[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2330
Todresseur Ranger
Sujet: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Dim 2 Juin - 0:42
‘’Tu vois quelque chose, Lucki ?...Aïe ça fait super mal ! Et en plus, c’était juste une blague !’’

Il apprendra jamais ce qu’est le sens de l’humour...Et puis, je sais pas s’il s’en rend compte mais, c’est quand même vachement important ce qui se passe, là ! La dernière fois qu’on s’est retrouvé devant ce panneau tous les deux, il n’était encore qu’un Riolu. Alors oui, monsieur se la joue maintenant qu’il est un peu plus grand (Quoi, comment ça ‘’plus que moi’’ ?) et qu’il peut faire des trucs de malade avec son aura. mais au fond, ça reste toujours le même starter, dont l’aura ne semble vraiment pas convaincue par mes propositions.

‘’Et celle-là ?  Un truc à l’Observatoire d’Adala, avec des Pokémons qui deviennent fous et qu’il faut protéger ? J’suis sûr que tu pourrais régler ça en un rien de temps avec ton aura! Hein ? Ah ’’Réservé par Ginji Labelvi’’...Suivante.’’

Mais c’est pas vrai, il va toute me les rejeter ! Au moins, il a arrêté d’utiliser des Forte-Paumes, depuis que j’ai terminé la colonne ‘’Coordinateur’’. Si ça continue, autant rentrer au dortoir et aller faire un tour dans ma Réserve, tiens…

*Sbunk*

‘’Mais j’ai quoi !...Pardon ?’’

Le tranchant de sa patte sur ma tête, le Lucario me force à pivoter de nouveau face au tableau.  À moitié maintenu de force, je dois admettre que je n’ai pas trop le choix: d’abord, parce que je l’ai promis à Cléo et surtout, parce que si je veux trouver la réponse que je cherche, il faut bien commencer quelque part !
Tout en jouant machinalement avec la sangle de mon Capstick, je parcours le reste de la liste du regard, sautant d’office les énoncés trop éloignés de mon job de Ranger. À croire que tout sur Adala ne tourne qu’autour du tourisme et de l’histoire, y’a rien sur des braconniers à arrêter, des Pokémons sauvages en migration, ce genre de trucs !
...Ah quoi, que, il se pourrait que j’ai parlé trop vite !

‘’Hypotransport recherche jeune sérieux, compétent avec les Pokémons et capable de leur prodiguer soins et suivis pour une opération visant à les ramener à la vie sauvage. Frais de transport et de nourritures inclus. Hmmm…’’

Ok, on se précipite pas. C’est presque trop beau pour être vrai et après tout ce temps, je commence à connaître Arceus. Le temps de sortir mon Ipok et de comparer les informations de l’annonce avec celles que je peux dégoter.
Où est le piège ? Genre, toutes la cargaison n’est constituée que de Pokémons Spectres...Apparemment pas. Y’en aura bien un ou deux dans le lot mais faudra faire avec.
Bon, alors la zone doit être dangereuse...Non, c’est un couloir maritime tout ce qu’il ya de plus normal, on aura juste à gérer les Pokémons en migration sur la trajectoire du navire et encore.
Ou alors, tout ceci dissimule une entreprise de piraterie et je serais là uniquement pour servir de caution, parce qu’un Ranger implique forcément une opération légale. Vu la taille de la société, ce serait quand même assez stupide, surtout après ce qu’ils ont eu comme ennuis récemment.
Est-ce que je me fais des idées ou ça semble être l’option idéale pour trouver une réponse à la question de ma soeur ?

‘’T’en penses quoi, Lucki ?’’

L’onde qui me parcourt est teinté d’ennui mais au travers de l’impulsion, je ressens quand même un sentiment assez clair : quelque soit mon choix, il me suivra. Comme d’habitude, j’ai envie de dire...C’est quand même beau la confiance (Ou alors, il suppose que je vais me retrouver dans une situation improbable et veux être là pour m’éviter de mourir, c’possible aussi). Avec une brève hésitation, j’inspire profondément, avant de saisir le feutre laissé à disposition, pour noter mon nom en grosses lettres en dessous de l’annonce.
Le sort en est jeté, c’est ce genre de trucs qu’on dit dans ce cas, non ?  Maintenant, j’ai quelques petits trucs à préparer...Premièrement, vous savez ce qu’on mange sur un bateau, vous ?

********************

Le soleil est à peine levé mais cette fois, j’intercepte la paume de Lucki avant qu’elle ne me m’éjecte de mon lit et ne m’envoie m’éclater contre le mur comme tous les matins. Pas de bol, amigo, cette fois, je suis bien trop excité pour rester sous mes couvertures ! Mon sac est déjà prêt, de même que mon équipement de Ranger: Sangle d’épaule, Capstick, Disque de capture vérifié et calibré (Merci Nico) et surtout le Réseau Ranger ouvert en permanence sur mon Ipok. Hypotransport a apparemment trempé dans pas mal de trucs assez louches mais rien qui justifie l’intervention de la Fédération...pour le moment. Et avec moi à bord, ils n’ont pas intérêt à s’y essayer aujourd’hui !
Quand aux choix de mes équipiers…

‘’Vous êtes prêts ?’’

‘’...’’

‘’Ne-ga !’’

Rien à redire, ils sont aussi motivés que moi : Lucki s’est déjà reculé après son assaut manqué, pour achever ses katas, tandis que Mithos a pris possession sur le tapis et me fixe de ses grands yeux, prêt à l’action. Le type Elek a même récupéré ses lunettes, posé sur le sommet de son crâne. T’auras le temps de t’en servir, amigo, y’a tout un bateau qui t’attends.
On dirait que je n’ai rien oublié, plus qu’à rejoindre le port et...AH MAIS NON ! Entrouvrant la fenêtre, je n’ai qu’à jeter un coup d’oeil dehors pour constater la présence d’une petite silhouette familière sur le balcon. Les oreilles dressées, le regard dirigé vers le soleil qui achève de poindre, je suis presque désolé de la déranger tant elle a l’air concentrée.

‘’On peut y aller, Martel ?’’

‘’...pi !’’

D’un bond, la Posipi se retourne avant de grimper des quatres pattes le long de mon bras, pour se positionner sur ma tête. (Si Flonne la voyait, j’suis sûr que ça déclencherait une guerre). Son frère ne tarde d’ailleurs pas à l’imiter, avant de s’arrêter au niveau de mon épaule, de son côté. Même si le spectacle d’un Ranger avec deux petits chromatiques en équilibre pourrait être un peu plus impressionnant, j’dois avouer que...Ça fait du bien. Pour la première fois depuis un an, Martel et Mithos sont avec moi. Et si on ajoute Lucki dans le lot, quelque soit les ennuis qui nous attendent (parce que si ça se passe comme prévu, je veux bien me teindre les cheveux en roses...Wait), ça ne sera JA-MAIS suffisant !
Le trajet jusqu’au port s’effectue donc sans trop de problèmes, Martel étant de nouveau à pied d’oeuvre pour canaliser les tentatives d’imitations ninja    esques de son frère. En revanche, une fois à l’entrée d’Adala, je dois avouer que j’ai peut-être oublié un petit détail…

‘’...Lucki, tu sais comment aller jusqu’aux docks ?’’

‘’...’’

*SBUNK*

Aïeuuuuh, ça fait toujours super mal !

*******************

ok. C’était pas exactement ‘’comme prévu’’ mais j’ai fini par les trouver. J’pensais pas que le Château de Malnova était si loin de nuevo, cela dit, ça faisait quand même un sacré détour, mais j’ai fini par trouver les docks. Les hangars qui s’alignent le long des quais ne nous procurent pas une très grande aide, mais en interrogeant les dockers sur place, j’arrive à me faire une vague idée de l'endroit où doit être amarré le navire d’Hypostransport.
Au fur et à mesure de notre approche, le bâtiment qui se dévoile à nous est, en effet, pas mal impressionnant : on pourrait sans doute faire tenir toute l’académie sur le pont avant (Eh, ça ferait un super endroit pour passer nos vacances d’été !) et je ne vous parle même pas de sa hauteur. S’il doit être rempli de Pokémons, tu m’étonnes qu’ils aient demandés du renfort pour les gérer.
non loin de la passerelle d’embarquement, j’avise une silhouette qui semble...un peu stressé ? C’est le moins qu’on puisse dire, si Lucki ne m’avait pas confirmé qu’il s’agit d’un humain, j’aurais pu le prendre pour un Vigoroth, juste avec son aura : courant en tout sens, ce petit homme rond pourvu de lunettes qui fait les cents pas devant le navire a l’air relativement occupé. J’devrais peut-être me signaler...j’imagine ?

‘’Euh...Bonjour ?’’

‘’OUAAAAAAH !’’

*Plouf*

‘’Aaaah, non ! Lucki, aide-moi !’’

Mais, mais , mais MAIS ! Je lui ai juste dit bonjour, et voilà qu’il bondit en arrière en lachant son bloc-notes...pour finir droit dans la baie, après avoir perdu l’équilibre au bord du quai. Grâce à l’aide de mon Lucario, il ne me faut pas longtemps pour l’aider à remonter au sec, mais même dégoulinant, on dirait qu’il ne parvient pas à se calmer. Vêtu d’un costume complet, pourvu de petites lunettes rondes sur le nez et d’un crâne pour le moins dégarni,  son col aborde un Hypotrempe encerclé d’un gouvernail.
J’ai à peine le temps de lui tendre son bloc-notes que le pauvre homme s’en empare pour le parcourir du regard...on dirait qu’il m’a totalement oublié.

‘’Nous n’aurons jamais le temps...Et ces employés qui n’arrivent pas. Je vais craquer,  c’est sûr, je vais craquer...Et la compagnie qui doit appeler, c’est trop de pression ! j’aurais du faire jardinier, comme le disait maman, mais non, il a fallu que j’ai  de plus grands projets !’

Son aura est totalement en roue libre, c’est le moins qu’on puisse dire. Si je le laisse comme ça, il va finir par nous faire une crise cardiaque (Ou attraper un rhume, c’est selon).

‘’MONSIEUR !’’

‘’AAAAAAH ! Ça ne va pas de crier comme ça, je suis déjà assez en panique, jeune homme  ! Laissez-moi, j’ai énormément de travail et de...de choses à régler, qui ne seront jamais finies à temps, si…!’’

‘’Stoooop ! Si c’est pour le transport de Pokémons, je suis venu pour aider.’’

‘’...C’est vrai ?’’

‘’Parole de Ranger !’’

J’aimerais bien achever de le rassurer mais une brusque augmentation de l’aura de lucki me fait pivoter vers l’arrière des docks, presque immédiatement. C’est...énorme. Y’a une aura en approche et elle est du genre maousse. Un peu de violence irradiante dans le lot, pile le genre de choses que mon lucario aime sentir avant un bon combat.
Ce n’est que lorsque la source de cette perturbation dépasse le toit du hangar le plus proche d’un coup d’ailes, que je comprends la source de son excitation: un Dracaufeu aussi noir que l’ébène se déploie dans toute sa masse, juste au dessus de nous, avant d'atterrir avec fracas non loin de notre position. Martel et mithos se sont déjà hissés sur mes épaules pour mieux le détailler, tandis que Lucki adopte une posture d’attaque , prêt à s’élancer droit sur lui. Dans le même temps, son aura s’intensifie brusquement pour devenir le plus agressive possible...Wait...Type Feu, couleur noir...NON, LUCKI!
Ce n’est qu’en apercevant une mince silhouette se laisser glisser au bas du dragon que je me jette littéralement sur le Lucario pour le retenir.

‘’Attends, c’est pas un Pokémon sauvage !...Lucki ?’’

Y’a un truc pas normal : le Lucario, quelque peu surpris, me relaie bien l’aura du Dracaufeu, mais...rien d’autre. Pas la moindre aura humaine, alors que pourtant, je vois clairement qu’il y avait quelqu’un sur le dos du type Feu. Pour lui, son cavalier est complétement invisible et je suis obligé de m’interposer devant lui, jusqu’à ce qu’il se révèle être une jeune fille, pour que le type Combat évite de se jeter sur son Pokémon. Remettant ce mystère à plus tard, je constate également que la nouvelle venue m’est familière...Attends, où est-ce que je l’ai déjà croisée ?

‘’...Luna….Non, Yuna, ! Le Volcaropod, c’était toi, si je me plante pas ? Du coup, c’est toi le second élève envoyé pour superviser le voyage ?’’

Même si j’ai dû l’apercevoir une ou deux fois dans les cours d’Ace, je dois avouer que cette fille ne m’avait jamais vraiment marqué...jusqu’à présent. Maintenant qu’elle se trouve en face de moi et que je peux la détailler, je dois avouer qu’elle me fait un peu penser à Aileen, les cheveux bleus en plus. Et pourtant, c’est pénible, il y a quelque chose qui me titille juste en me tenant en face d’elle et j’arrive pas à mettre le doigt dessus...

‘’Du coup, j’vais refaire les présentations: Cael à ton service. Le grand là, c’est Lucki, il se débrouille pas trop mal pour tout ce qui touche à la castagne. Quand à ces deux là, voici Martel…’’

‘’Posi-pi ?’’

‘’Et Mithos, c’est celui avec les lunettes super classes (Enfin, c’est ce qu’il croit).’’

‘Nega !’’

‘’Du coup, vu qu’on va être en équipe pour quelques jours, j’peux savoir pourquoi tu...’’

‘’BOOOOOOB !’’

Comme frappé par la foudre, le petit homme rond (J’avoue que je l’avais un peu oublié) se fige brusquement derrière moi, avant de pivoter lentement en direction de la passerelle, laissant tomber son bloc-notes au passage : dévalant cette dernière, une jeune femme vêtue comme un véritable amiral, casquette vissée sur la tête et cheveux aussi azurés que celui de ma (probable) coéquipière, achève de nous rejoindre, sautant au bas des marches pour les derniers pas. Le regard glaciale, elle surplombe sa victime de toute sa hauteur, avant de reprendre la parole.

‘’Le départ est prévu dans les quinzes prochaines minutes et tu continues de tourner en rond à ne rien faire ?! Donne-moi une seule bonne raison de ne pas te forcer à nous suivre à la nage !’’

‘’Mais, je...Madame Natalia, je…’’

‘’Aucune excuse ! Maintenant Bob...FAIS QUELQUE CHOSE !’’

‘’TOUT DE SUITE, MADAME !’’

Imitant le proverbial Sovkipou, c’est donc au pas de course que ‘’Bob’’ se précipite vers la passerelle pour monter à bord, non sans avoir saisi son bloc-notes au passage. Restée seule avec nous, Natalia se tourne alors vers nous et son seule regard me suffit pour avoir envie de sauter sur le Dracaufeu de Yuna, avant de partir à tire-d’aile. Même Lucki avec ses perceptions, semble esquisser un léger mouvement de recul devant l’aura qui se dégage de celle-ci : aussi glaciale qu’un blizzard et probablement plus dangereuse qu’une horde de Tyranocifs, elle semble capable de découper façon sashimi la première personne qui oserait la contrarier.

‘’Et vous, je peux savoir ce que vous foutez ici ? C’est une zone privée, nous sommes sur le point de larguer les amarres alors dégagez-moi le plancher !’’

‘’En fait, on devrait peut-être accompagner Bob, si c’est aussi proche. Vous avez demandé de l’aide à la Pokémon Community, vous vous souvenez ?’’

‘’La Pokémon Community ? C’est quoi, ça encore ?’’

Un regard à Yuna...Ça va être une longue journée, on est d’accord ?

_________________
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] 1529618029-cael
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 60
Jetons : 2739
Points d'Expériences : 1818
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Dim 2 Juin - 14:10

L'arche de Noé

ft. Cael Joy
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO
♫♫
Bon est-ce que tout est prêt ?

Pokéball : OK
Vêtement de rechange : OK
Ipok : OK
Anti-Brule et Baie Fraive : OK x2

Je jette un regard sur le côté pour regarder mon Funécire, qui regarde avec attention le sac poser au milieu de la pièce.

-Je crois qu’on a tout ce qui nous faut Yol, on a plus qu’à partir.
-Funéééééé

Il s’agite, tout content de partir avec moi pour cette mission. C’est assez rare de le voir aussi expressif, d’habitude mon Funécire est assez discret, il observe et apprend tout ce qu’il peut. Mais bon je ne vais pas m’en plaindre, car aujourd’hui on part pour une mission qui va gêner une bonne partie de mon équipe. On est censé escorter un bateau d’une compagnie de transport, jusque-là rien de bien compliqué. Quelle menace pourrait-il y avoir pour une compagnie de transport maritime ? Et bien figurez-vous que cette dernière a trempé dans des histoires de trafic illicite, qui ont éclaté au grand jour ces derniers mois. Pour se redonner bonne conscience et une bonne image, l’entreprise fait pas mal de bénévolat…mais ils craignent des représailles de la part des personnes peu fréquentable qui leur servaient d’associé. C’est pour ça qu’ils ont demandé à des élèves de l’académie de servir de garde du corps au navire…

Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai un très mauvais pressentiment pour cette mission. J’ai comme l’impression que l’on va devoir livrer un combat, ce qui en temps normal ne pose aucun problème. Mais quand il s’agit de livrer bataille sur un bateau au milieu de l’océan, ça me pose un peu plus de problème, surtout que la majeure partie de mon équipe est de type FEU. Enfin, je ne serai pas seule dans cette mission, il y a un autre élève de l’académie qui doit venir aussi. Je me demande qui c’est, je n’ai même pas cherché à savoir de qui il s’agissait, ça fera une surprise en plus.

Je me relève tranquillement, prenant mon sac sur une épaule, pendant que Yol s’installe confortablement sur l’autre. Bon aller, c’est parti même si je sais que je vais vraiment arriver en avance. Je n’ai pas spécialement envie d’arriver en retard, et de devoir me poser sur le pont du bateau pendant qu’il navigue. Alors que je me rapproche de la porte, je sens qu’il y a quelque chose qui cloche, il manque quelqu’un. Je me tourne alors vers mon bureau pour voir qu’Hestia n’a pas quitté son coussin de couveuse, alors qu’on y va.

-Hestia, qu’est-ce qu’il y a ? Tu ne veux pas venir ?
-Ronille

Elle désigne alors l’œuf qui se trouve à côté d’elle. Cet œuf…c’est celui que mon père m’a fait parvenir. Ce lâche, plutôt que de me le donner directement, il l’a déposé à la poste pour que j’aille le récupérer une journée plus tard. J’ai passé le reste de la semaine à fouiller la ville à sa recherche, en vain. Il s’est volatilisé, surement reparti on ne sait où, faire on ne sait quoi. Je ne comprends pas mon père, pourquoi fuir comme ça, pourquoi ne pas vouloir nous voir. Maman est morte, et il n’a même pas levé le petit doigt, comme si ça ne lui faisait ni chaud ni froid. A cette pensée, je ne peux m’empêcher de faire le parallèle avec ce qui m’arrive en ce moment. Peut-être que comme moi, il a gelé ses sentiments, et qu’il ne ressent rien…ça expliquerait pourquoi il ne fait rien pour nous voir, ou pourquoi il n’est pas retourné voir maman. A mes yeux c’est un monstre…et j’ai l’impression de devenir comme lui.

Je secoue la tête pour chasser ces mauvaises pensées de ma tête. Ça ne sert à de remuer le passé ainsi, et de se questionner à en donner mal à la tête à un Psykokwak. Je m’approche de ma starter pour observer l’œuf dont elle s’occupe, est-ce qu’il est sur le point d’éclore ? C’est vrai qu’il bougeait beaucoup ces derniers temps, son éclosion doit être proche et…ho oui, l’œuf est déjà fissuré à plusieurs endroits. Ayant assisté à plusieurs éclosion, je peux affirmer sans problème que ça ne devrait prendre que quelques minutes avant que ce nouveau-née ne fasse son apparition. Je pose mon sac avant de prendre l’œuf, et de le poser au milieu de la pièce, histoire que l’on voit clairement l’éclosion…et que mon nouveau pokémon ne fasse pas une chute malencontreuse de mon bureau.

Les secondes passent…les minutes passent…les HEURES passent et l’œuf se met enfin à craqueler de manière significative. C’est pas possible, il n’est pas pressé de naitre cet œuf. Mais finalement la coquille cède, laissant place à un superbe….Barpau ? Une minute…je l’observe quelques instant…un regard vide, une couleur beige pas très jolie…oui c’est définitivement bien un Barpau. J’affiche un air neutre face à ce pokémon qui regarde les alentours avec deux de tensions…Qu’est-ce que j’ai fait à Arceus pour mériter ça ? Pourquoi mon père que je n’ai pas vu depuis plus de huit ans m’envoie un Barpau ? Un pokémon eau ? Bon sang, je sais qu’il ignore que je suis une spé feu, mais on n’envoie pas un Barpau à sa fille.

Je lâche un profond soupire en me redressant, je n’ai qu’une envie, la renvoyer par la poste. Mais je ne peux pas faire ça, c’est ma pokémon désormais, et elle n’a rien demandé. Cette Barpau est venue au monde, elle n’a rien fait qui justifierait un comportement hostile de ma part. Elle n’est pas mon père, et hormis qu’il me l’a envoyé…elle n’a rien à voir avec lui. Je me penche pour ramasser le pokémon eau qui s’agite dans tous les sens avant de le faire rentrer en urgence dans sa pokéball. La pauvre, naitre hors de l’eau…elle aurait pu avoir de grave séquelle à cause de ça. Mon père est inconscient, il aurait dû me laisser une note, demandant de laisser l’œuf dans de l’eau pour l’éclosion.

Mais je n’ai pas vraiment le temps de m’acharner sur la situation, Hestia commence à me tirer la jambe. Je baisse le regard vers elle, et la vois toute affolée.

-Qu’est-ce qu’il y a Hestia ?...Ho non c’est pas vrai.

Je regarde l’heure…le bateau part dans 25 minutes, je vais être en retard. Cette éclosion a vraiment pris des heures, c’est pas vraiiiii. Je prends mon sac et sort en trombe de ma chambre et du dortoir Givrali, ma Pyronille sur mes talons et Yol qui s’accroche comme il peut à mon épaule. Une fois dehors, je libère sans perdre de temps Lucifer et nous nous envolons pour les docks, ou je l’espère nous arriverons à l’heure. Lucifer vole à pleine vitesse, je suis étonnée de voir la facilité avec laquelle il gagne en vitesse et en puissance au fil du temps. Moi qui pensait qu’après son évolution il ne ferait plus de bond de progression aussi fulgurant, j’ai bien eu tords…Mais bon je ne vais pas me plaindre, c’est toujours plaisant d’être avec un pokémon dont l’aura et si imposante que l’on se sent en sécurité.

Cinq minutes plus tard nous arrivons au dock, et il ne faut pas longtemps pour que l’on voit le bateau de la compagnie. Avec le gros logo avec Hypotrempe sur les deux côtés du navire, ce n’était pas très compliqué à trouver. Lucifer se pose non loin d’un jeune homme aux cheveux roses que je connais déjà. Il s’agit de Cael, le ranger qui possède la réserve d’où provient Yol. Est-ce que c’est lui mon partenaire pour cette mission ? ça serait sympa, je n’ai jamais vraiment eut l’occasion de faire connaissance avec lui, malgré que nous nous sommes pas mal croisé en cours.

Je descends du dos de Lucifer, mais à peine j’ai posé un pied au sol qui essaye de bondir sur le Lucario de Cael. Mais qu’est-ce qui lui prend ?

-Lucifer arrêtes !


Ma voix suffit à stopper le dragon noir dans son élan, mais Cael lui doit se jeter sur son Lucario pour le stopper. Ce dernier à l’air de vouloir en découdre avec mon chromatique, ce qui explique les grognements et la tentative d’attaque de mon roi des enfers. J’ignore pourquoi le pokémon du rose à envie d’en découdre avec mon pokémon feu, mais ça promet pour la mission si l’on doit les empêcher H24 de se sauter à la gorge.

Je fais quelques pas vers le jeune homme à la chevelure semblable à celle de ma sœur, mais ce dernier ne me laisse même pas le temps de le saluer, il me reconnait tout de suite…enfin avec une confusion sur mon prénom mais je ne peux pas lui en vouloir. Après tout, même si je me souviens l’avoir croisé à l’académie, on ne s’est vraiment parlé que lorsque je suis allée chercher Yol à sa réserve, et que j’y ai déposé Sutur.

-Bonjour. C’est exact, je serai ta partenaire pour cette mission.

Un vrai faux sourire apparait sur mon visage, c’est fou la facilité avec laquelle j’imite mes sourires et émotions d’avant. Presque personnes n’a réellement compris la supercherie, et c’est mieux comme ça, vous imaginez la réputation que j’aurais : une spé feu aussi froide que la glace, pas top comme image.

Le jeune homme aux cheveux roses commence alors de me présenter toutes sa petite équipe présente, on a Lucki le Lucario, Martel la Posipi et Mithos le Négapi. Je n’ai malheureusement pas le temps de faire de même avec mes pokémon, celle qui semble être la capitaine du navire descend de la passerelle. Elle semble terrifié le dénommé Bob (que je n’avais même pas remarqué), même Cael et Lucki ont un mouvement de recul à son approche, mais pas moi, je reste de marbre. Elle aboie au gars à lunette de partir faire quelques choses, avant de nous demander de dégager le plancher. Cael essaye de lui expliquer que nous sommes de la Pokémon Community, et que nous embarquons avec eux, mais elle ne semble pas vraiment être au courant. Je soupire avant de m’avancer vers elle, je n’ai pas l’intention de passer quarante-six heures ici à discuter.

-Nous sommes Cael Joy et Yuna Frostheart, envoyé par l’Académie pour vous aider lors de ce voyage bénévole, suite à votre demande par rapport aux appréhensions de la compagnie sur d’éventuelle attaque que pourrait subir le navire.


Je marque un temps d’arrêt, qu’elle assimile les informations que je viens de lui transmettre.

-Alors c’est vous les deux gamins qui doivent monter avec nous ?

Elle semble enfin comprendre de quoi il retourne, mais son regard ne quitte pas le mien. C’est vrai qu’il émane d’elle une sorte de menace que je ne saurais décrire, mais ça ne me fait ni chaud ni froid. Peut-être qu’avec les trois quart de ses interlocuteurs ça marche, mais moi elle ne me fera pas dévier le regard.

-C’est exacte
-Très bien, alors écoutez les gamins, je suis Natalia Romanoff capitaine de ce navire. Vous allez posez vos affaires dans votre cabine, puis vous allez trouver Bob et l’aider à finir les préparatifs. Et on se dépêche, on ne tire pas au flan sur mon vaisseau.

Et elle repart comme elle est venue. Je le regarde s’éloigner, un air neutre au visage avant de faire apparaitre un sourire et de regarder Cael.

-Et bien, elle rigole pas. Au faite je ne t’ai pas présentez mes compagnons, voici Hestia ma Pyronille.
-Pyrooooo

Hestia agite une patte pour le saluer, alors que je reprends les présentations.

-Tu connais déjà Yol que j’ai récupéré dans ta réserve. Et derrière toi se trouve Lucifer, mon Dracaufeu. Je te rassure tout de suite, il ne fera rien de mal.

J’essaye plutôt de calmer le jeu avec Lucki qui semble toujours sur ses gardes face à mon Dracaufeu, qui pousse un petit cri en guise de salutation. Mais la sirène du navire me ramène rapidement à la réalité, il faut qu’on y aille.

-On ferait mieux de se dépêcher, si on ne veut pas rester à quai.

C’est sur ces mots que nous nous dirigeons vers l’immense navire qui je le sais, abrite beaucoup de pokémon mais aussi une nouvelle aventure.



Hrp:
 

_________________
 
You can never
turn back


Merci Max pour le Moodboard:
 
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2330
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Dim 2 Juin - 20:30
‘’Alors c’est vous les deux gamins qui doivent monter avec nous ?’’

Nan, on passait là par hasard à l’heure du p’tit dèj et on s’est dit que ça serait bien de monter faire un tennis sur le pont du bateau...Quoi, c’est elle qui fait pas d’efforts, aussi !
Heureusement, Yuna semble avoir suffisamment attiré son attention, pour que ce regard glaciale me quitte enfin et me rende la possibilité de bouger. Entre l’apparition de ce Dracaufeu tout feu tout flamme et l’arrivée de cette ‘’charmante’’ madame, autant vous dire que ce voyage va être bien loin d’une croisière paisible. Enfin, avec un peu de chance, on aura pas à trop s’approcher d’elle…

‘’Très bien, alors écoutez les gamins, je suis Natalia Romanoff capitaine de ce navire. Vous allez posez vos affaires dans votre cabine, puis vous allez trouver Bob et l’aider à finir les préparatifs. Et on se dépêche, on ne tire pas au flan sur mon vaisseau.’’

‘’Oui, mon Capitaine !’’

Avec le petit claquement de talons et un sourire, s’il vous plait ! Alors que Natalia s’éloigne pour remonter le long de la passerelle à grands pas, je me tourne vers Lucki et échange un regard entendu avec mon Lucario...on est d’accord que y’a 120% de Cléo là-dedans, l’absence de sourire en plus ? Il faudra la garder à l’oeil, si jamais elle se pointe en plein milieu de l’endroit où sont accueillis les Pokémons, on risque d’avoir une panique générale sur les bras.
Tout en chassant les derniers reliquats de ce que me transmet le Lucario (Non Lucki, tu ne peux pas aller la taper...Attends, pourquoi est-ce que tu penses à Caroline, c’est quoi le rapport ?), je peux finalement répondre à Yuna et sa Pyronille avec un léger temps de retard.

‘’Ah, pardon. Euh, salut Hestia. Rassure-moi, elle n’a pas tendance à s’enflammer sans prévenir, au moins ?’’

Après deux ans passé aux côtés de Rodrigue, on développe des réflexes salutaires. Et en plus, un incendie sur un bateau, je suis pas sûr que ça soit bien recommandé. Plutôt calme, la petite bestiole et polie avec ça, cela dit : répondant à son geste de la patte, Mithos bondit pour exécuter une vrille et prendre sa pose de Ranger assistant au niveau du sol. il n’en faudra pas plus à Martel pour descendre à son tour, avant d’aplatir la tête de son frère de la patte pour le forcer à s’incliner poliment.

‘’Tu connais déjà Yol que j’ai récupéré dans ta réserve. Et derrière toi se trouve Lucifer, mon Dracaufeu. Je te rassure tout de suite, il ne fera rien de mal.’’

‘’*Glumps*...Content de te...revoir ?’’

Ne pas courir, ne pas courir, ne pas courir.

‘’Pas de problème, hein. Lucki a juste tendance à voir tout ceux qui en valent la peine comme des adversaires potentiels. Faudrait juste qu’il apprenne à demander AVANT de leur sauter à la gorge. *SBAF* EH ! Ose me dire que j’ai tort !’’

Il ne fera jamais ça, mais la tentation de m’assener une Forte-paume dans le dos était bien trop forte pour qu’il y résiste. Tout en reprenant mon souffle, je constate que le Dracaufeu de Yuna semble lui obéir au doigt et à l’oeil. Lucki garde toute son attention fixée sur lui, mais pour le moment, on dirait qu’il va pouvoir se retenir de lui arracher la gorge...C’est un début, j’imagine.
La sirène du bateau vient couper court à nos présentations et manifestement, le reste des dockers a compris le signal : un à un, ils disparaissent dans les allées du port ou s’achemine vers la passerelle pour l’embarquement. Avec un hochement de tête, j'emboite le pas à Yuna, tout en récupérant mes deux chromatiques au passage. Sur le pont, on ne peut pas dire que ce soit l’effervescence : à l’exception de deux marins en pleine vérification des canots, personne en vue. Par contre, c’est moi ou ils se ressemblent comme deux gouttes d’eaux ?

‘’Salut, vous auriez pas vu passer...Bob ?’’

‘’Y’a pas long. Pas vrai, Alex ?’’

‘’Sûr, Axel.’’

….Et donc ?

‘’Et vous pourriez nous dire par où il est allé ?’’

‘’Deux sec...Eh, sangle-la mieux, sinon elle va se barrer au premier vent ! Tu disais, gamin ? J’peux savoir ce que vous foutez à bord ?’’

‘’On est censé protéger le navire et les Pokémons embarqués. Et pour commencer, il parait qu’on doit filer un coup de main à Bob’’

‘’Il en aurait bien besoin...Kyurem le surcharge tellement qu’il va finir par se jeter par-dessus bord, le pauvre.’’

‘’Kyurem ?’’

‘’La patronne. Quand elle te fixe avec son regard glacial dans les yeux, c’est qu’elle s’apprête à te bouffer.’’

‘’Sympa.’’

‘’Puisque vous êtes dans la même galère que nous, essayez le pont inférieur. Au mieux, vous trouverez Bob, au pire, vous éviterez l’orage.’’

Vu la clarté du ciel et l’absence de nuage, rien d’étonnant à ce que Yuna et moi échangions un regard quelque peu intrigué. Pourtant, loin de se démonter, le marin se contente de pointer du pouce la cabine de pilotage qui nous surplombe sur le pont supérieur.

‘’Y’a une des grosses huiles de la compagnie qui doit superviser toute l’opération. S'appelle Amos, MONSIEUR Amos, attention.
Avant même qu’on embarque, il a déjà commencé à prendre la tête de la capitaine pour des questions stupides. Du genre, qu’elle devait attendre encore plusieurs heures pour pouvoir faire l’embarquement des Pokémons devant les journalistes, alors que la marée va pas tarder à arriver....Sont tous les deux là-hauts et on peut les entendre d’ici quand ça gueule.’’


‘’...On va éviter le pont supérieur. L’inférieur, c’par où ?’’

La direction indiquée d’un geste parfaitement synchronisée, Alex et Axel se remettent au travail et achève de sangler le canot. Après les avoir contourné, nous découvrons une volée d’escaliers qui serpente jusqu’au bas du navire...Du genre étroit.

‘’Je pense que les autres vont passer, mais tu devrais peut-être rappeler ton Dracaufeu...Aaaaaaah, gaffe, ça glisse vachement !’’

Prenant place sur l’escalier, je manque de me ramasser sur le métal humide, avant d’être retenu au niveau du col par la patte de mon Lucario. Ce dernier se laisse tout bonnement tomber au niveau inférieur et je tends la main à Yuna pour l’aider à dépasser la zone dangereuse.

‘’Tention, c’est juste là...?!’’

C’était quoi ça ? Elle m’a juste pris la main, mais y’a...Je sais pas trop comment expliquer ça. Il manque un truc quand elle m’a touché, vous voyez ce que je veux dire ? Comme si vous étiez habitué à manger votre glace avec du coulis caramel et que subitement, on vous en sert une avec du chocolat. C’est presque aussi bon, mais ça fait pas la même sensation.  Et ben là, même chose, j’ai pas la même sensation que quand je prends quelqu’un d’autre par la main.
La Givrali ne semble pas vraiment remarquer mon trouble et après nous être assuré mutuellement dans la descente, nous parvenons finalement à longer le pont inférieur, jusqu’à l’une des portes qui mènent à l’intérieur de la coque.

‘’AAAAAAAAAAAAAAAAH !’’

Un regard échangé. Ça c’était le cri de quelqu’un qui a de GROS ennuis. Devançant Lucki, je plonge littéralement au travers de la porte pour saisir la rambarde de l’escalier qui jouxte l’entrée...Attention dessous, descente en glissade !
L’arrivée sera un peu plus brutale que prévue et dans l’obsucrité totale pour ne rien arranger : pourtant, au travers de lucki, ça fourmille de présence tout autour de moi. Bon, il est où ce danger mortel, que je lui fase sa fête ?

‘’Aaaaaah, écartez-les, écartez-les !’’

...Je crois que je rêve. Et pourtant, lorsque Yuna écrase l’interrupteur et illumine cette section de la coque, semblable à un hangar aménagé, difficile de s’y tromper : Bob est bien là, à moitié enseveli sous la masse d’une horde de Rondoudous particulièrement jovials. Le pauvre homme émerge à peine au niveau du bras et de son bloc-notes et semble particulièrement terrorisé.
Ok, faut absolument que je me retienne d'éclater de rire et c'est pas facile !

‘’Pfff...Yuna, tu peux m’aider ?’’

Avec l’aide de la Givrali, nous parvenons à ôter un à un les types Fées pour que leur victime retrouve sa liberté. Suant et essoufflé, ce dernier sort alors un mouchoir pour s’éponger la figure avant de se tourner vers nous.

‘’Fiou...merci. je devais les recompter avant l’embarquement mais comment est-ce que je peux travailler dans ces conditions ?’’

Le pauvre. Vu la taille de cet endroit, il en aurait pour une heure à lui tout seul : on dirait que quelqu’un a voulu créer un mix entre une forêt artificiel et une animalerie, afin de transporter les Pokémons sans risque. Le sol a été recouvert d’une couche de terre et d’un tapis de gazon et ici et là, au milieu de grandes caisses en bois ouvertes sur le côté, une multitude d'espèces de Pokémons se baladent sans supervision.
On a de tout, depuis une troupe de Marills, jusqu’à plusieurs types Vol qui se promènent sur les poutres du plafond. je crois même que j’ai vu un Tropius endormi, un peu plus loin au milieu de plusieurs troncs décoratifs. Un genou à terre, je saisis une touffe d’herbe, pour découvrir qu’une sorte de bac géant en plexiglas recouvre le plancher.

‘’C’est quoi, ça ?’’

‘’Un espace de transport. Vu que ces Pokémons vont retourner à la vie sauvage, nous avons aménagé l’endroit pour faire transition avec leurs cages habituelles. La compagnie pensait que ça ferait plus ‘’attentionné’’  comme ça...mais ça provoque pleins de problèmes !’’

‘’Laissez, on va le faire pour vous. Pas vrai Yuna ?’’

Pas besoin de lui dire deux fois. Le pauvre homme a déjà remonté la moitié de l’escalier avant que je ne me redresse. Bon, si on est parti pour un petit recensement, autant que ça soit fun !

‘’Ok, Yuna, voilà les règles : faut qu’on compte tout ce petit monde et qu’on s’assure qu’ils vont pas se taper dessus pendant le trajet. Je prends bâbord, tu prends tribords. Si tu gagnes, t'as droit à une dégustation de cookies maison de ma part. Sinon, c'toi qui devra me payer un truc à manger ! ! Troisdeuxun, parteeeeez !
Capture, go !’’

C’est pas de la triche, j’suis juste rapide ! Mon Capstick vole directement en direction d’un énorme Mastouffe qui passait près de la jeune fille, pour venir tourbillonner brièvement autour de lui. Ca va aller, gros pépère, je vais juste avoir besoin de ton aide pour une petite balade.

‘’Lucki, le premier arrivé de l’autre côté !’’

Bondissant sur le dos du gros chien touffu, ce dernier ne se prive pas pour s’élancer directement vers la proue du navire, tandis que je commence le compte...Allez, plus vite, y’a de la bouffe à la clé !

_________________
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] 1529618029-cael
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 60
Jetons : 2739
Points d'Expériences : 1818
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Mar 4 Juin - 11:06

L'arche de Noé

ft. Cael Joy
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO
♫♫
Cael semble prendre des précautions par rapport à Hestia, me demandant si ma Pyronille ne va pas s’enflammer spontanément. Cette dernier se gonfle un peu, mécontente qu’on l’accuse de faire ce genre de chose…Bon d’accord c’est vrai qu’au début, elle a mis le feu une ou deux fois à ma chambre, mais ce n’était pas volontaire, je lui avais fait peur. Enfin le jeune homme semble prendre conscience que non ma Pyronille n’est pas une Pyromane à retardement, et ses deux pokémon elektrik viennent saluer ma strater. Celle-ci rigole de la présentation du Négapi, qui se fait réprimander par la Posipi, ce qui présage un duo assez marrant de pokémon.

Enfin bref, nous embarquons sur le navire, et plus on s’est rapproché de ce dernier, plus j’ai pris conscience de sa taille. Il est vraiment plus grand que ce que je pensais, je me demande combien de pokémon se trouve à l’intérieur, et surtout combien il y a de membre d’équipage. Car oui, je ne perds pas de vu l’objectif de cette mission : protéger le navire. Et j’ai le sentiment que l’ennemi de cette traverser peut venir de l’intérieur.

Alors que nous arrivons sur le pont du navire, Lucifer se pose à côté de moi, car oui faut pas exagérer dès qu’il peut, il s’envole plutôt que de marcher. Et il n’a pas de problème pour se poser, car il n’y a pas grand monde sur le pont, ce que je trouve assez étonnant. Les deux seuls marins qui travaillent s’attelle à maintenir des canots en place, et le moins que l’on puisse se dire, c’est que ces deux-là se ressemble comme deux gouttes d’eau.

Cael les interroge pour savoir où se trouve ce très cher Bob, et il ne m’en faut pas plus pour comprendre que ce Axel et ce Alex sont jumeaux. Ils sont le double physique l’un de l’autre, ils se complètent les phrases et agissent de manière totalement synchrone. Je ne peux m’empêcher de repenser à Alone, mon jumeau. Lui et moi on complétait nos phrases sans vraiment nous en rendre compte…mais c’était il y a longtemps. J’ai du mal à croire que ça fait plusieurs mois que j’ai coupé les ponts avec mon double, peut-être parce que je ne ressens plus rien.

Enfin grâce à Cael on a récupéré plusieurs informations utiles. La première, c’est le lieu où devrait se trouver Bob ; la deuxième c’est le surnom de cette chère Natalia : Kyurem. Ça nous en apprend long sur la réputation de la capitaine de ce navire. Nous en avons eu un aperçu il y a quelques minutes, mais vu la façon dont les marins en parle, c’est peut-être pire que ce qu’on a vu. Je sens que ça va pas être de tout repos avec cette capitaine, mais bon on va espérer que ça passe. Troisième chose importante, il y a une grosse tête de la compagnie qui est là, et qui tape sur le système de Natalia…Génial, s’il s’amuse à faire des remarques débiles où à nous gêner dans notre mission, ça va mal finir pour lui.

Après avoir remercié les jumeaux de ces précieuses informations, Cael me propose de partir pour le pont inférieur. Je le suis sans m’y opposé, je n’ai pas spécialement envie de tomber sur Natalia ou sur ce fameux monsieur Amos. Nous arrivons donc à l’entrée de l’escalier qui mène aux étages inférieurs, et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est vraiment étroit. Le rose me suggère de rappeler Lucifer, car il est évident que mon pokémon feu ne passera pas dans cette cage d’escalier. Mais avant même que je n’ai le temps de faire rentrer le dragon qui n’en est pas un dans sa pokéball, Cael commence à glisser dans les escaliers, mais il est rattrapé in-extremis par son Lucario. Ouf, heureusement on a réussi à éviter une catastrophe. Je me tourne vers Lucifer, qui regarde la scène un peu blasé.

-Merci Luci, grâce à toi on est arrivée à l’heure. Si tu veux tu peux rester sur le pont, pour surveiller les alentours, je repasserai te chercher tout à l’heure.

Mon Dracaufeu acquiesce avant de s’envoler vers l’avant du bateau et de commencer son inspection. Pour une fois qu’il peut profiter des cieux sans problème de voisinage, je ne vais pas l’en priver. Je me retourne donc vers Cael qui me propose gentiment de m’aider. Je prends donc sa main, et il m’aide à descendre ces escaliers de l’enfer. Mais quelques choses est étrange, il semble avoir eut une drôle d’impression en me prenant la main…il a un souci avec les contacts avec la gente féminine ? Enfin je me garde bien de lui demander, ça pourrait être gênant pour lui, et puis il n’exprime rien d’autre lorsque l’on s’aide mutuellement pour les autres escaliers.

Nous nous déplaçons donc dans le pont inférieur, jusqu’à ce que retentisse un des cris les plus paniqués que j’ai jamais entendu. Cael réagit au quart de tour (devant même son Lucario !), et il enfonce la porte d’où provient le cri. Mais à agir aussi vite, on va fait pas vraiment attention et j’ai tout juste le temps de voir une touffe rose s’accrocher à une rambarde avant de dégringoler des escaliers. Ho non j’espère qu’il va bien, mais je n’y vois rien, elle est ou la lumière ? Je tapote un peu le mur avant que ma main ne vienne s’écraser sur l’interrupteur de la lumière.

Je dois avouer que je ne m’attendais pas à trouver une salle comme celle-ci dans ce navire, mais pour le transport des pokémon c’est génial. Du gazon au sol, des petits enclos, un premier pas vers la remise en liberté de tous ces pokémons qui ont vécu en captivité. Mais ce qui nous intéresse, c’est l’origine de ce cri, un amas de boule rose ? Ha non il y a Bob en dessous.

Cael se retient de rire face à cette des plus cocasse, mais je dois avouer que ça ne me fait ni chaud ni froid, ça en m’arrache même pas un sourire pour tout avouer. Le rose me demande si je peux l’aider à sauver ce cher Bob de la horde qui l’attaque (lui fait un gros câlin ?). Je descends avec plus de prudence que Cael les escaliers, et aide ce dernier en attrapant quelques Rondoudou que je pose à côté et qui repartent à d’autres occupations. D’un sens je me dis qu’heureusement qu’ils n’avaient pas l’intention de joué un concert à Bob, sinon il ne se serait pas réveillé avant un bon moment.

En parlant de Bob, il s’éponge le front avant de nous remercier, et de nous expliquer les raisons de ce combat de catch inégal. Sa mission était de les recompter avant le départ, mais ça n’a pas l’air facile pour lui de gérer autant de pokémon. Je me demande s’il a un pokémon avec lui, stresser comme il est avoir un pokémon serait peut-être une source de stress trop intense. Enfin, il nous explique le réel but de cette pièce, et tous les problèmes que ça engendre, malgré les bonnes intentions de la compagnie. Mais une chose est certaine, Bob ne pourra pas s’occuper de cette tâche tout seul. C’est d’ailleurs pour ça que Cael nous propose pour faire le travail à sa place.

-Oui on va s’en charger.

Et l’homme accepte sans problème, prenant ses jambes à son cou en nous laissant avec tous ses pokémon à recenser. Je ramasse les feuilles que je suppose être à Bob, et qui devait lui servir à faire sa tâche. Cael se tourne vers moi, et propose de rendre ce travail un peu plus marrant. Il instaure une petite compétition entre nous deux, je compte les pokémon du côté droit pendant que lui compte ceux du côté gauche. Mais ce qui m’interpelle le plus, c’est la récompense de cette compétition nationale de comptage de pokémon : à manger.

J’ai l’impression de me retrouver face à Ginji, car je n’ai même pas le temps d’acquiescer que Cael a déjà donné le départ et…il capstik un Mastouffe ? Cael est un ranger ? C’est vrai que je n’ai même pas demandé ce qu’il faisait à l’académie. Bon si il veut jouer à ça, je ne vais pas me laisser faire, j’ai payé suffisamment de cookies à Ginji.

-Ama j’ai besoin de son aide.


Mon Arcanin, apparait tout fier et regarde les alentours avant de reporter son attention sur moi. Je lui caresse l’encolure, mais pas trop longtemps, on est quand même en pleine compétition.

-Il faut qu’on compte tous les pokémon à tribord, mais on doit finir avant Cael et son Lucario.

Je désigne le ranger rose qui est en train de chevaucher le Mastouffe et…Ama mais t’es passé ou ? Je me disais que lui apprendre Vitesse Extrême était une bonne idée mais-là…mon Arcanin vient littéralement de disparaitre de mon champ de vision pour réapparaitre à côté de Cael et le désarçonner. Une fois le ranger mis au sol, Ama lui donne quelques léchouilles de salutation, avant de renifler le sac du jeune homme…Ho je crois que Cael a quelques choses qui s’appellent de la nourriture avec lui, et bien sur Ama à faim.

-Cael je te présente Ama, mon Arcanin qui est un petit peu gourmand. Mais quand il a faim il ne lâche pas l’affaire avant d’avoir obtenue ce qu’il veut.


En d’autres termes, il ne se débarrassera pas de mon pokémon feu avant de lui avoir donné à manger. Déloyal ? Peut-être, mais ce n’est pas ma faute s’il a des choses appétissantes dans son sac. Je profite de la diversion pour sortir mon Ponyta de sa pokéball, ce dernier me fixe, se demandant ce qu’il fait ici.

-Arvak, il va falloir aller vite.

Mon Ponyta hennit et je sais qu’il ne me décevra pas, il aime les défis. Je monte sur mon dos, Hestia derrière moi, et nous partons à vive allure pour commencer le recensement. De mon côté se trouve de grands arbres, avec plein de pokémon plante, insecte et normal qui nous regarde…je crois que j’ai pas le bon côté à recenser moi…



_________________
 
You can never
turn back


Merci Max pour le Moodboard:
 
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2330
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Jeu 13 Juin - 20:53
A première vue, Yuna semble avoir été prise de court par mon départ...Par-fait ! Avec une avance pareille, j’suis sûr de finir avant elle. Surtout que je commence  à avoir FAIM, donc, mon bon Mastouffe, on va se dépêcher ! Pour commencer, j’propose qu’on s’oriente vers ce coin-là...De ce que je peux voir, il y a pas mal de types Plantes et Insectes qui s’y rassemblent, le compte ne devrait pas être trop difficile; L’avantage avec des Pokémons qui aiment vivre en groupe, c’est que si tu arrives à en voir un, c’est que tous les autres ne sont pas loin. Essayez donc de choper un Cacturne sans qu’il le veuille, vous verrez à quel point c’est galère !
De son côté, mon starter a décidé de se laisser prendre au jeu pour une fois : bon, en vrai, je vous parie qu’il me suit uniquement parce qu’il jubile à l’idée de pouvoir me coller cinq séances d'entraînements de plus, s’il arrive avant moi. Mais pas question de me laisser faire !
Alors, j’en ai déjà Cinq...Huit...Douze...

‘’Arcaaaaaa !’’

Quoi ? Alors, j’ai des Larveyettes, des Cacnéas, j’ai même repéré un Florizarre entouré par ses pré-évolutions mais je suis sûr que y’avais pas d’Arca...nin...OUAH !
Mais, mais, mais, mais, MAIS D’OÙ IL SORT CE GROS PAILLASSON ?! Malgré la tentative désespéré de ma monture pour éviter le choc, l’apparition improbable du gros chiant à fourrure orange se solde par un choc brutal sur le côté de mon Mastouffe. Ce dernier n’a pas l’air bien ébranlé par l’impact, mais c’est largement suffisant pour que moi, je m’essaye aux joies du vol plané ! Ai-je besoin de préciser que l’atterrissage n’est pas spécialement réussi ?
Le souffle court, j'essaierai bien de me redresser un peu pour virer les cloches qui sonnent dans ma tête...Si mon univers ne s’était pas subitement réduit à une mer de poils et de coups de langue baveux, qui me recouvrent de la tête aux pieds !

‘’Stop ! Mais arrête, Arkhan, ça suffit !’’

Comment est-ce qu’il a pu me retrouver après tout ce temps et surtout sur un bateau ?! Arceus, cette fois, t’as fait fort parce que même après tout ce temps, je pensais pas que t’étais capable de me ramener ce pot-de-colle pelucheux dans la tronche  ! Et ce n’est sûrement pas Lucki qui fera le moindre geste pour m’aider, le Lucario se contentant d’admirer le spectacle, les pattes croisées. Tout juste se permettra-il un petit mouvement de tête en direction de Yuna, lorsque la jeune fille vole finalement à mon secours.

‘’Cael je te présente Ama, mon Arcanin qui est un petit peu gourmand. Mais quand il a faim il ne lâche pas l’affaire avant d’avoir obtenue ce qu’il veut.’’

‘’*tousse*...Sans blague ? Il pouvait pas juste demander, ça aurait été plus simple (et moins douloureux) !’’

Vu l’ardeur que met le type Feu à renifler mon sac, j’aurais dû m’en douter un peu. J’ai à peine entrouvert les lanières de ce dernier, que le museau d’Ama plonge littéralement à l’intérieur et manque de me l’arracher des mains. Un regard à Yuna...Eeeeh, partie. Si je veux pas prendre de retard, va falloir que je me dépêche de faire copain-copain avec ce gros tas de poil !

‘’Bon, j’ai compris. Alors, y’a ça...Et ça...Et ça, c’est pour plus t-Ok, mange-le tout de suite.’’

J’espère qu’il ne va pas nous faire une indigestion...Entre les cookies aux pépites de chocolat (Y’en avais assez pour nourrir Ginji pour une journée…), mes snacks aux céréales, les barres de baies séchées fait maison et les quartiers de Baie Stekpa qu’il vient de s’enfiler, j’comprends pourquoi les Arcanins sont si énormes. Et pourtant, ce gros machin a été capable de nous rattraper en deux secondes, tu parles d’une vitesse incroyable...Ce qui me donne une idée.

‘’Faut que je rattrape ta dresseuse, amigo. Ça te dérange qu’on fasse une petite course ensemble ?’’

‘’*couine*’’

EEEEEH, mais basse pas la tête comme ça, je demandais juste ! Pas vraiment besoin de Lucki pour comprendre que ça ne le botte pas vraiment (ou alors, il est encore trop concentré sur le cookie taille XL qu’il grignote à pleines dents). Ça complique les chosesYuna a déjà parcouru une bonne partie de la cale….Mais est-ce que ça va vraiment nous arrêter ?

‘’Martel, Mithos !’’

Plan d’action d’urgence ! J’ai toujours ce brave Mastouffe qui m’attends, mais ça ne suffira pas. Alors, dans ce cas, on va le faire façon Ranger !

‘’Ama, tu veux bien me rendre un service, alors ? Faut juste que tu amènes Martel et Mithos de l’autre côté de la cale, sinon ils ne pourront pas suivre.’’

Avec un dernier cookie pour appuyer la demande, ça passe toujours ! Une fois les deux chromatiques hissés sur le dos du type Feu, je n’ai plus qu’à donner mes instructions à Martel : la Posipi ne tarde pas à rappeler son frère à l’ordre, d’un bon coup de pied sauté dans le dos et sur cette impulsion, leur monture s’ébranle et devient pratiquement flou, dans sa course vers le fond du bateau.
De mon côté, je n’ai plus qu’à remonter sur ce brave Mastouffe et à poursuivre mon compte : on dirait que la société a privilégié les espèces les plus fragiles...Y’a même des Croquines d’Alola, qui sautillent dans tous les sens (Arrêtez de bouuuuuger !). Manifestement, le fait qu’ils aient été domestiqués à un moment limite les risques d'agressions ou de bagarres entre eux, mais plus vite on les sortira de ce gros tas de métal flottant, mieux ce sera. Une fois la zone des types Plantes dépassé, je me retrouve environné de plusieurs tapis sablonneux, manifestement conçus pour que les types Roches ou Sol s’y sentent un peu plus à l’aise. Un petit groupe de Mascaïman vient même se joindre à la course du Mastouffe et nous suivent jusqu’à ce que nous quittions leur section de containers.
Plus qu’à espérer que Martel ai bien compris ce que j’attendais d’elle.

‘’Piiiiii !’’

À quelques mètres sur le côté, la silhouette miniature de Mithos fait brusquement une apparition, loin au -dessus du sol, avant de retomber. Le type Elek ne tarde pas à recommencer sa manoeuvre tout au long de sa progression, dans un concerts de cris outragés.

‘’Stooooop !’’

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il est obéissant, si je ne l’avais pas stoppé, ce Mastouffé aurait tout bonnement percuté la coque ! La prochaine fois que je lui dis ‘’Tout droit’’, faudra penser à installer des freins. En revanche, avec ce petit tour, j’ai une assez bonne idée de la structure de la cale : séparée en deux parties, celle dans laquelle nous nous trouvons contient plusieurs micro-zones pour les différentes espèces de Pokémon à transporter. De ce que je vois, on dirait que l’avant de la proue peut s’entrouvrir pour permettre le débarquement en masse et sinon, une gigantesque trappe au plafond peut remplir le même office. Quand aux Pokémons, vu l’accueil que la plupart d’entre eux m’ont réservés, ça ne devrait pas trop poser de problème, à moins que quelque chose ne les fasse vraiment paniquer (Si jamais quelqu’un évoque même la possibilité d’un remake du Titanic, je le sers à Ama dans la seconde, avec du paprika).
Quand à Lucki, je me demande où il est passé…

*SBAF, SBUNK, CRASH*

‘’CROCORIIIIBLE !’’

...On dirait qu’il a trouvé un pote pour s’amuser. Je me demande si je devrais intervenir avant qu’il ne fasse un trou dans la coque (*BOUM*...Bah, je suis sûr que ça va tenir). En revanche, avec mon avance, j’ai l’occasion d’attendre un peu Yuna et lorsque la Givrali fait enfin son apparition, j’ai même réussi à attirer une troupe de Fouinettes et Fouinar avec les restes laissés par Ama.
Martel et Mithos ont également achevés leurs mission, même si le pauvre Négapi à les yeux complétement spiralés. Après avoir passé mon carnet à sa soeur jumelle, il ne me reste plus qu’à me tourner vers la jeune fille.

‘’Hey oh. Alors, bien passé ?’’

Elle n’a pas l’air particulièrement étonnée de me voir arriver bien avant elle, malgré mon démarrage quelque peu interrompu. Pour toute réponse, je me contente de récupérer le carnet que me tends Martel : devant chaque dessin griffonné à la va-vite de Pokémon, la type Elek a placé les bâtons du compte réalisé par son frère. Et même si pour cela, il a dû se faire jeter du dos d’un Arcanin lancé à pleine vitesse, c’est que la méthode fonctionne bien !

‘’On dirait que c’est moi qui suis arrivé le premier. Du coup, victoire pour le Ranger...Même si je pense que c’est ton Arcanin qui a gagné le plus de bouffe de la journée, et de loin.’’

Comme pour appuyer mon propos, le type Feu semble trouver le moment opportun pour me mettre un nouveau coup de langue...Beruk, j’en ai partout maintenant.
Une fois nos estimations comparées, il semblerait que nous ne soyons pas trop de deux pour garder tout ce petit monde en place : il y a au moins une bonne centaine de Pokémons dans cette cale et si certains sont plutôt dociles, quelques spécimens sont assez imposants pour qu’on les prenne en considération. Espérons que Bob se satisfasse de ces résultats...D’ailleurs en parlant de lui…

‘’Vu que Bob nous as laissé, tu penses qu’on doit rester là ou remonter ?’’

‘’APPEL À TOUT L'ÉQUIPAGE ! L’EMBARQUEMENT EST TERMINÉ, LES RETARDATAIRES, VOUS NOUS SUIVREZ À LA NAGE  ! BOB, AMOS ET LES MIOCHES, AU POSTE DE PILOTAGE, PRONTO ! ’’

Le ton mélodieux de la voie du Kyurem est difficile à ignorer. Le temps de faire signe à Lucki (c’est moi ou sa fourrure a des trous ? Et pourquoi ce Crocorible à encore plus l’air d’avoir des yeux au beurre noir  qu’à l’accoutumée ?) pour qu’il nous rejoigne et nous remontons l’escalier jusqu’au pont. Yuna sur les talons, je me retrouve subitement dehors, sur une mer calme et un pont qui tangue. Face à nous, quelques marins poursuivent leur tâche, mais la majorité de l’équipage doit être dans les coursives.
En revanche, cette tête là...Enfin, ces deux têtes-là, je les reconnais.

‘’Hey, les p’tits jeunes !’’

Alex? Axel ? Pile ou face ? Allez, je tente le coup !

‘’Hey...Alex ?’’

‘’Perdu. C’est l’autre gueule d’amour. Qu’est-ce que vous foutez encore sur le pont, z’êtes paumés ?’’

‘’On donnait un coup de main à Bob dans la soute. Le poste de pilotage, c’est par où ?’’

‘’Tu passes la porte, là-bas et ensuite, c’est à droite, puis tout droit pour les escaliers. Magnez-vous, sinon Kyurem ne va pas vous rater !’’

‘’Merci les gars !’’

On est reparti ! Du coup, une direction puis tout droit, ça ne devrait pas être trop difficile de s’y retrouver !

*******************

‘’Euh...Yuna ? T’as une idée d’où on est ?’’

Pour toute réponse, la jeune fille se contente de tendre le bras en direction d’un panneau fixé au mur de la coursive : ‘’Salle des...machines’’….Ok, j’aurais peut-être dû lui demander ça un peu avant. Pourtant, j’ai suivi les directions qu’ils m’ont donné, j’comprends pas comment on a pu se retrouver ici !
Et maintenant, la question, c’est de savoir comment on va remonter au niveau de la cabine de pilotage.

‘’Lucki, tu peux me filer un coup de main ?’’

Pas de bol, même au travers du Lucario, il y a encore bien trop d’agitation à bord, pour que je parvienne à percevoir quoi que ce soit susceptible de nous aider. Bon, ben j’imagine que nous n’avons plus qu’à repartir au hasard, dans ce couloir sombre, étroit et vacillant à moitié éclairé, avec tous ces appareils qui sifflent autour de nous.
Quoi que, si on pouvait tomber sur quelqu’un pour nous ai..

‘’Bonjour.’

‘’AAAAAAH !’’

NON MAIS, IL EST PAS BIEN, CE TYPE ! Et puis d’abord, il sort d’où ?! La seconde d’avant, le couloir était complètement vide et maintenant, voilà qu’un grand échalas aux longs cheveux noirs e dresse face à nous. Le corps à moitié couvert par un épais manteau parsemé de taches d’huiles et de graisse, une paire de lunettes de protection sur le front, l’inconnu nous dévisage un à un , avant de reprendre. Sa voix est à peine plus haute qu’un soupir, pratique avec toutes ces machines en marche autour de nous.

‘’Vous ne devriez pas être ici.’’

‘’On s’est un peu...perdu. C’est par où, la cabine de pilotage ?

‘’Là.’’

Un doigt tendu en direction d’une ouverture dans la paroi, l’inconnu se contente de nous fixet, tandis que nous le dépassons. Rien qu’à me tenir à côté de lui, j’ai une impression bizarre...Non, en fait, j’en ai deux. C’est un peu comme tout à l’heure, il n’exalte rien, pas la moindre émotion. Et la plupart du temps, quand je sens ce genre de choses, c’est chez un Pokémon tendu et prêt à l’attaque. Et y’a pas que ça, y’a aussi un autre truc qui me turlupine, sans que j’arrive à mettre la main dessus.
Concentré sur ce détail qui m’échappe, je me serais sûrement ramassé au sol, lorsqu’un des tuyau trouve intelligent de se placer juste devant ma jambe. Sans l’intervention de l’inconnu et de Yuna, ça aurait pu mal finir…

‘’Merci Yuna. Et vous, c’est ?’’

‘’Appelez-moi Kard. Kard Ekusas, je travaille à la machinerie.’’

‘’Ok et ben...Merci Kard. Si on repasse par ici, on saura qui demander.’’

‘’Vous ne devriez pas être ici. Mais si vous repassez…’’

Il se répète un peu non ? Et puis, c’est pas ce que je viens de dire ?

_________________
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] 1529618029-cael
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 60
Jetons : 2739
Points d'Expériences : 1818
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Dim 16 Juin - 19:14

L'arche de Noé

ft. Cael Joy
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO
♫♫

Une chose est certaine, être spé feu n’est pas forcément une bonne chose suivant la situation. Qu’est-ce que je veux dire par là ? C’est simple, essayez de compter des pokémons quand ces derniers sont de type plante. Je ne sais pas si Cael a fait exprès de me donner ce côté de la cale, mais c’était plutôt bien joué pour me faire perdre du temps. Je fais comme je peux pour compter les petits Floravol et Granivol, mais la présence de mon pokémon feu ne les rassure pas vraiment, et ils se planquent bien dans les branches des arbres.

Finalement je suis bien contente qu’Ama ait décidé de jeter son dévolu sur le ranger rose, au moins il l’occupe un peu. Bon aller, 7…8…9 Floravol, 4 Maracachi et 8 Simularbre, ça en fait des pokémons, j’espère qu’ils sauront se tenir tranquille durant ce voyage. En réalité, s’ils se décidaient à se battre, ça serait difficile pour Cael et moi de les apaiser…je pense qu’il serait plus facile de faire fondre le glacier qui a coulé le Titanic.

Un rapide coup d’œil sur le côté me permet de voir qu’Ama a fini de vider le sac de mon partenaire de mission et….une minute, pourquoi il est à l’autre bout de la cale avec les deux chromatiques de Cael sur le dos ? Ama tu n’es qu’un traitre, je suis certaine qu’il t’a proposé un cookie pour que tu fasses ce trajet. La gourmandise est un vilain défaut, et malheureusement pour moi, mon premier pokémon capturé est un gros gourmand qu’il est aisé de manipuler, si l’on a le nécessaire pour satisfaire son appétit (ce qui entre nous, n’est pas des plus simples).

Après de longues minutes de cache-cache avec les pokémon plante et glace, je me rends compte que Cael a déjà fini de compter son côté du navire, ce qui veut dire que j’ai perdu ce défi….En même temps, je comprends pas pourquoi les Sorbouboul n’ont pas voulu rester près d’Arvak et moi. Toujours sur le dos de mon fidèle destrier, je m’approche du ranger qui est en train de nourrir une bande de Fouinette avec ce qu’il reste du repas d’Ama. Je jure que je nourris mon Arcanin, mais il semble être un puit sans fond que je peine à combler. Une fois que j’ai rejoint Cael, ce dernier me demande si ça a été, j’essaye de lui adresser l’un des sourires les plus sincères en apparence que je puisse faire.

-ça a été, même si compter des pokémon Glace et Plante avec des pokémon feu, ce n’est pas des plus évidents.

Bien entendu, le jeune homme me fait part de sa victoire, comme quoi je devrais payer à manger…mais que le vrai gagnant c’est Ama, qui a réussi à engloutir toutes les provisions de Cael. D’ailleurs mon pokémon n’est pas un ingrat et remercie le ranger d’un gros coup de langue, ce qui signifie qu’en plus de bien aimer la réserve de nourriture, il aime bien Cael tout court. D’ailleurs le jeune homme me demande ce que nous devrions faire, étant donné que Bob nous as lâchement abandonné dans cette cale. Mais la fois du Kyurem retentit dans les haut-parleurs qui sont disséminés dans tout le navire, nous demandant sans plus attendre de nous rendre au poste de pilotage.

-Je pense qu’on devrait se dépêcher d’y aller. Car non seulement elle risque de nous passer un savon si on arrive en retard, mais en plus on pourrait peut-être avoir quelques infos sur les potentiels problèmes de la traversé.

Nous nous dirigeons donc vers le poste de pilotage qui est…où ? C’est un vrai labyrinthe ce navire, j’ai l’impression d’être de retour dans la zone de combat de hoenn, les combats en moins. Heureusement nous retrouvons l’escalier du danger, et nous voici sur le pont, ce dernier tangue un peu, mais ça ne me perturbe pas trop…pour l’instant. J’espère sincèrement que je ne vais pas avoir le mal de mer, sinon la mission risque d’être compliquée.

Mais une fois sur le pont, on ne sait pas vraiment où aller, c’est qu’il est vraiment très grand ce navire. Heureusement pour nous, nous croisons l’un des jumeaux de tout à l’heure qui n’est autre qu’Axel…ou Alex ? D’un sens je me dis qu’heureusement qu’Alone et moi nous ne sommes pas de vrai jumeau, parce que c’est vraiment compliqué de reconnaitre des vrais jumeaux, surtout quand on les connait pas.

D’ailleurs Cael n’a pas de chance et se trompe de jumeau, enfin ce n’est qu’un détail. L’homme nous explique comment se rendre au poste de pilotage, et il nous suggère de nous y rendre rapidement, sous peine de nous faire incendier par la capitaine du navire. C’est une chose que j’aimerai au mieux éviter, c’est pourquoi nous repartons sans perdre de temps.

Mais le sens de l’orientation ne semble pas être le fort de Cael, qui après quelques minutes de recherche me demande où l’on est. C’est assez ironique pour un ranger de ne pas savoir où est-ce que l’on se trouve. Heureusement en face de nous se trouve un gros panneau avec marquée dessus le nom de la salle, que j’indique à mon partenaire de mission.

‘’Salle des machines’’

On est pas au bon endroit, génial on s’est encore perdu…avec un peu de chance on va réussir à s’orienter à la fin de la traversée. Cael tente de se servir de son Lucario pour se repérer…comment il fait ? J’ai bien remarqué que son Lucario arrivait à se déplacer sans rien voir, mais je ne sais pas comment il fait. Ce n’est pas un pokémon psy, il ne peut pas se servir de la vision de son dresseur…est-ce que ce serait le pouvoir de l’aura ? J’ai entendu parler de ça dans un des vieux livres de mon père. Ce serait une énergie que maitrise les Riolu, Lucario et quelques humains, et elle possède plein de pouvoir.

Enfin ça n’a pas l’air de vraiment marcher, et j’ai le sentiment qu’on va encore devoir errer dans les couloirs pour trouver une sortie à ce navire…Je crois avoir vu un plan du navire dans le couloir précédent, ça pourrait peut-être nous sauver la mise. Avant que je n’ai le temps de dire quoi que ce soit à mon partenaire, ce dernier émet un cri…très viril (sentez toute l’ironie dans cette affirmation). Je me tourne vivement pour faire face à un homme aux longs cheveux noirs…il ne m’inspire pas confiance, son visage est fin mais…il est froid et neutre. A ce demandé s’il est comme moi, et qu’il ne ressent rien du tout.

D’une voix à peine audible à cause des machines, il nous informe que nous n’avons rien à faire ici, et quand on lui demande où se trouve la salle de pilotage, il point juste une ouverture dans la paroi…sans rien de plus. Définitivement, cet homme ne me revient pas…j’ai un mauvais présentement le concernant. Il va falloir qu’on le tienne à l’œil durant cette traversée. Après une brève présentation, nous repartons en suivant la direction que nous à donner cet étrange machiniste.

Le ranger remercie le brun pour ses indications, et en repartant il manque de tomber à cause d’un tuyau farceur. Je le rattrape in-extremis, et l’aide à rester sur ses deux jambes, alors que nous reprenons notre route. Mais une fois que nous sommes assez éloignés de lui, je m’adresse vers Cael, il faut que je lui fasse part de mes doutes.

-Dis-moi, tu ne l’as pas trouvé bizarre ce Kard ? Je veux dire, j’ai un mauvais pressentiment le concernant.

J’espère que Cael ne me prendra pas pour une de ces filles qui juge au premier coup d’œil, je ne parle que d’un point de vue professionnel, en tant que chargée de la sécurité de ce navire. J’essayerai de garder un œil sur cet homme, même si Cael ne semble pas vraiment se méfier de cet homme. Bon une bonne chose, c’est que Kard nous a bien indiqué la bonne route, le poste de pilotage se trovue juste devant nous. Nous rentrons à l’intérieur après avoir frappé à la porte, pour découvrir que nous sommes les derniers arrivés. D’ailleurs Mademoiselle Romanoff ne perd pas l’occasion de nous le faire remarquer.

-Les gamins, quand je dis tout de suite au poste de pilotage, c’est tout de suite, pas quand le navire est arrivé.
-Pardonnez-nous, nous nous sommes égarés en chemin.

Le regard de glace de la jeune femme nous transperce, mais je reste de marbre, ce qui semble un peu la contrarier. Je n’y peux rien si je ne ressens rien, et que son regard ne me fait pas peur. Bob tremble un peu alors que la capitaine et moi-même faisons un duel de regard. C’est elle qui cède la première, non sans une petite remarque à notre égard.

-ça passe pour cette fois, mais la prochaine fois que vous nous faites attendre de la sorte, je vous laisse avec les Sharpedo.
-Capitaine, vous êtes bien dûre avec ces jeunes gens, je vous rappelle qu’ils sont ceux chargé de notre protection.
-Ho par pitié Amos, s’ils sont chargés d’assurer notre sécurité, ils ne sont pas fragiles.

Préférant éviter la dispute, le dénommé Amos soupire en signe de capitulation, et il se tourne vers nous, me donnant l’occasion de le détailler un peu plus. C’est le stéréotype de l’homme d’affaire, un costume camelle immaculé, une chemise blanche et une cravate noire, lunette d’intello et coupe impeccable….qu’est-ce qu’un monsieur de bureau vient faire ici ? Je ne vais pas tarder à le savoir.

-Bonjour jeune gens, je me présente, Amos Aperture chargé de la communication et de l’image de la compagnie. C’est moi qui ai fait appel à la Pokémon Community pour cette mission d’escorte.
-Enchantée de faire votre connaissance, voici Cael, et je suis Yuna. Dites-moi, vous avez des informations sur les risques d’attaques ?
-Oui en effet je…

L’homme n’a malheureusement pas le temps de répondre à la question, qu’un boucan énorme se fait entendre depuis le conduit d’aération…Je me mets sur mes gardes et prends une pokéball dans les mains, prête à agir en toute circonstance. Le bruit s’arrête au niveau de la grille d’aération, juste au-dessus de ce pauvre Bob…Je dis pauvre Bob car quelques secondes plus tard, la grille cède, laissant une masse sombre s’écraser sur le bougre qui est resté en-dessous.

Je m’apprête à lance ma pokéball, mais je me retiens au dernier moment, quand la masse sombre se révèle être un homme aux cheveux noirs court coiffés en pique, avec sur sa veste le logo de la compagnie. Mais c’est qui ce type, et pourquoi il était dans le conduit d’aération. La capitaine pousse un profond soupire, alors que l’homme regarde tout autour de lui, avant de s’arrêter sur sa capitaine.

-Yzarc au rapport mademoiselle Romanoff. Yzarc est un gentil garçon, Yzarc a fouillé tous les conduits et n’a pas trouvé vos lunettes.

Mais c’est quoi ce clown ?


_________________
 
You can never
turn back


Merci Max pour le Moodboard:
 
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2330
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Mer 19 Juin - 23:37
‘’Dis-moi, tu ne l’as pas trouvé bizarre ce Kard ? Je veux dire, j’ai un mauvais pressentiment le concernant.’’

Naaon, tu crois ? Est-ce que c’est sa dégaine, son manteau, le fait que sa voix dépasse jamais les 5 décibels et qu’on entend presque les Cornèbres chanter derrière lui quand il ouvre la bouche ? Ou alors, c’est le fait que depuis qu’il est apparu, Lucki semble avoir perdu l’intégralité de ses perceptions, pour ne me relayer qu’un vide abyssal et tellement sombre qu’en comparaison, l’estomac de Balor est super radieux ?
Pour un accueil glaciale dans les niveaux inférieurs, on va dire qu’on fait difficilement mieux…
Heureusement, Yuna prend les choses en main et c’est en secouant la tête pour chasser cette sensation bizarre (Pourquoi j’ai subitement envie de prendre une pose mélancolique au sommet d’un immeuble, face au soleil couchant ?) que je lui emboîte le pas. Les indications de ce ‘’Kard’’ semblent fiables, au moins, puisque nous débouchons rapidement sur une volée d’escaliers, qui ne tarde pas à nous mener vers le pont supérieur.
Après en avoir franchi les 114 marches (précisément, si ça vous intéresse), nous débarquons donc dans la cabine de pilotage.De son côté, Lucki se contente de faire un pas à l’intérieur, avant de quitter les lieux sans un bruit...Et vu ce qu’il me relaie, je le comprends un peu. Même avec Martel et Mithos sur les épaules, j’suis loin d’être celui qui relaie l’aura la plus bizarre de la pièce !
C’est le dawa complet, y’a pas deux auras qui s’harmonisent ici : entre Natalia qui dégage assez de froideur pour congeler un Volcaropod, Bob et sa panique qui transpire dans toute la pièce, mes deux chromatiques et leur curiosité maladive et même ce Amos, (Il a l’air posé...Alors pourquoi j’ai une impression aussi écrasante, quand je le regarde ?)...Je douille un peu. Et pourtant, au milieu de tout ça, il y a toujours ce truc qui me titille...Comme si quelque chose me chatouiller à l’arrière du crâne, et que je l’oubliais, dès que je n’y prête plus attention quelques secondes. J’ai pas assez mangé ce matin, ou quoi ?

‘’Les gamins, quand je dis tout de suite au poste de pilotage, c’est tout de suite, pas quand le navire est arrivé. ‘’

*Glumps* Ouais, vas-y Yuna, charges-toi de la madame, moi je vais...euh...finir de regarder le plafond, il est  vraiment très intéressant.
Heureusement pour nous, Amos se révèle un peu plus chaleureux (Merci, la confiance, ça fait toujours plaisir) et tandis que je m’approche pour lui serrer la main à mon tour, mon geste se retrouve interrompu par deux choses : d’abord, un fracas à réveiller les types Spectres et surtout, l’irruption d’une aura complètement chaotique dans la pièce, à tel point que même Lucki depuis l’extérieur ne peut s’empêcher de m’en faire profiter !
Le propriétaire de cette dernière se manifeste alors, pour venir aplatir ce pauvre Bob comme un tapis. Et je dois admettre que je m’attendais pas...à ça.

‘’Yzarc au rapport mademoiselle Romanoff. Yzarc est un gentil garçon, Yzarc a fouillé tous les conduits et n’a pas trouvé vos lunettes.’’

‘’Très bien Yzarc, mais nous sommes...occupés.’’

‘’Yzarc le sait bien ! Mais vous aviez dit ‘’sans attendre’’, alors Yzarc vous fait son rapport ! Et maintenant, Yzarc va repartir !’’

Euh, je rêve ou il essaye d’escalader ce panneau de contrôle pour retourner dans son conduit ?

‘’Yzarc...Par la porte.’’

‘’A vos ordres, mademoiselle !’’

Et le voilà qui repart par la porte de la cabine, avant de sauter tout bonnement vers le pont inférieur, en se retenant à la balustrade au passage (Ça a quand même l’air vachement rigolo comme technique...Hmmm) !
Tous les regards se sont bien évidemment tournés vers Natalia, qui se contente d’un geste vague de la main et d’un soupir.

‘’Histoire d’éviter que vous me fixiez comme des Remoraids frits pendant la suite, il s’agit juste d’Yzarc, notre responsable radio. Il est un peu...spécial, comme vous l’avez sans doute remarqué si vous  n’êtes pas aveugle ou stupide. Il est totalement compétent dans son travail, une fois que vous vous serez habitué à ses méthodes et si ça ne vous convient pas, vous n’avez qu’à le remplacer à son poste !  Et maintenant, si nous revenions au sujet qui nous intéresse...Amos, grouillez-vous, j’ai un navire à diriger.’’

‘’Inutile d’être aussi aggressive…’’

‘’Continuez à me faire perdre mon temps comme ça et je vais vous montrer ce que c’est qu’être aggressive...Alors, ça vient ?!’’

‘’Bien, bien...Cael, Yuna, vous êtes sans doute au courant de ce qui vous amène ici. Je pourrais vous dire que notre compagnie traverse une mauvaise passe mais c’est encore pire...nous sommes au bord du gouffre.’’

‘’La faute à qui ?’’

‘’*Soupir* Je mentirais en disant que nous avons toujours été nets aux yeux de la loi. Les responsables de ces malversations ont été arrêtés et dorénavant, je consacre mes efforts à reconstruire l’image de notre groupe. Ce qui m’amène à ce voyage. Nous devons absolument relâcher tous ces Pokémons sans accroc.’’

Pas exactement le genre de gens qui mériteraient qu’un Ranger s'intéresse à eux, c’est vrai. mais en même temps...

‘’Histoire de ne pas ternir davantage votre image de marque ?’’

‘’Je vous promets que j’ai aussi envie que vous, que tout se déroule selon le plan. Ces Pokémons ont vécus des tourments indicibles par notre faute, c’est donc notre devoir de faire en sorte qu’il s’en remette.’’

‘’Gardez vos discours sentimentaux pour les caméras, Amos  et venez-en aux faits.’’

‘’J’y arrive. Nos responsables ont été arrêtés mais contre une réduction de peines, ils ont également révélés les noms de toutes les autres entreprises, impliquées dans leurs manoeuvres. Inutile de vous dire que certains n’ont pas du tout appréciés d’être ainsi exposés...Si vous saviez le nombre de lettres de menaces que j’ai reçu depuis une semaine, probablement assez pour refaire tout le papier peint de mon bureau.’’

‘’Si je résume...Vous ne savez pas ‘’qui’’ mais vous savez ‘’pourquoi’’ quelqu’un pourrait vous en vouloir. Et si ce voyage s’achève sur un désastre, ce serait une vengeance parfaite.’’

Ça, au moins, je sais comment le gérer...Du boulot de Ranger comme j’ai appris à le faire ! C’est...génial. Digne d’un scénario de film d’action. Ou d’espionnage, j’suis pas sûr de la différence. Par contre, ce dont je suis sûr, c’est que quelque soit les raisons de cet Amos, y’a des Pokémons qui n’ont rien demandés au milieu de tout ça. Et si jamais quelqu’un s’est dit qu’ils pouvaient subir sa vengeance en même temps qu’Hypotransport, il va avoir une sacré surprise !

‘’Pour le moment, avec Yuna, nous avons fait un tour à la cale pour aider au comptage des Pokémons présents. En ce moment, ils semblaient plutôt calme malgré le début de la traversée, on ne devrait donc pas avoir de problèmes de ce côté avant un moment. C’est quoi notre trajet ?’’

‘’Ligne droit jusqu’à destination, le môme. Aucune  escale prévu, on vogue trois jours durant vers le lieu de rendez-vous, on dégage tout ce petit monde de mon navire et on repart aussi sec. Pourquoi, t’as une idée ?’’

Pas d’escales? Que ce soit dans les films ou ici, ça ne veut dire qu’une seule chose...

‘’Les saboteurs sont forcéments à bord, donc. Il suffit qu’on ouvre l’oeil et qu’on les chope sur le fait, au bon moment !’’

Laissant à Yuna le soin de poser ses propres questions, j’en profite pour me rapprocher d’Amos, qui semble plongé dans la lecture de messages sur son portable. L’aura que ce type dégage...C’est surprenant, il a un peu la même que Bastien et en même temps, il y a une tension qu’il dissimule comme il le peut. Je sais pas pourquoi mais...Faut que je lui pose la question.
Mon petit manège semble d’ailleurs l'avoir sorti de sa lecture, vu c la façon dont il me fixe à son tour.

‘’Je peux t’aider...Cael, c’est ça ?’’

‘’Ce sera pas long. Vous étiez sincère...tout à l’heure ? Quand vous parliez des Pokémons à bord.’’

‘’Toi aussi, tu penses que je ne suis là que pour Hypotransport ?’’

‘’Faut voir. J’suis juste Ranger, moi, je me pose moins de questions que ça.’’

‘’Alors, tu peux être rassuré : je veux que ces Pokémons arrivent à destination. Si la société peut profiter de l’occasion pour faire taire les rumeurs à son compte, ce n’est qu’un bonus appréciable.’’

Pas d’oscillations dans ses émotions, même quand je lui ai posé la question...Soit il est sincère, soit Lucki en personne n’arriverait pas à le faire flancher (Quoi qu’il utiliserait probablement des Forte-paumes pour ça, lui). On a jamais de type Psy sous la main quand on en a besoin !
La capitaine Romanoff en ayant terminée avec ses explications, elle clôt donc cette petite réunion en nous ‘’demandant’’ de vider les lieux, afin qu’elle puisse piloter son navire dans les meilleures conditions. Manifestement, Amos et Bob comptent retourner à leurs cabines pour régler des détails administratifs, ce qui ne nous laisse pas beaucoup d’options. Quitte à être desoeuvré, autant rendre ça un peu utile..;et plus amusant.

‘’Yuna...Pour le moment, j’pense qu’on devrait faire un tour du navire, en se séparant chacun de notre côté. Si tu tombes sur un truc bizarre...oh, attends, j’vais te montrer !’’

Le temps d’attraper mon Capstick et de récupérer l’Ipok de la Givrali. Puis, après quelques modifications sur le système de l’appareil Ranger (Ne pas me planter de boutons, sinon j’suis sûr que même Nico pourra pas me le réparer, cette fois), je rends son bien à la jeune fille.
Il ne me reste plus qu’à presser un bouton sur le bord de mon Capstick, sanglé à l’épaule et ma voix se répercute désormais entre l’Ipok de Yuna et le Ranger qui se tient devant elle.

‘’Et voilà ! Avec ça, on pourra communiquer sans temps d’attente, c’est comme un talkie-walkie. Ça n’a pas une portée immense mais sur un bateau, j’pense pas que ça pose de problèmes. Pour m’appeler moi, te suffit juste de toucher l’icône sur ton écran, ça lance un appel direct, j’ai même pas à décrocher et vice-versa.’’

Bon et maintenant, répartition des tâches !

‘’J’vais envoyer Martel et Mithos vers la proue et je prends la poupe au pont inférieur, si ça te convient. Les petites coursives, ça les dérange pas. Et j’pense que tes Pokémons auront un peu plus de place sur le pont supérieur, au cas où !
J’t’appelle dès que j’ai trouvé un truc, Lucki, avec moi !’’

Amon tour de tester la descente façon Yzarc, en agrippant les balustrade comme un Capumain ! Et j’dois avouer que c’est encore mieux qu’en le regardant faire  Le temps de localiser une netrée vers les entrailles du navire et mon Lucario et moi, nous plongeons littéralement à l’intérieur, pour nous rétablir en roulé-boulé. Opération surveillance, lancée !
Au terme d’une bonne dizaine de minutes perdus dans le navire, l’éclat de deux voix vient troubler l’absence généralisée de mouvements autour de nous...On dirait Alex (Ou Axel…) et Yzarc ?

‘’Non, non, non, Yzarc te répète que les raviolis sont supérieurs !’’

‘’Tu es sûr ? Ça ne risque pas d’être immangeable, ton truc…’’

‘’DES RA-VIO-LIS ! AVEC DU BEURRE DE CACAHUETES !’’

‘’Eh, Lucki, pousse pas !’’

Attends amigo, j’veux entendre la suite, il a des idées culinaires intéressantes ! Impossible de faire fléchir le type Combat qui me traîne plus avant, malgré mes tentatives pour en entendre davantage. C’pas drôle, j’suis sûr qu’il tenait un truc !
Notre petite ronde n’a pour le moment rien révélé d’intéressant, le navire étant bien plus grand que ce que le nombre de membres d’équipages est capable de remplir. Et ça commence à devenir franchement long….J’donnerais n’importe quoi pour un peu d’action, j’aurais peut-être dû descendre jusqu’à la soute aux Pokémons, au moins là-bas, il se passerait des trucs. Allez, montrez-vous, les saboteurs, qu’on règle ça !

*GROOOOOOOOOOOOOOOH*

‘’OUAH, ABANDONNEZ LE NAVIRE !’’

...Quoi, me regarde pas comme ça, Lucki, c’était pas normal comme secousse ! À croire qu’on a heurté un récif, tout le navire vient de tressauter comme un Spoink sous caféine. Et ça ne s’arrête pas, y’a des vibrations dans tout le couloir, même si j’arrive de nouveau à me tenir debout !
Mais qu’est-ce qui se passe ?

*Vocogramme, vocogramme*

‘’Yuna ?!’’

Apparemment, elle a accès à plus d’infos que moi : d’après la Givrali, un problème aurait été détectée en salle des machines...pas loin de mon niveau, donc.

‘’Reçu. J’fonce sur place avec Lucki. On va essayer de faire avec, le temps que t’arrives !’’

Pour le coup, mon Lucario ne m’a pas attendu et s’est déjà élancé vers les coursives que nous avons empruntés, moins d’une heure auparavant : en reprenant à l’envers le chemin indiqué par Kard, nous devrions arriver au plus vite sur le lieux du problème.

‘’...Ouah.’’

Ok, problème, c’est peut-être un peu faible comme mot. Désastre galactique, ça sonne mieux : le long des murs, une multitude de contrôleurs et de valves de pression se sont illuminés de tellement de voyants rouges qu’on dirait des guirlandes de Noël devenues folles. Certaines machines semblent avoir été éventrés à grands coups de masse et d’autres crachent des flammes et des étincelles.
Au milieu du carnage, plusieurs silhouettes s'attellent à ralentir la progression des zones enflammés à l’aide d’extincteur et de couverture mais pour le moment, ce n’est pas des plus efficaces. Certains ont même fait appel à leurs Pokémons et de petits Hypotrempes luttent contre le départ d’incendie à grands coups de Pistolet à O, sous les encouragements de leurs propriétaires. Et l’un d’entre eux n’est autre que l’un des jumeaux marins, mais avec la fumée, j’vous avoue que j’ai pas vraiment le temps de chercher lequel !

‘’P’tit gars ?! Mais tu fous quoi, là ?!’’


‘’T’occupes, comment j’peux aider ?’’

‘’Si t’as un Pokémon Eau, sors-le ! ‘’

*CRASH*

‘’C’était quoi, ça ?!’’

‘’C’est l’autre salopard ! On peut pas approcher et lui, il continue à tout détruire !’’

En effet, bien plus loin dans le couloir, je discerne une silhouette rendue floue par les flammes. Lucki vient de commencer à retenir un pan de métal broyé des deux pattes, le temps que le marin le plus proche arrose copieusement la zone qui se trouve à l’intérieur, mais percevant mon trouble, le Lucario refocalise directement son attention sur l’inconnu. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il en veut !

‘’Axel, j’vous laisse gérer ça. On va le stopper avec Lucki !’’

Sans prêter attention aux cris du marin, je me place rapidement devant l’un des Hypotrempes le temps qu’il m’arrose de la tête aux pieds, avant de partir en courant, suivi de mon starter. Malgré la chaleur, le couloir est encore relativement épargné par les flammes elles-même. Les quelques brasiers qui se sont condensés au centre du passage, j’ai la solution idéale pour ça avec moi !

‘’Aurasphère !’’

La sphère d’énergie fuse jusqu’à l’autre bout du couloir avec un sifflement, tout en repoussant brusquement l’air sur son passage. Un véritable tunnel d’aspiration dans lequel Lucki s’engouffre, tandis que je le suis, un bras devant la bouche pour éviter la fumée résiduelle.
Au fond du passage, je distingue à peine notre cible, mais impossible de manquer son manteau à large col et l’espèce de cagoule sombre qu’il porte. Une clé à molette à la main, il aurait probablement achevé son oeuvre en atomisant l’une des pompes hydrauliques restantes, si la vision de mon Lucario ne l’avait pas poussé à prendre ses jambes à son cou !

‘’Chope-le !’’

Plutôt  que de lutter contre le type combat, l’inconnu se contente de pivoter pour tenter de le semer dans les coursives labyrinthiques. malheureusement pour lui, Lucki étant verrouillé sur son aura, c’est à peine s’il parvient à conserver son avance en bifurquant à intervalles réguliers, tandis qu’avec mon starter, nous profitons de chaque obstacle pour gagner en impulsion.
Sans cesser de courir, je rapproche le Capstick de ma tête avant d’enfoncer violemment son bouton d’appel. Le temps d'accrocher du regard l'un des panneaux indicateurs de l'étage et, on continue la poursuite !

‘’Yuna, on est au niveau du pont...2B je crois. J’sais pas où c’est mais on a le responsable du bordel en salle des machines, en visuel, faut que tu l’interceptes dès que tu peux !’’

_________________
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] 1529618029-cael
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 60
Jetons : 2739
Points d'Expériences : 1818
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Dim 23 Juin - 10:08

L'arche de Noé

ft. Cael Joy
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO
♫♫

Alors là…Je ne sais pas trop quoi penser, c’est quoi ce guignol ? Chercher des lunettes dans les conduits d’aération ? Mais c’est quoi cette idée à la noix ? Le pire je pense, c’est que Kyurem ne dise rien, elle n’élève pas la voix contre lui, comme si c’était totalement normal que cet Yzarc agisse ainsi. Il est évident qu’il est fou, c’est simple, il parle de lui à la troisième personne, alors je me demande bien ce qu’il peut faire sur le navire d’une femme aussi dure que la capitaine Romanoff. Cette dernière reprend l’homme alors qu’il tente vainement de monter à nouveau dans le conduit d’aération…

J’ai l’impression d’avoir atterris dans la quatrième dimension. La capitaine du navire, aussi froide qu’un légendaire de type glace, est devenue conciliante avec un fou, qui essaye de sortir par un conduit d’aération…Et Cael va se mettre à danser la macarena avec son Lucario tant qu’on y est ? Bon heureusement le Yzrac abandonne l’idée de sortir par les conduits, et il sort par la porte, comme le lui a demandé notre capitaine…mais il saute par-dessus la balustrade...Ne pas chercher de logique, cet homme est complètement dans son monde.

Notre gentille et attentionnée capitaine nous explique que cet étrange homme n’est autre que le chargé des communications du navire. Bizarrement j’espère que nous n’aurons pas à lancer des appels de détresses, sinon je crois que les navires qui devraient nous porter secours n’arriveront jamais à destination…Je vais quand même garder un œil sur ce Yzrac, il ne m’inspire pas vraiment confiance, ce genre de personne est totalement imprévisible.

Une fois la petite crise de rage de Romanoff passée, c’est Amos qui reprend la parole, continuant ses explications sur les raisons de ce voyage, et notre présence ici. Et effectivement, la situation est plus compliquée qu’elle ne le laissait présager. La compagnie est au bord du gouffre, ses finances sont au plus bas à cause de la désertion des potentiels clients. Ce scandale a vraiment fait beaucoup de mal à la compagnie, qui peine à se relever. C’est pourquoi elle compte beaucoup sur ce voyage caritatif, s’il échoue, la boite coule et met la clé sous la porte.

Pour nous rajouter encore plus de pression, Amos nous apprend que pour une réduction de peine, soit dit en passant pour réussir à garder un tant soit peu la tête hors de l’eau ; la compagnie n’a pas hésité à balancer les autres entreprises et organismes qui trempaient avec elle dans ses activités illicites. Et forcément, ces dernières sont dans le collimateur de la justice maintenant, et elles ont clairement envie de se venger de la boite qui les a mis dans ces ennuis. Quel meilleur moyen pour ce faire que de ternir un peu plus l’image de la compagnie, en les faisant lamentablement échouer dans leur tentative de redorer leur blason.

Ça complique grandement les choses, ce genre d’entreprise brasse des millions, et ils sont prêts à tout pour leur vengeance et pour protéger leur investissement. Ils ont dû payer une fortune des saboteurs pour mettre leur plan à exécution, ce qui pose plusieurs problèmes. Ces personnes vont avoir les moyens d’agir, mais surtout ils vont être extrêmement motivés, ce qui les rend encore plus dangereux. Je suis certaine qu’ils n’hésiteront pas à blesser les pokémon présents sur ce navire, et à mettre leur vie en danger pour réussir dans leur entreprise. Et pour être honnête, je ne suis pas certaine qu’Amos veuillent vraiment que le voyage se passe bien dans l’intérêt des pokémons. A sa façon de parler, il a autre chose en tête, il veut vraiment que l’entreprise de transport se redresse, en même temps c’est son boulot…

C’est pourquoi, Cael et moi devons rester sur nos gardes, les ennemis vont pouvoir arriver de n’importe où, de n’importe quel port et…Il n’y a pas d’escale ? C’est la ligne droite jusqu’à la destination finale ? Mais alors ça veut dire que…comme Cael le souligne, les saboteurs sont déjà sur le navire, ce qui ne va pas nous faciliter la tâche. Maintenant chaque personne à bord peut être considérée comme suspecte, à commencer par notre très cher capitaine. Avouez que c’est louche, elle ne semblait pas réellement ravie de nous savoir à bord du navire, et il serait tellement facile pour elle de mettre le navire en mauvaise posture. Je note, Capitaine Romanoff : première suspecte à égalité avec Kard.

Une fois que le ranger rose a posé toutes ses questions, c’est à mon tour de poser les miennes.

-Est-ce qu’il y a des membres de l’équipage qui ont été affectés au navire récemment ?

-Vous pensez qu’un membre de l’équipage pourrait être un saboteur ?
-Ce n’est pas une possibilité à exclure. Quelques soient votre ennemi, il a surement beaucoup d’argent, ce qui est un excellent moyen de corruption.

Amos et la Capitaine se regardent, mes arguments semblant les convaincre, avant que la jeune femme ne soupire et me fixe à nouveau dans les yeux.

-J’ai personnellement recrutée l’équipage de ce navire, il n’y a aucun traitre. Mais si ça peut te faire plaisir jeune fille, le dernier à avoir rejoint le navire est Kard Ekusas, le machiniste. Les autres sont là depuis des mois.
-Merci de l’info

Kard…encore une fois, son nom commence à un peu trop revenir dans mes interrogations. Je vais vraiment le surveiller, et je pense que je vais même l’interroger dès que j’en aurai l’occasion. Une fois la réunion terminée, la capitaine nous vire gentillement de sa cabine, et j’attends patiemment mon partenaire à l’extérieur. Ce dernier me propose de nous séparer pour faire le tour du bâtiment, ce qui en soit n’est pas une si mauvaise idée que ça. C’est un navire juste gigantesque, et je ne suis pas certaine que nous ayons d’autre réel moyen de l’examiner à fond si nous restons ensemble. Pour pouvoir communiquer, le rose m’emprunte mon Ipok et commence à le bidouiller…j’espère qu’il ne va pas le casser, sinon je suis dans la mouise moi. Heureusement mon appareil semble en bonne santé, et une nouvelle icône apparait, me permettant d’utiliser l’Ipok comme d’un Talkie-Walkie. Plutôt ingénieux.

Cael me propose de m’occuper du pont supérieur, il faut dire que c’est mieux ainsi, car avec toute ma troupe de pokémon, je me voyais mal explorer les couloirs aux escaliers étroits. Je lui adresse l’un de mes faux sourires avant d’acquiescer, et le ranger ne perd pas un instant pour partir….comme l’a fait Yzrac. Non mais les escaliers ça existe quand même, ce serait bien de les utiliser. Bon ok je vous montre comment on fait.

C’est donc en empruntant le chemin traditionnel, voyez en cela l’escalier, que je me rends sur le pont. Je suis rapidement rejoint par Lucifer, qui se pose juste devant moi.

-Tu as remarqué quelque chose de suspect ?


Il hoche la tête de droite à gauche, ce qui est bon signe, les saboteurs n’ont pas commencé à agir sur le pont. Mais je ne suis pas rassurée pour autant, ils peuvent très bien faire une diversion sur le pont, avant de s’en prendre à l’un des points vitaux du navire…comme la salle des machines par exemple. Je me méfie vraiment de ce Kard, et pas seulement parce qu’il est le dernier arrivé sur ce navire ou qu’il a un accès direct à la salle des machines. Non je ne saurais pas comment le décrire, probablement parce que je n’ai aucune émotion, mais il y a un truc pas net chez cet homme.
Je me tourne donc vers mon Dracaufeu et lui caresse la tête avant d’appeler d’autres membre de mon équipe : Phoenix, Stella et Iffrit.

-Les amis, je veux que vous aidiez Lucifer à surveiller le pont supérieur. Stella tu restes avec moi pour faire la connexion.


Tous acquiescent, et ma Tarsal rejoint mon épaule libre alors que les trois autres repartent en patrouille sur le pont du navire. Si l’un des saboteurs veut se donner à son travail sur le pont supérieur, il sera tout de suite repéré…Soudain une puissante secoue se fait sentir, et je me raccroche in-extremis à la rambarde à côté de moi. Bon sang qu’est-ce que c’était que ça ? Une alarme se déclenche, je n’aime pas vraiment ça. L’un des matelots finit par passer devant moi, et je l’interpelle pour savoir de quoi il en retourne.

-Qu’est-ce qui se passe ?
-Une avarie vient de se déclencher dans la salle des machines madame, toute personne pouvant aider doit s’y rendre immédiatement.

Un problème dans la salle des machines…super, comme s’y on avait besoin de ça. J’ai l’intime conviction que ce problème n’est pas dû à un disfonctionnement, mais à un acte totalement délibéré et malveillant. Enfin ce n’est pas le moment de raisonner, je cours en direction de la salle des machines, par le même chemin que nous avons pris juste avant, tout en appelant Cael.

-Cael tu m’entends
-Yuna ?!
-Un problème a été signalé dans la salle des machines !
-Reçu. J’fonce sur place avec Lucki. On va essayer de faire avec, le temps que t’arrives !


Parfait, vu qu’il est déjà dans les niveaux inférieurs, il devrait y être avant moi, et faire un constat de la situation. Le problème c’est que j’ai-je ne sais combien d’escalier à descendre, et que je ne peux pas courir dans ces derniers…Et puis zut, tant pis pour les règles de sécurité, il y a urgence. Je glisse donc le long des rambardes de sécurité pour atteindre la salle des machines le plus vite possible.

Quand j’arrive sur les lieux, bon nombre de machine clignote rouge…enfin je les vois clignoter aux travers de l’épaisse fumée noire qui s’en échappe. Un incendie, manquait plus que ça…et pas de Cael à l’horizon, il devrait déjà être là pourtant ! C’est l’un des jumeaux qui m’apporte la raison de l’absence du rose.

-Si tu cherches ton camarade, il vient de foncer dans le feu pour pourchasser le responsable.
-Je vois. Faites-moi un bilan de la situation.
-Tu crois pas qu’on a autre chose à faire que papoter ?!
-Je dois savoir s’il y a des personnes prisonnières des flammes avant d’agir.

L’homme me fixe quelques secondes, mais je reste inflexible, et mon regard lui suggère de coopérer sous peine de rencontrer pire que ces flammes.

-Normalement non, si tu as des pokémon eau c’est le moment de les sortir.

Pokémon eau…je suis une spé feu moi ! En général j’ai plus de chance de déclencher un incendie que de l’arrêter. Enfin j’ai bien un pokémon eau dans mon équipe, mais elle ne connait que l’attaque Trempette vu qu’elle vient de naitre. En revanche j’ai d’autre pokémon qui possède des attaques eau, ils vont pouvoir aider à la maitrise de l’incendie.

-Dovah, Azura j’ai besoin de vous.


Mes deux pokémon apparaissent et n’ont pas besoin d’explication pour comprendre la situation, la fumée parle d’elle-même. Ils vont pouvoir éteindre ces flammes avant que les dégâts sur la machinerie du navire ne soit trop grande. Mais avant même que je n’ai le temps de donner mes ordres, j’entends la voix de Cael. Ce dernier me demande de l’aider à intercepter le fauteur de trouble.

-Cael, je ne peux pas venir maintenant, le feu de la salle des machines prend de l’ampleur. Je te rejoins dès que je peux.

Je reporte mon attention sur les flammes, deux grosses attaques eau devraient pouvoir réduire de plus de moitié les flammes présentes. Mais un cri attire soudainement mon attention.

-A L’AIIIIIIIDE

Je plisse les yeux pour essayer de voir d’où vient le cri de détresse, mais c’est finalement Stella qui me vient en aide.

-Maman là-bas.

Je vois enfin l’origine de cet appel à l’aide, il s’agit d’un marin dont la jambe est prise au piège par une armoire électrique qui est tombée. Je ne peux pas lancer les attaques eau, il risque d’être pris dans le torrent d’eau. Bon pas le choix, faut qu’on aille le chercher, je me tourne vers ma Ecremeuh.

-Azura, tu peux aller le chercher ? Stella va soulever l’armoire.

Ma pokémon normal acquiesce et traverse les flammes sans problème, il faut dire que son talent Isograisse est bien utile sur ce coup. Elle possède une résistance au type feu, ce qui lui permet de rejoindre le marin sans problème. C’est au tour de ma Tarsal d’entrer en scène, et avec ses pouvoir psychique elle soulève juste ce qu’il faut de l’armoire, pour permettre à Azura de prendre le marin dans ses bras, et revenir vers nous.

Une fois que c’est fait, les autres personnes présentent s’occupe du blessé, pendant que je me reconcentre sur ma mission principale, arrêter les flammes. Malheureusement je ne peux pas les arrêter avec un contre feu, comme dans la simulation que j’ai fait avec Paul. Il va donc vraiment falloir faire appel aux attaques eau, mais je me tourne vers ma Tarsal.

-Stella, est-ce que tu penses que tu peux protéger les appareils électriques de l’eau ?
-Heu…oui Maman, je pense pouvoir le faire
-Très bien, alors c’est parti. Tout le monde reculez, Stella utilise Psyko, Dovah Hydroqueue et Azura Surf, éteignez moi cet incendie.

Mes trois pokémons ne perdent pas une seconde, une fois que tous les marins se sont mis à l’abris Stella créé un champ de force pour protéger les appareils et éviter un court-circuit. Dovah frappe sa queue au sol, créant une petite vague qui vient éteindre une bonne partie des flammes. Le reste du feu est balayé par la vague que produit Azura. Je surveille attentivement ma Tarsal, il ne faut pas qu’elle craque, sinon les dégâts seront énormes….

Mais heureusement elle tient bon, et les flammes sont désormais toutes éteintes. Les marins derrière moi commence à souffler de soulagement et à crier de joie. Je ne me mêle cependant pas à leur euphorie, félicitant dans un premier temps mes pokémons.

-Bravo vous tous, vous avez été fantastique.

Je rappelle mes deux pokémons extincteurs avant de m’avancer dans la salle, constatant les dégâts. Heureusement que nous avons arrêtez les flammes à temps, la machinerie ne semble pas en trop mauvais état. Il y a cependant un détail qui me chiffonne, ou est Kard ? C’est lui qui est censé gérer la salle, il devrait donc être là, mais je ne l’ai pas vu dans cette opération d’arrêt du feu….Ba tient quand on parle du loup, le voici qui s’avance vers moi, visiblement surpris de l’état dans lequel se trouve sa salle des machines.

-Où est-ce que vous étiez ?


Ma voix est froide, et mon regard est dur. Il semble essoufflé, comme s’il venait de courir un marathon…ou qu’il avait essayé d’échapper à quelqu’un. Il me regarde d’un regard tout aussi froid que le mien, avant de me donner une raison toute simple.

-J’étais dans les quartiers, c’est mon quart de repos.

-Et bizarrement quand c’est votre temps de repos et que vous n’êtes pas censé être là, la salle des machines est sabotée. Pourquoi n’êtes-vous pas arrivé avant ? Vos quartiers sont censés être proche de la salle des machines, justement en cas d’avarie.
-J’étais sous la douche. Maintenant si vous le permettez, vous n’avez rien à faire ici, je dois voir si les dégâts ne sont pas trop importants avant de faire mon rapport au capitaine.

Mouai, je ne suis pas convaincu mais bon, je n’ai pas la preuve tangible que ce soit lui, je n’ai que de très très très forts soupçons le concernant. En plus je dois contacter Cael, si ça se trouve il a réussi à capturer le fauteur de trouble.

-Cael tu me reçois ? Est-ce que tu as capturé le responsable de la pagaille en salle des machines ?

Et la réponse est non, le saboteur a réussi à lui échapper, ce qui ne fait qu’augmenter les soupçons que j’ai pour Kard. Bon ce n’est pas grave, on va se regrouper et discuter de la suite des opérations.

-Ecoute ne bouge pas, je te rejoins tout de suite.

Après avoir une idée approximative de l’endroit où se trouve le ranger, je me lance dans une course folle pour le rejoindre au plus vite. Mais ce bateau est un vrai Labyrinthe, comment font les marins pour ne pas se perdre ?

Malheureusement ma course est arrêtée par d’étrange bruit provenant de la cale…ho non les pokémons !!! Je me dirige à toute vitesse vers l’immense pièce qui héberge tous les pokémons qui doivent être relâchés et…Mais qu’est-ce qu’ils font ? Je suis obligé de me baisser pour esquiver un Lance-flamme perdu. Ils sont en train de se battre ? Mais pourquoi ? Je n’ai pas vraiment le choix, je fais appel à mon Arcanin une nouvelle fois, et je monte sur son dos, nous permettant d’esquiver une puissante attaque Lame de Roc.

Non ils ne se battent pas tous entre eux, certains n’hésite pas à nous viser…c’est une mutinerie de pokémon. Je ne sais pas du tout comment gérer ça, mais Cael est un range, il doit savoir comment faire.

-CAEL rapplique aussi vite que tu peux dans la cale ou se trouvent les pokémon, ils deviennent tous fou !!!

En attendant j’appelle mon Ponyta, ma Malamandre et mon Chartor, pour qu’ils puissent tenter de distraire ces pokémons rebelles, le temps que le Ranger arrive…Dépêches-toi Cael !!!!



_________________
 
You can never
turn back


Merci Max pour le Moodboard:
 
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2330
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Dim 23 Juin - 22:29
‘’Cael, je ne peux pas venir maintenant, le feu de la salle des machines prend de l’ampleur. Je te rejoins dès que je peux. ‘’

Y’a d’autres bonnes nouvelles, en attente ? Genre un trou dans la coque, une attaque de Lugia, ou la perte de toutes la bouffe du navire ? Non ? Bon, ben je vais me contenter de ça pour le moment !
La température augmente à chaque seconde, j’ai l’impression d’être une patate qu’on vient de mettre au four (Hmmm, avec du fromage…*Sbaf* On se concentre !). Le couloir est déjà noirci du sol au plafond par les émanations mais à cause de mon Lucario qui le talonne, le responsable ne peut même pas en profiter pour détracter un autre appareil qui nous ralentirait. De mon côté, à part esquiver les quelques débris sur le chemin et garder l’allure, je ne peux pas faire grand chose de plus : si j’arrive à suivre le chemin qu’il prend, ça nous dira peut-être où il se rend et donc, à le démasquer.
Allez amigo, encore un petit effort, il est à toi !

‘’...!’’

‘’Lucki, mais qu’est-ce que tu fabriques ?!’’

*Sbunk*

Une impression de danger extrême...puis le choc. Sans préavis, le type Combat vient de piler sur place, pour pivoter à 180° et m’aplatir littéralement au sol. À moitié enfoncé sur sa fourrure moite, je ne peux qu’enrager, tandis que notre cible tourne à l’angle et disparaît de mon champ de vision. Au même moment, une violente secousse ébranle le couloir et nous ensevelit tous les deux sous une épaisse masse de suie et de fumée.

‘’*Cough* Bien joué...amigo. Pas de mal ?’’

Si on juge qu’une fourrure roussie et une envie meurtrière à l’encontre du responsable ne sont pas trop graves, alors non, rien de cassé de son côté. Je ne sais pas ce qu’il a utilisé pour produire cette explosion, mais en tout cas, ça a fait de sacrés dégâts...Encore heureux qu’on ne soit pas au niveau de la ligne de flottaison, ce truc a perforé le couloir des deux côtés et un mince rayon de soleil transparaît de l’extérieur pour venir nous éclairer, mon Lucario et moi. On doit avoir l’air fin, tiens...

‘’Cael tu me reçois ? Est-ce que tu as capturé le responsable de la pagaille en salle des machines ?’’

Comment te dire…

‘’Il a balancé un truc, y’a eu une explosion et...J’lai perdu. Et de votre côté, c’est maitrisé ?’’

Ce serait quand même dommage d’avoir poursuivi ce type, si c’est pour tendre que le navire va rejoindre les fonds marins. Yuna n’a pas l’air en panique, on va donc croiser les doigts pour que ça ne soit pas le cas.

‘’Ecoute ne bouge pas, je te rejoins tout de suite.’’

Pas de soucis, ça va me laisser le temps d’enlever un peu de la suie qui me recouvre de la tête au pied. Je me laisse donc tomber le dos contre une paroi, avant d’essaye de brosser ça au maximum. Pour une fois que j’ai les cheveux noir corbeau, tiens…
Lucki de son côté, se contente de joindre les pattes, avant qu’une mince vibration n'émane de tout son corps. Sous l’effet de son aura, chaque particule de suie se retrouve littéralement ‘’soufflée’’ hors de sa fourrure. Pratique comme pouvoir, dis moi. Dommage que je puisse pas...Eh.

‘’Qu’est-ce que tu fabriques ? Ah, ça. Aïeuh !’’

Maintenant qu’il le dit, c’est vrai que ça commence un peu à chauffer : dans la course, j’avoue ne pas avoir vraiment regardé où je m’aggripais pour accélérer et l’air marin sur les brûlures aux paumes, ce n’est pas super agréable. Le temps d’un Vibra-soin de mon starter et la peau prend une coloration plus rosé, tandis que la sensation s’estompe...Ça me démange par contre, c’est insoutenable !
Bon, Yuna ne devrait plus tarder et après ça, on pourra monter un plan d’attaque. y’a bien au moins un saboteur à bord, suffit de le débusquer !

‘CAEL rapplique aussi vite que tu peux dans la cale où se trouvent les pokémon, ils deviennent tous fou !!!’’

...PARDON ? La pause est finie, on repart ! Malgré l’aura circonspecte qui émane de mon Lucario, je me suis déjà élancé le long du couloir, en direction du pont inférieur. Même si ce bateau est immense, suffit de trouver un escalier qui descend, vu la taille de la cale et heureusement pour moi, il se trouve qu’il y en a un, deux couloirs plus loin. Si je me plante pas, la cale est juste après ce niveau.
Le dernier escalier sera d’ailleurs parcouru d’une glissade le long de sa rampe, pas le temps de compter les marches !

‘’Ranger au rapport !’’

Effectivement ‘’tous fous’’ est une bonne description de l’état des occupants de cette cale : les attaques voltigent de partout, des Pokémons affolés courent en tous sens et la moitié des espaces aménagés ont été piétinés ou investis.  Au milieu du chaos, je distingue rapidement les silhouettes de Martel et Mithos, qui tentent de canaliser les plus petits Pokémons, pour les diriger hors de la mélée. Et si le Négapi n’hésite pas à sauter sur les assaillants pour leur asséner quelques baffes, Martel demeure aux côtés des plus vulnérables (Par contre, j’ai pas rêvé, elle a fait QUOI à ce Brutalibré ?) pour les défendre.
Avant que Lucki ne puisse les rejoindre, je pose le bras sur la patte du type Combat...Deux secondes, ça servira à rien de participer, si on n’arrête pas tout ça. Un peu plus loin, les mèches bleus de Yuna valent tous les repères du monde et suivi de mon starter, je rejoins la Givrali pour un point sur la situation.

‘’Tu sais ce qui a provoqué ça ?...Ok, l’important pour le moment, c’est d’arriver à calmer les plus effrayés. les autres devraient suivre et on pourra arrêter tout ça.’’

‘’Bougez pas les jeunes, la cavalerie est là !’’

Cette fois, j’suis sûr que c’est Alex (Perdu) ! Suivi d’une demi-douzaine de ses collègues et de leurs Pokémons, le marin dévale à son tour les escaliers, avant de coordonner les efforts de sa petite troupe. Parfait, ça nous fera un peu de répit pour gérer le reste. Et ce n’est pas u mal, la plupart des attaques commencent à s’intensifier, si ça continue, la coque ne va pas tenir plus de cinq minutes !
Réfléchis Cael, tout à l’heure, t’as bien repéré ce à quoi je pense, non ? Avec son aide, ça devrait suffire pour y voir plus clair !

‘’Je crois que j’ai une solution, mais j’ai besoin de deux minutes. Si la coque tient jusque là, la majorité des Pokémons vont s’immobiliser. Ils n’y aura plus qu’à calmer les plus agressifs avec quelques baffes ! Lucki, tu te charges de ce groupe-là. Yuna, j’peux te laisser les type Plante ?’’

Après avoir désigné au Lucario la partie abritant une majorité de type Eau, je remarque que Martel et Mithos se sont portés à ma hauteur. le temps de leur donner leurs instructions et le trio s’avance sous un déluge (littéral) qui manque de les envoyer bouler en arrière sous la force de l’inondation. Un groupe de Ptitard semble avoir décidé d’arroser quiconque s’approche de leur coin, mais dissimulé derrière  Lucki, les deux chromatiques tiennent bon. Et lorsque le Lucario condense son aura entre ses pattes et que cette dernière prend une teinte aussi sombre que la nuit, les oreilles du duo se mettent à s’illuminer également, avant que ce ne soit le tour de leurs marquages sur les joue.

‘’Photocopie…’’

Sans protection aucune contre une triple attaque Vibrobscur, les Ptitards se recroquevillent les uns sur les autres et je n’ai plus qu’à me glisser au milieu, sans mal. Désolé amigos, c’est pour votre bien ! De son côté, Yuna semble avoir fait sa part du travail, aucun Pokémon plante à l’horizon, je peux atteindre la zone ensablée de la cale sans obstacle.

‘’Nous étions trente sur le galion♪’’
‘’Des pirates mauves libres et fiers♪’’


Je sais pas si c’est bien le moment, mais on dirait que le groupe d’Alex a commencé à chanter ? Pourtant, un bref coup d’oeil en arrière me confirme que c’est tout sauf un manque de concentration: braillant à plein poumons, les quelques marins se sont rassemblés en un mur le long de la coque et tout Pokémon qui fait l’erreur de s’approcher d’eux, se retrouve rejeté en arrière par plusieurs Pokémons de type Combat. Menant l’orchestre, Alex est accompagné d’un Kicklee qui imite parfaitement son dresseur lorsque ce dernier agrippe la liane d’un Saquedeneu, pour le faire tournoyer et le renvoyer façon marteau de lancer au milieu de la cale !

‘’J'étais capitaine sur le pont♪’’
‘’Balance la bouteille à tribord♪’’
‘’Balance la bouteille à bâbord!♪’’


Ok, de leur côté, ça devrait aller. Et du mieux...J’ai pas rêvé tout à l’heure, quand on a fait le recensement des Pokémons, il y avait bien un...AH, TE VOILA, TOI !

‘’Seeeeer…’’

‘’Yop, mon grand. J’suis désolé de te demander ça, mais on va avoir besoin de tes talents et fissa !’’

L’Ekaïser qui me fait face me met facilement trois têtes de haut. Roulé en boule, le type Dragon semble peu enclin à participer au chaos général, mais mon approche le dérange suffisamment pour qu’il décroise les pattes d’un geste menaçant. Si ce que j’ai lu est vrai, un seul de ses coups et je m’envole pour traverser le pont principal.
À gestes lents, j’arrive jusqu’à mon Capstick et..Maintenant !

‘’KAÏSER !’’

‘’Capture, go !’’

En un éclair, j’ai pressé la détente, avant de rouler sur le coté pour esquiver la frappe du Dragon. Sa griffe fait plier le métal de la cale avec un grincement, tandis qu’il l’extrait à nouveau, en rugissant. Dans le même temps, mon Disque de capture vole derrière lui et entame ses rotations, autour de nous deux. J’ai cinq secondes avant qu’il n’attaque à nouveau, j’dirais…

‘’E-Kaï !’’

...Ok, disons trois. Une seconde roulade, qui sera un peu trop tardive hélas : sa patte s’accroche à la lanière de mon sac et balancer en tout sens, je ne peux que continuer furieusement à enchaîner les rotations. Il est même pas énervé, alors pourquoi est-ce qu’il se montre aussi borné, je veux juste un coup de main ! Sonné par le choc, je vois même pas ce que je fais, tout ce que je sais c’est qu’on a besoin de lui.
Un à un, les cercles de lumières se rassemblent et, alors que l’Ekaïser lève de nouveau la patte, ce sera pour l’immobiliser dans les airs, avant de me contempler avec un grognement. Tout en secouant la tête, je constate que mon Capstick s’orne dorénavant d’une petite lueur supplémentaire.

‘’Capture...effectué. Euh, je sais pas trop comment ça marche, mais il parait que tu peux produire un son incroyable. Ça te dérangerait de calmer un peu le jeu avec ça ?’’

*Grumpf*

Avec un nouveau grognement, le type Dragon s’ébroue, déployant toutes les écailles de son armure. Puis, avec un puissant rugissement, il se secoue en tous sens, manquant au passage de m’assomer. L’onde sonore est si puissante qu’elle résonnera quatre fois dans la cale, avant de s’estomper et lorsque je parviens à calmer le bourdonnement qui me vrille le crâne, c’est pour découvrir que le calme semble effectivement en bonne voie pour revenir : la majorité des Pokémons se sont roulés en boule face à ce bruit insoutenable et les rares enragés qui désirent encore se battre, sont clairement en infériorité numérique à présent.
Tout en tapotant la patte de l’Ekaïser, c’est suivi de ce dernier que je vais rejoindre Yuna, qui semble bien partie pour assommer les derniers Pokémons à elle seule.

‘’Victoire ! Et du côté d’Alex et des autres ?’’

Pour toute réponse, la Givrali se contente de tendre la main en direction des marins...Ah. Au milieu du groupe, la silhouette plus menue de Natalia se dessine, accompagné d’un immense Kaimorse à l’air terrifiant. Et ce qui émane d’elle...je préfère pas vous le décrire, j’vais en faire des cauchemars pendant une semaine. À cet instant, passant le barrage de son équipage, un Insécateur commet l’erreur de foncer dans sa direction...Adieu, amigo.

‘’Tyran, Plaquage.’’

‘’Moooooooorse !’’

Disparu l’Insécateur. malgré ses tentatives pour se libérer, il ne pourra rien faire lorsque la capitaine Romanoff s’approche de lui, avant de poser sa botte sur son front.

‘’Pas...de mutinerie...à bord de mon bâtiment !’’

Laissant le soin à Tyran de s’occuper de son cas, la ‘’charmante’’ jeune femme nous rejoint ensuite à grand pas, tout en examinant la coque qui nous entoure d’un air ennuyé. Un ‘’merci’’, ce serait pas mal, quand même.

‘’Je peux savoir ce que c’est que ce bordel ? Un peu plus et ils nous envoyaient tous par le fond !’’

‘’Aucune idée, on ne sait pas ce qui a déclenché ce coup de folie. Ils sont calmes pour le moment, mais va falloir un moment pour les ramener dans leurs parcelles respectives, j’pense.’’

‘’Comme si j’avais le temps de m’en occuper ! BOB, AU RAPPORT !’’

‘’AAAAAAH, MADAME ROMANOFF !’’

Tiens, je connais cette voix...Ah. Émergeant d’une pile de Pokémons dans les vapes, Lucki se glisse jusqu’à nous, tout en traînant le-dit Bob par le pied. Le Lucario a l’air positivement ravi, malgré les marbrures qu’il a au visage et sur le corps, tout le contraire de l’humain qui lui sert de serpillière actuellement  Qu’est-ce qu’il foutait là, au beau milieu des Pokémons ?
Après que le type Combat l’ai tout bonnement jeté aux pieds de la capitaine, je constate que Martel et Mithos sont tout aussi amochés mais semblent prêt à repartir pour un autre round...Z’êtes tarés, vous deux, j’vous le dit pas assez.

‘’Madame...les Pokémons...Trop…’’

‘’Dites Bob...Vous fabriquez quoi dans la cale, j’croyais que vous aviez peur des Pokémons ?’’

‘’On se reprend ! Je veux un rapport sur l’état des dégâts dans dix minutes au poste de pilotage ! Les gamins, rompez, vous en avez assez fait pour aujourd’hui !’’

Ça ne répond pas vraiment à ma question, mais j’imagine que dans son état, il ne pourrait même pas comprendre ce que je lui dit. Comme un automate, le pauvre homme prend mécaniquement la direction des escaliers...Et je crois qu’on ne va pas tarder à l’imiter. Si j’attends encore deux minutes avant de manger un truc, je pourrais probablement bouffer Lucki ! Avec ce que Ama m’a piqué, j’ai la daaaaaalle !

‘’Dis Yuna...Tu penses que y’a un mini-frigo à disposition dans nos cabines ?’’

********************

Le reste de la journée d’hier aura été consacré à prendre un peu de repos et à aider dans les réparations de la cale. Rien d’étonnant à ce que nous nous soyions affalé sur nos couchettes donc. Au moins, on aura pu dormir un peu avant de devoir être de nouveau sur le pont (et MANGER surtout) : Axel s’est révélé être un cuisinier du tonnerre, les pâtes aux fruits de  mer, j’avoue que y’a rien de tel pour se remplir le ventre (surtout quand on en reprend cinq fois).  Mais aujourd’hui, ce sera différent, ça va être une bonne journée !
Le matin n’aura pas trop tardé et alors que je sors de ma cabine aux aurores (Merci réveil-Lucki, même en mer, t’es toujours à l’heure…), c’est pour manquer de percuter Yuna.

‘’Ouaaaaaaah…’jour, y’a quoi au menu pour le p’tit-dèj ?’’

Pas grand chose, vu l’absence de tout cuistot dans les cuisines. Le temps d’attraper de quoi grignoter sur le pouce et nous voila parti pour la cabine de pilotage. Manifestement, Natalia a passé la nuit sur place, vu les cernes qu’elle arbore : penché sur ses cartes, la capitaine semble plongé dans ses réflexions, tandis qu’Amos fait les cents pas derrière elle. L’atmosphère est électrique de bon matin, dites-moi…

‘’Bonjour à vous deux. Bien dormi ?’’

‘’Suffisament. Vous avez trouvé quelque chose, hier ?’’

‘’Absolument rien. Pas de dispositif, rien dans la nourriture..Le responsable a juste provoqué une grosse panique, puis s’est éclipsé.’’

‘’C’était pas un peu risqué ? J'veux dire, si le bateau coule, lui aussi, risque d’y passer.’’

‘’On a affaire à un pro, voila tout.’’

Balayant ses cartes d’un geste rageur, Natalia retourne se placer face au gouvernail, avant de scruter les différents écrans de son poste. Je sais pas trop ce qu’elle cherche, la plupart ont juste l’air de donner notre position...Alors pourquoi est-ce que Lucki la sent si inquiète ?

‘’Un incident isolé, c’est de l’improvisation. Deux aussi rapprochés et élaborés, c’est qu’il y a un plan à l’oeuvre.’’

‘’Nous ne savons même pas ce que c’est, Miss Romanoff. Peut-être s’est-il rendu compte que son entreprise était voué à l’échec, au vu des efforts de ces jeunes et de votre équipage.’’

‘’C’est ça et bientôt, il neigera sur Akala ! ‘’

‘’Nous pourrions aussi faire demi-tour. Je préfère encore voir Hypotransport s’effondrer que de voir ce navire et ceux qui s’y trouvent, se retrouver en danger de mort.’’

‘’Dans ce cas, il aurait peut-être fallu vous réveiller avant !’’

Furibonde, Natalia s’empare de l’une des cartes éparpillés, avant de la lancer à Amos. Sur le tracé rouge qu’emprunte notre navire, un cercle à l’encre bleue semble avoir été tracée, accompagné de plusieurs spirales.

‘’Euh...Je suis pas expert marin, on peut avoir un traducteur , s’il vous plait ?’’

‘’Nous avons dépassé le cercle arctique de l’archipel, voilà le problème ! Une fois franchi, impossible de faire demi-tour à cause des courants, il faut le traverser d’un bord à l’autre. Et demain matin, nous serons presque en vue du lieu de rendez-vous, donc si saboteur il y a, il va forcément intervenir aujourd’hui !’’

‘’Nous n’en savons rien, peut-être que…’’

‘’Ca...Capitaine ?’’

‘’QUOI ?’’

Elle en baverait presque de fureur. Ecrasant le bouton des communications sans se départir de son air menaçant, Kyurem semble prête à dévorer celui qui se trouve à l’autre bout du fil.

‘’Euh Yzarc sait qu’il ne doit pas vous déranger pour rien. Mais Yzarc aimerait  vous dire qu’il y a un gros glaçon qui se dirige vers nous à toute vitesse. Vous savez un peu comme dans les martinis, là où la glace fait *tictic* quand on agite son verre’’

Alors, je suis pas sûr d’avoir tout compris, mais si on traduit ce que vient de nous dire Yzarc, ça ne laisse pas beaucoup d’autre possibilité que celle à laquelle je pense. Et lorsque j’échange un regard avec Lucki, l’aura du Lucario me confirme qu’il est dans le même état que moi: Ça va mal finir.
Toujours réactive, Natalia n’a pas perdu de temps et ouvre tous les canaux du navire, avant de se saisir du gouvernail en hurlant.

‘’ICEBERG DROIT DEVANT, TOUT LE MONDE A SON POSTE !’’

Qui est l’imbécile qui a dit que ce serait une bonne journée ?

_________________
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] 1529618029-cael
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 60
Jetons : 2739
Points d'Expériences : 1818
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Lun 1 Juil - 0:51

L'arche de Noé

ft. Cael Joy
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO
♫♫

Pourquoi j’ai la désagréable impression que l’on n’est pas au bout de nos surprises pour cette mission. Je me baisse au dernier moment pour esquiver un Hydrocanon dirigé dans ma direction, il faut que Cael se dépêche de rappliquer et vite, je ne vais pas pouvoir tout gérer…Bon en attendant, je vais faire de mon mieux pour gérer ce joyeux bordel. Je ne vois que quatre pokémon qui peuvent m’aider : Dovah, Astrega, Stella et Hestia. Je libère donc toute ma petite troupe, et nous partons à l’assaut des pokémons, dans l’espoir de les calmer…

Quoi comment ça c’est une mauvaise idée de calmer des pokémons en les attaquants ? Je ne suis pas d’accord, parfois, la violence est obligatoire pour faire passer certains messages. Mais avant même que nous n’ayons le temps de faire quoi que ce soit de vraiment utile, le ranger rose arrive enfin. Le jeune homme me demande si je suis au courant de quoi que ce soit par rapport à cet incident, hélas je ne peux pas lui dire grand-chose. Je ne sais rien du pourquoi du comment de la situation, un conflit entre race ? Un étranger qui aurait dérangé certain pokémon…toutes les situations sont envisageables.

Pour l’instant, l’important c’est de calmer tout ce beau monde avant qu’un de ces pokémon n’ait la brillante idée de faire un trou dans la coque, et de nous faire couler comme le Titanic. Alors que nous nous apprêtions à agir, Axel et des marins arrivent, bien décidé à nous apporter notre aide. Cael m’expose d’ailleurs un plan, mais il lui faut deux minutes pour le mettre en action. Si ce n’est que ça, je peux lui donner les deux minutes nécessaires pour son plan. J’acquiesce d’un signe de tête avant de foncer en direction des pokémons plante, note à moi-même ne pas tous les cramer. Heureusement que je n’ai pas sorti Lucifer, il se serait donné à cœur joie de les cramer jusqu’à la dernière feuille.

J’arrive rapidement à la zone des pokémon plante, et une chose me saute tout de suite aux yeux : Ce Florizarre qui déchaine ses Danse-Fleurs un peu partout autour de lui. Si je ne l’arrête pas maintenant, il risque de se blesser lui-même dans la confusion, mais il risque de faire beaucoup de mal aux petits Mystherbe qui ne savent pas trop où aller. Bon pas de temps à perdre, je dois neutraliser le double-type, et protéger la coque de ces pétales acérés.

-Allez tout le monde, Astrega essaye de distraire ce Florizarre avec des attaques feu, Dovah tu dois briser toutes les attaque Danse-Fleur qui risquent de frapper la coque.


Mes deux combattants se lancent sans attendre dans la bataille, et Astrega est la plus rapide. Ma Malamandre se place dans l’angle mort du pokémon plante, et elle lui lance un petit jet de flamme. Pas de quoi le blesser non, ce n’est pas le but de la manœuvre, l’objectif est de faire en sorte qu’il focalise son attention sur un point, et qu’il ne soit plus un danger pour les pokémon plante aux alentour. La double-type esquive facilement les attaques qui lui sont lancées, mais la coque elle…ba elle ne peut pas bouger…enfin si elle bouge physiquement car le navire bouge mais….est-ce que je suis vraiment en train de raisonner sur le fait qu’une coque de navire peut bouger ? La réponse est oui, malheureusement.

Enfin tout ça pour dire que la coque est vulnérable, et que mon Draco doit utiliser beaucoup d’attaque Ouragan pour briser les torrents de pétale qui n’ont qu’un objectif : taillader la coque. Mais il reste un gros point important dans ce conflit, les pauvres petits pokémons plante qui menace soit de se faire faire un nouveau brushing, soit de se faire écraser par prêt de 200Kg. Ce qui disons-le n’est pas spécialement très très agréable…enfin je suppose.

-Stella, utilise tes pouvoirs psychiques pour écarter les pokémons de ce Florizarre, Hestia attrape les avec tes fils.

Mes deux autres pokémons acquiescent avant de se mettre à la tâche elles aussi. Les yeux de ma Tarsal rose virent aux bleus, le même bleu qui entourent les pokémons sauvages qui se retrouvent d’un coup dans les airs, hors de portée du danger public. Hestia fait sensiblement la même chose, même si elle se prend plus pour spiderman, à attraper les pokémons avec ses toiles, et à les ramener auprès d’elle.

Bon la situation semble sous controoooooole. Je me baisse au dernier moment pour éviter l’une des lianes qui était censé attraper Astrega. Je crois qu’énerver le Florizarre n’était pas une si brillante idée que ça, il est de plus en plus incontrôlable, et d’autres pokémon semblent se rajouter à la partie. En effet derrière nous se trouve un Tengalice et un Noadkoko semblent prêt à en découdre eux aussi…bon s’ils ne veulent pas entendre raison je vais devoir employé la manière fooooooorte !!!

Bon sang mais c’est quoi ce bruit qui nous explose les tympans là ? c’est dangereux, je suis certaine d’avoir perdu plusieurs point d’audition a cause de ça !!!! Enfin les pokémon menaçant semblent tout aussi perdu que nous, et je compte bien profiter de la situation.

-Astrega, occupes-toi d’eux.

Astrega comprend parfaitement ou je veux en venir, et elle titille une fois de plus la Florizarre qui relance une puissante attaque Danse-fleur. Mais au dernier moment, ma Malamandre l’esquive et ce sont les deux pokémon plante qui la subisse. Ça ne les met pas KO, mais ça les fait fuir, et Dovah n’a plus qu’à assommer le Florizarre avec une puissante attaque Souplesse sur la tête. Je sens qu’il y a un pokémon plante qui va avoir besoin d’une sacrée dose d’aspirine au réveil.

C’est ce moment que choisi Cael pour me rejoindre, et je dois avouer qu’il a fait du bon boulot de son côté. C’est vrai, il s’est occupé de tout un pan de la calle, tout seul, sans l’aide de personne…ce n’est pas un ranger pour rien. Il me demande ce que ça donne du côté des marins, et je me contente de pointer l’immense Kaimorse de notre cher capitaine, qui est en train de victimiser un pauvre Insecateur…enfin si c’est celui de mon frère, il peut continuer sans problème, ça ne me dérange pas du tout.

La Kyurem arrive vers nous d’un pas décidé, nous demandant plus d’information sur le pourquoi du comment de cette situation, qui je le rappelle aurait pu nous faire couler et rejoindre Kyogre dans les fonds marins. Malheureusement Cael et moi ne pouvons rien apprendre de plus à la capitaine qui appelle alors Bob…et ce dernier se retrouve tiré par le Lucario du rose. Mais qu’est-ce qu’il faisait ici ? En plus, comme le rappelle Mademoiselle Romanoff, il a une peur bleue des pokémons…et il n’était pas présent tout à l’heure pour aider à éteindre l’incendie dans la salle des machines. Je crois que ce cher Bob vient de gagner la première place de suspect numéro un.

Je n’ai même pas le temps de dire quoi que ce soit à la capitaine, elle nous congédie Cael et moi sous prétexte qu’on en a assez fait. Décidément cet équipage est assez bizarre, et je pense sincèrement que le coupable est parmi eux. Reste à savoir comment le démasquer…avant que le navire et tous ses passagers ne coulent, car il n’y aura jamais assez de canots pour tout le monde. Enfin je m’apprête à demander ce qu’il en pense à Cael une fois que nous sommes éloignés des autres…mais il se contente de me demander si nous aurons des mini-frigos dans nos cabines…J’ai vraiment l’impression d’être face à un Ginji bis.

~~  ҉  ~~

Le lendemain, je me réveille aux aurores, il faut dire que je ne dors pas beaucoup ces temps-ci. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais aux moins ça me laisse clairement le temps de réfléchir à la situation. Et j’ai eu le temps de me faire ma petite idée sur le coupable…si je devais les classer il y aurait Kard, Bob, Romanoff et Yzrac. Pourquoi Kard et pas Bob ? Tout simplement son côté suspect lors de l’incendie, et le fait que personne ne l’ai vu pour stopper les pokémon hors de contrôle. Bob vient en second car il était présent sur les lieux de la mutinerie pokémon, mais absent pour arrêter l’incendie. Ensuite nous retrouvons la capitaine du navire…parce que c’est une Kyurem et que les navires, capitaine et la glace ça ne fait pas bon ménage. Pourquoi Yzrac ? Tout simplement parce qu’il est capable de chercher des lunettes dans un conduit d’aéation, il serait assez fou pour faire couler le navire et lui avec.

Je m’accoude à la barrière sur le pont du navire, et je regarde la mer…elle est calme, et aucun signe de tempête à l’horizon. Pourtant j’ai un très très mauvais pressentiment, j’ai l’impression que cette journée va être plus compliquée que celle d’hier. Lucifer semble sentir que quelque chose me travail l’esprit, et il vient frotter sa tête contre moi…ou bien c’est parce que j’ai arrêté de le caresser, je ne sais pas trop. Dire que devant tout le monde il fait le dur, alors qu’en vrai c’est une crème…mais ça je pense que je serai la seule au courant.  

Bon je réfléchis je réfléchis, mais il est temps d’aller voir si Cael est levé, on a plusieurs choses à faire aujourd’hui, comme mettre la main sur ce saboteur par exemple. Je me dirige donc vers les quartiers de l’équipage, et manque de percuter Cael quand ce dernier sort de sa cabine. Nous faisons une rapide escale dans la cuisine, histoire que mon partenaire puisse se remplir l’estomac. Je dois avouer que moi, rien ne me fait envie, et je donne ma part au rose sans regret.

Nous nous rendons dans la cabine du capitaine…qui n’a visiblement pas dormi, ce qui la rend encore plus irritable qu’avant. Je dois avouer qu’avoir un Amos qui fait les cents pas n’aide pas vraiment beaucoup. Enfin après de rapide question de politesse par rapport aux quotas d’heure de sommeil que nous avons, nous en venons au sujet important, les découvertes de la veille. Je reste bien silencieuse durant la conversation, observant attentivement les moindres réactions de chacun.

Et je dois avouer que la capitaine vient de sortir de ma liste des suspects…à moins qu’elle ne soit vraiment une excellente comédienne. Elle est vraiment inquiète, alors qu’Amos positive sur le fait qu’il n’y a probablement plus de risque d’attaque du saboteur, la Kyurem semble le redouter comme un capitaine redoute un iceberg de nuit en hiver.

-La capitaine a raison, je doute qu’après de tel acte, le coupable arrête comme ça.

Malheureusement pour nous, il est trop tard pour faire machine arrière, les courants marins nous en empêchent désormais…Je serre les dents, c’est compliqué comme situation, car ça signifie aussi que les potentiels secours mettraient beaucoup de temps à arriver…beaucoup trop de temps. Quelque chose me dit que c’est exactement ce que voulait le saboteur, qu’on ait atteint le point de non-retour pour agir…et que les coups d’hier servaient juste à nous tester, savoir comment on opère Cael et moi…Le saboteur doit savoir que l’on se sépare, mais que l’on se regroupe si l’on a de gros problème. Il faut donc s’attendre à ce que la prochaine attaque soit de grande envergure…ou qu’il y en ait plusieurs pour nous forcer à nous séparer.

He le futur me donne raison, car Yzarc communique avec le poste de pilotage…Un glaçon comme dans les boissons cocktails...Ho non non non ce n’est pas possible, pas en cette saison. Je n’ai pas besoin d’attendre que Romanoff aboie son ordre pour sortir de la cabine, pour voir un immense bloc de glace face au navire. Comment c’est possible ? En cette saison, ce n’est pas possible qu’il y ait un iceberg, surtout aussi loin des pôles…ça ne peut vouloir dire qu’une chose, que cet iceberg n’est pas naturel. Je ne sais pas comment, mais c’est forcément un coup du saboteur, et un sacré coup. Tout le monde va devoir s’y mettre et…quelque que soit cette personne, il aura carte blanche pour faire ce qu’il veut. Cet iceberg géant, c’est une diversion !!! Je me tourne vers Cael qui m’a rejoint à l’extérieur de la cabine de pilotage.

-C’est un piège Cael. Cet iceberg c’est juste une diversion, va voir dans le navire, je suis certaine que le saboteur prépare quelque chose.

Je ne lui laisse même pas le temps d’acquiescer, ou non, que je pars en courant vers l’avant du navire. Je siffle un grand coup, appelant Lucifer qui était en vol sur le pont. Mon pokémon arrive rapidement, et je saute sur le dos du chromatique qui me dépose à l’avant du bateau. Bon je n’ai pas quarante-six façons de faire, Romanoff va essayer de faire une manœuvre d’évitement, mais on arrive trop vite sur le bloc de glace. Je ne pourrais pas détruire cet iceberg non plus, il est trop gros…il ne me reste qu’une seule solution, casser une partie du bloc de glace pour éviter l’impact.

-Allez tout le monde, à vous de jouer.

Je sors la quasi-totalité de mon équipe, tous mes pokémons feu sont de la partie, avec Dovah, Stella, Azura et Horvut en plus. En arrivant sur le pont du navire, Shull mon Chartor fait apparaitre un mini-soleil au-dessus de l’équipe, qui regarde l’iceberg face à nous avec de gros yeux.

-Il faut agir vite, Lucifer, va lancer Zénith sur le chemin de l’iceberg.

Mon dracaufeu obéit, s’envolant vers la menace et fait apparaitre un mini-soleil. C’est parfait, le pont de soleil est en place, les attaques feu de mes pokémons en seront que plus puissantes.

-Horvut, prend l’apparence de Lucifer. Vous autres je veux que vous lanciez vos plus puissantes attaques feu sur cet iceberg !!!!

Tous acquiescent. Hestia, Ama, Dovah, Lucifer, Astrega, Moegami, Deva, Shull, Yol, Arvak, Athéna, Iffrit, Abaddon, Horvut et Vulcain, tous utilisèrent leur plus puissantes attaque feu. C’était un lance-flamme géant, dont la puissance est amplifiée par le pont  de soleil mis en place. Certain marin se tenait à côté de nous, mais ils ont dû reculer à cause de l’intensité des flammes. Mais je ne fléchis pas du tout, cette chaleur je la connais bien, elle est rassurante. Je sais que ces flammes viendront à bout de tout, et cet iceberg ne fera pas exception à la règle.

D’ailleurs le bloc de glace géant diminue un peu de volume, et le bateau qui se décale peut presque passer à côté…Mais pas suffisamment, pour l’instant en tout cas, car il me reste une dernière carte à jouer.

-Lucifer, Horvut, utilisez Eclate-Roc ! Moegami Double-Pied, Athéna Surpuissance, Azura lance Roulade, Stella va t’aider à atteindre l’iceberg.

Ma voix est posé, forte et calme…mais intérieurement j’espère que ça va passer, de toute façon les dés sont lancés. Mes pokémons foncent sur la menace, et je sens beaucoup de personne retenir leur souffle, alors que le navire vire toujours de bord. Mes cinq pokémon frappent le bloc de glace sans retenue, et ce dernier, fragilisé par les précédentes attaques feu craquèle avant que le côté gauche ne s’effondre, devant un amas de petit bloc de glace qui ne font aucun dégâts à la coque du navire. On passe donc à côté de l’iceberg, et aucune secousse ne se fait sentir, preuve que l’on n’a pas subi de dégâts.

Je soupire de soulagement alors que mes pokémon reviennent vers moi. Lucifer et Horvut porte Moeagmi et Athéna, tandis que Stella fait léviter Azura vers nous…A peine la Ecrémeuh est posé sur le pont du navire, que Stella s’effondre dans mes bras. Il faut dire que ce n’est pas simple pour une Tarsal de porter une Ecrémeuh, je la serre un peu dans mes bras alors que mes pokémons se regroupent autour de nous.

-Bien jouer les amis, vous avez été formidable. Sans vous, on finissait au fond de la mer.

Tous s’exclamèrent de joie alors qu’Amos arrive vers moi, visiblement soulagé.

-Bien joué Mademoiselle Frostheart, vous venez de sauver toutes les personnes à bord.
-Ne me remerciez pas tout de suite, cet iceberg c’était une diversion de la part du saboteur. Je dois rejoindre Cael maintenant.
-Une diversion? Mais comment? qu'est-ce que...

Je ne l'écoute pas, il n'y a pas de temps à perdre, je prends donc mon Ipok pour contacter le ranger rose.

-Cael, comment ça se passe de ton côté ? Tu as trouvé quelques choses ?

J’espère sincèrement que mon partenaire a réussi à trouver quelques choses…au moins une chose qui puisse nous mener au coupable.




_________________
 
You can never
turn back


Merci Max pour le Moodboard:
 
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2330
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Lun 8 Juil - 23:25
Quelqu’un peut m’expliquer pourquoi à chaque fois que je monte sur un bateau hors Sortie Capture, il finit par se retrouver face à un naufrage potentiel ? Y’a genre un quota chez Arceus, qui dit que ‘’Tout bateau qui n’est pas utilisé pour des sorties pédagogiques, doit être envoyé par le fond sans procès ?’’ Parce que si c’est le cas, faut vraiment que la girafe divine revoit ses fiches !
En attendant, nous voila bien : les maxillaires serrés, Nathalia semble digéré la nouvelle, tout en rapprochant son poing du panneau de contrôle...Elle ne va quand même pas broyer le métal à mains nues, hein ?
Une fois à l’extérieur, la frénésie ambiante ne nous as pas attendu pour s’étendre : des marins courent d’un bout à l’autre du pont, les ordres de la capitaine résonnent jusque dans la coque et devant nous, une immense masse de glace flotte paresseusement à moins d’une centaine de mètres de notre navire. Bien trop gros pour que la vigie ai pu le rater jusqu’à ce qu’il s’approche aussi près, je ne peux qu’hocher la tête lorsque Yuna pivote pour me faire part de sa théorie. Soit c’est ça, soit notre embarcation a une malchance supérieure à Ginji et moi réunis !

‘’Reçu, je vais...Eeeeeeh, laisse-moi finir au moins !’’

Et là voila partie. En même temps, j’peux pas lui en vouloir, y’a ‘’un petit peu’’ urgence, là ! Le temps de faire signe au Lucario qui m’attendait à l’extérieur de la cabine et nous descendons les marches quatre à quatre, en direction du pont intermédiaire.

‘’Tu sens quelque chose, amigo? Personne qui pourrait avoir une aura de saboteur incendiaire maléfique ?’’

‘’*Hmpf*’’

‘’Te vexe pas, j’posais juste la question.’’

Rien d’étonnant, avec toute la panique qui s’accumule sur les ponts supérieurs, ce serait un miracle qu’il arrive à différencier un humain d’un Pokémon, déjà. Le temps de prendre appui sur une barre métallique comme rampe et j’accélère en dévalant un nouvel escalier. Dans le même mouvement, j’en profite pour libérer Martel et Mithos, on va avoir besoin de toute l’aide disponible !

‘’Pi ?’’

‘’Pas le temps. Hier, vous avez fait ce que je vous ai demandé ?’’

‘’Posi ! ‘’

J’vais prendre ça pour un oui. Laissant la Posipi glisser au bas de mon bras, nous lui emboîtent le pas avec Lucki et son frère, droit vers les profondeurs du navire. Les coursives s'enchaînent et se ressemblent toutes, pourtant, la type Eleck ne ralentit pas à chaque embranchement, se contentant de pivoter des oreilles pour nous indiquer la voie à suivre. Et lorsque notre petite équipe parvient enfin au couloir meurtri par l’incendie, les deux jumeaux ne perdent pas de temps pour le traverser de long en large, afin de rejoindre le centre de la coque. D’ici, impossible d’entendre les cris qui résonnent probablement à la proue, mais au travers de Lucki, le navire entier semble en ébullition….Ca devrait laisser croire au responsable qu’il a réussi son coup.
Un nouvel embranchement se dessine devant nous, mais cette fois, Martel se fige brusquement avant de se tourner vers moi avec un air extrêmement satisfait.

‘’C’est là ?’’

‘’Hmm, hmm !’’

T’es une génie, amiga. Je sais pas comment Cléo lui a appris ça, mais j’veux les mêmes cours. Après un bref signe à Lucki, le Lucario se contente d’un profond soupir et repart, en tournant à l’angle est du carrefour que nous venons d’atteindre. Les deux type Eleck ne tardent pas à l’imiter également, me laissant seul au croisement.
Essayez de suivre le raisonnement : On a eu droit à une attaque dans la salle des machines, donc l’arrière du navire. Puis, dans la zone des containers à l’avant de la proue. Et maintenant, un bon gros iceberg (Sauf si c’est un accident, mais je vous renvois à ma théorie sur la malchance de ce bateau) qui nous pousse à sortir sur le pont avant. Soit le responsable à un plan ultra mal fichu, soit il adore nous faire courir dans tous les sens. La question, c’est ‘’Pourquoi ?’’
Et ben si Yuna a raison, pour nous éloigner de son véritable objectif quelqu’il soit : la veille, j’ai tout bonnement laissé Martel et Mithos faire ce qu’il font de mieux et explorer les moindres recoins de ce gros navire. Vu leur taille, aucun conduit n’est trop petit pour leur permettre de se glisser sans être vu, et avec tous ces allers-retours, ils ont désormais une idée assez précise de sa structure en tête. L’endroit où mes équipiers viennent de me laisser, fait partie de cinq points stratégiques dans les coursives : où que l’on veuille aller, il faut forcément passer par là pour changer de niveau. Donc, si c’est bien une diversion et que notre ami veut nous éloigner de l’une des cales du navire, il n’aura pas d’autres choix que…

‘’J’t’ai eu. EH, REVIENS LÀ !’’

Avec toute cette agitation, le type qui vient d'apparaître à l’angle nord du couloir, pourrait tout aussi bien être invisible pour Lucki, j’ai même pas eu le moindre tiraillement à son approche. Il a réagi trop vite pour que je vois sa tête, mais ça ne sera pas un problème une fois que je l’aurais rattrapé !  Vêtu du même manteau noir que la veille, ma cible s’est à peine engagé dans le couloir que je me jette en avant dans sa direction...pour la voir tourner les talons en un éclair et s’enfuir vers une autre coursive. Mais c’pas vrai, quand est-ce que les méchants comprendront que quand un Ranger le prend au piège, faut juste se rendre et pas courir en sens inverse !

‘’Cael, comment ça se passe de ton côté ? Tu as trouvé quelque chose ?’’

‘’Type louche en visu, j’le lache pas ! On descend vers la cale de stockage, besoin d’un coup de main !’’

Située à l’opposée de la cale servant à accueillir les Pokémons, il n’aura pas d’autres choix que de s’y diriger : avec Martel, Mithos et Lucki positionnés chacun à un point de convergence des couloirs, il ne peut pas espérer changer d’étages sans se faire prendre en sandwich et on dirait qu’il le sait. Où qu’il aille, ce sera à cet étage et à la longue, on lui mettra la main dessus. J’suis quand même forcé de me servir des échelons de passage pour prendre de l’élan, tant le rythme qu’il m’impose est infernal...C’pas un saboteur, c’est un marathonien, ce type !
Une nouvelle volée de quelques marches que je ne tarde pas à traverser en sautant pour grignoter quelques secondes et nous voilà arrivé dans la cale de stockage : des piles et des piles de caisses et de containers s’entassent en un ensemble chaotique dans toute cette section du navire, formant un véritable labyrinthe. Vu l’absence de lumière, ça va être simple de retrouver ma cible là-dedans, tiens.
En théorie, il ne devrait pas pouvoir nous échapper mais vu qu’il est plus glissant qu’un Barloche, j’suis sûr qu’il serait capable de trouver un conduit d’aération ou un truc du genre, si on lui laisse assez de temps...Et aucune chance qu’il se refasse avoir par mon piège, une deuxième fois. Pas le temps de remonter non plus, j’espère juste que Yuna a eu mon message…
Moins de deux minutes plus tard, c’est donc avec un soupir de soulagement que je vois débarquer la Givrali d’un pas vif.

‘’Si t’es là, c’est qu’on est pas parti pour le grand plongeon. J’suis sûr que le responsable est...quelque part là-dedans.
J’espère que tes Pokémons ont encore des forces en réserve parce que les miens sont pas là...Quoi ?’’


Comment ça, elle a pas ses Pokés avec elle ?! Ca veut dire qu’on va devoir régler ça à nous deux, en espérant que ça soit suffisant, génial. Après un signe de la main à la jeune fille, j’avance pour dépasser les premiers containers...et manque de me prendre les pieds dans une pile de cables qui trainent au sol. Le type qui se charge du rangement s’est inspiré de ma chambre, j’dirais, y’en a partout et avec le manque de lumière, c’est déjà assez compliqué de ne pas se faire ensevelir sous une caisse...Alors, repérer un type vêtu de noir, c’est encore pire.
J’pourrais essayer la méthode Lucki, tiens : les yeux clots, je me laisse guider par Yuna, tout en essayant d’aligner ma respiration sur les oscillations du navire. De l’intérieur, vers l’extérieur, de l’extérieur, vers l’intérieur…???
C’est revenu. Pas l’aura de ce type, non, tout ce que j’arrive vaguement à sentir, c’est qu’il y a des gens à bord de ce navire (Ce qui nous aide évidemment beaucoup). Pas contre, cette espèce de grattement à l’arrière du crâne, dès que je me concentre, ça revient en force. J’arrive presque à saisir d’où ça vient, il me manque…

*sbunk*

‘’Pardon, je regardais...C’est quoi ça ?’’

Percutant le dos de ma partenaire, ce qui achève de briser ma concentration, nous nous retrouvons nez-à-nez avec un gigantesque container métallique, aux portes largement ouvertes. Au fond de ce dernier, une sorte de silhouette voutée semble s’être recroquevillée, tandis que le léger battement de l’un des battants, indique qu’il n’a pas été ouvert depuis longtemps. Posé à même le sol de la cale, nous n’échangeons qu’un regard avant de pénétrer à l’intérieur, tandis que j’active la fonction ‘’torche’’ de mon Capstick : illuminée par le rayon, la silhouette recouverte d’un manteau sombre laisse échapper un cri...qui me pousse immédiatement à me retourner !

‘’Jaaaaassk ‘’

Jaillissant de la masse de vêtements, la silhouette d’un Ninjask manque de nous percuter et nous envoie tous deux bouler sur les côtés du conteneur, avant de s’échapper vers l’extérieur de ce dernier.  Un peu sonné, je n’ai même pas le temps de me relever, que la double-porte se referme vivement sur nous, avant qu’un claquement sec ne marque la fermeture de son verrou. Premier réflexe, taper sur ladite porte...Et se faire mal. Ok, c’pas du carton, même Lucki aurait du mal à le défoncer à coup d’Aurasphère ! Sauf que si c’est juste ça le plan de notre saboteur, il a oublié un petit détail : T’inquiète Yuna, me suffit juste d’un Glyphe ranger pour...Où est mon Capstick ?! La sangle est complètement déchirée, me dites pas que ce Ninjask a réussi à l’embarquer sur son passage ? Ok, là, on est TRES mal.
Tâtonnant dans le noir, je constate que la Givrali a sorti son Ipok pour nous faire un peu de lumière. Vu le regard qu’elle me jette, j’imagine qu’elle n’a pas de bonnes nouvelles à m’annoncer.

‘’Pas d’réseau, c’est ça ?’’

Vu le plomb qui nous entoure, rien d’étonnant.Mais c’pas ça qui vas nous miner le moral !
Le temps de lui tendre une main pour l’aider à se relever à son tour, et on repart au combat. Si on se roule en boule, on ne sortira jamais d'ici et c'est hors de question que je rate la cuisine d'Alex, ce midi !
Tout d’abord, faut que j’essaye de me concentrer, si je réapplique la technique de Lucki, y’a peut-être une chance qu’il me perçoive et qu’il vienne nous sortir de là. En l’absence de tout autre bruit et dans le noir complet, ça devrait être beaucoup plus facile, je laisse donc à Yuna le soin d’étudier la porte, pour rejoindre l’arrière de notre prison du moment. Allez, amigo,on s’est jamais laché tous les deux, c’pas le moment de commencer . Et si tu peux aussi faire sa fête au responsable sur le chemin, c’pas moi qui t’arrêterais, amigo !

‘’J’vais essayer d’atteindre Lucki. J’sais pas si t’as peur ou non, mais si c’est le cas, essaye de respirer profondément : si y’a trop d’émotions autour, il risque de ne pas réussir à me repérer.’’

On ferme les yeux, on se concentre et...OUAH ! C’est...C’est quoi ça ? Pendant un bref instant, j’oublie tout : la navire, notre situation, le fait que je n’ai plus mon Capstick, le creux que j’ai depuis une bonne dizaine de minutes...Tout. Parce que là tout de suite...J’suis seul dans ce container. Fin, je sais que Yuna est là...Enfin, plutôt ‘’censé’’ être là. D’habitude, j’arrive tout juste à sentir les gens autour de moi comme le fait Lucki, et encore, seulement s’il n’y a aucune source de distraction alentours ou que je ne me concentre que sur ça. Et j’suis loin de pouvoir les ‘’voir’’ grâce à l’aura, je reconnais juste les mouvements importants dans les émotions...De l’empathie en un peu plus poussé, quoi. Du coup, si jamais quelqu’un éprouve une émotion forte à côté de moi, j’arrive tout juste à sentir dans quel direction se trouve  mon Lucario, on est bien loin d’un lien d’aura.

Alors est-ce que quelqu’un peut m’expliquer pourquoi y’a absolument rien qui émane de Yuna ?

Niet, Nichts, Nothing, Nada. Ni peur, ni excitation, ni colère, quedal. C’est même un tel néant de rien, que j’pense que faudrait créer un nouveau mot pour ça. J’sais qu’on a des priorités plus importantes pour le moment, mais là, j’arrive pas à me concentrer sur autre chose...C’comme si vous étiez capable de voir et qu’un jour, vous vous retrouviez devant quelque chose que vous savez exister mais dont vous ne pouvez même pas imaginer la forme !
Dans le même temps, la sensation qui me turlupine depuis notre embarquement vient s’imbriquer parfaitement dans mes sensations : l’odeur du métal, l’humidité ambiante, la faible lueur qu’émet l’Ipok de Yuna...et le vide qui se tient pile sur sa position, tandis qu’elle me regarde à son tour, comme intriguée par mon regard fixe.

‘’C’était toi, hein ?’’

Ça fait du bien, de comprendre. Ou du moins, je pense que je ne me trompe pas. Ça ne nous aidera sûrement pas à nous sortir de là mais...Là tout de suite, j’suis presque soulagé d’avoir une réponse. Parce que y’en a qu’une seule possible !’’

‘’Y’avais trop de monde autour de lui pour Lucki sente ça. Yuna…

Tu es une machine ?

*SBAF* Quoi, j’ai dit quoi (En plus, je l’ai pas dit, je l’ai pensé !) ? Comment ça , je suis un crétin ? Mais non, ça fait sens : c’est une machine ultra-sophistiqué, qui est montée à bord pour protéger la cargaison, surement le grand projet de Janice Jauplin. Comme elle a dû larguer Roseverte et qu’elle pouvait pas avoir d’enfants, elle a créé une Givrali robotique pour combler le vide dans son coeur et maintenant, elle l’envoie combattre le mal et le crime, tout est logique !
Alors que les traits de la jeune fille restent fixes malgré la question en suspens, aucun soubresaut ne vient perturber son état émotionnel...Si ce n’est pas une machine, c’est...pas possible ?

‘’...Pourquoi je n'arrive pas à sentir ton aura ? ‘’

Avant que la jeune fille ne puisse me répondre clairement, une succession de coups répétées sur le métal du container manque de nous faire bondir tous les deux : fenêtre sous l’extérieur, une petite bande de métal vient de glisser sur le côté, pour révéler une silhouette de l’autre côté, qui nous fixe avec un immense sourire, son Ninjask en vol stationnaire derrière lui.

''Eh bien, eh bien, eh bien, que voila deux beaux tourtereaux pour un trèèèèèèèèès long voyage de noces !'

‘’Eh mais tu es…’’

*Insérez une musique de cliffhanger de fin d’épisode !*

_________________
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] 1529618029-cael
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 60
Jetons : 2739
Points d'Expériences : 1818
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Mar 9 Juil - 17:36

L'arche de Noé

ft. Cael Joy
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO
♫♫

‘’Type louche en visu, j’le lache pas ! On descend vers la cale de stockage, besoin d’un coup de main !’’
‘’Compris j’arrive tout de suite’’

Bon Cael a le suspect en vue, mais si je me fie à son sens de l’orientation hier, il va peut-être avoir du mal à le capturer. Pas le choix, je dois y aller, je regarde le reste de mon équipe, et libère tous ceux qui peuvent aider.

-Ecoutez-moi tous, on n’est pas à l’abri que le saboteur essaye encore de faire diversion. Je veux que tous ceux qui peuvent voler surveillent le pont, si vous voyez quelques choses de suspects, vous n’hésitez pas une seconde. Tous les autres, vous pouvez aller à l’intérieur du navire, et fouiller les endroits les plus improbables. Il n’est pas impossible que le saboteur ait prévu un plan B au cas où il se fait arrêter. Compris ?

Toute mon équipe acquiesce alors que je me tourne vers Amos, un air sérieux au visage.

-Si jamais il y a un autre iceberg, mes pokémon sauront gérer la situation. Dites à tout le monde de fouillez le navire, je doute que le saboteur n’ait pas anticipé que nous viendrions à bout de sa diversion. Il prépare autre chose.

Je ne laisse même pas le temps à Amos de me répondre que je m’élance à pleine vitesse, partant à la recherche de Cael et du suspect. J’espère que je ne fais pas une erreur, si ça se trouve je viens de demander au saboteur lui-même de donner l’alerte, ce qu’il ne fera surement pas…Mais mon instinct me dit que je n’ai pas trop de soucis à me faire, Amos n’est pas le saboteur.

Le principal maintenant c’est de retrouver mon partenaire. Heureusement je crois avoir compris comment me repérer dans ce navire, sinon j’aurai pu chercher Cael pendant un long moment. Mais je ne mets que deux minutes à rejoindre le ranger des auras, il se trouve dans la zone de stockage. Pas celle des pokémons, celle du matériel, car la compagnie a eu la bonne idée de transporter plein de matériel de surveillance des pokémons qui seront relâcher dans la nature. Et je dois nous avouer que ce n’est pas de très bonne augure pour nous, il y a des dizaines et des dizaines de containeurs, comment savoir dans lequel se trouve le suspect.

Enfin pour le moment, Cael semble bien content de me voir, ça signifie que pour l’instant on ne fait pas un remake du Titanic. Le rose me demande si mon équipe a encore des force car ses pokémons ne sont plus là…Comment dire que je n’ai avec moi qu’une Tarsal inconsciente et une Barpau nouvelle-née qui ne connait que l’attaque Trempette.

-Désolée Cael, je les ai tous envoyés inspecter le navire. Je pense que ce maudit saboteur a prévu quelque chose au cas où on arrive à le capturer avant qu’il n’ait fait des dégâts irréversibles.

Je pensais justement que Cael avait ses pokémon avec lui, qu’on n’était pas juste tous les deux. Bon on devrait pouvoir s’en sortir, le rose est un ranger, et je suis une topdresseuse, les confrontations et situations dangereuses on connait. Nous décidons donc de fouillez la zone, histoire de retrouver ce suspect avant qu’il ne fasse jaillir un nouvel iceberg, ou une bombe de son chapeau. Mais il faut avouer que cette zone de stockage est juste terriblement mal rangée, il y a des câbles et des caisses d’absolument partout. Je suis obligée de rattraper Cael qui manque de se rétamer après s’être pris les pieds dans un tas de câble.

-Je vais passer devant.

Je ne voudrais pas que mon partenaire ne me laisse tomber sous prétexte qu’il s’est cassé la figure à cause d’un tas de câble ou d’appareil posé sur le milieu du chemin. Mais rapidement je m’arrête net, et Cael me percute le dos, visiblement il regardait autre chose. Je me demande quand même comment il peut ne pas remarquer cette double porte grande ouverte. Certes la zone est vraiment mal éclairée, mais quand même…

Bon en se concentrant un peu on peut voir une forme dans le fond du containeur métallique, une silhouette recouverte d’un long manteau noir. D’après la tête de mon partenaire, il s’agit de cette silhouette qu’il pourchassait depuis le début. On a enfin réussi à mettre la main sur lui, mais…c’est trop facile, beaucoup trop facile. Depuis le début il nous esquive, va super vite et disparait sans laisser de trace, alors pourquoi il se trouve dans un cul de sac ? Et recroquevillé comme ça ? Je n’aime pas vraiment ça, j’observe les alentours, mais avec cet éclairage on ne voit rien.

Cael commence à s’avancer doucement, et je le suis, mais je fais vraiment attention à ce qui se passe derrière nous, histoire qu’on ne nous enferme pas à l’intérieur. Malheureusement, à trop regarder derrière, je ne fais pas attention à ce qui se passe devant, et ce n’est que trop tard que je vois le Ninjask déchirer le tissu pour nous foncer dessus. Nous nous retrouvons projeter contre les parois métallique, ce qui nous assomme pas mal, résultat les portes du containeurs se referment, nous emprisonnant à l’intérieur.

G-E-N-I-A-L

On est enfermé maintenant, Cael se précipite sur la porte pour essayer de l’ouvrir…mais à frapper une porte, c’est elle qui gagne, surtout quand elle est en métal. J’arrive à percevoir Cael qui fouille ses poches, visiblement à la recherche de quelque chose qu’il n’a malheureusement plus. C’était surement un instrument Ranger très pratique qui nous aurait permis de sortir d’ici rapidement.

Bon on va tenter d’appeler à l’aide grâce à mon Ipok, on ne sait jamais…Mais il n’y a pas de réseau, malheureusement. Cael me demande s’il n’y a pas de réseau, ce à quoi je réponds positivement.
Il ne nous reste plus qu’une seule chance de nous en sortir, que Cael contacte son pokémon grâce à l’aura…Je ne suis pas certaine que ça fonctionne, enfin je ne vois pas comment ça peut fonctionner. L’aura de ce que je sais, ça permet de ressentir les autres, mais est-ce que Cael la maitrise suffisamment pour qu’on puisse sortir d’ici ? Ça ce n’est pas vraiment certains. Il me demande de calmer mes émotions, histoire qu’elles n’interfèrent pas avec le ressentit qu’il aura. De ce côté-là, je ne me fait pas trop de soucis, je ne ressens plus rien, je ne pourrais donc pas le déranger.

Enfin je le croyais, car le ranger rose finit par ouvrir les yeux et il me fixe comme si j’étais un pokémon alien venant d’une autre planète. Qu’est-ce qui lui prend ?

-C’était toi, hein ?

Comment ça c’était moi, qu’est-ce qu’il vient de s’imaginer ? Il ne vient quand même pas de m’accuser d’être le saboteur ? Manquerait plus que ça. Il me demande pourquoi il n’arrive pas à sentir mon aura…Mais qu’est-ce que j’en sais moi ? Ce n’est pas moi la spécialiste des aura, c’est lui à la base. Je n’ai pas d’aura ? Est-ce que…est-ce que le fait que je n’ai pas de sentiment a à voir avec ça ? Ça aurait donc un impact aussi grand ?

Je n’ai pas spécialement le temps de lui répondre que des coups se font entendre contre la paroi de métal. Cael sursaute mais je reste de marbre, me tournant vers les portes, elles ne s’ouvrent pas mais une petite fente s’ouvre, nous laissant voir le responsable de tout ça. Le Ninjask vol autours de son dresseur qui n’est autre que….

Yzarc

Le fou

Celui qui était probablement le plus bas de la liste des suspects de tout le monde. En même temps, qui se méfierait d’une personne qui se prend pour un gamin de dix ans et qui parle de lui à la troisième personne. Maintenant que j’y pense, c’était la couverture idéale, dans les bonnes grâces de la capitaine, s’il faisait quelque chose de suspects, on peut mettre ça sur sa santé mentale. Il a finement joué, je l’ai soupçonné, mais il a clairement su se cacher derrière quelqu’un d’autre. Il faut avouer que Kard par exemple faisait un suspect des plus parfaits…On s’est fait avoir et en beauté.

-C’était donc vous depuis le début.
-Et oui, vous vous êtes fait avoir les tourtereaux, mais en même temps qui se méfierait du pauvre petit Yzrac ?
-Vous avez créé un iceberg juste pour faire diversion…et les incidents d’hier c’était pour nous tester ?

Je commence à le questionner de manière indirecte, meilleure manière de retirer des informations : flatter la personne. Si une personne est suffisamment en confiance, elle vous balancera son plan sur un plateau d’argent…Quoi comment ça, cette méthode fonctionne que dans les films ? On va voir ça tout de suite.

-Tout à fait…En réalité non, je voulais vraiment que le navire coule à cause de la mutinerie des pokémons. L’incendie dans la salle des machines, c’était uniquement pour stopper le navire et causer des dégâts qui accéléreraient son naufrage.

Comme quoi, la méthode des films semble plutôt bien fonctionner, et Cael semble comprendre que je prends les choses en main, il n’intervient pas pour le moment. En même temps, qu’est-ce qu’on pourrait faire, si ce n’est obtenir toutes les informations.

-Mais vous ne pensiez pas que nous arriverions à calmer la situation ?
-Je dois bien reconnaitre que je vous ai sous-estimés. Comme je ne pensais pas sincèrement que vous puissiez empêcher la collision avec l’iceberg, surtout à cette distance.
-Il faut avouer que c’était assez serré, un peu plus et votre plan fonctionnait. Enfin je suppose que vous avez déjà tout prévu, pour quand même faire couler ce navire et nous avec.

Il me toise du regard, je lui renvoie un regard des plus neutres. Un large sourire vient apparaître sur son visage, et comme je l’espérais il continue sa petite explication.

-Vous m’avez impressionné, et pour vous récompenser, je vais vous avouer la fin de mon splendide plan. Après tout vous ne survivrez pas suffisamment longtemps pour voir la fin de ce navire hahaha.

Bon on va enfin savoir ce qu’il compte faire, et avec un peu de chance, si on arrive à sortir de là assez vite, on pourra l’en empêcher.

-Il y a sur ce navire, une petite bombe de ma modeste création. Quand elle explosera, le navire prendra l’eau et sombrera avant que les secours ne puissent. Quant à vous, vous resterez enfermés dans ce containeur, et si le manque d’air ne vous tue pas, ce sera l’eau qui s’engouffrera rapidement qui s’en chargera.

Ok là on a de sérieux problèmes, on est vraiment dans la mouise. Une bombe, rien que ça, je le sens vraiment très très mal. En plus elle peut être n’importe où…C’est dans ces moment que je regrette de ne pas avoir Ama avec moi, il aurait pu ouvrir la porte sans problème et il aurait pu flairer l’explosif….Mais voilà, Ama n’est malheureusement pas là.

-Bon sur ceux mes amis, je vous laisse j’ai un navire à faire couler.

-Une dernière question !

Heureusement pour moi, il s’arrête avant d’avoir refermé la petite trappe horizontale, un sourire narquois collé au visage.

-Pourquoi faites-vous tout ça ? Pourquoi condamnez-vous ces pokémons à une mort certaine ?
-C’est simple, parce qu’on m’a payé pour…et que c’est marrant.

La dernière partie de la phrase me fait craindre le pire…il n’a aucun remord, il est prêt à tuer pour de l’argent, c’est le genre de personne que j’aimerai bien faire cramer sous un bon lance-flamme de Lucifer. Malheureusement nous sommes emprisonnés et je ne vois pas vraiment comment nous en sortir. Pour l’instant, la seule lumière dont nous disposons se trouve être mon Ipok, enfin jusqu’à ce qu’il n’ait plus de batterie.

Je m’adosse au mur du containeur, et me laisse glisser au sol, je ne fais que réfléchir à comment ouvrir cette porte, et sauver ce navire…D’un coup je me souviens de la question de Cael tout à l’heure, à propos de mon aura. Il doit trouver étrange le fait que je ne réagisse pas plus que ça, alors que nous sommes dans une situation légèrement critique.

-Cael…j’ai peut-être une raison pour laquelle tu ne vois pas mon aura.

J’attire ainsi l’attention du ranger, qui écoute avec attention ce que j’ai à dire, comme s’il attendait une réponse précise.

-Le fait est que je ne ressens rien du tout. Je n’ai aucune émotion…donc si l’aura est le reflet des émotions, ça peut expliquer pourquoi toi ou Lucki vous n’avez rien ressenti. Quand on y repense, ça fait de moi un monstre en quelques sortes…

J’ignore pourquoi, mais les mots sont sortis tout seul, comme si je pouvais parler librement avec ce jeune homme que je connais à peine.



_________________
 
You can never
turn back


Merci Max pour le Moodboard:
 
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2330
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Mar 9 Juil - 20:32
‘’Eh mais tu es…’’

...C’est une bonne question, ça. Un taré, ça c’est sûr. La radio du navire, tout juste.  Le type qui nous a enfermé dans un conteneur qui nous fournira, à tout casser deux heures d’air une fois refermé, je crois pas que je me plante. Par contre...C’est ça, notre grand saboteur maléfique, celui qui m’a fait parcourir ce tas de ferraille flottant de long en large en courant pendant ces deux derniers jours ? Moi qui pensait que depuis le professeur Tastrophe, les forces du Mal avaient épuisés le stock de vilains au rabais.
Comment est-ce que les Rangers sont censés apparaître comme des héros, si on ne leur fournit que des méchants aussi peu crédibles, c’pas juste...Alors que de leur côté, les TopDresseurs classiques, eux, ils ont toujours droit aux hommes de mains dark et mystérieux, qui s’échappent toujours in extremis pour revenir encore plus fort (Le genre qui ont des Cizeyox, qui sont arrogants au possible et qui se trimballent toujours avec un miroir de poche...Wait, faudra vraiment que je surveille, si on réussit à se sortir de ce traquenard).
En attendant, seigneur du mal crédible ou non, il a bien réussi son coup. La preuve, il commence même à nous expliquer son plan démoniaque...Vas-y Yuna, plus il parle, plus ça nous laisse le temps de trouver un moyen de sortir de là pour lui faire sa fête !
La plupart de ses explications ne font que confirmer ce que nous avons observés au cours des derniers jours, mais lorsque le mot ‘’bombe’’ apparait dans la conversation, c’est à mon tour de réagir, légèrement paniqué !

‘’Il y a sur ce navire, une petite bombe de ma modeste création. Quand elle explosera, le navire prendra l’eau et sombrera avant que les secours ne puissent. Quant à vous, vous resterez enfermés dans ce containeur, et si le manque d’air ne vous tue pas, ce sera l’eau qui s’engouffrera rapidement qui s’en chargera. ‘’

‘’NON MAIS VOUS ÊTES PAS BIEN (Tu crois?) ? Y’a au moins une centaine de personnes et de Pokémons sur ce bateau, vous compris !’’

‘’Bon sur ceux mes amis, je vous laisse j’ai un navire à faire couler. ‘’

Mais c’est qu’il m’ignore, en plus ! Avant que je ne puisse le rappeler en criant, yuna s’est plaqué devant l’ouverture, juste avant que celle-ci ne se referme pour en savoir plus sur ses motivations.
Et si je peux presque comprendre pour l’argent, je manque de m’étouffer devant son ‘’parce que c’est marrant’’...Ce type est un psychopathe. Il vient de s’offrir une place de choix au côté d’une podium très sélect’, composé d’un Félinferno chromatique et de Joris...Mais si je veux pouvoir lui remettre son prix, va falloir qu’on sorte de là !
La fenêtre s’est refermé pour nous plonger dans une semi-obscurité, uniquement chassée par la lueur de l’Ipok de ma partenaire. D’après l’écran, il doit nous rester environ une bonne heure de lumière, après, ce sera les ténèbres. Et une heure de plus suffira pour qu’on se retrouve à court d’air...
Au bout de quelques secondes à tourner d’un bout  à l’autre du conteneur qui ne doit pas faire plus de cinq mètres de profondeur, je reviens m’adosser à l’une des parois, face à la Givrali. Le silence s’installe, tandis que nous réfléchissons lentement, à nos options...J’dois vraiment dire que ça se compte sur les doigts d’une main ? Et que parmi les propositions, y’a déjà ‘’Asphyxie’’ et ‘’Noyade’’ ?

‘’Cael…j’ai peut-être une raison pour laquelle tu ne vois pas mon aura. ‘’

‘’Hmm ?’’

Ah oui, c’vrai que je lui ai posé la question. Puisque je n’ai pas le début d’une piste pour nous sortir de là, autant l’écouter, ça nous évitera de penser à ce qui nous arrive trop fortement. Et qui sait, peut-être qu’on aura une inspiration comme ça…
Alors, c’est quoi le truc ? C’comme Cléo, elle s’est entrainé pour rien laisser paraître ? Ou alors, comme Eryn, y’a un trop plein d’émotion et du coup, c’est imperceptible à mon niveau. Ou encore…

‘’Le fait est que je ne ressens rien du tout. Je n’ai aucune émotion…donc si l’aura est le reflet des émotions, ça peut expliquer pourquoi toi ou Lucki vous n’avez rien ressenti.’’

...Wow. En effet, c’est aussi une possibilité. Si jamais elle ne ressent rien, ni peine, ni joie, ni colère, son aura ne peut pas fluctuer suffisamment pour qu’on puisse la percevoir.  La même chose que Link quand je l’ai rencontré en somme, mais je ne savais pas que pour un humain, c’était possible.
Maintenant qu’elle le dit, ça colle plutôt bien avec le  ton qu’elle a employé ces deux derniers jours. J’ose même pas imaginer comment ça doit être...Enfin, si, un peu quand même. On s’est tous déjà senti complètement vide et engourdi, comme si rien ne pouvait nous atteindre. Sauf que ça ne fait que passer et que ça se dissipe assez vite d’habitude, non ?
Quelqu’un qui le vit en permanence, ça ne doit pas être facile...Vous imaginez, elle ne peut même pas s’extasier devant un fondant au chocolat, avec de la meringue et des éclats de sucr caramélisés, la pauvre !
J’devrais sans doute lui dire un truc, quitte à mettre en doute son hypothèse, c’déjà assez direct de sa part de m’en parler comme ça, j’voudrais pas la…

‘’ Quand on y repense, ça fait de moi un monstre en quelque sorte…’’

*CLONG*

‘’Jamais...tu redis ça.’’

Ça n’a pris qu’une seconde. Dans la faible lumière de son Ipok, la Givrali penche légèrement la tête pour voir le poing que je viens de fracasser (C’est le mot, ça fait un mal de chien, mais j’en ai rien à faire ) contre la paroi métallique contre laquelle je suis adossé. Le geste est parti tout seul, m’évitant de me redresser d’un bond pour la foudroyer du regard. Et lorsque l’ambre de mes pupilles vient recroiser ceux de la jeune fille, c’est pour découvrir deux cercles rosés, qui me fixent en retour.

Des cercles semblables à ceux d’une petite fleur, qui refusaient de déployer ses pétales, et qui n’avait rien trouvé de mieux que de prétendre qu’elle était ‘’un monstre’’, elle aussi. Ce jour-là, j’en avais vraiment pris plein la figure. Et sans Lucki, ça aurait sans doute été pire...Alors, là, je ne vais pas laisser passer ça.

‘’T’y crois vraiment ? Parce que perso, sur ce bateau, je n’en vois qu’un de monstre et il vient de nous laisser en plan, dans ce conteneur. Et je peux savoir qui t’as mis dans la tête que t’avais pas d’émotions ? Et quand bien même si c'était le cas, en quoi ça ferait de toi un monstre ?! ‘’

Pure logique avec une pincée de différends familiaux. Ça peut suffire pour qu’on veuille se fermer à ce point...Mais sûrement pas chez moi !

‘’...C’est pour ça ? Uniquement pour ça , que tu me dis que tu ne ressens plus rien ? ‘’

Dans ce cas, ça veut dire que’un coPAIN de ma connaissance n’en aurait plus non plus depuis l’été dernier. Or, vu le regard qu’il jette sur la moitié des pâtisseries que je lui amène, j’pense que la question se pose même pas !

‘’Je sais que t’es loin d’être quelqu’un de mauvais Yuna...Alors, ce que tu viens de dire sur ton frère, j’imagine que tu as tes raisons. Pour ce qui est des histoires de famille, on va dire que je suis pas le mieux placé pour en parler, on a jamais eu de problème, ma soeur et moi (Quoique, un Ectoplasma morfale, ça compte ?).
En revanche, pour ce qui est de ne rien ressentir….T’es en train de me parler, donc, tu ressens quelque chose. Parce que si c’était pas le cas, tu saurais même pas où tu te trouves, ce qui se passe, pourquoi tu bouges, pourquoi tu te lèves le matin, et crois-moi, je sais de quoi je parle. Tu sais pas ce que c'est de ne rien ressentir, sans avoir le choix ou non d'essayer. Tu peux verrouiller c'que tu ressens au maximum, ça sera jamais aussi intenable que la réalité. Tu t’en rendrais compte qu’au moment où tu récupères tes émotions, le même moment où on te dit que ça fait un an que t’es dans cet état ! Et tout ça parce que t’es pas capable de simplement d’accepter un truc aussi simple que la mort de ta mèr...’’


Respire. Même si le conteneur ne va pas tarder à devenir aussi étouffant qu’un four, j’suis déjà en sueur, rien qu’à lui répondre comme ça. Tout en déglutissant, je reporte mon attention sur la Givrali, avant de désigner son sac.

‘’Yuna, est-ce que t’aimes tes Pokémons ? C’pas compliqué….Parce que si tu n’as aucune émotions, alors, être éloigné d’eux en ce moment, ça ne devrait pas te déranger.
...J’crois que je connais déjà la réponse. L’avantage avec un Lucario, c’est qu’on ressent des choses auxquels on s’attend pas, auprès des Pokémons. Parce que y’a bien un truc dont je suis sûr, c’est que ton Dracaufeu, il en a des émotions et que y’en a un bon paquet qui te concerne. Moi, je sais que rien me ferait plus plaisir que de retrouver Lucki, Martel, Mithos et tous les autres, en c’moment. Mais plus important...Que si on sort pas de là et que ce bateau coule, on sera pas les seuls à finir noyés.’’


Un pauvre sourire sur les lèvres, on est assez loin de l’image du Ranger persuadé de réussir. Mais là tout de suite, faudra que ça fasse l’affaire, parce que je manque un peu d’idées pour nous sortir de là !.
Dans la lueur vacillante de l'Ipok, la température semble se faire plus lourde et grimper doucement dans notre prison de métal. Et si je n'étais pas aussi concentré sur ma partenaire, j'aurais sans doute senti que pendant un bref instant, même infime, il y avait quelqu'un d'autre avec moi.

_________________
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] 1529618029-cael
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 60
Jetons : 2739
Points d'Expériences : 1818
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Mer 10 Juil - 19:47

L'arche de Noé

ft. Cael Joy
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO
♫♫

On dit que la plume est plus forte que l’épée…Je ne pensais pas que ça fonctionnait si bien. Certes je n’ai rien écrit, mais je n’aurais jamais imaginé que mes mots puissent mettre Cael dans un tel état…sincèrement. A peine ai-je terminé ma phrase que j’ai entendu un violent bruit, quelque chose venait de brusquement frapper le métal de notre prison. Je lève les yeux vers le jeune homme, et j’ai bien du mal à le voir, avec la faible luminosité présente dans le conteneur. Pourtant quand son regard croise le mien, je vois clairement de la colère dans ses yeux.

Pourquoi ?

Pourquoi est-ce qu’il s’énerve ainsi ?

Il semble tellement différent du jeune homme que j’ai côtoyé jusque-là. On dirait que mes mots viennent de réveillé un autre Cael, un Cael endormi depuis longtemps en lui…Avant j’aurai surement pris peur, je me serais tout de suite excusé, mais ça c’était avant. Aujourd’hui je me contente de le fixer dans les yeux, je ne dévierai pas le regard, ça non.

Cael me demande alors si je pense vraiment ce que je viens de dire. Oui…oui je le pense, je sais que je suis capable du pire. Il me demande qui m’a mis en tête que je n’avais pas de sentiment maintenant, mais qu’est-ce qu’il espère ? Que j’ai subi un lavage de cerveau par quelqu’un ? Que j’ai reçu un entrainement spécial et que c’est à cause de ça que je dis ne rien ressentir. Je ne fais que dire ce qui se passe en moi, quelques soit la situation, je suis obligée de réfléchir à comment j’aurai réagi avant.

Il me demande même en quoi le fait de ne pas avoir de sentiment (au moins si c’est vrai) ferai de moi un monstre…Mais il ne sait pas ce que j’ai failli faire…pour être honnête je ne sais même pas ce qui m’est arrivée sur cette plage, pourquoi j’ai réellement épargné mon frère alors qu’il venait de lever la main sur moi…Enfin il faut que je réponde à Cael, sinon je ne sais pas ce qu’il est capable de faire.

-Personne ne m’a mis ça en tête, je le pense tout simplement. Je ne raisonne que par logique, pour savoir comment réagir à une situation, je suis obligée de réfléchir à ce que j’aurai fait avant. Pour te dire, j’étais même prête à laisser Lucifer brûler mon frère ainé vivant…

Mais le ranger n’en démord pas, pour lui je suis quelqu’un de bien…Est-ce qu’il veut vraiment croire en moi ? Ou est-ce qu’il est juste trop naif ? Je ne saurai le dire. Une chose est certaine, il ne veut pas lâcher l’affaire, allant jusqu’à parler des sensations que je peux ressentir et à ce moment-là…J’ai l’impression de le perdre. Il est évident qu’il se monte la tête tout seul, et…pourquoi me parle-t-il du decès de ma mère ? Je n’ai jamais évoqué ce détail avec lui, il est bien l’un des seul à savoir pour mon grand frère, même s’il ne sait pas le pourquoi du comment.

Je m’interroge, est-ce que ces mots me sont vraiment destinés ? Ou est-ce qu’il parle pour lui-même ? Nous voilà bien partie, une fille qui ne sait pas ce qu’elle ressent, et un ranger qui s’énerve, on va finir par mourir de manque d’air plus vite que prévu. Je ne pensais sincèrement pas qu’en prononçant ces quelques mots, la situation tournerait comme ça. Je me redresse donc, faisant face au rose, que je peine toujours à voir dans l’obscurité.

-Tu penses sincèrement que je le fais exprès ? Tu penses que c’est volontairement que je suis comme ça ?

Cette question n’attend pas de réponse, je ne suis pas certaine que Cael soit encore dans la même conversation que moi. Enfin il reporte son attention sur moi, me demandant si j’aime mes pokémons et là…je ne sais pas. Je ne sais pas quoi lui répondre, je n’arrive pas à me passer de mes pokémons, mais…

-Je ne sais pas…je n’arrive pas à savoir ce que je ressens, il est là le problème. Je ne veux pas perdre mes pokémons, mais je suis incapable de te dire ce que je ressens vraiment.

Je prends ma tête entre mes mains, essayant de chercher au plus profond de moi les réponses à mes questions. J’essaye de savoir depuis des mois, mais rien, le néant. Je sais que je ne peux pas laisser tomber mes pokémons, mais sinon il n’y a rien, je ne ressens ni joie ni tristesse, juste un profond sentiment d’attachement.

Mais si Cael regardais mon aura actuellement, il arriverait peut-être à percevoir cette colère en moi, colère que je n’arrive même pas sentir, comme si la barrière autours de mon cœur renvoyait tout.

-Je ne sais pas quoi faire Cael…Je ne sais même pas pourquoi je t’en parle à toi. Je veux dire, tu en sais plus sur mon état que ma propre sœur.

Je n’ai rien dit à Marie, je sais qu’elle est au courant grâce à l’éducatrice de l’académie. Mais sinon, elle ne sait rien et c’est tant mieux comme ça. Alors pourquoi je m’ouvre si facilement à Cael ? Est-ce que c’est parce qu’il maitrise les aura avec son Lucario ? Est-ce qu’il est l’un des seuls à pouvoir me comprendre. Vu ce qu’il vient de me gueuler dessus, il y connait quelque chose en perte de sentiment…
Enfin le rose a bien raison, si l’on ne fait rien nous ne serons pas les seuls à mourir, tous les passagers de ce bateau finiront au fond de l’eau.

-Mais tu as raison, il faut que l’on trouve un moyen de sortir de là. De toute façon, Yzarc ne pourra pas faire exploser sa bombe, il y a près d’une vingtaine de pokémon qui sont en train de fouiller le navire. Crois-moi s’ils voient quelques choses de suspect, ils ne laisseront rien passé.

Est-ce que j’essaye de détourner la conversation ? Oui complètement, on pourra en parler plus sérieusement une fois que l’on sera sorti de cette prison de métal.

*CRACK BOUM GRING BLONG*


Je tourne la tête vers l’origine de ces bruits de fracas…je ne sais pas vraiment ce qui se passe, amis quelques choses me dit que nous ne serons plus forcément prisonnier de cette prison de métal.



_________________
 
You can never
turn back


Merci Max pour le Moodboard:
 
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2330
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Dim 14 Juil - 18:10
J’ai peut-être ‘’un peu’’ exagéré. Même si je ne suis pas au niveau de Ginji, en ce qui concerne les espaces confinés, j’avoue que m’être fait avoir aussi facilement, ça doit un peu jouer sur mon état. En temps normal, la réaction la plus logique, serait d’éviter de trop parler pour limiter la consommation d’oxygène, puis de chercher une ouverture quelconque qui puisse nous aider à sortir. Sauf qu’après deux jours à courser un dingue et ses plans dignes d’un méchant de Pokéwood, j’vous avoue que la logique, elle peut aller se faire voir !

‘’Je ne sais pas…je n’arrive pas à savoir ce que je ressens, il est là le problème. Je ne veux pas perdre mes pokémons, mais je suis incapable de te dire ce que je ressens vraiment. ‘’

C’est bizarre. Pas la réponse en elle-même, hein, juste ce que Yuna renvoie en temps normal. D’un côté, elle me dit qu’elle réagit uniquement en anticipant ce qu’on attend d’elle et de l’autre, qu’elle ne veut pas perdre ses Pokémons. Si ça, c’est pas une réaction de Dresseur ‘’normal’’, je ne vois pas ce que c’est. Sans aller chercher plus loin, c’est typiquement le genre de réponses que me donnerait Ida, Ginji ou même Nico...Donc c’est parfaitement naturel.
Si on sort...non, dès qu’on sera sorti d’ici, j’demanderai à Lucki de creuser un petit peu la chose, si elle est d’accord.  Enfin, ça c’est vite dit : si je n’arrive pas à atteindre mon starter et que Yuna n’a pas de Pokémons en état pour nous sortir de là, j’avoue que je ne vois pas de véritables issues. Enfin, si...y’en avais peut-être une mais je ne vois absolument pas comment l’exploiter.
À force de fréquenter Lucki, j’ai fini par ne plus trop y prêter attention, mais les personnes alentours sont pas les seuls à émettre de l’aura : le Lucario et moi, on en produit autant que n’importe qui. Du coup, un peu comme un Caninos qui ignorerait sa propre odeur, rien d'étonnant à ce qu’aucun d’entre nous ne prête vraiment attention à sa propre aura, c’est le job de l’autre !
Sauf que là, isolé de mon starter comme je le suis, j’ai laissé passer un fait important : quand Yuna s’est traité de ‘’monstre’’, mon aura s’est amplifié, alimentée par ma colère. C’était bref, c’est retombé depuis, mais si Lucki est vraiment en train de me chercher, ça n’a pas pu lui échapper. Sauf qu’avec un signal aussi rapide, autant demander à quelqu’un de décrire une personne après l’avoir aperçu pendant un quart de seconde, du coin de l’oeil . Faudrait que j’arrive de nouveau à m’énerver bien plus fort et plus longtemps mais à part me répéter en boucle que j’ai plus rien à manger, je vois pas du tout comment, là !

‘’Je ne sais pas quoi faire Cael…Je ne sais même pas pourquoi je t’en parle à toi. Je veux dire, tu en sais plus sur mon état que ma propre sœur.’’

J’sais pas si je dois me sentir flatté ou gêné, mais si Yuna s’est ouverte ainsi, j’ai pas le droit de lui tourner le dos. Un peu maladroitement à cause du manque de lumière, je me redresse pour me rapprocher d’elle , afin d’être sûr qu’elle puisse me regarder dans les yeux...Faut qu’elle comprenne, au moins une chose toute simple.

‘’Si tu sais pas quoi faire, peut-être que tu pourrais...Ah !’’

C’était quoi ça ? Dès que je me suis rapproché d’elle et qu’elle a relevé la tête, y’a eu comme une...explosion ? Non, c’pas le mot. Plutôt une impulsion. Le même genre de chose que Lucki me relaie quand...AH !  Aussi brève que la mienne tout à l’heure et beaucoup plus sourde, mais
Yuna a beau se répéter en boucle qu’elle n’éprouve plus rien, ça, c’était de la colère, j’ai pas rêvé ?!  Attends, mais si on arrive à maintenir ça suffisamment longtemps, peut-être que mon Lucario finira par se rendre compte que ce n’est pas son imagination…

‘’Mais tu as raison, il faut que l’on trouve un moyen de sortir de là. De toute façon, Yzarc ne pourra pas faire exploser sa bombe, il y a près d’une vingtaine de pokémon qui sont en train de fouiller le navire. Crois-moi s’ils voient quelques choses de suspect, ils ne laisseront rien passé. ‘’

Mais, mais, mais, mais NON ! On se reconcentre pas sur la navire, faut rester furax, Yuna ! Change pas de conversations, sinon, tu vas...Y’a plus rien. Le vide qui emplissait notre prison vient de reprendre ses droits, c’est tellement dépitant que même moi, j’me retrouve à sec niveau aura. Raaaah, c’est pas le moment !
J’vais quand même pas devoir lui crier dessus pour reprovoquer ça, non ?

*CRACK BOUM GRING BLONG*

Malgré les parois de notre conteneur, on dirait que quelqu’un, quelque part dehors, est en train de provoquer un sacré bordel. A première vue, ça ne ressemble pas à une explosion et y’a aucun mouvement supplémentaire de la part du navire, on peut donc écarter l’hypothèse de la bombe d’Yzarc. Les minutes s’écoulent, amenant une succession de craquements et de sons de plus en plus audibles, similaires à ceux qui nous ont figés sur place . Du coup, ma longue expérience en tant que Ranger, Phyllali et surtout partenaire d’un Lucario à l’humour relativement peu élevé, me permet de dire que dans ce genre de circonstances, il n’y a qu’une seule méthode à appliquer…

‘’Yuna, faut qu’on bouge.’’

...Ok, je sais que ça a l ‘air de sortir de nulle part. Et qu’en plus, on est toujours enfermé, mais c’est pas ça le sujet !

‘’J’veux dire, au fond du conteneur...Maintenant !’’

Au même moment, l’impulsion provoquée par la Givrali semble me revenir en pleine gueule, puissance dix mille : quelque part de l’autre côté des doubles-portes qui nous enferme, il y a quelqu’un...Enfin, plusieurs quelqu’un. Et si je reconnaîtrais celui qui se trouve au centre de la formation, même dans mon sommeil, l’aura qui l’accompagne n’a absolument rien à lui envier, niveau fureur dévastatrice ! D’autres grincements se font entendre et à l’oreille, je dirais que ceux qui viennent de débarquer, on bien l’intention d’exploser chaque  conteneurs, jusqu’à trouver le bond !
Attrapant la main de la jeune fille, je l’aide à se relever d’un bond, pour l'entraîner ensuite le plus loin possible de la porte...Qui ne tarde pas à grincer violemment, tandis qu’un léger renfoncement circulaire se dessine au milieu des deux battants ! La fente est infime mais rien qu’au léger courant frais qui s’en échappe, j’men contenterais pour le moment . Pas assez puissante pour exploser la-dite porte, les éclats scintillants et azurs qui passent au travers de la fente central, sont suffisamment reconnaissables, pour que je retrouve le sourire...Ça, c’était une Aurasphère made in Lucki, ou je ne m’y connais pas !

‘’On est là, amigo !’’

En réponse à mon cris, le mince interstice entre les deux battants se retrouve soudainement occupé par un oeil gigantesque, au milieu d’une série d’écailles noires. Il a même ramené Lucifer, j’aimerais pas être à la place de ces portes. En revanche, même si le gros dragon tente de faire usage de ses griffes, on dirait que le battant est plus solide qu’il ne le pense...Il va falloir trouver autre chose pour nous libérer.
Le rugissement qui accompagne son départ nous ébranle de la tête aux pieds, juste avant que l’aura de Lucki ne s’intensifie de nouveau. Euh, ils comptent faire quoi, là ? Parce qu’on va peut-être éviter l’attaque Déflagration, sinon Yuna et moi allons finir en pommes de terre rissolées !
Les secondes s’écoulent, sans que le moindre bruit transparaisse. Leurs auras sont toujours là hein, ils ne sont pas partis, mais on dirait qu’ils attendent...Quoi donc ?

‘’Piiii.’’

‘’Néga !’’

Ah, mais c’est tout bête, ils vont juste attendre que Martel et Mithos utilisent ...Coupd’Main…

‘’YUNA, ACCROCHE-TOI !’’

Ce serait une bonne idée, si y’avais quoi que ce soit pour s’accrocher. Plaqués contre la paroi au fond du conteneur, la seule chose qu’ils nous restent à faire, c’est de nous attraper le bras, serrer les dents et espérer que Lucki et Lucifer n’ont pas eu une idée TROP bourrine !

‘’Draaaaaa !’’

‘’RIO !’’

Ok, c’était un doux rêve, adieu monde cruel.
Le silence qui retombe pendant une brève fraction de seconde, semble durer une éternité, juste avant que notre prison ne se retrouve prise dans un véritable tremblement de terre ! Secoués comme des Spoinks, nous finissons tous les deux à genoux, tandis qu’un hurlement de métal déchiré, vient nous défoncer les tympans. Sous la pression, les deux battants se retrouvent tout bonnement arrachés de leurs gonds, pour venir s’éclater dans le conteneur, à moins d’un mètre de notre position. Découpés par la lumière générée par mes deux chromatiques, les silhouettes de Lucki et Lucifer se dressent devant nous, à une courte distance de notre ex-prison : vu la position des pattes du Lucario, j’dirais que son Aurasphère devait faire la taille d’un pneu, au minimum. Quand à Lucifer, le tranchant de son aile finit de s’illuminer, tandis qu’il disperse les reliquats de sa Lame d’Air.
À peine les portes se sont-elles effondrés, que deux petits Pokémons bondissent à l’intérieur, pour se jeter sur nous : Mithos ne perd pas de temps pour se hisser sur ma tête, avant de prendre une pose victorieuse, tandis que Martel semble se concentrer sur Yuna, examinant la Givrali en quête de blessures potentielles. Manifestement satisfaite de son examen, le type Elek se contentera d’un couinement approbateur, avant de nous faire signe de sortir. Dehors, Lucki garde les pattes croisées, tout en me ‘’fixant’’ au travers de son bandeau...Pas la peine de jouer les durs, j’te signale que je le sens que tu t’es inquiété, amigo.

*Sbunk*

Eh, assume au moins ! Tout en me frottant l’épaule pour chasser le fourmillement de sa Forte-paume, je pivote vers Yuna...et cette fois, niveau aura, pas la peine d’être un Lucario pour sentir que je suis loin d’être calme !

‘’Yuna, tu peux envoyer un message à Nathalia pendant qu’on remonte s’il te plait, faut la prévenir pour la bombe. Je sais pas pour toi, mais j’vais aller discuter un peu avec Yzarc….Maintenant qu’on sait qui on doit chercher, j’suis sûr que Lucki va pouvoir le trouver sans trop de mal.’’

********************

Plus vite. Les couloirs du navire s'enchaînent, tandis que je remonte, suivi de mon starter et des deux chromatiques, jusqu’à finalement débarquer sur le pont principal. À l’un des embranchements, Yuna a subitement tourné sans préavis, j’imagine qu’elle compte le prendre à revers.
D’après les indications de mon Lucario, notre ami Yzarc est remonté vers l’extérieur : vu la taille du navire, chercher sa bombe nous prendrait bien trop de temps, autant poser la question directement à l’intéressé !
Et même s’il est dingue, je pense pas qu’il le soit assez pour sauter avec le bateau, il aura donc besoin d’un canot de sauvetage. Une fois le pont arrière atteint, il ne faudra pas plus de quelques secondes à mon starter, pour m’indiquer une silhouette solitaire, proche d’une rambarde et qui semble très affairé à entasser du matériel dans l’un des-dits canaux !

‘’Stooooooooooooop ! Au nom de...la mandale que va te coller Lucki si tu le fais pas, t’as intérêt à t’éloigner de ce bateau, tout de suite !’’

_________________
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] 1529618029-cael
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 60
Jetons : 2739
Points d'Expériences : 1818
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Dim 14 Juil - 22:25

L'arche de Noé

ft. Cael Joy
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Type_Feu_GO
♫♫

Je me demande ce que Cael allait me proposer de faire, mais ce chahut dehors l’a surpris, et finalement je change de sujet…Même si ça ne semble pas vraiment faire plaisir au ranger Rose. Dehors, le bruit se rapproche, comme si quelqu’un explosait tous les containeurs à proximité pour nous retrouver. Je ne sais pas si c’est l’habitude, mais je sens que l’un de mes pokémons est responsable de toutes ces secousses…Il n’est pas tout seul, maintenant reste à savoir duquel de mes pokémon il s’agit.

Enfin Cael ne perd pas de temps, en comprenant que nos sauveurs sont là il m’attrape le poignet et m’aide à me relever pour que nous nous dirigions vers le fond de notre prison. Je n’ai pas besoin de maitriser l’aura pour savoir que les pokémons venus à notre rescousse sont là, et je sais maintenant lequel des miens est venu nous chercher. Cette sensation de puissance et de colère, pas de doute à avoir. Aussi je ne suis pas surprise que lorsque la porte est déformée, nous laissant entrapercevoir l’extérieur, c’est les yeux rouges volcan et les écailles noires de Lucifer que je vois.

Cael cris à son pokémon que nous sommes à l’intérieur, et j’espère que les portes ont fait leur dernière prière, car maintenant que les deux pokémons savent qu’on est là, ils vont en faire du copeau de métal. Un détail semble embêter Cael, et je comprends parfaitement de quoi il s’agit, sans même qu’il me le dise. Lucifer est un grand utilisateur de flamme, mais s’il déchaine toute sa puissance de feu…je ne donne pas cher de notre état au Ranger et à moi. Heureusement, quand je suis en danger, même s’il fonce dans le tat, Lucifer fait toujours attention à ce que je ne sois pas blessé, donc aucun risque de Lance-Flamme ou de Déflagration.

Mon pokémon feu essaye d’ouvrir la porte à coup de griffe, mais rien, tout comme l’Aurasphère de Lucario, les portes font de la résistance. Poussant un cri rageur, Lucifer laisse place à un bruissement d’aile, signe qu’il vient de mettre de la distance entre lui et la porte. En faisant attention, j’arrive a percevoir le bruit de sa future attaque, un bruit légèrement strident, un bruit de lame.
Le Posipi et le Négapi de Cael, que je n’avais même pas remarqué je l’avoue, lancent une attaque Coupd’Main…Ce qui va drastiquement augmenter la puissance des attaques de Lucki et Lucifer ! Cael s’accroche à mon bras, et par reflexe je fais de même. J’ai confiance en Lucifer, je sais qu’il ne nous blessera pas.
Les portes ne résistent pas à l’assaut, et manque même de nous retomber dessus. Toute la cage métallique a tremblé dans tous les sens, nous forçant Cael et moi, a nous retrouver à genoux, toujours accroché l’un à l’autre. Etrangement pendant quelques secondes, c’était comme si je n’étais plus seule, comme si j’avais…ressenti quelques chose, je ne saurai pas dire quoi, mais mon cœur n’était pas si froid que ça.  J’ignore pourquoi, mais Cael est en train de changer quelque chose en moi…

Enfin je me questionnerais plus tard là-dessus, Lucifer fonce sur moi pour frotter sa tête contre ma poitrine. Ne voyais là aucun côté pervers, mais c’est juste que petit il avait l’habitude de venir chercher du réconfort, en se logeant dans mon cou, et donc forcément il prenait appuis sur ma poitrine. Maintenant qu’il a évolué, c’est un peu plus compliqué, mais là je sais qu’il est juste content…il est très content et soulager de me retrouver. Les sensations qui émanent de lui n’ont bizarrement plus rien d’agressive, et c’est à ce moment-là que je me rends compte de l’importance des mots de Cael.

Je ne peux pas ne rien ressentir, c’est impossible, Lucifer ressent quelque chose de fort pour moi, comme la totalité de mes pokémons. Je ne peux pas les décevoir, je dois chercher un moyen de me remettre sur le droit chemin, d’à nouveau mettre un mot sur ce que je sens en moi. Je caresse donc la tête de mon premier pokémon que j’ai élevé depuis l’œuf, le rassurant.

-Merci Lucifer…grâce à toi je vais bien. Désolée de t’avoir inquiété.

Un petit grognement me répond, mais je sais clairement qu’il s’agit d’un grognement de soulagement…enfin ce n’est pas le cas du deuxième, mais ce dernier ne m’est clairement pas destiné. Je tourne la tête pour voir la Posipi de Cael vouloir m’examiner, surement pour s’assurer que je n’ai pas été blessé, et Lucifer n’a pas l’air franchement d’accord avec. Je le rassure d’une gratouille derrière la corne (c’est son point faible, mais ça je suis la seule à le savoir), avant de laisser la pokémon electrik faire son bilan.

Une fois fait, nous sortons de la boite de métal qui devait nous servir de cercueil. On s’en est sorti, mais le problème est toujours là, Yzrac est toujours sur le navire, et il va faire exploser sa bombe, nous entrainant vers le fond. Cael me demande de contacte la Kyurem pour la mettre au courant de la bombe.

-Pas de soucis, allons arrêter ce monstre avant qu’il ne fasse tout exploser et qu’on rejoigne les Relicanth dans le fond de l’océean.

Je ressors mon Ipok et contacte la Capitaine de ce navire.

-Capitaine Romanoff
-Qu’est-ce qu’il y a gamine ? Vous avez quelques choses ?
-C’est Yzrac le saboteur, il nous avait enfermé dans un containeur pour nous empêcher de trouver la bombe qu’il a placé sur votre bâtiment. Il faut la retrouver et la désamorcer avant qu’elle n’explose.
-Yzrac !!! Une BOMBE !!!! Bordel, il va me le payer ce sale chien.
-Ecoutez, on s’occupe de lui, essayez de trouver la bombe, vous connaissez les points faible du navire, vous la trouverez plus vite que nous.
-Compris, flanquez lui une bonne correction…et gamine
-Oui ?
-Laissez m’en un morceau, je veux lui faire payer à ce…

Je raccroche net, pas besoin de l’entendre incendier ce fou. Avant il jouait l’homme fou mentalement, mais en vrai, c’est un pur sadique qui a perdu des neurones en chemin. Nous continuons notre ascension et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on voit clairement par ou sont passés nos pokémons. Les murs du chemin vers le pont supérieur sont tout simplement détruits, et de grande trace de brulure montre que c’est mon Dracaufeu qui en est la cause. En même temps, il était un peu trop grand pour passer dans ces couloirs étroits, et il a forcé le passage…à coup de Boutefeu. J’ai vu sur son corps des trace de blessure, c’est le contrecoup des Boutefeu, j’espère qu’il tiendra le choc lors de son combat contre Yzrac…

En parlant de combat, je n’ai clairement pas envie de faire dans la dentelle, je veux lui faire payer pour nous avoir tous mis en danger. En plus je sens la colère monter en mon Dracaufeu, lui aussi a envie de faire payer à Yzrac…aussi on va pas y aller de main morte, et je sais exactement comment nous y prendre.

Alors que Cael continue dans le couloir, je bifurque à l’embranchement d’un couloir, direction…ma cabine. Il ne me faut pas longtemps pour y arriver, et je prends ce qu’il me faut pour le grand final, le fameux bracelet que Cael a perfectionné…on va voir si ça en valait la peine. Je prends ensuite la couronne en fer forgé qui était dans mon grand sac depuis le début, sous le regard étonné de mon Dracaufeu. Je me tourne vers lui, une expression des plus sérieuses au visage.

-Lucifer…l’heure de ton couronnement est arrivée.

Il comprend ce que ça veut dire, un air sourire diabolique apparait sur son visage, alors que je m’approche de lui pour faire tenir cette couronne. La couronne du roi des enfers…Sirius a vraiment fait un travail magnifique, je ne regrette pas de lui avoir demandé ça. Elle va parfaitement à Lucifer, à croire qu’aucun autre Dracaufeu n’est digne de la porter.

-Allons régler son compte à ce Yzrac.

-DRAAAAAA

Je suis certaine que son cri s’est fait entendre à travers tout le navire, et c’est tant mieux, que ce fou sache qu’on arrive, ça ne changera rien. Lucifer et moi sortons du dédale de couloir, et arrivons enfin sur le pont supérieur. Sans perdre de temps je monte sur le dos de Lucifer, à la recherche du traitre. Je le retrouve, à côté d’un canot de sauvetage, Cael et ses pokémons lui faisant face. Parfait il ne m’a pas vu, je demande à Lucifer de descendre au niveau de la coque du navire, et de rejoindre le côté ou se trouve le power ranger rose.

Sans un bruit, nous arrivons sur place, et j’entends la conversation entre Cael et ce fou…bien entendu le fou tente de sauter dans le canot pour prendre la fuite, ayant lâché son pokémon insecte sur Cael. C’est à ce moment que Lucifer et moi remontons au niveau du pont, et Yzrac évite de justesse le Lance-flamme de Lucifer. Mon pokémon feu se pose de façon à ce que Cael et moi, on encercle le fou, et je descends du dos de ma monture, le regard dur.

-Désolée, mais il est hors de question que vous nous faussiez compagnie.
-Tsss, vous êtes de sacré pot de colle…Puisque vous voulez vous battre, je vais me faire un plaisir de vous éliminer de mes mains.

Il fait appel à deux autres pokémon, face à moi se trouve un Lucanon et un Cizayox, face à Cael il y a le Ninjask et un Noctunoir…Il ne rigole pas, mais dommage pour lui, nous non plus nous ne sommes pas là pour rigoler.

-On va vous faire payer pour ce que vous avez voulu nous faire. LUCIFER !!!
-DRACAUFEEEEEEEEEEEEEEEEEU !!!!!

Il déploie ses ailes, émettant une puissante bourrasque de vent alors que je lève mon bras gauche, faisant apparaitre mon méga-bracelet serti de pierre rouge, formant des flammes.  

L’heure est venue…

L’heure est venue pour Lucifer de se dépasser, de déployer toute sa puissance, celle qui sommeille en lui depuis tant de temps.
Cela fait un peu plus d’un an que Lucifer a rejoint les rangs de mon équipe.
Il est mon premier pokémon que j’ai obtenu par œuf. Il est le premier à être né dans ma chambre. Je me souviens encore de l’excitation que j’avais quand son œuf craqueler. Je me souviens de la joie que j’ai ressentie quand j’ai croisé son regard de feu pour la première fois. Il avait une couleur bien particulière, à l’époque déjà il arborait fièrement sa couleur noire. C’est l’une des raisons pour laquelle je l’ai appelé Lucifer, il était aussi noir que le plus profond des enfers…A ce moment j’ignorai qu’il porterait si bien son nom.

Quand il était un Salamèche, il était vraiment câlin, toujours à me réclamer de l’attention. Il faut dire qu’à l’époque j’avais de l’amour à revendre. Il faisait toujours des petites plaisanteries, il tirait les rideaux pour que je me réveille dès l’aurore. Il n’hésitait pas à piquer dans la réserve de baie d’Ama…ils se chamaillent beaucoup tous les deux.
Je me souviens parfaitement son inquiétude durant le combat final sur Lansat, la terreur quand j’ai vu qu’il allait se faire attaquer par ce Tyranocif Obscur…Je n’ai pas réfléchis, je me suis jetée devant lui, et j’ai subi l’attaque à sa place…C’était mon pokémon, et il était hors de question que je ne l’abandonne.

Il faisait beaucoup d’effort pour devenir plus fort, pour pouvoir le protéger comme le faisait Dovah et Ama. Je me souviens parfaitement de son combat contre Son Gosen et son Lucario…Lucifer n’a rien lâché, et même s’il a perdu, ce combat lui a permis de devenir bien plus puissant qu’avant, de devenir un Reptincel.

C’est alors qu’est venue sa crise d’adolescence comme je l’appelle. Le pouvoir lui est monté à la tête, il était devenu arrogant, agressif même avec nous. Quand je pense qu’il m’a même inscrit à un cours sans mon autorisation. Mais je n’ai pas à un instant cessé de l’aimer. Il restait mon futur dragon aux écailles noires, et j’espérais sincèrement que tout allait s’arranger avec le temps.

Mais il a fallu les incidents de Nénucrique pour nous faire réagit tous les deux. De mon côté j’ai explosé, je n’en pouvais plus de ses blagues, je n’en pouvais plus de tout ce qui venait de m’arriver sur le coin de la figure. Je voulais juste que tout se passe bien, que ma mère soit encore là, que mon frère ne soit pas le dernier des salauds…Mais voilà, rien ne s’est passé comme prévu, et j’ai déversé ma colère sur mon Reptincel avant de me réfugier seule sur la plage.
Je pense que ça a été le déclic qu’il fallait pour Lucifer, il était en réalité jaloux des autres membres de mon équipe. Cette dernière n’a cessé de s’agrandir, et forcément je ne pouvais pas passer autant de temps avec lui qu’avant. Mes sentiments pour lui n’avaient pas changé, mais il ne l’a pas perçu de la même façon. Pourtant, c’est lui qui m’a retrouvée en premier sur la plage, c’est lui qui m’a protégée de mon grand frère.

Lucifer a toujours veillé sur moi, c’est pour ça qu’il a évolué sur cette plage, parce que ses sentiments étaient assez fort, et qu’il a pris conscience que les miens étaient là aussi….Et maintenant ? Est-ce qu’il perçoit encore mes sentiments ? Est-ce que j’en ai encore ? Je ne cesse d’en douter pourtant…aucun de mes pokémons ne m’a tourné le dos. Est-ce que même si je ne ressens rien…mes pokémon ressentent quand même mes émotions ? J’arrive à leur transmettre sans même m’en rendre compte ?

Lucifer tourne la tête vers moi, et je sais à son regard qu’il a pleinement confiance en moi, il m’aime…Et je l’aime aussi, même si je n’arrive pas à le ressentir, je ne veux pas le perdre, ni lui, ni aucuns de mes pokémons, ou encore aucune personne présente sur ce navire. Si on veut venir à bout d’Yzrac il n’y a pas le choix, on doit se dépasser, comme on l’a toujours fait. Lucifer a toujours été à mes côtés depuis sa naissance, et je sais qu’il le sera toujours, il n’est plus leur de douter, il est temps de dépasser l’évolution….Il est temps de MEGA-évoluer.

-Lucifer, Méga-Evolution !!!!

J’appuie sur la gemme sésame attachée à mon bracelet, et une puissante lumière en jaillie. Cette lumière, c’est comme mes sentiments pour mes pokémons, c’est un lien puissant entre moi et Lucifer. La lumière vient fusionner avec celle de la Méga-gemme sur la couronne de Lucifer, et le processus démarre. Ça dure quelques secondes, puis la lumière se dissipe, laissant place au roi des enfers en personne.

Je prends quelques secondes pour l’observer. Ses écailles noires ont viré au violet, ses yeux sont dans rouge ardent, tandis qu’une troisième corne lui a poussé sur le dessus de la tête, entre les deux premières, ce qui affine grandement son visage. Sur ses bras, de petites ailes sont apparues, un aileron a fait de même à la base de sa queue, tandis que des pointes en orne désormais le bout. La flamme de sa queue est plus grande, plus ardente. Ses ailes sont encore de plus grande envergure et le bas de ces dernières sont déchirées.

Lucifer est juste magnifique, il n’y a pas d’autre mots. Il se regarde sous toutes les coutures découvrant ainsi sa nouvelle apparence…Avant de me regarder d’un regard des plus noirs…Oups je savais que ça n’allait pas lui plaire. Je sais parfaitement où est le problème. Le plus grand rêve de Lucifer, c’est d’avoir le type Dragon, hors cette méga-évolution reste de type feu/vol. Je suis navrée Luci mais c’est tout ce que j’ai…enfin il ne semble pas m’en tenir autant rigueur que ça, car il se retourne vers Yzrac et ses pokémons, bien décidé à en découdre.

-Tu crois que changer l’apparence de ton pokémon va changer quelques choses, débarrassez-moi d’eux, maintenant !!!!


Les deux pokémon du fou foncent sur mon Dracaufeu qui ne perd pas un instant pour s’envoler, ses ailes sont bien plus puissantes qu’avant, et il arrive facilement suffisamment haut pour esquiver les attaques qui lui étaient destinée. En plus Lucifer s’est positionné dans l’axe parfait du soleil. Car oui, en méga-évoluant, mon Dracaufeu a fait apparaitre un dôme de soleil grâce à son talent Sécheresse.
Aveuglés, ils ne pourront pas esquiver l’attaque qui va leur tomber dessus.

-Lucifer Lance-Flamme.

Un puissant déluge de feu s’abat sur le Cizayox d’Yzrac, il n’a pas pu l’esquiver, mais le Lucanon lui a réussi de justesse. Sans surprise le Cizayox tombe KO en un coup, une double faiblesse, un lance-flamme sous le Zénith…il y avait peu de chance qu’il tienne le choc. Le Lucanon lui en revanche, n’a pas subi le moindre dégât, et il semble bien déterminé à contre attaquer.

- Lucanon Fatal-Foudre.

Heureusement le saboteur semble oublié que sous Zénith, la précision de son attaque est diminuée, et Lucifer n’a qu’un battement d’aile à faire pour l’esquiver. Une deuxième décharge Electrik arrive sur mon dragon qui n’en est toujours pas un, mais je sais comment la stopper

-Lucifer, Lame d’air !!!


Les ailes déchirées de mon pokémon s’illumine, et une pluie de lame de vent s’abattent sur la décharge de foudre, créant une petite explosion de fumée. Génial j’ai perdu le contact visuel avec notre cible, manquait plus que ça ! S’il ne peut pas le voir, Lucifer peut peut-être l’entendre.

-Repère toi au bruit Luci !!!

Mais trop tard, sortant du nuage de fumée à vive allure, le Lucanon relance une attaque, mais cette fois moins puissante. Pour être certain de toucher, Yzrac a préféré utiliser une attaque Tonnerre. Lucifer encaisse le coup, mais à cause de ses Boutefeu de tout à l’heure il est assez mal en point….
J’ai confiance en lui, je sais qu’il peut le faire.

-Lucifer, utilise Déflagration, réduis le moi en cendre.

Mon Dracaufeu pousse un puissant cri en déployant ses ailes, brisant l’attaque foudre qui le frappait de plein fouet. Et à cette distance, le pokémon insecte n’a aucune chance d’esquiver la rafale de feu qui lui arrive dessus. La violence de l’impact de son corps percutant le pont du navire est telle, qu’il laisse une profonde marque dans le sol. J’espère que la capitaine ne m’en voudra pas…et au pire, on fera porter le chapeau à Yzrac.

Lucifer atterrit lourdement au sol, fixant de son regard ardent le saboteur, je sais à quoi il pense, il se dit qu’un Lance-flamme dans la tête de ce type serait parfait…Mais je ne peux pas le laisser faire ça. En plus Yzrac a pas mal de mal face à Cael et ses pokémons, si bien qu’après une avalanche de coup de points, l’homme est sans moyen de défense, et complètement cerné.



Hrp:
 

_________________
 
You can never
turn back


Merci Max pour le Moodboard:
 
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2330
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Sam 20 Juil - 21:50
Mais arrête de bougeeeeer ! Déjà que Lucki est à moitié aveugle (C’est une façon de parler, amigo, t’énerves pas !) comment je suis censé faire pour lui indiquer la position de ce fichu Ninjask, s’il bouge trop vite pour que je vois autre chose qu’un truc flou ?! Sans le concours de son aura, le Lucario n’arriverait probablement même pas à bloquer ses coups répétées, tandis que le type Insecte tente de briser sa garde à grands renforts de Taillade. Malgré son désavantage de type, s’il parvient à en enchainer 3 d’affilée sans que Lucki esquive, il ne pourra pas tout encaisser sans risque. Et après les trois Reflets qu’il a déjà exécuté, c’est un tourbillon d’ailes en mouvement, qui encercle mon starter.
Quand à Martel et Mithos…*Glumps*, on en parlera plus tard, d’accord ? Une situation qui ne semble pas déplaire à Yzaarc, vu le grand sourire ironique qu’il m’adresse .

‘’Et bien, on a du mal à suivre ? Vous auriez mieux fait de rester dans votre petite boiboite, tu me ferais presque de la peine, là.’’

‘’C’gentil de t'inquiéter, merci.’’

‘’J’ai toujours eu le coeur sur la main, on me le dit souvent. Jask’, continue les Taillades !’’

Il suffirait juste d’une Etincelle sur ce Ninjask pour l’envoyer façon cake cramé sur le pont du navire. mais plus le temps passe, plus son Turbo le rend difficile à atteindre et même si j’appelle Martel ou Mithos à la rescousse, pour le moment, ils ont...leurs propres problèmes : à environ cinq mètres du duel entre Lucki et le Ninjask, le duo tente tant bien que mal d’éviter la série d’explosion obscures, que libère un énorme Pokémon flottant au corps sombre et à l’oeil unique. Pourquoi est-ce qu’il fallait que ce soit un Noctunoir ? Chaque fois que je le regarde, j’arrive pas à me concentrer sur un ordre, juste...sur ses deux mains avides, son oeil mauvais, la grande bouche sur son ventre qui veut surement me bouffer et...Raaaah ! Son antenne frétille presque d’excitation, tandis que deux Ball’Ombre supplémentaires apparaissent entre ses paumes, pour fuser en direction des chromatiques !

‘’Ma..a..Mar…OUAH !’’

Il a suffit d’un regard au Noctunoir pour que je la ferme. Impossible de leur donner des ordres, il me paralyse complètement, rien qu’à l’idée que ce gros machin s’intéresse à moi ! Les deux yeux clôts, je parviens au moins à articuler rapidement, avant de détourner la tête.

‘’Explose-le !’’

‘’Piiii !’’

J’ai pas mieux comme ordre, me jugez pas ! Et les voilà disparue : main dans la main, le duo se met à courir à l’aide d’une attaque Hâte,  tout le long du pont pour éviter les explosions qui les suivent en rafale. Ça nous fait gagner du temps, mais pour le moment, on est ‘’un peu’’ coincé avec tout ça…

‘’Bon et bien, puisqu’on a plus besoin de moi, je vais vous laisser, hein.’’

‘’Désolée, mais il est hors de question que vous nous faussiez compagnie.””

Joli timing, Yuna. Coupant complétement la retraite à Yzarc, la Givrali vient de tomber littéralement du ciel, pour lui couper la route. Deux nouveaux Pokémons font alors leurs apparition pour s’opposer à son Dracaufeu...Ça va mal finir, tout ça.

‘’Ouah !’’

Pas le temps de m’occuper de ce que fait ma partenaire !

‘’Martel, continue comme ça, me faut un peu d'temps !’’

‘’Pi !’’

J’te fais confiance, amiga. Individuellement, les deux chromatiques n’ont jamais été une vraie menace : Mithos n’est pas fichu de se concentrer plus de quelques secondes et est trop imprévisible pour suivre un plan établi. Quand à Martel, elle manque tout bonnement de punch et ses attaques sont encore trop faciles à encaisser. Mais une fois ensembles, c’est une toute autre histoire : bifurquant brusquement au signal de sa soeur, mithos plonge sur le Noctunoir, avant de commencer à se hisser sur sa base, pour remonter ensuite jusqu’au niveau de sa tête. Les pattes solidement fixées sur la surface spongieuse du type Spectre, le chromatique profite de son incapacité à se rendre intangible, s’il veut pouvoir les attaquer. Se tortillant dans tous les sens, ce dernier tente tant bien que mal d’aggriper la petite souris qui se sert de lui comme perchoir, mais grâce aux cris de Martel, son frère se révèle aussi insaisissable qu’un feu follet.
Finalement avec un cri rageur, le Noctunoir semble se diluer dans les airs, laissant retomber Mithos sur le pont, extrêmement frustré...Comme prévu. Profitant de sa disparition, la Posipi s’est déjà rapproché de son frangin, pour lui murmurer une série de paroles à l’oreille. Au même moment, une légère aura sombre semble émaner du duo, pour se dissiper lorsque les deux se redressent dos à dos, en anticipant la prochaine attaque. Ça peut sembler anodin, mais lorsque j’accroche la scène du coin de l’oeil, je l’ai bien vu : ils se tiennent de nouveau une patte dans le dos et leurs poignes émettent déjà des crépitements.
Profitant de cet instant de flottement, le Ninjask vient d’envoyer la sauce et chacune de ses copies exécute un salto, avant de perforer la coque du pont supérieur pour plonger un niveau plus bas. Leur attaque Tunnel est un peu spéciale ici, mais Lucki va morfler de la même manière que si elle était parfaitement classique...Ok, un problème à la fois, Cael !

‘’Lucki, utilise Tunnel aussi !’’

‘’...’’

‘’...T’attends, quoi là ?’’

Impossible de le faire bouger. Pattes jointes, le type Combat s’est immobilisé face aux cratères qui marquent le dernier emplacement de son adversaire. Vu sa vitesse, il ne va pas tarder à remonter, pourquoi est-ce qu’il…

*SBUNK*

‘’Mais t’es pas bien ?!’’

Il l’a...juste encaissé. Trop rapide pour être vu, le Ninjask a surgi de l’un des trous dans le pont, pour venir laisser une longue traînée sanguinolente sur le bras du Lucario, avant de reprendre de l’altitude. Lui, par contre, s’est contenté d’abattre la patte dans une direction approximative, comme s’il tentait de l’atteindre à l’aveugle. Et même s’il n’était pas si loin du compte, ça a du faire mal.
Et le pire...C’est que je crois que je pige peut-être pourquoi il fait ça. Par contre, que ce soit un abruti, ça, j’en suis sûr et certain !

‘’C’est vraiment pas le moment, t’es au courant ?’’

‘’...’’

Il me met à l’épreuve. Il est prêt à s’en manger plein la tête, juste pour que je trouve la solution par moi-même. Ok, très bien...Qu’est-ce qu’il a bien pu avoir comme idée, qui justifie de recevoir les coups, sans réagir ? Ses attaques Combat sont complètement inefficaces contre ce Ninjask et Tunnel ne lui servirait qu’à esquiver temporairement, vu qu’il ne peut pas atteindre un type Vol avec. Non, ce qu’il faudrait, c’est une attaque Electrik bien placée. Sauf qu’au cas où Môsieur Lucki l’a oublié, y’a une légère différence entre lui et Oz (Il est moins fluffy)  !
Qu’est-ce que j’ai raté, que lui à pris en compte ? Son aura englobe tout le pont, il peut suivre toute l’action sans perdre son adversaire de vue (Façon de parler). Mais pour le moment, Yuna se livre à une cuisson en règle des Pokémons d’Yzarc et mes deux chromatiques attendent que leur adversaire sorte de l’ombre pour réagir.
Comme une légère poussée sur l’épaule, l’aura du type Combat flamboie brusquement, laissant transparaître une certaine exaspération. Comme une surimposition sur ma rétine, un léger voile bleu est venu recouvrir le pont qui nous entoure et la zone qui entoure ma Posipi semble luire légèrement plus fort. Ça a un rapport avec Martel ?

‘’...AH ! Ça te gênerait d’être plus clair parfois, Lucki ? ’’

Pour toute réponse, je devrais me contenter d’un reniflement méprisant, tandis que le Lucario se reconcentre sur le Ninjask qui lui fait face. Ce dernier volette tout autour de nous, dans l’attente du prochain ordre d’Yzarc (comment il fait pour gérer un combat à quatre Pokémons en même temps ?!), et ce dernier ne semble pas perdre de temps, malgré l’intensité des assauts que Yuna exerce sur lui.

‘’Tunnel à nouveau, si ça n’a pas suffit la première fois !’’

‘’Bzzzzz !’’

Le temps d’un plongeon et le type Insecte disparaît de nouveau sous la coque. Toujours aussi immobile, Lucki se contente de patienter. De toute façon, il n’a rien à faire pour le moment, il doit attendre un instant bien précis pour agir !

‘’Martel !’’

Les oreilles dressées, la Posipi pivote légèrement dans ma direction, un peu surprise de me voir intervenir. En l’absence du Noctunoir, j’ai à peu près l’esprit clair, faut en profiter  !

‘’Attends mon signal ! Même s’il est juste devant toi, c’est super important !’’

‘’Pi ?’’

La chromatique a l’air un peu perdue. Pourtant, serrant plus fort la patte de son frère, elle lève l’autre en signe de compréhension, avant de reporter son attention sur les reflets qui couvrent le pont du navire. À quelques mètres du duo, l’une des ombres projetées par la rambarde semble se mettre à bouger lentement dans leur direction, prête à frapper dans leur angle mort...Du moins, c’est ce qu’elle croit. J’ai suffisamment vu Mithos afficher cette tête-là, pour savoir quand il se prépare à réagir.
Pourtant, alors que l’occasion pour une Boule Elek surprise serait parfaite, le Négapi se fait stopper dans son mouvement par Martel qui lui broie littéralement la patte. Elle a compris !

‘’Piétisol !’’

Surgissant du pont, le type Spectre s’élève les deux mains dressées au-dessus du duo, prêt à générer un véritable séisme sur leur position exacte. Les deux chromatiques pivotent pour le fixer du regard...Pas effrayé, non, simplement satisfait. Au même moment, l’attaque Tunnel du Ninjask d’Yzarc prend effet et Lucki se retrouve à son tour projeté dans les airs par une véritable fusée, jaillit de dessous ses pieds. Néanmoins, son aura n’émet absolument pas la douleur qu’elle devrait, juste un sentiment que l’on pourrait aisément traduire par ‘’Je t’ai eu’’...Encore plus lorsqu’il roule brusquement pour faire face au Ninjask qui le surplombe dans les airs !

‘’MAINTENANT !’’

Alors que les deux paumes du Noctunoir retombent dans leur direction, les pattes des types Elek s’écartent brusquement pour révéler une paire de sphères crépitantes et massives. Un éclair de peur passe même dans l’oeil du type Spectre, juste avant que l’une des Boule Elek ne s’écrase pile dans ce dernier, tandis que l’autre le manque de peu  !

‘’À toi Lucki, Photocopie !’’

J’me demandais pourquoi il enchaînait les Plénitude depuis tout à l’heure...Maintenant, j’ai compris. Le temps de tourner la tête en direction de Martel et Mithos et les deux pattes du Lucario se rassemblent, tandis qu’une sphère d’énergie semblable à une Aurasphère fait son apparition devant son torse. Passant d’un bleu azur à une lueur plus dorée, la Boule Elek de mon starter fuse en direction du type Insecte, pour venir l’envelopper totalement. Ce dernier se contorsionne dans tous les sens, tandis que la foudre le ‘’grille’’ littéralement sur place et lorsque les deux combattants retombent, Lucki pousse même le plaisir jusqu’à atterrir sous son point d’impact, avant d’armer un uppercut.

*SBUNK*

Ourgh, ça, ça a dû faire mal. Même s’il bouge encore faiblement, le Ninjask semble incapable du moindre mouvement, ses pattes s’agitant en tous sens malgré les étincelles. Quand au Noctunoir, on dirait qu’il n’a pas eu le temps de se rendre intangible, vu la façon dont il a plié la balustrade à l’impact.

‘’Ça va aller, amigo ? ‘’

On dirait bien. Lucki n’est pas en grande forme mais il devrait s’en sortir. Quand à Martel et Mithos, malgré la suie qui les recouvre, on dirait qu’ils ont esquivé le plus gros. Maintenant, plus qu’à prêter main forte à Yuna et..

*BAM*

Subitement, la température ambiante paraît tripler...Quoi que non, multiplié par 10, c’est une meilleure estimation. Un torrent de flammes chauffées à blanc descend du ciel pour venir roussir le pont sur plusieurs mètres, avec au milieu, la silhouette fumante d’un Lucanon. L’attaque a été si puissante que le navire semble même pencher vers l’arrière un bref instant sous l’effet de l’explosion, manquant au passage de me faire tomber.
Alors, si Yuna n’émet pas grand chose de plus qu’à l’accoutumée, son Dracaufeu, en revanche, c’est une toute autre histoire : son aura ressemble à un volcan qui commence à enfler de plus en plus violemment, si on le laisse faire, il va probablement réduire Yzarc en steak saignant, et la moitié du navire avec !

‘’Bon, du coup, j’me répète...Tu t’éloignes de ce bateau, ou Yuna demande à son Dracaufeu de t’y aider ? Sauf si tu as encore un Pokémon en état, mais c’est du 4 contre un, j’te préviens.’’

‘’Pas la peine.’’

...Pourquoi j’ai pas l’impression qu’il a l’air de paniquer ? Il devrait pourtant, surtout que Lucki aussi, rêve d’envie de lui en mettre une (Prends un ticket et fais la queue comme tout le monde !). Pourtant, bien loin de se démonter, le saboteur recule d’un pas...avant de sauter dans le canot, sans la moindre crainte pour en sortir une sorte de talkie-walkie !

‘’Ma petite bombe devrait exploser d’ici 15 minutes. Alors, je pense que je vais juste monter dans ce canot, partir tranquillement et lorsque je serais assez loin, je vous donnerai sa position avec ceci. Il devrait vous rester...une dizaine de minutes pour la trouver et la désamorcer. C’est honnête, comme deal, non ?’’

‘’...Yuna, il bluffe pas.’’

Ou alors, c’est le meilleur menteur du monde, parce que tout ce que son aura trahi, c’est une excitation de malade. D’une main, Yzarc rappelle les quatre Pokémons étalés sur le pont, avant de se rapprocher du levier commandant la descente le long de la coque.

‘’À la prochaine, les jeunes ! Si vous avez besoin de mes services, j’ai même un site web !’’

Le temps d’un petit signe de sa main libre et d’un grand sourire à notre encontre et il abaisse ce dernier...pour faire une drôle de tête, lorsqu’un grincement est la seule réaction du treuil, qui refuse de se mettre en mouvement. Malgré ses tentatives pour remettre ce dernier en mouvement, un nouveau regard au mécanisme suffira pour que ses yeux se rétrécissent : parsemé d’étincelles, le boîtier est complètement enfoncé et noirci !

‘’Ça risque d’être un peu difficile, non ?’’

‘’Quand…’’

‘’Martel. Quand je lui demande d’exploser quelque chose, elle sait que c’est pas un Pokémon,  j’suis Ranger, quand même. Tout à l’heure, la deuxième Boule Elek qu’elle a tiré, elle n’était pas pour ton Noctunoir, on va dire.’’

Le poing serré, Yzarc semble contempler ses options (qui sont bien moins nombreuses, subitement) avant de reporter son attention sur ma partenaire et moi. Derrière nous, Lucki et Lucifer semblent prêt à se faire plaisir, au moindre ordre de notre part.

‘’...Petit connard.’’

‘’Enchanté, moi, c’est Cael. Ah sinon, tu peux aussi tenter à la nage, hein.’’

‘’FAIS DONC YZARC, JE DEMANDE QUE ÇA !’’

Subitement blême, l’ex-radio pivote lentement pour jeter un coup d’oeil en contrebas : debout sur son Kaimorse qui suit le navire en fendant les flots, Nathalia le foudroie du regard, en faisant craquer ses jointures.

‘’DESCEND UN PEU QU’ON DISCUTE ! J’VAIS T’APPRENDRE CE QUE JE FAIS DES MUTINS, DES SABOTEURS ET DES TRAITRES !’’

J’aurais presque pitié de lui. Pourtant, comme s’il tentait de se raccrocher au dernier espoir qui lui restait, le saboteur darde un oeil dément sur nous. Ses jointures sont presques blanches, à force de serrer les poings et sa voix tremble même légèrement.

‘’Si vous m’empêchez de partir, on va tous sauter, c’est ce que vous voulez ?’’

‘’Je ne crois pas, non.’’

Émergeant de derrière le pont central, la silhouette d’Amos, accompagné d’un Bob complètement essoufflé, vient se joindre à notre petite discussion. Le petit homme rond semble peiner sous le poids d’une sorte de mallette et le regard d’Yzarc prend un air franchement paniqué à la vue de son chargement.

‘’Comment…’’

‘’Lorsque cette jeune fille nous a prévenu, notre chère capitaine n’a pas perdu de temps. Bob s’est chargé de contacter l’équipage sans recourir aux canaux de communications (..Ils l’ont vraiment fait parcourir tout le navire en courant ?) et elle a orienté les recherches à sa manière. Très intelligent de placer la bombe sur le pont avant, à l’opposé de ton itinéraire de fuite, je dois dire.’’

‘’...Ah ah...AHAHAHAHAHAHAHAH !’’

Comme si la dernière trace de santé mentale qui lui restait avait cédé, Yzarc se retrouve subitement parcouru d’une série de convulsions, tandis que son rire vient nous écorcher les oreilles. Lucki ne tarde d’ailleurs pas à l’exclure de ses perceptions...Et ça fait vraiment du bien.

*******************

‘’Mais non ! Pas comme ça ! Si tu le pousses dans le dos, tu vas te prendre un…’’

*SBONG*

‘’OUAAAAAAH !’’

‘’Mais c’est pas vrai ! Yuna, viens m’aider !’’

Combien de fois faut leur dire que si un Bourrinos veut pas avancer, c’est pas en le poussant dans le dos qu’on va le faire changer d’avis ? Après la ruade qu’il vient de se prendre, Axel (Ou Alex...Oh et puis, j’en ai marre) va sûrement mettre un moment à émerger. Tandis que ma partenaire se charge du groupe de Mystherbes que je guidais en direction des bois, je remonte le long de la plage en courant, avant de sortir mon Capstick.

‘’Capture, go !’’

Alors que les cercles lumineux font leur apparition pour apaiser le type Sol récalcitrant, je tourne légèrement la tête en direction de la jeune fille aux cheveux bleus, qui s’éloigne avec les types Plante. Ce serait quand même pas mal qu’un Capstick marche sur les humains, parfois, vous pensez pas ?
Tout en guidant le Pokémon apaisé, je me porte de nouveau à sa hauteur, avant d’aviser Lucki, un peu plus loin : malgré sa proximité, rien, j’arrive pas à ressentir quoi que ce soit qui émane de Yuna. Et pourtant, dans le conteneur, la veille…Perdu dans mes pensées, j’dois pas avoir l’air très fin, puisque la Givrali semble remarquer que je la fixe bizarrement. Va pas croire des trucs, j’suis juste en train de réfléchir !

‘’...Allez viens amiga, y’a encore un Ekaïser là-dedans. Il est pas méchant, mais si jamais, j’préfère avoir Lucifer et Lucki en renfort.’’

Détournement de conversation, level 10 000 ! Pourtant, alors que nous remontons la passerelle, je sens encore une impulsion derrière moi : j’sais pas pourquoi Lucki se sent concerné par ce qui me trouble, mais on dirait que pour une fois, il approuve.

‘’Au fait...C’que tu m’as dit dans la cale. Je sais pas si je peux y faire quelque chose...Fin, ça me concerne sûrement pas et tout, c’tes problèmes à toi et t’as sûrement pas envie que d’autres s’en mèlent, surtout si ça touche à ta famille ou encore...Raaah, bref ! Si t’as besoin d’un coup de main, ou d’en parler, rappelle-toi que t’as un copain Ranger, ok ?’’

Non, je rougis pas, c’pas vrai !

HRP:
 

_________________
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] 1529618029-cael
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 60
Jetons : 2739
Points d'Expériences : 1818
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Dim 21 Juil - 9:23

L'arche de Noé

ft. Cael Joy
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] 39px-M%C3%A9daille_Saltimbanque_-_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] 39px-M%C3%A9daille_Saltimbanque_-_GO [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] 39px-M%C3%A9daille_Saltimbanque_-_GO
♫♫

Tous ses pokémons sont hors d’état de se battre, il se retrouve donc seul contre Cael, Lucki, Martel, Mithos, Lucifer et moi. Toutes personnes normalement constituée aurait jeté l’éponge et se serait rendu, surtout face à un Lucario et un Dracaufeu passablement énervés. Mais il faut croire qu’Yzarc est véritablement cinglé, car il ne prend même pas peur, et il monte sur le canot de sauvetage, nous montrant un Talkie-Walkie…Il espère pouvoir négocier ? Sérieusement ? Je préfèrerai encore le garder sur le navire, et qu’il explose avec nous.

Mais c’est bien ce qu’il tente de faire, négocier. Il nous propose de le laisser partir, car sa bombe n’explosant que dans 15 minutes, il nous donnera sa position quand il sera suffisamment loin du navire, il ne nous resterait donc plus qu’à la retrouver et la désamorcer…Je me demande donc comment un esprit comme le sien, lui qui a réussi à nous piéger depuis le début, qui aurait pu nous tuer dans ce containeur ; peut penser que nous le laisserions partir. S’il part, nous n’aurons aucun moyen de le rattraper, il a dû prévoir un moyen d’extraction efficace. Mais en plus je suis certaine que s’il nous donne une position, elle sera erronée et bien loin de la réelle position de la bombe.

Non c’est inconcevable, et Cael me confirme qu’il est loin de bluffer. Yzarc pense sincèrement qu’on va le laisser partir comme ça ? Je sens la flamme de la queue de Lucifer augmenter d’intensité, il est prêt à cramer la face à ce fou, et j’ai bien envie de lui donner le feu vert pour ça. Malheureusement, s’il le fait, je risque fort de finir en prison, même si c’était pour arrêter un dangereux terroriste.

Enfin j’observe le canot, alors qu’Yzarc rappelle ses pokémons et s’apprête à nous fausser compagnie, avant de sourire. Quand la main du saboteur s’abaisse sur le levier de commande du canot, je lève la main pour stopper Lucifer qui avait déjà la flamme à la gueule. Le seul moyen qu’Yzarc a de s’échapper refuse tout simplement de fonctionner, le laissant complètement surpris.

Mon regard rose se pose sur le ranger aux cheveux de la même couleur, qui est à l’origine de cette panne du canot…j’espère sincèrement que l’on n’aura pas à rembourser les dégâts fait au navire, parce que entre les trous dans la coque, les couloirs du pont inférieur complètement carbonisés et déformés, un treuil de canot de sauvetage…la facture va très vite grimper.

-Il semblerait que vous êtes pris au piège.

Yzarc serre du poing, ses jointures deviennent blanches alors que sa mâchoire se serre, l’une de ses dernières portes de sortie vient de disparaitre sous ses yeux. Grâce ou à cause (suivant le point de vue) il ne lui reste plus qu’une option : la nage…Mais c’était sans compter la capitaine du navire qui l’attend de pied ferme, sur son Kaimorse. Je n’aimerai vraiment pas être à la place d’Yzarc actuellement, d’ailleurs il sait bien qu’il risque gros, son visage est devenu aussi blanc qu’un cachet d’aspirine en entendant la capitaine, ce qui m’arracherait presque un sourire narquois.

Mais le saboteur est loin de se démonter, et il menace de tous nous faire sauter si nous ne le laissons pas partir. Malheureusement pour lui les méchants perdent toujours à la fin, c’est pour ça qu’Amos et Bob arrivent la fameuse bombe dans les mains. Comprenant que son plan tombe totalement à l’eau, Yzarc se met à rire, un rire nerveux, un rire fou…Peut-être qu’il ne jouait pas totalement un personnage ? Peut-être qu’il était vraiment fou, sous ce masque de monstre. En tout cas, le navire est encore en un seul morceau, et capable d’atteindre sa destination.

Je regarde Lucifer qui comprend parfaitement le message, il s’envole à toute vitesse pour attraper Yzarc et l’emmener dans les airs. Pour la première fois je vois l’homme paniqué, ainsi suspendu dans le vide par un Dracaufeu légèrement énervé qu’on s’en soit pris à sa dresseuse. Je croise le regard suppliant de l’homme avant de voir celui ardent de mon pokémon feu. Je sais ce qu’il veut, il me demande la permission de le cramer…juste un peu. Mais j’hoche la tête de droite à gauche, et comme déçu, Lucifer confie le saboteur au bon soin de la capitaine du navire…Je ne sais pas bien ce qu’elle lui fait, et personne n’ose regarder par-dessus bord pour voir ce qui se passe. Mais vu les cris de douleur qu’on entend, je n’aimerai clairement pas être à sa place.
Enfin ce n’est pas tout ça, mais maintenant que j’y pense, j’ai une vingtaine de pokémon éparpillez dans tout le navire. Il va falloir que je demande de l’aide à Cael pour tous les récupérer.


~~ ҉ ~~

Nous sommes finalement arrivés à bon port, avec un peu de retard à cause des avaries dont nous avons été les victimes. Mais le principal, c’est que nous soyons arrivés, et que tous les pokémons présents vont bien, et peuvent désormais être confié à l’association qui se chargera de les remettre en liberté.

Enfin, pour ça faudrait encore réussir à tous les faires descendre. Tandis que Cael et moi nous nous occupons d’un groupe de Mystherbe, les jumeaux essaye de faire descendre un Bourrinos qui en envoie un au tapis, obligeant le Power Ranger Rose à entrer en action, me laissant le groupe de pokémon plante. Bon ce n’est pas vraiment un soucis, avec un Arcanin et un Dracaufeu qui les entourent, les petits pokémon avance au pas, dans le calme.

Je repense à Yzarc, il a été remis aux autorités sitôt que nous avons accosté. La capitaine Romanoff a essayé de le faire parler, mais il n’a jamais voulu dire quelle société ou personne l’avait embauchée pour faire couler le navire. Je ne suis même pas certaine que la police arrivera a de meilleure résultat, ce type est vraiment malade…un monstre. Je comprends un peu mieux la colère de Cael quand nous étions enfermé, c’est vrai que je n’ai vraiment rien à voir avec Yzarc.
Certes je ne ressens pas grand-chose, mais je ne suis pas prête à sacrifier des pokémon pour une cause. Je tiens à mes propre pokémon, ces derniers tiennent à moi…C’était tellement facile de me traiter de monstre, mais je ne sais pas vraiment ou j’en suis actuellement. Malheureusement, Cael m’a bien confirmé que mon aura avait tout bonnement disparu, c’est d’ailleurs pour ça que son Lucario n’a pas réussi à voir que j’étais sur le dos de Lucifer, en arrivant au port.

Ce dernier finit par me rejoindre à dos de Bourrinos, et je sens son regard posé sur moi. Je tourne la tête vers lui, intriguée…Qu’est-ce qui lui prend à me fixer comme ça ? Est-ce qu’il essaye encore de regarder si je dégage de l’aura ? C’est fort possible, car sa tête ressemble un peu à celle qu’il avait quand nous étions dans notre prison de métal. Mais elle est un peu différente quand même, car maintenant il sait le pourquoi du comment. Finalement, notre discussion ne semble pas avoir eu d’effet néfaste sur notre relation, au contraire, j’ai l’impression de mettre fait un ami…un précieux ami.

Cael me demande alors de venir l’aider pour faire descendre l’Ekaiser qui l’a aidé à calmer la rébellion des pokémons le jour de notre départ. Enfin, je suis certaine qu’il n’a pas vraiment besoin de moi et Lucifer, c’est juste pour détourner la conversation et que je ne lui pose pas de question sur son observation. Je fais mine de jouer le jeu, et lui souris faiblement.

-ça marche, je te suis.


Mais le ranger des auras m’interpelle une nouvelle fois, alors que nous montons la passerelle, reparlant de ce qui s’est passé dans la cale. Il m’avoue ne pas savoir s’il peut vraiment m’aider, mais que si j’ai besoin d’aide ou parler, il sera là. Il a bégayé comme pas possible, et le rouge lui est monté aux joues, mais je n’en tiens pas compte, détournant légèrement le regard avant de fermer les yeux.

-Merci Cael…merci.

Une petite vague de chaleur s’empare de mon cœur, alors que je retourne la tête vers le ranger, un sourire sincère au visage.
Ce fut bref, mais durant quelques secondes, Lucki a réussi à percevoir mon aura dégageant de la joie.


Hrp:
 

_________________
 
You can never
turn back


Merci Max pour le Moodboard:
 
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11798
PNJs
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   Ven 16 Aoû - 20:26
Modération

Appréciation un iceberg, une enquête policière et une petite dose de drama, c'est les ingrédients parfaits pour une mission réussie ! j'aurais jamais parié sur le duo yuna/cael mais ça marche vraiment bien, les deux se complètent plutôt bien dans leur gestion de crise et c'est chouette de les voir interagir !  
■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Vous recevez 160 jetons et 40 expérience supplémentaire ! Vous gagnez un PASS Hypotransport (+1 Duel) !  


_________________
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna] 7z5c
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]   
[Mission]L'Arche de Noé [PV Yuna]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :