Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1
 :: Cours, Event...

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
Disque SSD Interne – SAMSUNG – 870 QVO – 1To – 2,5″
69.99 €
Voir le deal

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
La rumeur au sujet de la salle de musique avait rapidement fait le tour de l’établissement. Bien évidemment, Yuka avait été mise au courant. N’ayant rien à faire pendant quelques jours, la demoiselle s’était proposée volontaire pour enquêter et avait rapidement été choisie pour l’enquête.

Très tôt ce matin, la rose avait quitté le dortoir des Pyroli. Bon, évidemment, elle avait dût assister à l’entraînement matinal du Général Jackie. Peu de temps après, elle avait pris une bonne douche avant de se diriger vers la cafétéria. Encore une fois, Yuka avait mangé à une table seule dans son coin, c’était assez difficile de pouvoir être en groupe lorsque ses Pokémons essayaient de faire des bêtises. Aujourd’hui, elle avait même dût gronder KoudMain, son Capumain, puisqu’il avait volé l’assiette d’un dresseur. Elle s’était sûrement mal exprimée, lorsqu’elle lui avait demandé s’il avait vu des fruits dans la salle, parce qu’au lieu d’en ‘’repérer’’, il en avait volé.  Au moins, elle avait réussi à le faire obéir juste avant qu’il ne mange le contenu et il était retourné donner l’assiette au propriétaire de cette dernière.

Aucune heure n’avait été prévue pour l’enquête. Les seules choses que la Pyroli savait, c’était qu’elle devait se rendre dans la salle de musique, enquêter de jours, puis de nuit… Comme se serait stupide si ses ‘’coéquipiers’’ arrivaient à des heures différentes. Hier, l’homme qui lui avait attribué la mission avait entré deux numéros sur son Ipok. L’adolescente se douta qu’il s’agissait des numéros du Phyllali et de la Pyroli qui étaient censés l’accompagner. Elle les texterait sans doute plus tard. Pour une fois que son Ipok allait servir à quelque chose, la demoiselle ne s’en servait même pas pour regarder l’heure. C’est à peine si elle s’en servait comme carnet d’adresse. Parce que ouais, noter des raccourcis pouvait être fort pratique.

C’est en pensant à cela qu’elle se rendit au 3e étage, dans le même couloir que la fameuse salle de musique. Vu l’état ‘’vieillard’’ de l’endroit, ce n’était pas surprenant que les autres personnes l’appellent la remise. Yuka n’entra pas dans l’endroit de l’enquête, sortant plutôt à la place son Ipok qui était entreposé dans l’une des étuis qui étaient fermement maintenues à sa taille. Les deux Pokéballs contenant respectivement Cream, son Kraknoix, et KoudMain, son Capumain, se trouvaient dans le même étui que le petit appareil électronique. En l’ouvrant, elle remarqua qu’il n’était que 8h30… Normalement, la Pyroli devrait être réveillée à cause de l’entraînement matinal, mais la rose se demanda si le Phyllali était lui aussi réveillé. S’assoyant sur le rebord d’une des fenêtres, la dresseuse composa les deux numéros pour leur envoyer un SMS.

Ici Yuka Unasaka, du dortoir Pyroli. Je suis déjà arrivée sur le lieu de la mission.


Certes, ce message était très court, mais il contenait le strict minimum. Maintenant, il ne restait plus qu’à attendre les deux autres. Pendant ce temps-là, elle surveillait la porte d’un œil, au cas où quelque chose voudrait en sortir.


Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : [MISSION] Panique dans la remise... [Yuka, Hope & Noctis] 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
[MISSION] Panique dans la remise... [Yuka, Hope & Noctis] 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
[MISSION] Panique dans la remise... [Yuka, Hope & Noctis] 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger
« - Pshhht, tu as entendu dire que la salle de musique est hantée ?
- Ah oui, il paraît que c'est lié à ce qui s'est passé au Cirque des Boulon. Le nom de notre académie est parvenue à un groupe de médium qui était présent. Ils auraient apparemment auraient voulu intégrer notre académie. Évidemment, la direction a refusé, comme toujours, les inscriptions en milieu de semestre. Donc maintenant, ils nous en veulent et ont commencer à maudire nos bâtiments.
- Putain, ça craint cette histoire ! »


Ils devraient aller chercher un exorciste. Ou un psychiatre.
Ouais, ok, c'est pas drôle. Mais je vous assure que c'est ce que j'ai pu entendre au détour d'un couloir à la fin des cours. Les rumeurs concernant la salle de musique s'est répandue comme une traînée de poudre. Les hypothèses fusent de partout. Il y en a pour tous les goût. Je vous épargne des détails, mais sachez que c'est même aller jusqu'à parler d'une éventuelle relation entre la Cap'taine et Yade, comme quoi ils n'avaient pas pu trouver d'endroit tranquille et que voilà quoi. Hum, hum. Je suis pas idiote. Comparée à ça, l'histoire des médiums pourrait presque être crédible.

Autant vous dire tout de suite que j'avais eu vent de l'affaire dès les premières heures. Et cela, grâce à Gummy. Ce dernier traînait plus souvent qu'avant dehors jenesaisoù. Et pour cause, Azrael, le Nidorino attrapé la semaine dernière, et lui ne s'entendaient toujours pas. Voir pas du tout. Rien qu'en posant leur Pokéball respective dans mon sac, elles vibraient. Comme la tension entre eux qui ne s'était toujours pas dissipée. Cela me fatiguait particulièrement et à cause de cela, je n'avais pas vraiment eu le cœur à faire appel à ce dernier. Il fallait régulièrement que je mette cinquante centimètres d'espace entre leur sphère bicolore, ou sinon, je sentais les ennuis venir. Explosion, épilepsie, étincelles, tous ça pourrait être possible à les observer.

Retournons à nos moutons. La rumeur avait tout de suite attiré mon attention. J'avais veillé jusqu'à tard l'autre nuit pour m'improviser une nouvelle petite balade nocturne et je confirme que la fenêtre du troisième étage est en bonne voix pour faire carrière en tant qu'ampoule pour guirlandes pour sapin de Noël.
Pour rajouter du piment en passant, j'ai parlé à une Givrali de ma classe pour dire que c'était « peut-être » parce que le concierge a peur des spectres et n'a pas voulu déloger un qui se trouvait dans la salle. Et que du coup, maintenant, ce spectre en question a rencontré son grand amour et le piano est devenue un nid de bébés Branette et autre fantômes dans le genre. Elle a eu une expression dégoûtée avant d'aller chercher du « réconfort » vers une de ses compatriotes. Et lui reporter en passant ce que je lui avais raconté aussi, parlant comme si c'était la vérité.

Je prévoyais une escapade dans la salle un de ces jours, peut-être pour installer une petite mise en scène à la prochaine personne qui irait là-bas. Mais j'avoue que l'histoire m'intriguait tout de même. C'est pourquoi, lorsqu'ils ont commencé à chercher des personnes afin d'enquêter sur cette histoire, je me suis proposée volontaire. J'aurai à mes côtés deux autres élèvent pour trouver des informations à ce sujet. Un d'entre-eux serait une Pyroli. Celle aux cheveux roses. Cependant, étant plutôt discrète et n'ayant jamais vraiment eu d'accrochage avec notre Cap'taine, je ne savais pas du tout comment elle s'appelait. Évidemment, tout le monde n'est pas une Djelly qui tombe toutes les dix minutes.
Concernant le second coéquipier, ils avaient dit que ce sera un Phillaly. Le morceau de papier qu'elle avait reçu était accompagné de deux numéros de téléphone. Ni plus, ni moins d'informations.


L'entraînement de la Cap'taine s'était terminé comme d'habitude, rien de particulier à noter. Après quoi, je fourrai dans mon sac mes affaires habituelles et changeai mes bombes de peintures. Exit le bleu turquoise, jaune moutarde au pissenlit et rose bonbon flash. Je retrouvai mon rouge sang de toujours, le blanc fantomatique et un violet au reflet bleu duochrome légèrement pailleté. Mon spectre était déjà sorti. Tant pis, je pris quand même sa Pokéball au cas où.
Trimbalant mon sac, je me dirigeai vers l'endroit que nous devrons inspecter. Bâtiment, porte, escaliers, premier étage, escaliers, second étage, escalier, tr-son électronique-oisième étage. J'aperçus une tignasse rose un peu plus loin. La Pyroli, sûrement. Me dirigeant vers elle, je sortis mon iPok. 1 Nouveau Message. De sa part. Mmm, Yuka, donc ? Je tiquai légèrement sur ce prénom. Bah, ce n'était qu'une coïncidence, rien de plus.

« Salut Yuka ! l’interpellai-je en lui faisant un signe de main. J'arrivai à son niveau et m'arrêtai. Moi c'est Hope. Petite pause. Je balayai du regard les alentours. Il est pas encore arrivé, le Phyllali ? »
Je lui offris un sourire en attendant le réponse.
Puis, curieuse, je m'avançai encore de quelques mètres, pour arriver devant la porte de la salle de musique. Elle était fermée. On sentait tout de suite une atmosphère différente y émaner.
J'avais envie de jeter un coup d’œil derrière ce mur. Mais ça sera pour plus tard. Je retournai vers ma camarade Pyroli et essayait d'engager la conversation, m'appuyant contre le mur :

« T'as dû entendre parler des rumeurs, non ? Il y en a des qui sont vraiment hilarantes. Je crois pas en avoir encore entendue une qui soit vraisemblable. »


Dernière édition par Hope Spettell le Jeu 15 Mai - 20:32, édité 1 fois





Noctis Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Le brun grogna sous sa couette. Non, plus longtemps... Il dû cependant se résigner à en sortir et se leva, un peu à contre cœur. Il regarda son Ipok, soupira, et se résolu à s'habiller sous les yeux excités de sa toute jeune Evoli. Visiblement, la mission qu'ils allaient effectuer aujourd'hui l'emballait au plus haut point. La petite troupe regarda le dresseur enfiler tant bien que mal une chemise à manche courtes, alors qu'il attrapait vaguement un sac à dos noir. Il rappela tout ce beau monde à leur pokéballs, exceptés Aliéna et Ether. Le Luxio ouvrit la marche, et fut rapidement suivit par les deux autres. Noctis n'était pas quelqu'un qui croyait au paranormal. C'était la principale raison qui l'avait poussé à accepter de jeter un œil. Une explication logique devait exister, restait à savoir quoi. Enquêter de jour puis de nuit lui paraissait être une bonne idée. De ce qu'il en savait, il y avait un problème d'éclairage, et une histoire de bruit sinistre dans un placard. Restait à savoir comment tout cela fonctionnait. L'une de ses camarades serait Yuna Unasaka. Il ne la connaissait pas, mais devinait rien qu'à son écriture qu'elle prenait tout cela très au sérieux. Le Phyllali pressa le pas, Aliéna tenant dans un équilibre précaire sur ses épaules et son sac. Il arriva à destination, et répondit avant la rouquine à la question de la blonde.

« C'est ce qui arrive quand on laisse les gens faire travailler leur imagination. »

Ce qui, en soit, était loin d'être un mal. L'étudiant inclina poliment la tête à la vision des deux jeunes femmes qu'il devinait être ses partenaires. Avant que l'une des deux n'ait bougé, il prit l'initiative d'entrer à l'intérieur. Tout était parfaitement calme et normal. Une salle de classe de taille normale, à la différence près qu'elle ne possédait pas autant de tables, et plus d'instruments en tout genre. Le même nombre de fenêtres, le même nombre de lumières. Bon, de ce côté là, rien de surprenant. Sans plus de cérémonie, il posa son sac et grimpa sur l'une des tables pour jeter un coup d'œil aux lampes. Les ampoules n'étaient pas grillés, elles ne semblaient pas présenter de défaut technique. Il faudrait voir à l'allumage... La salle en elle-même semblait en bon état. Son Luxio s'était posté sur le plus grand bureau et observait minutieusement la salle. Il était sans doute le plus à même de percer ces mystères, avec son regard si particulier. Il fixa longuement l'armoire. Ether, bondit jusqu'à Aliéna, puis sauta aux pieds de son dresseur en un léger couinement.

« Cette armoire ? »

Le brun s'y avança, et l'ouvrit d'un coup. Rien. Elle était vide. Ça c'était bizarre. La classe de musique était active. Ils avaient beaucoup d'instruments. Pourquoi ne pas les ranger à l'intérieur ? Pourquoi une armoire inutilisée ? Il toucha le bois, et fixa longuement l'objet. Assez large pour abriter quelqu'un... Dans la pièce... Placé pas trop loin d'une fenêtre... Il inspecta vaguement l'intérieur, mais à part quelques trous, rien de notable. Il était possible que quelqu'un s'y cache, mais ça manquait de sens. Quel intérêt à venir perpétuer ce petit manège chaque soir ? Surtout s'il n'y avait pas toujours des témoins... Les sept mystères des écoles... Il soupira et s'assit sur une chaise, en fixant les lampes.

« Bon, il n'y a rien d'anormal ici... De jour, en tout cas. Les lampes ne sont pas abîmées, l'armoire non plus, la salle est en parfait état. Rien ne permet de dire que c'est un défaut technique. »

Qu'est-ce qui changeait entre le jour et la nuit ? La luminosité, d'abord, mais aussi la température et des effets d'hormones nocturnes chez les êtres vivants. Le vent et l'atmosphère étaient des paramètres bien trop aléatoires... En même temps, ce n'était arrivé qu'une fois avec un témoin. Pourrait-il reproduire la situation...?



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
À peine quelques minutes après avoir envoyé son message, Yuka vit arriver la Pyroli, suivie de loin part le Phyllali. Elle ne prenait pas tout ça au sérieux, la rose voulait juste savoir quelle théorie était la bonne. Avant même qu’elle n’ouvre la bouche pour répondre aux questions de la blonde, le brun la devança. Dans un sens, il n’avait pas tort, mais la PokéAthlète voulait elle aussi répondre à Hope.

Aucune rumeur n’a capté mon attention, sauf une. Il pourrait s’agir d’un étudiant caché qui a comme but d’installer la peur partout, à commencer par l’académie.

Voyant le Phyllali ouvrir la porte de la salle et y entrer, ne connaissant toujours pas son nom, Yuka le suivit après être descendue du rebord de la fenêtre. D’une taille normale, elle ne semblait pas être souvent utilisée. Dans ce cas, la probabilité que quelqu’un ou quelque chose aille fait un plan pour une date précise était assez basse… Un rassemblement d’imprévus, peut-être… Tandis que le brun regardait les lumières et les fenêtres, une grille au plafond attira son attention.

Conduit d’aération.

Aussitôt, elle poussa l’un des bureaux sous la grille, avant de grimper dessus. Même si elle sauterait, elle ne l’attendrait pas. Yuka fouilla donc dans les étuis accrochés sur sa taille et ses jambes, à la recherche d’une Safari Ball. Une fois qu’elle la trouva, la rose fit sortir son Capumain de là, en lui pointant la grille. KoudMain étant assez grand, surtout appuyé sur la tête de sa dresseuse, il réussit à pousser la grille et rentrer à l’intérieur. Il tendit sa ‘’main’’ à la jeune fille qui s’en saisit pour monter. Avant d’entrer complètement à l’intérieur du trou carré dans le plafond, ses jambes bougeant dans le vide, elle se tourna vers les deux autres dans la salle.

Le conduit d’aération est près de l’armoire, du coup, le rire venait peut-être de là. Quelqu’un peut se tenir près de l’armoire? Je veux aller vérifier où mène ce conduit et s’il est possible d’entendre quelque chose si je parle à partir de la salle adjointe.

Sans attendre plus longtemps, Yuka rentra complètement à l’intérieur du conduit, rappelant par la même occasion KoudMain à l’intérieur de sa Ball. Sa petite taille lui permit facilement de se déplacer à l’intérieur. Il y avait de la poussière partout, personne n’avait dût y aller cette semaine. Rampant dans le conduit métallique, la rose dût déloger une toile d’un Pokémon insecte pour pouvoir continuer à avancer. Au bout de quelques minutes, de la lumière apparut dans le conduit sombre. Une grille qui menait à une pièce. Regardant au travers de celle-ci, la jeune fille remarqua qu’il s’agissait d’une sorte de débarras. Le test de l’écho était arrivé. Pour voir si cela fonctionnait, Yuka parla plus fortement que d’habitude.

Il mène à une sorte de débarras ou la salle du concierge. Je reviens.

Maintenant, elle devait faire le chemin du retour, couverte de poussière et de toile d’araignée. N’ayant pas allumé son Ipok, Yuka se déplaçait dans le noir total sur le chemin du retour. Ce ne fut que 5 minutes plus tard qu’elle réussit à retourner dans la salle de la mission, ouvrant la grille et atterrissant pieds joints sur le bureau. Elle ne prit pas vraiment la peine d’enlever toutes les saletés qui se trouvaient sur elle, un coup de main par-ci par-là suffit.
Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : [MISSION] Panique dans la remise... [Yuka, Hope & Noctis] 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
[MISSION] Panique dans la remise... [Yuka, Hope & Noctis] 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
[MISSION] Panique dans la remise... [Yuka, Hope & Noctis] 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger
« C'est ce qui arrive quand on laisse les gens faire travailler leur imagination. »
Une voix retentit à sa gauche. Hope tourna la tête et aperçu un brun entouré d'un certain nombre de Pokémon. Le Phyllali et son équipe sûrement. La tournure de sa phrase sonnait comme un reproche à ses oreilles mais elle n'y prêta pas plus attention. Alors que ce dernier entrait dans la salle en question, la rose répondit à son tour.

« Aucune rumeur n’a capté mon attention, sauf une. Il pourrait s’agir d’un étudiant caché qui a comme but d’installer la peur partout, à commencer par l’académie. »
Amatrice de série policière, ou... ? Installer la peur. C'était une expression qui rendait l'affaire un peu trop importante à son goût. Tout en réfléchissant à leur réponse, la blondinette les suivit et entra à son tour dans la salle.

Le Luxio du brun, dont elle ne connaissait toujours pas le nom, était installé sur un bureau. Ce dernier, après avoir examiné la lampe, en faisait de même avec une armoire. Hope faisait le tour de la salle. Des instruments étaient soigneusement installés au fond de la salle. Des guitares, un violoncelle, deux basses, un piano électrique, un à queue, un saxophone et d'autres encore. Leur emplacement laissait à croire qu'ils étaient toujours utilisé actuellement. À qui appartenaient-ils ? À l'école ? Où à des élèves ? Elle y jettera un œil plus tard. Tout en marchant, elle glissa un doigt sur un bureau. Une fine couche de poussière le recouvrait. Avec l'acier scintillant de certains instruments, le contraste était étrange. Le brun fit un premier bilan, les informant qu'il n'y avait rien d'anormal.

Quelque chose attira son attention. Deux boutons sur le mur. Le bruit d'un poids lourd se faisant déplacer résonna. Yuka poussait un bureau.

« Le conduit d’aération est près de l’armoire, du coup, le rire venait peut-être de là. Quelqu’un peut se tenir près de l’armoire? Je veux aller vérifier où mène ce conduit et s’il est possible d’entendre quelque chose si je parle à partir de la salle adjointe. »
Hope leva la tête. Le conduit d'aération. Un grille. Elle eut juste le temps d'apercevoir les deux jambes de sa camarade Pyroli disparaître. Noctis se tenait déjà près de l'armoire en question. Elle lui laissa donc la tâche. En revanche, elle se dirigea vers les deux boutons qu'elle avait aperçu plus tôt constituant l'interrupteur des stores. La salle paraissait vieille, le mécanisme fonctionnait-il toujours ? Bah, il n'y avait qu'à essayer.
La blondinette appuya sur le bouton orné d'une flèche dirigée vers le bas. Rien ne se passa. La voix de la rose résonnait dans le conduit dans lequel elle était rentrée sans pour autant qu'elle y comprenne quelque chose.
Un crissement retentit. Des Nosferaptis s'envolèrent soudainement depuis la provenance du bruit. Hope sursauta et observa le haut des fenêtres. Un second crissement. Une tache violette glissa le long de la vitre devant laquelle se trouvait la petite blonde. Elle cligna des yeux. Puis s'en suivit d'une symphonie de sons se révélant être un vrai bonheur – ou pas – pour les oreilles. Elle s'apprêtait à ouvrir la fenêtre quand soudain, les stores tombèrent à un rythme saccadé. Ils finirent par s'arrêter à mi-fenêtre, penchés.

« Wow. »
La Pyroli ne sut pas trop quoi dire devant la scène. Si les stores étaient en si mauvais état, ils auraient dû mettre un panneau, non mais franchement. Puis se rappelant de la tache violette. Elle prit une grande inspiration avant d'ouvrir brusquement la fenêtre devant elle et cria d'une voix autoritaire.

« Gummy, vient voir par là. »
Son spectre – précédemment cité comme étant une tache violette – remonta vers la fenêtre où se trouvait et passa par-dessous les stores cassés. Il avait une tête ensommeillé. Un bâillement. Il était en train de dormir avec les Nosferaptis. Hope soupira.

« T'étais au courant que j'avais besoin de toi cet après-midi. Tu fous quoi là, au juste ? Je sais que tu t'entends pas très bien... Regard d'assassin qui se réveille soudain. Elle rectifia. Euh, que tu t'entends pas du tout, avec Azz, mais c'est pas une raison vala-... »
Bruit métallique. La rose était revenue. Le temps que la blonde tourne la tête pour lui jeter un regard, le Spectrum s'était endormi. Elle soupira puis le rappela dans sa Pokéball qu'elle fourra dans une de ses poches pour éviter qu'elle soit trop rapprochée de celle du Nidorino. Puis elle s'adressa à ses coéquipiers.

« Bon, bah désolée pour la petite scène et pour avoir foutu la luminosité de la salle en l'air. 'Fin, après ils auraient pu prévenir que les stores ne fonctionnaient plus correctement. La blonde haussa des épaules. Elle continua, se tournant vers la jeune fille couverte de poussière. Tu as vu des choses intéressantes, Yuka ? »


Dernière édition par Hope Spettell le Dim 1 Juin - 11:29, édité 1 fois





Noctis Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Le brun ne bougea pas d'un pouce durant tout le petit numéro d'Hope et de son Spectrum. D'ailleurs, il était possible qu'il s'agissait d'un pokémon spectre qui soit l'auteur de ces plaisanteries... Si toutefois il s'agissait de plaisanteries. Il entendit la voix de Yuka, mais fut incapable de décoder ce qu'elle disait. Le son était bien trop déformé. Lorsque cette dernière revint dans la salle, elle était couverte de poussière. Le passage n'avait pas dû être utilisé depuis longtemps... Voir jamais. Qui irait se faufiler dans les conduits sans une bonne raison, qui d'ailleurs serait probablement mal intentionnée ? Déjà, même si c'était de cette pièce que provenait le son, rien ne prouvait qu'il s'agissait d'un vrai rire, puisque cela pouvait être une déformation. Ensuite... Comment accédait-on à cette pièce ? Il se résigna à poser des questions à la rose.

« On t'entends, mais de manière déformée. Y avait-il d'autres accès ? Tu as remarqué quelque chose de particulier ? Personne n'a dû emprunter le conduit, sinon, il ne serait pas poussiéreux... La salle a l'air en bon état, mais elle doit dater de plus longtemps qu'elle n'y paraît... Peut être qu'ils ont oubliés quelque chose là où tu as été, et qu'avec un courant d'air, cela provoque du bruit, qui finit déformé. Il suffit de peu de choses pour provoquer ce genre de rumeurs... »

Ou alors, c'était vraiment une sale plaisanterie. Le brun réfléchissait à toute vitesse. Aucune de ses deux camarades ne semblaient avoir remarqué quoi que ce soit d'anormal... Juste plusieurs faits qui pouvaient s'emmêler les uns les autres. Il soupira, son Luxio venant se poster à côté lui. Aliéna grimpa sur la table à côté, les yeux pleins de petites étoiles. Ouah... Complètement dingue. Cela ressemblait beaucoup trop à une quatrième personne excitée par les mystères. Finalement, en regardant la pièce autour de lui, il demanda à ses camarades :

« De jour, tout paraît normal... Je doute qu'on en apprenne beaucoup plus sur l'origine de tout ça... Il faudrait trouver un accès à l'endroit où Yuka a été. Sinon, il faut revenir cette nuit. C'est encore le plus simple pour étudier un phénomène... En attendant, il faut trouver un accès. »

Il sortit de la salle sans plus de cérémonie. Normalement, cela devrait se trouver au même étage, car la jeune femme n'avait pas vagabonder trop longtemps dehors. Vers la gauche ou vers la droite ? … Bah, il n'aimait pas ça, mais dans le doute, il n'avait qu'à vérifier toutes les pièces dans la même direction que le conduit. Des salles de classes, des salles de classes, encore des salles de classe... Bon sang, où se trouvait cet endroit ? Il devait forcément y avoir un accès pour entreposer des choses, personne ne ferait passer quoi que ce soit par un conduit d'aération ! … Sauf si la salle en question ne se trouvait pas sur la même ligne, mais... Il revint en arrière, jusqu'aux toilettes de l'école. Au fond de ces derniers une petite porte qu'il avait toujours trouvé fermée, sans savoir ce qui se cachait derrière. C'était forcément là. Ou alors, il y avait un accès par les salles de classe directement. Fermée. Évidement.



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Il y avait une salle. Toute petite. À mon avis, soit c’est la conciergerie, soit une sorte de débarras. Il y avait plein d’objets éparpillés un peu partout… En fait, c’était tout sombre, donc j’ai mal vu.

En voyant l’état d’un des coins de la salle, la jeune fille se demanda si un ouragan était passé dans le coin. Ah, non, finalement, ce n’était que Hope et son Pokémon qui avaient fait tout ça. Elle n’avait pas envie de passer sa journée ici, l’enquête devrait avancer plus rapidement, parce qu’elle commençait à avoir faim. Justement, son estomac gronda, ce qui l’a gêna un peu. Discrètement, elle sorti la canette de crème chantilly qui était dans l’une de ses étuis et en mit un peu sur ses doigts, avant de les mettre dans sa bouche.

Je ne connais pas le chemin pour retourner à l’endroit où j’étais, du coup je vais essayer d’y retourner grâce aux conduits d’aérations.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Pendant qu’elle essayait de grimper au conduit d’aération, Yuka vit le Phyllali partir. Cette mission était plus ou moins une mission d’équipe, bah pour l’instant, elle penchait plutôt pour le moins. Pour retourner sur ses pas, ce fut assez simple : la rose n’eut qu’à suivre les endroits où la poussière s’était délogée. Au bout de quelques minutes, la dresseuse chuta du conduit d’aération. Vraisemblablement, il semblait qu’elle aille oublié de refermer la grille de ce qu’elle disait être la conciergerie. Le vacarme qu’elle avait créé avait sans doute été entendu dans tout le couloir… si seulement la porte devant elle menait au couloir. À vrai dire, elle n’en savait rien : il faisait bien trop noir pour voir quoi que ce soit, quelque chose qui semblait être un pot de peinture, ou un pot de colle? Dans tous les cas, c’était plus ou moins liquide et gluant, se vidait sur sa tête, il n’y avait pas énormément de place pour bouger, vu tout ce qui entravait la petite pièce et bien évidemment… La porte était verrouillée. Son ipok était dans sa poche, mais impossible de bouger, sinon tout ce qui entourait l’adolescente s’écroulait. Appeler ses Pokémons pouvait également être risqué, elle ne les appellerait quand dernier recours.

Au pire, ça me fait un bon poste de repérage pour voir si … Une douche va s’imposer ce soir. Quelqu’un va sans doute passer par-ici d’ici demain… j’espère.
Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : [MISSION] Panique dans la remise... [Yuka, Hope & Noctis] 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
[MISSION] Panique dans la remise... [Yuka, Hope & Noctis] 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
[MISSION] Panique dans la remise... [Yuka, Hope & Noctis] 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger
Personne n'avait vraiment été dérangé par le brouhaha qu'elle avait fait un peu plus tôt. Tant mieux.
Quelques informations fusèrent. Une salle sombre, au bout du conduit. Le brun déduit à haute de voix que personne n'aurait donc dû y passer récemment. Pas faux. Mais un Pokémon, peut-être ? Alors que le rose décida de retourné vers la salle par où elle venait de sortir, le brun – dont elle ne connaissait toujours pas le nom – décida de trouver un passage extérieur et proposa de revenir la nuit également s'ils ne trouvaient rien. Et moi... Aidons Yuka alors. Je jetai à nouveau un regard au instruments si proprement entretenus et qui me rendaient bien curieuse. Des stores cassés sans pour être autant réparé. Des Nosferaptis et Gummy. Une armoire vide. Des tables poussiéreuses. Une salle isolée au bout du conduit d'aération. Tous ces éléments qui semblaient si rien à voir l'un de l'autre.

Ne baissent-ils donc pas les stores la nuit ? Je n'y avais jamais prêté attention. Pendant les vacances, sûrement. Mais la nuit... Pourquoi n'avaient-ils pas éprouvé le besoin de les réparés ? À moins qu'ils ne s'en soient pas rendu compte ou l'avait remarqué que très récemment. Depuis quand ne les avaient-ils plus utilisé ? La dernière fois, de sûr, était lorsque les étudiants avaient eu un séjour sur la montagne Willia. J'avais pu entendre quelques informations à ce sujet. Une sortie capture dans une montagne enneigée. Mais on s'éloigne du sujet.
En fin de compte, cet élément n'avait peut-être absolument aucun lien avec ce que nous devions découvrir. En attendant, il fallait que je me bouge. Passant ma tête à travers la fenêtre, je jetai un regard aux alentours. Les barres métalliques coincées réduisant mon champ de vision. Mon dos courbé me faisait légèrement mal. Je poussai ces derniers plusieurs centimètres en dessus de ma tête d'une main. Les fenêtres de la façade paraissaient toutes semblables. Toutes alignées à égale distance, toutes de même grandeurs. Vers la droite, je repérai néanmoins une grille d'aération. Peut-être est-elle reliée à celle qu'emprunte Yuka. Elle n'était pas bien loin. Cinq mètres tout au plus. Mais le mystère résiderait-il vraiment dans cette salle mystérieuse ? Un bruit métallique parvint à mes oreilles. Peut-être est-ce la rose qui a réussi à rentrer dans la salle, je ferai mieux d'en faire de même.

Je sors Gummy, programme un réveil sur mon iPok, place l'appareil à côté de son réveil. Il se réveille, on se chamaille, bataille du regard, et finalement, il m'aide à monter dans le conduit. Je lui demande de partir en avant, il ne se fit pas prier.
Éclairant le couloir avec la lumière de mon appareil, je progressai rapidement. J'hésitai à un croisement. Mé-ta-morphe m'a dit casse-toi. C'est fait. À droite, donc.
Finalement, je vis une ouverture quelques mètres devant moi. Éclairant la salle d'en bas, j'essayai de distinguer ce que je pouvais. On aurait dit... La déchetterie Rabuta. Sans la puanteur et l'humidité, bien évidemment. Du bric-à-brac s'entassait jusqu'au plafond. Au milieu de tout ce désordre, je vis une masse informe, rosâtre et immobile. Quand on parle du loup... Finalement, je repérai un endroit ou je pourrais atterrir. D'ailleurs, il était passé où, Gummy ?

« Gummy ? »
Appelai-je tout en me glissant hors du conduit. Aucune réponse. Je lâchai mes mains pour atterrir au sol. Je poussai un cri de surprise en remarquant que la supposée masse informe était en réalité bien plus grande que moi. Je la contournai pour passer derrière, enjambant quelques objets non-identifiés sur mon passage. Ceci fait, je remarquai que c'était Yuka. Un pot de peinture rose sur la tête. Je détournai la tête pour masquer le sourire qui se dessinait sur mes lèvres.

« Euuuh, comment dire. Je pris une grande inspiration. Un pot de peinture rose se trouve sur la tête et est en train de se vider de son contenu. »
Je lui adressai un sourire timide. Puis je me mis sur la pointe des pieds pour tenter d'enlever le récipient métallique. Seulement, il s'était collé sur la tête de mon interlocutrice comme une ventouse.

« Tu pourrais te courber ? Le sceau semble s'être un peu collé. Si je l'enlève comme ça, tu risques de te recevoir également tout ce qui reste encore dedans. »
Après bien des efforts, je finis par réussir à enlever l'intrus de la crinière rose, qui, à cause de la peinture était devenue plus vive, et tout ça, en minimisant les dégâts. C'est à ce moment là que je remarquai enfin devant moi un hamac ou se reposait une ombre violacée. Je soupirai et rappelai mon compagnon. Quelques chose était posé sur le morceau de tissus. Intriguée, je m'approchai et aperçu un paquet de chips, une gourde d'eau, et un emballage. Sous la lumière de mon iPok, je pus lire que c'était des somnifères.





Noctis Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Il y eut un vacarme soudain de l'autre côté de la porte. Le brun soupira, sentant les ennuis le poursuivre à plein nez. Bon, qu'avait-il à sa disposition dans son sac... Il ouvrit ce dernier et y trouva du tissu, son œuf, la clef de sa chambre, toutes sortes de choses dont il n'avait même pas le souvenir de les avoir mis là... Bon, ben... Il voulait devenir espion, non ? C'était le moment d'apprendre à crocheter une porte. Enfin, en pratique. Il connaissait la théorie. Il se saisit de deux tiges assez fines et solides, et commença à essayer de crocheter la serrure. Après nombre de tentatives infructueuses, il entendit les voix à l'intérieur et reconnue ses camarades. Ça ne l'avançait pas, lui... Son Luxio le regarda, dépité, et appliqua une légère décharge électrique sur la porte avant de se hisser sur l'épaule de son dresseur et d'utiliser ses griffes. Ils durent s'y mettre à deux, pataugeant durant de longues minutes avant de finalement réussir à entendre un clic. Le brun, tout fier, appuya sur la poignée et... Mauvais sens. Ils avaient rajouté un cran de sécurité. Rageur, il recommença avec une concentration et un sérieux impeccable, et il lui fallut encore cinq bonnes minutes avant de finalement parvenir à déverrouiller la porte devant lui. Il avait du pain sur la planche. Devant lui, une scène des plus cocasses : la rose encore plus rose qu'auparavant, un joli pot de peinture sur la tête. Hope parvint à lui enlever, et tous les regards se tournèrent vers le hamac de la pièce. Des somnifères...? Noctis parut réfléchir un instant, et finalement, signala aux deux filles :

« J'imagine que quelqu'un a élu domicile ici... Ou du moins, y vient de temps en temps. Quelqu'un qui veut dormir... Vu la difficulté pour entrer, je doute qu'il s'agisse d'un élève. Un membre du personnel qui aurait les clefs... ça ne peut pas être Gaston, sinon il ne l'aurait pas signalé... Par contre, je connais bien quelqu'un qui passe son temps à dormir, mais... Je ne vois pas pourquoi il viendrait ici... »

Le gérant de la boutique était connu pour sa paresse légendaire, et sa fâcheuse tendance à dormir en permanence. Mais son attention fut soudainement retenue par un truc qui gigotait vivement dans son sac, et son Luxio le lui signala en rugissant bruyamment. Alors qu'il se tournait en lâchant un vague quoi, il apparut soudainement qu'une vive lumière émanait de son sac. Il grommela que ce n'était pas le moment, et se précipita sur le nouveau-né surprise. Un Laporeille. Enfin, une. La petite, complètement désorientée et à moitié enfournée dans le sac, se mit à paniquer vivement. Elle marcha bien sûr dans la peinture rose, et à force de sauts en tout genre, laissa des empreintes un peu partout et sur tout le monde. Dommage, il aimait bien ce jean. Il soupira et attrapa la lapine comme il put, alors qu'elle se débattait vivement. Il fallut l'intervention d'Aliéna, tachetée de rose, pour qu'elle daigne se calmer. Il s'excusa auprès de ses deux camarades et commença à bercer la petite pour la calmer.  Mais elle ne semblait pas vouloir se calmer. Dans la plus ridicule chansonnette qu'il soit, il expliqua à ses camarades :

« Je suis désolé, nous devrions attendre, la personne finira bien par se montrer. »

Il sentait le rouge lui monter aux joues alors que sa petite chanson improvisée se transformait en une berceuse plus classique. Il jeta un œil furtif aux deux autres filles, espérant qu'elles ne se moqueraient pas trop de lui.


Spoiler :
Éclosion de Laporeille



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Effectivement, le fait d’avoir un sceau sur la tête semblait être la raison pour laquelle elle n’y voyait rien, mais vraiment rien. Avec ce contenant de métal sur la tête, la jeune fille n’entendait rien ou presque. Les seuls sons qui lui parvenaient étaient métalliques. Les seuls mots qu’elle avait compris étaient ‘’peinture rose’’ et ‘’courbé’’. Bon, au moins, ce n’était pas de la colle.

Lorsqu’un ‘’POP’’ se fit entendre, signifiant clairement la libération de sa tête du pot de peinture, Yuka frotta ses yeux qui étaient couverts de peinture avec ses gants blancs. Même si la blonde avait réussi à minimiser les dégâts, sa chevelure, son visage, ses épaules, une partie de ses bras et de sa poitrine avaient été tâchés. 5 douches et environ le même  nombre de lavage de vêtements allaient être nécessaires pour enlever toute la matière colorée, environ. Voyant la couleur rose/fuchsia sur ses gants anciennement blancs, la dresseuse soupira avant de se frotter les cheveux, de toute façon, elle était déjà sale.

‘’Soit j’ai l’air d’être un métamorph humain, soit je ressemble à une vendeuse qui fait la promotion d’un chewing gum. Super…’’

S’approchant d’Hope sans la toucher, évitons d’ajouter de la peinture un peu partout, la rose plus rose que d’habitude regarda à son tour ce qui se trouvait sur le hamac. Allez savoir comment son Kraknoix avait fait, mais il avait décidé de sortir à ce moment précis de sa Pokéball, engloutissant le sac de chips. Aussitôt, Yuka l’attrapa dans ses bras avant qu’il ne mange les autres ‘’indices’’, le colorant d’un rose éclatant par la même occasion.

‘’Désolée. Arrête de sortir n’importe quand et manger n’importe quoi, Cream! Oh, tu ressembles à un Shiny désormais, à cause de la peinture. Aîe…! Arrête de me mordre la main, je n’ai pas fait exprès de te teinturer en rose.’’

S’éloignant un peu des deux autres, la rose fit sortir son Capumain hors de sa Pokéball, lui demandant de  l’aider à déplacer le seau vers un mur, étant occupée à s’occuper de Cream qui venait d’engloutir son gant gauche. Il allait encore avoir une indigestion s’il continuait à tout manger ainsi… Elle finit par le déposer sur le sol, trempant ses doigts dans le reste de la mixture rose. Ses doigts commencèrent à dessiner des signes qui devinrent des lettres qui composèrent des mots. Conduits d’aération. Sons déformés. Somnifères. Cachette. Clé. Adulte. Qui? Pourquoi?  Pendant qu’elle avait le dos tourné, KoudMain, son Capumain, en avait largement profité pour étamper sa ‘’main’’ tâchée de peinture un peu partout.

‘’Si la peinture aurait été rouge, on aurait pût se croire dans un film d’horreur.’’

Ayant été trop concentrée à écrire sur le mur, en plus du fait que l’odeur de la peinture commençait à lui donner le tournis, la rose n’avait pas prêté attention à l’éclosion de l’œuf et les bêtises que la nouvelle lapine du Phyllali avait causées. Justement, parlant du brun, un jour elle devrait lui demander son nom, un jour. Yuka se retourna lorsqu’elle arrêta d’entendre son Capumain sauter partout, se demandant ce qui c’était passé. Ce fut avec une grande surprise qu’elle découvrit son petit singe debout devant l’unique garçon du groupe qui chantait une berceuse, en tenant dans ses bras une Laporeille. KoudMain semblait bien apprécier la chansonnette, puisqu’il souriait en bougeant sa tête d’un côté et de l’autre.

‘’Ah, félicitation pour le bébé. Quel est son nom et qui est la mère? ‘’

La rose ne se moquait pas du brun, c’était plutôt une question de sécurité. Sécurité pour la petite, quoi. Elle ne doutait pas des capacités de gardiennage de son ‘’collègue’’, mais il était plus prudent d’élever un bébé à deux… Ou payer une gardienne. Fallait avouer que dans sa tête, s’occuper d’un Pokémon nouveau-né était comme s’occuper d’un bébé humain. Le mieux était d’avoir deux parents. Yuka enchaîna rapidement avec un autre sujet.

‘’Attendre? On va être aux premières loges de l’explication du mystère. On sait maintenant que le ‘’rire’’ ou autre son déformé par les conduits provenait sans doute d’ici, on connaîtra l’identité du coupable dans quelques heures sans doute, mais il en est quoi, pour les lumières qui clignotaient? ’’

Il ne manquait pas quelqu’un à l’appel, par hasard? Ah, si! Cream! Où était-il passé, celui-là? Avec toute cette peinture rose et ces objets qui trainaient par-ci par-là, le trouver allait être une tâche difficile. Tant qu’à rester ici, elle s’appuya sur le mur à côté de la porte, tâchant tout sur son passage sans faire exprès encore une fois.

‘’Cream? Creaaaam? J’ai de la crème chantilly dans l’une de mes étuis. Si tu viens ici en moins de 5 minutes, tu pourras en avoir… Oh oh, j’entends des bruits de pas dans la salle à côté. Peut-être est-ce notre coupable! Ah, en passant, ce sont les toilettes des gars ou des filles?’’
Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : [MISSION] Panique dans la remise... [Yuka, Hope & Noctis] 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
[MISSION] Panique dans la remise... [Yuka, Hope & Noctis] 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
[MISSION] Panique dans la remise... [Yuka, Hope & Noctis] 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger
Les hypothèses commençaient à fuser. Noctis pensait que quelqu'un devait venir dormir ici, un membre de personnel, et il avait sa petite idée. Pas faux. La blondinette eut une pensée pour le gérant de la boutique qui était constamment en train de dormir. Peut-être est-ce lui ? Mais pourquoi viendrait-il ici, dans ce cas, si même quand il a des clients, il continue de dormir ? En tout cas, il était clair que c'était la voix de quelqu'un dormant ici qui passait par le conduit d'aération, se faisant déformer, et faisant croire à Gaston que c'était un rire.

Une partie du paquet de chips disparut soudainement dans la gueule du Karknoix de la rose répondant au nom de « Cream ». Sympa, le surnom. Un rapide coup d’œil à ce qu'il restait du paquet lui apprit que la date de péremption se trouvait bien loin encore.
Une lumière vint perturber la pénombre de la salle. Le Phyllali avait un œuf dans son sac et il se trouvait qu'une jeune Laporeille venait d'y sortir. Plutôt surexcitée, la petite. Le brun dû lui chanter une berceuse pour la calmer. La blondinette se retourna vers le hamac, une main plaquée sur la bouche tentant de ne pas pouffer à l'écoute des paroles.
La peinture avait fait pas mal de dégâts sur tous ses camarades. Hope était la « survivante », si on pouvait dire cela comme ça. Entre la flaque rose sur le sol, les traces de mains sur les murs, la partie supérieure de la seconde Pyroli colorée, le Kraknoix, la Laporeille et le jean du brun, c'était le désordre. Espérons qu'on ne leur demandera pas de tout nettoyer. Enfin, si ce sera le cas, elle trouvera bien un moyen de s'éclipser discrètement.

Le Phyllali annonça qu'ils devront attendre la nuit. Ou le soir au moins. Et en attendant ? Le ménage ? Sans Hope, s'ils le souhaitent. Mais autre chose se passa. La disparition du morfale qu'était le Karknoix de Yuka. Celle-ci partit à l'extérieur pour le rechercher, ou serait-ce juste une tentative de quitter la salle ? Quoiqu'il en soit, la peinture rose s'étala jusqu'à l'extérieur. Des toilettes masculins, à voir les pissoirs.
La jeune fille tachée de peinture essayait d'attirer son Pokémon avec de la crème chantilly. Elle nous fit remarquer également que quelqu'un se trouvait dans la salle d'à côté. Je doutais que ce soit la personne que nous recherchions. Les bruits avaient lieu la nuit et nous étions en pleine matinée.

« Pour gars. »
lui répondis-je. En attendant, je vais plutôt retourner dans ma chambre, moi. Et je commençais d'ailleurs gentiment à avoir faim.

« Bon, et donc on reviendra ce soir ? C'est le soir que ça clignote, après tout. À plus, je file. Je crève la dalle. J'essaierai de tout mettre sur papier aussi, histoire d'y voir un peu plus clair. »
C'est sur ces doux mots que je m'en allai, avant de n'être retenue par une quelconque tâche ménagère. Personne dans les couloirs ? Parfait !

_________________________
J'avais pris un sandwich à midi que j'avais engloutis dans ma chambre, un crayon à la main. Devant une feuille, je gribouillais des mots et par moments, des petits dessins. Finalement, quand toutes mes idées furent posées, je réalisai un propre.

─ Gaston : Nuit. A entendu des rires glauques. La lumière de la salle de musique qui clignote.
Moi : Nuit, ~23h. Lumière, salle de musique, qui clignotent.
??? : ???

Salle de musique : Bon état, stores cassés, armoire vide, instruments entretenus.
Conduit d'aération : Poussiéreux -> peu utilisé

Salle de musique – conduit d'aération – Débarras.

Débarras : Désordre. Peinture rose. Hamac. Paquet de chips acheté récemment. Gourde d'eau. Somnifères.

Mystères :
- Rires étranges : Voix déformée par le conduit. -> Qui ? Gérant de la boutique ? Pourquoi dans le débarras ?
Si le gérant, heure fermeture boutique ? Situation de son Soporifik ?
- Clignotement des lumières : Problème ? Quelqu'un ? Pas à cause de l'ampoule. ─


Ceci fait, elle passa son après-midi à essayer de s'entraîner avec son CapStick ainsi que de travailler certaines attaques de Torë. Azz pu prendre l'air, mais elle réfléchissait sérieusement au problème entre ce dernier et son starter.

_________________________

« Bon, bah voici en résumé notre situation et ce qu'on sait. Leur dis-je en leur tendant la feuille de papier. 'Fin, j'espère que c'est clair, que je n'ai rien oublié, et que ça aidera un minimum. »
Il était aux environs de dix-neuf heures et demi du soir. Je leur avais envoyé un message à chacun peu avant de prendre mon dîner. Nous nous étions retrouvés dans la cage d'escalier, à l'étage où nous avions un peu plus tôt passé notre matinée. Maintenant, que devrions nous faire ?

« Mmm, c'est quoi le programme de la soirée ? On se planque dans les toilettes pour garçon, la salle de musique, le conduit d'aération ou le débarras, ou bien on glande dans les couloirs jusqu'à... Bah, jusqu'à trouver la personne ? Ah ! Vous aviez déjà jeter un coup d'oeil aux salles à nouveau, ou pas ? Quelque chose semblait manquer. Trouvé. Le brun, c'est quoi ton nom en faite ? »
Mais s'il ne s'était pas présenté, probablement qu'il ne voulait pas nous le dire. À moins qu'il en avait tout simplement pas ressentit l'intérêt. Au pire, s'il ne me répond pas, c'est pas bien grave. Il se collera juste le surnom de « le Phyllali brun qui se balade avec un Luxio et une évolie chromatique et qui avait un oeuf de Laporeille qui a éclot récemment ». Un petit peu long, mais rien de grave.

Dernière édition par Hope Spettell le Dim 1 Juin - 11:04, édité 1 fois





Noctis Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Noctis soupira alors que la petite blonde s'en allait vivement. Il jeta un coup d'œil à la rose et lui conseilla d'aller se changer. A son tour, il quitta la pièce en retenant fermement sa toute jeune Laporeille visiblement peu encline à coopérer. Rentré dans sa chambre, sa première initiative fut d'aller prendre une douche et de se changer. Cela fait, il entreprit de s'occuper de la nouvelle née en la nourrissant et la dorlotant, avec l'aide de sa Altaria. Calmée, la petite s'avéra délicieusement câline, alors qu'elle se blottissait tant et plus contre Ether et Aliéna, la deuxième folle de joie rien qu'au câlin, le premier par contre un peu gêné. Quand le soir vint enfin, il décréta que seul le Luxio l'accompagnerait, en prenant néanmoins la pokéball d'Embrun avec lui. Sortit, il se faufila rapidement jusqu'à la cage d'escalier où Hope leur avait donné rendez-vous. Il parcourut rapidement la petite feuille des yeux et répondit à ses questions.

« Nous sommes trois, donc nous n'avons qu'à nous séparer et contacter les autres si on remarque quoi que ce soit. Pour la lumière... C'est peut être à cause du Soporifik. Il peut générer des ondes magnétiques qui perturberaient le système électrique. Dans l'optique où, bien sûr, il s'agirait du gérant... Il est possible qu'il se cache de son pokémon et que celui-ci le cherche. Je ne suis pas encore allé dans une quelconque salle... Je m'occuperais du débarras. »

Il s'apprêta à partir, mais se retint à la dernière seconde, et se retourna pour répondre aux deux filles.

« J'avais oublié. Je m'appelle Noctis. »

Et le brun se dirigea vers la petite pièce couverte de peinture. Peu utilisée de toutes façons... Après un temps qui lui parut interminable, son intrus se pointa finalement devant lui, l'air si fatigué qu'il hésita à le laisser tranquille. Le long soupir exaspéré du gérant lui fit comprendre que ce dernier s'attendait à ce qu'un jour, sa petite planque soit découverte. Il eut un très léger haussement de sourcil en voyant les murs recouverts de petites empreintes roses de plusieurs pokémons, et accepta sans grandes difficultés de suivre le brun jusqu'à la salle de musique. Il avoua sans le moindre air soucieux qu'il lui arrivait de piquer des sommes ici, et visiblement, ça n'avait pas l'air de trop le préoccuper de provoquer une série de mystère. Le brun en vint à la question sur pourquoi ici. Mais il n'eut pas le temps de répondre, ils étaient devant la salle de classe, rejoignant les deux filles.



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Lorsque les deux autres furent partis, Yuka resta encore au moins une bonne dizaine de minutes dans la petite salle, cherchant désespérément un certain Cream qui se révéla être caché derrière le hamac. Au moins, elle l’avait retrouvé. Aussitôt après l’avoir attrapé dans ses bras, la rose sortie rapidement hors de la salle, suivit par un Capumain tâché de rose. Au moins, il n’y avait pas énormément de personnes se baladant dans les couloirs à cette heure-là, elle pût donc facilement se rendre à sa chambre sans se taper la honte. Demain, elle ira s’excuser auprès de Gaston le concierge au sujet du dégât de peinture qu’elle avait causé. Laver ses deux ‘’petits monstres’’ avait été extrêmement difficile et épuisant, tellement qu’elle aurait préféré aller courir dehors, coatcher par Jackie. Son Kraknoix étant un Pokémon de type sol, il avait eu peur de l’eau, donc la rose dût le pourchasser partout dans la salle de bain. Son Capumain, lui, avait eu le délire de faire des éclaboussures d’eau un peu partout. Yuka n’avait même pas eu la patience de refaire le ménage après leur passage, laissant la salle de bain dans un état catastrophique. Au moins, elle, elle était redevenue propre.

Le seul avantage à cette scène dans la salle de bain avait été que le temps avait passé extrêmement rapidement, à son plus grand bonheur. Yuka avait décidé de n’emmener aucun de ses Pokémons, Cream et KoudMain ayant été exténués par la journée, ils avaient décidé de dormir. Quand Yuka reçu le message de Hope sur son Ipok, elle était dans la cafétéria, en train de remplir un plateau repas. Tenant son plateau remplit à ras-bord, la rose se rendit rapidement à la cage d’escalier. Mama Odie savait bien que Yuka ramenait TOUJOURS son assiette et finissait TOUJOURS son repas, elle la laissa donc partir, tant qu’elle ne ramenait pas le plateau repas trop tard. Au pire, elle pouvait le ramener demain matin.

Pendant que les 2 autres parlaient, la PokéAthlète n’avait pas dit un seul mot. Évidemment, manger et parler en même temps auraient été un peu difficiles et très impolis, du coup elle avait décidé de se taire. Lorsque le dénommé Noctis, enfin elle connaissait son nom, déclara qu’il retournait au débarras, la dresseuse leva sa main quelques secondes avant de prendre la parole. Ouais, bon, fallait bien la laisser avaler sa dernière bouchée, dernière bouchée qui passa un peu de travers puisqu’elle s’étouffa quelques secondes. Elle parla d’une manière légèrement essoufflée.

Bon, hum hum, moi … je vais aller, hum hum, de…hors.

Dit comme ça, cela semblait très étrange. Pourquoi aller dehors? Yuka ne s’expliqua pas, préférant se diriger aussitôt vers l’extérieur, laissant en plan la blonde. Dans sa tête à elle, si c’était le Soporifik qui provoquait les ‘’sursauts’’ électriques, elle devrait être capable de voir les lumières s’allumer à travers les fenêtres et ainsi déterminer le parcours qu’empruntait le Pokémon. Fallait avouer que ce n’était pas con comme plan, si seulement elle avait pris la peine de l’expliquer avant de partir… Pendant un bon gros 10 minutes, la rose vit les lumières de certaines salles s’allumer pour ensuite s’éteindre aussitôt. Celui qui faisait ça allait en ligne droite. Ayant remarqué le tout, Yuka partie à la course pour se rendre vers le point de rencontre. Vive les entraînements de Jackie, elle ne fut presque pas essoufflée lorsqu’elle retourna au 3e étage. Heureusement pour elle, Hope y était déjà et Noctis arriva quelques secondes après son arrivée, suivit par le gérant. Aussitôt, elle pointa un couloir du doigt, se tournant vers les 2, ou plutôt 3 si l’on comptait le gérant, autres.

Quand je suis allée dehors, j’ai vu les lumières de cette direction clignoter. La source des ‘’sursauts’’ des ampoules électriques s’en vient directement vers nous!

La PokéAthlète n’eût pas à attendre très longtemps, puisque quelques secondes après avoir dit cela, les lumières au fond du couloir qu’elle pointait s’étaient mises à clignoter avant de s’éteindre aussitôt. En entendant du bruit derrière elle, elle se retourna. Étonnamment, l’adulte venait de s’endormir et se dirigeait vers la source des clignotements des ampoules qui se dirigeait par ici. Mentalement, la rose le compara à un zombie. Soudainement, la forme du Soporifik appartenant au gérant se fit apercevoir dans un clignotement d’ampoule au-dessus de lui. Yuka tenta de le rattraper, mais se souvenant que regarder un Soporifik pouvait endormir, elle abandonna l’idée. Un bâillement s’échappa de ses lèvres. Bon, là, elle hésitait à dire si c’était à cause de l’heure ou à cause de la présence du Pokémon mangeur de rêve. Les deux, sans doute. Elle regarda ses 2 coéquipiers avant de déclarer tout en se frottant la nuque :

Notre mission n’était pas de capturer les coupables, juste savoir la cause de tout ceci. On peut donc dire qu’elle est finie, non? J’ai sommeil, je retourne à mon dortoir. Bonne nuit…?

Malgré ses 15 ans, Yuka aimait se coucher tôt, c’était une habitude. Puisque la blondinette était elle aussi une Pyroli, la dresseuse aux cheveux rose l’attendit quelques instants avant de partir avec elle vers le dortoir des protégées de Jackie, alternant entre bâillement, frottage de nuque et d’œil. Une fois rendue dans le dortoir, elle partit de son côté, sa chambre étant vers les dernières salles. Encore une fois, elle n’avait pas verrouillée sa porte. De toute manière, elle ne la verrouillait jamais. Sans prendre la peine de se changer, Yuka s’allongea sur son lit, entre son Kraknoix et son Capumain. La dernière pensée qu’elle eût avant de s’endormir fût : ‘’Ah, j’ai laissé le plateau repas dans la cage d’escalier.’’

HRP :
Je n'avais pas tellement d'idées de fin... Dites-le moi en mp si vous voulez que je change un truc. ~
Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : [MISSION] Panique dans la remise... [Yuka, Hope & Noctis] 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
[MISSION] Panique dans la remise... [Yuka, Hope & Noctis] 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
[MISSION] Panique dans la remise... [Yuka, Hope & Noctis] 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger
« Nous sommes trois, donc nous n'avons qu'à nous séparer et contacter les autres si on remarque quoi que ce soit. Pour la lumière... C'est peut être à cause du Soporifik. Il peut générer des ondes magnétiques qui perturberaient le système électrique. Dans l'optique où, bien sûr, il s'agirait du gérant... Il est possible qu'il se cache de son pokémon et que celui-ci le cherche. Je ne suis pas encore allé dans une quelconque salle... Je m'occuperais du débarras. »
Des hypothèses. Mais lorsqu'une seule hypothèse est révélée et approuvée par plus d'une personne, serait-ce la vérité ou une conclusion hâtive ? Hope aurait plutôt penché pour la deuxième option, néanmoins, qui sait s'il n'y avait pas un soupçon d'instinct ou s'ils auront une once de chance ?
L'idée des ondes magnétiques n'était pas bête du tout. Si la jeune blonde avait pu apercevoir ces clignotements dans seulement une seule salle, serait-il parce que le Soporifik en question s'attardait justement plus sur la salle de musique, où il entendait ce bruit étrange ? Les coïncidences mènent aux malentendus. Et peut-être était-ce le cas, ici.

Noctis. Comment ça il avait oublié ? Aussi étrangement soit-il, je remarquai qu'on ne s'était que très peu interpellée avec nos prénom, Yuka et moi. Sûrement était-ce pourquoi ça ne lui avait pas sauté à l'esprit. Mouais. Ou bien une des raisons.

Yuka, qui était en train de manger, avala une dernière bouchée avant d'annoncer qu'elle ira à l'extérieur pour sa part. Euh... Ouais ? Mais bon, cela signifiait que je pourrai glander dans la salle de musique. C'était pas plus mal. Et si elle souhaitait le faire, sûrement était-ce parce qu'elle avait quelque chose en tête. D'ailleurs, elle laissa son plateau repas sur une marche d'escalier. Volontairement ou par oubli ?
─ Un groupe de mayas se rassemblaient en réalité pour faire des offrandes à leur Dieu adoré. Ils avaient décidé de déplacer leur rituel à Pokémon Community car la nourriture de Mama Odie était délicieuse. ─ Je pouffai. Accompagnez ça de la photo du plateau repas de la rose. Ça serait un beau titre. Et qui le croirait ? Les Givralis. Comme toujours. Ou du moins, une partie.
Finalement, je partis à mon tour, me dirigeant vers la salle de musique où tout avait commencé.

Les stores n'avaient pas été réparés. En y repensant, peut-être était-ce pour ça que Gaston voulait rentrer dans cette salle ? Sûrement. Quoiqu'il en soit, dehors, les rayons perdaient peu à peu leur intensité. Le soleil se couchait, sûrement. Et la nuit ne tardera pas à s'installer.
Il n'y avait rien de particulièrement intéressant dans la salle dans laquelle je me trouvais. Je descendis de la table sur laquelle de m'étais assise. Je grimaçai en voyant la légère couche de poussière qui s'était collée à mon jeans. J'avais oublié ce détail.
Après m'être arrangée, je me dirigeai vers le piano classique. Après de minutieuses observations, je compris comment ouvrir le couvercle. De la force de mes deux bras, je réussis à le soulever et à placer un espèce de bâtonnet qui le tenait ouvert. C'est impressionnant, un piano, quand même. Les nombreux fils qui se trouvaient à l'intérieur. Je glissai légèrement mes doigts dessus. Ils étaient rigides et aucun son n'en sortis. J'en pinçai une. Un sol dièse de fit entendre. Celui qui jouerait un piano comme il joue de la guitare devrait galérer. Quoique ça ressemblerait plus à une harpe. Quand je passai ma main sur le siège posé devant le clavier, à ma grande surprise, il était propre. Je m'installai alors dessus, détendant mes jambes avant de les plier en tailleur.

Je sursautai. Des bruits étranges avaient commencés. Ils provenaient du conduit d'aération, comme on l'avait supposé. C'était flippant quand même. Je devinai que notre dormeur de l'hamac était apparu. Yuka débarqua soudainement, essoufflée. Des voix se firent entendre dans le couloir. Le conduit s'était tu. Je ne parvins pas à comprendre mot. La voix qui racontait était comme un soupire. Une voix fatiguée. Je n'eus aucun mal à l'associer à celle du gérant.

Noctis apparut finalement dans l'encadrement de la porte, accompagné du fautif, si on peut le nommer comme ça.

« Quand je suis allée dehors, j’ai vu les lumières de cette direction clignoter. La source des « sursauts » des ampoules électriques s’en vient directement vers nous ! »

Ah, elle était sortie pour ça. C'était pas con. De loin pas.

« Dites, m'sieur. Pourquoi dormir dans un débarra ? C'est pas hyper confortable, j'imagine, non ? Puis vous aurez pu demander une nouvelle chambre s-... »
... Si c'est votre chambre qui vous dérangeait. N'eus-je pas le temps de terminer. Il s'était endormi. Chouette. L'éclairage du couloir clignotait. Et comme dans un film d'horreur, par un jour d'orage, apparut une ombre dans l'encadrement de la porte une ombre semblable à celle d'un Soporifik.
Un somnambule. Notre dormeur venait de se lever pour se diriger vers son Pokémon. Pas très pratique, d'ailleurs. Ça m'avait intrigué, j'avais fait des recherches sur ce mangeur de rêve. La voix de la rose retentit, avant que je ne pense à autre chose.

« Notre mission n’était pas de capturer les coupables, juste savoir la cause de tout ceci. On peut donc dire qu’elle est finie, non? J’ai sommeil, je retourne à mon dortoir. Bonne nuit…? »
C'est sur ces doux mots qu'elle s'éloigna de la salle à son tour. Je baissai la tête. On ne savait rien du gérant. Au final, le gros mystère, c'était lui. Pourquoi qu'en cette période ? Pourquoi était-il si attaché à son Pokémon qui lui causait plus des misères qu'autre chose ? Le syndrome de Stockholm? Pourquoi des somnifères, d'ailleurs ? Pourquoi est-ce qu'il voudrait s'y réfugier pour dormir alors que s'il restait avec son Pokémon, il n'aurait pas besoin de dépenser de l'argent pour ces médicaments ? Cette conclusion ne me plaisait pas. Mais comme l'avait dit sa camarade Pyroli, ils avaient ce qu'on leur avait demandé. Finalement, je me relevai et adressai au Phyllali :

« Bien joué, quand même. »
Je n'avais pu m'empêcher de rajouter ce « quand même ». Sur ce, je sortis de la salle. Yuka m'attendait. Alors on fit le chemin jusqu'à notre dortoir ensemble. Il faisait noir.
Ce soir, la lune avait la forme d'une amande. Comme un oeil ouvert qui observe et comprend à lui seul les mystères qui se déroulent à la surface de la terre. Mystères qu'il garde secrets afin de les transformer en étoile qu'il gardera auprès de lui, dans le ciel. Les points lumineux parsemés dans le ciel représente le nombre d'énigmes dont la solution est encore ombragée ou que personne n'a encore remarquées.





Noctis Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon
A peine arrivés dans la salle qu'Hope posa de multiples questions qui restèrent malheureusement sans réponses. Pertinentes, néanmoins. Lui même se les posait et aurait réellement souhaité une réponse, même si visiblement, l'homme était aussi peu enclin à y répondre qu'à donner son prénom. Ce que Noc ne comprenait pas vraiment. Comment pouvait-il refuser de le donner ? Une voix lui souffla que lui aussi, ne l'avait pas donné à ses deux camarades avant qu'elles demandent. Peut être avait-il tout simplement oublié, lui aussi. Bon, le brun avait été distrait par son objectif et sa réflexion, et peut être que personne ne lui avait jamais demandé. Il soupira. De son côté, Yuka semblait avoir aperçu d'autres lumières. Quelques secondes plus tard, le gérant repartait en compagnie du Soporifik. Le pokémon ne semblait même pas surpris, presque comme si tout cela était parfaitement habituel. Il ne prêta même pas attention aux autres personnes, dont la présence semblait anecdotique. Le brun les regarda s'éloigner d'un œil à la fois déçu et distrait. Peu après, Yuka repartit avec un léger reproche qui fit grincer intérieurement le garçon. Bien sûr. Hope la suivit en une phrase polie, et lui même leur répondit, sur un ton peu agréable.

« Ouais, à plus. »

Il contint tant bien que mal sa frustration. Puis, le jeune homme grommela légèrement lorsque ses deux camarades furent parties. Le coupable ? Là n'était pas la question. Le but était de comprendre, bon sang ! Qu'avaient-ils compris, au juste ? Il soupira et se résigna. Au moins, ils savaient maintenant que le gérant de la boutique aimait bien s'accaparer certaines pièces pour dormir. Ce qui, en soit, ne changeait pas de ses habitudes dans la boutique, mais bon. Il s'empressa de noter les informations pour le rapport à Gaston, tout en repensant aux paroles des deux filles. Quand même. Rien que cette petite annotation suffisait à l'agacer. Comme s'il avait mal fait. Bon, d'accord, il avait répandu de la peinture rose un peu partout. Il y avait eu quelques incidents, quelques imprévus aussi, mais c'était terminé. Les lumières s'étaient éteintes, et il fallut encore de longues minutes avant qu'il ne se décide à arpenter les couloirs obscurs de l'académie. Comment le gérant pouvait-il parcourir tous ces couloirs dans le noir sans se prendre un mur ? S'il n'était pas guidé par Ether, il se serait déjà ramassé quelques bleus. Rentré dans sa chambre, une petite Laporeille lui sauta au visage sans lui laisser le temps de répliquer.



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum