Connexion
Pokemon Community :: Administration de l'école :: Demandes d'admissions :: Demandes acceptées

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
NIKE : -20% supplémentaires sur les articles déjà en promo ...
Voir le deal

Darn D. Oxy
Icon : [585] Darn D.Oxy // Une simple visite [NOCTALI] Copie_de_Avatar_Dakoy_2
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 Ans
Niveau : 0
Jetons : 100
Points d'Expériences : 0
[585] Darn D.Oxy // Une simple visite [NOCTALI] Copie_de_Avatar_Dakoy_2
Hoenn
15 Ans
0
100
0
pokemon
[585] Darn D.Oxy // Une simple visite [NOCTALI] Copie_de_Avatar_Dakoy_2
Hoenn
15 Ans
0
100
0
Darn D. Oxy
est un Nouveau Membre
D.Oxy Darn
nom. D.Oxy
prénom. Darn
age. 15
région d'origine. Algatia - Hoenn
ambition future. Progressé jusqu’à atteindre le niveau de son père, devenir spécialiste type Psy
pseudo. Darn
age.25 balais
comment avez vous connu le forum. Par Edward/Bruce et Dakoy
un petit mot. Spoiler : Je vous incite fortement à lire dans un premier temps l’Histoire avant de vous plonger sur la suite de cette fiche personnage.
description
De caractère intelligent, sérieux et subtil, vous est sujet à des sautes d'humeur extrêmes qui vont de l'optimisme au désespoir et vice-versa. Vous possédez une mémoire remarquable et indique des succès précoces dans les études. La science, la littérature, la philosophie, l'art, les voyages, les découvertes et la musique sont très important pour vous. Il vous arrive souvent de chanter et de jouer de la musique quand le temps vous l’accorde.

Psychologiquement, vous êtes d'une nature rêveuse, tournée vers la nostalgie du passé, vers la mère, vers la famille, c’est votre instinct qui vous guide, votre moteur. Vous prenez souvent la défense des autres, vous possédez une vie intérieure riche qui vous permet d’être à l’écoute, de comprendre et de proposer de l’aide à ceux qui vous pensez mériter. Vous êtes doté d’une imagination infinie et d’une grande capacité à se poser des questions en permanence
Vous avez une grande capacité de travail et vous ne comptez pas vos heures. Ainsi, acharné, vous vous impliquez à cent pour cent dans vos divers projets.
N’aimant pas les disputes, vous fuirez les tensions ou les confrontations qui vous demandent bien trop d’énergie. Energie que vous aurez du mal à canaliser, vous aurez, sans doute, des difficultés à rester concentré longtemps.
Respectueux de la hiérarchie et des règles, vous êtes sérieux, vous n’avez aucun mal à vous intégrer à un groupe, d’autant plus, si celui-ci est créatif.
Organisé, méthodique, vous travaillez avec une grande régularité et vous ne laissez jamais rien au hasard.
Votre comportement laisse apparaître qu'aux yeux des autres, vous êtes émotif, sentimental, paisible, imaginatif, sensible, fidèle, résistant, protecteur, vulnérable, généreux, romantique, tendre, poétique, paternel, rêveur, empathique, indolent, gourmand, dévoué.
Mais vous pouvez aussi être craintif, irréaliste, fuyant, susceptible, angoissé, dépendant, entêté, lunatique, passéiste, paresseux, casanier ou hermétique.
Il manie le langage avec brio, amoureux des mots et des idées, il jongle avec les mots, c’est le saltimbanque du verbe et peut transformer n’importe quelle anecdote insipide en roman d’aventure palpitant.
Presque tout en ce monde peut l’émerveiller et il a quelques fois le sentiment de manquer de temps pour découvrir tout ce qu'il aimerait vraiment.

Sa nature secondaire fait qu’il prend son temps avant de se mettre en action. Il soupèse chaque décision afin de s’assurer qu’elles vont dans le sens de la préservation et de sa sécurité : Il aime savoir où il va et se construire sur des bases solides.
Il est foncièrement honnête et sa parole est en or. Généreux, il a cependant besoin de se sentir à l’abri avant de faire partager sa vie, Il a très peur du manque et de l’oubli.
Peu influençable, il en voudra à celui qui tentera de le manipuler en jouant sur son point faible, son bon cœur : Il ne sait pas dire non à ceux qu’il aime.
Pugnace, endurant et travailleur, il se débrouille toujours à surmonter les difficultés de la vie avec un esprit scientifique et créatif.
Gagner de l’argent est fondamental pour lui et il a le sens inné de la gestion. Il connait la valeur de l’argent et la peur du manque l’incite à faire des économies.
En cas de trahison, il est rancunier et ne manquera pas de prouver ce dont il est capable.
En amour, il est sensuel, tactile, et a un énorme besoin de tendresse et de câlins. Très tôt, il sera concerné par l’appel des sens et pourra même être un vrai bourreau des cœurs, tant son charme est grand. Malgré tout, il recherchera très vite un partenaire de vie. Il est généralement fidèle. Chaque rupture laisse des traces douloureuses dans son âme et il lui faut beaucoup de temps pour s’en remettre. Amoureux, il est capable de beaucoup.
Mais la vraie façon de le percevoir, c’est à travers son instinct.
Un instinct qui lui permet de suivre une voie unique, une voie qui lui est propre, une sorte de Destin…

Futur du personnage :
Plus tard, pendant l’accomplissement de sa quête, il pourrait avoir un lien très particulier avec l’une de ses familles évolutives :
Abra
Mentali
Nucléos
Archéomire
Méditikka
Séléroc
Ramoloss
Stari
Eoko
Zarbi
Psytigri
Feunnec

Cependant, il pourrait ressentir des émotions néfastes s’il rencontrait les familles évolutives de :
Fantominus
Noctali
Farfuret
Miaouss
Medhyena
Absol
Flamiaou
Malosse
Embrylex
Spiritomb
Carvanha
Grainipiot
histoire


Les débuts

Des monstres effrayants …
Des créatures exotiques
Des richesses infinies …
Des trésors caché …
Des lieux dangereux …
Des terres inexplorés …

Le mot inconnu contient de la magie.
Et certaines personnes se plongent dans cette magie …
On les appelle ses personnes …

Maître Pokémon !
Les débuts

Il passait souvent du temps sur les criques d’Alagatia, le soir avant la tombée de la nuit, pour ainsi admirer l’horizon et les éclats de lumière se reflétant sur une note de calme et de sérénité. Le doux son des mouvement répétés de l’eau se jetant sur les rochers étaient vraiment agréable pour lui ; il pouvait y rester des heures durant, à tenir des galets dans sa main, à juste s’assoir, en profitant de l’instant présent jusqu’à pouvoir enfin admirer le ciel voilé de poudres scintillantes au-dessus de lui. La lune lui offrait également son lot de divertissement, elle se reflétait elle aussi en éclairant tout autour d’elle.
Il s’était confectionner une canne à pêche qu’il sortait, parfois, pendant ses nocturnes vagabondes, basé d’un bois d’Ecorcia, de fil de soie de Mimigale et d’un un flotteur rattaché à quelques morceaux de baies plutôt variées.
Assis sur son rocher, il s’imaginait une multitude d’épopées, nimbées de rêves et d’aventures

Il passait toutes ses vacances d’été dans les montagnes à suivre des stages de survit, un camp proche de la chaîne de montagne du mont Chimnée, il y apprenait comment réagir en cas de nécessité, apprenait également à faire du feu, un abri pour une nuit, comment puiser de l’eau, ainsi que le secourisme, c’est de là que sortait toute son ingéniosité et sa curiosité. Il pouvait mettre son savoir-faire en œuvre en confectionnant toutes sortes d’outils, comme des petits sifflets, des bagues ou des pièges.
Il était dans son élément, baigné dans la nature, mais la raison principale de ses venues ces soirs-là, c’était pour se retrouver seul et pouvoir admirer les sons d’une forêt endormie …
Debout, les yeux fermés, concentré et en ayant pu prendre une grande bouffé d’air frais, il passait dans un état d’éveil, un état de fragilité et de légèreté. Il ressentait comme un petit drapé qui recouvrait l’intégralité de son corps. C’était à la fois doux, chaud et léger, il ressentait tout ce qui était autour de lui et au plus profond de son corps, c’est comme s’il ne faisait qu’un, avec cette nature.
Cet état lui permettait de pouvoir écouter toute la symphonie d’une mélodie qui résultait, et qui roucoulait, par un ruisseau, par de part aussi ces légères brises qui venait frôler et caresser la cime des pins, de toutes les attractions nuptiales, où chacun donnait de sa plus belle voix venait rejoindre les scintillements de petites boules lumineuses.
Il s’amusait ainsi à décomposer chaque harmonie et de les mélanger à sa guise pour rejouer les mélodies de son enfance ou en s’en inventant de nouvelles …
Il pouvait enfin relever la tête pour entrevoir un ciel que seul se cadre permettait. Une infinie trainées astrales qui recouvrait le haut

Pluie

Comme vous auriez pu vous en doutez, Darn est musicien, il joue tout le temps sur le piano de son père, qu’il a remis à neuf, quelques cordes étaient sectionnées et il y manquait quelques touches.
Les cours de piano étant trop coûteux il apprit à reconnaitre l’intensité de chacune des notes que pouvait lui offrir son instrument pour ainsi mieux les maîtriser et à les assembler, s’en jouer.
Sa deuxième passion était l’espace, quand il était âgé de 12 ans il aimait bien aller à la partie visible du centre spatial d’Algatia, ce jour-là il pleuvait et beaucoup de monde était venu se réfugier en attendant que le déluge cesse.
En Allant du côté de la partie des objets retrouvé de l’espace je me fit subitement interpeller :
- Darn c’est bien toi ? [/color]
Je me suis aussitôt retourné et aperçu un groupe d’enfants avec une personne levant la main, ayant du mal à me souvenir de cette personne, je me remettais en boucle la phrase qu’il venait de dictée, elle resonnait en moi, je reconnais cette voix
-Salut Matelot ! ça fait un bail !
C’était un groupe de personne que j’avais rencontré à mes 8 ans, j’ai été transférer dans une autre classe depuis mes 9 ans
-Tu va bien ? [/color]
-Ouai super et toi ?
-Ça fait plaisir de te revoir, ça fait plaisir de te voir mieux, tu sais, on s’inquiétait beaucoup pour toi quand ton père a disparu, tu as des nouvelles de lui ?
-Non, je n’en ai aucune.
Une personne s’avance du groupe et prend la parole :
Il a surement rejoint les rangs de la team Céleste, comme beaucoup qui ont disparu
-Je préférais qu’il soit mort, qu’ils soient chez ses ordures.
Le groupe était stupéfait, il n’y avait qu’un épais silence qui semblait être court et long en même temps
-Je dois rentrer tôt, ça m’a fait plaisir de vous avoir revu les gars, on se reverra bientôt !
-Mais attends Darn, il pleut encore dehors

En effet, vers l’âge de ses 7 ans son père est parti et n’as jamais laissé de traces. Des rumeurs disaient qu’il aurait peut-être rejoins une équipe de malfrats qui désirent la soif de puissance et le mal en scindant les terres et les mers par les cieux.
Darn pensait souvent à son père, surtout ces rares moments passés avec lui.
Deux ans auparavant, il vivait en parfaite harmonie avec sa mère, dont on ne voyait que ses cheveux brodés et de son sourire qui pouvait nous faire tout oublier. Et de son père, qui représentait pour lui, plus grand, le modèle que lui voulait adopter

Il lui laissait le soir, en rentrant de l’école, jouer avec ses Pokémons  
Son père possédait un Vibraninf et un Elecsprint qui se montraient tout le temps vif, on aurait dit qu’ils étaient montés comme des piles lorsqu’ils apercevaient l’enfant. Ils couraient souvent ensemble jusqu’à n’en plus pouvoir, Parfois, Darn venait à s’écrouler de fatigue devant une cheminée ses doux compagnons venaient alors le rejoindre pour s’emmitoufler autour de lui
Son père était un épicurien, un amoureux de la gastronomie et du vin, c’était un historien de renom, très souvent sollicité, il travaillait pour la ligue des explorateurs, un groupe spécialisé dans les fouilles anciennes, de cryptes et de lieux des temps antiques, des régions chargées d’histoires …
Son travail lui demandait beaucoup de temps, de sacrifices, il partait longtemps, des mois durant …
Mais lorsque qu’il n’était pas réquisitionné, il passait la plupart de son temps libre avec sa famille, où ils y passaient des après-mis à la plage, au centre spatial, ou bien à Nénucrique où les excursions se faisait à dos de Lohklass, pour ainsi admirer la beauté et l’intensité des plus beaux concours Pokémon de Hoenn
Pour ses 6 ans, son père, Oda, qui était revenu d’une expédition d’une cité de ruines, était accompagné d’un étrange Pokémon, un Tarsal, un Tarsal plutôt juvénile et timide, où tout portait à croire qu’il sortait tout juste d’un œuf et qu’il venait tout juste de naître.
Darn s’était rapidement lié d’une intense affection envers ce nouvel ami, délaissant parfois ses deux anciens compagnons. Le duo semblait, tous deux, communiquer dans une langue qui leur était propre. Ce langage n’était pas encore très développé, mais ça leurs suffisaient pour exprimer leurs besoins. Comme la faim, le manque, l’attention et le réconfort mais l’utilisation de cette forme de communication les fatiguaient énormément.
Ils formaient une paire, que l’on ne pouvait difficilement séparer …

Sérénade

Quelques semaines s’étaient écoulé depuis la dernière fois, toujours assis sur son fier rocher, Darn admirait l’écume ambré qui recouvrait les dunes de sables environnantes.
Il entendit des pas se rapprocher de lui, de plus en plus en plus fort, sans se retourner et d’une voix souriante :
-Salut Matelot !

- Ahah comment t’as fait pour me reconnaître ? tu vas bien ?

-Comme toujours, je vais bien et toi ?

- Ça va ça va ! Je te cherchais et je savais où je pouvais te trouver, héhé …

-C’est pas très compliqué d’un autre côté …

- C’est vrai ! Bon écoute Darn, je vais pas y aller par quatre chemins, depuis la dernière fois, on s’est beaucoup parlé avec la bande et on s’est dit que ça pourrait être chouette que tu viennes dans notre groupe, Dis, Tu veux bien rejoindre notre Crew ?

-Ça me fait plaisir que tu m’aies proposé, mais je suis dans le regret de devoir décliner.

- Ah bon ?!? Comment ça ? Allez viens, tu verras ça sera cool

- Non, si un jour je dois former ma famille, ou en rejoindre une nouvelle, ce ne sera probablement pas ici, je ne sais pas, j’ai l’impression que je serai amené à un autre futur.

- Ah ouai ? tu veux faire quoi ? Attisé de curiosité

- J’ai envie de voguer sur ces mers, maintenant, tout de suite, et de pouvoir enfin découvrir ce monde …
Matelot le serra par la tenaille
- T’es cinglé ou quoi ? tu veux te faire buter ? J’ai vu trop de gens mourir ou ne jamais revenir, j’ai vu trop de gens pleurer, j’en ai marre, je veux plus revivre ça

-Je sais, moi aussi j’ai eu ma dose, et tu le sais …
Un regard profond entre les deux hommes
- Et tu feras quoi après ? tu partiras toujours ou tu reviendras quand même ici ?

-Je ne sais pas ce que je ferais, mais, je ne sais pas, j’ai besoin de vivre ça … j’ai l’impression d’être enchaîner ici, je ne me vois pas habiter ici, il y a trop d’endroits qui me hante, qui me font souffrir, j’ai besoin de respirer parce qu’ici j’étouffe …
Darn prit une grande respiration, baissa sa tête, inspecta son ami, puis repris la parole
-Tu devrais y penser tu sais

- Je ne peux pas … Je dois aider mon père et il ne me laissera jamais partir plus loin qu’Hoenn, on n’a pas le même destin, Darn.

- Je comprends, si jamais un jour tu voulais me trouver, je ferais surement une petite escale à la Pokémon Académie, j’en ai entendu parler et c’est un lieu que j’aimerais bien explorer …

- Merci, j’espère que j’en aurai le courage !

- Tu l’auras ne t’inquiète pas ! Attends, Avant ! Tiens, prends ça :

Darn sortit de sa poche, le plus beau de ses sifflets, c’était un Libegon taillé dans une cime orange. Elle sentait l’odeur de sapin cendré mais aussi du sable rayonnant et de cactus calcinés., Le dragon était sculpté de taillades incisives dont un doigt passé sur sa peau glissante, ne pouvais laisser d’égratignure. Son simple déplacement faisait déjà rugir une force cachée …
Un esprit semblait s’échapper de ce simple bout de bois  
Sur sa tête était déposée une trace, une note, un signet. En réalité c’était un triangle, un triangle ordinaire, mais pas tout à fait, un triangle avec des arrondis, un triangle qui restait taillé dans une chair…
- Merci, je saurai comment te remercier mon ami

- Tu sais quoi faire maintenant d’un petit clin d’œil

- Ouais ! je viendrais te voir, pour sûre, profite de ton voyage

- Merci mon ami

C’est ainsi que Darn, confiant et pleins d’énergie se hâta en courant chez lui bercé par un instinct qu’il n’avait pas encore compris, de rêves infinis…

Vers mes 7 ans, mon père était parti sans jamais nous avoir prévenu, sans jamais avoir prévenu personne. Le jour où s’est arrivé, la seule chose que je voyais, c’était ma mère dans un état de panique face à la brigade de police qui était venu jusqu’à chez nous, c’était la première fois que je les voyais chez moi. Mon père n’avait emporté que quelques affaires, mais en tout cas il avait pris tous ses Pokémons
- Bon, on n’a rien de plus à se mettre sous la dent, fit l’officier

Après leurs sortit, ma mère s’écroula par terre, pour me prendre dans ses bras, sanglotant, explosant, j’y voyais la peur, de la terreur comme si son cœur s’arrêtait de battre, je ne comprenais pas … j’ai attendu plusieurs minutes qu’elle se rétablisse et se stabilise pour enfin lui demander :
- Papa va rentrer comme toutes les fois, pas vraie maman ?


Plus les hivers passaient, plus je voyais ma mère, Ika, redoubler de travail … Elle tenait une petite échoppe ou elle vendait les tableaux qu’elle seule était capable de peindre, c’était souvent des Pokémons dans leurs habitat d’origines, on pouvait croire que ce n’est pas fait main. Elle avait toujours cette longue chevelure, mais son regard n’était plus le même.
Mais elle arrivait toujours à s’occuper de moi, même en enchainant plusieurs tâches en même temps ou quand elle s’organisait avec son autre travail, celui de s’occuper de jeunes Pokémon dans le centre Pokémon d’Algatia. Quand elle avait fini sa journée, elle rentrait en se plaignant d’avoir le corps en miette, qu’elle n’avait pas faim ce soir, mais je faisais semblant de ne pas l’écouter …
Il le savait, au fond de lui, qu’il l’avait la meilleure mère au monde et que son souhait, c’était de le voir le plus épanoui possible, manquant de rien…
Umi

Darn accouru aussi vite qu’il le pu et arriva tel une furie chez lui

-Maman !!! ça y est j’ai pris ma décision, j’y vais !!!

- Attends, attends, qu’est-ce qui se passe ?

-Je prends la mer là maintenant, j’ai trop hâte !!!

-Attends encore un peu, mon chéri, tu auras tout le temps plus tard …

-Non c’est décidé, je pars cet après midi
Son regard était rempli d’étoiles, mêlée à une certaine forme de persuasion.
- T’es sûr de vouloir me laisser toute seule ?

-Je sais, je suis désolé, c’est égoïste de ma part, mais je le dois, et tu le sais, je ne pourrais pas rester éternellement ici et puis tu pourras souffler un peu, t’en a besoin, je m’occuperai de tout, même si je suis plus physiquement là, je me débrouillerai pour t’envoyer des nouvelles de moi, je te le promets !
Ika ne put retenir ses émotions
- Fais bien attention à toi, promets-le-moi
-Je t’en fais la promesse, Maman !
- Bon laisse-moi t’aider pour faire ta valise
- Oui Maman !
Une voix résonnait en moi :
- Est-ce que je la prends ? t’es bête, bien sûr que je la prends !
Au même moment juste en bas des escaliers :
- N’oublie pas tes affaires de toilettes !
- Je sais, ne t’inquiète pas pour moi, ça va bien se passer
- Ah oui aussi, mange bien tous les soirs, c’est important
- Je sais maman, je sais
Armée de son sac à dos, il inspecta chaque recoin de sa maison, pour voir s’il ne lui restait plus rien à prendre, d’abord sa chambre, elle était correctement ranger, d’une ambiance studieuses ornée de posters, de tableaux, de livres, de sifflets …
La salle de bain était toute propre, elle sentait les produits ménagers, rien non plus manquait dans cette pièce
En descendant les petits escalier deux par deux, il se retrouva nez à nez avec le piano qu’il affectionnait tant, le salon de vie était assez rustique, le sol était couvert d’un bois vernissant, parfois glissant selon son humeur. Il y avait les vestiges d’un lointain passé qui étaient inscrits sur les divers artefacts entreposé de façon organisé, tel un musée. Il s’avança peu à peu vers la sortie

- Bon, bah … il est l’heure, il me reste plus qu’à sortir mon bateau

- Attends ! Il aurait voulu que tu l’ai

- Comment ça ?

- Attends, je reviens
Ika sortit d’une armoire verrouillée à double tour, une sorte de boîte, un grand pouvoir s’en émanait …
- Qu’est-ce que c’est ? l’air intrigué

- C’est ton présent, ton cadeau d’Anniversaire, je suis désolé, je ne pouvais pas te le donner, c’était trop dure à l’époque, j’ai mal agi, pardonne-moi
Ika ne pouvait que regarder le sol
-Arrête tout ça, c’est pas grave, ne t’inquiète pas, ça me fait encore plus plaisir de le recevoir aujourd’hui
Il avait le sourire jusqu’aux lèvres
- C’est une boîte à musique, ton père l’a fait rien que pour toi
Cette boite mystérieuse était en fait un simple cube qui ne laissait rien refléter, un simple cube opaque.
- Comment on s’en sert ?
-  Ah ça je ne sais pas, mais je suis sûre que tu trouveras, j’en suis certaine !
- Ok ! Merci pour tout maman, je penserai fort à toi !
-N’oublie pas ma promesse !
-Jamais !

Il était déjà sorti de son ancien lieu de vie, il regardait tout droit, de peur de se retourner.
- Allez c’est maintenant ou jamais !
Arrivé sur les bords de sa crique son petit bateau l’attendait, amarré à un rocher …
Il retira les liens de la corde, qu’il déposa sur son navire, puis à la force de ses bras, poussait de toute ses forces, jusque ce que, d’un air surpris, sentait le fluide marin à ses pieds
Ni une ni deux, il était déjà attelé a dégagé les voiles et prendre le large …

Il se retournait une dernière fois, souriant :
- Je tiendrai mes promesses, j’en fais le serment, Maman, Papa, et toi aussi frérot, j’y arriverai !

Darn était enfin prêt …
Depuis son navire, il apercevait des bouteilles de couleur vertes et rouges scintillait au loin
- C’est bizarre dans mes rêves, je n’avais pas cette sensation, j’ai l’impression d’avoir raté quelque chose, oublié quelque chose, je repense à tout mais rien n’y fait, Ah si, je sais, ça devrait changer d’ici demain …
Saignant le poing levé, il se leva et poussa un cri :
En route mes camarades ! on change de cap ! Notre première destination ça sera Sinnoh ! Allez ! lavez-moi ce pont et faite sonner les écoutilles, allez plus vite que ça, faites-moi luiiiire ses canons !
A l’abordage moussaillons !

Nakama

Deux semaines après mon départ d’Algatia, j’avais enfin mis les pieds sur la région de Sinnoh sans encombre, mes réserves de nourritures étaient correctes, mais la fatigue commençait à se faire ressentir
- C’est beau … C’est beau d’avoir le temps …
Darn colla son dos contre un tronc, croisa les jambes, et se laissa tomber, forçant sur son dos pour ralentir la chute et ainsi se retrouver en position de tailleur. Il avait bien mérité de pouvoir prendre le temps de savouré une petite pause …
- Bon ! Je ne sais pas précisément où je suis, mais en regardant ma carte, je devrais être à moins de 20 km du village le plus proche, je vais pouvoir me reposer quelques jours avant de pouvoir allé là-bas. Merde ! Je sais ce que j’ai oublié …  Cette fichue boussole ! J’aurai pu trianguler ma position en reportant les angles des deux points de la carte avec deux autres points que j’aurai pris un peu plus loin, pour savoir précisément quelle route prendre … Bon on va faire sans … Attends, concentre-toi, souffle un peu, réfléchis … Le nord c’est la clef ! on va rester dans des basiques, je n’ai juste qu’à suivre cette direction, je tomberai obligatoirement sur le sentier qui relie ces deux villages
Plusieurs heures étaient déjà passées, les muscles du dos et des épaules étant très sollicité, la fatigue se faisait ressentir…
Après avoir traversé des marécages brumeux, où l’on pouvait y entendre des cris d’animaux, peut être ceux d’humains, probablement des jeunes dresseurs qui n’était pas assez préparé pour partir à l’aventure …
Le marécage faisait jonction à une grande plaine, où l’ont pouvait admirer des champs à perte de vue, Au centre était dessiné un petit arbre majestueux, la brise venait effleurer les feuilles mais les branches demeuraient stoïques, on pouvait y apercevoir une silhouette pleine de mystères.
En se rapprochant d’un peu plus près, on pouvait y voir un enfant, vu la corpulence il devait avoir le même âge que Darn, elle semblait plonger dans un sommeil profond …
- Il y a quelqu’un ?
Le jeune homme retira le livre qui épousait toute la surface de sa tête :
- *Bâillement* J’ai encore trop dormi … tu sais qu’elle heure il est ?

- Je n’ai pas encore de Pokémontre, je me débrouille mais je pense qu’il devrait être dans les 16h au vu de la position du soleil

-Ah ! Il se fais tard donc, je devrais rentrer en sautant de sa branche

- Où vas-tu ?
- A Bonville, j’habite là-bas, c’est à 15 minutes à pied d’ici !

- Je peux t’accompagner ?

- Ouai bien sûre !

-Super ! D’ailleurs je m’appelle Darn !

-Moi c’est Lyanaël, ravi de faire ta connaissance !



Cette rencontre changera surement la vie de Darn, mais ça, nous le saurons plus tard … Dans trois ans exactement, et plus loin également car voilà le jeune voyageur arrivé sur l’île d’Adala, terre d’accueil de la réputée pokémon Community. Cette établissement forme le fleurons des futurs maîtres et qui aurait put croire que les deux garçons se retrouveraient ici ? Personne surement…
Une fois sa rentrée scolaire et la paperasse administrative terminée Darn fut emmener face à un vieillard vivant dans un bunker avec pour seule compagnie des tonnes de pokéballs. C’est lui, lui qui lui donnera son premier compagnon attitré, et quel compagnon…
pokemon
surnom. Darnica
espèce. Tarsal
nature. Timide ; Très complémentaire de Darn digne de deux jumeaux.
description. Ah venir dans mon prochain post pour toujours plus de hype
Ginji Labelvi
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4231
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4231
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4231
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Hello ! Bienvenue sur le forum !

Je vais être franc : je ne me fais pas du tout à ces variations de narration xD Je pense sincèrement que tu devrais au moins préciser les changements auprès des lecteurs, ça rendra la lecture plus agréable.

Pour le reste, et en dépit de quelques soucis de couleurs, ta présentation est particulièrement étoffée et bien remplie. L'alternance entre présent et passé est chouette. Je te valide !


Bienvenue dans le Dortoir Noctali ♂ et bonne intégration parmi tes confrères ! N'hésite pas à poser tes questions si tu as le moindre soucis au staff ou aux membres de ton dortoir (www). Tu peux dès lors poster ta T-CARD dans la partie correspondante, ainsi que gérer tes RPs grâce à aux RECHERCHES DE RPs ET RELATIONS. N'oublie pas de remplir les champs de ton profil dès que possible (T-card et Fiche de Présentation) pour faciliter la navigation aux autres joueurs, et de réserver ton AVATAR dans la partie adéquate !  Tu repars aussi avec 2 Pokeball, données par le Collectionneur. Ton numéro étudiant est 585. Bon jeu sur Pokémon Community !

Je me suis permis de modifier ton pseudo pour le faire corroborer à la norme du forum !



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum