>

Partagez | .
Les fouilles sous marines
avatar
Annonceur

Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1696

Sujet: Les fouilles sous marines   Sam 9 Sep - 12:32




Thèse : Les fouilles sous marines

Introduction

Si, en général, les premières fouilles que l'on réalise en tant qu'archéologue se déroule sur terre ou sous terre, j'ai eu l'opportunité de commencer sous l'eau. Et cette expérience a été réellement marquante pour moi.
Les nuances de bleus, les touches colorées apportées par les plantes et les pokemons … Les fonds marins sont aussi, sinon plus, riches que la surface de la Terre. Après tout, il est avéré que 75 % de ceux ci n'ont pas été explorés. Pourquoi donc ?

Premièrement car nos moyens techniques actuels ne nous le permettent pas, passé un certain seuil de profondeur, la pression devient trop importante et nous sommes pour le moment incapable de réaliser un équipement capable de nous protéger. Deuxièmement, l'étendue marine est bien supérieure à celle terrestre, il est donc normal que l'homme ayant commencé par conquérir son environnement naturel, la Terre, n'ai pas prit le temps d'explorer les fonds marins, hostiles à sa présence. Pourtant, le fond de la mer, de l'océan, des rivières, des fleuves et de toutes étendues aquatiques à laquelle vous pouvez penser sont une véritable mine d'or.

Cette thèse se découpera donc en trois parties, premièrement nous analyserons ce qu'il se trouve dans les fonds marins et quel est leur intérêt, ensuite, nous verrons quel est l'équipement indispensable à une fouille sous-marine et enfin quels sont les dangers de celle-ci et quelles précautions faut-il prendre pour s'assurer une fouille en toute sécurité.

Objets et étrangetés des fonds marins

Les fonds marins sont comme une grotte constamment renouvelée. Entre l'eau qui modèle et creuse dans la roche et les pokemons qui y vivent, on ne trouvera jamais le même exact paysage entre chaque fouille.
Les migrations de pokemons viennent apporter aussi bien une diversité au niveau de la faune mais ils apportent également avec eux nombre d'objets et de reliques venant de l'autre bout du monde.

Ainsi en plus d'en prendre plein la vue par les sublimes paysages qu'offrent les fonds marins, les chances de trouver des objets rares sont grandes.

Commençons par le plus évident, les Pierres Eau sont bien évidement présentes dans cet environnement aquatique. Cette étrange pierre qui a la capacité de faire évoluer certains pokemons est une rareté géologique. D'une couleur bleu presque transparente, on peut apercevoir de fines bulles d'air sous sa surface dure. Sa composition, principalement du carbone, lui apporte une dureté à toute épreuve et c'est pourquoi ces pierres ne se brisent pas malgré les courants marins et les chocs contre les parois sous marines.

On trouve également des Plaques Hydro. Ces petites tablettes en pierre ont l'étonnante capacité d'augmenter la puissance des pokemons eau. Selon la composition du fond marin, la Plaque Hydro aura une composition différente. En effet, les Plaques sont des morceaux de roches qui ont absorbé la puissance des pokemons aux alentours. Sous l'eau on trouvera donc principalement des Plaques Hydro bien que d'autres Plaques sont également trouvables. Évidement, leurs apparitions dépendront de l'environnement du lieu que vous fouillez. Par exemple, dans une rivière vous pourriez trouver des Plaques Terres et dans un marécage, vous tomberez sur des Plaques Toxics.
Dans le même esprit, il existe les Joyaux Eau. Ces joyaux, pierres semi-précieuses aux couleurs diverses ont presque la même formation que les Plaques à l'exception du matériel de base. Si les Plaques sont en pierre, les joyaux sont des pierres semi-précieuses.
Le reste est le même, la semi-précieuse absorbe la puissance des attaques à proximité et devient alors un Joyau du type. C'est un phénomène dont nous ne connaissons pas encore tout car les diverses tentatives de fabriquer des Joyaux en laboratoire ont échouées. Il nous manque un facteur pour le moment inconnu du processus de fabrication des Joyaux.

On trouve également des Dents Océans. Provenant probablement de Carvanah, Sharpedo, Bargantua ou Serpang, cette longue dent acérée à subit le même processus que les deux objets précédents. En effet, si une simple dent de Serpang n'a pas de capacité particulière, la Dent Océan à la capacité de faire évoluer Coquiperl en Serpang. Elle doit récupérer de l'énergie pour permettre au pokemon d'évoluer. Sensiblement pareille, l'Écaille Océan, issue de Rosabyss, permet la deuxième évolution de Coquiperl.

La Bel'Écaille est un peu différente. Cette Écaille qui a la capacité de faire évoluer Barpeau, bien qu'elle ne soit pas le seul moyen, provient d'un pokemon que les moyens scientifiques actuels ne permettent pas d’identifier. Tout le monde s'accorde à dire que cette écaille est sublime et c'est pourquoi pendant longtemps nous avons cru qu'elle provenait de Milobellus. Le doute est d'ailleurs toujours permit. On ne peut qu'élaborer des théories à son sujet. Les plus probables sont que cette écaille provient d'un ancien pokemon aujourd'hui disparu dont le fossile n'a pas encore été retrouvé, d'un Milobellus shiny ou encore d'une forme antique de Milobellus qui aurait disparut pour évoluer dans le Milobellus que nous connaissons.
Une autre Écaille particulière que l'on trouve dans les fonds marins est l'Écaille Draco. Elle permet l'évolution d'Hypocéan et Hyporoi. Elle suit le même processus que les Dents Océans et les Écailles Océan.
Originaire de Minidraco, Draco, Hypotrempe, Hypocéan ou encore de Draby, c'est l'abondance d'attaque de type Dragon dans son environnement qui la transforme au final en Écaille Draco. On peut trouver certaines de ces écailles sur terre également bien que plus rarement.

Autre étrangeté des fonds marins, la Roche Royale. Elle aussi permet à certains pokemons d'évoluer et peut parfois apeurer. Elle a la forme d'une couronne et elle est une véritable curiosité scientifique. Elles sont néanmoins assez rares. On peut également trouver des Roches Humides. Leur présence donne l'énergie à un pokemon de tenir un peu plus longtemps sa Danse Pluie.

Évidement, chaque endroit possède ses spécificités. On peut citer la Grotte Tréfonds d'Hoenn et son Sel extrêmement recherché car il n'est trouvable que là bas. Selon les endroits on peut également trouver des tessons, des coquillages, des perles ou des écailles de pokemons sans capacité particulière autre que leur aspect esthétique.

Les Fossiles sont également présents. On pense bien évidement aux fossiles de pokemons aquatiques mais on peut également trouver des fossiles de pokemons terrestres et volants. En effet, le monde n'était pas le même lorsque que les fossiles vivaient à sa surface. De nombreux phénomènes géologiques, dont la tectonique des plaques, ont modifié son apparence et si aujourd'hui nous voyons un océan, il y a des milliards d'année, il y avait peut-être une plaine. De plus à cause des courants marins, comme ils apportent des pierres, écailles et objets divers, on peut découvrir des fossiles venant des quatre coins du monde pour peu qu'ils se soient bien conservés.

Faune et Flore

Ce qui également très intéressant, c'est la diversité de la faune et de la flore. Le milieu aquatique est propice au développement de la vie comme le démontre les un peu plus de 17 % de pokemons eau sur l'entièreté du pokedex. (www)
Sachant qu'il y a 802 pokemons recensés dans le pokedex national et que nous connaissons 18 types, la moyenne voudrait une quarantaine de pokemon par type. Ce qui équivaut à 5,5 % par type. On remarque donc que le type eau est largement au dessus de cette moyenne. La diversité de la faune aquatique est donc très importante.

On assiste à peu près à la même situation avec la flore, très variée également en particulier en fonction du climat de la zone aquatique. Ainsi, les plantes qui peuplent les fonds sous-marins sinnohites seront très largement différentes de celles d'Hoenn car l'une est très au Nord, tandis qu'Hoenn profite des courants d'eau chaude des îles Oranges. Notable également, les Pierres Organiques, originalités géologiques se trouvent principalement sous l'eau. L'Ambre, composant supposé de certaines Pierres Eau, le Corail est un véritable organisme vivant qui ne peut se déplacer, le Nacre, revêtement intérieur de certains coquillages et pokemons comme Kokiyas et le Jais, une des pierres dans lesquelles on peut trouver des fossiles, se forme à cause de la pression océanique exercée une roche sédimentaire.

Ainsi, les fonds sous-marins ont une fabuleuse diversité que ce soit au niveau des objets que l'on peut trouver que de sa faune et sa flore, sans oublier bien évidement la beauté esthétique d'une barrière de corail.

Types de Plongées

Premièrement il est indispensable de bien se préparer à une plongée, en particulier dans des eaux profondes. En effet, c'est un monde dangereux et il vous faudra un équipement approprié en plus des connaissances de bases sur le monde sous marin.
On distinguera trois méthodes de plongée.

Premièrement, nous parlerons de la plongée autonome. C'est à dire une plongée sans aucun pokemons. C'est probablement la plus dangereuse. En effet, on se retrouve seul face aux dangers des fonds marins, néanmoins rien ne vous empêche de plonger avec l'équipement complet avec vos pokemons aquatiques. C'est cette plongée qui requiert le plus d’équipement cependant elle est celle qui permet de plonger le plus en profondeur car avec le bon équipement, des plongées à plus de 60 mètres de profondeur sont envisageables.

Deuxièmement, il y a la plongée avec pokemon. Aucun masque de respiration n'est alors requit car le pokemon recouvre son dresseur d'une fine membrane le protégeant de la pression et lui permettant une respiration fluide. Cependant, le désavantage de cette méthode est que l'on ne pas envisager des plongées à plus de 20 mètres de profondeur. La pression devenant trop importante pour que le pokemon conserve la membrane de manière efficace. C'est néanmoins une option très agréable pour les plongées courtes sur les bords de mer et elle est particulièrement apprécié pour observer les barrières de corail. On remarquera néanmoins que tous les pokemons ne sont pas aptes à créer cette membrane de manière efficace.
Enfin la pratique la plus courante est celle alliant pokemon et un masque conçu spécifiquement pour cette situation. Associé en général à des lunettes de plongée, cet équipement complète la membrane des pokemons ou la remplace pour ceux dont elle n'est pas efficace.
Combinée à une combinaison de plongée moyenne, la profondeur maximale atteignable est de 33 mètres. Elle est extrêmement appréciée car elle combine les deux précédentes. Une proximité poussée avec le pokemon avec une sécurité et une aisance de mouvement plus grande.

Les trois options sont utilisées presque équitablement, avec une légère préférence pour la deuxième. En réalité, le choix de la méthode dépend principalement de l'endroit où l'on souhaite plonger. Pour une plongée en pleine mer et en profondeur, un équipement complet est presque obligatoire bien que l'option du pokemon et masque puisse être utilisée également si la plongée n'est pas faite en profondeur. Au contraire, au bord d'une barrière de corail, l'option pokemon est probablement la meilleure car elle permet un meilleure protection de l'endroit et diminue les risques de détérioration des coraux avec les palmes ou les bouteilles d'oxygène.

Equipement


Bien évidement, peu importe le moyen que l'on choisit, il est indispensable de connaître un minimum l'équipement dont l'on peut avoir besoin.

La combinaison thermique est l'un des éléments les plus importants si l'on veut commencer à plonger à une certaine profondeur, notamment au niveau de la chaleur. En effet les échanges thermiques sont plus important dans du liquide et le plongeur doit limiter au maximum ces derniers. On en distingue trois types.

Premièrement, la combinaison non étanche ou combinaison humide, est en Néoprène qui contient de petites bulles d'air qui isolent du froid. Néanmoins, elle est très peu résistante à la pression, ainsi sa capacité isolante diminue avec la profondeur. Elle est donc idéale pour les plongées en milieu peu profond. La combinaison semi-étanche est la deuxième. Elle est utilisée lors de plongées plus longues, plus nombreuses ou plus profondes. Elle se conserve mieux que la première. Les articulations sont renforcées, les coutures et fermetures sont étanches afin d'éviter une propagation de l'eau plus rapide. Et enfin, la combinaison étanche idéale pour les plongées en eau froide et profonde. Souvent en Néoprène ou parfois en toile spécialisée, l'eau ne peut pas pénétrer la combinaison, c'est l'air contenu entre la peau et la combinaison qui sert d'isolant. Cette combinaison requiert un certain degré de maîtrise car le plongeur doit gérer le niveau de l'air et en ajouter ou en enlever selon la pression ambiante.

Il est important de noter que le port de la cagoule est extrêmement important, en particulier pour les plongées en eaux profondes, car 75 % de la chaleur corporelle peut être perdue sans protection thermique au niveau de ma tête.
Autre élément important lors d'une plongée, bien que la présence d'un pokemon permette une utilisation de plus en plus rare de cet objet qu'est le Gilet de stabilisation qui assure une remontée rapide en cas de mauvais calcul de l'air restant.
Il est de moins en moins utilisé, au profit donc, des pokemons, car mal activité, la remontée est trop rapide et peut causer des AVS.

Il est également intéressant de s'équiper d'un matériel de base pour l'exploration. Une lampe torche étanche et relativement puissante est indispensable pour toute plongée en profondeur, l'idéal étant de pouvoir régler cette puissance pour ne pas déranger les habitants des fonds. Une corde, solide et assez longue peut se révéler très utile. Les instruments de bases d'archéologie sont également à prendre, on peut néanmoins oublier tous les pinceaux et autres objets du genre pour ne garder que des piochettes et des petites pelles. Un outil coupant, un couteau suisse dans le meilleur des cas, il sera indispensable pour couper les algues qui peuvent parfois bloquer le chemin ou tout simplement, pour se détacher suite à une mauvaise manipulation. L'idéal également est de posséder un mini-ordinateur étanche conçu dans ce but qui regroupe toutes les informations de bases, un sonar, un chronomètre, un profondimètre, les tables de compression … Cet objet reste néanmoins un luxe qui se servira que dans les fouilles les plus poussées.

En plongée, l'un des éléments les plus importants et bien évidement le mouvement et le déplacement du nageur. Souvent équipé de palmes, il peut ainsi avancer rapidement sans trop se fatiguer. Être accompagné d’un pokemon peut permettre au nageur d’ignorer totalement la nage pour se concentrer sur l’observation. En effet, certains pokemon comme Mateloutre ou Mustébouée qui sont des nageurs très efficaces et auxquels l'accroche est facile.

Sous l'eau, les réflexes respiratoires sont modifiés. D'involontaires et naturels, ils passent à volontaires à cause de la pression. Le travail respiratoire devient plus difficile et le risque d’essoufflement augmente. Dans le cas d'une plongée autonome, avec bouteilles d'oxygène, le contenu de celles-ci change en fonction du niveau du plongeur et du type de plongée. Le plus courant reste l'air et le mélange gazeux.

Lors des plongées avec un pokemon, le dresseur porte un appareil qui lui permet de respirer facilement grâce à la membrane qui entoure son corps grâce à son pokemon et à l'air présent dans l'air. Fonctionnant comme des branchies, il n'est pas encore totalement optimisé et chaque année des améliorations y sont apportées. On distingue ensuite plusieurs types de masques. Certains masques recouvrent le visage entier et sont utilisés avec des tubas bien que des modèles existent pour les bouteilles de plongées. Le reste est assez classique, Lunettes ou masques existent et se valent selon la préférence du plongeur.

Les options dont nous avons jusqu'alors parlées concernent des plongées jusqu'à une profondeur maximum de 60 mètres. Les plongées sous cette barre sont possibles mais l'équipement nécessaire est spécifique. Ce genre de sortie est réservé aux professionnels qui ont subit un entraînement afin de supporter la pression.

Enfin, il est à noter que la plongée sous marine peut aussi bien s'adresser à des amateurs faisant alors ce qu'on appelle de la plongée récréative, qu'aux professionnels qui plongent à la recherche de nouvelles espèces. Les archéologues plongeant dans des épaves et autres monuments sous marins sont légèrement à part car si ils n'ont pas usage d'un équipement très poussé, leur objectif n'est pas simplement d'admirer le paysage mais bien le même que celui qu'ils ont sur terre.

Dangers & Précautions

Il faut savoir avant de se risquer dans la préparation d'une telle expédition que la plongée sous-marine reste une activité dangereuse. Il est indispensable de prendre de nombreuses précautions par mesure de sécurité
tant pour soi même que pour les pokemons accompagnants, sans oublier bien évidement, l'environnement dans lequel la plongée se déroule. Ainsi, toutes les régions ont chacune une réglementation plus ou moins poussée, mais cette dernière est présente et obligatoire dans chaque endroit de notre planète. On notera que la réglementation la plus poussée est celle d'Hoenn. En effet, cette région est la destination préférée des plongeurs pour ses nombreux sites de plongées magnifiques et son patrimoine sous marin assez exceptionnel. On notera par exemple les environs d'Atalanopolis, qui pendant longtemps n'a été accessible que par la voie de l'eau.

Ces sites exceptionnels sont visitables par n'importe qui et un imposant service à été mit à disposition. Des sorties guidées proposées par la Société de Protection du Patrimoine Culturel et Naturel d'Hoenn, ou SPPCNH, sont bien souvent le seul moyen d'approcher certaines curiosités des fonds marins d'Hoenn. Au contraire à Unys, le gouvernement est assez laxiste sur ce genre de sortie est l’accès aux ruines à proximité de Vaguelone est entièrement libre, ce qui explique l'effrayant dégradation du site. C'est l'association des Archéologues Sans-Frontières (ASF) qui se battent actuellement contre le gouvernement pour garder intact ce lieu de fouille. Toutes les régions sont néanmoins soumises à un traité de réglementation des sorties en plongée sous marine écrite et contrôlée par la Fédération de Plongée Sous-marine Internationale (FPSI).

Les fouilles sous marines sont également non accessibles à tous. Un état de santé correct, sinon bon, est requis. Les personnes asthmatiques, avec des problèmes cardiaques ou nerveux ne sont pas dans la capacité de plongée avec le matériel actuellement à notre disposition. Quelques rares modèles pensés pour ces cas sont en cours d'expérimentation mais rien de très concret. C'est assez simple de comprendre pourquoi ils ne peuvent pas plonger. Cette activité requiert une respiration contrôlée et les fonds marins sont dangereux, un malaise peut entraîner une mort à plus de 20 mètres sous la mer.

Communication, Respect & Préserver : Les trois mots clés du plongeur

Un autre élément à prendre en compte pendant la préparation est la manière dont vous allez communiquer avec le reste de l'équipe. Le langage des signes, très utilisé par les Top Dresseurs pour communiquer sans un mot avec son équipe, est très efficace.
Il existe d'ailleurs quelques gestes essentiels (www) à connaître avant de plonger. Ils servent de base à la communication sous marine. Chaque dresseur ajoute ensuite ses propres signes en fonction de ses besoins. Il ne faut surtout pas hésiter à créer ses propres signes et à les apprendre à votre équipe sous marine. Quelque chose d'aussi simple que « Attaque » peut sauver la mise car vous évoluez dans un environnement qui n'est pas le votre mais celui de dizaine de pokemons qui ne vous connaissent pas.

Ces pokemons sont sauvages. On ne peut pas prévoir leur réaction face à l'homme. Certains seront dociles et ne feront pas attention, allant même jusqu'à se laisser caresser, d'autres seront territoriaux et voudront éloigner l’intrus qu'est l'homme de son territoire. Il est indispensable d'apprendre à repérer ces derniers. En général, ce sont les pokemons les plus imposants qui sont chef de groupe mais les exceptions existent. Dans le cas où l'on tombe sur l'un de ces spécimens, il faut savoir rester calme et garder son sang froid. S'affoler n'arrangera rien. Il faut sortir au plus vite de la zone et faire comprendre au pokemon que l'on ne lui veut pas de mal. N'oubliez pas que l'intrus c'est vous.

Cependant, il arrive que certains pokemons attaquent par instinct. Ils sont rares mais féroces. Dans ces cas là, il vous faudra rejoindre la surface au plus vite ainsi que ce qui fait partit de votre territoire (bateau, rive …). Ces pokemons sont dangereux et sont en général par nids, Carvannah, Bargantua, Kaiminus … Il ne faut pas hésiter à se défendre. L'idéal étant de fuir la zone sans blesser les pokemons. Si cela arrivait, il faut absolument appeler la Fondation Ranger pour donner le lieu de l'accident. Les professionnels s'occuperont du problème. Enfin, n'oubliez pas que si vous croisez des bébés pokemons, la mère n'est pas loin et qu'il vous faudra être très vigilant. Les mères feraient tout pour protéger leurs enfants et sont probablement le plus grand danger que vous pourriez rencontrer.

Lors d'une plongée en haute mer, une des réglementations de la FPSI, concerne l'obligation d'utiliser une bouée de signalisation (ou parachute de plongée) qui permet aux autres navires de progresser en toute sécurité pour le plongeur.
La priorité de tout plongeur, peu importe comment, où et pourquoi il plonge, doit être la préservation de son environnement. Exactement comme dans une fouille dans une ruine ou dans une ruine, l'archéologue plongeur doit garder à l'esprit
qu'il n'est ici que pour fouiller et l'endroit fouillé est également l'habitat de nombreuses espèces dont certaines protégées, comme dans les environs de Pacifiville et ses Lovdisk ou encore la grande barrière de corail de la mer au sud des îles Oranges et ses nombreux Corayons dont la diversité est exceptionnelle et doit être protégée.

La faune est également très vaste dans les milieux marins. Comme évoquée plus haut, la richesse de la biodiversité des milieux aquatiques est immense. Ce sont des lieux à préserver de la pollution. D'autant plus que certains sites sous marins n'ont pas encore révélés tous leurs secrets et qu'une page de notre histoire se trouve encore sous l'océan. En effet les sites de fouilles sous marins sont nombreux entre les épaves et les ruines, comme les Ruines Abysse d'Unys ou encore l'épave du Lavandia Sea à Hoenn. Tous ces lieux n'ont pas encore révélés leurs secrets.

Ainsi, le milieu aquatique est un lieu de fouille pour lequel la préparation est plus longue que pour une expédition sur terre. Une bonne connaissance de son équipe ainsi que de son matériel est nécessaire et nombreux sont les risques, néanmoins les résultats de ces fouilles sont souvent, au minimum pour les yeux au maximum pour les objets, une expérience fantastique qui ne ressemble à aucune autre, tout simplement parce que c'est un milieu qui ne nous est pas naturel. Les courants marins et les marées permettent un renouvellement constant de ces zones et chaque fouille deviendra alors unique.

Avez vous déjà fait une plongée sous-marine ? Selon-vous quels sont les points les plus importants à respecter lorsque l’on plonge ?
Quel moyen de communication utilisez vous pour communiquer avec votre équipe ?

Par Maxine Arago
©les images ont étés trouvées sur Zerochan et le Internet en général et appartiennent à leurs créateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les fouilles sous marines
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Administration de l'école :: gestion du personnage :: Ateliers :: Exposés-