Partagez | .
[Mission d'été 2016] Le désastre des belettes
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 20
Jetons : 1448
Points d'Expériences : 473

MessageSujet: [Mission d'été 2016] Le désastre des belettes   Mer 27 Juil - 16:32

Mission d'été 2016 : Shingeki no Manglouton

L’air était lourd sous la petite hutte. La nuit n’avait pourtant pas encore laisser les rênes du ciel à la clarté du jour, mais sur l’île de Touga le mot fraîcheur ne semblait être qu’un vague et lointain concept. Ici tout n’était que sable et chaleur, même dans la zone tropicale où Luce et Obéline logeaient pour les vacances.

Cette dernière fixait depuis de longues minutes le tissu épais et coloré sous lequel elle devait dormir. Seulement, entre la chaleur à laquelle la jeune fille n’était pas habituée et l'excitation de la journée qui arrivait, Obéline ne trouvait pas le sommeil. Demain allait être une grande aventure se répétait elle dans sa tête pleine de pensées tourbillonnantes. Elle n’avait qu’une hâte, se rendre sur l’île Jaboca pour accomplir sa première mission.

Quelques jours plus tôt, Obéline était revenue de sa ville natale enneigée. Un séjour qui lui avait fait le plus grand bien. Revoir sa mère et les Pokémon de la maison, leurs quelques voisins qui n’avaient que peu changé en un an et surtout le panorama de monts et de glace avait permis à la jeune fille de reprendre courage pour la suite des événements et avait balayé d’un souffle les quelques inquiétudes qui avaient commençaient à prendre un peu trop de place dans le cœur de la gamine pourtant si sûre d’elle.

Emplie d’un enthousiasme renouvelé, c’est avec une grande joie que la gamine apprit qu’une grande compagnie - dont elle oublia le nom aussitôt - proposait de nombreuses missions pour les élèves séjournant sur Touga. Elle parcourut attentivement la longue liste de missions proposées et hésita longuement entre certaines d’entre elles. Il y en avait quelques unes qui correspondaient directement à son parcours de Performer, mais à leur lecture, les doigts d’Obéline froissèrent légèrement le papier. Bien que mourant d’envie d’y participer, elle ne se sentait pas encore capable d’y répondre. Elle manquait clairement d’expérience dans le domaine et ne voulait pas salir la réputation de l’école en se montrant inefficace. Elle devait se rendre à cette dure évidence et se rabattre sur des stages moins risqués.

Comme l’offre Shingeki no Manglouton.

Nettement moins risqué, je vous assure. Ce n’est pas comme s’il fallait protéger tout un village d’une espèce de pokémon inconnue par la gamine et dont les spécimens étaient complètement incontrôlables. Mais Obéline ne s’arrêtait pas à ce genre de détails, intrépide, elle s’imaginait déjà venant en petite héroïne, protégeant et aidant les plus faibles grâce à sa fine équipe ! C’était à la fois une quête des plus nobles où elle pourrait se rendre utile tout en lui permettant de regagner un peu plus confiance en elle.

Le soir même, sa lettre de motivation était rédigée. Elle l’avait écrite une fois, recommencé d’autres fois et jeté en boule de bien trop nombreuses fois avant d’arriver à satisfaction. Elle réquisitionna même l’aide de son amie Luce pour lui corriger ses fautes avant de rédiger de sa plus belle plume sa lettre finale qu’elle envoya le lendemain matin accompagnée de son CV.

Très rapidement, la réponse finit par arriver, accrochée à la patte d’un jeune Goélise. Elle était prise ! La gamine sauta de joie et annonça la nouvelle à sa colocataire et tous ses Pokémons ! Le départ se ferait dans deux jours, cela ne lui laissait que peu de temps pour se préparer mais vu l’urgence de la situation ce délai semblait être du luxe.

Et aujourd’hui sonnait le jour du départ.

Lorsque le soleil, pointa le bout de ses rayons, Obéline était déjà levée depuis longtemps. Sous l’oeil endormie de sa petit Goupix, le seul Pokémon de son équipe qui appréciait la chaleur du climat, elle rangeait dans un énorme sac les affaires dont elle aurait besoin. L’annonce parlait d’une mission d’une durée de 4 jours, elle ne lésina donc pas sur le matériel à emporter. Il était prêt de 7 heures lorsque la gamine boucla un sac désormais presque aussi gros qu’elle.

▬ Il est temps d’y aller ! On y va Pixi !

La petite renarde se réveilla et bien trop heureuse d’accompagner sa dresseuse seule, sans la présence de tous ses imbéciles de gêneurs, elle ne se fit pas prier et commença à trottiner aux côtés d’Obéline.

Mais elle ne s’attendait sûrement pas à un voyage aussi compliqué. Après un vol en Tropius qui lui donna le tournis, elles atteignirent le port de l’île où un humain sans intérêt attendait Obéline pour la guider vers les embarcations flottantes. Elles durent même monter à bord d’une d’entre elles ! Un cauchemar pour la petite pokémon feu qu’elle était ! Mais pour un fois, elle prit son mal en patience et se lova sur les genoux de sa dresseuse le temps du trajet.

Pendant ce temps, Obéline écoutait les instructions que lui donnait son accompagnateur. Il s’était présenté rapidement sur le port : Marin, employé de la compagnie dont la gamine n’arrivait décidément pas à se rappeler du nom. Il était là pour lui faire le rapport sur la situation pendant le trajet en bateau et avait été surpris de tomber sur une personne aussi jeune lorsqu’il l’avait vu arrivé sur le port.

▬ Je ne m’attendais pas à ce que la compagnie accepte pour cette mission quelqu’un d’aussi… frêle que vous.

Il était méfiant, mais quoi de plus normal. La vie des habitants et des pokémons du village était en danger, on ne voulait pas voir d’amateur sur le terrain. Obéline ne se laissa cependant pas démonter et répliqua d’une voix où on n’entendait que confiance:

▬ Ne vous ne faites pas ! Je saurais remplir ma mission au mieux !

▬ Ce n’est pas comme si vous aviez le choix. Enfin cela ne me regarde pas de toute façon, je dois juste vous amener dans une zone assez proche de l’île Jaboca pour que mon Airmure puisse vous emmener directement au cœur de la bataille.

La gamine semblait perturbée.

▬ Comment ça ? Nous n’allons pas accoster directement sur l’île ?

Son interlocuteur leva les yeux au ciel et poussa un soupir d’exaspération :

▬ Et vous essayiez de me rassurer ? Franchement je me demande pourquoi nos supérieurs s’acharnent à employer des jeunes incompétents… Et non Mademoiselle, nous n’allons pas accoster sur l’ile, tout d’abord parce que la situation est bien trop dangereuse à l’extérieur du mur et également parce qu’il est impossible de rentrer dans le village depuis l’extérieur actuellement puisque Maria, la Steelix ancestrale de Jaboca a protégé de son mieux le village en l’entourant d’une barrière, empêchant les Mangloutons s’infiltrer à l’intérieur… Si vous réfléchissiez deux secondes, vous auriez pu arriver arriver à ces conclusions vous même.

La gamine avait les joues rougies par la honte. Elle n’aimait pas se faire sermonner, mais il n’avait pas complètement tort… Elle se sentait des plus idiotes et préféra se faire silencieuse, toute petite au point que peut être on l’oublierait pour une fois. Mais ce ne fut pas le cas et son interlocuteur renchérit de plus belle :

▬ Mais quelle honte d’envoyer des enfants incapables sur le champ de bataille, quelle honte !

La réplique n’avait pas pour but de blesser la gamine assise en face de Marin, c’était un reproche à l'encontre de Palladium exprimé à haute voix, mais Obéline le prit comme un coup de fouet et acheva de détruire la confiance qu’elle avait jusqu’alors dans sa mission.

Le silence prit alors place, la gamine se perdit dans l’horizon bleu, observant la mer calme cherchant elle-même à retrouver ce sentiment apaisant. Elle sentit Pixi se blottir un peu plus contre elle. La renarde avait bien perçu l’inquiétude qui la traversait et tentait de la rassurer de son mieux. Un faible sourire traversa le visage d’Obéline qui passa ses doigts dans le pelage roux de son premier pokémon.

▬ On fera de notre mieux Pixi…

Sous la chaleur rassurante de sa goupix, Obéline finit par s’endormir, rattrapant les heures de sommeil qu’elle n’avait trouvé durant la nuit.

***

▬ Vous êtes arrivé jeune fille.

Elle sentit une main secouer son épaule et les yeux à moitié clos elle remarqua un Airmure à côté de Marin sur le petit pont du bateau.

▬ Nos chemins se séparent ici. Mon Airmure, Rupin, va vous déposer au coeur du village où vous rejoindrez ensuite Erika qui s’occupe des opérations sur place. Elle devrait se trouver dans la mairie.

Marin lui tendit un plan de l’île et du village avant de retourner à l’intérieur du bateau. Il n’avait pas l’air de se soucier de son départ et encore moins de lui faire ses adieux. Enfin, si c’était encore pour entendre une de ses remarques blessantes, la gamine préférait que ça se passe ainsi. Obéline se releva donc et grimpa tant bien que mal sur le dos de Rupin, où elle installa Pixi juste devant elle.

L’Airmure n’attendit pas une seconde de plus et décolla sans crier garde, manquant de peu de faire tomber ses passagères par son envolée brusque. C’était la deuxième fois qu’Obéline volait sur le dos d’un pokémon mais le spectacle n’en était pas moins impressionnant. Le Pokémon métallique fendait l’air bien au dessus de l’océan en direction d’une île relativement petite et inhabitée si on oubliait le village en son centre. Plus ils s’en rapprochaient, plus Obéline distinguait clairement les immenses murs dont Marin lui avait parlé. Elle ne s’attendait cependant pas à ce que ces derniers soient d’un joli rose bonbon…

Depuis sa position Obéline ne voyait pas grand chose, si ce n’est un affreux grouillement au sol de créature longues et fines, jaunes et marrons qui s’acharnaient contre la barrière rose… Il s’agissait de ces fameux Mangloutons… Ces créatures venues de la nouvelle région d’Alola… La gamine était curieuse mais elle se dit qu’elle aurait tout le temps de les observer de plus près lors de sa mission. L’état de la ville qu’elle survolait l’inquiétait bien plus… Tout avait été ravagé par le passage des envahisseurs et d’aussi loin qu’elle était elle devinait même quelques installations de fortune montées dans l’urgence pour soigner les blessés… Obéline dégluttit… Etait-elle vraiment de taille pour lutter contre une telle catastrophe naturelle ?

Elle n’eut cependant pas le loisir de s’éterniser sur la question puisque Rupin descendit d’un coup en pic vers la place centrale du village où il atterrit brusquement. Obéline descendit dont de son dos et rattrapa la petite goupix qui en sauta également.

▬ Merci Ru…

Elle voulait remercier le Pokémon, mais ce dernier était déjà reparti… Aussi aimable que son dresseur apparemment. Au moins, il avait rempli sa mission à bien, Obéline se trouvait juste devant la mairie où elle devait retrouver Erika et probablement les autres élèves qui avaient été retenus pour la mission.

Obéline se dirigea donc vers le bâtiment, accompagnée de sa fidèle goupix. Lorsqu’elle posa la main sur la poignée du bâtiment, elle s’arrêta. Hésitante. Elle pouvait encore fuir. Elle pouvait encore se cacher et ne pas affronter la réalité. Encore une fois. Elle trembla. Ses pensées ne lui ressemblaient pourtant pas. Ce n’était pas une froussarde. Elle avait toujours affronté les malheurs et les obstacles le sourire aux lèvres… Et pourtant depuis le concours, le doute s’était immiscé en elle. Comme la crainte et la peur…

▬ Pix !

Un coup dans son tibia la ramena à la réalité. Sa petite Pixi la fixiat les yeux méchants. Elle n’aimait pas voir sa dresseuse ainsi. Ce n’était pas comme ça qu’elle aimait sa dresseuse et elle lui faisait clairement comprendre. Se faire gronder par sa petite renarde qui l’admirait pourtant plus que tout ramena Obéline à la raison. Il fallait qu’elle se ressaisisse et cesse de se laisser empêtrer dans ses doutes et ses craintes les plus noires.

▬ Tu as raison Pixi, il faut être courageuse !

La gamine raffermit sa prise sur la poignée de la porte et l’ouvrit d’un coup. Dans le hall, plusieurs personnes étaient déjà présentes et Obéline se présenta immédiatement, les saluant en baissant humblement sa tête.

▬ Bonjour ! Je m’appelle Obéline Gauthier, 14 ans, je suis élève à la Pokémon Community, je viens de terminer ma première année en tant que Coordinatrice Performer ! Enchantée ! Je ferais tout ce que je peux pour être utile !

Elle releva la tête. Son sourire habituel retrouvé sur ses lèvres.


_________________


 
she is just a little
snowflake


Dernière édition par Obéline Gauthier le Jeu 10 Nov - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4420-309-obeline-gauthier-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4466-obeline-gauthier-mentali#46065
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Kalos - Aufrac-les-Congères
Âge : 16 ans
Niveau : 32
Jetons : 1462
Points d'Expériences : 733

MessageSujet: Re: [Mission d'été 2016] Le désastre des belettes   Sam 6 Aoû - 12:51

Sous la hutte, tout était calme. La chaleur avait épuisé les Pokémons de la jeune fille, qui s'étaient endormis sur le sol. Cependant, seul Mousse était réveillé, sautillant un peu partout à l'intérieur de la hutte. Mysti se reposait, roulée en boule contre Bubl'Gum, qui ronflait bruyamment. Lyra poussa la petite boule rose du bout du pieds avant de lâcher un petit rire. Elle réfléchissait aux Pokémons qu'elle emporterait avec elle pour la mission dans laquelle elle avait été prise quelques jours plus tôt.
         Revenue de son séjour à Kalos, elle avait décidé de... Trouver quelques occupations sur Touga. Même si cette mission qu'elle avait trouvée ne se déroulerait pas sur Touga. Et paraissait bien plus risquée que sur l'annonce.
   
    Une Célèbre compagnie proposait des missions, donc. Légèrement intéressée, la jeune fille avait fouillé les annonces proposées rapidement, sans qu'elles ne la conviennent réellement. Elle n'était pas tant partante pour effectuer des missions liée a son parcours de TopDresseur, sachant que pour le moment elle ne possédait pas tant de Pokémons que ça liés à son type choisi. Cependant, une seule, une seule et unique offre avait retenu l'attention de Lyra. Elle est suicidaire, vous penserez... parce que oui, l'offre consistait à protéger un village d'une espèce entière de Pokémons inconnus, enfin que Lyra ne connaissait pas pour le moment.
         Finalement, après qu'elle ai évoqué l'offre à ces Pokémons, ceux-ci ne protestèrent même pas.  Pourtant c'était risqué. Très risqué. Mais bon, ce n'était pas comme si il n'y avait pas d'autres missions du genre... Et puis, il fallait se rendre à l'évidence, Lyra préférait nettement affronter toute une horde de Pokémons inconnus plutôt que de se retrouver face à un troupeau de Pokémons insectes. Elle tremblait rien qu'à l'idée qu'une chose pareille se reproduise. Mais bon. Du moment qu'il ne s'agissait pas de Pokémons Insecte... Tout allait bien. Enfin je crois.

    La lettre de motivation rédigée, la jeune fille était totalement prête. Enfin, pour qu'elle le soit elle devait encore être prise pour cette mission. Sans se faire de films, elle était presque persuadée qu'on ne la prendrait pas. Ou alors qu'on la renverrait. Parce que, ce qu'elle avait oublié, enfin, la chose à laquelle elle n'avait pas pensé est qu'il faudrait sans doutes courir. Problème: Lyra ne peut pas courir. Enfin, elle peut, mais lentement. Elle risquerait probablement de ralentir ses camarades. Dans ce cas autant les prévenir à l'avance, ça ne servait à rien de les faire paniquer si d'un coup, elle s'évanouissait. Au moins si elle tombait dans les pommes, ils le sauraient...
         La réponse avait fini par arriver. La jeune fille avait mit un peu de temps avant d'ouvrir la lettre, non pas parce qu'elle stressait au contraire, mais parce que, étant persuadée qu'elle n'était pas prise elle pouvait prendre son temps avant de la lire. Ce ne fut que le soir même qu'elle se décida à l'ouvrir. Visiblement, elle avait eu tort. A son grand étonnement... On l'avait prise. Sa réaction? Elle souffla. Pourquoi donc? Il y avait quelque chose qui clochait, chez elle. Mais là, clairement, le manque de motivation se faisait grandement ressentir. Étrangement. N'importe qui aurait été heureux, être accepté pour ce genre de mission n'est pas une occasion qui se présente tout les jours et à n'importe qui. Et bien là, c'est comme si tout ce qui l'avait poussée à poster sa candidature pour la mission s'était envolé.
          A croire qu'elle n'aurait peut-être jamais dû se présenter.
          Sûrement.

    Et donc, le jour du départ arrivé, la jeune fille avait embarqué Mousse, Mysti et Inlay avec elle, laissant Teigne, Bubl'Gum et Bulet auprès de ses camarades de hutte. Inlay... Pourquoi est-ce qu'elle l'avait emmenée avec elle, en fait? Elle était sûre qu'elle n'arriverait pas à la sortir de sa Pokéball. Mais bon. Après tout, ça arrive qu'on ne réfléchisse pas totalement lorsque l'on fait quelque chose.
          Le trajet en Tropius jusqu'au port fut plutôt calme. Lorsqu'ils atteignirent l'embarcation, Mousse semblait tout excité de partir. Montant à bord de l'une d'entre elle, Lyra fut accueillie par un homme dont l'expression faciale indiquait clairement l'exaspération. Il donna quelques explications à Lyra sans vraiment se présenter, expliquant seulement qu'il était employé à la compagnie PALLADIUM.

-Je ne m'attendais pas à ce qu'une personne aussi jeune soit acceptée. Fit-il gentiment, histoire d'engager la conversation.

-Pfeu. Je ne m'attendais même pas à être acceptée à cette mission. Grogna t-elle.

-Vous êtes sûre que vous tiendrez le coup pendant la mission mademoiselle? C'est vrai qu'elle est risquée, et la compagnie ne devrait pas envoyer d'aussi jeunes gens dans des missions aussi dangereuses. Mais... Vous n'avez pas l'air motivée, je me trompe?

-Moi, pas motivée? Ah si, si, vous en faites pas.

    La façon de parler de la Givrali se voulait légèrement agressive et contrariée, ce qui semblait mettre mal à l'aise le jeune homme, qui malgré tout ne se décourageait pas à lui parler. Il poussa un petit sourire, avant de diriger son regard vers l'horizon pendant que Lyra observait Mousse qui bondissait sur le pont, pendant que Mysti le regardait d'un air blasé.

-Bon, vous devez vous douter que nous n'accosterons pas directement sur l'île, c'est mon Gueriaigle qui t'y conduira en volant. Vous ne m'avez pas l'air trop lourde mademoiselle, il devrait supporter votre poids normalement.

-C'est bon, je fais trente-six kilos à peine, vous en faites pas.

    Il l'observa, bouche-bée, avant de ne plus rien dire. Finalement, ce fut le silence qui domina, pendant le reste du trajet.
   
_______________

    Le Gueriaigle avait décolé, une fois sûr que Lyra ne craignait rien sur son dos son dresseur lui avait donné l'ordre de partir. Par précaution elle avait rappelé ses Pokémons dans leurs Balls respectives, leur ordonnant de ne surtout pas sortir de leur Pokéballs. C'était la toute première fois que la jeune fille volait à dos de Pokémon, et elle eu du mal à se redresser pour profiter du paysage. Elle ne vit pas grand chose jusqu'à ce que le Guériaigle la dépose au sol. Une fois qu'il fut posé, elle bondit sur le sol, et lui tapota amicalement la tête avant qu'il ne reparte.
         La jeune fille se dirigea vers la mairie près de laquelle le Pokémon l'avait déposée, faisant au passage appel à Mysti qui se rejouit d'être à nouveau sur le sol. Elle appréhendait la mission, en réalité. Est-ce qu'elle arriverait vraiment à quelque chose? Si il fallait courir, elle était bien en mauvaise posture... Autant annoncer sa maladie de suite et attendre les réactions. Mysti la regardait d'un air confiant et encourageant. Visiblement, elle ne partageait pas les même sentiments que sa dresseuse à l'égard de cette mission. Depuis qu'elle avait évolué, Mysti était devenue beaucoup moins capricieuse, et beaucoup plus confiante et protectrice envers sa dresseuse.

-Sti. Stigri. ( T'inquiète. Tout va bien se passer. )

    Elle essayait de la rassurer, mais visiblement cela ne changeait pas grand chose. La Givrali avait peur de s'évanouir en plein milieu de la mission, ou de la faire échouer. Il fallait qu'elle reste confiante... Mais visiblement non, elle était assez stressée. Elle attrapa la poignée de la porte, et rentra dans la pièce où plusieurs personnes étaient déjà présentes.

-Bonjour.... Je suis Lyra Scarlet, 16 ans, élève à la Pokémon Community et je débute à peine en tant que TopDresseuse Spécialiste Type. J'espère pouvoir vous êtes utile....

    A peine eut-elle finit de se présenter qu'une autre voix se fit entendre. Elle se retourna, apercevant une jeune fille accompagnée d'un Goupix qui se présenta à son tour, sous le nom d'Obéline Gauthier. Une autre élève à la Pokémon Community. Au moins elle n'était pas la dernière à être arrivée. Elle se rapprocha d'Obéline en lui tendant la main, de manière à ce qu'elle la serre tandis que la Mistigrix de la jeune fille venait saluer le Goupix.

-Enchantée Obéline!
 
    Elle lui sourit doucement.

-J'espère que la mission se passera bien... Murmura t-elle.

_________________


Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4483-317-je-n-ai-qu-un-objectif-et-je-ferais-tout-pour-l-atteindre-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4494-lyra-scarlet-givrali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 20
Jetons : 1448
Points d'Expériences : 473

MessageSujet: Re: [Mission d'été 2016] Le désastre des belettes   Mer 14 Sep - 12:02

Obéline releva la tête après sa brève introduction. Elle n’eut pas le temps d’examiner les lieux ni les visages plus en détails qu’une jeune fille aux long cheveux s’avança vers elle et lui tendit la main.

▬ Enchantée Obéline!

Elle ajouta dans un murmure

▬ J'espère que la mission se passera bien...

A première vue, il s’agissait d’une des autres élèves qui avait été recrutée pour la mission. Elle était à peine plus grande qu’Obéline mais les traits fins de son visage de porcelaine montrait qu’elle était probablement un peu plus âgée qu’elle. De deux ou trois ans peut être. Entre sa fine corpulence et son teint pâle, elle semblait aussi fragile qu’elle était jolie. Obéline la compara immédiatement à une de ses belles poupées de collection que l’on trouve parfois dans les musées. Mais contrairement à ces jouets vides de toute expression, l’inconnue affichait un doux sourire auquel il était difficile de résister. La gamine lui saisit délicatement la main et la secoua vivement de haut en bas.

▬ Enchantée ! J’espère aussi que la mission se passera bien !

A leurs pieds, le Mistigrix de la jolie brune saluait la renarde. Obéline espérait que leur présentation se passe bien. Elle s’inquiétait particulièrement de l’attitude qu’allait adopter sa capricieuse Pixi. Mais à son grand soulagement, la Goupix ne prit ni son air hautain ni sa mine de “je suis trop bien pour toi”. Non, elle se contenta de baisser courtoisement la tête et d’afficher une expression calme et paisible. Elle savait que sa dresseuse revenait d’une période difficile et elle ne voulait surtout pas lui compliquer la tâche. D’autant que la créature en face d’elle se montrait polie et avait presque autant d’élégance qu’elle même. Pixi pourrait faire quelques efforts.

▬ Très bien, les nouvelles venez un peu par ici !

La voix venait de l’arrière du hall. En bas de grands escaliers de bois qui menaient à l’étage du batiment se tenait une femme d’un âge difficile à déterminer. Elle aurait pu avoir 30 comme 40 ans, qu’Obéline n’en aurait pas été surprise. Elle se tenait droite, avait les cheveux coupés très courts d’un violet pâle et portait une combinaison noire, courte et pratique.

Les deux élèves obéirent et se rapprochèrent de la jeune femme. A ses côtés se tenaient deux hommes et une autre femme, en train de discuter à voix basse jusqu’à ce qu’elle lève brusquement la main. Ils se turent immédiatement. Au vu de l’autorité qu’elle possédait, cette femme aux cheveux lavande devaient surement être Erika, la chef des opérations en l’occasion. Elle prit la parole et les suppositions d’Obéline se confirmèrent.

▬ Obéline, Lyra - elle s’appelait donc Lyra se dit la gamine - Bienvenue sur Jaboca. Je m’appelle Erika et vous allez faire partie de mon équipe pendant la durée de votre mission. Comme vous avez surement du le remarquer en arrivant notre village a été salement attaqué par une horde de bestioles ridicules. La première attaque a eu lieu il y a de cela une semaine et nous avions réussi à repousser les envahisseurs. Mais leurs assauts ont continué au point que nous n’ayons d’autres choix que de aire appel aux pouvoirs de Maria, la Steelix protectrice du village. Elle a érigé d’immense mur lumière rose pour protéger la ville, donc pour l’instant on s’en sort… Si on oublie le ridicule de la situation… Sérieusement pourquoi fallait-il que ce Pokémon soit rose ? On perd toute crédibilité là… Si au moins ça avait été violet…

▬ Capitaine !

▬ Ah oui pardon, elle soupira. En attendant, nous sommes en sécurité grâce à elle et on va dire que le ridicule ne tue pas… Cependant, la ville a connu des lourds dégâts donc votre mission principale sera d’aider où vous le pourrez. Que ce soit soigner les blessés, aider à reconstruire les échoppes saccagées, apporter votre aide aux habitants ou encore chasser les sales Mangloutons qui traîneraient encore dans les rues. Bref, tout ce qui pourrait être utile ou que Mikael vous demandera de faire.

A ce nom, un des deux hommes s’avança. Il était grand, particulièrement grand. Et musclé également, comme le laissait clairement voir sa chemise hawaienne ouverte sur son torse au teint basané. Il avait des cheveux noirs courts qui partaient en épis de toute part. Il semblait étrangement décontracté au vu de la situation.

Il attendit un signe d’Erika qui ne vint pas, cette dernière semblant l’ignorer totalement, et il finit par prendre la parole lui même.

▬ Enchanté, je m’appelle Mikael Zokova et c’est moi qui vais m’occuper de vous pendant votre séjour.

Erika fit un mouvement de la main, signifiant qu’elle laissait la suite au jeune homme et partit vers l’arrière du batiment, suivi par les deux autres personnages de l’assemblée pour disparaitre derrière une porte en bois. Mikael qui les avait suivi des yeux se retourna pour s’addresser aux deux jeune filles :

▬ Nous voilà tous les trois du coup ! J’aurais préféré qu’on soit plus pour cette mission, mais je suis sûr que vous allez gérer !

Il accompagna sa réplique d’un clin d’oeil et d’un grand sourire, tout en levant son pouce. C’était une véritable caricature du héros de shonen toujours positif. Un caractère qui plaisait à Obéline, ils allaient bien s’entendre.

▬ Bon c’est pas tout ça, mais je vais vous montrez la chambre que vous allez partagé pour les quatre jours que vous allez passé ici. Vous pourrez y déposer vos affaires et ensuite on partira faire un tour en ville.

La chambre se situait à l’étage. Elle contenait deux lits simples accompagnés d’une petite table de nuit chacun. Une armoire s’y trouvait également où Obéline déposa quelques affaires dont elle n’aurait pas besoin tout de suite. Elles n’eurent pas le temps de se poser que Mikael les invita à le rejoindre dehors.

A l’extérieur, il leur proposa de leur faire visiter la ville, leur montrant les quartiers les plus touchés par les dernières attaques et leur déconseillant de s’approcher de trop près aux remparts roses.

▬ Ils sont plutôt solides, mais on a préféré évacuer les habitants trop proches de la zone limitrophes pour les installer au coeur du village… On sait jamais. Ils sont installés sous des tentes. Heureusement qu’on est en plein été, au moins là ça a des airs de joyeux campings !

Il n’y avait probablement que lui pour qualifier ces installations de fortunes de “joyeuses.

Lorsque le tour de la ville fut terminé, Mikael leur expliqua comment ils allaient procéder. Aujourd’hui et demain, ils allaient patrouiller dans la ville à la recherche d’éventuels blessés et les deux jours suivants, si tous les blessés avaient été soignés, ils pourraient commencer les réparations.

Ainsi la petite troupe parcourut scrupuleusement toutes les rues et ruelles de la ville. Obéline profita du flair de sa renarde pour éventuellement trouver des personnes ou des pokémons blessés. La gamine prenait son rôle très au sérieux et elle scrutait avec attention les environs, inspectait chaque recoin, se faufilant même dans les décombres de certains bâtiments. Son implication était exemplaire contrairement à celle de leur responsable. Mikael s’arrêtait à chaque fois qu’il croisait une connaissance, et autant vous dire qu’il semblait connaître tout le village. Il bavardait ainsi quelques minutes, prenant principalement des nouvelles de la situation, entre autres. Puis une fois informé, il saluait son ami et reprenait la route.. Et à chaque fois Obéline et Lyra attendaient, ayant pour ordre de ne pas s’éloigner de Mikael…

Jusqu’à ce qu’Obéline en eut assez. Elle comprenait qu’il était important de récolter un maximum d’informations mais elle avait surtout l’impression que cela les ralentissait plus qu’autre chose. Ils n’avançaient pas assez vite et s’il y avait des blessés, il ne fallait pas les faire attendre. C’est pour cela qu’après une heure de recherches peu fructueuses, lorsque Pixi renifla l’air et commença à s’agiter, Obéline n’hésita pas. Elle voulut avertir Mikael mais celui-ci était en pleine discussion avec une petit vieux un peu sourd d’oreille et ne lui prêtait pas la moindre attention. Aussi bien vexée qu’impatiente, Obéline prit la décision de suivre sa Goupix. Elle interpela Lyra :

▬ Pixi a senti quelque chose par là bas, je vais y aller. Tu peux m’accompagner ou rester ici, comme tu veux.

Elle ne voulait pas forcer la jeune fille à enfreindre les règles. Elle, elle s’en fichait un peu, mais ce n’était pas forcément le cas de Lyra. Elle ne la connaissait clairement pas assez pour lui imposer sa décision et lui laissa donc le choix.

Sur ces mots, elle détala à toute vitesse derrière sa Goupix jusqu’à arriver dans une petite ruelle non loin de là. Pixi grogna et se mit dans une position défensive. Au fond de l’impasse, Obéline distinguait un petit chat rose tremblant de peur et bloqué contre le mur de briques. Il était encerclé par quatre créatures ressemblant fort à de vilaines belettes.

▬ Des Mangloutons ! s’écria Obéline.

Ils s’en prenait à un petit Skitty, déjà blessé et sans défense ! Il fallait l’aider !


_________________


 
she is just a little
snowflake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4420-309-obeline-gauthier-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4466-obeline-gauthier-mentali#46065
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Kalos - Aufrac-les-Congères
Âge : 16 ans
Niveau : 32
Jetons : 1462
Points d'Expériences : 733

MessageSujet: Re: [Mission d'été 2016] Le désastre des belettes   Sam 24 Sep - 12:04

La brune porta l'oreille aux explications qui lui étaient données, montrant peu d'attention de l'extérieur. La situation était si ridicule que le prétendait cette femme aux cheveux lavande? Une théorie germa dans la tête de Lyra, et très vite elle fut amenée à penser que, au vu des dires d'Erika, cette dernière n'avait tout simplement pas visité d'elle-même ce petit village. C'était probablement absurde et faux... Mais pourtant, c'était ce que la Givrali commençait à penser. Peut-être qu'elle avait tout simplement mise au courant de la situation actuelle de sa ville par des rapports? Ou bien, seconde théorie, elle tentait tout simplement de dissimuler sa panique sous une couverture bien particulière.
        Mikael, chargé de les accompagné, semblait être... Décontractée, vis à vis de la situation. La brune commençait à avoir l'impression qu'il la prenait un peu trop à la légère. Son attitude posée voire nonchalante le laissait cruellement penser. D'ailleurs, il avait commencé par montrer les chambres, mais ce n'est pas ce que Lyra aurait fait, si elle avait été à sa place. Elle aurait probablement poussé les deux élèves qu'on lui avait envoyés dehors, avec elle, et leur aurait expliqué toute la situation. Les paroles de Mikael laissaient clairement croire que pour lui tout cela n'était qu'une petite distraction... Ou alors il ne savait réellement pas s'exprimer. La brune n'arrivait pas à trop le comprendre: Il avait bien déclaré « On partira faire un tour en ville ». Comme si elles étaient là pour faire du tourisme... Quelques paroles avaient traversé la tête de la jeune fille, à ce moment là. Des paroles telles que « Monsieur, on est pas venues pour faire du tourisme, si vous êtes guide touristique bah vous nous serez pas trop utile ». Mais elle s'emportait probablement trop vite... Ou pas.

   N'importe quoi. La brune commença à considérer qu'il passait bien plus de temps à saluer des connaissances, et les filles n'avaient pas la permission de s'éloigner trop de lui. Mais... Elles étaient en mission, une mission de sauvetage... Sau-ve-tage. Qu'est-ce qu'il ne comprenait pas dans le mot? Mysti tira doucement sur la veste que portait sa dresseuse, avant de lui adresser un regard qui fit clairement comprendre qu'elle se demandait qu'est-ce qu'ils fichaient. Bien sûr, il avait montré les endroits les plus touchés, mais si ils ne faisaient rien d'autre que saluer des connaissances, la mission ne risquait pas d'avancer. La jeune fille passait à deux doigts de faire ressortir son éternelle mauvaise humeur, et ses habituelles paroles désagréables qu'elle aimait jeter à la figure de ceux qui l'agaçaient. Elle songea de nouveau aux paroles d'Erika lorsque ses yeux se posèrent sur la muraille rose. Elle n'avait rien de ridicule, même dans la couleur. Le principal était qu'elle assurait la protection, pour le moment... Mais il fallait se débarrasser des Mangloutons, et mettre en sécurité le plus d'habitants possible. Soigner les blessés, et tout le reste. La jeune fille trouvait l'attitude d'Obéline, qu'il lui arrivait d'observer, bien plus exemplaire par rapport à celui censé les guider. Il faisait horriblement penser à un guide touristique, avec son accoutrement...
       C'est alors que vint à l'esprit de Lyra quelque chose de crucial. Elles n'avaient rien. Rien pour bander les blessures, et même si la Givrali cachait dans sa sacoche quelques vivres et quelques ustensiles de soin, cela risquait de ne pas être suffisant. Elles pouvaient faire avec, ou bien... Une idée saugrenue traversa l'esprit de la jeune fille. Elle était tentée d'envoyer Mysti retourner à leur point de départ, et demander de piquer tout ce qu'elle pourrait qui suffirait à soigner. De son côté, Lyra pourrait toujours chercher à fouiller au cœur des maisons pour trouver le nécessaire. « Espèce d'irresponsable, espèce d'incapable, espèce de... » Se surprit à râler intérieurement Lyra. « Nan mais sérieux, la priorité c'est quand même SOIGNER et se débarrasser des Mangloutons... Pas de faire du tourisme. »

   Ils n'avançaient pas. Aussi Lyra se décida à accompagner sa camarade lorsque celle-ci indiqua qu'elle allait suivre sa Goupix, de son côté. Seulement, la Givrali se mit à traîner, car entre-temps elle avait effectivement demander à sa Mistigrix de faire demi-tour prudemment et de retourner au point de départ. Mysti étant une habile manipulatrice et une Pokémon discrète, elle n'aurait pas trop de mal à subtiliser des choses. Surtout que son type psy lui donnait un avantage crucial: La Télékinésie.
        La jeune fille, fière de son coup, reprit sa route. Un petit sourire mauvais s'était gravé sur ses lèvres. Elle était sûre à 99,999% que son coup allait réussir. Si ce n'est à cent pour-cent. Certes, il ne faut pas prendre la confiance trop vite, mais Lyra ne connaissait que trop bien sa starter. Elle avait complètement oublié qu'elle était malade, ce qui était une chance puisqu'elle se sentait plus détendue depuis qu'elle avait demandé cela à Mysti. Elle était persuadée que son Pokémon utiliserait n'importe quel type de coup tordu pour parvenir à ses fins. Et ça, ça enchantait la jeune brune.

-Des Mangloutons!

   La Givrali, qui avançait jusque là tête baissée, regard détaché, s'immobilisa. Sa tête se leva prestement, et elle se mit à orienter le regard sur le paysage. C'était bien la voix d'Obéline, qu'elle avait entendue. Lointaine, mais elle l'avait bien entendue. La jeune fille commença à doucement courir, jusqu'à ce que son pas s'accélère. Bientôt, la voilà qui courait sans même faire attention à elle-même, puisque de toute manière, la mission passait avant. Et la sécurité d'Obéline, bien sûr. Prions pour qu'elle ne soit pas encerclée de Mangloutons. Une expression inquiète s'était emparée du visage de la Givrali, qui déjà était essoufflée de sa course. Mais peu importe! Elle pouvait tenir bon. Elle allait tenir bon, elle devait tenir bon, tout simplement. Elle n'allait pas jouer les irresponsables, surtout qu'elle ne l'était pas. Elle était même prête à se jeter sur sa camarade si c'était pour l'empêcher d'être attaquée.
        La brune bondit par dessus les débris qui la séparaient, de quelques mètres encore, de sa camarade. Elle avait l'air de bien aller. Déjà, un soulagement. La jeune fille plongea sa main dans sa sacoche, et enserra entre ses doigts la Pokéball de son nouveau compagnon. Elle souffla, tentant de reprendre sa respiration devenue irrégulière, mais vainement. Levant son bras, elle lança la ball de son Absol. Il apparut sur le sol, non loin des Mangloutons, au moment où Lyra arrivait aux côtés d'Obéline. La brune put observer rapidement la scène: Un Skitty, encerclé par les Mangloutons qui s'attaquaient à lui. Lyra posa une main sur l'épaule de sa camarade. Elle était rassurée qu'Obéline n'aie rien. Mais que les Mangloutons s'en prennent à elle ou à ce petit Skitty, la jeune fille n'allait pas rester là, les bras croisés sans rien faire. Ce fut d'un regard et d'une voix ferme qu'elle se mit d'accord avec son Absol, qui envoya une vive attaque coupe-vent sur le tout premier Manglouton. Les trois autres se retournèrent simultanément, et Mist dût bondir en arrière pour éviter de peu l'attaque. Quatre contre un... Cela s'annonçait corsé. La brune passa une main dans ses cheveux. Elle avait toujours le souffle court, d'ailleurs son autre main appuyait discrètement contre sa poitrine. Dans sa tête ses pensées se bousculaient, et elle était entrain de tenter de se convaincre de calmer doucement ses esprits. Elle essayait de souffler, de reprendre sa respiration. Peut-être qu'elle aurait pu courir plus doucement... Mais d'un autre côté, cela aurait peut-être été un peu trop tard.

   Cependant, le « plan » qui avait soudainement pénétré l'esprit de Lyra démarrait bien. Détourner l'attention des Mangloutons, pour se faufiler et aller chercher le Skitty. La jeune fille eut un petit sourire malicieux sur le visage, au moment où elle se tournait vers Obéline. Elle avait des services à lui demander. Elle adressa un air calme et sérieux à la jeune fille, mais une pointe d'inquiétude se décélait alors qu'elle cria une autre attaque à son Absol.

-Obéline, tu crois que tu peux attaquer les Mangloutons avec un de tes Pokémons? A deux, on peut tenter de les distraire et de les éloigner du Skitty, pendant que Pixi et...

   Elle se retourna vivement alors que son Absol se relevait, et chargeait les Mangloutons qui venaient de retourner vers le Skitty. Elle cria à Mist de faire de son mieux pour les éloigner du Pokémon rose, et le Pokémon Désastre ne se fit pas prier.

-Excuse-moi. Pendant que Pixi et mon Capumain vont chercher le Skitty?

   Aussitôt, la Givrali avait pivoté sur elle-même. Quatre contre un, ce n'était pas très équitable. Il fallait attendre le retour de Mysti, mais rien n'empêchait Lyra d'envoyer un autre Pokémon. Et ce fut Mousse qui vint au combat. Le Grenousse, brave, bondit vers les Mangloutons et, sous les ordre de la dresseuse, accompagna Mist dans le combat. La jeune fille leur dictait des ordres, quand son regard se posa sur le Skitty. Il était blessé, et tremblait. Non, elle n'allait pas envoyer Teigne. Les Mangloutons éloignés, la jeune fille ferma les yeux, se mordit les lèvres... Et fonça en direction du chat rose.  Elle l'attrapa dans ses bras, et fila vers Obéline alors qu'au loin les Pokémons repoussaient les Belettes. La brune appela respectivement Mist et Teigne vers elle, et, portant le Skitty contre elle d'un bras, elle attrapa de l'autre main celle d'Obéline, qu'elle tira vers elle avant de filer derrière un petit mur, contre lequel elle se plaqua.
        Respirant rapidement, elle se laissa tomber contre le sol, portant cette fois le Skitty à deux bras. Elles étaient cachées, et pour le moment les Pokémons ne les voyaient pas. Elle chuchota à Obéline de ne pas faire de bruit, tout en caressant la tête du Skitty afin de le rassurer. Elle demanda à Mousse de fouiller son sac, et il trouva une petite baie oran qu'il tendit au petit chat Rose, qui croqua dedans. Elle en avait pris quelques unes avant son voyage, mesure de précautions. La jeune fille soupira. Il était tant de patrouiller. Quand elle y pensait, elles avaient totalement échappé à la surveillance de Mikael... Mais peu importe. Lyra se releva, avant de furtivement adresser un regard à sa camarade.

-Perfecto, Mist. Murmura Lyra. Bon, on va y retourner... Cette fois, on évite que les Mangloutons nous repèrent. On doit retrouver les blessés et leur apporter les soins nécessaires. J'ai ramené quelques bandages et trucs de soins avec moi, mais je sais pas si ça suffira...

-Skitty? Skitty...

   En coordination avec le Skitty, Lyra redressa la tête. Une voix provenant de non loin de la cachette venait de se faire entendre. Elle semblait justement chercher le petit chat rose. Prudemment, la jeune fille glissa hors de sa cachette, avant d'avancer à pas de loup. Mist marchait à ses cotés, tandis que Mousse bondissait derrière elle. L'Absol s'immobilisa lorsque ses yeux se posèrent sur une fillette aux cheveux blonds vêtue de rose. Elle se tenait le bras, comme si elle cherchait à cacher une blessure. La Givrali s'approcha d'elle, le Skitty toujours dans ses bras.

-Qu'est-ce que tu fais ici? Tu n'es pas sensée être au centre du village, comme tous les habitants? Parla Lyra, d'une voix sèche.

-S-Si mais... Mon Skitty s'est échappé donc je suis partie à sa recherche... Un Manglouton m'a blessée...

-Bon sang. Je comprend que tu aies voulu chercher ton Skitty, mais tu aurais dû faire attention à toi. Si on t'as dis de ne pas bouger et que tu décides d'enfreindre les règles, fait au moins attention à respecter la règle qui demande prudence et demande aussi de faire très attention aux Mangloutons.

   La brune déposa le Skitty au sol, juste à coté de Mousse, avant de fouiller dans sa sacoche. Elle sortit un petit rouleau et déroula une longue bande qu'elle enroula autour de la blessure de la fillette. Elle appuya bien le bandage, pour faire en sorte que si il y avait eu saignement, celui-ci se calme. Lyra n'était pas médecin, mais elle savait quand même ce qu'il fallait faire pour secourir. Enfin, elle connaissait les bases.
        La Givrali reprit le Skitty dans ses bras, avant de le déposer dans ceux de la fillette. Elle remercia la Givrali pendant que son Pokémon frottait sa petite tête contre le bras de la fille.

***

   Lorsque les filles eurent raccompagnée la petite qui s'était perdue, elles firent le tour de l'endroit afin de chercher si il y avait des blessés. Il y avait une étrange odeur qui régnait dans l'air... de l'Antimoustique? On était en été, il est vrai que les moustiques pouvaient être très présents. Mais il n'empêche que c'était tout de même assez étonnant. Les habitants étaient effectivement dans des tantes, mais cela ne ressemblait pas vraiment à un camping... Obéline et Lyra soignèrent les blessés lorsqu'ils en avaient besoin. Un peu partout, elles pouvaient voir toute sorte de choses que les habitants avaient emporté avec eux dans les tentes, dont une cage à oiseaux en ferraille. La jeune fille continua d'observer tout en faisant son tour, jusqu'à ce qu'elle puisse voir une petite silhouette arriver vers elle. Mysti! La Mistigrix avait réussi à subtiliser des objets, on dirait.
        Lyra s'approcha, et baissa la tête. Sa Pokémon l'observait avec un air désespéré, en lui montrant qu'elle n'avait emmené qu'un simple tube de crème solaire avec elle. Elle avait certainement dû le  confondre avec un tube de pommade...

   La jeune fille soupira, avant de relever la tête. Un cri s'était fait entendre. Et l'Ombre d'une silhouette venait de se dessiner sur le sol.

_________________


Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4483-317-je-n-ai-qu-un-objectif-et-je-ferais-tout-pour-l-atteindre-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4494-lyra-scarlet-givrali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 20
Jetons : 1448
Points d'Expériences : 473

MessageSujet: Re: [Mission d'été 2016] Le désastre des belettes   Dim 2 Oct - 23:44

Très vite Obéline fut rejoint par sa partenaire de mission qui lança immédiatement son pokémon près des ennemis. Elle était essouflée et avait probablement dut courir pour la rejoindre. La gamine eut un sourire satisfait. Lyra n’avait donc pas peur d’enfreindre les règles et était capable de passer à l’action rapidement. La créature qu’elle avait envoyé était un Absol. Obéline n’en avait encore jamais vu mais elle le reconnut immédiatement à son physique si particulier mêlant parfaitement élégance et sinistre.

En un clin d’oeil, dresseuse et pokémon s’accordèrent et Absol lança une attaque coupe-vent sur un des Mangloutons. A cette première offensive, les opposants se retournèrent sur elles, remarquant enfin leur présence et daignant oublier leur victime initiale. Obéline était impressionnée par la rapidité d’action et de compréhension mutuelle dont venaient de faire preuve Lyra et son coéquipier. Ils avaient clairement l’habitude de se battre ensemble. Mais la gamine n’était pas en reste elle posa la main sur une de ses pokéballs lorsque Lyra lui dit :

▬ Obéline, tu crois que tu peux attaquer les Mangloutons avec un de tes Pokémons? A deux, on peut tenter de les distraire et de les éloigner du Skitty, pendant que Pixi et...

Elle coupa sa demande pour encourager son pokémon qui venait de recevoir un vilain coup, puis reprit.

▬ Excuse-moi. Pendant que Pixi et mon Capumain vont chercher le Skitty?

▬ T’en fais pas, je suis peut etre une coordinatrice mais  j’allais pas te laisser faire tout le boulot !

A ces mots, Obéline arbora un large sourire et envoya son pokémon électrique. L’Emolga surgit dans les airs et se mit à voler au dessus des Mangloutons, s’amusant à leur envoyer des décharges électriques tout en esquivant leurs pathétiques tentatives des répliques avec son rire irritant. Ekko était une véritable petite teigne et son carcatère se révélait parfois bien utile en combat. Pendant qu’il agaçait particulièrement les belettes, le Grenousse de Lyra le rejoignit dans la bataille. A trois contre quatre, le combat était maintenant un peu plus équilibré.

Finalement, les Mangloutons furent assez éloignés du petit Skitty pour que la phase “rescousse du chaton rose en détresse” du plan commence. Mais au lieu d’envoyer son Capumain, Lyra décida d’y aller elle même, surprenant Obéline par sa décision aussi courageuse que téméraire.

▬ Pixi, couvre ses arrières !

Sur ses mots, la Goupix se lança derrière la brune et empêcha d’un coup de griffe un Manglouton qui tenta de s’approcher d’elle d’un peu trop près.

Finalement, Lyra revint à toute vitesse, un bras chargé par le skitty. Elle rappela ses Pokémons et lorsqu’elle passa près d’Obéline, elle lui saisit la main pour l'entraîner dans sa course. Ekko et Pixi comprirent la situation rapidement et suivirent en un éclair, et une flamme, leur dresseuse. I

Ils se plaquèrent derrière un mur pour se cacher de la vue de leurs adversaires. Pendant que Lyra s’occupait de soigner et de rassurer le chaton, Obéline jeta un oeil derrière eux, les Mangloutons ne semblaient pas les avoir pris en chasse… Le combat qu’ils venaient de mener avait du les dissuader de poursuivre leur attaque. Se battre contre un pauvre petit Skitty était une chose, se battre contre quatre pokémons étant nettement plus compliqué. La gamine grimaça, quelle bande de lâche ! Son attention retourna sur le petit rescapé. Heureusement, il semblait ne pas être trop blessé et se remettait de ses émotions petit à petit.

Lyra fut la première à se relever et proposa de reprendre leur patrouille lorsqu’un voix se fit entendre non loin de là :

▬ Skitty? Skitty...

Ils avancèrent discrètement vers la petite voix jusqu’à tomber nez à nez sur une fillette aux jolis cheveux d’or. Obéline remarqua qu’elle se tenait le bras… Etait-elle blessée ? Lyra fut plus rapide à réagir :

▬ Qu'est-ce que tu fais ici? Tu n'es pas sensée être au centre du village, comme tous les habitants?

Elle s’était exprimée d’une voix sèche qu’Obéline trouva peu appropriée à la situation. L’enfant semblait terrifiée, certes elle ne devait pas se balader toute seule alors que la ville avait été attaquée mais lui parler ainsi n’allait pas la rassurer…

La petit blonde expliqua qu’elle cherchait son Skitty et Lyra lui fit la morale puis lui banda le bras assez habilement pour le saignement se calme et rendit le pokémon disparu à sa propriétaire, ravis l’un comme l’autre de se retrouver.

Finalement, le petit groupe raccompagna la jeune fille au campement sans mauvaises rencontres. Une fois ramenée à ses parents, ils laissèrent la fillette et décidèrent de faire le tour du campement pour aider les éventuels blessés. Obéline ne s’y connaissait pas énormément en bandages et en premiers secours pour être honnête. Elle savait certes désinfecter une plaie et utiliser des pansements voire même faire des bandages maladroits mais elle se contenta d’aider le personnel compétent déjà sur place, leur apportant le matériel dont ils avaient besoin et les assistant dans leurs tâches. Lyra, elle, semblait mieux se débrouiller comme elle avait pu le remarquer lorsqu’elle banda la fillette un peu plus tôt dans la journée. Elle était peut être un peu froide mais elle faisait son travail on ne peut plus sérieusement.

Au bout d’un moment la Mistigrix les rejoignit rapportant… une crème solaire ? Obéline ne savait pas exactement ce qu’elle était censé ramener, mais elle pouffa légèrement en la voyant brandir ce tube de crème qui n’était sûrement pas ce que Lyra attendait.

Mais elle n’eut pas le temps de rire plus longtemps. Un cri perça le brouhaha du campement. Avant même de repérer d’où il venait, une ombre se dressa derrière elle. Elle reconnut immédiatement la tignasse blonde et l’air détaché qui se cachait en dessous.

▬ Ah bah vous êtes là ! Tant mieux vous allez venir avec moi comme ça !

Sans plus de formalités, Mikael continua sa course vers le quartier sud d’où semblait être provenu le cri. Obéline n’eut pas le temps de réfléchir. Elle lança un regard à Lyra et hocha la tête. En quelques secondes, elles rassemblèrent leurs affaires et suivirent leur mentor qui avait l’air bien plus investi dans cette nouvelle mission. La gamine dû courir pour le rattraper et il maintenait un rythme de course soutenu. Vu sa différence d’attitude entre ce matin et maintenant, tout laissait à penser qu’il y avait clairement urgence. En tout cas, il ne semblait clairement pas en colère contre elles suite à leur petite fugue. Obéline se demanda même s’il avait vraiment prêté attention à leur absence…

Après quelques minutes de course entre les rues et ruelles du village, ils en arrivèrent à sa frontière. L’immense mur rose transparent s’élevait haut dans le ciel. Un véritable rempart couleur barbe à papa. Obéline se demanda d’où pouvait provenir le cri qui avait retenti quelques instants plus tôt mais elle en comprit rapidement la raison. A l’extérieur du mur, rampaient au sol dans dizaines et des dizaines de Mangloutons. C’était une vague mouvante qui s'acharnait sans relâche contre le mur.

▬ On arrive à temps on dirait. Ils n’ont pas encore percé nos défenses.

La voix de Mikael était toujours aussi détendue, mais en croisant les yeux de leur responsable Obéline y lut une détermination nouvelle. Ce n’était peut être pas qu’un plaisantin finalement…

Le blond saisit une pokéball qu’il portait à sa ceinture et un immense Dracaufeu en sortit. Mikael grimpa sur son dos et adressa un mot aux deux étudiante :

▬ Je vais aller de l’autre côté. Vous avez assurés tout à l’heure en sauvant le petit skitty, mais là c’est clairement trop dangereux pour vous. Restez de ce côté et préparez vous à combattre si jamais les Mangloutons réussissent à traverser la barrière ! Son dracaufeu battit des ailes et il commença a s’envoler. JE COMPTE SUR VOUS !

Sur ses mots, le dracaufeu s’élança dans les airs pour passer par dessus le rempart.

Ainsi, Mikael était parfaitement au courant de leur petite mission de sauvetage… Il se souciait peut être un peu plus d’elles et de leurs activités que ce qu’il semblait faire penser aux premiers abords.

Obéline suivit les directives de Mikael et appela sa Goupix ainsi que son Scarabrute hors de leur pokéballs. S’il fallait combattre, elle pouvait compter sur sa renarde pour ne jamais abandonner et sur la puissance de son scarabée pour les défendre.

De l’autre côté, Mikael volait au dessus des troupes ennemis, faisant lancer à son Dracaufeu de puissantes attaques Lance-Flammes. Lorsque les Mangloutons furent assez dispersés, il appela un autre allié directement au sol : un Nidoking aux allures impressionnantes qui attaqua directement les autres belettes. Cependant, les bestioles rampantes ne s’arrêtaient pas. Malgré leurs brûlures et leurs blessures, elles continuaient sans relâche à foncer tête baissé contre le mur...

Obéline observait les événements, ne pouvant pas faire grand chose d’autre pour l’instant, et remarqua qu’ils étaient particulièrement coordonné pour des pokémons sauvages… Dès que la première rangée fonçait sur le mur, elle reculait pour revenir à l’arrière de la vague entre les lignes pour laisser la place à l’attaque de la suivante dans un rythme parfaitement régulier. Ils étaient surement dirigé par quelque chose…

▬ Lyra… Je crois que les Mangloutons obéissent à une sorte de chef… Ils sont trop coordonnés pour des pokémons sauvages et en plus, malgré leurs blessures ils s’arrêtent pas… Ils cherchent ni à répliquer ni à fuir… C’est bizarre...

La gamine scruta les environs, il devait forcément être quelque part à diriger les troupes… Là ! Un peu à l’arrière du front, un rocher se détachait de la plaine et un Manglouton s’y dressait du haut de ses pattes arrières. Il semblait faire des mouvements pour indiquer la cadence tout en criant les ordres à ces troupes.

▬ Je l’ai repéré je crois ! Il est là-bas sur le rocher… Tu le vois ? Il faudrait qu’on prévienne Mikael… C’est lui qu’il doit attaquer… T’aurais pas un pokémon vol pour aller l’informer.

Lyra lui répondit par la négative. Ce qui signifiait que le seul pokémon capable de rejoindre Mikael serait son Emolga. Obéline n’était pas rassuré d’envoyer sa toute petite créature au milieu du combat, d’autant qu’Emolga n’était clairement pas le pokémon le plus fiable qu’elle avait en compagnon… Préférant souvent faire des blagues plutôt que remplir sa mission… Mais bon il n’y avait pas le choix… Obéline appela donc Ekko et lui expliqua la situation :

▬ Ekko, on a besoin de toi. Il faut que tu préviennes le type sur son dracaufeu qu’il doit attaquer le Manglouton qui se tient sur le rocher, okay ? Je sais que tu peux y arriver et que Mikael te comprendra je pense… Tu peux le faire ?

▬ Emool !

Le petit écureuil avait un immense sourire lorsqu’il s’envola à toute vitesse au dessus du rempart. Obéline espérait de tout coeur qu’il ne prendrait pas de risques inutiles… de l’autre côté du mur, elle aurait du mal à l’aider voire même à le rappeler dans sa pokéball… C’était un pari risqué qu’elle faisait mais ça pouvait marcher.

Ekko survola donc le champ de bataille. Il repéra rapidement le dracaufeu, il était difficile de le rater il faut dire, et se mit à chercher du regard le chef ennemi. Il était en effet sur un rocher un peu plus loin… Un sourire malicieux fendit le visage de la créature électrique. Autant s’amuser un peu !  Il partit donc en direction du Manglouton-chef-des-opérations et s’amusa à voltiger autour de lui pour le déconcentrer. Il remarqua rapidement que le Manglouton était en réalité une femelle au vu de ces longs cils, de sa bouche rosé et du noeud rose qu’elle avait noué à son cou, probablement volé lors de l’attaque de la ville.

Le plan de l’Emolga semblait marcher, la miss avait arrêté de donner ses instructions et essayer en vain d’atteindre le perturbateur qui prenait un immense plaisir à esquiver la moindre de ses attaques. Seulement ce qu’Ekko n’avait pas pris en compte c’était que la Manglouton n’était pas seule… En s'en prenant à leur chef bien aimée pour laquelle ils obéissaient tous aveuglément, c’est tous les Mangloutons qui se trouvaient ici qu’il venait d’attaquer indirectement. Seulement bien trop préoccupé à embêter sa victime, Ekko ne vit pas venir les coups de griffes des belettes qui s’élancèrent pour l’attaquer par derrière. Il réussit à en éviter une de justesse mais il se prit de plein fouet d’autres attaques qui envoyèrent valdinguer dans les airs… Complètement désorienté il allait s’écraser au sol, se faire piétiner par les dizaines de Mangloutons présents sur les lieux et…. Le choc contre le sol fut bien plus moelleux que ce qu’il aurait cru… A vrai dire il sentait même l’air souffler, comme s’il volait encore…. Lorsqu’il ouvrit les yexu il remarqua un humain, blond, le tenant dans son bras. C’était lui qu’il devait prévenir ! Au lieu de faire des bêtises…

▬ ...olgaaaa

▬ Ne t’en fais pas petit, j’ai bien compris ce qu’il se passait ! Repose toi !

Sur ces mots, le dracaufeu se posta près de la Manglouton femelle lui lança une violent attaque coup Cru-aile combinée à un jet de flammes. Le tourbillon infernal aurait du toucher de plein fouet l’ennemi mais certains de ses fidèles serviteurs se postèrent devant leur reine pour la protéger, amoindrissant la puissance de l’attaque. Cependant ce coup fut assez sévère pour provoquer une retraite des troupe qui s’éloignèrent tous de la ville.

Mikael ramena le petit Emolga auprès de sa dresseuse qui se précipita pour le prendre dans ses bras. Elle ne l’avait pas lâcher des yeux depuis qu’il s’était envolé et s’était rongé les sangs depuis le moment où il avait décidé de ne pas suivre les instructions. Son coeur a raté un battement lorsqu’elle a vu qu’il se faisait attaquer de toute part… Elle le récupéra entre ses mains. Il s’était évanoui et Obéline était des plus inquiètes lorsque le blond lui posa la main sur la tête.

▬ Ne t’en fais pas, il a juste besoin de se reposer, il se réveillera bientôt. D’ailleurs je pense que vous méritez aussi toutes les deux un peu de repos ! La nuit va tomber, je vous propose qu’on retourne au quartier général. Un bon combo : repas bain nuit de sommil ne nous fera pas de mal !

***

Le reste de la soirée se passa sans encombres. Ils retournèrent dans le bâtiment principal où comme Mikael leur avait promis sur le chemin du retour, un repas aussi copieux que délicieux les attendait. Ils le partagèrent avec les autres membres de l’équipe qui discutaient de la situation actuelle et des plans à venir. Mikael était le premier à plaisanter ce qui agaçait particulièrement Erika, la chef des opérations. Cependant maintenant qu’Obéline l’avait vu à l’action et qu’il avait ramené sain et sauf son petit Ekko, la gamine se disait que malgré son caractère frivole, il était digne de confiance. Sa coéquipière aussi s’était illustrée dans la journée entre le sauvetage du Skitty et son aide aux blessés !

C’est sur ces pensées que la gamine s’endormit cette nuit-là, complètement épuisée par la journée qu’elle venait de passer, serrant dans ses bras son Emolga toujours assoupi. Durant la nuit, un grand brouhaha se fit entendre dans le bâtiment, ce qui la réveilla à peine à cause de la fatigue. Lorsqu’elle se réveilla, elle se demanda si l’agitation qu’elle avait perçu n’était pas seulement dû à son imagination mais lorsque Erika ouvrit d’un coup la porte de leur chambre, elle comprit que tout avait été bien réel.

▬ Le mur ! Il a été fissuré pendant la nuit !

_________________


 
she is just a little
snowflake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4420-309-obeline-gauthier-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4466-obeline-gauthier-mentali#46065
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Kalos - Aufrac-les-Congères
Âge : 16 ans
Niveau : 32
Jetons : 1462
Points d'Expériences : 733

MessageSujet: Re: [Mission d'été 2016] Le désastre des belettes   Lun 3 Oct - 19:47

Le reste de la journée fut assez mouvementé, aux yeux de la Givrali. Pendant qu'Obéline et elle s'étaient affairées à soigner les villageois, Lyra avait apporté son aide à la jeune fille. Elle avait déjà eu l'occasion de soigner lorsqu'elle était avec May, elle lui avait apprit quelques trucs, même si elle ne lui avait pas appris énormément de choses. La brune était assez habile avec ses mains, lorsqu'il fallait faire des bandages. Elle avait donné quelques conseils à Obéline, au cas où celle-ci avait un peu de mal. La brune restait néanmoins froide, mais sérieuse. Ce n'était pas le moment de faire n'importe quoi, il fallait que la mission se passe au mieux.
        Un peu plus tard, Mikael avait rejoint les deux filles. Il ne semblait pas être en colère après elles, même si Lyra l'était,  en revanche. Elle cacha sa colère, cependant ses mains croisées contre sa poitrine et ses sourcils arqués pouvaient trahir cette émotion enfouie. Sans autre formalité Mikael s'était lancé vers les quartiers Sud, les deux filles sur ses talons. Ils atteignirent les frontières au bout de quelques minutes, et Lyra put observer la barrière rose s'élever. Une barrière aussi rose que de la barde à papa. Les Mangloutons grouillaient tout autour, et leurs mouvements étaient étrangement coordonnés. La Givrali observait avec attention, tentant de les étudier, et c'est à peine si ses oreilles écoutaient les dires de Mikael. Elle n'écoutait qu'à moitié, trop concentrée. Par la suite, le blond avait attrapé une Pokéball à sa ceinture, de laquelle était sorti un immense Dracaufeu qui l'avait emporté à l'extérieur des remparts. Il avait demandé aux filles de ne surtout pas le suivre, mais apparemment, ce n'était pas l'idée d'Obéline. Elle semblait avoir remarqué quelque chose que Lyra n'avait pas remarqué, elle. Et justement, la coordinatrice lui avait parlé d'une sorte de chef. Les Mangloutons obéiraient à un chef, donc? Cela n'étonnerait en rien la brune. Cela expliquerait parfaitement les mouvements, bien trop coordonnés pour ne pas être commandés par quelqu'un. Si rien ne commandait ces Pokémons tout de même sauvages, ils seraient entrain de foncer tête baissée contre les remparts. Cependant, quelque chose échappait à Lyra. Si les Mangloutons n'avaient pas encore percé leurs barrières... Pourquoi diable y avait-il eu quatre Mangloutons? Peut-être qu'ils étaient restés avant que la Steelix n'ai érigé les frontières, mais là encore, ça ne tenait pas vraiment la route. C'était... étrange. Cependant, la brune se retint de faire la remarque puisque Obéline, après avoir essuyé une réponse négative de la part de Lyra lorsqu'elle avait demandé si celle-ci possédait un Pokémon vol, avait envoyé son Emolga. La Givrali ouvrit de grands yeux ronds, et ils ne cessèrent de s'agrandir en voyant les mouvements de l'écureuil volant au dessus des Mangloutons et près de leur chef. Il n'était pas prudent. Pas prudent du tout. La jeune fille se pinça les lèvres fort, pour ne pas laisser s'échapper une remarque à l'intention de la petite. Mais la tentation était bien trop forte, et au diable ce que Obéline pourrait penser d'elle après cette remarque, la brune était sûre qu'elle devait le signaler à la jeune fille. Au moins, après, elle ne recommencerait pas...

-Obéline, ce que tu viens de faire, là... C'est beaucoup trop risqué. Mikael a sans doutes remarqué qu'il y avait un chef, ce n'est pas prudent d'envoyer ton Emolga! Est-ce que tu as vu la stature des ennemis?

    Lyra soupira d’agacement en se rendant compte que sa camarade n'avait pas entendu ses paroles. Elle avait parlé dans le vide, donc... Sympathique. Mais bon, ce n'était pas très grave. Elle n'allait pas lui en vouloir pour ça, même si elle était inquiète et en colère. Et puis, la coordinatrice paraissait distraite. Distraite par quelque chose que Lyra n'avait pas encore remarqué, mais qu'elle remarqua cependant, en tournant la tête. L'Emolga avait été balayé par une horde de Mangloutons venue protéger leur chef! Quand Lyra disait que c'était imprudent... L'attitude du petit Pokémon avait sans aucun doute été provocatrice, ce qui avait eu pour effet de pousser à bout d'autres Mangloutons. Ou alors était-ce une ruse de la part de leur chef? Sur ce coup, probablement pas. Fort heureusement, Mikael avait chassé les Mangloutons. Preuve qu'on pouvait compter sur lui, et heureusement, d'ailleurs.
         Lorsque le blond revint alors vers les filles, il leur conseilla de rentrer, ajoutant qu'une bonne nuit de sommeil ne pourrait leur faire que du bien. Lyra préféra ne rien dire à ce sujet là, c'était mieux de ne lui faire aucune remarque.

***


    Ce fut le lendemain que tout sembla se détraquer. Si la fin de la journée de la veille s'était passée sans encombres, l'annonce d'Erika au réveil des deux jeunes filles ralluma la flamme d'inquiétude qui s'était endormie en Lyra. En effet, la jeune femme avait ouvert leur chambre brusquement, d'un coup de porte. La brune avait sursauté, alors qu'elle venait à peine de se réveiller de son sommeil lourd, mais paisible. Elle n'avait jamais dormis comme ça depuis un long moment, en particulier depuis qu'elle était sur Touga. Cette nuit avait été reposante, et la brune avait l'impression d'avoir énormément dormi. Sans doutes à cause de la journée de la veille. Alors qu'elle se demandait ce qui attendait les deux jeunes filles, Erika avait fait irruption dans la chambre. Le premier réflexe de Lyra fut de grogner, bien évidement. Un grognement qu'elle ravala au creux de sa gorge, pour éviter qu'il se fasse entendre. La jeune fille posa un regard désintéressé sur Erika, avant que celle-ci ne leur annonce...

-Le mur ! Il a été fissuré pendant la nuit !

    Lyra fit un bond. Fissuré? Réellement? Quand elle pensait qu'il n'allait pas tenir longtemps, elle n'aurait jamais pensé qu'il soit fissuré dès le deuxième jour... La brune ouvrit de grands yeux, avant de se tourner vers Obéline, qui avait l'air plus anxieuse encore. Lyra se massa les tempes, et se rapprocha de sa coéquipière. Elle posa une main rassurante sur son épaule, même si cela ne suffirait probablement pas. Bon, si les Mangloutons avaient réussi à fissurer le mur, cela voulait dire qu'ils n'allaient probablement pas tarder à s'introduire dans la ville, si ce n'était pas déjà le cas. Il fallait simplement espérer que la brèche soit suffisament petite pour qu'ils aient du mal à passer... Mais vu l'inquiétude qui pouvait se lire sur le visage d'Erika, cela n'augurait rien de bon. Est-ce que ça voulait dire qu'ils étaient déjà parvenus à franchir le mur? Et qu'à cet instant ils parcouraient déjà la ville? Même si Lyra tentait de se persuader le contraire, le visage d'Erika semblait confirmer les doutes de la brune. Et même si elle tentait de rassurer Obéline, Lyra n'était pas certaine que ça serait utile. Cela ne servirait peut-être même à rien. Mysti s'approcha des deux filles, et elle bondit sur le lit de la coordinatrice, qui serrait toujours son Emolga assoupi dans ses bras. Elle s'approcha d'elle avant de poser sa patte sur son bras, et la regarda avec insistance, comme pour lui dire de ne pas s'inquiéter. En réalité, la brune n'était pas vraiment sûre qu'Obéline soit inquiète, mais cela ne serait pas étonnant du tout, étant donné l'annonce qui avait réussi à choquer la Givrali.
         Cependant, ce que pouvait reconnaître Lyra à sa starter, c'est que celle-ci avait beaucoup changé, depuis son évolution. Elle était devenue plus mature, et, si avant elle appréciait faire des farces en continu à sa dresseuse, ce n'était plus le cas désormais. La Mistigrix était devenue plus studieuse, plus agréable mais aussi très stricte. Et sévère, aussi. C'était fou comme ce changement avait le don d'impressionner la brune.

    Lyra se redressa la première, et s'avança vers Erika, le regard calme. Malgré le brouhaha qui se faisait entendre, malgré la panique qui semblait habiter les autres, la jeune fille ne paniquait pas. Elle s'était promis de tenter de ne plus paniquer dans n'importe quelle situation, il y a longtemps. Et autant dire que cela réussissait plutôt bien, car rare était de la voir paniquer, désormais.

-Ils ont... Réussi à pénétrer les barrières? Ils sont entrés?

    Erika sembla hocher la tête, malgré tout son mouvement était trop faible pour que Lyra puisse parfaitement déterminer si il s'agissait ou non d'une affirmation. Elle fit signe aux filles de se préparer vite, et de la rejoindre dans le hall. Sans avoir besoin de se faire prier, Lyra s'habilla rapidement avant d'avancer d'un pas lent mais assuré. Elle attendit Obéline, mais lorsque vint le moment de se présenter, elle ne put s'empêcher d'avoir envie d'ouvrir la parole.

-Est-ce que...

    Le brouhaha était si fort que la brune sentit la colère monter. Cependant, elle serra les poings et soupira longuement, avant de relever la tête, et de faire de nouveau un pas. Si elle préférait ne pas se faire remarquer, là, la situation semblait assez critique et tout le monde semblait paniquer.

-Est-ce que vous allez me laisser parler?! Cria Lyra, d'une voix suffisamment forte pour faire se taire petit à petit les autres voix qui couvraient auparavant la sienne.

    Elle vint rammener ses bras contre sa poitrine, tandis que son air agacé ne se détachait pas de son visage. Elle poursuivit.

-Et bien, au vu de votre comportement la situation semble critique... Il faudrait se bouger, non? Je propose qu'une partie aille faire le tour pour vérifier si il n'y a pas de blessés, et soigner ceux qui le seraient, tandis qu'un autre groupe s'occuperait des Mangloutons. Qu'est-ce que vous en pensez?

    La brune leva les yeux sur Erika, et d'un regard celle-ci parut approuver l'idée de la Givrali. Satisfaite, Lyra attrapa Obéline par la main et la tira derrière elle, en direction de la sortie. Mikael les accompagna, comme la veille. Cependant, la Givrali était bien plus concentrée, alors que Mysti suivait le petit groupe en trottinant. Ce fut Mikael qui décida de les guider, au final, alors que Lyra grommelait. Elle demanda brusquement au blond de les conduire jusqu'à l'endroit où se trouvaient les habitants, mais visiblement, les Mangloutons ne semblaient pas encore être passés par là. Cependant, la brune voulut tout de même s'assurrer qu'il n'y avait aucun blessé et fit le tour du village. Elle recroisa la jeune fille qu'elle avait soignée la veille, et à qui elle avait ramené le Skitty. Elle la remercia de nouveau, mais Lyra ne fit rien d'autre que de lui tapoter le dessus de la tête. La jeune fille se plongea aussitôt dans une réfléxion. Les Mangloutons attaquaient, blessaient... Volaient-ils de la nourriture, aussi?
         Cela ne serait pas vraiment étonnant. Mais pour le moment, la brune se contenta de suivre Mikael. Il était censé les conduire là où la brèche avait été ouverte par les Mangloutons, près du mur. Soudain, alors qu'Obéline et le blond continuaient leur marche, Lyra s'immobilisa. Ils se trouvaient en plain cœur d'une ruelle déserte, sans un bruit, et pourtant, quelque chose clochait. Doucement, la Givrali plongea une main dans sa sacoche, et enveloppa une Pokéball entre ses doigts. Elle commença à la tirer lentement, quand un bruit fit pivoter légèrement la brune, aux aguets. Cela ressemblait à des sortes de pas, lourds. Sans perdre de temps, Lyra fit appel à Mist... Et elle eut bien raison. C'est au moment où un Manglouton chargea que la dresseuse cria à son Pokémon d'exécuter une attaque coupe-vent. Ce qui parvint à ralentir le Pokémon, qui avait visiblement essayé de foncer sur le groupe. Mysti s'avança légèrement, avant de faire signe au groupe de reculer. Le cœur de Lyra s'était mis à battre plus vite, sûrement sous le coup de la pression. Cette mission était assez oppressante. Maintenant qu'ils savaient que le mur a été fissuré, ils pouvaient être sûrs que les Mangloutons pouvaient surgir de nulle-part. Et ils risquaient d'avoir du mal à les repousser...

    Mist bondit légèrement en arrière, dressé sur ses pattes. Il leva la tête en direction du Manglouton qui agitait la sienne, comme pour reprendre ses esprits. Il sembla s'apprêter à foncer sur le groupe, mais l'Absol était bien décidé à l'affronter, et à faire en sorte de le repousser. La brune se retourna, et demanda à Mikael et Obéline de poursuivre leur chemin. Elle se pensait capable d'arriver à maîtriser le Manglouton, aussi refusait-elle de se faire aider. Pour le moment, il était seul. Et Lyra avait de la chance de posséder plusieurs Pokémon. Mais quelque chose faisait dire à la Givrali que, si ils voulaient espérer chasser les Mangloutons, ils n'auraient pas d'autre choix que de s'attaquer directement à leur chef. Et probablement de le vaincre, pour le chasser et faire partir les Mangloutons avec.
          Pour le moment, il fallait qu'elle se débrouille seule, face à ce Manglouton. Elle avait l'avantage, mais le Pokémon semblait assez robuste. Il préparait une autre attaque, de même que l'Absol qui, avec une stature fière, se préparait à riposter. Cependant, Lyra ne s'attendit pas à une chose. Voir Mousse se libérer lui-même de sa Pokéball, pour foncer sans la demande de Lyra sur le Manglouton. La Grenouille avait préparé une Vive-Attaque, et elle fonctionna somme-toute assez bien puisque l'adversaire ne l'avait pas vue venir. Cependant, lorsque Mousse se posa au sol, presque désorienté, cela laissa le champs libre au Manglouton pour attaquer le petit Grenousse. Grenousse qui ne se laissa pas faire. Quand bien même l'attaque le toucha de plein fouet, il se releva  et bondit vers son adversaire qui tenta d’enchaîner avec une attaque charge. Lyra ordonna à son Grenousse d'user de Vive-Attaque de nouveau, pour esquiver et ensuite, de contrer avec une attaque Ecras'Face. La tête du Manglouton lorsque celui-ci se redressa parvint néanmoins à heurter le Grenousse, qui fut propulsé dans les bras de Lyra, qui le rattrapa avec surprise. Elle cria alors à Mist d'attaquer, après tout elle ne pouvait pas se permettre de poireauter. Si elle n'arrivait pas à se débarrasser du Manglouton, au moins le faire fuir. Et elle se trouvait dans la bonne direction, il fallait qu'il fuie près des remparts plutôt que près du point de rassemblement des villageois. L'Absol ne tarda pas, et répliqua avec une farouche attaque Tranche. Il toucha de plein fouet le Manglouton, qui malgré tout avait tenté de riposter.

    Au final, après quelques minutes, le Manglouton rebroussa chemin. Et dans la direction que voulait Lyra, en plus. Sauf qu'elle continuait de s'inquiéter. Et si ils avaient réussi à avancer jusqu'aux villageois? Pour le moment, elle devait rejoindre Obéline et Mikael, mais malgré tout, elle gardait un étrange, voire mauvais pressentiment.

_________________


Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4483-317-je-n-ai-qu-un-objectif-et-je-ferais-tout-pour-l-atteindre-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4494-lyra-scarlet-givrali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 20
Jetons : 1448
Points d'Expériences : 473

MessageSujet: Re: [Mission d'été 2016] Le désastre des belettes   Lun 31 Oct - 21:56

Le mur… Fissuré.... Cette information la tira immédiatement de l’état à demi réveillé, à demi endormi dans lequel elle se trouvait. C’était une catastrophe. La ville et ses habitants n’étaient pas prêts à affronter une invasion de belettes perfides. Ils étaient tous affaiblis, regroupés dans des campements précaires… Et son petit Ekko qui ne s’était toujours pas réveillé... La main de Lyra qui se posa sur son épaule la coupa dans ses pensées pessimistes et à sa suite la mignonne Mystigrix posa sa petite patte sur son bras. Elles avaient raison, il ne fallait pas s’inquiéter plus que de mesure, après tout elles étaient ici pour assurer la sécurité de la ville. Et elles étaient ensemble. Elles pouvaient apporter leur aide aux forces en place. Elles pouvaient aider au succès de la défense de la ville ! Obéline releva la tête, plus déterminé que jamais. Le soutien de la dresseuse et de son pokémon venait d’insuffler la dose de courage dont Obéline avait besoin.

Lyra questionna Erika sur l’avancée des Mangloutons dans la ville mais cette dernière ne répondit pas clairement, leur faisant juste un geste indiquant qu’elles devaient se préparer et la rejoindre dans le hall. Obéissant aux ordres et pressées d’apporter leur aide, elles quittèrent la chambre rapidement. Obéline hésita mais décida de laisser son Emolga sur son lit. Il ne s’était pas encore réveillé et il avait besoin de repos à l’abri ici, au centre de la ville et loin des combats. Elle le regarda une dernière fois avant de partir rejoindre Lyra dans le hall où un brouhaha mêlant panique et précipitation. Apparement, la situation s’avérait critique. C’est Lyra qui ramena le calme et le silence dans la salle lorsqu’elle s’écria :

▬ Est-ce que vous allez me laisser parler?!

Obéline sursauta lorsque la brune s’exclama aussi fort. Elle ne la connaissait encore que peu mais ne l’imaginait pas avoir le cran de couper la parole à tous ces hauts commandants pour imposer la sienne. Cet état d’esprit fit sourire Obéline. Elle aimait les gens au caractère fort.

▬ Et bien, au vu de votre comportement la situation semble critique... Il faudrait se bouger, non? Je propose qu'une partie aille faire le tour pour vérifier si il n'y a pas de blessés, et soigner ceux qui le seraient, tandis qu'un autre groupe s'occuperait des Mangloutons. Qu'est-ce que vous en pensez?

Sa proposition sembla satisfaire l’assistance. Obéline sentit sa main tirait par celle de Lyra qui l’emmena vers la sortie. Mikael se joignit à elle et prit la tête de la petite troupe, ce qui sembla agacer Lyra. Elle lui demanda malgré tout de se rendre auprès des habitants pour vérifier si les Mangloutons n’étaient pas déjà arrivé jusque là et s’ils n’avaient besoin de rien. Après un tour rapide de la zone, tout semblait normal, personne ne semblait avoir été attaqué. Cependant les réserves de nourriture commençaient à se faire rare… Mikael parut soucieux lorsqu’il apprit cette information... Etait-ce vraiment normal que les réserves ait déjà été si rapidement épuisé ? Cependant ce n’était pas le problème le plus urgent à régler et cette question resta en suspens lorsqu’ils repartirent en direction de la barrière.

Sur le chemin, Obéline entendit un bruit derrière elle, et lorsqu’elle se retourna Lyra était déjà aux prises avec un Manglouton qui s'était jeté sur elle et son Absol. La gamine voulut se lancer à sa rescousse mais Lyra leur demanda de continuer leur route, elle les rejoindra juste après. La gamine se tourna vers Mikael. Il avait cet air confiant et tranquille, comme à son habitude, mais elle remarque qu’il avait également la main posée sur un de ses pokéballs. Il réfléchit une demi seconde et se déicda :

▬ Ok, elle devrait s’en sortir sans trop de problèmes. On a pas de temps à perdre Obéline, on continue !

Mikael reprit sa course et Obéline le suivit sans trop hésiter. Elle savait Lyra capable de gérer la situation et Mikael avait raison. Il n’y avait pas de temps à perdre.

A mesure qu’ils avançaient, l’inquiétant silence qui régnait dans les rues disparut pour laisser place aux bruits des combats. Des cris, des ordres fusaient de toute part, laissant à l’imagination d’Obéline de quoi se faire une idée de la situation sur place. Elle était déterminée à faire de son mieux, aussi petite l’aide qu’elle puisse apporter soit ! Elle n’allait clairement pas rester les bras croisés !

Finalement, ils arrivèrent à la bordure de la ville. Le chaos régnait en maître sur la vingtaine de mètres qui séparaient les dernières habitations de l’étrange barrière rose. Un grand nombre de dresseurs se trouvaient là, encerclant la zone que les belettes envahissaient, se faufilant entre les lignes ennemis avant de se faire pourchasser par les unités arrières. La formation en arc de cercle semblait assez évidente, les dresseurs devaient empêcher tant bien que mal les mangloutons de s’introduire dans la ville.

Mikael demanda à Obéline de l’attendre quelques secondes ici le temps qu’il se renseigne sur la situation pour pouvoir lui donner une tâche précise. Pendant ce laps de temps, la gamine observa la scène. Une bataille d’une ampleur qu’elle n’avait encore jamais vu. Obéline distingua dans le chaos trois équipes parmi les dresseurs : ceux qui encerclaient la zone où la barrière s’était vue fissurée, ceux qui chassaient les mangloutons qui avaient réussi à passer la première équipe et finalement un dernier groupe réunissait les belettes mises KO et les enfermaient dans un enclos créé par les murs lumière et autres barrières des pokémons sur place.

Les Mangloutons n’étaient pas en reste, ils étaient tout aussi organisés que la veille : pendant qu’à l’extérieur des dizaines de belettes se jetaient dans un rythme régulier sur la barrière pour agrandir la fissure, à l’intérieur un flux continu de bestioles rampantes se glissait par l’ouverture avec un objectif simple : pénétrer dans la ville. Obéline cherchait dans la masse marron leur chef, le même qui les guidait hier… Il était bien là ! Toujours au dessus de ses troupes, cette fois soulevé par quatre de ces serviteurs compatriotes, il les dirigeait sans relâche. En prêtant l’oreille on pouvait entendre ses cris stridents d’ici, des cris particulièrement aigus… Une idée passa au travers de l’esprit de la jeune fille, serait-ce une femelle ? Une Mangloutonne qui dirigerait ses soldats aveuglés par leur amour ? Ca se tenait… Et ca expliquerait en partie l’obstination des belettes à se fracasser contre le mur et à pénétrer dans la ville malgré les dangers…

▬ Tu as repéré quelque chose ?

Mikael ! Il revenait pile à temps !

▬ Oui ! C’est comme hier, ils sont encore dirigés par leur chef là-bas, indiqua Obéline en pointant du doigt la Mangloutonne.

▬ Ha ouais je crois que je la vois… Bon okay, je sais ce qu’on va faire, si on arrive à mettre K.O. leur chef, les Mangloutons devraient perdre leur combativité et s’enfuir d’eux-même…

Il parut réfléchir deux minutes, posant le pour et le contre portant son regard d’Obéline au reste du monde. Finalement un sourire qui n’annonçait rien de bon illumina son visage et il sortit trois de ses pokémons : le dracaufeu de la veille, un ptéra et un trioxydre. Il grimpa sur le dos de son pokémon feu et annonça :

▬ Allez c’est parti ! Vous allez m’aider à vaincre cette fichue bestiole !

▬ Hein quoi ?

Avant qu’Obéline eut le temps de comprendre ce qui lui arrivait, le ptéra passa au dessus d’Obéline puis revint vers elle à tout e vitesse, passant son cou entre ses jambes et la faisant ainsi grimper de force sur son dos avant de s’envoler.

▬ Et voilà la petite dernière qui arrive pile à temps !

Obéline se retourna et vit Lyra débarquer d’une des ruelles sur le champ de combat. Cependant elle n’eut pas le temps de faire un mouvement que le tryoxidre l’attrappa au vol par le col avec une de ses têtes pour l’envoyer sur son dos, l’emmenant elle aussi de force dans les voies aériennes.

▬ Hello Lyra ! Contente de te revoir parmi nous ! Je t’explique vite fait la situation : on va attaquer la chef des Mangloutons qui est là bas. Moi je m’occupe de maintenir ses sous fifres à distance avec mes pokémons, et vous deux, je compte sur vous pour la mettre hors d’état de nuire ! C’EST PARTI !

A ces mots, les trois pokémons s’envolèrent haut dans les cieux pour passer au dessus de la barrière avant de plonger en piquet vers la zone du boss final. Le Dracaufeu de Mikael cracha des flammes pour éloigner un maximum de Mangloutons du périmètre. Lorsque la place fut dégagée, Mikael atterit et appela un quatrième pokémon : un énorme Onix qui entoura de tout son corps la zone de combat final, en bloquant ainsi l’accès aux autres mangloutons. D’un mouvement majestueux, les deux montures des dresseuses se posèrent dans la zone dégagée, laissant les jeunes filles descendre avant de prendre place aux différents coin du ring pour empêcher les belettes de s’approcher.

Sur le ring final, il n’y aurait qu’Obéline, Lyra et leurs pokémons contre la Mangloutonne femelle et ses quatre larbins qui la supportaient.

Tout s’était passé très vite et Obéline avait eu du mal à suivre la suite des évènements. Mais elle savait qu’elle se trouvait désormais au coeur de l’action, accompagnée de Lyra. C’était à leur tour de gérer maintenant ! Le sourire plein d’assurance d’Obéline venait de refaire surface sur son visage :

▬ Lyra t’es prête ? On a pas trop le choix de toute façon ! Pixi, Bouddha, Pepi ! On y va !

Les trois pokémons de la gamine sortirent de leur pokéball immédiatement. La gamine avait un plan. Il fallait déjà mettre hors d’état de nuire les quatre larbins. Cela ne devrait pas être difficile, ils devaient déjà être probablement affaiblis par le poids qu’ils devaient supporter depuis quelques heures maintenant.

▬ Pixi monte sur le dos de Bouddha et foncez sur eux, il faut les séparer ! Pepi, tu te tiens prêt !

Le petit Doudouvet hôcha la tête, les yeux pleins de conviction. Il était rare que sa dresseuse fasse appel à lui en combat, après tout il était tout faible, mais il n’allait pas la décevoir ! La renarde et le scarabée se mirent rapidement en formation et suivant les ordres de leur dresseuse foncèrent vers les ennemis. Au dernier moment avant l’impact, Pixi bondit du dos de l’insecte et lança une attaque rebondifeu sur ses adversaires, les destabilisant et envoyant valser la Mangloutonne loin de ses sbires. Pendant ce temps, le scarabée continua sa course, les pinces grandes ouvertes et saisit les quatre Mangloutons entre elles. Il les fit tournoyer en l’air et lorsqu’il les jugea assez assomés, il les envoya à côté du petit Pepi qui se tenait prêt pour son moment de gloire, son moment à lui. Il secoua son petit corps douveteux et des spores paralysantes s’en envolèrent pour se déposer sur les belettes, désormais incapable de bouger.

▬ Parfait les amis ! Vous avez assuré ! Il ne reste plus qu’à s’occuper de la chef ! Lyra, vas-y, tu as ma Pixi en soutien !


_________________


 
she is just a little
snowflake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4420-309-obeline-gauthier-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4466-obeline-gauthier-mentali#46065
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Kalos - Aufrac-les-Congères
Âge : 16 ans
Niveau : 32
Jetons : 1462
Points d'Expériences : 733

MessageSujet: Re: [Mission d'été 2016] Le désastre des belettes   Sam 5 Nov - 22:28

Elle avait du mal à saisir la situation. A peine arrivée, et Mikael lui envoyait déjà son plan. Attaquer la chef des Mangloutons? Directement? Et si justement, ils décidaient de venger leur chef, une fois cette dernière mise hors d'état de nuire? Lyra était un peu trop paranoïaque. Mais le plus impressionnant, c'était qu'à peine arrivée, la tête d'un Trioxydre l'attrapa par le col, en plein vol, et l'envoya sur son dos. Elle eut à ce moment l'impression que son cœur venait de valser, tant il venait de se mettre à tambouriner avec force. Elle se cramponna au Trioxydre en fermant les yeux, et se mit à souffler longuement pour se calmer. Avait-il seulement la moindre idée de la brutalité de son geste? Peut-être pas. Elle posa une main sur son cœur avant de souffler, longtemps, calmement. La situation était assez critique, mais visiblement elle n'était pas en mesure de guider le Trioxydre, Lyra.
         Un énorme Onyx était venu ensuite entourer la zone de combat final. Il ne restait plus que Lyra, Obéline, leurs Pokémons, face aux quatre larbins de la rusée Manglouton femelle. Elle devait compter sur sa partenaire et sur ses Pokémons. Cette fois-ci, elles ne pouvaient définitivement pas reculer. Pas avant d'avoir réussi à vaincre les larbins et la femelle.

-MIKAEL! Cria Lyra. S'il vous plaît, laissez nous nous occuper d'eux et partez inspecter la ville! Si il y a des Mangloutons qui s'y sont infiltrés, chassez-les! Ils ne doivent PAS approcher les habitants! SOUS AUCUN Prétexte!

    La jeune fille fit appel à son Grenousse, de nouveau. Mousse, motivé, se mit en position de combat. Il était prêt à se battre contre les Mangloutons, lui aussi. Le Pokémon tenta de soutenir ceux d'Obéline en attaquant les Belette, mais il se vit obligé de reculer lorsque le Scarabrute d'Obéline s'était emparé des pattes des Mangloutons pour... Les envoyer littéralement valser. La brune détailla l'action des yeux avec un air incroyablement surprit. Elle n'eut le temps que d'appeler son Absol, puisque les Pokémons d'Obeline avait étonnamment assuré: Les larbins étaient assommés, et il ne restait plus que la chef. Et Obéline remettait cette tâche... A Lyra. La jeune fille se sentit trembler sur les dernières paroles de sa partenaire. Peut-être parce qu'elle craignait l'échec? Elle n'avait aucune envie de rater cette mission. Aucune envie de laisser ces pauvres habitants entre les main de ces Mangloutons. Et une fois débarrassés de la chef, il faudrait encore faire le tour de l'endroit. Histoire de s'assurer qu'il n'y ai plus de Mangloutons. Et si il y en avait qui rôdaient... Pour le moment, il fallait compter sur Mikael, pour ça.
         Soufflant, Lyra s'avança. La Mangloutonne n'avait plus de moyen de protection, pas de boucliers ni de larbins. Elle est debout, face à l'ultime adversaire. La rusée femelle la fixe, un air malicieux gravé sur son visage de belette. L'adolescente tremble, elle essaie de se calmer. Tout se passera bien. Elle fait appel à Mousse, son fidèle Grenousse. Il vint se placer juste devant elle, déterminé à mettre une raclée à la Mangloutonne. Et c'est là que le rejoignent Mist et Mysti, l'Absol et la Mistigrix de la brune. Reprenant confiance, elle se redresse, prête à engager le combat. Mais c'est alors qu'un sifflement puissant vint percer les tympans de la jeune fille. La mangloutonne vient d'appeler d'autres belettes. Levant la tête, elle peut déjà voir le sommet du crâne d'une des bestioles qui tente d'escalader le mur formé par l'Onyx. Lyra n'a plus le choix. Elle plonge une main dans la poche de sa veste, mais ses doigts trembles au moment de saisir la Pokéball d'Inlay. Elle doit passer outre le fait qu'il soit un type insecte. La situation n'est pas appropriée pour hésiter. Alors qu'elle lance la Ball en tremblant de tout son être, elle recule à la vue du Pokémon qui se tourne vers elle, sans même bouger.

-I-Inlay... J-Je compte sur toi p-pour... R-repousser l-les Mangloutons qui tenteront de franchir le mur.

    L'Insécateur hoche la tête, et aussitôt, Inlay s'envole vers l'un des Mangloutons qu'elle envoya valser en arrière d'une seule attaque. Elle pouvait faire confiance à Inlay. Pourquoi en avait-elle si peur, alors?...
         Soulagée, et moins hésitante, la Givrali se tourna vers la jeune Mentali avant de lui adresser un regard déterminé, confiant.

-Obéline, je compte sur toi pour t'occuper des Mangloutons qui apparaîtront!

    Et la brune se retourna face à la femelle. Aussitôt, ressentant la détermination de Lyra, elle ne tarda pas à tenter de charger la jeune fille. Attendant de voir les intentions exactes de la Mangloutonne, la jeune fille resta immobile. Sans bouger. Les Pokémons de la jeune fille, eux non plus, ne bougeaient pas. Ils restaient à ses côtés, aussi immobiles qu'elle.
         Et voilà qu'à seulement un mètre d'elle, l'adversaire changeait de direction pour foncer vers... Obéline. C'était donc ça, sa ruse. Tout s'était passé en un éclair. La belette était décidée à attaquer la jeune fille. Elle ne semblait pas se préoccuper du fait qu'elle soit une humaine. Et elle n'avait même pas laissé le temps à la jeune fille de réagir. Le temps qu'elle essaie de faire un pas sur le côté, la Mangloutonne l'aurait déjà chargée.

-OBELINE! Hurla la Givrali.

    Le cœur de Lyra se serra, et elle se surprit à commencer à paniquer. Sans réfléchir, elle se précipita vers Obéline et plongea au dernier moment vers elle. Elle attrapa sa partenaire par le bras, et l'entraîna rouler quelques mètres plus loin, évitant de justesse l'attaque de la Mangloutonne. Au même moment, Mist avait chargé une attaque tranche sur la belette, tandis que Mist avait attaqué pour soutenir l'Absol. Mousse, inquiet, ne s'était pas fait prier pour rejoindre sa dresseuse. Au sol, Lyra avait récupéré sa partenaire dans ses bras, la serrant contre elle en tremblant. Et voilà qu'elle sentait son cœur cogner, encore une fois, contre sa poitrine. La peur combinée avec la violence et la précipitation de l'action de la brune avaient dangereusement accélérés les battements de son cœur, mais tant qu'elle resterait immobile il y avait des chances que son cœur se calme. Au loin, Mysti et Mist affrontaient sans relâche la belette qui les chargeait tant bien que mal, tentant de les blesser. Lyra tremblait. Elle tremblait beaucoup trop. Et Obéline devait sans doutes le ressentir. La jeune fille n'arrivait même pas à relâcher la Mentali qu'elle gardait dans ses bras. Elle était censé affronter la Mangloutonne, et au lieu de ça elle restait affalée au sol, sans bouger. Est-ce qu'elle avait... Peur?
          Ils étaient dans une bien bête situation. Et cela était plus ridicule que terrifiant, comme l'avait dit Erika. Pourtant, à ce moment précis, Lyra était tétanisée. Parce qu'elle avait vraiment cru qu'Obéline allait se faire avoir par la Mangloutonne. Et si il lui était arrivé quelque chose, la jeune fille s'en serait voulue. Elle avait peur des autres, mais pas d'Obéline. Depuis le début de la mission, elle sentait simplement qu'elle devait la protéger. Peut importe ce que penserait la Mentali d'elle, elle la protégerait quand même. La Givrali finit par défaire son emprise sur sa partenaire. Ses Pokémons se battaient toujours face à la Mangloutonne, mais bientôt, Lyra devrait agir. Elle pouvait les voir s'épuiser, à mesure qu'ils menaient le combat. Toujours tremblante, elle se releva doucement. Elle s'empara de la main d'Obéline pour l'aider à se remettre debout. Avant de la laisser, elle prit la jeune fille dans ses bras. Parfois, Lyra s'étonnait elle-même. Elle connaissait à peine la Mentali, et pourtant elle voulait la protéger. Peut-être parce qu'elle était plus jeune qu'elle.

-Je suis désolée de t'avoir emportée comme ça, Obéline... Peut-être que tu aurais pu éviter la Mangloutonne, mais je ne voulais vraiment pas qu'il t'arrive quelque chose...

    Elle baissa la tête, avant de détourner le regard. Ses Pokémons, ils s'affaiblissaient. Et les Mangloutons commençaient à être de plus en plus nombreux à tenter d'escalader l'Onyx. Inlay avait beau les repousser, bientôt l'Insécateur ne pourrait plus rien faire.

-Obéline, je retourne m'occuper de la femelle. Je compte sur toi pour repousser les Mangloutons qui tentent de venir ici!

    Un sourire chaleureux se forma sur le visage de l'adolescente, à destination de la Mentali. Les battements du cœur de Lyra s'étaient calmés, devenus plus réguliers. Elle se précipita, accompagnée de Mousse, aux côtés de ses Pokémons qui affrontaient la Mangloutonne. Ils étaient déjà bien amochés, et donc elle ne pourrait plus compter que sur le Grenousse. Il était déterminé à combattre. Peut-être aurait-il l'avantage sur la Mangloutonne? Car après tout, elle aussi avait l'air épuisée. Le Grenousse, sans plus tard, commença par effectuer une Vive-Attaque. L'adversaire ne le vit pas venir, et se mangea de plein fouet l'attaque, ce qui permit à la petite Grenouille de poursuivre par une attaque Vibraqua. Mist, qui jusqu'à présent s'était tenu couché sur le sol, se redressa doucement, avant de montrer son soutient a la grenouille par une simple attaque Coupe-Vent. Et Lyra lui ordonna de poursuivre par une attaque tranche. Mysti, la plus amochée, avait ordre de se tenir à l'écart. Elle en faisait tant pour prouver à sa dresseuse qu'elle était digne d'être sa starter...
         Ce fut en lançant une dernière attaque que la Mistigrix s'effondra. Elle était épuisée. Lyra se précipita vers elle, paniquée. Elle récupéra sa starter dans ses bras, et projeta son regard sur le combat qui se déroulait toujours. Mist et Mousse avaient comme encerclé la Mangloutonne. L'un était resté derrière elle, tandis que l'autre, devant. Et le Grenousse, le plus faible des deux, tentait d'attirer la belette pour que Mist puisse l'avoir plus facilement. Il l'attaque a coup de Vive-Attaque et de Vibraqua. Mist attend le moment pour attaquer, le moment où il pourra avoir la Mangloutonne une bonne fois pour toute. Le moment où enfin, elle sera terrassée. Et enfin, les Mangloutons laisseraient le village tranquille. Cependant, quand Lyra porta son regard sur son Absol, il était presque à deux doigts de s'effondrer. Mist s'était tellement battu, depuis tout à l'heure. Il n'allait plus tenir. Il ne restait qu'une solution à Lyra. En tremblant, le visage apeuré, elle serra les poings, et fixa la Mangloutonne alors que Mousse agissait toujours. Lorsqu'il la frappa avec Vibraqua, Lyra ouvrit les yeux brusquement.

-INLAY! Coupe-Vent, sur la Mangloutonne!

    Ce fut l'Insécateur qui porta le coup final. A l'entente de son nom, l'Insécateur, bien que surprise, n'avait pas hésité à foncer vers la belette bien amochée pour lui apporter le coup final. Titubant a plusieurs reprises, la Mangloutonne finit par s'effondrer sur le sol, immobile. Ils l'avaient eue. Lyra, sonnée, tomba à genoux. Elle ne savait pas si elle devait se réjouir, ou au contraire, s'inquiéter.

-Les filles? Toujours là?

    C'était la voix de Mikael. Les Mangloutons qui tentaient d'escalader le mur formé par l'Onyx retombèrent sur le sol, comme déboussolé. Le Pokémon disparut, à ce même moment.

-Mikael... Haleta Lyra. Vous vous êtes occupé de faire le tour de la ville?
-Affirmatif.
-Qu'avez-vous fais des Mangloutons qui s'y trouvaient? Y'en avait-il, au moins?
-J'en ai bien croisé deux ou trois qui s'étaient infiltrés, mais pas de panique, je les ai repoussés!
-Et... Que fais t-on de ceux là?

    La brune pointa du doigt tous les Mangloutons encore déboussolés qui demeuraient autour de Mikael et des deux jeunes filles. Mysti toujours dans ses bras, Lyra rappela Mousse et Mist dans leurs Pokéballs respectives, afin qu'ils se reposent.

-Ne t'en fais pas petite, je pense qu'ils vont s'enfuir, la femelle est hors d'état de nuire! Tu vois bien qu'ils ne bougent plus!
-Ils m'ont l'air incapable de faire quelque chose sans qu'elle les dirige... murmura Lyra pour elle-même.

    Et visiblement, elle avait raison. Tous se précipitèrent vers la Mangloutonne femelle à terre. La soulevant, ils semblèrent se ruer vers le mur, en direction de la brèche qu'ils avaient formé. Ils rebroussaient chemin. Ils ne pouvaient plus rien faire. Sans les ordres de la femelle, ils étaient complètement perdu. On aurait dit qu'ils étaient... libérés, d'une quelconque emprise. La jeune fille soupira. Alors c'est bon, ils avaient réussi?

-Je crois... qu'on les a eus.

    La brune se tourna vers Obéline, sa camarade.

-Félicitation, Obéline. Tu as vraiment fait du bon travail!

    Un doux sourire se dessina sur le visage de la dresseuse. Elle était épuisée. Elle sentait trembler ses jambes. Mais elles avaient réussi. C'était ça, le plus important.

***

    La journée s'était achevée par une calme ronde. Les filles, en compagnie de Mikael, avait inspecté la ville de manière à s'assurer qu'il n'y avait plus aucun Manglouton dans les parages. Qu'ils avaient tous rebroussé chemin, sans aucune exception. Ils avaient rendu visite aux blessés, et avaient pratiqués de nouveaux soins. Ils avaient fini par informer Erika de la situation. Elle en fut soulagée. Comme les deux jeunes filles. Elles avaient repoussé les Mangloutons. C'était ça de bien. Et le village avait retrouvé son calme, visiblement. Il n'y avait qu'à espérer qu'ils étaient loin. Et désormais, leur mission était achevée. Elles allaient repartir le lendemain, mais pour le moment, elles méritaient du repos. Une dernière fois, Lyra s'assura qu'Obéline allait bien. Elle tint à vérifier si elle était blessée, si elle n'avait rien. Elles étaient épuisées.  Une longue nuit de sommeil les attendait. Un long repos. Un calme repos.

_________________


Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4483-317-je-n-ai-qu-un-objectif-et-je-ferais-tout-pour-l-atteindre-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4494-lyra-scarlet-givrali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8889

MessageSujet: Re: [Mission d'été 2016] Le désastre des belettes   Mer 4 Jan - 22:25

Modération Mission Obéline

Appréciation
Héroïque Obéline, dites-moi...Une super-héros en devenir, qui part à l'assaut pour sauver le monde des Mangloutons. Une Performer combattante, c'est rare ça. Il y a quelques fautes de frappes et oublis de mots cela dit, fis attention. Les petits instants de doute sont intéressants puisqu'on voit ensuite Obéline qui revient dans la bataille. Et j'avoue, j'aime BEAUCOUP Erika...Sa haine pour le rose en fait une personne bien. Mikael aussi semble bien construit. La première rencontre avec un Manglouton...voyons ce que ça va donner. La première confrontation est plutôt sympathique et on a une belle impression avec l'Emolga volant au-dessus du champ de bataille. Par contre...MANGLOUTON FEMELLE A RUBAN ROSE, SÉRIEUSEMENT ?!
Pour le final, Obéline se fait jeter dans la bataille...Et sert pas mal de support tactique en fait. Assez peu d'attaques utilisés mais une bonne maitrise des positions de ses Pokémons et de leurs talents naturels, j'aime bien. La Mentali aura conservé son rôle du début à la fin, mais avec détermination.


Modération Mission Lyra

Appréciation
Hmmm...Je suis perplexe. Lyra semble switcher entre deux personnalités par moment donc je ne sais pas trop si j'aime ça ou si ça me perturbe. Elle est moins joyeuse mais plus pragmatique que sa congénère, néanmoins. Son mode ''Battle Lyra'' est cool puisqu'il tranche avec les attitudes de Mikael et Oébline...Néanmoins de toute les attaques du jeu, choisir Coupe-Vent pour taper vite c'est légèrement illogique vu qu'il faut un tour de chargement. Le coté badass te pardonne un peu, cela dit. On sent que Lyra est la force ''frappante'' du groupe et qu'en même temps, elle s'interroge. Le sauvetage de l'enfant est un joli morceau de bravoure et la confrontation finale est très joliment mené avec l'insécateur.
PS: Tu aimes vraiment beaucoup l'attaque Coupe-Vent...A la longue, tu vas finir par te brûler les ailes, tes Pokémons en ont d'autres, penses-y.


Modération Mission Commun

Alors....C'est pas mal du tout...Je vais donc commencer avec ce qui me plait : Mikael est cool, les péripéties sont logiques et y'a de l'humour sous-jacent quand il faut. Le coup du Manglouton Femelle en mode ''Pink Queen'' est aussi terrifiant qu'hilarant à imaginer par exemple. De l'autre coté de la barrière... Vous avec fait deux jours sur les trois demandés, même si la grosse bataille qui démarre au milieu du RP sous-tend pas mal de chose. J'aurais aimé voir davantage notre bien-aimée Capitaine qu'on ne revoit finalement pas du tout, jusqu'à la fin. Et enfin, on n'apprend finalement pas vraiment pourquoi la Manglouton femelle est si intéressée à l'idée d'attaquer ce village précis.
Pour moi c'est 50/50 : Les actions de vos persos sont super à lire et la tension est présente, mais ce qui se déroule autour pourrait être encore mieux. Bon travail, les filles !

■■■□□ - Trois étoiles : c'est bien ! Rien à redire si ce n'est que vous pouvez quand même faire mieux, montrez vous plus originaux, étoffez vos rps ! Explorez la mission jusque dans ses moindres recoins ! Vous recevez 100 jetons et 20 expérience supplémentaire.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission d'été 2016] Le désastre des belettes   

Revenir en haut Aller en bas
[Mission d'été 2016] Le désastre des belettes
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Ile Touga :: Village de l'Oasis-