[Cours été 2015 : Scientifique] Une découverte splendide !
Opale Valery
Région d'origine : Archipel Orange
Âge : 14 ans
Niveau : 12
Jetons : 373
Points d'Expériences : 170
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [Cours été 2015 : Scientifique] Une découverte splendide !   Lun 31 Aoû - 22:50


... 24/08/2015 ... ... ce qui n'a pas été remis au professeur...

Rapport 1 : Le sous-marin

« Oh la belle bête » lâcha un vieux marin peu habitué à de telles créations en voyant le sous-marin surgir de l'eau. C'est à peu près ce que j'ai ressenti aussi. Après avoir pris le bateau pour me rendre à Cramois'Île j'étais tellement heureuse de trouver ce magnifique symbole de modernité. Le vaisseau couleur bronze me rassure plus qu'une bicoque lambda, c'est comme si je n'étais pas sur l'eau, c'est presque plus rassurant d'être en-dessous. Les hublots feront une ouverture absolument splendide sur le monde marin. Je n'ai jamais eu l'occasion de me rendre sous l'eau et ce stage est une opportunité parfaite. En grimpant à bord, je m'y sens chez moi, bien que les lits soient peu confortables, de toute manière l'expédition ne dure que deux jours.

Rapport 2 : L'annonce

Me voilà dans le ventre de la bestiole et en voyant l'océan s'animer sous mes yeux par les grandes vitres qui habillent la salle de contrôle je ne peux m'empêcher de repenser à Roseverte. Le professeur directeur des phyllalis m'a croisé dans un couloir et m'a proposé le stage, comme ça... pour rien. Il ne me connaissait pas, il voulait juste ne pas perdre de temps. Décidément entre lui et Heartnett... Cependant, une fois qu'il m'avait hameçonné, il a au moins eu la politesse de m'expliquer en détail ce qui m'attendait. Un homme mystérieux ce Roseverte.

Rapport 3 : L'équipage

Nous sommes cinq dans cette gigantesque machine complètement disproportionnée. Originalement, l'expédition devait accueillir plus de trente personnes, par manque de fonds ils ne purent recruter personne à part une stagiaire – coucou c'est moi – et le vieux marin retraité dont je vous ai parlé plus tôt. Je pense sincèrement qu'il a accepté de venir parce qu'il n'a pas d'endroit où dormir... La capitaine à bord est une femme glaciale – Déborah Desjardins -, elle a apparemment beaucoup d'expérience dans le milieu. Ensuite il y a son époux, quinze ans plus jeune, Marcus Loribon – un peu couguar la p'tite dame -, il est beau comme un dieu mais surtout très intéressant c'est lui qui gère le fonctionnement du bateau. Puis, pour rester dans la famille, il y a la mère de Déborah, vieille scientifique aguerrie, c'est elle qui aurait découvert les traces de la présence de pokémon originaux près des Îles écumes. Et puis y a le clodo, il fait la bouffe et le ménage. Moi je m'occupe de la paperasse, je gère les rapports tout ça, bon ceux-là sont mes rapports officieux bien sûr.

Rapport 4 : Les Îles écume

La fameuse zone qui nous intéresse, des îles sauvages qui renfermeraient un légendaire. C'est le clodo qui me l'a dit. Nous ne sommes pas sortis du sous-marin mais j'ai pu voir le sable et les grottes avec le périscope. C'était beau mais ayant passé les heures précédentes à admirer les fonds marins j'avoue que ça m'a semblé un peu fade. D'ordinaire, ces îles du Kantô abritent des pokémons assez classiques pour la région avec pour tête d'affiche des hypocéans, des lamantines et des flagadoss. Il y a peu, Guenièvre, la mère de Déborah, a reçu un coup de fil. Elle est réputée pour ses connaissances éthologiques. C'était un dresseur qui disait avoir aperçu un nouveau légendaire. Le bruit s'est propagé mais après que deux de ces pokémons aient été vus ensemble, la rumeur légendaire est tombée. Selon les suppositions, il s'agirait vraisemblablement de Milobellus. Ces pokémons, extrêmement rares, sont originaires d'Hoenn et n'ont jamais eu de lieu de vie à proprement dit, précis. Déjà très rares à l'état sauvage, ils parcourraient les mers pour vivre leur vie loin des humains. C'est un pokémon plus qu'apprécié en concours.

Rapport 5 : La machine

Le beau Marcus m'a fait faire un tour du propriétaire. Je dois avouer que mon regard a plus eu tendance à se poser sur lui que sur le sous-marin mais la ballade fut très instructive. Il m'a montré les moteurs, les régleurs, l'hélice... C'est intéressant parce que j'ai pu aussi m'intéresser aux logiciels des radars, des sonars et des logiciels scientifiques qu'ils possédaient. Marcus m'a expliqué qu'il a fait un parcours comme il est proposé à la Pokémon Community mais dans un lieu différent. Il est beau, fort et musclé Marcus... et intelligent aussi. Je pourrai le suivre partout ! Son cours a continué dans les salles de commande et j'avoue que tout cela a ravivé mon intérêt pour la mécanique. Il m'a appris quelques techniques et je pus m'éclater avec mon iPok a essayé de créer des programmes proches de ceux du sous-marin.

Rapport 6 : Déborah

Au repas, Déborah, la capitaine, s'est montrée assez avenante avec moi ce que j'ai trouvé louche. Elle ne m'avait pas adressé un mot depuis le début. Je sais bien que Roseverte était en contact avec sa mère et pas avec elle. J'en ai profité pour lui demander un peu quelle était sa vie... Et bien je n'ai pas été déçue du voyage. Cette dame a tout vu, tout visité. Nous avons pu parlé super longtemps des lieux que j'avais vu aussi, ce fut très intéressant. Elle a même accepté de me montrer comment conduire le sous-marin. J'avoue n'avoir compris que les grandes lignes mais c'était vraiment sympa de sa part ! Je pense que c'est mon ami en fait. Dommage, je me sens mal d'être folle de Marcus maintenant...

Rapport 7 : Première sortie

On est tous partis faire trempette au matin du deuxième jour, tous sauf le clodo. - Je préfère ne pas m'exprimer sur le fait de laisser un sous-marin de recherche entre les mains d'un vieil homme ignare- Il fallait que je m'habitue à la capacité plongée des pokémons avant de partir l'après-midi en quête des créatures. Pour l'occasion, ils m'ont prêté un flobio trop rigolo pour cette premièe sortie en mer, je me suis vachement éclatée. Le pokémon te met dans une sorte de bulle d'oxygène et tu peux nager avec lui. Au début j'avais un peu la nausée mais en fait c'est tout simplement fantastique. Marcus était très à l'aise avec son Démanta, Guenièvre était simplement accompagnée d'un Lovdisc et Déborah d'un Aquali. Il fallut rentrer assez vite pour ne pas nous fatiguer mais ils m'ont tous félicité pour mon baptême réussi. J'avais de quoi être fière.

Rapport 8 : Paris et Pépite

Évidemment les deux zigotos m'ont accompagné et ils n'ont pas été déçu du voyage. Paris est très discret depuis mon stage avec Piotr mais il est moins désagréable. Pépite lui, court partout dans le sous-marin, au grand damne de Déborah qui n'en peut plus. Les autres il les amuse beaucoup et, fait très inquiétant, il est super ami avec le clodo. Bon c'est normal c'est lui qui gère la cuisine, mais quand même. Quand nous ne sommes pas très loin de la surface il y remonte pour faire trempette. Les sous-mariniers m'ont expliqué que certains pokémons avaient des capacités spéciales et que Pépite possède la capacité surf, pour un pokémon électrique c'est quand même pas mal. Paris reste enfermé dans un des nombreux espaces désert du sous-marin trop grand, il s'y exerce pour essayer de développer des techniques aussi élégantes que celles qu'on a vu pendant les concours. J'essaye de ne pas trop m'immiscer il n'aime pas ça. Mais de temps en temps, je jette un œil. Et je dois dire qu'il se débrouille très bien, j'aimerai beaucoup l'accompagner.

Rapport 9 : Deuxième expédition

Après une étude bien approfondie du lieu et des courants, Guenièvre nous jeta à l'eau pour la grande découverte. Nous avons du attendre longtemps pour finalement réussir à apercevoir quoique ce soit. Au début il y avait des lamantines ce qui déjà me ravissait complètement. Lorsqu'un troupeau d'hyoptrempe fit son apparition je pus aller nager avec eux grâce à mon flobio farceur. Mais aucun signe de Milobellus. J'eus aussi l'occasion d'aller embêter des Staris avec Marcus qui étaient adossés à des rochers. Et puis finalement arriva le grand moment. Guenièvre, très équipée, photographia à toute allure et tenta de s'approcher de ces énormes créatures marines... bien plus belles encore qu'on avait pu mes les décrire. Étrangement, ce sont des créatures très amicales, très tendres et nous pûmes nous approcher.

Rapport 10 : Milobellus

En les voyant je ne voulais être plus qu'heureuse. C'était fantastique. Ses écailles miroitantes, son regard tendre et à la fois me transperçant l'âme, le Milobellus qui s'approcha le plus de moi était d'une beauté renversante. Je posais mes mains délicatement sur son corps tandis que les autres examiner ses amis et tentaient de comprendre à l'aide d'indices ce qui les avait porté ici. Généralement, ils ne sont pas en troupeau en plus. Ou peut-être existe-t-il un rite dont nous n'avons pas les clés ? Qu'est-ce que je rêverai de capturer un de ces pokémons. Et puis soudainement, on a aperçu parmi eux un pokémon... très, très laid. Mais bien comme il faut. Le genre de petit truc répugnant que tu veux pas pour copain. Les autres sont tout excités en le voyant, moi je ne comprends pas.

Rapport 11 : Le rituel

Les milobellus se mirent alors en cercle autour de la vilaine créature et pratiquèrent comme une sorte de performance artistique. Sous le choc et par respect, nous nous sommes tous écartés. Ces pokémons dansent naturellement dans l'eau, leur grâce est sans pareil, mais que vient faire là cet ignoble poiscaille. Les autres semblaient tout comprendre. Les serpents de mer s'arrêtent alors qu'une lumière se déclare en leur centre. L'horrible petit pokémon évolue... et devient un milobellus ! Comment est-ce possible ? Comme la nature est étrange ! Je dois vous dire que je n'en reviens toujours pas. Le beau peut-il à ce point naître de la laideur ? Tous mes espoirs me sont alors encore permis !

Rapport 12 : Retour

Ils étaient excités comme des puces. « Les milobellus peuvent évoluer à l'état sauvage !!! C'est une découverte formidable ! » «  Même s'ils ne sont pas habituellement en troupeau, ils pratiquent des rituels !? » « Mais alors pourquoi ici ! Pourquoi les Îles écume ! » La découverte était apparemment tonitruante, Guenièvre se voyait déjà vendre un nouveau best-seller. Rancunière, Déborah cracha allégrement sur ceux qui avaient annulé leur fond pour cette expédition sans intérêt... Sur le chemin du retour, j'échangeais mes coordonnés avec eux tous -même le clodo même si son adresse commençait par « Poubelle Verte »-  et nous regardâmes les films et les photos capturés par Guenièvre avant que je ne reprenne la route de l'école avec encore une fois plein de belles images dans les mirettes !

_________________
[Cours été 2015 : Scientifique] Une découverte splendide ! No-694
[Cours été 2015 : Scientifique] Une découverte splendide !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :