Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1
 :: L'Île Cobaba :: Les Terres :: Mausolée Scorvol

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-43%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS – Machine à café dosette SENSEO Original HD6554/53 + 64 ...
39.99 € 69.99 €
Voir le deal

Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

L'entraînement, c'est toujours bon


« Une journée bien préparé, c'est la première réussite de son entraînement. »

Je m'étais levé pour sept heures et demi. Je m'essuyais les yeux, m'étirait mon corps engourdi par la nuit, et sortait de mon lit douillet. J'attrapais mes vêtements délicatement posés sur une chaise en bois clair, et les enfilait tranquillement, prenant soin de ne pas réveiller Queen qui dormait toujours dans son coin du lit. Habillé, je sortis de ma chambre, et appela Layla, à qui je confia la tâche de me prévenir quand la Negapi se réveillerait. Je me rendis ensuite dans la salle d'eau de la cabane, et me débarbouillait le visage avant de me coiffer rapidement les cheveux, puis je me dirigea vers la pièce à vivre, qui regroupait le salon et la cuisine. L'habitation était plutôt grande, et comportait une partie fille, ou deux Givraliennes et deux Pyroliennes s'étaient installés, et une partie garçon, où les Noctaliens dominaient par leur présence. Et en dehors de la salle de bain, dont la priorité dépendait des heures, le reste des lieux étaient mixtes. Ainsi tombais-je sur Ryan, mon meilleur ami, et un autre membre de notre dortoir en pleine discussion avec l'une des Givraliennes, semble-t-il, contente de pouvoir discuter avec quelqu'un de si bon matin. Je n'en fus pas non plus mécontent, et affichant un sourire, je saluais mes camarades par un «  Bien le bonjour.  » avant de diriger vers la cuisine pour y préparer mon petit-déjeuner. Un repas équilibré proposé par des connaisseurs d'Oliville proche de mon père qui lui avaient offert quelques-unes de leurs recettes que ce dernier m'aurait finalement donné à moi et à ma mère en s'apercevant qu'il n'était pas très bon dans le domaine. Mon plateau entièrement composé, je rejoignais les autres à la grande table à manger, et silencieusement, je suivais la discussion en cours. Je n'y étais pas spécialement intéressé, puisque le sujet concernait principalement les concours de beauté, cependant je n'avais rien d'autre, et je n'avais rien à perdre à suivre la conversation. Je dégustais mes aliments tout en dévorant les paroles des trois autres. J'eus juste assez de temps pour achever de manger que Layla arriva joyeusement, sa touffe soyeuse portant Queen qui s'essuyait les yeux avec ses petites pattes démunis de griffes, et qui poussa un cri de joie en me voyant. Je lui répondis par un superbe sourire, et remerciait ma Farfaduvet d'avoir accompli sans faute ce que je lui avais demandé. Je ne la rappelais cependant pas tout de suite. Maintenant que j'avais déjeuné, c'était au tour de mespokémons. Cependant, au vu de leur nombre, de la taille et/ou du poids de certains, il m'était impossible de les nourrir dans la cabane. Je saluais donc mes camarades encore en train de discuter, ainsi que les nouveaux arrivants, c'est-à-dire le dernier Noctalien, la seconde Givralienne et les deux Pyroliennes, puis je me dirigeais vers ma chambre, et attrapa mon sac dans lequel il y avait tout mon inventaire acquis durant l'année ainsi que quelques autres objets utiles tel qu'une lampe de poche, une corde, un bloc-note,des affaires de rechanges et la nourriture pour mes compagnons. Mes pokéballs occupés se trouvaient toutes sur ma ceinture, et mon Ipok était dans ma poche. J'avais tout ce qu'il me fallait pour la journée, je pouvais maintenant partir.

« La confiance, la puissance et la stratégie sont les trois principes qui vous mèneront vers la victoire. »

Une fois au dehors, je sortis Zero de sa pokéball, et lui demanda de m'emmener vers un espace vide. Sa destination s'arrêta sur une immense plaine non loin de la jungle de l'île, où était caché le Mausolée Scorvol. Le soleil rayonnant et trônant seul dans un ciel d'un bleu azur magnifique offrait un cadre de matinée parfait. Il ne faisait pas trop frais, mais un petit vent soufflait et radoucissait la température déjà en hausse constante. Il n'y avait pas l'ombre d'un pokémon sur vingt mètres de rayon, ce qui faisait un large terrain pour l'entraînement quotidien de mes compagnons. Je les fis tous sortir de leurs pokéballs, de Freed jusqu'à mon tout récent Mustéflott, et désigna Piou et Freed. Je demanda à Layla de venir près de moi avec Queen, et leur proposa d'observer un petit combat. Pendant ce temps, les autres s'échauffaient comme je leur avais toujours demandé. Myrtille était avec Alexandre, Aegis avec Bahamut et Pit avec Mo. Chacun de son côté, une préparation différente. Mais la grosse différence se voit du côté de Freed, Zero et Piou. Contrairement aux autres, ils allaient commencer par un affrontement. Je souhaitais voir la force de mon meilleur combattant, c'est-à-dire celui qui est à mes côtés depuis le début, tout en voyant si mon meilleur duo, que je pouvais parfaitement surnommer « Double Brasier », était devenu plus puissant grâce à la récente évolution de Zero en Dracaufeu. Le match se ferait donc en deux contre un. J'allais superviser les deux types feu, sachant que le type roche saurait parfaitement s'en sortir seul. De ce fait, un objectif était donné à l'Embrylex : montrer qui domine dans l'équipe. Je le savais assez instruit par mes cours pour savoir qu'il pourrait monter une tactique plus ou moins intéressante pour se défendre. Le vrai défi était pour le Brasegali et le Dracaufeu. J'allais devoir leur dicter tout deux en même temps la stratégie à suivre. J'avais heureusement un petit avantage : Ayant déjà participé à et observé de nombreux combats, ils avaient acquis une certaine expérience pour obéir à chaque attaque demandé sans râler. Pour ce point, je n'avais pas à m'en faire. Resté à savoir s'ils allaient se déchaîner à cent pour cent face à Freed. Tout dépendait d'eux, mais je n'avais pas non plus à m'inquiéter pour ça. Je les connaissais bien assez pour savoir qu'ils n'allaient sûrement pas abandonner face à un petit pokémon comme mon Embrylex, même s'il s'agissait de leur camarade. L'entraînement pouvait donc commencer tout quiétude.

« On n'imagine pas à quel point les petites choses peuvent être grandement importantes. »

J'enchaînais mes ordres comme un robot. Un coup, j'ordonnais à Zero d'user de Griffe Acier, un autre, je demandais à Piou d'obliger Freed à reculer en utilisant Double Pied. Ce dernier ne se laissait pas faire par des monstres comme ces deux-là, et profitait d'un entre-deux pour laisser un petit Eboulement sur le Dracaufeu suivi d'un Morsure sur le Brasegali, cette attaque servant essentiellement à empêcher le type combat à enchaîner les attaques, et à m'amener à devoir revoir ma stratégie. J'étais à la fois fier et apeuré par la force, l'agilité et la défense de mon compagnon. Il esquivait presque toutes les attaques d'une aisance digne d'un acrobate. Mais je félicitais également mes deux combattants de réussir à lui tenir tête, bien qu'à deux et pour l'un à moitié avantagé par le type. J'allais bientôt devoir les rappeler, quand un détail me revint en tête : Freed possédait l'attaque Tempêtesable. Un attaque qu'il employa justement à ce moment-là. Il tournoya sur lui-même, la patte droite en avant, et produisit une tempête qui entoura tout le terrain qui leur était consacré. Immédiatement, Zero fit bouger ses ailes d'avant en arrière et balaya l'attaque. La seconde d'après, son adversaire lui infligeait une surpuissante attaque de la patte droite, parvenant à l'envoyer au sol, hors de combat. Piou n'eut même pas le temps de réagir que le type roche lui mettait une toute aussi forte pointe avec ses deux pattes dans le ventre, ce qui suffit à le mettre à terre aussi. Le vainqueur était donc mon petit compagnon, qui sautait de joie de cette nouvelle. Et soudain il s'illumina. Il s'apprêtait à évoluer en Ymphect. Rapidement, ses pattes disparurent, et son corps prit un tout petit plus de taille. Sa corne se divisa en plusieurs points, et ses formes se lissèrent pour ne former plus qu'une simple armure où se mélangeait corps et tête. Enfin la lumière s'envola. D'abord surpris, le type roche lâcha deux larmes, une première de joie, assurément, la seconde de tristesse, comprenant qu'il n'allait plus pouvoir se mouvoir comme il le voulait. Je l'avais alors rassuré qu'en évoluant, il pourrait de nouveau bouger avec des pattes, cependant, son agilité ne reviendrait peut-être jamais, mais qu'elle avait cependant été remplacé par d'autres caractéristiques qui allaient maintenant grandement se développer. Content d'apprendre cela, Freed alla rejoindre Bahamut en plein entraînement avec Aegis, et me laissait aller voir Piou et Zero, que je félicitais immédiatement de ne pas avoir perdu trop facilement. J'indiquais alors à Piou qu'il pouvait rejoindre les autres, tandis que je retenais Zero pour lui donner un petit quelque chose. Ou plutôt deux. Je fouillais dans mon sac, et en sortait deux capsules techniques, Casse-Brique, Nitrocharge et Eboulement. J'offris un joli sourire au pokémon avant de lui tendre les trois objets, qui s'illuminèrent avec le Dracaufeu quelques secondes, avant que tout redevienne normal. Le type feu semblait plus frais maintenant, et immédiatement, je lui demandais d'utiliser Casse-Brique. Il s'exécuta, et infligea un puissant coup dans le vide. Je félicitais une nouvelle fois le combattant, et lui demanda de suivre le trajet du Brasegali, pris en sens inverse par Aegis. Près de moi, il m'obligea à tourner le regard vers la jungle, pointant sans vergogne vers celle-ci. Je compris alors qu'il souhaitait retourner faire une petite fouille dans le Mausolée Scorvol, ce que j'acceptais avec joie. Je n'avais rien de vraiment prévu pour l'après-midi à venir, alors je pouvais bien aller y faire un petit tour. Je lui caressais affectueusement le haut du crâne, et hochait positivement à son intention. Il retourna tout content avec toute l'équipe, que je rejoignais également peu après, et leur demanda de m'écouter.

«  Il est temps de démarrer le véritable entraînement. leur dis-je »

Il était temps de s'y mettre vraiment. Dans quelques heures, ce serait au tour d'une fouille d'avoir lieu.

Evolution d'Embrylex en Ymphect

 

codes par shyvana


Un entraînement, c'est toujours bon 1466193127-s1

                         
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

L'entraînement, c'est toujours bon


« La préparation, c'est le résultat »

Je ferma mon calepin, et le rangea dans mon sac, avec ce qu'il me restait d'affaires utiles pour l'après-midi. Au programme : une petite fouille au Mausolée Scorvol. J'emmenais avec moi le strict minimum : corde, lampe de poche, et lampe luminax, celle-ci perpétuellement porté au cou par Aegis, un goûter, un sac plastique, dans le cas où je devrais trouver de vieux objets qui saliraient tout le reste s'ils étaient mis avec, et une tenue de rechange, toujours utile. J'avais remplacé mes baskets noirs par des bottes en cuir à la militaire que j'aimais beaucoup pour partir dans un endroit tel que des souterrains, et j'avais dans une poche de côté une paire de gants sans trous, toujours éventuellement utile. Je vérifiais également mon équipe d'exploration. J'emmenais avec moi Aegis, mon Chevroum, qui s'était énormément intéressé à la recherche, plus qu'au combat, et qui avait développé de très bonnes capacités dans le domaine, et Pit, mon Akwakwak, avec qui les profondeurs n'étaient plus un problème, et dont la recherche n'était pas non plus la dernière des envies. Sur ma tête, Queen observait. Elle n'aimait pas trop être dans sa pokéball, et l'avoir à mes côtés était pour la meilleure des assurances. Ainsi n'avais-je pas pour ce reste de journée appelé Layla pour la surveiller. Mes trois compagnons étaient encore en pleine forme, malgré un entraînement assez intense. L'équipe était donc paré pour la fouille. Regardant une dernière fois n'avoir rien oublié, je fermais la porte de ma chambre, et me dirigea vers la sortie de la cabane. Je croisais le chemin de Ryan, qui me demanda si je faisais quelque chose cet après-midi, je lui répondais simplement par «  Je m'en excuse, mais oui.  » en souriant avant de reprendre ma marche. Une fois dehors, je sortais Zero pour qu'il nous serve de moyen de locomotion jusqu'à la jungle, ce qu'il fit avec joie. Une fois là-bas, c'est Aegis qui prit la relève. Le chemin que j'avais pris quelques temps auparavant pour me rendre au mausolée était toujours visible, et je permettais que Queen vienne se poser sur la tête du Chevroum en se tenant sur ses cornes le temps du trajet. Elle en fut enjoué. Le chemin n'était pas énormément mouvementé, et une seule véritable descente nous attendait à une cinquantaine de mètres de l'arrivée. Derrière, je vis immédiatement les lieux. Toujours aussi vieux, entouré dans les angles par des statues de Scorvol, une porte en fer rouillé grande ouverte. Je descendais donc d'Aegis, fit remonter Queen sur mon crâne, et me dirigeait vers l'intérieur, le type plante sur mes traces. A demi dans l'obscurité, je sortais la lampe Luminax pour la vérifier à nouveau et  qui ressemblait trait pour trait à une lampe à huile, dont la flamme est remplacé par une petite boule éclairant fortement sur vingt mètres de rayons d'une lumière verte fluorescente qui transperce même dans l'eau, et réagit encore plus en présence proche d'un objet caché. Un espèce de Cherch'objet en somme. Du côté de Pit, tout était bon. Ses pattes et ses palmes n'étaient pas abîmés, et rien ne semblait montrer une quelconque difficulté quand il devra plonger dans les eaux profondes. Je caressais ma petite Negapi pour voir si tout allait bien. Ceci fait, mon équipe était prête, nous pouvions y aller.

« La recherche commence toujours par une méthode à suivre »

J'ouvrais le passage secret par lequel je faisais entrer Aegis et Pit avant de les suivre jusqu'en bas. Descente terminé, nous arrivions sur le premier chemin. Je m'avançais de deux pas en avant, et tournait le regard vers la gauche avant de faire trois pas dans cette direction. Je posais une jambe à terre, empoignait un peu de poussière, et la tendit à mon Chevroum, qui renifla immédiatement. Trois secondes plus tard, il poussa un puissant cri qui me fit comprendre sa réponse. Je partais huit pas vers la droite, et recommençait la chose, avec un simple petit braillement pour réponse. Mon intuition était donc assez bonne : moins de personne étaient passés sur la voie de droite, donc il y avait plus de chances de trouver plus de trésors, et des plus rares qu'en allant sur la gauche. Je remerciais mon compagnon et son odorat développé jusqu'au point de sentir la quantité d'une même odeur dans un endroit ou un autre, ici celui des chaussures des élèves, et partait sur le chemin de droite. Le décor était sensiblement le même sur plusieurs bons kilomètres de marche : un tunnel rocheux pour paroi, et un tas de poussière impressionnant recouvrait le sol caillouteux. Un parfum d'humidité se faisait sentir sur tout le long, et par rares endroits, des petits trous dans la roche laissaient entrer un peu de vent, qui produisait un souffle étonnant, apportant un peu de vie dans ce silence mortelle. Mes pas étaient quand à eux étrangement silencieux, avançant avec plus ou moins d'aisance selon l'instant. Aegis ruminait parfois pour supporter la marche, mais rien de bien grave. Pit avait du mal avec ses espèces de palmes, mais il s'en sortait. Queen quand à elle, s'était un peu recroquevillé quand elle se rendit compte que nous avancions dans l'obscurité, avec pour seule lumière la lumière ma lampe de poche. J'économisais pour le moment la lampe luminax, qui ne me  servirait qu'en cas de besoin, et quand je serais tombé sur un coin à les trésors seront abondants, en tout cas présents. Et je n'allais peut-être pas tarder à y parvenir. Après un petit croisement de pas moins de cinq chemins, parmi lesquels quatre déjà empruntés plusieurs fois par des élèves et par d'autres personnes inconnus. Cependant, le dernier n'avait encore jamais été foulé, ce qui me surprit. Il y avait plusieurs possibilités, qui pouvaient très bien être tous en même temps. Tout d'abord le fait que la logique de toutes ces personnes les aient amener à ne pas prendre le choix du milieu, celui étant vide. Ensuite qu'un quelconque détail ait fait que tous ces chercheurs aient supprimés ce chemin de leur trajet. Je ne pouvais malheureusement pas vérifier l'une des deux théories. J'eus heureusement rapidement réponse à l'autre. Une immense ligne d'eau qui devait s'étaler sur plusieurs dizaines de mètres se dressait devant moi. Et un puissant mouvement d'eau était visible, mêlé à un bruit de raclement contre la roche, ce qui me fit comprendre : un peu plus loin, un siphon attendait les plus courageux. Probablement qu'un trou dans les profondeurs de cette ligne aquatique s'était formé. J'allais renoncer comme les autres à prendre cette direction lorsque Pit m'agrippa le bras. Je me rappelais alors que ce pokémon était un atout considérable dans l'eau, et qu'il pourrait sûrement approcher le trou pour le reboucher. Je plongea la lumière de ma lampe dans l'eau, et m'aperçut qu'il n'y avait pas plus de quatre mètres de profondeur. La seule difficulté à noter était que le chemin était plutôt étroit, trop pour essayer de le survoler avec un pokémon vol, mais assez grand pour le traverser à d'eau de Chevroum. J'avais les deux bons pokémons pour passer cet obstacle. Restait à trouver un caillou pour l'Akwakwak et le tour était joué. Aegis se chargerait de son côté de me transporter jusqu'à l'autre bout du point d'eau. Je n'imaginais déjà plus changer de chemin.

« Ne vous contentez jamais du minimum. Élargissez toujours vos recherches. »

Je dénichai un gros caillou tout de même assez léger pour être transporté sur l'un des autres chemins, et le donnait à mon type eau. Equipé, il plongea dans l'eau, et commença à nager vers l'obscurité. Un peu en retrait, installé sur mon type plante qui nageait lentement dans l'étendue aquatique, je suivais mon compagnon. Rapidement, le courant s'intensifia, et fit prendre la vitesse à Aegis. Pit devait se dépêcher de placer le rocher, sinon je serais emporté avec Queen et Aegis dans le siphon qui m'attendait. Il réussit bien heureusement à placer le réceptacle au bon moment, et assez vite, le trou tourbillonnant dans l'eau disparut, ne laissant qu'un simple bruit de cascade un peu plus loin. Pit remonta immédiatement à la surface, et décida d'avancer en éclaireur histoire qu'on ne soit pas piégé. Il se mettait lui-même en danger, tout en ayant la sécurité de nous trois dans sa main, mais j'avais confiance en lui. C'était un de mes compagnons après tout. Il revint bien vite en pointant le bout de la ligne d'eau, et me fit comprendre qu'une énorme cascade nous attendait. Nous nous stoppâmes juste devant elle, et nous l'observâmes un instant. Je pointais ma lampe dessus mais l'eau était trop opaque pour me laisser voir si il y avait quelque chose derrière. J'allais devoir plonger. J'indiquais à Queen mon obligation de la ramener dans sa pokéball, et bien que contrarié, elle y entra. Pit me devança de peu, et se rendit de l'autre côté avant de revenir pour m'apprendre qu'il y avait bien quelque chose derrière. Quelque chose de gigantesque. Curieux, je m'empressais de bien fermer mon sac pour ne pas mouiller mes affaires, et le jetait de toute mes forces à travers la cascade, qu'il traversa sans trop de problèmes. Pit se chargeait de le rattraper. C'était maintenant à mon tour. Je me mis debout sur Aegis, qui fut d'abord surpris, mais qui tint ses positions, et je sautais dans l'eau. Je plongeais aussi profondément que possible. Je sentais les remous provoqués par le choc de la cascade contre l'étendue d'eau, et une fois éloigné au maximum, je remontais à la surface. La grotte qui se révéla à mes yeux était énorme. Mais avec l'immensité obscure qui s'y était installé, impossible d'en connaître parfaitement les formes. J'avais cependant autre chose à faire avant de m'attarder à ces lieux. Je fus sortir Queen de sa pokéball, et l'installa de nouveau sur mon crâne. Je pris ensuite celle d'Aegis, et fit traverser le rayon rougeâtre du rappel à travers la cascade, puis je la pointais devant moi. Le Chevroum se présenta alors devant moi. Jouissif, il fut soudain emporté par une grande fougue. Ses narines se mirent à renifler dans tous les sens, et bientôt, il courut partout. Je sortis ma lampe de poche, et la fit regarder dans chaque coin. Il y avait des formes qui me semblaient familières, mais je n'avais pas assez de lumière pour tout voir. Je remarquais soudainement ce point d'eau au centre des lieux. Vingt mètres de rayon minimum pour une profondeur énorme. Un bon coin pour Pit en somme. Mais ce qui m'intéressa encore plus se trouvait au centre de cet étang. Une boîte trouée par divers endroits s'y trouvait, tenu par un crochet rouillé. Je fis rentrer Aegis après avoir attendu qu'il ait achevé de renifler toute la zone, et le fit rentrer dans l'eau. Je me mis une nouvelle fois debout sur lui, et avança jusqu'à cette boîte. Je retirais le loquet sur le dessous, et l'ouvrit. Une plaque en acier y était posé, et tenait sur un petit pilier. J'appuyais dessus, et un bruit de poulie se fit alors entendre, mêlé à la descente de la boîte, qui s'arrêta au niveau du mon nombril. Je la lâchais, et elle remontait. Je réfléchissais un instant, et comprit qu'il s'agit là d'un réceptacle pour un objet, mais lequel ? Je me dis alors que la réponse me viendrait sûrement en observant le décor avec ma lampe de poche. Je la fis donc à nouveau observer dans tous les sens, et bien vite, je repérais un petit bout de verre réfléchissant, qui envoya la lumière un peu partout dans la grotte, éclairant légèrement le coin droit de celle-ci. Une petite réflexion. La réponse était évidente : la boîte trouée servait donc à envoyer de la lumière en ces lieux. Et les trous étaient les directions que prendraient la lumière diffusé pour toucher les bouts de verre qui enverraient cette lumière dans tous les coins de la grotte pour l'éclairer dans son entièreté. Ma lampe de poche n'ayant qu'un faisceau rectiligne, il ne servirait pas à grand-chose. Il était donc temps d'employer la lampe luminax. Je la récupérais donc et la plaçait dans la boîte avant de l'allumer, et de refermer. Le bruit de poulie s'était fait entendre, et la boîte descendit au même niveau que quand j'avais appuyé dessus. La lumière intense de la lampe passa dans les fentes et se dirigèrent tous vers un bout de verre différent, qui reflétèrent cette lumière verte fluorescente sur d'autres bouts de verre, éclairant de plus en plus les lieux. Ainsi découvrais que je me trouvais actuellement sur un vieil amphithéâtre, un bâtiment antique où se déroulaient les combats de pokémon de l'ancienne époque.  L'endroit était maintenant complètement éclairé, et bien vite, je repérais des coins plus éclairés qui m'indiquaient que des objets se trouvaient dans ces zones. Je ne pris pas en compte le nombre, mais j'étais sûr de pouvoir en récupérer. Et bien que la lumière nous plongeait pas dans les profondeurs du point d'eau, je ne pouvais m'empêcher de penser qu'il pouvait y avoir des objets sous mes pieds. Pit allait donc pouvoir s'occuper un peu en attendant que je revienne de la chasse aux objets avec Aegis. Avant même de lui avoir demandé, le type eau avait déjà plongé dans les profondeurs de ces lieux, me laissant avec le Chevroum et Queen. Nous partîmes de notre côté dans nos recherches.

Utilisation de la CS plongée

 

codes par shyvana


Dernière Utilisation de la CS Plongée :
→ CS Plongée : 13/05/2014 (www)

Précisions :
Pokémons Utilisés pour la recherche : Chevroum - Akwakwak
Compétences : Chevroum a 5 points en recherche et Akwakwak 1


Dernière édition par Lucas Emerillon le Mar 19 Aoû - 17:01, édité 1 fois


Un entraînement, c'est toujours bon 1466193127-s1

                         
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Un entraînement, c'est toujours bon Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2860
Un entraînement, c'est toujours bon Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
pokemon
Un entraînement, c'est toujours bon Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Lucas Emerillon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 3
Sir Trouille
Icon : Un entraînement, c'est toujours bon CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
Un entraînement, c'est toujours bon CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
Un entraînement, c'est toujours bon CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
RP : Le rp est lent au démarrage, l'entraînement retardant la fouille proprement dite. De plus le texte est tellement compacte qu'on s'y perd. Essaie d'aérer en faisant des paragraphes plutôt qu'un seul bloc indigeste. Fais aussi attention, aux nombreuses fautes de concordance de temps. Sinon la longueur est plutôt bonne, avec intégration d'une évolution et de l'utilisation d'une CS. Les pokémons sont mis à contribution et travaillent de concert pour explorer le mausolée, décrit de façon plutôt originale.

Tu obtiens la CT 08 Gonflette , ainsi qu'une poupée pokémon Lippoutou !
Utilisation de la CS Plongée: Rien !
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Un entraînement, c'est toujours bon
Avec Aegis, nous dirigeâmes vers la première lumière dont l'intensité était beaucoup plus importante que les autres. Évidemment, nous portions notre regard dans tous les recoins de notre chemin, dans le cas mystérieux où un objet se serait caché et aurait réussi à échapper à la lumière de la lampe. Nous ne trouvâmes malheureusement rien avant d'atteindre la zone de lumière que l'on voulait atteindre. Nous pénétrâmes dans ce qui semblait être les douches communes. La pièce était presque illuminé par la lumière bleuâtre qui emplissait chaque recoin jusqu'au moindre petit millimètre. Tout y était poussiéreux, et aucune trace de vie ne semblait s'y être posé depuis des siècles. Enfin, je le croyais au début, jusqu'à ce que mon Chevroum déniche sur ce qui ressemblait fort à un bans en bois moisi par les années une poupée.

Je reconnaissais facilement les formes d'un pokémon nommé Lippoutou, et bien vite, je compris qu'il s'agissait d'une poképoupée, bien heureusement. Elle avait pris un peu la saleté avec le temps qu'elle devait avoir passé là, mais par quelques baffes dessus suffit à faire s'envoler la poussière qui la recouvrait, la rendant aux trois-quarts propre comme un sou neuf. Je la rangeais dans mon sac, et indiquait à Aegis de me suivre, ce qu'il s'était employé à faire avant même que je lui demande. Nous quittâmes ces douches sales et nous dirigeâmes vers le second point lumineux, cherchant de nouveau du regard un quelconque objet bien caché, sans rien trouver. Nous arrivâmes ensuite dans une salle. Elle se situait derrière les gradins réservés aux rois et reines et n'était meublé qu'une simple colonne finement sculpté et planté sur le sol de la pièce sans autre sortie que l'extérieur. Sur ce piédestal trônait un objet que je reconnaissais tout de suite et dont je trouvais la présence en ces lieux très étrange : une capsule technique.

« Voilà un trésor intéressant. »


Je m'approchais, inconscient, de l'objet tout récent, et sans me poser la moindre question, je l'attrapa, et regarda l'attaque qu'elle contenait. Il s'agissait d'une attaque non offensive nommé gonflette. Piou pouvait naturellement l'utiliser, alors il était évident que je la connaissais déjà. Elle allait sûrement pouvoir m'aider pour certains de mes compagnons. Absorbé par mes réflexions, je ne vis même pas que la colonne s'était enfoncé dans le sol pour ne laisser qu'un vide autour de moi. C'est Aegis qui me fit réagir juste à temps, m'attrapant par le T-shirt pour me faire éviter un morceau du plafond qui s'était effondré soudainement. Et les problèmes commençaient. De faibles secousses se firent sentir et augmentèrent progressivement en intensité, faisant tomber un peu de poussière et quelques morceaux de l'amphithéâtre. Je compris ce qui se passait : tout allait s'effondrer d'un instant à l'autre. Il fallait fuir, et vite ! Je ramenais Aegis dans sa pokéball pour gagner du temps, et me dépêcha de ressortir dans la grande pièce extérieur. Je courus devant moi, sautant pour éviter quelques projectiles et les obstacles divers qui se présentaient à moi, et sans prendre le temps de réfléchir, je sautais dans le vide de quatre bons mètres pour atterrir sur le sol plat où je devais rejoindre le point central, le point d'eau. Pit en revenait tout juste, visiblement bredouille. Je sortais par réflexe sa pokéball et le ramenait également dedans. C'est là que je me souvins que Queen trônait sur mon crâne. Elle s'y était agrippé sans demander son reste, et était tétanisée. Je ne pouvais pas la laisser dans un tel danger, et décida de la rappeler elle aussi.

«  Bon, plus que ma lampe, et je pourrais m'enfuir. »


Ma phrase fini, je sus qu'il était trop tard. Une violente secousse et un léger bruit mécanique se fit entendre, et soudain, le plafond rocheux s'écroula sur moi et la salle. Je sentis ma mort venir à des kilomètres, j'avais mis mes bras devant par instinct, mais je savais que je n'allais pas survivre à ça. Le plus gros rocher me tomba dessus, m'écrasant de tout son poids, et … Je me réveilla, ruisselant de transpiration. Les yeux grand ouverts, je regardais autour de moi, et souffla un bon coup pour me calmer. Mon cœur battait à cent à l'heure. Queen avait été réveillé par mon cauchemar, et m'observait depuis une bonne dizaine de minutes. Freed, qui avait eu envie de dormir avec moi, juste à côté, m'observait également. Il était de nouveau un Embrylex. Je compris alors que ce qui s'était passé n'était qu'un mauvais rêve, je pouvais respirer tranquillement. Enfin, j'aurais pu, si la capsule technique contenant gonflette et la poképoupée de Lippoutou ne se trouvait pas alors sur mon bureau. Un mystère que sûrement jamais je ne réussirais à résoudre.

 

codes par shyvana


Un entraînement, c'est toujours bon 1466193127-s1

                         
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum