[0256] Aaron Stuart Mightley [PHYLLALI]
Nemo Kendhall
Nemo Kendhall
Région d'origine : Kalos
Âge : 15 ans
Niveau : 37
Jetons : 6099
Points d'Expériences : 849
Pokeathlète Novice
Sujet: [0256] Aaron Stuart Mightley [PHYLLALI]   Lun 29 Juin - 12:34
Aaron Stuart Mightley

"Nous ne sommes jugés que par nos actes."

Nom : MIGHTLEY
Prénom :  Aaron Stuart
ge : 13 ans
Région d'origine : Hoenn - Nénucrique
Ambitions futures : Scientifique - Mécanicien
“J’aime les Pokémons, ils me détestent. J’aime mes parents, je ne veux pas les décevoir. Je ne veux pas qu’ils sachent. Mon secret doit rester un mystère. Pour tous..."

”Je n’aime pas me décrire, je ne sais jamais quoi mettre.”



Je n’aime pas me décrire, je ne sais jamais quoi mettre. Beau ? Intelligent ? Gentil ? Je souris à mes propres pensées, ça va les chevilles Aaron ? Que vous dire ? On pourrait probablement commencer par dire que je porte un attachement particulier et très fort aux Pokémons. Ça vient du fait que mes parents sont éleveurs, j’ai grandi au milieu des Pokémons. Je les adore, je les trouve beaux, intelligents et gentils. Pourtant, un je-ne-sais quoi chez moi ne leur plaît pas. Ils m’évitent. Tous. Peut-être la faute au contraste créé entre mes cheveux à mi chemin entre le brun et le roux et mes yeux vert ? Aucune idée. Ou alors mon odeur dégage un truc bizarre. Quoi qu’il en soit, ça fait 13 ans que je cherche pourquoi les Pokémons me détestent. Je n’ai jamais trouvé.

Cela me fait honte -surtout avec des parents éleveurs- c’est pour ça que j’ai décidé de le cacher, autant à mes parents qu’à un inconnu croisé dans la rue. C’est mon lourd secret, réussir à faire croire que ces bestioles m’aiment autant que je les aime. Ca n’est pas facile tout les jours, par exemple, quand je dois aller nourrir les animaux dans leur parc. J’y entre, Ponyta s’enfuit en galopant, Taupiqueur rentre sous terre et Ferosinge arrête ses jérémiades pour me regarder avec ses grands yeux ronds. Je leur souris bêtement, ça me fait presque rigoler. On dirait qu’ils ont peur de moi. Pourtant, ma petite taille ne force pas au respect, ni mes bras maigrichons. Leur réaction est tellement incompréhensible que, de temps en temps, elle me rend triste. Dans ces moments, je ne veux qu’une chose, m’enfermer seul et pleurer. Personne ne doit voir mes larmes, je suis un grand garçon.

Alors, tout les jours, je fais semblant, quand j’oublie mon problème, je suis jovial, même heureux. J’aime profiter des beaux jours, mais aussi des jours de pluie. Le moindre brin d’herbe me procure une joie profonde, le moindre cailloux au bord du chemin me fait m’extasier. On m’a déjà dit que mon sourire illuminait la journée des gens. Tant mieux, j’aime rendre mes proches heureux, pas que mes proches, n’importe qui en fait. Si je peux réussir à décrocher un sourire juste par une blague débile alors ma joie ne fait qu’emplifier. Dès fois, je me fait penser à un chat, petit, malin, qui se faufile partout et, surtout, qui ronronne pour un rien, il suffit d’une caresse pour que je ferme les yeux et que je m’endorme.

Pourtant, je m’emporte vite, ouais, mon secret n’est pas souvent facile à garder. Je m’enferme derrière le mur de la grande gueule, du petit morveux. Tu ne sauras pas, mais tu en entendras des conneries, des paroles parties trop vite, sans que je n’ai eu le temps d’y réfléchir réellement. Je m’en veut après, toujours.

Je n’ai pas de passion particulière, je ne fournit pas d'effort particulier à l’école, travailler ne me dérange pas. Ce sont des choses qui ne me font ni chaud ni froid. Je trouve notre monde beau, j’ai juste envie d’en profiter, regarder encore et encore les bêtes magnifiques qui nous entour. Rêveur, j’ai tendance à laisser divaguer mes pensées, à droite à gauche. Je me prête souvent à penser ce que serait notre monde sans les Pokémons, à penser à tout les mondes inexplorés qui nous entour. Sur ce point un esprit scientifique apparaît, j’aime comprendre. La connaissance infinie ne m'intéresse pas forcément, mais j’aime comprendre comment fonctionne ma petite vie et ce qui l’entour. Que se soit au niveau des êtres humains que de nos monstres préférés. Mon secret reste le plus gros mystère jamais résolu, alors je me contente des petites choses, des petits objets, bref, ce qui ne me dépasse pas. Je n’aime pas être dépassé, alors je m’accroche à ce que je connais.

Finalement, voici une description que je pense fidèle de moi-même. Moi qui n’aime pas me décrire. J’ai toujours dit que les actes valaient mieux que les paroles. La suite sera probablement plus intéressante pour vous.


”J’ai toujours dit que les actes valaient mieux que les paroles.”



Je suis né un 1er août. L’été, le bel été de Nénucrique. L’air marin, frais, venant du large. Mes parents sont éleveurs. Ils sont passionnés par leur métier mais persuadés d’avoir loupé leur vocation, devenir Maître Pokémon. Ils sont désormais persuadés que c’est moi qui vais accomplir leur rêve.

Mais j’ai un problème, un secret.

Il est six heures du matin. Je dois nourrir les Pokémons avant de partir à l’école. Mes parents dorment encore, comme d’habitude. Et cela vaut mieux. Sinon, mon secret serait révélé au grand jour. Je décevrai mes parents, ma vie serait probablement un enfer. Je n’ose pas y penser. Je rejette ses pensées noires et sors au grande jour. Le temps est frai, ça fait du bien. J’enfile ma salopette, prend mes seaux et ma fourche. Le parc est calme, tout est calme en fait. J’y entre, la plupart des Pokémons dorment encore. Mais les quelques-uns qui me voient, prennent peur, font quelques pas en arrière. Réveillant alors les autres. Et là, ça devient le gros bordel.
Les ratatas, les roucool, les chétiflors, les racailloux, les ramoloss et tout les autres se mettent sur leur garde. Je les regarde, attristé. Depuis toujours c’est comme ça. J’en ai fais des efforts et j’en fais toujours. Mais j’ai quelque chose. Quelque chose qu’ils n’aiment pas. Ils me fuient. Sauf un.

Zack me rejoint en trottinant, c’est l’evoli de notre famille. Le cours dans mes pieds, se frotte contre mes tibias. Je ne saurais l’expliquer mais c’est le seul qui m’a toujours apprécié. Le malosse se met à grogner et le soporifik à respirer bruyament. Je prends Zack dans me bras et bat en retraite. Douze années que je fréquente des Pokémons tout les jours. Je ne comprends toujours pas.

Cela ne m’empêche pas d’admirer le levé du soleil. Magnifique, comme d’habitude. Les petits nuages rose qui le suivent et le jardin qui s’illuminent petit à petit. La vie suit son cours.

“ - Joyeuuux Anniiiversaire Aaron ! Joyeux Anniversaiiire Aaron !”

Je regarde ma mère apporter l’immense gâteau cococté pour l’occasion. Zack, le regarde aussi avec de grands yeux. La pâtisserie est superbe. Mes parents sont aux anges. Mon père me dépose une enveloppe dans mon assiette. Je la sauve juste avant qu’elle ne fasse un magnifique plongeon dans la sauce.

“ - Ton cadeau mon chéri” Ajoute ma mère.

Je prends l’enveloppe dans mes mains. Je souris timidement. Les cadeaux de mes parents m’ont toujours mis un peu mal à l’aise. Ils ont toujours rapport avec les Pokémons. Je n’ai jamais eu le courage de leur dire que je ne pourrais jamais réaliser les ambitions qu’ils ont pour moi. Je ne serais jamais un topdresseur. Non, les Pokémons ne m’aiment pas, ils me fuient. Non je n’ai pas hérité de vos dons pour m’en occuper, même si je les adore.

J’ouvre l’enveloppe, mon père est surexcité. Ma mère se contient un peu plus mais ses yeux brillent. Je fais durer un peu le suspense avec un sourire machiavélique pour garder ma casquette de clown.

C’est une simple lettre. Un blason aux multiples couleurs trône en haut de la feuille. La lettre m’est adressée.

“Cher Aaron Stuart Mightley, nous avons le plaisir de vous accueillir à …”

J’ai peur de lire la suite. Je tente de garder mon calme. Je relève la tête vers mes parents. La panique commence à me gagner. Ma mère mon bondit vers moi et m’arrache la lettre des mains. Elle crie alors :

“ - Félicitations mon chéri ! Tu as été accepté à la Pokémon Communauty !
Et dans une filière qui t’est prédestinée ! Celle des topdresseur !”


Je ne sais pas comment j’ai fait pour ne pas m’évanouir à ce moment. Je ne sais pas comment non plus j’ai réussi à dessiner un faible sourire sur mes lèvres. Je crois que mes parents ont pris ça pour une joie tellement immense que je ne savais pas comment l’exprimer. Mais non, au fond de moi, je me décompose. Je lis et relis mon acceptation dans la filière la plus prestigieuse de l’école. J’en viens à me demander comment mes parents ont réussi à me cacher cette inscription. Je pensais juste continuer ma scolarité dans notre petit village, tranquillement et, quand je serais prêt, leur annoncer que, même si je les adore, travailler avec les Pokémons risque d’être compliqué pour moi.
Voilà qu’ils me mettent face à un mur. Il est impossible que j’entre dans cette école !

La suite s’est passée très vite. Mes parents m’ont aidé à boucler ma valise. J’ai eu l’impression qu’ils avaient très envie que je parte. Je suis donc arrivé sur l’Île Lansat. Toujours ebêtté. Un peu triste, j’ai réussi à cacher mon secret pendant tout ce temps … voilà que tout s’éffondre. Dois-je rentrer et expliquer à mes parents mon problème ? Non, c’est trop tard, il aurait fallut leur expliquer il y a bien longtemps.

Je reste un moment assis sur un banc, en face du port. Le soleil parcours le ciel, je ne peux m’empêcher de penser que c’est magnifique et sourire à cette pensée. La vie continue. Je vais affronter cette école. Peut-être que tout va s’arranger.

Fort de ma résolution, je traverse la ville, à la recherche de l’école. Elle n’est pas compliquée à trouver. A peine arrivé, on m’indique l’antre du Collectionneur. Je dois aller chercher mon Starter. Je respire un bon coup avant d’entrer dans la pièce.

J’en suis retourné. La pièce est faiblement éclairé, un vieil homme se tient derrière le comptoir, l’ai préoccupé. Des milliers de pokéballs sont adroitement rangées, partout. Elle recouvrent les murs, le plafond, débordent des tiroirs. C’est fantastique. N’importe quel collectionneur serait sous le charme. J’ai presque envie de pleurer.

“ - Je suis préoccupé par ton cas jeune homme.”

Je me retourne d’un coup sec, le vieil homme a parlé. Je ne bouge plus, ne sachant que répondre.

“ - Les autres avant toi ont toujours un affiliation spécifique avec tel ou tel Pokémon. Rien n’émane que toi. Comme s’ils te rejetaient, tous.”

Je le fixe. Je n’ai rien à dire. Il vient de mettre à nu mon secret. Que dire ?

“ - Bon, nous allons quand même effectuer la procédure. D’où venez-vous ?
Nénucrique, en Hoenn.
Plutôt chocolat ou thé ?”


Je lève un sourcil, quel rapport ? Pourtant, le Collectionneur est des plus sérieux. Je réponds alors.

“ - Plutôt chocolat.
Vous êtes enfermé dans une pièce sans porte, sans rien. Que faites-vous ?
Rien.
Que faites vos parents ?
Ils sont éleveurs.
Aimez-vous les framboises ?
Oui, plutôt.”


L’interrogatoire dure encore une bonne demie-heure, tout y passe, les amis, les goûts, la flore locale, la géographie et même l’univers. Les questions n’ont pas de rapport entre elles. Elles n’ont pas vraiment de sens, je crois.

“ - Bon, comme je le pensais, je suis dans une impasse.”

Je continue de le regarder. Que puis-je lui répondre ? Je le salue et m’apprête à partir. Il n’y a pas de Pokémon pour moi ici. Pourtant, il m’arrête d’un geste.

“ - N’allez pas vous enfuir comme ça jeune homme. Prenez donc celle-là.”

Il me tend un pokéball légèrement poussiérieuse. Je la prend, légèrement ému, mon premier pokémon. A moi. Je lui souris, le remercie chaleureusement.

“ - Ne me remercie pas trop vite …”

Sur ces paroles mystérieuses je suis sorti. Ma pokéball en main, il ne me reste désormais plus qu’une chose à faire.

- Bureau de Mme la Directrice -

Je frappe à la porte, je ne suis pas attendu.

“ - Entrez.”

Une douce voix. J’ouvre la porte. La directrice est là, derrière son bureau. Elle pose son stylo lorsqu’elle me voit entrer, le visage interrogateur.

“ - Jeune homme, que puis-je faire pour vous ?
Bonjour madame. Il y a eu une erreur dans mon inscription. Je suis inscrit aux cours de Topdresseur alors que je souhaite suivre la formation de Scientifique.”


Oui, scientifique ça sera parfait, c’est ce qui me permet de m’éloigner le plus des Pokémons vivants. Un silence s’installe, je suis gêné. Elle cherche dans ses papiers, sort des feuilles, d’autres, tapote sur son clavier, l’air très concentrée.

“ - Très bien, le problème est réglé. Vous pouvez y aller.”

Surpris, je la remercie et sors du bureau. Voilà une bonne chose de faite. Cette école est déjà assez risquée pour moi pour qu’en plus je me vautre en beauté dans une formation de Topdresseur.

La mine satisfaite je sors du bâtiment administratif pour aller déposer ma valise dans mon nouveau dortoir.


STARTER


Surnom : Invy
Espèce : Abra
Nature : Bizarre
Description : Je n’ai pas encore y l’occasion de réellement faire connaissance avec Invy. Je crois qu’il est comme tout les autres, il me fuit, toujours. Dès qu’il sort de sa pokéball c’est pour utiliser téléport et fuir le plus loin possible. Pourtant, après l’épreuve du vieux, je suis déjà attaché à lui. Le Collectionneur avait l’air d’y croire en me donnant ce Pokémon, alors, je veux y croire aussi. Peut-être finirai-je par en apprendre plus sur lui. Il a l’air timide, mais pas méchant. Il ne s’est pas énervé quand il a m’a vu pour la première fois. Il a plutôt décidé de rester cacher. Du coup, c’est plutôt un bon point. Sans avoir rien fait, au fond de moi, il me redonne espoir. Cela me fait plaisir. Et puis, il est quand même vachement mignon !
HORS RPG

Pseudo/Prénom : Plume
Age : 18 ans
Comment avez-vous connu le forum ? Top Site ^-^
Quelque chose à ajouter ?J’ai hâte de me lancer dans l’aventure \o/ J'aime les papillons puis ... les "xD" aussi *-*

_________________

HAIL NOCTA
[0256] Aaron Stuart Mightley [PHYLLALI] Turtwig

Spoiler:
 
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2567
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [0256] Aaron Stuart Mightley [PHYLLALI]   Lun 29 Juin - 15:08
Joli style que j'ai apprécié o/ Et particularité peu commun aussi. C'est assez... Triste pour lui. ._. Sinon, il me paraît plein de fraîcheur. Ça ne fera pas de mal au forum.
Juste, l'avatar est à la mauvaise taille. Il doit faire 200*320px.

Breefeuh, et c'est donc validé o/


Bienvenue dans le Dortoir Phyllali ♂  ! N'hésites pas à poser tes questions si tu as le moindre soucis, et bonne intégration parmi tes confrères ! Tu peux dès lors poster ta T-CARD dans la partie correspondante, ainsi que gérer tes RPs grâce à aux RECHERCHES DE RPs ET RELATIONS. N'oublie pas de remplir les champs de ton profil dès que possible (T-card et Fiche de Présentation) pour faciliter la navigation aux autres joueurs, et de réserver ton AVATAR dans la partie adéquate ! Ton numéro étudiant est 0256. Bon jeu sur Pokémon Community !

  • Actuellement, il y a les cours spé. qui sont lancés. Il te reste deux jours pour t'inscrire !
  • Je rappelle également, au cas-où, que ton personnage a donc intégré l'académi en février 2015 ^^
Nemo Kendhall
Nemo Kendhall
Région d'origine : Kalos
Âge : 15 ans
Niveau : 37
Jetons : 6099
Points d'Expériences : 849
Pokeathlète Novice
Sujet: Re: [0256] Aaron Stuart Mightley [PHYLLALI]   Lun 29 Juin - 15:16
Merci ! : D
N'est-ce pas, le pauvre ! Je suis machiavélique !

Chez moi le vava est à la bonne taille : O
http://puu.sh/iGZcD/c9478b8684.jpg

Merci pour le dortoir ! Le vert c'est la vie !

_________________

HAIL NOCTA
[0256] Aaron Stuart Mightley [PHYLLALI] Turtwig

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [0256] Aaron Stuart Mightley [PHYLLALI]   
[0256] Aaron Stuart Mightley [PHYLLALI]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :