>

Partagez | .
Débriefing avec une Geisha
avatar
Adulte Artiste Geisha

Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 26
Jetons : 2518
Points d'Expériences : 526

Sujet: Débriefing avec une Geisha   Mer 27 Juin - 18:06

Débriefing avec une Geisha
Défi des Geisha Part 2.
Part 1. Ici

Ft. Yuna Akabara

au Théâtre des Kimonos de Lansat
le Samedi 28 avril 2018


Erika parcourait ce même couloir plusieurs fois dans la même journée, il lui semblait tellement familier qu’elle en oubliait l’émerveillement que l’on pouvait y ressentir quand on le suivait pour la première fois. Elle ne prêta donc pas attention aux yeux pétillants de Yuna qui la suivait. Il fallait avouer que le Théâtre tout entier était une oeuvre d’art et que les portes de chaque pièce, qui étaient en réalités des panneaux coulissants fait d’un papier très particulier, étaient recouvertes de fresques. On pouvait y voir des pokémons dans leur milieu naturel et notamment les évolutions d’Evoli ou encore Ho-oh et les chiens légendaires. Autant de pokémons qui sont les légendes de Johto ou propre aux Geishas.

Erika stoppa sa marche devant la porte où l’on retrouvait la fresque d’une cérémonie du thé. La peinture dépeignait une Geisha servant un thé à un homme en armure de samouraï, son casque sur les genoux et un Farfuret assis à côté de lui. La jeune femme fit coulisser la cloison de papier révélant une petite salle où était disposé une petite table et des coussins servant de siège. Au sol on y trouvait des tatamis beige. Au mur on pouvait trouver des peintures ou des phrases inspirantes. La Geisha invita Yuna à choisir un coussin pour s’asseoir tandis que Kaede, sa mentor qui les suivaient depuis le départ mais restait silencieuse,  prenait déjà place autour de la table.

▬ Je reviens tout de suite je vais nous chercher du thé.

La jeune femme s’éclipsa laissant Yuna et Kaede dans le petit salon, tout en prenant soin de bien refermer la porte derrière elle. Elle se dirigea vers les cuisines et prit un plateau de bois ou elle disposa trois tasses et la théière de verre traditionnel, à l’intérieur on pouvait y voir l’eau légèrement verte et les feuilles de l’arbre baie qui avait été choisi pour la préparation. ll y avait toujours du thé chaud dans les cuisines, il y avait parfois plusieurs théières de préparés en avance pour permettre un meilleur choix. Aujourd’hui Erika faisait une entorse à la règle en ne demandant pas à sa cliente ce qu’elle souhaitait boire mais pour elle, le petite groupe n’était déjà plus dans le cadre habituel, il s’agissait plus d’une conversation informel que d’une activité pour le travail. Elle se pressa donc de rejoindre l’académicienne et sa mentor et fut ravi de voir qu’elles étaient en pleine conversation au moment où elle ouvrit la porte.

▬ Excusez-moi j’ai mis un peu de temps, je ne savais pas quel thé choisir. Une tasse de thé Yuna ?

Elle attendit sa réponse et servit les tasses de thé. Erika prit une petite gorgée, avant d’attaquer le debriefing. La boisson était chaude mais pas bouillante, légèrement sucrée, mais pas assez pour Erika qui rajouta un sucre de plus en se servant dans son plateau. Elle avait un goût très fruité et sucré, la Geisha reconnaissait les feuilles d’un arbre à baie Pêcha. Elle prit alors la parole.

▬ J’ai été vraiment impressionné par tes attaques, je pense que Kaede est d’accord avec moi sur ce point. Tu as même réussi à contrer l’attaque Abri de Hitoe avec beaucoup de brio. Je pense que tu as juste eu la malchance de tomber sur moi qui profite de la technique Danse-Pluie. Si tu étais tombé sur Kaede cela aurait été tout autrement.

Kaede donne un petit coup de coude dans les côtes à Erika avec un grand sourire.

▬ Oh je rigole Kaede, je sais bien que tu es très douée avec tes pokémons plantes pour te sortir de toutes les situations. J’aimerais bien savoir comment tu as ressenti notre combat Yuna.

Erika attendait la réponse avec impatience, après tout l’académicienne avait gagné son badge et elle devait maintenant sentir la pression retomber. C’était une bonne expérience aussi bien pour la jeune femme que pour Yuna, elle en était certaine.


Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque


Dernière édition par Erika Uchida le Mer 4 Juil - 11:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6876-469-erika-uchida-de-reine-a-geisha-adulte#70942 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6878-erika-uchida-adulte#71031
avatar
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 37
Jetons : 2567
Points d'Expériences : 831

Sujet: Re: Débriefing avec une Geisha   Jeu 28 Juin - 11:19





Debriefing avec une Geisha

Yuna Akabara

Erika Uchida

musique

J’emboite le chemin aux deux Geisha qui m’entrainent dans les couloirs du théâtre des Kimonos, pour un petit débriefing de notre combat. J’ai accepté sans hésiter, parler des points forts et faibles du combat ne peut que me faire progresser après tout. Mais je suis, pour le moment, plus attirée par les fresques et ornements qui décoraient les murs du théâtre. Elles sont magnifiques, faite avec une grande précision, on croirait presque que les personnages (geisha comme pokémon) vont prendre vie et sortir des murs. Je m’attarde légèrement sur une fresque représentant une Geisha et son Pyroli en plein combat…Pyroli, l’évolution d’évoli de type feu, un jour j’en aurai un, foi d’Akabara.

Nous nous arrêtons devant une salle dont la fresque représentait une geisha servant du thé, ce qui me permet de facilement deviner ce que l’on fait dans cette salle. Mais je me demande si après chaque combat, les Geishas venaient ici faire un bilan de leur combat devant une tasse de thé…Erika et Kaede m’invite à rentrer dans la salle (qui est tout aussi finement décorée), et à m’installer dans sur l’un des coussins placer autours de la petite table basse. Mais au lieu de s’asseoir, mon ancienne adversaire reste debout et s’excuse pour partir chercher du thé.

Je me retrouve donc seule avec la mentor d’Erika, je me tourne vers elle est engage la conversation, essayant d’en apprendre un peu plus sur les Geishas et le théâtre des Kimonos. Je dois dire que l’ambiance y est agréable, et les geishas sont de redoutables adversaires, même si j’ai gagné mon match, je pense que je reviendrai ici pour d’autre combat.

Erika revient de longues minutes plus tard, s’excusant du temps qu’elle a mis à revenir car elle n’arrivait pas à choisir le thé. Je lui souris et acquiesce lorsqu’elle me propose une tasse de thé, prenant la tasse avec délicatesse, ne sachant pas si l’eau était bouillante (ce n’est pas le moment de se bruler). Erika prend alors la parole.

- J’ai été vraiment impressionné par tes attaques, je pense que Kaede est d’accord avec moi sur ce point. Tu as même réussi à contrer l’attaque Abri de Hitoe avec beaucoup de brio. Je pense que tu as juste eu la malchance de tomber sur moi qui profite de la technique Danse-Pluie. Si tu étais tombé sur Kaede cela aurait été tout autrement.

Je souris à la réaction de la dites Kaede et la chamaillerie amicale entre les deux femmes. J’apprends d’ailleurs que la mentor d’Erika est spécialiste des pokémons de type plante, un combat contre elle pourrait être interressant, je suis certaine que l’avantage de type ne serait pas forcément en ma faveur. Mais je n’ai pas le temps de répondre aux premières constatations de la geisha, qu’elle poursuit.

- J’aimerais bien savoir comment tu as ressenti notre combat Yuna.

Je lui souris d’avantage avant de prendre une petite gorgée de thé et de reposer la tasse sur la table.

-Je souhaite te remercier pour ce combat et ces compliments. J’ai vraiment apprécié notre combat, et la réputation du Théâtre n’est pas à refaire. Tes attaques aussi étaient impressionnante, et tu m’as éclairé sur ma plus grosse faiblesse : l’eau. Je pensais pouvoir gérer des pokémons utilisant la pluie, mais il est clair que je dois trouver un moyen de contrer ça.

Je marque une courte pause et joue un peu avec la tasse, c’est vrai que la pluie m’a vraiment posé problème dans ce combat, elle a affaiblit mes pokémons feu et à augmenter la puissance des attaques eau d’Erika. Sans Dovah je n’aurais pas pu remporter la victoire, un autre pokémon feu n’aurait pas pu résister à la petite Kaede.

-Et je dois dire que j’ai eu de la chance d’avoir Dovah à la fin, tu ne t’attendais pas du tout à voir un pokémon autre que feu sur le terrain.

Je bois une autre gorgée de thé, avant de fixer les deux geishas, attendant leur réaction face à ma brève analyse de ce combat. Il y a tellement de chose à dire, mais c’est la chose la plus flagrante à mes yeux.




©BBDragon

_________________




Dernière édition par Yuna Akabara le Dim 15 Juil - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
avatar
Adulte Artiste Geisha

Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 26
Jetons : 2518
Points d'Expériences : 526

Sujet: Re: Débriefing avec une Geisha   Sam 30 Juin - 14:59

Un job étudiant ?
Défi des Geisha Part 2.
Part 1. Ici

Ft. Yuna Akabara

au Théâtre des Kimonos de Lansat
le Samedi 28 avril 2018


Erika prend une nouvelle gorgée de thé tout en écoutant Yuna la complimenter en premier lieu puis analyser sa principale faiblesse et la chance qu’elle avait d’avoir un autre pokémon qui n’était pas de type feu. La Geisha devait bien l’avouer, elle ne s’attendait pas à voir un Draco intervenir dans ce combat, c’était une magnifique surprise en la faveur de l’académicienne.

▬ Oui j’ai été très surprise de voir ton Draco, le combat était terminé dès que tu l’as sorti de sa ball. Pour le reste, effectivement ta principale faiblesse et l’eau et ma Danse-Pluie et ta pire ennemie mais il y a un moyen facile de la contrer. Danse-Pluie fait parti des attaques “climatiques” il en existe d’autre dont une en faveur des pokemon de type feu : Zénith.

Elle regarde Yuna avec un regard amusé, un sourire se peignant sur ses lèvres.

▬ Caninos et Pyronille peuvent facilement apprendre cette attaque. Quand une technique Climatique est lancée par-dessus une autre, le temps change pour prendre celui imposé par la dernière attaque. Ainsi si tu lance Zénith après ma Danse-Pluie, la pluie va cesser pour laisser place à une sorte de soleil artificiel capable d’augmenter la puissance des attaques feu et diminuer la puissance des attaques eau.

▬ Mes pokémons plantes profitent également de l’attaque Zénith grâce à leurs talents particulier comme Chlorophyle, qui permet d’augmenter la vitesse de mon pokémon sous le soleil. Si les combats en extérieur en plein été permet d’activer cette capacité pour la reproduire en arène on a besoin de Zénith.

▬ Oui c’est tout à fait ça ! Après c’est une option tu n’es pas obligé d’utiliser cette parade, il doit bien y avoir d’autre solution. Certains pokémon ne sont pas sensible au climat également, c’est le cas de Psykokwak avec son talent Ciel Gris ou encore Mélofée avec Garde Magik. Tu trouveras sans doute ta façon de contrer mon attaque et à ce moment là, tu pourras venir la tester en pratique avec un nouveau duel contre moi ou notre spécialiste des pokémons eau.

Erika reprend une dernière gorgée de thé avant de déballer de son plateau un petit paquet de papier. À l’intérieur il y a des petites pâtisseries très sucré qui se marie parfaitement avec le thé. La jeune femme invite donc tout le monde à se servir.

▬ Dit moi Yuna tu prévois de devenir championne d’arène ? Je connais deux garçons qui doivent avoir à peu près ton âge : Ginji Labelvi et Haru Hagawa, je ne sais pas si tu les connais mais ils sont tous deux spécialisés dans un type de pokémon. Je trouve ça très bien comme projet mais tu sais les Geishas aussi sont des dresseurs spécialisés comme Kaede. Par contre ce métier n’est réservé que pour les femmes.

Elle ne savait pas si Yuna voyait où elle voulait en venir, mais elle pouvait bien lui proposer d’intégrer l’apprentissage des Geishas. Il était courant que des académiciennes terminent leurs études et viennent intégrer la compagnie par la suite. De ce fait il était possible aux étudiantes d’intégrer provisoirement les Geishas pour quelques missions ou des stages obligatoires pour progresser au sein de l’établissement. Suzuki, la chef des Geishas avaient naturellement intégrer cette option au fonctionnement du Théâtre.

▬ Si tu le souhaite tu peux travailler pour les Geishas durant tes études et commencer plus tard ton apprentissage, si ce métier te plaît. Bien entendu avoir un travail chez nous ne t’oblige à rien par la suite, c’est un job étudiant comme les autres, mais ça permet aux étudiantes de voir si c’est un projet d’avenir envisageable pour elles. Je pense que ça peut t’apprendre beaucoup et t’entraîner également. Les Geishas envoie souvent les jeunes en mission, parfois même à Johto la région d’origine de notre métier. On permet aussi de faire les alternances qui sont nécessaire pour tes études. Je voulais vraiment t’en parler mais tu n’es pas obligé de répondre aujourd’hui et si tu as des questions on est toutes les deux là pour y répondre. C’est un peu compliqué le fonctionnement des Geishas.

Elle avait beaucoup parlé, peut-être même un peu trop et elle se désaltéra avec le fond de thé qui lui reste avant de croquer dans une petite pâtisserie en forme de fleur de cerisier. Elle attendait la réaction de Yuna et ses possibles questions. Elle avait à coeur de la convaincre d’intégrer les Geishas mais on ne pouvait imposer ce choix à quelqu’un.

Hrp:
 


Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque


Dernière édition par Erika Uchida le Mer 4 Juil - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6876-469-erika-uchida-de-reine-a-geisha-adulte#70942 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6878-erika-uchida-adulte#71031
avatar
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 37
Jetons : 2567
Points d'Expériences : 831

Sujet: Re: Débriefing avec une Geisha   Dim 1 Juil - 1:58





Debriefing avec une Geisha

Yuna Akabara

Erika Uchida

musique

Je ne peux empêcher un sourire d’apparaitre sur mon visage quand Erika m’avoue qu’elle a belle et bien été surprise par l’entrée en scène de Dovah. Je suis vraiment heureuse d’avoir un tel pokémon, non pas parce que c’est un pokémon rare et puissant, mais parce que je suis profondément attaché à lui et sa personnalité. Il est têtu, mais il ne lâche rien, il n’y a qu’à voir son combat contre le Dracolosse de mon père…Bon d’accord il s’est laissé, mais Dovah lui a quand même tenu tête avant de savoir qui était Alduin.

J’écoute attentivement la Geisha qui m’explique qu’il y a un moyen facile de contrer l’attaque Danse-pluie : Zénith. J’y avais pensé avant, mais je ne pensais pas que la pluie serait aussi punitive pour moi. La quasi-totalité de mes pokémons reposent sur des attaques de type feu, et je ne m’étais pas préparer à devoir compter sur les autres…L’attaques Zénith serait un bon plan pour booster mes pokémons et éviter les attaques eau boostées. Ama et Hestia sont capables de l’apprendre, je pense que je vais devoir chercher la CT pour l’apprendre…

Kaede prend la parole pour me mettre en garde contre les capacités spéciales des pokémon plante : Chlorophyle. Avec le soleil ça augmente la vitesse des pokémon plante, ce qui peut s’avérer assez contraignant pour mon équipe. Je mise beaucoup sur la vitesse d’action dans un combat, frapper le premier et frapper fort, c’est une technique de barbare, mais ça marche contre la plus part des dresseurs mal préparés. Mais j’essaye aussi d’avoir des pokémon assez defensif pour pouvoir tenir les puissantes attaques adverses, comme avec Ama, qui tiens assez bien les capacités qui ne sont pas super efficace.

-J’y ai déjà pensé à l’attaque Zénith, mais je ne pensais pas que la Danse-pluie m’handicaperait autant.

Déclarais-je en buvant une nouvelle gorgée de thé, il est vraiment bon d’ailleurs j’aimerai bien savoir que quel thé il s’agit. Et comme si ça ne suffisait pas, Erika sort un petit sachet avec des petits gâteau en forme de fleur. Ils ont l’air drôlement appétissant et je ne peux résister à l’envie dans manger quand la jeune geisha me propose d’en prendre un. Je le prends délicatement, alternant entre gorgée de thé et morceau de gâteau. Erika reprend cependant vite la parole, me demandant si je souhaitais devenir championne d’arène. Je me demande si je suis si facile à lire, car elle a mis dans le mile du premier coup.

-C’est exacte, je souhaite devenir championne de type feu.

Elle enchaine en parlant d’un certain Haru Hagawa, je n’ai aucune idée de qui il est. Mais je ne peux m’empêcher de sourire en entendant le nom de Ginji, je ne pensais pas entendre parler de lui ici. J’apprécie le spé Elecktik, il me fait rire et il m’a beaucoup appris durant notre petit combat.

-Je connais Ginji, c’est durant un combat contre lui que Dovah a évolué en Draco

Que de souvenir en repensant à l’évolution de mon Minidraco, c’était une évolution assez inattendu en début de combat. Mais je n’ai pas le temps de me plonger dans mes souvenir, Erika aborde le sujet des Geishas. Elle m’explique que les Geishas sont des dresseuses spécialisées dans un type…pourquoi j’ai l’impression qu’elle essaye de me dire quelques choses de plus, qu’une simple présentation du métier de Geisha…

▬ Si tu le souhaite tu peux travailler pour les Geishas durant tes études et commencer plus tard ton apprentissage, si ce métier te plaît.

J’aurai du m’en douter, pourquoi je n’y ai pas pensé avant, mais je dois avouer que cette proposition me surprends. Elles ne me connaissent pas, j’ai juste effectué un combat contre Erika et tout de suite on me propose un job étudiant. Et si je trouve que ça va un peu vite en besogne, je ne peux empêcher mes yeux de s’écarquiller face à la quantité d’information qui arrive avec les explications d’Erika. Et ben, ça en fait des informations à traiter et à assimiler, mais je dois avouer que l’idée est intéressante, même si je ne suis pas attiré par le travail de Geisha à long terme, cette expérience ne peut mettre que bénéfique. J’affronterai des dresseurs de différents horizons et avec de différents styles, je pourrai travailler ma spécialisation dans un type avec des femmes qui ont beaucoup d’expérience dans ce domaine.

-Je…je dois avouer que je ne m’attendais pas à une telle proposition, et j’en suis flattée. Je connais la réputation du théâtre des kimonos, et avoir la possibilité de travailler ici m’apporterait beaucoup…Et je dois avouer que j’ai vraiment envie de tenter l’expérience…Forcément j’ai quelques questions à poser, mais je ne sais même pas par où commencer…Est-ce qu’il y a une spécialiste du type feu dans le Théâtre ? Est-ce vrai que les pokémons symboliques des Geisha sont Evoli et ses évolutions ?

Une fois mes questions posées, je me rends compte que mes questions n’étaient pas forcément les plus pertinentes. Bon ce n’est pas grave, je pense que les deux Geishas peuvent comprendre que la surprise d’une telle nouvelle peut faire dire n’importe quoi non ?





©BBDragon

_________________




Dernière édition par Yuna Akabara le Dim 15 Juil - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
avatar
Adulte Artiste Geisha

Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 26
Jetons : 2518
Points d'Expériences : 526

Sujet: Re: Débriefing avec une Geisha   Mer 4 Juil - 17:22

Une longue histoire passionée
Défi des Geisha Part 2.
Part 1. Ici

Ft. Yuna Akabara

au Théâtre des Kimonos de Lansat
le Samedi 28 avril 2018


Yuna est surprise, comment aurait-il pu en être autrement ?

Erika avait un peu honte, elle était allée un peu trop vite, et elle savait qu’elle avait beaucoup trop parlée pour être parfaitement clair, en tout cas la jeune fille comptait bien devenir une championne d’arène et naturellement de type feu. Elle connaissait aussi Ginji, à croire qu’il était plus connu que la jeune femme ne le pensait. Elle espérait toutefois que sa notoriété était dut à son potentiel en tant que dresseur et non pas au monstre qui lui servait d’estomac. En tout cas, c’est avec un grand sourire qu’Erika écouta toutes les questions de la jeune fille. Certes, elles n’étaient pas toutes pertinentes mais on sentait bien qu’elle n’était pas très à l’aise. Qui le serait après un combat qui débouche sur une sorte d’entretien d’embauche ?

▬ Excuse-moi je sent bien que je t’ai prise au dépourvue. Notre dernière étudiante est partie le mois dernier, et nous avons besoin de quelqu’un pour la remplacer. Si je t’ai proposée à toi, c’est que tu m’as fait une forte impression durant le combat. Je pense que Kaede est d’accord avec moi.

▬ Oui, tu manque encore de finesse sur certaines actions et on sent que tu privilégie la force brute mais tu as un gros potentiel. Il ne fait aucun doute que tu réussiras ton projet d’arène à la fin de tes études.

Erika hoche la tête en signe d’approbation et sa main joue naturellement avec sa tasse la faisant tourner sur la table.

▬ Comme je te l’ais dit nous nous attendons pas à une réponse tout de suite, donc même si tu penses être intéressé comme tu nous le dit, tu peux très bien te rétracter dans quelques jours. Nous ne te feront rien signer aujourd’hui. En ce qui concerne les Geishas je ne sais pas si c’est moi la mieux placer pour te parler de leur histoire. Je ne suis la que depuis la fin de l’année dernière je menais une tout autre vie avant et selon la hiérarchie de notre métier je suis au grade le plus bas.

▬ Ne t’inquiète pas Erika, tu progressera très vite.

▬ Merci. Bref je pense que c’est plus à toi Kaede de lui expliquer.

La jeune femme regarde alors sa comparse avec un sourire complice et se tut le temps qu’elle entame les longues explications sur les Geishas. Elle écoutait l’histoire tout en la connaissant déjà.

▬ Pour répondre à ta première question oui il y a actuellement deux Geishas qui sont spécialisés dans les pokémon feu, tout d’abord il y a Suzuki Ichida qui est la directrice du Théâtre et Hanabi Nakamura. Elles ont toutes les deux un Pyroli, car comme tu l’as compris les Evoli sont le symbole des Geishas. J’ai moi-même un Phyllali comme partenaire. Erika ne possède aucun Evoli ni une de ses évolutions car elle n’est encore qu’une apprentie, quand on lui donnera le grade officiel de Geisha elle aura droit à un oeuf d’Evoli. Si les Evolis sont si important c’est que les premières Artistes Geishas étaient en fait deux soeurs et chacune d’elle avait une évolution d’Evoli. En signe de respect, les jeunes femmes qui perpétuent leur art prennent un Evoli.

Elle marque une pause dans son discours pour s’assurer que Yuna écoute attentivement et n’ait pas de question sur le sujet. Etant donné le silence de la jeune fille elle continue son récit.

▬ Les Artistes Geishas sont nées à une époque où les Pokémon n’étaient pas autorisés à monter sur scène pour les accompagner dans leurs danses. Ils ne servaient véritablement que de garde du corps, les deux soeurs n’étaient pas d’accord avec ça et ce fut les premières à mettre en place une danse avec leur pokémon. L’idée fut grandiose et rapidement accepté par le public, même s’il fallut que les deux jeunes femmes insistent. Toute cette histoire ne se passe naturellement pas sur Lansat mais à Johto et plus précisément à Rosalia. Il a fallu attendre l’époque de la colonisation de notre île, pour qu’une Geisha décide de faire la grande traversée pour rejoindre l’amour de sa vie, qui était un marin. À son arrivée elle dansa dans la rue avant de permettre la construction du Théâtre dans lequel nous nous trouvons. Il est dur d’y croire mais les premiers murs ont bel et bien 300 ans. Depuis les Geishas continuent de perpétuer les anciennes traditions comme la danse, le chant, l’habillement, les combats pokémon ou encore le thé que l’on est en train de boire.  Tout ça représente les Geishas de Lansat et Johto.

Elle fit un geste montrant la pièce dans son ensemble, le sourire aux lèvres ont ressentait la passion de Kaede pour toute cette histoire. Elle avait conscience peut-être plus que quiconque de l’importance de ce qu’elle faisait. Elle aimait les Geishas et sa vie et c’était ce qui la rendait si plaisante à côtoyer. Erika savait qu’elle avait la chance de l’avoir comme mentor.

▬ Désolé je me laisse un peu emporter par toutes ces folles histoires. Il y en a tellement que je pourrais te parler toute une soirée des Geishas célèbre de ce Théâtre. J’espère que tu en as toutefois saisi l’essentiel et que tu comprends un peu mieux ce qu’est une Geisha. Si tu as d’autres questions nous t’écoutons.

Kaede fixait maintenant Yuna tandis que Erika se permit de resservir le petit groupe en thé et en gourmandise. Sa mentor devait avoir la gorge sèche après cette longue tirade mais que voulez-vous on ne pouvait pas empêcher la passion de s’exprimer.


Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6876-469-erika-uchida-de-reine-a-geisha-adulte#70942 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6878-erika-uchida-adulte#71031
avatar
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 37
Jetons : 2567
Points d'Expériences : 831

Sujet: Re: Débriefing avec une Geisha   Lun 9 Juil - 22:42





Debriefing avec une Geisha

Yuna Akabara

Erika Uchida

musique

Erika et Kaede comprennent bien d’où vient mon stress  et Erika s’en excuse, il est vrai que la situation m’a un peu prise au dépourvu. Mais elles me rassurent en m’assurant que leur proposition n’est pas faite à la légère, j’aurai fait bonne impression durant le combat, et même si je suis un peu trop bourrine, j’ai du potentiel. Il est vrai que je privilégie encore trop la force brute, mais avec le temps ça ira mieux je pense, j’essaye au maximum de jouer des stratégies jouant plus sur la finesse, mais comme on dit, chasser le naturel il revient au galop.

Bien entendu il n’est pas question de me faire signer quoi que ce soit aujourd’hui et j’ai plusieurs jours pour réfléchir à cette proposition. Heureusement d’ailleurs, je ne me voyais pas vraiment répondre aujourd’hui. Erika finit par laisser la parole à Kaede pour m’expliquer l’histoire des Geishas et répondre à mes questions. Si je rejoins les Geishas du Théâtre, je serai la troisième dresseuse spécialisée dans le type feu, ce qui finalement est une bonne chose pour moi. Les deux ainées pourront m’apprendre un peu plus sur le fait d’être spécialisée dans ce type, car le type feu à quand même pas mal de faiblesse courante, et je ne sais pas vraiment comment les contrer.

Elle me parle des évoli, symbole des geishas…je rêve d’avoir une de ces splendides petites créatures. Je trouve fascinant la faculté qu’il a à évoluer en fonction de son environnement, c’est le seul pokémon qui a autant de façon d’évoluer, 8 évolutions en tout…Avec en prime une évolution de type feu : Pyroli. Apparemment les évolis n’ont pas toujours été au cœur des spectacles des Geishas, comme aucun pokémon d’ailleurs. Mais ce sont deux sœurs qui ont commencé à faire leurs dances en compagnie de leur évolution d’évoli, et en signe de respect les Geishas prennent chacune un évoli.

Comme je le savais déjà, l’origine des Geisha remonte à Rosalia dans la région de Johto. J’avais déjà rencontré les geishas de cette ville, mon père m’avait emmené dans l’un de ses courts voyages. Durant ce dernier il avait affronté une spécialiste du type ténèbres avec un magnifique Noctali, mais j’étais plus occupée à fixer le Dracolosse de mon père.

Je m’égare, je m’égare, une chose est certaine Kaede est une personne vraiment passionnée par les Geishas et leur histoire. Ça fait plaisir de partager avec une personne qui aime autant ce qu’elle fait, et j’en apprendrai surement beaucoup à venir travailler ici. Ma décision est prise, je n’ai pas vraiment grand-chose d’autre à faire hormis mes cours…et ça me donnera une excellente raison pour ne pas rentrer chez moi durant les vacances scolaires, je vais donc accepter ce job.

-Oui, grâce à ces explications je comprends mieux les Geisha et leur univers. Et je dois avouer que pour le moment mon style est largement différent, mais avec quelques modifications je pense vraiment pouvoir me battre et agir comme une Geisha.

Erika nous ressert en thé et en petit gâteau, et je dois avouer que je ne résiste pas à l’idée de me resservir, peut-être que j’apprendrai à en faire d’aussi bon avec le temps ici.

-Je me demandais, si je combats ici en tant que Spécialiste de type Feu…Je ne pourrais pas utiliser Dovah ? Je ne pourrais l’utiliser que si le challenger ne veut pas affronter de spécialiste n’est-ce pas ?

Ça me posait quand même un problème, Dovah est un membre à part entière de mon équipe, et je me vois mal lui refuser tous les combats au théâtre sous prétexte qu’il est de type Dragon. De plus il est surement le pokémon le plus fort de mon équipe, je perdrai donc ma plus grosse puissance de feu. Cette question peut paraitre futile, mais pour moi, elle est très sérieuse et importante.






©BBDragon

_________________




Dernière édition par Yuna Akabara le Dim 15 Juil - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
avatar
Adulte Artiste Geisha

Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 26
Jetons : 2518
Points d'Expériences : 526

Sujet: Re: Débriefing avec une Geisha   Ven 13 Juil - 12:31

Shikomi et Mina... Quoi ?
Défi des Geisha Part 2.
Part 1. Ici

Ft. Yuna Akabara

au Théâtre des Kimonos de Lansat
le Samedi 28 avril 2018


Encore une fois Yuna posait une question pertinente sur les combats des Geishas. Si Kaede avait beaucoup parlé c’était au tour de sa comparse de répondre à la question. Elle se racla la gorge avant de commencer à parler :

▬ Je me doute que le combat est ce qui te fait le plus plaisir dans ce job mais tu ne feras pas que ça. Les geishas ont une hiérarchie assez stricte et il existe même des noms pour désigner chaques étapes de leurs vies. Bien entendu aujourd’hui on ne les utilises presque plus mais par exemple une apprentie comme moi est appelée Maiko et non Geisha. Quand à Suzuki elle porterait normalement le titre de Okaasan, un ancien mot qui signifie “mère” car elle a sous sa tutelle les autres Geishas. Toi en acceptant de nous aider tu serais une Shikomi ou Minarai selon ta spécialitée. Les Shikomis aident pour toutes sorte de chose et notamment pour les combats pokémon alors que les Minarai aide aussi pour plusieurs choses mais aussi pour les spectacles, ce sont deux rôles différents. Il faut bien comprendre que ton rôle sera surtout d’aider les Geishas du Théâtre et de faire quelques missions pour celui-ci. Comme une entreprise sommes toutes normal qui fait appel aux élèves de l’académie.

Erika repris sa respiration et se désaltéra avec une petite gorgée de thé. Elle avait peut-être été un peu trop direct avec Yuna et lui avait sans doute brisée ses espoirs de devenir la championne d’arène du théâtre, mais il fallait bien comprendre que ses journées ne se limiterait pas que aux combats. Ces derniers seraient même plutôt rare, du moins au début. Avec le temps les Geishas lui confierait plus de responsabilité.

▬ Pour répondre directement à ta question, comme tu l’as fait aujourd’hui, des élèves ou même des adultes se présentent à l’accueil du Théâtre et demandent à défier une Geisha. Normalement l'hôtesse à du te demander si tu avais des exigences particulière, vu que tu n’en avais pas c’est moi qui ait été désignée pour être ton adversaire. Il y a des Geishas qui ne font que ça de leurs journées et son spécialisé dans les combats. Dans de rare cas on peut faire appel à d’autres personnes comme les Shikomis. Tu ne feras pas des duels à longueur de journée avec ce travail mais tu en auras l’occasion, c’est certains. Des élèves viennent parfois affronter exclusivement des Shikomis car ils savent qu’elles seront de leur niveau, techniquement parlant. J’espère que je ne t’ai pas trop embrouillé, je ne suis pas certaines d’être très clair.

▬ Je pense que c’est clair. Pour résumer plus simplement Yuna, tu devras nous aider pour la gestion du Théâtre, que ce soit la prise de rendez-vous des duels ou la gestion des spectateurs lors des spectacles par exemple. Et en tant que Shikomi tu seras en droit d’affronter les gens qui se présentent en duel, ce qui n’est pas le cas des Minarai comme on te l’expliquais. Bien entendu ces affrontements auront lieu que dans le théâtre, en dehors tu fais ce que bon te semble comme une élève normal. Tu n’es d’ailleurs pas obligée de porter le Kimono quand tu viens au Théâtre c’est comme tu le sent.

Erika hocha la tête remerciant d’un sourire sa mentor. Si maintenant la jeune fille n’avait pas compris il serait difficile de mieux lui expliquer.

▬ Tu as peut-être d’autres questions ? Je t’avoue que ni l’une ni l’autre nous sommes habitués à faire ce genre d’entretien, c’est un peu nouveau, alors on est pas certaines d’être très clair sur le sujet. Souvent les questions se limitent à nos vêtements ou à nos activités de spectacle. Les gens ne sont pas forcément intéressé par le fait de devoir combattre des Geishas qui n’offre pas de badge officiel pour conquérir à la ligue.

La jeune femme baissa la tête, regardant dans sa tasse le liquide vert miroitant. C’était un problème que le Théâtre rencontrait, il y avait de moins en moins de duel et c’était surtout des habitués. C’était sans doute pour ça que inconsciemment elle s'était jeté sur Yuna en voyant son potentiel. Elle espérait secrètement qu’elle arriverait à ramener l’intérêt des jeunes pour le Défi des Geishas sinon, il fallait bien se rendre à l’évidence, le Théâtre devrait arrêter tout bonnement ce genre d’activité.


Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6876-469-erika-uchida-de-reine-a-geisha-adulte#70942 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6878-erika-uchida-adulte#71031
avatar
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 37
Jetons : 2567
Points d'Expériences : 831

Sujet: Re: Débriefing avec une Geisha   Dim 15 Juil - 18:44





Debriefing avec une Geisha

Yuna Akabara

Erika Uchida

musique

J’ai un faible sourire en comprenant que mes questions dirigées vers les combats me font passer pour une accro, qui n’a pas conscience de ce qu’est réellement le travail d’une Geisha. Quelle idiote, bien joué Yuna, comment perdre des points dès le début. Bien sûr que je suis consciente que mon travail au théâtre ne se résumera pas qu’à me battre contre les personnes venant défier les Geishas.

-Pardonnez-moi si mes questions vous on fait croire que je ne voulais que combattre ici. Je me doute bien que mon travail ne se limitera pas à ça, mais étant donné que le combat est mon domaine de prédilection, les premières questions qui me viennent concernent cet aspect du travail.

Je bois une gorgée de thé, repensant à toutes les informations qui viennent de m’être données en plus. Ça fait beaucoup de chose à assimiler d’un coup, Erika m’a expliqué que les geishas portaient un certains nom en fonction du rôle qu’elle occupait. Mais de nos jours ces noms ne sont plus vraiment utilisés de nos jours…C’est dommage, je trouve que ça fait un peu perdre de leur tradition aux geishas. Pour les jeunes filles en job étudiant, il y a apparemment deux catégories, celles des Minarai et celles des Shikomi. La première aide plus pour la préparation et les spectacles que font les Geisha, et les Shikomi sont plus portées sur le combat…Je pense que mes deux interlocutrices savent déjà vers quelle voie je pourrai bien me diriger.

Mais cela ne veut pas dire que je ne veux que me porter dessus, je sais que l’univers des geishas de Johto et de Lansat tourne autour de bon nombre d’activité et de coutume. Et je ne vais pas me mentir, c’est un univers qui m’a toujours intéresser, sans même que je ne sache pourquoi. A l’instar d’Erika, la championne de type plante de l’arène de Celadopole dans la région de Kanto, je me vois bien appliquer l’univers des Geishas dans des conditions de combat d’arène pour l’obtention d’un badge menant à la ligue pokémon.  Je m’emballe je m’emballe, ce n’est pas encore prêt d’arriver et je dois me concentrer sur le moment présent et mon apprentissage.

Erika m’a bien fait comprendre que j’aurai dans un premier temps un rôle de soutiens, et que le peu de match pokémon que je ferai seront contre des étudiants de l’académie. Ce n’est pas vraiment pour me déplaire, j’ai eu de la chance contre Erika, mais face à d’autres adultes je ne pense pas vraiment avoir autant de chance, et pouvoir défendre l’honneur du théâtre comme il se doit.

Je ne peux m’empêcher de sourire quand Kaede reprends la parole pour m’annoncer que je serai plutôt libre de mes actions en dehors du théâtre. Une fois le travail terminé je redeviendrai une étudiante tout ce qui a de plus normal, je ne serai donc pas représentative des Geisha à l’extérieur. Mais je veillerai quand même à ne pas faire de bourde qui pourrait entacher l’image des Geisha à Lansat, et ailleurs. Je ne serai pas obligée non plus de porter le kimono à l’intérieur, mais je pense honnêtement que je le ferai quand même. Après tout, j’en ai plusieurs dans ma garde-robe qui ne me serve qu’à aller à des fêtes, autant qu’ils aient une meilleure utilité.

Une autre gorgée de thé plus tard, je fixe ma tasse pour constater que cette dernière est vide. Je ne me souvenais pas d’avoir bu autant, mais ce n’est pas bien grave, je ne vais pas me resservir car je sens que cet entretien touche à son terme dans peu de temps. Erika me demande si j’ai d’autre question à leur poser, elles n’ont pas l’habitude de ce genre d’entretien et je dois avouer que ça s’est un peu ressentit. Mais je ne leur en tiens pas rigueur, moi non plus je n’ai pas été le plus à mon aise dans cet entretien.

-Je n’ai pas vraiment d’autre question qui me viennent, je dois avouer que je suis un peu prise de court et que je n’y ai pas vraiment réfléchi. Mais les réponses que vous m’avez fourni sont bien plus que suffisante pour le moment, et je peux vous dire sans trop de soucis que je serai ravie d’intégrer le théâtre. Ça me permettra de me détacher un peu de cet aspect de moi qui me fait penser qu’au combat. J’ai encore beaucoup à apprendre et je vous remercie de m’offrir la chance de le faire à vos côtés.

Je m’incline alors légèrement en  signe de respect, j’espère que mes dernières questions ne les ont pas fait changer d’avis.




©BBDragon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
avatar
Adulte Artiste Geisha

Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 26
Jetons : 2518
Points d'Expériences : 526

Sujet: Re: Débriefing avec une Geisha   Lun 23 Juil - 13:20

Une dernière visite
Défi des Geisha Part 2.
Part 1. Ici

Ft. Yuna Akabara

au Théâtre des Kimonos de Lansat
le Samedi 28 avril 2018


Yuna se défend quelque peu sur son besoin de poser des questions sur les combats de Geisha. Erika se sentait quelque peu coupable, elle avait peut-être été un peu trop direct en disant que ce ne serait pas son “boulot”. Mener un entretien n’était pas aussi facile qu’elle le pensait et elle en faisait les frais. Par chance l’académicienne ne lui en tenait pas rigueur et elle finit par avouer que malgré cette proposition qui la prenait de court elle serait ravi d’entrer au sein du Théâtre. De plus elle y voyait une opportunité d’apprendre, de se modérer dans les combats. La jeune femme ne put que sourire face à une telle maturité.

▬ Nous espérons effectivement que cette expérience professionnelle t’aidera dans ton parcours, c’est aussi le but de ce Théâtre. Si nous faisons appel à des étudiantes c’est pour leur montrer des voies différentes et des nouvelles choses. Tu es jeune tu as encore beaucoup à apprendre et j’espère que nous te verrons t’épanouir parmis nous.

Elle se voulait réconfortante et elle espérait l’être suffisamment pour s’excuser de sa brusquerie. Elle ne cherchait pas à juger la jeune fille mais à l’aider. Kaede savait mieux si prendre qu’elle, et par réflexe elle jeta une oeillade à sa comparse qui lui sourit aimablement. Erika se leva alors et lissa les plis de son kimono avant de lancer fièrement à la jeune fille :

▬ Vu que tu n’as pas d’autres questions on va te faire visiter le Théâtre. Comme on te l’as dit tu n’es pas obligée d’accepter notre offre et tu as encore un peu de temps pour te décider. Disons… une semaine ? Je pense que ce sera suffisant. En attendant on va te faire visiter les coulisses.

Tout sourire la jeune femme ouvrit la porte coulissante et sa magnifique fresque. Elle attendit la jeune fille et sa mentor et se lança dans la visite touristique de son lieu de travail. Au côté de Kaede elle avait développé une véritable passion pour ce lieu et son histoire. Chaque pièce avait un vécue qui lui était propre, il y avait une histoire, une anecdote drôle ou tragique mais ce lieu était remplie de vie. Le petit groupe commença donc par les salons de thé, chaque porte ayant sa fresque et donnant une ambiance particulière de l’autre côté. Bien entendu on ne voyait pas à travers et quand on était à l’intérieur on ne pouvait voir que des ombres passer dans le couloir. Cela donnait un petit côté mystérieux qui plaisait souvent aux clients se demandant qui pouvait être l’élégante silhouette noir se faufilant devant eux.

La guide mena ensuite le petit groupe dans les salles de combats. Yuna connaissait déjà celle réservé aux combats aquatiques mais Erika lui fit le plaisir de lui montrer celle des combats de type Feu en premier lieu. Le parquet noir était ininflammable et les murs étaient naturellement protégé pour supporter de grosse chaleur. Il y avait été d’ailleurs installé une clime assez puissante pour rafraîchir facilement la pièce après d'intense combat. Il était évident que l’adolescente était émerveillé face à cette prouesse d’architecture. Il fallait bien avouer que le Théâtre ressemblait à un gigantesque cube fait de plusieurs arènes avec chacune leurs particularités. Après avoir visité chacune de ces “arènes” Erika montra l'amphithéâtre, la pièce majeur des lieux. C’était là que se déroulait certains soir les spectacles de danse. On était loin des dojos traditionnels de Johto et on pouvait facilement remarqué que la scène était équipé de tous les appareils dernier cris. Il y avait même un écran géant dans le fond de la scène qui s'abaissent et se remonte au besoin. La jeune femme se rappel encore qu’ils y a de cela plusieurs mois elle regardait cet écran pour voir son nom apparaître comme la gagnante pour l’apprentissage de son métier. Une bonne expérience bien que stressante.

▬ Vas-y Yuna monte sur scène !

Gentiment Erika pousse Yuna pour la faire monter sur la scène. La première fois était toujours impressionnante et elle voulait que la jeune fille se rappel de ce moment et s’imagine la salle pleine. Etant donné qu’il n’y avait personne elle ne subirait pas le traque que les stars ont dans leurs débuts. Erika se rappelait de ses premiers pas sur une scène, elle s'était imaginée adulé par le public et c’était cette sensation de rêve qu’elle voulait partager avec l’adolescente. Sans doute n’avait-elle pas les mêmes ambitions mais les combats en arène se faisait souvent devant du public et elle devrait rapidement s’habituer à être observé et applaudis.

▬ Un jour cette scène sera le théâtre de l’un de tes combats et le public sera là pour t’acclamer. On en fera partie avec Kaede et on sera les premières à te féliciter comme aujourd’hui. J’espère te revoir la semaine prochaine.

Erika fit signe à l’adolescente de descendre de scène et avec sa mentor elle la raccompagnent à la sortie. La jeune femme espère avoir réussi à transmettre un peu de sa passion à Yuna et à lui avoir donner l’envie de réussir.

Hrp:
 


Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6876-469-erika-uchida-de-reine-a-geisha-adulte#70942 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6878-erika-uchida-adulte#71031
avatar
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 37
Jetons : 2567
Points d'Expériences : 831

Sujet: Re: Débriefing avec une Geisha   Mer 1 Aoû - 23:31





Debriefing avec une Geisha

Yuna Akabara

Erika Uchida

musique

Je souris en entendant Erika me dire que ce job étudiant est là pour me faire progresser et montrer une autre voie que celle des arènes. C’est vrai que depuis que je suis toute petite, je rêve de devenir championne d’arène de type feu pour être aux plus proches des pokémons feu, mais maintenant je commence à voir qu’il y  a d’autres voies. C’est pourquoi ce travail au théâtre ne peut m’être que bénéfique.

Mon regard suis Erika quand elle se lève, remettant en place son kimono avant qu’elle ne me propose de me faire visiter le théâtre. Je me lève alors pour les suivre, tandis qu’elle me rappelle que j’ai bien une bonne semaine pour faire mon choix, peser le pour et le contre. Erika ouvre le chemin et je suis vraiment surprise, si Kaede est passionné par son travail, Erika l’est par l’histoire de cette endroit. Nous passons bien 5 à 10 minutes devant chaque pièce, une anecdote, une histoire, je ne pensais honnêtement pas que ce lieu avait autant d’histoire. Les salons de thé se ressemblent, hormis les fresques aux murs qui racontent toutes une histoire différente.

Je ne sais pas si Erika l’a fait exprès mais la première salle de combat que l’on voit est celle du type feu, un parquet ininflammable et des murs spécialement conçu pour les flammes et les chaleurs, je pense que je vais passer pas mal de temps ici finalement. Mes yeux brillent devant cette salle, et je suis certaine qu’Erika l’a remarqué à en juger par le sourire en coin qui apparait sur son visage. Chaque type à sa salle, enfaite le théâtre est un gros regroupement de petite arène, je me demande s’il y a vraiment une geisha spécialisée dans chaque type, si c’est le cas, il y a beaucoup de geisha qui travaillent ici.

Nous arrivons finalement dans l’amphithéâtre et je ne peux m’empêcher d’ouvrir ma bouche en un o gigantesque. Une grande salle avec une scène dernière cri, et en face une armée de fauteuil qui doivent être tous remplis les soirs de spectacle. Je regarde la Geisha étonnée quand elle me propose que je dois monter sur scène, je ne sais pas pourquoi mais cette idée me stresse un peu. Mais je prends mon courage à deux mains et monte sur la grande scène, ayant une vue imprenable sur la foule de fauteuil vide. Je me place seule au milieu et je ferme les yeux, m’imaginant la salle remplit, je peux presque entendre le bruit des spectateurs et leurs applaudissements. C’est une sensation assez bizarre de se retrouver sur la scène…est-ce qu’Erika ressentait ça sur scène quand elle était Reine de Kalos ? Il faudrait que je lui demande, mais pour le moment je profite que la salle ne soit pas pleine, et qu’il n’y a qu’Erika et Kaede.

-Ça doit être quelques choses de voir cette salle pleine de monde

Murmurais-je plus pour moi qu’autre chose, et je dois avouer qu’une bouffé de chaleur monte quand les geishas m’annoncent qu’un jour je ferai un combat sur cette même scène devant une foule de personne, j’ai hâte d’y être. Erika me fait signe de descendre de scène et toute deux me raccompagne à la sortie, c’est le moment de rentrer à l’académie. Je m’incline légèrement en signe de salutation et de respect envers les deux jeunes femmes.

-Je vous remercie pour ce combat et le thé. Je vous transmets ma réponse au plus vite. Au revoir

Je leur souris et repars en direction de l’académie, c’est vraiment une journée qui sors de l’ordinaire, moi qui pensait juste faire une simple combat, me voilà maintenant avec une offre de job étudiant…Vraiment l’île de Lansat est pleine de surprise.


Une semaine plus tard me revoici devant le théâtre, j’y a bien réfléchi et j’ai pris ma décision j’ai l’opportunité de découvrir plein de chose ici, je ne vais pas laisser passer cette occasion.




Hrp:
 

©BBDragon

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: Débriefing avec une Geisha   

Revenir en haut Aller en bas
Débriefing avec une Geisha
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 5-