>

Partagez | .
Tournez manèges ! ♪ [Terminé]
avatar
Pokeathlète Agent

Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 19.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148

Sujet: Tournez manèges ! ♪ [Terminé]   Mar 5 Jan - 21:52


Cette jeune Triopikeur femelle a été capturée au lac Corail, durant la grande migration des Pokémon du 5 décembre 2015. Elle ne parvient pas à s'intégrer dans mon équipe avec laquelle elle s'entend relativement mal. Elle est à la recherche d'un nouveau dresseur avec qui elle serait plus en phase. Si intéressé, merci de me contacter par texto.
Annonce postée par Aileen Sôma, le 05/01/16 à 16h00.

Nouveau message envoyé. Si elle avait réussi à se débarrasser du Lokhlass quelques semaines plus tôt, le vendant pour un bon prix à Leonidas Blackhart, il lui restait encore la Triopikeur jalouse sur les bras. Pour une raison qu’Aileen ignorait, cette dernière en voulait mortellement à Frône, son petit Evoli, au point de l’attaquer quand elle pensait qu’Aileen avait le dos tourné. Malheureusement pour elle, quand la dresseuse ne regardait pas, un de ses Pokémon prenait immédiatement le relais. Aileen ne comprenait pas. Pourquoi Frône ? Parce qu’elle le couvait comme une mère poule ? Parce qu’elle craignait pour sa faible santé ? Et alors, n’était-ce pas normal ? Il lui avait fallu deux mois pour éclore, et une semaine avant de sortir de l’infirmerie. Normal qu’elle soit un peu nerveuse quand il s’agissait de lui. Mais la Triopikeur devenait ingérable. Et méchante. Dangereuse, même. Tous ces efforts pour prendre la place de Frône mettaient la vie de son petit Evoli en danger, et elle ne l’acceptait pas. Son équipe ne l’acceptait pas. Si la Triopikeur avait pu faire l’effort de s’intégrer, Aileen aurait passé l’éponge, mais son obsession devenait épuisante pour les nerfs déjà usés de la jeune Pokéathlète. Tant pis pour elle. Aileen lui trouverait un nouveau dresseur, plus patient qu’elle, qui saurait supporter son affection exclusive et sa jalousie maladive allant de pair avec. Et si elle ne lui trouvait pas de dresseur… Elle la relâcherait, sans doute. Elle n’avait pas trop le cœur à s’embarrasser d’un Pokémon dangereux mettant en péril la vie d’un des membres de son équipe.

« Ce s'ra tout mad'moizelle ? »

Aileen releva la tête, revenant à la réalité, rangeant son iPok dans la poche de son manteau vert. Levant les yeux, elle jeta un bref coup d’œil aux nombreux paquets de cigarette qui s’étiraient derrière le vendeur. Paquets rouges, paquets blancs, paquets crème, paquets verts… Il y en avait pour tous les goûts. A la base, elle n’était pas venue pour ça, mais pour racheter des baies pour ses Pokémon. Cependant… Le paquet posé sous ses yeux l’intéressait beaucoup. Sans un mot, elle le prit pour l’ajouter à la pile, et le vendeur l’encaissa sans rien dire, avant de l’ajouter au sac plastique et lui tendre ce dernier. Le saisissant après avoir payé, la brune sortit du magasin, ses affaires en poche. Elle avait même pris une boisson gazeuse pour avoir de quoi boire, et un sandwich pour grignoter un bout. Retourner à son chalet ne l’enchantait pas tellement, à vrai dire. De toute façon, elle broyait du noir toute la journée, alors qu’elle le fasse dans sa chambre ou ailleurs… S’asseyant sur un banc, face au carrousel, elle sortit son sandwich pour manger un morceau, laissant ses Pokémon s’éparpiller de partout. Sphax s’assit à ses côtés, surveillant vaguement Sissi qui commençait une bataille de boules de neige avec Nagini. La grande taille de l’Arbok faisait reculer les enfants, qui s’approchaient ensuite timidement pour voir de plus près ce gros serpent joueur et câlin. Aileen ne surveillait pas. Nagini ne leur ferait aucun mal, de toute manière. Frône, cependant, eut toute son attention quand il s’agita sur le banc, bondissant d’un pas mal assuré pour tomber les quatre pattes dans la neige. Feänor le suivit dans la seconde pour rester à ses côtés, trottinant à côté de lui alors qu’il s’approchait du carrousel, curieux.

« Tu veux faire un tour de manège, Frône ? » L’Evoli tourna un regard vers elle pour la fixer bêtement. Elle lut cependant une affirmation dans ce regard fixe. « Je vais te payer un tour. Feänor, tu montes avec lui ? »

La Pyroli hocha la tête, restant bien sagement à côté de son camarade pendant qu’Aileen posait son sandwich sur le banc pour se lever et payer un tour de manège à ses deux Pokémon. En règle générale, elle ne leur aurait pas proposé, mais voir des jeunes enfants sur le manège côte à côte avec de jeunes Pokémon la mettait en confiance. Ses deux Pokémon ne risquaient rien en montant dans le carrousel. Une fois les deux tickets payés, la brune attendit que le manège s’arrête avant d’attraper délicatement Frône pour le poser sur le manège de son choix, dans la besace d’un Cadoizo. Les deux petites pattes brunes de l’Evoli se posèrent sur le rebord, et sa tête touffue apparut, regardant les autres avec curiosité, tandis que la dresseuse installait Feänor juste à côté de son jeune camarade, avant de retourner s’asseoir sur son banc pour terminer son sandwich alors que le manège démarrait. Le couinement de surprise de Frône fut parfaitement audible quand le Cadoizo dans lequel il s’était installé commença à bouger, montant et descendant au rythme du manège. Complètement adorable. Cela lui laissa le temps de terminer son sandwich, boire un coup, et sortir de son sac le paquet de cigarettes qu’elle venait juste d’acheter. Elle allait l’ouvrir au moment où le manège s’arrêta, et leva les yeux, juste à temps pour voir Feänor sauter du manège pour montrer comment faire à Frône, et l’Evoli l’imiter avec hésitation. Alors qu’ils revenaient vers elle, un monticule neigeux fonça vers eux à toute vitesse.

« Merde ! Feänor, frappe ! »

Aussitôt, Feänor se plaça devant Frône, ouvrant la gueule pour laisser rougeoyer son feu. Elle n’eut pas le temps d’agir. Sissi, qui avait également vu le mouvement, dévia une boule de neige de Nagini avec son pouvoir, pour la laisser tomber devant Feänor, et l’utiliser pour ériger un mur de glace sur lequel la Triopikeur se tapa la tête. Aussitôt, le Pokémon Glace utilisa son pouvoir pour soulever la neige autour du Pokémon Sol, l’emportant avec pour l’envoyer voler plus loin, tandis qu’Aileen se levait pour courir vers Frône, qui sauta dans ses bras en tremblant. Trop, c’était trop. Elle devait se débarrasser d’elle, maintenant. Un nouveau monticule de terre apparut, fonçant droit vers Aileen, pas effrayé pour un sou par le grognement dangereux de Sphax. Mais au dernier moment, la Triopikeur passa entre ses jambes pour filer plus loin, et Aileen n’eut que le temps de se retourner pour voir son Pokémon foncer droit vers un jeune garçon.

« Attention ! »

Trop tard. Ce fut le choc. Le garçon blond tomba au sol, et Aileen, son Evoli toujours serré dans ses bras, courut pour le rejoindre et s’excuser, laissant à Sphax le soin de prendre son sac plastique et de la rejoindre. La brune arriva à hauteur du garçon (vite dit, il avait au moins une tête de plus qu’elle) alors qu’il terminait de se relever.

« Désolée, je ne sais pas ce qu’il lui a pris, elle… Oh, salut Lucas. » Court silence. « Ca faisait longtemps, tiens. Ca va, depuis le temps ? »

Tranquillement, Sphax se posta à leur hauteur, tendant son sac plastique à Aileen, qui le récupéra pour sortir son paquet de cigarettes, l’ouvrir, sortir une clope, la mettre à sa bouche… Et croquer dedans. Le goût du chocolat au lait titilla ses papilles gustatives alors qu’elle refermait le paquet. Le chocolat, c’est bon pour le moral, surtout en cas de déprime. Celui-là était particulièrement bon, elle n’allait pas se priver. Puis un misérable sandwich n’allait pas calmer sa faim de louve, aussi. D’ailleurs… Qu’est-ce que Lucas faisait ici ? Son annonce, peut-être ? Ce serait un vrai miracle. Surtout que la Triopikeur, non loin, regardait toujours Frône avec agressivité, n’osant plus s’approcher pour ne pas se heurter au barrage que représentait Sissi, qui la surveillait ouvertement.

« Désolée. Elle n’aime pas beaucoup mon Evoli. Jalousie possessive, on dirait… Et elle n’a pas l’air de se rendre compte que ce qu’elle fait est mal. Enfin bref… Tu es ici pour l’annonce sur le pôle d’échange ? Dis-moi oui, s’il te plaît. Tu me sauverais la vie. » Puis, par politesse, elle tendit son paquet à Lucas. « T’en veux une ? Chocolat au lait. »

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.


Dernière édition par Aileen Sôma le Sam 13 Fév - 2:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
avatar
Adulte Etudiant Spé Type

Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 2019
Points d'Expériences : 1819

Sujet: Re: Tournez manèges ! ♪ [Terminé]   Mer 13 Jan - 19:08

En ce jour, tout avait changé. Tu n'étais plus le Lucas qui avait jadis passé les portes de la Pokémon Community sans réels convictions. Dormir et combattre. Voilà les idées qui traversaient autrefois ton esprit. Tu étais bête et ignorant à cette époque, tu n'avais que quinze ans ... Mais ce temps était révolu. Aujourd'hui, tu avais changé. Bien changé. Tu avais pris de la maturité, de la hauteur, de l'intelligence, de la réflexion. Tu n'étais plus le maigrichon gosse qui se fichait de tout ou presque, tu étais désormais un homme, un vrai. Un de ceux qui suscitent le respect par sa carrure et son caractère et qui s'impose comme supérieur aux autres. Bien sûr, tu n'étais pas encore de ce bord. Tu réfutais même le moindre signe d'égocentrisme. Tu n'aimais pas te mettre en avant, tu cherchais toujours à offrir le mérite aux autres. Cela relevait bien évidemment de ta propre opinion, forgée sur les erreurs que tu vais pu faire durant ces deux années et demi dans cette académie, et il n'était pas évidemment d'être clair sur soi-même, mais par les faits, tu savais que la plupart des choses auquel tu pensais de toi étaient vraies. Et en ce sens, c'était déjà bien, une sorte de victoire en soi. Et tu en étais bien heureux. Très heureux.

Et c'est armé de cette joie que tu t'étais levé comme à ton habitude pour t'entraîner. Les vacances étaient loin d'êtres terminées, mais cela ne t'empêchait pas de continuer à ne pas perdre la forme tous les matins. Tu avais simplement décalé l'horaire en gagnant deux petites heures de sommeil et ce, grâce à l'absence d'entraînement quotidien et collectif des Noctalis, dû au fait qu'il n'était pas possible de rejoindre tous les matins le stadium depuis le village de Noël et qu'aucune installation n'avait été prévu pour pallier à ce problème. C'était l'occasion de profiter d'un large laps de temps pour entraîner tranquillement mais efficacement ton équipe, et toi en même temps. C'est donc frais et transpirant que tu revins deux heures plus tard à ton chalet, t'acquittant d'une bonne douche pour t'en remettre. Une fois remis, tu te rendis compte qu'on pouvait encore lire de la joie et de l'excitation sur ton visage. Tu voulais continuer de t'entraîner, mais tu savais que c'était tes compagnons qui n'allaient pas suivre. Tu te contentas donc d'aller faire un petit footing autour de l'île pour profiter de l'avoir air frais. Le vent qui soufflait était doux et silencieux. Il n'y avait personne pour venir t'embêter durant cette matinée sportif. Quand s'afficha midi sur ton Ipok, le village se dessinait lentement au loin. Tu y parvins tranquillement avant la demi-heure et t'offrit une seconde douche avant d te préparer sereinement de quoi te revigorer, et te posa près de la cheminée pour profiter du feu qui brûlait dans l'âtre.

Pfiou !! Ça fait du bien de se poser tout de même ... M'enfin, je sais pas trop quoi faire cet aprem' ... Faudrait peut-être que je regarde un peu cela. te dis-tu.

Au milieu de ton steak tartare donc, tu attrapas ton Ipok et partis surfer sur le web de l'académie. Il y avait divers spectacles et événements pour cet après-midi, mais rien qui ne t'intéresse réellement. Tu soupiras en achevant tes pâtes et te décida à occuper ton après-midi en te promenant un peu. Tu n'avais pas grand-chose à faire après tout ... C'est ainsi que tu te retrouvas à marcher tranquillement parmi les ruelles de la ville. Une odeur aigre de poisson enfumait l' air, manquant d'en faire vomir certains. Mais toi, tu t'en fichais. Ta vie à Oliville t'avait fait apprécié ce genre d'odeur. Tu n'étais pas dégoûté, tu étais nostalgique. Nostalgique de cette vie de tranquillité à jouer avec tes camarades toute la journée et à taquiner gentiment les commerçants. Mais nan. Tu ne pouvais t'arrêter à cette simple d'amusement. Il y avait trop à dire sur ta vie antérieure si pleine de bonheur. Et aujourd'hui, tu te plaisais autant dans ta vie qu'avant. Tu n'avais pas besoin de te remémorer d'anciens moments de ta vie comme si tu les regrettais. Il fallait aller de l'avant. Alors, tu te tapotas la tête pour reprendre tes esprits et t'aperçut qu'il était un peu plus de seize heures. C'est que tu avais bien marché, dites donc ! Pourtant, tu tenais encore la route et ton corps ne semblait pas prêt à lâcher ne serait -ce qu'un instant : Tu étais encore bien frais. Et cela te rendait heureux. Si heureux que tu ne t'aperçus pas du danger qui approchait à grands pas. Ironiquement.

Attention ! cria subitement une voix sur ta droite.

Trop tard. Tu as tout juste le temps de te tourner que le danger blanc passe au niveau de tes jambes et te fit basculer violemment au sol. Tu parvins à te stabiliser un minimum pour ne pas te rétamer complètement mais tu essuie une méchante douleur au postérieur, et te retiens de la crier. Le temps que tu te remettes, une jeune fille parvint à ton niveau, et tu ne mis qu'un instant à la reconnaître. Aileen Sôma, préfète des Pyrolis. Tu l'avais rencontré lors d'une fouille il y a plus d'un an et ne l'avait pas revu depuis, sauf en la croisant furtivement au détour d'un couloir. Elle avait pas mal changé dites donc. Mais cela ne t'avait pas empêché de la reconnaître. Et elle aussi d'ailleurs, malgré ton changement physique apparent depuis le temps.

Désolée, je ne sais pas ce qui lui a pris, elle… Oh, salut Lucas. Ça faisait longtemps, tiens. Ca va, depuis le temps ?

Tu hésitas étrangement à répondre.

Salut Aileen. T'inquiètes pas pour moi, j'ai l'habitude des chutes. Et ouais, ça va depuis le temps. Comme tu peux le voir, je ne suis plus vraiment brun, je vis tranquillement ma vie. Et toi ? répondis-tu.

Elle répondit, du moins en eus-tu l'impression. Pendant ce temps, tu te rendis compte que celui qui t'avait fait tomber se tenait maintenant bien à distance et fixait un Evoli avec intérêt. C'est qu'il semblait relativement agressive le Pokémon. Pourtant, tu sentais qu'il y avait quelque chose d'autre avec lui, mais tu n'arrivais pas à mettre la main dessus. Tu décidas d'abandonner comme la voix d'Aileen reprit.

Désolée. Elle n’aime pas beaucoup mon Evoli. Jalousie possessive, on dirait… Et elle n’a pas l’air de se rendre compte que ce qu’elle fait est mal. Enfin bref… Tu es ici pour l’annonce sur le pôle d’échange ? Dis-moi oui, s’il te plaît. Tu me sauverais la vie. commença-t-elle. T’en veux une ? Chocolat au lait. dit-elle en tendant une fausse cigarette visiblement au chocolat.

À la manière dont elle avait parlé, refuser ou juste indiquer que tu ne passais pas par là pour son annonce serait bête, mais cela méritait réflexion. Une tête comme celle-ci aurait-elle un intérêt dans ta petite famille ? Hmm, il y avait des chances. Mais quel serait son taux de participation pour l'équipe ? Tes prévisions étaient légèrement trop bas. Cependant, la bête était aussi un défi à ajouter à ta collection : Apprivoiser un Pokémon n'était pas chose aisée. C'est cet argument qui fit ton choix : Tu allais le prendre dans ton équipe. Maintenant, restait à répondre à Aileen.

Je vois. Désolé, je ne viens pas pour ton annonce, mais si tu souhaites t'en débarrasser, je suis prêt à te récupérer. Tu as besoin de quelque chose en échange ? répondis-tu.

Et tu attendis qu'elle réponde, attrapant au passage l'une de ces fausses cigarettes pour la croquer goulûment ...

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
avatar
Pokeathlète Agent

Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 19.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148

Sujet: Re: Tournez manèges ! ♪ [Terminé]   Jeu 28 Jan - 19:41

Lucas avait changé en l’espace d’une année. Il était plus grand que dans son souvenir, et arborait à nouveau une crinière blonde, à l’opposé des cheveux noirs qu’il possédait quelques mois plus tôt. Il avait l’air plus assuré qu’avant, aussi, même si pour elle, il restait accroché au stéréotype du Noctali de base, dans la lignée de cet abruti fini d’Allen Wills. Et oui, en effet, ce n’était pas très sympathique pour Lucas, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de penser au premier préfet des Noctali quand son chemin croisait celui d’un blond aux yeux bleus. Au moins Lucas était-il plus sympathique qu’Allen, au moins. Une fois redressé, il reprit la parole, ne lui en voulant pas le moins du monde de ce heurt non conventionnel, lui demandant ensuite comment elle allait. Sans grande surprise, Aileen allait mal, mais elle n’allait pas en parler. Lucas n’avait pas besoin d’être au courant de ses problèmes de cœur et de son célibat plus ou moins récent. Ca ne le regardait pas, ça ne regardait personne, raison pour laquelle toute l’école savait que la préfète en chef était de nouveau célibataire. École de merde. Aussi éluda-t-elle plus ou moins la question, ne prenant même pas la peine de prendre des gants ou de faire semblant d’aller bien, haussant juste vaguement les épaules tout en gardant un œil sur la Triopikeur.

« On fait aller. Comme une nouvelle année qui commence, quoi. »

La Triopikeur bougeait, obligeant Aileen à la surveiller de près. Il fallait absolument qu’elle s’en débarrasse avant que cette dernière ne réussisse à s’en prendre à Frône. Parce que ce que la Triopikeur n’avait pas compris, c’est que si elle la forçait à choisir entre Frône et elle, son choix était tout fait. L’Evoli resterait. Et elle, elle dégagerait. Vendue pour une bouchée de pains à qui en voudrait bien, ou relâchée « par erreur » durant la prochaine sortie capture… Mais elle ne la garderait pas si cette dernière s’entêtait à rester un danger public. Peut-être que Lucas était ici pour l’annonce ? Ce serait à la fois inespéré et magique… Mais malheureusement, le Noctali n’était que de passage dans le coin et Triopikeur semblait ne pas trop l’intéresser. Oh, quoique… Lâchant Triopikeur du regard, Aileen s’intéressa à ce que disait Lucas. Est-ce qu’elle voulait quelque chose en échange ? Seulement, quelque chose la turlupinait beaucoup. Pourquoi ? Pourquoi voulait-il ce Pokémon ? Juste pour l’en débarrasser ? Par pure bonté d’âme ? Elle n’y croyait pas trop. Peut-être qu’il essayait de lui faire croire qu’il pouvait lui en débarrasser pour qu’elle n’ait pas l’impression qu’il la voulait vraiment, et qu’elle baisse drastiquement le prix en conséquence au lieu de lui faire mettre la main au porte-monnaie ? Comment savoir ? Après tout, c’est vrai que sa réputation de Picsou économe la suivait partout. Mais il y avait ces rumeurs, selon lesquelles Lucas aurait abandonné un de ses Pokémon, et surtout Ginji, qui semblait lui en vouloir pour quelque chose d’obscur… Oui, elle voulait vraiment s’en débarrasser, mais pas la donner à n’importe qui.

« Hmm. » Léger silence, avant qu’elle n’avise un café à quelques mètres, assez loin du carrousel pour être plus ou moins protégé des cris d’enfants. « Ca te dit, d’aller prendre un verre ? On pourra en profiter pour parler affaires. »

D’un pas calme, les deux élèves se dirigèrent vers le café, s’installant à une table en extérieur, profitant du fait qu’il ne faisait pas trop froid pour ne pas s’enfermer dans un café enfumé. La brune, songeuse, garda le silence le temps qu’un serveur passe pour prendre leur commande, et ce dernier parti, elle releva les yeux vers Lucas, se demandant si elle faisait vraiment une bonne affaire en marchandant avec lui. Elle n’arrivait pas à oublier ces bruits de rumeurs, l’animosité inexpliquée de Ginji, et rechignait un peu à laisser un Pokémon, aussi détestable soit-il, aux prises avec quelqu’un qui (selon les rumeurs) était capable d’abandonner un Pokémon qu’il jugeait trop faibles. Mais à nouveau, juger un livre sur sa couverture n’était pas très sympathique, et ce n’est pas parce que Ginji avait eu maille à partir avec Lucas que le Noctali était forcément un enfoiré. Ginji aussi pouvait se tromper, parfois. Et elle reconnaissait que quand ça concernait celui qu’elle appelait affectueusement sa mascotte, elle avait du mal à rester totalement neutre et critique. Le mieux à faire était encore de lui demander, non ?

« Bon. Ne te vexe pas, mais, il y a certaines… Rumeurs, à ton sujet. Selon lesquelles tu aurais abandonné un Pokémon parce qu’il était faible et non adapté à ton équipe. Que ce soit vrai ou faux ne m’intéresse pas, les ragots ça n’a jamais été mon truc. Mais le fait est qu’un de mes amis, Ginji, semble te porter une animosité assez incompréhensible, parce qu’en toute honnêteté, je ne pensais pas Ginji capable de détester quelqu’un aussi ouvertement, ce qui me pousse autant à la prudence qu’à la méfiance. »

Elle se tut, le temps que le serveur dépose les verres sur leur table et s’en aille vers d’autres clients. Aileen se permit une légère rasade, pour juger du sucré du produit, avant de reposer le verre et de reprendre sa conversation comme si elle n’avait jamais été interrompue.

« Tout ça pour dire, je veux juste avoir ton point de vue sur la chose. Comprends que même si j’ai réellement envie de me débarrasser de cette Triopikeur qui en veut à mort à mon Evoli, je tiens tout de même à la placer dans une équipe où elle se sentira plus à sa place que dans la mienne, et pas dans la première équipe venue parce qu’on m’en propose une somme astronomique. Sans vouloir te vexer, bien sûr. »



_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.


Dernière édition par Aileen Sôma le Mar 9 Fév - 16:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
avatar
Adulte Etudiant Spé Type

Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 2019
Points d'Expériences : 1819

Sujet: Re: Tournez manèges ! ♪ [Terminé]   Ven 29 Jan - 16:18

On fait aller. Comme une nouvelle année qui commence, quoi. avait-elle répondu en premier lieu. Hmm. Ça te dit, d’aller prendre un verre ? On pourra en profiter pour parler affaires. dit-elle quelques instants plus tard.

Je te suis. répondis-tu avec un sourire.

Vous vous mîtes en route, non sans être discrètement suivi par trois petites têtes marrons qui se contentaient d'attendre quelque chose. Quoi ? Tu n'en avais pas la moindre idée. En tout cas, il était là, vous regardant de loin avec l'attente d'une chose qu'il croyait pouvoir arriver avec vous. Pendant ce temps, Aileen semblait en pleine réflexion. Réfléchissait-elle sur le prix à proposer ? Se demandait-elle simplement si elle était prête à me le vendre alors même que je ne l'avais pas contacté de par son annonce ? Là encore, tu étais dans l'ignorance totale. Rien ne semblait vouloir laisser paraître une réflexion. Peut-être pensait-elle seulement à ce qu'elle allait pouvoir prendre à ce petit café où vous dirigiez alors, qui sait. En tout cas, elle réfléchissait, et ne faisait pas vraiment attention à toi. Il régnait en ce court moment un silence implacable et plus inquiétant que reposant. L'angoisse de savoir ce qu'elle allait pouvoir te dire, tu la sentais monter en toi comme une explosion de sentiments prête à te dévorer de l'intérieur jusqu'à ne plus laisser de toi qu'une coquille vide humaine, dénué de sentiments et d'expressions. Mais que comptait-elle te dire ? Tu voulait absolument le savoir. Après tout, tu étais en droit de l'attendre impatiemment. Te faire languir, ce n'était pas vraiment possible. Alors, tu espérais, tu attendais ses mots, ses paroles, ses phrases qu'elle allait te sortir. Enfin, heureusement, vous parvîntes au café, et vous posâtes sur une table extérieur où vous commandâtes, pour toi un bon thé aux baies tropicales comme tu avais l'habitude d'en demander un, pour elle quelque chose dont tu n'avais pas l'importance. Une fois commandé, le serveur repartit et vous laissa seuls tous les deux, ouvrant la voie à la Pyroli qui prit la parole.

Bon. Ne te vexe pas, mais, il y a certaines… Rumeurs, à ton sujet. Selon lesquelles tu aurais abandonné un Pokémon parce qu’il était faible et non adapté à ton équipe. Que ce soit vrai ou faux ne m’intéresse pas, les ragots ça n’a jamais été mon truc. Mais le fait est qu’un de mes amis, Ginji, semble te porter une animosité assez incompréhensible, parce qu’en toute honnêteté, je ne pensais pas Ginji capable de détester quelqu’un aussi ouvertement, ce qui me pousse autant à la prudence qu’à la méfiance. dit-elle.

Tu te mis à glousser. Cela faisait un bon moment, si ce n'est presque un an, que tu n'avais plus entendu parler de cette histoire. Plus depuis cette nuit où tu t'étais retrouvé à affronter Ginji afin de t'expliquer sur ton comportement et sur l'abandon de Racaillou, renommé Goldfroy par Ginji Labelvi, la personne qui avait recueilli le petit. C'était dur d'entendre de nouveau parler de cette affaire, elle sonnait comme un hurlement strident dans tes oreilles. Tu avais mal rien que d'y repenser, de repenser à cet imbécile que tu étais à l'époque pour ne pas avoir voulu chercher plus longtemps le pauvre type roche qui aurait pu finir seul si le Voltali n'avait pas été là ce jour-là pour le récupérer. Aujourd'hui, tu ne peux pas le récupérer, tu ne le veux pas. Goldfroy s'est intégré à l'équipe de Ginji, il y a évolué, a pris en maturité. Il se plaît avec le blond. Tourner la page, voilà ce que tu avais fait. Tu n'oubliais jamais cet épisode, mais cela te rappelait que tu n'étais plus le même qu'autrefois, que tu avais grandi, et qu'aujourd'hui, tu avais l'occasion de montrer que tu n'étais pas de ces salauds qui renient leurs Pokémon, que tu les appréciais qui qu'ils soient et que tu chercherais à les aimer du mieux que tu pouvais. Aileen avait raison de se méfier sur ce point, car cela signifiait une chose : tout était encore à faire. Et cela commencerait en ce jour en accueillant la Triopikeur dans ton équipe.

Tout ça pour dire, je veux juste avoir ton point de vue sur la chose. Comprends que même si j’ai réellement envie de me débarrasser de cette Triopikeur qui en veut à mort à mon Evoli, je tiens tout de même à la placer dans une équipe où elle se sentira plus à sa place que dans la sienne, et pas dans la première équipe venue parce qu’on m’en propose une somme astronomique. Sans vouloir te vexer, bien sûr. dit-elle, te tirant de tes esprits.

Tu souris pour la énième fois après avoir soupiré un très court instant.

Ta méfiance est tout à fait légitime, et je la comprends parfaitement. Pour ne pas te mentir, ces rumeurs ne sont pas totalement vraies, mais pas totalement fausses non plus. Il y a deux ans environ, j'ai perdu l'un de mes compagnons, un Racaillou, dans le chaos du fameux cirque des Boulons, que Ginji a recueilli ensuite. J'ai tenté de le chercher, mais pas assez, pas avec la motivation que je devais avoir. J'ai lâchement abandonné ce pauvre Racaillou ce jour-là . Mais j'ai fini par le retrouver, et ça s'est mal passé, amenant Ginji à me détester au plus haut point. Cependant, il y a un an, j'ai eu l'occasion de m'expliquer clairement avec Ginji, et si maintenant nos relations sont neutres, il n'en reste pas moins que l'affaire a été réglé. Plus encore, cela m'a permis de prendre conscience de l'imbécile que j'étais, et des erreurs que j'ai pu faire en cette période. Désormais, je mets tout en œuvre pour ne pas les répéter, et ce Triopikeur est de ceux que je serai prêt à recueillir dans ma petite famille pour en faire un véritable membre, qu'il ait son utilité et qu'il s'y plaise au mieux. Après, libre à toi de me croire, mais j'ai espoir de faire de ce petit … cette petite ? Quoiqu'il en est, j'ai espoir de lui offrir une vie qu'il/elle pourrait apprécier pleinement tout en te permettant de te libérer du poids qu'il/elle doit représenter. répondis-tu avec le plus de sincérité possible.

Et tu attendis qu'elle te réponde, laissant le goût si fruité de ton thé se répandre lentement sur ton palais, te procurant un plaisir sans nom ...

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
avatar
Pokeathlète Agent

Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 19.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148

Sujet: Re: Tournez manèges ! ♪ [Terminé]   Mar 9 Fév - 17:07

Chocolat chaud. C’est quand même ce que l’homme a fait de meilleur pour lutter contre le froid. Les adultes y rajoutaient un peu d’alcool, mais apparemment, seize ans n’était pas assez pour qu’elle ait le droit d’en avoir une petite goutte aussi. Pas d’alcool aux mineurs, affichait la pancarte à l’entrée du café. Tant pis, elle aurait bien goûté, par curiosité. Préférant se réintéresser à Lucas, qui avait, pour sa part, commandé un thé fruité, la Pyroli redevint attentive tandis qu’il prenait calmement la parole pour lui expliquer et tenter de doucher ses soupçons naturels. Apparemment, il y avait bien une histoire derrière l’animosité que Ginji avait porté à Lucas. Ce dernier possédait un Racaillou (Goldfroy, sans doute ?) et l’avait perdu au Cirque des Boulons, cette fameuse première où elle n’était pas allée parce qu’elle était malade comme un chien ce jour-là. Ginji l’avait trouvé, avait essayé de chercher son propriétaire, et Lucas, lui, avait abandonné l’idée de le chercher au bout de quelques jours de recherches. Cette ingérence lui était retombée en pleine figure quand Goldfroy avait reconnu son dresseur, poussant Ginji à en vouloir à mort à Lucas, persuadé qu’il avait délibérément abandonné le Racaillou, poids mort éventuel de son équipe. Finalement, l’un et l’autre avaient réussi à se calmer et à s’expliquer, ce qui n’était pas plus mal.

« Je comprends. Ce sont des choses qui arrivent. »

Elle n’avait pas vraiment d’avis, et était très mal placée pour parler. Vu son désastre sentimental… Heureusement qu’Heath Jones avait un peu sauvé sa soirée du Nouvel An, qui s’annonçait totalement pourrie avant qu’il n’arrive. Donc… Bref. Lucas était intéressé par la Triopikeur. Selon lui, il avait changé, ce dont Aileen ne doutait pas vraiment, et il ne laisserait plus aucun Pokémon derrière lui. Il serait prêt à en faire de même avec Triopikeur, l’intégrer dans sa petite famille pour en faire un membre à part entière et l’aider à y trouver sa place. Hmm. Ca sonnait un peu comme un appel à la rédemption, selon elle, mais la Triopikeur semblait très intéressée par ce qu’elle entendait. Vraiment, vraiment ? On pouvait la sortir de cette équipe pour lui en offrir une mieux ? Ca c’était intéressant. Et ça pourrait se faire quand ? Maintenant ? Ou plus tard ? C’est qu’elle commençait à être en manque d’affection, avec cette dresseuse qui préférait s’occuper de ce stupide Evoli plutôt que d’elle. Comment ça, jalouse ? C’est faux enfin ! La brune ne jeta qu’un coup d’œil à la Triopikeur, pour voir si elle faisait le bon choix, avant de reporter son attention sur Lucas.

« Hmmm. D’accord, ça marche. Tu m’en proposerais combien, pour cette petite demoiselle, du coup ? »

Eh oui, sa réputation de rapace n’était plus à faire. Quoique, de manière surprenante, Aileen n’était pas tant avide d’argent que ça. Elle aimait l’argent pour ce qu’il représentait, soit le moyen le plus sûr et rapide d’acquérir ce que l’on voulait, mais n’était jamais contre quelques transgressions. Des CT, voire des objets, étaient tout aussi susceptibles de lui plaire. Elle ne crachait jamais contre un peu plus d’opportunités d’attaques pour son équipe, que ce soient en utilisations de CT ou en objets quelconques pouvant les rendre plus performants. Voyant la Triopikeur qui s’approchait pour suivre l’échange avec curiosité, elle referma prudemment ses bras autour de Frône, et Feänor s’avança près de la chaise de sa dresseuse pour garder un œil sur le Pokémon à trois têtes, des fois qu’il ne lui prenne l’envie de s’en prendre à son camarade évolutif.



_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
avatar
Adulte Etudiant Spé Type

Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 2019
Points d'Expériences : 1819

Sujet: Re: Tournez manèges ! ♪ [Terminé]   Mer 10 Fév - 17:55

▬ Je comprends. Ce sont des choses qui arrivent. dit-elle.

Bon, elle le prenait plutôt bien, c'était le principal. Tu n'avais pas besoin de t'enfoncer plus encore dans le sujet, c'était du passé désormais. Tu avais tourné la page, et Ginji aussi. Pas besoin de revenir dessus plus longtemps. Au moins, de ce côté, c'était réglé. Revenons-en donc à la situation présente. Aileen semblait désormais réfléchir à la chose. Quels étaient donc ses pensées ? Que se disait-elle ? Allait-elle refuser ta requête ? C'était légitime après tout. Même si elle comprenait tes erreurs, il n'était pas certain qu'elle soit réellement compréhensif et soit prête à te confier le/la Triopikeur en connaissant tes antécédents. Néanmoins, tu étais motivé, tu étais prêt à faire en sorte que le type sol s'intègre bien dans l'équipe, qu'il soit accepté et qu'il apprécie ta famille en pouvant un jour se considérer comme l'un des vôtres à part entière, le plus tôt étant le mieux. Et puis, si cela pouvait aider la Pyroli qui mettait enfin fin au calvaire que le Pokémon lui faisait vivre, c'était parfait. Vraiment parfait. Mais se sentait-elle prête à choisir le choix de la confiance, de te remettre les rennes de la vie du Pokémon, sans véritable preuve de la véracité de ta motivation à t'occuper de la bête ? Tu en fus enfin prévenu dès que la brunette fut sortie de ses pensées.

▬  Hmmm. D’accord, ça marche. Tu m’en proposerais combien, pour cette petite demoiselle, du coup ? dit-elle finalement.

Tu souris, content de savoir que l'on était prêt à te faire confiance. Tu n'allais pas décevoir la demoiselle. En cet instant, tu te fis la promesse de faire en sorte que la, puisqu'Aileen venait de dire qu'il s'agissait là d'une femelle, s'intègre pleinement à l'équipe et qu'elle oublie enfin la Pyroli qu'elle semblait haïr. Maintenant, il fallait la payer. Fouillant furtivement dans ton sac, tu vérifias ton porte-monnaie jetable, une simple bourse en tissu rempli à ras-bord, et réfléchit un court moment avant de l'empoigner fermement et de la déposer devant la Pyroli, ajoutant quelques Capsules Techniques usagées et une belle écaille coeur dont tu n'avais pas l'extrême utilité, puis tu récupéras la Pokéball de la Triopikeur qui avisa la boule avec intérêt, et te leva, te dirigeant lentement loin du petit café. T'arrêtant après cinq pas, tu te tournas vers ton interlocutrice, et lui sourit.

▬ Il doit y avoir tout juste quatre cent quarante-cinq jetons dans cette bourse, si on ne m'a rien volé depuis que je l'ai rempli, et ces capsules techniques ont encore une utilisation à leur compte. Envoies-moi un message s'il manque quelque chose, je viendrais corriger l'erruer. tu te tournas vers ta nouvelle compagne. Tu viens avec moi, ma belle ? l'invitas-tu. Bonne fin de journée à toi. saluas-tu amicalement à ta camarade.

Et sans plus de cérémonie, tu pris congé de la Pyroli et te dirigeas tranquillement vers ton chalet. Un nouveau boulot t'attendait : t'occuper de la demoiselle qui était désormais à tes côtés. Mais avant, il fallait bien le présenter à ton équipe. Tu farfouillas alors tes poches et fit sortir toute ta petite compagnie, et plus particulièrement Poséidon, qui salua humblement la Triopikeur avant de se tourner vers Aileen, encore visible d'ici, et repéra alors l'Evoli lové dans les bras de la Pyroli. Tu ne saurais dire ce qu'il y a pris à cet instant mais il s'est littéralement jeté en direction du Pokémon, est venu au niveau du type normal, et le fixant de son seul oeil, l'autre affichant visuellement la belle trace qui l'avait rendu borgne, il lâcha un cri d'Aquali, lui disant quelque chose avant de sourire et de revenir vers toi. Tu ne saurais jamais ce qu'il y a dit à ce moment-là, mais une jour était sûr : depuis ce jour, le type eau affiche un grand sourire heureux ...

HRP:
 

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
avatar
Pokeathlète Agent

Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 19.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148

Sujet: Re: Tournez manèges ! ♪ [Terminé]   Sam 13 Fév - 2:33

Lucas était d’accord. Parfait. Ca lui ôtait une sacrée épine du pied, de savoir que quelqu’un voulait bien prendre soin de la Triopikeur à sa place, et était prêt à lui donner toute l’affection qu’elle demandait. La brune était à la fois soulagée et satisfaite. En plus, elle allait être payée ! Toucher des sous ne l’intéressait que peu, l’important étant le bonheur de la Triopikeur, mais c’était un bonus non négligeable pour elle. Rapidement, Lucas posa une bourse de jetons sur la table, lui indiquant qu’il y en avait quatre cent quarante-cinq. Sans attendre de réponse, il posa également trois CT et une petite écaille rose, faisant plisser les yeux de la Pyroli. Genre… Tout ça ? Sérieux ? Ca fait beaucoup quand même… Non ? Alors que Lucas se levait pour prendre congé, Aileen, elle, poussa sa chaise pour s’accroupir devant la Triopikeur et lui sourire avec une pointe de tristesse.

« Hey, hmm… Bon, voilà, je n’ai pas trop su m’occuper de toi, je suis désolée. C’est dommage, parce que tu as l’air gentille et amicale, mais bon… » La Triopikeur hocha posément la tête. « Le souci, c’est que tu t’es mis toute l’équipe à dos en voulant t’en prendre à Frône. Je ne vois pas trop ce qu’il t’a fait par ailleurs… Mais ce n’est pas trop grave. » La brune se força à sourire un peu. « Tu seras beaucoup mieux avec Lucas. C’est un spé type Feu, mais il a des Pokémon d’autres types, et je crois que son starter est un type Sol, comme toi. » Doucement, Aileen tendit la main vers la Triopikeur, qui alla s’y frotter gentiment. « Allez, va-y, tu seras bien mieux avec lui. Et puis on se reverra souvent. Ne lui dis pas, mais cette grande asperge va être nommé préfet, comme on va bosser ensemble on se reverra forcément… »

La Triopikeur sembla sourire. Puis elle contourna son ancienne dresseuse pour rejoindre le Noctali, qui venait de lâcher toute son équipe pour faire les présentations. Effectivement, il y avait bien un type Sol dedans, elle ne s’était pas trompée. Et un Aquali, avec une cicatrice sur l’œil. Très droit, très noble, qui perdit brutalement de sa splendeur en apercevant Frône, qui malaxait la neige de ses pattes en sautillant dedans comme un grand gamin. Il se précipita vers lui, et Feänor, très protectrice avec son camarade plus jeune, bondit pour les rejoindre, comme pour empêcher l’Aquali de lui faire du mal. Quelle idée. Il avait l’air très gentil, cet Aquali. Il semblait fasciné par Frône, qui le regardait avec curiosité, couinant de temps en temps pour lui répondre. Finalement, l’Aquali lui lécha doucement la joue, couina un au revoir général, et se hâta de rejoindre son propre dresseur, comme très heureux de cette conversation. Avec un sourire, Aileen se rassit, regardant Lucas partir en emportant avec lui la Triopikeur qui semblait très heureuse de son sort. S’intéressant aux CT, elle les attrapa pour lire leur numéro. Nitrocharge, Tunnel, Éboulement. Hmmm… Pas mal. Portant une main à sa ceinture, elle fit sortir quelques membres de son équipe pour les rassembler autour d’elle. Feänor, déjà dehors, Hilda, et Panzer.

« Un chacun. Feänor, tu prends Nitrocharge, Hilda, tu prends Tunnel, Panzer, tu prends Éboulement. Comme ça, pas de jaloux. »

Obéissants, chaque Pokémon posa la patte (ou le nez, dans le cas du Galegon) sur la CT lui étant attribuée. Ils furent entourés d’une lumière blanche brève, mais intense, et chacun recula, une nouvelle capacité dans leur panel d’attaque. Voilà qui n’était pas plus mal. Rangeant les CT désormais inutilisables dans son sac, et l’Ecaillecoeur rose avec les autres, la Pyroli plia ses affaires, paya sa consommation, empocha son argent, et se leva. Elle ne savait pas trop où aller maintenant. Peut-être qu’elle pouvait rejoindre Heath, s’il n’était pas occupé ? Dégainant son iPok, elle lui envoya un bref message, surveillant son Evoli du coin de l’œil. Recevant très vite une réponse positive, elle sourit, referma son iPok, et rappela sa petite équipe pour quitter les lieux et rejoindre l’ancien préfet des Noctali. Voilà une journée pas trop perdue, au final…

[ RP terminé ~ ]



_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: Tournez manèges ! ♪ [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
Tournez manèges ! ♪ [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 3 :: Village de Noël :: Place de Noël :: Carrousel-