Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?

Djelly Fish
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
Taille de l'équipe : 16/20 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108
16/20 + 2
Johto
17 ans
43
846
1108
pokemon
16/20 + 2
Johto
17 ans
43
846
1108
Djelly Fish
est un Topdresseur Spé. Type
« ... »

Epuisée par l'entrainement matinal du général je m'étais, après avoir réussi à traîner ma carcasse jusqu'à ma chambre, littéralement effondrée sur mon lit. En ce samedi matin tout ce que je voulais c'était dormir. Je n'avais même pas pris la peine d'aller sous la douche, elle devait être bondée à ce moment même d'ailleurs. Je me disais que ce n'était pas bien grave à mon réveil j'irai là bas.

Je commençais à sombrer lentement dans les doux bras de cet homme que l'on nomme Morphée, quand mon Ipok sonna. Enragée tel une Grahyena j'attrapais mon Ipok prête à le balancer loin dans la chambre, mais ma curiosité me rappela à l'ordre et avant de commettre l'irréparable, je regardais ce dernier.

J'avais reçus un message de ma mère, celle-ci me disait que mes frères participaient à un tournoi pokémon à Méanville et qu'il serait retransmit en directe à la Télévision.

« Hersh et Hu...Je vois » soupirais-je, mes grands frères, ceux qui ont été le détonateur de mon état actuel. Cela faisait longtemps que je ne l'ai avait pas vu « Pourquoi pas »

Je passais ma main dans mes cheveux, que j'avais ressèment coupé, je ne m'étais pas encore habitué à la sensation d'avoir les cheveux courts. J'imagine que cela viendra avec le temps. Je prenais mes affaires de toilette et alla me préparer. Je revins une bonne heure plus tard habillée d'un haut de kimono et d'une jupe noire. J'enfilais mes cuissardes, pris mon sac, vérifiais les horaires des macthes sur mon ipok, fis sortir Givre de sa pokéball et partis en direction de la ville.

Je savais qu'en ville il existait plusieurs cafés qui proposaient des retransmissions de match, mais il y en a un que j'appréciais particulièrement et c'est instinctivement vers lui que je me dirigeais. Je passais la porte de ce dernier faisant sonnée la Cloche accrochée à cette dernière, je fus immédiatement accueilli par le responsable du café

« Bonjour Mademoiselle, Bienvenue »

« Bonjour ! »

« Ah c'est vous ! Laisser moi deviner deux Noigrum drink Valériana avec des Dragibaie et une carafe d'eau ? »

« Suis-je si prévisible » disais-je en ricanant

« Ah on retient à force, installez-vous je vous apporte ça de suite »

« Merci beaucoup »

Je prenais place sur une table se trouvant face à l'écran géant du café, Givre vint se mettre sur mes genoux. Le gérant arriva peu de temps après avec mes commandes

« Deux Valériana, des Dragibaie et une carafe d'eau pour la demoiselle. Vous arrivez juste à temps le tournoi Duo de Méanville va bientôt commencer » Je souriais aux gérant le remerciant pour son service et fixa l'écran.

En effet le tournoi allait bientôt commencer, un tournoi duo? Hersh et Hu seront certainement avantagée. En parlant des Luxray, on en voit le bout de leur queue.

« Et voici un duo qui s'est fait remarquer lors des derniers tournois, n'est-ce pas mon cher Tedd »

« Oui en effet Lirvia, le duo Fish commence à avoir une certaine notoriété dans les tournois duos »

« Présentons-les comme il se doit ... »

Je pouvais voir mes frères et les scènes de combat qu'il avait réalisé lors des derniers tournois, je pourrais voir comment ils ont évolué. En tout cas les présentateurs ne taraient d'éloge pour eux.

Mes yeux toujours fixé sur l'Ecran je n'entendis pas la cloche du café sonné, d'autres clients semblaient arriver. Givre tourna la tête, descendit de mes genoux et se dirigeait vers ces derniers

« Bonjour ! Bienvenue Messieurs ! Que puis-je pour vous » je tournais ma tête curieuse de voir qui c'était. La première chose que je vis était deux perles azures, ces yeux, je ne les oublierai jamais. Je restais bloqué ainsi pendant un bon moment avant d'appeler mon pokémon et détourner le regard.

Dernière édition par Djelly Fish le Sam 3 Mai - 19:49, édité 1 fois


Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥️
Allen Wills
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t215-allen-wills-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t220-allen-wills-noctali
Taille de l'équipe : 18
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
pokemon
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
Allen Wills
est un Topdresseur Spé. Type


Wah.

La journée avait commencé comme à peu près tous les autres samedis matin. Si ce n'était pas pour les rayons de soleil qui ne dépassaient pas l'épaisseur des rideaux, la faute de mon éveil revenait encore et toujours à mon Pokémon survolté, Ancy. D'habitude, celui-ci dormait toujours quand je programmais mon réveil en semaine, mais là, ses petits yeux s'ouvraient pile après cette plage horaire et avant ma grâce matinée complète. Quelle plaie. Quoi qu'il en soit, j'étais donc encore une fois debout aux environs de huit heures ce matin-là.

En me dirigeant vers les douches communes du dortoir, je toquai sans m'arrêter à la porte de Yuki et de son nouveau colocataire, histoire que je ne sois pas le seul maudit Noctali à subir un tel châtiment. Une bonne demi-heure plus tard, j'étais complètement prêt à sortir pour... ne rien faire en soi. En sortant du dortoir, j'ouvris mon iPok pour connaitre les dernières nouvelles. Apparemment, de nombreux clubs auraient fait leur apparition ces derniers jours, sans doute l'euphorie du printemps. Ah la la. Tandis que je marchais vers le parc de l'école, mes pieds s'arrêtèrent de façon nette, très nette. Non ! Je n'allais pas passer cette journée à faire exactement les mêmes choses que les samedis précédents ! Il fallait que ça change !

Pour une fois, je me dirigeais vers les portes de l'école, pour sortir de l'établissement. Oui, j'allais en ville. Par la même occasion, j'avais envoyé un message à Yuki, pour savoir s'il tenait à venir avec moi.



< Je vais en ville. Tu ramènes ton c** ou tu veux glander aujourd'hui aussi ? >



Cette façon d'écrire marchait particulièrement bien sur mon comparse, j'étais donc sûr et certain qu'il choisirait de trainer un peu pour le coup. Je m'étais assis à l'arrêt de bus, laissant défiler pas mal d'entre eux en face de moi. Bon, le prochain, je monte sans lui !, m'étais-je dit, mais le concerné se pointa au meilleur des moments.



➖"Ah ! Tu en as mis du temps ! Je me demandais vraiment si quelque chose clochait. Je m'apprêtais même à partir sans toi."



Des taquineries devenues habituelles entre nous, des meilleurs potes, comme le dirait pas mal de monde. Une fois dans le bus, il ne fallut pas longtemps pour que l'on arrive au cœur du centre ville, l'académie ne se trouvait pas loin de celui-ci. Une petite balade au soleil, observer l'activité des autres gens, laisser Yuki observer de près les jeunes femmes qui nous frôlaient, c'était sympathique. Quelque chose retint cependant mon attention. Un écran de télévision. Il y avait un match qui était diffusé, un match en duo. Mes pieds se stoppèrent pour la deuxième fois de la journée.



➖"Dis, t'as pas soif ? Moi si. Allez viens, j't'invite à boire un verre."



Ça n'arrivait pas tous les jours. Mais cette fois, je voulais vraiment entrer dans ce café. Alors que les serveurs nous accostaient, nous nous asseyions à une table près de celle d'une jeune fille aux cheveux mi-longs, portant des lunettes. Je n'y avais pas prêté plus attention à ce détail, mon regard se retournait directement sur l'écran. Les combats étaient beaux et vifs, mais je trouvais qu'il n'y avait pas de quoi casser trois pattes à un Couaneton.



➖"Hmpf. Je ne comprends pas pourquoi les médias font autant d'éloges pour ces dresseurs. Généralement, ils disparaissent après une courte période. T'en penses quoi Yuki ?", le serveur revint vers nous, "Une limonade pour ma part, et un fromage blanc au coulis de Framby, si possible."



J'avais croisé les bras, alors que je tentais d'analyser le combat qui passait. Je secouais plusieurs fois la tête, pour des raisons ou pour d'autres. Ma journée différait des précédentes, mais je n'imaginais pas encore à quel point.




Dernière édition par Allen Wills le Mer 7 Mai - 17:16, édité 1 fois


"J'ai conquéris." - Noctis Flavelle 2015



meilleur topdresseur
le plus ambitieux
véritable pur noctali
le plus beau gosse
jamais avec audrey
Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
Au détour d'une limonade avec une méduse.



«Vivre, c'est aussi savoir s'amuser...  »

Samedi 27 avril 2014,
Un bar du centre ville.



Réveil aux aurores, pas de grasse matinée pour moi aujourd'hui.  Me préparant et me faufilant sur la pointe des pieds, j'étais sorti de ma chambre accompagné d'Hikari pour aller faire un petit footing matinal, direction le parc. Quoi de mieux pour se mettre en jambe alors qu'on n'arrivait plus à dormir. Faire un peu de sport, c'était le must pour garder la ligne et la forme. J'étais dans la fleur de l'âge, je me devais d'être un minimum séduisant et quitte à se promener torse nu, autant qu'il y ait quelque chose de gracieux à exposer, vous ne croyez pas ? Une petite bedaine et j'étais bon pour les railleries supplémentaires et pire encore. La gente féminine me fuirait. L'idée que Chiho puisse me regarder avec dégoût me traversa l'esprit, ce qui eut l'effet d'un coup de fouet sur moi. J'accélérais alors le rythme de mes foulées.  Je me rappelais alors cette sortie aux Ruines Jiraichi. Un petit sourire aux lèvres, je me dis alors que je ne pouvais définitivement pas perdre face à mon binôme. Tout comme Allen, elle était une rivale pour moi. Jamais je ne les laisserais me distancer, pas moyen ! Je me calerai dans leurs ombres jusqu'au moment où je pourrais les dépasser. Drôle d'amitié me direz-vous, mais non, pas tant que ça. Celui qui était devant tirait les autres à sa suite, volontairement ou non, c'était ainsi. Je savais qu'à leurs côtés, j'irai loin, nul doute là dessus.

Retour au dortoir, je me glissais sous la douche. Après l'effort, le réconfort. Une fois parfaitement détendu et propre, je regagnais ma chambre où se trouvaient Asobu, son œuf et les autres.  J'étais en train de m'habiller quand j'entendis frapper à ma porte en continu. Hésitation. Je décidais de laisser faire. Je voulais voir la réaction de Wolfy et puis si c'était important, la personne attendrait que j'ai fini de m'habiller ou que mon nouveau coloc aille lui souffler dans les bronches.  Il ne m'avait pas fallu bien longtemps pour être prêt. Le T-shirt étant quasiment proscrit sur moi, j'ouvris la porte. Couloir vide. Sans surprise en fin de compte. Je retournais donc finir de me pomponner, allant me sécher les cheveux et les  coiffer.  Message de ce petit blondinet. J'éclatais de rire.

~ Moi ? Flemmarder ? Je ne suis pas comme toi mon cher. Bien sûr que je viens, je ne peux pas te laisser tout seul, tu risquerais de trébucher sur une femme mariée. Je me dois  te surveiller. -_^ ~

Quelques petites recommandations à Asobu et Kontan-chan, je m'assurais que l'œuf allait bien, un petit tour d'horizon pour checker mes affaires et j'attrapais mon poncho-cape blanc fétiche. Me voilà parti, Hikari sur les épaules, comme d'habitude quoi. Lorsque j'arrivais à l'arrêt de bus, là, où j'étais certain de le retrouver, je le vis. Un petit accueil en boutade, je me devais de répondre.

" Tu t'inquiétais pour moi chérie ? Comme tu es mignonne. Fais-moi penser à t'acheter des fleurs en ville, ou ce qu'il te plaira. " J'éclatais alors de rire. " Non, plus sérieusement, j'ai juste vérifié ma chambre pour enregistrer la place de chaque chose et laissé des instruction à Asobu et Kontan. Je verrai bien si le bleu respecte sa part du contrat ou non, c'était sa première nuit dans mon antre après tout... Allez ! On y va, le temps n'attend pas. "

Le bus était là, nous embarquions. Peu de temps après, nous étions en ville en train de déambuler dans les rues. C'était plaisant de se promener en compagnie masculine amicale. Je le taquinais un peu, m'extasiais de tout et de rien, surtout des pokémon qui passaient et des femmes. Bref, déconnades d'adolescents quoi. Une femme me frôla. Je me retournais, elle me sourit, un clin d'œil en plus.

" Hey ! Tu as vu ça petit Prince ? Il semblerait que j'ai la côte auprès des jolies femmes adultes. Je suis sûr que ce sont les cheveux et mon corps bien entretenu... Remarque. Peut être qu'elle aime mon minois mi-angélique, mi-démoniaque... Mais bon, elle ne vaut pas Chi-chan, crois-en l'expert, elle est sublime à l'heure actuelle, mais elle le sera bien plus encore à l'âge adulte. Tu ne crois pas ?  Hey ? Hey ! "

Je pivotais pour me rendre compte qu'il avait poursuivi sa route. Je me lançais donc à sa poursuite. Hikari avait avancé avec lui.  Il m'invita à aller boire un verre j'acceptais. Nous entrions alors dans un bar bien fréquenté. Le barman nous alpaga à notre entrée. Rapide tour d'horizon, je notais qu'une fille à lunette, brune, avait scotché sur Allen avant de se détourné de lui. Sa mine m'avait paru peu avenante. Un amour impossible ? Elle était peut être timide.

"  Hmm... C'est sexy ça, une femme à lunettes, brune en plus, ça donne un look de secrétaire qui fait son petit effet. En plus, elle a une grosse poitrine, c'est le genre de détail qui t'attire non, Hentallen le Refoulé ? "

Je lui avais lâché ceci à l'oreille alors que nous allions nous asseoir près de la concernée.  Commande passée. Tête tournée vers la voisine. Je l'observais un bref instant puis je tournais la tête vers l'écran géant devant moi. Un combat en duo ? Intéressant. Solo ou duo, peu m'importait personnellement , je pratiquais les deux. Hikari, assise a côté de moi sur la chaise voisine, était absorbé par le spectacle. Je pouvais sans peine ressentir son excitation. Elle se voyait déjà à leur place, en train de livrer un de ces combats de star. Céladopole lui avait donné un avant-goût  de ce futur qui lui faisait tant envie. Je lui caressais la tête, elle se rengorgea. Elle avait beau jouer les dures, elle adorait les petites attentions.  

" Je suis d'accord avec toi. Deux trois victoires et ça s'enflamme. Je ne sais pas ce qu'ils valent mais on va bien voir ce qu'ils valent ces deux là. De toute manière, je ne regarde que pour la beauté de la chose. Ils ne nous arrivent pas à la cheville, aucun d'entre eux. Les vraies stars ce sont Allen Wills et Yuki Yutaka ! Le duo de choc légendaire.  Notre tour viendra, ne t'en fais pas. "

Je me mis à rigoler alors qu'Hikari sautait sur la table pour lâcher un petit cri à notre intention signifiant qu'on pouvait compter sur elle. Elle se centra sur Allen. Elle lui demandait s'il serait des nôtres avec Trybal qu'elle admirait et prenait pour son rival et model, le poing clos tendu entre nous deux. Je tapais contre son petit poing avec le mien.

" Tu relèves le défi ? Elle semble y tenir, mais je te préviens, c'est une parole que tu lui donnes. C'est Hikari et son rêve, si tu frappes ce poing, ce sera un pacte scellé et elle se donnera à fond. "

Je lui fis un clin d’œil alors que la guenon shiney noire le fixait des ses prunelles azurées.



Au détour d'une limonade avec une méduse Sans_t17
Djelly Fish
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
Taille de l'équipe : 16/20 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108
16/20 + 2
Johto
17 ans
43
846
1108
pokemon
16/20 + 2
Johto
17 ans
43
846
1108
Djelly Fish
est un Topdresseur Spé. Type
Il semblait ne pas m'avoir reconnu, pas grave ce n'était pas comme si on était amis ou autre, mais ça ne m'avait pas empêché d'avoir un petit pincement au coeur. Par contre Givre, n'avait pas du tout apprécié qu'Allen l'ignore. Il était resté planter à l'entrée boudant.

« Tu viens oui ou non canaille » disais-je à son intention, Dimoret passa devant le duo que formait Allen et un jeune garçon possédant une chevelure sublime, puis se posait sur mes genoux. « Ahah ne fait pas cette tête voyons ce n'est pas grave »

« Dim dimoret ! » lâchait-il me montrant son désaccord sur la chose. Je le câlinais tendrement avant de rediriger mon attention sur l'écran. Le match de mes frères allait bientôt commencer.

Les deux jeunes hommes s'installèrent sur une table juste à côté de la mienne allant de leur commentaire sur le tournoi. Je les écoutais discrètement mangeant mes Dragibaie avec Givre.

Hmpf. Je ne comprends pas pourquoi les médias font autant d'éloges pour ces dresseurs. Généralement, ils disparaissent après une courte période. T'en penses quoi Yuki ?

Je tiquais légèrement, comment ça il ne comprenait pas, tout simplement parce qu'ils étaient doués espèces de...non il fallait que je me calme après tout, mes frères n'étaient pas ce genre de dresseur. Je préférais essayer de passer sur son ignorance.

" Je suis d'accord avec toi. Deux trois victoires et ça s'enflamme. Je ne sais pas ce qu'ils valent, mais on va bien voir ce qu'ils valent ces deux-là. De toute manière, je ne regarde que pour la beauté de la chose. Ils ne nous arrivent pas à la cheville, aucun d'entre eux. Les vraies stars ce sont Allen Wills et Yuki Yutaka ! Le duo de choc légendaire. Notre tour viendra, ne t'en fais pas. "

Je ne pouvais m'empêcher de rire quand le dit Yuki répondis à Allen, je me tournais vers Yuki tout en lui disant « A ta place je changerai de partenaire. Personnellement je refuserais de me battre au côté d'une personne qui ne connait pas les limites d'un combat»

« Mais sinon oui vous avez toutes vos chance de gagner » disais-je avec une pointe d'ironie dans la voix, la colère montait j'essayais de la contenir ils n'avaient rien dit de mal, mais là c'était mes frères. « Sache que je comprends ton point de vue Allen les présentateurs en fond un peu trop, mais je t'avouerais que là, ces mecs, ces éloges ils les méritent, mieux qu'un soi-disant vainqueur des 6 ligues qui n'a pas été capable de repousser un simple Ronflex » Je ne pouffais encore plus me rappelant de la scène du cirque, Dimoret me regardait inquiet. Le cirque avait été un cauchemar pour nous tous et surtout pour moi.

Je m'arrêtais soudainement de rigoler quand je remarquai que j'étais entrée dans leur conversation sans y être conviée et quand plus j'agissais d'une façon que je n'appréciais guère, sous le coup de l'énervement. Je rougis détournant le regard des deux garçons. Lâchant des excuses.

« Je suis désolé, je n'aurais pas dû intervenir de la sorte... Il se trouve qu'il parlait de frère et ...enfin bref je suis désolé »

Je reportais mon regard vers Allen avant de regarder la télévision, je le re-regardais ensuite « Tu ne me reconnais vraiment pas ? » disais-je passant, inconsciemment, ma main dans mes cheveux. Je laissais apparaître, par ce geste, ma cicatrice faite durant les vacances d'hiver. Cela me tracassait sincèrement qu'il ne me reconnaisse pas. Je soupirais de dépit avant d'ajouter

« Ce n'est pas grave. Je suis ravie de voir que tu te portes bien Allen, j'espère que je ne t'ai pas causé d'ennuie » lâchais-je en lui souriant. Je reportais mon attention vers le brun et le salua d'un signe de tête.


Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥️
Allen Wills
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t215-allen-wills-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t220-allen-wills-noctali
Taille de l'équipe : 18
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
pokemon
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
Allen Wills
est un Topdresseur Spé. Type


➖"Haha ! On est encore loin d'y être."



Il m'avait bien fait rire. En faisant abstraction de ses habituelles phrases tournées autour du physique de la gente féminine, je n'avais pas manqué de relever ces paroles concernant mon point de vue vis-à-vis du match diffusé à la télévision. Le serveur était revenu vers nous pour m'apporter mon fromage blanc, mais la présence de Hikari sur la table l'avait dissuadé d'avancer davantage. Yuki et son Pokémon semblaient sérieux, faire équipe pour combattre en duo, comme le faisaient les dresseurs à l'écran, et grimper jusqu'au sommet. Pourquoi pas, ça contribuait à mon avancée vers mon objectif ultime. Avec un sourire confiant, je posais mon poing contre celui des deux lurons, avec toute la profondeur du geste que cela engendrait. Après cette scène "épique", le serveur finit par déposer ma commande, alors qu'une voix féminine vint fortement changer le cours de la discussion. Elle semblait nous dire que je n'étais pas un bon partenaire, que je ne connaissais pas les limites d'un combat. Cette voix, cette façon de parler, je reconnaissais ce timbre qui pourtant ne m'avait pas frappé plus d'une fois. Je me retournais lentement pour observer la jeune fille qui nous avait interrompu. Je le savais. C'était Djelly.

Oui, c'était bien elle. La fille assise que j'avais vu en entrant, c'était la même que j'avais affronté des mois auparavant. Elle n'avait pas du tout la même dégaine, que ce soit pour sa coiffure, que pour ses vêtements. Les cheveux coupés, la stature plus assurée et surtout le fait que je ne l'avais vu qu'une seule fois, le fait que je ne l'avais pas reconnu ne m'étonnait presque pas. Cette fille qui avait tout à prouver se tenait devant moi, plus ardente que jamais, cela voulait dire qu'elle s'en était bien remise.



➖"Si tu le dis. Aucun des trois ne m'intéressent plus que ça, tant qu'ils ne sont pas devant moi. Et ce qui s'est passé au cirque était hors de contrôle, personne n'aurait pu faire quoique ce soit pour éviter ça."



Mon regard avait durci. Ce qui s'était passé ce jour-là m'irritait plus que toute autre chose, en parler comme ça à la légère n'arrangeait pas la situation. Mais bon, comme si elle avait senti qu'elle ne faisait que s'attirer des ennuis, elle se rétracta pour s'excuser. Mine de rien, elle n'avait pas énormément changé. Ce n'était pas plus mal, si ce n'était que j'espérais qu'elle ait gagné en maturité pour éviter de se retrouver de nouveau dans un état comme celui d'il y a quelques mois. Elle semblait pourtant inquiète sur une chose. Je ne l'avais pas reconnue. Oui, c'était vrai, mais c'était chose faite, même si j'avais oublié de le lui mentionner. Elle me montra sa cicatrice, une cicatrice qui se fondait dans son front, elle s'en était plutôt bien sortie je dirais.



➖"Bien sur que je me souviens de toi. C'est juste que tu as changé d'apparence entre temps, et vu que l'on ne s'est vu qu'à peu près une vingtaine de minutes, je n'aurai pas pu te reconnaitre de suite.", je râclais ma gorge et me tournais en direction de Yuki, "Djelly, voici Yuki, un de mes amis les plus proches, qui fait aussi parti du dortoir Noctali. Yuki, voici Djelly, du dortoir des Pyroli. On s'est affronté une fois durant la sortie à la montagne. Il ne s'est rien passé de suspect entre nous, je te vois v'nir !"



Je n'avais pas encore mentionné la connexion qui me liait à la jeune fille aux cheveux bruns, mais cette histoire je la gardais pour plus tard. Ancy s'amusait pendant ce temps à poker les pieds de la Chimpenfeu, il trouvait ça marrant. Alros que j'empoignais une cuillère pour entamer mon dessert, je revenais sur une information que la nouvelle protagoniste avait lâché quelques minutes auparavant.



➖"Tu as bien dit que ces dresseurs étaient tes frères ?"



Elle avait donc des frères. J'avais envoyé une lettre à sa famille par le bien de l'administration pour m'excuser de ce qui s'était passé, mais j'ignorais qu'elle possédait une fratrie. Je comprenais désormais pourquoi elle avait réagi si violemment, car même si on n'avait pas dit de mal d'eux, on ne leur faisait pas d'éloges non plus. En regardant de nouveau la télévision, on pouvait en effet discerner quelques traits de ressemblance. Cela me fit sourire, je ne savais pas pourquoi.



➖"Par contre, pour que je te reconnaisse comme étant un véritable partenaire, il faut que tu parviennes à me battre d'abord. Héhé."



Une petite provocation, histoire de redorer la flamme qui était en moi. Oui, en moi. Ca e permettait de reconfirmer mon désir de vaincre, mon désir de me hisser au sommet de tout ce système. Et tout ça commençait par une bonne cuillerée de fromage blanc aromatisé au doux coulis de Baie Framby. Yummy !




Dernière édition par Allen Wills le Mer 7 Mai - 17:16, édité 1 fois


"J'ai conquéris." - Noctis Flavelle 2015



meilleur topdresseur
le plus ambitieux
véritable pur noctali
le plus beau gosse
jamais avec audrey
Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
Au détour d'une limonade avec une méduse.




D eux poings liés, deux regards tous deux fixés sur Allen. Hikari et moi attendions qu'il se décide. Trois points, le désir de ma petite Hikari était accepté par les deux parties concernées. La Chimpenfeu sauta de joie avant de poser les yeux sur le barman qui revenait avec nos commandes. Elle le toisa un moment puis regagna sa place. Deux limonades transpirantes de fraîcheur, un soda de baie oran et ma coupe de glace de baies Pêcha posées devant moi, un soda de baie prine pour ma starter, j'étais paré pour le match. Trois pailles, une dans chacun des verres, je commençais par les rapprocher pour siroter les trois en même temps. C'était une chose que j'aimais faire, un peu folle, mais goûteuse. Cependant, mon plaisir s'envola subitement. La brune qui était assise à la table voisine venait de s'incruster impunément dans notre conversation. De quel droit ? Je ne le savais pas encore, mais je savais que je ne tarderais pas à le savoir. Intuition, intuition.

Elle semblait remontée, c'était mignon. Elle avait commencé par déclarer qu'il fallait se trouver un meilleur partenaire, mais de qui parlait elle ? Vu que je ne la connaissais pas et vu son regard porté sur Allen plus tôt, je supposais que c'était à moi qu'elle s'adressait en parlant de ce dernier. Dans la foulée, après une pointe d'ironie, elle confirmait ma précédente pensée en appelant moi ami par son prénom et en s'adressant aussi familièrement à lui, tout en défendant les deux dresseurs qui faisaient équipe et en attaquant Ace. Une académicienne donc. Elle avait beau être mignonne, elle m'agaçait. Reposant la cuillère que j'apportais à ma bouche, dans ma coupe de glace, je m'apprêtais à lui lâcher une pure réplique cinglante lorsque Allen, inspiré et ayant sans aucun doute anticipé ma réaction, lui donna la réplique. La mine boudeuse, gonflant les joues comme un enfant, me tassant sur moi-même en approchant ma tête de ma coupe de glace, vexé de ne pas avoir pu la remettre à sa place, je me mis à manger ma glace alors que ma voisine, Hikari, sirotait sa boisson, concentrée sur le match.

Un échange verbal entre les deux débuta. Je les écoutais, glanant toutes les informations qu'ils voulaient bien laisser filtrer, tout en faisant la chose que je faisais presque le mieux au monde, mettre à nu les gens en les observant. Les yeux rivés sur la demoiselle, je la détaillais intégralement, me demandant qui elle pouvait bien être et surtout, si elle était vraiment de l'académie. Une poitrine pareille, le Tanuki que j'étais l'aurait repérée directement pourtant. Elle devait se faire discrète... Une info. Les deux dresseurs étaient ses frères. J'arquais un sourcil, posant les yeux sur l'écran. Transposition, il était vrai qu'ils avaient un air de famille. Un petit sourire en coin et mon attention se reportait tour à tour, dans une boucle semblant infinie, sur Allen, puis sa voisine. Elle m'avait tout l'air d'une Tsundere, s'excusant à maintes reprises. Cela m'agaçait vraiment, tant on avais l'impression qu'elle allait finir par s'excuser de vivre. J'avais envie de rétorquer une cinglante et acide petite réplique, mais elle enchaîna en demandant au Wills s'il ne la reconnaissait vraiment pas. Je manquais de m'étouffer avec ma glace alors que le concerné répondait.

Vingt minutes ? Ils s'étaient vus vingt minutes ? Mon esprit mal placé se mit à tourner à plein régime.  Vingt minutes, c'était le temps moyen d'un bon rapport charnel si je me souvenais bien d'une conversation de papa avec un oncle. Un sourire tanukiesque accompagné d'un regard  à la fois assassin, envieux et admirateur, lancé à Allen. Il était devenu un homme avec elle,  petit veinard ! Il avait bien choisi sa proie, la petite secrétaire coquine en devenir... Il aurait quand même pu me le dire cet enfoiré ! Maintenant, j'étais à la traîne. Encore plus offusqué, j'ouvris la bouche, ma cuillère levée, mais il me la referma de suite en stipulant clairement qu'il ne s'était rien passé de suspect. Suspect non, mais charnel... Il changea de sujet promptement, demandant à la dénommée Djelly, s'il s'agissait bien de ses frères. Question stupide, elle l'avait dit et ça se voyait comme ses seins milieu de la pièce. S'il croyait vraiment que je lâcherais le morceau aussi facilement, il se fourrait le doigt dans l’œil jusqu'à l'entre-jambe ce petit pervers refoulé et cachottier. Une pique ? Il me provoquait en plus ? Je me dressais d'un coup, faisant glisser ma chaise et attirant tout les regards de la salle vers moi au passage. Je ne les voyais pas, seuls les protagonistes étaient visibles pour moi, nous n'étions nous trois et nos deux pokémon. Pointant ma cuillère pile devant le nez du blondinet en prenant une posture de mousquetaire, je pouvais enfin jouir de ma prise de parole, ne leur laissant ni à l'un, ni à l'autre, l'occasion de pouvoir l'ouvrir une fois de plus et me laisser tenir la chandelle.

" Parvenir à te battre ? Ce sera fait ! La vieillesse te rend arrogant kuso jiji! (vieux débris*) Ne crois pas que parce que tu es devenu un homme entre les jambes de cette magnifique et délicieuse brunes aux yeux rouges, aux allures d'innocente secrétaire à lunette avec une grosse poitrine, mais qui n'arrive pas à la cheville de ma Chiho, disons-le franchement, car c'est la plus belle de toute pour moi, que tu dois te croire supérieur. En fait ta perversité refoulée, c'était pour noyer le poisson... C'est parce que tu es amoureux d'elle que tu joues les prudes en fait ? Tu veux remettre ça avec elle ? Remarque... Je te comprends, moi aussi je voudrais me perdre dans une poitrine généreuse et nager entre les cuisses de l'amour de ma vie quand le moment sera venu, mais nous n'y sommes pas encore... Tu as pris de l'avance sur ce coup là, mais je te rattraperai. En attendant, je vais te montrer qu'un rookie de la seconde promotion peut rivaliser avec toi. Tu me sous-estimes trop yarou ! J'ai vaincu presque tous les membres de ma promotion, il ne doit pas m'en manquer plus d'un cinquième donc vous autres anciens, vous êtes sur ma liste et toi avec, compris ? C'est toi qui devra te montrer digne de notre duo, après tout, c'est toi la flemmarde... "

Souriant comme un tanuki, j'avais rapprochais outrageusement mon visage du sien pour le provoquer encore plus. Je savais qu'il ne supportait pas que je fasse cela. Éclatant de rire, je me dégageais avant qu'il ne puisse réagir pour me centrer sur la dite Djelly.

" Quant à toi Megane no Oppai -chan la Tsundere... (Gros nichons à lunettes) Tu as bien de la chance d'être la première de Hentallen donc pour cette fois-ci, je vais passer outre ta provocation et l'insulte que tu as lancée à mon meilleur ami et partenaire en disant qu'il en était un mauvais. Toutefois, je peux comprendre que tu sois aigrie qu'il ne t'aie pas rappelé depuis vos vingt minutes torrides pour vous réchauffer du froid glacial de la montagne je présume. Mais je te prie de bien vouloir l'excuser, il n'a pas encore l'habitude des femmes, il ne sait pas encore s'y prendre. C'est mon meilleur ami alors je t'aiderai à le conquérir et puis... Je ne peux pas laisser une femme en détresse amoureuse se morfondre dans son coin. Ce n'est décemment pas galant. Quel homme digne de ce nom laisserait deux gros seins souffrir ains...

" CHIMPEN !!!! "

Alors que je tenais Djelly par l'épaule, la tête par dessus son épaule, Hikari venait de me corriger une fois de plus, me faisant reprendre mes esprits. Je remarquais enfin que j'étais le centre d'attention de toute la salle, ou plutôt nous. Rouge comme un Ecrapince, je repris ma chaise rapidement et m'empressait de disparaître derrière ma coupe de glace.

" Dé...Déjolé... "

* Foutu Tanuki ! * avais-je pensé. Je m'étais encore fourré dans de beaux draps. Je souhaitais juste que quelqu'un puisse le contenir convenablement. Mes pensées se tournèrent alors vers elle, mon binôme si précieux. * Chiho... *




♥ Le Point Culture de Tanuyuki  ♥ :
Oppai (おっぱい) : "Nichon", sein dans le sens familier du terme en japonais. Sert souvent à désigner les œuvres dans lesquelles les femmes ont de gros seins.

Tsundere (ツンデレ?) est un terme japonais utilisé pour définir une personnalité qui est au premier abord, distante, hautaine, voire pimbêche, puis qui devient affectueuse et tendre par la suite.
Tsundere est une combinaison de deux mots, tsuntsun (ツンツン?) et deredere (デレデレ?), qui veulent respectivement dire « distant, morose, mordant » et « amoureux, ramolli ». Tsundere est un antonyme de yandere qui est une personne au départ douce puis qui devient agressive. Tsunderekko (ツンデレっ娘?) est le nom dérivé, et qualifie une fille possédant une personnalité tsundere, comme pour meganekko avec les filles qui portent des lunettes.








Au détour d'une limonade avec une méduse Sans_t17
Djelly Fish
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
Taille de l'équipe : 16/20 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108
16/20 + 2
Johto
17 ans
43
846
1108
pokemon
16/20 + 2
Johto
17 ans
43
846
1108
Djelly Fish
est un Topdresseur Spé. Type
Allen semblait remonté par le fait que j'avais parlé du cirque aussi légèrement, ce qui était compréhensible. J'aurais voulu ne jamais voir ce genre de choses. Je remuais ma tête de gauche à droite afin d'oublier ces images cauchemardesques qui commençait à revenir en ma mémoire.

Oui c'était vrai, la dernière fois qu'il m'avait vu j'avais encore les cheveux longs... quoi que non je ne comprenais pas comment il n'avait pas pu me reconnaitre, les filles aux yeux rouges ne sont communs dans l'académie. Pour une fois que ma couleur des yeux pouvait être utile, autrement qu'à des moqueries en tout genre.

« Oui en effet une vingtaine de minute, n'empêche je me souviens très bien de toi la Feignasse » disais-je avec une moue mi-boudeuse mangeant toujours mes Dragibaies. Je devais d'ailleurs arrêter sinon je risquerais de faire une chose que j'allais regretter par la suite.

Allen me présenta le garçon qui se trouvait auprès de lui de façon plus officielle. Il se trouve que ce jeune homme avec la chevelure d'une longueur peu commune ...pour un homme, car j'avais à peu près la même longueur il n'y a pas si longtemps, enfin bref ce jeune homme était un ami de la feignasse et venait du même dortoir.

« Une autre feignasse donc » marmonnais-je pour moi. Il n'avait pourtant pas la même carrure qu'Allen. Autant Wills ressemblais à une crevette, le dis Yuki avec une carrure légèrement plus sportive. Je ne m'attardais pas plus au physique du jeune homme et reportais mon attention sur Allen qui m'avait posé « Oui ce sont mes grands frères » au moment où je lui disais cela je vis à l'écran deux autres silhouettes familière. Un homme roux foncée portant une pancarte ou il y était écrit dessus " ALLEZ LES H²-Papoune vous encourage" accompagné d'un Cizayox bleue qui tenait des pompoms... « Oh nom d'Arceus, c'est pas vrai, la honte » disais-je doucement en cachant mon visage avec mes mains. J'avais reconnu mon père et le cizayox de ma mère à l'écran.

Le blond profitait du fait que son camarade ne disait rien pour le provoquer avec une pique qui lui ressemblait bien. Enfin de ce que j'avais vu de lui cela ne m'étonnait pas du loin du monde.

Le jeune homme, entrant dans le jeu du blond, fis tomber sa chaise et pointa sa cuillère vers son comparse. Non mais il était sérieux là, s'énerver pour si peu...ben dis donc il a le sang chaud pour un noctali, les hommes vraiment je ne les comprendrais jamais. Je reprenais tranquillement ma dégustation de mon Noigrum drink.

Malgré moi j'entendis la tirade du brun me faisant recracher sous le choc mon Noigrum Drink. « Heiiiiiiiiinnn !!!!! » il croyait que moi et Allen on avait...on avait, je rougis tellement ce qu'il disait était insensé et surtout qu'il le gueulait bien fort. Toutes les personnes présentent dans le café se retournaient et regardaient dans notre direction.

Je tiquais sur partie de son monologue, minute Papilusion il avait dit SA Chiho « Pardon ? ». Non mais pour qui il se prenait celui-là à déclarer que Chiho lui appartenait. Mon regard se durcit, j'attendais qu'il finisse pour le remettre à sa place, ma mère m'avait bien éduquée et je respectais énormément ce qu'elle m'avait inculqué.

Le jeune homme me prenait ensuite par les épaules lâchant encore et toujours son ramassis de connerie tout aussi perverse que déplacé, à croire que le Pervers en chef de l'académie choisissait bien ses amis, avant que son pokémon feu ne le remette en place. Mais je ne décolorais pas sur ce qu'il avait dit plus tôt mon regard toujours aussi dur.

« Je ne te permets pas... » Avais-je commencé serrant mon verre très fort « Je ne te permets pas. TA Chiho ? Tu devrais avoir honte de parler ainsi d'une jeune fille. » J'haussais le ton de ma voix « Chiho est quelqu'un de bien d'intelligent, gentil, c'est une fille adorable qui se bat pour ses convictions ainsi qu'une personne très chère à mes yeux, ce n'est pas un objet que tu possèdes » disais-je en le regardant comme si j'étais prête à lui sauter dessus, ce que je commençais à faire d'ailleurs vu que je m'apprêtais à me lever pour lui en foutre une je continuais sur ma lancé

« JE NE TE PERMETTRAIS PAS DE ....aie» avant de chuté avec la grâce d'un Chenipan au sol, je m'étais pris les pieds dans les pieds et me cogna le nez au sol. Ce choc me fit perdre toute crédibilité ainsi que de me calmer.

Je redressais tenant mon nez, assise au sol en face de Yuki. Chiho était la première fille de son dortoir avec qui j'avais parlé, je me sentais bien avec elle. Elle était quelqu'un que j'appréciais grandement et avec qui je souhaitais me lier d'amitié.... J'avais eu quelque mauvaise expérience avec « l'amitié » durant mon enfance ce qui m'avait fait me couper du monde extérieur. Malgré moi les souvenirs de mon passé refirent surface, me faisant verser des larmes de tristesse. Je fis en sorte de faire passer ces larmes pour des larmes de douleur demandant à Givre de m'aider.

Mais avec Chiho c'était différent elle n'était pas comme les autres crétin de Mauville, alors qu'il parle ainsi d'elle me mettais hors de moi. Qu'il croit que moi et Allen on est couché ensemble je m'en contre fous ce n'étais pas vrai, mais qu'il considère Chiho comme une possession, un simple objet ça NON. Je rajoutais, refroidi par ma chute, en parlant du nez

« Chi-chan est une personne, pas un objet ne dit plus jamais ça devant moi, elle n'appartient qu'à elle seule et à sa mère pas à toi. Aussi tu devrais écouter plus attentivement à moins que tu ne sois complètement bouché, Allen a utilisé le verbe AFFRONTER et non COPULER... Ce n'est pas la même chose» rajoutais-je à l'intention du jeune brun. Pendant ce temps Givre gelait l'eau se trouvant dans la carafe puis, brisa la glace en faisant attention à ne pas casser le récipient où elle se trouvait pour enfin m'apporter des morceaux de glace à poser sur mon nez. Mon starter n'était pas dupe et voyait très bien que les larmes que je versais n'était pas dû à la douleur. Je m'étais prise un Pisto-poing en pleine face je n'ai pas chialé alors une petite chute de rien du tout, ce dernier se mit sur mes genoux et me léchouilla le visage pour me réconforter. Heureusement que je l'avais auprès de moi.

Mon instant câlinerie fut coupée par la sonnerie de mon Ipok. J'avais un appel, je regardais l'écran et vit que c'était ma ...mère. Je regardais l'écran sceptique ne voulant pas répondre connaissant le tempérament de ma mère...si on l'avait surnommé la Furie ce n'était pas pour rien. Givre me vit hésiter et prit la décision de répondre en appuyant avec son museaux sur Décrocher... L'hologramme de ma mère apparue devant moi, elle avait de très long cheveux noir avec les yeux rouges, en gros moi en plus âgée.

« DJELLY ORPHEE FISH COMMENT OSes-TU FAIRE ATTENDRE TA MAMOUNE » hurlait-elle

« Désolée maman »

« Ce n'est pas grave mon poussin. Tu as vu Ciz et Papoune hein ? Elle est classe avec ces pompoms ma 'tite Ciz. C'est maman qui a eu l'idée»

« ...» pourquoi cela ne m'étonnait pas d'elle, pauvre Ciz.

« D'ailleurs....HEEEYYY ! Venez il y a Djelly sur l'holo » criait-elle vers l'intérieur, je vis une horde de pokémon accourir dans le salon afin de me saluer. Je leur souriais avec douceur, ils me manquaient énormément.

« Alors, tu es ou la ? Dans un café ? OHHHH et dit moi les deux beaux jeunes Hommes là sont t'es amis » me lâchait-elle sans me laisser le temps de lui répondre

« Oui je suis dans un café et des beaux garçons ? Qui ça ?ou ça ?» Bon ok la pique était méchante. C'était vrai qu'ils étaient mignons tous les deux, mais je n'allais quand même pas dire " oui maman, tu parles du blondinet à l'allure de top model qui me sert de rival et son pote torse poil tout aussi mignon" Non ces mots ne sortiront jamais de ma bouche, plutôt mourir écrasée sous un Gravalanche. D'ailleurs je me demandais comment elle avait fait pour les voir.

« Là ! Derrièr toi, le petit blondinet sexy à l'allure de top model avec le brun tout aussi ohohohoo un athlète à ce que je vois » par contre ma mère ça ne la dérangeait aucunement.

« Maman pitié» j'étais rouge de honte

« En tout cas prenez soin de ma Tite Djelly, elle peut vous paraitre bizarre légèrement atteinte des fois et assez froide quand elle si met, mais c'est une fille adorable dans le fond. »

« Maman.... » Disais-je dépité

« Tu pourrais au moins présenter tes amis à ta mamoune mon poussin, je suis Valériana Fish enchanté les poussins mâle » Disait-elle avec un grand sourire

« Maman se ne sont... » fut coupé par le son de la Tv des deux côté de la ligne

« OHO l'équipe Fish a choisi leur premier pokémon ça sera Beauty la Lockpin de Hughes et le Simiabraz d'Hershel »
« Cela promet d'être un combat intéressant surtout que l'équipe en face d'eux se trouve être l'équipe favorite de notre organisatrice Dame McNellis »

Ma mère et moi tiquions de concert à l'entente du nom de ma grand-mère, mais nous ne réagissions pas de la même façon. Mon regard se durcie vers l'écran.

« Mais que se passe t-il Hughes et Hershel rappel leur pokémon pour en appeler d'autre...Un Aligatueur et un Typhlosion !!!!»

« olalalala Tedd je sens que les choses sérieuse commence alors que ce n'est que le premier match du tournoi »

Quant à la réaction de ma mère elle fut...plus explosive.

« ALLEZZ LES GARCONS FOUTTEZ LEUR LA ROUSTRE DE LEUR VIE MONTREZ DE QUOI UN FISH EST CAPABLE A CETTE VEILLE PEAU »Je pouvais voir ma mère debout sur le canapé le poing en l'air en face de la Télévision accompagner de son Lucario et son Tygnon.

« N'oublions pas Tedd l'issue de ce tournoi permettra au vainqueur de réaliser le prochain tournoi duo »

« Djelly maman te laisse bisous, Bisous à vous les garçons aussi » disait-elle à Allen et a Yuki «Ah aussi ma petite roucool, n'oublie pas fait de ton mieux mamou et papou seront toujours fièrent de toi quoi que tu fasses...mais évite de te mettre dans des situations comme l'hiver dernier, sur ce encourage tes frères tchaooo la douce » me disait-elle avant de raccrocher.

Le match de mes frères était bien entamé, il était intense. Le fait même que mes frères ai appelé leur starter au combat montrait leur détermination. J'avais complètement zappé la présence d'Allen et de Yuki ainsi que le fait que je sois par terre. J'étais absorbé par l'intensité du match de mes frères.

« Allez-y les garçons, montrez à mamie de quoi nous sommes capable »


Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥️
Allen Wills
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t215-allen-wills-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t220-allen-wills-noctali
Taille de l'équipe : 18
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
pokemon
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
Allen Wills
est un Topdresseur Spé. Type


Alors, par où commencer ?

Une veine commençait à apparaitre sur mon front, ma main serrant de plus en plus fort le verre de limonade. Que d'inepties balancées dans tous les sens, tout ça parce que je n'avais pas réussi à empêcher la bête qui sommeillait dans le corps de mon acolyte - tanuki - de faire surface. La totale. Il se trompait sur toute la ligne, de Arceus à Zekrom. Qui pouvait rivaliser avec la vitesse de débit vocal de ce cher Yuki, surtout lorsqu'il s'agissait d'un sujet complètement inapproprié qui correspondait parfaitement à son domaine de prédilection ? A mon grand désespoir, je ne pouvais que le regarder continuer son monologue tandis que son visage se rapprochait bien trop près du mien, ce qui m'énervait encore plus. Le pire dans tout ça, c'était qu'il était inarrêtable quand il entrait dans ce mode. Il n'existait que deux personnes dans cette école qui étaient capables de mettre fin à ce cinéma : Chiho et Hikari. Mais ça, ce n'était que le premier problème.

Une autre veine gonflait et un de mes sourcils tiquait instinctivement, ma patience en prenait un sacré coup. De l'autre côté du ring, Djelly. Pour une raison que j'ignorais encore aujourd'hui, elle me traitait de "feignasse". Pourquoi ? Je me levais tous les matins de la semaine plus tôt que prévu afin de réviser les cours de la journée, et le soir je potassais mes livres de stratégie ou j'affrontais quelques camarades déterminés à faire tomber l'un des anciens du dortoir Noctali. Mais je ne cherchais plus à comprendre. "Oh, une autre feignasse" résumait tout, elle se moquait du dortoir entier. Je savais que l'on n'avait pas une bonne réputation, et je ne faisais rien pour palier à ce fait. Les gens avaient le droit de parler, c'était tout à fait normal. Rira bien qui rira le dernier, comme on dit.

Puis je repris mon calme quand le nom de Chiho devint le centre de cette conversation. La Pyroli s'indignait de la manière dont Yuki parlait d'elle, surtout sur l'utilisation du terme "ma Chiho". Elle n'était pas sortie. Ce tanuki était sans doute le mieux placé pour ne pas considérer notre amie comme un objet, là c'était juste sa "vantardise masculine" qui parlait. Mais une chose était sûre, ces accusations n'allaient pas le laisser de marbre, même si un autre paramètre vint perturber le flux de cette entrevue imprévue : le coup de fil de la mère de Djelly. Une femme au caractère beaucoup plus extraverti que sa fille, elle me rappelait quelqu'un cela dit.

L'humiliation publique de la dresseuse prit fin lorsque les commentaires du présentateur TV se firent plus intenses. Le duo de frères avaient battu leurs adversaires précédents et avançaient vers la suite. La foule en délire, les différentes caméras, les changements d'arène de combat, le début du match et... une sonnerie. Légèrement surpris, je sortis mon iPok de ma poche pour voir de quoi il s'agissait.



< Je suis disponible la semaine prochaine. On pourra se rendre à la Grotte Granite si tu veux. >



Oh, j'avais failli oublier. Ce message arrivait à point nommé, organiser mon agenda de la semaine prochaine était maintenant possible. Mon visage trahissait un sourire en coin, il disparut aussitôt malgré tout pour éviter d'éveiller les soupçons. J'y répondrais plus tard. Mon dessert et ma boisson maintenant terminés, mes doigts pianotaient la table en un rythme simplet et régulier.



➖"Et si on y allait ? Tu as déjà eu l'occasion d'aller à la salle d'arcade pas loin d'ici ? Il y a un jeu où tu peux affronter quelqu'un avec des Pokémons que tu choisis. Tu peux venir si tu veux, Djelly."



Rester ici plus longtemps me donnait la bougeotte. Je confirmais cependant un fait qui me trottinait dans la tête depuis quelques temps : je préférais largement combattre que de regarder des combats. Sans vraiment attendre leurs réponses, je me levais en déposant la monnaie sur la table, pour me diriger vers la sortie. Je me retournais pour voir si j'étais suivi par mon comparse et notre invitée surprise.




"J'ai conquéris." - Noctis Flavelle 2015



meilleur topdresseur
le plus ambitieux
véritable pur noctali
le plus beau gosse
jamais avec audrey
Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
Au détour d'une limonade avec une méduse.



« Il est des terrains sur lesquels il n'est pas bon se risquer...  »


Assis sur ma chaise, plongé dans ma glace et sirotant mes boissons à grands traits, je tentais de me calmer. J'avais laissé le tanuki s'emparer de mon âme. Libéré du sceau que je lui imposé, il s'était livré à une ébauche de débauche. Si j'avais honte ? En vérité, non. C'était une partie de moi, la renier reviendrait à me renier tout court et ce n'était pas mon genre. En fait j'étais juste un peu dépité et gêné, mais au fond de moi, tout cela m'amusait autant que ça m'agaçait. Me refaisant le film des événements, je me repassais en mémoire les paroles des deux adolescents qui se tenaient à côté de moi.  En repensant aux paroles d'Allen, je faillais éclater nerveusement de rire. J'avais vraiment tiré des conclusions hâtives sans même réellement prêter attention à la suite de ses propos. En revanche, le mot feignasse me fit grincer des dents. Moi ? Une feignasse ? Tous les matins, je me levais super tôt. J'allais courir, me livrer à quelques mouvements de tai-chi et m’entraînais avec Hikari et un de mes autres Pokémon, ou non, selon leurs envie. Suite à cela, je me douchais, revenais dans la chambre et révisais. Je faisais tout mon possible pour mettre toutes les chances de mon côté et briller afin de pouvoir faire partie de ces étoiles que je visais et qui brillaient haut dans le firmament. De toute, je voulais être la plus au sommet, la plus brillante, les toisant comme le ferait un roi sur ses sujets. Je ne pouvais pas décevoir feu mon grand père, ni aucune personne de ma famille dont j'étais proche. Je ne voulais pas non plus décevoir mes Pokémon et je ne pouvais pas rester en arrière, je ne le voulais pas. Chiho et Allen, mes senpai, avaient certes une promotion d'avance, mais je ne pouvais pas perdre. S'ils avaient tous deux d’excellentes notes en cours, il en était de même pour ma part. Allen était respecté parmi les Top dresseurs de sa promotion et plus encore parmi ceux de la mienne, était une pointure de sa promotion, il en était pour moi au sein de la mienne, et petit à petit, je me faisais un nom parmi les anciens, victoires après victoires. Même Hikari impressionnait, enchaînant les combats sans s'arrêter. Non, je ne pouvais vraiment pas perdre contre eux, c'était impossible. De notre trio, je ne voulais pas être le boulet et pour ça, je me donnais à fond, d'ailleurs, il n'y en avait pas car nous nous complétions mutuellement.

J'allais remettre cette petite présomptueuse à sa place lorsque je me rendis compte qu'elle me parlait, s'approchant de moi. Je n'entendais qu'un simple foutu bourdonnement au début. Chiho ? Quoi ? Mon esprit revint et tout se remit en marche. Elle m'attaquait sur le terrain interdit ? Petite effrontée. Ses mots me dérangeaient, me titillaient, me piquaient. Elle me sortait par tous les trous, je la vomissais. Elle s'était vautrée, bien fait pour elle ! Elle s'était éclaté le nez et celui-ci saignait ? Prodigieux ! Mais ce n'était pas assez, non, pas assez. La neige avait fondu sous l'effet de cette chaleur infernale qui émanait de ma rage. Je fulminais, serrant les poings, grinçant des dents, les veines de mes tempes pulsant. Mon regard changeait peu à peu. Elle devait se taire, elle l'aurait dû, mais non, petite imbécile irréfléchie qu'elle l'était, elle s'était sentie obligée de poursuivre. Même Hikari la brave avait compris qu'il ne fallait pas jouer avec le feu. Cette dernière s'était tassée sur sa chaise, se faisant aussi petite que possible.

Ma Chiho ? C'était ça son problème ? Pour qui se prenait-elle cette petite pimbêche empotée pour me faire des remontrances à son sujet ? Une amie à elle ? J'en doutais pleinement. Importante pour elle, Chi-chan était importante pour elle ? Qu'est ce que j'en avait à carrer honnêtement ? Rien ! absolument rien ! C'était ma Chiho, mon binôme, mon amour, mon nouveau rêve, mon actuel rêve, mon oxygène ! Ma Chiho ! Mon Allen, MA CHIHO ! Je voyais rouge. Tapant du poing avec violence sur la table, je me redressais une fois de plus avec force. Mes ambres habituellement glaciales, rougeoyaient de se feu intérieur, rageur et inimaginablement incandescent, bien plus que ne pouvait l'être le soleil. J'allais la pulvériser, la réduire en charpies, non, en cendre de cendres, de cendres.

Ma bouche s'ouvrit alors que mes prunelles se dardaient sur ma proie qui n'avait plus aucune chance de m'échapper. Elle et son Pokémon allaient être mon plateau repas, ils n'avaient vraiment plus aucune échappatoire et des deux Noctalis ici présent, elle s'était vraiment attaquée au plus mauvais des deux. Si Allen avait des limites, moi, lorsqu'on arrivait à me mettre en colère, je n'en avais aucunes. Fille, garçon, homme, femme, enfant, vieillard, je m'en contre-fichais. Hormis ceux que j'aimais, les être humains étaient tous des déchets et je les pulvérisais. Ma colère était vraiment des lus mauvaises qui soit et il ne faisait pas bon en être l’instigateur et donc la cible, Hikari l'avait bien compris, elle en avait même fait les frais lors de mon premier jour ici en s'attaquant à ma précieuse chevelure, réduisant à néant la patience dont j'avais pu faire preuve toute la journée à son égard.

Son iPok sonna et elle répondit. Intervention divine providentielle, mais ce n'était que partie remise. Je n'avais pas cessé de brûler, mais je contenais simplement. Sa mère, c'était apparemment sa mère. Elle se lâchait et me faisait penser un peu à la mienne, mais en bien plus sage. Cela me fit sourire. Etape une. Elle avait voulu pénétrer dans mon Casino et croyait qu'elle pourrait simplement rafler la mise et s'en aller ? Non non ma petite empotée, hors de question, elle n'avait pas la moindre idée de ce que contenait réellement ce chausson dans lequel elle avait fourré son foutu pied puant.

Madame Fish enchainait mots après mots, ne laissant que peu de temps de parole à sa fille. Nickel. Un blondinet sexy aux allures de top ? Allen ? J'éclatais de rire. Il plaisait à la vieille le petit coquin. Mais ce fut à mon tour. Un brun tout aussi sexy ? Un Athlète ? Je me figeais. Elle était déconcertante. Mais la suite me plut tout autant. Elle nous prenait pour ses amis. Tordant. Peut être Allen mais moi, pas moyen ! Nous présenter ? C'était trop beau. Je me rapprochais d'elle, m'accroupissant à ses côtés afin de bien faire face à l'écran et lui passais le bras autour du cou en bon camarade, la collant contre moi comme le ferait un petit copain amoureux fier de présenter sa petite amie à ses potes.

" Yuki, Yutaka Yuki de la famille Yutaka Madame Fish. C'est un honneur pour moi de voir enfin le si magnifique visage de la femme qui a enfanté pareille créature. " J'avais pris une attitude noble, un ton mielleux et au fond de moi, je me marrais. " Avec un Wills et un Yutaka, elle est entre de bonnes mains, ne vous en faites pas. "

Ces noms étaient connus à travers le monde. La richesse colossale que pouvaient laisser entrevoir l'évocation d'un de ces deux noms pouvait faire tourner les têtes de bon nombre de personnes, y comprit dans la noblesse elle même, il n'y avait qu'à voir comment le clan Yutaka annexait biens et richesses d'autres familles, mariages après mariages... Les attentions  furent attirées ailleurs. Pour ma part, je m'en fichais de la télé. Lorsque la mère Fish reprit la parole, c'était pour mettre fin à l'appel.

" Au revoir Belle-maman, je prendrais bien soin de sa belle poitrine comme nous l'avons fait chaque jour durant à tour de rôle avec mon ami ici présent, n'est-ce pas chérie ? "

A cela, j'avais rajouté un petit baiser sur le joue de la brune avant de me relever et de m'éloigner d'elle. Mon regard se posa brièvement sur Allen. Je trouvais son air louche, mais je n'avais pas le cœur à la taquinerie.

"Et si on y allait ? Tu as déjà eu l'occasion d'aller à la salle d'arcade pas loin d'ici ? Il y a un jeu où tu peux affronter quelqu'un avec des Pokémons que tu choisis. Tu peux venir si tu veux, Djelly."

J'engloutis alors ma glace et mon reste de boisson avant de déposer les sous sur la table. Je me retournais alors vers la prénommée Djelly.

" Ecoute-moi bien toi ! Je ne te connais pas et je me fiche royalement de savoir qui tu es. Moi une feignasse ? Laisse-moi rire ! tu ne connais peut être pas mon relevé de notes et c'est fort probable, mais regarde ce Pokémon, Hikari elle s'appelle. Cette Chimpenfeu est une bête de compétition et je l’entraîne chaque jour plus dur encore, tant et si bien qu'elle s'est fait un nom parmi les élèves. Des premières années viennent me défier dans le simple but de pouvoir de détrôner et attirer l'attention d'Allen et plus encore parmi ceux de ma promotion. Qui plus est, ce corps que ta mère considère comme celui d'un athlète, tu crois vraiment que c'est celui d'une feignasse ? Mais je passe... Allen... Tu crois qu'il en est une lui aussi ? Pour qui te prends-tu pour proférer de telles choses à notre égard ? Est ce que tu as un nom même hormis la Tsundere à gros seins hein ? Ce mec est respecté au sein de notre dortoir et est une pointure parmi les TopDresseurs de l'académie, une cible abattre. Il bosse dur tous les jours, comme chacun des membres de notre trio. Ses notes sont excellentes. Si tel n'était pas le cas, il ne serait pas digne d'être mon plus grand rival et mon meilleur ami. Je ne te laisserais pas le calomnier ainsi d'autant plus que tu ne m'as pas l'air de valoir quoi que ce soit. Mais là encore, je passe. " J'étais en train de monter en pression. Si j'avais été un Typhlosion, ma fourrure se serait embrasée sur le champs. " Ce qui m'insupporte bien plus encore, c'est qu'un truc comme toi, un être aussi minable et pathétique vienne me faire la morale sur ma façon de me comporter avec Chiho. MA CHIHO ! " J'avais quasiment hurlé ces mots. " Je le dirai encore et encore, autant de foi que ça me plaira jusqu'à ce que ça rentre dans ton crâne et que tu l'assimiles comme étant une vérité générale, tout comme je suis SON Yuki, SON Tanuyuki, SON  binôme ! Toi en revanche, encore une fois, t'es qui ? Son amie ? Sa meilleure amie ? Importante pour toi ? KUSO DESU ! Elle ne m'a jamais parlé de toi et je ne t'ai jamais vu avant aujourd'hui. Tu dois être sacrément importante pour elle puisque depuis le mois de mars qu'on se connait et en particulier les événement du Cirque que tu tournes si bien en dérision, sans cœur que tu es, elle a passé le plus clair de son temps avec ces deux feignasses qui te font face. Un objet... Moi la considérer comme un objet... "

J'éclatais alors d'un rire dément, avant de m'arrêter soudainement et de me recentrer sur elle avec un regard tout aussi dément. La folie m'habitait, mais une très mauvaise et meurtrière.

" Tu sais la méduse vampirique... Je suis à des années lumières de tes propos calomnieux. Chiho objet... Cela ne m'a jamais traversé l'esprit et même là je ne me le figure pas et ne me le figurerai jamais. Pour que tu puisse sortir des propos pareils, c'est que tu dois la voir ainsi toi. C'est toi qui la considère comme un objet, peut être du type de ceux de culte, mais retiens bien ceci... Chiho, Lime Chiho est celle que j'aime. Je lui ai offert mon cœur, elle en disposera comme bon lui semblera, mais sache que tant qu'elle ne m'aura pas demandé de quitter sa vie, je ne laisser rien ni personne se caler entre nos cœur. Toute personne qui s'en prendra à elle aura affaire à moi. Peu importe l'adversaire, tant qu'il sera un obstacle à l'avancée de ses rêves, de mes rêves, de nos rêves, je l’annihilerai purement et simplement. Tu as bien saisi ? "

Je me détournais d'elle, faisant un signe de tête à Hikari. Cette dernière marqua un temps d'hésitation avant de venir se mettre sur mon épaule, comme à son habitude. Je lui fis une petite caresse, lui signifiant qu'elle n'avait rien à craindre et que cette rage ne lui était pas destinée. Elle me caressa lentement la tête, comme le ferait une mère, ce qui me réchauffa le cœur. Je reposais les yeux sur la demoiselle toujours au sol, le nez plongé dans de la glace. Je ne lui laissais pas le temps de la réplique, un regard assassin dardé sur elle.

" Si tu as un problème avec tout ce qui a été dit et que tu te crois supérieur à nous, je me ferai un malin plaisir de t'apprendre la vie. Si tu te crois au dessus de ceux que tu qualifies de feignasse, si tu penses réellement que tu as raison, si vraiment Chiho est si importante que ça pour toi, viens me trouver avec tes Pokémon. Nous nous affronterons alors pour confronter notre amour pour elle et si tu me bats, je renoncerai à toutes nos promesses. Oui, je renoncerai à elle et je quitterai l'école, sinon, je te conseille de la fermer et de ne plus te dresser sur ma route. La pertinence de tes propos était nulle, comme ton intelligence. Je hais les femmes dans ton genre qui ont la poitrine tellement grosse que leur cerveau en semble peu irrigué... Fais montre d'humilité et reste à la place qui est tienne sur ce sol, jamais tu n'atteindras les étoiles que nous sommes. Tu n'arrives pas à la cheville de Chiho !  "

Je lui tournais finalement le dos pour regagner la sortie à mon tour. M'arrêtant devant le Wills, je lui lançais un petit regard en coin.

"Désolé pour ce contretemps. J'irais où tu voudras, mais loin d'ici, ça pue le poisson pas frais ici et je commence à suffoquer. Par contre... Pas une seule réflexion par rapport à ce que j'ai dit à ton sujet et si tu t'en vantes, je serai dans l'obligation de te tuer, compris Boucle d'or ? "

Je passais la porte, sortant de l'établissement en lâchant un " Désolé pour le dérangement" à l’intention du patron avant de m'asseoir sur le muret de la jardinière à proximité, attendant qu'il ne sorte.  Mes propos, je savais qu'Allen les interpréterait bien. Je n'avais aucune animosité et même si mon temps était encore assez dur, je savais qu'il noterait la petite dose d'humour acide habituel. Quant à cette Djelly Fish... Je sentais que tout ceci n'était pas encore fini.



Au détour d'une limonade avec une méduse Sans_t17
Djelly Fish
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
Taille de l'équipe : 16/20 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108
16/20 + 2
Johto
17 ans
43
846
1108
pokemon
16/20 + 2
Johto
17 ans
43
846
1108
Djelly Fish
est un Topdresseur Spé. Type
[justify]Non mais qu'est-ce qu'il avait à se mêler de la conversation avec ma mère lui pour sortir quoi des âneries encore. Est-ce que ce mec avait-il le moindre respect pour les femmes ? Il aurait aimé que je parle de ses couilles lui ? Non ? Alors, pourquoi il avait fait ça, pour m'humilier devant ma mère ? C'était raté, connaissant mère elle allait me rappeler plus tard dans la soirée pour me demander d'arrêter de fréquenter ce singe irrespectueux et de lui foutre au passage un bon Fisher kick dans les rondoudous. En plus il m'avait embrassé sur la joue, eurk. D'un mouvement de dégoût j'essayais ma joue. Je me relevais m'asseyant à ma place regardant la fin de match. Mes frères avaient gagné ce qui n'était pas étonnant. Je souriais et fini de manger mes Dragibaies. Allen nous proposa quelque chose d'autre que de rester ici à regarder des matchs à l'entendre j'étais aussi invitée. J'avais quelque a priori sur sa sincérité pour cette invitation. Ma présence était-elle réellement désirée ?

Le brun finissait de manger sa glace puis me relança une tirade il semblait en colère que je les appel feignasse...zut ils m'avaient entendue, je l'avais pourtant murmuré. Aussi c'est un surnom affectif que certaine pyroli donnais au noctali. Je ne voyais pas le mal en ça. Pourtant, il semblait réellement agacé. Je m'excuserais à la fin de sa tirade et lui expliquerai la chose calmement. Il n'y avait pas de quoi fouetter un chacripan, c'est comme moi que l'on appelait la calamité. Je m'apprêtais à lui expliquer que cela n'avait rien de méchant. Mais il reprit la parole. Et cette fois-ci il visa sur le fait que je n'avais aucun droit de lui dire ce que j'avais dit plus tôt. Il ne me laissa pas le temps de parler ni de me défendre. Il me fit comprendre par la suite que je n'étais rien pour Chiho. Elle ne lui avait jamais parlé de moi, que comparé à lui je n'étais rien pour elle, ni amie, ni meilleure amie, rien. Ces mots visaient un point superbement sensible et il avait visé juste.

Rien, je n'étais donc rien pour elle. Mon regard se vida de toutes expressions et un sourire triste vint apparaître sur mon visage. Finalement, elle était comme les autres, je m'étais bien fait duper. Une chose en s'était brisée en mille morceaux sur la porter des mots du jeune brun en mon égard, l'amitié qu'il y avait entre Chiho et moi était qu'une imagination de mon esprit alors ? Tout ce qu'elle m'avait dit était faux. J'avais arrêté d'écouter le brun depuis qu'il avait prononcé ces mots « tu es qui ? une amie ? une meilleure amie ? je n'ai jamais entendu parler de toi » mon esprit n'était plus la tant la tristesse commençais à submerger mon être, en gros je n'ai jamais existé pour elle.

Givre appréciait moyennement le fait que le noctali déblatère autant de connerie sur ma personne, il se mettait à grogner sur lui, mais je le retint contre moi après tout ici je n'avais que lui et les autres.

Après sa tirade le brun sortie dehors, je n'avais même pas fait attention à ce qu'Allen me racontait, tellement j'étais affecté. Je me levais posa l'argent de ma consommation puis sortie à mon tour. Me retrouvant face à l'homme qui semblait avoir pris un malin plaisir à m'humilier, quoi que je m'en foutais royalement j'avais l'habitude à force. Bref je me mis face à lui et lui exposa le fond de ma pensée.

« Il semblerait que mes paroles t'es profondément affecté, j'en suis sincèrement désolée. Ne vois pas de méchanceté ou autre dans ce que je t'ai dit ou ce que je vais te dire, j'ai l'habitude d'être franche et de ne pas passer par les quatre chemins pour m'exprimer. Libre à toi de m'écouter ou non » le ton de ma voix était neutre, sans ironie rien, mon regard était vide sans expression, je n'avais aucunement l'intention de m'attaquer à lui ce n'était mon genre de toute façon, je repris avec le même ton calme dans ma voix « Tu es un bon élève, grand bien te fasse, tu es l'un des mecs le plus respecter de ton dortoir avec Allen c'est génial je vous en félicite, moi j'en n'ai que faire de tout ça, je suis ici par obligation et pour atteindre mon propre but.
Etre populaire, avoir une certaine notoriété si c'est ce que vous recherchez c'est tant mieux. Me dire que j'ai tort de vous traiter de feignasse, certes je le conçois. Mais malheureusement pour vous ou pour moi c'est le surnom que plusieurs Pyroli donne à votre dortoir et c'est resté imprimer dans ma tête Noctali feignasse tout comme un Poichigeon c'est un oiseau. Sache que je considère ce surnom comme affectif, c'est comme si tu appelais un Démolosse pupuce ainsi que si elle vous avait appelé les colosses ou les Ace junior je vous aurais appelé ainsi. Cela ne veut pas dire en aucun cas que je remets en cause sur votre qualité de travail ou sur capacité à vous entrainer. Il est vrai que je ne me suis pas faite un nom ici, avoir un nom dans cette académie n'a jamais et ne sera jamais mon but si c'est le vôtre je vous souhaite sincèrement de réussir. Quoi qu'il semblerait déjà que vous ayez réussi des félicitations sont donc permise .Mes félicitations »
je ne disais pas ça par ironie j'étais sincère, malgré le lourd sentiment de tristesse qui grandissait en moi.

« Ensuite, il semblerait que parce que le fait que j'ai exprimé le fond de ma pensée sur le qualificatif que tu as attribué à Mlle Lime te gène. Soit. Ma mère m'a toujours appris que cela était mal vu et surtout un manque de respect même par fierté masculine. Je ne remets aucunement en cause les sentiments que tu as envers TA camarade pyroli. Après tout vu que je ne suis rien pour elle d'après tes conclusions, je n'ai pas grand-chose à dire sur le sujet, c'est ce que tu voulais me faire comprendre ? Vu que tu n'as jamais entendu parler de moi je ne suis pas son amie c'est bien cela ? Tu veux que l'on respecte les sentiments que tu as en son égard, mais tu n'en as aucun pour ceux des autres, typiquement humain, fait ce que je dis ne fait pas ce que je fais. Aussi Moi ? Vous regardez de haut ? Non mais tu m'as bien vu? Tu fais deux fois ma tête de 1, je ressemble limite à un Chenipan face à un Roucoups et de 2, je n'ai pas la prétention de dire que je suis meilleure que vous, en quoi que ce soit. Ces mots ne sont jamais sortis de ma bouche et n'y sortirons jamais. Mais t'inquiète le message est bien passé, je resterais sagement à ma place » j'avais mal au coeur, ma tristesse m'oppressait énormément, mais je ne comptais pas pleurer devant lui surtout pas devant lui, cela lui aurait fait surement trop plaisir. Je n'avais pas remarqué que tous mes pokémons sans exception était sorti de leur plein grès de leur pokéball, j'étais trop concentrée à ne pas pleurer.

« Tu veux me défier, j'accepte volontiers ton défis, mais sans aucun enjeux. Non pas que je trouve ridicule que tu mettes en jeux le fait de la fréquenter ou je ne sais pas trop quoi, je t'avoue je n'ai pas bien compris, mais vu que Mlle Lime ne semble pas me connaitre tu aurais plus à perdre que moi et je trouverais cela injuste. Surtout que tu as fait une promesse d'après ce que j'ai compris et que tu t'es donné tant de mal à m'humilier en public pour ça, se serait dommage de faire tous ces efforts pour mettre cela comme enjeux. Note que je n'ai jamais dit que j'allais gagner, je sais très bien ce qui m'attendra à la fin de ce match, cela ne m'empêchera aucunement de me donner à fond pour ce combat.

Mon but est de devenir maître d'arène spécialiste du type vol et tant que tel je ne vois qu'une seule chose que je peux mettre en jeux durant un combat, c'est un badge et rien d'autre. Mais vu que je n'en ai pas encore donc on fera juste un match entre deux top dresseurs. Si cela te convient je suis au dortoir pyroli deux chambres à gauche de celle de Mlle Lime »

« Pour finir, il m'arrive de dire des choses que je ne pense pas sur le coup de la colère, cela est mon plus grand défaut. Je sais pertinemment que les événements du cirque furent monstrueux et atroce et que personne ne méritait et ne mérite de vivre ou revivre ces événements. Tu penses que je suis sans cœur, comme tu veux, moi je sais que je ne le suis pas. Parler avec légèreté de cet événement a été une erreur de ma part et je m'en excuse même sous la colère j'aurais dû savoir contenir mes sentiments »
disais-je en faisant une légère courbette de la tête. Je me tournais vers Allen et remarquait enfin mes pokémons dans mon dos et leurs sourirais avec beaucoup de difficultés je n'avais qu'une envie s'était de m'effondrer mais j'avais une dernière chose à faire.

« La F..m'enfin Wills, je te remercie pour ton invitation, mais je me dois de la refuser. Ce n'est pas que, mais je vois plus ton invitation comme de la pitié et vois-tu je tiens à mon amour propre. Ma présence n'est de toute façon aucunement désirer et je ne vois pas en quoi je m'incrusterais dans votre sorti entre ami. Mais Merci quand même pour le geste. » Disais-je toujours de ton calme, sans une once de supériorité dans ma voix, de façon simple comme j'avais l'habitude. Le regard toujours vide de toute émotion, avec ce sentiment de tristesse qui comprimait ma poitrine.

Cruel, cet homme était cruel, égoïste. Il ne pensait qu'a lui et à son petit monde le reste ne comptait pas, un vrai bourg. D'après lui il avait raison et j'avais tort, aucune échappatoire son monde est régi ainsi. Il aime montrer sa supériorité en affichant son nom de famille. Quel gosse, ce n'était qu'un nom, ici on est tous aux mêmes niveaux on n'est rien que des étudiants. Qu'il soit le fils de ci ou de ça on s'en foutait, j'ai bien du sang de noble je ne vais pas m'afficher pour autant. Je suis douée dans mon domaine je ne vais pas me vanter pour autant. Et c'était moi qui était prétentieuse il me faisait doucement rire. Je ne leur laissait pas le temps de me répondre.

Je fis rentrer mes pokémons dans leur pokéball respective sauf Eris. Elle semblait vraiment très énervée. Avait-elle entendu ce que ce Noctali avait dit sur moi ? Il semblerait que oui vu son état. Il m'avait rabaissé, mais ça m'était égale, j'avais l'habitude. Je pris un morceau de mon kimono qui ne servait que de décoration et l'enroula autour de mon bras droit en faisant un petit crochet.

« Eris vient ma belle, on rentre, on a les garçons à appeler. » Bizarrement elle ne m'attaquait pas quand je lui avais donné le petit nom ''belle''. Elle se posa sur mon point comprenant très bien où je voulais en venir.

« Sur ce, Yutaka, aussi étonnant que ça soit, je suis ravie d'avoir fait ta connaissance et merci d'avoir ouvert mes yeux. Nous nous reverrons pour notre match. Wills, la prochaine que l'on se verra j'espère pouvoir prendre ma revanche. Au revoir. Eris utilise Vol » . Je ne voulais pas prendre la peine d'attendre la réaction de Wills ou que Yutaka daigne se remettre à aboyer sur moi, je voulais juste mettre un point final à cette déplaisante rencontre. Ma tristesse commençait à pointer le bout de son nez je baissais la tête afin qu'ils ne remarquent pas qu'il avait ré ouverte une blessure profonde. Ma Cornèbre accrocha ses serres sur le crochet et je m’apprêtais à m'envoler. Mais bizarrement tout se passa pas comme prévue...tout ne se passe jamais comme prévue....

Edit :
Parce que je suis maso point, kendoka fightooo u_u


Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥️
Allen Wills
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t215-allen-wills-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t220-allen-wills-noctali
Taille de l'équipe : 18
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
pokemon
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
Allen Wills
est un Topdresseur Spé. Type


Ouah... Ce qui devait arriver arriva.

Game Over. J'avais beau essayer d'éviter cette situation, mais elle venait comme le Train Magnet au maximum de sa vitesse. Cette altercation avait pris des proportions que j'avais du mal à imaginer, je ne pouvais que laisser un soupir sur ce qui venait de se produire.

Par où commencer ? Ah oui, "feignasse". Malheureusement pour la jeune fille, elle avait chuchoté un peu trop fort. Si j'étais capable de laisser couler, le brasier sur pattes qui me servait d'ami lui avait du mal. Je me demandais d'ailleurs s'il était au courant de la réputation de notre propre dortoir, s'il était au courant de tout ce que l'on disait sur nous, les Noctali. Ceci dit, il n'y avait que les Pyroli pour traiter les autres de feignasses, car de leur point de vue ça devait être le cas. En même temps, il était difficile de penser autrement lorsqu'elles étaient les seules de toute l'école à se réveiller à cinq heures du matin pour courir juste avant les cours. Bah, tant pis.

Ensuite, les éloges. Je connaissais déjà son point de vue là-dessus, l'arrêter maintenant n'aurait aucune utilité. Cependant, quelque chose me gênait bien plus encore que ces propos colériques. La manière dont il répondait à Djelly était bien trop dure, bien trop cruelle pour ce qui avait été dit et fait. Le voir la rabaisser ainsi me rappelait le jour de notre rencontre, devant ce chalet enneigé de la Montagne Wilia. A l'époque, il y avait deux autres filles du dortoir Pyroli avec elle, deux filles qui l'insultaient, la trainaient dans la boue. C'était pour montrer à ces filles qu'elle avait la conviction de devenir une grande dresseuse qu'elle m'avait affronté. Malgré une lourde défaite, elle s'était jetée elle-même au sein du combat pour protéger ses Pokémons, quitte à se blesser gravement. Autant de détermination, autant d'amour pour ses Pokémons, autant d'acharnement, on ne pouvait qu'admirer un tel état d'esprit. Ces filles, au final, avaient retourné leur veste pour la soutenir, même si j'avais eu à passer pour le méchant dans cette histoire. J'avais l'impression de revivre ce jour, je n'aurais jamais imaginé que Yuki puisse descendre quelqu'un de la sorte. Cela me faisait sourciller.

Mais ce n'était pas tout. Il avait parlé de Chiho. Je ne comprenais pas trop ce qu'il cherchait à faire. Même si nous étions le plus souvent tous les trois, ça ne nous empêchait pas d'avoir quelques personnes proches de nous. Je repensais à Ambre notamment, Noctis également et le duo Ginji/Leonidas. Je n'avais pas parlé de ces personnes à mes deux comparses, ça ne voulait pas dire qu'ils n'étaient pas importants pour moi. De plus, connaissant Chiho, son côté réservé ne lui avait pas vraiment donné de raison de lui en parler. C'était tout simplement déplacé. Pourtant, cela ressemblait bien au caractère de Yuki. En dépit de savoir à qui il parlait la plupart du temps, il était capable de lâcher ce genre de bombe à n'importe quel comment. Mais cette fois-ci, ce n'était pas sur la bonne personne.

Je n'avais pas bougé jusqu'à la fin de son discours, et la Pyroli répondait à son tour. Je sentais dans sa voix et sur son visage que ces propos l'avaient profondément marquée. Sa réaction rentrait pile dans le scénario que j'avais imaginé, un peu trop même d'ailleurs. Elle rappela tous ses Pokémons, sauf un, un Cornèbre. Elle se préparait le bras pour qu'il puisse s'accrocher dessus, sans doute pour la porter. Oui, elle comptait partir. Cela dit, avant qu'elle ne fasse, j'eus le temps de placer quelques mots.



➖"Écoute. Je ne te demande pas d'excuser mon camarade pour ce qu'il vient de dire, mais tu dois savoir deux choses. La première, la plus importante, est que Chiho te voit réellement comme son amie. Je pense que je ne devrais même pas avoir à te le dire, tu la connais n'est-ce pas. Si tu doutes de ça, essaie de lui dire le contraire, je pense que même toi peut imaginer comme elle va réagir."



Je me dirigeais ensuite vers l'extérieur, avant de m'arrêter juste devant la porte et de me retourner vers la Pyroli une dernière fois.



➖"Et la deuxième chose. Ce n'est pas de la pitié. Je sais à quel point tu te bats pour atteindre ton objectif, je sais que tu es incapable de sous-estimer quelqu'un, je sais que tu es quelqu'un de bien. Je voulais apprendre à mieux te connaitre, mais ce ne sera pas pour tout de suite apparemment. On se reverra pour une revanche, et encore une fois, je donnerai le maximum de moi-même !"



Sur ces mots, je rejoignis mon partenaire Noctali pour lui poser mon poing sur le front, avant de prendre la route vers la salle d'arcade. Je lâchais un profond soupir, alors que mon Emolga laissé derrière revenait se poser sur ma tête et me montrer son mécontentement, pensant que je l'avais oublié. Cette journée commençait d'une manière plutôt mitigée, avec un goût de nostalgie et de regret dans la bouche. Je vérifiais que Yuki me suivait bel et bien, en mettant alors mes mains dans les poches.



➖"Ah la la... Tu n'y es pas allé de main morte, Tanuyuki."



Notre avenir nous réservait pas mal de choses, mais j'espérais que la plupart d'entre elles ne contenaient pas de nuages sombres et tristes.




"J'ai conquéris." - Noctis Flavelle 2015



meilleur topdresseur
le plus ambitieux
véritable pur noctali
le plus beau gosse
jamais avec audrey
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum