Chut.
Allen Wills
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Chut.   Mar 8 Avr - 8:03


Ah...

Je n'aurai jamais cru que ce bruit aussi rare que paisible me ferait autant de bien. On ne le trouvait pas partout, surtout quand il n'y avait pas grand monde voire personne dans les parages, un son plaisant à écouter pendant des heures et des heures. Oui, ce bruit, c'était le bruit du silence.

Seule une petite brise fraîche de ce début d'après-midi venait caresser mon visage amoché par les derniers évènements. Des petites brûlures à la joue, recouvertes d'un pansement blanc assez volumineux. L'infirmière Needle et son Noacier avait eu un sacré boulot après cet incident, je m'en sortais bien pour ma part. Je profitais d'ailleurs de cet instant de paix aussi relaxant qu'éphémère, aucune obligation en vue, aucun cours, aucun rendez-vous, rien. La paix totale. Je ne m'étais pas assis sur un banc cela dit. Étant donné qu'il n'y avait personne aux alentours, m'allonger sur l'herbe me semblait beaucoup appréciable et rafraîchissant pour le coup. Je ne me faisais pas prier.

A mes côtés, Ancy imitait le moindre de mes gestes. J'avais replié mes bras pour placer mes mains derrière ma tête et allongé tout le reste de mon corps. Ne pouvant exécuter ce mouvement, mon Pokémon se mit à couiner en essayant en vain de tenter l'impossible.



➖"Te force pas Ancy, ça n'sert à rien... Profite juste !"



Désespéré, l'Emolga se résigna à écouter mon conseil, après évidemment être allé chercher un de ses biscuits favoris dans mon sac à bandoulière. Incorrigible ce Pokémon. Je me sentais tellement bien que je pouvais m'endormir sur place, mais ce n'était pas une très bonne idée. Enfin, bonne idée ou pas, mon corps ne me laissait pas le choix, cela faisait quelques jours que je n'arrivais pas à dormir. Cette fois, c'était la bonne ! J'allais retrouver Cresselia ou Darkrai dans leur univers de prédilection, laissant le destin de mes rêves entre leurs mains, en espérant que rien de malsain ne m'arrive pendant mon sommeil.




_________________
"J'ai conquéris." - Noctis Flavelle 2015



meilleur topdresseur
le plus ambitieux
véritable pur noctali
le plus beau gosse
jamais avec audrey
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Chut.   Mar 8 Avr - 9:04
Il faisait beau. C'était un début d'après-midi très calme, contrairement aux derniers jours, et c'était plaisant de pouvoir prendre un peu l'air. C'était d'ailleurs pour ça que j'avais pris la direction du parc. Depuis mon passage à l'infirmerie pour recoudre mon arcade, je n'étais pas sortie du tout. J'avais refusé de voir qui que ce soit hormis mes pokémons, ce qui avait le don d'inquiéter les quelques personnes dont j'étais proche. Ceci dit j'avais décidé que le temps de la réclusion devait prendre fin, et comme souvent lorsque je voulais me balader, le parc me semblait être une destination toute choisie. Comme d'habitude les habitués de ces escapades étaient de sortie, Ivy restait perchée sur mon épaule en toutes circonstances, bavardant joyeusement à tout va ; tandis que Robyn, bien plus turbulent, sautillait dans tous les sens en profitant de sa liberté. Plus que n'importe quel autre de mes pokémons, il avait du mal à se faire à son foyer portatif et semblait plus qu'épanoui en pleine nature. Profitant d'une courte période de calme, je vérifiai que Yuki avait bien reçu le sms que j'avais envoyé un peu plus tôt dans la journée. ~Je fais un tour au parc, tu viens ?~

Levant à nouveau les yeux vers mon Caninos, je ne fus par surprise de le voir se laisser aller à l'euphorie qui lui était habituelle en ces circonstances. Il profitait du fait que je sois en pleine conversation avec Ivy afin d'échapper à ma vigilance, pour faire le foufou. Chassant toutes les balles, frisbees et autres objets volants identifiés ou non qui pourraient le distraire, il était intenable. Détalant d'un coin à l'autre comme une fusée courant sur le gazon j'avais même du mal à le suivre du regard. Décidément, il avait vraiment besoin de se défouler. Un peu sceptique quand aux raisons de son comportement, je ne pus m'empêcher de sourire quand même. On ne le referait pas, tout comme Freeze, il était toujours aussi énergique quoi qu'il arrive. Dodelinant de la tête, je sifflai à plusieurs reprises lorsque je le vis voler une balle de base-ball à un dresseur qui jouait avec son Phanpy avant de partir en courant.  Robyn  se retourna à plusieurs reprises mais d'après son air espiègle il semblait croire que ce n'était qu'un jeu. Mince.

Me mettant à lui courir après dans une course poursuite qui laissait une trace odorante de bonbon à la fraise derrière moi, je courais très vite pour mes petites jambes... mais pas assez vite. Avec une moue contrariée, je traversai la moitié du parc dans cette course folle. Sauf que le petit farceur s'amusait comme un fou à me narguer, la langue pendante. Revenant vers moi comme une flèche, il fonça sur moi à contre sens et frôla mes jambes de sa douce fourrure. Déstabilisée dans ma course, je trébuchai et perdis l'équilibre. Ce qui devait arriver arriva. Strike ! Dans un vol plané parfait qui m'aurait valu un triple dix dans un concours de plongeons, je tombai sur le ventre et glissai sur le terrain qui était en pente, prenant de la vitesse.
Glissant sur l'herbe sans trop comprendre ce qui m'arrivait j'eus à peine le temps de remercier le ciel que mon t-shirt soit noir. Les tâches d'herbe seraient une plaie au lavage... Oui, c'est fou ce qu'on pouvait avoir à l'esprit tandis qu'on voyait sa vie défiler devant ses yeux. Ha ha. Fermant les paupières avec force, incapable de m'arrêter dans ma lancée malgré les pioutements désespérés de ma Fluvetin, je finis enfin par m'arrêter après de longues secondes qui me parurent une éternité. Lorsque je rouvris les yeux, je vis que je n'étais plus vraiment seule. Ma course et ma chute effrénées avaient fini par m'amener à m'arrêter lentement, à quelques centimètres d'un dresseur blond qui visiblement avait tenté de piquer un roupillon. Voyant qu'il venait de réveiller en sursaut, je me redressai maladroitement sur mes coudes, sans me rendre compte de l'angle descendant imprenable qu'offrait cette position. Gênée par cette mésaventure, je rougis en faisant un petit signe de main... disant la première chose qui me venait à l'esprit, pas très profonde donc.

« Ha ha... Bonjour. »
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Chut.   Mer 9 Avr - 16:38
Une journée de plus dans cette académie, une journée de plus qui m'éloignait de cette maudite soirée au Cirque des Boulons. Si elle m'avait fait gagner un ami et avait été témoin de l'évolution d'Hikari, cette soirée m'avait valu un petit détour par la salle de torture de Needle la Psychopathe et de son sadique Noacier acolyte. Des brûlures ça et là sur les parties de mon corps que j'avais eu à l'air, une trop grosse quantité de fumée inhalée, je m'estimais heureux que mes cheveux n'aient pas subit de grands dommages, même s'ils avaient un peu souffert de leur passage dans cet enfer.
Ces derniers jours, je m'étais fait discret, ne sortant de ma chambre uniquement que pour les cours et la regagnant au plus vite après. En fait, je n'étais sorti qu'une fois hors de ce contexte, mais joker... Ni Chiho, ni Allen, je n'avais vu aucun des deux depuis. Tantôt plongé dans un livre, tantôt dessinant, parfois jouant de la basse, mon iPok n'avait jamais été très loin de moi. Pourtant, même si à maintes reprises, l'envie de les appeler s'était faite ressentir, je n'y avais cependant pas cédée. Pourquoi ? Je ne le savais pas très bien en fait. Cette épreuve avait laissé son empreinte indélébile en moi et d'une certaine manière, j'en sortais changé à tout jamais.

C'était allongé sur mon lit, les bras calé derrière ma tête et fixant le plafond, que j'étais lorsque je reçus un sms. Encore mes parents qui devaient s'inquiéter inutilement et me recommander une fois de plus de bien suivre mon traitement, comme ils l'avaient fait chaque jour depuis lors. C'était gentil de leur part, mais l'humeur n'y était pas. Je m'étais alors retourné, tournant dos par la même, au petit objet qui venait de sonner. Et si ce n'était pas eux, mais... eux, elle ? Je tentais de ne pas y penser, mais je ne pouvais résister bien longtemps. D'un geste vif, j'attrapais mon iPok pour constater avec surprise et joie que c'était un message de Chiho. ~Je fais un tour au parc, tu viens ?~ Bien entendu ! J'avais alors bondit, retrouvant un entrain soudain. Je m'étais alors préparé sous le regard amusé de mes amis pokémon. Cette fois-ci, j'avais pris soin d'attacher mes cheveux en une queue de cheval haute, ne laissant retomber que mes deux éternelles mèches de cheveux de part et d'autre de mon visage. Accrochant mes boucles d'oreilles à leur place habituelle, j'avais opté pour un haut. Oui, un haut, une veste de sport à fermeture. C'était toujours mieux que d'exposer les brûlures.

~J'y serai dans un instant, à toute.~ Voilà ce que je lui avais répondu alors que je quittais mon dortoir. Peu de temps après, j'étais de le parc. Pour l'occasion, Hikari avait troqué son perchoir avec Asobu. Elle marchait à côté de moi alors que le hérisson de feu était allongé de tout son long sur ma tête. Tous deux étaient excités à l'idée de retrouver leurs amis, je les comprenais. Cibles en vue. Le héricendre avait sauté pour se précipiter vers Ancy, tandis que la chimpenfeu s'était précipitée vers Robyn. M'adossant à l'arbre le plus proche des deux êtres allongés sur le sol, je me contenais pour ne finalement lâcher ceci :

" Yo ! Belle journée pour se reposer senpai et belle chute Professeur Chiho. Une reconversion dans la cascade peut être ? "

Un petit sourire aux lèvres, je leurs adressais un signe de main. Les dardant des mes yeux d'ambre, j'avais un regard neutre d'apparence, mais bel et bien profond et inquisiteur.

"

_________________
Chut. Sans_t17
Allen Wills
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Chut.   Mar 15 Avr - 5:04


Non ! Ancy ! Ne meurs pas !

Il faut qu'on trouve une sortie ! Cette quête est trop dangereuse, je vous l'avais dit ! Trybal, attends-nous ! Ancy a été blessé ! Quoi ? Tu veux que je laisse Ancy avec Celty et que je parte chercher le trésor ? Jamais de la vie ! M-Mais ! Toi aussi Mindhi ? Argh ! Ne me pousse pas Estam ! Ok... Je le fais pour vous, ne mourrez pas ! Je reviendrai vite ! Ah... Ah... Qu'est-ce que c'est ? Cette lumière blanche... Ces pastèques... Serait-ce ça le trésor ?... Deux grosses...




➖"...Boules ?"



Les yeux grands ouverts, mes mains semblant vouloir tenir quelque chose, le corps allongé, ma position était des plus étranges. La seule chose que je voyais ressemblait à un grand décolleté, ce qui n'annonçait rien de bon. Je rétractais mes mains qui avait failli commettre l'irréparable et me redressais aussi vite que je le pouvais. Scrutant les environs pour me resituer, je me rappelais que je me trouvais dans le parc. Je m'étais donc assoupi... Dangereux, très dangereux. La jeune fille allongée sur l'herbe n'était autre que Chiho, une fille que je connaissais depuis bien longtemps, mais à qui je n'avais parlé que depuis quelques jours. Que faisait-elle dans cette position ?!



➖"B-Bonjour..."



Un peu la tête dans l'cul, j'observais mon Pokémon qui dormait lui aussi, tremblant de toute part comme s'il faisait un terrible cauchemar. Il ne suffit que d'un doigt sur le ventre pour le réveiller en sursaut, la bête relâchant des décharges électriques dans tous les sens, affolée. Je criais son nom une bonne fois pour toutes pour lui faire retrouver ses esprits, c'était moins une. Quel réveil en tout cas, ce rêve était le plus bizarre que j'ai fait de toute ma vie. Pour agrémenter le tout, une voix familière vint sonner dans mes oreilles depuis un arbre pas si lointain que ça, lançant une phrase qui paraissait détournée et introvertie. Pas de doute, c'était Yuki. Notre trio malchanceux du cirque était de nouveau réuni, pour une raison que j'ignorais encore.



➖"Yuki... Chiho. Qu'est-ce que vous faites là tous les deux ?", mes yeux se posèrent sur le visage de la rousse, "Je vois que tu vas beaucoup mieux, c'est une bonne nouvelle."



Un peu mélancolie ou de tristesse pouvait se lire dans mon regard, je me rappelais comme s'était terminé cet incendie au chapiteau du Cirque des Boulons. Bon nombre de personnes s'en était tiré, mais pas sans blessure ou cicatrice, qu'elle soit mentale ou physique. Chiho faisait partie de ces personnes marquées par la violence de ce cauchemar, mais elle semblait s'en remettre, petit à petit. Yuki quant à lui, je ne m'en faisais pas, deux-trois brûlures, rien de grave, c'était un homme solide après tout. Dans un grand bâillement, je finis par me lever pour ensuite tendre la main vers la demoiselle allongée. Vu son accoutrement, il ne faisait nul doute qu'elle avait trébuché avant d'arriver à sa position finale. Je fis signe à Yuki par la même occasion, en m'approchant de lui.



➖"Dites, ça vous dit une petite boisson ? Il y a un distributeur pas loin d'ici, dans l'parc."



Je me ferais bien une bonne limonade fraîche, j'en buvais pratiquement tout le temps, comme une drogue à laquelle je ne pouvais me passer. J'espérais donc que mes deux comparses me répondent positivement, histoire d'avancer un peu.



_________________
"J'ai conquéris." - Noctis Flavelle 2015



meilleur topdresseur
le plus ambitieux
véritable pur noctali
le plus beau gosse
jamais avec audrey
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Chut.   Lun 21 Avr - 19:22
Je n'avais pas eu le temps de comprendre ce qui m'arrivait. En fait j'étais trop surprise du résultat de ma propre maladresse pour savoir quoi faire. Plus surprise que la personne que j'avais réveillée par inadvertance. Ou presque. Cependant, bien que je me sois résignée à entendre des commentaires acides, des critiques bien méritées pour avoir fait un vol plané et dérapé sur gazon, rien ne vint. En fait il semblait encore trop endormi pour vraiment réagir, ce n'était pas si mal. Au moins j'échappais à un sermon ! Du moins c'est ce que je croyais. Prise au dépourvu par l'air étrangement sérieux de son visage, je cherchais à comprendre pourquoi il parlait de boules. De quoi pouvait-il bien avoir rêvé pour que ce soit le premier mot prononcé au réveil ?

« Hein, des boules ? Sorbouboul ? À moins que ça ne soit un truc plus cochon qu'un Spoink ? »

Ne comprenant pas, j'en revenais à des notions plus familières, à défaut de mieux. Enfin disons que je préférais aussi imaginer ça plutôt qu'une autre hypothèse tout aussi saugrenue mais encore plus perverse. C'était un garçon après tout... et pas n'importe lequel. C'était LE garçon qui était tombé dans la vallée divine de ma confortable poitrine. Deux fois déjà. À croire que ça devenait une mode, puisque Yuki aussi en avait fait l'expérience. Rougissant à cette idée, je me redressai finalement pour rester assise sur mes talons. Enfin j'essayai parce qu'au moment ou je commençais à peine à retrouver ma posture normale, une décharge venue d'on ne sait où me fit frétiller sous la tension électrique. Secouée par les spasmes de cette torture que je n'avais pas vu venir, mon cerveau surchauffa. Mes cheveux jusque là coiffés avec une discipline toute relative se dressèrent sur ma nuque, partant dans tous les sens. J'avais soudainement plus d'épis qu'après la plus tumultueuse des nuits... et un léger nuage de fumée s'en échappait. Les neurones rôtis, je tombai en arrière, dos dans l'herbe. Victoire par KO.

« Beaucoup mieux... tout est... relatif. »

J'avais du mal à articuler, et encore plus de mal à me rendre si ce que je disais avait du sens. Alors je ne bougeai pas, allongée amorphe comme un Stari se prélassant au soleil. J'avais toujours mal à l'arcade, qui avait du être recousue à froid par la sadique Needle. Je portais encore un petit sparadrap avec des petits bonhommes, qui n'en rajoutait certainement pas à ma crédibilité déjà fort entamée. Du coin de l’œil je surveillais le pauvre Ancy, m'assurant qu'il était mieux réveillé et ne risquait pas de m'agresser par accident une nouvelle fois. Le moins qu'on puisse dire c'est que j'avais eu ma dose de malencontreux imprévus pour un long moment. Ou pas. Je soupirai pour me remettre de mes émotions, raplatissant tant bien que mal mes cheveux qui essayaient de se faire la malle.

« Je ne dis pas non à quelque chose de frais, que ce soit une boisson, ou une glace. Il fait plutôt chaud après tout. L'un de vous se sent la force de me chercher quelque chose ? Je rembourserai l'âme charitable. »

J'étais crevée, comme si Emolga m'avait pris toute mon énergie. Regardant Yuki qui était non loin, je le voyais à l'envers. Ça faisait tout drôle, vu que j'avais la tête qui tournait. Cillant plusieurs fois, je tentai de me remettre debout en triple vitesse. Ô erreur. Me raccrochant au vêtement le plus proche pour ne pas tomber, je vis toute la scène d'un comique désespérant se dérouler au ralenti...

_________________
Chut. 2ypf3v8


Collectionneuse PKMN

Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Chut.   Mar 22 Avr - 13:48
Des boules ? Des Boules !? A quoi pouvait bien penser ce petit pervers à la gueule d'ange ? Ses mains essayant d'attraper quelque chose, son regard posé sur cette chose en question. La toute jeune poitrine de Chiho ? Les collines du bonheur, les montagnes jumelles du plaisir, MES deux opulents massifs aux merveilles inavouées et inavouables, ces colossaux satellites dans lesquels battaient un cœur que je voulais mien et qui battrait en harmonie parfaitement synchrone avec les miens, ces deux titanesques planètes jumelles dans lesquelles le Tanuyuki avait établi sa base et espérerais mener sa vie et passer sa retraite. Je sentais les veines de mes tempes pulser nerveusement. Presque machinalement, ma main se portait à ma ceinture, se posant sur un pokéball. Les yeux fermés, me mordant la lèvre inférieure, j'étais sur le point de le punir pour avoir pénétré dans mon espace galactique même s'il n'avait pas encore pénétré l'atmosphère des mes planètes.
La voix de Chiho, toujours aussi innocente et candide me fit descendre d'un cran dans mon ascension vertigineusement fulgurante vers la colère liée à la folie de la jalousie. Ouvrant des yeux ronds, l'air vraiment hagard, je le fixais sans oser dire quoi que ce soit. De toute manière, je ne le pouvais pas. J'étais perdu, complètement perdu. Sa manière de raisonner me dépassait -et de loin-et je ne comprenais vraiment rien de rien ? Quelle était cette connexion si logique pour elle entre tous ces événements ? Mais surtout... "Plus cochon qu'un... SPOINK ?" A quoi pouvait-elle bien penser ? Même avec mon imagination débordante conjuguée à la base de donnée du Tanuki, je ne parvenais nullement à trouver de corrélation satisfaisante entre tout ceci. Je m'étais calmé. Les mains d'Allen avaient regagné  l'hyperespace en sens inverse et les élucubrations de mon binôme m'avaient déconnecté suffisamment pour que je retombe sur le sol. J'observais un instant le blondinet. Il avait la tête dans l'arrière train. Ceci conjugué à la mine perplexe et quelque peu anxieuse, il avait tout l'air du type qui venait de se lever, ayant fait un cauchemar et qui avait du mal à se reconnecter à la réalité. Ce n'était donc pas aujourd'hui que sa perversité ferait son coming out.

" Boules ? Plus cochons qu'un Spoink ? Parfois, vous me faites vraiment peur tous les deux. Je me demande bien qui est le plus pervers de nous trois."

J’éclatais alors de rire. Le spectacle du petit Emolga lançant des décharges ça et là contribua grandement à mon hilarité. C'était vraiment très amusant, d'autant plus que je voyais Asobu s'agiter frénétiquement, essayant tant bien que mal d'éviter les éclairs qui s'abattaient sur lui, mais sans succès. A chaque coup de fouet électrique, il laissait échapper un petit cri. Plus de peur que de mal. Allen s'était redressé et avait pris la parole.

"Yuki... Chiho. Qu'est-ce que vous faites là tous les deux ? Je vois que tu vas beaucoup mieux, c'est une bonne nouvelle."

Ses mots me replongèrent quelques jours en arrière et ma mine s'assombrit. Le Cirque...

« Beaucoup mieux... tout est... relatif. »

Je n'avais pas eu le temps de répondre et je n'allais plus le faire. Chiho semblait avoir mis les doigts dans une prise et si je n'étais pas si inquiet, j'aurais très certainement rit de l'état dans lequel se retrouvait la petite scientifique. M'étant approché d'elle, je constatais avec soulagement qu'elle n'avait pas grand chose. Simplement un peu sous état de choc, elle avait un air particulièrement comique avec ses cheveux dressés comme dans cet animé célèbre et son pansement si... spécial. Hikari me regardait au loin, jouant avec Robyn. Je m'abstins de rire.

" Bonne idée senpai ! Allons chercher un truc à boire, une Limonade me ferait le plus grand bien, bien pétillante, bien sucrée et bien fraîche, l'extase quoi. " Je fis un clin d'oeil à Allen. " Et pour la petite Chi-chan hakase, une glace en harmonie avec ton parfum fera l'affaire je suppose. Pas besoin de rembourser, je paie la tournée, faites-vous plaisir. "

Je souris alors d'un air malicieux en leur adressant un clin d’œil complice et amusé. J'étais bien avec eux. Ils étaient les deux seules personnes avec lesquelles je pouvais être totalement libre, les deux amis devant lesquels j'osais sans crainte sortir de mon imposante et quasi inviolable carapace. Me mettant en marche, j'étais passé à côté de mon binôme et faisais route vers mon senpai de promotion à la chevelure ensoleillé lorsque ce fut le drame.

Une main s'était saisie de mon pantalon à hauteur de ceinture, s'y agrippant de toutes ses forces. Ouvrant des yeux ronds en sentant des doigts glisser le long de ma peau pour venir se refermer avec force et fermeté, je n'avais pas tout de suite pensé à m'arrêter. Je n'avais pas serré suffisamment ma ceinture pour qu'elle supporte ce poids supplémentaire et ce qui devait arriver, arriva. La boucle de ceinture céda, mon pantalon glissa en un mouvement descendant et son colocataire avec. Ainsi entravé, ce fut Goliath lui même qui s'effondra, s'étalant de tout son long aux pieds du désormais géant aux cheveux blonds, face contre terre. Comme si ce n'était pas assez humiliant, fesses à l'air, Asobu s'était empressé de venir sautiller sur ma tête en se tordant de rire. Dans ma chute, j'avais essayé de me rattraper à la première chose qui m'était tombé sous la main et cette chose n'était autre que le bas d'Allen que je tenais encore en main, aussi pathétiquement affalé. M'était avis que j'avais dû laisser une belle empreinte de mon visage dans ce sol herbeux.

" CHIMPEEEEN !!!! "

Je me crispais automatiquement, m'attendant à recevoir un coup qui ne vint jamais. Non, au lieu de cela, je sentis un le poids dansant sur mon crâne disparaître soudainement.

" HERrrrrrrrriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii "

Un cri étrange mêlé de détresse et de douleur qui s'éloignait à une vitesse fulgurante parvint à mes oreilles et me tétanisa. J'avais compris ce qui venait de se produire, mais n'osais pas pour autant bouger de là, serrant encore plus fortement cette étoffe de tissus que j'avais en main comme si elle était le seul et unique lien qui me raccrochait à la vie. Avec un coup digne d'un swing de golfeur pro, Hikari avait propulsé le petit héricendre  à plusieurs mètres de là. Ce ne fut que lorsque je sentis une brûlure légère mais suffisante pour me faire réagir que je bondis sur mes jambes, veillant à bien rester dos à Chiho. J'avais instantanement caché mes précieuses et m'était empressé de remonter mon pantalon que je serrais plus sûrement cette fois-ci. J'étais rouge écrevisse et des élèves présents dans le parc nous pointaient du doigt, hilares.

" Bah quoi ? Vous voulez voir mon vaisseau spatial ? Vous espériez voir mes joyaux ? Y'en a qui appellent ça des babioles, moi, j'appelle ça des trésors et je ne compte le partager avec vous alors circulez ! "

Je n'avais pu m'empêcher de leur lâcher ce petit je-ne-savais-trop-quoi. Me centrant sur mes deux comparses, je repris la parole sur un ton plus contenu.

"Et.. Et... Et si  nous y allions tous ensemble hein ? " avais-je lâché. " cette partie du parc pue trop à mon goût, l'air y est vicié il n'y aura aucun plaisir à savourer nos rafraîchissements ici. " Je leur avais parlé en leur tournant le dos et en me mettant en marche, m'arrêtant soudainement. " Oh ! Et désolé Allen... "

Mon ton était vraiment sincère et ne souffrait d'aucune sournoiserie ou espièglerie. D'un signe de main laconique, en reprenant mon cheminement, sans même leur avoir adressé le moindre regard ou attendu leur réponse, j'avais adjoint à Hikari de me rejoindre et elle s'était aussitôt exécutée, se postant sur mon épaule, son perchoir de prédilection. Si seulement elle pouvait toujours être aussi petite et mignonne... Je n'avais pas hâte de la voir grandir car en grandissant, nous ne pourrions plus nous déplacer ainsi. Alors que nos sentiments se mêlaient au travers de nos regards qui se croisaient, elle me rassura en m'administrant de petites tapes sur la tête. Entrant mes mains dans mes poches, la têtes mi-basse, les yeux présentement rivés sur le sol, je poussais un profond soupir tout en shootant dans un caillou. La malchance semblait se tenir derrière moi, un sourire narquois éclairant son visage et ses mains énormes aux griffes toutes aussi disproportionnées de part et d’autre de moi, se rapprochant inexorablement pour m’emprisonner et me compresser dans leur étau malsain.

_________________
Chut. Sans_t17
Allen Wills
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Chut.   Ven 2 Mai - 1:26


Uwaah...

Le clin d’œil de Yuki me donna des frissons dans le dos. Apparemment, mon idée les avait tous les deux intéressé, c'était déjà bien. L'enthousiasme de Yuki était à son beau fixe, comme à l'accoutumée, il maintenait toujours une ambiance joviale autour de lui, c'était une bonne chose pour ma part. Chiho, quant à elle, récupérait des décharges électriques de mon Emolga, celui-ci s'étant caché tant bien que mal dans ma chevelure. Bien, il n'y aurait donc que Yuki m'accompagnerait au distributeur, et revenir ici savourer nos futures boissons ferait de cette journée un délice. Enfin, c'était ce que j'espérais, mais rien de tout cela ne se passait comme prévu.

La jeune rousse, dans un effort surhumain de vouloir se lever plus vite que la musique perdit l'équilibre et attrapa le large baggy de l'ami aux longs cheveux noirs, tandis que celui-ci venait dans ma direction. Cette chute extraordinaire ne s'était pourtant pas arrêtée là. Le dit baggy descendit jusqu'à ses chevilles, en même temps que ses sous-vêtements, provoquant à son tour une chute des plus frivoles et des plus comiques. Cela dit, je n'avais pas eu le loisir d'en rire, car même en restant debout, j'étais victime de ce désastre en chaîne. Alors que le Noctali épris du type Feu tombait, ses mains, par pur instinct de survie, attrapèrent mon pantalon, et arriva ce qui arriva. Le visage sombre, des veines apparaissant sur mon front, je restais là, debout, inerte, les poings serrés, alors que la brise refroidissait mes cuisses désormais à l'air. Par chance, mon caleçon avec des petites têtes de Pichu et de Pikachu était resté à sa place, mais il ne pouvait rien m'arriver de pire.

Mine de rien, Yuki s'était relevé, en faisant bien attention de cacher ses parties intimes, et répondant aux quelques personnes qui se trouvaient là, mortes de rire, pour notre plus grand malheur. Vêtements remis, corps redressé, il s'excusa sincèrement de ce qui venait de se passer. Et moi, ancré dans mon désespoir, mon pantalon toujours baissé, je me laissais tomber à genoux, écartant légèrement les bras, presque levés vers le ciel, la tête levée également, l'expression fulminante de colère, mais avec des larmes aux yeux. Intérieurement, je criais : "Arceus, Dieu des Pokémons, n'as-tu donc aucune pitié ?!" Mais après cette plainte, je me relevais de nouveau, mon pantalon attaché comme à l'origine. Les quelques rires me firent acquiescer l'idée de Yuki de changer d'endroit.



➖"Bonne idée. Ne restons pas ici."



Plusieurs minutes étaient passées, et aucun de nous n'avait prononcé un mot pendant ce laps de temps, jusqu'au distributeur. Avec très peu de jetons, nous avions choisi nos boissons et continué de marcher., à la recherche d'un nouveau spot dans le parc pour se poser. Je fus le premier à briser le silence malgré tout.



➖"L'incendie au cirque... Il était volontaire, tu n'as pas rêvé, Yuki. Je ne comprends pas pourquoi l'école ne veut rien nous dire à ce sujet.'"



Je n'avais pas une obligation de parler ça, surtout que ça datait de quelques jours seulement, mais quelque chose me trottait dans la tête. Même si une organisation criminelle était derrière tout ça, pourquoi ? Juste pourquoi ? Au lieu de tuer directement des élèves et des professeurs, au lieu de capturer directement des Pokémons, pourquoi faire toute cette mise en scène pour piéger autant de personnes dans un espace restreint pour les laisser à leur sort, quitte à ce qu'ils arrivent à s'en sortir ? Avaient-ils quelque chose à prouver ? Visaient-ils à traumatiser les jeunes cadres de demain ? Tant de points noirs qui me laissaient perplexe.

Pendant que l'on en discutait, j'avais repéré un petit endroit tranquille entouré de quelques arbres, avec un étang au milieu. Il y avait peu de personnes, et Ancy était ravi de l'atmosphère qui se dégageait du lieu. Il se mit à planer pour atterrir près de l'étang et y tremper un doigt. On aurait dit un enfant qui découvrait le monde. En le suivant ainsi, je m'asseyais sur l'herbe fraîche, limonade en main, laissant un soupir s'échapper au gré du vent. Tant de choses s'étaient produites en si peu de temps, je me demandais comment tout ce monde allait faire pour vivre avec ces souvenirs teintés de chaleur ardente et de cris perçants. Cela risquait d'être difficile.




_________________
"J'ai conquéris." - Noctis Flavelle 2015



meilleur topdresseur
le plus ambitieux
véritable pur noctali
le plus beau gosse
jamais avec audrey
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Chut.   Dim 4 Mai - 1:27
On pourrait m'appeler Chiho Catastrophe. Comme une version édulcorée et plus gentille de la Team Rocket, mais qui aurait tendance à aussi s'envoler vers d'autre cieux à force de faire des bêtises. Oui, on pouvait dire que j'étais du genre à m'attirer des ennuis là où il n'était pas censé y en avoir. J'étais passée spécialiste dans la création de situations improbables, bien que fort heureusement ces dernières ne soient pas dramatiques dans la plupart des cas. Et l'imbroglio comique dans lequel nous nous étions tous les trois plongés tout d'un coup en était un bel exemple.
Ma main qui s'était désespérément accrochée à Yuki -ou plus exactement à l'une de ses ceintures, en l'occurrence- s'en détacha à la vitesse de la lumière. Atterrée par ce qui venait de se passer, j'essayais à tout prix de faire comme si cette chute m'était étrangère, comme si en fait tout cela n'était même pas le fruit de ma maladresse légendaire. Ce déni était certes peu crédible, d'autant plus que l'état lamentable de mes cheveux roux me donnait sans doute un air d'échappée de l'asile, mais je ne pouvais pas faire autrement que d'essayer. Sur un (gros) malentendu, ça passerait peut-être. Ou du moins j'avais presque réussi à m'en convaincre... jusqu'au moment où mon regard se levant instinctivement pour constater l'ampleur des dégâts m'offrit une vue imprenable sur l'arrière train nu de Yuki.

Ô Rage, ô Désespoir ! Ô destin cruel et impitoyable, pourquoi fallait-il qu'il s'acharne sur moi de la sorte ? Qu'avais-je fait au noble Arceus pour qu'il me déteste à ce point ? Fermant les yeux avec force, j'avais prié pour que tout ça ne soit qu'un mauvais rêve. Je rouvris les yeux. Ils étaient toujours plantés au même endroit, l'un comme l'autre. Et comme si ça ne suffisait pas, les désastres en série s'enchaînaient et Allen se retrouvait avec le pantalon baissé lui aussi. Au moins avait-il réussi à garder sa dignité intacte, en même temps que son caleçon. Arceus soit loué. J'ignore pourquoi, mais je m'attendais à ce qu'on me brûle vive dans les rues d'Illumis pour tout ça, qu'on me renie à jamais... J'imaginais déjà toutes sortes de fins toutes plus macabres les unes que les autres, lorsqu'enfin je craquai. La vision des fesses d'Allen constellées de Pichus et Pikachus eut raison de ma résistance et de mon bon sens. J'éclatai d'un fou rire si tenace que mes poumons ne tardèrent pas à me faire mal. Secouée des spasmes qui firent monter des larmes jusqu'à mes yeux, je n'arrivais pas à m'arrêter. Face contre terre j'avais essayé de retenir mon hilarité, en vain.  Finalement je me relevai à grande peine pour les suivre en cet ordre de repli groupé, un peu plus calme. Traduisez donc par des larmes au coin de l’œil et toujours un grand sourire, même si j'arrivais à peu près à retrouver mon souffle.

Le silence s'installa, me laissant le temps de me reprendre complètement. Je pris un soda au Framby, pensive. Le sujet alors abordé par Allen me fit froid dans le dos. Des images de cette soirée horrible me revenaient par moments, défilant devant mes yeux comme un film projeté au cinéma. Seulement les sensations et les émotions me revenaient en même temps que les images, le faisant passer d'une extrême bonne humeur à quelque chose de beaucoup plus sombre. Je me souvenais des flammes dévorant tout sur leur passage, si tenaces que même Sulfura n'aurait pas réussi à les maintenir vives aussi longtemps. Je me frottai les bras par réflexe, ayant soudainement très froid malgré le soleil à l'horizon. Quant au sujet lui-même... J'avais du mal à comprendre ce qui pouvait se passer, et j'avais énormément de mal à comprendre pourquoi quiconque irait jusqu'à provoquer un tel désastre. Qu'avaient-ils à y gagner ? Car oui, c'était la seule certitude dont je disposais, il était totalement impossible que toute cette mascarade soit l’œuvre d'une seul et unique personne.
Je pouvais comprendre le logique derrière un crime organisé, un braquage, un vol ou même un meurtre. Mais là l'alibi ne m'apparaissait pas du tout, peu importe sous quel angle je prenais les choses. D'autant plus que le danger auquel nous avions été exposés était artificiel et indirect. C'était plutôt comme si on nous avait mis dans cette situation donnée pour nous observer. Les responsables voulaient-ils repérer les dresseurs de talent pour cibler les plus dangereux et les neutraliser ?

« Je  ne sais pas ce qu'ils avaient en tête, mais je pense qu'ils voulaient nous observer. Et il y a forcément un lien entre ce qui s'est passé au cirque et les attaques en ville. Vous savez, ces pokémons qui s'en sont pris aux dresseurs adverses. Vous avez vu ce Ronflex se diriger droit vers le professeur Creed. Ce n'était pas un hasard s'il a ignoré mes pokémons qui auraient du le tenir en respect. Les Ronflex ne sont pas une espèce agressive par essence, à moins qu'on les tire violemment de leur sommeil avec une pokéflûte. Les pokémons qui étaient là ne se sont pas échappés de leurs cages. Ce serait une trop grosse coïncidence qu'ils se soient tous évadés en même temps, et la même soirée. Ils ont été envoyés là volontairement... Et ils ont été dressés pour s'en prendre aux humains. Des humains qui n'étaient pas une menace pour eux. »

Je m'assis alors dans l'herbe à côté des garçons les yeux perdus dans le vague. J'observais Ancy qui jouait au bord de l'eau, suivi de près par Robyn qui était venu satisfaire sa curiosité sur ce que faisait son ami étincelant. Je soupirai. Parfois j'aurais aimé être un pokémon. De plus en plus, je me disais que ça m'éviterait bien des soucis...
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Chut.   Dim 4 Mai - 19:32
Nous avions cheminé un petit moment en silence. Ma limonade dans une main, une glace dans l'autre, Hikari sur mes épaules et Asobu suivant tantôt Robyn, tantôt Ancy comme leur ombre, je n'avais rien dit, me contentant de boire et de savourer ma glace si rafraîchissantes. Que d'émotions.  Un peu trop pour moi en l'espace d'un mois, un seul et unique mois. Dire qu'il y avait un peu plus de trois semaines, à peine moins d'un mois, j'étais encore un loup solitaire, trainant avec ma petite Hikari et seulement elle. J'étais tranquille, ne calculais personne et vivais ma vie paisiblement. Des étudiants de ma promotion venaient me défier, je me battais contre eux et avec Hikari, petit à petit, nous montions dans le classement non officiel des cibles à abattre par promotions. Un petit regard en coin vers Allen et un petit sourire se dessina sur mes lèvres. En y regardant de plus près, maintenant que j'y repensais, nous en étions à peu près similaires. Il était l'un des plus forts topdresseurs de la première promotion, moi de la mienne, nous étions tous deux des solitaires, arpentant cette académie dans le seul but de progresser vers notre rêve et nous étions des Noctali. Il était évident que nous finirions par croiser la route de l'autre, c'était presque prédestiné, mais rien n'aurait pu me laisser présager qu'il serait mon ami, mon meilleur ami même. Chiho encore, mais lui... Non pas que cela me déplaise, mais j'aurais plus imaginé une relation houleuse entre deux mecs qui s’affrontent pour un même objectif final. C'était étrange, mais notre voie était ainsi faite alors je ne me plaindrais pas. Un ami, c'était toujours bon à prendre et ça ne voulait pas pour autant dire que notre rivalité ne pouvait pas exister, bien au contraire. La meilleure rivalité, c'était celle-ci pour moi. En tant qu'amis, nous nous tirerions mutuellement vers le haut, comblant les lacunes de l'autre. Ainsi, nous progresserions plus vite, tuant tout concurrence dans l’œuf et nous élevant toujours plus haut vers les sommets, pour finir par nous affronter au sommet de notre art et livrer le combat le plus épique du monde, le combat Légendaire pour déterminer le numéro 2 et l'incontestable numéro 1. Me passant la main dans les cheveux, j’éclatais de rire intérieurement. Un rire simple et enthousiaste. J'étais en feu, oui, je brûlais d'excitation.

Allen avait brisé le silence. Mauvais choix de conversation. Le cirque... Prenant place dans l'herbe, ma guenon de feu descendit de son perchoir pour prendre place à côté de moi. Asobu faisait le timide derrière Ancy, c'était marrant. Je n'écoutais qu'à moitié ce dont ils discutaient. Le cirque ne m'intéressait pas, je ne voulais plus y penser, non pas que je cherchais à me protéger, juste que je ne voulais plus m'attarder sur ce détail. S'il devait se repasser quelque chose, j'aviserais à ce moment là. En attendant, j'avais bien d'autres choses en tête. Alors que Chiho parlait, ayant fini ma glace, je m'allongeais dans l'herbe et leur tournais le dos.

" Ca ne m'intéresse pas tout cela. Si vous avez envie de ressasser tout ceci, livre à vous, mais sans moi. J'en ai marre de perdre mon temps avec des boulets. Pourquoi faut-il toujours que des organisations quelconques croisent le chemin de braves dresseurs qui n'aspirent qu'à réaliser leurs rêves ? " Je me mis sur le dos, tendant le bras droits, main déployée vers le ciel. " J'ai mes rêves et je les réaliserai à la force de ma volonté seule, entouré ou seul. Peu importent les obstacles sur ma route, je les passerais, non, je les anéantirais tous, sans exception ! Quand ça touche aux rêves, j'ai la gâchette facile, très facile et je deviens impitoyable, intransigeant. J'avais fermé soudainement mon poing.

" Chimpenfeu ! "

Hikari s'était redressée, cognant son poing contre le mien. Elle était là avec moi, elle le serait toujours désormais, je n'en doutais pas.

" Bien sûr ma grande, bien bien sûr... Bref ! Je ne cèderai rien, peu importe le terrain sur lequel je m'engagerai. " Je me levais alors, faisant face à mes deux amis. " Allen, nos chemins sont similaires pour le moment. Nous avançons vers la même destination, mais nous savons pertinément que nous ne pourrons partager ce siège à deux. Il n'y a de la place que pour un seul sur ce trône et j'ai envie de dire : que le meilleur gagne ! En attendant, je profiterai au maximum de cette amitié et j'espère que même si nous devrons nous affronter à divers moments de notre avancée, nous ne nous détournerons pas l'un de l'autre, c'est marrant d'avoir un rival tel que toi et à ce titre, je parle du combat, mais aussi de tout ce qu'il y a autour. Quant à toi Chi-chan... Je n'ai pas besoin de me répéter, tu connais déjà ma position vis à vis de toi, de nous. Ca n'a pas changé, ça ne changera pas ! J'ai dit que je patienterai, je le fais et le ferai encore et encore. Tant que le verdict ne sera pas tombé, il n'y aura que toi. " Je sortis alors le fameux jeton, le tenant entre mon pouce et mon index avant de l'envoyer tournoyer en l'air pour l'attraper dans mon poing fermé que je tendis vers eux. " Si vous avez un problème, vous pourrez compter sur moi, n'en doutez pas. Je suis aussi déterminé qu'un canon paré à faire feu et ma détermination fera de moi une arme bien plus dévastatrice qu'un arsenal quelconque. Croyez moi... Notre trio entrera dans la légende !"

Mes ambres étaient incandescentes. Je ne savais pas ce qu'il m'avait pris, mais peu importait, si c'était sorti, c'était qu'il le fallait. Le poing fermé vers eux, je les regardais avec un air sérieux et une détermination profonde. Je ne pense pas qu'ils aient jamais pu en lire autant sur moi vu que j'étais souvent léger en leur compagnie. Hikari tendit son bras en l'air, je baissais le mien pour que nos poings se touchent de nouveau. Un petit sourire mutuel et nous nous embrasions ensemble, plus déterminés que jamais, attendant les réactions de nos comparses.

_________________
Chut. Sans_t17
Allen Wills
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Chut.   Sam 17 Mai - 12:32


Ce n'était sans doute pas la meilleure façon de détendre l'atmosphère.

Ressasser encore une fois ce qui s'était passé juste quelques jours auparavant revenait à enfoncer le couteau dans la plaie. Pourquoi avais-je fait ça ? Ah oui, je m'en souvenais maintenant. Ça m'avait échappé, tout simplement. Je savais faire faire preuve de tact pourtant, je savais mieux que quiconque comment ne pas lancer ce genre de pique à n'importe quel comment et à n'importe qui. Mais il y avait quelque chose qui m'avait forcé à ressortir ce sujet, quelque chose que je voulais partager avec mes deux seuls véritables amis. Mes yeux se posèrent sur mon petit Pokémon électrique, qui montrait fièrement à ses acolytes Pokémons qu'il n'avait pas peur de l'eau, en prenant de l'élan pour planer le plus près possible de la surface de l'étang, pour revenir à son point de départ.

Même si Chiho avait surmonté ses souvenirs pour discuter de cet incident avec moi, Yuki me faisait clairement comprendre qu'en reparler ne servait à rien. Il nous déballa tout ce qu'il avait sur le cœur, sa détermination, ses objectifs, son ressenti. Ce discours me laissa un sourire collé aux lèvres, sans doute parce que je n'étais pas moi-même capable de vider mon esprit de la même manière que lui. Il avait la chance de pouvoir être aussi direct et aussi ouvert pour ce genre de choses, il me fallait encore pas mal d'entrainement. Mais tout ceci me permit de prendre mon courage à deux mains pour annoncer la raison pour laquelle je m'étais laissé aller à un tel sujet de conversation. Merci Yuki.



➖"Je suis désolé, je ne voulais pas spécialement en reparler... C'est juste que... je repensais à cette fille qui s'était faite attaquer..."



A partir de là, c'était terrain miné. Je devais à tout prix m'expliquer avant que l'imagination de mes camarades ne s'emballent aussi vite que de la braise sur du charbon.



➖"... Vous devez surement la connaitre, enfin, peut-être pas toi, Yuki. Elle est blonde, dynamique, un peu trop d'ailleurs, elle se fait prendre à chaque fois par le Général Jackie quand elle tente de s'immiscer dans l'entrainement matinal des Pyroli. Tu vois sans doute de qui je parle, Chiho. Ah, et elle a aussi fini deuxième dans la Compétition Sportive."



La détermination de cette fille était quelque chose d'admirable, même si sa ténacité la poussait un peu trop loin la plupart du temps. Je me levais souvent très tôt le matin pour prendre mon petit-déjeuner, assez pour voir les soldates surentrainées de Jackie courir. Je racontais donc à mes amis comment je l'avais croisée, et ce qui la liait à cette histoire de cirque. Je leur racontais qu'elle était assise à côté de moi en cours et qu'elle m'avait demandé mon livre car elle avait oublié le sien. Au final, pour me remercier, elle m'avait offert le déjeuner, je n'avais pas de raison de refuser. Cette seule fois m'avait permis de mieux cerner le personnage que je connaissais de loin.

Au vu de cette histoire, je sentais d'ores et déjà que le jeune garçon aux longs cheveux noirs n'allait pas me louper. Bah, pourquoi pas, c'était une façon de me faire pardonner d'avoir éveiller des souvenirs pas très joyeux, je lui, non, je leur devais bien ça. Mais avant qu'il ne puisse intervenir, je poursuivais mes paroles pour leur dire où je voulais en venir.



➖"Cette fille, elle s'appelle Lynn Smith. Elle est assez connue dans l'académie, ou plutôt était, comme étant la mascotte des Mentali. Et bien... elle s'est faite attaquer par un de ces malfrats au centre ville. Elle s'en est plutôt bien sortie, même si elle a eu à faire un passage à l'hôpital..."



Je cassais de nouveau l'ambiance, mais bon, au moins ils savaient pourquoi j'avais parlé de ça en premier lieu. Je n'avais pas pu m'empêcher de penser au pourquoi ces gens faisaient ça, pourquoi attaquer gratuitement des innocents ? Ça manquait totalement de sens. Je terminais ma limonade sur ces propos, avant de revenir sur ce que mon ami avait énoncé. Un rival hein. Cela me rappelait la raison qui m'avait conduit jusqu'ici. Je voulais devenir un Maitre Pokémon, c'était sûr et certain, mais je voulais avant tout devenir assez fort pour avoir la chance d'avoir quelqu'un je pouvais appeler rival. C'était chose faite, mais mon objectif visait beaucoup plus haut, un sommet qui était pour le moment inatteignable.



➖"Ne t'en fais pas, Yuki. Même si nous devions nous affronter, même si nous devions emprunter des chemins différents pour nous opposer au final, il n'y aucune raison que je ne continue pas à être ton ami. Cette rivalité ne nous déchirera pas, cette rivalité ne fera que nous rendre plus forts ! Et tu as intérêt à suivre la cadence si tu ne veux pas que je te laisse derrière."



Un sourire insolent, un regard déterminé, j'avais lancé ces arguments en fixant mon camarade de dortoir, avant de me tourner vers Chiho. Je voulais m'excuser de lui avoir fait repenser à tout ça, j'allais poser ma main sur mon épaule, mais je tiltais de nouveau sur le discours précédent de Yuki. Il se passait quelque chose entre eux, et ce n'était pas vraiment difficile de deviner de quoi il s'agissait. Il était trop tôt pour me prononcer avec certitude, mais assumer que cette hypothèse soit vraie était largement faisable. Je n'étais pas insensible à cette situation, dans mon cas je tentais de me faire tout petit pour éviter d'interférer et de briser les chances que les choses se passent comme elles devaient se passer - un peu inutile quand même, juste un peu. A la place, j'affichais un sourire désolé devant mon amie, avant de m'allonger de nouveau sur l'herbe et de regarder le ciel.



➖"Ah... Je ne sais pas ce que je serais devenu sans vous. Un petit arrogant qui regarde de haut tous ses camarades, pensant qu'il vaut mieux que tout le monde..."



Cette phrase me faisait penser à quelqu'un, mais dire son nom serait vraiment inapproprié, car même lui avait eu sa part d'ennuis lors de cet incendie, même lui avait eu son lot de déboires.



_________________
"J'ai conquéris." - Noctis Flavelle 2015



meilleur topdresseur
le plus ambitieux
véritable pur noctali
le plus beau gosse
jamais avec audrey
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Chut.   Ven 30 Mai - 15:19
Maintenant que nous nous étions détournés de nos péripéties comiques et autres tergiversations, nous en venions à un sujet bien plus délicat et épineux. Le cirque... mon expression se referma immédiatement à sa mention. Je n'étais pas plus ravie que Yuki de parler de ça, seulement j'avais sans doute une façon plus mesurée de le faire savoir. Ma limonade posée dans le gazon, j'avais entouré mes jambes de mes bras en me recroquevillant. Je comprenais bien la source de sa colère même si de mon côté c'était plutôt le désarroi qui l'emportait encore. Je n'étais pas encore arrivée à digérer tout ce qui s'était passé, il me faudrait plus de temps, et certainement aussi un certain électrochoc pour me sortir de ma torpeur. Néanmoins bien que je sois loin de mon état normal je ne comptais pas laisser tomber mes amis pour autant. Je souris légèrement en voyant Hikari et Yuki se lancer dans leurs habituelles tirades pleines d'idéaux. Des rêves que je respectais beaucoup.

« Tu peux compter sur moi et mes pokémons, dans tous les cas. Nous t'aiderons autant que possible, quoi qu'il advienne. J'espère que tu le sais déjà. »

C'était une façon détournée de changer de sujet pour déboucher sur quelque chose de moins troublant et triste, alors j'espérais sincèrement que ça fonctionnerait. De toute façon il était trop tôt pour pouvoir se prononcer sur ce qui s'était passé au cirque. Comme les autorités et l'académie ne voulaient pas nous tenir au courant sur la plupart de l'affaire, je ne cessais de me dire que le tout était étouffé. Je savais que ma mère avait déjà eu vent de ce qui s'était passé vu que j'avais du être hospitalisée, et la connaissant il était plus que probable qu'elle mène l'enquête de son côté, sans répit jusqu'à trouver des explications, même sommaires. Les flics n'avaient qu'à bien se tenir s'ils pensaient pouvoir détourner ma mère de cette histoire mal racontée, car leur tâche serait loin d'être aisée. Je faillis rire en y pensant. Une chose était sûre, on n'avait pas fini d'en entendre parler.

« Lynn. Oui c'est une des rares Mentali qui ne soit pas intéressée par la mode, et qui va même jusqu'à faire nos entraînements. C'est à se demander comment elle a pu atterrir dans un autre dortoir. »

Portant mon regard au loin, j'observais nos pokémons jouer ensemble comme s'ils se connaissaient depuis toujours. Cela faisait plaisir à voir qu'eux au moins ne semblaient pas traumatisés par ce qui s'était passé. Quoi que, Yuki semblait remonté à bloc malgré les événements récents, ce qui éveillait des sentiments contradictoires en moi. Un mélange de consolation et de culpabilité tordait mes entrailles, car je ne savais pas trop où j'en étais. J'étais visiblement celle qui était au plus mal dans notre trio, et à vrai dire je ne voulais surtout pas les tirer vers le bas. Je me devais d'être forte et de rebondir au plus vite afin de ne pas leur faire honte. Regardant Yuki avec de la tristesse plein les yeux, je me faisais violence envers moi-même. Sirotant ma limonade, j'avais l'impression de revivre petit à petit, comme si mes poumons étaient enfin remplis d'un oxygène dont ils avaient cruellement manqué. Répondant à Allen, je souris de toutes mes dents.

« Un vrai Noctali, quoi. »

Les deux regards meurtriers qui se tournèrent vers moi me montrèrent que j'avais fait mouche. Et en même temps ce n'était pas bien difficile étant donnés les énergumènes issus de leur dortoir. Ce n'était pas comme si même leur référent était mondialement connu pour être un arrogant fini qui dédaignait les trois quarts de la Terre. Enfin les trois quarts, disons que j'étais plutôt optimiste, mais bref. Un peu d'humour ne pouvait pas nous faire du mal, après tout on était là pour se détendre au départ ! Ceci dit c'est avec sérieux que je les regardai à nouveau, emplie d'une certaine solennité.

« En tout cas... Promettons nous que nous réussirons tous les trois, chacun dans son domaine. Comptez sur moi pour être toujours présente lors de vos affrontements, et décortiquer attaque par attaque vos failles techniques. Et en plus du reste je m'assurerai que vous continuerez de traiter vos pokémons avec l'amour et l'attention qu'ils méritent ! Il faut bien quelqu'un d'objectif pour vous faire redescendre sur terre, histoire que vous ne preniez pas la grosse tête ! »

_________________
Chut. 2ypf3v8


Collectionneuse PKMN

Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Chut.   
Chut.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :