Partagez | .
[ Cours 06 - Topdresseur ] Le magicarpe du swag
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 13 ans
Niveau : 18
Jetons : 756
Points d'Expériences : 422

MessageSujet: [ Cours 06 - Topdresseur ] Le magicarpe du swag   Ven 22 Juil - 15:43

La chaleur s'était faite de plus en plus présente avec le temps et si les premiers jours, elle était salutaire, à force de ne dormir que difficilement et de ne s'alimenter que d'aliments froid et souvent sucré, tout cela commençait à devenir pesant. Ainsi en plein milieu des trois mois qu'ils passaient sur l'île, lorsque les devoirs de vacances furent distribué et que certains permettaient de repartir vers un des continents, une effervescence étrange était née autour de ce travail. Ce matin là, Anna avait reçu son papier expliquant son devoir dans les moindres détails, un champion d'arène manquait d'un assistant et c'était à la petite de le remplacer pour affronter les challengers.

Ses entraînements avec Orren et son implication lors de ses cours de TopDresseur avaient sans doute poussé le ou les professeurs à lui choisir un tel devoir, après tout si elle avait suivit cette voie en premier lieu dans l'unique but d'être ranger, la plupart de ses cours se concentraient naturellement sur le combat et la stratégie pokemon. L'enfant continua alors sa lecture, ainsi, elle appris qu'elle devait se rendre dans le kanto, dans une arène de la ville d'Azuria pour assister la championne des lieux, une certaine Ondine, spécialisée dans les types eaux. Jetant un coup d'oeil vers Nevio qui la regardait curieusement, l'enfant songea de nouveau à l'idée d'en faire un aquali, idée qui semblait hérisser le poil du petit type normal. Etait-ce même là l'idée qu'il y avait derrière cette mission ? ses deux seuls pokemons étant un type eau et un qui pouvait potentiellement le devenir. Dans tous les cas elle commença à s'éloigner, le nez toujours plongé dans ses feuilles, elle ne pouvait pas nier que quitter un temps cette chaleur et sa hutte ne pouvait que lui faire du bien. Pourtant elle ne pouvait s'empêcher d'appréhender grandement, changer ses habitudes et son lieu de vie était toujours compliqué pour elle qui tenait à son confort et ses manies. La présence de ses deux pokemons avec elle ne pouvait cependant que lui faire du bien et la rassurer.

Le jour de son départ elle avait refait ses sacs et ses deux pokeballs à la ceinture, se dirigea vers le port où elle prit un bateau, accompagné des autres élèves qui devaient se rendre dans la région. L'embarcation était partie très tot le matin pour permettre aux élèves d'arriver encore en journée et ainsi faire les présentations et leur installation au calme. Dans son cas, ce ne fut pas bien compliqué et lorsqu'ils arrivèrent en tout début d'après-midi, elle était déjà dans la ville qui l'accueillerait pour quelques jours. Leur accompagnateur l'emmena vers un second homme qui la salua et se présenta comme étant un des assistants de la championne et ce serrait à lui de se charger de son installation. Hochant silencieusement la tête il ne sembla pas s'en troubler et commença déjà à s'éloigner vers un petit immeuble voisin de l'arène qu'il présenta comme un bâtiment où les employers pouvaient vivre. A l'intérieur, la chambre qu'il lui indiqua était une toute petite pièce à la limite de la chambre de bonne, pourtant les lieux semblaient entretenu et propre, l'enfant eu à peine le temps de poser son sac sur le lit que l'assistant repartait déjà pour lui montrer les lieux communs où elle pourrait se rendre, à l'intérieur une petite rousse la salua joyeusement avant de retourner à l'odeur alléchante qu'elle faisait émaner d'une casserole. Par une porte dérobée du salon commun, ils pouvaient se rendre directement dans les vestiaires de l'arène où on lui confia un maillot de bain, devant son air dubitatif, il rit doucement avant de lui expliquer.

- ce n'est pas un uniforme obligatoire mais vu qu'on passera une bonne partie du temps dans l'arène qui sers aussi de piscine, autant en profiter

Elle n'avait pas vraiment imaginé cela, si bien sur elle se doutait qu'une arène de pokemon eau comportait des parties aquatiques pour permettre aux pokemons utilisé d'être à leur pleine puissance, elle ne se doutait pas qu'en fait toute l'arène était ainsi, lorsqu'ils y entrèrent cela la marqua d'autant plus. A la place de couloirs d'eau ou d'une sorte de pataugeoire, c'était même plutôt pour les pokemons terrestre que cela devait être compliqué : ce n'était effectivement qu'une immense piscine avec des sortes de ronflements en bétons ici et là, parfois ne formant que des îlots ou un pont tortueux d'un pan à l'autre. Il lui expliqua le fonctionnement de l'arène, comment les plateformes pouvaient se renfoncer dans le béton pour ne donner l'impression que d'une simple piscine, ce qui se passait lorsqu'un dresseur voulait combattre la championne, quel serrait à son rôle à elle et tout ce qu'elle aurait à faire.

Le tour et la liste de ses activités fini, il l'emmena au fond vers une autre porte à laquelle il frappa, une voix féminine et sûre d'elle lui répondit d'entrer et c'est ce qu'il fit, anna sur les talons. Une grande femme, rousse et aux cheveux cours, releva le nez vers elle avant d'afficher une légère grimace.

- c'est tout ?
- elle s'appel Anna Selwyn, elle est avec nous pour quelques jours
- et c'est tout ?
- c'est tout oui...

La championne toisa la petite un instant, visiblement peu convaincu par son jeune âge et ses airs de gamine, dur de savoir ce qu'elle avait en tête et lorsqu'elle repris la parole pour lui dire de montrer ses pokemon, Anna en sursauta presque. Sortant ses pokeballs elle retourna vers la piscine pour y relâcher son magicarpe et lâcher l'evoli sur la terre ferme.

- pas terrible tout ça...

Elle était déçue et ne s'en cachait d'aucune manière mais face au regard furieux que lui renvoya Anna et Nevio, elle se mise à rire, écrasant sa main dans les cheveux de la petite pour les frotter énergiquement, la faisant grimacer. La blonde se débattu un instant avant de réussir à repousser sa main, outrée.

- hargneuse avec ça ! pourquoi pas après tout, on verra bien !

Ils passèrent alors à table et si son mutisme attira quelques questions curieuse, ils finirent par se remettre à discuter bruyamment. Confuse sur ses taches de tous les jours, elle débarrassa la table et aida à faire la vaisselle avant de partir se coucher.

Le lendemain matin, on la fit se lever très tot, manger copieusement et on l'envoya rapidement dans l'arène où était sa place. L'élève s'était attendue à combattre tous les jours du matin jusqu'au soir mais en réalité, elle passa les deux premiers jours à seulement assister aux combats, parfois un assistant ou la championne elle-même s'amusaient de cette petite souris assise les pieds dans l'eau à gribouiller des schémas étranges qu'elle seule semblait comprendre ou à prendre des notes sur les attaques, les pokemons, les manières dont chacun procédait. Il paraissait encore étrange pour elle à quel point un seul pokemon pouvait être utilisé de tant de manière différentes, au delà même des capacités de l'espèce et celle du pokemon en lui même - un petit rapide n'avait pas le même emplois qu'un plus épais mais plus lent-, les attaques, les esquives, tout variait en fonction du dresseur. Si la plupart des dresseurs qu'elle avait vu ces deux premiers jours utilisaient un mélange plus ou moins bien trouvé, d'autres ne semblaient ne jurer que par une seule manière de combattre. Ainsi, un grand type à l'air bourru n'utilisa que des attaques non-offensive, laissant l'adversaire s'épuiser lentement mais surement. Un autre grand type lui ne jugeait que par les attaques les plus puissantes, passant tout un combat à dire à son ratatac de lancer qu'une seule et même attaque brutale.

Ce ne fut qu'au matin du troisième jour que, se préparant à aller écrire, qu'Ondine l'envoya combattre face à un jeune dresseur. Celui-ci, de plusieurs années de plus, semblait si stressé par le fait d'affronter une arène que même d'affronter la petite le fit s'agiter. Pourtant à la seconde où le combat commença, il se mit à sourire et envoya sur une des plateformes un pikachu, ravit à l'avance de ravager cette pauvre arène de type eau, son sourire il le perdit un instant en voyant Nevio bondir sur la plateforme. Si sa dresseuse s'était ravie de pouvoir assister à des combats en ayant tout le luxe de les étudier, c'en était tout autre pour la pauvre créature qui n'avait rêvé que de se défouler comme les autres. Alors maintenant qu'il en avait l'occasion, le pokemon était devenu intenable. La créature se mit alors à lancer des étincelles de tous les cotés, l'evoli touché n'en fut que plus furieux encore, répondant d'une attaque morsure et commença alors le combat comme la plupart de ceux d'anna. L'enfant, immobile, simplement planté devant le bassin, murmurait pour elle-même les ordres. Si depuis son arrivée sur Touga elle avait put se mettre à donner des ordres parfaitement audible dans ses entrainements avec Orren, contre un inconnu et sans personne de familier autour d'elle, l'exercice n'en était que plus compliqué. Naturellement sans dresseur pour le guider, le pokemon s'attaquait furieusement à son adversaire et finissait par souffrir bien plus que lui. Le combat se mettait à durer longuement, n'esquivant que peu, ne lançant que des attaques offensives, il était simple pour le dresseur adverse de profiter de la situation. Une nouvelle vive-attaque le fit voler pour tomber lourdement plus loin sur le pont, étourdit, il commençait à s'essouffler et ne bougea pas lorsque le pokemon électrique fonçait de nouveau sur lui.

- jet d'sable !

Elle n'allait pas le laisser s'épuiser et sous la peur de voir son pokemon subir une nouvelle attaque de cette force, elle n'avait pas réfléchi et c'est ce qui avait fonctionné. Nevio donna un coup de patte dans le béton dont en sortie une gerbe de sable, le pikachu y fonça et frappa à coté, ce fut à partir de ce moment qu'Anna se mit à s'impliquer réellement. Si son pokemon n'obéissait pas toujours, ils réussirent malgré tout à se défaire du pikachu et le brocélôme suivant. En encourageant l'evoli à ne lancer que morsure, jet de sable et esquiver autant qu'il pouvait, ce fut un combat long mais malgré tout réussi. Le dresseur adverse repartit tête basse, ronchonnant de la présence de ce type normal dans cette arène et Anna reçu une avalanche de compliment. Elle n'était pas encore ce que l'on pouvait appeler une bonne dresseuse, mais sa prestation sans charme avait quand même réussi à convaincre son étrange publique. La championne fut la plus critique à son sujet et si elle l'avait félicité en début de phrase, elle ne s'était pas privée de relever tous les problèmes qu'elle avait vu : leur manque de coordination et le manque d'ordre qu'elle avait donné bien sur, mais également le manque de diversité dans les attaques choisi, et ainsi de suite. Dans un premier temps elle avait accepté ces critiques avec plaisir, les notant précieusement dans un coin de sa mémoire mais à force, elle commençait à se décourager, ses épaules retombèrent. Devant une telle masse de travail tout cela semblait impossible à concrétiser ou dans des dizaines d'années. Ne relevant le regard vers Ondine que lorsque celle-ci cessa de parler, la rousse écrasa de nouveau sa main dans ses cheveux pour les frotter, lui disant de vive voir de ne pas s'inquiéter. Ne pas s'inquiéter était facile à dire mais elle n'eut de toute façon pas le temps de trop se morfondre, la petite ayant alors à participer à d'autres combats. son manque d'entrainement et le tableau de type n'allant pas en son sens - rare étaient les dresseurs qui s'aventuraient dans l'arène sans être préparé-, ses défaites restaient plus nombreuses et jusque là, le pauvre magicarpe n'avait servit que de punching-ball ou de supporter.

Ce ne fut qu'au dernier combat du quatrième jour qu'il eu de nouveau l'occasion de montrer ses capacités. Nevio avait été envoyé au tapis par un herbizarre placide, entre les poudres empoisonnée, les lianes, les graines et les attaques qui pompaient la force vitale, le pauvre evoli n'avait pas eu énormément de possibilité et il s'était allongé à coté de sa dresseuse, l'air bougon. En voyant le magicarpe s'avancer dans l'eau, la brune qui faisait face à Anna n'eu qu'une unique réaction, éclater de rire. Il était étrange de constater à quel point les gens pouvaient vouer une sorte de culte aux léviator et à leurs puissances, tandis que les magicarpes n'étaient renvoyé qu'à leur état de tube digestif moche. Le désintérêts que la challenger offrait à ces poissons était tel que lorsqu'il frappa le premier d'une attaque charge, elle ne s'en formalisa pas et plutôt que d'envoyer une attaque plante qui lui assurait une victoire facile, elle lacha un petit "charge". Le choc fut brutal, la créature s'envolant dans les airs avant de retomber avec un bruit sourd dans l'eau, la petite s'agenouilla pour tenter de voir l'état de son pokemon et en voyant un reflet rouge se mouvoir légèrement dans l'eau, elle releva les yeux vers l'herbizarre.

- fléau !

Epuisé, le poisson bondit de l'eau avant de frapper le pokemon plante avec une violence incroyable et tendis qu'il retombait mollement sur le pont pour retourner dans l'eau, la brune fulminait. Le sort du pokemon suivant fit le même et, grand gagnant, le poisson retourna vers sa dresseuse réclamer quelques caresses. La petit se glissa dans l'eau pour le rejoindre et l'enlaça longuement dans ses bras avant de poser ses lèvres sur les écailles de son front, murmurant doucement. Cette fête fut malgré tout assez courte, un autre dresseur se pressant déjà dans l'arène et elle s'éloigna, soigna son équipe avant de retourner s'installer au bort de la piscine. La sensation qu'elle avait eu à voir son pokemon que beaucoup ne se gênaient pas à qualifier de pourris lui avait réchauffé le cœur et gonflé son estomac de fierté, si il était courant de dire qu'avec du courage, rien n'était impossible, il restait étrange de le vivre réellement. Le soir on fêta sa victoire avec quelques viennoiseries et tot le lendemain matin, elle repartit pour touga. Habituée à cette nouvelle routine d'arène, elle voyait son retour avec horreur : adieu la mer et son air frais, adieu la piscine où elle avait passé son temps et bonjour au désert.

Là bas malgré tout l'enfant put enfin rédiger son rapport, lisant ses notes, reproduisant ses schemas et écrivant tout ce qu'elle avait put retenir : les analyses des combats des autres, comment l'arène avait fonctionné, les analyses qu'elle avait de ses combats et pourquoi elle avait gagné ou perdu et vers la fin, elle rédigea un long paragraphe sur les capacités de son magicarpe et de son evoli et ce qui leur restait à travailler. Elle s'était bien plus amusée qu'elle ne l'aurait cru et si elle estimait ne pas pouvoir affirmer avoir parlé à des gens, au moins l'avait-elle fait devant eux et il lui semblait très difficile de cacher son immense fierté.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4955-anna-selwyn http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4957-anna-slewyn-mentali
[ Cours 06 - Topdresseur ] Le magicarpe du swag
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 4 :: RP-