Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1
 :: L'Île Cobaba :: Les Côtes

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
Forfait Sosh Série limitée : 40 Go pour 9,99€
9.99 €
Voir le deal

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Aie! Je portai mon index à mes lèvres, abandonnant rageusement mon aiguille sur mon plan de travail improvisé et parsemé de tissu. Si une seule goutte de mon sang devait tâcher cette robe en devenir, j'allais devoir retourner sans dessus dessous l'île en entier pour trouver une nouvelle étoffe et c'était hors de question. J'avais trimballé mon père avec moi dans cinq boutiques différentes avant de trouver pile ce que je cherchais, mais c'était réussi. J'avais eu le temps de commencer mon ouvrage avant mon départ pour Cobaba, mais il me restait facilement quelques heures de travail, chaque détail étant d'une grande importance. À la fin, tous penseraient que cette robe était bien trop jolie pour avoir été faite à la main. D'entrée de jeu, au moment de faire mon choix de couleur, j'avais éliminé le rose car ça me semblait trop... Comment dire. Ça ne convenait tout simplement pas à l'effet que je recherchais. Puis, j'avais pensé, de façon complètement fortuite, au jaune et au noir, mais une fois encore ce n'était pas ce que je recherchais. Ce n'était pas non plus un enterrement alors je ne pouvais pas me permettre le noir et le jaune ne m'allait pas très bien à dire vrai. Je m'étais donc rabattue sur le bleu, mais pas n'importe lequel. Comment dire ça sans avoir l'air complètement folle. Non, en fait il n'y a probablement aucune bonne façon de le dire, mais ce qui avait orienté mon choix n'était nul autre que mon souvenir des yeux d'un certain Noctali. Parce que bon, juste comme ça, mine de rien, au cas où, ce serait plus facile de nous assortir disons pour un événement comme le bal si nous avions déjà une couleur en commun. Malheureusement, je ne me voyais pas le courage de lui demander ça. Remarque s'il m'avait invité pour l'été, ce serait idiot qu'il soit contre l'idée de passer une soirée avec moi, non? Mais ça ne changeait pas le fait que j'étais une véritable poule mouillée maladroite et que j'allais surement finir par me couvrir de ridicule en lui demandant ça.

Je relevai les yeux de mon ouvrage et pris une gorgée de chocolat chaud pour me garder éveillée. Dehors, le soleil pointait déjà le bout de son nez, m'apprenant ainsi que je venais littéralement de passer la nuit la-dessus et je n'avais pas été la seule. Du coin de l'oeil, j'observai Ouji-sama qui s'était endormi sur mon lit, en plein ouvrage. Le petit prince avait décidé de se confectionner un noeud papillon du même tissu que ma robe, afin de pouvoir m'accompagner au bal en tant que mon cavalier. Oui bon, ce n'est une surprise pour personne qu'il n'approuve pas mes idées folles à ce sujet, surtout qu'il n'était pas près de manquer une occasion de s'afficher en public. Mais bon, au moins comme ça j'étais certaine de ne pas me retrouver toute seule. Certes, Ruby y serait aussi, mais mon petit doigt me disait qu'elle-même aurait un cavalier. Reposant le breuvage maintenant froid, je m'étirai tout en baillant. Valait mieux aller me reposer un peu si je voulais être en forme pour le lendemain soir. Quittant ma chaise, j'allai rejoindre le lit en faisant bien attention de ne pas réveiller le petit Vipelierre. Aucun mouvement brusque, retenant ma respiration, portant bien attention à ne pas faire craquer le lit. Je cru avoir réussi la manoeuvre jusqu'à ce que, pile à cet instant, mon iPok se mette à sonner, réduisant tous mes efforts à néant. Pas de chance. M'excusant auprès de mon starter, je me relevai donc pour voir qui pouvait bien m'écrire.

Mon bateau arrive à 11h30 au port de Cobaba. Je t'ai ramené quelques souvenirs. À toute!

Je restai figée à contempler le petit écran, relisant le message quelques fois, comme si je n'arrivais pas à en assimiler le contenu. Ce numéro m'était inconnu et, pour preuve, il ne figurait même pas dans mon répertoire. Un individu qui avait mon numéro, sans que j'aie le sien. Ça ne courait pas les rues. Ce message ne pouvait venir que d'une personne, Allen. Ça me laissait tout juste le temps de terminer ma robe, faire le ménage de la maisonnette pour m'assurer que tout soit parfait, sauter à la douche et gagner le port à la course. Il semblerait que je ne me reposerais pas tout de suite, mais c'était devenu bien secondaire soudainement. Je n'avais plus une seule minute à perdre! Mais, au fait... Je repassai rapidement un coup d'oeil au message texte, comme pour m'assurer que j'avais bien lu, ce qui était le cas. Quelques souvenirs? Quelques souvenirs?! Qu'il ait pensé à moi au cours de ses voyages au point de me ramener un souvenir dépassait déjà tout ce que j'aurais pu imaginer, mais là je ne m'y attendais fichtrement pas! J'avais mis tellement de temps et d'efforts dans la préparation de ma robe et je ne m'attendais pas à recevoir quoi que ce soit, du coup je n'avais rien préparé. Et qu'est-ce que je pourrais lui offrir pour commencer? Vite, je devais trouver! Des lunettes de soleil il en avait déjà. Un cadeau pour ses Pokémon ne me semblait pas approprié. Un truc au logo de Batman peut-être? Ils partageaient après tout le noir et le jaune comme couleurs emblématiques. Sinon j'avais bien une robe assortie à ses yeux sous la main, mais mystérieusement ça ne me paraissait pas une très bonne idée. Je me tournai vers ma petite plante verte, un peu paniquée, à la recherche d'une illumination divine. Le Snivy me regardait avec un air mi-amusé, mi-découragé, ses petites lianes porteuses du Saint-Graal en personne. J'avais complètement oublié, quelle cruche quand même. J'avais acheté des bracelets tressés à la main à un vendeur ambulant lors de mon passage à Vaguelone. Un vert et bleu que je portais, un rouge et violet pour Ruby et finalement un noir et jaune. Sauvée! Bondissant de joie, j'enlaçai Ouji-sama et le fit tournoyer avec moi. Cette journée commençait décidément très bien.

***

J'avais réussi à m'occuper de tous les points de mon imposante liste pour le temps dont je disposais, ce dont je n'étais pas peu fière. Puis, j'avais enfilé une petite robe d'été toute en simplicité et noué ma chevelure châtain en une basse tresse tombant sur mon épaule droite, bien que j'avais laissé quelques mèches encadrer mon visage. Je décidai de laisser mes compagnons dans la maisonnette en compagnie de mon oeuf qui ne tarderait plus à éclore et me tournai vers le prochain problème. Effectivement, ma robe n'avait aucune poche et je me retrouvais donc dans l'impossibilité de dissimuler efficacement le bracelet que je destinais au jeune homme. Je me résignai donc à employer la voie de la facilité et attachai le présent aux côtés de celui que je portais déjà. Problème résolu. 11h25, merde! J'allais être en retard à ce rythme. Enfilant mes sandales, c'est à la course que je quittai les lieux en fermant bien derrière moi, un sourire rayonnant illuminant déjà mes traits. Je dévalai une pente, saluai des élèves que je croisai, traversai un petit pont et gagnai finalement la route menant au port alors que la mer s'étendait à perte de vue devant mes yeux contemplatifs. Cette vue valait amplement le déplacement. D'ailleurs, j'aperçu un bateau qui s'approchait du quai, prêt à larguer les amarres. J'étais pile à l'heure on dirait bien. Haussant le pas, je gagnai ma destination, m'arrêtant au passage pour souffler après cette course folle, accueillie par une fraîche brise marine qui souleva mes cheveux et fit onduler ma robe. Depuis le début des vacances, j'aurais juré que c'était la plus belle des journées que j'avais vues, mais mon avis n'était sans doute pas impartial.

Durant mon attente, j'eu une pensée fugace pour ces pauvres épouses dans les vieux films de guerre. Elles guettaient le retour de leur aimé, les yeux emplis d'espoirs, le regard perdu dans l'horizon et attendaient avec impatience l'apparition d'une silhouette familière pour la rejoindre à la course devant un coucher de soleil. Bien vite, je m'en imaginai une version caricaturale où une mini Estelle vêtue de vêtements de l'époque attendait l'aube au bout du quai contre vents et tempêtes, une musique dramatique en toile de fond. Définitivement, j'avais trop d'imagination, me dis-je en réprimant un fou rire. Heureusement, je n'eu pas l'occasion de divaguer plus longtemps, un jeune homme ne m'étant pas inconnu venait tout juste de faire son apparition. J'allai donc le rejoindre, arborant maintenant un simple sourire à la fois serein et plein d'entrain. Depuis le temps que je n'avais pas eu de ses nouvelles, j'étais vraiment contente qu'il arrive enfin sur l'île Cobaba. Je voulais lui raconter mes voyages, lui présenter Hime, l'écouter me narrer ses propres aventures et plus encore. Mais rien ne pressait après tout et chaque chose viendrait en son temps. Pour l'instant, je devais commencer par l'accueillir, il était peut-être fatigué de son voyage après tout.

- Bienvenue sur l'île Cobaba, Allen. Je suis contente de te revoir. Ton voyage s'est bien passé?
Allen Wills
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t215-allen-wills-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t220-allen-wills-noctali
Taille de l'équipe : 18
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
pokemon
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
Allen Wills
est un Topdresseur Spé. Type


Six jours.

Six jours de bateau, au lieu des traditionnels deux jours. Pourquoi ? Tout simplement parce que le ferry sur lequel je naviguais n'était autre qu'un petit paquebot en croisière. Une croisière de six jours donc, avec deux escales. Je n'en demandais pas tant. Pourtant, je n'avais pas eu le choix. Quand j'annonçais à mon père qu'il fallait que je me rende sur l'Île Cobaba, il me tendit des billets déjà payés pour l'occasion. Il avait tout préparé. Quelques fois, il me faisait peur, c'était comme s'il savait exactement tout ce qui allait se passer. Quoi qu'il en soit, j'étais à bord de ce bateau, à bord du Queen Wailord III.



---



Premier jour. A la manière des grands départs, beaucoup de personnes vinrent nous souhaiter un bon voyage, tout ce monde rassemblés sur les quais du port de Nénucrique. Mouchoirs, chapeaux, serviettes, pas mal de choses volaient dans les airs, c'en était presque émouvant. Mon père, ma mère, mon oncle, ma tante et ma sœur étaient présents eux aussi. Sous leurs regards bienveillants, je quittais les rives de la région de Hoenn vers un long voyage, un voyage qui durerait encore un an. Après tout ce qui s'était passé en seulement deux semaines, j'avais l'impression que je partais avec plus qu'une simple valise, mais avec des tas de responsabilités sur le dos. Je n'étais plus simplement Allen Wills, mais Allen Sylver Wills, héritier de "l'Empire Wills". Mon grand-père avait bien fait en sorte que ce soit le cas, et j'avais accepté ses conditions.

Bien, tant qu'à faire une croisière, autant en profiter. Accompagné de mon fidèle Emolga posé sur ma tête, et de mon Evoli marchant fièrement à mes côtés, je traversais le pont à la recherche de ma cabine. Les membres de l'équipage n'arrêtaient pas de s'incliner sur mon passage, et cela m'irritait au plus haut point. Ultimement, une jeune femme m'accosta, tout sourire, avec l'uniforme du staff marin. Elle avait assigné à ce navire dans le seule but d'être à mon service. Ça, c'était un coup de mon grand-père. Elle devait avoir environ mon âge, une étudiante en tourisme maritime.



➖"Bonjour Monsieur Wills, je m'appelle Shella, je suis à votre entière disposition pour la durée de ce voyage. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas à faire appel à mes services !"

➖"Dans ce cas, Shella, commencez par m'appeler Allen, ce sera suffisant. Et je préfèrerai que l'on se tutoie, si ça ne vous dérange pas."



Un ton sec, rigide, mais pas méchant, histoire de bien lui faire comprendre que je ne plaisantais pas avec ces conditions. J'étais fatigué de toutes ces mondanités, j'en avais subi assez pour en avoir marre pendant une très longue période. Avec tout ça, elle acquiesça timidement, un peu gênée d'avoir du se faire reprendre ainsi. Avec toute ma sympathie, je passais devant elle en posant ma main sur son épaule, pour lui glisser un "Je compte sur toi" tout en continuant ma route. Rassurée, elle finit par me montrer le chemin de ma cabine, ce voyage promettait d'être long, très long.



---



Troisième jour. C'était pas trop mal finalement. La nourriture était bonne, les spectacles intéressants, les personnes présentes sur le navire étaient sympathiques également, je ne regrettais plus d'être monté à bord de cette croisière. Il y avait même un bal dansant chaque soir, de quoi me mettre quand même mal à l'aise, puisque je n'étais pas très bon danseur. Mais, pour agrémenter ma liste de moments positifs, l'apprentie hôtesse Shella, elle, savait parfaitement danser. Chaque soir, elle m'apprenait à tenir le rythme, la cadence, ainsi que prendre les devants. Un entrainement intensif qui porta ses fruits puisque j'arrivais à appliquer ses conseils de plus en plus facilement. Ah la la.

En ce troisième jour, on effectuait notre première escale. L'Île Citrus de l'Archipel Orange, un sacré détour comparé à la position de l'Île Cobaba. Cela dit, la vue des hôtels, des plages et de l'ambiance touristique rentabilisait cet arrêt. Comme tout le monde, j'étais descendu du bateau pour profiter de la côte. Je devais retrouver Shella près de la passerelle pour m'acc- wah. Un paréo tout ce qu'il y avait de plus normal, un haut de maillot rouge Fraive ainsi qu'une fleur dans les cheveux, elle avait mis le paquet, et comptait bien profiter du peu de temps que l'on avait sur l'Île Citrus. Ainsi, en bonne compagnie, on marchait sur la plage à la recherche de glaces, de babioles et autres merveilles d'une ile touristique. Sympathique moment qui se solda par un départ pratiquement identique au premier port, sous les cris de joie des habitants locaux. Je deviendrai sans doute accroc aux croisières.



---



Sixième jour. Le port de l'Île Cobaba. Ce voyage palpitant touchait à sa fin, mais une aventure bien plus grande m'attendait. J'avais préparé mes affaires dès la veille pour éviter de me réveiller trop tôt, mais les gémissements d'outre-tombe de mon Evoli contrecarra mes plans. Apparemment, la petite avait fait un cauchemar, allant jusqu'à pleurer dans mes bras. Désormais debout aux environs de huit heures du matin, je posai mes yeux sur mon iPok et décidai d'envoyer un message écrit à Estelle. Je voulais éviter un incident, si jamais elle se trouvait dans une situation compromettante au moment où j'entrerais dans l'appartement. Bon, une petite douche, rangement des derniers vêtements dans la valise, et j'étais prêt.

A peine quelques heures plus tard, on accostait sur les quais du port, dans une ambiance plutôt festive. Un collier de fleurs autour du cou, je sortais de ma cabine avec un grand sourire, mon voyage touchait à sa fin. La valise à roulettes derrière moi, Henné à mes côtés et Ancy en train de ronfler sur ma tête, je descendis la passerelle pour me retrouver à terre. Une croisière fabuleuse qui s'achevait sur cette vue imprenable de profil du Queen Wailord III, alors que celle qui me servait de guide ou d'assistante personnelle vint me dire au revoir.



➖"Ce fut un plaisir de te rencontrer, Allen. J'espère que l'on se reverra un jour !"

➖"Haha, y a des chances, si jamais tu réussis ton parcours scolaire !"



Des rires, mais finalement, au moment où je m'y attendais le moins, la jeune fille me laissa une bise sur la joue, avant de courir remonter sur le bateau. Un grand geste de la main plus tard, je répondis avec un simple sourire, mes pas me conduisant en dehors de cette foule amoncelée près du navire. A peine quelques minutes plus tard, Ancy se réveilla et sauta pour planer jusque dans les bras d'une fille un peu plus loin. J'avais à peine foulé le sol que les ennuis commençaient déjà ? Rattrapant du mieux que je pouvais la piste de la bestiole, je finis par arriver à destination, juste devant une surprise pour le moins fulgurante.



➖"Estelle ! Comment vas-tu ? Tu n'étais pas obligée de venir me chercher au port tu sais."



Laissant le Pokémon électrique dans ses bras, on sortit du port pour se retrouver près des commerces voisins. Mon attention fut retenue par un marchand de hot-dog, le grondement de mon estomac ne m'avait pas laissé le choix. Après avoir demandé l'avis de la Mentali, on se dirigeait tous les deux vers ce stand, tandis que j'effleurais le sujet de mon voyage. S'il y avait bien une chose que j'avais appris pendant cette année à l'académie, c'était de ne jamais parler d'une fille à une autre fille. J'évitais donc soigneusement ce sujet, pendant qu'on s'asseyait à la tablée du stand.



➖"Alors, elle est comment cette île ? Tu as pu visiter un peu ?"



Avec l'administration de Pokemon Community, on n'était jamais au bout de nos surprises. Je sirotais une petite limonade en attendant la nourriture, tout en fixant le visage de la jeune fille, sans vraiment m'en rendre compte. Il était vrai que je l'avais invité à venir avec moi, mais je n'avais pas vraiment préparé de programme pour ces vacances sur l'Île Cobaba. Il va bien falloir trouver quelque chose à faire. Ah la la.



"J'ai conquéris." - Noctis Flavelle 2015



meilleur topdresseur
le plus ambitieux
véritable pur noctali
le plus beau gosse
jamais avec audrey
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Une petite minute... Ce bateau, il ressemblait à tout sauf à celui qui m'avait emportée sur Cobaba. À dire vrai, il ne ressemblait à aucun autre des bateaux que j'avais déjà vu dans ce port. C'était pas un simple navire, c'était un bateau de croisière, aucun doute là-dessus! Je me sentis soudainement toute petite devant ce monstre, le Queen Wailord III à en croire l'imposant lettrage, impossible de le manquer en tout cas. Mais quel genre d'élève arrive en bateau de croisière!? Et puis, mine de rien, je n'avais pas l'impression que ce truc géant transporte d'autres élèves. Alors, serait-il possible que tout ceci soit destiné à un seul et unique individu? Je comprenais un peu mieux les "quelques" souvenirs. Pour une personne dont la famille semblait avoir de tels moyens, prendre une ou deux babioles en chemin ne devait pas être très demandant. À côté, ce simple et vulgaire petit bracelet tressé main avait l'air soudainement plutôt désuet. Que dis-je, j'en étais presque gênée. Au final, cette réplique que je lui avais sortie lors de notre mission n'était peut-être pas si loin de la vérité. Allen était effectivement une princesse! Mon air demeura inchangé, surpris de son mode de transport, mais mon esprit pleurait à grandes eaux tel un personnage de dessin animé un peu enfantin. J'avais eu droit à un interminable voyage en voiture avec mon père pendant que d'autres avaient la chance de vivre pareilles aventures. Quel monde injuste! Et il ne fallait pas oublier le plus important, qui dit croisière dit filles en bikini, et les filles à bord ne devaient pas être n'importe lesquelles pour se payer un voyage sur ce monstre. Je pouvais déjà les imaginer sur le bord de la piscine avec un cocktail alors qu'une jeune et riche héritière de je ne sais quelle compagnie demanderait innocemment au blond de lui appliquer de la crème solaire. La définition même d'une vision d'horreur!

J'étais tiraillée entre mon envie d'apercevoir dans la foule ses éventuelles prétendantes afin de jauger la compétition et mon envie de partir à la course avant qu'il ne me voit pour conserver mon innocence à ce sujet, bien que je ne me faisais pas trop d'illusions. Au final, je préférai rester tout de même, il était avant tout un ami sympathique et je serais restée pour n'importe lequel de mes amis de toute manière. Aller, pas besoin de me faire dix mille scénarios et de craindre le pire, je devais laisser le destin faire les choses. Et puis j'avais déjà Ouji-sama pour me servir de cavalier dans le pire des scénarios! Tout se passerait bien, l'été serait super, le bal serait super, les vacances seraient superbes. Enfin, de mon point de vue au moins, mais du sien, après pareille croisière, ça restait à voir. J'allais devoir redoubler d'imagination. Un peu nerveuse, je commençai à jouer avec les bracelets que je portais, mais du bientôt reporter mon attention ailleurs alors que le Noctali fit son apparition, émergeant de la petite foule, un collier de fleurs encore au cou. Mais que pouvais-je faire de mieux que ça?! Oh, mais quelque chose planait vers moi. Je tendis les mains afin de réceptionner Ancy, mon visage se parant presque immédiatement d'un sourire enjoué. Maintenant que le petit rongeur était à mes côtés, mes préoccupations s'envolèrent avec la brise. J'avais l'occasion de m'occuper d'un Pokémon, tout le reste était donc repoussé au second plan. Avec tendresse, je le caressai doucement avant de déposer un baiser sur le sommet de sa tête, riant un peu de l'empressement avec lequel l'Emolga était venu me retrouver.

- Je ne pensais pas t'avoir manqué autant, je suis ravie de te revoir toi aussi.

Le Pokémon électrique fut rejoint peu après par son dresseur, que j'accueilli avec ce même sourire enjoué. La surprise se lit sur ses traits, ce qui m'étonna un peu pour être honnête. Après tout, s'il m'avait averti de l'heure de son arrivée, c'était pour que je vienne l'accueillir, non? En tout cas, ça m'avait semblé couler de source que de le faire. Peut-être était-ce ma façon de penser trop simpliste qui était inhabituelle dans ce monde de croisières? Alors soit, la simplicité n'était pas une mauvaise chose en soit après tout et j'étais heureuse d'être là. L'enthousiasme d'Ancy à lui seul avait valu le déplacement, alors maintenant que j'avais le Noctali blond en bonus, il ne me fallait rien de plus pour faire mon bonheur. C'est donc pour cela que je lui répondis :

- Bien sûr que je le sais, mais j'en avais envie et puis, c'est la moindre des choses je pense. Il faut bien que j'aide la princesse Wills à porter ses effets. N'empêche, c'est un imposant carrosse que tu as là.

Dis-je en tentant de réprimer mon hilarité. Bon, je ne savais pas trop s'il aimerait cette appellation pour sa personne, mais le connaissant il ne tarderait pas à me rendre la pareille d'une autre réplique bien trouvée. Le jeune homme semblait vif d'esprit après tout, donc il fallait s'y attendre. Remarque, ce n'était pas pour me déplaire, c'était plus amusant comme ça après tout. Nous prîmes ensuite le chemin menant aux petits commerces de l'île Cobaba, le nouvel arrivant étant visiblement affamé. Il proposa de prendre des hot-dog et j'acquiesçai. Un repas simple, mais tout de même incontournable sur le grill lors de chaudes journées d'été. Nous prîmes donc place et, pour ma part, je n'en demandai qu'un seul accompagné d'une frite. Maintenant que nous étions installés, nous avions le loisir de parler comme nous le voulions. Je disposais quelques frites sur une serviette en papier, sur le comptoir à mes côtés et indiquai à Ancy qu'il pouvait se servir s'il en avait envie. Allen me questionna ensuite sur l'île en elle-même et je pris donc la parole du même ton enjoué qu'à l'habitude.

- Les maisonnettes sont confortables, la vue sur la mer est incroyable et il n'y a pas eu de pluie une seule fois depuis mon arrivée. C'est comme un petit coin de paradis je dirais, mais je n'ai pas encore beaucoup pu visiter. L'administration a organisé un bal, il devrait avoir lieu demain soir, alors j'en ai profité pour terminer ma robe avant ton arrivée. Mais maintenant que c'est fait, je compte bien en profiter pour faire quelque chose de plus palpitant que de me piquer les doigts.

En parlant de ça, mon regard noisette tomba sur le bracelet jaune et noir qui reposait à mon poignet. Était-ce le bon moment pour le lui offrir? Et pour commencer qu'allait-il bien pouvoir en penser? Sans oublier que je n'avais aucune idée de la façon qui convenait d'aborder le sujet et à force de m'interroger là dessus et d'hésiter, la gêne commençait à me gagner et je sentis mes joues se rougir légèrement. Aller, je pouvais bien le faire. Dans le pire des cas il me dirait merci, le porterait peut-être une semaine et le rangerait quelque part pour ne plus jamais y toucher. Au fond je n'avais pas grand chose à perdre, n'est-ce pas? Oui bon, j'étais moi-même peu convaincue, mais ce n'était pas le principal! Remarque, il serait peut-être mieux d'attendre que nous ayons terminé de manger. Mais en même temps il avait du remarquer mon regard songeur pour ce bracelet et, vu ses couleurs, il devinerait probablement assez vite ce que je comptais en faire, si ce n'était pas déjà fait. Rohlala, pourquoi est-ce que j'arrivais à compliquer chaque situation si facilement?

- Au fait, ce n'est pas grand chose, mais quand je l'ai vu à Vaguelone, je me suis dit pourquoi pas. J'espère qu'il te plaira. Je me tournai ensuite vers Ancy. Malheureusement je n'en ai pas pour toi, mais je crois bien avoir glissé mon kit de massage quelque part dans mes bagages si tu veux.

Conclus-je avec un sourire tout en détachant le bracelet avec délicatesse pour éviter de l'abimer avant de l'offrir au Noctali, un peu gênée tout de même, mais essayant de n'en rien laisser paraître. Pourvu que ça lui plaise, pourvu que ça lui plaise. Inquiète, gênée et un peu timide, je détournai le regard, incapable de supporter le poids du suspense plus longtemps.

- Si tu veux je peux t'aider à l'attacher.
Allen Wills
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t215-allen-wills-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t220-allen-wills-noctali
Taille de l'équipe : 18
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
pokemon
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
Allen Wills
est un Topdresseur Spé. Type


La nourriture était arrivée.

Deux hot-dogs bien chauds, avec une portion de frites. Oh ! Y avait des frites aussi, j'en aurais commandé si je l'avais su plus tôt. Mais il n'est jamais trop tard pour changer les choses. Alors que j'appelais le tenant du stand, mon amie proposa des frites à Ancy. L'Emolga eut des étoiles dans les yeux, brillants de mille feux. Il se jeta dans les bras de la jeune fille, avant de se placer en face de la nourriture si gentiment offerte. Au moment où il comptait attaquer sa pitance, Henné le poussa hors du comptoir et piqua une frite, puis une autre, puis encore une autre. Énervé, enragé, la boule de poil électrique remonta sur le comptoir, bien décidé à remonter les bretelles de la nouvelle venue. Et là, ce fut le drame. Consciente de sa bêtise, l'Evoli fixa Ancy avec de gros yeux tristes et désolés, les oreilles rabattues. Devant tant mignonneries, l'Emolga ne put se résoudre à affronter son alliée, et tourna le dos, rougissant légèrement. Un sourire narquois dessiné sur les papilles du Pokémon normal femelle montrait que ses remords n'étaient que fictions, avant qu'elle ne se remette à manger comme si de rien n'était.

Laissant cette bataille de Pokémons mise à part, je reçus à mon tour mon lot de frites, et pus ainsi commencer à manger tranquillement avec Estelle. Alors qu'elle me racontait ses impressions de l'Île Cobaba, mon imagination s'emballait un peu trop. A l'entendre parler, on aurait dit une secrétaire qui faisait son rapport à son patron, une idée saugrenue que j'effaçais vite faite de mon esprit. Mais plus sérieusement, quelque chose retint mon attention. Le bal. Le bal de fin d'année, un évènement qui m'était complètement sorti de ma tête. Mon grand-père m'avait pourtant bassiné avec ça, sortant des inepties plus grosses les unes que les autres. Elle était prête à y aller, elle avait elle-même confectionné sa robe, elle voulait vraiment y participer. En même temps, cela faisait quelques jours qu'elle était venue ici, elle avait du avoir le temps de rencontrer quelqu'un qui lui propose de l'accompagner. Je me contentais donc d'esquisser un fin sourire, je ne comprenais pas moi-même pourquoi je me sentais légèrement triste de penser à tout ça. Instinctivement, mon regard évita de croiser le sien, le plus discrètement possible, évidemment. Pourquoi j'agissais ainsi ? Pourquoi ? Ça n'a aucun sens. Avais-je pensé à l'inviter au bal ? C'était une idée, en effet, mais je ne m'attendais pas forcément à ce qu'elle accepte. Alors pourquoi ? Enfin bref, c'était trop tard de toute façon.



➖"Haha, on pourrait effectivement faire un tour de l'île, en évitant de te faire piquer les pieds par un caillou mal placé."



Une de mes blagues habituelles, histoire de ne pas éveiller les soupçons. Je continuais donc de manger mon hot-dog et mes frites, alors que mes yeux finirent par trouver le chemin de ceux d'Estelle. Elle semblait perturbée, beaucoup plus que moi en tout cas. C'était comme si elle était frustrée, ou qu'elle hésitait à faire ou dire quelque chose. Avais-je donc vu juste ? Bah, ce sont des choses qui arrivent, le dire ne fera que libérer son esprit. Vas-y.

Hein ? Un bracelet ? Pour moi ? Tandis qu'elle détachait le dit bracelet, mon cerveau se mit à tourner à l'envers. Et si tout ceci n'était qu'un malentendu ? Je me suis fait des films sans véritablement savoir ce qu'il en était. Il se peut qu'elle veuille aller au bal avec... moi ? Trop de choses se bousculèrent dans ma tête, j'en oubliais presque de répondre. Ah oui, répondre.



➖"Ah ! Euh... C'est gentil, merci. Fallait pas t'embêter pour ça..."



Je tendis donc mon bras, afin qu'elle puisse me l'attacher. Cette situation, de n'importe quel point de vue extérieur, devait ressembler à un rendez-vous d'amoureux. Peut-être que ce séjour en mer m'avait amené à cette hypothèse, mais en observant Estelle, je me suis dit que... Enfin bref. Ce cadeau maintenant attaché à mon poignet, je le contemplais longuement, avec un visage quelque peu illuminé - juste un peu. C'était la première fois que l'on m'offrait un tel cadeau.



➖"Il est très beau, merci encore, Estelle..."



Non, il fallait que je sache. Ca m'intriguait bien plus que je ne le pensais.



➖"...et pour ce fameux bal, tu y vas avec quelqu'un en particulier ?"



C'était dit. Le visage fixe, les doigts qui jouaient avec le nouvel objet, j'attendais patiemment une réponse de sa part, peut-être que j'avais touché une corde sensible, mais je devais savoir. La croisière m'avait sans doute libéré d'un peu de ma timidité, ainsi que de mon côté asocial, je leur devais une fière chandelle à tous ces passagers. Il était temps de me jeter à l'eau, moi aussi.



"J'ai conquéris." - Noctis Flavelle 2015



meilleur topdresseur
le plus ambitieux
véritable pur noctali
le plus beau gosse
jamais avec audrey
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Le soleil brillait, les frites étaient excellentes et je lui racontai mon arrivée sur l'île avec le sourire. En bref, de petites retrouvailles qui commençaient pour le mieux et qui avaient le mérite de chasser toute préoccupation de mon esprit. Je veux dire, qui irait volontairement gâcher un moment si agréable? Faudrait vraiment être maso, mais bon, je dis ça je dis rien. J'abordai même le sujet du bal et de ma robe faite maison, j'étais beaucoup trop fière pour passer ma petite réussite sous silence après tout. Je remarquai qu'il se contenta d'un fin sourire et me demandai si cela cachait quelque chose. Ce n'était pas son sourire habituel, ce n'était pas ce sourire qui faisait briller ses yeux céruléens et qui me donnait envie de sourire avec lui. Était-ce moi qui me faisait des films -ce serait pas la première fois après tout- ou quelque chose le tracassait-il vraiment? Pourtant je n'avais rien dit de mal, si? Vint alors un commentaire comme je l'attendais alors qu'il proposa que nous parcourions l'île, ajoutant qu'il faudrait faire attention à ne pas me piquer les pieds. J'avais du rêver, après tout nous n'avions pas encore passé tant de temps ensemble, il était peu probable que je sois déjà capable de remarquer efficacement ces choses là. Chassant ces préoccupations, je pris un air un peu boudeur et enfantin à la fois alors que mes joues se gonflèrent et que mes joues prirent une teinte rosée.

- Je ne suis pas maladroite à ce point, j'ai trébuché que deux fois depuis mon arrivée sur l'île!

Valait mieux occulter le fait que deux fois en si peu de temps, ce n'était pas une très bonne moyenne, mais oh. J'avais emporté plus de bagages que prévus et la première fois j'avais simplement eu du mal à tout emporter tout en regardant où je marchais. Quant à la seconde fois, je m'étais emmêlée je ne sais comment dans le tissu qui devait servir à faire ma robe et bon, personne ne se soucie de ces histoires de toute façon. Je passais à la suite après maintes inquiétudes intérieures et, finalement, lui offrit le bracelet. Sa réaction... Oui je vais être honnête, c'était plus angoissant qu'un jeu vidéo d'horreur seule le soir à la maison avec le bruit des écouteurs à fond. Comparaison douteuse, j'en conviens, mais avec ce petit bug qui semblait l'avoir frappé tous les scénarios étaient devenus possibles. J'avais l'impression qu'il cherchait une façon polie de me remercier même s'il doutait de mon idée. Peut-être étais-je allée trop loin? Mais je tenais vraiment à le remercier pour la mission avec les araignées et pour moi il était un bon ami, alors c'était normal... Non? Ou peut-être était-il simplement gêné? J'étais quand même une fille d'environ son âge qui venait de lui offrir un cadeau dans un lieu public. Oui bon, si ça avait été l'inverse j'aurais surement été bien plus gênée que ça et écarlate en bonus.

Il me remercia finalement avant de me tendre le bras, pour que je puisse le lui attacher. Je retins presque ma respiration, mon coeur manquant un battement quand je réalisai que nos mains allaient très probablement se frôler. Oh aller! Qu'est-ce que je faisais là? Il n'y avait pas de raison d'être si... Je trouve même pas le mot. Aller, un peu de courage. Je l'attachai avec délicatesse, m'assurant que le noeud soit assez solide et que le bracelet ne soit ni trop grand, ni trop serré. Une fois cela fait, je relevai les yeux vers lui avec appréhension, attendant le verdict. Voilà, c'était de cet air là que je parlais. Cet air que j'aimais lui voir et qui suffisait à m'apaiser pour une raison étrange. Mais ne venez pas vous faire d'idées, ça ne voulait rien dire tout ça! Et puis une fille peut dire objectivement qu'un garçon est beau sans arrière pensées et bien sur c'était exactement ce de quoi il s'agissait en cet instant! Moi, apprécier Allen plus qu'en ami, et puis quoi encore, ha, haha.... Bref, nous disions donc! Il me remercia une seconde fois et j'eu l'impression que c'était plus sincère, qu'il était vraiment ravi. Cette sensation suffit à me faire esquisser l'un de mes sourires enjoués alors que je lui répondis.

- Ça m'a fait plaisir. Je suis surtout contente que tu aimes, c'est un peu loin pour aller l'échanger.

Quand à la question qui suivit, elle me prit de court et pas qu'un peu. Il me demandait ça par simple curiosité ou avait-il une idée derrière la tête? Remarque ça ne me dérangerait pas le moins du monde qu'il m'invite, j'en serais même sans doute trop heureuse, mais si ce n'était pas ça et que je m'imaginais des trucs, la situation tournerait rapidement au malaise. Je devais répondre à ça comment? Et son visage avait l'air sérieux, comme si c'était une question importante, pas juste une interrogation amicale. Oh bon sang, aller, je devais formuler la réponse parfaite. Aller, déjà je devais lui laisser savoir que d'autres -soit Ouji-sama- étaient intéressés à y aller avec moi. Comme ça je n'aurais pas l'air entièrement d'une pauvre fille qui ne se fait jamais inviter et en même temps il saurait qu'il passait avant mes autres prétendants éventuels, voilà! Oui bon, plutôt pathétique à bien y penser, mais sur l'impulsion du moment, mon début de plan me paraissait infaillible. Oh, Ouji-sama voulait y aller avec moi, mais je ne sais pas trop, non, trop désintéressé. Je préfèrerais y aller avec un ami, trop vague et le terme ami n'aiderait pas ma cause si jamais... Bon vous avez compris! Mais je sais pas trop et toi? Non, c'était merdique. Un truc plus fonceur alors? J'y vais avec toi, si tu veux bien sûr? Ça ne me ressemblait pas du tout et c'était beaucoup trop fonceur! Mais entre temps il me regardait toujours et devait attendre une réponse. Aller, je devais laisser mes paroles sortir et espérer que ça paraisse bien, un peu de confiance en moi!

- Ouji-sama aimerait probablement y aller avec moi, ce qui n'est pas si surprenant venant de lui, mais je préfèrerais y aller avec toi.

Un instant... Arrêt sur l'image de mon sourire encore trop enjoué. Marche arrière, et replay! mais je préfèrerais y aller avec toi. Merde... Merde. Merde!! Un état de grande panique et de gêne incommensurable s'emparèrent de moi. Mon visage en entier devint plus rouge que le ketchup accompagnant les frites et je commençai à essayer de m'expliquer en gesticulant et en balbutiant. Espérons que ça ait l'air plus mignon qu'autre chose sinon j'étais bonne pour la plus grande honte de ma vie.

- Non! C'est pas... Je voulais pas dire... Oh mon Dieu j'ai dit ça n'importe comment!...Désolée...Je suis...hum....mais je veux pas...enfin oui mais non....mais.....Je suis désolée Allen....
Allen Wills
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t215-allen-wills-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t220-allen-wills-noctali
Taille de l'équipe : 18
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
pokemon
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
Allen Wills
est un Topdresseur Spé. Type


Oh, hum, ok.

J'étais stupéfait. Une surprise sans nom qui vint rougir mes joues sans que je puisse y faire quoi que ce soit. La réponse de la Mentali avait été tellement directe, ça ne lui ressemblait pas du tout. Mais, cela voulait dire énormément de choses, je commençais à réfléchir comme un malade, mais ma course fut arrêtée par l'arrivée de la Estelle que je connaissais. Des bégaiements, de la gêne, beaucoup de gêne, elle avait sans doute parler avant de réfléchir, c'était bien son style. Malgré tout, je souriais, au moins une chose était sûre. Elle voulait aller au bal avec moi. Je terminais donc mes frites avec le sourire inébranlable, je me demandais à quoi pouvait bien ressembler mon visage à cet instant précis. Je préférais ne pas le savoir finalement.

Bon, ceci étant fait, il me restait quand même une valise à déballer et un appartement à visiter. Une fois le repas terminé, je payais pour nous deux, avant de me lever, de prendre ma valise, de laisser le temps à Ancy de remonter sur ma tête et de vérifier que Henné se trouve bien à mes côtés. Fiou. En avant ! Ma valise dans une main, la main d'Estelle dans l'autre, je me dirigeais vers le quartier des habitations. J'étais bluffé. Les maisons étaient suspendues en hauteur, comme à Cimetronnelle ! Je laissais par la suite le soin à Estelle de me conduire jusqu'à notre appartement, qui du coup correspondait à ce que je venais d'imaginer. Il y avait 4 chambres, dont une fermée, je supposais qu'il s'agissait de celle d'Estelle.

Toujours dans le salon, je déballais ma valise, pour laisser sortir une grande peluche de Chinchidou. Je la tendis vers la demoiselle avec un grand sourire, avant de refouiller dans ma valise. En soi, je n'avais que quelques vêtements et cette peluche, c'était largement suffisant. Je rangeais ma valise, avant de la refermer pour la faire rouler jusqu'à la chambre juste à côté de celle d'Estelle.



➖"L'école a vraiment mis les moyens, cet appartement est vraiment classe. "



Ce séjour risquait d'être prometteur, avec un confort de vie comme celui-ci. Ca y est, jétais posé, enfin. J'étais enfin en vacances, après tout ce qui s'était passé à la fin du semestre. Enfin... J'étais fatigué, tellement fatigué. Peut-être qu'une petite sieste... Juste une petite... Juste...





"J'ai conquéris." - Noctis Flavelle 2015



meilleur topdresseur
le plus ambitieux
véritable pur noctali
le plus beau gosse
jamais avec audrey
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum