Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-44%
Le deal à ne pas rater :
REALME C21 64 Go Cross Black
109.91 € 196.57 €
Voir le deal

Faith Quinn
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t102-faith-quinn-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t130-faith-quinn-mentali
Taille de l'équipe : 7
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
7
Sinnoh.
15 ans.
40
2092
1032
pokemon
7
Sinnoh.
15 ans.
40
2092
1032
Faith Quinn
est un Coordinateur Éleveur
Sur les coups de seize heure, je sors de cours et me dirige vers le dortoir Mentali afin de regagner ma chambre. En cours de route, j'entends quelques bruits suspects et, curieuse comme je suis, je ne peux m'empêcher d'aller voir ce qui a bu provoquer ces sons mystérieux. J'avance à pas lent vers la serre numéro deux – c'est vraisemblablement de là que proviennent lesdits bruits –, là où nous avons la possibilité de faire planter ce que nous souhaitons. Non loin de l'entrée de la serre, je vois un jeune homme à queue de cheval par terre, clope au bec. Sa tête ne me dit rien du tout. Je ne crois pas l'avoir vu en cours ces derniers temps. Manque d'attention de ma part ? Peut-être bien. En tout cas, il ne s'est pas illustré au cours de botanique, ça j'en suis sûre. Si ça se trouve, il n'était même pas présent à cet enseignement qui s'était déroulé quelques heures plus tôt dans la serre numéro une. Je m'arrête devant lui et baisse légèrement la tête afin de mieux discerner ses traits. Non, sa tête ne me dit définitivement rien. Au passage, je n'ai pas l'impression que l'étudiant ait remarqué ma présence. Si ça se trouve, il s'est assoupi – ou bien il est tout simplement défoncé.
▬ Hey ?
Le pauvre est tout pâle. A moins que ce soit son teint naturel... Soit dit en passant, je me demande s'il a le droit de faire ce qu'il fait actuellement en ces lieux. J'entends par là : « fumer ». C'est vrai après tout, nous sommes mineurs et selon les lois en vigueur, je ne crois pas que cela soit autorisé. Quoi comment ça, les règles sont faites pour être transgressées ? Hum. M'ouai. Sur ce point, je suis moyennement convaincue. Quoiqu'il en soit, je m'inquiète un peu pour ce garçon. Il ne m'a vraiment pas l'air dans son assiette. C'est pourquoi je lui demande d'un ton compatissant :
▬ Ça va ? Je ne crois pas t'avoir vu en cours aujourd'hui. Tu étais malade ?
Si ça se trouvait, il avait simplement la flemme de venir. Après tout, il est bien plus plaisant de fumer un pétard dans son coin que de venir travailler dans une serre où il fait chaud avec une femme étrange et étourdie comme Melty – à noter que c'est moi qui parle d'étrangeté chez cette femme, ce qui est chose ironique quand on me connaît un minimum. Toujours debout aux côtés de l'inconnu, je m'assieds sur un banc se trouvant en face de lui. Au moins comme ça nous sommes tous les deux « bien installés ». Lui, par terre, et moi sur une surface parfaitement plane et définie par des morceaux de bois.
▬ Au passage, fumer c'est mal. C'est même très mal.
… Un petit quelque chose au fond de moi me pousse à ajouter un « m'voyez » mais je m'abstiens. On ne se connaît même pas – du moins, moi je ne connais pas son prénom – et pourtant je me permets de lui faire la morale, ah ah. Qui aurait cru ça de moi.
▬ Mais j'en oublie la politesse ; je suis Faith, Faith Quinn, étudiante en première année, comme tout le monde ici je suppose. Et toi, tu es ? ...
J'attends sa réponse. Je sais que d'habitude ce n'est pas spécialement mon genre d'engager la conversation du fait de ma timidité mais là, je peux bien faire un effort. Après tout je n'ai pas à me sentir mal à l'aise devant quelqu'un comme lui car si ça se trouve, il oubliera tout ce que je vais lui dire demain – lorsqu'il sera dans un état moins second que celui auquel il est soumis actuellement.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
La cueillette des baies, on comprend pourquoi je ne suis pas venu à ce cours, ça se résume à une discipline féminine. Peut-être que j'exagère un peu sur ma cause de séchage, alors que je me dirigeais vers la serre, j'ai trouvé un groupe d'adolescent de troisièmes années. L'odeur venant du groupe m'était familière, mon père ne fumait pas la cigarette ni la pipe, il trouvait ça toxique. Tard le soir, il y avait cette épaisse fumée dont l'odeur était plaisante. Je ne pouvais pas entrer dans le salon à ce moment-là mais je me mettais contre la porte pour ce parfum. Mon père ouvrait souvent la porte pour vérifier que je sois au lit et quand il me voyait, je n'ai jamais su pourquoi mais je rigolais pour rien. Je ne pouvais à peine ouvrir mes yeux et lorsque je me couchais, je n'avais aucun problème pour m'endormir. Bref, je me suis approché de ces gas-là. Deux garçon et une fille, le brun avait ce long cône en bouche, l'odeur provenait donc cette cigarette artisanale.  Je demandais la provenance de ces cigarettes et les ricanements éclatèrent. Il m'expliqua que ce n'était pas du tabac mais une herbe spéciale qui se fume naturellement. Quelques jetons en retour de ce sachet d'herbe et du matériel pour en rouler, je m'éloigne du groupe pour m'enfoncer parmi les serres, examiner mon achat.
Le sachet en plastique retient maigrement la propagation du parfum naturel, ouvrant le sachet à l'aide de mes doigts, je retire une boule verte assez grosse, ils m'ont expliqué comment rouler le cône. Frottant l'herbe entre mes doigts, elle n'est pas solide et les miettes vertes tombant au creux de ma main. Cette odeur est si agréable, ce long sourire qui dessine progressivement sur mon visage, je vais avoir besoin d'un bout de carton pour lui donner la forme d'un cylindre. Skelenox sort de sa Pokéball comme à son habitude et m'observe lors de la fabrication de la cigarette artisanale. Finissant ce chef-oeuvre, je le met en bouche, frottant mes yeux afin de détruire les preuves du roulage. On a pas vraiment droit de fumer dans l'enceinte de l'Académie, les serres sont comme des salles de cours en botanique. Faut que je fasse gaffe, et avec cette abruti, il y a toujours une chance pour que je me fasse avoir. Je me pose sur l'herbe, observant dans chaque côté, la lueur incandescente brûle le papier en trop et commence à consumer le cylindre. Alors que je m’intéresse beaucoup trop de ce cylindre aux goûts paradisiaque, une voix s'élève. Un ton féminin, ma tête se lève lentement et par pitié ce n'est pas un pion. Une simple élève, qu'est ce qu'elle vient faire ici ? Elle vient surement gâcher mon petit plaisir.

« Salut ... »

Je ne lève pas le ton, tant que c'est pas un surveillant, je n'ai pas m'en faire. Elle ne sait surement pas ce que c'est.  Je continue à fumer sur ma cigarette artisanale, regardant la fille qui se trouve devant moi. Un visage inconnu à mes yeux, une longue chevelure argentée, elle pense que je suis malade avec son air compatissant. Ce petit sourire dans les nuages, vu son accoutrement, c'est du genre à être spécialisé dans la beauté. La coordination est un terrain inexploré, vu la gueule de mon pokémon, ce n'est pas dans ce domaine que je serais le meilleur.

« Tout va bien. Disons que je ne suis pas du genre à cueillir des baies, à quoi bon alors que les pokémons sont plus intéressant ! »

Une bonne bouffée, j'ai une gueule à me trimballer avec un panier dans les bois pour aller cueillir des baies. Je n'ai pas que ça à faire, et puis, c'est le début des cours, j'ai bien le droit à une absence. La fille s'assoit sur le banc d'en face, elle n'a pas l'air de vouloir me laisser fumer tranquille. Qu'est ce que j'avais dit ? Encore une gamine de bonne famille. Un calme indétrônable, je lui adresse un sourire moqueur.  Faith Quinn, tel est le nom de cette gamine qui a le don de me gâcher mon instant.

« Kaiser Shô, étudiant de première année. »

Ces sensations si intenses, parler est un acte plutôt difficile, on réfléchit à ce qu'on va dire. On forme notre phrase et tout ça dure beaucoup de temps alors que normalement, ça se fait automatiquement. Alors c'est que mon père ressentait lorsqu'il se relaxait avec son pétard sur son énorme fauteuil. Il avait bien de la chance.
Faith Quinn
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t102-faith-quinn-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t130-faith-quinn-mentali
Taille de l'équipe : 7
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
7
Sinnoh.
15 ans.
40
2092
1032
pokemon
7
Sinnoh.
15 ans.
40
2092
1032
Faith Quinn
est un Coordinateur Éleveur
En un sens, ce qu'il dit n'est pas faux. Il est vrai qu'étudier les pokémons est bien plus passionnant que de travailler sur des baies. Ceci-dit, cueillir des fruits permet par la suite de satisfaire ses compagnons... Sa logique ne tient donc pas débout puisque pour bien s'occuper de ses pokémons, il faut dans un premier temps s'y connaître un minimum en baies. Bref, je ne lui fais pas de remarque à ce sujet et garde cela pour moi. Après tout, je ne veux pas être trop lourde.
▬ Je vois.
Shô continue de fumer sa clope et ne semble pas se soucier de ma présence. Je crois que je pourrais être absente, ce serait du pareil au même. À part se présenter, il ne fait rien et n'a pas l'air plus embarrassé que ça. J'aurais pensé qu'en le prenant en flagrant délit, il serait un minimum bavard, aurait essayé de me menacer ou je ne sais trop quoi mais il n'en est rien. Et pourtant … Si je le dénonçais aux autorités, je suis sûre qu'il serait sévèrement puni ou – au minimum – aurait un blâme. N'étant pas méchante de nature, je ne vais pas le faire chanter ni quoi que ce soit mais je souhaite au moins qu'il se rende compte de la portée de ses actes et des aberrations qu'il déblatère.
▬ Tu sais, tu te trouves dans les serres. C'est là que des gens font pousser des plantes qu'ils donnent ensuite à leurs pokémons. Et ces dites plantes consomment l'air que tu pollues actuellement avec tes cigarettes.
Bim ! Voilà qui est fait. Je vous rassure, le ton que j'ai employé s'est voulu plus didactique que hautain. Ce n'est pas mon genre de faire la morale à autrui, d'autant que j'ai bien compris une chose : je l'ennuie plus qu'autre chose. Malgré tout, j'espère qu'il prend conscience du mal qu'il fait à autrui en fumant ici. Comme si cela ne suffisait pas, j'en rajoute une couche. À croire que je suis en forme aujourd'hui !
▬ Si ce que tu préfères, c'est t'occuper de tes pokémons alors sache que ce n'est pas contradictoire avec la culture de baies, c'est même tout le contraire.
Je commence vraiment à parler comme une vieille mégère. Et dire que plus tôt, j'ai annoncé ne pas vouloir « lui faire la morale », c'est finalement ce que je fais là. Certes il n'y a pas une once d'agressivité dans ma voix cependant mes mots sont ce qu'ils sont et j'ai bien peur d'heurter l'étudiant. Peut-être devrais-je soigner un peu plus mon discours afin de ne pas offenser mon interlocuteur ? C'est ce que je vais faire oui.
▬ C'est juste un peu différent. Après, ça n'a rien de très difficile... Enfin je crois. Moi-même je suis novice dans ce domaine à dire vrai...
Je n'y connais même rien du tout ! Logique puisque je ne suis qu'une petite première année. Cependant j'espère progresser sous peu afin de pouvoir confectionner moi-même mes propres pâtisseries et autres poffins. Il paraît que les gâteaux faits maison ont un impact très positif sur l'état de santé des pokémons. J'ai même entendu dire que certains pokémons évoluent en étant heureux et c'est via les poffins qu'ils atteignent cet état de joie intense. Soit dit en passant, j'adorerai qu'un jour, un de mes pokémons évolue non pas parce que je l'ai « bien entraîné » mais parce qu'il est heureux en ma compagnie. Cela a, à mon sens, quelque chose de plus gratifiant que je ne saurais expliquer de manière claire et approfondie.


Il aime la verdure mais n'est pas là pour cueillir des baies. [Shô] 1416249491-sign



Le personnage le plus lent.
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum