Partagez | .
[Mission Mode / Mécanicien Ete 2016] Entre le jazz et la java [Luna / Audrey]
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 652
Points d'Expériences : 851

MessageSujet: [Mission Mode / Mécanicien Ete 2016] Entre le jazz et la java [Luna / Audrey]   Mer 21 Sep - 21:45


Entre Jazz et Java
ft. Luna
-Quand vient la fin de l'étééééééééééééééééééé sur la plageuh ! Il faut alors ze quitter peut ETREEEEEEEEE POUR TOUJOURRRRRRRR Si senor ! Vamos a playa senor Zorooooo !

C'était la dernière semaine avant la rentrée, mais bien heureusement pour toi, il y avait du mouvement dans l'air, te voilà expédiée à Illumis avec une équipe d'élèves ! Vous aviez prit l'avion à partir d'un petit aéroport à deux heures de Touga à dos de Tropius. C'était quand même une bonne chose pour toi que de pouvoir partir faire mumuse gratuitement aux frais d'une société comme Palladium ! Dans l'avion quasi privé ton équipe pouvait être tranquille. Héra observait le trio des plus jeunes, le Galvaran, le Kaiminus et l'Etourmi jouaient ensemble avec un petit de pions, l'Etourmi était le dernier de la famille, Hermes, quel beau nom. Tes yeux passaient sur Simplet, Hisbik ainsi qu'Areskia sur le dos de ton Monafemit au pelage parsemé de tatouages, drôle de façon de chromatisme, mais qu'importe, c'était intéressant à voir ! Doubt et Roméo se disputaient un morceau de nourriture, seul Hercule était resté dans sa pokéball à cause de son poids. Akali ta fidèle Sonistrelle s'était posée sur ton épaule en poussant un petit cri joyeux. Cette fine équipe que voilà était d'une aide très précieuse.

Dans l'avion il y avait trois autres personnes, tu savais juste que l'autre mécano était une jeune Pyroli très talentueuse sur le plan théorique, mais à la santé fragile, c'est Jackie qui s'occupait par le sport de la remettre sur pieds avec une froide tendresse presque surprenante. Elle n'était pas très expressive, mais ses techniques de dessin faisait d'elle une mécano très appréciée pour sa précision chirurgicale et sa capacité à répondre « aux classiques » là où ta clientèle tient surtout pour des objets loufoques et spéciaux que seul toi accepterait de faire !  

Non loin il y avait une des deux coordinatrices mode, elle ne semblait pas vraiment vouloir venir te parler, mais comme tu ne la connaissais pas tu savais que bientôt tu démarerrais la conversation. Pour l'heure tu sirotes ton mojito sans alcool. Habillée d'un débardeur en dentelle qui laisse bien ressortir ton under-boobs tattoo et ta petite sirène derrière le dos. Tes plus vieux tatouages, les nuages et les douilles sur les bras eux restent toujours visible. Tu as opté pour un short violet assez court avec des socks vertes kaki et aux pieds des talons aiguilles de quinze centimètres, ce qui te hisse au mètre quatre-vingt-dix et aussi à la reine du mauvais goût ! Alors que vous approchez de la piste d'atterrissage tu apostrophes la petite blonde.

-Tu es en mode alors ? C'est cool ! Tu t'appelles comment ? Tu viens de quel dortoir ? Tu viens d'où ? Tu aimes la choucroute ? Et les carottes rapées ? Sans oublier aussi le goût subtile de la glace à la raclette ! Hein tu aimes ?

Tu ris joyeusement alors que ta sonistrelle émet un petit cri aigüe trop mignon et qu'Hermes vient se poser sur ton épaule.

-Je suis la fille dans le Disney dont les oiseaux posent le manteau sur les épaules, tu sais la cruche blonde.... Tu t'arrêtes en remarquant que ton interlocutrice est blonde. Non mais pas toi, c'est une boutadeuh ! Tu fais un geste de main. Qui est assez idiot pour parler à des êtres humains sans le langage humain.. Pas vrai Hermes ?

Ton Etourmi secoue la tête en riant, le commandant vous demande de regagner vos places, chose que tu fais avant de ramener toute ton équipe dans leurs pokéball, sauf Hermes et Jason que tu gardes pour les cajoler de caresses pour l'oiseau et astiquer les canines du crocodile.  


-WHROUUUUUUUUUUUAYOU !!!

Petit cri de joie lorsque les roues touchent le sol et que l'engin frêne en te projetant en avant bien que retenue par la ceinture. Te revoilà à Illumis, il paraît que tu viens de là bas. Ashley voulait t'accompagner, car Illumis était la source de tous tes tourments parait-il. C'est là que tu es née, que ce qu'on dénomme « parents » où géniteurs voir « sac à hormones de merde » (pour les intimes) habitent cette ville. Voilà une épreuve !

-BONJOUUUUUR ILLUMIIIIIIIIIIIS ET SES TAXIS SUPER CHEROS !

Tu quittes l'avion avec le pas léger d'une princesse en chantonnant du death métal bien violent ! Vous aviez rendez-vous au siège social de l'entreprise non loin de l'arc de Trironfle bâtit à la demande de Napolitain 1er. Tu entres dans l'imposant bâtiment plein de vitres sans décorations. Tu prends l’ascenseur avec tes trois collègues et un membre du personnel de sécurité. Avec sa petite barbe tu titilles les poils en riant.

-C'est super amusant, dit ça te chatouille ou pas quand je touche ? Tu fais comment pour en avoir je peux pas en avoir aussi ? Hein dis ?

Mais aucune réponse. En entrant dans la salle de réunion il y a déjà une équipe d'adulte qui semble très soudée qui parle déjà de différents projets !
-BONSOIR ON EST LES ETUDIANTS DE GENIE !

-Ah b'jour, prenez place qu'on vous expose nos projets !

On te pointe alors la chaise , tu t'assois donc sur l'accoudoir pour avoir les pieds sur le cuir doux et soyeux.

-On ne s'assoit pas comme ça !

-Nan mais on s'en fiche, regarde, la nature ne t'as pas gatée avec tes roploplos aussi flasques qu'un ramoloss en gestation dans son œuf et tu as ce boulot ! Alors exposez vos idées je veux travailler moi ! Façon je suis sûr qu'on arrivera à faire un truc tellement génial qu'on récoltera un prix !

Tu t'attirais déjà les foudres des adultes, mais tu disais ça sur le ton de plaisanterie avec un grand sourire, voilà le froid jeté, la petite Pyroli ne savait plus où se mettre sur sa chaise avec Miss.Cury la funécire dans les bras.

-C'est une boutadeuh ! Faites pas la tronche hein... si ?

Avec de la chance les adultes exposeraient le travail à faire et leurs idées de projet.


HRP:
 

_________________


Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 127
Points d'Expériences : 260

MessageSujet: Re: [Mission Mode / Mécanicien Ete 2016] Entre le jazz et la java [Luna / Audrey]   Jeu 22 Sep - 19:47

Aujourd'hui, enfin, cette semaine, c'était particulier. En effet, il s'agissait de la toute dernière semaine avant la fin des vacances. Avant le retour à Lansat. Pour toi, cela sonnait comme une délivrance. Tu allais enfin quitter cet endroit plein de chaleur, qui te donnait tellement chaud que tu avais l'impression d'étouffer. Tu es plutôt soulagée, et tu as surtout hâte de te rendre dans cette fameuse académie qu'est la Pokémon Community. Tu as envie de découvrir l'endroit, de t'y perdre, de profiter, et surtout... De saisir cette merveilleuse chance que tu auras de pouvoir devenir enfin ce que tu veux. Tu souhaites être coordinatrice mode plus que tout, et ce parcours, tu ne peux pas passer à coté. Et justement, tu as été appelée pour une sorte d'expédition à Illumis, qui tourne justement autour de cette fameuse carrière que tu vises. Mais pas n'importe quelle mission: Elle a été confiée par la société PALLADIUM. Oui, elle s'écrit en grosses lettres, c'est ce que tu as pu voir. Il y a peu tu étais passée faire un petit séjour à Volucité, sans te douter une seule seconde qu'on t'enverrais à l'hopital. Une seconde fois, on t'a opérée. Au départ, tu t'étais fermement opposée car on ne t'avait absolument rien dit au sujet de cette seconde opération. Mais hélas, tu n'avais pas été écoutée. Cependant, à ta sortie de cette opération tu avais réalisé l'erreur que tu avais fait de t'opposer à ça: Car désormais, tu pouvais voir un peu plus clairement. Certes, les nuances grises étaient toujours handicapantes, cependant désormais, tu distinguais bien les formes et silhouettes, ce qui t'étais plutôt avantageux. Mais tout le monde sait à quel point tu es tête en l'air. Bien que tu en sois satisfaite, lorsque le médecin s'étant personnellement occupé de toi t'avais gentiment demandé ce que tu pensais du résultat, tu n'avais pu t'empêcher de répliquer:

-Bwaaaaaaaaaarf... Ca va mais j'vois pas les couleurs. Vous pourriez innover, hein.

    Ce à quoi il était resté sans voix. Tu avais filé, rejoignant celle qui t'avait « élevée » alors que le médecin était resté perplexe face à ta remarque. A se demander comment il fait pour ne pas être exaspéré par toi. Mais tes paroles laissent souvent place à deux réactions: La première est souvent une manifestation brutale de l'exaspération de ton interlocuteur, et la seconde est la même que celle du docteur, c'est à dire que ton interlocuteur reste perplexe face à toi.
         C'est en chantonnant que tu es montée dans l'avion, avion censé te conduire à Illumis. Tu es accompagnée de trois jeunes autres personnes, l'un d'eux est d'ailleurs mode, comme le parcours que tu comptes emprunter. Les deux autres sont deux jeunes filles Mécaniciennes qui vous accompagnent. L'attitude de l'une te semble posée, calme, tandis que celle de l'autre te paraît plus... Hyperactive? Oui, c'est approximativement le bon mot. Pendant tout le vol, tu peux voir une multitude de Pokémons lâchés derrière elle, même si tu te contentes de rester les yeux à demi-fermés. Il y a des chances que celle-ci soit ta partenaire, cependant, tu ne désires pas perdre ton temps à engager la conversation. Tu te contentes de la détailler discrètement du coin de l'oeil, et tu grimaces à la vue de ses vêtements. Boh, Luna, c'est simplement qu'elle et toi n'avez pas les mêmes goûts, tout simplement.

    Lorsque tu sens l'avion approcher la piste d’atterrissage, tu peux voir la silhouette de la jeune fille s'approcher de toi. Ses deux tresses s'agitent derrière elle, et tu baisses doucement la tête pour ouvrir de grands yeux lorsque tu aperçois la taille de ses talons aiguille. Bon sang, ils doivent faire au moins... Quinze centimètres. Evidemment, tu te demandes comment elle fait pour marcher sans tomber avec ces trucs. Et la voilà qui s'adresse à toi.
         …. Elle parle vite. Très vite. Tu l'écoutes, attentivement, mais tu te rends compte que ses questions, bien que censées au départ, commencent à perdre de sens. Bon sang, mais qu'est-ce qu'on en a à faire que tu aimes les... Glaces à la raclette? Ca existe ce truc? Tu lèves la main devant la tête de la jeune fille pour l'arrêter, avant de soupirer.

-Caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaalme! Calme! Je vais pas disparaître sous tes yeux, rassure-toi! Nan mais comme si j'avais que ça a faire... Tu ricanes. Je m'appelle Luna Wainwright, je viens du dortoir Mentali, bien sûr. Enfin, je suis nouvelle, je n'ai pas encore eu l'occasion de visiter l'académie. Je viens d'Unys, Volucité et...

    Tu manques de pouffer de rire lorsque tu repenses à la suite de sa question. Ca te fait rire. Disons que tu trouves ça... Complètement ridicule. Et innutile. C'est vrai que ça ne risque pas de lui apporter grand chose... Mais bon, tu vas tout de même répondre. Tu es polie, Luna, hein...

-Et euh, p't'ain mais qu'est-ce que ça peut te faire que j'aime la choucroute, les carottes rapées et la glace à la raclette? Ca existe d'ailleurs?

    …. Ah bah non. Entre temps un grand sourire avait peint ton visage, histoire de montrer que tu n'étais pas vraiment sérieuse, mais que c'était plutôt de la plaisanterie. En réalité, il y avait du vrai comme du faux. Juste après, elle parle d'une cruche blonde de disney... Bien évidemment, tu ne comprends pas, parce que toi-même tu ne sais pas si tu es vraiment blonde ou non, et bien sûr tu n'as jamais pu voir les disney. De toute manière, disons que tu t'en fiches un peu, qu'elle te vise ou non. Cependant, lorsque le capitaine demande de regagner vos places, tu ne prends même pas la peine de lui répondre. Disons que tu fais un effort immense pour te retenir de rire comme une pauvre cruche, et éviter d'être ridicule au passage.
         A l'atterrissage de l'avion, tu suis la jeune fille aux deux tresses. Elle te donne envie de mourir de rire, et en même temps envie de te fiche d'elle. Enfin, plutôt de sa façon de crier et de s'exprimer. Pour toi, ça n'a rien de parfait ou de sophistiqué... Mais bon, même si tu l'es physiquement, on ne peut pas dire que tu le sois au niveau du comportement. Donc, tu n'as rien à lui dire. Quittant l'avion, tu suis toujours la jeune fille, et entre-temps tu défais la veste en jean que tu portes pour la laisser tomber par terre. Il s'agissait d'une vieille veste que tu avais empruntée à Volucité, veste qui n'avait absolument aucune valeur à tes yeux. Sans scrupule, tu marches presque dessus. Il faisait assez chaud, ici. Aujourd'hui, tu avais opté pour ta tenue estivale habituelle, à savoir ton décolleté qui met en valeur ta poitrine, car dieu sait que tu aimes te mettre en valeur, et ton petit short court. Tu as mis tes bottes, quelle idée de marcher en sandale dans une ville où tu peux potentiellement te faire écraser les pieds tous les dix mètres? Et bien sûr, tu as attaché tes cheveux en queue de cheval, et mis tes petites lunettes de soleil aux bords blancs et aux carreaux bruns. Tu profites de la netteté nouvelle de ta vue pour les mettre. Tu as maintenant l'air d'une de ces nombreuses stars des magazines quand celles-ci sont en vacances. En même temps, tu veux ressembler à une star.

    Vous arrivez alors au dit bâtiment, et vous prenez l’ascenseur. Tu peux entendre et voir ta camarade embêter un membre du personnel de sécurité, ce qui te fait ricaner dans ton coin. Lorsque vous pénétrez dans la salle, tu peux entendre ta camarade crier que vous êtes les « étudiants de génie ». Tu n'en fais cependant rien et tu t'installes sur la chaise que l'on t'as désignée, jusqu'à ce que, suite à une « boutade » de ta camarade, tu sentes un froid jeté. En plus de l'éternel gris que tu vois... c'est agréable... Tu soupires, et tu sens que tu vas devoir reprendre la parole. Cependant...

-'Tain, c'vrai qu'elle a raison, la fille aux tresses...

    Bon sang, Luna, on s'en serait bien passés de ta remarque. Un autre froid s'installe dans la pièce, et...

-AAAAAAAAH MAIS BORDEL! Vous avez fini d'être coincés? Nan parce que, à ce rythme là, on va pas s'en tirer...

    Ir-ré-cu-pé-rable. Tu te grattes l'arrière de la tête d'un air faussement gêné, tout le monde sait que tu es une excelleeeeeeente actrice. Tu attends qu'un des adultes prenne la parole, cependant tu sens qu'un regard glacial est braqué sur toi. Ou plusieurs, peut-être. On fini alors par expliquer le but de la mission: réaliser un objet ayant pour but de reproduire des attaques de Pokémons. D'où l'utilité de prendre 2 mécaniciens et 2 stylistes. Pendant que les adultes exposaient des idées de projets, de ton coté, tu réfléchissais et déjà, une ou deux idées vagues cependant traversèrent ton esprit.
         Une fois les explications achevées, tu t'approches de la jeune fille aux loooongues tresses et tu ne peux t'empêcher de tirer sur l'une d'entre elles pour la faire réagir.

-Eh, toi, tu t'appelles comment? T'es de quel dortoir? Et bordel de merde comment t'arrives à marcher avec des talons pareiiiiiiiiiiiils?

    De ce coté, tu n'en reviens toujours pas. Tu promènes ton regard Émeraude sur tes camarades, attendant qu'ils aient quelque chose à dire.

-Sinoooooooon... Vous avez des idées de projets? J'vais pas faire ça toute seule, c'pas pour rien qu'on est quatre!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5416-luna-wainwright-mentali
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 652
Points d'Expériences : 851

MessageSujet: Re: [Mission Mode / Mécanicien Ete 2016] Entre le jazz et la java [Luna / Audrey]   Jeu 22 Sep - 21:25


Entre Jazz et Java
ft.Luna
-OUAIS LA ON SE DECOINCE AUSSI ! VOUS ETES DES ARTISTES OU DES BROCHETTES DE BROCOLIS AUX FRUITS DE MER ? Damn Arceus of if sh*t!

C'est ainsi que les deux autres élèves vous regardent avec un peu de... surprise et ne veulent pas être mis dans le même sac que le votre, la jeune Luna et toi-même semblez prêtes à mettre un peu de piment dans cette glace à la raclette ! Il est temps de se chauffer et de chauffer les autres ! Tu t'assois à nouveau en prenant une posture de darone de la mafia. Tu fais semblant de tirer un cigare, pour appuyer ta présence tu fais sortir Jason et Hermes, le Kaiminus se pose sur tes genoux en montrant ses belles canines pointues et l'Etoumi kleptomane (oui à noter qu'il a volé ta carte de carte de fidélité à un magasin de vêtement, mais tu reste persuadé que tu l'as perdue, il s'occupe aussi à se faire un nid de chouchous de Pyrolis volés.

Finalement un adulte toussote pour montrer un foulard rougeâtre sur une large feuille forma A2, les détails sont réussis, aussi l'un des mécanos prend la parole.

-On retrouve ici une attaque flamèche, le tissu peut par contact avec les mains de son porteur se mettre à produire de la chaleur si bien que les longs fils qui pendent servent par un réseau de mèche à capteurs termique d'accumuler et faire circuler la chaleur jusqu'à ce que les files servent de combustibles qui peuvent se régénérer, ils agissent juste comme une torche que le tissu alimente pour continuer à fournir de l'énergie. Néanmoins par temps froids ou pluies, l'écharge ne produit que de petites flames ou permet de réchauffer son porteur.

-Mais c'est basique ! Mais c'est utile à la société alors c'est cool quand même comme projet, quoi que ça manque de lazer quand même !  

Tu souris tendrement, ce qui apaise un peu la situation un peu tendu et arrache un sourire à l'une des conceptrices mode, tes yeux basculent sur la Mentalie qui s'approche, tu n'as pas vraiment pu lui répondre, car l'avion atterrissait et vous étiez prises par le temps, ce qui vous oblige à bouger assez rapidement, il manque quand même un métro ici. Tu l'écoute et te redresse bien qu'assise.

-Ho moi je m'appelle Audrey, mais on m'associe souvent à une mécanicienne hyperactive qui parle super vite ! Tu caresses le plumage d'Hermes qui a dans le bec tes clés, chose que tu arraches vivement. Non pas les clés j'ai déjà dis ! Au pire, profite en pour piquer des chouchous ici! Tu ris. Moi je suis des Pyrolis mais je sèche un peu les entraînements ce qui m'attire quelques mauvais regards, mais un peu de chantilly et c'est reparti ! Pour les talons ce sont de longues années d'entraînement dans un village ninja secret qui pouvait marcher au plafond avec des talons, mais ça c'est une histoire que je ne peux te raconter sinon je devrais te tuer ! Tu exploses de rire alors que ton Kaiminus glousse un peu taquin. Mais dis moi tu fais comment pour marcher avec ces roploplos car quand même c'est plus des roploplos ce sont des têtes de Noadkoko.. fin j'espère qu'ils parlent pas sinon faut consulter ! Héhé haha ! Tu veux pas m'en passer un peu ? Genre moi on dirait des baies ceriz c'est agaçant !

Tu repenses à Alex à ce moment précis, sa poitrine qui semble si confortable pour la main ou la tête en guise d'oreiller et tu rougies, vu de l'extérieur on pourrait croire que tu baves sur la poitrine de la Mentalie, ce n'est pas faux, mais pas très catholiques, surtout que ça n'existe pas ici mais trêves de paradox dimensionnels. Tu t'étires de tout ton long faisant glisser Jason comme sur tes jambes avant que celui-ci arrive au sol et se dégourdisse les pattes. Face à la demande de Luna, c'est Hermione qui prend la parole.

-Je... moi j'avais une idée. J'ai remarqué que la fréquence à laquelle les danseurs de danse de salon des villes chaudes, comme le tango par exemple ou les claquettes, provoquaient des détonnations puissantes lorsqu'ils tapaient leurs pieds, je pense qu'avec un système en deux temps on peut recréer une attaque ampleur ou, pourquoi pas séisme si nous parvenons à de bons résultats à être efficace. Je préconice quand même d'être prudents lors des tests des prototypes si cette idée aboutit à quelque chose de construit et efficace et...

Un jet d'eau sauvage coupe la conversation de la jeune malade et on peut entendre un cri de surprise, surtout lorsqu'un Kaiminus a lancé un petit jet d'eau mesquin sur le haut blanc de Luna. Ton regard courroucé en dit longue, tu le prends dans tes bras et lui bave dessus en punition, c'est quelque chose qu'il déteste par dessous tout. Mais Luna semble bien embêté, ici l'autre coordinateur mode prend la parole.

-Outre cet incident, je pense qu'utiliser des matières qui tiennent bien les ondes seraient idéales, il faut bannir les talons compensés et utiliser des talons en métal et non en bois, on pourra plus facilement y intégrer des systèmes de mécano et en plus le bois ne tiendrait pas assez aux « secousses sismique »

-AH OUAIS GENIALEUH ! Tu tapes des poings frénétiquement. On commence quand hein ? Allé, j'ai hâte d'en faire une paire d'armres extraordinaires! !

-Vous avez un sous-sol de cents mètres rien que pour vous, il vous suffira d'établir une liste des matériaux et on vous le commandera le temps que vous fassiez les premières esquisses de votre projet, dis la mécano.

-VERS L'INFINI ET L'ANGLE DROIT comme le disait l’astronaute Buzz l’Équerre !


_________________


Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 127
Points d'Expériences : 260

MessageSujet: Re: [Mission Mode / Mécanicien Ete 2016] Entre le jazz et la java [Luna / Audrey]   Dim 25 Sep - 11:20

Toujours assise sur ta chaise, tu observais les conversation des autres, sans vraiment rien dire. Tu réfléchissais, tout en t'amusant des paroles d'Audrey, -c'est comme ça qu'elle s'appelle-, car tu doutes qu'elle aie vraiment été dans un village ninja pour s'entraîner à marcher avec de telles chaussures. Tu souris mais tu ne dis rien, en réalité tu tentes plutôt de contenir ton rire qui veut s'échapper de tes lèvres en mordant ces dernières. Mais ce n'est pas un rire que tu lâches quand tu sens de l'eau asperger ton haut blanc. Tu bondis littéralement de ta chaise en poussant un cri, avant que tes yeux se posent sur le Kaïminus de la Pyroli. Kaïminus sur lequel Audrey... Bave dessus. Tu camoufles une expression à la fois amusée et dégoûtée. C'est un genre de punition? Bizarre. Tu te grattes l'arrière de la tête, et l'expression que tu affiches donne l'impression que tu as l'air embêtée. Et alors seulement tu repenses aux idées de projet de tes autres camarades.
         Des talons pouvant recréer l'attaque ampleur, voire séisme? … C'était génial! Tu attendis que tout le monde, tout le monde se taise pour pouvoir donner ton avis. A vrai dire, on ne t'avait pas beaucoup laisser parler et tu préférais qu'on te laisse parler quand tu le voulais. Tu n'hésitais pas à t'imposer quand tu le voulais, et c'est justement ce que tu t’apprêtais à faire une fois qu'Audrey eut achevé ses paroles.

-Et moi j'aime pas les maths! Tu soupires. Elle a parlé d'équerre, et même si ça fait référence à un astronaute, bah... Les équerres ça sert aux maths. Bref, vous allez me laisser parler ou bien? Nan parce que j'essaie d'en placer une depuis un moment, un petit mensonge ne fait pas de mal de temps à autre, et vous bah vous parlez, vous renchérissez, vous continuez... y'a pas que vous sur terre merde alors!

    Quand s'achèves tes paroles, tu observes les regards consternés qui sont sur toi. A ce moment alors, la réaction la plus normale venant de toi est... De pouffer de rire. Tu as l'air d'une grosse abrutie, au milieu de cette foule de personnes qui t'observes, mais tu t''en fiches. Tu es de celles qui aiment se donner en spectacle. Tu aimes qu'on te regarde, Luna. Et tu n'hésites pas à faire en sorte que les regards des autres soient rivés sur toi, peut importe la situation. Quand tu seras une Coordinatrice mode reconnue, tu veux briller par les vêtements que tu feras, et par ta personne. Tu leur montreras que les couleurs n'ont pas d'importance, ce qui compte c'est l'esthétique du vêtement, et si il est confortable ou non. Tu vois en noir et blanc, après tout.

-Breeef... Je peux vous donner mon avis sur votre idée? Non parce que, on est quatre et a MOINS d'en avoir totalement rien a foutre de moi, vous devez aussi me demander mon avis... J'ai des idées géniales, voyez vous! Je suis déjà assez talentueuse dans mon domaine, je dois dire. La mode, ça me connaît!

    Et voilà que tu commences à monologuer.

-Je deviendrais une mode reconnue par tous, on me félicitera pour ce que je fais, je serais la meilleuuuuure! Un regard sévère de l'autre mode te fais grogner et tu lui tires la langue, le regardant à ton tour, euh. Euh. EUH. Baisse ton regard, mec, c'est pas comme ça que tu vas me faire peur.... BREF. Bordel, j'ai pas donné mon avis dans tout ça. Mais bon, si vous voulez savoir bah... Tu regardes la jeune Pyroli qui a proposé le projet, ton idée est GENIALE.

    Des étoiles commencent à briller dans tes yeux, et tu regardes Audrey en lui jetant un regard complice. Toutes les deux, vu comment vous êtes, vous risquez fortement de faire des étincelles... Et le bordel. Surtout le bordel.

-C'est pas tout ça mais on y va dans ce putain de sous-sol?!

    Ton visage affiche un très grand sourire pendant que tu regardes l'adulte qui semble diriger le projet. Il te dévisage avec un air interrogateur, l'air de te trouver plus loufoque que quiconque. Pourtant, tu n'es pas bien étrange... Si ce n'est que ton hyperactivité à manqué de te placer chez les Pyrolis. Tu as eu de la chance, d'ailleurs, Pyroli était le dortoir que tu voulais éviter. Enfin, ce n'est pas que tu voulais l'éviter mais, tu détestes le sport, et le moindre effort physique te fait râler. Il faudra bien que quelqu'un te pousse à faire du sport, un jour. Tout le monde te regarde, et tu leur sers ton plus beau sourire. De toute manière, avec ta vue tu vois les choses différemment. Peut-être que tu vois ce qu'eux ne voient pas. Ou qu'ils voient ce que tu ne vois pas.
          L'adulte se lève finalement, et vous fait signe de le suivre. Tu t'avances vers lui en sautillant, et on se demande comment font tes lunettes de soleil pour tenir sur ta tête et ton nez tellement tu bouges. On dirais que tu... Gambades, oui. Tu regardes l'homme avec insistance alors qu'il appuie sur l'interrupteur de l'ascenseur, et tu bondis à l'intérieur alors qu'ils fait signe à tes camarades d'entrer. Vous descendez jusqu'au sous-sol, et te voilà qui est la première à bondir à l'intérieur de la pièce. Tu grimaces en te rendant compte que tu ne vois presque plus rien.

-Brrr... Fait sombre! Allumez la lumière sivouplé! J'tiens à voir quelque chose moi! De toute manière, c'est pas comme si je voyais...

    Tu t'arrêtes. Hors de question que les gens connaissent ton secret. De toute manière tu t'en fiches. Tu bondis à coté d'Audrey et tu attrapes une de ses tresses, te mettant à jouer avec pour l'embêter.

-Bon sang Audreeeeeeeeey tu fais comment pour avoir des cheveux aussi longs?! J'veux les meeeeeeemes!

    Tu lâches la tresse et te retourne ensuite vers tes camarades.

-Donc vous voulez qu'on parte sur quel type de chaussures? Des claquettes? Perso c'est pas moi qui teste, je sais pas faire des claquettes. Cependant si vous voulez quelqu'un pour designer ces chaussures, comptez sur moi ahah.

    Tu regardes tes camarades, un a un.

-J'ai une idée. Si on se mettait par deux et que chacun de notre coté on bossait sur deux prototypes différents, et ensuite on met nos idées en commun et on teste lequel est le mieux?

    Tu affiches de nouveau un grand sourire, et tu te mets à coté d'Audrey en saisissant son bras que tu lèves.

-J'me met avec Audrey, perso.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5416-luna-wainwright-mentali
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 652
Points d'Expériences : 851

MessageSujet: Re: [Mission Mode / Mécanicien Ete 2016] Entre le jazz et la java [Luna / Audrey]   Dim 25 Sep - 13:54


Entre Jazz et Java
ft.Luna
Elle avait l'art de vouloir se mettre en avant la petite Luna ! Dans un sourire tu la laissais faire en t'imaginant manger des pops-corn devant une série télé un peu exagérée. Petite blonde aussi puissante qu'une lessive ultra concentrée, c'était à ça que tu résumais la petite Luna, future costumière dans le parcours mode. Étrangement, bon nombre de coordinateurs étaient en réalité une écrasante majorité de Mentali, c'était presque une discrimination que de faire ça. Ces longs monologues, ils ressemblaient un peu aux tiens, c'était mignon un peu, une jeune fille à couver sous ton aile. Malgré tout, l'idée est adoptée par l'ensemble du groupe et vous vous dirigez vers le sous-sol. Jason passant devant en courant de ses petites jambes pour venir se loger entre les jambes de Luna. Hermes lui, beaucoup plus tranquille reste sur ton épaule, pourquoi faire des efforts quand d'autres peuvent le faire à votre place.

Un petit coup d'ascenseur et vous voilà dans une immense pièce, la lumière s'ouvre juste après les dires de Luna, à ce moment précis on aurait dit une déesse. Que la lumière soit, dit Luna et la lumière fut ! C'était incroyablement beau à imaginer, Luna en tenue d'Arceus qui modèle le monde. La salle était équipée de tables, de pièces de coutures, de mannequins de différentes formes et même d'ordinateurs. C'était là une sérieuse installation.  

-Du matériel partouuuuuut incroyable !

Ton Kaiminus s'élance dans les allées, rapidement suivi d'Hermes qui s'en va à la recherche d'un coin en hauteur qui offrirait une vue d'ensemble de l'imposante pièce. Les deux autres écoliers sortent également, Miss.Cury, la funécire d'Hermione couve tout le monde d'un regard un peu sadique et autoritaire, en voilà une qui s'entendrait un peu avec ta Kangourex. Puis Luna se jette sur tes immense tresses en jouant avec. Ton secret ? Tu n'en as pas vraiment, tu passes ta main sur ton menton en réfléchissant longuement avec un air concentré.

-A vrai dire je ne suis pas allé chez un coiffeur depuis bientôt dis ans, c'est pour ça qu'ils sont si longs, mais je dégrossis les pointes et je refais souvent ma couleur, chose fastidieuse et difficile à cause de leur longeur justement !

Tu l'écoutes à nouveau, elle parle vraiment beaucoup ! Pendant ce temps tu fais sortir ton Galvaran pour que le trio infernal soit de sortie, il manquait en théorie simplet, mais mieux ne vallait pas qu'il soit de sortie avec autant de monde, le pokémon électrique commence à courir vers le crocodile pour profiter de quelques instants de jeu. Puis Luna propose de composer deux équipes, chose que les deux autres élèves acceptent vivement, étrange, comme si Luna et toi ressembliez à deux furies ambiante... ouais bon c'est pas faux, il faut avouer que vous faites la paire toutes les deux ! Tu te tournes alors vers Luna.

-Bon il est temps de passer à la conception de ces paires de claquettes !

Tu tires la demoiselle en direction d'un poste ordinateur avec une tablette graphique. Tu prends place, allume la machine et dès que possible tu commences à lancer les différents programmes et sors un peu de papier et des crayons.  

-Bon il nous faut avant de nous soucier du design des claquettes, faire le mechanisme de base.

Tu commences à esquisser un talon très sommaires ressemblant à celui des claquettes et avec une calculatrice à côté de toi tu commences à prendre quelques calculs.

-En fait il faut se baser sur la vitesse à laquelle se rependent les ondes sismiques, les causes des séismes, quels sont les critères de l'échelle de Richetier. À partir de là on pourra imaginer différents mécanismes, tu ne crois pas ? Tu peux me faire quelques recherches Luna s'il te plait, sans forcément chercher à comprendre, juste relever un certain nombre d'informations, on fait le point dans une heure ok ? On trie les idées je pense qu'il faudra rentrer à l'hotel.

Tu lui souris et commence tes recherches sur les séismes, les causes, le fonctionnement de la libération d'énergie, tu découvres donc les différents moyens de créer des lésions dans le sol. Mais rien ne semble correspondre à quelques chose de mécaniquement possible grâce à des chaussures. Il faut donc trouver un système qui puisse faire entrer en résonnance différentes parties du sol pour qu'ils vibrent, voir même cède pour déclencher jusqu'à une attaque séisme. Après plusieurs simulations sur un logiciel spécialisé tu regardes Luna avec un sourire puisque l'heure est arrivée.

-Alors dis moi tu as trouvé quelques trucs ou même éventuels design si jamais tu n'as rien trouvé ? Moi je pense avoir quelque chose. Il faudra que les claquettes soient munies de sortes de patch avec une petite surface en relief et qui puisse redistribuer les ondes liées au choc des claquettes sur le sol. Si chaque claquette possède deux patch, que le danseur positionne à des endroits un peu écartes, la résonance répétée et très rapide des ondes devrait pouvoir déclencher une attaque ampleur de plus ou moins grande puissance ! Tu apostrophes l'autre groupe. Vous en êtes ou ?!

_________________


Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 127
Points d'Expériences : 260

MessageSujet: Re: [Mission Mode / Mécanicien Ete 2016] Entre le jazz et la java [Luna / Audrey]   Lun 3 Oct - 16:56

Audrey et toi partez vers les ordinateurs, même si elle te devance. Tu as du mal à circuler dans la pénombre, même si la lumière fut allumée sur ta demande. Enfin, c'est ce que tu crus comprendre en entendant un déclic, et en commençant à distinguer quelques silhouettes presque nettes. Les nuances sombres s'étaient légèrement éclaircies, et cela pouvait notamment t'indiquer que la lumière était. Audrey déclara donc qu'il fallait commencer à concevoir le mécanisme de base, avant de passer au design. Tu grognas intérieurement, à vrai dire tu aurais préféré commencer la conception dès maintenant, car pas mal d'idées concernant le design et la forme t'étaient venues en tête. Mais soit, peut-être que voir à quoi allait ressembler le mécanisme t'aiderais à déterminer quelles idées étaient appropriées, quelles idées l'étaient moins, quelles idées étaient à garder et à jeter. Toutes les deux vous asseyez donc, et tu aperçois que l'une des machines est dotée d'une tablette graphique. Ta camarade s'empresse d’ailleurs d'allumer l'engin, et lorsque tu distingues qu'elle n'esquisse qu'un talon très sommaire, tu comprends que le mécanisme sera surtout dans le salon, et que la réussite ou l'échec de votre projet reposera justement sur cela. Pour cela il faudrait alors des talons spéciaux, et pas de simples talons. C'est certain, votre projet n'ira pas bien loin si vous vous contentez de simples talons en tissu, ou si vous vous contentez d'utiliser la matière dont beaucoup de talons sont fais. De toute manière, votre projet risque d'être irréalisable si vous vous contentez d'un talon basique. Le métal et autre matières plus résistantes vous seront certainement bien plus appropriée que d'autre. Surtout pour le mécanisme.
         Tu écoutes donc ce qu'Audrey te dis, et elle te demande d'ailleurs de faire des recherches. Là, tu hésites. Tu vas sûrement mettre un petit moment pour tout trouver et arriver à lire, même si l'écran lumineux et la netteté des quelques phrases affichées justement à l'écran te permettent de lire. Pour taper au clavier, cependant, c'est une toute autre histoire. Mais tu ne veux pas paraître faible et surtout, tu ne veux pas laisser Audrey faire tout le travail, donc tu préfères faire la fière et faire ce qu'elle te demande de toi-même. Ça ne semblera rien à ses yeux, mais pour toi ce sera comme presque un exploit.  Alors, dès que ta camarade te dis que dans une heure, vous faites le point, tu te mets à fixer les touches et commence à taper quelques recherches. Cela avance lentement, au départ, mais tu arrives sans trop grand mal à te débrouiller et tu finis par trouver tout ce qu'elle te demande. Y compris des idées de design assez sympathique, même si tu en as déjà en tête. Pour toi, il faudra que la chaussure que vous allez concevoir soit tout de même assez résistante, car si le talon est en métal la chaussure devra au moins avoir la force de supporter le poids qui se trouvera dans le talon. De toute évidence, il semblerait que tu t’attardes plus sur le design que sur ce qu'Audrey t'a demandé, puisque tu peux la voir faire des recherches concernant l'échelle de Richetier. De ton côté, tu en as fais aussi, bien qu'un peu moins. Cependant, maintenant, ta tête est remplie de design de toutes sortes. Il ne manque que les couleurs pour que cela soit parfait. Même si... Tu t'en fiches un peu.

   Au bout d'une heure, Audrey s'adresse à toi avec un sourire alors que tu avais toujours les yeux rivés sur l'écran. C'est sa voix qui te fait tiquer, et aussitôt tu pivotes la tête vers elle, alors qu'elle démarre dans des explications précises. Tu te rends compte qu'elle a pensé à des choses auxquelles toi tu n'aurais pas directement pensé, cependant tu trouves ses idées intéressantes. Tu hoches donc la tête en lui servant ton plus beau sourire pour lui montrer ton approbation, puis elle apostrophe le groupe en leur demandant où ils en sont. Le Coordinateur vous déclare qu'ils ont fait quelques recherches, mais qu'ils n'ont pas terminé. Alors tu te tournes à nouveau vers Audrey, et tu adoucis un peu ton sourire.

-Bon, je suis totalement d'accord avec toi, je t'avoue que je n'aurais pas pensé à ça. Mais du coup, le mécanisme c'est les patchs? Donc, y'aura pas besoin de faire des talons en métal? Non parce que si tu veux, j'avais pensé, en te voyant dessiner le talon, que tu aurais voulu insérer un mécanisme directement dans le talon et que donc dans ce cas, faudrait qu'il soit assez résistant. Et donc les claquettes le devraient l'être aussi, c'est logique. Après je pense que de toute manière, il nous faudrait quand même faire les chaussures dans une matière assez résistante, enfin dans un tissu résistant, enfin je sais pas si tu vois quoi.

    Tu lâches un petit rire avant de faire un bond de ta chaise. Et tu te retournes vers ta camarade, en poursuivant.

-Tu sais quoi? Je penses qu'il va falloir qu'on fasse tester à quelqu'un les chaussures, quand elles seront finies. Une de nous deux, de préférence. Faudra prendre les mesures pour ne pas faire de trop grandes claquettes, ou au contraire, de trop petites claquettes. Ca te dit que ce soit toi qui teste les chaussures? Je pense que ça t'amuserait, et au pire on a qu'à voir pour les tester toutes les deux et si la différence de taille entre nos pieds est trop grande bah tant pis, je te laisserais faire le premier test si tu veux.

    Tu achèves ta phrase par un sourire. Évidemment, tu doutes que vous réussissiez du premier coup. Qui sait, vous serez peut-être emmenées à faire plusieurs modèles de claquettes, à concevoir plusieurs mécanismes avant de réussir. Mais te voilà assez motivée, même très motivée par ce projet. Tu demandes donc à ta camarade si il est l'heure de rentrer à l'hôtel, tu penses que ce sera plus pratique de trier les idées au calme qu'ici. A moins que tu n'aies pas bien compris ses propos, mais dans ce qu'elle avait dit il te semblait qu'elle voulait trier les idées à l'hôtel.

-Du coup, tu veux qu'on trie les idées maintenant, ou c'est l'heure de rentrer?

    Tu t'adresses à tes camarades, en élevant la voix.

-Eh vous deux, vous pouvez vous exposer vos idées? Juste pour voir à quoi vous avez pensé tous les deux, ça pourrait être sympa de mettre en commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5416-luna-wainwright-mentali
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 652
Points d'Expériences : 851

MessageSujet: Re: [Mission Mode / Mécanicien Ete 2016] Entre le jazz et la java [Luna / Audrey]   Dim 6 Nov - 21:52


Entre Jazz et Java
ft. Luna
Les remarques de Luna étaient pertinentes et intéressantes, elle se posait des réelles problématiques de conceptrices. Les matériaux, tu n'y avais pas réfléchis à proprement parlé. Quoi qu'il en soit la jeune blondinette se posait en leader, elle apostrophait l'autre groupe, demandait leur avis, leurs idées, elle avait un esprit de leader, ça t'arrangeais, toi qui avait l'habitude de travailler en solo ça te permettait de purement te concentrer sur le travail. Le leader était celui qui guidait l'équipe et devait la maintenir unis en donnant les principaux ordre. Dans le cas de la coopération « d'artistes », la liberté créatrice devait être entourée à sa juste valeur, chose que réussissait parfaitement Luna pour le moment.

-Je pense que nous devrions rentrer, glisse l'autre coordinateur mode.

Tu approuves avant de remballer ton matos, tu souris en observant Luna, alors que tu commences à marcher tu lui dis.

-On va faire un topo à l'hotel ? Tu guideras les débats, ça vaut mieux je pense.

Ton sac sur le dos tu te grattes le coude avant de siffler tes pokémons pour qu'ils reviennent vers toi, Hermes se pose sur ton épaule et les autres courent jusqu'à l'ascenseur. Tu y montes en souriant.

-Ce fut une journée bien épuisante quand même, j'espère que l'hôtel va nous permettre de nous ressourcer un peu, car la semaine risque d'être longue...

Tu caresses Jason qui apprécie la marque d'attention mais à force claque un peu des dents, il aime bien être cajolé mais pas être pris pour un enfant comme tu continues à le faire, il n'a pas encore six mois, mais il a beaucoup mûrit au contact d'Hercule. Plus le temps passe plus il aime découvrir le monde seul, suivre sa voix et sa propre direction, un mégalo solitaire à en devenir.

Le trajet se passe sans encombre et vous arrivez à l'hotel, une chambre pour les filles et le garçon se retrouve seul avec une suite entière. Luna donne la directive, ranger ses affaires et se regrouper. Tu ranges donc tes quelques effets personnels, les hauts, les shorts, culottes en dentelles et hauts de maillots. Dommage qu'Alex ne soit pas là, cette Givrali qui occupe tes pensées aurait peut-être apprécié de pouvoir voir ce spectacle, tu as l'impression qu'elle n'est pas insensible à tes charmes, fin ce baiser rapide le laisse penser lors du test de courage. Tu souris à ce souvenir avant de t'étirer et quitter la chambre une fois rangée, tu n'as même pas pu te jeter dans le lit immense que tu parage avec Luna. Jason est parti devant, faire un tour dans le couloir, le Kaiminus à vraiment l'âme d'un aventurier couplé à celle d'un guerrier, tant mieux penses-tu, il gagnera sa place au sein de tes combattants, pour l'instant Mafioso, bien qu'il faille un partenaire, Héra et Hercule sont tes meilleurs éléments, Doubt ainsi que Roméo on du potentiel, mais ils manquent de volonté pour le combat. Tu voulais aussi prendre en galon, passer le grade eux pour élargir ton autonomie créatrice, il fallait aussi voir cette mécanicienne, puis tes thèses étaient déjà prêtes, le passage au grade trois serait aussitôt fait car ce sont les thèses qui rebutent le plus les élèves. Une fois dans le salon tu t'installes en commandant une boisson, tu en profites pour prendre la parole.

-Pour te répondre Luna, je pense qu'il faille utiliser des matériaux différents pour le talon et la chaussure, il faut éviter l'emploi d'un support trop rigide qui sera trop sensible aux ondes et pourrait bien dévaster le dos du porteur des claquettes. Il faudra sûrement une semelle en mousse absorbante, je ne vois que ça de mon point de vue. Après je veux bien faire tous les tests, oui c'est amusant de faire des trous partout, détruire le monde sans même bouger les mains héhé.. haha.. ! Ta voix prends une tournure de plus en plus inquiétante. Oui tout faire exploser, ruiner le monde, la civilization, le dominer, la reconstruire et tout casser, recommencer cercle jouissif haha.. HAHAHAHAHA ! Tu t'arrêtes en regardant un serveur. On peut avoir des pistaches s'il vous plait ? J'adore les pistaches, mais pas celles qui s'ouvrent pas hein ! Tu regardes tes collègues. Donc je disais, oui, je veux bien faire les tests !

-Sinon.. balbutie Hermione la mécanicienne, on pensait à ce que chaque talon joue son propre rôle à vrai dire, que l'un prépare l'implantation de la sonde en ayant la capacité de fragilisé le sol et que le second talon puisse envoyer des sondes, dans de petites foreuses programmées pour aller à une certaine distance, sans excéder les cinq mètres, je pense que c'est le plus optimal car on évite de surchargé le mécanisme, pour l'activation, notre ami en mode avait pensé à taper les deux talons ensemble, afin de préparer une onde et qu'au prochain coup de talon de pouvoir la libérer sous l'impulsion du coup dans un sol déja fragilisé par l'autre talon au préalable.

-Je trouve l'idée particulièrement bonne, ajoutes-tu, je penses pas qu'on fasse mieux, l'emploie de cuir et de carbone en quantité judicieuse devraient aider à la conception des claquettes parfaites. Pour le système... tu bailles sans mettre ta main devant la bouche. Je pense qu'il faut vraiment y réfléchir demain car là je suis pas en état de bosser. On va manger un morceau ?  

Quand il s'agit du repas du soir tu ne laisse personne faire son leader, tout le monde à la bouffe et puis c'est tout ! Tu cours jusqu'au restaurant pour récupérer la carte du menu et demander des frittes avec un magret saignant. Tu manges autour de quelques bonnes blagues, Jason arrive à ce moment là pour manger un morceau de viande, tu ris en le lui donnant discrètement. Hermes lui...l'Etourmi s'est volatilisé. Une fois le repas finit tout le monde se met d'accord pour se reposer, pour dormir, puisque tu ne dors pas seule ou en compagnie d'Alex (chose qui n'arrivera pas de si tôt, tu prends un top arc-en ciel psychédélique et garde ton shorty, façon tu dors avec Luna, il n'y a aucune ambiguïté possible. Hermes se glisse par la fenêtre ouverte, il faisait très chaud même à Illumis, l'oiseau revient avec quelques chouchous à ajouter à sa collection de kleptomane. Jason lui dormira dans la salle de bain dans une eau bien froide.

Alors que les lumières s'éteigne tu te mets sur le dos, un bras derrière la nuque en demandant une question qui peut paraître absolument étrange

-Comment tu as connue l'école Luna ? Demandes-tu sans regarder ton interlocutrice. Pourquoi celle-ci ? J'aimerai savoir ce qui nous pousse, tous, à avancer comme ça à l'aveuglette, moi la première hein, j'adore ça, mais je me demande si un jour, même si on fuit nos erreurs elles nous rattrapent pas d'un coup.


_________________


Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 127
Points d'Expériences : 260

MessageSujet: Re: [Mission Mode / Mécanicien Ete 2016] Entre le jazz et la java [Luna / Audrey]   Dim 27 Nov - 13:50

Quand tu entends l'autre coordinateur mode proposer de rentrer, tu ne peux t'empêcher de soupirer de soulagement. Il faut avouer que, même si le sujet de la mission te passionne, tu commences à te sentir quelques peu fatiguer, et tu as besoin de remettre de l'ordre dans tes pensées qui se bousculent un peu trop vite. Tu ne t'étais jamais sentie autant motivée, et il faut dire que tu es assez heureuse d'avoir réussi à obtenir une place pour une telle mission. La couture, la confection d'objet, tu comptais bien évidemment te spécialiser là-dedans, malgré tes problèmes de vue. Et tu voyais en cette mission l'occasion de montrer à tout le monde à quel point tu te débrouillais bien. Alors tu hoches la tête avec un grand sourire lorsque le garçon propose de rentrer, et tu aides ta camarade aux curieuses tresses dix fois trop longues à ranger le matériel. En devinant que les silhouettes des autres courraient vers l’ascenseur, tu te dépêches de les suivre, attendant tout de même Audrey, et tu t'engouffres en même temps qu'elle à l'intérieur de l’ascenseur.

-Oh, ça va voyons! Tu t'exclames, toujours souriante, en donnant une grande tape dans le dos de ta camarade. Ce soir, on va se permettre de bieeeeen se reposer, et puis demain hop ! On se lève tôt et on se donne à fond! Même si on rate les premiers essais, on ne peut pas se permettre de perdre du temps à réaliser toute cette mission! On doit donner notre maximum!

    Tes yeux brillent légèrement, et tu ne te rends pas compte que ton poing est légèrement levé vers le haut. Il n'y a aucun doutes là-dessus, tu es terriblement motivée par ce projet, plus que tu ne l'étais en arrivant.
         Et vous atteignez l'hôtel sans trop de problèmes. Vos chambres vous sont donnés, une chambre que tu partageras avec les trois filles tandis que le garçon aura une suite pour lui seul. En apprenant cela tu tires une mine boudeuse, toi qui aimes et a toujours été habituée aux suites de luxes de Volucité. Tu aurais voulu être seule dans une chambre, mais si celle que vous partagerez à trois avec les deux autres filles est luxueuse et grande, alors cela ne te posera pas trop de problèmes. Cependant tu ne peux t'empêcher d'avoir cette mine boudeuse gravée sur le visage, jusqu'à ce qu'enfin vous puissiez gagner les chambres. Ni une ni deux, tu ne peux t'empêcher de donner les directives à suivre. Tu frappes dans tes mains, retrouvant ce sourire qui te caractérise si bien, et tu regardes tes camarades.

-Allez hop, on ne traîne pas! On rassemble ses affaires et on s'in-stalle!

    Tu fais de même en contemplant la chambre, et tu disposes par la suite soigneusement tes affaires. Une longue semaine vous attends encore, et il est évident que vous avez besoin de repos ce soir là. Heureusement, la chambre est grande et luxueuse comme tu le voulais, et tu n'es absolument pas déçue. Sans te faire prier, tu suis Audrey dans le salon après t'être étirée en baillant. Bien que tu n'aies pas travaillé des masses aujourd'hui, tu te sens déjà épuisée. Tu t'étais levée bien trop tôt ce matin, aussi tu espérais bientôt pouvoir t'affaler dans le lit de la chambre et dormir sans bouger. Tu t'installes à côté de ta camarade Pyroli, quand cette dernière prend la parole.

-Pour te répondre Luna, je pense qu'il faille utiliser des matériaux différents pour le talon et la chaussure, il faut éviter l'emploi d'un support trop rigide qui sera trop sensible aux ondes et pourrait bien dévaster le dos du porteur des claquettes. Il faudra sûrement une semelle en mousse absorbante, je ne vois que ça de mon point de vue. Après je veux bien faire tous les tests, oui c'est amusant de faire des trous partout, détruire le monde sans même bouger les mains héhé.. haha.

    En l'écoutant parler, tu constates que ta camarade prend une voix de plus en plus inquiétante, aussi tu hausses un sourcil en prenant un air étonnamment sérieux.

-Oui tout faire exploser, ruiner le monde, la civilisation, le dominer, la reconstruire et tout casser, recommencer cercle jouissif haha.. HAHAHAHAHA !

    Aussitôt elle s'arrête, regarde un serveur, et reprend.

-On peut avoir des pistaches s'il vous plait ? J'adore les pistaches, mais pas celles qui s'ouvrent pas hein ! Tu regardes tes collègues. Donc je disais, oui, je veux bien faire les tests !

    Décidément, tu trouveras toujours ta camarade surprenante. Te penchant vers elle, tu lui souffles de se calmer même si tu ris intérieurement suite à ses propos concernant le fait de « tout ruiner ». Tu laisses l'autre Mécanicienne, Hermione, prendre la parole, et tu constates qu'elle semble plus timide, avoir un peu plus de difficultés à parler. Tu lui offres un sourire rassurant et bienveillant, même si tu espères que ses propos seront clairs et pas complètement désordonnés. Lorsqu'elle achève de parler, un sourire se grave de nouveau sur ton visage et tu attends qu'Audrey aie fini de prendre la parole pour pouvoir compléter.

-Ouais! Tu lèves le poing. C'est vraiment une bonne idée Hermione. Je propose qu'on aille tous manger, on a besoin de reprendre des forces, et on se répartira le boulot demain. Ça serait une bonne idée que chacun des deux groupes que nous avons formé travaille sur un talon chacun, n'est-ce pas?

    Mais tu n'avais même pas terminé ta phrase qu'Audrey était déjà partie en direction du restaurant, et tu ne peux t'empêcher de la suivre en courant, attrapant la main d'Hermione pour qu'elle ne perde pas la cadence elle aussi. Pour ce qui est de manger, malgré ce qu'on pourrait croire tu n'es pas quelqu'un de très gourmand. Au contraire, tu tiens à garder ta silhouette que tu juges « parfaite », et tu fais attention à ta ligne en évitant de manger trop de choses grasses. Tu sais te cantonner aux légumes, tu refuses de trop manger au risque de prendre un peu de poids. Certains peuvent te trouver trop perfectionniste, ce à quoi tu leur répondrais d'aller se faire voir, pour être polie. Tu commandes à la suite de tes camarades et tu manges doucement, veillant à ne pas renverser ta nourriture.
         Le repas terminé vous montez de nouveau vers les chambres. Tu vas dormir avec Audrey, ce qui ne te dérange pas tant que ça. Alors que tu t'installes à ses côtés tu vois déjà la Pyroli s'installer, et lorsque la lumière s'éteint tu soupires, soulagée de t'être déjà assise à coté de la jeune fille. La voilà qui te pose une question.

-Comment tu as connue l'école Luna ?  Pourquoi celle-ci ? J'aimerai savoir ce qui nous pousse, tous, à avancer comme ça à l'aveuglette, moi la première hein, j'adore ça, mais je me demande si un jour, même si on fuit nos erreurs elles nous rattrapent pas d'un coup.

-Oh euh, comment j'ai connu l'école... Bah écoute, ça va te paraître un peu idiot mais en fait, c'est ma tutrice qui m'en a parlé. Elle voulait que je dégage, parce que je sais qu'elle me supportait plus alors elle a tenté par tous les moyens de trouver un truc pour que je parte de sa maison à Volucité. Elle supportait plus de s'occuper d'une demie-aveugle et de toute manière, je voulais partir aussi. Cette femme est une connasse alors quand j'ai découvers la Pokémon Community, j'ai craqué et j'ai aussitôt pris mon départ pour là-bas. Ce qui m'a poussé à venir c'est simplement le fait de vouloir devenir une graaaaaaaaaaaaaaande coordinatrice mode, reconnue dans le MONDE entier!

    Et alors que tu continues tes explications, tu finis par souhaiter bonne nuit à ta camarade, sentant soudain le sommeil t'envahir.

    Et c'est le lendemain que vous retournez sur votre lieu de travail. Tu sembles t’être endormie tôt, et tu te sens en très grande forme. La preuve, tu devances tout le groupe et tu marches vivement, presque sautillante. Quand vous atteignez le sous-sol, tu cherches les lumières à tâtons et lorsque tu sens ta vue s'éclaircir, et tu prends place sur une chaise pour commencer les explications.

-ALORS. Suite à une proposition super cool d'Hermione hier soir, tu la vois baisser la tête, j'ai un peu réfléchis et j'me suis dis que, comme Hermione voulait donner des fonctions différentes aux talons, pourquoi ne pas se mettre d'accord ensemble sur une idée et décider quel groupe fait quoi? Un groupe pourrait se charger de tel talon, et l'autre de tel talon! Vous en pensez quoi?

    Tu diriges ton regard vers Audrey.

-Et du coup, vous pensez qu'on pourrait se servir de quelle matière pour les faire ces talons? Vu ce que tu projettes de faire Hermione, faudrait vraiment qu'on fasse ça dans une matière solide. On pourrait commencer par un prototype « test », on verrait les défauts, ce qu'il faut corriger et quand on saura tout, on pourra refaire un VRAI cette fois, avec les défauts corrigés et les améliorations portées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5416-luna-wainwright-mentali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission Mode / Mécanicien Ete 2016] Entre le jazz et la java [Luna / Audrey]   

Revenir en haut Aller en bas
[Mission Mode / Mécanicien Ete 2016] Entre le jazz et la java [Luna / Audrey]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Ile Touga :: Village de l'Oasis-