Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-25%
Le deal à ne pas rater :
Nike Waffle Trainer 2
74.97 € 99.99 €
Voir le deal

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Les choses sérieuses commencent. Tumblr_mfimdz1TsD1rx3guho1_500

Vous avez déjà ressenti ce sentiment d’infériorité face à vos parents ? En particulier votre père ? Celui à qui vous voulez ressembler, votre modèle ? Je baigne dans cette mare tous les jours. Pas un seul ne passe sans que j’aie envie de le dépasser. Mais comment puisque jusqu’à présent, je n’avais jamais eu la chance de posséder mon pokémon. Bien sur, c’était facile de prendre Dracolosse, mais je n’avais pas eu les mérites de son entrainement. Je ne pouvais pas me vanter, ni même prétendre avoir réussi à dépasser mon père. C’est une obsession chez moi, et je le sais, mais c’est elle qui me permet d’avancer comme je le fais. Je ne peux pas abandonner. Ce n’est pas moi.
 
Devant les souterrains, les bras croisés, il faut y aller. C’est un pass pour mon adhésion, et c’est aussi pour ça que je suis dans cette école. Je vais enfin avoir mon pokémon qui m’aidera à détrôner mon père. Même s’il n’est plus le maître de la ligue, il n’en reste pas moins un des plus forts dresseurs de Sinnoh. Pourquoi, je m’acharne tant pour tenter de surpasser celui qui m’a élevé ? C’est juste parce que je veux lui montrer que moi aussi je peux être puissante avec une bonne équipe et qu’il peut être fier de moi. Ma mère, elle a juste trop peur. C’est une froussarde. Je n’ai pas de lien avec ma mère. Elle m’a juste donnée la vie. Je n’ai jamais vraiment cherché à la connaitre, puisque je passais mon temps avec Peter et ses pokémons Dragon. Moi aussi, j’en veux un. Même si ce n’est pas celui qui m’accompagnera dès le début, j’en aurais au moins un qui rivalisera avec son plus fidèle allié. Dracolosse.
Je marche dans les souterrains depuis quelques temps déjà. Je ne me suis pas perdue, je n’ai eu qu’à suivre les flèches menant au lieu de rendez vous. C’est calme, silencieux, il n’y a pas de bruit, à part mes bottes dont les talons claquent sur le sol terreux. Je ne sais pas jusqu’où il faudra que je m’enfonce pour accéder au mystérieux personnage, mais j’y vais tout de même sceptique. Est-ce vrai que le pokémon qui me sera donné me correspondra ? J’ai du mal à croire que de simples tests peuvent prévoir les liens qui se formeront plus tard. Une porte avec le nom dessus. Je frappe deux coups, puis entre une fois que je le peux. L’ambiance est étrange. C’est un bureau dans le noir, au milieu et au fond de la pièce, seule la lumière de l’ordinateur et d’une lampe éclaire les lieux d’une faible luminosité. Derrière le bureau se trouvent de grandes bibliothèques remplies de pokéball. Ainsi c’était donc vrai. Il avait vu tous les pokémons possible. J’avançais silencieusement dans la pièce d’une démarche fluide et assurée.

  • Assoyez-vous.

Une voix grave, légérement roque retenti. Assis sur son siège, le visage rivé sur l’écran, redressant par moment ses lunettes, il ne me lance même pas un regard. J’avoue que ça a le mérite de grandement m’énerver. Je m’assois, croise mes bras sous ma poitrine, et je ne pipe mot. Il faudra qu’il me regarde s’il veut vraiment que je réponde à ses questions. Je peux rester encore longtemps, puisque je n’ai pas encore pris connaissance de mon emploi du temps. Je peux bien louper un cours ou deux, j’aurais une bonne excuse.

  • Bonjour Mademoiselle Daiver. Je ne sais pas si quelqu’un vous a expliqué comment cela allait se dérouler, mais vous pensez bien que ce serait trop facile si je me contentais de vous remettre votre Pokémon comme ça.  Vous allez tout d’abord commencer par faire un petit test. Rien de bien méchant, ne vous inquiétez pas. Ceci dit, ce test sera d’une importance cruciale, car ce sera lui qui déterminera quel Pokémon vous allez recevoir. Pas vous. Ni moi. Seulement ces formules mathématiques, et ces innombrables codes qui vont réfléchir, supposer, s’interroger… Oh, mais évidemment, vous serez l’acteur. Je vous invite donc à répondre le plus sincèrement possible. Je n’aurai pas vent de vos réponses, et l’administration n’en saura jamais rien. Vous pouvez donc creuser ce qu’il y a là-dedans. Car de là dépendra toute votre aventure. Rassurez-vous cependant, nos tests sont réputés pour choisir à 100% le partenaire qui vous conviendra le mieux… quel qu’il soit. 

Je me retenais de lui demander s’il avait bel et bien fini son monologue. Cependant, j’attrapais les questions du bout des doigts, volais rapidement un stylo qui trainait et commençait rapidement à répondre. Sachant que personne ne verrait les réponses, je les faisais le plus sincères  et les développais au possible. Je crois que je jouais le jeu pour pouvoir juger par moi-même de leur test. Je rendis les feuilles. Il les attrapa, n’y jeta pas même l’ombre d’un regard, puis les glissa une à une dans une espèce de machine reliée à l’ordinateur. Tout ce système me donnait envie de rire. Tout ça pour un pokémon. Espérons qu’au moins il soit à la hauteur de mes attentes. Un petit bip sorti de l’ordinateur, en remettant en place ses lunettes il regarda le numéro de la pokéball. Il se dirigea vers les immenses bibliothèques, en prit une pokéball et me la tendit. Il me regarda pour la première fois.

  • Voilà. Pokéball n°3795. Prenez en bien soin.

J’attrapais la pokéball lançais un bref merci, puis m’éclipsais rapidement hors de la pièce. Je refermais doucement la porte, et m’adossais à celle-ci. Alors quel pokémon allait m’aider à construire la meilleure des équipes ? J’appuyais sur le bouton rond. Un flash blanc, et je respirais un grand coup. Mon avenir dépendait de lui. De la pokéball était sortie un Coupenotte qui me regardait maintenant avec une lueur enflammée dans les yeux. Je savais rien qu’à ses yeux que je pourrais compter sur lui. Finalement, le test n’était pas si débile que ça. Je regardais le pokémon, puis l’attraper dans mes bras pour partir plus vite des souterrains. En marchant, je lançais à mon pokémon.

  • Ils vont voir qui sont les meilleurs.

Je n’entendis que l’affirmation de mon pokémon alors que nous remontions à la surface. On allait faire un malheur dans cet endroit.
 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum