Des rêves teintés de nostalgie
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Des rêves teintés de nostalgie    Jeu 10 Mar - 13:21
_________SEUL 30 FEVRIER
_________Des rêves teintés de nostalgie
_________Des rêves teintés de nostalgie  Sprite_4_o_335_bs


Je n'ai pas immédiatement compris pourquoi mes jambes, dans leur errance, m'avaient guidé jusqu'ici. La brume matinale amplifiait le caractère mystique du lieu. Au départ je ne voyais rien, et puis au fur et à mesure de mes pas, une première colonne s'est dessinée, puis une deuxième, une troisième... toutes singulières, avec leurs propres gravures, leurs propres hauteurs. J'y laisse glisser mes doigts comme pour créer un lien avec le passé qui se présente à moi. Elles s'élèvent dans la brume et m'y perdent. Je regarde derrière-moi et je ne vois plus rien. Excepté Archimède qui me suit, le visage particulièrement alerte, mesurant chacun des pas qu'il fait sur ce territoire inconnu. Bienvenu aux Ruines Jirachi.

Cette promenade a eu lieu à la fin du mois de février, trente jours exactement après mon arrivée sur l'Île Lansat. Des cours, des rencontres, des aventures mais tout ça j'aurai l'occasion d'en parler plus tard. Lansat à mes yeux, c'est surtout un vivier d'endroits extraordinaires dont je me laisse le temps de découvrir. J'ai déjà aperçu le Lac Corail, découvert la Grotte Granite et maintenant je pose mon empreinte sur les colonnes des Ruines. La différence c'est qu'ici, nous touchons un lieu construit par l'homme, ou peut-être une entité, mais il n'est pas une expression de l'excentricité de la nature. Rien à voir avec le reste de l'Île... Le sol est tout dallé de grandes mosaïques qui semblent représenter les vœux réalisés par Jirachi pour le bonheur de l'humanité. Je ne les comprends pas toutes, je n'ai pas les outils c'est sûr.

Le vent siffle entre les pierres et créé un chant de sirènes, mes yeux ambrés s'attardent sur le moindre détail que pourrait m'offrir ce lieu aux multiples facettes. Une sonnerie vient soudain interrompre brutalement l'atmosphère ambiante et provoque un sursaut chez mon pokémon qui me fait sourire. Je sors mon iPok ; c'est ma mère.

___« Allo mon prince ?

___-Oui maman. Comment vas-tu ?

___-Je t'entends très mal mon chéri ! Toi comment vas-tu ? Raconte-moi, tu ne m'as pas appelé depuis longtemps.

___-C'est que je me laisse porter ici maman. Je crois bien que je me plais sur cette Île, les élèves de mon dortoir sont gentils, les professeurs sont... investis et puis j'ai Archimède aussi ! Il me tarde que tu le rencontres cet été.

___-Il me semblait que tu m'avais dit qu'il était exécrable ?

___-Ah ça oui. Mais il a un bon fond je pense...

___-D'accord. Décidément, ça grésille beaucoup. Tu as choisi ta spécialité ?

___-Non pas encore, je me laisse le temps.

___-Ce serait bien que tu aies débuté ton parcours avant ton retour à Sinnoh tout de même ! Bon, tu me rappelleras mon petit cœur, c'est désagréable de ne pas bien entendre ta voix. Je t'embrasse !

___-Moi aussi maman, je t'aime. »

Je range mon iPok. Archimède a pris de l'avance, sûrement vexé par mes propos et la pauvre opinion que ma mère s'en était fait. Par conséquent j'essaye de le rattraper en suivant ses reflets dorés qui se distinguent dans la brume. Je repense à la petite discussion que je viens de partager avec ma maman, je n'ai pas menti. Il me semble vraiment que je peux passer de bons moments ici et pas simplement y errer de manière invisible. Je n'ai pas encore trouvé ma voie certes, mais je la trouverai et je deviendrai bon dans mon domaine, le meilleur ! Comme en danse !

Un rayon de soleil vient transpercer la brume, petit à petit, je la regarde s'évaporer pour dévoiler l'étendue des ruines. J'entends alors un bruit que je n'avais pas encore perçu. Un bruit de fontaine, j'ai toujours aimé entendre l'eau couler, c'est reposant et puis ça fait réfléchir. Je me dirige en direction du bruit qui s'intensifie à mesure que je m'avance. Une fontaine. Une belle fontaine. Et la surplombant, une statue du pokémon légendaire qui gère les lieux. Je ne sais pas si je crois en l'existence des pokémons légendaires. Ou bien peut-être qu'ils existent mais ce sont sûrement des pokémons comme les autres. Je n'ai pas véritablement été bercé dans ce folklore, sauf peut-être pour Cresselia, d'ordinaire je fais appel à elle quand je veux faire de beaux rêves.

Je m'avance vers l'édifice, Archimède y est penché et lape un peu pour se désaltérer, tout en admirant son reflet dans l'eau. À mon tour je m'y penche et cherche au fond de mes poches un jeton. Il y en a plein dans la fontaine.

Aujourd'hui je ne ferai pas le vœu que mes rêves se réalisent, mais plutôt d'en avoir de nouveaux.

La pièce pénètre l'eau dans un bruit sourd, sa course fut accompagnée d'un rayon de soleil, la faisant s'illuminer. Je le regarde se poser délicatement au fond de la fontaine. Je ne sais pas si je crois en l'existence des pokémons légendaires, mais aujourd'hui, j'ai envie...

FINI
Des rêves teintés de nostalgie
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :