Partagez | .
Rencontre de taille ▬ Luna Wainwright
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 10
Jetons : 1541
Points d'Expériences : 304

MessageSujet: Rencontre de taille ▬ Luna Wainwright   Mer 3 Aoû - 18:28

La scène prend place parmi les dunes de l’île de Touga qui se trouve à moins d’un kilomètre de l’oasis. Le soleil ne s’est pas levé il y a longtemps mais il éclaire déjà toute la vallée rougeoyante sous son éclat. Le vent s’amuse du sable qui se soulève régulièrement sous la pression qu’il lui applique. Des bruits résonnent dans le tumulte désertique, un bruit sourd et compact accompagnés du glissement des pieds sur le sol.

Au milieu de l’arène désertique formée dans la vallée des dunes, Leype se tient debout. Ses vêtements amples  le protègent des grains qui voltigent dans les airs et de la chaleur : en plus de sa tenue habituelle il porte une cape et une capuche qu’il a cousu lui-même. Ses habits semblent habités par le vent tellement il virevolte à l’intérieur. Un morceau de bois assez court jaillit de son côté droit au niveau de son cou et essaye de s’abattre sur lui, le chevalier part l’attaque avec sa lame faite du même matériau. Une masse  blanche jaillit de derrière l’attaque. Armée elle aussi, elle abat son épée en direction du visage de Leype. Le coup vient de trop haut, il ne pourra pas parer à temps. Alors il esquive. Le chevalier se dégage en pivotant son pied droit en arrière, laissant la première offensive se faire entraîner par l’élan de sa propre force. Sa lame désormais libre s’affaire à parer l’assaut aérien. Juste à temps. L’impact fait tomber la capuche du bretteur en arrière révélant ainsi sa longue chevelure blonde.

La valse s’accélère mais quelque chose cloche, les pokémons de Leype n’ont pas le niveau pour aller plus vite, ce ne sont des épéistes que depuis quelques semaines. Mais lui, il pourrait accélérer, mais lui, il ne le fait pas. Ses gestes épousent ceux du vent, il a le temps de jouer tout en affrontant deux adversaires. Une vie d’entraînement, une vie de spectacle. Le bouquet maintenant.

Taaam. Taam. Tam. Tam. Plus vite, son bras gauche s’abrite sous sa cape tout en effectuant une rotation. Le vêtement ainsi dirigé s’enroule autour de l’arme du Tarsal de Leype qui se voit ainsi désarmé. Son bras droit pendant ce temps pare la charge véloce de son Elecsprint. Il absorbe le choc avec sa souplesse pour que son adversaire reste près de lui, pris au piège de son élan. A la seconde près où les lames s’immobilisent l’une contre l’autre le chevalier bloque son bras. Il tourne autour de l’arme de son adversaire, se glisse dans la faille et le douche délicatement du plat de son épée.

Le combat est terminé, les deux pokémons s’avouent vaincu. Le chevalier commence à courir, Lancelot et Elecsprint derrière lui, il a vu quelqu’un d’intéressant passer pendant l’entraînement. Il aperçoit la silhouette au loin. Il rattrape l’inconnu assez rapidement et prend position à côté d’elle.

Tu fais quelle taille ? On dirait que ton corps a été taillé pour être performeuse. Ah, j’oublie tout le temps. Moi c’est Leype.

Le corps de la jeune fille est en effet immense au vu de l’âge moyen des étudiants de la Pokemon Community mais pourtant parfaitement équilibré. C’est une qualité nécessaire pour le théâtre selon notre ancien acteur, les salles de théâtre sont souvent trop grandes et être petit n’est pas agréable pour le spectateur. La plupart des coordinateurs sont petits pourtant. Une grande taille permet bien plus de possibilité, dès qu’une petite fille monte sur un énorme pokémon on peut oublier le côté guerrier ou dominateur ce qui réduit la versatilité de la performance. Leype n’aimait pas les acteurs petits.

Elle semble assez forte. Leype n’hésite que quelques instants.

Ça te dirait de me prêter ton corps ? … Pardon. Je veux dire, ça te dirait d’improviser un combat artistique avec moi. J’ai un rêve. Ouais carrément, j’ai pas peur des grands mots. J’en ai marre des concours comme ils sont actuellement. Je vois quelques chose de plus interactif tu vois ? Quelque que chose qui se construit à plusieurs… Alors j’essaye de donner des chorégraphies à mes attaques mais je n’ai pas de partenaire pour tester ça… Ça te dit alors ?
Dès fois Leype perd le contrôle de son jeu d’acteur et oublie de jouer le chevalier qu’il essaye de devenir, mais pas aujourd’hui. Affûté, il tente une approche maladroite au possible, au pire ça finira en affrontement ou elle l’ignorera. Au mieux il aura avancé vers ses objectifs.


_________________


Leype et ses compagnons


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4306-305-leype-altmile-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4404-leype-altmile-voltali
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 727
Points d'Expériences : 260

MessageSujet: Re: Rencontre de taille ▬ Luna Wainwright   Dim 7 Aoû - 12:01

Euh... je fais quoi, là? J'avance où? Bon sang il fait chaud et... Walker bordel arrête de m'entraîner n'importe où!! Bon sang, impossible de le gérer ce Pokémon... Il fait tout ce qu'il veut! Il est tellement idiot, il se croit tout permis... Sérieusement, ça m'énèrve. Je sais que ce Pokémon est spécial, en plus que c'est un rocher. Mais bon... Rah ça m'énerve. J'essayais d'avancer à sa suite, malgré le fait que le sable du désert me piquait les yeux. Déjà que je ne voyais presque pas, là, j'étais presque obligée de les fermer. J'humai l'air. Bon sang qu'il faisait chaud, mais qu'il faisait chaaaud... Walker est tellement incorrigible.
         Finalement, je lâchais sa main en grognant. J'entendis un genre de « Sblong » dans le sol, et, en me frottant les yeux, je distinguais à peine la silhouette de mon Pokémon qui s'était vautré dans le sol. Bon sang mais quel boulet! Je venais m'accroupir près de Walker, en lâchant un soupir empli d'exaspération.

-Walker... Arrête de faire l'imbécile, pitié, et... RELEVE-TOI!

    Je me redressais vivement, attendant qu'à son tour le Gringolem se lève. Ah, mais... j'étais où? Génial. Gé-nial. Cet abruti... Il m'a perdue dans le désert. Oh joie. Oh bonheur. Bon sang mais pourquoi on m'a donné un rocheeeeeeer... Je continuais de marcher, tentant de garder les yeux ouverts et de voir le mieux que je pouvais. Le sable était peint de noir et blanc, et était flouté face à moi. J'espère que je n'étais pas trop loin de l'Oasis. Aujourd'hui, j'étais peu habillée. Un simple short et un haut sans manches, puis des sandales ne protégeant pas mes pieds. Je sentais le sable contre mes pieds. C'était désagréable, bon sang...
          J'avançais toujours, entendant les pas bruyants de Walker. Bruyants, enfin... Le sable atténuait les bruits. Ce qui est génial, c'est que... Bah je savais deux fois moins où j'allais! Ouais nan, c'est pas génial. Pas du tout. Je lâchais un soupir, avant de m'arrêter. Il y avait quelqu'un à coté de moi. Je le sentais. Lentement, je me retournais pour voir quelqu'un à côté de moi. Enfin, je pouvais vaguement distinguer sa silhouette. Difficile de dire si c'était un garçon ou une fille, si il était jeune ou pas... Ah, j'ai rien dis. A l'entente de sa voix, je pu deviner qu'il s'agissait d'un jeune garçon. Quel âge avait-il? Probablement mon âge. Je l'écoutais attentivement, sursautant lorsqu'il me demanda quelque chose de plutôt étonnant. Bon, il s'était mal exprimé, ce qui me soulageait. Me répétant rapidement ce qu'il m'avait dit, je décidais de lui répondre, répondant à ses question l'une après l'autre.

-Ma taille? Euh... Je crois que je fais... Un mètre soixante-quinze... Ca fait un moment que je ne me suis pas mesurée, j'ai peut-être grandis entre temps.

    Je soufflais entre-temps, cherchant la silhouette de Walker que j'entendis revenir à coté de moi. Je soupirai, puis je repris.

-J'avoue que tu m'as fais peur quand tu m'as demandé de te prêter mon corps.

    Je lâchais un petit rire amusé.

-Mais euh, sinon... Je comprend ton rêve, et je trouve ça cool! Je veux bien t'aider mais... J'ai pas une très bonne vue. En fait, elle est tellement mauvaise que je ne vois quasiment rien. Bon... En général je ne dis rien à qui que ce soit mais vu que l'occasion l'oblige un peu, je vais te le dire. En fait, j'ai été aveugle pendant un temps, du coup j'ai un implant qui me redonne une vue partielle. Je vois en noir et blanc, j'arrive à distinguer des silhouettes mais c'est encore flou, autour de moi. Mais... BREF.

    Après un soupir, je me plaçais devant la silhouette du garçon que j'arrivais à distinguer en forçant sur ma vision.

-Je veux bien t'apporter mon aide, si je peux être utile.

    Je lui avais souri de toutes mes dents, lui offrant un sourire radieux comme je savais si bien le faire. … Bah quoi? Ca vous dérange? On me le dit, que mes sourires sont radieux... Alors allez vous faire voir, je dis ce que je veux!

-Je peux faire quoi pour toi, dans ce cas? Et... On commence quand?!

    Ca y est. J'étais déjà toute excitée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5416-luna-wainwright-mentali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 10
Jetons : 1541
Points d'Expériences : 304

MessageSujet: Re: Rencontre de taille ▬ Luna Wainwright   Dim 7 Aoû - 22:57


Même si le sujet la gêne elle prend la peine d’en parler au premier chevalier qu’elle croise sur son chemin. Peut-être que l’esprit de Leype un peu trop bienveillant et sur-interprète ces mots mais pour lui c’est un appel à l’aide qu’il entend. Il tourne autour d’elle, il la regarde sous tous les angles. Il essaye de la comprendre, de l’assimiler, il se répète ce qu’elle ce qu’elle vient de lui dire. Il réfléchit. Il s’imagine à sa place comme s’il devait jouer le rôle d’une personne presque aveugle. Tout devient plus difficile évidemment, se déplacer, s’habiller, apprécier… Pourtant c’est elle qui semblait mener la marche quand il l’a aperçue suivie de son drôle de pokémon Golem. Elle s’habille correctement, rien de choquant. Ses vêtements l’exposent beaucoup et malgré le soleil qui se reflète sur sa peau, le chevalier discerne quelques traces sur sa peau de sa cécité partielle.

Elle semble trop grande pour son âge, elle doit attirer certain regard que Leype attirait de ses fans féminins quand il était encore acteur. Mais lui avait été formé à ce genre de chose, est-ce que le regard des autres sur son corps la dérange, en a-t-elle conscience ou est-ce lui qui est tordu car il a dû joué des rôles bizarres… Elle est vraiment magnifique pourtant, est-ce qu’elle en a seulement conscience ? Est-ce qu’elle peut utiliser son physique comme une arme.

Les yeux verts du combattant arrêtent de la regarder comme un ensemble et s’intéresse en détail maintenant à chaque partie de son corps. Les jambes qu’il voit sont musclées ; malgré les sandales et le sable elle arrivait à se déplacer avec rapidité. Cependant ce sont les bras de la jeune fille qui sont les plus impressionnants. La musculature est présente mais discrète, on pourrait oser la qualifier de classe. Elle pourrait gagner un peu en grasse en changeant un peu sa cambrure mais elle n’est pas dénuée de charme au niveau du maintien de son dos non plus. Gêné il ne s’intéresse pas aux autres parties de son corps, sa blague au début de leur conversation était déjà assez tendancieuse pour ne pas inquiéter son interlocutrice encore plus.

Sa vision remonte le long de la nuque alors qu’il continuait de tourner autour d’elle à lui en donner le vertige. Il se retrouve nez-à-nez avec son visage, ses yeux verts dans les siens. Un visage rempli d’impériosité en allant de son nez royal à ses sourcils expressifs qui donnent à son regard un charisme naturel. On a envie de la regarder mais on est quand même impressionné.


Tu es belle, vraiment. Je ne sais à quand remonte ton problème et donc je ne sais pas si tu es consciente de ton physique. Mais au cas où, je peux te l’affirmer, je sais ce qui est beau. Tu es belle.

L’adolescent à la chevelure longue saisit la main de la personne qui lui fait face. Il place son pouce sur le dos de sa main alors que ses autres doigts se placent dans la paume de la jeune fille. Et enfin il reprend.

Si tu veux, je peux te décrire tout ce qui nous entoure, si tu préfères je ne peux ne jamais faire allusion à ta particularité. Laisse-moi t’emmener avec moi pour le moment, il y a une pyramide pas très loin. Le sol sera plus adapté à des sandales et plus pratique pour que l’on puisse exposer tout notre talent.

Le chevalier emmenait ainsi la personne qu’il venait de rencontrer vers un lieu rempli de mystère qui serait le cadre parfait pour leur activité. Sa main tremblait un peu, bien qu’il n’eût pas de mauvaise intention, elle était quand même impressionnante à sa manière. Le charisme qui se dégageait d’elle était encore très sauvage et jeune mais un jour il sentait que tout le monde la regarderait avec admiration et respect.

Comme je me suis permis de t’observer sous toute tes coutures, laisse-moi me décrire à toi pour que ce soit fairplay. Je fais à peu près ta taille, mon corps est assez féminin et j’ai un peu honte de l’avouer mais on a pratiquement la même carrure. Blond aux yeux verts, exactement comme toi aussi. Mais je mets souvent des lentilles bleues bien que le sable dans le désert ne me le permette pas. Mais ça ne doit te faire ni chaud ni froid. Et c’est tout. You can touch me. Si tu veux. J’ai déjà rencontré des fans aveugles qui voulaient me toucher.

La langue de l’acteur avait fourché… Il faudrait qu’il apprenne à se taire un jour. Il essaya d’enchaîner sans marquer d’arrêt.

Tu ne m’as pas dit ton nom d’ailleurs ?


_________________


Leype et ses compagnons


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4306-305-leype-altmile-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4404-leype-altmile-voltali
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 727
Points d'Expériences : 260

MessageSujet: Re: Rencontre de taille ▬ Luna Wainwright   Lun 8 Aoû - 11:37

Je suis... Belle? Je ne rêve pas, c'est bien ce que je l'ai entendu dire. J'avais le sentiment, enfin l'impression qu'il me tournait autour, qu'il m'observait, mais ça ça ne m'importait pas vraiment. Non, en fait là, ce qui m'importait plus c'est... Qu'il m'ait dit  que j'étais belle. C'était rare qu'on me le dise. Réellement. En fait c'était la première fois qu'on me le disait, depuis déjà quelques années. Je senti un sourire se dessiner sur mon visage, de même que mes joues commençaient à rougir. En secouant légèrement la tête je pus chasser, enfin je crois, le rouge sur mes joues. Enfin bon, ce n'était pas comme si j'étais timide.
         J'eus soudain l'impression qu'une main venait d'attraper la mienne. Mais... Ce n'était pas celle de Walker. Elle était plus douce, elle serrait la mienne avec douceur alors que Walker ne faisait que la presser, me faisant mal au possible. Son pouce s'était placé sur le dos de ma main, et il déclara qu'il pouvait m'emmener dans un lieu, un endroit plus adapté à mes sandales et plus pratique. Hochant la tête, je le laissais faire. Ce n'était pas Walker. Il pouvait me parler, me dire où il allait et donc je pouvais avoir confiance, même si... Je ne le connaissais qu'à peine. Est-ce que je pouvais vraiment lui faire confiance? Il n'avait pas l'air bien méchant. Et sa voix était agréable à l'écoute. Je n'avait sûrement pas de raisons de me montrer méfiante.

    Euh... Il m'avait observé sous toutes mes coutures... C'est à dire? Enfin ça ne me dérange pas. Enfin si. Enfin non! Enfin c'est compliqué à expliqué, en fait. Raaah et voilà je m'embrouille avec moi-même. Bref passons, c'est peu important pour le moment. Il s'était décrit à moi, comme il m'avait un peu plus tôt proposé de me décrire ce qui nous entourait. Woah, en fait cette description me faisait vraiment penser qu'on se ressemblait. Les yeux dans les yeux, j'essayais tant bien que mal de distinguer les traits de son visage.
          Je pouvais le... Toucher? C'est le genre de phrase qui s’interprète mal, c'est vrai. Bon sang ce que c'était dur de distinguer son visage! Alors, je relevais ma main qui était encore libre et... je vins la poser sur sa joue. J'étais comme... Immobilisée, alors que j'essayais par tous les moyens possibles de distinguer son visage. Je le fixais, toujours, ma main ne quittant pas sa joue. A quoi il ressemblait, pour de vrai? J'avais du mal à m'imaginer son visage, ça manquais... de détails. Du bout des doigts, je commençais à promener ma main sur son visage. Peut-être qu'il n'apprécierait pas, c'était rare que je le fasse. Mais là, je voulais vraiment me faire une idée de ce à quoi il ressemblait. Deux de mes doigts tracèrent le contour de ses lèvres, que je trouvai étonnamment fines. Sa peau était sèche, sûrement à cause de la chaleur du désert mais ça n'avait rien de désagréable. Il avait le visage anguleux, et, après avoir touché plusieurs fois sa mâchoire je pouvais constater qu'il était imberbe. Mes doigts vinrent ensuite se poser sur ses paupières, fines elles aussi. Son nez était tranchant au niveau de l'arrête, mais arrondi en son bout. Et puis... Ses cheveux. Sans vraiment passer ma main dedans, je me contentais de prendre certaines mèches dans mes mains, ce qui me fit déduire qu'ils devaient être assez longs, qu'ils atteignaient sa nuque.

    Finalement, je reculais d'un petit pas en arrière, retirant ma main de son visage en lui servant un sourire taquin. J'avais pu me faire une idée de ce à quoi il ressemblait, en détaillant mieux son visage. Je n'avais pas besoin de voir un visage pour l'imaginer. Il suffisait que je le touche, que je le détaille du bout des doigts. Dit comme ça ça peut paraître bizarre, mais... Devenez aveugle, et vous comprendrez en quoi c'est utile. Les simples descriptions ne suffisent pas, et même lorsqu'elles sont parfaites je ne trouve qu'elles ne le sont jamais assez. Enfin, je refuse de me contenter d'une description simple. Alors souvent j'évite de demander à quoi les autres ressemblent, car dès qu'on se décrit à moi je me sens obligée de détailler le visage de la personne du bout des doigts. Et on apprécie rarement que je fasse ça...
          Ah, euh. Il avait demandé mon nom, je crois. Alors qu'une image mentale le représentant se dessinait dans mon esprit, je m'apprêtais à lui répondre. Son image mentale refusait de s'effacer de mon esprit. Ce qui était probablement normal. Néanmoins j'espérais que ce que je m'étais fait comme image de lui le représentait bien. Ou qu'elle lui ressemblait au maximum.

-Oh euh... Je m'appelle Luna, Luna Wainwright. Je viens d'arriver, et je suis une nouvelle aussi chez les Mentali. J'espère que je t'ai pas trop parue curieuse, j'ai l'habitude de détailler les visages de ceux qui se décrivent à moi. Et toi, t'es de quel dortoir? Enfin, je suppose que tu viens de Pokemon Community toi aussi... arrête moi si je me trompe, ahah.

    Je donnais l'impression d'être sûre et fière de moi, dans tout ce que je disais. Ce qui avait tendance à agacer les autres, parfois. Là j'avais l'impression que c'était un peu plus... Différent. Enfin, j'étais plutôt calme, alors qu'à chaque fois j'étais plutôt survoltée. Enfin, je suppose que c'est sûrement mieux que de le frapper d'un coup de poing bien placé dans l'épaule en guise de salutation... C'est ce que je fais souvent!
         D'ailleurs, où est-ce que Walker était encore passé? J'entendis un « sblong » atténué par le sable, et je frappai ma tête dans ma paume de main d'exaspération. Tournant sur moi même, j'essayais de chercher la silhouette du Gringolem quand je remarquais que... ma main n'avait toujours pas lâché celle de Leype. Et alors? Ca ne me gênait pas. Je n'étais pas timide. C'est vraiment rare, que je sois gênée. Cependant le jeune homme devait sûrement se demander ce que faisait mon Pokémon dans le sable, parce que oui, il y était sûrement tombé.

-Ah et... Walker est plutôt du genre turbulent. Il se cogne un peut partout, il fonce dans tout ce qui bouge... Fait attention à tes Pokémons, ce ne serait pas cool qu'il rentre dedans.

     Je disais ça mais... Est-ce que j'étais sûre que ses Pokémons le suivaient, au moins?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5416-luna-wainwright-mentali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 10
Jetons : 1541
Points d'Expériences : 304

MessageSujet: Re: Rencontre de taille ▬ Luna Wainwright   Lun 8 Aoû - 18:41

Ses yeux se posent sur le visage du jeune homme pour le toucher et apprendre ses formes, sa texture, sa composition. C’est une expérience unique d’être l’attention de quelqu’un comme Luna, c’est presque comme si elle peignait le visage de la personne qu’elle palpe directement dans son esprit. Son image lui appartient désormais, elle a tout pouvoir sur elle. Le chevalier est presque jaloux de la capacité d’imagination que doit avoir la jeune fille.

Je suis un Voltali ! J’ai une très bonne amie chez les Mentali. Obéline. Peut-être la connais-tu ?

Le pokémon dont elle parle fait son apparition et il semble pour le moins perdu, presque autant que sa dresseuse. Leype les guide jusqu’à la pyramide au travers d’un désert uniforme ; il ne regrette pas d’avoir appris la géographie de la région avant que les vacances ne débutent. Cet endroit est dangereux s’il on y vient sans préparation, les sables mouvants, la déshydratation, les étendues absolument désertique lui semble pouvoir égarer pour toujours. Un lieu hostile qui faisait monter son adrénaline, peut-être que la jeune fille jouait aussi un rôle.
Le lieu mystérieux surgit de nulle part sa couleur se confondant presque avec le sable. La construction s’élève du sol pour former une pointe à plusieurs centaines de mètres, elle veut s’arracher de cet endroit pour toucher le ciel. Mais comme on pouvait le voir, plus on grimpe et plus on est seul. L’acteur sent une voile de tristesse qu’il éclipse instantanément, il est un Voltali maintenant.

L’entrée est grandiose, même les plus grands pokémons pourraient y entrer, sauf la dernière espèce de Noadkoko peut-être. Elle semble remplie de vies, des lianes vertes l’encadrent ainsi que des peintures bleues, créant un ensemble qui détonne dans l’uniformité de la région. Leype est impatient de découvrir l’endroit, il se met à marcher plus vite sans lâcher la main de Luna.

On est arrivé, viens vite voir à l’intérieur.

Dès qu’ils franchissent l’entrée, ils découvrent un autre monde. La température est bien plus fraîche au milieu de ces pierres impénétrables, quelques ouvertures judicieuses laissent cependant entrer des faisceaux de lumière. Ces derniers se reflètent avec beauté sur les peintures les plus impressionnantes du lieu où l’on découvre des histoires à couper le souffle. De là, on voit l’histoire des pokémons qui ont aidé les humains à construire ce lieu, alors que juste à côté on peut découvrir la romance du pharaon de l’époque. Le lieu est magique. Mais bien plus impressionnant encore c’est la vie qui fourmille en ce lieu. Beaucoup de pokémons différents ont trouvés refuge à l’abri de la chaleur en ce lieu. Et au centre on aperçoit même une réserve d’eau qui forme un petit oasis, un troupeau de Cacturne et de Maracachi semblent l’avoir fait eux-mêmes avec leurs réserves d’eau.

Incroyable ! Suis-moi, on va leur demander si on peut se rafraîchir, ils nous laisseront peut-être même nous baigner.

Tel un enfant Leype s’élance vers le groupe de pokémons. Sans lâcher la main de Luna, en surveillant le petit golem maladroit. En quelques pas ils arrivent à destination. Les deux espèces de pokémons se tournent autour, on dirait presque des couples. Il les observe avant d’oser s’avancer. Ils se retournent tous d’un coup vers le chevalier. L’acteur lève les mains en l’air d’un air résigné.

C’est incroyable ce que vous avez fait ! Est-ce que ça ne vous dérange pas si mon amie et moi nous en profitions ?

Lancelot apparaît soudain au premier plan, il est toujours là pour traduire les paroles de Leype. Il adore essayer d’imiter son dresseur, être un épéiste et un acteur. Il soulève à l’aide de ses petites mains sa robe qui traîne sur le sol et s’approche d’un Maracachi. A ses pieds, une fleur rose semble abandonnée, le Tarsal utilise ses pouvoirs psychiques et remet sur la tête de son propriétaire la couronne de pétales. Instantanément les autres Maracachi adopte le pokémon psychique et autorise ainsi les deux humains à profiter de leur source d’eau. Les cacturnes sont moins ravis mais ils ne veulent pas vexer leurs partenaires.

Merci, c’est génial !

Le chevalier se retourne vers Luna, il lui lâche enfin la main avec un sourire.

Ça te dit de te rafraîchir avant de commencer ?


_________________


Leype et ses compagnons


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4306-305-leype-altmile-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4404-leype-altmile-voltali
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 727
Points d'Expériences : 260

MessageSujet: Re: Rencontre de taille ▬ Luna Wainwright   Jeu 11 Aoû - 12:21

Alors c'était un Voltali? Et... Il avait une amie de mon dortoir! Obéline, si je la connaissais? Bien sûr que je la connaissais! Nous partagions même une hutte commune. C'était amusant que des coïncidences surviennent d'une telle manière. Le jeune homme continua de me guider vers cet endroit dont il m'avait parlé, et Walker nous suivait également, le bruit de ses pas atténué par le sable. Il faisait chaud, tout de même... Bon sang, qu'est-ce que ça m'agaçait. J'aurais donné n'importe quoi juste pour un peu d'eau... L'air était presque brûlant, la chaleur du désert épouvantable. Et même si j'avais une tenue adéquate au temps qu'il faisait, je crois bien que ce n'était pas suffisant... Je n'avais même rien pour me protéger du soleil! En soit ce n'était pas très grave, ça n'affectait pas vraiment ma vue. Mais tout de même. Le soleil tapait sur l'arrière de mon crâne, que je sentais déjà brûlant. C'était compliqué de humer l'air si celui-ci nous brûlait les narines.
         Je pus entendre mon Pokémon se ramasser une bonne dizaine de fois pendant le trajet, mais je fis comme si je n'avais rien remarqué. Je ne voulais pas me rendre stupide et ridicule si je criais après lui. Qu'est-ce que Leype penserait de moi? Une coordinatrice ne devait pas laisser les autres avoir d'elle une image différente de ce qu'elle est... Et moi, je ne veux pas paraître idiote! Je veux qu'on me prenne au sérieux, qu'on arrête de dire que je n'y arriverais jamais, que je ne deviendrais jamais coordinatrice. Bien sûr que si, je le deviendrais.

    Soudain, je pus apercevoir la silhouette de quelque chose... Jaillir de nulle part. Littéralement. C'était la pyramide dont me parlait Leype? Pour le moment, on va dire que je voyais qu'une espèce de forme triangulaire très floue. Je ne lâchais pas la main de Leype, n'ayant pas vraiment envie de me perdre. Je n'étais pas gênée. Enfin, pourquoi je le saurais? Pour moi, peut importe qu'il s'agisse d'un garçon, d'une fille ou autre, cela me semblait normal qu'il me tienne la main à partir du moment où il cherchait à me guider derrière lui. De toute manière, si cela avait été dans un tout autre but... je l'aurais chassée depuis longtemps, sa main. Ahah.
         J'entendis Leype me dire que nous étions arrivés, me dire de venir voir à l'intérieur. C'était drôle, mais comment lui dire que de toute manière, je n'arriverais à distinguer que de simples formes. Et encore, il arrivait que j'en confonde... Enfin, là n'est pas vraiment le problème. Poussant un soupir discret, que lui ne put pas entendre, je le suivais à l'intérieur de la pyramide... avant de constater que l'air était beaucoup plus frai qu'à l'extérieur. C'est comme si toute la chaleur avait décidé de disparaître, soudainement. Ca faisait du bien, mine de rien. Puis, le jeune homme me dit de le suivre. De toute manière, je n'avais pas l'intention de lâcher sa main pour le moment. Il sembla demander à quelqu'un, ou plutôt... A un groupe de Pokémons? Si on pouvait se rafraîchir, voir même se baigner. Moi, pour le moment j'étais plutôt concentrée à chercher la silhouette de mon cher Golem, espérant qu'il ne se cogne pas n'importe où. Il m'agaçait, en fait.

    Si j'avais pu le chasser de l'endroit, je l'aurais fais. Mais je ne voulais pas être mal vue auprès du jeune homme... Absolument pas. Et puis, peut-être qu'au final Walker n'y était pour rien... peut-être qu'il ne faisait pas attention à où il allait. J'étais peut-être un poil brutale avec lui. Mais bon, il se cogne partout, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise! Bon... C'est mon Pokémon. J'y suis peut-être pour quelque chose, c'est quand même à moi de l'éduquer. Mais ce n'est somme toute pas un Pokémon pour coordinateur, vous êtes d'accord? C'est un rocher! Enfin, enfin... Faut que j'arrête de le dévaloriser, sérieusement.
         Soupirant, j'essayais de reprendre mes esprits et de me convaincre que mon Pokémon n'était pas tant un boulet que ça. Je passai furtivement une main dans mes cheveux, tandis que Leype sembla lâcher l'autre en se tournant vers moi. Du moins c'est ce que je pu déduire, à voir sa silhouette face à moi. Me... Rafraîchir? Aller me baigner? Vraiment? Ça semblait génial! Sachant que la chaleur m'avait fait transpirer, et que j'avais vraiment besoin de me baigner. Avec un grand sourire, j’acquiesçai.

-Oh, oui, pourquoi pas! Il faisait une chaleur... épouvantable, je dois dire.

    Je repensai soudain à sa toute première question, à laquelle je n'avais pas répondu. Woah. La politesse décidément, on peut dire que ça ne me connaît pas. Bon, maintenant bah... Je devais quand même lui répondre.

-Ah et... Je connais Obéline, bien sûr! Nous partageons même la même hutte, elle et moi. Avec une autre fille du dortoir Mentali, et une Givrali.

    Ensuite... Je ne sais pas pourquoi, je ne pus m'empêcher de tourner la tête un peu sur le coté, et d'entremêler mes doigts entre eux. Je fis mine d'être nerveuse, ou plutôt un peu gênée. Je savais être une bonne actrice, oh oui. J'étais plutôt douée, même. Enfin, ce n'était sûrement pas le bon moment. Sursautant, je me penchais vers le jeune homme, la tête à quelques centimètres de lui. Je sais, ça peut paraître bizarre, et ça peut faire penser à des choses... Étranges.
         Mais... Je ne fis que lui adresser un grand sourire, et, me reculant un peut, je tournoyais sur moi-même avant de me remettre face à lui.

-Dit, Leype... Tu peux me décrire un peut ce qu'il y a autour?

    De toute évidence, ce n'était pas la peine d'avoir fait une telle mise en scène pour une question aussi simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5416-luna-wainwright-mentali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 10
Jetons : 1541
Points d'Expériences : 304

MessageSujet: Re: Rencontre de taille ▬ Luna Wainwright   Mar 16 Aoû - 23:15


Je pense que je suis le pire chevalier de toute l’histoire. Je suis plus proche de l’idéalisme que de mes idéaux. J’essaye tellement de me forcer à aider les autres que mon comportement est hétéroclite. J’essaye tellement que ça en fait de la peine à voir. J’ai compris qu’elle était aveugle mais ça ne colle pas avec ma vision du monde. Elle me saoule un peu à jouer le jeu, à ne pas rager, à ne pas m’insulter. J’ai envie de me trancher la tête. Oui c’est bizarre.

Comme si lui décrire la scène était une solution, comment j’ai pu être aussi stupide ? Mon cerveau crame, je veux trouver la réponse. Je lui ai demandé si elle voulait que je l’aide d’ailleurs… Est-ce que le monde a besoin d’un sauveur ? Je n’en sais rien. Moi j’en doute, mais je sais que je dois jouer mon rôle. Dur d’accomplir son rôle quand tu ne crois pas à tes motivations.

Est-ce que c’est l’air plus frais qui m’a rafraîchi les idées ? Est-ce que c’est son manège ? Je suis si peu passionnant qu’elle se sente obligé de virevolter pour me répondre ? Je ne comprends pas. Je me déteste quand je pète des câbles comme ça, quand mon personnage se casse. Je suis tellement amer que la vie fait la grimace.

Lancelot, désolé de t’imposer mes pensées, mais s’il-te-plaît, fais ce que j’ai envie que tu fasses. Tu t’approches de sa tête, tu poses ta petite main sur sa tempe. Tu fouilles sans demander, tu explores, de toute manière tu ne comprends rien à son cerveau… Elle est cassée pour toi, tu cherches des connexions logiques entre l’information que ses yeux captent et ce que son cerveau perçoit. Tu testes, grâce à tes pouvoirs psychiques tu simules des signaux électriques dans les nerfs optiques, tu places ton esprit dans le sien pour voir ce qu’elle voit.

Tu n’as pas besoin de te connecter à mon cerveau car toi et moi on est toujours relié et maintenant tu m’as relié à elle. J’ouvre grand les yeux et j’observe. J’envoie les images directement dans son cerveau, je ne passe pas par ses yeux défectueux. Mon âme de chevalier t’aide mais…

C’est comme ça que je vois le monde… T’en penses quoi ? Ça vaut vraiment le coup ?

Mon âme d’artiste ne te comprend pas, pourquoi est-ce que tu veux voir le monde comme tout le monde si tu trouves notre vision si incomplète. Ta manière de penser ne me convient pas, pas complètement, j’ai envie de comprendre. Je réfléchis encore, plus, plus, plus. Je veux dire ce n’est que des sensations, ce n’est qu’un sens. Regarde comment c’est fragile les sens.

Lancelot, surcharge ton cerveau, rattache Gringolem, Elecsprint et tous les autres êtres vivants. Ça me saoule trop d’être qu’une seule personne, de n’avoir que mon point de vue.
Et tu deviens le nœud de toutes les vies, je vois ce que Luna voit, je vois ce que les cacturnes voient, je vois ce que Galahad voit, je vois ce que les maracachis voient, je vois ce que gringolem voit. Sous des angles différents, sous des couleurs altérés, je te regarde. Je n’ai pas besoin de parler, je peux directement m’adresser à ton esprit grâce à tarsal.

C’est bien plus amusant de voir le monde différemment, je ne pense pas que ce soit les sens qui font la vie, je pense que les sens ce n’est que des lecteurs d’informations, ce qui compte c’est l’information et son destinataire. Comment il va interpréter la prestation que je vais faire, comment il va comprendre. Je n’en ai rien à faire de ce qu’il voit, de ce qu’il entend, de ce qu’il touche, de qu’il sent… Ouais, la seule chose qui m’intéresse c’est ce qui se passe dans sa tête.

Je me déshabille, je plonge dans le bassin, je laisse l’eau s’écouler dans mes cheveux, sur mon visage, sur mon corps. Rien à faire, j’assimile juste l’eau dans mon esprit et j’en ressens l’émotion que j’y attache. Je suis le maître de mes ressentis, je n’en ai rien à faire de ce qui m’entoure, je peux le remplacer par ce que je veux. Je suis Leype Altmile, je suis Pavel Altmile, dès fois je me sens complet, dès fois je me sens vide. Je parle dans nos esprits à tous.

Tarsal, inverse mes sens, détruit-les, ressuscite les un par un, partage ce que je ressens avec tout le monde.

Je meurs, je perds mes 5 sens. Je suis dans le noir absolu qui lui-même n’existe pas et pourtant je pense. Je suis en vie dans mon propre inconscient. Je tombe et je vole. De toute manière je n’ai plus conscience des directions. Par automatisme mon corps persiste à respirer, à se tenir debout, mais mon cerveau ne comprend plus rien.

L’ouïe me revient et j’entends mon cœur qui bat. Le sang qui s’écoule dans mes veines. Mon poumon qui se gonfle et se vide. Mes os qui s’affaissent sous mon propre poids. L’eau sui s’écoule sur ma peau, qui se frotte contre moi. L’air qui se déplace se choquant contre les murs de la …

Les odeurs émanant de mon propre corps sont les premières à s’immiscer jusqu’à moi. Je sens le sel, l’acier et le cuir. Puis c’est les parfums de tous les pokémons plantes autour du bassin qui m’assaillent.

La lumière passe de nouveau à travers mes yeux, je suis aveuglé dans un premier temps. Petit à petit des couleurs viennent tacheter mon champ de vision. Je distingue difficilement les contours mais l’image est si vive que je me vois pris de vertige.

J’ai un goût amer dans la bouche, est-ce que je suis allé trop loin ?

Suis-je allé trop loin ?

Je suis prêt à accueillir ton déferlement.

_________________


Leype et ses compagnons


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4306-305-leype-altmile-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4404-leype-altmile-voltali
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 727
Points d'Expériences : 260

MessageSujet: Re: Rencontre de taille ▬ Luna Wainwright   Mer 17 Aoû - 11:38

Qu'est-ce que... Qu'est-ce qu'il se passait, là? Je voyais... Je voyais étrangement. Je voyais les couleurs, je voyais ce qu'il y avait autour de moi... Tout dans des angles de vue différents, mais je pouvais voir... Qu'est-ce qu'il se passait? C'était ce petit Tarsal qui me permettait de voir? L'espace d'un instant... Je me demandais si j'avais halluciné. Qu'est-ce qu'il se passait? Je comprend rien... C'est bizarre, cette manière de voir et de changer d'angles de vue. Je voyais ce que les autres voyaient? C'est si étrange... Mais les couleurs sont jolies. Je pouvais les voir, enfin, et même si ça ne durait que l'espace d'une seconde, au moins je les voyais.
         Et puis, ça s'était stoppé aussi rapidement que ça avait commencé. Ma vue mauvaise revint, et je faillis grogner. J'avais écouté les paroles de Leype avec détachement, mais je n'avais seulement capté que les dernières. « Tarsal, inverse mes sens, détruit-les, ressuscite les un par un, partage ce que je ressens avec tout le monde. » … Pourquoi lui demandait-il de faire ça? Il était fou? Est-ce qu'il savait à quel point les sens étaient précieux? Est-ce qu'il savait à quel point ils étaient utiles, et les perdre était quelque chose d'horrible? Oui, vous devinez que je redoutai plus que tout de perdre mes autres sens. Le toucher, l'ouïe, et même l'odorat... Ils m'étaient précieux depuis que j'avais perdu la vue. Je les avais développé, et je savais parfaitement m'en servir, désormais. Alors pourquoi Leype voulait-il se priver de ses sens? Il était débile ou bien? Là, là... j'avais envie de lui faire comprendre à quel point demander ça était stupide. Peut-être qu'il voulait savoir ce que ça faisait de perdre tout ses sens, peut-être qu'il voulait juste savoir ce que ça faisait de ne plus rien voir, de ne plus rien entendre, de ne plus rien sentir. Et même si il allait les retrouver... C'était idiot.

     « Suis-je allé trop loin ? » C'est ce qu'il venait de me dire. Est-ce qu'il était allé trop loin en demandant à son Pokémon de le priver de ses sens, l'espace d'un instant? … En réalité je n'en sais rien! Oh, si que j'en sais quelque chose! C'est bête. Tellement bête. Et en même temps... J'ai envie de dire qu'il fait ce qu'il veut... C'est son problème. Mais je suis sensible sur ce genre de chose. Je sais qu'il y a des crétins qui peuvent penser que ce n'est pas si terrible de perdre ses sens, et ça m'horripile à un point... Je sais que Leype ne fait pas partie de ces crétins! C'est pour ça que j'avais envie de l'engueuler. Parce qu'il n'est pas con, et que ce qu'il venait de demander à son Tarsal était complètement débile.
         Qu'est-ce que je pouvais lui répondre, honnêtement? Deux choix. J'avais deux choix. Me taire, ou répondre. Et évidemment j'étais tellement franche que si j'ouvrais la bouche, le premier mot qui en sortirait serait...

-Abruti!

    … Trop tard. Bon, génial, bravo Luna. Remarque, ça ne me dérangeait pas tant que ça. Non, ça ne me dérangeait pas du tout en fait. Aller, on avait commencé, on allait continuer sur cette lancée. J'allais tout de même faire attention de ne pas être trop méchante. Leype n'était pas un méchant garçon. Au contraire, je le trouvais très gentil. Mais là... Ca m'agaçait.

-Pourquoi est-ce que t'as demandé à ton Pokémon de te retirer tes sens? Je... Je trouve ça... Idiot.

    Etrangement, ma voix s'était adoucie. Elle restait calme. Je ne voulais pas être méchante avec lui.

-Excuse-moi d'avoir dit que t'étais un abruti, mais... Je suis très sensible en ce qui concerne les sens. Ils sont précieux, en particulier pour moi. J'ai perdu la vue, et je n'arrive pas à comprendre pourquoi certains souhaitent la perdre, pourquoi certains n'en veulent pas. Je dirais même que c'est le sens le plus précieux que l'on possède, l'ouïe en second.

    Je soufflais. Ma voix était toujours aussi calme. J'essayais de me montrer la moins agressive possible.

-J'ai connu des crétins, quand j'étais chef de gang, qui répétaient que ça ne devait pas être si terrible d'être privé de ses sens. Si tu savais comme je leur en ai foutu plein la gueule... Je ne supporte pas quand quelque chose touche à ce qu'on a de plus précieux et qui nous permet de vivre « normalement ». T'es pas de ces gens, Leype. T'es pas un crétin. Je ne te connais pas énormément, mais je trouve que tu es quelqu'un de très gentil. S'il te plait, ne demande plus à ton Pokémon de te priver de tes sens.

    Je stoppais mes paroles, mais ce fut pour aussitôt reprendre.

-Je sais pas ce qui s'est passé tout à l'heure, mais... j'ai pu voir. J'ai pu voir les couleurs, j'ai pu voir l'endroit. Sous des angles différents, j'ai pu voir. Merci. Au moins je sais à quoi ressemblent ce lieu et les couleurs, maintenant!

    Je lâchais un petit rire nerveux, pour ensuite afficher un grand sourire et une expression déterminée. Je m'approchais de Leype, dont je voyais la silhouette non loin de moi.

-Les sens sont précieux, Leype. Ne t'en prive pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5416-luna-wainwright-mentali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 10
Jetons : 1541
Points d'Expériences : 304

MessageSujet: Re: Rencontre de taille ▬ Luna Wainwright   Mer 17 Aoû - 20:39


C’est mon addiction tu sais ? J’aime aller mal pour revenir à la vie, c’est bizarre peut-être, idiot très certainement je te l’accorde. Que ce soit l’électricité de mon Elecsprint, les facultés psychiques de mon Tarsal ou… le vampirisme de mon Monorpale… Je me sers d’eux.

L’acteur avait renoncé à vivre « normalement » le jour de la mort de son petit frère, il n’avait dès lors cessé de chercher à tromper la vie. En jouant un autre rôle, en se faisant souffrir, en reniant ce qu’il était. Il ne cherchait pas à oublier ou à se soulager, il voulait ressentir des choses, il voulait se mettre en danger pour que son cerveau accueille la vie à bras ouvert comme avant.

C’est justement car je veux vivre normalement que je fais ça. Depuis que mon petit frère est mort, mon corps n’apprécie plus rien, j’ai l’impression d’être inerte. Quand je me débranche, puis que je redémarre, c’est le seul moment où les sensations sont assez vives pour que j’aie l’impression de vivre comme avant. Comment dire ? C’est comme si tout était terne à chaque instant mais qu’en souffrant, pendant quelques secondes, je peux remettre de la couleur dans ma vie.

Le chevalier ne parlait pas de ce genre de chose mais puisqu’il était idiot, il pouvait bien raconter son histoire. Elle lui avait bien raconté la sienne. Il se laissa tomber dans l’eau, se laissant flotter sur le dos. Ses cheveux dessinaient de drôle de formes à la surface de l’eau.

Tu as raison, je ne devrais pas jouer avec ce genre de choses. Merci de m’avoir raconté une partie de ton histoire, j’apprécie.

Le chevalier tendit ses bras vers le fond du bassin naturel pour en juger la profondeur. Il ne touchait pas le fond. Il sourit lui aussi comme elle.

Tu me rejoins dans l’eau ou tu restes au bord ? Si tu ne sais pas nager je pense que tu as pieds, ce n’est pas très profond et au pire je peux t’apprendre.

La phrase de Leype résonne dans sa tête comme un appel à l’aide, il se sent pathétique. Mais il continue de sourire, c’est son armure à lui en ce moment. Même en sous-vêtement dans un bassin, il ne quitte jamais son armure.

Alors comme ça tu as été chef de gang. Tu devais être super badass.


_________________


Leype et ses compagnons


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4306-305-leype-altmile-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4404-leype-altmile-voltali
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 727
Points d'Expériences : 260

MessageSujet: Re: Rencontre de taille ▬ Luna Wainwright   Mer 31 Aoû - 8:20

Je comprend pas... Comment est-ce qu'il peut aimer aller mal pour vivre? Comment ça peut être son addiction? Attendez est-ce que... Ok, c'est très très rare que je me sente mal. Pas que je sois gênée ou terrifiée, non, ça ne m'arrive jamais ça. Je veux dire, c'est TRES rare que je me sente mal, tourné évidemment dans le sens mal à l'aise. Maiiiis.... Comment vous voulez que je me sente bien alors qu'il venait de me dire que son petit frère était... Enfin voilà. Il l'avait glissé, entremêlé avec ses mots de manière à ce que ça se devine difficilement, je pense. Enfin, que ça se retrouve difficilement.
         J'écoutais le reste de ses paroles sans rien dire, bien trop occupée à faire le tri dans mes pensées. En fait, si je devais être honnête je trouvais Leype... Aussi énigmatique que fascinant. Sa manière de fonctionner, elle m'intrigue. J'arrive pas à la comprendre. Mais... Je veux la comprendre! Je n'y arrive juste pas. Bizarrement, j'aime comment il me parle. Là où dans mes paroles je suis presque une bourrine sauvage qui veut taper tout le monde, lui sais me parler d'une manière bien plus douce, bien plus calme, bien plus jolie. On peut dire que j'ai toujours manqué de tact, ah bah oui, le respect, avec moi, il est mort. Si vous cherchez « respect » dans un dictionnaire, ce n'est certainement pas ma photo que vous trouverez à coté. Rigolez pas, c'est même pas de l'humour!

     J'aime bien sa voix. Elle est jolie et calme. Si je la comparais à la mienne, je dirais qu'elle est beaucoup plus douce. C'est vrai, quand je parle, c'est toujours d'une voix brusquée, précipitée et en plus, elle doit être insupportablement aiguë. Bon, ça d'accord je m'en fiche, je n'envie les voix de personne puisque j'aime la mienne. Mais bon... J'aime particulièrement celle de Leype.
          Ah oui, quelle andouille j'avais oublié qu'il m'avais proposé de venir dans l'eau avec lui. J'avais vraiment le choix? Pas la moindre idée. Je m'approchais du bassin où il se trouvait, discernant avec difficulté les silhouettes autour de moi, quand il ajouta quelque chose au sujet de mon ancienne condition de chef de gang. « Badass »? Moi, badass? J'en sais rien! Okay, je sais me battre, okay, je suis assez forte et résistante physiquement, okay je défonce facilement quelqu'un, mais bon, ça ne veut absolument rien dire... Remarque je n'aurais jamais été chef de gang si je n'avais pas été si forte que ça, aha. Arrivée à proximité de Leype, tout ce que je fis fut d'enlever mes sandales, puis de m'asseoir sur le bord du bassin, glissant seulement mes jambes dans l'eau. Je commençais à fermer les yeux pour humer l'air. Bien sûr que je savais nager! Enfin, un peu. Mais on peut pas dire que je sais pas nager, ah ça non. J'ai beau être à demi-aveugle, je sais quand même nager et courir et autre! Nan mais, je passe pour une adolescente très normale quand on oublie le fait que je vois que dalle. BREF.

-Moi, badass, tu penses?

    J'avais tourné la tête vers Leype. A vrai dire, j'avais un peu envie de rire de bon cœur, gentiment, mais je n'avais pas envie de passer pour une extraterrestre si on oubliait le fait que mon attitude pouvait être étrange, parfois. Enfin bon, reprochez-moi ce que vous voulez, je vous répondrais d'aller vous faire foutre! Oui, carrément! Je fais pas les choses à moitié, moi. Je déteste qu'on me reproche des choses sur mon attitude.
         Ainsi donc, après cette très courte réponse et ce petit instant de silence que j'avais laissé s'installer, je décidais, à nouveau, de le briser.

-Je sais pas si on peut dire que j'étais badass, aha. En revanche, je savais me battre! Et puis bon, on était un gang plutôt spécial puisqu'on était en désacord avec les autres gang, qu'on cherchait plutôt a démanteler. Enfin, jusqu'à ce que je devienne chef le gang n'avait été qu'un simple regroupement de gros cons qui s'amusaient à tabasser de pauvres adolescents qui passaient dans les rues d'Illumis. LE PIRE, c'est que moi-même j'ai été une victime de ce gang! Mais bon, j'ai tabassé ses membres un a un et ils se sont enfuis comme de pauvres fillettes en chialant à moitié. J'étais fière de moi. Oh oui, tu peux pas savoir comme j'étais trop fière.

    Si je marquais une courte pose, je ne tardais pas à reprendre, le plus vite possible, ne laissant pas à Leype le temps de répondre.

-Du coup bah, ils ont viré leur chef. Ils avaient décidé d'en choisir un autre, mais quand ils m'ont retrouvée dans les ruelles d'Illumis où ils faisaient les cons bah ils sont venus me demander, à moi! Alors tu vois, à cette époque j'étais en colère contre machine. Oui, j'vais pas appeler la connasse qui m'a élévée suite à l'accident de mes parents par son prénom, c'est une connasse. Je disais donc, j'étais en colère contre elle, du coup bah j'faisais un peu ma rebelle. Oh et puis merde, j'aime pas ce terme. Mais bon, bref, on va dire que j'ai accepté de diriger le gang à la seule condition qu'ils cessent de terroriser les autres. Je leur ai proposé de démanteler les gangs adverses et crois-le ou non, ils ont pas refusé! J'aime pas les gens qui agressent les autres sans véritables raisons. Du coup, on se débarrassait des fauteurs de troubles, les gangs, et on réglait leurs comptes aux petits cons prétentieux qui venaient nous emmerder. En fait, on avait pas un mauvais but. Enfin, moi en tout cas. Le but c'était juste de jarter les connards de gang de la ville.

    Je parle, je parle... Faut que je m'arrête, peut-être qu'il n'a rien compris à mon charabia! Mais, euh... Ouais, ouais, comparez mon langage au sien. J'vous ai dis que le langage ne serait-ce que courant -on va pas abuser jusqu'au soutenu- et moi ça faisait deux. Par contre, le langage familier...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5416-luna-wainwright-mentali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rencontre de taille ▬ Luna Wainwright   

Revenir en haut Aller en bas
Rencontre de taille ▬ Luna Wainwright
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Ile Touga :: Village de l'Oasis-