Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -34%
Blink Mini, Caméra de surveillance ...
Voir le deal
22.99 €

Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
      Rp solo



« Sœur, œuf et épave!  »


Je m'étirais de tout mon long. Mon réveil affichait huit heures treize, et j'étais l'un des rares à être réveillé à cette heure-ci. Pour des raisons exceptionnels, on avait pas cours aujourd'hui, et certains élèves n'hésitèrent pas à faire la grasse mâtiné. Mais je n'étais pas de ce genre-là, et le lève-tôt que je suis préfère mettre ce temps gagné à profit. De quoi ? Bonne question, moi même je ne le savais pas vraiment. Mais ce qui était sur, c'est que je n'allais ni bosser, ni réviser, ni m'exercer à je ne sais quelle activité ennuyante. Pourquoi ne pas passer plus de temps on compagnie de mes Pokémons ? Voila qui serait plus sympathique que de passer la journée le nez dans un bouquin de géographie.
Je me levais et allais prendre une bonne douche chaude, après quoi je m'habillais de ma tenue traditionnelle. Casquette et chaussure jaune, sac et jean blanc, et T-shirt dégradé. Je ne sais pas pourquoi je m'attachais tant à être habillé comme ça. Peut-être devais-je envisager un relooking pendant les vacances ? Je n'étais pas forcement soigneux avec mes vêtements, le costard que j'ai ramené d'Illumis lors de ma mission en témoigne bien. Il était au fond d'un placard à prendre la poussière, même s'il était la preuve de mon passage au Chic-à-Porter.
Mes Pokémons dormaient encore, flemmard comme ils étaient. Oz, Meg et Webble dormaient roulés en boule sur mon lit, Châtaigne et Lucina côte à côte sur un tapis, et Soul et Goldfroy dans un coin de la pièce. Le dernier était d'ailleurs en train d'ouvrir un œil. Il bailla, s'étira comme je l'avais fais précédemment, et s'approcha vers moi dès qu'il me vit. Je m'abaissais à sa hauteur et lui parlais à voix basse afin de ne réveiller personne.

« -Ça te dit de faire un tour dehors ? Un petit exercice matinal, je suis sur que tu apprécies bien ça ! »

Goldfroy leva les bras en l'air pour montrer son accord. Je laissais mon sac dans ma chambre et ne pris que mon Ipok ainsi que la Pokéball de Goldfroy sur moi, pensant que mes Pokémons apprécieraient de se reposer un peu.
Nous sortions tous les deux discrètement de la chambre et évitions de ne faire trop de bruit pour ne pas réveiller mes camarades de dortoir. Une fois dehors, je jetais un œil autour de nous pour voir ce qui m’intéresserait, et mon dévolu se jeta sur la plage se trouvant derrière le dortoir. Rien de tel qu'une petite course sur le sable pour s'entraîner un peu tout en profitant d'un magnifique paysage.
Je contournais mon très cher dortoir et admirais le paysage qui s'offrait à moi. Le sable jaune et fin s'étendait tout le long d'un océan calme reflétant les premières lueurs de l'aube. Des coquillages arrivés ici aux grès des vagues donnaient une palette de couleurs diverses et variés à la monotonie du sable, permettant une touche de fantaisie à un élément se voulant morne et uniforme. Un amas de rocher a cheval entre les mondes terrestres et océaniques permettaient de créaient un espace dangereux où pouvait se dérouler les aventures riches et imaginaires de quelques enfants, et où les vagues s'engouffrant dans les cavités résonnaient dans une mélodie creuse et emprunte de mystère. Au loin, un astre jaune et éblouissant commence sa trajectoire cyclique et régulière, et ne pourra se reposer qu'une fois l'autre côté de l'horizon atteint, avant de recommencer continuellement. Voila une vie bien malheureuse que vivait le soleil, lui à qui nous devant tant. A croire que la vie d'un héros se doit d'être triste ou mélancolique. « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire », pour que les ténèbres de la nuit ne nous engloutisse pas, l'étoile solaire fait don de son temps pourtant éphémère et précieux.
Oui, j'étais d'humeur poétique aujourd'hui. Mais il faut le dire que la mer me mettait souvent dans cet état. D'ailleurs, les récifs de Lansat me rappelle vouent les plages de Rivamar. Un petit pincement au cœur vint en même temps que cette pensée. Pourrais-je faire un saut chez moi pendant les vacances ? Je n'en sais rien. On nous avait annoncé que nous partiront tous sur une île paradisiaque, et qu'on nous laisse tout de même l'occasion de partir voyager un peu. Mais ne devais-je pas plutôt mettre ce temps à profit pour explorer un peu le monde ? Jusqu'à présent, j'ai toujours été restreint à Lansat ou Rivamar, mais depuis ma visite à Illumis, j'ai bien envie de voir du paysage.
Enfin, l'heure n'est ni à la réflexion, ni à la détente. Goldfroy commence à s'impatienter et veut en découdre. Je quitte mes chaussures et pose un pied nu sur le sable déjà chaud malgré l'heure qu'il était. Je commence alors à courir à petits pas à cause de ma faible endurance et me dirige vers le tas de rocher. La plage était déserte et je devais pouvoir parler sans risquer de réveiller personne.

« -Goldfroy, vient, on va casser quelques cailloux !  
-Racaaaaaaaaa ! »

Je sautais sur l'un des rochers et m'empressais d'escalader les autres. Quand j'étais petit, j'adorais chasser le Krabby avec ma petite sœur, même si l'on se faisait souvent pincer... Racaillou sauta à son tour sur les gros cailloux et commença à briser en deux les plus petits qu'il trouvait. Il adorait faire ça, sûrement car c'est un Pokémon qui a besoin de dépenser beaucoup d'énergie. Je ne comprenais toujours pas comment son dresseur avait pu l'abandonner lors de l'incendie... En plus il était très utile.
Je descendais dans une crevasse formée par l'érosion et allais jeter un œil en dessous. De la mousse s'était amassé sous les rochers et des conques agrippaient aux parois des pierres. L'eau qui passait entre les cailloux venait me chatouiller les pieds. Elle était froide, mais j'appréciais particulièrement cette sensation.
Je pris appuie tant bien que mal sur mes bras chétifs pour remonter en hauteur et vis que Goldfroy s'était éloigné un peu plus loin sur la ligne de rocher. Il commençait d'ailleurs à descendre à son tour dans une autre cavité. Je m'empressais d'aller le rejoindre et le vis tendre fièrement un coquillage. Une magnifique pétoncle qu'il tenait délicatement dans sa main, probablement de peur de la réduire en miette, et qu'il me tendit afin que je puisse la mettre en sécurité. Je ne savais pas ce Pokémon si attentionné ! Je rangeais le coquillage dans ma poche et lui souris.

« -Comme quoi il y a plein de petits trésors dans le coin! Tu m'aides à casser quelques cailloux ? Peut-être peut-on trouver des choses intéressantes ! »

Je profite de ma carrure d'allumette pour me glisser entre des espaces confinés afin de récupérer des  pierres, puis les passais à Goldfroy pour qu'il les brise. Je devais par moment me plier en quatre afin d'atteindre un caillou riquiqui, mais d'excellentes surprises arrivaient parfois : il n'était pas rare de trouver quelques coquillages coincés dans la pierre ! Le Racaillou et moi amassions ainsi une petite collection.
Un moment, tandis que je regardais sous une pierre pour y trouver un autre trésor, je vis quelques choses en train de luire dans la pénombre. Cela ne pouvait être qu'une seule chose.

« -Goldfroy, je crois avoir trouvé une perle !  »

Je tendais ma main en dessous, mais n'arrivait pas à l'atteindre. J’essayais à nouveau et m'étirais de tout mon long, puis tentais de m'abaisser le plus possible, en vain. Je ne réussis qu'à boire la tasse à cause d'une vaguelette imprévisible qui passa au niveau de ma bouche. Je remontais en hauteur, à moitié trempé, et cherchais une solution dans les environs.

« -Hmm... Je vais essayer de trouver une branche pour l'attraper. Surveilles la cavité au cas où une vague apporterait la perle d'elle même !  »

Je sautais de rocher en rocher et retournais sur la plage. Il n'y avait toujours personne à l'horizon, et la seule chose qu'on pouvait espérer trouver était du sable, du sable, du sable, et des coquillages. Je m'éloignais un peu de l'amas de pierre où j'avais beaucoup de mal à repérer Goldfroy. Il faut dire que le Racaillou se fondait bien dans le paysage...
Un bois flotté attire alors mon attention. Flottant au bord de l'eau, je m'en approche et l'attrape d'une main, les pieds dans la mer. Le bâton était long et léger, et devait met permettre d'attraper l’objet de ma convoitise.
Je retournais voir Goldfroy et lui demandais s'il avait aperçu la perle. Après une réponse négative, je descendais dans la cavité et m'abaissais à nouveau pour voir si l'objet était toujours là... Une lueur me signala que oui. Je glissais le bois flotté sous la pierre et tenta d'attraper la supposé perle, en prenant bien soin de ne pas faire de mouvement brusque. Certes le bois était léger, mais il était au passage peu résistant, et le moindre choc pourrait le briser en deux. Lorsque mon bois flotté sembla atteindre la perle, je le fis glisser derrière et le ramena vers moi, dans un drôle de bruit. Une fois l'objet à portée de mains, je l'attrapais et manquais d'éclater de rire.

« -Ah non, ce n'est pas une perle, mais une boite de conserve !
-Bravo l'écologie ! »

Je regardais d'un coup vers Goldfroy pour savoir d'où venait cette voix. Une jeune femme était penché au dessus de la cavité dans laquelle je m'étais glissé, et me regardais avec un regard malicieux. Je remontais en hauteur pour faire face à la personne. Grande, la peau bronzée par le soleil et des cheveux blonds descendant jusqu'au bas du dos. Des yeux jaunes, un jolie petit minois et un taille fine.

« -Ca.... Caroline ?!
-Comment tu vas frangin ? Je ne m'attendais pas à te voir ici ! »

Je sautais dans les bras de ma grande sœur, heureux de la voir. Cela faisait tellement longtemps ! Elle n'avait pas changé depuis la dernière que je l'ai vu.

« -Je suis trop content de te revoir ! Tu vas bien depuis le temps ? Tu t'en sors dans ta carrière de coordinatrice ? Et juste.... Que fais-tu là ?  »

J'assaillais de question ma frangine. En même temps, cela faisait un baille que l'on ne s'était pas croisé. Elle était parti il y a un bon moment de la maison à la conquête de ruban un peu partout dans le monde. Je sais qu'elle en avait obtenu à plusieurs reprises, a put participer à de nombreux Grands Festivals et en a même gagné un une fois ! Elle n'était pas une grande star, mais a quand même sa réputation dans le milieu.

« -Tout doux, tout doux... Oui oui ça va, je me porte très bien ! Quant à ma carrière, je fais une petite pause. J'ai totalement échoué à la dernière série de concours et n'ai même pas réussi à me qualifier pour le Grand Festival. Du coup je vadrouille aux quatre coins du monde ! Et si je suis là... C'est pour toi ! Je suis passé à la maison où nos vieux m'ont appris que tu t'étais inscris à l'académie de Lansat. Du coup je suis venu, mais voyant l'endroit paradisiaque dans lequel tu vivais, je me suis dis que je vais flâner un peu avant de te trouver... Et en faite en voulant faire un tour sur ces rochers je t'ai vu et voilà ! Euh... Il est à toi le Racaillou ? Je ne savais pas que tu t’intéressais à ce genre de Pokémon ! »

Je soulevais Goldfroy avec un peu de mal et le présentais à Caroline.

« -Nan, je suis bien un spécialiste du type Electrik comme je le rêvais, mais je me suis attaché à Goldfroy. Et puis il m'est très utile ! Mais une minute.... Tu sais que cette plage appartient à l'académie, et que les visiteurs y sont interdits ?   »

Caroline haussa les épaules. Elle en avait rien à faire, bien évidemment. Et la forcer à partir ne servirait à rien. Entêtée comme elle est...
Nous quittions les rochers et descendions sur la plage, un peu à l'écart du campus. Il ne fallait surtout pas que l'on se fasse repérer, où je risquais d'avoir de sacrés problèmes avec l'administration. Déjà que j'en avais eu pas mal après notre sortie nocturne avec Ruby... D'un autre côté, ils n’avaient qu'à fermer les plages de l'académie s'ils sont pas content.
Nous nous allongions sur le sable chaud. Caroline, qui n'était vêtu que d'un maillot deux pièces, sortir d'un large sac à main un flacon de crème solaire qu'elle s'appliqua aussitôt sur les bras. Elle n'avait vraiment pas changé.

« -Et donc tu es venu pour profiter de la plage ?... »

Caroline rigola avant faire une tête surprise comme si elle venait de se rappeler de quelque chose. Elle rangea le flacon de crème solaire dans son gros sac à main, sac à main qui semblait bien lourd. Celui s’allégit d'un coup lorsque Caroline en sortit... Un œuf ?

« -Ahaha, non justement ! Je suis là pour te donner ceci ! »

Elle me passa l’œuf que je pris délicatement, surpris. D'où sortait-il et qui abritait-il ? Caroline répondit aussitôt à ces questions mentales, sachant très bien que ce que j'étais en train de me demander.

« -Tadaaaa, joyeux anniversaire frérot ! Tu crois quand même pas que j'allais oublier ! »

Pourtant c'était ce qu'elle venait de faire... Et moi aussi d'ailleurs. Zut, c'était aujourd'hui ?! Je dégainais mon Ipok et regardais la date, 25 juin. Oui, c'était bien aujourd'hui que j'avais 14 ans...

« -C'est super gentil, merci ! Ça me fait plaisir mais... Tu le sors d'où cet œuf ?  
-De chez nous ! Maman a acheté tout un bétail de Wattouat pour pouvoir vendre la laine, et certains d'entre eux s'entendent... Très bien. Donc on s'est dit qu'un nouveau Pokémon Electrik dans ton équipe te ferait plaisir ! »

En effet, un Wattouat me sera extrêmement utile dans ma team. D'ailleurs en parlant d'elle, elle est toujours dans ma chambre.
Je me relevais d'un bond. J'espère qu'ils ne se sont pas réveillés où ils risquent de s’inquiéter ou foutre le bordel.

« -Je dois aller dans ma chambre ! Ne bouges surtout pas, je reviens ! Et ne te fais pas trop remarquer s'il te plaît, j'aimerai éviter les problèmes avec l'administration.... »

Je laissais Goldfroy au soin de Caro puis filais rejoindre ma chambre au galop. Je rentrais en trombe dans le hall désert des Voltalis et ouvris brusquement la porte de ma chambre, ce qui réveilla Châtaigne et Webble, qui réveillèrent derrière le reste des Pokémons. Ouf, ils n'avaient pas bougé....

« -Ah ! Désolé de vous réveiller comme ça.... Je dois vous présenter deux personnes ! A commencer par... Lui ! »  

Je leur présentais l’œuf de Wattouat. Tous mes Pokémons, intrigués, tournèrent au tour de la coquille. Je leur expliquais que quelqu'un me l'avait offert, et leur dis le contenu.

« -D'ailleurs, la personne qui me l'a donné est resté sur la plage. Je vais vous la présenter, mais il va falloir rester très discret.... »  

Ainsi, je rentrais chacun des Pokémons dans leurs Pokéballs respectives, puis quittais mon dortoir rapidement et en toute discrétion. Vite fais, bien fais, je retournais sur la plage où Caroline et Goldfroy avait disparu. Allons bon, où sont-ils passés ?
Je vis leur silhouette un peu plus loin sur la plage, bien visible depuis les bâtiments du campus. Je regardais autour de moi pour m'assurer qu'il n'y avait personne dans les alentours et allais les rejoindre rapidement.

« -Caroline, si quelqu'un passe on va te voir !  »  

La concerné fit la sourde oreille et se contenta de lire quelque chose sur un panneau. Elle pointa ensuite l'océan entourant Lansat.

« -Il y a bien une épave là-bas ? »

Je jetais un bref coup d’œil sur le panneau où était signalait la présence de la carcasse.

« -Euh... Oui je crois. Enfin, d'après ce qu'on m'a dit, puisque je ne suis jamais allé vérifier par moi-même. »  

Caroline murmura un « -Cool ! » à peine audible puis sortis une Hyperball de son sac. Hyperball qu'elle envoya aussitôt dans l'eau, et d'où surgit alors un Lokhlass. La jeune femme grimpa dessus et demanda à celui-ci d'avancer.

« -Je vais faire trempette, tu me rejoins ? Le premier arrivé a gagné !
-Quoi ?! Attends ! »  

Le Lokhlass partit sans attendre, laissant Goldfroy et moi en plant. Je rentrais celui-ci dans sa Pokéball et sortis celle de Meg.

« -Je peux pas la laisser partir comme ça, Meg, surf !  »  

La Loupio bondit joyeusement dans l'eau. Je m'accrochais à elle avant qu'elle se lance à la poursuite du Lokhlass de ma sœur....

HRP :
Obtention de l’œuf de Wattouat non shiney
Ginji a maintenant 14 ans


@Eques sur Never-utopia.



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
      Rp solo



« Sœur, œuf et épave!  »


Je m'accrochais à Meg qui ne cessait de m'envoyer des gouttes d'eau dans les yeux à chaque battement de nageoire. Je n'avais pas le choix, sinon le Lokhlass de ma sœur me distancerait : il était beaucoup moins entravé par Caroline que Meg avec moi. D'autant plus que le mastodonte marin était plutôt rapide, et avait l'habitude de transporter des voyageurs sur son dos, alors que je n'avais la Loupio que depuis quelques jours...
En tentant de relever la tête pour regarder en face de nous, je voyais que Caroline s'était assise sur son Lokhlass face à nous, allonger comme si elle bronzait, histoire de me narguer.

« -L'eau n'est pas trop froide ?  »

Puis aussitôt, une vague m’aspergea le visage et les yeux d'eau salé dont je me serai bien passé. Par chance, j'avais fermé les yeux à temps. Je relevais la tête et vis Lokhlass accélérer.

« -Grr... Ça ne va pas se passer comme ça ! Meg, Cage-Eclair !  »  

A ce moment là, je lâchais mon Pokémon aquatique et le laissais sauter en l'air, puis envoyer un éclair paralysant en direction du Lokhlass. Meg retomba dans l'eau et me permit de me raccrocher à elle, avant de repartir au quart de tour. Très vite, nous passions devant le Lokhlass qui était immobile au milieu de l'eau, sur lequel je voyais Caroline fouiller frénétiquement dans son sac, sûrement pour trouver un anti-para.

« -Héhé ! Allé Meg, montres-lui ce dont tu es capable ! »  

D’habitude, je n'étais pas si compétitif pour une telle futilité, mais là, la rivalité liant deux frères et sœurs jouait beaucoup.
La Loupio se mit à nager beaucoup plus vite tandis que Caroline était en train d'administrer l'anti-para au Lokhlass.

« -Tu veux la jouer comme ça ? Pas de soucis ! Nessie, Laser Glace !  »  

Je me tournais pour voir le Pokémon aquatique tirer un grand rayon givré.

« -Oh non, vite Meg, Plongée ! »  

Aussitôt je retins ma respiration tandis que Meg descendit en piqué dans l'eau, alors que le rayon glacé passa juste au dessus de nos têtes. Je vis celui-ci pénétrer sous l'eau un peu plus loin, devant bien avoir un point de chute.
Je m'apprêtais à remonter lorsque je compris où nous étions. La fameuse épave de navire se trouvait juste en dessous de nous...
Je remontais à la surface et repris une grande inspiration. Caroline et « Nessie » s'était posé sur un gros rocher au milieu de l'océan.

« -Je crois bien avoir gagné ! L'épave est juste en dessous. »  

Caroline tenta de regarder à la surface de l'eau pour voir si elle était visible, en vain. Caroline fouilla alors dans son sac et en sortit deux masques pour voir sous l'eau, et me jeta l'un d'eux.

« -Tiens alors, tu gagnes le droit de m'aider à mener quelques fouilles ! Tu avais l'air de t'éclater à chercher des coquillages tout à l'heure, moi je veux de vrais trésors !  »

Je me rappelais alors de la raison pour laquelle je m'étais élancé à la poursuite de ma frangine.

« -Euh, non non ! Je ne peux pas te laisser faire ça. L'épave, même si elle est dans l'océan, appartient à l'académie ! Certains élèves de la classe scientifique viennent faire des fouilles ici ! »  

Caroline haussa les épaules, encore, puis enfila son masque avant de chevaucher Nessie.

« -Plongée ! »

Le Pokémon se laissa sombrer dans l'océan, disparaissant de ma vue. Je lâchais un long soupir, pris le masque que m'avait lancé Caroline, jeta mon T-shirt, mon pantalon et ma casquette sur le rocher, puis demanda à Meg de plonger à son tour.
Bien que j'y suis depuis un bon moment déjà, je ne remarquais que maintenant à quel point l'eau était bonne. Peut-être était-ce car j'avais réussi à m'habituer à la température ?
En jetant un œil sur l'épave, je vis une nageoire du Loklhass de ma sœur s'engouffrer dedans, avant de disparaître à nouveau de ma vue. Le bateau était gigantesque, mais le temps passé sous l'eau lui a été fatale : des morceaux de la coque s'étaient détachés et jonchaient maintenant le fond de l'océan. De la mousse recouvrait les parois du mastodonte en grande quantité, de tel sorte que je n'arrivais pas à trouver où était marqué le nom du bateau là où on l'écrivait traditionnellement.
Caroline était rentrée par un grand trou se trouvant à l'avant su paquebot. Je décidais de faire le tour et trouva une autre entrée vers l'arrière, et m'y engouffra aussitôt. Je ne savais pas quel genre de trésor je pouvais trouver ici, espérons que cela vaille la peine de risquer une nouvelle heure de colle.
J'étais donc face à des escaliers en colimaçons qui devait donner accès à une porte plongée dans l'eau. Je tentais d'ouvrir celle-ci, en vain. Meg commença alors à suivre les escaliers lorsque... Nous pûmes sortir la tête de l'eau. Je me rendais compte qu'une grande bulle d'air empêché l'eau de pénétrer dans l’intégralité bateau. Il était donc possible de circuler "librement" comme si le bateau continuait de voguer librement sur l'eau, si on oublie le fait que le bateau était penché, noyé et que certains endroits étaient bloqués.
Je rentrais Meg dans sa Pokéball et montais alors les escaliers seuls. Je me tenais au rempart en toc afin de ne pas manquer de basculer en arrière à cause du paquebot qui penche. Finalement, je décide de passer la première porte entrouverte sur laquelle je tombais, me retrouvant dans... Une salle de restaurant !
Toutes les tables et chaises avaient basculé ou glissé sur le côte et étaient toutes empilés les unes sur les autres. Des couverts et assiettes étaient éparpillés un peu partout, et des nappes jonchaient le sol par-ci par-là. Seuls le grand lustre en cristal semblait ne pas avoir bougé de là. Mon regard balayait l'endroit des yeux : s'il y avait une salle à manger, cela veut dire qu'il y avait forcement... Un cuisine avec un frigo !
Je poussais l'une des portes de la pièce, atterris d'abord ans un couloir, puis regardais derrière une autre pour trouver l'endroit tant convoité. Je passais directement devant les fours et tables de travail en cherchant un frigidaire, en vain. Une énorme porte en acier attira alors mon attention.. Je m'approchais de celle-ci et la tira vers moi de toutes mes forces. Je réussis à l'ouvrir tant bien que mal pour tomber... Sur une chambre froide. Des aliments en tout genre comme des légumes, des viandes ou des gâteaux étaient tombés sur le sol et étaient recouvert de gèle, me faisant admettre que cette salle était toujours climatisée. Je fis quelques pas prudent dans la pièce en tremblant à cause de la basse température, lorsqu'un bruit sourd me fit sursauter. Je me retournais... Avant de constater avec effrois que la porte s'était refermée.

« -Non non non non ! »  

Je fonçais sur la porte et la percutais de toutes mes forces pour tenter de l'ouvrir. Cela ne servit bien évidemment à rien d'autre à part d’exploser mon épaule. Je fis une grimace de douleur et sortis la Pokéball de mon Racaillou.

« -Goldfroy, Force ! »  

Le Pokémon sortit dans un cri de guerre avant de se calmer aussitôt à cause de la basse température de la pièce. Visiblement, lui non plus n'aimait pas le froid... Il fonça sur la porte et la réduit en miette en un rien de temps. Je sortis en trombe de la pièce frigorifié et allais dans la salle de restauration... Finalement j'étais bien là aussi.
Après m'être remis de ces émotions, je décidais de retourner dans le couloir que j'avais trouvé précédemment. Il n'y avait rien d'autre à part une autre porte un peu plus loin, porte que je poussais aussitôt pour me retrouver dans un autre couloir plus large, mais où cette fois-ci on avait accès à beaucoup plus de salles. Je rentrais dans l'une d'entre elle et compris que ce couloir ne menais qu'à des cabines. La pièce était petite, à peine plus grande qu'une buanderie, et ne possédait qu'un lit sous un autre en hauteur, une armoire et un hublot. Les draps étaient retournés et une valise était posée sur le sol... Je pensais alors à toutes les personnes qui se trouvaient à bord du bateau au moment du drame. S'en étaient-elles sortit ? Je l’espérais. Je trouvais tout de même étrange qu'un tel drame ne fut pas recensé dans les journaux. Peut-être le bateau avait coulé plus loin puis avait dérivé jusqu'ici ? Cela serait plutôt étonnant vu la taille du mastodonte. Peut-être était-ce un bateau clandestin alors ? De trafiquant ? L’hypothèse la plus probable.
Au final, je passe toutes les cabines du dortoir en revu. Armoire, valise, lit, je fouille partout pour voir si je pouvais trouver des choses intéressantes. Sauf que je ne trouvais rien d'autres à part des vêtements, des vêtements, et des vêtements. Les personnes ayant embarqués ici avait prit le strict nécessaire, ils n'avaient visiblement même pas pris de photo de leur proche... Ah moins qu’ils les aient pris avant de quitter le bateau ? Si toute fois ils ont réussi à le quitter.
Je sors finalement par l'autre bout du couloir, pour retomber sur des escaliers en colimaçons. Je les descends cette fois-ci, et arrive tout en bas sans trouver une seule goutte d'eau. Je pousse la porte et tombe sur ce qui ressemble à la salle des machines. La pièce était mal éclairé par les rares ampoules ayant résisté au choc, et la plupart des appareils étaient éteint, ou produisaient un bruit étrange et sûrement anormal..... J'errais dans la pièce lugubre à la recherche d'objet pouvant m’intéresser, ne sachant pas sur quoi j'allais tomber...

HRP :
Goldfroy -> 0 point Recherche
Utilisation de la CS Plongée! Dernière utilisation le 17/06/2014
Est-il possible de préciser le résultat de la plongée à part le lancé de dés pour savoir s'il a bien été pris en compte? Merci d'avance!


@Eques sur Never-utopia.


Dernière édition par Ginji Labelvi le Ven 27 Juin - 11:08, édité 2 fois



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Soeur, oeuf et épave! Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2860
Soeur, oeuf et épave! Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
pokemon
Soeur, oeuf et épave! Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Ginji Labelvi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 5
Sir Trouille
Icon : Soeur, oeuf et épave! CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
Soeur, oeuf et épave! CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
Soeur, oeuf et épave! CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Ginji - Désolée, j'avais fait la modération mais j'ai oublié de la poster. ^^

RP - J'aime beaucoup la comparaison de la plage en référence à Rivamar. Il y a une belle description des lieux et des recherches. On ne s'attend même pas à l'intervention d'un PNJ, la sœur de Ginji. Bonne participation des Pokemon.

Tu obtiens la CT Tomberoche et une vieille montre avec les initiales Dr. G.
CS plongé : 82/100 -> Rien.
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
      Rp solo



« Sœur, œuf et épave!  »


Les machines faisaient d'étranges bruits, de l'eau avait du passer à l'intérieur et créer des cours circuits. Goldfroy sembla attiré par le bruit et tenta d'ouvrir l'un des grands cubes en métal pour voir ce qu'il y a dedans.

« -Héhé, à part des fils et des câbles, je vois pas ce que tu peux trouver ! »  

Je le laissais à son occupation et continuais de fouiller un peu. Je finis par pousser une autre porte pour quitter la salle et arrivais dans un bureau. Des plans recouvraient le sol et les meubles. J'en ramassais un et commençais à essayer de les de crypter, en vain. Un mécanicien aurait adoré cet endroit, hélas ce n'est pas mon cas. Sur le plan était dessiné une drôle de machine, comme un espèce de télé-porteur. Je le laissais tomber et vis une vieille montre posée sur le bureau. Je la pris et lu les inscriptions suivantes sur le côté : "Dr. G.". J'entendis alors un bruit de casse derrière moi, et devinant que Goldfroy y était pour quelque chose, je rangeais la montre dans mon sac et filais voir ce qu'il trafiquait.

« -Si tu pouvais éviter de faire sombrer le bateau plus que.... »  

Le Racaillou tenait une CT dans ses mains. Il me la tendit pour que je puisse lire qu'il s'agissait de la CT Tomberoche. Je remerciais Goldfroy et rangeais l'objet dans mon sac. Je ne sais pas si cette CT me sera utile, mais je peux toujours la refourguer à quelqu'un...
Un autre bruit suivit d'un juron me signala la présence de Caroline dans les parages. Je me dirigeais vers la source du boucan et vis ma grande sœur étalée sur le sol après s'être pris les pieds dans du matériel traînant là.

« -Raah, ils pouvaient pas ranger ça ?!  »  

J'éclatais de rire avant d'aider la frangine à se relever.

« -Ahaha, ça va pas trop mal ? »  

Elle me signala que non et demanda à ce que l'on quitte cet endroit au plus vite. Je hochais les épaules et lui indiquais de me suivre. Je retrouvais le chemin tant bien que mal, rappelais Goldfroy et sortis Meg, puis remontais à la surface grâce à Plongée.
Une fois à la surface, nous nous rendions à la plage du campus où on commençait à voir du monde.

« -Je suppose que je vais devoir y aller si tu ne veux pas te chopper une colle. Prends soin de l’œuf, et passes à la maison quand tu en as l'occasion, ça fera plaisir à tout le monde ! »  

Je la remerciais pour le cadeau avant qu'elle ne reparte par là où elle était arrivée. Au final, je n'ai même pas eu le temps de la présenter à mon équipe complète... Bah, ça sera pour la prochaine fois !

@Eques sur Never-utopia.



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum