Cours 02. pokéathlète - Séance de Méditation !
Chiho Lime
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Cours 02. pokéathlète - Séance de Méditation !    Dim 9 Mar - 18:13
Quand il y a quelques jours de ça on leur avait annoncé une autre activité liée au cours de PokéAthlète, Chiho avait senti un frisson d'horreur lui parcourir l'échine. Elle gardait toujours une certaine hantise ainsi que des souvenirs impérissables de la dernière expérience d'escalade. La compétition sportive aussi avait laissé des marques dans son esprit -en plus des nombreux bleus- comme à chaque fois que Général Jackie était dans les parages. Alors quand avec soulagement elle avait appris qu'il s'agissait d'un cours de Yoga, un soupir longtemps retenu avait quitté ses lèvres. Du Yoga... de la détente ! Avec son imagination débordante, elle se faisait déjà une idée d'une séance de massage après quelques exercices physiques, comme un bon séjour dans un spa, où Mademoiselle Hortense les aiderait à se détendre. Certes c'était irréaliste, mais il n'était pas encore interdit de rêver, si ?
Le pas léger et l'humeur guillerette, Chiho s'était dirigée au parc où devait avoir lieu le cours. Comme elle était parmi les premiers arrivés, elle avait eu l'occasion de s'installer tranquillement. Apercevant une camarade Pyroli au loin, la scientifique s'installa à ses côtés. Il lui semblait qu'elle s'appelait Belle. Une férue des cours de Jackie, et une des rares autres survivantes des attaques Galvaran de l'autre fois. Posant son sac à dos à côté d'elle, la jeune fille s'assit sagement avec les genoux sous ses fesses et murmura timidement.

« Bonjour. M... Moi c'est Chiho. Je crois qu'on s'est déjà croisées au dortoir. Tu es une PokéAthlète ? »

Toutes les Pyroli n'étaient pas des sportives au départ, ceci dit dans son cas ça expliquerait pas mal de choses. Et puis il fallait bien entamer le conversation, autrement la voix douce et monotone de mademoiselle Hortense finirait par lui donner une irrépressible envie de faire la sieste. Déjà que l'atmosphère poussait à se relaxer, il valait mieux ne pas être trop tentée. C'est donc en passant outre sa timidité qu'elle murmura un timide bonjour à son autre voisine, une jolie jeune fille qu'elle n'avait jamais vue avant. Répétant ses présentations à Chypre, elle sourit le rouge aux joues et lui demanda son prénom. Les bavardages en cours n'étaient pas vraiment son style, mais en vérité cette séance d'acupuncture avait tout sauf le cadre d'un cours classique. Surtout avec cette étrange manie qu'avait la prof de fourrer des expressions et des adages dans toutes ses phrases. Décidément, il était bien compliqué de trouver un prof qui tourne rond. Sauf son cher Ace, bien sûr. Mais Ace était hors normes, et hors de toute critique pour Chiho.

Pendant quelques instants elle se laissa aller à rêvasser à son sujet, avant de revenir sur terre par le fracas causé par l'adulte peace & love. Le sac qu'elle tenait venait d'être vidé sur le gazon, révélant son contenu. Le matériel fut alors équitablement distribué, et Chi s'empara de son exemplaire du manuel, d'une malette, ainsi que d'une peluche. Prenant un mini Tiplouf dans le lot, elle passa Tortipouss et Ouisticram à ses voisines. Se tournant donc vers celles qui allaient avoir le (dé)plaisir de faire partie de son groupe, elle réfléchit. Si elle avait bien compris les consignes, il leur fallait choisir un pokémon qui suivant les instructions du manuel, allait devoir planter des aiguilles sur la poupée. Sauf que dans son cas son équipe n'était pas un exemple de précision, et encore moins d'adresse. Alors pour commencer il valait mieux que ce soit l'une de ses camarades qui se dévoue.

« Je... vous laisse commencer. Quelqu'un se sent d'attaque, et possède un pokémon capable de s'en charger ? Au pire je peux lire les instructions... Ou pas. »

Saisissant le livre si sobrement intitulé 'L'acupuncture pour les nuls', elle fronça les sourcils. Le livre était usé à tel point que les coins en étaient abîmés, la couverture d'un jaune criard plus effacée qu'un Pikachu sans jus, et les pages si malmenées qu'on ne pouvait pas toujours lire ce qui était écrit. Parfois déchirées, parfois pliées, parfois entachées de telle façon qu'elle préférait ne même pas imaginer ce qui les avait causées. Réprimant une grimace de dégoût, Chiho ouvrit le volume du bout des doigts, se demandant si elle n'allait pas y trouver des insectes morts. Décidément, la Pokémon Community avait un drôle de sens de l'investissement. Acheter des livres neufs c'était trop demander malgré les frais scolaires faramineux que payaient les parents, et pourtant ils les emmenaient en voyage une fois par mois, lors des sorties capture. C'était à croire que tous les fonds étaient noyés là-dedans... Pourtant certains professeurs avaient les moyens de se fabriquer des mitraillettes à boule de neige dont la technologie avait dû coûter une fortune. Boudeuse, Chiho regarda ses consœurs, en leur montrant l'état déplorable du manuel, et attendant qu'elles conviennent de la marche à suivre.
Mia Clarke
Mia Clarke
Région d'origine : Kalos
Âge : 13 ans
Niveau : 15
Jetons : 1496
Points d'Expériences : 279
Pokeathlète Novice
Sujet: Re: Cours 02. pokéathlète - Séance de Méditation !    Lun 10 Mar - 12:01
HRP : Juste, il est précisé dans le cours que les livres sont neufs #paf#

Le début de matinée s'était avéré tourmenté voir traumatisant. Belle se séchait encore à mesure qu'elle se dirigeait vers le parc de l'établissement où y attendait les élèves, la douce Hortense. Belle alla s'installer dans les premiers rangs, prête à boire les paroles de l'enseignante. Si elle n'avait pas trouver son mentor en Jackie, cette misérable sadique, elle espérait être surprise par la sagesse et la douceur de Mademoiselle : deux choses dont elle avait bien plus besoin que de dynamisme et de masochisme. Dans tous les cas, elle avait déjà pour elle la beauté et un sourire des plus ravis et innocents. Elle avait de long cheveux couleurs de blés, pas aussi long que ceux de Belle mais bon, et des fleurs dans les cheveux comme si elle expirait de la nature champêtre. A ses côtés, un gros primate au pelage brun était assis en position du lotus, elle s'appelait Rose bien que son apparence ne laisse rien transpirer de féminin.

Histoire de prendre exemple sur ce qui serait peut-être son nouveau modèle, elle fit sortir Rodrigue de sa Pokéball, prenant bien soin de ne pas sortir ni Phèdre, ni Scapin pour ne pas qu'ils lui rappellent les événements de la matinée. Son petit primate au pelage beige croisa les jambes pour imiter Rose. Pour un machiste comme lui, c'était un exploit que de l'avoir fait prendre exemple sur une femme, mais c'était ce que leur inspiraient Hortense et Rose.

La professeure au si beau sourire et au regard azuré se mit à grattouiller le dos de son bestiau et Belle s'empressa de faire la même chose, une mimétique parfaite que Rodrigue rejoignait en souriant satisfait. Elle parla ensuite pour exprimer l'importance de la rencontre ce à quoi la jeune Pyroli répondit par un Moi aussi à peine murmuré. Son regard ne la quittait plus, ses yeux étaient écarquillés, ses oreilles tendues à ses lèvres, bref elle n'aurait pas pu être plus attentionnée. Elle ne fit pas attention à la jeune fille qui posa son sac à côté d'elle mais lorsqu'elle se mit à parler alors qu'Hortense était en train de le faire, Belle colla sa main sur le visage de Chiho et accompagna son geste d'un long Chuuuuut qui ne souhaitait pas perturber la quiétude dans laquelle le cours avait commencé.

Belle ne perdait pas une miette des propos d'Hortense, notant frénétiquement sur son carnet chaque proverbe et autres phrases consensuelles qu'elle leur offrait à tour de bras : l'union fait la force, à un cœur généreux l'avenir sourit etc. Voyant le plaisir que Rose recevait en étant piqué par les aiguilles, Belle s'extasia et se mit à applaudir au moment où le primate heurta le sol.

Bravooo ! C'est fantastique !!!

Elle arracha un des livres au passage, une couverture assez laide et sûrement un contenu pauvre, mais Hortense ne dirait-elle pas : ne jugeons pas un livre à sa couverture les enfants... Alors que la voix de l'enseignante raisonnait dans le crane de la Pyroli, elle feuilleta le livre y découvrant principalement les emplacements de divers méridiens et l'utilité de piquer l'un et pas l'autre. Elle dévora les premières pages avant de se retourner vers … ce qui semblait être son groupe.

Chiho une jeune fille de son dortoir, présente au cours de Jackie la dernière fois, du moins présente à la fin ce qui n'était pas le cas de tout le monde et puis Chouchou... non... pas elle... Belle fit comme de rien était et les salua d'un geste de la main et d'un Bonjour furtif avant d'empoigner la peluche de Ouisticram promettant d'affirmer les macaques comme étant le thème du cours.

Comme nous a dit Mademoiselle Hortense : le tout est dans la partie du tout et la partie d'une partie est bien évidement dans le tout... d'une partie ! Moi je serai capable de m'en charger !

Elle en profitait pour répondre à Chiho et pleine d'enthousiasme se munit d'aiguilles qu'elle refila à Rodrigue et lui présenta la poupée. Elle lui fit un petit cours de ce qu'elle avait compris de l'acupuncture, rien de bien scientifique et généralement plutôt faux même. Mais, l'intention y était, c'est le principal, non ? Elle pointa du doigt une partie du corps du Ouisticram, le Férosinge tenait l'aiguille du bout des doigts, de manière précautionneuse, avançant lentement et un peu tremblant vers la partie visée. Lorsque l'aiguille entra en contact avec la peluche, une giclée de liquide rouge en sortit.

OH MON DIEU ! Tu l'as tué imbécile !! Et cette fois-ci tu peux pas reprocher ça à ton groin, hein ? Incapaaaaaaaable !


_________________


.MIA  CLARKE
Chypre Hamilton
Chypre Hamilton
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 13 ans
Niveau : 24
Jetons : 669
Points d'Expériences : 475
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Cours 02. pokéathlète - Séance de Méditation !    Mar 11 Mar - 21:08

J’avais encore un signé un papier. Je maudissais mon ego de m’y avoir poussée. Je voulais tellement être meilleure et brillante que j’en devenais sotte. Un cours de Yoga, pourquoi ne pas tout de suite s’inscrire en mode ? J’y étais allée par devoir, incapable de contrarier les responsabilités dont je m’étais moi-même chargée. Mon minois était maussade et mes yeux baissés, je détaillais le sol grisâtre. Je traînais des pieds en gamine contrariée et ma propre attitude m’horripilait. En arrivant dans le Parc où se déroulerait notre cours, je n’avais qu’une hâte : trouvé un bouc émissaire sur lequel je pourrais me décharger. Si l’on omettait les raison pour lesquelles je m’y étais rendu, le lieu était charmant. J’admirais presque avec inquiétude la pelouse parfaite, les fleurs symétriques et frustes. Je m’égayais en entendant roucoulements divers de la faune. Si cette excursion était totalement aberrante elle aurait au moins le mérite de me faire profiter de la nature sauvage quelques heures. C’était une femme niaise et élancée qui nous donnait le cours. Tout chez elle respirait un amour et une tendresse qui intimidait tous ses élèves. Il y en avait peu pour oser s’élevait devant son ton maternel et confiant, ses propos par contre et totalement dépourvu de sens. Je découvrais avec raideur cette nouvelle forme d’autorité, ça m’angoissait. Facile d’imaginer un monde gouverné par des Grodoudous face à cet étrange pouvoir.

J’avais besoin de limites, d’un savoir rêche enseigné abruptement quitte à entrer en conflit avec l’instituteur. Je m’adaptais à la connaissance dès que je pouvais moi-même l’expérimenter. Autant dire qu’à par sa colossale Monaflemit et son sourire enjôleur, Hortense ne me tenait pas un discours très parlant. Pire, je commençais à la trouver un poil hautaine avec ses expressions datées et sa façon de nous sourire comme à des demeurés. Résolue à ne pas faire ma mauvaise tête dans un cadre aussi paisible je faisais sortir Prince de sa Pokéball. Le Baudrive s’en libéra dans un gémissement bien heureux. Enfin le jour et la lumière ! Il s’échappait déjà dans les airs, profitant avec entrain de la liberté que lui accordais. Je souriais doucement, me gargarisant de ce pouvoir possessif que je pouvais exercer sur sa tête gonflée d’hélium. Un petit tremblement de terre me fit sursauter. La massive partenaire de la frivole Mademoiselle venait de s’écraser le dos piqué d’aiguilles.

Cette science nouvelle capta enfin mon attention. D’autant que la jolie femme parlait déjà d’exercices pratiques… en groupe. Mes premières expériences ne m’avaient pas forcément laissée un souvenir impérissable et je fronçais les sourcils à cette perspective. Je sifflais doucement Prince qui revint vers moi à regret. Je flattais le corps de mon compagnon d’une caresse, murmurant à son intention.

    « Tu vas être le prolongation de mes dextres Prince, je compte sur toi. »


Et je me retournais, fouillais du regard mon entourage. Une fille à la courte chevelure châtain se présentait déjà, brandissant avec dégoût son manuel déchiqueté. Le mien semblait pourtant dans un état convenable. Déjà l’autre demoiselle de notre fine équipe saluait. Belle ? Mes yeux s’arrondissaient avant que je ne les baissai précipitamment, un pacte était un pacte… J’avais bien envie de prendre notre petite équipe en main mais une voix me murmurait que si la nouvelle aux yeux noisette était sans doute suffisamment influençable et réservée pour se laisser asservir ce ne serait pas le cas de l’autre. Belle me le confirma en commençant à travailler dans son coin. Elle avait choisi « Rodrigue » comme partenaire. Ce choix me faisait déjà grincer des dents. La créature au nez porcin semblait pourtant attentive aux paroles de sa dresseuse, étrange… Mais ce n’étais pas le tout, si j’étais contrainte de travailler main dans la main avec mes « camarades » autant s’y prendre tôt. Alors que je toussotais pour attirer l’attention sur moi et ainsi faire meilleur effet, je fus éclaboussée. Un jus écarlate qui me fit littéralement voir rouge vint m’aveugler et souiller ma tenue d’une façon, très certainement, définitive.

Mon sang ne fit qu’un tour, jusqu’ici assise, je me redressais brusquement, pointant d’un index accusateur la fille pimpante à la chevelure exotique. Enfin je n’en étais pas bien sûr, le liquide violemment projeté dans mes prunelles m’empêcher de distinguer quoique ce soit en plus de me faire atrocement souffrir. C’était une douleur vive qui aurait arraché des cris à d’autres et qui, dans mon cas, faisait bouillonner une colère que ma grande patience était incapable de contenir. Des mois de retenu, de servitude et voilà comment j’étais récompensée !

    « Si tu crois que tu vas t’en sortir comme ça ! C’est un travail d’équipe pas destiné aux petites écervelées qui veulent jouer en solitaire ! »


Mes propos furent suivis de quelques noms d’oiseaux élégants que j’avais pioché dans des bouquins moyenâgeux. J’essuyais d’une main rageuse le faux sang pour m’apercevoir que je venais d’insulter… une fougère. La similitude entre cette dernière et la chevelure de la coupable dut l’excuse la plus pitoyable que je m’inventais. Ma colère retomba d’un coup. Je me sentais terriblement ridicule et ne trouvais pas vraiment d’échappatoire à cette cruelle situation. Je me mettais de nouveaux face à mon groupe, toussotais si fort qu’on aurait pu croire que je m’étouffais avant de tenter de détourner le sujet.

    « Hum… Oh ! Belle ! Je… Je pense qu’un Pokémon Combat n’est peut-être pas ce qu’il y a de plus adapté… Nous devrions peut-être établir un plan de groupe en se concentrant sur un seul placement ? Hein ? Qu’en penses-tu… Chiho, c’est bien ça ? Chypre Hamilton, enchantée. »


_________________



perso' le plus studieux

Chiho Lime
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Cours 02. pokéathlète - Séance de Méditation !    Mer 12 Mar - 19:37
Au prime abord, l'incompréhension l'avait gagnée. Pourquoi avait-elle eu droit à un livre en si mauvais état, alors que les autres volumes semblaient flambant neufs ? L'air grave Chiho se demandait déjà ce qu'elle avait fait pour être victime d'une telle injustice. Se grattant la nuque d'un rire gêné, elle avait constaté que contrairement à elle, la jeune Pyroli à ses côté semblait passionnée par ce cours... soporifique. Ce n'était pas que le sujet en soi soit inintéressant après tout elle avait lu quelques ouvrages sur l'acupuncture utilisée en tant que méthode de soins... Mais les grands airs hippie de mademoiselle Hortense lui donnaient de l'urticaire. Ou l'envie de rejoindre Rose au pays de Morphée, à choisir. D'ailleurs son bavardage innocent n'était pas au goût de cette nouvelle fan aux longs cheveux bleus, qui ne se gêna pas pour la faire taire en posant une main devant sa bouche. Intimidée face à tant de véhémence, Chiho fit sagement oui de la tête. L'espace d'un instant elle s'était sentie comme un otage dans un braquage de banque, et le regard absorbé de sa camarade était plus efficace qu'un canon de Tortank braqué sur sa tempe.

Ainsi elle ravala le courage qui lui avait été nécessaire à tenter de sociabiliser et soupira. Un haussement de sourcil fut quand même inévitable devant l'exclamation extasiée de Belle. Fantastique ? Euh, oui c'était pas mal sans doute, mais pas de quoi applaudir non plus. N'osant rien dire de peur de se le faire à nouveau reprocher, Chiho observa cette dernière avec attention. Le dit Rodrigue, un Férosinge qui comme tous ses semblables n'avait pas été très gâté par la nature. Si leurs performances étaient respectables, on ne pouvait pas en dire autant de leur côté esthétique. Cependant la scientifique n'était pas là pour juger un concours de beauté, alors elle n'en dit rien... Jusqu'à ce qu'un torrent de peinture rouge, (ou de ketchup peut-être?) jaillit de la poupée Ouisticram comme d'une fontaine. La pauvre brune qui n'avait pas eu l'occasion de se présenter fut aspergée, ce qui évidemment ne lui plaisait pas des masses.
Gênée de la tournure des événements, Chi eut tout juste le réflexe de se protéger avec son livre. Elle comprit d'ailleurs mieux pourquoi son manuel était dans un si piteux état. C'était sans doute le fruit des quelques tests qui avaient été effectués pour vérifier que ce dispositif -d'un goût douteux- fonctionnait.

Déjà imaginait-elle une façon détournée d'échapper à un échec de l'exercice qui conduirait à une douche vermeille, quand la jeune Mentali se mit à crier au scandale. Aveuglée par les giclées de faux sang, cette dernière pointait une fougère d'un air accusateur... ce qui inévitablement la fit rire. C'était plus fort qu'elle... cette situation était tellement improbable que s'en était hilarant. Ce n'était pas de la moquerie mais bon, heureusement qu'elle avait réussi à reprendre son sérieux avant de se faire surprendre par l'intéressée. Innocemment, elle tenta tout de même de calmer le jeu, bien que ses paroles puissent peut-être avoir l'effet inverse.

« Ne t'en fais pas Chypre, je ne pense pas que l'arbuste t'en veuille. Le pauvre pokémon par contre... il est si triste. Il était tellement nerveux malgré son envie de bien faire, que le résultat était inévitable. »

C'était bien elle ça. Être plus empathique avec les pokémon qu'avec les humains. Les raisons en étaient multiples ceci dit. Les petits monstres étaient pour la plupart honnêtes et sans arrière pensées, en général ils venaient vers elle sans mal, ce qui lui permettait de dépasser sa grande timidité. Enfin... ce n'était pas un hasard qu'elle ait du mal à s'exprimer après tout elle avait été élevée avec un Mr. Mime ! Enfin qu'importe, le but n'était pas de donner des leçons de morale. D'une main hésitante elle caressa la tête de Rodrigue comme pour le consoler.

« Allez viens me faire un câlin, ça ira mieux après ! » Elle leva les yeux pleins d'espoir vers Belle, comme pour lui demander implicitement l'autorisation. Oui ça ne se faisait pas de prendre des libertés avec le partenaire d'une autre après tout. Et ce petit groin disgracieux tout froncé, et les larmes au coin des yeux... C'était juste trop mignon ! Ayant du mal à tenir en place, la chercheuse prit son mal en patience. Soupirant de lassitude, elle fit appel à son starter en vue de continuer l'exercice quand les autres membres du groupe auraient fini. Gee, un Kadabra au caractère particulièrement singulier fit alors son apparition, assis en tailleur à côté d'elle, reluquant allègrement les adolescentes. Sous son air concentré et sa peau dorée et marron brillant au soleil, c'était un satané pervers... Enfin... au moins pour ce qui était de la zen-attitude et de la méditation, il pourrait les aider. Et elles risquaient d'en avoir besoin, si les choses continuaient sur cette voie chaotique...
Mia Clarke
Mia Clarke
Région d'origine : Kalos
Âge : 13 ans
Niveau : 15
Jetons : 1496
Points d'Expériences : 279
Pokeathlète Novice
Sujet: Re: Cours 02. pokéathlète - Séance de Méditation !    Dim 16 Mar - 20:37

Après avoir gueulé toutes les horreurs possibles à l'adresse de son petit macaque, elle se tourna vers ses coéquipières l'une s'excitait contre une plante et l'autre tenait son livre comme un bouclier avant de se mettre à rire. Belle n'était pas trop d'humeur à rire et voir sa camarade en colère contre un végétal ne lui inspirait que du dédain. Pour détendre l'atmosphère, Chiho rebondit sur une petite note d'humour avant de faire des insinuations qui ne plaisaient pas du tout à la Pokéathlète. Qu'il essayait de bien faire, évidemment, mais depuis quand vouloir bien faire et mal faire ne mérite pas de remontrances ?! La jeune fille laissa exploser son courroux :

Je te ferai dire, Mademoiselle au bonnet complètement disproportionné, que mes Pokémon et moi voulons toujours bien faire et ce n'est pas avec des câlins après un raté qu'on s'améliore ! « Vouloir bien faire » ! C'est quoi cette philosophie de vie ? T'as voulu bien faire en venant me parler ? ET BAH T'AURAIS PAS DU !

Elle reprit son souffle, perdu par la longue tirade, et s'agenouilla auprès de Rodrigue le fixant d'un regard sévère. Elle sortit un mouchoir et essuya ses larmes avant de lui mettre une tatane sur la tête.

T'es pas une flèche alors si tu pleurs à chaque fois que t'échoues on va bientôt pouvoir remplir une rivière. Et personnellement, j'ai pas envie de me baigner, j'ai eu ma dose pour la journée.

Elle dédia son regard à Chouchou qui se remettait tout juste de son dialogue avec la fougère. Cette dernière éclaircissait sa voix avant de s'adresser aux deux jeunes filles avec un ton consensuel emprunt de condescendance. Tout ce que Belle détestait, mais elle en avait eu assez des coups de gueule et préféra répondre à ses propos.

Qu'il soit de type combat ou non je m'en fiche. Il n'est pas question de ses prédispositions physiques, on sait tous qu'il n'en a aucune. Il doit cependant devenir un Athlète accompli et cela passe par ces fichus aiguilles.

Elle attrapa les aiguilles, les regarda longuement, les examina de toute part. Elle repensait à tout ce qu'Hortense lui avait dit et le peu de choses lues dans le bouquin. Comme pour illustrer l'arrivée d'une brillante idée, elle se mit à sourire dévoilant ses dents, jeta un regard à l'adresse de ses camarades, regarda à nouveau l'aiguille … et se l'enfonça dans le front.

AAAAAAAÏÏE ! Mais ça relaxe pas du touuuut !

Un petit filet de sang coulait de son front, elle se roula au sol, se recroquevillant de douleurs, de longs cris de souffrances accompagnaient ce moment dramatique. Rodrigue se rapprocha d'elle doucement et pensant qu'il s'agissait encore de ketchup, lécha le front de sa dresseuse.

Mais t'es vraiment dégueulasse toi... Bon moi je vous regarde les filles, je suis en arrêt maladie.

Elle s'assit en tailleur, sortit de son sac une brique de jus de fruit et regarda tout sourire ses deux camarades.


HRP Désolé c'est court et nul :/ T.T Et désolé du retard aussi...

_________________


.MIA  CLARKE
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11858
PNJs
Sujet: Re: Cours 02. pokéathlète - Séance de Méditation !    Mer 19 Mar - 7:37
COURS 02. Pokéathlète - yoga : L'Acupuncture.  



Mademoiselle Hortense
Professeur de Yoga
Mademoiselle Hortense vaquait d’un groupe à l’autre, dispensant un sourire aimant et quelques conseils aux jeunes en difficulté face à l’exercice. Ah ! Il lui rappelait son propre dévouement à l’époque où l’enseignante n’était elle-même qu’une novice. Dès qu’elle effleurait de ses doigts graciles leurs dextres gauches pour mieux les guider, ses élèves s’affaissaient pour devenir de dociles Wattouats. Son œil fut attiré par un petit groupe chaotique un peu à l’écart. En voyant le liquide rougeâtre dont presque toutes les demoiselles étaient aspergées, l’institutrice eut un hoquet. Elle se hâta près de ces élèves.  Face au carnage, Hortense songea qu’il ne valait mieux pas tirer sur l’ambulance. Elle voulut au contraire traiter les problèmes un par un, du moins grave au plus inquiétant.

« C’est bien vrai que votre guide est en piteux état Mademoiselle Lime, faute de grive vous mangerez des merles ! Empruntez donc celui d’une de vos camarades, la fin justifie les moyens. »


La blonde disait cela avec un sourire chaleureux et innocent.  Elle reprit s’adressant cette fois à la Mentali du trio.

« Vous n’avez pas de Pokémon pour vous seconder ? Une scientifique telle que vous doit pourtant bien savoir qu’il ne faut pas mettre la charrue avant les Tauros voyons ! »


La professeure ponctua sa remarque d’un rire enfantin mais elle était très sérieuse. La troisième était dans une problématique encore plus… Préoccupante. Le sang sur son front mettait la sœur de Jackie dans un état d’épouvante terrible qui la faisait trébucher sur les nombreux adages dont elle avait le secret.

« Oh ma pauvre enfant ! S’y prendre ainsi… C’était cousu de fils blancs ! Je ne vous reproche rien c’est l’intention qui compte mais tout de même, à l’impossible nul n’est tenu. Bon, bon, aux grands mots les grands remèdes ! Rose ? Rose, ma tendre, veux-tu bien approcher je te prie ? »


Le colosse de fourrure s’approcha en souplesse - un exploit étant donné son gabarit -  jusqu’à sa dresseuse. La Monaflemit reconnaissait la voix cristalline à plus d’une centaine de mètres. Rose posa son séant sur le sol pour se mettre en tailleur, soulevant ainsi un nuage de poussières. La professeure la gâta d’une caresse et d’un regard amoureux avant de reprendre à l’intention de ses charmantes disciples.

« C’est Rose qui va vous écouter mademoiselle Courbedor, vous n’apprendrez pas au vieux singe à faire la grimace. Elle n’écoutera que si vos paroles découlent de la sagesse de nos traditions. Vous êtes d’accord ? Qui ne dit mot consent alors c’est parfait ! Bon courage jeunes  apprenties ! »


Hortense reparti d’un pas joyeux, contente d’avoir distribué un peu de sa philosophie de vie à de pauvres âmes.



HRP - Rose ne comprend que les proverbes et les adages. Good luck !
Chypre Hamilton
Chypre Hamilton
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 13 ans
Niveau : 24
Jetons : 669
Points d'Expériences : 475
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Cours 02. pokéathlète - Séance de Méditation !    Mer 19 Mar - 20:46


A l’évidence, aussi malignes que soient mes jeunes camarades, elles étaient loin d’être assidue. La preuve en était de Chiho qui flânait toujours, guettant l’attention du malhabile Ferosinge de Belle. La dresseuse de l’hybride souligna discrètement nos péripéties de la matinée ce à quoi je répondais par un haussement de sourcils dédaigneux. Nous n’étions certainement pas là pour nous crêper le chignon aussi sujet de quelques broutilles d’adolescentes. Quoique si ce fût la guerre qu’elle voulait, je me ferais un grand plaisir de la lui déclarer dans d’autres circonstances. Je sifflais doucement Prince. Il ne vint pas. Cet échec je le tolérais assez mal, masquant à grand peine l’amertume capricieuse que mon cœur couvait. Mes pensées furent détournées par un beuglement qui heurta violement l’ambiance enchanteresse du Parc. L’enjouée Courbedor qui révélait enfin au monde sa nature masochiste venait de se planter une aiguille au milieu du front. Mes yeux s’arrondirent, je la regardais avec un mélange d’incompréhension et d’amusement. Son numéro m’amusait. Je la voyais sans cesse s’agiter cette petite brune, à croire qu’elle avait peur de disparaître de nos préoccupations. Si nous n’avions pas été en cours, je lui aurais peut-être tendu une paume ouverte de façon négligente. Je me serais intéressée à tout son cortège de bêtes survoltées pour mieux la cerner, elle et sa nature d’hyperactive. Avec des si, on aurait pu mettre Unionpolis en bouteille.

Rodrigue lui léchouillait déjà le front avec une application qui me consternait. Un peu. Sa dresseuse aussi apparemment puisqu’elle s’écarta après avoir violemment rabroué son complice. C’est à peu près à ce moment-là que Miss Hortense fit irruption. Elle joua à la perfection la pauvre nonne sortie tout droit du Moyen-Age, nous abreuvant chacune notre tour de mièvreries et de commentaires qui aurait froissé le plus aimable des gentlemans sans se départir de son expression lumineux. J’eus une moue contrariée à son égard, je me sentais bête. J’étais loin d’avoir un dixième de son aisance verbale, loin de lire toutes les subtilités de ses grandes expressions dont elle plombait chacune de ses phrases, ça me faisait enrageait. Quand la professeure nous eut ramené sa « tendre » avec un sourire trop honnête pour être vraie à mon goût, elle se désintéressa et partit voir ailleurs. Et ne reviens jamais ! La situation venait de prendre une tournure dramatique en quelques minutes. Entre l’humiliation dont j’étais victime, la maladresse grotesque de Belle et « Rose », j’en venais à me poser quelques questions sur mon karma.

Un soupir sombre s’échappa de mes lèvres, je lançais un coup d’oeil las à la Lime en lui tendant mon Manuel. Si je pouvais trouver quelqu’un à asservir en la personne trop clémente de la gamine ce serait toujours ça de gagner.


    « Bon, je ne pense pas que Prince refasse surface. C’est un indépendantiste, il ne supporte aucune forme d’autorité. »


Je coulais un regard appuyé à notre acupunctrice en herbe qui avait reçu le « cadeau » de l’enseignante. J’époussetais un peu les pans de ma robe raccommodée  et cherchais à analyser un peu mieux la situation. C’était peut-être ma seule occasion de prendre les rênes du petit groupe.


    « Chiho tu feras la lecture des aiguilles nécessaire pour un placement de base, Belle puisque le Pokémon d’Hortense doit connaître par cœur ce genre d’exercice tu n’auras qu’à t’occuper de lui lire les placements. Je n’ai malheureusement plus de Pokémon pour m’aider. »


Je ponctuais mes propos d’un sourire tranquille tout en lançant une poupée Tiplouf qui traînait au centre de notre trio.


HRP - Désolé pour les délais, je corrige demain !

_________________



perso' le plus studieux

Chiho Lime
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Cours 02. pokéathlète - Séance de Méditation !    Sam 22 Mar - 17:05
Son rire avait été hilare mais aussi nerveux, et ce n'était pas étonnant si l'on considérait la fureur dans laquelle se mettait sa camarade Pyroli, sans réelle raison. Du moins pas de raison valable à ses yeux. En fait Chiho ne cautionnait pas du tout son attitude, qu'elle considérait comme gratuitement violente envers ses pokémons. Comment Belle espérait-elle obtenir des résultats concluants en injuriant et harcelant son équipe ? Dodelinant tristement de la tête, la rouquine ne comptait pas se laisser faire sous seul prétexte qu'elles venaient du même dortoir. De manière surprenante, la gentille fille qu'elle était prenait mal les remarques incessantes sur son tour de poitrine. Tout le monde semblait se focaliser là dessus, et autant dire que ça commençait à lui courir sur le Céribou.

« Tu es arrogante et égoïste si tu crois que tu réussiras davantage en martyrisant tes pokémons. Je me demande comment ils peuvent supporter des remontrances de quelqu'un comme toi. Oh et désolée de ne pas être plate comme un Limonde, contrairement à certaines. »

Chiho faisait une moue boudeuse tandis qu'elle avait répondu. Elle avait voulu être gentille et voilà le résultat... Et bien dans ce cas là l'espionne n'avait qu'à se débrouiller seule et sans son aide. Inutile de perdre son temps avec quelqu'un d'aussi désagréable. Se tournant donc vers son Kadabra d'un air blasé, elle essayait de déchiffrer le manuel entaché, en vain. C'était encore plus illisible que des gravures de langage Zarbi ! Surveillant tout de même Belle du coin de l’œil, Chi ne put s'empêcher de se sentir soulagée lorsqu'elle la vit essuyer les larmes de son Férosinge. Que ce soit suite à ce qu'elle avait dit ou non -elle n'y croyait pas trop de toute façon- au moins la sportive semblait s'être calmée. Enfin... Si on veut.

Ce fut un de ses cris l'alerta Chiho, lui faisant lever le nez du bouquin d'acupuncture où elle était plongée. À peine avait-elle emprunté un nouveau volume à Chypre, en suivant les conseils de la jolie et zen Mademoiselle Hortense, que Belle hurlait de douleur. Inquiète, la chercheuse s'était dressée sur ses talons,prête à lui porter secours... Jusqu'à finalement comprendre ce qui avait causé le vacarme. Se bouchant les oreilles pour couvrir les décibels, Chiho finit par se laisser aller à un soupir précédé d'un facepalm. Quelle idée avait bien pu traverser cette fille pour qu'elle se laisse aller à des penchants masochistes ? La logique de cet acte lui échappait. La laissant donc se remettre de ses émotions -et de ses pertes d'hémoglobine- Chi vit Rose s'approcher et s'installer avec la délicatesse qui lui était habituelle.
Se sentant presque rebondir à cause des vibrations causées par l’atterrissage du postérieur de la primate, la scientifique constata la grâce naturelle de Gee, qui lévitait paresseusement au dessus du sol. Assis en tailleur il tenait sa cuillère favorite à la main, et semblait étrangement intéressé par les explications de la professeur, malgré ses incessants proverbes. Curieuse de savoir ce qui le passionnait à ce point, Chi essaya de ne pas se focaliser sur la manière peu ragoûtante qu'avait eu Rodrigue de lécher la blessure de sa dresseuse.

« Beurk. »

Cette réaction ainsi que sa grimace de dégoût étaient un bon résumé, et il valait mieux ne pas s'épancher sur la question... Après tout la raison de leur présence c'était bel et bien d'apprendre quelque chose. Se replongeant donc dans son bouquin, Chi calcula mentalement l'angle parfait pour disposer les aiguilles selon les fameux méridiens, qu'elle visualisait comme deux lignes imaginaires qui se croisaient. Faisant signe à Chypre de ne pas l'interrompre avec ses histoires d'indépendantiste, la Pyroli ne décollait plus ses rétines des quelques pages qu'elle dévora rapidement avec la force de l'habitude. Ensuite elle se tourna vers la Monaflemit et lui fit face très sérieusement, comme si elle cherchait un moyen de parler un langage particulier. Elle toussota, en essayant d'imiter la voix d'Hortense ce qui elle l'espérait amènerait Rose à lui obéir.

« On ne peut pas rester sur un échec, alors il faut faire de mauvaise fortune bon cœur, et retenter notre chance. Tu veux bien nous montrer comment faire ? Tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir, alors Gee va t'observer attentivement afin d'apprendre la marche à suivre ! »

S'inclinant vers elle dans une posture emplie d'humilité, Chiho soupira et s'approcha de la femelle avant de lui lire les instructions. Appréhensive, elle s'était à nouveau cachée derrière son volume, craignant le pire. Rose ne tarda pas à darder la peluche Tiplouf d'une myriade d'aiguilles qui la firent rapidement ressembler à une drôle de pelote d'épingles. En tout cas si les vertus relaxantes de cette méthode restaient à prouver, au moins il n'y avait pas eu de déluge de sauce tomate, ce qui en soit était déjà pas mal. Comparant l'aspect de la peluche à la photo de son manuel, Chi était sceptique.
Un long couinement étrange retentit alors, lui flanquant la frousse de sa vie. Sursautant violemment, Chiho se jeta au cou de la personne la plus proche, à savoir Chypre. Pourquoi cette chose venait-elle tout juste de... De... faire ce bruit ?! Si le Tiplouf s'était mis à parler, il ne l'aurait probablement pas autant choquée. Pâle et clairement déstabilisée Chiho avait peur d'avoir tué la pauvre chose, qui pourrait resurgir de l'au-delà telle un Spectrum, pour la hanter durant le restant de ses jours. Ce cri était-il bon ou mauvais signe? Une seule question demeurait...

« Pourquoi... Mais pourquoi est-ce que ce truc a fait des gémissements cochons ?! »
Mia Clarke
Mia Clarke
Région d'origine : Kalos
Âge : 13 ans
Niveau : 15
Jetons : 1496
Points d'Expériences : 279
Pokeathlète Novice
Sujet: Re: Cours 02. pokéathlète - Séance de Méditation !    Lun 24 Mar - 12:30
Les insultes de Chiho s'étaient perdus dans le vent alors qu'Hortense débarquait et que, de sa voix apaisante et câline, elle réussit à apaiser le cœur de Belle sur le point d'égorger sa camarade, la jeune fille restait suspendue à ses lèvres et rien des calomnies de Chiho pourrait la faire sortir de cet état d'extase trop intense pour être vrai. Elle admirait les fleurs de la belle Hortense, les longs cheveux couleurs de blé de la jeune femme son sourire si sincère et toute sa bienveillance... Belle eut comme une impulsion pour la prendre dans ses bras mais elle se retint. Il fallait qu'elle garde son calme, et qui sait, un jour peut-être les deux jeunes femmes apprendront à se connaître.

Elle appela son gracieux primate qui arriva sur le devant de la scène avec une grâce fabuleuse, ses larges pattes se déplaçant avec souplesse, émerveillé aux côtés de Belle, Rodrigue tentait d'imiter les mouvements de son modèle, se retrouvant à danser presque tout seul toujours de manière ridicule. Le grand singe posa son magistral postérieur sur le sol dans un grand nuage de poussière faisant sursauter tout le monde et la jolie professeur annonça en faire cadeau à Belle afin de continuer l'exercice. Tâchant de s'exprimer comme son modèle, la jeune Pyroli prit une inspiration et se lança :

A Galopa donné on ne regarde pas la bride, mademoiselle et je vous remercie de ce présent, bien qu'il soit imposant.


Belle la regarda partir avant de s'adresser à Chiho qui l'avait particulièrement énervé tout à l'heure, mais le calme retrouvé, elle serait d'autant plus cassante.

Ma très chère, cela m'en touche une sans faire bouger l'autre...


Et puis la jeune fille à la poitrine extravagante lui prit sa place et s'adressa à Rose que le professeur lui avait à confié, à elle ! Elle avait dit Mademoiselle Courbedor ! Belle ne put s'empêcher d'enfiler une aiguille dans le haut de la jeune fille de tel sorte que si elle se mettait à trop bouger elle la sentirait s'enfoncer dans son dos. Mais la poupée se mit hurler d'un cri des plus affreux faisant sauter la jeune fille dans les bras de Chouchou que Belle évitait de plus en plus de regard afin de ne pas se remémorer la matinée.

A laver la tête d'un ramolosse, on perd sa lessive ma chère Chichi. Et de vous voir collées ainsi ne peut que me rappeler une chose : ramolossus ramolossum fricat, le ramolosse frotte le ramolosse Ahahah. La prochaine fois tu sauras que ce n'est pas au Galifeu à chanter devant le Brasegali et tu fermeras ton bec !


Belle prit place en s'asseyant aux côtés de l'énorme Pokémon et lui grattouillant un peu la fourrure lui montra sa poupée et un lot d'aiguilles. Elle devait absolument réussir l'exercice car le cours commençait à devenir n'importe quoi, après tout elle était Pokéathlète il n'y avait pas de raison qu'elle ne puisse pas.

Rodrigue approche, tu vas pouvoir admirer le travail et la précision de Rose, à Kalos fait comme les Kalosiens ! Écoute Rose, je sais bien que Chaglam échaudé craint l'eau froide, mais tu dois me faire confiance, à Lainergie tondue, Arceus mesure le vent ! Tu dois me laisser ma chance, c'est en forgeant qu'on devient forgeron !


Rose acquiesça et Belle prit son livre et se mit à en regarder les détails en donnant quelques consignes prudentes au Monaflemit. Toujours sans prendre de risque, elle lui ordonnait de placer à des endroits assez superficiels les aiguilles ne provoquant aucune réaction chez la poupée.

Peut-être devrai-je... ? Oh et puis avec des si on mettrait Illumnis en bouteille ! Et puis il faut prendre des risques un peu, bon cavalier monte à toute main !


Les consignes devenaient de plus en plus hasardeuses et Belle finit par réussir en quelque sorte l'exercice en provoquant un long soupir d'extase de la part de la poupée, qui en devenait presque gênant donnant l'étrange impression d'être entré dans son intimité.

Le succès porte en soi le prix de la victoire ! Nous avons tous offerts de nos vêtements et de nos oreilles pour la bonne cause ! Chichi, saches que je ne t'en veux pas d'avoir été désobligeante, d'avoir une poitrine qui à elle seule pour offrir assez de lait pour sauver le monde de la famine, mais tu dois savoir que la fierté conduit à l'échec, la modestie à la victoire. Aux galopas maigres vont les mouches et Rodrigue ne m'en veut pas d'être si dur avec lui, il sait que sans ça il n'égalera jamais Rose.


Le petit primate à la fourrure blanche ne semblait pas tout à fait d'accord, mais un peu quand même, alors il sourit et continua de regarder Rose avec l'admiration qui lui était due.

Au fait si quelque chose t'as démangé au niveau du dos, il se peut que ce soit de ma faute !


_________________


.MIA  CLARKE
Chypre Hamilton
Chypre Hamilton
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 13 ans
Niveau : 24
Jetons : 669
Points d'Expériences : 475
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Cours 02. pokéathlète - Séance de Méditation !    Lun 24 Mar - 22:42

Je comprenais mal que l’on puisse se soustraire à mes directives. Elles étaient guidées par le bon sens et l’intelligence pourquoi ces deux êtres dotées de raisons ne pouvaient pas bêtement hocher la tête et faire tourner la machine ? Ca me faisait un pincement au cœur d’imaginer une note ridicule sur mes bulletins à cause d’un trinôme qui ne prenait en compte aucune affinité. Toutes les deux à leur façon, frustrait ma nature hautaine et autoritaire. Depuis une bonne minute je me contentais de les toiser avec le dédain qui sied aux gens vexés. Je me sentais si déplacée au milieu de leur tintamarre de chamailleries. Leurs phrases sans que ni tête me faisaient rougir du sentiment d’être imbécile et je ne pouvais m’empêcher de laisser aller mon regard sur la colossale Rose. L’animal transpirait un bien-être tranquille. Sa bedaine plus ronde que toutes les bulles de savon du monde et son indifférence de brave bête piquaient ma curiosité. Lasse d’entendre les persifflages de mes acolytes, je me détachais un peu d’elles et attraper mon journal, Credo. Je décochais ensuite mon arme favorite : un stylo-plume à l’encre émeraude et notait.



    « Panique générale au milieu de ce qui semble être une association inefficace. Je regrette mes travaux solitaires où la faute n’incombait qu’à moi. Il semble que nous soyons redevenues trois enfants au milieu d’un parc, se chamaillant inutilement pour le sort d’une poupée. Ici, je rencontre Rose, Monaflemit de Mademoiselle Hortense.

    Monaflemit est immense. Elle ressemble aux énigmatiques géants dont la carrure impose un silence respectueux. Son flegme naturel la rend rapidement inaccessible. C’est un animal dont les poings font la taille de vos têtes et dont la démarche soulève poussières piquantes et angoisses primitives. Son visage aux traits las et empâtés ne laisse transparaître qu’une interminable fatigue que seule une poignée de voix peuvent altérer. Sous sa torpeur, le singe possède une intelligence rare qui lui permet de gouverner les siens à son aise en milieu sauvage. »


Un long hurlement suivit d’un choc brutal fit tomber le carnet de mes mains. C’était Chiho. La Pyroli était plaquée contre moi, ses mains solidement accrochées à mon cou me brûlaient et sa voix était brutalement devenue insupportable et nasillarde. Paniquée, j’essayais de la décrocher. Je ne supportais pas qu’on me touche alors qu’on m’enlace ! C’était la poupée qui la mettait dans un tel état ? Mais enfin, pourquoi moi ? Sous son poids mon corps maigre vacillait, il menaçait de s’écraser près de mon carnet qui gisait sans défense dans l’herbe. Je réfléchissais à toute allure à une façon de se débarrasser de mon fardeau. Un mensonge, un bon gros mensonge qui passe comme une fleur.



    « C’est… C’est normal. C’est un signe de ravissement chez les Tiploufs. Aller, lâche-moi maintenant. »


Mon ton se voulait rassurant, il était assez sec et maladroit. On ne se refaisait pas que voulez-vous. Belle n’avait pas perdu une minute, à toute allure, elle débitait… n’importe quoi et semblait très fière du résultat. D’ailleurs elle n’avait pas tort puisque le fétiche de pingouin finit par soupirer de béatitude. J’haussais un sourcil, abasourdie. Mais le plus étrange restait à venir. L’intenable Courbedor prise d’une sorte de démangeaisons de la rédemption s’enflammait dans une déclaration à l’adresse de « Chichi ». Ce discours ne collait pas avec l’image insouciante que je me faisais de Belle, ni avec son attitude revêche et égoïste. Je ne compris le sens de cette démarche qu’en apprenant que la Lime avait été piégée. Cette découverte fut suivie par le refus net de mes jambes de supporter mon corps et celui d’une intruse plus longtemps. Je me vautrais lamentablement par terre, m’accrochant quelques touffes d’herbes dans les cheveux au passage. Le nez dans la pelouse que j’avais tellement admirée à mon arrivée, je grommelais faiblement.



    « Ne riez pas. »


C’est à ce moment que le remarquais, juste devant mon nez. Mon journal. J’avais beau louché dessus, il ne partait pas se cacher plus vite dans mon sac. Je dégageais lamentablement une main pour essayer de l’attraper. Quand des petits moignons dorés vinrent s’en emparer à ma place. Prince planait quelques mètres au-dessus de moi, apparemment ravi d’avoir trouvé un moyen de pression. Le joyeux « Bauuu ! » qu'il m'adressa ne présageait rien de bon.


_________________



perso' le plus studieux

Chiho Lime
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Cours 02. pokéathlète - Séance de Méditation !    Lun 31 Mar - 0:22
Contrairement à Belle qui s'extasiait devant son idole hippie, Chiho ne semblait pas du tout sensible à la force tranquille que représentait leur professeur. Certes elle reconnaissait sans mal que la jumelle de sa référente possédait certains talents, mais il n'y avait vraiment pas là de quoi s'extasier, et encore moins de quoi se donner en spectacle. Reprenant donc à grande peine sa posture droite et sa contenance irréprochable, Chi relâcha lentement le cou de Chypre en balbutiant des excuses. Certes cette dernière était aussi empathique et avenante qu'un Cacnéa, mais au moins elle était un minimum cordiale, ce n'était pas si mal. Mettant fin au câlin forcé entre scientifiques, au grand soulagement de la farouche Mentali, la rouquine ne tarda pas à pondérer l'hypothèse soulevée par sa camarade, et acquiesça lentement. Oui, elle avait raison. Ce cri profond ressemblant à un gémissement de films douteux était bel et bien un signe de contentement, aussi étrange cela paraisse. S'excusant platement pour le placage involontaire qu'elle avait lancé sur sa pauvre camarade, Chi dodelina de la tête en se débarrassant de quelques brins d'herbe.

Soupirant de soulagement, elle se rapprocha de son pokémon en ignorant complètement ce que Belle continuait de déblatérer à tout va. Quoi que cela puisse être, c'était sûrement sans importance. N'attendant plus rien venant de l'espionne, Chiho n'eut même pas à déplorer la façon pitoyable qu'avait eu cette dernière d'imiter Hortense. Elle pouvait même chercher à s'attirer toute la gloire pour le cri de jouissance que Chi avait soutiré à la poupée, tout ça lui était bien égal. Au moins Rose avait-elle assisté à son œuvre, et pourrait éventuellement confirmer ce qui s'était passé. Blasée par la tournure des événements,  la chercheuse s'en remit à son ouvrage pour en apprendre plus sur l'acupuncture. Après tout c'était la raison de sa présence à ce cours, et perdre son temps à supporter une gamine capricieuse ne lui apprendrait rien du tout.

« Hm hm ! »

Levant à peine les yeux, la Pyroli avait à peine regardé Belle qu'elle avait gratifié d'un vague murmure. Traduisez par 'Mais oui, cause toujours !' Rancunière la Lime ? Mais non, voyons ! Elle avait simplement une très bonne mémoire, c'est tout. Se concertant avec son Kadabra quant au meilleur méridien à exploiter sur un sujet potentiel, l'adolescente débattait avec animation sans trop faire attention à ce qui l'entourait. Il lui avait semblé repérer le point précis qui avait déclenché les cris, et elle comptait bien utiliser cette information à bon escient. Du moins elle était en train de faire des croquis de ces points névralgiques dans son calepin quand quelque chose commença à sérieusement lui démanger dans le dos. C'était rugueux, froid et terriblement désagréable.

Chiho y glissa la main par réflexe mais malheureusement sa main se referma sur quelque chose de piquant. Pas d'erreur possible, il s'agissait forcément d'une aiguille. Et si par hasard sa maladresse légendaire aurait pu éventuellement être responsable d'une telle catastrophe, la provocation et le petit ton satisfait de Belle avaient eu tôt de défaire le doute restant. Les doigts en sang et les larmes au bord des yeux, Chi fut contrainte de demander de l'aide à son starter pour la débarrasser de l'aiguille infiltrée dans son t-shirt. Grâce à sa télékinésie Gee réussit rapidement à enlever le fatidique bout de métal, non sans avoir dévisagé la coupable d'un regard qui n'avait plus rien de farceur. Il n'appréciait pas du tout cette blague qui aurait aisément pu mal tourner, et il comptait bien le faire payer... En toute discrétion bien sûr.

Le pokémon psy lévitait toujours nonchalamment une dizaine de centimètres au dessus du sol, sa cuillère préférée à la main. Ses yeux mi-clos ne laissaient pas voir ses prunelles perçantes, ni l'inhabituel sérieux qui les habitait. Mais ne dit-on pas que les plus grands dangers se tapissent là où on les attend le moins ? Alors que sa dresseuse se remettait doucement de ses émotions en serrant les dents pour ne pas laisser voir la douleur, Gee se rapprocha pour la consoler... Et utilisa ses pouvoirs télékinétiques pour enfoncer plus profondément les aiguilles qui constellaient le Tiplouf, sans que personne ne s'en rende compte. L'effet fut radical et pas immédiat, ce qui servit à la fois de distraction et d'alibi. La peluche meurtrie ne tarda pas à reprendre un cri des plus profonds, mais qui n'avait plus rien d'un gémissement de plaisir. Des sanglots agitaient la pauvre chose qui hoquetait violemment en pleurant à chaudes larmes, secouant Belle comme prunier. Accrochée à ses vêtements comme un Kokiyas à son Ramoloss, la poupée animée avait mal et attendait que Belle lui donne une explication. Pendant ce temps, Chiho maintenant à l'écart serrait le bouquin d'acupuncture contre sa poitrine en marmonnant contre 'les abruties qui pensaient que tout le monde était assez masochiste pour vouloir se piquer', étrangère aux cris désespérés de la peluche agonisante. Se replongeant dans sa lecture en reniflant, elle grommelait un proverbe... juste histoire de rester dans la bonne thématique.

«  Si quelqu'un te fait du mal, ne cherche pas à te venger. Va t'asseoir au bord de la rivière, et bientôt tu verras passer son cadavre. »

Ce ne fut pourtant pas un cadavre qu'elle vit passer, mais un Baudrive qui flânait dans les airs, particulièrement déterminé à éventer les secrets du journal qu'il avait dérobé à sa maîtresse. Et cette dernière justement, semblait affolée à l'idée que son précieux bien finisse par atterrir entre de mauvaises mains. Or, c'est justement ce qui finit par arriver. Le dit journal finit par lui tomber littéralement sur la tête, alors Chiho le récupéra en se frottant le haut du crâne. C'est que ce truc était rigide, la vache ! Le dit livre s'ouvrit de lui-même aux pages les plus récentes, dévoilant une écriture élégante et guindée dans un joli ton émeraude. Les mots eux-mêmes trahissaient un vocabulaire soutenu digne des plus grandes proses. C'était trop bien écrit et distingué pour que ça appartienne à Belle, c'est certain... et la panique sur le visage de la jeune Hamilton ainsi que sa course en sa direction en disaient long. Lui tendant ce qui avait été volé, Chiho ne semblait pas choquée... Mais voilà que le dénommé Prince s'en emparait à nouveau, en narguant les trois filles d'un rire bizarre. Génial.

« Moi je fais un effort pour ne pas rire, mais certains ne se gênent pas apparemment. »
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11858
PNJs
Sujet: Re: Cours 02. pokéathlète - Séance de Méditation !    Jeu 15 Mai - 19:47
POKEATHLETE_ L'acupuncture.

Appréciation général

Un RP sympathique, les conflits entre les personnages sont originaux et permettent une interaction importante. Belle est très active dans le travail d’acupuncture, ce qui est appréciable. Attention toute fois à ne pas rester trop hors sujet et à réaliser le devoir demander. Il faut prendre le temps de se mettre d'accord sur la direction que vous voulez donnez au cours.

Chiho

Chiho coule sa place dans le cours avec sa douceur et sa patience légendaires, jusqu'au moment où elle explose face à Belle. Une facette de sa personnalité qu'on aurait pas cru rencontrer. La présence de tes Pokémons reste discrète, tes post sont assez longs. Le tout reste assez plat, il faut veiller à être plus inventif les prochaines fois.

EXP >> 14 points

Chypre

Le Rp est correct mais il reste beaucoup de fautes. Tu ne fais pas assez intervenir tes Pokémons et tu n'as pas plantée une seule aiguille du cours. Essaye de ne pas être toujours dans le ressenti de ton personnage et de mieux faire avancer l'intrigue. La longueur est raisonnable mais tu t'éparpilles en actions inutiles ou secondaires qui gênent l'avancée du cours.

EXP >> 12 points

Belle

Excellente participation. Belle se révèle être l'élément fort du Rp, elle est au coeur de l'action et n'hésite pas à provoquer vivement ses partenaires. Son lien avec Don Rodrigue est aux petits oignons et la façon dont elle admire Mlle Hortense apporte une réelle importance au rôle de cette dernière. La Courbedor est créative et ingénieuse en restant une simple novice en acupuncture. Ton absence pour les derniers post pénalise malheureusement ta note.

EXP >> 16 points

_________________
Cours 02. pokéathlète - Séance de Méditation !  7z5c
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Cours 02. pokéathlète - Séance de Méditation !    
Cours 02. pokéathlète - Séance de Méditation !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :