Partagez | .
[#NOËL 2016 - 7G] Cocotier et Noadkoko ?
 Topdresseur Stratège
avatar
Topdresseur Stratège
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 36
Jetons : 5038
Points d'Expériences : 841

MessageSujet: [#NOËL 2016 - 7G] Cocotier et Noadkoko ?   Mar 20 Déc - 15:27

Je m’étais levé de bon matin. Non pas du fait que ce soit le premier jour des vacances et que je veuille en profiter, sinon je serais resté au lit, mais plutôt à cause de l’expédition qui s’annonçait. Mes affaires étaient déjà prêtes de la veille. Un sac à dos contenant tout le matériel nécessaire pour se promener en territoire inconnu et bien sûr, un paquet de pokéballs ! Pour un mois de décembre, il faisait assez doux sur Lansat, mais je n’avais pas la moindre idée du temps qui nous attendrait sur l’île où nous allions. Par prévention, j’ajoutais une écharpe plus épaisse et et des gants à mon arsenal. Le sac sur le dos, je quittais sans remord ma chambre, accompagné de mon fidèle farceur Crocrodil. Ce dernier avait eu du mal à se réveiller, je ne comptais pas le nombre de morsure que je m’étais faite en essayant de le remuer ce matin. Avec le temps, j’en avais pris l’habitude et je ne laissais qu’échapper un rictus grimaçant avec un léger mouvement de recul.

Sur le départ, je rejoignais le bateau qui nous conduirait jusqu’à cette île. D’après ce dont j’en avais entendu, il s’agissait d’un endroit très particulier, récemment découvert, où de nouveaux Pokémons feraient leur apparition. Cette île se déplacerait et je me demandais si elle-même ne serait pas tout simplement un Pokémon gigantesque. Au milieu des chercheurs et explorateurs, j’imaginais déjà notre belle bande se disperser et semer les graines de l’apocalypse aux quatre coins de ce nouveau lieu. Mais cette fois-ci, ce ne serait pas aussi facile, afin d’éviter tout dérangement des experts sur place, notre sortie se déroulerait sous la surveillance de nos professeurs. Une idée, qui sur le papier, semblait être très bonne, mais je doutais qu’ils arrivent à nous canaliser tous. Par préférence, j’avais choisis le Général Jackie au détriment de mon référent. Celui-ci ne verrait peut-être pas d’un bon œil que l’un de ses élèves tourne sa veste pour se joindre à un autre professeur, mais il serait déjà sûrement bien assez occupé par sa propre personne pour dénier le remarquer. De tous les professeurs, c’était auprès du Général que je me sentais le mieux. Après notre aventure dans la grotte cet été, j’avais appris à l’apprécier, bien que ses méthodes soient, comment dire… Radicales ?! Oui, c’était bien cela. Néanmoins, sa sévérité pouvait avoir des avantages, comme celle de nous pousser à toujours donner le meilleur de nous-même.

En arrivant près de l’île, le temps s’était éclairci, voir même éclairé. Un beau Soleil trônait au-dessus de l’île et la température devait avoisiner la vingtaine de degrés. J’avais presque trop chaud avec ma veste, je me découvrais donc un peu en retirant la petite écharpe que j’avais mise et en ouvrant ma veste. Tandis que nous approchions encore, je passais ma tête par-dessus la rambarde du navire, observant les fonds marins en espérant tomber sur le visage d’un Pokémon géant qui expliquerait les déplacements de l’île. Il n’en fut rien, mais je pus voir quand même quelques poissons suivre le bateau un instant avant de rejoindre les eaux profondes à mesure que nous avancions. Crocrodil tenta aussi de se pencher pour regarder, tout content, mais un peu maladroit, il faillit passer par-dessus bord. Heureusement pour lui, un élève qui passait par là le retint avant que je ne puisse venir l’aider. Lui mettant une petite tape gentillette sur sa tête de linotte, il me regarda avec deux grandes billes désolées. Je l’attrapais dans mes bras pour un gros câlin, le soulevant et le gardant ainsi, malgré son poids.

L’embarcadère nous déposa ensuite sur les côtes de l’île et Crocrodil dans les bras, je rejoignais mon groupe d’expédition. Tous au garde à vous, pas le droit à un pas de travers, le Général Jackie semblait avoir d’autres espérances que la simple rencontre de nouveaux Pokémons. Tout bonnement, elle s’en fichait et comptait apparemment nous le faire comprendre. En voyant les autres groupes partirent, je me demandais soudainement si je n’aurais pas mieux fait de m’inscrire dans l’un d’entre eux. Il était trop tard pour avoir des remords, ce qui était fait, était fait et il fallait aller de l’avant. C’est donc résigné, que je me dirigeais avec les autres, sous le commandement du Général, vers la jungle. Au pas de course, évidemment ! Il n’était pas question de se traîner comme des chiffes molles sur la plage. Une. Deux. Une. Deux. Hop hop hop ! Nous enchaînions les diverses épreuves du parcours que nous désignait le Général, parfois avec plus de difficulté et moins d’enthousiasme, mais l’arrêt ne semblait pas être une option pour qui que ce soit.

Désormais, je portais Crocrodil sur mon dos. Le pépère n’avait plus ni la force, ni la motivation de poursuivre les épreuves que le Général se faisait un malin plaisir de nous faire subir. Qui plus est, je devais avouer que moi-même je m’y perdais au milieu de cette vaste végétation. Les arbres commençaient à se ressembler et la flore si dense ne permettait plus le moindre repère. Le Soleil arrivait tout de même à percer entre les feuilles, éclairant notre chemin. Nous devions tour à tour ramper, escalader, sauter d’une branche à une autre, courir en passant au-dessus de rochers,… Entraîné et concentré, je finissais quand même par lâcher prise et m’écrouler sur le sol. Haletant, je reprenais ma respiration comme s’il n’y aurait plus de lendemain. J’avais chaud, terriblement chaud et mon front était bouillant. Je m’appuyais contre un arbre pour me relever, cherchant dans le contact avec ma main de la fraîcheur.

-Dans mon sac… Cro… Crodil. De l’eau. S’il te… Plait.

Descendu de mes épaules pour ne pas m’imposer un poids supplémentaire, il venait ensuite farfouiller dans mon sac que j’avais laissé à terre après ma chute. Il en sortit une bouteille d’eau, qu’il me tendit et que je buvais avec joie. D’autres élèves s’étaient eux aussi arrêtés plus loin et le Général Jackie commençait déjà à venir chercher ses retardataires. Je profitais donc de ces quelques secondes de repos pour me laisser glisser dos à l’arbre et poser ma tête contre celui-ci en soupirant. J’étais fatigué, j’avais l’impression d’avoir parcouru cette jungle pendant des heures et j’en avais presque oublié que nous étions venu à la base découvrir de nouvelles espèces de Pokémons. En l’occurrence, j’étais plus préoccupé de savoir dans quel état j’allais finir après cette journée d’efforts intenses.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8575

MessageSujet: Re: [#NOËL 2016 - 7G] Cocotier et Noadkoko ?   Mar 20 Déc - 19:21

ETAPE 1

Voici les six Pokémon que tu peux rencontrer, choisis-en trois dans ce lot et la chance décidera sur lequel tu tomberas. Inutile de faire un post RP pour dire lesquels tu sélectionnes.



Vous possédez 9 Pokéballs, 4 Superballs, 1 Chronoball et 5 Hyperballs  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Stratège
avatar
Topdresseur Stratège
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 36
Jetons : 5038
Points d'Expériences : 841

MessageSujet: Re: [#NOËL 2016 - 7G] Cocotier et Noadkoko ?   Ven 30 Déc - 15:10

L'un d'entre eux, s'il vous plait :3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8575

MessageSujet: Re: [#NOËL 2016 - 7G] Cocotier et Noadkoko ?   Dim 1 Jan - 6:01

ETAPE 2

Tu rencontres Bébécaille ! A présent tu peux écrire un post RP décrivant ta confrontation avec ce Pokémon. Merci de préciser à la fin de ton post si tu souhaites [Lancer une PokéBall] [Mettre K.O le Pokémon sauvage] ou la [Fuite du Pokémon sauvage] (rappel : les Pokémon que vous rencontrez ont le même niveau que vous. Donc considérez qu'ils ont appris les attaques correspondant à votre grade)
Bon courage !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Stratège
avatar
Topdresseur Stratège
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 36
Jetons : 5038
Points d'Expériences : 841

MessageSujet: Re: [#NOËL 2016 - 7G] Cocotier et Noadkoko ?   Sam 14 Jan - 12:55

Assis au coin d'un arbre de cette épaisse jungle, j'attendais le regard brouillé, que le Général Jackie vienne me rappeler à l'ordre. Ces quelques secondes à profiter de la douce brise, qui soufflait soudainement entre les arbres, me remirent d'aplomb. Je proposais le restant de ma bouteille d'eau à Crocrodil, qui paraissait assoiffé par la chaleur plus que la fatigue. Précipitamment, il se jeta sur la bouteille que je lui tendais et celle-ci se renversa à même le sol lorsqu'il trébucha sur une racine mal enterrée. Son cri de désespoir n'empêcha pas les événements d'arriver et qu'il se rétame à son tour la tête la première dans le sol. Fièrement, il se releva et s'indigna avec un air qui se voulait sérieux, mais rien y faisait, il était plus mignon qu'autre chose. Je lui faisais une caresse en me redressant, ayant pris l'habitude d'éviter ses grosses écailles dressées le long de sa colonne vertébrale.

-Ne t'en fais pas, mon ami. Un autre élève pourra peut-être nous dépanner d'un peu d'eau. Allez, on repart !

Je lui donnais une légère tape sur l'épaule avant de me remettre en route. Avec peu d'entrain, Crocrodil prit ma suite en trainant la patte. J'avouais ne pas être bien plus rapide que lui, je sentais une douleur remonter dans ma jambe droite dont je ne m'étais rendu compte auparavant. Grimaçant, avancer me devenait de plus en plus difficile et voyant mon état, Crocrodil se rapprocha pour s'assurer que j'allais bien. Je le rassurais d'un sourire avant de m'arrêter près d'un gros arbres. Au sol, jonchaient plusieurs branches brisées de longueurs variées. J'en prenais une et la montrais à Crocrodil.

-Regarde, ce sera parfait pour m'appuyer. Pas besoin de s'inquiéter.

-Crocrooo !

-Oui, j'irais voir un médecin en rentrant. Si ça peut te rassurer.

M'appuyant sur ma canne improvisée, je me remettais en marche avec mon compagnon. Mais lorsque je levais la tête pour voir où en était le reste du groupe, je compris que j'étais seul. Il n'y avait pas la moindre trace du Général ou des autres élèves. M'avaient-ils oublié par mégarde ou m'étais-je simplement perdu ? Je n'en savais rien, mais je me retrouvais au coeur d'une jungle inconnue avec pour unique compagnie mon starter et mes autres Pokémons. Tout me devint d'un coup plus obscur, alors que nous étions au beau milieu de la journée. Le silence commença à devenir pesant et le moindre bruit de feuille me faisait sursauter. J'informais le crocodile de notre situation et cela ne sembla pas le gêner plus que cela. Il prenait même la nouvelle assez bien, comme le début d'une nouvelle aventure. Oh oui, une aventure ! Cela faisait combien de temps que nous n'en avions pas eu ? Depuis notre retour à Lansat il me semble, donc la rentrée. Mmmh... Cette idée d'aventure me plaisait et l'environnement se transforma une nouvelle fois. Le bruit du vent dans les branches n'était plus effrayant, mais la mélodie d'un nouveau rythme entraînant.

-Crocrodil, il est temps pour nous de rencontrer ces fameuses nouvelles espèces de Pokémon. Qu'en dis-tu ?

-Crooo Crodil !

-Héhé, je savais que ça te plairait !

Toujours en appuis sur ma branche, je m'enfonçais un peu plus dans la jungle. Je touchais l'écorce des arbres, comme si je traquais une proie. J'écartais quelques fourrés de la main pour me frayer un chemin. Je jetais un oeil aux alentours, guettant la moindre trace de pas qui pourrait me servir d'indice sur la présence de Pokémons. Il fallait croire qu'ils étaient particulièrement timides et discrets, je ne trouvais aucune piste à suivre. Puis, alors que je me demandais si je n'allais pas rebrousser chemin, au détour d'un de ces fourrés, je croisais un drôle de petit Pokémon. La... Corne ? Sur son front formait une sorte de coeur. C'était un magnifique quadripède tenant quelques branches au creux de sa bouche. Il ne m'avait sans doute pas remarqué et poursuivait sa route tranquillement, tandis que je le suivais du regard en chuchottant deux-trois mots à Crocrodil.

-Tu as vu ce Pokémon ?

-Crocrodil !

-Je n'en ai jamais vu de pareil. On dirait un petit... Hum... Reptile ?

-CROOO !

-Oui, je sais. C'est toi le plus beau des reptiles, pas la peine de faire ton fier en bombant le torse ainsi. Tu vas finir par étouffer si tu ne respires pas, tu aurais l'air malin...

-Crodil... Dit-il en reprenant de l'air à pleins poumons.

-Hahaha ! Viens, suivons-le !

Le temps d'une poignée d'échanges, le petit Pokémon s'était éclipsé. Je savais où me diriger et je ne doutais pas pouvoir le rattraper malgré ma jambe, s'il gardait la même allure. En effet, après cinq minutes de marche, le reptile refit surface à l'ombre d'un semblant d'abri, qu'il consolidait avec les branches rapportées. A bonne distance, je l'observais faire dans le plus grand des calmes, quand un bruit vint perturber ce moment. Instinctivement, le petit Pokémon releva la tête à l'attention de ce son qui avait maintenant disparu. Je fis de même et quand je me retournais vers lui, voyant que je n'en saurais pas plus, le reptile s'était volatilisé. J'avais beau chercher du regard et sous tous les angles possibles le Pokémon, il n'en était rien.

Soudainement, il bondit d'une cachette et me plaqua un mètre plus loin au sol, usant de son crâne comme bélier. Crocrodil n'eut pas le temps de réagir, qu'il était déjà trop tard, j'étais sous le joug du petit et coincé entre ses pattes, je ne voyais pas comment je pouvais vraiment m'en sortir. Son regard était dur, mais pas méchant. On aurait plutôt dit qu'il se donnait cet air intimidant pour cacher sa peur. Immobile, je prenais le temps d'être sûr d'avoir compris son état, avant de lui sourire gentiment.

-Hey, ne sois pas si craintif. Je ne compte pas de faire de mal, ni le Pokémon qui m'accompagne.

Je décelais dans son expression qu'il ne comprenait pas totalement ce que je lui racontais. Vivement, il fronça les sourcils et baissa sa tête pour me montrer son écaille.

-Bébé !

Plus menaçant qu'auparavant, je faisais plus attention au choix de mes mots et de parler plus lentement. D'un seul coup, il pourrait très bien m'assommer et je n'avais aucune idée de comment réagirait Crocrodil s'il devenait vraiment violent avec moi. Je voulais donc régler cette affaire de manière pacifique autant que possible. J'essayais donc de me montrer toujours plus rassurant avec le petit Pokémon.

-Nous venons en paix. Rassure-toi.

Accompagnant le geste à la parole, je lui montrais de la main lentement que je n'étais pas un danger pour lui. Un petit geste de rien du tout, qui lui ferait comprendre que je n'avais pas de quoi l'inquiéter. Il me fixa du regard encore une bonne minute, avant de se tourner vers Crocrodil, qui lui était un peu anxieux et prêt à bondir au moindre danger pour moi. Je lui intimais d'un autre geste de la main de se calmer une seconde. S'il continuait à s'exciter, il pourrait effrayer le petit Pokémon et cela en serait terminé de ma tentative pacifique pour régler les choses et nous devrions entamer des négociations musclées... Loin de moi l'idée que les combats Pokémons ne me plaisaient pas, mais dans le cadre de la découverte d'une espèce inconnue, venue d'une région encore innaccessible, je préférais largement en apprendre plus sur lui par l'observation que la confrontation.

Au moment où mes pensées étaient entrain de dérivées sur ce qui pourrait se passer dans les prochaines minutes, Crocrodil s'était calmé. Du moins, il ne gesticulait plus dans tous les sens, ce qui était déjà un bon début. Quant à lui, le petit ne bougeait pas de sa position dominante qui m'écrasait la poitrine. Pour sa taille, je le trouvais assez lourd. Très loin d'atteindre le poids d'un Embrylex, mais sûrement avoisinant celui de Crocrodil entre la vingtaine et la trentaine de kilos. Il me surprit alors à émettre un drôle de son en frottant ses écailles. Celui-ci était comme métallique et peu agréable pour les oreilles, pourtant je ne ressentais pas le besoin de me les protéger de ce son. Il me pénétrait et me parlait comme s'il essayait de me transmettre un message. Un message que je ne comprenais pas encore. Toutefois, le Pokémon se décala de côté, libérant ainsi mon corps de son emprise, sans pour autant me tourner le dos. Son regard était fixé au moindre de mes gestes et encore surpris, je me relevais pour m'asseoir en tailleur, me retrouvant à sa hauteur.

Cette position n'était pas aussi confortable que je le pensais. Ma jambe droite me lançait et tomber à la renverse tout à l'heure ne m'avait sûrement pas aidé. Je masquais la douleur par un sourire vers Crocrodil, qui me questionnait du regard alors que je passais une main le long de ma jambe, comme si ça pourrait me soulager. Une fois fait, je revenais à notre nouvel ami, qui m'examinait aussi.

-Je m'appelle Paul. Disais-je pour rompre le silence. Et je te présence Crocrodil, mon plus fidèle ami.

Le Pokémon passa plusieurs fois de moi à mon starter des yeux, avant de présenter son écaille en forme de coeur et de taper plusieurs fois le sol.

-Béééébécaille.

-B... Bébécaille ? C'est ton nom ? Il acquiesça de la tête. C'est un joli nom. Enchanté Bébécaille !

Le reptile fit vibrer ses écailles en une réponse semblant traduire une joie partagée, combinée encore à un peu de peur. Du moins, c'est ce que je croyais comprendre des sons qui me parvenaient. Soudainement, en me voyant avec Crocrodil, je me rendais compte d'un détail qui ne m'avait pas choqué jusqu'alors.

-Hum... Tu es tout seul ?

A ma question, le petit recula d'hésitation. J'arquais un sourcil, alors qu'il faisait demi-tour, nous indiquant d'un signe de tête de le suivre. Je prenais appuis sur ma jambe gauche pour me redresser, essayant de masquer ma gêne au maximum. Cependant, sans ma canne de fortune, dès que l'autre jambe mit pied à terre pour me soutenir, elle se déroba et je tombais en avant. De justesse, Crocrodil qui me gardait à l'oeil depuis un moment se précipita à ma rescousse et m'évita de me prendre le sol en pleine face. Dans l'instant suivant, Bébécaille se retournait lui aussi et sous les directives de Crocrodil qui me relevait, venait m'apporter la branche me servant de support.

-Merci, vous deux.

-Crocro.

-Ne t'en fais pas, ce n'est rien. J'ai juste perdu l'équilibre une seconde, ce sont des choses qui arrivent.

Il n'était clairement pas convaincu de ma réponse, néanmoins je n'en disais pas plus pour ne pas l'inquiéter. En vérité, ma jambe devenait vraiment douloureuse et chaque fois que je devais faire un pas avec, je ressentais comme quelque chose se durcir à l'intérieur et me remonter tout le long. Si au début je m'étais dis que ce n'était qu'une blessure superficielle certainement causée par les péripéties du parcours imposé par le Général Jackie, je venais à m'en dire que mon mal était peut-être plus grave qu'il n'y paraissait au premier abord. Une inquiétude s'installait en moi, que je ne voulais pas partager à mon partenaire, ni même à notre nouvel ami. Je me mettais donc à les suivre en silence, d'un pas parfois chancelant. Heureusement, l'endroit que Bébécaille souhaitait nous montrer ne se trouvait pas très loin de notre position et nous fûmes rapidement sur place.

Mes yeux s'écarquillèrent lorsque nous passâmes quelques fourrés pour nous retrouver dans ce qui semblait être une vaste clairière au beau milieu de cette jungle. Pourtant, en y regardant de plus près, la végétation présente en ces lieux était la même que dans le reste de la jungle. Seuls les arbres manquaient à l'appel et le Soleil pouvait alors s'engouffrer complètement, illuminant de mille feux cette zone. Puis, un bruit identique à celui qui nous avait fait repéré s'éleva. Il était bien plus audible et donc plus proche que la dernière fois. C'est alors, que je vis un arbre s'effondrer au loin, provoquant un bruit plus sourd et sec que le premier. A sa base, je pouvais distinguer quelques mouvements et en me protégeant la vue du Soleil avec ma main, je reconnaissais la silhouette de plusieurs Bébécaille.

-Ce sont tes amis ? C'est eux qui ont déraciné toute cette partie de la jungle ?

-Bébééé !

Impressionné, j'avais du mal à croire que d'aussi petits Pokémons pouvaient user d'une telle force physique.

-Pourquoi font-ils ça ?

Levant une patte, Bébécaille me présenta son écaille avant de taper le sol vigoureusement en imitant des coups de tête dans le vide. Je ne voyais pas vraiment où il voulait en venir, mais je comprenais que ça devait être lié à leur force. Peut-être pour prouver de quoi ils étaient capables ? Un genre de rite initiatique des jeunes Bébécaille ?

-Bébécaiiille...

Je lisais de la tristesse dans les yeux du petit Pokémon, qui continuait d'observer ses camarades au loin. Pour une raison inconnue, ils semblaient l'avoir rejeté et le petit vivait désormais seul dans la jungle. J'étais peiné de le voir dans cet état et je me penchais vers lui en repoussant une grimace, lorsque je pliais ma jambe pour m'accroupir. J'approchais alors une main de sa tête et venait en caresser l'écaille dorée. Sans dire mot, nous restâmes là un instant avant qu'il ne vienne se coller à moi, des larmes coulant le long de son visage. Je l'enveloppais de mes mains et tentait de l'apaiser par un câlin.

-Pourquoi t'ont-ils mis à l'écart ?

Il releva la tête vers moi et s'extirpant de mes bras, il se recula. L'avais-je blessé en lui posant cette question ? Grrr... Je n'étais vraiment pas doué... Crocrodil ! Mais où sont donc tes pitreries pour m'aider ?! J'aurais bien besoin d'un coup de pouce. A la place, Crocrodil s'empifrait de baies dans un coin. Je doutais qu'il est suivi le quart de la conversation, d'après son regard de gaffeur débusqué, plein de miettes au coin de sa bouche de morfal et le ventre bien rebondit par ce qu'il s'était ingurgité. Il s'approcha néanmoins lorsque je lui fis signe de venir, le pas molassant et le ventre tanguant de droite à gauche dans un mouvement de balancier. S'essuyant la bouche proprement avec une feuille, il vint poser une main sur l'épaule de Bébécaille et commença à discuter avec lui. Ce dernier ne bougeait pas d'un millimètre, mais mon starter m'assura qu'il allait bien. J'émettais quand même quelques doutes à ce sujet...

Quand Crocrodil revint, il m'expliqua ce que lui avait raconté Bébécaille. Le pauvre avait été rejeté par le clan, à cause de son manque de puissance. Les Bébécaille étaient des Pokémons très exigeant avec eux et l'entraînement faisait partie de leur quotidien, c'est pourquoi ils avaient déraciné cette partie de la forêt. Au début, les plus jeunes d'entre eux se mettaient à plusieurs sur un même tronc. Cela prenait du temps de les faire tomber, mais plus ils s'entraînaient, plus cela devenait facile et ils pouvaient être fier de leur force. Sauf que notre ami n'avait jamais su grandir et faire ses preuves. Les autres avaient tenté de l'aider et de le pousser à se surpasser, mais voyant qu'il ne progressait pas, avaient fini par l'abandonner. Honteux, Bébécaille s'était alors séparé du clan afin de ne pas le déshonorer... J'étais abasourdi par cette histoire... Je ne comprenais pas comment ses amis... Sa famille ! Pouvait l'avoir abandonné. C'était tout bonnement incompréhensible. Faisant abstraction de ma jambe, je me levais vivement, dressé avec un sourire aux lèvres et plein de sérieux.

-Bébécaille, je te propose de venir avec nous... Viens avec nous et cela prendra le temps qu'il faudra, mais un jour, tu reviendras ici fièrement et tu leur montreras ce dont tu es vraiment capable ! Ensemble, nous développerons tes capacités pour que tu puisses les impressionner à ton retour !

Surpris, mes paroles restèrent pendues à ses lèvres, tandis qu'il me fixait.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8575

MessageSujet: Re: [#NOËL 2016 - 7G] Cocotier et Noadkoko ?   Dim 15 Jan - 0:03

ETAPE 4

Tadam ! Bébécaille est capturé ! Tu peux dès à présent écrire ton post de clôture, et rajouter les informations de ton nouveau compagnon sur ta T-Card ! Le choix du sexe, de la nature et du surnom sont entièrement libres. Merci d'avoir participé ! N'oublie pas d'indiquer [Terminé] dans le titre de ton topic après l'avoir conclu.

Il vous reste 9 Pokéballs, 4 Superballs, 1 Chronoball et 4 Hyperballs.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [#NOËL 2016 - 7G] Cocotier et Noadkoko ?   

Revenir en haut Aller en bas
[#NOËL 2016 - 7G] Cocotier et Noadkoko ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: le reste du monde :: les sorties captures :: Anciennes Sorties-