Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur le Bureau gaming Alpha Omega Players
89.99 € 149.99 €
Voir le deal

Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
Aujourd’hui, en sortant des cours, j’avais été grandement surpris de retrouver une enveloppe sur le plancher de ma chambre, lors de mon retour au dortoir Voltali. Elle avait apparemment été glissée sous la porte lors de mon absence. Qui pouvait bien vouloir me contacter aussi rapidement, étant donné qu’il n’avait pu attendre mon retour ? Je saisis donc l’enveloppe sur le sol avec curiosité. En l’ouvrant, je dépliai rapidement le bout de papier qui se trouvait à l’intérieur, impatient de lire ce qui m’était adressé. À mes côtés, Ayuna leva la tête dans ma direction, intriguée par ce message. La Lianaja se contenta d’être patiente pour le moment, sachant que son maître allait lui faire part des nouvelles très bientôt. J’étais étonnement surpris que le message était une mission proposée à mon intention.

Andreas Heartnett a écrit:
Monsieur Ishida,

Ce message est pour vous proposer une mission sur l’île Fraive. Une pension pokémon qui se trouvant là-bas rencontre quelques problèmes ces derniers temps, surtout depuis l’éclosion massive de pokémon qu’il y a eu. Les gérants ont besoin d’aide dans les plus brefs délais et la direction de Pokémon Community croit qu’il serait bien de vous y envoyer, si vous êtes d’accord, bien entendu. Vous serez accompagné par deux autres coordinatrices, soit madame Mélissandre Woods et madame Line Shinfly. Si vous acceptez cette offre, rendez-vous au port du village portuaire à 9h demain matin. Je vous y attendrai avec impatience.

Cordialement,
Andreas Heartnett, Professeur de Communication


Et bien... c’était la première fois que je recevais une offre de ce genre. Si j’acceptais, j’allais débuter ma première mission dès demain matin. Je ne savais pas trop si je devais m’en réjouir, car pour le moment, j’étais assez nerveux à l’idée d’y participer. J’avais refusé de devenir un éleveur justement parce que je ne me sentais pas tout à fait en confiance avec les jeunes pokémons... j’avais l’impression de ne pas prendre suffisamment soin d’eux. Si j’acceptais, j’allais devoir m’occuper de plusieurs bébés pokémons de la pension et j’ignorais si j’en étais capable, surtout que j’allais faire équipe avec deux autres filles que je ne connaissais absolument pas. Au moins, je connaissais monsieur Heartnett, puisque j’avais déjà assisté à quelques uns de ses cours.

Je passai donc une nuit assez mouvementée, alors que je continuai de me demander si je participais à cette mission ou non. Je devais admettre qu’elle me tentait malgré tout, mais étant donné que la nuit porte conseil, je préférais attendre avant de prendre une quelconque décision. Le lendemain matin, après avoir déjeuné en compagnie de mes pokémons, je me mis en route. Ayuna fut surprise de voir son maître prendre la direction de la ville portuaire, sachant très bien ce que cela voulait dire. Un petit sourire éclaira son visage avant qu’elle le suive, Flaya, la Goupix, et Raito, le Lixy chromatique, sur les talons. Quelques instants plus tard, je me trouvais au bout du port, là où le professeur m’avait donné rendez-vous. Et il était justement là, en train de m’attendre.

- Bonjour monsieur Heartnett, le saluai-je, en souriant. Je suis prêt à...

- Oh ! Bonjour Yamato ! Ça me fait plaisir de te voir. Je savais que tu allais accepter ma proposition. Mais bon, avant de partir, nous devons attendre les deux autres coordinatrices. Elles devraient arriver d’un moment à l’autre.

Ne m’attendant pas du tout à me faire couper de la sorte, je me figeai de stupéfaction, n’osant pas reprendre la parole. Le bateau qui se trouvait derrière le professeur était visiblement prêt à partir, mais nous devions d’abord attendre mes deux autres coéquipières qui, étrangement, n’étaient toujours pas arrivées. J’avais peut-être été un peu trop ponctuel ce matin, même si ce n’était pas pour me déplaire. Sans rien ajouter, je me détournai du professeur pour observer la ville, non loin de là, attendant patiemment la venue des deux coordinatrices sur le port. J’étais curieux à l’idée de les rencontrer.

Spoiler :
Voilà ! Vous pouvez prendre la lettre du professeur pour vos rps si vous voulez ^^


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
[MISSION] C'est le printemps ! Signay10

[MISSION] C'est le printemps ! Signay10
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
[MISSION] C'est le printemps ! 926566pourrpline
[mission]
C'est le printemps !
♢ Line, Mélissandre & Yamato ♢
Les yeux encore clos et mon esprit dans le pays des rêves, je commençais à gigoter. L’endroit si paisible de toute à l’heure commençait à se dégrader et laissa place à une pièce aux murs et au plafond blanc comme neige. Je sentais un souffle chaud sur ma joue. J’ai alors tourné la tête pour voir de qui provenait cette respiration. C’était Espoir. Elle dormait, tranquillement. Elle semblait calme et sereine. Elle avait l’air tellement paisible… Mon doux regard posé sur elle, je souris. J’ai ensuite tourné la tête pour voir mes deux autres pokemons, Astra, la petit Fouinette, et Blou, l’Obalie nouveau né. Astra dormait à côté d’Espoir. Les deux filles étaient devenues de très bonnes amies. Elles restaient tout le temps ensemble, à jouer, mais surtout à protéger le petit dernier, Blou. Celui-ci dormait en boule, contre mon ventre. Il devait surement chercher de la chaleur. J’avais vraiment beaucoup de chance d’avoir ces pokémons ! Ils étaient très gentils avec moi et m’aidaient quand j’en avais besoin. Ils m’aidaient à toutes sortes de chose… Avec ma maladresse, ils réparaient se que je cassais, quand je me faisais mal, ils étaient tout les trois là, à m’aider. Espoir, Astra et Blou comptaient beaucoup à mes yeux !
Je me perdais dans mes pensées… Une fois mes esprits retrouvés, j’essayai de sortir de mon lit, sans réveiller mes compagnons. Hélas, Blou me sentit bouger et il ouvrit les yeux. Il me regardait, étonné et bailla.

« Oh, Blou ! Je suis désolée, je t’ai réveillé ! Ai-je chuchoté. Je ne voulais pas réveiller Espoir et Astra. Tu devrais te recoucher ! Tu as besoin de sommeil… »

Le petit Obalie n’était né que depuis quelques jours… Il n’était encore qu’un bébé… Je m’inquiétais pour lui. Il passait son temps à jouer avec Espoir et Astra, mais ne dormait pas assez. Ce n’était pas bon pour lui.
Mais Blou ne m’écoutait pas. Il préférait rester avec moi. Je soupirai et lui fit un petit sourire pour ne pas l’inquiéter. Il roula sur la couette avec maladresse et se positionna sur sa queue pour tendre ses petites pattes vers moi. Je lui souris et le porta dans mes bras. Je suis ensuite allée lui faire un biberon. Je m’installais sur ma chaise de bureau pour lui mettre doucement la petite tétine en bouche. Pendant que je m’occupais de lui, je n’avais pas remarqué que Layla et ses pokémons n’étaient pas là. Je regardais mon réveil… 8h32. Elle a surement dû partir faire un tour avec ses compagnons. Layla avait plus l’habitude de sortir que moi, et ça se voyait sur ma peau blanche.
Une fois que Blou ait finis le biberon, je le posai au sol, en voyant qu’il remuait dans tous les sens. Il couru vers la porte de la chambre et revenu vers moi, un papier dans la gueule. Je me suis laissée glisser de ma chaise pour tomber sur les genoux. Blou sauta sur mes jambes et me tendis le papier. Je lui ai ensuite caressé la tête pour le remercier. J’attrapai l’objet et constatai que c’était en fait une lettre. Qui pouvait bien m’envoyer une lettre ?
Je restais intrigué par se fameux message. J’ouvris l’enveloppe en faisant attention à ne pas la déchirer et commençai à lire la lettre.

Mademoiselle Shinfly,

Ce message est pour vous proposer une mission sur l’île Fraive. Une pension pokémon qui se trouvant là-bas rencontre quelques problèmes ces derniers temps, surtout depuis l’éclosion massive de pokémon qu’il y a eu. Les gérants ont besoin d’aide dans les plus brefs délais et la direction de Pokémon Community croit qu’il serait bien de vous y envoyer, si vous êtes d’accord, bien entendu. Vous serez accompagné par deux autres coordinatrices, soit madame Mélissandre Woods et monsieur Yamato Ishida. Si vous acceptez cette offre, rendez-vous au port du village portuaire à 9h demain matin. Je vous y attendrai avec impatience.

Cordialement,

Andreas Heartnett, Professeur de Communication

J’étais en fait inviter à aider les gérants de la pension se trouvant sur l’île Fraive. Au départ, j’étais surprise qu’on me demande ça. Je n’étais qu’une débutante en Coordination ! Mais je ne serai pas toute seule ! Il y aura un certain Yamato Ishida et une certaine Mélissandre Woods. Mais je ne les connaissais pas… Je me demandais déjà comment j’allais réagir face à deux inconnus… J’espérais surtout que ma timidité me laisserait tout de même parler.
Je me suis ensuite intéressée à quand datait la lettre. Elle venait d’y hier. D’Y HIER ?! Mais j’ai rendez-vous à 9h au port ! J’ai ensuite regardé mon réveil… 8h47. Il était 8h47 ! Et je n’étais pas habillée, ni coiffée. Et je n’avais pas encore mangé !

« Vite Blou ! Nous devons nous dépêcher ! » Me suis-je écrié, stressée.

J’ouvris rapidement l’armoire. Elle faisait un bruit infernal qui réveilla Espoir et Astra.

« Je suis désolée de vous réveiller aussi brusquement, mais nous devons nous préparer ! On doit être à 9h au port ! » Leur expliquais-je.

Je sortis le premier habit que me venait sous la main. C’était une robe couleur crème. J’enfilais des chaussures rapides à mettre. Ce fut des ballerines blanches. Je passais un rapide coup de brosse dans mes longs cheveux blancs pour que mes coéquipiers ne me prennent pas pour une folle. Je devais tout de même être présentable !
Puisque nous allions nous occuper de plusieurs nouveaux nés, je mis dans mon sac des crayons de couleurs, des feuilles blanches et le biberon de Blou. Bien sûr j’allais le nettoyer avant de faire boire les petits pokémons. J’attrapai aussi quelques friandises pour pokémons, pas forcément pour les bébés que nous allions devoir garder, non, c’était pour Espoir et Astra qui n’avaient encore rien mangé. S’ils avaient éclos il n’y a pas longtemps ils étaient encore trop petits pour en manger, et Blou aussi d’ailleurs. Et puis, il se fera de nouveaux amis, de son âge, cette fois.
Les deux femelles m’avaient rejoins et Espoir s’était frottée à moi, somnolente, pour me rassurer. Je lui fis un sourire pour la remercier de son geste et continuai ma course contre la montre. J’espérais avec pris tout se dont j’avais besoin. Je postai Blou, qui était trop jeune pour marcher aussi longtemps. Il sembla ravit de mon geste. Son attitude me fit sourire. Espoir était en train de lisser son beau pelage roux et Astra attendait avec impatience pour partir courir dans le couloir et arriver au port. J’ouvris la porte de la chambre et fis signe à mes pokémons de venir. Un dernier petit coup d’œil au réveil… 8h52. Et je rejoignis Espoir et Astra qui étaient déjà au bout du couloir. Je courus le plus vite possible en essayant de ne pas trop secouer Blou, mais celui-ci rigolait par les secousses de ma course. Je fis aussi attention qu’un surveillant ne me voit pas en train de courir dans l’académie.
Une fois à l’extérieur, je me suis dirigée vers le port. Une fois arrivée, je remarquais tout de suite les nombreux bateaux blancs et l’eau bleue turquoise briller sous les rayons du soleil. J’aperçus ensuite, Mr. Heartnett et un jeune garçon, un peu plus âgé que moi accompagné d’un Lianaja, d’un Lixy… Jaune ?! Je n’en avais encore jamais vus de la sorte ! Et d’un Goupix. Un Goupix l’accompagnait également.
Espoir, en voyant un semblable, courue vers le dresseur et ses pokémons, suivit d’Astra. Elles étaient toutes les deux intriguées par le Lixy de couleur or. Espoir se frotta au flanc du pokémon en question et se dirigea ensuite vers le Lianaja pour lui dire également bonjour. C’était encuite au tour du Goupix de se faire saluer. Astra, qui était un petit peu plus réservée qu’Espoir se contenta de les saluer d’un joli sourire. Quant à moi, je regardais la scène, un peu gêné par l’attitude de mes pokémons. Blou, lui, restait fièrement dans mes bras et nous voulait pas descendre. Pour en rajouter encore plus, il se frotta longuement coutre moi, pour peut être rendre jaloux les pokémons inconnus. Je lui ai ensuite adressa un sourire tout en continuant à courir vers le petit groupe.

« B-Bonjour… Bégayais-je. Excusez mon retard, je n’ai reçus la lettre que tard se matin… Continuais-je. Ils devaient surement m’attendre depuis un petit moment. J’ai ensuite remarqué que je ne m’étais pas présentée. Je m’appelle Line Shinfly, 13 ans, du dortoir des Mentalis. » Ai-je finis par dire.

J’ai ensuite fais un sourire au garçon aux cheveux noirs. Je sortis de mon sac deux petites friandises, avant d’appeler Espoir et Astra. Blou me regardait avec de grands yeux, me demandant de lui en donner une. Je lui ai ensuite expliqué qu’il était encore trop jeune et dès qu’il sera assez grand, je lui en donnerai une. Il baissa la tête, déçut. Je lui ai caressé la tête pour le consoler et lui fis un sourire. Il me sourit à son tour pour me faire comprendre qu’il ne m’en voulait plus.
Je me suis ensuite baissée pour mettre une friandise dans ma main droite et tendis le bras vers Espoir, qui mangea la petite croquette dans le creux de ma main. Je fis de même pour Astra. Ce n’était pas grand-chose mais au moins elles avaient quelque chose dans le ventre. Quant à Blou, lui, il avait déjà mangé.
Je souris, un peu gêné, au dresseur, qui me regardait d’un drôle d’air. Espoir sauta sur mes épaules. Je l’ai regardé en souriant et ma goupix se frotta à ma joue. Et Astra resta à mes pieds, essayant de temps en temps d’aller jouer avec les pokémons du garçon. Mais Blou faisait preuve d’un autre caractère que les deux femelles, si joyeuses. Il regardait le jeune homme, des éclairs dans les yeux. Il était surement jaloux qu’un autre garçon soit avec moi. Je regardais mon pokémon, gêné.

HRP : Rien a rajouter ^^
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Le début d'une première fois
Yamato Ishida & Line Shinfly

Les derniers rayons du soleil pointaient le bout de leur nez, tandis que je me dirigeais vers mon dortoir, Niji et Miza sur mes talons. Enfin, plus précisément, Miza me suivait, tandis que Nij s’accrochait à sa corne, un immense sourire sur son visage. Anxieuse, je ne quittais pas des yeux ma petite protégée, cherchant à anticiper une quelconque chute. La petite Osselait avait fait comme nouveau jeu le fait de s’accrocher à la corne de Miza, se retrouvant d’un coup beaucoup plus grande. De là-haut, elle pouvait voir plus loin, se sentir plus imposante. Mais ce jeu était un peu trop dangereux à mon goût, même si la Scarhino faisait en sorte de ne pas faire un geste trop brusque, risquant de déstabiliser et de faire tomber sa camarade de jeu. Sur ce point, Miza était comme moi : elle prenait tout autant soin de Niji que moi. Un mince sourire se dessina sur mon visage, juste avant de disparaître quelques secondes plus tard. Niji avait lâché une patte, faisant preuve d’une témérité un peu trop poussée pour mon petit cœur. Elle allait m’achever, un jour.

Je lâchai un soupir de soulagement, mon regard se portant sur la porte de ma chambre. Enfin, on y était arrivé. Passer le seuil de la porte signifierait que Niji serait un poil plus calme, moins casse-cou. Je pourrais enfin respirer. Ouvrant la porte et pénétrant dans mon petit chez moi, mon pied se heurta à une chose non-identifiée, au sol. Je fronçai les sourcils en voyant la petite enveloppe, laissant néanmoins passer mes pokémons pour qu’ils s’installent sur le lit. Attrapant cette enveloppe inconnue, je l’ouvris sans attendre, m’asseyant dans le lit au fur et à mesure de la lecture. Et quelle lecture ! Mes yeux se mirent à pétiller, tandis que les mots défilaient. Une mission, c’était une mission ! Et pas n’importe laquelle, on me proposait de rejoindre une petite équipe pour m’occuper de pokémons.

Heureuse, je relus la missive, m’attardant sur chaque mot, mon cœur se gonflant de joie au fur et à mesure.

Mademoiselle Woods,

Ce message est pour vous proposer une mission sur l’île Fraive. Une pension pokémon qui se trouvant là-bas rencontre quelques problèmes ces derniers temps, surtout depuis l’éclosion massive de pokémon qu’il y a eu. Les gérants ont besoin d’aide dans les plus brefs délais et la direction de Pokémon Community croit qu’il serait bien de vous y envoyer, si vous êtes d’accord, bien entendu. Vous serez accompagné par deux autres coordinateurs, soit madame Line Shinfly et monsieur Yamato Ishida. Si vous acceptez cette offre, rendez-vous au port du village portuaire à 9h demain matin. Je vous y attendrai avec impatience.


Cordialement,
Andreas Heartnett, Professeur de Communication



Tout était réel, je pouvais embarquer pour une mission visant à m’occuper de pokémons nouveau-nés. Ma décision était déjà prise et ma deuxième lecture avait été inutile. Demain matin, à neuf heures pétantes, je serais sur le port. Mon regard se porta sur mes deux pokémons et je leur expliquai la situation. Niji fit preuve d’une joie sans nom, sautant sur le lit. Miza, elle, faisait preuve d’un peu plus de retenue et je la comprenais, finalement. S’occuper d’un bébé, c’était bien, mais s’occuper de plusieurs petits êtres ce serait autre chose. Pourtant, je fis abstraction de ce détail, préparant un sac pour prendre de l’avance pour le lendemain.

La préparation fut rapide, mon sac ne pouvant pas transporter une énorme quantité non plus. Dedans, j’avais mis des paquets de biscuits pour Niji, du miel pour Miza. Il y avait aussi une balle, trouvée dans le parc, une fois. Dedans, j’ajoutai aussi le livre préféré de Niji. En fait, plus je cherchais, plus je me rendais compte que ma chambre était incroyablement vide vis-à-vis d’objets pour occuper les pokémons. Ennuyée, j’essayai de me consoler en me disant qu’il y aurait tout sur place, que ce serait plus simple. Un soupir plus tard, j’adressais un sourire à mes compagnons, tendant sa Safari Ball à Miza.

« Bon, on va dormir pour être en forme pour demain ! »

Elles hochèrent la tête, la Scarhino actionnant sa ball pour rentrer dedans. Même si je n’aimais pas l’idée de la faire dormir dedans, je ne pouvais décemment pas faire autrement. Le lit était trop petit pour l’accueillir et il était hors de question qu’elle dorme par tard. Attrapant la ball, je m’allongeais dans mon lit, mettant la petite maison de Miza près de ma tête. Nij se pelotonna contre moi, ne tardant pas à trouver le sommeil. Attendrie, je restai quelques instants à la regarder.

« Bonne nuit. »

~~~~~~

Cette nuit-là, mon sommeil fut agité. Tellement agité que Nij manifesta son agacement par un coup d’os contre mon bras, laissant un bleu apparaître. Oui, j’avais tendance à marquer vite, en effet. Je me levai plus fatigué que la veille, étant toutefois prête à affronter l’entraînement matinal de Jackie. Etre du dortoir Pyroli, ce n’était pas de tout repos.

On peut dire que j’ai souffert ce matin-là, mes jambes semblant vouloir se dérober sous moi, la fatigue me prenant en traître par moment. Pourtant, j’ai survécu, malgré quelques réprimandes du général Jackie. L’enfer terminé, je me suis précipité sous la douche, rentrant dans ma chambre avant le réveil de Niji. Autant éviter des pleurs à une heure si matinale.

Quand huit heures sonna, je réveillai ma petite protégée, faisant sortir Miza en même temps. La Scarhino, encore à moitié endormie, se coucha dans mon lit, tenant ainsi compagnie à Niji. Souriant face à cette scène, je leur laissai le temps d’immerger, préparant des biscuits et du miel. Vérifiant à nouveau mon sac, une boule au ventre commença à se former, doucement mais sûrement. J’appréhendai d’y aller, de rencontrer ces personnes inconnues. Frappant mes joues pour me redonner un peu de courage, je mis mon sac sur le dos, annonçant ainsi le départ. Attrapant Niji, je laissai Miza passer devant moi, fermant ma chambre avant d’avancer dans les couloirs. Une demi-heure pour faire le trajet me semblait suffisant, c’est pourquoi je ne pressai pas le pas, flânant un peu dans le parc avant de sortir de l’académie.

Sortir, marcher dans la vile. Ça me faisait toujours un petit quelque chose que de m’aventurer dans ces lieux, au milieu de tant de personnes. Nerveuse, j’accélérai la cadence, menant ma petite troupe vers le port rapidement. Ici, il y avait un peu moins de monde, mais juste assez pour donner à ce lieu vie. Cherchant du regard ma destination, je grimaçai en voyant que tout le monde était déjà là. Et voilà, j’étais la dernière arrivée. C’était une chose que je n’aimais pas. Après tout, quand on est le dernier, tous les regards se tournent vers nous. On est un peu le centre d’attention, une chose que j’appréciais difficilement.

Me redonnant contenance, j’approchai du petit groupe, me mettant à sourire quand j’arrivais à leur hauteur.

« C’est ici pour l’île Fraive ? Je suis Mélissandre Woods, enchantée. »

Je saluai de la tête ces personnes, évitant de les dévisager pour ne pas paraître impolie. Un garçon, une fille, un adulte, c’était facile de mettre un nom sur une personne à ce moment-là. Yamato Ishida, Line Shinfly et le Professeur Andreas Heartnett. J’espérai pouvoir m’entendre avec ces personnes de mon âge et ne pas décevoir ce professeur.

Niji s’agita dans mes bras, demandant explicitement que je la fasse descendre. M’exécutant, je la regardai se diriger vers les autres pokémons, un air joyeux se dessinant sur ses traits. Nij était moins timide qu’à l’accoutumée et cela me faisait plaisir. Si elle, elle pouvait s’entendre avec des inconnus, je pouvais faire de même.

© EKKINOX
Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
Je n’eus pas à attendre longtemps avant que ma première coéquipière se présente sur le quai. Étant donné que je n’avais rencontré aucune d’entre elles auparavant, il m’était impossible de savoir de qui il s’agissait. La jeune fille se présenta sous le nom de Line et ses pokémons semblaient êtres grandement intéressés par les miens. D’ailleurs, je fus surpris de voir qu’elle aussi possédait un Goupix et un Obalie, même si je n’avais pas encore sortit ce dernier de sa pokéball. Je ne voulais pas que toute mon équipe soit sortie lors du voyage en bateau, de peur d’en perdre quelques uns par-dessus bord. De plus, je voulais qu’ils conservent leur énergie, car j’allais avoir besoin de leur aide pour m’occuper de tous ces bébés pokémons.

Quelques instants plus tard, la deuxième coordinatrice fit son apparition. Je me contentai de lui sourire, tandis qu’elle avançait vers notre petit groupe, tout comme je l’avais fais un peu plus tôt lors de l’arrivé de Line. Les deux jeunes filles m’avaient l’air bien sympathiques et j’étais certain que notre mission se déroulerait bien. Du côté de mes pokémons, ceux-ci furent encore plus heureux à l’idée de rencontrer d’autres créatures, puisque l’Osselait de la coordinatrice s’approchait d’eux. Le Lixy chromatique ne savait plus trop où donner de la tête. La Goupix était venu le saluer, suivie par une Fouinette et maintenant c’était le pokémon de type sol qui s’approchait de lui. Il y avait trop d’amis d’un seul coup, il ne savait plus qui saluer et avec qui jouer.

À ses côtés, Flaya était aussi désorientée, mais heureuse de faire autant de nouvelles rencontres. Ayuna, un peu moins sociable que les deux jeunes pokémons, salua tout de même les nouveaux arrivants avec un petit sourire en coin. Pour ma part, étant trop occupé à observer mes pokémons, je ne remarquai pas du tout le comportement du jeune Obalie, alors que ce dernier était visiblement jaloux. La première rencontre entre toutes nos équipes semblait bien se dérouler, même si je savais que nous allions devoir les séparer très prochainement, puisque nous devions monter sur le bateau, notre petit groupe étant désormais complet. Mais avant cela, je devais me présenter à mes deux coéquipières. Je n’avais pas l’intention de rester silencieux plus longtemps.

- Bonjour à vous, les filles. Comme vous devez le savoir, je suis Yamato Ishida et je suis très...

- Fantastique ! Tout le monde est là, nous pouvons partir ! Allez les enfants, montez sur le bateau, le capitaine est déjà prêt à mettre les voiles en direction de l’île Fraive.

Découragé, je ne pus m’empêcher de me frapper le front, tout en soupirant. Décidément, ce professeur prenait un malin plaisir à me couper la parole... et j’espérais que cela ne se reproduirait pas trop souvent, sinon je risquais de trouver le voyage interminable. J’ignorais aussi s’il en avait connaissance, mais bon... c’était inutile de lui demander. Sans perdre davantage de temps, je m’avançai sur la passerelle qui menait au bateau, suivit par mes pokémons qui comptaient bien continuer de s’amuser avec leurs nouveaux amis lorsqu’ils seraient sur le pont. Le professeur nous laissa rapidement à nos occupations, tout en nous informant que le trajet en direction de l’autre île allait probablement durer une heure.

Très bien... qu’allais-je pouvoir faire pendant tout ce temps ? Le voyage n’était pas pour me déplaire, au final, étant donné que cela allait me laisser du temps pour faire plus ample connaissance avec les deux jeunes filles. Si elles voulaient bien me parler, du moins. Je m’avançai un peu sur le pont pour prendre place sur un banc non loin de là, tout en jetant de fréquent coup d’œil à Flaya et à Raito, qui semblait êtres prêts à vouloir jouer avec les autres pokémons des deux coordinatrices. Ayuna, comme à ses habitudes, préféra rester près de moi pour surveiller les autres, si jamais j’étais trop distrait par notre conversation pour le faire.

- Désolé pour tout à l’heure... je voulais simplement me présenter, ajoutai-je avec un petit sourire en coin. J’ai cru comprendre en lisant la proposition de mission que vous êtes deux coordinatrices, vous aussi ? Pour ma part, je viens du dortoir Voltali et vous ? Si ce n’est pas trop indiscret...

Le bateau ayant quitté le port depuis peu, je détournai légèrement le regard pour admirer la mer qui s’étendait jusqu’à l’horizon, tout en attendant la réponse des deux jeunes filles.

Spoiler :
Enjoy ! \o/ Je laisse l'une de vous deux faire notre arrivée sur l'île Fraive ^^


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
[MISSION] C'est le printemps ! Signay10

[MISSION] C'est le printemps ! Signay10
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
[MISSION] C'est le printemps ! 926566pourrpline
[mission]
C'est le printemps !
♢ Line, Mélissandre & Yamato ♢
Je tournai la tête, afin de me sortir de cette situation de gêne que causait mon Obalie, avant de remarquer un petit Osselait qui se dirigeait vers le groupe de pokémon. Espoir, à la vue du nouvel arrivant, descendit doucement de mon épaule pour partir à sa rencontre. Là encore, elle se frotta à son flanc pour la saluer, suivit de près par Astra, qui se contenta de lui faire un sourire amical, avant de se tourner vers moi, un peu nerveuse. Je lui sourie pour lui expliquer que tout allait bien. L’Osselait fut vite rejoint par une jeune fille. C’était surement Mélissandre.

« C’est ici pour l’île Fraive ? Je suis Mélissandre Woods, enchantée. »

Oui, c’était bien elle. Je lui sourie joyeusement pour la saluer à mon tour.

« Enchantée également ! Je m’appelle Line Shinfly. » Lui ai-je expliqué.

Tous nos compagnons semblaient bien s’entendre entre eux. Sauf peut être Blou, qui continuait de fixer Yamato. Je l’ai caressé pour qu’il se détende un peu. Il me fit de grands yeux avant de se frotter contre moi. Il se calma et voulut descendre de mes bras. Je me suis baissée pour le poser doucement au sol. Il était encore petit et trop fragile pour qu’il puisse sauter au sol de son plein gré. Avant de me relever, je le surveillai quelques instants pour voir s’il arrivait à se remettre debout. Espoir quitta les pokémons rencontrés pour se diriger rapidement vers le nouveau né. Elle s’était placée à côté de lui afin de le protéger en cas de chute. L’attitude de ma Goupix me fit sourire. Une fois debout, j’observais toujours mon Obalie. Il se dirigeait vers les pokémons que nous venions de rencontrer.
Mon regard s’est ensuite tourné vers le jeune garçon, voyant qu’il reprenait la parole.

« -Bonjour à vous, les filles. Comme vous devez le savoir, je suis Yamato Ishida et je suis très...

- Fantastique ! Tout le monde est là, nous pouvons partir ! Allez les enfants, montez sur le bateau, le capitaine est déjà prêt à mettre les voiles en direction de l’île Fraive. »

Yamato fut coupé par le professeur Heartnett. Le jeune garçon se frappa le front avec sa main, découragé. Je n’ai pas compris tout de suite quelle était la raison de son attitude, alors je me suis contentée de lui sourire, gentiment. Yamato se dirigea vers la passerelle pour monter dans le bateau. Je fis signe à mes pokémons de me rejoindre. Espoir, attirée par l’envie de nouvelles aventures, s’engagea à son tour sur la passerelle. Astra suivait Espoir, en faisant attention à bien rester au milieu du petit pond. Avant de m’engager à mon tour, je suis allée chercher Blou pour le prendre dans mes bras. Il semblait ravi de pouvoir à nouveau se retrouver avec moi. Je me suis donc dirigée vers la passerelle, en faisant, tout comme Astra, très attention à ne pas glisser. Une fois sur le bateau, je ne pus m’empêcher de pousser un petit soupir de soulagement. Je regardais derrière moi. Mélissandre était elle aussi en train de franchir le pond et nous rejoignit rapidement. Je l’ai attendue et lui sourie. Elle était derrière nous, je n’allais pas la laisser toute seule ! Nous nous sommes ensuite dirigées vers Yamato, qui s’était déjà installé sur un banc. Je m’assis à côté de lui avant de me rendre compte que nous ne nous connaissions presque pas, Mélissandre, lui et moi. Le professeur nous informa ensuite que le voyage allait durer une bonne heure, se qui nous laissait largement le temps de faire plus ample connaissance. Je cherchais mes pokémons du regard sur le pont et les aperçus un peu plus loin. Espoir et Astra étaient toutes les deux en train de s’amuser avec les pokémons de mes coéquipiers. Je les regardais, heureuse. Espoir avait un vrai don pour se faire de nouveaux amis. Alors que moi, pas du tout. J’essayais de temps en temps d’engager une conversation, mais ma timidité prenait toujours le dessus, me faisant bégayer ou même, m’empêchant de parler. Un peu gênée, je regardai Blou, qui leva les yeux vers moi, et me fit un petit sourire.

« Désolé pour tout à l’heure... je voulais simplement me présenter. J’ai cru comprendre en lisant la proposition de mission que vous êtes deux coordinatrices, vous aussi ? Pour ma part, je viens du dortoir Voltali et vous ? Si ce n’est pas trop indiscret... »

Je relevai la tête pour regarder Yamato, par politesse, qui était en train de parler. Je lui sourie avant de répondre.

« Oui, mais je ne suis qu’une débutante… Je pense que je vais devenir éleveuse. C'est aussi pour ça que j'ai accépté cette mission. Lui ai-je expliqué en souriant. Et je viens du dortoir des Mentalis. » Ai-je répondu en souriant.

J’ai ensuite tourné la tête vers Mélissandre attendant sa réponse, toujours en souriant.

En entendant quelques gémissements de la part de nos pokémons, je posai mon regard sur les petites créatures, intriguée. C’était des gémissements de joie, et non ceux qui nous font penser à la douleur. Je regardais nos compagnons, souriante.

« Au fait, comment s’appelle vos pokémons ? » Ai-je demandé aux deux coordinateurs, en les regardant l’un après l’autre.

HRP : Désolée, je n'ai pas réussis à aller aussi loin dans le rp pour arriver sur l'île ^^"
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

On débarque sur l'île !
Yamato Ishida & Line Shinfly

Niji semblait s’entendre avec les autres pokémons. Face à cette constatation, je me mis à sourire, couvant du regard ma petite protégée. On pouvait dire que j’étais pire qu’une mère un peu trop protectrice avec ses enfants, les regardant cependant avec fierté quand ils quittent le nid familial. Sauf que là, Niji ne quittait pas vraiment le nid, elle se faisait simplement de nouveaux amis. Enfin, c’était tout de même une petite fierté pour moi. Jetant un regard à Miza, je l’incitais à en faire de même, notant son air peu convaincu. Apparemment, elle préférait rester en retrait. Ennuyée, je me détournais pourtant d’elle pour sourire à Line, montrant que je l’écoutais. Je fis de même avec Yamato, mon sourire s’accentuant légèrement en voyant son air dépité après s’être fait couper la parole par le professeur. Je fis cependant en sorte de me reprendre, ne voulant pas qu’il pense que je me moquais de lui ou quoique ce soit. Ce serait stupide de partir sur de mauvaises bases à cause de ça, après tout.

Suivant la petite troupe pour monter sur le navire, je laissais Niji passer devant moi, surveillant ses pas pour éviter qu’elle ne tombe à l’eau. Mon regard ne quittait plus la petite Osselait, mes muscles se contractant à chaque pas que celle-ci faisait. J’étais prête à bondir pour la rattraper, si jamais elle faisait le moindre écart. Un sentiment de soulagement m’envahie quand je la vie poser la patte sur le navire, se dirigeant rapidement vers ses nouveaux amis. Détendue, je me dépêchai de rejoindre les autres, notant que Line avait eu la gentillesse de m’attendre. M’installant sur un autre banc, qui collait pratiquement le leur, mon regard se porta instinctivement sur Niji. Elle semblait s’amuser avec ces pokémons. Avoir autant de monde autour d’elle, c’était un peu Noël avant l’heure. Je me devais de lui faire rencontrer du monde plus souvent, pour qu’elle puisse s’épanouir. Fermant un court instant les yeux, je me laissai bercer par les vagues, laissant le sommeil me rattraper. Je n’avais pas redormie après l’entraînement, et je commençais doucement à le regretter.

Inspirant et expirant doucement, j’ouvris les yeux quand Miza posa sa main sur mon épaule, m’indiquant de regarder Niji. Elle riait. La voir rire était la meilleure chose que je pouvais voir. Yamato coupa cependant la magie de l’instant, prenant la parole, vite rejoins par Line. L’instant des présentations, donc. Tournant mon visage vers eux, je m’étirai doucement, prenant ensuite la parole.

« Comme Line, je ne suis qu’une débutante dans la coordination. J’espère cependant pouvoir vous aider autant que possible ! » Je me mis à sourire, redressant la tête pour profiter d’une petite brise faisant jouer mes cheveux. « Je viens du dortoir Pyroli, sinon. »

Je me mis à bâiller. Mettant précipitamment ma main devant ma bouche, je fronçai les sourcils. Une heure, c’était amplement suffisant pour faire un petit somme. Pourtant, ce serait horriblement mal poli, surtout que l’on pourrait profiter de cette heure-là pour apprendre à se connaître et mettre en place d’éventuels plans. Pourtant, je devais bien admettre que la fatigue prenait le dessus sur le reste. Vaincue, je m’apprêtais à reprendre la parole pour m’excuser, quand Line me coupa. Échanger le nom de nos pokémons ? Pourquoi pas, c’était un début pour se connaître, après tout.

« Alors, il y a Niji », l’intéressée leva la tête à l’entente de son nom, s’approchant un peu avant de retourner jouer. Tellement adorable. « Et là, c’est Miza ! »

La Scarhino, assisse sur le pont, fit un signe de la main, reportant ensuite son regard sur Niji. Oui, la petite Osselait avait deux mères poule pour le prix d’une. Souriant à cette pensée, j’écoutais la réponse de mes compagnons, cherchant à mémoriser tous les petits noms. Ce n’était pas une mince affaire, mais ce n’était pas non plus insurmontable.

Laissant mon esprit vagabonder un petit peu, je m’endormis presque. Ramenant mes genoux contre moi, je posai ma tête dessus, m’adressant à Line et Yamato.

« Excusez-moi, mais je pense profiter un peu de ce petit voyage en mer pour compléter ma nuit … L’entraînement avec le général Jackie est franchement épuisant et je voudrais être en forme pour m’occuper de ces bébés. Encore désolée … »

Mes joues s’empourprèrent de gêne, tandis que j’échangeai un regard avec Miza. Celle-ci sembla comprendre sa prochaine mission, me faisant simplement un sourire. Durant le reste du trajet, elle avait la charge de surveiller Niji. Posant mon front contre mes genoux, je me mis à somnoler légèrement, me laissant emporter petit à petit.

~~~~~~~~

Quelques coups d’os et un bleu plus tard, mon esprit refit peu à peu surface dans le monde réel. Courbaturée à cause du manque de confort de ce banc, j’évitai pourtant de me plaindre, profitant sereinement de mes dernières secondes de repos. Ouvrant un œil, puis l’autre, mon regard embrumé se posa sur Niji, celle-ci me dévisageant avec un petit sourire. Je notai que j’étais plus confortablement installée qu’avant mon petit somme, regrettant tout de même mon lit, mon oreiller et ma couette. Frissonnant légèrement, je m’étirai, laissant à mon cerveau le temps de tout remettre en place.

« Île Fraive, deux minutes avant l’escale ! »

Cette phrase, cette voix. Me redressant d’un coup, je fis sursauter Niji, faisant rire Miza par ma réaction. Quelque peu désorientée, je regardais un peu autour de moi, souriant à la vue de mes coéquipiers du jour. L’île Fraive, la mission. Deux minutes avant que le tout ne commence vraiment.

M’étirant à nouveau, je pris mon sac, me préparant déjà à l’escale. Escale qui ne tarda d’ailleurs pas. Excitée, je tandis les bras vers Niji, celle-ci se précipitant dedans. Un sourire sur le visage, je la portai, descendant du navire tout en remerciant le capitaine. C’était la moindre des choses après tout. Relâchant Niji à sa demande, je la laissais rejoindre ses nouveaux amis. C’était bien qu’elle s’entende avec d’autres pokémons. Une fois que le petit groupe fut enfin au grand complet, le professeur prit la parole.

« Nous voilà enfin sur l’île ! J’espère que le moment de détente sur le navire vous a plu, car maintenant il va falloir travailler dur. Je vous fais confiance sur ce point-là, après tout, vous n’êtes pas ici par hasard ! Bien, en avant ! »

Il semblait plein d’entrain, d’impatience, de tout ! Admirative, je le suivi, attendant avec impatience le moment de m’occuper de ces petits êtres. Peut-être que ce cher professeur pourrait donner quelques conseils. Cruelle déception que de le voir s’admirer dans la glace du hall de la pension, oubliant tout le reste.

« Oh, vous êtes les jeunes gens venus nous aider. Bienvenue ici et un grand merci à vous ! »

Une voix douce, un accueil chaleureux. La personne qui venait de prendre la parole était une petite grand-mère. Une grand-mère me rappelant la mienne. Un élan de nostalgie m’envahie légèrement, vite interrompue tout de même. Perdre pied maintenant était inutile. Inspirant un coup, je l’écoutai nous donner quelques indications sur le travail ici, ainsi que sur les pokémons dont on devait s’occuper. Rien que de l’écouter parler, on pouvait sentir qu’elle aimait son métier. Je souris, motivée par la tâche à accomplir. Me tournant vers mes coéquipiers, je pris alors la parole.

« Eh bien, en avant ! »

Impatiente, je suivais la petite grand-mère jusqu'au jardin. Là, sous nos yeux, il y avait la petite troupe dont nous allions avoir la charge. Le travail pouvait maintenant commencer.



[HRP]Voilà, je me suis permise d'avancer jusque là. Si ça ne va pas, un petit mp et je peux modifier tout ça ~ [/HRP]

© EKKINOX
Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
Deux coordinatrices débutantes, dont l’une voulait devenir éleveuse. Et bien, elle allait savoir si elle aspirait à ce métier ou non, avec la mission que l’on s’apprêtait à accomplir. J’étais persuadé que tout allait bien se passer, puisque les deux demoiselles semblaient êtres très gentilles et attentionnées avec leurs propres pokémons. Celui qui était sans doute le moins bien placé pour entreprendre une telle mission c’était bien moi, puisque je ne voulais devenir qu’un cuisinier. Un métier qui n’avait aucun lien direct avec les pokémons, sauf faire augmenter leurs statistiques ou bien leurs compétences à l’aide de poffins.

L’une d’entre elle, soit Line, venait du dortoir Mentali, ce qui me laissa une étrange impression, étant donné que toutes mes rencontres avec des filles de ce dortoir s’étaient toujours mal terminées. Je ne savais pas pourquoi, mais j’avais du mal avec leur personnalité. J’espérais simplement que cela serait différent avec cette jeune fille. La deuxième, soit Mélissandre, venait du dortoir Pyroli, ce qui me fit sourire un peu. Je connaissais bien quelques filles de ce dortoir et elles étaient toutes très gentilles. Je me souvenais que l’une d’elle m’avait parlé de l’entraînement de Jackie et c’était dans ces moments-là que j’appréciai davantage mon dortoir masculin.

- Les noms de mes pokémons ? répétai-je, après avoir entendu la question de Line. Il y a ma starter, Ayuna la Lianaja, ma Goupix s’appelle Flaya et mon Lixy s’appelle Raito. En tout, je possède huit pokémons, mais je ne pensais pas que c’était une bonne idée de tous les faire sortir sur le pont.

Toujours près de moi, la Lianaja pencha la tête sur le côté en entendant son nom, ne comprenant pas trop pourquoi j’avais fait appel à elle. La Goupix et le Lixy chromatique se contentèrent de lancer des petits cris de joie à l’intention des deux autres coordinatrices, pour les saluer. Une fois que les présentations furent terminées, Mélissandre nous fit part de son envie de dormir, puisqu’elle n’avait pas bien dormi la nuit précédente. Et l’entraînement de Jackie devait y être pour quelque chose aussi... Sa demande ne me dérangea absolument pas, étant donné que je préférais qu’elle soit en pleine forme pour accomplir notre mission.

- Pas de problème Mélissandre, tu peux dormir. Je vais te réveiller lorsque l’île Fraive sera visible.

Enfin, c’était ce que je voulais faire, mais l’Osselait de la jeune fille fut plus rapide que moi. Elle réveilla sa dresseuse d’un bon coup d’os au même moment où le capitaine annonçait notre arrivée. Excité à l’idée de mettre le pied sur cette nouvelle île, je rappelai mes pokémons à mes côtés, pour qu’ils soient prêts à m’aider dès que j’en aurai de besoin. D’ailleurs, ils avaient eu une bonne heure pour jouer ensemble et ils n’auraient que ça à faire de toute la journée avec les bébés pokémons. Une fois que le bateau fut amarré au quai, je suivis le professeur Heartnett jusqu’à la pension qui se trouvait non loin de là. Notre petit groupe fut à peine entrer dans le bâtiment qu’une grand-mère vint nous accueillir chaleureusement.

- Merci à vous madame de nous accepter chez vous. Nous allons faire tout ce qu'il faut pour bien s'occuper de vos petits pokémons.

Cette dernière semblait être bien soulagée de voir qu’elle recevait enfin de l’aide pour s’occuper du fruit de toutes ses reproductions. Je remerciai la dame de nous accueillir ainsi et de nous héberger d’un signe de tête respectueux, tout en lui affichant un large sourire. Elle était vraiment très gentille et je n’avais aucunement l’intention de la décevoir. J’étais heureux de voir que mes deux coéquipières semblaient êtres aussi motivées que moi à l’idée de commencer notre tâche. La vieille dame nous mena jusqu’au petit jardin qui se trouvait derrière la pension, nous disant qu’il s’agissait-là du terrain de jeu extérieur et qu’il y en avait un aussi à l’intérieur. Nous pouvions nous déplacer de l’un à l’autre sans problème, selon nos envies et bien selon la météo.

Avant de nous quitter, la grand-mère nous parla de ses installations, soit la cuisine et la grande chambre où dormaient tous les bébés pokémons. Il y avait une cuisine à notre disposition, puisque nous n’étions pas venu ici uniquement pour jouer avec les pokémons, il fallait aussi s’occuper d’eux pour les repas, pour les soins et s’assurer qu’ils fassent correctement leurs nuits. J’étais découragé juste à l’idée de devoir faire tout cela, sans aucune aide de la part des propriétaires. Mais bon, à trois, j’étais convaincu que nous étions capables de le faire. La dame nous quitta rapidement, nous laissant découvrir le jardin par nous-même. J’étais surpris de voir que le professeur ne nous avait pas suivit, même si ce n’était pas pour me déplaire. Tout de même nerveux, j’ouvris alors la porte qui menait au jardin.

Des dizaines de paires de yeux se tournèrent dans notre direction. Des Azurills, des Togépis, des Toudoudous... il y avait vraiment de tout. Je remarquai même deux Caninos dans un coin, ainsi qu’un mignon petit Zorua et un Medhyena. Nous furent à peine entrer dans le jardin que tous les jeunes pokémons se jetèrent sur nous, impatient de découvrir ces nouveaux amis. Mes pokémons ne tardèrent pas à se présenter à eux, pour ainsi jouer avec eux et pour pouvoir mieux les divertir. De mon côté, je regrettais un peu de n’avoir rien apporté pour jouer avec les jeunes pokémons. Pourtant, j’avais quelques jouets dans ma chambre et ils auraient été parfaits pour cette occasion. J’espérais seulement que mes partenaires avaient été plus prévoyantes que moi...

Mais bon, il était temps de jouer maintenant !

Spoiler :
Désolé, je ne fais pas beaucoup avancer le rp ;_;


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
[MISSION] C'est le printemps ! Signay10

[MISSION] C'est le printemps ! Signay10
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
[MISSION] C'est le printemps ! 926566pourrpline
[mission]
C'est le printemps !
♢ Line, Mélissandre & Yamato ♢
« Alors, il y a Niji.» Nous a-t-elle expliqué. La petite Osselait leva la tête en entendant son nom, et repartie jouer avec les autres pokémons. « Et là, c’est Miza ! » A-t-elle terminé en montrant sa Scarhino.

Je sourie à ses deux compagnons pour leur dire bonjour. J’ai ensuite tourné la tête en direction de Yamato, attendant sa réponse avec impatience. Je connaissais déjà Niji et Miza, les pokémons de Mélissandre. Il me tardait de savoir comment s’appelait les siens.

« Les noms de mes pokémons ? A-t-il répété. Il y a ma starter, Ayuna la Lianaja, ma Goupix s’appelle Flaya et mon Lixy s’appelle Raito. En tout, je possède huit pokémons, mais je ne pensais pas que c’était une bonne idée de tous les faire sortir sur le pont. »


Il avait huit pokémons ! Je n’en revenais pas. Je baissais alors un peu ma tête en regardant Blou, avant de la relever d’un coup en souriant à ses trois pokémons pour, à eux aussi, leurs dire bonjour.
Je ne leur avais même pas encore présenté mes compagnons ! Je leur sourie encore une fois.

« Ma Goupix s’appelle Espoir, ma Fouinette Astra et mon Obalie, Blou ! » Leur ai-je expliqué, heureuse.

Espoir et Astra, en entendant leurs noms, relevèrent la tête en même temps. Espoir fit quelques petits pas vers nous. Je lui sourie pour lui dire qu’elle n’avait pas besoin de venir et qu’elle pouvait retourner jouer. Elle s’est empressée de retourner chez ses amis pour continuer à s’amuser. Quant à Blou, il leva fièrement la tête pour paraitre plus imposant et plus grand. Comme il venait de naitre il n’y a pas si longtemps, il n’avait pas encore atteins sa taille adulte. Son attitude me fit sourire.

« Excusez-moi, mais je pense profiter un peu de ce petit voyage en mer pour compléter ma nuit… L’entraînement avec le général Jackie est franchement épuisant et je voudrais être en forme pour m’occuper de ces bébés. Encore désolée… »

« Pas de problème Mélissandre, tu peux dormir. Je vais te réveiller lorsque l’île Fraive sera visible. »

« Oh, bien sûr ! Il te faudra toute ton énergie pour s’occuper des nouveaux nés ! » Me suis-je écriée.

Je sourie encore une fois à Mélissandre pour lui dire que cela ne me dérangeait pas et qu’il n’y avait aucuns problèmes.
^~~~~~~~~~~~~~~^~~~~~~~~~~~~^
Nous avions quittés le port il y a bien longtemps. Aucuns nuages ne venaient briser le bleu clair du ciel. Je levais la tête, les yeux brillants, fascinée. Le bruit de la mer, le cri des Goélises, la tranquillité d’un ciel pur… Que pouvions-nous rêver de plus ?
Je me laissais petit à petit bercer par la mer et ses infinies vagues, jusqu’à se que quelque vienne me sortir de mes pensée, brutalement. J’ai donc sursauté. Blou, qui était toujours dans mes bras, me regarda avec de grands yeux d’étonnement. Je le regardais à mon tour et lui sourie comme quoi il n’avait pas besoin de s’inquiéter.

« Île Fraive, deux minutes avant l’escale ! »

Après cette précision, je commençais à appeler mes pokémons pour qu’elles viennent toutes les deux à mes pieds, afin que je ne les perde pas. Mais au lieu de rester à côté de moi, Espoir sauta sur mon épaule, passa derrière ma nuque pour venir enfin se placer sur l’autre épaule. Astra, quant à elle, bondit à l’aide de sa queue pour venir doucement atterrir sur ma tête. Blou regardait les deux femelles avec émerveillement. Il devait surement être impressionné par les sauts qu’elles venaient de faire. Je sourie à mes trois pokémon, l’un après l’autre, pour m’engager avec mes deux coéquipiers sur la passerelle pour descendre du navire.
^~~~~~~~~~~~~~~^~~~~~~~~~~~~^
Une fois les deux pieds au sol, je ne pu m’empêcher de lâcher un petit soupir de soulagement. Oui, c’est bien le bâteau, mais j’aimais tout de même la terre ferme. Le professeur descendit à son tour de l’embarcation pour nous rejoindre.

« Nous voilà enfin sur l’île ! J’espère que le moment de détente sur le navire vous a plu, car maintenant il va falloir travailler dur. Je vous fais confiance sur ce point-là, après tout, vous n’êtes pas ici par hasard ! Bien, en avant ! »

L’entrain du professeur me fit sourire. Voyant que Mélissandre et Yamato étaient déjà en train de suivre Mr. Heartnett, je me suis empressée de les rejoindre pour ne pas être à la traine. Espoir sauta au sol et continua à courir, passant devant le petit groupe, suivie d’Astra. Les deux femelles avançaient très vite, tout en s’arrêtant de temps à autres pour se taquiner entre elles. Une fois aux côté de mes coéquipiers, je ne pouvais m’empêcher de suivre Espoir et Astra des yeux, inquiète.
En apercevant la pension, je me détendue un peu. Je vis également une vieille femme nous attendre avec impatience. Une fois devant le bâtiment, elle prit la parole d’une voix mielleuse.

« Oh, vous êtes les jeunes gens venus nous aider. Bienvenue ici et un grand merci à vous ! »

« Merci à vous madame de nous accepter chez vous. Nous allons faire tout ce qu'il faut pour bien s'occuper de vos petits pokémons. » Répondit Yamato.

Je sourie gentiment à la vieille femme pour la remercier à mon tour.
Elle nous emmena ensuite en direction d’un jardin. C’était le terrain de jeu extérieur pour les pokémons. Mais il y en avait également un à l’intérieur. Elle nous parla aussi d’une cuisine et d’une grande chambre. La pièce où tous les bébés faisaient la sieste. Quand elle eut finis de nous expliquer le fonctionnement de la pension, la vieille femme nous laissa nous débrouiller seule. Yamato ouvrit ensuite la porte qui menait au jardin extérieur. Je passai derrière lui en tenant la porte pour Mélissandre, souriante. En tournant ensuite les yeux vers le terrain, je fis surprise de voir des dizaines de petits Togépis, de Toudoudous et d’Azurills. Les petites créatures tournèrent toutes en même temps la tête vers nous. Plusieurs regards se sont posés sur nous, me mettant mal à l’aise. Je regardais les innombrables pokémons, jusqu’à apercevoir deux petits Caninos, Zorua et un Medhyena.
Les créatures se sont toutes jetées en même temps sur nous. Des rires des gémissements nous accueillirent. Un Toudoudou et un Azurills essayaient de grimper à mes pieds. Je me suis mise à genoux et les ai pris dans mes bras, en leur souriant, pour les placer à côté de Blou. Il regarda les inconnus avec intérêts et s’est ensuite adoucit pour finalement commencer à jouer avec yeux. Un Togépi vint jouer avec Espoir, accompagné du Zorua. Astra se retrouva entourée de Toudoudous et commença à les porter les uns après les autres en les reposant doucement au sol.
Je déposai Blou et les deux autres nouveaux nés à mes pieds. Blou me regarda avec de grands yeux et je lui fis « Oui » de la tête, pour qu’il aille s’amuser avec les autres pokémons.
Je me suis ensuite posées des questions. Comment allons-nous occuper tous ces pokémons ?
Une idée me traversa l’esprit. J’avais emmené avec moi des feuilles de papiers, des crayons et de la peinture. Les enfants aiment colorier, non ?
Je plongeais donc ma main dans mon sac pour sortir une pochette et une trousse de crayons de couleurs. Les pokémons regardèrent l’objet avec intérêt. J’ouvris la trousse pour tendre un crayon et une feuille à un Azurill. Aussitôt, il commença à colorier sur le papier. Les autres pokémons se regroupèrent autour de lui, curieux. Le pokémon qui dessinait me tendit la feuille pour me montrer son dessin. Bien sûr, à son âge se n’était pas un chef d’œuvre, mais il avait l’air tellement heureux que je ne pus m’empêcher de l’être aussi.

« Woua ! Il est magnifique ton dessin ! » Lui ai-je lancé en souriant.

L’Azurill sembla ravit de ma réaction et montra fièrement son dessin aux autres pokémons. Son attitude me fit sourire. Tous les petits êtres se précipitèrent sur moi, en demandant une feuille et un crayon. Je me suis assise sur les genoux pour donner à chacun un crayon et une feuille. Ils se dispersèrent un peu partout dans le jardin par petit groupe et se couchèrent pour commencer à dessiner. Malheureusement, je n’avais pas prévus assez de crayons et il restait de nombreux pokémons qui n’avaient pas de matériel. Je me suis donc relevée, un peu gênée.

« Je suis désolée, je n’ai pas prévus assez de feuilles et de crayons pour chaque pokémon… » Leur expliquais-je.

HRP : Si je dois rajouter ou modifier quelque chose dites le moi ^^
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Le début de la mission ~
Yamato Ishida & Line Shinfly

C’était merveilleux. Merveilleusement merveilleux. Des étoiles dans les yeux, je regardai ce jardin, m’attardant sur les pokémons dont nous allions avoir la charge. Du duo de Caninos en passant par les Togépis, on pouvait aisément dire qu’il y avait de tout ici. Un sourire sur le visage, je m’avançai de quelques pas, me baissant pour caresser un Medhyena, ce dernier montrant les crocs quand je touchai la base de son cou. Reculant mes mains, je lui fis un petit sourire contrit. Le message était clair, il ne fallait pas toucher cet endroit. Observant un peu le reste de la troupe, je me focalisai sur Niji, notant que cette dernière avait plutôt été adoptée par les nouveau-nés, ce qui n’était pas forcément le cas de Miza. Trop grande, trop imposante, elle était mise de côté par ces petits monstres. M’éloignant du Medhyena, je m’approchai de la Scarhino, lui tapotant légèrement la tête.

« T’en fais pas, ils sont petits, c’est pour ça. Mais ils vont t’aimer, autant que Nij même ! »

Cette dernière phrase lui rendit son sourire. Soulagée par le fait qu’elle ne broie pas du noir pendant tout le séjour ici, je la poussai gentiment vers les autres pokémons, notamment vers l’atelier dessin que Line avait installé. Avec un grand sourire, Miza se rapprocha des autres pokémons, montrant sa bonne volonté pour faire ami-ami. Sauf que la bonne volonté n’est pas forcément suffisante. Lâchant un soupir, je croisais les bras, adressant un petit sourire à Miza pour la réconforter. Pour un échec, on pouvait dire qu’elle venait d’en avoir.

Des cris se firent entendre. Me tournant vers la source de ce bruit, je remarquai deux petits Azurills en train de se disputer pour un crayon. Le début des ennuis. Laissant sortir un deuxième soupir dans un laps de temps de deux minutes, je m’approchai des deux trouble-fêtes, attrapant la raison de cette dispute. Le crayon dans la main, j’avais maintenant toute l’attention de ces deux-là. M’accroupissant, je leur accordai un sourire, fronçant les sourcils juste après.

« Eh bien, eh bien, on commence déjà à se disputer ? Qui a eu le crayon en premier ? »

L’Azurill de droite se mit à crier, celui de gauche baissant la tête, penaud.

« Bien ! On a donc notre utilisateur pour le moment. Tu peux reprendre ton dessin. » Je tendis le crayon à l’Azurill, me tournant ensuite vers le deuxième. « Et toi, tu n’as rien à faire ? Si tu veux, j’ai quelque chose d’amusant dans mon sac. »

Tout sourire, je sortis ma balle, mon sourire s’accentuant en regardant l’air enjoué du petit chenapan. Maintenant que j’avais son attention, c’était bon. Lui lançant la balle doucement, il me la renvoya avec sa queue, se mettant à rire ensuite. Il en fallait peu pour divertir des jeunes. M’éloignant un peu, je réitérai mon lancé, l’Azurill envoyant ensuite la balle au Medhyena. Ce dernier fit d’ailleurs une mauvaise tête au départ, renvoyant tout de même la balle ensuite. Certes, avec un peu trop de force, mais il l’avait tout de même renvoyé. Peu à peu, cette activité attira ceux ne pouvant pas dessiner, une sorte de petite compétition s’installant dans l’esprit de certains.

Pourtant, l’atmosphère joyeuse se figea quand Miza eut le droit à la balle. La Scarhino l’avait attrapé avec sa corne, laissant l’objet rouler sur celle-ci. Avec un mouvement de la tête, elle lança la balle dans les airs, la rattrapant ensuite avec sa corne, réitérant après ses gestes. Un spectacle qui amusa beaucoup les autres, Niji la première. Oui, je gardais toujours un œil sur ma petite Osselait. L’instinct maternel. Rattrapant la balle après un énième numéro de Miza, je la relançai vers un Toudoudou, faisant toutefois preuve de plus de délicatesse que certains. Gardant un œil sur la petite troupe, je m’approchai de Yamato et de Line, leur adressant un sourire.

« Alors, comment on se charge du reste ? Je veux dire, trouver des activités c’est bien beau, mais il va falloir songer aussi à tout ce qui touche à la préparation des repas. On essaye de servir la nourriture à 12h30, puis ensuite on fait faire une petite sieste digestive ? Ou alors, on passe directement à une autre activité, comme un cache-cache par exemple ! On peut avoir quelques cachettes sympas dans ce jardin. Pour le reste, on pourra s’organiser après, ce n’est pas trop gênant pour le moment. »

M’occuper de toute cette petite bande me préoccupait. Dans le fond, j’avais peur de mal faire, de ne pas être assez présente et de tout déléguer à mes camarades. Ou alors, peut-être qu’ils allaient me prendre pour une sorte de petit chef. Grimaçant intérieurement à cette idée, je repris aussitôt la parole.

« Enfin, ce n’est qu’une idée ! Mais, il va falloir se décider plutôt rapidement, ils risquent peut-être de se lasser de faire la même chose tout le temps. Dans tous les cas, pour la cuisine, il faut se décider maintenant. Personnellement, je ne sais pas faire grand-chose, vous êtes meilleurs vous ? »


[HRP]Voilàààààààà ! Et vraiment désolée pour ne pas avoir pu répondre avant ;-; [/HRP]

© EKKINOX
Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
Je m’étais attendu à avoir du pain sur la planche en sachant que j’allais devoir m’occuper de plusieurs bébés pokémons, mais jamais je ne m’aurai imaginé que l’animation était aussi difficile à accomplir. À vrai dire, à l’exception de Goupix et de Lixy, je ne m’étais jamais occupé de pokémon aussi jeune et il fallait les aborder différemment, ce à quoi je n’étais pas du tout familier. De plus, puisqu’ils ne m’appartenaient pas, je n’avais donc pas le temps d’apprendre à les connaître davantage pour savoir ce qu’ils appréciaient et ce qu’ils n’appréciaient pas. J’allais devoir faire comme les deux autres coordinatrices ; soit contenter le maximum d’entre eux avec des jeux en espérant que ceux-ci soient enchantés.

Mes pokémons, eux aussi intrigués par les choses qu’avaient apportées les deux jeunes filles, s’approchèrent avec les jeunes pokémons pour observer le tout. Ayuna rejoignit un petit groupe de bébé pour contempler leur dessin, une fois que ceux-ci eurent reçu des feuilles de papier et des crayons. Elle leur donna quelques petits trucs pour mieux dessiner et les félicita lorsque ceux-ci eurent fini leurs œuvres. Même si elle était une forme évoluée, les bébés pokémons semblaient bien l’apprécier malgré tout. La Lianaja continua donc ainsi à les occuper dans son coin, tout en s’assurant qu’il n’y avait pas de dispute parmi eux.

Tandis que ma starter était occupée avec les dessins, une petite dispute éclata quelques instants plus tard, un peu plus loin dans le jardin. Même avec toute notre bonne volonté, il était impossible d’éviter la moindre dispute entre de jeunes pokémons qui n’avaient pas encore appris le partage et autre bon truc à respecter en société. Mais bon, une de mes coéquipières réussie à régler le petit problème en sortant une balle de son sac, ce qui attira l’attention d’un bon nombre de bébé pokémon. Flaya et Loki rejoignirent rapidement les autres pokémons qui avaient commencé à jouer avec la balle, tout excité.

De mon côté, je me trouvai toujours dans un coin du jardin, les bras croisés sur mon torse, observant les pokémons jouer ensemble. Mes coéquipières allaient sûrement trouver que je ne faisais rien pour les aider, mais je ne me sentais vraiment pas à mon aise en ce moment. Je me demandais encore pourquoi j’avais accepté cette mission, puisque je savais depuis longtemps que je ne tenais pas à devenir un éleveur justement pour ne pas être en contact avec de jeune pokémon. Je fus rapidement expulsé de mes pensées démoralisantes par l’approche de Mélissandre, qui me demanda si je savais quoi faire pour la suite des évènements.

- Ouais, il faudra être organisé pour le reste de la journée. Pour le diner, je peux m’en charger, je suis un coordinateur cuisinier, ajoutai-je, tout en jetant un coup d’œil à ma montre. Je vais d’ailleurs commencer le repas dès maintenant, comme ça je pourrais servir tout le monde vers 12h30, ça me paraît bien.

Je fis une pause pour parcourir le groupe de pokémon. Avec les nôtres, il y avait près de quarante bouches à nourrir, dont les estomacs allaient crier famine d’ici quelques heures, voir peut-être moins. J’avais déjà une petite idée de ce que j’allais préparer et j’espérais avoir le temps de tout finir avant l’heure. De plus, j’allais probablement faire un petit quelque chose pour nous trois, étant donné que je n’avais pas du tout envie de manger de la nourriture pokémon et c’était sûrement le cas des deux autres coordinatrices.

- Après le repas, je proposerai une petite sieste, comme cela ça leur permettrait de bien digérer le tout et ils ne risqueraient pas d’avoir de crampe en jouant. Ensuite, ils auront fait le plein d’énergie pour jouer à cache-cache, dis-je en souriant. Ouais, ce sont des bonnes idées tout ça. Merci Mélissandre d’en avoir fait part, c’est vrai que les jeunes pokémons se lassent plutôt rapidement.

Puisque je n’étais pas un expert en la matière, j’aimais qu’une des deux filles prennent un peu plus l’initiative. Sans perdre plus de temps, je me dirigeai vers la petite cuisine que nous avait montré la vieille dame quelques instants plus tôt, prêt à me mettre aux fourneaux. D’habitude, Ayuna m’accompagnait toujours pour m’aider à cuisiner, mais cela allait être différent aujourd’hui, puisqu’elle était dans l’impossibilité de le faire, trop occupée à divertir les bébés pokémons. Je n’allais donc qu’avoir l’aide d’un seul de mes pokémons, mais non le moindre, soit Soren, mon Noarfang. Je le fis sortir de sa pokéball une fois que j’eux inspecté tout le matériel que nous avions à disposition, ainsi que ce qui se trouvait à l’intérieur du frigo.

Préparation de la nourriture de bébé pokémon à base de baie sucrée. J’étais soulagé de voir que plusieurs baies dans le frigo étaient parfaites pour ce genre de repas. Par exemple, il y avait des baies pêcha, remu, nanab, mangou et bien d’autres encore. Je commençais par retirer la pelure de celles que j’avais bien l’intention d’utiliser, avant de les couper en morceau, sous le regard de mon Noarfang. J’étais content de voir que les baies semblaient êtres fraîchement cueillies, étant donné que cela allait être encore meilleur pour les bébés pokémons. Les morceaux furent ensuite passer au robot pour obtenir une belle purée de baie fraîche et sucrée et je savais très bien que les pokémons, jeunes ou adultes, en raffolaient.

- Voilà ! Soren, chronomètre-moi vingt minutes. Je crois que ça sera suffisant pour la cuisson.

L’énorme hibou confirma d’un signe de tête avant de mettre son horloge biologique en marche. La purée de baie, une fois mélangée à de la farine et à des œufs, fut envoyée au four. Il n’était que midi et j’avais amplement le temps de terminer le repas à l’heure convenue. Bien entendu, la bonne odeur dégagée par la cuisson des baies attira quelques bébés pokémons en cuisine, dont un des Caninos ainsi qu’un Mystherbe. Ceux-ci s’avancèrent près du comptoir où se trouvait Soren, concentré sur sa tâche de ne pas faire brûler la nourriture. Ce dernier, même s’il restait immobile, entendit clairement l’arrivée des deux jeunes, grâce à son ouïe fine et tourna la tête vers eux.

- Tiens, nous avons de la visite...

Évidemment, je détestais me faire déranger en cuisine, mais je ne pouvais pas leur en vouloir. Par chance, les deux bébés étaient très calmes et ils attendirent avec nous la fin de la cuisson. Quelques minutes plus tard, lorsque tout fut prêt et que les petites bouchées furent déposer dans plusieurs bols, chacun d’eux étant destinés à un bébé pokémon, je sortis de la cuisine avec l’énorme plateau sur lequel était déposé tous les bols, largement satisfait de mon travail.

- Le diner est servi ! Allez tout le monde, venez manger pendant que c’est encore chaud !

Bon appétit ! xD :
[MISSION] C'est le printemps ! Thumb
Yamato a aussi préparé quelque chose pour eux trois, mais je n'ai pas encore déterminé ce que c'était, puisque je ne connais pas bien cette partie de l'univers de pokémon... Si vous avez des idées de nourriture, n'hésitez pas à les mettre dans vos rps /o/


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
[MISSION] C'est le printemps ! Signay10

[MISSION] C'est le printemps ! Signay10
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
[MISSION] C'est le printemps ! 926566pourrpline
[mission]
C'est le printemps !
♢ Line, Mélissandre & Yamato ♢
Ayant expliqué mon problème à mes coéquipiers, mon regard fut attiré par une petite dispute entre deux pokémons. Evidement, ils se chamaillaient pour un crayon, puisque je n’en avais pas assez rapporté. Je me sentais encore plus mal à l’aise. Serte, j’avais trouvé une occupation pour les nouveaux nés, mais je n’avais pas prévu assez de matériel pour tout le monde…
J’attrapais mon bras de la main gauche pour le pincer et essayer de me changer les idées.
Me sortant de mon malaise, Mélissandre prit la parole.

«- Alors, comment on se charge du reste ? Je veux dire, trouver des activités c’est bien beau, mais il va falloir songer aussi à tout ce qui touche à la préparation des repas. On essaye de servir la nourriture à 12h30, puis ensuite on fait faire une petite sieste digestive ? Ou alors, on passe directement à une autre activité, comme un cache-cache par exemple ! On peut avoir quelques cachettes sympas dans ce jardin. Pour le reste, on pourra s’organiser après, ce n’est pas trop gênant pour le moment.

- Ouais, il faudra être organisé pour le reste de la journée. Pour le diner, je peux m’en charger, je suis un coordinateur cuisinier, ajoutai-je, tout en jetant un coup d’œil à ma montre. Je vais d’ailleurs commencer le repas dès maintenant, comme ça je pourrais servir tout le monde vers 12h30, ça me paraît bien.

- Enfin, ce n’est qu’une idée ! Mais, il va falloir se décider plutôt rapidement, ils risquent peut-être de se lasser de faire la même chose tout le temps. Dans tous les cas, pour la cuisine, il faut se décider maintenant. Personnellement, je ne sais pas faire grand-chose, vous êtes meilleurs vous ?

- Après le repas, je proposerai une petite sieste, comme cela ça leur permettrait de bien digérer le tout et ils ne risqueraient pas d’avoir de crampe en jouant. Ensuite, ils auront fait le plein d’énergie pour jouer à cache-cache, dis-je en souriant. Ouais, ce sont des bonnes idées tout ça. Merci Mélissandre d’en avoir fait part, c’est vrai que les jeunes pokémons se lassent plutôt rapidement. »

En voyant que Mélissandre et Yamato avaient déjà tout réglé et que je ne voulais pas changer de programme car il me convenait parfaitement, je me suis contenté de sourire aux deux coordinateurs, l’un après l’autre. Je trouvais leurs idées géniales ! Simple et amusant à la fois.
Yamato partit ensuite en direction de la cuisine qui se trouvait à l’intérieur du bâtiment. La charge de tous les pokémons revenait donc à Mélissandre et moi. Une grande responsabilité.
Je regardais Yamato rentrer à l’intérieur de la pension avant de m’intéresser aux pokémons. Je ne devais pas les quitter des yeux !
Un Zorua s’approcha de moi, en me regardant avec de grands yeux, suivit d’Espoir. Il avait le regard triste. Je compris ensuite, quant il me montra sa patte, qu’il s’était fait mal.
Inquiète pour le petit pokémon, je m’accroupis pour le prendre délicatement sur mes genoux. Toujours la patte en l’air, il me la montra avec plus d’intérêt. Je ne voyais rien d’anormal sur le dessus de sa patte, mais en la tournant doucement, je vis alors que le petit Zorua avait un épine coincée dans le coussinet.

« Oh ! Mais comment ça t’es arrivé ?! Me suis-je inquiétée. Ce n’est pas bien grave ! Attends, je vais te l’enlever ! Si je te fais mal, tu me le dis, d’accord ? » Le rassurais-je en souriant.

Je pinçais entre mes doigts l’épine qui le faisait souffrir.

« 1…2… »

Le Zorua ferma les yeux comme s’il ne voulait pas avoir mal. Mais avant de dire 3, j’avais déjà sortis l’écharde de sa petite patte. Il ne s’en était même pas rendu compte, se qui me fis doucement sourire.

« Et voilà, c’est déjà terminé ! »

Le petit pokémon ouvrit un œil, par curiosité, puis le deuxième, par étonnement. Il lève ensuite la tête vers moi avant de me sourire et de se frotter à moi. Je lui fis une petite caresse sur le tête pour le remercier. Il sauta ensuite au sol d’un bond.

« J’ai une idée ! » Me suis-je écriée.

Par miracle, il me restait une petite feuille et un dernier crayon qu’il me restait au fond de mon sac. Zorua me regarda étonné en penchant la tête sur le côté.

« Installe toi là, comme ça ce sera parfait ! »

Il s’assit à l’endroit que je lui avais montré la tête très haute. Je commençais à le dessiner au crayon de papier puisque tous les crayons de couleurs étaient pris par les pokémons. Qui s’amusaient drôlement bien d’ailleurs.

« Comme ça tu aura un petit souvenir de tous les coordinateurs qui sont venus te garder aujourd'hui ! »

Il laissa sortir un petit gémissement de bonheur avant de reprendre la pose. J’essayais de me dépêcher pour qu’il puisse rapidement retourner jouer.
Une fois le dessin terminé, je lui montrai.

« Cela te convient ? » Lui demandais-je en souriant.

Il s’approcha un peu plus de la feuille pour l’examiner de plus prêt. Il me regarda et hocha la tête, les yeux pétillant. Je lui souris ensuite et lui donnai la feuille avec gentillesse. Il l’a prit dans la gueule en faisant attention à ne pas la mouiller, pour aller la montrer aux autres pokémons, tout fière.
Evidement, toute la petite foule se rassembla autour de lui pour voir le dessin. A se moment je me sentis un peu gênée en sachant que mon dessin allait être regardé par tout les pokémons de la pension. Je me suis donc relevée en essayant temps bien que mal de cacher mon malaise.

Les pokémons ont continué à s’amuser avec la balle qu’avait ramenée Mélissandre et en dessinant avec les crayons de couleurs. Je gardais toujours un œil sur Espoir, Astra et Blou. Le petit dernier semblait bien s’amuser d’ailleurs. Je faisais également attention aux bébés dont nous devions nous occuper. Ces petites bouilles ne semblaient pas faire énormément de bêtises. Bien sûr il arrivait de temps à autre qu’une petite dispute éclate mais rien de bien méchant. Enfin, on arrivait, Mélissandre et moi, à gérer ces problèmes.
Mais peut à peut, je remarquais que les petits pokémons avaient faim et semblaient fatigués. Quelques uns pleuraient, d’autres commençaient à s’énerver. Ce n’était pas aussi difficile à gérer que ça en avait l’air. Je fus soulagée en voyant Yamato arriver avec un énorme plateau, remplit d’une trentaine de petit bols, tous remplis d’une sorte de purée, qui brillait au soleil. Une merveilleuse odeur se dégageait des pots. Tous ça avait l’air bien appétissant ! Les pokémons vont se régaler dit donc ! Me suis-je dis.

« Le diner est servi ! Allez tout le monde, venez manger pendant que c’est encore chaud ! »

Tout de suite, les nombreux pokémons ont courus vers le chef pour recevoir leurs petits bols. Une fois chaque pot distribué, les créatures sont allées par petits groupe de trois ou quatre, voir plus, dans le jardin pour manger tranquillement. Sur le plateau, après que chaque pokémon ait reçut ça par, il ne restait que trois petites assiettes. Je regardais les nourrissons s’installer en repérant où ils s’étaient installé pour déjeuner. En remarquant que Mélissandre était déjà chez Yamato et qu’il ne manquait plus que moi, je me dirigeais vers les deux coordinateurs en sautillant, comme une petite fille. M’apercevant que mon attitude était celle d’un bébé, j’ai continué en marchant, un sourire gêné sur le visage.
Une fois devant le petit groupe je pris doucement une assiette sur le plateau.

« Houa ! Ca a l’air très bon ! Merci Yamato ! » Me suis-je écriée en souriant au chef.

Il nous avait préparé une sorte de salade de baies. Les rayons du soleil tapaient sur l’assiette rendant le contenue brillant et encore plus appétissant. Je reconnue de la baie Pêcha, Nanab et Mangou. Pour une coordinatrice novice, il me fallait connaitre quelque base sur les différentes baies que l’on avait déjà découvertes.
En regardant autour de nous, je remarquais une table de piquenique. Elle était surement destinée aux propriétaires de la pension pour surveiller les nourrissons.

« Regardez, il y a une table de piquenique là-bas ! On pourrait peut être manger ici, qu’est-ce que vous en dites ? » Ai-je dis à mes coéquipiers.

HRP : Désolée pour le retard !! >.<" J'ai mis beaucoup de temps avant de répondre, vraiment désolée! Pour la partie nourriture pour dresseur je ne m'y connais pas trop non plus donc si je dois changer quelque chose dites le moi ^^'
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Une matinée chargée, un repas mérité ~
Yamato Ishida & Line Shinfly

Nous étions une bonne équipe. Enfin, c’était mon point de vue, peut-être pas très objectif, mais je le pensais vraiment. Yamato pouvait gérer les repas, tandis que Line et moi-même nous nous occupions de ces bébés pokémons, chacune avec son activité pour le moment. C’était bien, c’était beau, c’était parfait. Satisfaite, je rejoignis ma petite troupe, les couvant du regard. Ces bébés étaient si mignons, si attendrissants. A ce moment précis, si la possibilité m’était offerte, j’aurais adopté tout ce petit monde, pour pouvoir assister à ce genre de scène plus souvent. Coup de tête que j’aurais regretté après, inévitablement. Rattrapant au vol la balle qu’un Lixy avait envoyé un peu trop fort, je me remis rapidement dans le jeu, faisant profiter les plus petits comme les plus grands.

L’instant ne dura qu’un court instant, jusqu’à ce qu’un Zorua s’approche, une feuille de papier dans la gueule. Curieuse, je m’approchai de lui, observant le dessin. Un dessin magnifique, qui n’était assurément pas fait par lui-même. Tournant légèrement la tête, je regardai Line, cette dernière semblant éviter de regarder dans notre direction, laissant échapper une légère gêne. On avait donc notre artiste en herbe dans la troupe. Je lui souris, prenant la parole tout en laissant filtrer un brin d’admiration dans ma voix.

« Il est magnifique ton dessin, Line ! »

Le lui dire n’allait peut-être pas arranger sa gêne, mais il fallait bien rendre à Shaymin ce qui est à Shaymin. Cette fille était douée, vraiment. Il faudrait que je lui demande des cours, assurément. Me détournant d’elle, je me concentrai à nouveau sur le jeu sous mes yeux, m’accroupissant pour être plus à la hauteur des participants. Cette position était moins pratique, moins confortable aussi, mais cela me permettait de paraître moins imposante, plus dans le jeu pour eux. Des rires se faisaient entendre dans l’assemblée, indiquant que nous étions en train de remplir notre mission avec succès.

Mais il n’y a qu’un pas pour passer des rires aux larmes. La faim, la fatigue, la mauvaise foi de certains de ces petits êtres, tout cet ensemble contribua à laisser couler quelques larmes sur des joues. Miza s’occupait des cas les plus légers, tandis que je passais moi-même à une séance de câlins, cherchant à détourner leur attention sur les petits soucis, jusqu’à la délivrance. Un doux parfum arriva à nos narines, suivit rapidement d’une phrase qui sembla combler de bonheur nos petits : c’était l’heure de manger. Attrapant les plus lents, je m’approchai des petits bols, en donnant quelques-uns à ceux étant restés derrière, se faisant doubler par ceux s’imposant le plus. Chacun se dépêcha de se trouver une petite place où s’installer, dévorant ensuite sa portion de peur que le voisin pique dedans. Adorable. Attrapant mon assiette, j’hochai la tête suite aux paroles de Line.

« En effet, merci ! »

Cuisiner autant de portions, ça avait dû être dur pour lui. Je me voyais mal devenir cuisinière plus tard. Pourtant, c’était l’un des trois parcours proposés dans la coordination. Même si j’ai choisi cette voie, je devais bien avouer ne pas savoir exactement comment continuer ensuite. La cuisine et la mode ne me tentaient pas vraiment et l’élevage demandait d’avoir la tête sur les épaules. Cette mission pourrait déterminer mon choix futur. C’était un bon moyen pour savoir si l’élevage me correspondait ou non.

M’installant à la table de pique-nique, j’attendis que tout le monde prenne place pour débuter mon repas. Une boulette de riz, des fruits, que demander de plus ? Savourant le riz chaud, j’évitai toutefois de laisser le silence s’installer trop longtemps, me montrant curieuse au sujet de notre chef cuisiner.

« Ahem... Ça n’a pas été trop dur de préparer tout ça, Yamato ? Je veux dire, tu avais tout de même pas mal de portions à faire ! En tout cas, on a eu de la chance d’avoir un cuisinier avec nous. »

Je souriais. Sans lui, on aurait été mal tout de même. Et puis, les pokémons avaient l’air d’apprécier ce qu’il avait fait. Peut-être que Line était douée comme lui, mais s’occuper de cette petite troupe toute seule était impossible. Une équipe de trois était parfaite pour gérer cette mission. M’étirant légèrement, je donnai un morceau de baie à Miza, cherchant du regard Niji. Celle-ci était accompagnée de quelques pokémons de la pension, semblant s’être parfaitement intégrée. Elle s’amusait, c’était le principal.

C’est le Medhyena qui attira mon attention. Ce dernier était en train de jouer avec son bol, s’amusant à le faire tenir assez en équilibre pour qu’il puisse rouler un peu. Enfin, jusqu’à ce qu’il se prenne le bol sur la truffe, le faisant grogner de mécontentement contre l’objet inanimé. Me levant, j’allai le caresser, riant sous cape face au manège qu’il venait de nous présenter. Contre toute attente, il se laissa plutôt faire, redemandant même quelques caresses. Ce petit là me faisait craquer. Le délaissant cependant, j’attrapai son bol, prenant ceux de ses camarades à côté. Ils avaient presque tous terminé leur nourriture, c’était maintenant l’heure de la sieste.

Un temps ensoleillé, une brise rafraîchissante, c’était le temps parfait pour s’installer dehors. Me tournant vers mes camarades, je pris la parole, plutôt contente de mon idée.

« On pourrait les faire dormir dehors, qu’est-ce que vous en pensez ? »

C’était idéal et beaucoup plus simple pour le programme d’après. Et puis, même pour nous, ce serait mieux que d’être enfermé à l’intérieur, délaissant ce soleil si agréable pour une pièce obscure. Ramenant les bols vides sur la table de pique-nique, je pris à nouveau la parole, un sourire sur le visage.

« Je peux me charger de la vaisselle, si vous voulez. Comme ça, tu pourras aussi te familiariser avec ces pokémons Yamato. Et toi, Line, ils ont déjà l’air de t’adorer ! Miza et Niji m’aideront pour laver les bols. Enfin, si ça ne dérange personne ! De toute manière, il faut bien s’en charger à un moment donné. »

© EKKINOX
Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
La préparation du repas s’était bien déroulée et j’étais tout de même nerveux à l’idée d’assister aux premières réactions des bébés pokémons. J’ignorais s’ils allaient apprécier la nourriture, mais jusqu’à présent, cette recette n’avait subit aucun échec. C’est donc avec une boule d’émotion dans la gorge que j’observais les bébés pokémons prendre chacun leurs bols pour ensuite se diriger vers un coin tranquille du jardin, où ils se mirent à déguster tranquillement leur repas. Après que les premières bouchées furent avalées, je fus énormément soulagé de voir que la plupart d’entre eux semblaient aimer ce qu’il mangeait. Alors là... cela m’enlevait un gros poids sur les épaules. J’adorais cuisiner, mais c’était toujours aussi stressant pour moi d’attendre la réaction des clients, humains comme pokémons.

Par contre, j’avais oublié que mes deux coéquipières n’avaient pas encore goûté à la salade de baie que je leur avait préparé. L’une d’entre elle me fit sortir de mes pensées lorsqu’elle prit la parole, nous proposant de manger à la table de pique-nique plutôt que sur le sol. Pour ma part, l’une ou l’autre option ne me dérangeait absolument pas. Je rejoignis donc les deux autres coordinatrices à la table pour commencer à manger. Je ne le laissais peut-être pas paraître, mais avec tout ce travail en cuisine, j’avais énormément faim. De ce fait, la salade disparue toute de mon assiette en seulement quelques bouchées. Elle n’était pas très difficile à préparer et c’était un vrai régal pour les papilles.

- Non non, t’inquiète pas, ça n’a pas été trop difficile, répondis-je à la question de Mélissandre, un petit sourire en coin sur le visage. Je suis habitué à cuisiner seul, même si je dois avouer que c’est la première fois que je cuisine autant... Mais bon, je sus heureux d’avoir pu vous êtres utile.

Le repas s’étant très bien déroulé, il fallait maintenant passer à la prochaine étape ; la sieste. L’idée de Mélissandre ne plaisait pas vraiment, étant donné qu’il y avait toutes sortes de distraction à l’extérieur et j’avais l’impression qu’il serait difficile d’endormir de jeune pokémon dans un tel endroit. La chambre me semblait être le meilleur choix, mais la Pyroli avait raison sur un point ; faire la sieste à l’extérieur nous permettrait de profiter un peu plus du soleil. Et si jamais les bébés attrapaient un coup de soleil ? Voir même pire... un coup de chaleur ? Toutes ces questions me faisaient hésiter à accepter sa proposition, mais d’un autre côté, je n’y connaissais rien en élevage pokémon. Mélissandre devait forcément avoir raison, dans ce cas.

- D’accord, pourquoi pas. J’ai un bon moyen pour endormir les pokémons, ça ne prendra pas trop de temps.

En me détournant de la table, je fus surpris de voir que plusieurs créatures s’étaient éloignés de leurs bols désormais vides pour s’allonger dans l’herbe, un peu plus loin. Plusieurs petits groupes de pokémon s’étaient donc formés un peu partout dans le jardin et nombreux d’entre elles baillaient à s’en décrocher la mâchoire. Ce bon repas les avaient tous un peu endormi, mais il ne manquait qu’une seule petite chose pour que tout cela soit parfait. Sans perdre plus de temps, je fis sortir Sun, ma Tournegrin, et lui demandait gentiment d’utiliser son attaque Sill’Herbe. Celle-ci se mit alors à chanter, créant ainsi une douce mélodie qui aida les jeunes pokémons à trouver plus facilement le sommeil.

- Mais non Mélissandre, ne t’occupe pas de la vaisselle toute seule, il y en a beaucoup trop, je vais venir t’aider. Je veux bien me familiariser avec les pokémons, mais ils dorment tous maintenant, de toute façon.

J’étais sur le point de suivre la jeune fille lorsque ma starter s’interposa entre nous deux. N’y comprenant rien, je froncais les sourcils en observant ma Lianaja, remarquant par la même occasion que son regard maron était plongé dans le mien. Ayuna me fit clairement comprendre ce qu’elle désirait ; elle allait aider Mélissandre à terminer la vaisselle, tandis que moi j’avais besoin de repos. Et je savais qu’il était inutile de répliquer, mon pokémon plante ne lâchait jamais le morceau. Il était vrai que je me sentais fatigué après tout ça, mais la journée était loin d’être terminée de toute façon. Je profitais donc de ce petit moment de repos pour m’asseoir dans l’herbe, mon dos appuyé contre l’un des murs extérieurs du bâtiment, ma Tournegrin sur les genoux.

Je profitai donc des quelques minutes qui suivirent pour somnoler un peu. J’allais avoir besoin de toute mon énergie pour passer au travers de l’après-midi avec tous ces petits pokémons qui ne demandait qu’à jouer. Bien vite, je fus tiré de mon sommeil par un petit Pichu qui s’était rapproché de moi, visiblement curieux. Sun le salua gentiment, toujours aussi sociable et le pokémon électrique semblait ravi de se faire de nouveaux amis tout juste après sa bonne sieste. La suite de notre planification allait suivre et je me souvenais qu’il s’agissait de notre partie de cache-cache. J’attendis que tous les bébés pokémons soient bien réveillés avant de me redresser, ma Tournegrin toujours à mes côtés.

- Hey ! Qu’est-ce que vous diriez si on jouait à cache-cache ? C’est moi qui compte, d’accord ? Vous pouvez allez vous cacher où vous le désirez dans la pension, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Dès que vous êtes trouvés, vous revenez ici, dans le jardin.

Évidemment, les bébés pokémons étaient tous soulagés de ne pas être obligé de compter dès le premier tour et tout le monde semblait vouloir participer. Tout en ayant un large sourire, je me retournai vers le mur sur lequel j’étais appuyé un peu plus tôt pour commencer à compter. Même mes pokémons furent de partie et ceux-ci s’éloignèrent rapidement pour tenter de trouver la meilleure cachette. Flaya aida les plus jeunes à se cacher, pour ne pas qu’ils soient éliminés dès le début. J’avais hâte de voir comment le jeu allait de dérouler malgré tout.

- 27... 28... 29... 30 ! Prêts pas prêts, j’y vais !


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
[MISSION] C'est le printemps ! Signay10

[MISSION] C'est le printemps ! Signay10
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
[MISSION] C'est le printemps ! 926566pourrpline
[mission]
C'est le printemps !
♢ Line, Mélissandre & Yamato ♢
« Il est magnifique ton dessin, Line ! »

En tournant la tête vers Mélissandre, gênée, je lui sourie gentiment, m’apprêtant à répondre.

« M-Merci ! » Ai-je réussis à prononcer timidement.

Mes coéquipiers, ayant acceptés ma proposition, se sont donc dirigés vers la table de piquenique. Je suivais les deux coordinateurs, mon assiette en main en faisant attention à ne rien faire tomber. Nous nous sommes installés et avons commencé à manger. La salade de baie était excellente. Les fruits étaient bien frais, ce qui était agréable par une telle chaleur. En quelques bouchées, je finis le plat. Mes papilles en redemandaient encore, mais Yamato, qui avait déjà travailler dur pour nous faire un repas de cette qualité, n’avait pas prévu plus de nourritures qu’il en fallait. Et puis, c’est un énorme travaille de faire quelque chose d’aussi bon, en aussi peu de temps et pour autant de monde ! Je n’allais donc pas en redemander ! Et puis, je n’avais plus faim.
Mélissandre complimentait le chef et lui posait quelque question. Le cuisinier y répondit aussitôt. Je souris aux deux coordinateurs les laissant discuter tranquillement sans les interrompre.
Mélissandre et Yamato avaient tout les deux terminés leur assiette et les pokémons aussi. C’était l’heure de la sieste.
Je remarquais que quelques pokémons baillaient et certains s’étaient même couchés dans l’herbe. Il était vraiment l’heure de la sieste !

«- On pourrait les faire dormir dehors, qu’est-ce que vous en pensez ? Demanda Mélissandre.

- D’accord, pourquoi pas. J’ai un bon moyen pour endormir les pokémons, ça ne prendra pas trop de temps.

- Je peux me charger de la vaisselle, si vous voulez. Comme ça, tu pourras aussi te familiariser avec ces pokémons Yamato. Et toi, Line, ils ont déjà l’air de t’adorer ! Miza et Niji m’aideront pour laver les bols. Enfin, si ça ne dérange personne ! De toute manière, il faut bien s’en charger à un moment donné.

- Mais non Mélissandre, ne t’occupe pas de la vaisselle toute seule, il y en a beaucoup trop, je vais venir t’aider. Je veux bien me familiariser avec les pokémons, mais ils dorment tous maintenant, de toute façon. »

Yamato allait avec Mélissandre vers la cuisine, mais le jeune homme fut rapidement stoppé par sa Lianaja. Il fit finalement demi-tour en la laissant partir seule dans le bâtiment.
Mes coéquipiers avaient déjà réglé la situation. Je me suis donc contenté de leur sourire en acquiesçant l’idée de Mélissandre.
Intriguée par la réponse de Yamato au sujet de la sieste, je fus surprise de voir sa méthode. Il fit sortir d’une pokéball un Tournegrin. Le magnifique pokémon commença à chanter en entendant l’attaque que son maître lui demanda d’exécuter. Sa voix endormit petit à petit les pokémons les plongeant dans un sommeil profond. Je regardais la scène un peu étonnée par la rapidité de l’attaque, mais surtout émerveillée par le pokémon, que je n’avais encore jamais vue.
Le dresseur se dirigea ensuite vers un mur pour s’asseoir et s’adosser, son pokémon sur les genoux.
Yamato allait également se reposer et Mélissandre était partie faire la vaisselle. Je ne voulais pas me reposer, et laisser les pokémons sans surveillance. Je me suis donc assise sur le banc de la table où nous avions mangé quelques instants plus tôt, pour surveiller les nourrissons. Mes yeux posés sur les groupes de pokémons ne les quittaient pas. Pour l’instant tout était calme. On entendait le son du vent qui soufflait sur l’herbe les faisant se frotter les unes contre les autres. Aucun bruit ne dérangeait les créatures pour faire leur sieste. Mais un petit Pichu, que je n’avais même pas remarqué, se réveilla. Il leva difficilement la tête, encore endormit, les yeux à peine ouvert. Il me regarda et se leva. Attendris par le pokémon, je me suis levée pour me diriger vers lui.

« Bah alors toi, tu ne veux plus dormir ? » Lui demandais-je doucement pour ne pas réveiller les autres.

Le Pichu fit « non » de la tête. Le message était clair. Je ne pouvais donc pas le forcé à se recoucher. Il tendit les bras vers moi, me faisant comprendre qu’il voulait que je le porte. Je l’ai pris dans mes bras, le portant comme un petit bébé. Il semblait ravit. Je suis ensuite retourné à la table de piquenique, cherchant quelque chose pour l’occuper pendant que les autres pokémons continuaient de dormir. Je l’ai doucement posé sur la table.

« Que dirais-tu de jouer à la balle ? Juste nous deux ? »

Il fit « oui » de la tête, les yeux brillants.

« D’accord, mais il ne faudra pas faire de bruit alors ! Les autres ne sont pas encore réveillés. » Lui ai-je dis en me baissant pour attraper la balle que Mélissandre avait rapporté.

Il tendit les bras en vue de l’objet. Avec l’enthousiaste du pokémon, il était difficile de ne pas lui envoyer la balle. Je lui ai donc lancé en faisant attention à se qu’il l’attrape. Nous avons continué à nous faire de petites passes, laissant échapper quelque : C’est bien ! Houa, tu la bien attrapé là ! Tu es plus fort que moi, c’est sûr ! La dernière phrase n’était pas juste un compliment, il était vraiment plus fort que moi !
Je continuais à lui lancer la balle tout en regardant les pokémons qui dormaient encore. Peu à peu, quelques uns commençaient à se réveiller, laissant place à quelques chuchotements. Quand une grande partie du groupe s’était réveillé, le Pichu courut vers Yamato, curieux. En se faisant salué par la Tournegrin, il commença à secouer doucement le dresseur.

« Pichu ! Doucement, il dort encore. »

Mais c’était déjà trop tard. Yamato avait été réveillé par Pichu. Le pokémon électrique tourna la tête vers moi et la pencha sur le côté, avec étonnement. Yamato c’est donc levé avant de prendre la parole. A se moment, tous les pokémons étaient réveillés et en plaine forme.

« Hey ! Qu’est-ce que vous diriez si on jouait à cache-cache ? C’est moi qui compte, d’accord ? Vous pouvez allez vous cacher où vous le désirez dans la pension, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Dès que vous êtes trouvés, vous revenez ici, dans le jardin. »

Naturellement, les pokémons acceptèrent. Un cache-cache et un jeu très amusant pour les petits et il pourra les occuper pendant un petit moment, nous laissant le temps de trouver une nouvelle activité.
Yamato c’est donc retourné vers le mur en voyant que l’idée avait été acceptée.
Immédiatement, les petits pokémons partirent de tour les côté, laissant entendre de petits rires joyeux. Blou partit avec un petit groupe constitué de deux Togépis, et d’un Azurill. Astra, elle, décida de partir aider les plus lents à trouver une cachette et resta avec eux. Quant à Espoir, elle me rejoint rapidement, se frottant rapidement à ma jambe. Le Pichu voulut partir avec Espoir et moi pour nous cacher ensemble. Espoir partit devant, et moi je courais à la même allure que Pichu, le gardant à l’œil. Je pouvais entendre Yamato compter, bien sûr, il comptait lentement pour que tout le monde puisse se cacher. Quant il nous apprit qu’il avait terminé de compter, Espoir trouva une cachette.
Nous nous sommes serré à trois sous les escaliers qui menait à une porte sur le côté droit du bâtiment. Entre temps, certains pokémons nous demandaient à leurs façons s’ils pouvaient venir avec nous. Bien sûr ! Nous étions sept sous ces fameux escaliers à espérer que Yamato ne nous trouve pas.
Nous entendions de temps en temps quelques pas, sans savoir s’ils appartenaient au chasseur ou juste à des pokémons qui cherchaient une meilleure cachette. Puis, les pas se sont rapprochés. J’ai vus des jambes par l’ouverture en sachant que c’était celle de Yamato. De petits rires nerveux ont finalement attiré son regard vers nous. Il se pencha et baissa la tête. Il nous avait trouvé.
Les pokémons se sont empressés de sortir du trou joyeusement. Je les laissais passer, avant de sortir à mon tour. Je souris à Yamato pour le féliciter.
Plus qu’à espérer que nous n’étions pas les premiers trouvés.

HRP : Voilà, j'ai essayé de faire un peu avancer le jeu ^^ Si c'est trop rapide dites le moi et je changerai ^^
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Et encore un ~
Yamato Ishida & Line Shinfly

Faire la vaisselle n’était pas l’activité la plus divertissante qui soit. Enfin, quand on n’a pas une Niji pour relever le niveau. J’avais remis tous les bols dans le plateau qu’avait apporté Yamato, emportant tout ceci avec moi, vite suivit par une Miza motivée et une Niji traînant un peu plus des pieds. La méthode du dresseur pour endormir les bambins avait légèrement atteinte la petite Osselait, la rendant quelque peu somnolente. Souriant face à ça, j’indiquai d’un signe de tête à ma Scarhino de porter Niji, arrivant tant bien que mal dans la cuisine.

C’était le début des hostilités, moi contre un monstre horrible, tyrannique. J’avais l’impression d’être une guerrière qui allait affronter le plus terrible des adversaires. Oui, parfois je pouvais m’emporter. Inspirant à fond, je sortie des torchons, les tendant à mes compagnons de calvaire, souriant à la Lianaja pour la remercier de m’aider. C’était gentil de sa part, même si ça devait être surtout pour décharger son dresseur d’un poids. Dans tous les cas, son geste partait d’une bonne intention.

La vaisselle ne dura pas spécialement longtemps, juste assez pour que Niji glisse sur un peu de savon, faisant une glissade sur le plan de travail, tout ça avant d’atterrir dans l’évier. Evier remplit d’eau, que la jeune Osselait balança un peu partout à cause de la frayeur qu’elle venait de se faire. Grâce à Niji, l’instant vaisselle se transforma en instant douche pour tout le monde, nous laissant ainsi une cuisine à nettoyer avant de sortir. Pourtant, je ne grondais pas la responsable de tout ça, la rassurant plutôt tout en la séchant. Elle s’était assez punie toute seule en atterrissant dans l’eau. Soupirant face au sol trempé, je demandais à Miza de m’aider à tout nettoyer, renvoyant Ayuna vers Yamato, la remerciant pour l’aide qu’elle avait apporté. Ce serait stupide qu’elle nettoie nos bêtises.

« En avant … »

Après une quinzaine de minutes à tout astiquer, je sortais de la cuisine en laissant une pièce propre comme un sous neuf, tout en étant plutôt fière de moi. Niji avait désormais l’interdiction de pénétrer dans ce lieu, de peur qu’elle nous refasse une bêtise. Gardant ma petite Osselait dans les bras, je la câlinais, sortant un petit pot de miel de ma poche pour Miza, qui s’empressa de l’ouvrir pour dévorer le contenu. Chacun avait sa petite récompense pour le travail durement accomplie. Tout sourire, j’arrivais juste à temps pour voir que Yamato était en train de lancer la partie de cache-cache et que la plupart de nos petits bébés étaient en train de courir un peu partout pour se cacher.

Soupirant, je fis signe à Miza de me suivre, retournant rapidement dans la cuisine. En silence, je m’installais contre un placard, attendant simplement que le moment fatidique arrive. Il ne faudrait pas beaucoup de temps pour qu’il nous trouve. En fait, il n’avait qu’à pénétrer dans la cuisine et tourner la tête vers la gauche pour nous trouver. C’était une cachette sans vraiment être une cachette, juste un moyen de faire passer le temps en espérant qu’il en trouve d’autres avant nous.

Inspirant et expirant lentement, je passais la tête devant la porte ouverte, cherchant à voir où se trouvait celui qui devait nous chercher.

« Eh bien, jeune fille, qu’est-ce que vous faites ? »

Sursautant, je me retournai vivement, rougissant à la vue de la vieille grand-mère de la pension. Je me levai rapidement, lui faisant face, cherchant mes mots le plus rapidement possible.

« C-C’est que … On était en train de jouer à cache-cache en fait et … J-Je pensais que me cacher ici serait une bonne idée. Je suis désolée si cela vous a dérangé ! »

Pitoyable, c’était le mot. Même si, lors de notre premier échange je l’avais trouvé charmante, j’étais surtout intimidée maintenant. Après tout, qu’est-ce qu’elle allait penser de la situation. M’attendant à une réprimande, je fus surprise quand elle se mit à rire légèrement, regardant un point derrière moi.

« Je crois que tu n’es plus en course maintenant. »

Découverte. J’étais découverte. Ne me retournant pas, je soupirai simplement, déçue. C’était bête de perdre comme ça, surtout que mon idée de rester ici était bonne au départ. La grand-mère eut l’air de comprendre mon désarroi, me souriant gentiment.

« L’important n’est pas de gagner. Enfin, je suis contente de te voir, ça me fera moins de choses à transporter toute seule. Tu peux prendre les bassines dans le troisième placard à ta gauche ? »

J’hochai la tête, intriguée. Qu’est-ce qu’elle voulait faire ? Ouvrant le placard, je tombai sur plusieurs dizaines de bassines, comportant toutes le même attirail : des brosses, des savons, des serviettes. Tout pour se faire beau. Souriant, j’en attrapais quelques-unes, en passant quatre à Miza, une à Niji et gardant le reste pour moi. Il était inutile que cette dame se dérange, surtout qu’elle était occupée. Comprenant ce qu’elle voulait qu’on fasse, je la remerciai rapidement, retournant dans le jardin, vers la table de pique-nique. Quelques pokémons étaient là, mais il n’y avait pas de trace de Line ou même de Yamato. Sans doute que l’une était encore cachée et que l’autre était toujours à sa recherche. Elle était plutôt douée.

J’adressai un sourire aux quelques pokémons penaud, posant les bassines sur la table et préparant le tout. Il ne manquait plus que l’eau, mais j’espérais que Line pourrait nous aider grâce à son petit Obalie.

« Bien, on va pouvoir vous faire tout propre ! Mais, avant ça, en attendant que tout le monde arrive, une petite partie de balle, ça vous intéresse ? »

Des cris enthousiastes répondirent à ma question, me faisant sourire. Ces pokémons étaient si adorables. Attrapant la balle, je commençai en la lançant sur le Medhyena, qui fit une tête en direction d’un Toudoudou. Ce dernier préféra esquiver, laissant à un Caninos derrière lui la joie de la prendre. Le jeu continua, les rires fusèrent, jusqu’à ce que les derniers arrivèrent. Me relevant, je souris aux nouveaux arrivants, montrant les bassines sur la table et tout le nécessaire de toilettes.

« La vieille dame est venue, en disant que ce serait bien qu’on s’occupe de les rendre tout propres. J’ai préféré vous attendre avant de commencer. Line, tu penses que Blou pourrait nous aider pour remplir les bassines ? Sinon, on peut aller chercher de l’eau dans la cuisine ! »

© EKKINOX
Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
La partie de cache-cache risquait d’être bien amusante. Dès que j’eus terminé de compter, je me dirigeai vers l’intérieur du bâtiment, en croyant que la plupart des bébés pokémons n’allaient sûrement pas êtres difficiles à trouver. À peine avais-je posé les pieds à l’intérieur que j’entendis du bruit à l’étage, ce qui prouvait que quelques pensionnaires cherchaient encore une bonne cachette. Un sourire en coin apparu alors sur mon visage. Je n’avais pas l’intention de me presser pour les trouver, mais c’était marrant de voir que ceux-ci s’agitaient comme si le chasseur était déjà à leurs trousses. Avant de monter à l’étage, je me dirigeai d’abord vers le grand salon de la pension, persuadé que certains d’entre eux s’y trouvaient.

Quelques minutes plus tard, je sortis de la pièce avec cinq jeunes pokémons sur les talons. Ceux-ci s’étaient cachés sous les tables basses et derrière le sofa, mais cela n’avait pas été suffisant. Les premiers trouvés retournèrent donc dans le jardin comme je leur avais demandé quelques instants et je continuais la fouille au rez-de-chaussée. Les autres pièces cachaient encore bien des pokémons et je commençais à croire que le jeu n’allait pas durer longtemps à ce rythme. Par contre, il me restait toujours l’étage à fouiller. Avant d’atteindre l’escalier, j’entendis un petit rire nerveux à mes côtés, ce qui signa la trouvaille la groupe entier.

- Ah, vous étiez tous cachés ici, mes petits coquins. Tiens Line, je ne pensais pas que tu étais là, toi aussi.

Avec un sourire, je m’écartai pour les laisser sortir. J’avais trouvé une véritablement mine d’or quand même, puisque sept têtes sortirent de sous l’escalier pour se diriger vers le jardin. Tout en jetant un coup d’œil à ma montre, je constatai qu’il ne m’en restait que la moitié, désormais. D’ailleurs, j’allais devoir accélérer un peu la cadence si nous voulions faire un autre jeu avant de partir. Sans perdre davantage de temps, je m’empressai de grimper les marches.

La salle de bain de l’étage me donna un peu de fil à retordre, étant donné que cette pièce semblait être très convoitée par les jeunes pokémons. Ceux-ci n’étaient pas très difficiles à trouver, mais il y en avait quand même beaucoup dans un si petit endroit. Il y avait un Azurill dans le bain, un Toudoudou dans la douche, un Togepi caché dans l’une des armoires et ma Tournegrin avait même réussie à s’enrouler dans le rideau de douche. Je fus même consterné de voir qu’un autre Azurill s’était caché dans la toilette, en ayant bien pris le soin de baisser la lunette pour ne pas être repéré dès le premier coup d’œil.

- Mais qu’est-ce que tu fais là, Azurill ? Ce n’est pas la meilleure cachette qui existe, c’est sale et sûrement pleins de microbes.

Tout en prenant le pokémon bleu dans mes bras pour le sortir de là, ce dernier semblait bien se moquer de mes paroles, puisqu’il était tout content que le chasseur l’est trouvé. La partie de cache-cache durait depuis une bonne quinzaine de minute déjà lorsque je fus finalement de retour dans le jardin, là où tout le monde m’attendait déjà. J’étais partant pour faire une autre partie en tant que chasseur, mais Mélissandre, de retour parmi nous, avait reçu une demande de la part de la grand-mère de la pension. Nous devions... laver les pokémons ? Certes, ils s’étaient peut-être un peu salis en jouant à l’extérieur toute la journée, mais je n’avais aucune idée de comment bien laver un pokémon... surtout des jeunes, ils ne devaient pas aimer les bains.

- Ah, euh... ouais, on va les nettoyer un peu. Je peux aider pour remplir les bassines. Loki, rejoint-nous !

Décidément, mon équipe pokémon était presque complètement à nos côtés. Mon Obalie, une fois libéré, lâcha un petit cri de joie en apercevant son homonyme non loin de lui. Il avait bien envie d’aller jouer avec ce dernier, mais d’abord il devait obéir à son maître en remplissant les bains déposés devant lui. Le pokémon aquatique ne se fit pas prier et utilisa son attaque Pistolet à O. Plus vite il finissait cette tâche et plus vite il allait pouvoir aller jouer. Ce fut donc ce qu’il fit lorsque tous les préparatifs furent terminés et que le bain pouvait commencer. Étant donné que nous étions seulement trois pour laver une trentaine de pokémon, ceux-ci furent alors diviser en trois groupes et j’ignorais si, pour ma part, j’allais être capable de laver tout ce beau monde.

Du coin de l’œil, j’observais ce que faisait les deux autres coordinatrices avant de le faire moi-même. Je fus agréable surpris de voir que je parvins assez rapidement à laver presque tout mon petit groupe, mais le dernier pokémon sur ma liste n’avait pas du tout envie de prendre un bain. Il s’agit de l’un des Caninos de la pension et ce dernier, étant de type feu, craignait l’élément liquide qui se trouvait dans la bassine. Déjà que je ne me sentais pas à l’aise de laver des bébés pokémons, voilà que ce dernier allait me donner un peu plus de fil à retordre. Comment allais-je faire pour le faire grimper dans la bassine ? Je n’avais pas envie de faire une exception pour ce pokémon, de peur que les autres soient tous jaloux.

- Caninos, qu’est-ce qui ne va pas ?

Dommage qu’aucun de mes pokémons ne connaissent l’attaque Doux Parfum, car elle aurait été bien pratique dans ce genre de situation. Sans laisser le temps au pokémon feu de faire quoique se soit, ma starter le saisit à l’aide de ses lianes et le souleva légèrement. Le captif, paniqué, tenta de se libre de son emprise, sans grand succès. Il fut tout doucement déposé dans la bassine d’eau, dans laquelle il se détentit assez rapidement, prenant conscience que l’eau n’était pas si dangereuse que cela. Certes, il trouvait toujours cela aussi désagréable, mais il allait être capable de supporter son bain. Soulagé de voir qu’il acceptait finalement de se laisser faire, je me rapprochai de lui pour m’agenouiller à ses côtés.

- Tu vois, ce n’est pas si dangereux que ça, lui souris-je. Je vais me dépêcher, tu vas voir ton bain ne dura pas longtemps.

Le Caninos semblait heureux de l’entendre. Quelques minutes plus tard, son bain était terminé et il était tout propre et tout heureux. Nous eurent à peine le temps de ranger les bassines et de penser à une nouvelle activité à faire avec les bébés pokémons que la vieille dame revint vers nous, accompagnée cette fois-ci du professeur Heartnett. Surpris, je jetai un coup d’œil à ma montre, pour constater que la journée était déjà terminée. Oula... je n’avais jamais vu le temps passer. Satisfait de ce que notre petit groupe avait pu accomplir pendant ces quelques heures, je jetai un rapide coup d’œil au groupe de bébé pokémon. Bien entendu, certains d’entre eux avaient été un peu plus difficiles que d’autre à s’occuper, mais je devais avouer que la journée s’était globalement bien déroulée.

- Bien les enfants, j’espère que votre journée s’est très bien passée avec les bébés pokémons. Est-ce qu’ils ont été bien sage ? Enfin, bref... le bateau nous attend et nous devons partir tout de suite si nous ne voulons pas le manquer.

Malgré cette belle journée, je devais avouer que j’avais tout de même hâte de retourner à l’Académie, là où je pourrais retrouver un peu de calme. Avant de partir, je fis revenir tous mes pokémons dans leurs balls respectives pour leur permettre de se reposer un peu lors du voyage de retour. Avant de quitter la pension, je remerciai une nouvelle fois la grand-mère de nous avoir accueillis chez elle, puis je suivis le professeur jusqu’au port de l’île Fraive. Le bateau s’éloigna sur l’océan à l’heure prévue, tandis que le soleil se couchait lentement à l’horizon. Assis sur un banc se trouvant sur le pont, comme ce matin, je songeais en silence à tout ce que j’avais fait aujourd’hui.

- En tout cas, je suis très content d’avoir accompli cette mission avec vous, les filles. J’ai adoré cette journée à la pension et... j’espère que c’est la même chose pour vous.

Bien entendu, je leur donnai mon numéro d’ipok avant de nous quitter, si elles souhaitaient garder un contact avec moi. Si elles voulaient refaire une mission avec moi prochainement, voir même une cueillette ou une chasse, j’étais partant !

Spoiler :
Voilà ! J’ai préféré conclure le topic de mon côté, étant donné que nous avions jusqu’au 17 juin pour terminer la mission. Merci, j’ai adoré rp avec vous ! 8D


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
[MISSION] C'est le printemps ! Signay10

[MISSION] C'est le printemps ! Signay10
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
[MISSION] C'est le printemps ! 926566pourrpline
[mission]
C'est le printemps !
♢ Line, Mélissandre & Yamato ♢
Yamato, qui venait de nous trouver, nous sourit avant de s’écarter pour nous laisser sortir. Les nourrissons en premiers, suivis de mon équipe, et moi en dernière.

« Ah, vous étiez tous cachés ici, mes petits coquins. Tiens Line, je ne pensais pas que tu étais là, toi aussi. »

Je souris à mon tour à Yamato, un peu gênée. Ne sachant que répondre, nous sommes partis à la recherche des dernier pokémons cachés. Une fois ceux-là trouvés, nous nous sommes dirigés vers le jardin. Près de la table de piquenique, se trouvait Mélissandre, ses pokémons, et ceux de la pension, en train de jouer à la balle tous ensemble. Sur la table de bois, se trouvait plusieurs bassines, empilées les unes sur les autres.
Mélissandre, voyant que nous étions là, se tourna vers nous pour nous expliquer ce que nous devions faire.

« La vieille dame est venue, en disant que ce serait bien qu’on s’occupe de les rendre tout propres. J’ai préféré vous attendre avant de commencer. Line, tu penses que Blou pourrait nous aider pour remplir les bassines ? Sinon, on peut aller chercher de l’eau dans la cuisine ! »

« Ah, heu… Oui, bien sûr ! Ai-je réussis à répondre. Blou, est-ce que tu peux utiliser Pistolet à O pour nous aider à remplir les bassines ? »

Mais avant que mon pokémon ne puisse utiliser son attaque, Yamato sortit un de ses pokémons de sa ball, prénommé Loki. Une fois la créature au sol, je fus surprise de voir un Obalie. Ce dernier poussa un petit cri à la vue de Blou, son congénère. Les deux pokémons similaires avaient tout deux très envi de jouer ensemble mais avant tout, ils devaient nous aider à remplir les bassines. Cette scène me faisait sourire. Deux Obalies, deux Goupix et deux coordinateurs. Drôle de situation !
Blou et Loki ont donc utilisés leur attaque sur chacune des petites bassines, les remplissant d’eaux, au fur et à mesure. Une fois les récipients remplis à rebord, les deux Obalies partirent jouer ensemble dans le jardin, gémissant de temps à autres pour exprimer leur joie.
Je trempais mon doigt dedans avant de l’immédiatement le retirer. L’eau était beaucoup trop froide pour des petits bébés comme eux ! Et je ne voulais pas qu’ils tombent malade pour ça ! J’ai donc appelé Espoir, pour qu’elle vienne elle aussi nous aider.

« Heu, je pense que l’eau est un peu trop froide… Espoir, tu pourrais nous aider à la réchauffer en utilisant Flammèche ? »

Espoir hocha la tête, souriante et heureuse de pouvoir aider. Elle sautilla gaiement vers les bassines avant de réchauffer l’eau à l’aide de son attaque de type feu. En trempant une nouvelle fois ma main dans l’eau, je constatais qu’elle était à une température agréablement chaude.

« Voilà, je pense que c’est bon ! » Ai-je dis en regardant mes coéquipiers tout en leur souriant.

Le bain pouvait alors commencer. Mélissandre prit un groupe de pokémons, Yamato un autre et le dernier pour moi. Il y avait beaucoup de pokémons à laver ! Il fallait donc les diviser en trois. Chaque coordinateur avait son groupe.
Je pris une bassine, la rapprochant un peu plus des pokémons avant de me mettre à genoux, pour ne pas paraitre trop grande et être à leur hauteur.

« Alors, qui veux commencer ? » Demandais-je, un sourire rassurant, aux pokémons.

Sans même avoir à redemander, un petit Azurill s’approcha fièrement vers moi.

« Dit donc ! Tu es très courageux pour passer le premier ! Tu verras, ça ne durera pas longtemps et tu pourras vite retourner jouer ! »

Le pokémon tendit les bras et leva la tête en fermant les yeux pour me faire signe qu’il était prêt. Au tour de lui, on pouvait entendre quelques chuchotements d’admiration me faisant sourire.
Je le pris doucement sous les bras avant de le plonger dans la bassine, sans lui mettre la tête sous l’eau. Je frottais d’abord son pelage sans savon, pour enlever les plus grosse saletés, puis avec du savon, ce qui le fit briller au soleil. Je le replongeai ensuite dans l’eau avant d’attraper une serviette sur la table. Je l’emmitouflai dedans pour le sécher en lui souriant. Une fois sec, je le fit sortir de la serviette, le posant par terre.

« Tu vois, ça n’a pas été très long ! Allez, tu peux aller jouer maintenant ! »

Le pokémon me sourit gentiment avant de se retourner et de partir en courant pour rejoindre Blou et Loki.
Plusieurs pokémons se précipitèrent dans mes bras, pour être le suivant et pouvoir partir jouer le plus rapidement possible, me faisant répéter ces actions, toujours le sourire aux lèvres. M’occuper de pokémons ne me dérangeais pas du tout, au contraire ! Garder ces petites bouilles toute une journée était un véritable plaisir pour moi !
Le dernier pokémons sec venait de partir rejoindre les autres et s’amuser avec eux. Je me suis donc relevée pour rejoindre mes coéquipiers de mission. Une fois chaque pokémon savonné et séché, nous sommes partis ranger les bassines, les serviettes et le savon, avant de ressortir dehors, voyant notre professeur et la propriétaire de la pension arriver vers nous. Ils venaient surement nous informer que la mission était terminée et que nous devions rentrer à l’académie.

« Bien les enfants, j’espère que votre journée s’est très bien passée avec les bébés pokémons. Est-ce qu’ils ont été bien sages ? Enfin, bref... le bateau nous attend et nous devons partir tout de suite si nous ne voulons pas le manquer. »

Et voilà, la journée était terminée… Nous devions quitter tout ce petit monde pour retourner à l’académie. C’est petits pokémons vont me manquer !
Espoir dit au revoir à tous les pensionnaires, imitée par Astra et Blou. Je suis ensuite allée chercher mon sac, avant de me retourner et de voir toute une foule de pokémons autour de moi. Leur souriant, je me suis baissée pour tous les embrasser sur le front avant de partir rejoindre mes coéquipiers, toujours à la traine. Une petit « Salut » de la main aux pokémons avant de rentrer dans la pension et ressortir par la porte principale.

« Merci madame, de nous avoir accueillit toute cette journée ! » Lui dis-je en souriant.

« Mais merci à vous de m’avoir aidé ! Au revoir ! Et revenez quand vous voulez ! » Nous a-t-elle dit.

Nous nous éloignions petit à petit de la pension pour rejoindre le port et prendre notre bateau. Une fois la mère en vue, j’aperçus notre embarcation. Nous sommes montés tout les trois, accompagnés par notre professeur. Le bateau démarra et s’éloigna lentement du port, droit sur le soleil, qui était maintenant devenu rouge vif, dans une multitude de couleurs chaudes. Espoir s’était endormit sur mes genoux, Blou, lui, somnolait adossé à ma jambe, quant à Astra, elle profitait du paysage.
Je caressais Espoir avec tendresse, remplie de fierté. S’occuper de bébés était fatiguant !
Le bateau était calme et silencieux. On pouvait entendre le bruit des vagues se fracasser contre la coque du navire. C’était apaisant.
Le trajet se découla très bien, jusqu’à destination. Une fois arrivé, le capitaine nous informa que nous étions arrivés. Avant de descendre, nous avions échanger nos numéros d'iPok pour rester en contact pour une éventuelle sorite.

« En tout cas, je suis très content d’avoir accompli cette mission avec vous, les filles. J’ai adoré cette journée à la pension et... j’espère que c’est la même chose pour vous. »

Je sourie à Yamato, avant de lui répondre.

« Moi aussi, j’ai adoré passer cette journée avec vous deux ! »

Voilà, notre mission était terminée. Nous avons marché jusqu’à l’académie avant de se séparer pour rejoindre notre dortoir.
Un dernier « Salut » de la main avant de partir chacun de son côté.

HRP :Voilà, voilà, j'ai aussi finis de mon côté ! Moi aussi, j'ai vraiment trouvé ça chouette ! J'espère pouvoir RP à nouveau avec vous ! ^^
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

La fin d’une mission
Yamato Ishida & Line Shinfly

La journée touchait à son terme, ça se sentait. Le fond de l’air commençait à se faire un poil plus frais, laissant penser que la nuit serait fraîche. Levant les yeux au ciel, je souris, avant de m’intéresser à nouveau à mes camarades. Yamato avait également sorti un Obalie, aidant Line à remplir les bassines. Les deux petits de la même espèce étaient mignons, rien qu’avec leur bouille. Ils me faisaient fondre. Secouant légèrement la tête pour me changer les idées, je les remerciai, prenant mes bassines avant de m’installer par terre, une bassine entre les jambes.

« Aller ! En file indienne mes petits, c’est l’heure du bain ! »

Ma phrase était dite sur un ton enthousiaste, qui sembla ravir certains, faisant légèrement grogner ceux n’aimant pas spécialement l’eau. Ou alors, qui n’aimaient pas qu’on les touche trop, à voir. Ne me laissant pas démonter, je regardai la petite file se former devant moi, souriant à mon premier client : un petit Toudoudou. Il ne tarda d’ailleurs pas à sauter dans son bain, m’éclaboussant légèrement au passage. Riant un peu, je le grondai pour m’avoir mouillé, lui souriant ensuite pour lui faire comprendre que ce n’était qu’une petite plaisanterie. Faisant mousser l’eau, je commençai à nettoyer ce petit farceur, riant sous cape quand la mousse lui fit une légère coupe afro. Le public, lui, se mit à rire plus fort, laissant dans l’incompréhension le Toudoudou. Je me mis à le rincer rapidement, lui précisant de fermer ses petits yeux pour ne pas se retrouver avec du savon dans ceux-ci. Tout se passa sans encombre, même pendant le moment « séchage » ou « brossage ». Il s’éloigna avec un sourire, sautillant un peu partout, le poil propre.

Hochant la tête, satisfaite, j’indiquai au suivant que c’était son tour, répétant inlassablement les mêmes gestes. J’aimais être ici à les chouchouter, trouver des activités pouvant convenir à ces petits êtres. J’aimais m’occuper de ces bébés. Tandis que le sens de cette phrase faisait le cheminement jusqu’à mon cerveau, les boules de poils défilèrent dans la bassine, réclamant tous plus d’attention que le précédent. Ils étaient adorables, attachants. Même le Medhyena, qui ne semblait pas vouloir prendre son bain comme tout le monde, se prêta finalement au jeu, un sourire trahissant son bien-être sur son visage. Son tour terminé, il ne restait plus personne de mon côté. Niji regardait avec envie ses copains tout propres, me faisant sourire. L’attrapant doucement, je la mis dans le bain, commençant à la nettoyer aussi. Niji, celle qui avait si peur de l’eau avant, qui ne voulait pas l’approcher, était maintenant heureuse quand je m’occupais tout spécialement d’elle en la dorlotant dans son bain. Petit à petit, ma petite Osselait changeait, pour le meilleur. Ce fait me rendait un peu nostalgique de nos débuts, mais c’était dans l’ordre des choses après tout. Nous n’étions pas là pour stagner et rester nous-mêmes. Nous étions là pour évoluer. Terminant le bain de Niji, je la séchai rapidement, la laissant jouer avec les autres pokémons.

Pendant ce temps, je demandai à Miza de m’aider, rapportant les bassines dans la cuisine, mettant de côté ce qui n’avait pas servi et nettoyant le reste. A défaut de savoir où se trouvait la bannette pour les serviettes sales, je laissai tout ça dans les bassines, sur le plan de travail. Trouver ces nécessaires de toilettes dans une cuisine était étrange, mais ça ne devait être qu’un petit échantillon de tout ce que cette pension possédait. Peut-être qu’ils rangeaient ces affaires là pour éviter que des jeunes, comme nous, nous baladions dans la pension, prenant sans doute le risque de nous perdre. Enfin, ce n’était plus le moment de se poser des questions.

Retournant dans le jardin, je regardai notre petite bande de chenapans. Il fallait trouver de quoi les occuper, maintenant. Pas quelque chose de salissant, sinon ce que nous avions fait précédent n’aurait servi à rien. Et, pour le coup, j’aurais été passablement dégoûtée. M’apprêtant à prendre la parole, je fus coupée dans mon élan par l’arrivée de la vieille dame avec notre professeur. C’était déjà la fin, donc. Le regard un peu triste, je repris ma balle qui était restée dans un coin, la fourrant dans mon sac. M’agenouillant, je caressai ces petits auxquels je m’étais attachée. Je n’avais eu affaire à eux qu’une seule journée, mais pourtant je ressentais un petit pincement au cœur à devoir partir. Ça pouvait paraître stupide, mais bon. Me relevant, je sortis de ce jardin, un peu à la traîne par rapports aux autres. Je ne voulais pas partir.

Je scrutais les moindres détails de cette pension, voulant graver dans ma mémoire tout ça, dans l’espoir de revenir. Alors que tout le monde était en train de partir, la vieille dame m’attrapa par la manche, m’adressant un sourire.

« Attends-moi deux petites secondes. »

Hochant silencieusement la tête, je la regardai s’engouffrer dans une pièce, ressortant de celle-ci avec un œuf dans les bras. Silencieuse, je ne savais pas trop quoi dire, attendant simplement des explications.

« Le propriétaire de cet œuf devait revenir, mais il ne l’a jamais fait. J’ai vu que tu t’entendais bien avec ces petits pokémons. Tu peux considérer ça comme un cadeau de notre part. J’espère qu’il te plaira. »

Ecarquillant légèrement les yeux, je pris dans mes mains l’œuf qu’elle me tendait, mettant quelques secondes avant de prendre la parole.

« M-Merci beaucoup madame ! Je vous promets qu’il sera heureux avec moi ! »

Elle parut satisfaite de ma réponse, souriant simplement avant de préciser que j’allais rater le bateau. Rangeant rapidement cet œuf dans mon sac, prenant toutefois le temps de bien le caler pour qu’il ne soit pas trop mouvementé, je remerciai une dernière fois la vieille dame, courant jusqu’au navire pour rejoindre tout le monde. En silence, je m’installai près de Line et Yamato, couvant du regard mon sac. Je voulais leur dire, mais c’était inutile pour le moment. Avec un sourire, je regardai l’île Fraive s’éloigner petit à petit. Ça avait été une magnifique journée. Rappelant Miza dans sa ball, j’attrapai Niji, la calant sur mes genoux avant qu’elle ne s’endorme.

Je hochai la tête vis-à-vis des paroles des deux autres.

« C’était une très bonne journée et on s’est bien amusé ! J’espère qu’on pourra refaire une mission ensemble. »

Je le pensais, sincèrement. J’avais bien aimé faire cette mission avec eux. Moi qui, au départ, avait eu peur de me retrouver avec d’autres personnes, ils avaient réussis à me mettre en confiance. C’était comme un petit signe, non ?

Je portais mon regard vers l’horizon, enregistrement machinalement les différents numéros et en donnant le mien. Je regardais, sans la voir maintenant, l’île Fraive, repensant à cette pension, à l’œuf que j’avais maintenant en ma possession.

Et si je devenais une éleveuse, pour pouvoir travailler là-bas ?

Spoiler :
Yep, c’était pas mal ! Merci à vous et au plaisir de rp encore avec vous :3 ♥

Sinon, acquisition d’un œuf de Doudouvet pour 1 000 jetons !


© EKKINOX
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum