Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-40%
Le deal à ne pas rater :
Pompe à air électrique et portable Xiaomi Mi Pump
29.99 € 49.99 €
Voir le deal

Noctis Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Neuvartault. La ville n'avait pas changée. La place de la fontaine était toujours bondée de personnes en tout genre, certaines prenant tranquillement un café ou un chocolat en lisant. C'était une endroit calme, rarement troublé, et où l'on pouvait toujours prendre son temps. Le mois de Juillet était déjà bien avancé, et il devait rejoindre sa famille directement sur les lieux, sans passer par Fort-Vanitas. Le sol carrelé et décoré de motifs en tout genre avait cependant vieilli, depuis sa dernière visite. Une main sur sa valise, Soul assise dessus et Lorelei explorant les lieux du regard, il avait l'air de quelqu'un qui venait de débarquer, à n'en point douter. Sa petite Laporeille avait un grand regard émerveillé, ses pattes s'accrochant à la poignée pour éviter de tomber de son perchoir. Elle bondit habilement jusqu'au rebord de la fontaine, trempant une de ses pattes dans l'eau, pour finalement jouer avec. La Feuforêve, de son côté, se sentit un peu dépassée pour tous ces êtres humains, et se rapprocha du brun. Il sourit. Ça ne ressemblait pas du tout à Lorelei, d'être intimidée. Le garçon eut un geste rassurant pour son pokémon, et remarqua du regard sa bonne vieille tante. Une blonde aux grands yeux verts, qui braillait après quelqu'un de la boutique de chapeau de la ville, refusant de lui donner raison. Cela lui ressemblait tant.  Elle n'était pas si vieille que ça, dans la quarantaine. Ça ne l'empêchait pas d'être aigrie par moment. Il leva les yeux au ciel, et s'apprêta à se rapprocher pour signaler sa présence.

Un poids important se fit sentir sur son épaule droite, et le fit basculer en arrière. Il se rattrapa tant bien que mal sur les coudes, alors qu'une masse chaude et plus petite que lui s'accrochait à son torse. Une petite tête brune dépasse, pour enlacer son frère plus fermement, alors qu'il se laissait définitivement tomber à terre, profitant de l'étreinte fraternelle. Sa sœur ne le lâchait plus, et elle se rapprocha de son oreille pour lui souffler qu'elle était heureuse de le voir. Lui même souffla qu'elle lui avait vraiment manqué. Se redressant, toujours au dessus de lui, elle eut un regard ému et un sourire doux pour le garçon. Lyph finit par se relever et tandis la main à son frère, qui se releva sans souci. Noctis l'attrapa une fois encore dans ses bras, et lui demanda de rester comme ça un peu plus longtemps. Sa petite Laporeille s'approcha néanmoins, jetant un regard curieux à l'inconnue. Son dresseur lui tapota la tête, et fit les présentations.

« Soul, voici ma sœur. Lyphie, ma petite Laporeille turbulente. Fais attention, elle est encore très jeune. »

L'humaine s'agenouilla à la hauteur du pokémon, avant de tendre un bras vers elle, un sourire malicieux sur les lèvres. Mais la lapine resta immobile, indécise. Pouvait-elle faire confiance à la sœur de son dresseur ? Ça voulait dire quoi, d'abord, une sœur ? Elle lui tapota la main. Aucune réaction. La jeune fille attendait patiemment, sans brusquer le pokémon. Au bout d'un instant plus long encore, Soul escaladait les genoux de la brune, pour renifler doucement son odeur. La même que son dresseur. Un peu différente, certes, mais... Presque la même. Elle se lova contre la jeune femme, qui l'entoura de ses bras dans un sourire. Elle avait tant de questions à poser à Noc' ! Elle se redressa et regarda le garçon. Il avait grandi, sans nul doute. Ses cheveux étaient plus longs, ses yeux toujours aussi clairs, mais quelque chose dans son attitude était différent... Moins distant qu'avant...? Il semblait plus ouvert, plus souriant. Bien sûr, il l'avait toujours été, mais là... Elle pouvait dire qu'il était plus serein. Sa main gauche alla à la recherche de la main droite de son frère, qui se referma sur la sienne de manière protectrice. Lyph inclina un peu la tête vers lui, pour demander :

« Tu as un peu changé, pas vrai...? »

Un sourire taquin se posa sur les lèvres du plus âgé. Comme s'il lui demandait si c'était vraiment le cas. Un rapide baiser sur le front, et il la tira vers leur tante, sa valise dans la main gauche. Lorelei suivit le petit groupe docilement, mais le regretta bien vite lorsque l'attention de la tante Tysonia, qui se jeta sur son neveu en l'embrassant tant et plus. Elle ne manqua pas de l'étouffer une dizaine de fois, pleine d'éloges et de sermons à la fois.

« Te voilà enfin, mon garçon ! Regarde toi ! Comme tu as grandi !
-Tatie... Tu l'étouffes, là. »

Il remercia intérieurement sa cadette, lorsqu'il put à nouveau respirer convenablement. Il y eut encore beaucoup d'exclamations, surtout envers le pauvre vendeur qui n'avait rien demandé. La famille se rassembla pour se diriger vers la petite maison qui allait être bien animée pour quelques temps. Le père du garçon le salua d'un geste, qui avait tout autant de sens que les étreintes des deux filles. Tatie Tysonia parlait tant et plus des nouvelles choses en ville, comme l'exposition de Violette, l'ouverture d'une nouvelle terrasse, de nouveaux cocktails en soirée... Le premier repas fut sans doute le plus animé. Sa sœur riait aux éclats devant les blagues de son père et les mimiques qu'il faisait en conséquence, et sa tante leur servait toujours plus de nourriture, à tel point qu'ils doutaient pouvoir venir à bout du repas un jour. Les grands éclats de joie, la lumière allumée jusque tard dans la nuit, la sensation d'être revenu à des journées plus légères et nostalgiques. Dans son lit, le brun sourit. Les draps sentaient une lessive très particulière. Une propre à sa tante, qu'elle était presque la seule à acheter tant elle datait. Un grincement de porte se fit entendre, et un mince filet de lumière éclaira le sol de sa chambre. Une ombre avança, referma la porte, et un poids s'abattit sur le lit. Naturellement, il colla le mur et ouvrit ses bras, sa sœur venant s'y loger. Elle gigota en lui touchant les pieds, qu'elle jugea trop froids. Elle devinait dans le noir le sourire amusé du plus âgé, alors qu'elle le collait davantage et qu'une des mains du garçon se plaçait sur sa hanche. Tiens, ça c'était nouveau. Il grogna, prétextant l'habitude. Curieuse, la demoiselle enchaîna :

« Tu as une petite amie ? »

Il ne répondit pas, se contentant d'abattre sa tête sur la plus jeune, pour lui ordonner de dormir. Elle ricana, posant plus de questions encore.

« C'est quoi son nom ? Elle a quel âge ? Elle est jolie ? Elle ressemble à quoi ? Tu l'as connue comment ? Allez, raconte-moi ! Alleeeeez ! »

Dans un soupir, il écrasa davantage sa tête en la frottant de manière désagréable sur celle de sa sœur, qui en rigola encore plus. Un craquement se fit entendre, et les deux se figèrent. Ils avaient réveillés quelqu'un ? Noctis se redressa, planquant la plus jeune sous la fine couverture, pour passer au dessus d'elle et la pousser contre le mur. La porte s'ouvrit légèrement, et la tête endormie de leur paternel vint scruter les environs. Il ne vit que son fils, qui se redressait, sa main tâtonnant le sol, probablement à la recherche d'une bouteille d'eau. Le père soupira et ferma la porte, il avait dû rêver des éclats de rire qui avait eu lieu plus tôt dans la soirée... Content de son jeu d'acteur, le brun se retourna du côté de sa cadette, qui fit une mimique d'excuse, soupirant, il la prit dans ses bras et se positionna sur le dos, de manière à ce que son épaule puisse être un oreiller. Ce n'était pas la première fois que Lyphie s'introduisait dans sa chambre la nuit. Petits, ils passaient des heures, sous la couverture, à inventer des histoires en tout genre. Il avait pris l'habitude de la planquer lorsque quelqu'un venait vérifier ce qu'il se passait. Sans vraiment s'en rendre compte, sa main droite caressait avec lenteur les cheveux de la jeune fille, qui respirait lentement. Il tourna la tête vers elle, pour comprendre qu'elle s'était endormie. Dans la nuit, les cheveux lâchés et les yeux clos, elle avait l'air si innocente et fragile. La couverture ne s'abattait que jusqu'au début de son ventre, et son haut était largement remonté,  camouflant juste sa poitrine. Woah, elle s'était vachement développée. Il s'autorisa un très grosse gifle mentale pour cette pensée déplacée envers sa sœur, ricanant tout de même dans un coin de son esprit. Sa main droite s'était accrochée au T-shirt de brun, comme si elle avait peur de le perdre. Ses sourcils se froncèrent, et un gémissement paniqué s'échappa de ses lèvres. Des cauchemars, encore ? Elle était la personne avec sommeil le plus agité qu'il avait jamais vu. Il caressa plus encore ses cheveux, soufflant des mots rassurants. A nouveau, le visage de la plus jeune se détendit, et il l'embrassa sur le front. Il eut un dernier murmure à son égard :

« Bonne nuit, princesse. »

Un léger sourire sarcastique s'affirma sur ses lèvres. Petite princesse, était le surnom que lui donnait leur mère. Leur père avait conservé cette habitude, et lui même se prêtait parfois au jeu. Elle faisait toujours une moue bougonne, quand c'était lui qui l'appelait ainsi. Dans son sommeil, elle ne pouvait répliqu... Le sourire qui venait de naître sur le visage de la jeune femme était si franc qu'il douta qu'elle dorme vraiment. Tant pis. Il ferma les yeux, et Morphée le gagna rapidement.

***

Son réveil fut difficile. Lyph avait disparue, et ses pokéballs aussi, d'ailleurs. Qu'est-ce que...? Il se redressa, mal réveillé – n'étant vraiment pas du matin, il lui fallait toujours une bonne demie-heure pour arriver à quoi que ce soit – et entreprit de regarder par la fenêtre. La brunette était assise dans l'herbe, applaudissant son Grodrive qui se donnait visiblement en spectacle. Aly était sur la tête de sa sœur, trouvant visiblement le monde plus intéressant vu de plus haut, et sa Laporeille s'accrochait doucement au bras gauche de l'humaine. Il entreprit de se rendormir, se laissant tomber sur le lit, et remarqua alors la boule noire et bleue qui l'observait. Ether était posé tranquillement sur une extrémité, l'observant sans broncher. Noctis tendit la main vers son pokémon, qui s'avança d'un geste lent et lui offrit un rapide câlin, n'étant pas réellement un fan. Un grand tremblement se fit sentir, accompagné d'un bruit terrible, et ni une ni deux, le brun se précipita à l'extérieur, encore en pyjama. Sa tante se disputait ardemment avec une autre femme de la ville, ayant décidé d'envoyer – sans permission, bien sûr – Rin en avant pour appuyer ses dires. Le brun ne put s'empêcher de porter sa main à son front, massant ses sourcils pour éviter de crier.

« Alors ?! Vous répliquez plus, hein ! J'vous avais dit qu'vous aviez tort ! Vous faites moins la maline, maintenant !
-Ne soyez pas arrogante ! Vous êtes d'une mauvaise foi affligeante, madame !
-PARDON ?! »

Fulminant encore plus, elle pointa un rocher tout proche, et trop heureux d'avoir le droit à un peu d'exercice, le Rhinocorne se jeta dessus avec une force passionnée. De l'autre côté du mur, le père leva un bras pour dire : « Vas-y mon fils ! », mais ne bougea même pas de sa chaise pour continuer à lire son journal. Le brun s'avança, dépité, et informa son pokémon qu'ils ne tarderaient pas à s'entraîner. Ensuite, il s'approcha des deux femmes.

« Tatie, ce n'est vraiment pas le moment de te mettre à dos la ville entière, même si je sais que c'est une activité qui te passionne. Madame, je vous prie d'excuser ma tante, elle a tendance à s'emporter facilement.
-Espèce de...! Soutiens moi, neveu indigne ! Aide moi à lui démonter sa gueule, c'te bonne femme !
-Tatiiiiiiiiie... On rentre à la maison, TOUT DE SUITE. »

Voilà. Ça y est, il savait pourquoi il n'aimait pas venir ici. L'autre femme semblait outrée du comportement de sa tante, qu'il s'efforçait de pousser à l'intérieur, alors qu'elle criait tout un tas de noms d'oiseaux tous plus variés les uns que les autres. Une fois bouclés à l'intérieur, Rin se dirigeant calmement vers le jardin, sa cadette explosa de rire, alors que sa tante ne cessait de ruminer le mauvais caractère de l'autre femme. Noc soupira, regardant son père qui lui sourit doucement. Le brun y répondit un peu malgré lui. Oui, c'était mieux animé ainsi. Il entreprit alors d'embêter la plus jeune, et la chatouilla avant de s'enfuir. Enfermé dans sa chambre, il en ressortit quelques secondes plus tard, habillé, filant vers la forêt de Neuvartault. La plus jeune s'apprêta à le suivre, avant de se rappeler que sa tenue n'était pas forcément adaptée, et couru se changer pour le rattraper.

***

« Vent Mauvais et Ball'Ombre. »

Le vent violacé se déchaîna sur la petite plaine, alors que très vite, des Ball'Ombre se mirent à y danser et y virevolter. L'ambiance malsaine ne fit que s'accentuer lorsque le dresseur ordonna de poursuivre avec une tornade, où tout le contenu violacé disparu pour se regrouper dans les Ball'Ombre. Elles se mirent à briller fortement, pour finir coupées par les pattes jaunes du ballon, exécutant son mouvement en des pirouettes artistiques et exagérées. Alors qu'elle commençait à disparaître pour se scinder et éclater, l'Etonnement de Dream survint à la seconde où elles explosèrent, provoquant un sursaut chez la cadette qui sourit en applaudissant. Le brun s'inclina légèrement, imité par son Grodrive qui y mit un sérieux incroyable. Une fois la petite prestation finie, le dresseur caressa doucement le ballon, le remerciant pour ses efforts.

« Dis donc, tu as pu avoir une ribambelle de pokémon ! Ils sont tous très différents, mais c'est amusant ! Tu ne dois pas t'ennuyer, sur l'île Lansat.
-Ce n'est pas toujours de tout repos, Lyphie. En plus, ils sont très turbulents quand ils s'y mettent, et leurs évolutions n'arrangent pas toujours les choses. »

Sa cadette avait le nez fourré dans le plumage de son Altaria chromatique, qui semblait prendre un plaisir tout particulier à s'occuper de sa jeune sœur. Oui, elles se ressemblaient, toutes les deux. D'ailleurs en parlant d'évolution... Hm... Aly accepterait-elle de se prêter au jeu ? Il attrapa la petite Chlorobule qui jouait avec un bâton et des pierres – quant à savoir ce qu'elle faisait avec, il n'en avait aucune idée – et lui exposa son idée. La petite parut dubitative, mais sembla partante pour essayer. Il sourit et la déposa au centre de la plaine.

« Hum... On continue, mais avec une jeune pousse, cette fois ! Aly, Poudre Dodo et Para-Spore ! »

La petite plante s'exécuta, et bientôt, des particules bleus et jaunes se mirent à tomber sur le terrain. Ensuite, au milieu de tout cela, une attaque Croissance fit légèrement grandir Aly, qui enchaîna sur une synthèse, la faisant briller au milieu des spores. Noctis sortit une petite pierre en forme de soleil de sa poche – il avait eu le temps qu'il voulait pour l'étudier, il était maintenant temps de passer à la pratique – et la lança vers la Chlorobule, qui la saisit, brillant désormais de mille feux. La cadette eut un visage époustouflé, absorbée par la magnifique Fragilady qui venait d'éclore sur le champ. Les spores finirent de tomber avec lenteur, comme si l'hiver venait de faire place au printemps.

« Tempête Florale et Danse-Folle. »

Les pétales se mirent à voler dans tous les sens, alors qu'Aly dansait frénétiquement, sur un rythme difficile à comprendre et en enchaînant des tours et des détours. Quelques spores se reflétaient encore sur elle, et lors de sa pose finale, s'échappèrent doucement de sa fleur sur la tête. Dream tomba des nues en voyant le show qu'elle venait de produire, et la classa dans la catégorie de rivale potentielle. Elle avait récupéré plus d'applaudissements que lui ! Le ballon pleurait et ruminait en disant qu'il se vengerait certainement.

***
Dearly Beloved by Yoko Shimomura on Grooveshark


« Noc' ? »

Le soleil se couchait, et la petite ville était en fête. L'été était présent, aucun doute là-dessus. Il faisait chaud, beau, et la soirée promettait d'être pleine de surprises. Des jus de fruits en tout genre étaient disposés sur les tables des terrasses de café, ainsi que des plats variés pour rassasier les convives. Tatie Tysonia gueulait sans retenue auprès des plus jeunes, provoquant les rires de certains. Sa sœur venait de l'aborder, et il lui adressa un regard en signe d'attention.

« Je...
-Qu'est-ce qui ne va pas, Lyphie ? »

La jeune femme se tortillait nerveusement les doigts, tout en jetant un regard lointain à l'horizon. Son frère lui tendit la main, comme pour l'inviter à se rapprocher, et elle n'hésita pas plus longtemps.

« L'Evoli de Maman...
-Je sais. Papa m'a dit. Ce n'est pas de ta faute, Lyphie. Il était vieux. Il a eu une longue vie. Elle l'avait depuis ses débuts en tant qu'actrice, tu sais ? Il était peut être juste fatigué d'être là, sans elle. Il a toujours veillé sur nous à sa place. Peut être que nous n'avions plus besoin de sa protection, qui sait ? »

La cadette pleurait silencieusement dans ses bras, et il la berçait avec légèreté, une larme épousant ses joues. Oui, c'était vraiment un bel été. Son cœur était très douloureux, maintenant. Il se serrait devant la beauté de ce monde. Si cet Evoli avait pu être heureux ici, avec eux, alors c'était suffisant, non...? Non...? Lyph pleurait tant et plus dans ses bras, et sa prise se resserra sur elle, pour pleurer à son tour. Ils avaient perdus quelque chose d'unique, qui les liaient à leur mère. Aliéna, assise sur le rebord de la fontaine, sauta habilement sur les pavés, à la recherche de Plush. L'Altaria parut comprendre les intentions. Elle s'envola d'un battement d'elle, pour voler au-dessus de la petite cité. Un unique Chant Canon résonna dans les murs, au travers de l'endroit, baigné par la lueur mourante, qui accordait plus de lumière qu'à n'importe quel moment. L'espoir emplissait les cœurs, la lumière berçait les âmes. Leur séjour à Neuvartault s'arrêtait bientôt, et ils iraient retrouver la demoiselle dont Lyph parlait tant, à Vaguelone.

Mais pour l'instant, la perte martelaient leurs cœurs. Ethan Flavelle était assis sur le toit de la maison de sa belle-sœur, une cigarette fumante dans la bouche, un verre de jus de pomme dans les mains. Il haussa son verre vers le ciel, et prononça dans un murmure :

« A ta mémoire, Spes. Je suis sûre qu'Aumoe sera ravie de te retrouver, mon vieux. Salue la de ma part... »

Il soupira et rentra à l'intérieur. A trop ressasser le passé, le voilà qui se trouvait vieux ! Il s'infligea un petit coup sur la tête, sortit les pizza de la maison d'un geste pro, et scanda :

« Hé, les avortons ! Si vous venez pas manger de suite, je laisse Aly cuisiner pour vous ! »

Les deux adolescents relevèrent la tête. La Fragilady semblait prendre un plaisir fou à cuisiner des trucs en tout genre, peu importe si ça se mariait bien ou non. Fan de gâteaux au chocolat, aussi... Noctis ricana, et entraîna sa sœur vers l'attroupement de personnes qui s'amusaient ensemble.
Finalement, Tatie Tysonia avait quelques bonnes idées. La femme eut un sourire ravi, aussi calculatrice que possible. Elle sourit au ciel, où son Flambusard bifurqua pour redescendre vers eux. Ah là là, son neveu et sa nièce deviendraient sans doute de merveilleux dresseurs.
Pour sûr.


HRP - Evolution de Chlorobule en Fragilady



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum