnie de mes Pokemon, je ne savais pas trop quoi faire, ni même quelle direction prendre. J'étais totalement perdue et ce sentiment d'impuissance ne faisait que de croitre dans mon esprit. J'avançais tête baissée, jusqu'à entendre l'évocation de ce petit être voleur. Je questionnais alors les personnes. Mais ce n'était qu'une perte de temps car elles ne m'apprenaient rien de plus que ce que je savais déjà. Les minutes passaient au fur et à mesure. Je ne cessais de regarder mon iPok, dans l'espoir de recevoir un message de ma partenaire. Je voyais donc toutes les minutes défiler et ce de façon lassante. Je finissais alors par me poser sur un banc, totalement démoraliser. Mon visage trahissait enfin mon état d'esprit. Et puis, d'un coup, la vibration de mon appareil électronique me faisait sursauter. Aileen !

« Au studio ? Bon, au moins, elle semble avoir une piste sérieuse, surtout si elle a trouvé le dresseur. Attendons Aurum. »

C'est vrai que j'avais entendu parler d'un studio à proximité... D'après les passants, un film était actuellement en tournage dans la rue. J'avais un peu de mal à faire le lien avec notre kleptomane, m'imaginant pleins de choses. Finalement, le Ninjask arrivait pour me guider. Je faisais exactement ce que Aileen m'avait dit : ne pas être discrète. Je marchais donc normalement, peut-être même de façon grossière, mais je voulais être certaine que le voleur nous suive. Le studio n'était pas si loin que ça. Je voyais d'immenses décors un peu partout, contemplant comme je pouvais. Ninjask vibrait, comme pour m'ordonner de ne pas trainer. Je filais alors, le suivant rapidement. En poussant la porte qu'il m'indiquait, je trouvais Aileen qui me racontait tout.

« Pas trop vite, j'ai du mal à suivre ! ... Ah, d'accord. Je comprends mieux. »

Et en plus, Aileen avait eu le temps de concocter un petit stratagème : formidable. J'adressais alors un sourire de ma partenaire, vraiment satisfaite, et filais me changer comme elle me l'avait expliqué. Enfilant le costume, je priais pour cette énième tentative fonctionne. Prête, tout était en place. Le plan était donc à exécution, tachons de ne pas faire de bourde. Mon visage était sérieux, je n'avais même pas l'envie de rire. L'enjeux était bien trop important de toute manière. Aileen prenait son rôle scrupuleusement. Et au moment où elle me tendait la mallette, une petite ombre noire se faufilait entre nous et volait la valise au bon moment. Il n'y avait pas besoin d se forcer à exprimer la surprise car cela venait naturellement. Nos Pokemon entraient ensuite en action, forçant la créature verte à aller vers un endroit où l'attendait son dresseur. Tout se passait comme prévu. Je voyais alors la Pokeball filer vers le Métamoprh; rebondir sur lui et... la lumière jaillissait, et il entrait directement dedans.

« Oui! C'est bon, on a réussi! » Je sautais sur place et me précipitais vers le dresseur du Pokemon capturé. « Maintenant, nous comptons sur vous pour le raisonner. »

Je partais avec Aileen dans un coin, laissant alors le réalisateur avec son Pokemon. Je regardais Aileen, confiante cette fois-ci. Puis mon regard se tournait de nouveau vers Art Land, attendant les bras croisés. L'homme revenait ensuite vers nous, se grattant doucement l'arrière de la tête d'un air gêné. Un regard interrogateur se lisait sur mon visage. Ne me dites pas qu'il n'a pas réussit ! Parce que là, ce serait le pompon !

« Vos affaires sont ici, dans son vestiaire. »
« C-C'est une blague ?! »

Dire que l'on était juste à côté. L'homme nous emmenait sans perdre un instant. En ouvrant la porte, j'étais submergée par le soulagement : mon fossile était bien là. Je me précipitais pour le prendre entre mes mains et voir s'il n'avait pas subit trop de dégât. Heureusement, il était encore enveloppé dans le tissu que j'avais mis. Un simple coup d'oeil avait suffit pour voir qu'il n'avait rien. Aileen retrouvait aussi sa basse, toute aussi heureuse que moi. On quittait finalement le réalisateur, le remerciant de son aide -bien que c'était quand même à cause de son Pokemon. Je ne voulais même pas le revoir celui-là. Une fois à l'extérieur, je m'étirais fortement.

« Hé bien, c'était une journée bien remplie... ! Je n'aurais jamais pensé te rencontrer dans ce genre de circonstance. En tout cas, je te remercie vraiment. Sans toi, je n'aurais déjà pas remarqué immédiatement le vol. Et puis, tu t'es montrée vraiment efficace. On va boire un verre pour récupérer ? C'est moi qui offre ! »

Et voilà comment se faire une nouvelle amie. Pour le fossile, on verrait plus tard. Je n'étais plus si pressée de voir le professeur au laboratoire.

_________________



AMBRE LAWFORD - EXPERTE EN ARCHEOLOGIE



.MEILLEURE SCIENTIFIQUE 2014-2015
MEMBRE LA PLUS TYRANNIQUE 2014-2015
COUPLE LE PLUS FUSIONNEL AVEC NOCTIS 2014
CHOUCHOUTEUSE DE POKEMON 2014
SKYPEUSE PARFAITE AVEC RIVEN 2014

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t103-ambre-lawford-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t121-ambre-lawford-givrali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2976

MessageSujet: Re: (mission) Mars Attacks ! [Terminé]   Dim 26 Avr - 16:58

La Poké Ball d’Art Land fusa vers le Métamorph, et Aileen croisa les doigts. Il fallait que ça réussisse. Il le fallait. Elle en avait marre de courir après ce monstre vert … Ou rose … Fin bref, après ce monstre quoi. Fusant à travers la marée de Pokémon, la Poké Ball heurta la gelée rose, l’enfermant pour de bon. Retombant au sol, la balle de capture se mit à remuer furieusement, comme si le Pokémon voulait absolument en sortir, mais qu’il ne le pouvait pas. Art Land s’empara alors de la Poké Ball et s’éloigna un peu pour discuter un peu avec son Pokémon, le sermonnant avec sévérité, un doigt levé de manière très comique. Comment peut-on réellement avoir l’air crédible avec un chapeau aussi ridicule ? Cependant, ça semblait marcher. Le Métamorph semblait rentrer la tête dans les épaules (si tant est qu’un Métamorph possède des épaules) et se tassait sur lui-même pour paraître plus petit, même s’il était clairement grognon. On l’interrompait en pleine mission, et maintenant on le grondait ? C’est un comble ! Finalement, le Métamorph lâcha quelques mots, et Art Land revint vers elles, un peu gêné. Pendant le conciliabule entre dresseur et Pokémon, les deux étudiantes s’étaient déplacées un peu plus loin pour ne pas interférer dans quelque chose qui ne les concernait pas. Mauvaise éducation, avait murmuré sa Tarsal dans sa tête. La brune ne pouvait qu’être d’accord. Finalement, le vieil homme s’arrêta devant elles, et Aileen se fit violence pour ne pas éclater de rire en voyant un des yeux globuleux de son chapeau pendouiller misérablement sur le côté.

« Vos affaires sont ici, dans son vestiaire. »
« C’est une blague ?! »

Facepalm d’Aileen. Et dire qu’elle s’était changée dans le vestiaire d’à côté ! Quelle andouille. Se redressant souplement, passant de position assise à position debout, la préfète suivit l’adulte qui les mena jusqu’audit vestiaire, ouvrant la porte et s’éloignant pour les laisser rentrer. Waaah, quel amoncellement d’objets dans une si petite pièce, c’était incroyable ! Il ne lui fallut cependant que quelques instants pour trouver sa basse, toujours dans son sac de cuir noir souple. Laissant la Givrali passer devant, cette dernière se précipitant vers son fossile, la brune rentra juste après, ouvrant son sac pour vérifier que son instrument n’avait rien. Il semblait être en bon état. Pas de rayure, pas de griffure, rien. Parfait. Refermant le sac, elle passa les bretelles à son épaule, et Aileen sortit la première du vestiaire, désignant le tas d’objets volés d’un mouvement de la main.

« Et vous n’aviez jamais pensé qu’il pouvait se cacher ici ? »
« Ma foi, non, qui irait penser qu’un Pokémon se cacherait de son dresseur en restant chez lui ? »

Bonne réponse. Après tout, le meilleur moyen de se cacher de quelqu’un qui vous cherche est toujours d’aller se cacher juste sous son nez. Qui penserait à fouiller chez soi pour retrouver une personne qui y vit, justement ?

« Il va falloir rendre tout ça à leurs propriétaires. »
« Oui … Je ferai passer ça au journal, je mettrai des petites annonces en ville, mais chaque objet retournera à son propriétaire. »

Aileen hocha la tête. Elle allait répondre à nouveau, quand Ambre sortit du vestiaire, son fossile bien à l’abri dans du tissu entre les mains. Après un échange de banalités, et des remerciements légèrement hypocrites – après tout, c’était de sa faute si elles avaient dû courir dans toute la ville pour retrouver leurs affaires ! – les deux demoiselles quittèrent le studio, se retrouvant dans la rue. La Givrali s’étira, avant de prendre la parole, faisant légèrement sourire la préfète en chef. Elle s’était montrée efficace ? Comment lui dire. Elle suivait quand même une filière d’espionnage depuis son entrée à l’école, et pour passer Grade 2, elle avait dû voler des documents à quelqu’un avant un autre élève. Imaginer des plans aussi tordus n’était que la base de ce qu’on leur demandait en espionnage !

« Pas de quoi. Mais tu as été très efficace aussi, tu sais ! Sans ton Ptéra, il nous aurait échappé la première fois, et sans ton Ptyranidur et ton Lucario, on n’aurait jamais pu mettre la main dessus ! » Elle esquissa un nouveau sourire. « Ok pour le verre ! Je connais un bar pas trop cher dans le coin. Leurs jus de baies sont excellents, et leurs crêpes à la baie Chocco sont à tomber ! Tu viens ? »

Tout en discutant, les deux élèves s’éloignèrent du studio, laissant derrière elle le Métamorph pickpocket et son dresseur bizarre. Il valait mieux qu’ils ne recroisent pas son chemin avant un bon moment, car si le Métamorph lui chipait un nouveau truc, elle serait beaucoup moins placide qu’aujourd’hui, ça c’était sûr.

[ Ce message est court et ne sert à rien, mais mission terminée, yay o/ ]

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8922

MessageSujet: Re: (mission) Mars Attacks ! [Terminé]   Dim 12 Juil - 18:44

MOdération

Aileen  RPs de bonne qualité, d'une longueur plutôt honorable (et qui reste une constante à l'exception du dernier post. Mais comme c'est la conclusion, on va pas en faire un fromage). Malgré le fait qu'Aileen ne soit pas du tout au courant de l'existence de la mission, le coup est rattrapé par le rôle direct de victime qui permet à la véritable intrigue d'être abordée dès la fin du premier post. Le personnage est présent tout au long de la mission et imagine des plans ingénieux (tout particulièrement le coup de la marque et la reproduction d'une éventuelle scène du film). L'intégration des Pokémon est très bien réalisée, ceux-ci prenant des rôles non-négligeables dans l'intrigue. Je regrette cependant l'effacement progressif d'Hilda qui a pourtant évolué. Il aurait été intéressant de la voir un peu plus présente durant le reste de la mission. Comme dernière remarque, je souligne la place prise par ta narration, notamment par l'avant dernier post. Avec tant de matière, Ambre n'a pas trop le temps d'intervenir pour mettre son grain de sel et c'est dommage !

Ambre  RPs d'aussi bonne qualité que ceux d'Aileen, bien que plus courts et parfois infiltrés par quelques fautes d'inattention (je pense notamment à des oublis de lettre. Il doit y avoir deux ou trois, de mémoire). Le personnage prend également le rôle de victime dans la mission mais semble un peu plus effacé de l'intrigue malgré quelques initiatives intéressantes (l'intervention du Ptéra, la "gaffe" du Ptyranidur). Ambre ayant perdu un objet bien plus précieux, il aurait été appréciable de la voir un peu plus investie dans les recherches. La narration offre néanmoins une chute comique ; les objets se trouvant non loin des demoiselles et son restés ici durant tout ce temps sans qu'elles ne rendent compte.

Conclusion C'est une bonne mission dont l'énoncé est entièrement interprété à l'exception d'un détail : on aurait certainement aimé (c'est le cas pour moi, en tout cas) en apprendre plus sur cette "ombre verte". On sait que Métamorph est capable de prendre toutes les apparences. Mais au final, il s'agit du seul mystère non élucidé (à moins que ce soit "l'agent secret sous couverture", auquel cas ce n'est pas assez clair à mon goût). Mais ne vous en faites pas ! L'ensemble reste plus que correct !

■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Vous recevez 80 jetons et 20 expérience supplémentaire !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (mission) Mars Attacks ! [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
(mission) Mars Attacks ! [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-