Partagez | .
(mission) Chapignon et Chapiteau.
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 17 ans
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334

MessageSujet: (mission) Chapignon et Chapiteau.   Mer 26 Avr - 16:06


Une nouvelle fois, Eryn vérifia qu’elle avait bien pris toutes ses affaires. Il aurait été dommage qu’elle arrive sur le lieu de sa mission sans avoir tout ce qu’il lui fallait. Retourner à l’académie, très peu pour elle ! D’accord, elle n’aurait pas l’océan à traverser, cette fois, puisque tout se déroulait à Lansat, mais elle préférait rester un minimum professionnelle. D’autant plus qu’elle avait eu la chance d’être sélectionnée parmi de nombreux demandeurs : le cirque de Solgaleo était peut-être petit, mais il ne possédait que des Pokémon venus d’Alola ! Or, même si elle n’était plus chercheuse, la Mentali voulait tout de même en connaître un maximum sur ces Pokémon, histoire de savoir comment s’en occuper si l’un d’eux se retrouvait un jour dans son élevage. Elle avait d’ailleurs pris ses cours, dûment rangés dans un classeur, puis dans son sac, pour le cas où elle aurait besoin de fouiller dedans en quatrième vitesse afin de trouver une information ou une autre. Mais maintenant, il fallait qu’elle se dépêche, sinon elle allait être en retard. Diable ! Une McNellis en retard! Si elle l’avait su, sa grand-mère se serait étouffée avec son précieux thé. Heureusement qu’elle ne le saurait jamais, alors.

Les rues du centre-ville étaient bondées, mais la Mentali réussit tout de même à atteindre l’endroit qu’elle cherchait, à savoir le cirque, qui avait réussi à se faire une bonne place non loin du centre touristique en restant cependant excentré pour assurer le bien-être de ses Pokémon. Ce fut complètement essoufflée qu’elle atteignit les lieux, et après avoir pris quelques secondes pour souffler, elle s’approcha du grand chapiteau. Il y avait du monde, mais personne ne fit attention à elle, de sorte qu’elle put contourner le cirque pour atteindre le grand enclos des Pokémon. C’était même écrit dans l’intitulé de la mission : les Pokémon n’étaient pas enfermés dans des Poké Ball, mais se prélassaient à l’air libre entre deux numéros, et son but, à elle, en tant que bénévole enthousiaste, était de veiller à ce qu’il ne leur arrive rien tout en s’assurant de leur bien-être et de leur confort. A pas de souris, elle atteignit l’enclos, se percha agilement dessus, et avec un sourire ravi, observa les Pokémon inconnus qui s’étalaient sous ses yeux.

Il y avait de tout : des chats rouge et noir, des otaries bleues de différentes tailles (sans doute des évolutions), des oiseaux de différentes couleurs qui semblaient pourtant tous identiques, des petits et des grands chiens, des ânes, des ours, et même des Pokémon Plante ! Le seul qu’elle reconnut fut Manglouton, occupé à creuser le sol pour y trouver à manger, la faisant frissonner bien malgré elle. Plus qu’à espérer qu’il serait moins dangereux que ceux qu’elle avait rencontré l’été dernier, parce qu’elle n’en avait pas gardé un excellent souvenir, étrangement. Elle se pencha un peu plus, essayant de voir tous les Pokémon de l’enclos, fascinée par tout ce qu’elle découvrait.

« Jeune fille, descend de là, s’il te plaît ! »

Eryn sursauta, manquant de tomber de l’autre côté. Mais elle réussit à se retenir, et descendit au sol pour faire face à l’adulte qui la regardait avec sévérité, mais bienveillance. Il pouvait bien comprendre qu’autant de Pokémon inconnus puisse émerveiller les enfants.

« Comment as-tu pu passer ? Personne ne t’a arrêté ? »
« Euuuh, non. Désolée. » Elle sourit, et tendit la main. « Je m’appelle Eryn, je suis apprentie éleveuse. J’ai été envoyée par l’académie suite à l’offre déposée par le cirque. »
« Oh, vraiment ? Bien, bien ! » Il lui serra la main en souriant avec chaleur. « Je suis monsieur Maxime, le directeur du cirque. Tu es toute seule ? On m’avait pourtant dit que vous seriez deux. »
« Euh… L’autre élève ne devrait plus trop tarder, à mon avis. »

Il y avait un autre élève. Elle n’était même pas au courant. Elle avait tellement prié pour être prise, et tellement sauté de joie de l’avoir été, qu’elle n’avait même pas songé à vérifier s’il y avait quelqu’un d’autre ou si elle était seule. Apparemment, elle ne serait pas seule sur la mission, et ça, ça avait quelque chose de rassurant, de ne pas assumer la responsabilité des Pokémon du cirque sans assistance. Oh, bien entendu, ils n’étaient pas vraiment sous sa responsabilité mais s’il se passait quoi que ce soit alors que sa tâche était de veiller sur eux… Elle s’en voudrait énormément, et, quelque part, elle en serait responsable.

« Dites, lequel d’entre eux est un Solgaleo ? »

La question prit le directeur du cirque au dépourvu. Il cilla, puis éclata de rire, la faisant bêtement rougir. Avait-elle dit une bêtise ? Sans doute. Pourtant, il lui semblait déjà avoir entendu ce nom. Solgaleo, ce n’était pas une simple invention. Et si ce cirque s’appelait le Cirque de Solgaleo, c’est parce qu’ils devaient en avoir un qui faisait office de vedette, sans doute parce qu’il était particulièrement beau, voire chromatique. Non ?

« Aucun d’entre eux, jeune fille, Solgaleo est un Pokémon Légendaire, à Alola ! On l’appelle le Pokémon Halo Solaire, et autrefois, il était honoré comme un émissaire du Soleil. C’est pour ça que j’ai appelé mon cirque comme ça : le Cirque de Solgaleo apporte le soleil dans la vie des gens ! »

Il étendit les bras, et Eryn esquissa un sourire amusé. Cet homme lui plaisait bien. Son histoire était jolie, et il n’avait pas tout à fait tort. Après tout, voir ces Pokémon en liberté l’avait rendue heureuse, ce qui était une forme de soleil, en quelque sorte.

« On a des goodies de Solgaleo à la boutique souvenir, tu pourras en prendre un, si tu veux, et ramener un petit bout d’Alola dans ton académie. »

Il sourit à nouveau, et elle lui fit écho. Des goodies Solgaleo, hein ? Elle irait jeter un petit coup d’oeil, quand elle aurait le temps. D’un sourire, le directeur l’invita à la suivre pour lui faire faire un tour du cirque, histoire qu’elle sache où elle allait travailler et où se trouvaient les objets dont elle pourrait éventuellement avoir besoin. Joyeuse, la Mentali lui emboîta le pas tandis qu’ils retournaient à l’entrée. Cependant, alors qu’il allait commencer à parler, il se tut pour regarder vers l’entrée. Des visiteurs passaient, allaient et venaient, mais il s’intéressait surtout à une jeune fille qui regardait autour d’elle. Il avait l’air tendu. Eryn désamorça automatiquement la situation.

« Hey ! Par ici ! »

Elle leva le bras en l’air, et l’agita pour attirer sa camarade. Si elle ne se dirigeait pas vers le chapiteau, c’est qu’elle cherchait quelqu’un. Et qui, sinon son partenaire de mission, ou quelqu’un susceptible de la diriger vers un responsable qui pourrait lui dire quoi faire ?

« Tu la connais ? »
« Elle fait partie de l'école, comme moi ! Je ne sais pas comment elle s'appelle, mais je pense que ça doit être elle, la deuxième personne ! »

Le directeur se détendit aussitôt, et accueillit d’un sourire la jeune demoiselle qui les rejoignait. Elle devait sans doute être soulagée d’avoir trouvé quelqu’un pour l’aider. Et pas n’importe qui : sa camarade de mission ET le directeur du cirque ! Ça, pour un coup gagnant, c’était un coup gagnant !

_________________
eryn mcnellis
I found myself in Wonderland, Get back on my feet again... Is this real? Is it pretend? I'll take a stand until the end! I'll get by, I'll survive, When the world's crashin' down, When I fall and hit the ground, I will turn myself around, Don't you try to stop it! I won't cry...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 3
Jetons : 409
Points d'Expériences : 296

MessageSujet: Re: (mission) Chapignon et Chapiteau.   Ven 26 Mai - 21:54

Elle sautillait. Bon, en fait, Calua sautillait tout le temps : Le matin, dans les couloirs, dans l'académie, sur sa chaise, aux repas et même le soir avant de se coucher. À croire que le sautillement était le mode de déplacement préféré de la Pyroli...Et ce n'était pas si loin de la vérité. En se déplaçant ainsi, la petite magicienne canalisait son énergie semble-t-il inépuisable. De plus, elle adorait la sensation de décoller, de s'éloigner du concret et du physique pour s'élever vers le ciel et le spirituel. Mais, si cette habitude  ne dérangeait pas ses Pokémons, son entourage, à la longue finissait souvent par la trouver épuisante. C'est vrai, qui pouvait tenir le rythme d'une Pyroli montée sur ressorts, surtout lorsque cette dernière accueillait chaque remarque avec un sourire enfantin ?
Mais aujourd'hui...On venait de dépasser le stade du sautillement. Si elle avait pû, Calua aurait bondi par-dessus des montagnes, des océans et jusqu'à la Lune, afin de crier sa joie. La raison ? Elle venait tout simplement d'accepter une mission. Et pas n'importe quelle mission : un CIRQUE venait de s'implanter sur l'île de Lansat. Avec le chapiteau, les acrobates et tout le bordel ! Un vrai cirque, pour une petite fille rêveuse, c'était le lieu de toutes les merveilles...Un antre idéal pour les cracheurs de feu, les trapézistes, les clowns et surtout les magiciens ! Avec une telle annonce, comment Calua aurait-elle pu résister à l'envie de se précipiter, droit vers le centre ville, non loin de l'agence touristique où le cirque avait installé ses différentes installations ?
Mi-bondissante, mi-essoufflée, la jeune fille ne savait plus où donner de la tête : sans l'aide d'Ash et Pollo, elle se serait sûrement perdu dans la foule, mais le duo s'était avéré étrangement synchronisé. Entre le Coxy qui jouait les guides aériens et son partenaire Ouisticram qui relayait les informations, perché sur le chapeau de la magicienne, Calua n'avait eu aucun mal à trouver son chemin. En se perchant sur la pointe des pieds, la Pyroli tenta bien de repérer les roulottes et enclos qui devaient parsemer les abords du cirque : elle rêvait de voir toutes ces créatures venus d'Alola...Attendez, une ménagerie de créatures que le monde entier est encore en train de découvrir, imaginez le potentiel pour une magicienne débutante ! L'impact sur le public serait tout bonnement co-lo-ssal.

''Tu les vois Pollo ? Dis, tu les vois ?''

Pas vraiment, non. Peut-être serait-il bon de préciser que malgré ses ailes, le Coxy ne pouvait pas voler trop haut, de peur de perdre de vue sa Dresseuse. Et avec son enthousiasme habituel, cette dernière se fondrait bien trop facilement dans la foule. Le type Insecte avait donc opté pour un vol mi-haut, qui ne lui permettait pas de repérer le reste des enclos, dissimulés de l'autre coté du chapiteau. Manifestement, ils allaient devoir traverser ce dernier, s'ils voulaient pouvoir en observer les résidents...Mais par où se diriger ?

''Hey ! Par ici !''

''Hein ?...Moi ?''

Que, quoi ? C'était à elle qu'on s'adressait ? Apparemment, oui, vu l'ardeur qu'avait la jeune fille (aux cheveux roses, c'est sa couleur naturelle, parce que c'est trop mignon une fille aux cheveux roses, quoi que un garçon, ça pourrait bien lui aller aussi, il faudrait qu'elle teste avec Starius.) présente non loin de l'une des entrées du chapiteau. Au prix de quelques ''Pardons'' et de contorsions, la magicienne parvint à se glisser hors de la foule, pour rejoindre sa guide, ainsi qu'un homme fortement charpenté. Une grosse moustache ornait son visage, recourbé de chaque coté et un bref coup d'oeil à ses vêtements rouges et noirs, suffit à la Pyroli pour le regarder avec de grands yeux émerveillés...Ça, c'était un costume de Mr. Loyal, ou elle ne s'y connaissait pas !

''Tu es la seconde élève, envoyé par la Pokémon Community, je me trompe ?''

''Non, non, c'est bien moi ! Calua R. Kana, en chair et en magie ! Vous voulez voir un tour ?''

''Oulah, doucement petite, doucement. Tu as l'air motivée, c'est le moins qu'on puisse dire. Joli chapeau.''

''Merci ! Il est bien, hein ? Je voulais en prendre un plus grand, mais, j,avais lu quelque part que dans un cirque, c'était toujours...''

''Toujours Mr. Loyal qui doit porter le chapeau le plus imposant, afin que le public puisse le reconnaitre de loin. Je vois qu'on a potassé son sujet avant de venir.''

''Ouiiiii, j'ai trouvé des articles sur vous et votre cirque...D'ailleurs, il est où, votre Solgaleo ?''

''Ah, ah, désolé de te décevoir, mais si j'avais un Solgaleo, je ne le produirais sûrement pas dans un cirque ! Eryn et Calua, donc...Je ferais en sorte de vous trouver des badges, rapidement. Allez, suivez-moi, que je vous montre un peu où vous allez travailler ! ''

Pas de Solgaleo ? Oooooh, c'est dommage, elle aurait bien aimé en voir un, en vrai.  Elle se rattrapera sur les Pokémons d'Alola, puisque c'était comme ça, certains d'entre eux feraient sûrement l'affaire pour des tours toujours plus phénoménaux. Par précaution, elle avait même embarqué son sac à malices, qu'elle serrait fortement, afin de calmer l'excitation qui manquait de lui faire tourner la tête. Toujours perché sur son chapeau, Ash semblait particulièrement intéressé par le numéro des cracheurs de feu qui s'entrainaient un peu plus loin..Mais oui, tu pourras aller les rejoindre, t'inquiètes donc pas. En revanche, Calua comptait bien profiter de cette petite balade pour faire la connaissance de sa partenaire attitrée.

''Eryn, c'est ça ? Enchantée, ravie, et tout ce qui va avec ! J'adore la couleur de tes cheveux, fallait que je te le dise, ça te va super bien !  Alors, alors...Je pense que tu l'as remarqué, mais j'adooooore le monde du spectacle, j'veux même devenir la plus grande magicienne du monde. D'ailleurs, faut que je te présente mes supers-hyper-assistants-les-plus-forts-du-monde : Lui, c'est Pollo, tu trouveras pas de Coxy plus gentil etl à, c'est Ashelis. Tant que tu lui demandes pas de s'approcher de l'eau, elle peut tout faire et c'est une super acrobate !
Sinon...Je ne suis jamais allée à Alola donc, si tu as un Pokédex cachée sur toi, c'est le moment de le sortir !''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 17 ans
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334

MessageSujet: Re: (mission) Chapignon et Chapiteau.   Ven 16 Juin - 12:46

Chapignon et chapiteau


La fille venait bien de l’académie. A bien y repenser, elle reconnaissait le Coxy qui la suivait comme une ombre, pour l’avoir déjà vu distribuer des tracts pour des spectacles ou soutenir sa dresseuse quand elle tentait quelque chose – sachant que ces quelques choses finissaient souvent par des explosions, de la fumée sur le visage, bref, un tour de magie raté. Eryn avait donc prudemment décidé de ne pas s’approcher, pour ne pas être victime d’un coup foireux. C’était une erreur en soi, parce qu’elle aimait beaucoup la magie, et que du coup, elle ne connaissait pas vraiment sa camarade de mission. « Calua R. Kana, en chair et en magie ! Vous voulez voir un tour ? » Au moins savait-elle maintenant que la pile électrique qui l’accompagnait s’appelait Calua, et qu’apparemment, elle tenait la magie en très haute estime. S’ensuivit un court dialogue sur la hauteur d’un chapeau, qu’Eryn ne parvint pas vraiment à suivre, notant jusque que le « Monsieur Loyal » devait sans doute être le surnom du directeur et qu’il portait un chapeau plus haut que les autres pour être reconnu du tout public. Ça, c’était pratique, ça leur permettrait de toujours le retrouver en cas de besoin quelconque. « D'ailleurs, il est où, votre Solgaleo ? » La Mentali esquissa un sourire amusé, puisqu’elle avait posé la même question quelques minutes auparavant. Mais Solgaleo était un Pokémon Légendaire, à Alola, alors en posséder un et le faire travailler dans un cirque… Ça ferait un peu sacrilège, tout de même. « Ah, ah, désolé de te décevoir, mais si j'avais un Solgaleo, je ne le produirais sûrement pas dans un cirque ! » Il éclata de rire, faisant sourire les deux adolescentes. Son rire était franc et honnête, et il semblait vraiment content de voir deux gamines enthousiastes venir l’aider dans son cirque et s’intéresser aux Pokémon qu’il abritait. « Eryn et Calua, donc...Je ferais en sorte de vous trouver des badges, rapidement. Allez, suivez-moi, que je vous montre un peu où vous allez travailler ! » Il partit à grands pas, et les deux filles le suivirent, tentant de ne pas se laisser distancer par ses grandes enjambées.

« Eryn, c'est ça ? Enchantée, ravie, et tout ce qui va avec ! J'adore la couleur de tes cheveux, fallait que je te le dise, ça te va super bien ! » La Mentali ne put que sourire. Calua avait l’air adorable… Mais également très bavarde. « Alors, alors...Je pense que tu l'as remarqué, mais j'adooooore le monde du spectacle, j'veux même devenir la plus grande magicienne du monde. D'ailleurs, faut que je te présente mes supers-hyper-assistants-les-plus-forts-du-monde : Lui, c'est Pollo, tu trouveras pas de Coxy plus gentil et là, c'est Ashelis. Tant que tu lui demandes pas de s'approcher de l'eau, elle peut tout faire et c'est une super acrobate ! » Les Pokémon la saluèrent les uns après les autres, mais à nouveau, elle n’eut pas le temps d’en placer une. Ils avançaient trop vite pour ça, mais à aucun moment Eryn ne trouva que cet empressement était suspect. Le directeur avait un cirque à gérer après tout, plus vite il aurait expédié la question des badges, plus vite il pourrait retourner à sa montagne de travail. « Sinon… Je ne suis jamais allée à Alola donc, si tu as un Pokédex cachée sur toi, c'est le moment de le sortir ! » Eryn pouffa de rire. La franchise de sa camarade lui plaisait. Calua débordait de vie et semblait ne pas avoir de soucis à admettre ses points faibles, comme le fait de ne pas connaître le Pokédex d’Alola, et sans doute les nouvelles formes de certains Pokémon. Mais pourquoi lui demandait-elle un Pokédex ? Celui qu’elles avaient dans leur iPok avait été automatiquement mis à jour au fur et à mesure que les informations filtraient, et à l’heure actuelle, tous les Pokémon étaient répertoriés dedans, même les légendaires et les fabuleux. Ce qui faisait d’elle une cruche, du coup. Elle aurait dû se rendre compte toute seule, à l’aide d’une simple recherche, que Solgaleo était un Pokémon Légendaire, et pas un Rattata trouvable sur toutes les routes du monde.

« Eh bien… Merci pour mes cheveux ! C’est une couleur naturelle, c’est pratique, non ? Ça fait des économies en coloration ! » Elle se fendit d’un grand sourire. « Et tes Pokémon ont l’air gentils ! Je te présenterai les miens plus tard, mon équipe est variée, ça risquerait de faire beaucoup de bazar. Il faudra juste demander à… Ashelis, c’est ça ? De ne pas trop s’approcher de mon Haydaim. Il a, hm, quelques difficultés avec le feu. » Elle passa pudiquement sous silence le fait que le Goupelin de son ancien dresseur le maltraitait à coup de flammèches quand il n’était qu’un faible Vivaldaim, puis elle reprit la parole. « Pour le Pokédex, je connais quelques Pokémon d’Alola, pas trop, mais j’en ai un avec moi, je te la montrerai plus tard. Cela dit, le Pokédex de notre iPok a été mis à jour, donc normalement ça ne devrait pas poser trop de soucis non ? Sinon, on demandera une liste à monsieur Maxime ! »

En parlant de monsieur Maxime… Celui-ci venait de s’arrêter, et elles faillirent presque lui rentrer dedans sans faire attention. Il entra dans une tente, et en ressortit assez vite pour leur faire signe d’entrer, comme surpris qu’elles aient attendu dehors. Timidement, Eryn passa la première, levant poliment le rabat pour laisser passer Calua après elle, et elle ne put s’empêcher de regarder curieusement autour d’elle. C’était la première fois qu’elle entrait dans une tente de cirque après tout, du moins une tente autre que le grand chapiteau. C’était très propre et très bien rangé. Trop bien rangé. Pas de papiers qui traînaient, ds tiroirs fermés à clé, un truc qui ressemblait à un coffre-fort avec un gros cadenas… Mais son attention fut retenue par autre chose, et très peu discrète, elle tira le poignet de Calua pour le lui montrer, des étoiles dans les yeux. Deux Pokémon dormaient dans des paniers. Identiques, mais différents. Un crème, un rouge. L’un avait l’air dangereux, l’autre extrêmement rapide. Et ils ne dormaient pas, puisqu’ils ouvrirent un œil pour les regarder, avant de décider qu’elles n’étaient pas rangereuses, replongeant aussitôt dans le sommeil. Ce fut le moment que choisit le directeur pour se tourner, leur tendant un badge d’accès à chacune, retenu par une cordelette pour être accroché autour du cou. Ça faisait un peu pass de festival. Et le badge en lui-même avait la forme d’un gros lion blanc. Eryn s’en saisit, le regarda, et mit une seconde de trop à comprendre qu’il s’agissait sans doute de Solgaleo, dont le cirque tenait son nom. Alors ça ressemblait à ça ? Il fallait avouer qu’il était assez imposant, leur Solgaleo, et, quand même, le badge en imposait pas mal. Elle l’enfila autour de son cou, laissant Calua en faire de même après avoir observé avec ravissement le gros lion de plastique rigide qui lui servait de badge.

« Il ressemble à ça, Solgaleo ? »
« Oui, en effet, il ressemble à ça. Plutôt imposant, non ? » Il sourit, affable, avant de reprendre la parole, beaucoup plus sérieux. « Votre travail sera de vous occuper du bien-être des Pokémon du cirque. Ils sont laissés en liberté dans un enclos – Eryn l’a déjà vu, elle te montrera, Calua – parce qu’ici, nous pensons que l’enfermement des Pokémon dans des cages ou dans des Poké Ball, comme le font les autres cirques, est mauvais pour eux. »
« Je garde mes Pokémon dans des Poké Ball… »
« Et tu fais bien, jeune fille ! Ce qui convient aux Pokémon d’un dresseur ne convient pas aux Pokémon d’un cirque. Personnellement, je pense qu’ils ont besoin d’extérieurs, d’espaces, d’apprendre à se sociabiliser les uns les autres et s’habituer à être sous le feu du regard des milliers d’inconnus qui se pressent pour les regarder. Comme un cirque bouge sans arrêt, il est bon pour nos Pokémon de comprendre d’eux-mêmes qu’ils se déplacent, les habituer à le faire. Les mettre en Poké Ball serait pratique… Mais alors, ils ne comprendraient pas qu’ils bougent, ne profiteraient pas des paysages, et penseraient passer leur vie au même endroit alors qu’ils changent de lieu tous les mois ! »

Il sourit, et les deux filles ne purent que l’imiter. En un sens, il avait raison. Les Pokémon d’un dresseur passaient leur temps à combattre, ou à concourir, bref, à participer aux activités de leur dresseur. Ils avaient donc besoin d’être frais et dispos. Les Pokémon d’un cirque… Un cirque était fait de voyages, et il aurait été illogique que les Pokémon n’en profitent pas.

« Bref. Vous ne vous occuperez que des Pokémon du cirque. Certains forains tenteront sans doute d’abuser de votre présence pour vous faire faire quelques courses – aller chercher tel accessoire, porter un message à tel personne ; ne le faites pas. Et s’ils râlent, envoyez-les vers moi. Votre devoir, ce sont les Pokémon. » Il leur sourit. « A ce propos… » Aïe. Ils entraient dans le vif du sujet. « Faites attention à vous, les filles. On a rencontré quelques… Problèmes, depuis notre arrivée ici. »
« C’est pour ça que tout est sous clé et que deux Pokémon sont présents sous votre tente ? »
« Oh, Griffe et Croc ? Ce sont mes Lougaroc de garde, ils dorment toujours ici… Mais oui, leur présence arrange bien, en ce moment. » L’homme frotta distraitement sa moustache. « Certains n’apprécient pas notre présence ici. Un cirque rempli de Pokémon d’Alola, ça plombe leurs affaires, et ils tentent de nous saboter. Ils s’en prendront spécifiquement aux Pokémon, alors soyez sur vos gardes. »
« C’est pour ça qu’on a des badges ? Pour que les forains nous reconnaissent comme deux élèves qui ont le droit d’être ici, et pas comme des fouineuses venues d’un autre cirque rival ? »
« Exactement. Alors ne les perdez pas : il y aura énormément de monde dans les heures qui vont suivre, et ces badges seront les seules choses qui pourront prouver que vous travaillez ici ! »

Les deux filles opinèrent du chef, et finalement, prirent congé du directeur pour se diriger vers les enclos, leurs badges rutilants se balançant aux rythmes de leurs mouvements. Tout le long du trajet, Eryn resta silencieuse, réfléchissant à ce qu’elle venait d’apprendre. Des concurrents voulaient plomber le cirque parce qu’il leur faisait de l’ombre, et s’en prendraient aux mascottes, les Pokémon, pour leur mettre des bâtons dans les roues. Des gens attaqueraient sciemment des Pokémon de cirque, dressés au spectacle et pas au combat, juste pour protéger leurs affaires ? C’était tellement triste… Après quelques minutes d’une marche silencieuse, où aucun forain ne les ennuya en voyant leurs badges mis bien en évidence, elles atteignirent l’enclos des Pokémon, et à nouveau, la Mentali s’appuya sur le bois pour regarder ses pensionnaires du jour. Elle ne les connaissait pas tous, mais le Pokédex lui fournirait toutes les réponses qu’elle attendait. Calua, perchée à côté d’elle, avait des galaxies dans les yeux face à ce spectacle impressionnant. Voir tant de Pokémon inconnus au même endroit, c’était fou ! Pas étonnant que le cirque connaisse un réel succès en-dehors des frontières d’Alola ! Et pas étonnant que les autres cirques, autrefois à la postérité, ne grincent des dents face à cette nouveauté qu’ils ne pouvaient concurrencer… Mais de là à faire du mal aux Pokémon ?

« Je ne t’ai même pas demandé, tu suis quoi comme parcours ? Tu veux devenir performer, j’imagine ? » La Mentali esquissa un sourire. « Pour ma part, je suis éleveuse. Oui, encore une coordinatrice chez les Mentali, c’est d’un original, je sais ! Et toi, tu es de quel dortoir ? »

Tandis que Calua lui répondait avec enthousiasme, Eryn entra dans l’enclos, sa camarade la suivant de près. Quelques Pokémon levèrent la tête à leur approche, et à la lueur dans leurs regards, la Mentali comprit qu’ils avaient déjà sans doute eu affaire à des gens venus d’autres cirques, qui avaient dû tenter de leur faire du mal. D’un geste, elle retint Calua, de peur qu’elle ne se précipite vers eux et qu’elle ne se prenne une attaque effrayée.

« Attends, on va leur laisser le temps de s’habituer à nous… » Pour leur montrer qu’elles n’étaient pas méchantes, Eryn se tourna vers Calua en souriant. « Puisqu’on a un peu de temps, je pourrai te présenter mes Pokémon, non ? Et, peut-être... » Moment de timidité. Vite passé. « Tu es vraiment magicienne ? Je le suis un peu, aussi ! J’aimerais bien voir ce que tu sais faire, à l’occasion ! »

_________________
eryn mcnellis
I found myself in Wonderland, Get back on my feet again... Is this real? Is it pretend? I'll take a stand until the end! I'll get by, I'll survive, When the world's crashin' down, When I fall and hit the ground, I will turn myself around, Don't you try to stop it! I won't cry...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 3
Jetons : 409
Points d'Expériences : 296

MessageSujet: Re: (mission) Chapignon et Chapiteau.   Mer 21 Juin - 14:08

Elle avait des cheveux roses ! ROSES ! Ça, c'est un truc qu'on ne voit pas tous les jours (Tout commentaire doit être adressé au Bureau ''Je vous zut !''), c'est peu de le dire. Raison de plus donc, pour que Calua ne puisse s'empêcher de les fixer avec un mélange de ravissement et de curiosité. Son état d'excitation connu même un pic net, lorsqu'elle découvrit qu'il s'agissait d'une couleur naturelle...avant de s'accompagner d'une vive déception. Comment ? Il n'y avait pas de teintures pour obtenir un effet aussi marquant ? Elle qui se voyait déjà arborer ce genre de couleurs dans l'un de ses futurs numéros.
De son coté, Pollo détaillait avec un nette intérêt la nouvelle venue : plus réservée, plus calme et moins remuante que sa petite Dresseuse, il ne serait probablement pas tout seul sur ce coup-là pour canaliser cette dernière. Et il faudrait bien cela pour éviter que l'enthousiasme débordant de la  jeune magicienne ne provoque ses catastrophes habituelles : ainsi, elle manqua de peu de se prendre l'un des piquets qui soutenaient le rabat de la tente, malgré la tentative d'Eryn pour lui céder le passage. Les adeptes du camping vous soutiendront tous que faire tomber un piquet porteur , alors que l'on se trouve dessous. Mais une fois de l'autre coté de la toile...Elle se retrouva au paradis. La tente était austère, mais dans chaque recoin, le regard se retrouvait accroché par une multitudes d'affiches (la plupart du temps parées de couleurs chatoyantes et de titres aussi alléchants que grandiloquents), et de trophées, savamment disposés sur les supports de deux bureaux. Curieuse, la Pyroli ne put s'empêcher de s'approcher de l'un d'entre eux, avant de déchiffrer les lettres dorées qui ornaient la base de ce dernier : en grosses capitales, on pouvait lire l'inscription ''1er Prix du Grand Festival de Kalos, section Exhibition''....Non, on ne s'évanouit pas et on ne l'emporte pas en courant !
Heureusement pour elle (Et pour la réputation déjà bien malmenée de la Pokemon Community), Eryn parvint à attirer son attention sur les deux grosses boules de poils qui roupillaient dans un coin de la tente...provoquant au passage un couinement ravi de la Pyroli. Ils en imposaient pas mal, c'est deux Pokémons, surtout celui qui arborait des trainées rousses dans sa fourrure. Avec un tel gabarit, ils devaient faire des merveilles sur la scène !

''Oui, en effet, il ressemble à ça. Plutôt imposant, non ?  Votre travail sera de vous occuper du bien-être des Pokémon du cirque. Ils sont laissés en liberté dans un enclos – Eryn l’a déjà vu, elle te montrera, Calua – parce qu’ici, nous pensons que l’enfermement des Pokémon dans des cages ou dans des Poké Ball, comme le font les autres cirques, est mauvais pour eux. ''

Des paroles qui méritent réflexion et...Elle est déjà partie. Comprenez-bien, Calua ne pouvait qu'approuver la vision d'un camarade artiste, surtout quand cette dernière fait appel au bon sens. Mais dans ce genre de situation, la Pyroli se concentrait davantage sur le fait de notifier chaque mots dans son petit carnet, plutçot que d'en écouter le sens global. En revanche, lorsque Mr. Maxime évoqua les problèmes potentiels causés, ce fut un visage rouge d'indignation qui émergea de derrière les pages du cachier.

''Ils n'ont pas intérêt ! Le premier qui s'approche d'un de vos Pokémons, je le...''

Nous passerons sous silence (Appollo subit déjà cette litanie, et croyez-moi, vous ne voudriez pas être sa place), les différentes ''solutions'' proposées par Calua visant à punir tout ceux qui tenteraient de s'attaquer au Cirque. Il n'existe pas de pire crime aux yeux de la Pyroli, que celui visant à saboter le travail d'un confrère artiste. Au-delà de la portée morale de l'acte, c'est surtout le fait de priver le public d'un numéro réussi, qui provoquait ce bouillonnement terrible chez la jeune fille. Ce genre de personnes ne devrait même pas pouvoir  oser se prétendre artistes ! Qu'ils y viennent, elle saurait les recevoir !
Arrivant à la barrière de bois qui encadrait l'enclos, la Pyroli pris conscience que sa partenaire était restée silencieuse tout du long. Aussi se sentit-elle un peu rassuré lorsque la Mentali reprit la parole en souriant. Il faut dire que les Pokémons, qui s'égayaient devant elles, avaient de quoi remonter le moral à un Tutafeh dépressif !  Celui-là, il serait parfait pour un numéro avec de l'eau...et celui-ci, elle le verrait bien faire un triple salto, avant d'atterir debout sur son chapeau ! Oh et celui-la...

''Pyroli ! Je sais pas trop comment sont fait les sélections, mais je pense pas que ça pose problème d'être coordinatrice chez les Mentalis, non ? L'important, c'est qu'on puisse faire ce qui nous plaît !''

Et pour le moment, la Pyroli en question se retenait d'appliquer à la lettre sa dernière phrase. Aussi, lorsqu'Eryn entra prudemment dans l'enclos, ne se fit-elle pas prier pour lui emboîter le pas, n'attendant qu'une excuse pour bondir par-dessus la barrière ! Colle-la de près, Pollo, sinon, on va retrouver ta Dresseuse de l'autre coté du champ en moins de deux secondes.
Elle voulait tout voir, tout toucher et...manifestement Eryn avait d'autres projets. Retenue par la cape, la magicienne pivota, avant d'approuver le conseil de la Mentali d'un air penaud. C'est vrai qu'à se précipiter comme ça, elle risquait plutôt de provoquer une jolie pagaille. À aller trop vite, elle risquait de mal faire, comme lors de son spectacle improvisée dans l’appartement d'Ilea...Et elle avait promis de ne plus agir de la sorte !

''Ça me semble bien ! En plus, si on leur montre que d'autres Pokémons s'approchent de nous sans avoir peur, ça devrait les mettre en confiance. Pollo, Ash, venez par là...Commençons par les présentations, Eryn, puis je pense que j'ai quelque chose qui devrait te plaire.''

Elle en avait des Pokémons. Plusieurs que Calua ne connaissait pas, d'ailleurs et que la Pyroli se promit d'étudier en détail, un peu plus tard. Certains semblaient de type Plante, une des espèces les plus propices à la confection de réactifs et d'effets spéciaux. Les choses auraient sûrement mal tournées, si Pollo ne s'était pas interposé à l'apparition du-dit Haydaim, appliquant à la lettre le conseil d'Eryn concernant la pyrophobie du type Plante. Retenant Ashelis qui semblait à la fête et prête à démontrer son talent de danseuse du FEUUUUUUUUU, le Coxy se contenta d'un regard d'excuse en direction de la Mentali, ce pendant que sa Dresseuse était comme pétrifié, un air de ravissement absolu sur le visage. Des Pokémons partout, du spectacle en perspective...que demander de plus ?
Une fois les présentations terminées, ce fut au tour de Calua d'entrer en scène. Se redressant, elle laissa Eryn prendre sa place, avant d'inspirer profondément, bras écartés. Cette espace devenait sa scène, elle allait leur en mettre plein les yeux ! La voix haute, le regard joyeux, elle se laissait guider par ces mouvements qu'elle avait répété encore et encore au fil du temps.

''Ladies and gentlemen ! Merci de votre présence pour ce petit numéro improvisé !  J'espère que ce qui va suivre vous plaira, mais avant toute chose, un tonnerre d'applaudissements pour nos assistants du jour...Pollo, Ash, à vous !''

Professionnels jusqu'au bout, le duo se plaça de part et d'autres de l'annonceuse, avant de prendre leurs positions : tandis que la petite magicienne sortait un lot de balles de jonglages, le Coxy prenait son envoil, avant d'alterner des allers et retours au centre du cercle de sphère colorées. Les mouvements de Calua se faisaient de plus en plus rapides au point que les balles semblaient presque floues...et ne commencent à disparaitre une à une ! D'un lot de 7 balles, la Pyroli passa rapidement à un enchainement n'en impliquant que trois ,tandis que leurs consœurs semblaient s'être évaporées dans les airs. Dans le même temps, Ash copiait minutieusement les mouvements de sa dresseuse, remplaçant les balles par de petites flammèches brilantes.
Et lorsque Calua stoppa brusquement ses mouvement avec une sorte de révérence, la Ouisticram ne se priva pas pour l'imiter, juste avant que la petite magicienne n'enchaine.

''Et à présent, un petit tour de mains par-ci, un mouvement de cape par-là...et TADAAAA !''

Les deux mains serrées l'une contre l'autre, la jeune fille dressa rapidement les bras au ciel, juste avant d'ouvrir ses paumes, en un mouvement bien plus large : à peine ses doigts s,étaient-ils écartés qu'une petite explosion scintillante se produisit entre ses paumes, avec un léger *Pop*, libérant une poudre scintillante qui recouvrit les Pokémons les plus proches tandis que les quatre balles disparues réapparaissaient, chacune contenus entre deux doigts tendus. Enchainant sans attendre, Calua se pencha alors en avant pour se porter à hauteur d'Eryn : et lorsque cette dernière toucha l'une des balles, cette dernière s'ouvrit alors pour révéler une fleur aux larges pétales blancs (Le fin qu'elle soit strictement identique à celles qui les entouraient dans le champ...et qu'une tige brisée jouxte le pied de la Pyroli ne sont sûrement que des coïncidences, rien de plus). Après lui avoir tendu l'objet, la jeune fille recula d'un pas, avant d'exécuter un léger salut.
Dans le même temps, le petit ménage qui venait de se dérouler dans ce coin de l'enclos semblait produire son effet sur ses occupants habituels : seuls ou par petits groupes, quelques Pokémons s'approchaient timidement du cercle ainsi créé, curieux de découvrir la source de toute cette agitation.

''Merci, merci à vous tous ! N'oubliez pas les applaudissements pour Pollo et Ash, ils l'ont bien mérités !...Eh, coucou, toi ! ''

Le nouveau venu, ressemblait à un Miaouss..Enfin, en partie ; son pelage était beaucoup plus sombre et il se tenait debout , en tenant une de ses pattes avants d'un air plutôt...snob, c'était le mot. Lorsque la petite magicienne tenta de lui caresser la tête, le chat grisé laissa échapper un feulement hautain, avant de reporter son attention sur Eryn...Tant pis pour toi, t'es pas gentil !
Avec ravissement, Calua découvrit alors qu'au moins une des espèces présentes lui était familière. Des oiseaux danseurs, similaire à ceux qu'elle avait rencontré sur l'île de Lilo...Enfin, Pearl à présent, se regroupaient à la lisière du petit groupe, sans cesser de se trémousser en rythme. Oh et là...

*Crunch*

''...Lâche-çaaaaaaaaaaaaaaaaa !!''

Branle-bas de combat ! Aggression et vol de chapeau de magicienne par un espèce de petit âne aux yeux éteints ! Tous à sa poursuite, souquez les artimuses !
Lancé à la poursuite du Tiboudet voleur de chapeau, Calua se retrouva bien vite de l,autre coté de l'emploi, comme si le Pokémon prenait un malin plaisir à la faire courir à sa suite. Polo tenta bien de porter secours à sa Dresseuse mais une silhouette massive (Pour ne pas dire colossale) aux bras grands ouverts se dressa sur son chemin. Et lorsque les bras du Chelours, manifestement très câlin, se refermèrent sur le Coxy, ce dernier disparut avec un profond soupir et un regard vers le ciel, que l'on pourrait interpréter aisément par ''...Encore ?''.

''Chelours ♥''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 17 ans
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334

MessageSujet: Re: (mission) Chapignon et Chapiteau.   Dim 2 Juil - 13:49

Chapignon et chapiteau


« Ça me semble bien ! En plus, si on leur montre que d'autres Pokémons s'approchent de nous sans avoir peur, ça devrait les mettre en confiance. » Eryn hocha la tête en souriant. C’est exactement ce qu’elle voulait dire quand elle parlait de leur laisser le temps de s’habituer à elles. Aussi, ce fut avec plaisir qu’Eryn sortit ses Pokémon les uns après les autres, les laissant découvrir leur nouvel environnement tandis qu’ils comprenaient tous seuls qu’il ne fallait pas rentrer dans l’enclos. Ronno, qui avait remarqué le Ouisticram, s’éloigna prudemment, tandis que le paisible Yakuru se postait devant lui, l’air de rien, prêt à expulser le Pokémon Feu qu’il faisait mine de s’approcher de son camarade. Mais Ashélis ne bougerait pas, mis au parfum par ses propres camarades. Fière de sa petite équipe, Eryn les présenta les uns après les autres à sa camarade, se demandant avec amusement si elle parviendrait à retenir les noms de tout le monde. Elle en doutait un peu, cela étant. Cependant, les Pokémon de l’enclos n’étaient pas encore prêts à s’approcher d’eux. Il fallait leur montrer qu’elles n’étaient pas là pour leur faire du mal. Mais comment ? Ce fut, à nouveau, Calua qui trouva la solution à leur problème. « Ladies and gentlemen ! Merci de votre présence pour ce petit numéro improvisé !  J'espère que ce qui va suivre vous plaira, mais avant toute chose, un tonnerre d'applaudissements pour nos assistants du jour...Pollo, Ash, à vous ! » Elle se mit en position, et le spectacle commença. Intriguée, la Mentali s’appuya à la rambarde pour regarder, laissant les Pokémon, dans son dos, s’approcher à leur rythme.

Calua se mit à jongler, son Coxy faisant des allers et retours dans le cercle coloré. Les balles allaient vite. Eryn put en compter sept, avant qu’elles ne deviennent trop floues. Un effet de ses Pokémon, peut-être ? Rapidement, des balles se mirent à briller, et la Mentali se rendit compte que Calua avait remplacé certaines d’entre elles par des petites flammes bleutées, sans doute produites par le Ouisticram qui prenait son rôle très au sérieux. « Et à présent, un petit tour de mains par-ci, un mouvement de cape par-là...et TADAAAA ! » Calua leva les mains au ciel, et avec des pop lumineux, les balles réapparurent entre ses doigts écartés. Et entre elles, une magnifique fleur blanche, qui gâcha quelque peu le plaisir de la Mentali, qui n’aimait pas trop que l’on arrache les fleurs, spectacle ou pas spectacle. Elle n’en dit rien cependant, et esquissa un sourire. Ce n’était pas vraiment de la magie, mais plutôt un tour de passe-passe. Cela n’empêchait pas que c’était très joli quand même. « Merci, merci à vous tous ! N'oubliez pas les applaudissements pour Pollo et Ash, ils l'ont bien mérité ! » Obéissante, Eryn applaudit, vite imitée par quelques enfants qui s’étaient rassemblés autour d’eux, attirés par les lumières et les Pokémon. « Eh, coucou, toi ! » Calua s’accroupit auprès d’un Miaouss tout noir à l’air snob, mais ce dernier, en feulant d’un ton hautain, s’éloigna d’elles. Elles étaient cependant parvenues au but fixé : les Pokémon s’étaient rapprochés, leur permettant de les observer avec ravissement. Ils étaient beaux. Et curieux. Et le charme fut rompu quand un petit âne aux yeux éteints croqua le chapeau de Calua et s’enfuit avec. « ...Lâche-çaaaaaaaaaaaaaaaaa !! » Bien entendu, elle partit en courant après lui, son Coxy la suivant de près l’espace de quelques secondes, puisqu’il fut kidnappé par un nounours trop mignon répondant au nom de « Chelours ♥ ». La Mentali ne put se retenir. Elle éclata de rire. Puis elle courut vers une mangeoire de foin, en saisit une pleine poignée et la leva en l’air pour attirer l’attention du petit âne, que son iPok avait appelé Tiboudet.

« Hey, Tiboudet, tu as faim ? » Elle agita sa poignée de foin, faisant se tourner vers elle la tête de l’ânon. « Viens manger ça, c’est meilleur qu’un chapeau ! »

Attiré par la nourriture, le petit âne galopa vers elle, le lâchant le chapeau qu’à la dernière seconde. Ce dernier fit un vol plané, droit vers une pile de crottins. Il ne manquait plus qu’un ralenti pour transformer ça en epic fail. Sans réfléchir, Eryn tendit une main, bandant son pouvoir, et le chapeau s’arrêta à quelques centimètres du tas de caca, flottant paresseusement dans les airs sous les regards enthousiastes des enfants rassemblés autour de l’enclos. Eryn replia les doigts, et, obéissant, le chapeau voleta jusqu’à elle pour tomber avec douceur dans ses mains tendues. Il n’avait pas trop souffert de son kidnapping. Il était à peine mâchonné, un petit peu plié, mais ce n’était pas bien grave. Avec un sourire incertain, Eryn le tendit à Calua, ne sachant pas trop comment elle allait réagir face à ce tour de magie qu’elle ne connaissait pas.

« Tiens, ton chapeau. Tu as eu de la chance que je sois un peu magicienne, moi aussi ! »

Ce n’était pas de la magie. Plutôt des facultés psychiques nées de son déficit d’inhibition latente dont elle ne parlait jamais à personne. Tandis que Calua récupérait son chapeau, la Mentali se rendit enfin compte que des gens s’étaient rassemblés autour de l’enclos. Des adultes, des enfants, qui les regardaient et qui regardaient les Pokémon avec curiosité et ravissement. Alors tout le monde l’avait vue rattraper le chapeau ? Elle se sentit rougir, et cacha sa gêne en envoyant son Chapignon sauver le pauvre Coxy. Faisant preuve d’autorité et de fermeté, Ozymandias réussit à desserrer la poigne d’acier du Chelours, et Apollo put s’envoler à nouveau, zigzagant de travers, les ailes un peu tordues après ce câlin vigoureux. Note pour la suite de la mission, il fallait se méfier de ce nounours câlin. Avec sa force, il pourrait lui briser la colonne vertébrale sans s’en rendre compte. Autour de l’enclos, les enfants s’en allaient, tirés par leurs parents qui n’avaient sans doute pas encore acheté les billets. Eryn profita de cette opportunité pour se rapprocher de Calua. Il fallait qu’elles se mettent au travail assez vite, car n’importe quel adversaire peu scrupuleux pouvait se glisser dans la foule et leur faire du tort. Elles n’avaient pas été assez attentives.

« Il va falloir qu’on fasse attention, maintenant, il y a beaucoup de gens qui vont et viennent autour de l’enclos. On a eu de la chance qu’il ne se passe rien, mais on devrait être plus prudentes pour les prochaines fois. »

Avaient-elles eues de la chance, ou était-ce une attaque à retardement ? N’importe qui pouvait jeter quelque chose dans la mangeoire des Pokémon pendant qu’elles étaient occupées ailleurs. Peut-être même que d’éventuels rivaux avaient miné le terrain avant leur arrivée. Après tout, elle-même avait pu s’approcher avec facilité de l’enclos que personne ne surveillait. Si le directeur du cirque n’était pas passé à ce moment-là, qui sait combien de temps encore elle aurait pu rester là, à les admirer ? Ou à saboter l’enclos ou le spectacle, si elle était envoyée par un autre cirque ?

« Je propose qu’on fasse un tour d’inspection. On vérifie que les barrières de l’enclos n’aient pas été sabotées, que le sol ne soit pas volontairement dégradé, qu’il n’y ait rien de suspect par terre ou dans les mangeoires. Et pour ne pas rendre ça trop évident… » Son regard accrocha des seaux et des râteaux, et elle esquissa un sourire. « Ça te dit de remettre un peu d’ordre ? Ramassage des crottes, étalage de paille, ce genre de choses quoi ! »

Ce n’était pas le plus gratifiant du monde, mais ça faisait partie de leurs tâches, et ça leur permettrait de vérifier que l’enclos n’avait subi aucune dégradation susceptible de porter préjudice aux Pokémon ou au cirque en général. S'il arrivait quoi que ce soit aux Pokémon à cause de sa négligence, elle ne se le pardonnerait pas.

_________________
eryn mcnellis
I found myself in Wonderland, Get back on my feet again... Is this real? Is it pretend? I'll take a stand until the end! I'll get by, I'll survive, When the world's crashin' down, When I fall and hit the ground, I will turn myself around, Don't you try to stop it! I won't cry...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 3
Jetons : 409
Points d'Expériences : 296

MessageSujet: Re: (mission) Chapignon et Chapiteau.   Jeu 6 Juil - 19:42

Revieeeeeeens, démoniaque créature mangeuse de chapeau, c'est pas de la salade ! Malgré tous ses efforts, la Pyroli ne parvenait pas à réduire la distance qui la séparait de son odieux voleur et les dents de ce dernier ne tarderait pas à le réduire en charpie.
Heureusement pour elle, l'intervention d'Eryn sembla convaincre le Tiboudet qu'une poignée de foin était bien plus gouteuse que son chapeau : néanmoins, le plan de la Mentali n'incluait sûrement pas que le type Sol ne décide de l'envoyer sur un tas de crottin ! Avec une odeur pareil, elle devrait le nettoyer pendant des heures, avant de remonter sur scène, tout mais pas ça ! Aussi la jeune fille se prépara-t-elle à plonger en avant pour sauver son bien, son honneur, sa fierté et...Attendez, il vole ?! Elle ne rêvait pas, il est en train de flotter dans les airs, juste devant elle. Pourtant, lorsqu'elle l'a fabriqué, Calua était sûr de n'avoir inclus autant système, ni sortilège caché à l'intérieur. Et lorsque son regard tomba sur Eryn, qui semblait guider l'objet jusqu'à sa main, les étoiles de ses yeux passèrent au stade de supernovas avancées. Elle faisait de la magie ! DE LA MAGIE, VOUS ENTENDEZ ?! Il fallait absolument qu'elle comprenne le ''truc''.

''Tiens, ton chapeau. Tu as eu de la chance que je sois un peu magicienne, moi aussi ! ''

''...Merci.''

Une toute petite voix, un merci rapide...et une Calua qui n'allait pas quitter sa coéquipière des yeux, jusqu'à ce qu'elle comprenne comment cette dernière avait fait. Bon courage, Eryn, surtout quand la Pyroli est trop polie pour te demander directement la façon dont tu t'y prends pour ce genre de choses.
Récupérant Pollo après son sauvetage improvisé, la jeune fille vérifia rapidement qu'à part sa perte d'épaisseur (une méthode comme une autre pour maigrir), ce dernier était encore en état. Effectivement, malgré cette épreuve, le Coxy semblait capable de suivre sa Dresseuse, lorsque cette dernière claqua des talons, en un mouvement sonore : ordre de mission reçu, générale Eryn, passons à la réalisation et avec le sourire, je vous prie !

''Pas de problème ! J'vais aller récupérer le matériel pour nettoyer tout ça, j'ai vu des caisses pendant que je courrais après ce Tiboudet. Tu as l'air de savoir t'y prendre pour les nourrir donc...tu veux bien te charger des mangeoires ? Et encore merci pour mon chapeau !''

Et la voila reparti en courant, vers l'un des angles de l'enclos. Décidément, la notion de concentration est encore à travailler. Au moins, on ne pourrait pas l'accuser de manquer d'enthousiasme.

''Ra-humpf !''

De force dans les bras, par contre : même en s'arc-boutant, la jeune fille ne parvenait pas à forcer les grosses caisses métalliques à se mouvoir, même en tentant de les faire glisser sur l'herbe tendre. Renonçant rapidement à les amener auprès d'Eryn, Calua se pencha donc un peu plus sur le contenu des-dites caisses, bien décidée à récupérer un maximum de matériel. Mais ce qu'elle découvrit relégua la partie ''nettoyage de l'enclos'' au bas de la liste de ses priorités !

''Oooooh ! Regarde tout ça, Pollo, c'est trop bieeeeen !''

Effectivement, les termes ''Trop bien'' résumaient assez bien le contenu de la caisse, que la Pyroli venait d'ouvrir tant bien que mal : des filets de sécurités, des cordes multicolores, des caisses de sphères scellées et colorées (Je décèle une légère odeur de poudre fumigène...Ash, recule !)...Une véritable caverne d'Ali-baba pour artiste, en bref ! Le regard de la jeune fille fut néanmoins attiré par l'un des élément enfoui au plus profond de la caisse. Au prix de quelques contorsions, elle parvint à sortir une sorte de harnais, équipé de deux grands boucles au niveau des épaules. Au niveau de ces dernières, un entrelacs de boucles permettait également à deux Pokémons de soutenir le porteur du harnais, sûrement pour réaliser des numéros aériens...Oh non. Non, non, non, non, je la vois cete lueur dans l'oeil de Calua ! C'est celle qui annonce un numéro de grande envergure et des catastrophes d'une ampleur tout aussi importante !

''Ok..Hak, j'ai besoin de toi. Pollo, tu te mets à droite...Voila. Allez, à trois, vous me soulevez ! À la une, à la deux, à la trois !''

De toute la force de leurs ailes, le duo composé du Coxy et du Canarticho s'exécuta et malgré quelques déboires initiaux, la Pyroli se retrouva bientôt suspendu à deux bons mètres du sol, uniquement soutenu par le harnais qui la reliait à ses Pokémons. Avec un rapide cri de joie, elle entreprit alors de tourner sur elle-même, afin de profiter de la vue qui s'offrait à elle.

*Crac*

Ou en tout cas, c'est ce qu'elle aurait probablement fait, si un bruit sinistre ne s'était échappé de la sangle reliait à Hak, une seconde avant que la bande de cuir coloré ne se brise avec un claquement ! Déséquilibré, la Pyroli se serait sûrement écrasé au sol, si Pollo n'avait pas réagi instinctivement : usant d'un Mach Punch vertical, le Coxy parvint à compenser la descente de sa Dresseuse, avant que cette dernière ne se retrouve à roulé dans l'herbe, perdant son chapeau dans l'opération.
Un peu sonnée par l'action, qui n'avait pas pris plus de quelques secondes, Calua retrouva suffisamment ses esprits pour agripper l'autre sangles de son harnais : sous ses doigts, le cuir semblait étrangement fin et distendu au centre de l'objet...Et absolument pas naturel, compte tenu de l'état du reste du harnais.
Mue par une intuition (Et par son habitude de vérifier son matériel au moins six fois avant chaque spectacle), la jeune fille entreprit de sortir prudemment chacun des éléments de la caisse. Une fois son inspection terminée, le constat fut amère : tous les éléments présents, à des degrés divers, présentaient de légères modifications qui les empêchaient de remplir leurs rôles sans risque. À défaut de blesser les humains et les Pokémons qui les utiliseraient, tous ces objets risquaient de saboter leurs numéros...dans le meilleur des cas. Pour couronner le tout, les caisses étant adossés à la barrière de l'enclos, n'importe quel passant pouvait y accéder, en faisant preuve d'un peu de discrétion.

''Il faut prévenir Mr. Maxime ! Si jamais ils ont déjà emportés du matériel...Qu'est-ce qu'il y a Pollo ?...Oh non ! ERYYYYYYN ! STOOOOOP !''

Lancée à pleine vitesse, la Pyroli parcourut la largeur de l'enclos en un temps record, manquant de percuter sa camarade qui s'apprêtait à remplir une mangeoire à l'aide du contenu d'un gros sac de croquettes. Lorsque cette dernière se redressa après l'impact, et que les Archéodong qui sonnaient dans la tête de Calua cessèrent de sonner, la jeune fille aida sa camarade à se remettre sur pied, avant de se confondre en excuses paniquées.

''Pardon, pardon, pardon ! Je voulais pas...Mais faut pas que tu leur donnes à manger ! Enfin, pas avec ces croquettes ! Pollo a trouvé ça dans les caisses, là-bas.''

Et avec un léger tremblement, la jeune fille ouvrit la main pour révéler son contenu : un petit sac contenant des médicaments venus d'Oliville...et une bonne poignée de capsules récemment vidées de leur contenu, dont l'emballage portait la mention ''Ramolossomnifère-24h de sommeil garanti !''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 17 ans
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334

MessageSujet: Re: (mission) Chapignon et Chapiteau.   Dim 20 Aoû - 23:14

Chapignon et chapiteau


Son plan de nettoyage semblait avoir eu l’effet escompté auprès de Calua, qui accepta en hochant la tête avec beaucoup d’entrain. Elle claqua les talons, se mit au garde à vous, tirant un bref éclat de rire à la Mentali. Elle semblait avoir de l’énergie à revendre. C’était bien, ça, au moins feraient-elles leurs corvées dans la bonne humeur ! « Pas de problème ! J'vais aller récupérer le matériel pour nettoyer tout ça, j'ai vu des caisses pendant que je courrais après ce Tiboudet. Tu as l'air de savoir t'y prendre pour les nourrir donc...tu veux bien te charger des mangeoires ? Et encore merci pour mon chapeau ! » La jeune coordinatrice sourit avec gentillesse pour lui signifier qu’il n’y avait pas de quoi, avant de se mettre joyeusement au travail.

« Pas de problème pour moi aussi ! Je vais commencer par nettoyer le sol et les mangeoires avant d’y mettre quoi que ce soit, il ne faudrait pas que ces pauvres Pokémon tombent malade ! »

Se saisissant d’un râteau, elle s’attela au nettoyage du sol, enlevant la paille souillée pour la jeter dans un bac destiné à cet usage placé quelques mètres plus loin. Elle commençait déjà à avoir mal au dos, mais elle continuait tout de même, ses Pokémon tentant de l’aider du mieux qu’ils le pouvaient, en surveillant les Pokémon du cirque et les curieux qui s’approchaient, pour éviter tout problème, laissant le nettoyage à leur dresseuse. Cette dernière, concentrée, essayait de voir s’il y avait des choses suspectes qui traînaient au sol, entre deux déjections animales. Mais il n’y avait rien, sinon de la fange. C’était rassurant, en un sens, de voir que personne n’en avait profité pour jeter un truc au sol pour attirer les Pokémon d’Alola et leur faire indirectement du mal. Le râteau fini, elle passa au balai pour nettoyer le sol, dégageant toute la paille sale avant d’aller en chercher un autre paquet, s’aidant de la force d’Ozymandias pour le transporter jusque dans l’enclos. Elle avait perdu Calua de vue, et était, de toute manière, plongée dans son propre travail. La paille fut répandue au sol après que la rose se soit assuré que rien n’avait contaminé le paquet, et elle passa aux mangeoires.

L’eau, d’abord. Elle n’était pas si vieille que ça, en attestait les quelques brins de paille qui y flottaient paresseusement, mais glisser un poison dedans, c’est extrêmement rapide. Aussi actionna-t-elle la valve pour évacuer l’eau, avant de sortir sa Lamantine pour lui demander de nettoyer le long récipient à grande eau. De sa gueule ouverte jaillit un grand jet d’eau, qui éclaboussa tous les Pokémon autour. Ces derniers piaillèrent de joie, sautillant pour attraper les gouttes, se bousculant pour en avoir aussi. Une fois bien nettoyé, Sansa se fit un plaisir de remplir le grand bac en crachotant quelques filets d’eau, offrant ainsi aux Pokémon une eau claire et pure, avant de se retourner vers les joueurs et continuer de les arroser, faisant sourire sa dresseuse. Sansa était tellement gentille. Elle avait de la chance, d’avoir une Lamantine pareille. Et Sansa avait eu de la chance qu’Eryn récupère son œuf dans la planque de la Team Rouage… Qui sait ce qui aurait pu lui arriver, sinon ?

« Bon ! Les mangeoires, maintenant ! »

Mentalement, elle se secoua pour s’empêcher de penser des horreurs, et rappela Ozymandias pour qu’il l’aide à sortir les mangeoires pour renverser leur contenu dans le bac contenant la paille sale jetée précédemment. Sansa interrompit ses yeux pour les laver à grande eau, tandis que son Tropius, bien obligeant, ouvrit ses ailes feuillues pour les battre à un rythme soutenu, histoire de sécher les bacs le plus vite possible pour pouvoir y remettre de la nourriture au plus vite. Ceci fait, il rentra dans sa Poké Ball pour continuer sa sieste avant qu’un des nombreux enfants ne le pointe du doigt en demandant à faire un tour dans le ciel sur son dos. Aladar était bien gentil, mais tout de même, il avait ses limites. Et l’heure de la sieste, c’est sacré. Il voulait bien faire un écart à ses principes pour sa jolie dresseuse, qui lui donnait beaucoup d’amour en lui demandant peu de choses en retour, mais sinon, c’était hors de question.

Eryn avait fait vite. Elle était extrêmement fière d’elle. Plus qu’à donner à manger à ses protégés, et ce serait bon ! En grognant, elle souleva le sac de croquettes qu’Ozymandias était allé chercher, et elle se rapprocha des mangeoires en tanguant un peu, déséquilibrée par le poids conséquent du sac. « ERYYYYYYN ! STOOOOOP ! » Elle n’eut même pas le temps de tourner la tête ou de pencher le sac que Calua se jeta sur elle. Sous le choc, elle lâcha le sac, qui se répandit partout autour d’elle, et elle tomba lourdement par terre, la Pyroli lui tombant dessus. Sa tête tomba lourdement dans un tas de paille, amortissant le choc, mais cela ne l’empêcha pas de voir quelques Funécire danser devant ses yeux. Oh, un shiny ! « Pardon, pardon, pardon ! Je voulais pas...Mais faut pas que tu leur donnes à manger ! Enfin, pas avec ces croquettes ! » Acceptant la main de sa camarade, Eryn se redressa, portant une main à sa tête pour se frotter la tempe en grimaçant. Aïe. Qu’est-ce qui lui avait pris ? Et pourquoi ne devait-elle pas nourrir les Pokémon ? « Pollo a trouvé ça dans les caisses, là-bas. » Elle ouvrit la main, et la Mentali loucha sur un sachet et un tube inconnu. Il lui fallut quelques secondes encore pour que sa vue se stabilise, que le sol arrête de tourner comme ça, et enfin, elle put attraper le tube pour comprendre son état de panique.

« Ramolossomnifère : 24h de sommeil garanti ! » Elle plissa les yeux, et son regard tomba sur le sachet plastique frappé du sceau d’Oliville. « Qu’est-ce que… Attends… » Choquée, elle ouvrit de gros yeux. « Les croquettes sont empoisonnées ?! Par Shaymin, on l’a échappé belle… »

Ou pas. Parce que quand Calua l’avait bousculée, elle en avait lâché son sac, et les croquettes s’étaient répandues partout dans la paille. Et quand elle nettoyait les auges, un nombre conséquent de Pokémon s’était rassemblé pour profiter de l’attraction aquatique gratuite de Sansa. Des Pokémon… Dans la paille… Et le sac s’était renversé… Dans la paille… Tilt. La Mentali ouvrit à nouveau de gros yeux, d’angoisse cette fois-ci, alors que l’adrénaline montait d’un seul coup.

« Bon sang ! Le sac ! J’ai lâché le sac ! La nourriture empoisonnée s’est répandue partout ! » Un malheur n’arrivant jamais seul, voilà qu’un Chelours avait remarqué une croquette, et qu’il se dirigeait vers elle. « Oh noooon, ne mange pas ça ! »

Catastrophée, la Mentali courut vers le petit ourson, se saisissant de sa patte pour lui prendre la croquette avant qu’il ne la mange. Ce qui risquait d’être difficile, puisqu’il avait plus de force qu’elle, et qu’étant jeune, il prenait ça pour un jeu, et n’était clairement pas coopératif avec elle…

Elles allaient avoir du mal à réparer les dégâts, là.

_________________
eryn mcnellis
I found myself in Wonderland, Get back on my feet again... Is this real? Is it pretend? I'll take a stand until the end! I'll get by, I'll survive, When the world's crashin' down, When I fall and hit the ground, I will turn myself around, Don't you try to stop it! I won't cry...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 3
Jetons : 409
Points d'Expériences : 296

MessageSujet: Re: (mission) Chapignon et Chapiteau.   Mer 20 Sep - 20:07

Elle n'avait pas vraiment fière allure. En temps normal, Calua était l'inverse même de la violence : imprévisible, parfois un peu difficile à suivre ou excessive dans ses réactions, mais jamais prompte à recourir à la force pour obtenir ce qu'elle voulait. Mais là, la panique l'avait tout simplement submergée et c'est en baissant la tête qu'elle suivit du regard le doigt de la Mentali, tendu en direction du sac de croquettes.
On pourrait presque entendre les rouages de son cerveau se mettre en branle, façon moteur de formule 1, lorsqu'elle réalisa l'ampleur de la catastrophe: attirés par l'odeur de leur nourriture habituelle, l'intégralité des Pokémons de l’enclot commençait à converger vers le duo. Et vu la façon dont ils se léchaient les babines, il n'était pas bien difficile de deviner ce qu'ils avaient en tête !

''Oh non ! Pollooooooooo !''

Mais...qu'est-ce dont ? C'est un oiseau ? C'est un avion ? Mais non, c'est Super-/SBAF*La production s'excuse pour cette violation de copyright*. En tout cas, si ce n'est ni un oiseau, ni un avion, il ne reste plus qu'une seule possibilité : Apollo, à la rescousse ! Entendant la voix paniquée de sa Dresseuse, le Coxy gigotant dans l'étreinte du Chelours s'immobilisa soudainement. Puis, rassemblant chaque portion de force brute qu'il pouvait accumuler, soutenu par une adrénaline grandissante, le type Insecte poussa de toute la force de ses six pattes contre l'étau poilu qui l'emprisonnait. Calua était en panique...Et rien d'autre n'avait de l'importance !
Avec un couinement surpuissant (Qui aurait sûrement été impressionnant dans d'autres circonstances), le Coxy s'extirpa comme un bouchon de champagne des bras du Chelours trop câlin, avant de s'élever à trois mètres du sol, en jaugeant la situation : des Pokémons qui se rapprochaient toujours plus de la nourriture contaminé, deux jeunes filles qui faisaient leur maximum pour les empêcher de s'empoisonner et une situation qui n'allait pas tarder à dégénérer, vu que de l'autre coté de la clôture, Mr. Maxime était en train de se rapprocher à grands pas ! Le gérant du cirque sera sur place d'ici moins de deux minutes, il n'y avait pas de temps à perdre !

''*inspire* Cooooo....XY !''

Pour les profanes qui ne parleraient pas le type Insecte, je me permets une petite note de traduction : ''STOPPEZ-LES PAR TOUS LES MOYENS'' (En vrai, le message est beaucoup plus grossier, mais les jurons perdent en saveur à la traduction, vous m'en excuserez).  Au moins, le sens de ce dernier aura été compris par Ash et Hak : tandis que leur Dresseuse s'accrochait de toutes ses forces à la queue du Tiboudet pour l'éloigner (Sans grand résultat) d'une petite pile de croquettes, le duo n'échangea qu'un regard, avant de se joindre à l'action.
Hak et Pollo se lancèrent alors dans un duo de Hâte, se muant en silhouettes floues et suivies d'une trainée lumineuse. Partout où ils passaient, les Pokémons se faisaient littéralement enlever le pain de la bouche, tandis que la pochette à moitié vidée d'Eryn, commençait à retrouver son contenu originel.
Ash, de son coté, ne s’embarrassa pas de subtilité et se mit en devoir de CARBONISER chaque croquette qui passait à portée de ses Flammèches. En profitant de son talent naturel pour l'acrobatie, la Ouisticram se glissait entre les Pokémons affamés, virevoltant juste devant leur museau, avant de réduire leur dîner en cendres. Bref, un joyeux bordel qui s'acheminait doucement vers sa conclusion, même si...Calu, Q'UEST-CE QUE TU FABRIQUES ?!

''Non, c'est pas pour toi ! C'est pas bon, tu veux pas manger ça !''

Pourtant, ce Sarmurai (Que Calua aurait bien renommé ''Gros machin en armure qui fait peur'') avait l'air particulièrement décidé à passer...Même si cela impliquait de transformer cet obstacle imprévu en sashimi ! Levant son énorme pince, il l'aurait probablement abattu sur la Pyroli qui se tenait devant lui et le fixer sans faillir, si une grosse voix n'avait pas subitement figé tous les participants au chaos ambiant.

''Au nom de Tokorico et de tous les Gardiens que j'aurais oublié...Que quelqu'un m'explique ce qui se passe, ici !''


********************

''...Je vois. Bonne réaction de votre part à toutes les deux. Je n'aurais jamais cru qu'ils en viennent à ce genre d'extrémités.''

Regroupés dans la tente du directeur du cirque, Calua n'en menait pas large au premier abord : elle avait bien cru que Mr. Maxime allait devenir fou, lorsque l'imposant chef des lieux avait bondit par-dessus la barrière de l'enclos. D'un regards absolument terrifiant, ce dernier avait fait reculer le Sarmurai qui menaçait la jeune fille, avant de ramener un semblant d'ordre parmi les Pokémons dispersés tout autour d'eux. Eryn s'était débrouillé pour les éloigner de la nourriture tant bien que mal, mais l'intervention de leur employeur leur avait sans doute évitée de plus amples problèmes.
Laissant la surveillance de l'enclos à un autre employé, il les avait ensuite entrainé à sa suite, avant d'exiger des explications sur ce qui venait d'arriver. Heureusement pour elles, Eryn avait presque immédiatement interrompu Calua, avant que la jeune fille ne se lance dans un monologue aussi paniqué qu'incompréhensible. Le temps que sa camarade informe le directeur de la situation, la jeune file était parvenu à reprendre son souffle, même si elle ne cessait de triturer son foulard fétiche.

''Votre intervention nous a sûrement évité un bon nombre d'ennuis pour le spectacle à venir. Néanmoins...''

Le ton de Mr. Maxime était à la fois furieux et légèrement désespéré. En quelques minutes, il expliqua aux jeunes filles que durant la tournée d'inspection de l'un des acrobates du cirque, ce dernier avait repéré un homme louche, qui rodait à proximité des caravanes de stockage. En s'approchant de ce dernier, l'artiste avait subitement était attaqué par-derrière et son assaillant était parvenu à lui fracturer le bras droit, tandis qu'il essayait de se défendre. Ses cris n'avaient pas tardé à attirer le reste de la troupe, mais aucune trace de ses agresseurs à leur arrivée.

''Et avec sa blessure, il ne pourra sûrement pas exécuter son numéro ! Si je savais ce qu'ils avaient en tête...''

''Euh, Monsieur ?''

''Hm ?''

''Avant qu'on ne se retrouve avec le ''petit'' problème des croquettes sur les bras...J'ai un peu emprunté votre harnais d'acrobatie dans la caisse. Je sais, j'avais pas le droit, mais ça avait l'air trop bien ! Et lorsque Pollo et Ash m'ont soulevés, il s'est déchiré. Et comme j'en utilise pour mes numéros, des trucs comme ça, je peux vous dire que ça a été fait par un pro ! Fin, quelqu'un qui s'y connait en matos de spectacle, parce que c'était impeccable comme sabotage !''

S'ensuivit alors une bordée de jurons de la part de Mr.Maxime, dans une langue aussi chantante que véhémente. La colère du propriétaire du cirque était telle, que le Lougaroc au pelage rouge et blanc en vint même à se mettre à grogner, dardant un regard menaçant sur les jeunes filles qui attendaient que l'orage passe. Une fois que le directeur eu finit de détailler par le menu la manière dont il ferait frire les responsables, avant de les servir en dîner à une horde de Sovkipou affamés, il s'affaissa tout bonnement sur sa chaise, paraissant avoir pris plus de dix ans. Plongé dans une profonde réflexion, il mit ainsi quelques secondes à réagir lorsque le son d'une cloche se fit entendre dans le lointain.
Avec un craquement de protestation, la chaise chuta en arrière lorsqu'il se redressa, un air de détermination absolue sur le visage.

''...Le spectacle doit continuer. Il va falloir faire extrêmement attention, voila tout. Pendant le show, les enclos seront laissés quasiment sans surveillance. Et avec la blessure de Cassandra, je vais être forcé d'annuler le numéro de voltige aérienne.''

*Ting*...Je connais ce regard. Et Pollo aussi, vu l'air de résignation qu'il affiche. En même temps, toute personne ayant fréquenté Calua ne pouvait qu,envisager cette option, lorsque Mr. Maxime commenca à évoquer le numéro privé d'artiste. D'une toute petite voix, la Pyroli se manifesta donc...

''Dites...je pourrais peut-être...essayer ? Comme ça, le numéro pourra avoir lieu et je serais à l'intérieur du chapiteau, pour surveiller les Pokémons en direct. Et puis, avec Pollo, on a déjà fait plusieurs numéros avec un trapèze et même une fois...''

''Désolé, mais c'est non. Cassandra et son partenaire sont dans le métier depuis plus de 20 ans, petite. Tu ne pourras jamais tenir le rythme.''

''Oh...''

''Cela dit...Il y a peut-être une solution. Adrien va devoir modifier son programme pour quelque chose de moins impressionnant, mais tu devrais pouvoir lui servir d'assistante pour un échange de trapèze. Si on combine ça avec le numéro des Bazoucans...''

Pardon ? Des Bazoucans ? Vous êtes vraiment sûr que c'est une bonne idée ? On ne pourrait pas en parler un peu plus, avant de prendre une telle déci...Eh, revenez, j'ai pas fini de parler !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 3
Jetons : 409
Points d'Expériences : 296

MessageSujet: Re: (mission) Chapignon et Chapiteau.   Jeu 9 Nov - 21:56

Mais si, ça va bien se passer Eryn...Qu'est-ce qui pourrait mal tourner ? (Pollo, range cette liste de trois mètres, je t'ai vu). En plus, Calua est hyper enthousiaste et motivée, c'est bon signe, non ? Surtout quand on voit son costume : déguisée comme un arlequin, elle porte désormais un ensemble moulant rouge vif, le visage maquillé de blanc, un soleil et une lune dessinés asymétriquement sur le visage. Quand à son chapeau, il fut rapidement remplacé par une sorte de calotte ornée de grelots, qui tintinnabulaient à chaque mouvement de la magicienne. On ne peut pas en dire autant du Coxy, qui semblait quelque peu inquiet quand à l'idée de voir sa Dresseuse s'élever aussi haut dans les airs, sans aucune notion de sécurité.
Le plan n'était pas si compliqué : Calua dans les hauteurs, Eryn au sol. Chacune pouvant ainsi surveiller le chapiteau à sa façon. Quand au numéro, la Pyroli n'aurait qu'à se laisser porter par son partenaire, un jeune Alolien d'une vingtaine d'année au physique de surfeur (brun, je précise...le blond, ça va bien cinq minutes).

''MESDAMES ET MESSIEURS....''

D'une voix de stentor, Mr. Maxime déclara ouvert le début des hostilités réjouissances. Majestueux dans son costume de scène, il déclara l'ouverture grandiloquente du spectacle, avant d'annoncer un à un les numéros qui commencèrent dans la foulée. Tirant des cris de ravissement du public de Lansat, les Pokémons d'Alola faisaient forte impression et tout semblait se dérouler sans accord.
Vint alors le tour de Calua et d'Alio, pour un numéro de voltige aérienne : la piste avait été dégagée et un câble immense tendue un peu en contrebas. Trois Mimantis s'étaient déjà installés sur ce dernier, prêt à accompagner les trapézistes de leurs mouvements presque dansants. Deux trapèzes se faisaient face, chacun rapprochés de l'une des plateformes érigées à plus de dix mètres du sol. Alio, en bon professionnel, s'assura que sa partenaire arrivait à se hisser sur son propre perchoir, avant de gravir le sien avec l'agilité d'un Quatermac. Une posture qu'il semblait pouvoir conserver, même une fois dans les airs : s’élançant en direction de Calua, une main sur son trapèze, il attrapa celle de la jeune fille, avant de la plaquer contre lui et de se lancer dans une multitude de rotations et de tours. Un type Vol serait sûrement moins gracieux que lui et Calua...Argh, je connais cette lueur dans son regard. Trop tard, oublié la mission, la magicienne était dorénavant perdu dans le spectacle. Ses gestes étaient instinctifs presque mécaniques, tandis qu'elle répondait à chaque mouvement d'Alio, afin de lui faciliter la tâche.
Sur un signal de Mr. Maxime, une ligne de Bazoucans vint alors s'installer en contrebas, Levant leurs becs immenses, les Type Vol exécutèrent une série de tirs surchauffés en direction du duo, qui semblait virevolter au milieu des flashs et des explosions. Une grande réussite donc et sans aucun accroc...

''..xy.''

Sans accroc et Apollo comptait bien faire en sorte que cela dure. Le Coxy observait chaque visage dans la foule, à l'affût de la moindre anomalie. Dans un tel endroit, ce n’est pourtant pas ça qui manque…mais je pense que ce type remplit pas mal de critères, dans le genre ''louche et suspect’’. Porteur d’une superbe barbe noire, emmitouflé dans une sorte de long manteau brun, il ne semblait pas vraiment en phase avec le spectacle, préférant chuchoter dans un talkie-walkie.
Après plusieurs minutes de ce petit manège, n’y tenant plus, le type Insecte se mit donc à voleter juste au-dessus de l’individu, dans l’espoir d’entendre au moins une partie de sa conversation.

‘’Non…pas encore…Attendez encore quelques minutes, l’impact doit être maximal.’’

L’impact ? Il ne parle quand même pas de…

‘’Mais puisque je vous dit que ça suffira amplement…Soyez réaliste, deux artistes, un terrible accident...Avec ça, ce parvenu n'aura d'autre choix que de nous laisser le terrain et de ramener son abominable ménagerie à Alola.
....Ça devrait être parfait. Go !''


Tout s'accéléra alors très brusquement : alors que Pollo se projetait sur sa cible, en libérant une série d'étoiles dans son sillage, une véritable commotion sembla parcourir le chapiteau. Avec un bruit de tonnerre, un objet sphérique lancé depuis les gradins, vint atterrir en plein milieu des Bazoucans. Et les types Vol  réagirent avec véhémence face à l’agression : libérant une série de tirs complétement désordonnés, les oiseaux massifs commencèrent à mitrailler sans distinction, les moindres recoins du chapiteau.
Dans le même temps, Mr. Maxime qui tentait de rejoindre ses Pokémons de l'autre coté de la piste, se retrouva soudainement pris à partie par deux individus aux carrures de Monaflemit. Et si les Lougarocs du directeur du cirque ne tardèrent pas à voler à son secours, ce dernier ne pouvait tout bonnement pas s'approcher sans risque des Pokémons en panique.

''Alio !''

Au terme d'un nouvel aller-retour, Calua venait tout juste d'être séparé de son partenaire et se retrouvait ainsi complétement isolé à plusieurs mètres du sol. Et si l'acrobate improvisée se trouvait relativement épargnée par les tirs des Bazoucans en panique...On ne pouvait pas en dire autant des Mimantis : recroquevillé sur leur corde, moins d'un mètre plus bas, ils semblaient incapable de faire le moindre mouvement et chaque tir semblait siffler toujours plus près de leurs petites silhouettes tremblantes.
Les cris...la panique...la fin de l'émerveillement...Tout ça, c'était bien trop pour Calua. La jeune fille sentait déjà cette sensation si terrible qui L'oppressait : son rêve était en train de tomber en miettes, juste sous ses yeux et elle ne pouvait rien y faire. Son sourire s'était mué en une détresse insondable et alors que le public tentait de quitter les lieux aussi précipitamment que possible, elle avisa un spectacle terrible : les tirs des Bazoucans commençaient à rebondir en directions des gradins et dans le chaos de l'évacuation, plusieurs spectateurs n'évitaient que de peu les attaques surchauffés.
C'était comme ça que ça devait se finir ? Par un cataclysme pire que tout ce qu'elle aurait pu imaginer ? Plus aucun sourire, plus aucune magie ? Rien d'autre que la peur ?

''NON !''

Le cri passa relativement inaperçu au milieu des cris et du efflux de la foule, mais quiconque aurait levé les yeux à cet instant précis, se serait sans doute aperçu qu'une petite silhouette gracile s'était rapproché du bord de la plateforme, à une dizaine de mètres du sol. Inspire...Expire...C'est un numéro, juste un numéro. Elle était une pro, elle ne devait se concentrer que sur les mouvements de ce numéro. Oublie donc les Bazoucans en furie, les brutes attaquant Mr. Maxime et les combats menés par une armée de Pokémons plantes, manifestement sortis du néant (Eryn n'y allait pas de main morte...), contre les vandales qui tentaient de profiter du chaos  ambiant. Il n'y avait plus qu'elle et la scène.
Agrippant le trapèze proche de la plateforme, elle garda son regard rivé sur son objectif : au centre de la piste, un duo de longues bandes de tissus bleutées descendaient jusqu'au sol. Un moyen idéal pour rejoindre le sol et avec un tout petit peu de chance...Sa véritable cible, l'estrade des Bazoucans.
Inspire...Expire...C'est juste un pas. Un tout petit pas. Et un pas que fit la Pyroli, avant de sentir le choc se répercuter dans ses bras, tandis que la mince barre de bois l'entrainait en avant. Et lorsqu'elle sentit le trapèze ralentir, à la seconde où ce dernier repartait en sens inverse, la jeune magicienne relâcha tout bonnement sa prise, avant de plonger droit sur le tissu vaporeux. Ses doigts se refermèrent sur les plis azur avant qu'elle ne glisse violemment vers le bas, mais malgré la sensation de brûlure, elle concentra chaque parcelle de sa volonté pour garder les poings serrés. Encore un peu, juste un tout petit peu, elle descendait juste assez rapidement, elle y serait bientôt...Top !
Sans prêter attention aux marques et aux zébrures qui ornaient ses paumes, Calua s’élança dans le même mouvement en direction des coulisses, avant d'en ressortir, le visage dur. Son sac dans une main, une Pokeball dans l'autre, la jeune fille pointa la sphère métallique en direction de l'estrade, avant de libérer une petite silhouette simiesque. Et si Ash n’eut besoin que de quelques secondes pour comprendre l'urgence de la situation, la demande de sa Dresseuse la prit quelque peu au dépourvu.

''Flammèche, droit devant ! Et ne te retiens SURTOUT pas !''

Sans bien réaliser ce qu'elle s'apprêtait à faire, la Ouisticram inspira profondément avant de libérer un jet de flammes continus, juste au-dessus des Bazoucans qui multipliaient leurs attaques, toujours plus violemment. D'un geste vif, Calua propulsa alors un sac en toile fermé par une lanière, qu'elle venait d'extraire de son sac-à-malices. Et lorsque le-dit sac entra en contact avec la Flammèche...

*BAOOOOOOOOOOOOOUM*

Un peu plus, un peu moins...Une explosion de plus, une explosion de moins..Et bien non, ça a une importance ! Car, en sus du bruit, c'est un véritable nuage de poudre rose et verte qui se déversa en pluie, droit sur les Bazoucans ! Un  à un, les types Vols se mirent à piquer du bec, avant de s'effondrer les uns sur les autres. Ce réactif était encore un peu trop volatil, mais le mélange de Poudre dodo récupéré auprès d'Eryn semblait laaaaaargement suffisant pour endormir sur le coup, une troupe de gros toucans enragés !
Ayant coupé court à la source principale du chaos ambiant, Calua se retourna donc afin de venir en aide à Mr. Maxime, juste avant qu'une voix de stentor ne la fige sur place !

''MESDAMES ET MESSIEURS ! VEUILLEZ NOUS EXCUSER POUR CES ÉVÉNEMENTS IMPRÉVUS ! LE SPECTACLE VA POUVOIR REPRENDRE !''

Debout, au beau milieu de la piste, trainant derrière lui les corps inanimés des deux brutes (Dont les visages tuméfiés faisaient étrangement écho aux marques rouges sur les phalanges du brave homme), Mr. Maxime se dressait, prêt à reprendre le contrôle de la situation.
Et si une bonne partie du public s'était déjà enfui du chapiteau, les personnes restantes s'imobilisèrent brusquement. Certains ne perdirent pas une seconde pour profiter de L'accalmie et quitter les lieux, mais d'autres, un peu circonspects, regagnèrent leur place tandis que le directeur multipliait excuses et paroles rassurantes. Et lorsque son duo de Lougaroc se lança dans une démonstration de souplesse et de réflexes, semblant même glisser d'un bout à l'autre du chapiteau au travers du sol rocheux, quelques applaudissements timides se firent entendre. La situation était de nouveau sous contrôle !
Sous le déluge d'attaques des Pokémons d'Eryn, les complices des pauvres vandales tentèrent bien de prendre la fuite, mais le reste des employés du cirque ne l'entendit pas de cette oreille : une fois enseveli sous l'intégralité de la ménagerie du cirque (J'ai cru entendre un ''Non, pitié !'', avant le câlin du Chelours), il ne fut pas difficile de les saucissonner bien proprement, en attendant l'arrivée de la police. Quand au meneur, il ne fallut pas moins de trois personnes pour détacher un Coxy en furie de son visage et Pollo parvint quand même à lancer la première chose qui lui tomba sous la patte (C'est très lourd, un haltère), en direction de sa victime malchanceuse.
Et lorsque Calua rejoignit sa partenaire dans les gradins (Les plateformes des trapèzes étant légèrement abîmés, Mr. Maxime avait refusé CATÉGORIQUEMENT qu'elle remonte avec Alio, malgré les protestations de la jeune fille.), les deux jeunes filles purent s'installer et contempler une à une les exotiques Pokémons venus d'Alola défiler sur la piste...Et créer des myriades d'étoiles dans les yeux des petits et des grands.

HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (mission) Chapignon et Chapiteau.   

Revenir en haut Aller en bas
(mission) Chapignon et Chapiteau.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 4 :: RP-