Partagez | .
Tout en carton-pâte [Fouille]
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 652
Points d'Expériences : 884

MessageSujet: Tout en carton-pâte [Fouille]   Mer 10 Aoû - 19:56


Tout en carton-pâte
ft. Solo
Peut-on dire que tu étais prête ? Difficile de le savoir. Tu es plantée, là, devant cette grande pyramide dans la chaleur du désert. Il n'y avait rien autour de toi, sinon du sable, cette poudre de nostalgie qui coule sur les dunes tel les larmes d'un enfant abandonné au quais d'un gare, comme tes larmes lorsqu'on les tiens t'ont abandonnés. L'idée t'étais venue quelques heures plus tôt, lorsque tu as croisé deux archéologues revenir avec des pierres évolutives. Emballée par l'idée de découvrir quelques trésors, tu t'es dit que tu pourrais y dénicher quelques nouveaux matériaux intéressants, tu n'es pas archéologue, mais la matière, tu connais ça, les pierres, les métaux, c'est ton dada certes tu ne connait pas leurs histoires, mais au moins leurs propriétés actives.

Une pelle dans le sol, Hisbik sur le dos et Vérole à tes côtés, tu soupires un long instant, tu te dis qu'il serait temps d'y aller, mais quelque chose te bloque, tu as peur de cette pyramide, à vrai dire elle ne te met pas à l'aise, chose plutôt rare, mais après tout, puisque tu y es, autant aller jusqu'au bout de ton idée. Vérole elle, avance déjà vers l'entrée en lévitant tranquillement. Un regard attendrit naît sur ton visage alors que tu finis par avancer en remettant correctement ton sac sur ton épaule et la pelle à la main. Hisbik, comme toujours à l'air triste, très mélancolique la bougie n'est pas très expressive de bons sentiments.

Les pierres dorées de la pyramide se fondent dans le décor et le ciel déjà proche du crépuscule. À quelle heure as-tu cette idée? Beaucoup trop tard. On voit bien les ravages du vent, du temps et de l'érosion à certains endroits, au sommet, la pierre tout en haut est arrondie par les siècles, les premiers étages de pierres n'ont plus les angles très droits et Pytagore se retourne dans sa tombe en voyant ces angles qui sont tous sauf droits comme ceux qu'on retrouvait à l'origine dans les massives pierres rectangulaires. C'est avec un petit frisson dans le dos que tu passes l'entrée, sans portes c'est un grand tunel noir qui se dresse devant toi. Deux colonnes mordues par les vents sortent du sol, entourant l'entrée comme deux gardes que l'âge à fait taire.

-Bon tu viens Audrey !
-Oui oui Vérole j'arrive !

Tu fais donc un premier pas, sur une dalle de marbre, presque aucun bruit, comme si l'architecture absorbait tout. Inquiète tu avances et ce sont les flammes d'Hisbik qui te guident dans ce long couloir. Les murs sont timides, sans inscriptions, rien ne semble avoir bouger, le vent n'a pas vraiment pu s'engouffrer en ces lieux. Après quelques temps à marcher tu arrives dans un vaste hall, avec en son centre un piédestal, s'y élève une grande boule de cristal. À quoi sert-elle ? Voilà une bonne question. Tu t'en approches, un peu mois craintive, puisque tu as découvert quelque chose de normal. Tes yeux passent devant la sphère et Vérole de l'autre côté peut observer ton visage se déformer.

-Tu ressembles vraiment à rien avec ces déformations... tu espères vraiment plaire à cette fille là... comment elle s'appelle ?

-Hé ! Parle pas d'Alexnouille comme ça ! Tu relèves la tête pour observer le pokémon lévitant. Ne parle pas d'Alex comme ça ! Elle est si belle, ses cheveux roux qui flottent dans le vent, son regard si.. si.. ho mon dieu j'en perds mon alphabet Zarbi ! J'aimerai tellement qu'elle s'intéresse aussi à moi tu sais, hein ma petite Vérole, mais c'est compliqué après tout !

-Faudrait déjà faire les choses correctement, lui parler, la voire, la séduire avec douceur, apprendre à la connaître et si jamais tu vois que tu ne lui plait pas, ne force pas, cela risquerait de gâcher beaucoup de choses.

-Tu crois ?

-Ho que oui !

-Merci mamie Vérole !

-Mah ? De quel droit ?

Tu rigoles joyeusement en contournant la boule de cristal. Sûrement sert-elle pour la journée quand la boule peut capter les rayons du soleil. Tu prends Hisbik sur ta main et lui murmure de faire plus de flammes. Suivant tes directives le discret pokémon fait grandir sa flamme pour donner plus de visibilité. Apparaît alors plusieurs couloirs. Inspirée par celui de droite tu prends donc celui de gauche en faisant un petit signe à Vérole. La Méios te suis sans rien dire. La marche est silencieuse, on entend à peine tes bruits de pas, le couloir est exactement le même. A l’exception des peintures sur les murs, lorsque tu t'en aperçoit tu fais marche arrière et passe doucement tes doigts sur les gravures, ces peintures ont étés réalisées après gravures pour donner un relief aux réalisations pour qu'il se voit bien mieux et soit plus net dans la qualité du travail. On y voyait des humains, la peinture était parti avec le temps, comme ceux qui ont bâtit une histoire oubliée. Ces humains travaillaient avec les pokémons à la création de la pyramide, toujours bercée par une gravure solaire. De l'autre côté, on y retrouvait les hommes qui étaient comme hantés par milles fantômes, ils se mourraient et souffraient. En avançant et comparant les murs, tu remarques que l'astre baigne de plus en plus fort sur la pyramide à mesure que les humains souffrent de plus en plus, les hommes se font plus vieux et souffrant, les pokémons plus rares et plus faibles, au début tu retrouvais de puissantes formes évoluées, puis on les sous-évolution remplaçaient, avant de finir avec des pokémons de bases. La nuit les hommes étaient tourmentés, mourraient, espéraient, alors que quelque chose planait sur eux. Après de longues minutes de silences tu t'arrêtes sur l'image de la pyramide achevée, il n'y a plus d'humains, plus de pokémons, étrangement l'astre solaire n'est plus creusé, mais ressort en relief.

Curieuse tu appuis sur cette ex-croissance, un déclic se fait entendre, puis d'un coup tu sens le sol trembler sous tes pieds et le pan de mur où se trouvait la pyramide ainsi achevée commence à tourner sur elle même en laissant une voie s'ouvrir à l'inconnue. Un peu forcée par les événements tu entres dans ce passage qui s'ouvre à toi, Vérole s'y engouffre juste avant que le passage ne se referme.

-Où sommes-nous ? Murmures-tu ?

-Ça je voudrais bien le savoir, franchement, où est-ce qu'on a atterrit, dans un passage secret de pyramide abandonné, ça ne me dit rien qui vaille.

-Bah quitte à y être autant faire connaissance !

Tu ris joyeuse et commences à marcher, dans cette froide cavité tu te sens mieux, tu te sens exclus de cette oppression qui se dégageait du couloir, tu soupires de bien être avant de t'étirer avec un petit rire. Tu étais prête pour l'aventure maintenant ! À trouver des trésors !


_________________


Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 652
Points d'Expériences : 884

MessageSujet: Re: Tout en carton-pâte [Fouille]   Mer 10 Aoû - 20:01


Tout en carton-pâte
ft. solo
Il fait sombre dans cette galerie clandestine, mais les flammes d'Hisbik sont suffisantes pour éclairer ce lieu ou la poussière à élu domicile, le sable en temps que colocataire. Il y a des toiles de Mimigal un peu partout, preuve que les pokémons ont investit les lieux, contrairement à la Pyramide où il y avait personne, pas âme qui vive.  Tu passes tes doigts sur les murs en observant ce que tu as dans les doigts, rien d'intéressant. Les murs sont justes pleins de toiles, si bien que cela semble faire partie intégrante du couloir. Tu fanfaronnes, tu fais quelques tours sur toi. Tu deviens toute éxcitée, qu'est ce que tu vas trouver par ici ? Quel genre de trésors que personne n'a encore pu explorer.

Ta réponse arrive bien vite puisque tu arrives dans une petite salle rectangulaire. Pleine de sable tu suspecte qu'il y est encore de la profondeur. Tu en profite pour faire sortir Akali, la Sonistrelle heureuse de sortir de sa pokéball vient se coller à toi en te faisant pleins de pokébisous et se love contre ton cou. Tu passes ta main libre contre elle en la caressant tendrement, ta tendre Starter, dans un petit rire tu viens mordiller son oreille comme elle aime si bien avant de la laisser reprendre son envol.

-Bien petit princesse ! Utilise Tornade pour envoyer tout le sable vers le couloir okay ?

Enthousiaste, Akali commence à battre raisonnablement des ailes en faisant partir le sable vers le couloir, les petits grains flottent dans les airs comme des rouleaux de vagues sur lesquelles les surfeurs s'amusent. Lentement, mais sûrement le sable quitte la pièce, c'est un demi-mètre qui de sable qui cachait un pare-terre de terre. Tu observes la scène devant toi avec un petit sourire. Quel était cet endroit ? La chasse allait-elle s'arrêter ici ? Tu espérais bien que non ! Avec un rire enjouée tu te mets à genoux en invitant Vérole à t'aider un rocher assez plat, tes mains sont trop faibles pour parvenir à la soulever et tu ne veux pas faire appeler à un pokémon trop lourd pour réussir à découvrir ce qui s'y cache, de peur de tomber dans un trou géant qui n'existe sûrement pas.

-Aideuh moooooooi Vérole !

-Rah oui... à savoir quand est-ce qu'on va sortir !

Grâce à l'impulsion psychique de Vérole et ta force de Poussifeu, tu parviens à retirer le galet et le repousser plus loin en le laissant tomber dans un grand bruit sourd et un grande vague de poussière qui se soulève et passent tes narines et tes yeux, ce qui a pour conséquence de te faire pleurer et t'irriter les yeux en plus de te faire tousser comme un fumeur vieux de soixante ans. Lorsque tu arrives à calmer ta toux et que tes yeux rouges cessent de te faire pleurer, agites une main devant toi comme pour chasser les derniers grains de poussière qui voudraient encore te faire du mal.

-Bon qu'avons nous là !

Il se trouve que sous la dalle, il y avait une sorte de trappe en bois, des paillettes pleins les yeux, l'aventure se poursuit ! Tu saisis la trappe sans prendre en compte les remarques désobligeantes de Vérole. Avec un petit sourire tu ouvres la trappes et d'un coup sortent des Nosféraptis qui s'engouffrent dans le couloir. Sans attendre leur retour tu sautes par la trappe pour atterrir un peu plus bas dans un bruit sourd. Il semblerait qu'il n'y est personne, cette sensation oppressante n'est toujours pas là. Voilà qui est parfait !

-Allons y !

Tu marches dans ce passage pittoresque, presque fait à la hâte, comme pour fuir, les planches de bois sur lesquelles tu marches sont rongées jusqu'aux os par le temps, tu as l'impression que chaque planche va craquer sous ton poids plume. Tu marches doucement sans forcer sur ton corps pour éviter de t’alourdir en forçant ton point de gravité sur le bas. La poussière, omniprésente te fait un peu tousser et même si tu mets ta main devant ta bouche pour éviter d'absorber trop de poussière, tu as peur de tomber malade ou mal en point après cette expédition. Mais c'est finalement la fin de ce petit chemin que tu arrives sur une autre pièce, mais en passant le seuil tu trébuches sur quelque chose et c'est les pouvoirs psychiques de Vérole qui te rattrapent et t'empêchent de tomber. Soulagée tu te trouve un petit coin où il n'y a rien de trop dangereux puis tu soupires.

-Pffiou... ici c'est bas.... Bon Akali Revient !

Tu rappelles la Sonistrelle et ton regard se pose sur un truc qui dépasse. Un peu long tu hausses un sourcil. Tu t'en approche et passe ta main dessus avant de découvrir du marbre lisse en parfait état. Qu'est-ce donc que ce coffre ? Il est enfouit, il faut donc le déterrer. Tu sors de ton sac un burin et un marteau, matériel basique de qualité médiocre comparé à ce que tu as entre les mains. Tu places Hisbik sur le haut du coffre puis tu t'agenouilles, prit dans de la pierre ou un autre truc ayant durcit, soit par le temps soit à cause d'un pokémon. Vérole exerce une pression psychique sur un premier angle du coffre et tu utilises le burin en frappant de haut en bas et jouant avec les angles d’inclinaisons pour faire partir cette étrange roche, les copeaux partent et tu demandes aussi à Hisbik d’utiliser Danse Flammes pour fragiliser cette roche dont les morceaux qui gicles se rapprochent de la boue séchée et que la chaleur fera craqueler. Le burin reprend son rôle et les morceaux semblent tomber avec plus de facilité, les forces combinées du feu et la pression psychique de Vérole rendent le travail de tes mains plus aisés. Finalement tu libères un premier coin.

Face à la longueur du temps de travail du premier coin tu soupires et dégoupilles une grenade chantilly, tu regardes Véroles avec un sourire.

-Conteint l'explosion à ce coin là.

Tu as seulement le temps de lancer la grenade au coin visé qu'elle explose et reste dans le coin grâce à l'incroyable travail de Vérole qui dépense beaucoup d'énergie pour contenir l'explosion et faire s'imbiber cette roche étrange de la chantilly. Finalement elle y entre, faisant penser à une boue durcie avec une autre roche ayant fusionné. C'est là que les premiers coups de burins volent brisent aisément le second coin nécessaire pour ouvrir le coffre. Tu passes une main ton front pour retire la sueur, il fait chaud dans cette petite pièce.

-Bon il faut passer le cadenas.

Tu regardes Hisbik, puis Vérole, puis Hisbik avec un sourire, tu sors de sa pokéball Jason, le Kaiminus regarde l'endroit, distrait, mais un claquement de doigts suffit à le ramener à l'attention.

-Vérole, utilise la cire de Hisbik pour faire une clé et ouvrir, ça évitera de casser ce cadenas. Puis Jason utilise crocs givres pour rendre la clé dure.

Hisbik bien que peu confiant, se laisse faire par Vérole, transformé en Clé se faisant insérer dans la serrure puis ressortir, seule la tête et la mèche survivent. Conscient de son statue d'Objet il pleure un peu, mais prend sur lui car il sait qu'il rend service, pour une fois il voit son utilité. Puis le Kaiminus givre ses crocs avant de mordre la clé pour se durcir. Puis Vérole insère le petite Funécire et délicatement le tourne pour déverrouiller lentement avec beaucoup de tension les verrous qui semblent céder et finalement voilà qui s'ouvre le coffre alors que le Funécire regagne sa chaleur progressivement et se liquéfie dans sa forme d'origine. Tu te jettes au coffre que tu ouvres avant d'y plonger la main, est-ce que le jeu en valait l'Hisbik? Hisbik, Funécire, chandelle. Bref.


HRP:
 

_________________


Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!


Dernière édition par Audrey Hatoria le Mer 10 Aoû - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
Annonceur
avatar
Annonceur
Région d'origine : Kalos
Âge : 2 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1114

MessageSujet: Re: Tout en carton-pâte [Fouille]   Mer 10 Aoû - 20:01

Le membre 'Audrey Hatoria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'CHASSE' : 9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9360

MessageSujet: Re: Tout en carton-pâte [Fouille]   Sam 17 Sep - 21:35

Modération

Appréciation Quelques petites fautes dans le rp, mais rien de bien gravissime. Une petite relecture suffirait à les balayer! On ne perd pas de temps et on se lance bien vite dans la fouille, bien décrite et sur laquelle je n'ai pas grand chose à redire. Audrey avance un peu au hasard, avec une certaine désinvolture qui rend l'exploration sympathique. La façon dont tu te sers du Funécire comme clé est bien pensée! Même si je suis sûr qu'il y a des lois, contre ça. Tu vas avoir la SPP sur le dos, fais gaffe.
Gain Tu obtiens une Pierre Aube et la CT Reflet!


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tout en carton-pâte [Fouille]   

Revenir en haut Aller en bas
Tout en carton-pâte [Fouille]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Ile Touga :: Désert désolant-